BIBLE :de l’Alchimie du Verbe à  la Prescription

IMG_1750fondphytob3

BIBLE ET PLANTES MEDICINALES

DE L’ALCHIMIE DU VERBE A LA PRESCRITION

La BIBLE est l’ouvrage le plus diffusé dans le monde.Il appartient à l’imaginaire et base théologique du monde.
L’Ancien Testament par son coté épique est quasi propriété universelle,les épopées priment sur la gnose :SANSON et DALILA,l’arche de NOE,DAVID et GOLIATH,le jugement de SALOMON,l’exode des Juifs poursuivis dans la mer des Roseaux non par RAMSES II mais par MINEPTAH(1234-1230)mort mais non précisé par les chroniques.

traversee ..

Le Nouveau Testament,la Passion ,La Cène,Crucifixon et Résurrection de JESUS bases essentielles de la religion chrétienne , les paraboles et missions de JESUS enrichies par une riche iconographie artistique(Michel Ange,Raphael) font parties de l’héritage de l’humanité.
La transparence de faits religieux est une illusion même étayée par les travaux archéologiques modernes et récents ,les parutions,ouvrages,vulgarisations nombreuses simplifiant en apparence la connaissance de la Révélation Divine,un Dieu pour tous immanent et compatissant ,bref une fresque historique sur fond mystique gnostique,talmudique,kabbalistique d’interprétations et d’expressions plurielles et très personnalisées

En fait,l’interprétation de la BIBLE demeure toujours une gageure,le symbolisme étant constamment présent,expression de la REVELATION DIVINE faite à ABRAHM,MOISE,JACOB et JESUS.
La REVELATION DIVINE étant considérée comme immuable,incontestable mais dont l’interprétation sera hautement différenciée,du fait du prosélethisme,sectes,traductions,rendant difficile différentiation entre signifiant et signifié.
Décodé la BIBLE peut déboucher sur philosophie,mystique,astronomie,sémantique et sémiologie du langage dans une expression écrite et orale.
Aborder la BIBLE,oblige à ne pas faire l’économie du TALMUD et de la KABBALE,(dont il faut fixer les limites)sans qui la BIBLE demeurerait un texte épique, la clé de la connaissance Talmudique ou Kabbalistique,en partie bornée par les sciences mathématiques,physiques,médicales,philosophiques enseignés par PLATON ou ARISTOTE,nous imposent humilité et patience.

Existe-t-il une réponse ou des réponses.Erasme,le Rotterdamois(1467-1536) écrit in ASD1-1.p147,11-17:

“*Moi,noyer sur le bord du chemin,bien que ma vie soit sans tache

*Je suis attaqué à coup de pierres par la fureur des passants*”.

Pour Erasme,”lumière du monde ” ou Socrate germain,le mot nux signifie à la fois noyer et noix.

vinci

L’ALCHIMIE et KABBALE

Une particularité doit être souligné est le statut de l’alchimie dans la tradition juive,étude  enfin de compte chimique de la matière,très tôt démonisée,le but exprimé étant de parvenir à l’or,en fait,il s’agit d’or sprirituel,Dieu est comparé à l’or fin(Job.22;24-25),en fait dans la KABBALE,c’est l’Argent qui représente le stade ultime.

Dans le ESH METSAREF(Feu Purificateur) est établi correspondance entre valeur numérique,planètes et métaux:

Saturne=3=Plomb

Jupiter=4=Etain

Mars=5=Fer

Soleil=6=Or

Venus=8=Cuivre

Mercure=8=vif-argent

Lune=9=Argent

Dès le 12 ème siècle,Juda Ha-Lévi dénonce “ceux qui mesurent le feu élémentaire sur des plateaux de balance afin de transfrormer les matières et créer ce qu’ils voulaient”,en 1878 Steinschneider stigmatise les pratiques supersticieuses n’ayant rein à voir avec la Kabbale.En fait maitriser l’oeuvre ou la pierre philosophale se sont révélées des methodes expérimentales authentiquement chimiques permettant d’isoler ou l’alcool,l’étain ou l’huile essentielle de Romarin.L’absence d’ouvrage authentiquement alchimique hébraïque fait cruellement défaut,par contre les écrits Judéo-Arabes font florès dès le 13 ème siècle,on ne peut donc pas s’étonner que Pic de la Mirandole,Reuchlin,Paracelse firent l’amalgame entre Alchimie et Kabbale.Bien que trop souvent cité,copié ou décrié,Paracelse par sa sa théorie de la Quintescence,fera de la chimie avant l’heure.

