Acnée Juvénile

Download-12Download-8Download-11

L’acnée juvénile

L’acnée se traduit par des pustules ayant une prédilection pour le visage, affection qui touche deux millions de personnes.

On distingue quatre types d’acnées ;

  1. L’acnée

Qui est un trouble de la kératinisation du canal pilosébacée aggravé par l’hyperséborrhée et certaines bactéries en particulier le Propionibacterium acnes.

  1. Les acnées médicamenteuses, que l’on doit écarter induites par ;

    • Corticoïde

    • Androgène

    • Ioniazide

    • Vitamine B12 injectable

    • Sels de lithium

  1. L’acnée rosacée

Qui est une affection papulo-pustuleuse des joues et du nez, d’étiologie inconnue.

  1. La dermite péri-orale

Induite par l’application répétée de corticoïdes fluorés.

Problèmes posées par l’acnée juvénile

Nous avons vu qu’elle touche deux millions de personnes.

  1. Elle touche 80% des adolescents débutant en règle générale à 12 ans chez le garçon et 13 ans chez la fille, correspondant à la puberté.

  1. DSC_0096 3Il existe un caractère héréditaire

  1. L’acnée s’aggrave ou apparaît dans la période prémenstruelle chez la fille ou récidive pendant la deuxième partie du cycle menstruelle.

  1. L’acnée s’améliore l’été mais le soleil peut induire une acnée solaire surtout en automne. L’effet solaire et d’autant plus pervers que certains traitements ne sont par compatible avec l’exposition solaire (cycline, les traitements par isotrétinoïne).

Il faudra éviter les crèmes pour peau sèches et mettre des crèmes grasses non comédogène et éviter les crèmes parfumées qui sont sensibilisantes ou irritantes.

  1. Dans l’acnée il existe un facteur hormono-dépendant, la cellule sébacée étant un récepteur d’hormone mâle.

Devant toute acnée, il faudra rechercher les facteurs favorisants ;

  1. Génétiques

  1. Hormono dépendant

  1. Kératinisation anormale

  1. Les germes résidents dans les follicules

  1. Les frottements répétés par exemple, les mentonnières des casques des footballeurs américains.

  1. Le climat humide

  1. Le soleil

  1. Les cosmétiques gras et occlusif et qui sont comédogènes

  1. Professionnel avec le chlore, le brome et l’iode

  1. Les médicaments déjà entrevus tel les corticoïdes, la vitamine B12, les antidépresseurs, les androgènes

  2. .Download-18

    1. Principe de base de préparation en phyto-cosmétologie

Le traitement phytothérapique de l’acnée pose de faite les principes de base de préparation en phyto-cosmétologie est le traitement approprié à l’acnée.

La liste des plantes utilisées et validées dans la tradition dans les maladies de la peau est longue. Et certains contestent la validité de pratiques qui n’auraient pas ou insuffisamment de supports scientifiques.

La bardane est citée comme exemple dans sa proposition anti-staphylococcique malgré tout vérifiée par l’usage et les tests in vitro.

Dans tous les cas, il faudra proposer un choix et en cas de litige le professionnel de santé vous guidera. Toutefois il faudra toujours s’assurer ;

  1. Du caractère non allergisant de la plante ou de l’absence de caractère photosensibilisant.

  1. Son réel pouvoir antibiotique ou antiseptique qui lui confère entre autre la présence d’une huile essentielle.

  1. Se méfier du caractère trop rubéfiant de certaines plantes que l’on utilise à cet effet.

  1. Bien sûr, s’informer de l’éventuelle toxicité.

On peut préparer les plantes après un stockage de courte durée en atmosphère sèche contrôlée c’est-à-dire sans poussière, sans bactérie et sans parasite.

  1. Les extraits hydro glycoliques obtenus par macération prolongée de plante finement broyés libérant les huiles essentielles et insaponifiable qui sont des extraits de préparation industrielle.

  1. les extraits huileux qui sont des macérations de plante fraîche dans une huile végétale inerte et inodore. L’huile végétale fournit par la plante convient le mieux pour solubiliser l’insaponifiable de la plante.

