ACONIT en Medecine Ayurvedique,Trop d’Incertitude,Banalisation Traditionelle à ne pas suivre.

guy005 copieCorpsemeat-2 -800x600-(2)la mort13239220_281680365505571_4727828949723936538_n

 

 

 

<<<<<<<<<<<Ne jamais oublier le caractère extremement dangereux de l’ACONIT NAPEL (Alcaloïde Aconitine),commun en Europe.>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

<<Toxicité Neurologique et Cardiovasculaire nécessitant hospitalisation en réanimation et si possible ,avec concours médical,lavage d’estomac dans les moins d’une heure suivant l’ingestion

Bibliographie Plantes Toxiques:Girre 1980 et Beneton 2001.

Très tôt  identifié comme toxique et poison de chasse ,l’Aconit ou “Tue-Loup”;  l’Empereur  Trajan en interdira sa culture  à Rôme en 117 après JC

 

Deux Renonculacées sont prescrites en Médecine Ayurvedique

 

1)ATIVISHAA ,racine de  ACONITUM HETEROPHYLLUM,le plus utilisé entrant dans des composants traditionnels.Mais sa raréfaction pose de fait l’importance de sa reconnaissance,protection à l’échelon régional en Inde,et surtout remise à niveau constante des connaissances botaniques, qui ne peut soufrir de la moindre ignorance botanique et garder le principe constant de précautions

Download-2

2)VATSANAABHA ,racine de ACONITUM CHASMANTHUM,souvent confondues avec d’autres membre de la même famille; considéré comme toxique mais moins d’après les textes classiques  si effets atténués (pourtant textes adressés à des professionnel???!!!!)

 

*Il est surprenant de retrouver des indications thérapeutiques  malgré les mises en garde de reconnaissance de l’Aconit,parfois insuffisante , certains auteurs différençiant les espéces à fleurs bleues hautement toxiques des espèces à fleurs jaunes moins toxiques,mais que “signifie moins toxique”.

* Abhava Pratinindhi Draya (Substitution de Drogues)

D’après les textes ayurvédiques:Bhavaprakasha Nighantu,Yogaratnakara,Bhaishshajjya Ratnavali

Il est écrit entre le 16 et 19 éme siècle dresse une catégorie de substituts évalués sur la base ancienne d’une classification étrangement inexacte et pour quelques plantes les actions  ne sont pas encore élucidées.La liste regroupe 46 paires de plantes dont la plupart n’ont pas de relation  taxonomique.Le choix des plantes repose avant tout sur une concordance d’effets thérapeutiques;sur la qualité dite Drayavaguna(Profil de la pharmacologie ayurvédique) de deux plantes,c’est le gout(Rasa),propriétés (Guna) l’état du goût après digestion (Vipaka) et actions(Karma) mais dont la puissance (Virya) est dissemblable.Par exemple, le Cyperus Rotundus est de puissance froide,l’Aconit Heterophyllum de puissance Chaude.

 

.*Surtout,il est accordé une trop grande importance  à un mode de préparation de purification et détoxification des plantes appelé  SHODHANA ,se déclinant selon au moins Treize processus différents en Inde dont on peut poser la légitimation .Ces procédures se retrouvent dans la médecine chinoise,appelées PAO ZHI.Il faut bien reconnaitre que ces procédures devraient engager des connaissances très élaborées,dans la mesure oû l’Aconit fait partie de 350 espéces. ouvrant la porte aux erreurs et accidents.Des tentatives d’exploration surgissent souvent pour conforter le bien fondé de cette méthodologie dans son expression antique,soit plus sérieusement sur des faits comparatifs uniquement basés sur dosages et identifications des molécules,faits de laboratoire mais qui ne débouchent que sur des tests sur animaux.Le plus important est d’avoir confronter les methodes avec identification pharmacologique et chromatographique,études chinoises qui seront évoquées,et paradoxalement n’ont pas débouché sur des randomisations,alors que ces procédures dite de détoxification ont été clairement identifiées et pharmacologiquement explicitées

Ces plantes du Genre Aconit et composants sont retrouvés dans  un formulaire   encadré par “Council of Scientific and Industrial Research et Indian Concil of Medical Resarch” sous le signature de Y-K SARIN (Directeur de Recherche au CSDR /Jammu) est édité en 1996 et ayant pour source ” Ayurvedic  Drug Formulary”  de 1987.Devant les problèmes posés,il apparait indispensable ,sans conflit d’intêret ,de faire une mise au point,sur  la toxicité et réalisme thérapeutique. légitimité pou non des Aconit dans la tradition indienne

 

 

Les ACONITS AYURVEDIQUES

 

Les compositions contenant de l’Aconit ont souvent des substituts remplaçant la plante initialement référencé .et ceci pour des raisons essentielles:

Le potentiel toxique connu invite à remplacer l’Aconit par une plante de type Amer ;puisque l’Aconit en médecine ayurvédiques fait partie des amers.

