ABC du Bien VIELLIR

461781_10150721411210491_637960490_11774338_2004519645_oDownload-25      ABC du Bien Vieillir

L’apparition d’accidents thérapeutiiques et  médiatisations constantes rendent l’analyse difficile entrainant ou confusion ou méfiance.Le fait que l’association de plus 5 médicaments augmente les risques d’incidents et hospitalisation voire une mortalité non négligeable est connu.Une audition au Sénat du 6/12/2005(A.M.Payet) cite 140.000 hospitalisations et 14.000 décès.l’étude EMIR (Décembre 2006-Juin 2007) sur 63 établissements hospitaliers a noté 3,6% à 3,95% accidents des hospitalisés.le taux de mortalité n’est pas clairement démontré selon les organismes ,variable de de 13.000 à 30.000(S;Gaubat ou Pharmacodépendance de Bordeaux).Toutefois les responsables d’ incidents sont notés:

*traitement du Systéme Nerveux central:26 %

*Traitement cardiovasculaire:21,4 %

*Traitement Immunosupresseurs et anti-cancéreux:18%

Les accidents sont hautement prévisibles si association de 5 médicaments ou plus.Taux de 40 % pour  associations de 15 médicaments constaté par le Pr Lejeune(2002).

* 30 à 60 % sont prévisibles chez le sujet agé

viellard

Si ces faits peuvent entrainer péssimisme et méfiance,il n’en demeure pas moins que l’évaluation et niveau de preuves de la médecine factuelle demeurent un pilier pratique de qualité,sur lequel ,nous reviendrons et ne doivent pas désengager des traitements indispensables et fondés sur:

*Objectif

*Finalité

*Critères de Sélection:population visée

*Pertinence Clinique

*Comparaison Adaptée selon les données des Essais:

Validité interne,Cohérence Externe,Pertinence Clinique et Représentativité,Sources de Données,Métanalyse

*Evaluation de l’éfficacité du traitement avec particulièrement le Rapport Bénéfices -Risques

Cet avant-propos est indispensable pour éviter les égarements d’une auto-médication et l’arrêt intempestif d’un médicament indispensable et des articles de presse tel” Mieux vieillir Sans Médicaments” Le Monde  du 16 /02/2013 insite pleine page , bien sûr le bien fondé de limiter les prescriptions en associations  (14 médicaments en moyenne),mais insiste sur ,”à la clé des Economies,et travail plus valorisant pour les soignant” et bien sûr” une meilleure qualité de vie pour les personnes agées”,

Puis,l’article suit par”La Gériatrie,la Révolution du “Slow Medoc”,avec limitation de la prise des médicaments des sénoirs ,grâce au toucher,parole,sport.il est rapporté que “ne pas développer les approches non médicamenteuses est de la maltraitance”.

Le problème majeur est de lutter contre la perte d’autonomie pouvant toucher 16% des sénoirs en institution (Etude Journal of Nutrition,Health and Aging/CHU de Toulouse sur 500 personnes de plus 75 ans),donc éviter le phénomène de glissement.

g030

Il est clairement entendu que la socialisation des personnes agées est un facteur important de prévention du déclin cognitif (atelier de peinture,jardinage,musicothérapie,élevage d’animaux) .Sont cités 600 établissements en France sur 10.000 résidences et 40 centres pilotes.Par ailleurs,des parcours d’activité santé senoirs(PASS),des olympiades ont été organisées en juin 2012,réunissant 320 résidents (de 85 à 103 ans) de 32 établissements,évaluations faites par l’ORS,démontrant des résultats meilleurs chez les femmes et  diminution des chutes,fractures ,diminution d’actes kinésithérapiques et médicaments.