  1. Application en plante fraîche sur la peau que l’on peut définir par les actions suivantes:

    • Kératolytique : chélidoine, myrte

    • Anti-tache noire (ephilides) : persil et tilleul. Dont la fonction dans ce sens n’a pas été vérifiée

    • Les plantes anti-vergetures : la prêle, le lierre, l’algue, le lilium tigrinum.

    • Anti-sénescente (contre le vieillissement de la peau) : hamamélis, houblon, noisetier, consoude.

DSC_0121

Plantes décongestives ou anti-inflammatoires

Elles sont nombreuses :

  • Algues

  • Armoise

  • Arnica

  • Bellis perennis

  • Brunella

  • Câpre

  • Concombre

  • Hamamélis

  • Hysope

  • Laitue

  • Marron d’Inde

  • Mauve

  • Menthe

  • Millepertuis

  • Noisetier

  • Pariétaire

  • Passiflore

  • Persil

  • Reine des prés

  • Sauge

  • Sureau

  • Tilleul

  • Tussilage

  • Véronique

  • Verveine

Action rubéfiante

  • Ail

  • Asa foetida

  • Raifort

  • Arnica

  • Bryone dioïque

  • Capucine

  • Genévrier

  • Myrte

  • Myrrhe

  • Oignon

  • Piment

  • Pin

  • Romarin

Action anti-eczémateuse contre l’irritation

  1. La guimauve on utilise 5g pour 500ml d’eau on peut associer la guimauve avec la mauve et le plantain.

  1. Le concombre frais passé à la moulinette.

Action emolliante et hydratante des plantes

  • Bardane

  • La camomille

  • Le coquelicot

  • Le fenugrec

  • Le noisetier

  • La pensée

  • Le sureau

  • Le tilleul

  • Le tussilage

Action astringente liée au tanin

  • Aubépine

  • Bleuet

  • Bouleau

  • Géranium

  • Hamamélis

  • Myrte

  • Ortie

  • Ratanhia

  • Saule

Action liée aux composants hormonaux œstrogènes

  • La sauge

  • Le lierre

  • Le houblon

Action d’une plante à pouvoir eutrophique et vasodilatateur

  • Le calendula officinalis ou Souci du jardin

  1. Les plantes a tropisme d’action cutanée

Dans toutes les affections dermatologiques, on est toujours amené à proposer ce qu’on appelle des plantes de drainage dermatologique.

Le terme de drainage dermatologique est inapproprié, il vaut mieux parler de plante à tropisme d’action cutanée et que l’on peut utiliser soit seule ou associé.

Utilisation qui tiendra compte des structures évolutives de la maladie et du terrain de la maladie sur lequel elle évolue.

Par exemple, affection cutanée sur terrain hépatique, post-hépatitique, terrains rhumatismaux.

Il existe quatre plantes à tropisme dermatologique, la bardane, le cresson, la pensée sauvage et la saponaire.

  1. La bardane ou grande bardane Arctium Majus

Qui est une composée, la partie utilisée est la racine et les feuilles.

Chimiquement, elle contient:

  • de l’inuline

  • des sels de potassium

  • de huile essentielle dans la plante fraîche

  • des tanins

  • du phytostérol

  • un principe amer

  • et dans sa racine, il existe un composant hypoglycémiant

Ces principales propriétés médicales sont:

  • cholérétique

  • diurétique

  • utile dans la goutte

  • dans les rhumatismes

  • elle agit dans l’eczéma

  • elle agit dans les affections cutanées à staphylocoque

  • l’acnée, la séborrhée

On conseil en traitement:

  • une décoction de racine de bardane 30g à 40g par litre donnant 50ml par jour

  • un extrait mou stabilisé 0.6g à 2g par 24 heure

  • un nébulisât 0.3g à 1g par litre par jour

La grande bardane ou Actium Majus peut être associé avec d’autre plante.

  • Extrait mou de bardane à 0.20g

  • Avec poudre de réglisse pour une pilule 6 à 8 pilules par jour

  • Extrait mou de bardane 20g

  • Pour un sirop simple 400g

    • 9 à 10 cuillères par jour

  • Extrait mou de bardane 8g

  • Elixir de garrus 80g

  • Sirop simple 200g

    • Le tout 2 à 3 cuillères à soupe par jour

      • La pulpe fraîche de la bardane et son décocté en compresse est utilisée en local pour l’eczéma, l’acnée et la séborrhée de la face.