Mais,en contre partie, il n’est guère explicité l’espèce botanique ou détails pharmacologique du substitut,

Par ailleurs les procédures de détoxification de l’Aconit oblige à des principe de précaution  étrangement absent dans les formulations ou masqué dans des concepts antiques .Ce ne sont pas des détails et ils seront developpés.

 

VATASANAABHA

 

Racine d’Aconit Chasmanthum;nom le plus utilisé

appelé en sanscrit VISHA;SHIRINGIKA,;KAALOOTA

 

On peut le trouver cité par les noms moins communs;Aconitum Demorrhizum et Ferox(Toxique)

Dans l’est du Népal et Sikkim,et Est Himalaya un mélange peut etre proposé avec différentes  racines d’Aconitum Falconeri,Lacinniatum,Ferox,Spicatum,voire Aconitum Violaceum , Balfoueri ,Denorrhizum dans les territoires Jammu,Cachemire,Himachal Pradesh.

Le matériau est bouilli dans du lait jusqu’à obtention d’une huile d’apparence noire,commercialisée sous le nom Meetha Telta

Le Vatsanaabha est dit un virulant poison ,dont il est dit que l’on peut amoindrir les effets.Ce n’est guère engageant.

Toutefois,Il est considéré comme ;altératif;anti-inflammatoire,diaphorétique,tonique expectorant.Il fait partie de nombreuses compositions prescrites dans l’Asthme,diabète,paralysie,rhumatisme inflammatoire,typhoïde et écoulement nasal.

Principales formulations contenant Vatsanaabha:

Miritunjya Rasa;Hingul Swar Rasa;Agnitundi Vati;Sanjeevani Vati;Kaphaketu;Anaanda  Bhatrava;Juvaramummrari;Trbhuman Kriti Rasa;Laghtu vis Garva Taila

 

 

ATIVISHAA

 

La Racine de l’ACONIT HETEROPHYLLUM est la plus utilisée

Appelé en Sanscrit BHANGURA;SITASHRINGI;PRATIVISHADownload-2

Considérée comme une plante en voie de disparition(Goraya 2013)

 

En principe les préparations n’utilisent que les Tubercules filles considérées comme les plus efficaces.Leur présence dans les formulations doivent en contenir au moins  20%..Il est considéré comme atoxique,il n’a pas d’alcaloïde aconitine mais Atisine.

Pourtant les substituts ont également leur place ,notamment le plus fréquent CYPERUS ROTUNDUS

On trouve parfois Chaerophyllum villosum ,un Apiacée appelé Meetha Patisa.il est de gout aromatique et doux

Utilisations  d’Ativishaa

Diarrhée;Dysenterie,Faiblesse générale,Affections inflammatoires aigues suttout chez l’enfant

Formulations contenant Ativishaa

Ativishaadi Churna;Baal Chaturbhadra;Sudarshana Churna,Amri-Tarishta;Vatsayadi  Kuvaatha.

 

 

LES PROCEDURES DE DETOXIFICATION DE L’ACONIT: le SHODHANA

Selon le texte ayurvedique  AGADANTRA (d’après Shri Taranatha 2002) ,une substance causant la maladie est appelée VISHA

Ces procédures impliquent le concept de VISH DRAYAS  et SHODHANA,.

les VISHAS ou drogues Toxiques  ou Poisons appelées VISH DRAYAS dont la substance toxique est globalement nommée VISHA (Acharya Yadavji 2008).Les VISH DRAYAS sont en deux catégories:

Poison Animal au nombre de 10

Poison Plantes et Minéraux au nombre de 16

 

Les VISH DRAYAS peuvent être thérapeutiques mais également facteurs de complications et de maladies.Ces drogues données à des doses différentes que leur norme toxique ;sont données pour “leur propre justification et pouvant être converties en therapeutiques “d’après Achayara Yadavji 2012.Les  VISH DRAYAS ,”à part leurs propriétés indésirables,possédent des propriétés acceptables qui DOIVENT AGIR PLUS RAPIDEMENT que les autres plantes.”Cette spécificité entérine de fait le processus de Détoxification ou Shodhana,avec plusieurs étapes:Swedana (Bouillir) et Mardana (Trituration).Sadananda 2004

 

Le Shodhona est subdivisé en deux composantes(Shastri 2009)

Savnanya:Commun

Vishasha :Spécifique

 

<<<<<<<<<<<Appelation générale du processus de détoxification

 

SAMNYA SHODHONA  de VISHA DRYAS

 

 

La tradition ayurvedique propose 13 procédures de détoxifications  ou purification de plantes mais aussi pour métaux lourds type Mercure.(Prastiant 2008/Sastri 2008) . Les procédures peuvent varier  les liquides intermédiaires détoxicant :Jus de Gingembre,Gruau Aigre,Urine et Lait de Vache,Petit lait de Chévre,,solution de fruits réduit  Tripala”Embelica /Terminalia Chebula et Bellirica .