Bibliographie:A.Safran/Gershom G .Scholem/H.Serouya/Ch.Mopsik /Maurice-Ruben Hayoun/Baalshemtov

kaballela lcorne

Mises au Point

Il ne relève pas de ce thème de proséléthisme,de convictions religieuses mais d’aborder la difficulté d’aborder la Révélation Divine et de la création du monde qui ont faits le lit de la régulation sociale,d’affrontements idéologiques et meurtriers oû apparaissent confrontations avec les pouvoirs centraux,théologiques et pensée unique.

La tendance est d’occulter les faits historiques qui ont largement contribués à consolider,expurger ou revitaliser des textes religieux.

36442647_10216461323468565_6289731398831964160_n

En 638 les Arabes sont à Jérusalem,en 718 à Constantinople.Les croisades s’étalèrent de 1095(les croisés sont à Jérusalem en 1099) à 1291.Au 8 ème siècle,la grande mosquée de Cordoue est battie sur la cathédrale pré-existante,Al Rahaman II,revenant sur ses intentions de tolérance des pratiques religieuses.En 794,querelle théologique de l’evèque de Tolède,sur la personne du fils de Dieu.Le monde franc sous la bannière de Charlemagne,publie sa vision du monde par la bible de ALCUIN,corrigée par le concile de Mayence en 813.

La periode espagnole arabe EL ANDALOUSE s’étale de 711 à 1492,avec AVOERRES et sa théorie des humeurs,Ibn Arabi le mystique,AVICENNE neo-platonicien débattant avec MAIMONIDE(12 ème siècle) lui-même faisant référence  dans le Guide des Egarés ,aux textes d’ARISTOTE(De l’Âme et le Métaphysique).

perse

L’Exil n’est pas vécu comme une fatalité,la conquète arabe,la prise de Jérusalem,les croisades en terre sainte sont exprimés fin 13 ème siècle par un kabbaliste du ZOHAR”Les enfants d’Ismael(les arabes)livreront de grandes batailles dans le monde.Les enfants d’Edom(les chrétiens)se ligueront contre eux et leur feront la guerre,l’une sur mer,la seconde sur terre,et la troisième près de Jérusalem…le Seigneur fera un grand carnage dans la terre d’Edom”Isaïe.34.6″Les enfants d’Ismael seront alors chassés de terre sainte et la force de leur archange sera brisée”.Il ne s’agit plus d’un commentaire mystique ou symbolique mais bien d’un analyse politique de philosophe ou kabbaliste ayant traversé les territoires conquis comme le fit Maimonide d’Espagne,Maroc et enfin l’ Egypte.

maimonide

Le ZOHAR évoquera la naissance et adolescence d’Ismael.Zohar.II,32 a.”Malheur à cette heure oû AGAR enfanta Ismael”dont il est dit qu’il lui fut accordé une souverainneté passagère sur la Terre Sainte.Dans le chapitre II,17 a,la position politique est affirmée”la domination d’Ismael sur Israel s’exerce aujourdh’ui encore:Israel n’a jamais connu d’oppression plus grande que sous Ismael.Il l’opprime encore et ne lui permet pas de rester attaché à sa foi”.Les textes mystiques se servent d’une réalité historique oû apparaissent des signes évidents d’intolérance religieuse que certains minimisent.

MOISE représente la quintescence de la symbolique religieuse,lutte contre les polythéismes,pouvoirs centraux mésopotamiens et egyptiens, une parenté pharaonique non résolue,une des causes  possibles de l’EXODE d’EGYPTE mais témoignage d’un conflit réel et esclavagiste.Il ne faut pas occulter qu’en terre de CANNAN,terre promise a été sous domination mésopotamienne et les fils des pharaons étaient envoyés en terre de CANNAN

La deportation à BABYLONE par Nabuconosor,et la destruction du temple de JERUSALEM conduisit les docteurs de la loi à une recollection de la tradition Orale et Ecrite.Cette nécessaire reprise de l’identité culturelle juive permit d’établir lois,jurisprudences,cultes,mariages,médecines oû les traditions apparaissent comme des copie conformes mésopotamiennes et surtout grecques.