      • La feuille fraîche avec du vinaigre salé à 8 ‰ et utilisée en application pour les articulations douloureuses.

      • L’infusion sucrée de feuille de bardane est utilisée en gargarisme pour traiter les amygdalites et les gingivites.

  1. Le cresson Nasturtium officinale

Qui est une crucifère. La partie utilisée de la plante est la plante entière fraîche.

Le cresson contient :

  • du fer

  • du manganèse

  • de l’iode

  • du calcium

  • de la vitamine A, C et D en petite quantité

  • un hétéroside sulfuré qui en se décomposant a une action irritante sur la peau

Propriété pharmacologique du cresson :

  • Diurétique

  • Dépurative

  • Anti-scorbut

  • Comparé è l’huile de foie de morue

On l’utilise en suc de cresson frais maximum 250g par 24 heure.

On peut le donner en association dans le sirop de raifort composé qui associe:

  • Feuille fraîche de cochléaire 1000g

  • Feuille fraîche de cresson 1000g

  • Racine fraîche de raifort 1000g

  • Feuille sèche de ményanthe 100g

  • Zestes d’orange amère 200g

  • Cannelle de Ceylan 50g

  • Vin blanc 4000g

  • Sucre blanc 5000g

Composition dite dépurative associant :

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

  1. La pensée sauvage Viola Tricolor

Qui est une violacée dont on utilise la plante entière et la fleur fraîche.

Chimiquement, elle contient :

  • des mucilages

  • des flavonoïdes

  • des saponosides

  • des tanins

  • des sels de calcium et de magnésium

  • de l’acide salicylique (aspirine)

Propriétés médicales :

  • c’est un dépuratif

  • laxatif léger

  • diurétique

  • il est actif dans l’eczéma, l’impétigo, l’acnée

  • il est surtout utilisable en usage externe et interne dans le traitement de l’acnée

Il faut savoir qu’il était utilisé dans le traitement des croûtes de lait du cuir chevelu du nourrisson.

Le traitement, on peut le prendre;

  • En infusion 10g par litre où il a une action uniquement thérapeutique légère, à 60g par litre la pensée sauvage a une action purgative.

  • On peut utiliser l’extrait fluide de pensée sauvage 1g à 2g par jour

Les associations sont possibles :

  • Plante fleurie de pensée sauvage 100g

  • Eau distillée 1500g

  • Sucre blanc

Ou une autre association utilisant:

  • L’extrait aqueux de pensée sauvage à 3g

  • Un sirop simple 150g

    • On peut donner 2 à 4 cuillères à soupe par jour

  1. La saponaire Saponaria officinalis

Qui est une caryophyllacée, dont la partie utilisé est la racine et le rhizome.

Chimiquement on retrouve ;

  • Saponoside

  • Des sels minéraux

  • Des glucides

  • Et surtout de la vitamine C

Propriété médicale :

Elle est diurétique, cholérétique. Il faut savoir que cette plante après une longue macération peut donner des signes d’intoxications tel agitation, hallucination, délire.

Elle est utile dans le traitement de l’urticaire, l’eczéma et on la retrouve souvent dans les formules de traitement de l’arthrose.

Il est dit que la saponaire a une action antitoxique dans les intoxications médicamenteuses, ce qui reste encore à prouver.

Traitement par la saponaire

On utilise une décoction de racine en courte durée à 40g par litre ou en extrait fluide 1g à 2g par 24 heure.

On peut utiliser des associations

Diurétique associant;

  • Racine de saponaire 60g

  • Racine d’ononis 20g

  • Racine de bouleau 20g

Une formule dite dépurative, associant;

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

La saponaire seule peut être utilisé en décoction pour traiter des angines en gargarisme, angine de type virale.

Problèmes posés par le traitement de l’acnée

Download-8

Depuis 1996 s’est développé une résistance au antibiotique (érythromycine et cycline) que l’on donne dans l’acnée.

70% des souches du germe propionibacterium sont résistantes à l’érythromycine, 30% à la tétracycline et à la dixocycline, 8% à 10 %, à la mynocycline.