Mais,il faut être clair,l’HAS recommande pour l’institution d’un traitement:

*Recommendations par la pratique clinique RPC

*Recommendations formulés par un collèges d’experts CFE:Lectures,Pilotage,Cotation,

conduisant à :

*Recommandation scientifique stable

*Présomption Scientifique

*Faible niveau de preuve

Il existe Trois niveaux à relever:

La Savate

                      1) le BENEFICE DE L’EXERCICE

Que l’exercice soit continu ou discontinu(Center for desaese contrôl database American)  il doit tenir compte

*De la CAPACITE  PHYSIQUE du Sénoir

*Etre PSYCHOLOGIQUEMENT prêt

*Définer son ojectif en sachant qu’un exercice de 30 minutes par jour par périodes de 10 minutes permet de :

*Diminuer l’OBESITE

*Diminuer les Risques CARDIO-VASCULAIRES

*DIMINUER le DIABETE de TYPE 2

D’oû incidence pratique de pesée,prise de la tension artérielle,dosage facile de l’Hémoglobine Glyquée,ces simples prises en charge permettra de contrer les influences sociales et économiques,(alimentaires 5 fruits et légumes) revoir fast-food et boissons sucrées),revisitation des moyens de transport et vissage sur la télélvision,inciter à sortir,marcher

 

Times Sqaure New York

                2)Socialisation

Il faut rester le plus longtemps dans un contexte  de proximité,liens avec les proches ,voisins,maintenir un rôle social.Beaucoup de ville agissent dans ce sens;repas à domicile,aide méménagère,sorties en musées,cinéma,théatre,voire organisation de spectacle comme le fit brillament le metteur en scène  Madame Pina Bausch en Allemagne avec la création de ballets pour sénoirs.On peut comprendre que pour des raisons familiales ou d’éloignement le sénoir  peut être dans l’obligation de rompre avec son milieu habituel qui peut le déstabiliser.Une solution moyenne peut sembler adaptée en laissant le sénoir à domicile avec une aide à la personne ,trop souvent réservée aux personnes dépendantes ou en sortie d’hopital.L’idéal serait que ces associations élargissent leur plan d’action avec une vision plus  médicalisée,avec une formation plus longue,formations qualifiantes avec apprentissage des grandes affections touchant les sénoirs,ce qui permettrait d’alléger les charges médicales ou ,infirmiers ou kinésithérapeutes avec une communication médicale  de prévention par internet,messagerie instantanée,téléconférence type skype et sécuriser l’appartement du sénoir.

 

   3) La  diminution de prise de médicaments est du champ médical 

Il faut inciter à la prévention simple par compléments alimentaires ou phytothérapie simplifié qui ne doit pas conduire à ses associations  aux mêmes dangers iatrogéniques.Des rêgles simples seront rappelées spécifiques aux sénoirs en se méfiant des plantes agissant sur le taux de coagualtion type Ail,Ginseng,Gingko.

Le Journal Les Echos du 18/02/2013 écrit que le remboursement des médicaments reculent pour la première fois depuis 2008,on invoque une baisse de prix et un rebondissement des médicaments génériques,mais à l’analyse ,on voit surtout apparaitre des comportements dits de bonne condiute  et un ciblage plus cohérent:

Remboursements en Hausse

*Hépatites + 123,il n’est pas évoqué l’offensive de l’hépatite C

*Anti-Rhumatismaux:+97,population de plus de 60ans  23,7% de la population(15,29 millions de personnes),en janvier 2012,5,7 millions de personnes agées de plus de 75 ans.

*Dégénéresence Maculaire:+82,grande campagne de prévention médiatique

*Diabète +73 :Epidémie de l’Obésité,vieillessement de la population

*Sida +64:deuxième cause de mortalité en Ile de France

Remboursements en Baisse

*Antihypertenseur:-266,recul, des  associations complexes, Métaanalyses,reprise des molécules simples,pas d’inovation

*Anti-Ulcéreux- 101,contre-indications répertoriées;usage simplifié

*Statines -96,effets médiatiques et bon usage repris

*Alzheimer – 78,effets contradictoires ,contestés ou insuffisants,supprsseion de molécules

*Ostéoporose:-73,rééquilibrage des indications et suppression de médicaments .