Les plantes toxiques référencées par le procédé Shodhana: Aconit (urine de Vache),Abrus Precatorius(Lait de Vache,Gruau suré);Glorosia Superba( Urine de vache,Petit lait;Sel gemme),Datura(urine de vache)Semicarpus Anarcadium (Urine de Vache ,puis Lait de Vache),Strychnos(Lait de Vache et ;Gingembre et Gruau),Commiphora (Tripala:fruits d’Embilés,Terminalia Chebula et Bellirica)

 

Les méthodologies procédurales privilégiées selon les toxiques:Absorption par Huile;Produit frit ou grillé;Trituration dans du jus de gingembre,Immersion dans un liquide spécifique au toxique;Immersion dans un liquide  spécifique,séparation physique des impuretés,Lavage,faire Bouillir.

 

 

La Procedure VATSANÄBHA

 

 

selon les textes  Auyurveda Prakâsa ,Rasa Tana Samuccuya,Rasa Tarangini

 

Aconit en Tranches

 

*Cuisson pendant 3 heures dans du lait de chèvre

*Réduction pendant 3 jours dans l’urine de vache,Gomütra,et séchage au soleil

*Bouillir dans le lait de Vache GODUGDHA

*Faire mijoter dans l’Urine de Vache GUMÜTRA et séchage au soleil

*Trituration dans du Borax (TANKANA)

 

 

 

La Procedure SHODHANA emploie comme véhicule  du toxique ,

URINE DE VACHE appelé GOMUTRA spécifique à l’ACONIT type ACONIT FEROX, LAIT de VACHE appelé GODUGDHA est plutôt réservé au STRYCHNOS NUX-VOMICA

Le GOMUTRA a des propriétés anti-bactériennes et anti-fungique.

Dhama;Chauhan;Lokesh Singha Anti-cancer Activity of cow urine-current status ans future directions International Journal of Cow Sience 2005;1(2)1-25.

L’hypothése avancé est que  le Gomutra transforme les alcaloïdes en composant alcalin. et ou  hydrolyse les Alcaloïdes

Dans Effects of SHODHANA traitment on chronic toxicity and recovery of aconite /Sharkar,Prajapati,Shula ;Ravishankar .Toxicol.Int.2012;19;35-41,

La procédure est énoncée,utilisant deux méthodes utilisant l’Urine de Vache et le lait de vache.Les tubercules de racine sont tranchés est réduit en poudre et mis en immersion dans l’urine de vache à l’abri de la lumière.Cette procédure s’étale sur 3 jours,chaque jour l’urine est changée.Au total 6,1 litre d’urine sont utilisées pour 200gr de poudre d’aconit.On peut utiliser une autre méthode,la poudre est enveloppée dans un tissu et mis à bouillir dans du lait de vache pendant 5 heures.Il faut réduire le lait de façon continue,utilisation de 3,6 litres de lait pour 200gr de poudre.

La dose de poudre traitée donnée classiquement est de 8-16mg/jour.la dose moyenne  est de 15 mg,représentant expérimentalement chez l’animal 1,25 mg /kg,en extrapolant avec la masse corporelle humaine..La drogue en suspension est préparée dans une solution de 3% de gomme d’acacia(1ml dans 50ml d’eau distillée).la préparation pour essais animaux est concentrée à 1,35mg/ml

Expérimentation sur 44 rats réparties en 3 groupes:

Avec bilan biologique,organique et histologique

Un sous Racine d’Aconit fraiche  RV

,Groupe traité par urine d’aconit traitée SM,

Groupe traitée par le lait d’aconit traité SD

Groupe RV:Triglycérides et phosphatase alcaline abaissés,glycémie augmentée,urée et créatinine abaissée

Groupe SM:baisse du cholestérol et  phosphatase alcaline,élévation de la créatinine

Groupe SD et SD: glycémie élévation non significative

Goupe SD:Urée élevée;créatinine abaissée,baisse des globules rouges,et baisse des lymphocytes,lésions hépatiques(avec dépots de lipides et hémorragiques dans groupe SM )et rénales (lésions hémorragiques)plus marquées que dans le groupe RV,