Il a été observé un transfert passif de résistance aux antibiotiques d’un patient à un autre, ratio passant de 41% à 85%.

Ce problème de résistance soulève de nombreuses questions sans réponse convergente et il est difficile, d’émettre des recommandations visant à un bénéfice optimal pour le patient en pratique courante. (Journée de dermatologie de Paris du 5 au 9 décembre 2006)

S’il est formulé que l’acnée peut évoluer spontanément vers la guérison vers l’âge de 30 ans, il semble tout à fait raisonnable vu les problèmes thérapeutiques exposés de résistance des antibiotiques, de proposer des traitements de phytothérapie dés l’installation de l’acnée juvénile.

Acnée qui sommes toutes évolue de 13 à 30 ans, espace qui laisse une place largement justifié à un traitement phytothérapique qui n’entraînera pas de toute façon de résistance, type résistance bactéricide ou antibiotique.

Dans un premier temps, il faut nettoyer la peau acnéique;

  1. Détersion végétale pour une peau grasse avec:

    • le concombre

    • le calendula

    • le bleuet

    • le tilleul

    • et la camomille

  1. Si le cuir chevelu présente des cheveux gras, on proposera également:

  • Une décoction de Bois de Panama

  • Un traitement par la saponaire

Formulation à laquelle, on peut associer:

  • fleur de sureau

  • de coquelicot

  • ou la sauge

  1. En cas d’irritation et d’inflammation:

  • Mauve ou guimauve en décocté à 30‰ donneront d’excellent résultats.

  1. Il faut proposer une action anti-infectieuse, par:

  • La grande bardane Arctium Lappa en nebulisat à 0.4g, 2 fois par jour ou en teinture mère, 3 fois 50 gouttes par jour

Que l’on peut associer avec l’huile essentielle de cannelle de Ceylan dosé à 0.02g par gélule en donnant 6 gélules par jour.

Si cette huile de cannelle de Ceylan est mal toléré, on pourra associer trois huiles essentielles majeures que son

  • l’origan,

  • la sarriette

  • et le thym

  • En association en gélule à 0.15g par gélule, 2 gélule 3 fois par jour

La levure de bière Saccharomyces Cerevisiae

A un effet antibactérien et bactéricide, elle est riche en vitamine A, B et PP, est un complément indispensable important dans les infections cutanées.

Culture: Levure haute, beaucoup d’alcool

Levure basse, moins d’alcool

Poudre: jaune, beige

Composition:

  • Sèche 8% d’eau

  • Matières minérales, phosphate K

  • 30% glucides :Tréhalose polyose

  • 2 à 3% de lipides: ergostérol, lécithine, zymostérol, phosphorés

  • Protides : glutathion, aminoacide, protéique

  • Vitamine PP, A4, M1, M2

  • Groupe B

  • L1, L2 (lactation)

  • Antibactérien – bactéricide

Complément de traitement:

  • Furoncle, dermite, externe ou interne

  • Antianémique

  • Vieillard dénutri

  • Enfant croissance

  • Femme enceinte et allaitement, cure discontinue

  • Antinévritique

  • Crampe, nervosisme, spasmophilie

  • Insomnie

  • Antipellagreuse

  • Impétigo – anthrax – orgelet

Valeur alimentaire

Toxicologie:

  • Formation d’alcool à partir des sucres, discontinue en cure

  • Richesse en bases puriques, ne pas donner dans la goutte

Posologie:

  • 3 cuillères à café sur cruditées par jour en 3 prises

  • ou 3 cuillères à café dans de l’eau plate, par jour

Diverses formulations sont proposées contre l’acnée

  • La bardane racine 15g par jour

  • La salse pareille 10g par jour

  • La fumeterre 8g par jour

  • La pensée sauvage 15g par jour

  • Le pissenlit racine 6g par jour

  • La plantain feuille ou fleur 10g par jour

En sachant que ces propositions tiendront compte des affections en cours, sachant que pensée sauvage et plantain sont plutôt réservés au terrain allergique.

L’association bardane, pensée sauvage et plantain en nébulisât a une action antibactérienne et antiallergique.