Apothicaire

                   3)Prévention Phytothérapique et ABC vert du Sénoir

Il faut garder à l’esprit que toutes affections intercurrentes peuvent déstabiliser la fonction d’un système ou organe:cérébral,cardiaque et hypertensif,rénal,rhumatologie et ostéoporose.La prévention  phytothérapique permettra à peu de frais de protéger sous conditions de respecter les traitements en cours et veiller aux interactions toujours possibles,à  anticiper.Il faut simplifier au maximum les combinaisons de plantes,un majeure et une auxilliaire  complétant son action,si est choisi le mode tisane ,le goût devra être le plus agréable possible ,et de couleur attrayante , la plante  alors n’ayant qu’une action colorante,et de faible potentiel thérapeutique.

1)Prévention cérébrale:toujours privilégier les plantes antioxydantes exemple:Romarin,Eleuthéroque,Curcuma

2)Prévention cardiaque de faible niveau thérapeutique type Aubépine,Ail,domaine du champ médical

3)Prévention Rénale:éviter combinaison avec les diurétiques,faire la chasse aux plantes néphrotoxiques,domaine du champ médical.

4)Prévention Hépatique simple ,hépatoprotection surtout si AINS,Antibiotiques etc:type betterave,chrysantellum,chardon marie,artichaud

5)Prévention arthrosique et ostéoporotique,réduisant les risques toxiques ou stabilisation calcique  et fractures:harpagophytum,vergerette,prêle,bambou

Sureau

6)Prevention respiratoire:l’âge augmente la rigiidité de la cage thoracique,sensibilité  notable aux infections communautaires et aggravation des pathologies préexistantes(bronchite chronique,asthme).il faut privilégier les plantes expectorantes type Marube,Thym,Guimauve ou Capillaire et bien sûr kinésithérapie,vaccination anti-grippale et anti-pneumococcique..

Il faut dans tous les cas privilégier la simplicité et prendre une plante ayant des actions polyvalentes,globales comme le sont le Cassis ou Eleutherocoque ou le Ginseng adaptés au sujet agé., évitant une polymédication phytothérapique avec ses reéactions secondaires et interactions médicamenteuses.

Curcuma

                             A) PREVENTION CEREBRALE

Deux aspects sont à prendre en compte:

*Neuroprotection avec aptose cellulaire neuronale

*Améloirations des fonctions cognitives,vasodilatation

1)NEUROPROCTECTION

a)CURCUMA,la curcumine protège contre la dégradation lipidique neuronale,ratio d’Alzheimer diminué chez les consommateurs de curcuma en Inde

b)PIVOINE BLANCHE( en Chine)

Pivoine

c)LOTUS SACRE,Nymphea Alba(les étamines:En Inde)

Lotus

d)Concrétion de SILICE de BAMBOU Noir ou Phytollaschys ( en Chine)

e)WITHANIA Sominfera ,le Ginseng indien (en Inde)

F)ACORE (étude japonaise) mais la Béta asarone est potentiellement toxique

Acore

.Toutes ces 5 plantes ont une action expréimentale contre l’Aptose neuronale

g)ELEUTHEROCOQUE:

adaptogéne,immnostimulant,la SYRINGINE protège contre l’ischémie et active les Microglies.Mais possible effet Hypertensif,interactions

avec les ANTICOAGULANTS(baisse du temps de saignement) ,augmente l’action des BARBITURIQUES,INSULINE,DiGOXINE

Lotus Sacré,Witnania,Curcuma semblent les mieux adaptés

2)Action Cognitive et Vasodilatatrice

a)GINSENG:hypotenseur et régulateur cardiaque ,agit sur les fonctions cognitives,en excès hypertensif augmente l’action de la DIGOXINE,abaisse le TEMPS de COAGULATION,interfère avec l’INSULINE.

b)HYDROCOTYLE ou GOTU KOLA,CENTELLA ASIATICA

Améloire mémoire et fonctions cognitives    ( En Inde)

Centalla Asiatica

C)ROMARIN:

             Deux labiées

D)MENTHE .:

ces deux labiées sont antiasthéniques et améliorent la mémoire,mais

*la Menthe a une action négative avec la Cimétidine

*Le Romarin:inhibe l’action de l’insuline et oestrogénes et favorise l‘accumulation de la chimiothérapie type Vinblastine

e)ONAGRE:

contient phytostérol,flavonoïdes,Acide Gamma-linolénique

Est donc ANTI-ATHEROMATEUX:ANTI-AGGREGAT PLAQUETTAIRE,VASODILATATEUR,HYPOTENSEUR,HYPOCHOLESTEROLEMIANT

f)GINGKO:

Favorise l’énergie de la cellule neuronale et s’oppose à l’ischémie cérébrale;Donc donné por Troubles cognitifs,vertiges,difficultés cognitives et mémorisation.

Mais abaisse le Taux de Coagulation et interfère avec Aspirine et Ticlopidine.Interaction avec les Thiazidiques

g)AIL

Vasodilatateur,anti-aggrégat plaquettaire,hypocholestérolémiant,hypotenseur mineur,mais interfére avec les ANTI-COAGULANTS

h)CASSIS

Ses Ruinoside de type vitamine P,ont une protection vasculaire,tonique nervin,mais surtout antirhumatismal et duéritique s’additionnant à l’action de la FUROSEMIDE

i)La MANGUE

Agit sur la mémorisation et la concentration (en Inde)

Mangue,Ail,Onagre,Menthe et Hydrocotyle sembent les mieux adaptés

PREVENTION CARDIAQUE

Bien sûr toutes plantes anti-athéromateuses peuvent être citées:Ail;Onagre,Oméga ,Cassis;Oignon,elle s’intègre le plus souvent dans le régime 5 fruits et légumes mais on peut isoler des plantes spécifiques à effets anti-athérogéne,anti-lipidique et anti-glycémique,donc rôle de prévention

                B) PREVENTION ATHEROMATEUSE

1)Ail

 

2)ARGOUSIER

 

3)BLE

 

4)FENUGREC

 

6)GUGUL

 

7)GOYAVE

 

8)KUDZU indien (Pueria Tuberosa)

 

9)LOTUS SACRE

 

10)MAÏS

 

11)ONAGRE

 

12)OIGNON

13)THE:flavonoïdes anti-plaquettaire

                             C) PREVENTION CARDIAQUE

S’il faut être exact seule la DIGITALLINE demeure le traitement de référénce  phytothérapique dans certains troubles du rhytme et Insuffisance cardiaque,d’obédience strictement médical.Pour le reste,:

                          1)Les plantes dites ANTI-ARYTHMIQUES

Khelle

sont loin de faire l’unaminité

*AUBEPINE,plutôt antihypertenseur modeste à effet additif

*AGRIPAUME

*KHELLA,AMNI VINSNAGA

*MARRUBE BLANC

2)La prévention CORONARIENNE

ne repose que sur des données de laboratoire et ne doit pas être étendue à l’automédicacation ou prises sans avis médical

*Feuille de BAMBOUR NOIR(Phytollaschys)

*Concrétion de Silice de Bambou Noir (composant:orientine action coronarienne)

*CHRYSANTELLUM AMERICANUM

*GOYAVE:Alcaloïdes protecteurs coronariens

*KHELLA

*CACAO

*SALVIA MULTIORRHIZA (essais chinois)

*SCHIZANDRA SINENSIS

Dans tous les cas l’angor et ses suites sont du ressort médical et doivent suivre les référentiels médicaux réactualisés qui ont transformé  le pronostic de cette discipline

     D)PREVENTION RESPIRATOIRE

Rôles essentiels de la kinésithérapie et des vaccins anti-grippaux et anti-pneumococcique

Par principe,si toux faire cracher,éviter les antitussifs et favoriser les expectorations,devant une infection patente recours aux antibiotiques ,éviter chez les vieillards les huiles essentielles,de caractères cumulatifs et sédatifs .Pour mémoire l’Hysope pourtant fluidifiante contient de la thuyone épileptogéne..Feuilles et Somités fleuries doivent être utilisées avec modération.