Perte de poids dans le groupe RV,gains de poids dans les groupes SM et SD

L’Atteinte des constantes sérologiques dépend de la qualité des fonctions rénales

L’alcaloïde aconit affecte les canaux sodiques des membranes cellulaires

Il a été observé une réversibilité des lésions hépatiques et rénales chez les animaux traités par l’aconit ayant subi le processus de purification avec le lait.la toxicité de l’aconit est réversible après une certaine periode de sevrage.,surtout observé dans le groupe SM

Effet du traitement SHODHANA sur la toxicité chronique de l’aconit ,et guérison

Toxicol.In.Janvier 2012;19(1)35-41

Sarkar,Prajapati,Shukla,Ravishankar

Etudes sur 30 jours et comparaisons de rats; soumis à Aconit frais RV traités par le procédé urine-aconit SM et Aconit-Lait SD à raison de 6mg/kg par souris

Traitement  SM:pas de lésion apparente

Traitement SD:toxicité moyenne rénale

Les toxicités des groupes SD et RV sont réversibles mais le traitement SM cause de soudains effets de manque.

Pour les auteurs Shodhana Aconit diminue les effets toxiques de l’Aconit et la toxicité chronique  de l’aconit est réversible.

 

Que devient physiquement l’Aconit après le processus Shodhona?

 

 

.La couleur de GOMUTRA devient de jaune à Marron.La solution devient amère et les préparateurs testent le gout de la solution jusqu’à ce que la  sensation de brûlure ou picotement de la langue  ou gorge disparaisse.

Prasanta Kumar Sarkar .Evaluation du procédé Shodhana et étude de l’antidote sur l’aconit(Vatsanabha  ) Thése médicale Jammaga :IPGT&RA Gujurat Ayurveda University 2008

in Ancient Science of Life Vol 30N°2 2010-54-57/Illanchezhian,Roshy Joseph,Rabinarayan Acharya.

Journal  of  Postgraduate  Medecine Vol 37 N°3 Juillet 1991 /Thorat;Dahanakar

Expérimentations sur l’Aconit avec différentes procédures;mais 200 textes ayurvédiques évoquent le SHODHONA

Indradeva 2003/Upadahya 1999/Sen;Koshla 1968;Sarkar 2008.

Toxicité Réduite de l’Aconit par le Shodhona .Thorat,Dahanukar 1991

Différentes expérimentations sur solutions neutralisantes pour le Strychnos:Yadarji 1998/Chumekar Pandy 1999/Svarmadar Rabinvayan 2012

 

 

QUELLES CONCLUSIONS SUR LE SHODHONA ?

 

Les publications nous confrontent à une répétition de pratiques antiques ayant ses sources dans le Caraka Shamita.;oû est privilégié ,pour l’Aconit ,les propriétés therapeutiques pour fièvre;rhumatisme et perte de vitalité.

Il apparait très clairement que les références sont avant tout celles de l’Aconit Heterophyllum considéré comme atoxique.La plupart des notions toxiques font références aux variétés parfaitement identifiées ,mais hélas,certains ouvrages ne les développent pas ou en sont absents ,donnant l’impression de privilégier des substituts largement utilisés souvent peu documentés ou fortement éloignés de la plante originelle .Les essais de toxicologie sont invariablement des faits de laboratoire et l’aspect de reconduite systématique des prescriptions Shodhona  et ses effets pharmacologiques doivent inciter à une très grande prudence,d’autant qu’ils sont fréquemment repris et trop impliqués dans une pharmacologie antique qui nécessiterait revisitation,de plus ces processus laissent planer un doute dans leur méthologie et efficacité .Ces méthodes sont nombreuses et certaines apparaissent beaucoup plus restrictives faisant des processus de purification  répétées permettant de réduire de 300 fois à 400 fois la toxicité,ce qui serait une approche plus  raisonnable et ,dans une logique de détoxification véritable mais ces méthodes apparaissant peu pour l’Aconit,elles sont trop diversifiées , divergentes et demanderaient une parfaite visibilité et convergence .Trop de doutes  invitent à ne pas utiliser des formulations dont on peut légitimement discuter le réalisme et l’inocuité,.

 

Quelques résultats à réétudier

 

Selon Singh 2003 les processus Sohdhana reduise l’Aconitine de 0,113 à 0,083 %

Pour Sarkar 2008, le processus Shodhana  d’urine de vache est le plus efficace.,Comparaison Gomutra (Urine de Vache )avec Lait de Vache ,Lait de Chévre,Solution de Fruits Tripala

En 1999 -Upadhyaya;Khosla exprime que le procédé avec le lait de vache agirait peu

En, 2012,Shukla,Sakar,Prapajati,Ravihankar parlent d’action effective du processus Shodhana Aconit  ,sur les effets toxiques cardiaques et neuro-musculaire en laboratoire.

