Actee ou Cimicifuga,principes de précautions élémentaires

                      ACTEE  A GRAPPES , ACTEA RACEMOSA  ou CIMICIFUGA

L’ACTEE ,cette Renonculacée est un classique des traitements ménopausiques,mais l’Agence Britannique en octobre 2012 a relevé 53 effets indésirables dont 38 effets hépatiques (ictères,hépatites) dont un cas de transplantation hépatique.Devant de telles réactions secondaires et les précautions élémentaires concernant ses effets oestrogéniques de contre-indications  (toujours signalé pour les plantes oestrogène-like type Houblon) dans les antécédents de cancer du sein ou d’antécédents similaires,l’Actée peut-il garder encore sa place en automédication de la ménopause,même s’il garde encore un avis positif dans cette utilisation .Enfin de compte,s’il existe  des indications gynécologiques  justifiant quelques précisions ,il faudra rechercher la pérénité de cette plante et de ses espèces dans les pharmacopées asiatiques oû apparaissent des indications fort éloignées du contexte gynéco-obstétrique  et élargisssant le champ pharmacologique et implications thérapeutiques..

CHIMIE:Racine et Rhizome utilisés

Glucoside Triterpène,cimifugoside,actéine,Isoflavone,Arabinoside d’aglycone,acides aromatiques,acide Fukinolique,  Ester phénylpropanoïdes  ,action de type ostrogène-like (Liske/2000) mais plutôt modulateurs des recepteurs oestrogènes,pas d’action notée  à faible ou haute dose de l’actée sur les taux d’hormones sexuelles type oetradiol,,LH,FSH,mais controverse des tests laboratoires sur inhibition-stimulation des recepeurs oestrogéniques (Bodinet/Freudensien.1999) par action de l’actée.

Utilsations traditionnels

a)Traditions Anti-inflammatoires:surtout relevées dans les traditions asiatiques

*Anti-pyrétique

*Analgésique,anti-rhumatismal

*Algies dentaires

*Laryngo-pharingite  

b)Traditions la plus courantes,,en Europe ,en vogue en Allemagne depuis 1950

*Ménopause( Boblitz/2000),c’est un classique en association avec le Millepertuis

*Bouffées de chaleurs

*Syndrôme prémenstruel:8 mgr d’extrait/j

*Iriiritabilité

c)Classiquement les données des années 1980   ,(30 an déjà)  insistaient sur

*A petite dose;active sécrétion bronchique,gastrique,cutanée,rénale

*A fortes doses:poison nerveux,avec vertiges et troubles visuels

*divers actions léguées par la tradition:stomachique,diurétique,anti-rhumatismale,anti-spasmodique,emménagogue,dysménorrhées.

*Il était conseillé en poudre de rhizome à 1 à 4 gr/j, ou teinture au 1/5 alcoolique à 60°,avec une nécessité de contrôle biologique et toxique,pour les bourdonnements d’oreiile,rhumatisme oû la teinture  de 4 gouttes était appliquée toutes les 2 heures sur les tendons douloureux,pour les dysménorrhées il était propsoé une association de Gelsenium ,2 gouttes de teinture mère avec Actée en teinture au 1/5

*Falsification;Arnica Montana et Actée Spicata

La Commission Européenne  et l’OMS ont  reconnu les actions de l’Actée:Réduction des bouffées de chaleur,hypersudation nocturne,troubles du sommeil,dépression, anxiété,pourtant les effets oetrogènes sont controversés depuis 2004 même  sur 400 cas sont sans effet hormonal oestrogénique.Cette controverse a été constatée par ESCOP:méthodologie , conformités  des essais in vitro ,modèle expérimental  sont discutées ? Des précisions  s’imposent.

L’INCIDENCE HEPATIQUE

Outre l’Agenge Britannique qui a signalé le lien  entre toxicité hépatique et Actée,l’EMA  a signalé le 16 juillet 2006 42 cas:34 signalés et 8 publiés.L’Afssaps a signalé 2 cas.Le lien direct n’a pas été clairement établi,sauf qu’un pourcentage de patients important prenait de façon concommitante des médicaments ou  était porteurs de maladies.Peu d’information physiopathologique ont été publié,l’EMA,l’Assaps recommandent de consulter et d’arrêter l’actée devant le moindre symptôme suspectant l’atteinte de la sphère hépatique.

Les  autres reactions secondaires de l’actée sont classiques:

*gastriques

*céphalées,

*lourdeurs de jambes

*perte de poids

*hypotensive

*allergie

CONTRE-INDICATIONS

Hypertension Artérielle

Grossesse et Allaitement

Tumeurs ostrogéno-dépendantes

Si son incidence hépatique pose le problême de sa pérénnité,comme le fut le Kava,son incidence hormonale demande précision. Cette plante ayant une réputation récurrente  dans l’utilisation de la ménopause et il doit être définie non seulement son vériitable impact hormonal mais également le statut de plantes de même espèce mais qui ne répondant pas aux même critères

INCIDENCES HORMONALES DE L’ACTEE A GRAPPES  

L’ESOP décrit de nombreux essais de laboratoire et conclut en terme de contradictions de réalité d’action oestrogénique de l’actée.