Origan,Sariette,Girofle,Thym sont  les huiles essentielles majeures à effet antibiotique mais à éviter chez le vieillard

Les labiées,en sommitées fleuries sont fludifiantes et antibiotiquebronchite-001

*MARRUBE

*ORIGAN

*THYM

             1)  PLANTES FLUIDIFIANTES à Préviégier

*BOUILLON BLANC:

Feuilles et Fleurs mondées

 

*MARRUBE:

 

*CAPILLAIRE de Montpellier

*COQUELICOT mais sédative

 

*GUIMAUVE et MAUVE  (fleurs)mais ralentissent l’aborption des médicaments.

             2)PLANTES IMMUNOSTIMULANTES EN PREVENTION DE LA GRIPPE

Deux plantes sont reconnue comme Booster de la vaccination antigrippale:ELEUTHEROQUE et ECHINACEE

*ECHINACEE;

Son action immnustimulante est contestée,si elle peut prévenir la grippe,l’Echinacée minimise les actions CYCLOSPORINE et CORTICOÏDES

Potentiel hépatoxicité et augmente l’action de l’Ecoconazole

*ELEUTHEROCOQUE

Hépatoprotecteur,immunostimulant,anti-stress,adaptogéne mais hypertenseur et

Interactions avec les

ANTI-COAGULANTS,BARBITURIQUE,INSULINE,DIGOXINE

                         E)  PLANTES DE L’ARTHOSE ET DE L’ OSTEOPOROSE

Reine des Près

 

 

 

 LES CLASSIQUES  ANTIRHUMATISMAUX

474832_10150721247620491_2075309441_o

 

1)HARPGOPHYTUM PROCUMBENS ou GRIFFE du DIABLE

Classé par Escop comme anti-arthrosique,perte d’appétit,dyspepsie et tendite

Contre-indications:Allergie,Clalcul biliaire,Ulcus gasrtique

A ne pas associer avec les anti-coagulants et traitement cardiaque

2)VERGETTE DU CANADA,Erigeron Canadensis

*Diurétique,Anti-Rhumatismal,anti-goutteux,,anti-inflammatoire.La fonction rénale doit être respectée.Son association fréquente et efficace avec la Griffe du Diable impose les contre-indications  sus-indiquées.

3)ORTIE

La racine est donnée pour l’hypertrophie prostatique,souvent associée avec le Palmier Nain

Feuilles et Paries aériennes:anti-arthrosique

Contre-Indications:Glomérulopathies,insuffisance rénale,infections de la vessie

Interactions:Augmente l’action du DIFLOFENAC,

Contre-indications de principe ( à prouver) avec Hypotenseurs,Hypoglycémiant,Anti-aggrégat plaquettaire

4)CASSIS,RIBES NIGRUM

*la baie est anti-diarrhéique,vasculaire(anthocyane),hypertensive (expérimlentalement,de même pour huile de pépins)

*Feuilles:Anti-Rhumatismale de type Aspirine et Anti-Rhumatismal,effet diuréique s’additionnant au furosémide

 

*PLANTES ANTI-RHUMATISMALES à EFFETS PROMETTEURS

1)CURCUMA:à titre préventif

2)BOSWELLIA SERATA: résine à action immunologique et anti-rhumatismal

3)GINGEMBRE,action non pas dû au gingérol, à des produits nongingérols prometteurs

 

 

 

 

* PLANTES A ACTION ASPIRINE-LIKE

Toute personne allergique à l’aspirine contre-indique ces plantes et si prise d’Anti-Coagulant

 

1)SAULE

 

2)BOULEAU

 

3)FRENE

 

 

4)SUREAU:contre indiquée si Diurétique,anti-inflammatoire,Immunodépresseur

 

5)REINE des PRES:Allergie à l’Aspirine,Anti-Coagulant,Immunodéprsseur

 

6)PEUPLIER:Bourgeons anti-Rhumatismaux

Attention ne pas associer avec DIURETIQUE,ANTI-INFLAMMATOIRE,ANTISEPTIQUE,fonctions que le peuplier possède

Bambou

  *PLANTES ET OSTEOPOROSE

1)LA PRELE

Sa Silice ralentit le processus de vieillissement des fibres élastiques,Hypocholestérolémiant,Anti)Athéromateux.