 

Publication CHINOISE

Chemical Central Journal.2013/7/10/Jaiswa;Liang;Youg;Chen;Zhao

Demeure à ce jour une référence interressante; abordant  toutes les problématiques des différents processus de détoxification en comparant pharmacologiquement les Shodhana d’Inde des Processus de détoxifications Chinoises.

Les auteurs insistent sur la diversité des sources:200 textes de tradition indienne,deux procédures fondamentales chinois issues du Lei Gong Pao ZI Lin écrit en 500 après JC et Pao Zhi Da Fa en 1662,d’oû sont issues près de 600 formulations

Pour l’essentiel;ils démontrent que les composants Diester Diterpenoïdes Alcaloïdes (DDA) sont transformés en composants hydrolysés Monoester diterpenoïdes alcaloIdes (MDA) ayant perdu leur groupe acide acétique:Benzoylamesaconine et benzyol ocaconine

Ils ont comparé différentes procédures de détoxicification,Eau (salée ou non) bouillie avec ou sans filtration,urine de vache et lait de vache avec ou sans filtration;

Comparaison sur 3 Aconit:Heterophyllum;Carmichaelli;Kurnezoffli.avec dosage Aconitine;Mesaconitine;Hypaconitine

Dans la procédure chinoise ,la racine d’Aconit est macérée dans l’eau pendant 18 heures et mijotée dans l’eau pendant 6 heures

Dans les 3 cas de procédures :Urine,Lait de vache et Eau,l’hydrolyse apparait et agit sur la quantité en concentrations d’alcaloïdes.

Il apparait toutefois quelques différences notables:

Même si avec le lait les alcaloîdes sont hydrloysés ;ils sont instables à une température élevée et le PH acide permet le transfert des alcaloïdes dans le lait

Dans l’Urine de Vache l’Acidité et Chaleur agissent sur les alcaloïdes

la Decoction par l’eau est la plus simple et la plus efficace aux vues des dosages et chromatographie et on peut déterminer un gradient d’efficacité pharmacologique:

 

*******EAU> LAIT de VACHE >URINE de VACHE*******

 

Quelques Chifres avec racine  d’Acotitum Hetreophyllum

 

Aconitine

 

* Fraiche 11mg/kg

*Décoction Filtrée Lait de vache:1,05

*Décoction filtrée de lait de vache 0,27

*Decoction Urine de Vache:4,7

*Decoction d’Urine de vache:2,18

*Procédure Eau:1,9

*Eau filtrée 2,19

 

Mesoaconitine

 

Fraiche:9,6

Decoction Lait de vache 1,96

Decoction  Lait filtré:1,07

Decoction Urine:2,18

Decoction Urine filtrée :O,98

Eau:0,9

Eau Filtrée :1,08

 

Hypoacotinine

 

Frais :13

Decoction Lait de vache 0,94

Decoction Lait de vache filtrée :0,36

Decoction Urine:3,28

Decoction Urine filtrée 4,07

Eau:O,11

Eau Filtrée:0,21

Cette étude  est une avancée notable pour la compréhésion des processus de détoxification de  l’Aconit ,et permet de resituer le SHODHANA,toutefois ;il manque cruellement les incidences thérapeutiques modernisées et leurs justifications

 

 

CLASSEMENT DES SUBSTITUTS :liste d’ABHAVA PRATINIDHI DRAVYAS

D’après  Jour Ayurveda Integra.Med 2010.Janvier-Mars

Pour une cinquantaine de  substituts ,beaucoup ne possédent pas les mémes fonctions thérapeutiques

*Aconitum Heterophyllum /Cyperus Rotundus

*Cinnamomum Camphora /Cyperus Rotundus

*Cyperus  Rotundus/Terminalia Chebula

*Cinnamomum Camphora/Santalum Album

*Terminalia Chebula/Pistacia Chinensis

*Crocus Sativum/Carthamus Tinctotius

*Arille de Myrystica Fragans/ Syringium Aromatum

*Zyzyphus Mauritania/Syringium Aromaticum

*Inhula / Saussurea Lappa

*Taxa Bacatta/Sausurera  Lappa

*Valeriana Walidi/Saussurea Lappa

*Berberis Aristata/Curcuma Longa

Cette liste de substituts est souvent mis en avant mais,il apparait des évidences:  Propriétés pharmacologiques et espéces botaniques  ne se recoupant pas

 

 