Le fumeterre et le pissenlit ont plutôt une action hépatique et antiallergique dermatologique d’autant plus si les lésions sont prurigineuses.

On peut associer et proposer s’il existe une couperose associée:

  • de la vigne rouge 15g par jour

  • ou lierre grimpant 8g par jour

  • ou millefeuille 12g par jour

    • Elles peuvent être associées en tisane ou préparées seule en nébulisât

Chez l’adolescent peut être proposé;

  1. En cas de lésion eczémateuse:

  • Fumeterre poudre 150g

  • Bardane 75 mg

  • Radis noir 75mg

    • Pour une gélule, 6 fois par jour

  • Bardane 75mg poudre

  • Sauge 25mg poudre

  • Prêle 25mg poudre

  • Bouleau 25mg poudre

    • Pour une gélule, 4 gélule par jour

Enfin pour terminer le traitement externe outre la détersion végétale déjà proposée pour la peau grasse, on peut préparer des masques, des compresses toujours utiles dans une acnée résistante et récidivante.

  1. Masque préparé avec:

  • la laitue, feuille cuite

  • le mais

  • la pulpe de tomate

  1. Des compresses et des lotions:

  • de bardane

  • de concombre

  • de genièvre

  • de jus de laitue

  • de lavande

  • de pensée sauvage

  • de souci

  • de jus de tomate

  • du lait au calendula

  1. On pourra tamponner et lésions acnéiformes avec

  • la sauge en teinture mère à 10g

  • et l’alcoolat de lavande 100cc

Toutes ces solutions proposées seront guidées par la tolérance et l’effet thérapeutique à long terme.

L’acnée peut devenir une disgrâce pouvant perturber les contacts sociaux. Il faudra donc prendre toute thérapeutique dans la mesure de possible qui puisse non seulement rassurer voire aussi traiter.

Mais également modifier un terrain devenu dystonique que l’on peut comprendre et alors, on peut associer un léger sédatif végétal:

  • valériane

  • passiflore

  • lotier

  • saule

Le problème posé restant entier faut-il intervenir sur le climat hormonal, puisque la glande sébacée est un récepteur d’hormone male.

Il semble exclu d’intervenir jusqu’à la fin de la puberté sur le climat hormonal, à moins d’être guidé par un souci strictement médical et il faudra alors se référer au canon de la thérapeutique dermatologique.

Devant une forme sévère le professionnel de santé prendra alors l’initiative.

Mais sachant que l’acnée s’aggrave en période prémenstruelle ou en deuxième partie du cycle, il parait légitime de proposer des traitements en cours en privilégiant un climat progestatif avec :

  • le vitex castus et lithospermum dans la deuxième partie du cycle chez la femme

  • équilibré la chute d’œstrogènes par le trèfle et le houblon ou le saule dans la période prémenstruelle.

Dans tous les cas, les dosages hormonaux permettront de suggérer et de juger de l’opportunité du traitement d’appoint phytothérapique hormonal.

Quelques schémas thérapeutiques permettent de guider la phytothérapie hormonale dans l’acnée.

  1. Les plantes anti-androgènes

    • L’huile essentielle de géranium

    • L’huile essentielle de cumin

    • L’huile essentielle de romarin

      • Que l’on donne toutes par voie orale

  1. Les plantes œstrogènes

  • La sauge que l’on donne en nébulisât ou en teinture mère qui a une action astringente, bactéricide qui en local et en voie générale a une action œstrogène. Elle a également une action progestérone like.

  • Le houblon les cônes ont une action mixte œstrogène et anti-œstrogène qui se donne en décoction à 50 g par litre.

  • La réglisse qui a une action antibactérienne et oestrogénique que l’on donne ou en nébulisât ou en décoction 20g pour 100cc en local.

  • Le souci Calendula officinalis qui a une action anti-inflammatoire, cicatrisante, riche en manganèse et a une action œstrogène. On donne les fleur mondées 30g par litre en infusion

  • La carotte riche en œstrogène et en vitamine A

  1. Les plantes progestérone like

  • La sauge déjà citée

  • Surtout, l’alchemille Alchemilla Vulgaris qui a une action astringente qui est donné en infusion en plante entière 50g par litre.

Retour