1)L’extrait propanolique,dose dépendante,inihibe la prolifération des recepteurs oestrogéniques des cellules cancereuses mammaires.,d’un animal privé d’oestrogène ou inihibe la prolifération des cellules sous contrôle ostrogénique

2)l’effet prolifération-inhibition en tamixofène est activé par l’extrait

3)l’extrait alcoolique a un effet antagoniste osetrogénique,cet effet à activité non oestrogénique est une particularité de l’extrait alcoolique

4)la dépendance de la croissance oestrogénique des cellules cancéreuses du sein n’est pas stimulée par l’extrait alcoolique de l’extrait

5)L’extrait alcoolique n’a pas de de stimulation des cellules des cellules cancéreuses mammaires oestroreceptives

6)l’extrait propanolique inhibe la prolifération des recepteurs oestrogéniques des cellules cancéreuses sensibles.

En contre-partie on note:

1)si extrait de 50 à 96 % d’extrait alcoolique,prolifération des recepteurs oestrogéniques des cellules cancéreuses mammaires

2)l’Acide Fukinolique  a un effet prolifératif des cellules receptrices aux oestrogénes

3)les extraits méthanoliques accroissent le lien avec les recepteurs oestrogéniques et a un effet négatif sur l’activité oestrogénique.

Précautions sur l’identité oestrogénique de l’actée

Il existe expérimentalement une action osseuse (augmentation de la densité osseuse et  et diminution des ostéoclastes) et des indices hormonaux cliniques:pas de changement de poids utétin,prolifération épithéliale des cellules vaginales,d’ôu son application thérapeutique pour son action supposée oestrogénique soit 8 mgr/jour,en sachant que 40mgr /j  sur 24 semaines ne change pas la concentration en oestadriol.Il n’existe pas de différence entre traitement hormonal susbtitutif oestrogénique et 8 mgr/j d’actée..Certains optimistes relatent  80% de réductions des symptômes de la ménopause sur 800 cas,d’autres comparent cancer traité sous tamixofène avec bouffées de chaleurs et actées  et  cancer sous tamixofène contre placébo,sans différence.

Si l’action de l’actée dans la ménopause est acquise,il apparait très clairement que les tests de laboratoire ne permettent pas de prendre un seul risque dans le domaine de la cancérologie.Si  le cancer du sein est en appparence stabilisé,ou traité par tamixoféne ou antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ,l’adjonction de l’Actée ne peut pas être acceptée et ne doit pas être donnée sachant que que même si on met en parrallele inhibition des cellules induites par l’oestradiol et l’effet inverse des effets proliférateurs des cellules oestroreceptives par l’actée, et même si on reconnait à l’actée une action antioxydante ou s’il est dit que l’effet d’expansion cancéreuse ou métastatique du  cancer du sein  ne serait serait qu’une prédisposition génétique,ces raisons sont suffisantes pour le  principe de précaution pour maintenir sa contre-indications des tumeurs ostrogéno-dépendantes.

L’influence sur les recepteurs oestrogéniques est trop alléatoire ou incertaine et impose une abstenstion d’automédication par l’actée sur Cancer du Sein ou Terrain prédisposé.Quant au problème hépatique une révision des cas doit être revue:facteurs de risques propres à l’actée,maladie hépatique pré-existante,prise concomitante de médicaments hépatotoxiques.

Annee du Serpent

L’ACTEE en PRATIQUE CHINOISE          

On le distingue sous trois espèces: Herakifolia, Dahurica, Foetida

La chimie distingue:triterpenes glycosidiques,cimigénol ,ciminol;cimicifol et dahurinol,saponines ,acide caféique ferrulique et isoferulique,acide carboxylique phénolique.Ces composant sont variables selon les espèces.

Surtout,il est noté

*une baisse de la calcémie,

*l’acide férulique est anti-inflammatoire

*Intervention sur les macrophages intervenant dans la réponse immunitaire des infections virales pulmonaires  (à dose dépendante )

*Inhibe l’interleukine 8

*Les glycosides de l’espèce Dahurica ont une action anti-VIH in vitro

*Le visnaminol et Visnagine (furochrome) ont une action de type

papavérinique(vasculaire)

*La norcimifugine a été testé dans les sarcomes

Les actées chinoises sont donc du champ immunitaire,anti-inflammatoire .

Surtout ,il faut noter  que

1)ACTEA RACEMOSA est considéré depuis 2002  comme un modulateur SEROTINERGIQUE (Burnette)

2)ACTEA  ou CIMICIFUGA DUHURICA est un CYTOTOXIQUE dont il a été isolé une saponine ,GLYCOSIDE CYCLOARTANE,(ou Ciminégol) véritable anti-cancéreux testé expérimentalement dans les leucémies chez:

*le rat:tumeur  ART des cellules UEAC

*l’homme:cellules SGC 7901 /in Beilstein Journ Org.chem.2007 (Li-Rong Sun;Chen Qing,Qiu,Pei)

Naturelllement les effets de cette renonculacée sont toujours répertoriés;analgésique,anti-pyrétique,migraine,anti-virale,sédative,tonique,anti-tussif l’espèce Dahurica pousse en Chine,en Europe Centrale et Amérique du Nord

L’ACTEE est donc plus qu’une plante de la ménopause et justifie donc un réajustement prometteur par l’effet Sérotinergique de la variété  Racemosa européenne et Cytotoxique de la variété chinoise Dahurica,et qu’ il faut  surtout éclaircir le problème hépatique contraignant et potentiellement dangereux..

Retour