ACONITUM HETEROPHYLLUM

Apelé Ativishaa,

ou Skulakandaa,Bhangurra,Ghunvallabhaa,Kaashmiraa,Shishubhaishajyaa

,Cette plante en voie de disparition pousse dans l’Himalya,Sikkim ,Cahemire,Sud-Est Tibet, Népal entre 2000m et 4000 mètres,

Grand classique des textes antiques:

*Caraka;prescrit en gruau suré avec Gingembre.pour diarrhée

*Dhanvantari Nighantu,Brhattrayi;Bhaavaprakaasha,Ashtaanga Hridaya:pour colites ,diarrhées,mauvaise digestion

*Susruta Shamita:tumeurs;coliques;gastralgie;rhmatisme,maladies utérines et vaginales

Il est donné à 500 mg-1gr ,ou décoction à 3-5gr , en médecine ayurvédique,sa racine  en poudre dans du miel est prescrite pour toux d’irritations,bronchites,diarrhée et antihelminte,perte d’energie,rhumatisme

Souvent associé avec Piper Longum et Pistacia intergerrina.

Il est considéré  comme un des plus grand amers en Ayurveda

Son premier substitut apparait au 13 eme siécle,le Cyperus Rotundus

Pharmacologie Antique

Il est dit qu’il réduit le systéme Kapha et Pitta

Dominance:

Agni:Feu

Vayu:Air

Akaska :Espace

Rasa gout Amer,piquant

Guna propriétés Léger,Sec

Virya  potentiel Chaud

Vipaka:gout après digestion.Katu

Diapa:accroit le feu digestif

Pachara:digéré les matériaux indigestes

Grahi:Absorbant

Shotahara anti-inflammatoire

Vishaghana Anti-Poison

Krimihara;Anti-helmintique

IwarahataAntipyrétique

Kasahar Antitussif

Attsaraghana anti-diarrhéique

 

CHIMIE

Racine amère combiné avec Piper Longum pour douleurs intestinales

En Pate pour rhumatisme et ,anti-inflammatoires

Astringente pour diarrhée,toux,vomissement,gastralgie et colique

N’a pas d’Alcaloïde Aconitine toxique.

Alcaloïdes  0,79%)et Terpénoïdes

Les marqueurs sont ATISINE;HETISINE;HETERASTISINE

ATISINE O,4%:hypotenseur

ATIDINE

20-alpha  ATISINE

20 -béta ATISIONE

HETERATISINE 0,03%

HETEROPHYLLINE

HETEROPHILLIDINE

HETEROPHLLISINE

HETISINE

HETIDINE

HETISINONE
ISOATISINE

ANTHRAQUINONE glycosides

SAPONINES
PHYTOSTEROL

FLAVONOIDES

TANNIN
GLYCOSIDE CARDIAQUE

 

 

ORIENTATIONS THERAPEUTIQUES du CONTINENT SUB-INDIEN

 

FEBRIFUGE: il faut oublier le paludisme,,notion citée mais inexacte ;seul son substitut le Cyperus Rotundus agit sur plasmodium falcifarum

Analgesique et Anti-Inflammatoire

Anti-diabétique:son substitut Cyperus est uniquement lipolipémiant

Anti-Emétique

Propriété immunostimulante .mais  en expérimentation de laboratoire

Actions sur douleurs neurologiques et rhumatismes.Cyperus à une action sur relaxation musculaire dans l’arthrose inflammatoire et douleurs neurologiques

Aphrodisiaque.Son substitut Cyperus est plutöt anti-fertlie;tonique,anti-asthéniant après les états fébriles

Diurétique

Gastralgie et Diarrhée: une orientation préférefentielle

Narcotique

Anti-Helmintique

Hypotenseur

Une expérimentation rare:

Action sur le statut immunitaire des enfant fragilisés avec un composant traditionnel appelé BALA

Il est considéré que la mortalité infantile est importante estimée à 60-250 pour 1000 naissances.

Le dosage des Immunoglobuline G;M;A pourrait d’envisager   un futur possible à la defense contre les maladies.

Essais sur 24 enfants de 2500gr à 3000 g ;agés ,de 3 à 6 mois.

la mére est en bonne santé,n’a pas eu de problème de grossese notamment entre 37-47 semaines et bon statut immunitaire sérique

Essais sur 6 mois,avec 5 gouttes/jour;avec un intervalle de 3 mois;entre les prescriptions .Il est observé une augmentation du statut immunologique des nourrisons :IgM;G,A. Mais deux observations s’imposent:

*Les incidences sur bénéfice santé ne sont pas signalés,moindre fragilité,meilleure defense aux infections pulmonaire,digestives.donc Aucun pronostic à long terme

*La composition de Bala est donnée sans les dosages et mode de fabrication,notamment pour l’Aconit Heterophyllum.