La prêle élève le taux de POTASSIUM et ne doit pas être associée avec la DIGITALLINE

2)SILICE DE BAMBOU ARUNDINACEE.

Feuilles et Silice:Anti-Arhrosique DOSE-DEPENDANTE

                            F)  PLANTES HEPATOPROTECTRICES

Devant l’agression ancienne des pathologies,incidents de la vie et médicaments  successifs,les plantes hépatoprotectrices ne sont pas du luxe.Principalement:

1)CHRYSANTELLUM AMERICANUM:

action vasculaire,hépatotrope,hypotryglycéridemique,calculs rénaux oxaliques et salivaires

2)CHARDON-MARIE:

sylimarine actif hépatoprotecteur pour hépatites,cirrhose,hypoglycémiant,anti-dyspesique

Chardon MARIE

3)BETTERAVE ROUGE:

pigment protecteur(rôle anti-cancer,rétinite pigmentaire),bétaïne,hypolipémiant,études italinnes sur le cancer,anti-oxydant par les bétalaïne

4)ARTICHAUD

Sylimarine hépatoprotecteur,Inuline Prébiotique,anti-oxydant,hypolipémiant

Chicorrée,Fumetterre,Pissenlit,Radis Noir doivent être considérées comme de plantes hépatoprotectrices accessoires

                                          CONCLUSION

Il n’est pas question de donner un monceau de plantes contre-productif et potentiellement donnant des incidents.Il faut rester dans le domaine de la prévention tenir compte des antécédents,des médicaments pris et de l’état réel physiologique.Il fau des associations simples ,les plus acessibles et non iatrogéniques ,un avis médical sera toujours indispensable .

Type d’association Simples alimentaire et plantes

1)ENTREE avec BETTERAVE ROUGE et AVOCAT:l’avocat est anti-oxydant,hyoplimémiant,hépatotrope

ou

2)SOUPE de BETTERAVE ET CHOUX,apparenté au Bortch,le Choux est un anti-oxydant,protecteur cardiovascualiaire,cérébral(cognitif)

ou

3)ORTIE En SOUPE ou Accompagnement,plat industrialisé:Anti-Arthosique

3)CONDIMENTS:LE CURCUMA,un Fois par mois(Prévention Alzheimer en Inde).Protecteur Cérébral et Anti-Rhumatismale

3)ELEUTHEROCOQUE par cure de Deux Mois,Hiver et Printemps:prévention Grippe,Cognitif,immunostimulateur

4)Un Fuit,la GOYAVE;protecteur cardiaque et action coronarienne

ou

5)MANGUE:action cérébrale

5)E BAMBOU et HARPAGOPHYTUM

:OSTEOPOROSE ET ACTION RHUMATISMALE

6)Dessert au CACAO,protecteur cardio-vasculaire

Les problèmes cardiaques chez le sénoirs sont du ressort médical,bien qu’il soit dit  que l’AUBEPINE agisse dans l’insuffisance cardiaque type 1 ou 2 et Angor,cet espace thérapeutique est du domaine médical,l’angor n’est pas une maladie anodine,sutout chez le sénoir.

 

Même s’il est dit que l’AUBEPINE est active dans l’insuffisance cardiaque 1 et angor,selon New York Heart Association/Cochrane Data Base/janvier 2008 (iPttler,Guo)/Escop 1980/Eurp.J.Heart.Fail 2002(Holubarsch;Collucci)/Phytomedecine (1996,Loew,Albrebrectch.)

Angor ou insuffisance cardiaque:domaine strictement médical,respecter les référentiels rénovés.

 

phyto010

Retour