*Bala:Abuliton Indicum;Embelica Officinalis;Piper Longum;Glyzyrrhiza;Convolvulus Pluricaulis;Acorus calamus;Cyperus Rotundus;Acotinum Heterophyllum

Anc.Sci Life Janvier 2009 janvier ,28(3)18-22

Appaji;Sharma;Kativar;Sai

 

Bibliographie de l’Aconit Heterophyllum

 

Kare 2004

Puri 1974

SHASTRI 1964

CHOPRA 1945

PELLETIER 1961,1964

RASTOGUI/MEHTRA 1993

PATEL.AMIN.NAVAVTI 1995

KHORANA,MURTY 1968

KANNA,SRIVASTAVA ,RAY 1961

 

Shodona et Aconit:

 

Paul J Pharma 2013

Sakar;Prajapadi  Indian Drug 2011

Deorel;Moon;Khadabadi,Daokate,Baviskar 2013

 

PHARMACOLOGIE et EXPERIMENTATION DE LABORATOIRE

 

*Antidiarrhéique(:Venkatasubramanian:)molécule non identifiée

*Anti-Inflammatoire et AntiPyréique :comparaison avec Aspirine(Ikrum)

Verma,Ojha,RaishAnti-Inflammation J.Med Plant Res 2010

*Anti-Bactérien :par l’alcaloïde  Nor-diterpénoïdes-6-dehydroacetylsepaconitine et 1-3-hydroxylappaconitine:action sur Escherichia coli,Shigella,Pseudomonas;Samonella.Mais études non suivies.

Ahmad,Zeeshan,Obaidullah,Shaheen J EnzymeInhib med Chem2008

*Immunomodulation :action sur hypersensibilité

Atal;Sharma;Kaul;Khjuria JPrelimnary Sreening 1986

*Action sur systeme nerveux autonome (Hamet),Atisine hypotensive

et action sur stimulation de la transmission nerveuse par Heterophylline A et AB par inhibtion de l’enzyme butyrylcholinstérase

Nisar;Ahmad;Wadood;Lodhi J Enzyme Inhibit.Med Chem 2009

*Action Anti-Helmintique contre le Pheritema postuma.action justifiant comparaison avecd’autres plantes type Embelia Ribes

Patewar,Pandharkar,Yrawar.J Chem.Biol.Pys.2012

*Action Anti_lipidique par extrait méthanolique chez rats obéses,inhibitions de hydroxymethylglutarate-co-enzyme A réductase et activation de Lécithine-Cholestérol-acétylTransférase;Action sur cholestérol total et densité basse de LDL-cholestérol,trigltcérides et apolipoprotéines B

Subush,Augustine.Hypolipidemie.J Adv.Pharm.Techn.Res 2012

 

CONCLUSIONS et AVERTISSEMENT.

Avertissement

Loin de conflit d’intêret et débats,des publications indiennes destinées à des professionnels de santé, et orientés vers la médecine ayurvédique ont été décryptées et particulièrement :

*Un compendium de 5 ouvrages publié ,par Orient Longman en 1993/Warnier;Nambiar;Ramankutty,texte issue d’une école ayurvédique Arya Vaidya Sala à Kottakkal en Inde;en 5 langues:Anglaise,Hindi,Tamoul,Malaylam,Sanscrit

Page 38,Aconitum Heterophyllum,suit les normes habituelles  et dit”hautement recommandé pour l’enfant

Page 42 Aconitum Napellus ou Ferox,le caractère hautement toxique n’est même  pas évoqué,seuls sont signalées les indications traditionnelles à grand renfort d’argumentations ayutvédiques:action sur les “troubles viciées de Khappa,Pitta,Vitta.”Les composants ne sont pas cités

*Publication en 5 volumes de Chatterjee et Pakrashi,destinés aux professionnels de santé,publiée en 1991

 

Page 81     Aconitum ferox;il est dit hautement toxique ,sans  définition,et il est écrit que cette toxicité peut-être notablement réduite,sans la décrire.Dose proposée de 0,023 à 0,018. gr

Il est tout de même classé comme poison narcotique et puissant sédatif à haute dose ,sans précision supplémentaire sur sa dangerosité.Les composants sont tout de même cités sans description mais  références à deux publications “the Alcaloïdes” par Manske et Rodrigo Academic Press 1970 et Wealth of India CSIR 1980.New Dehli.

Page 82Aconit Heterophyllum:poudre dans du miel pour traiter les enfants contre toux,coryza,vomissement..

Douleurs abdominales 0,7 à 2,18 gr

Page 121Aconit Nappel ,rappel de sa toxicité,et il est dit”en cas d’empoisonnement prendre comme anti-dote le lait.”Ce qui est tout à fait inexact.De plus sans citer les doses,et les modalités de prescriptions ,il est dit qu’à faible dose ,il est tonique,fébrifuge,sédatif nerveux et maladies cardiaques,sans précision.alors qu’Aconit est cardiotoxique.

Ces publications destinées à des professionnels sont  parmi d’autres extrêment nombreuses diffusant de fait des traductions de textes anciens non rénovés,et surtout potentiellement sources de graves attitudes thérapeutiques injustifiées et dangereuses. Se rapprocher de la Pharmacopée Indienne modernisée et des Universités de Pharmacies est donc une necessité.

 

De plus , apparaissent plusieurs éléments contradictoires

1)La reconnaissance des Aconit n’est pas  aisée et affirmer que les espèces à fleurs jaunes sont moins toxiques que les espéces à fleurs bleues n’est pas en soit un élément rassurant et ne séduit pas sur le plan sécurité,d’autant que les formulations traditionnelles sont peu explicites en terme botanique datant du XVI éme siècle avec remaniement jusqu’au XIX éme et se référant trop souvent à la classification physiologique antique de type Hippocratique,et faisant référence à des substituts dont le rôle pharmacologique est loin d’être acquis voire compris.

Pour information les fleurs de la variété Heterophyllum sont bleues,alors certains proposent  une différentiation botanique des espéces toxiques à fleurs bleues des espéces censées moins toxiques ou atoxique à fleurs jaunes.

2)Le Systéme de Detoxification ou SHODHANA est malgré ses références anciennes ,semble d’action alléatoire,du fait des espéces mal identifiées et des procédures dont il est légitime de poser la légitimité.

Dans J Young Pharm Mars 2013-5(1)1-6 Deore;Moon;Khnadabadi;Deokate,Baviskar,les auteurs ont comparé expérimentalement les procédés de détoxification avec L’Urine et Lait de vache,lait de Chêvre et bouse de vache(?) ; aux produits délivrés par la tradition,ils formalisent que la pseudo-aconitine et aconitine sont convertis en en substituts “moins toxiques” sur des base biologiques animales ; biologiques et chromatographique.;Produit de type Veratroyl.:Pseudo-aconine et benzylaconine.

Que signifie en terme cardio-vasculaire et neurologique une moindre toxicité.?D’autre part,il apparait que le mode de cuisson  avec immersion et bouillir dépend du matériel utilisé,içi appelé Dalaynovtra,matériel resistant au chaud et immersion (issue des procédés en vogue depuis le 13 éme siécle).

3)Si l’Aconit Hetrophyllum est dit atoxique,il est surprenant que la plupart des publications s’appuient le plus souvent sur des textes anciens .les Essais randomisés n’apparaissent pas, par contre dans la plupart des cas les faits thérapeutiques font référence à des essais animaux en laboratoire.Son utilisation en pédiatrie mériterait beaucoup d’explications.en terme de randomisation,et non sur de simples hypothèses d’action type immunitaire sans élément clinique probant.et confirmer sa parfaite inocuité,en effet pourquoi apparait si souvent sa substitution dans des formules par le  Cyperus Rotundus?

Le principe de précaution absolue doit donc être la rêgle .en matière d’Aconit

En matière d’Aconit, les éléments contradictoires de reconnaissance botanique,méthodes de détoxification avec conclusions d’applications insuffisantes ou non abouties,ne doivent pas permettre un choix entre  produit dit de “moindre toxicité “mais réellement atoxique .Les alcaloides doivent être absents et neutralisés.

L’évaluation bénéfices-risques de cette thérapeutique.et le manque évident de convergences,doivent interpeller .Surtout,il apparait nettement que le principe de précaution doit s’appliquer à un affection simple pouvant bénéficier d’une thérapeutique simple non seulement minimale , maniable et surtout non iatrogéne.

Dans ces conditions,l’ Aconit est du domaine historique et doit rester dans l’armoire de l’histoire médicale

<Interdiction de l’utilisation des teintures alcooliques.

<Réglementations:Arrêté du 21 Janvier 1957 sur les Substances Vénéneuses

<Directives européenne CEE du 27 Juillet 1976/76-768-CEE Annexe II sur susbtances pour cosmétiques pouvant contenir Racine,Feuielles et préaparations d’Aconit Napêl et Aconitine et Sels

<Code de Santé Publique du 15 aout 2016.

<HAS

<EMA

WHO 2002

Aconit et l’Orpiment.Drogues et Poisons de la Chine Ancien et Médiévale.Frédéric Obringer 1997

 

 

 

Retour