Bien que tentant d’être fidèle à la tradition le Talmud se révèle de lecture difficile,et pour certains se révélant un arbre sec innacessible aux profanes,de cette difficulté est née la KABBALE interprétation mystique de la TORA.Sous l’Espagne Andalouse du 8 ème au 12 ème siècle,la KABBALE a flamboyé pour s’étendre en Provence avec la BAHIR et le ZOHAR,considéré comme la bible de la Kabbale,bien que combattue par certains mouvements rabbiniques ayant peur d’amoindir les normes talmudiques,la Kabbale permis par son mysticisme d’étendre l’élan judaïque,en intégrant des textes dans la pratique journalière.On trouvre surtout dans le BAHIR des thèmes gnostiques d’obédience grecque et on retrouvera une création du monde venant soit du néant ou de la lumière,allusion au big bang décrit par Aristote.

L’élan ,le renouveau fut avant tout celui de SAFED d’ISAAC LOURIA(1534-1572)MOSHE COROVERO(1534-1572),HAYYMIM VITAL(1542-6520) au 16 ème siècle  :qui évoquent la transmigration des âmes;le Juste;Providence Divine et Souffrance humaine;Interprétation mystique du shabbat.

medecine andalouse

Malgré tout,sous ISABELLE la CATHOLIQUE(1492/décret de l’Alambra)une déportation de la population juive fut décrétée dans l’incompréhension générale d’une population intégrée.Il faut remarquer que cette tragédie ne semble pas avoir été mémorisée,puisque au 19 ème siècle sous l’impulsion de Mendelson,la population juive s’intégra de façon active à la population germanique ,ne pouvant pas anticiper et contrer le désastre de la SHOA,la quasi destruction du peuple juif de 1940 à 1945

Les faits antérieurs auraient dûs mettre en eveil:massacre par les cosaques en 1648;Messianisme et Anarchisme religieux par  Sabbataï Zewi(1626-1676) repris par Jacob Franck.Retour au messiasisme et mysticisme par le HASSIDISME de BAALSSHEMTOV(1700)(restituant une relation directe entre juifs ,Dieu et Tora,foi en un salut collectif) guide sprirituel des masses par Dor Baer.

Il faudra attendre le siècle des Lumières et le 19 ème siècles pour effacer partiellement la pensée philosophique et médicale grecque qui fera le lit de la culture juive.

Il faut se souvenir de la description de l’HYSTERIE par PLATON(TIMEE):”L’Utérus est un animal qui désire engendrer des enfants.Lorsqu’il demeure stérile trop longtemps après la puberté,il devient inquiet et s’avançànt à travers le corps et coupant le passage de l’air,provoque des grandes souffrances…”

Tous les éléments sont en place pour traiter a la manière antique grecque les “humeurs”,les signes “neurologiques”,il faudra “drainer”les émonctoires et “traiter l’animal”demandeur

Les Plantes Bibliques sont rarement décrites pour leurs usage médicaux,le TALMUD décrit le mode d’utilisation,en sachant que souvent accompagnées de rituels et d’incantations bibliques,les usages révèlant une connaissance antique en paticulier grecque de Dioscoride,Gallien ou Hippocrate.Les éco-sytèmes des plantes sont décrits,techniques agricoles et alimentaires.Les références médicales sont nombreuses mais peu de référence thérapeutique,par contre sous le ministère de JESUS il est possible d’identifier techniques et résultats médicaux

bible

PLANTES DE LA BIBLE

Les espèces ne sont pas toutes décrites ,on peut citer les études de:

Database de l’Université Hébraïque de JERUSALEM(1999)

-2944 espèces sont répertoriées

-46 espèces ont disparues définitivement
-223 sont des espèces d’indentification douteuse ou non reconnues

Michel ZOHARY:PLANTES OF BIBLE:1982

118 plantes sont citées
-Dont 18 d’identifications incertaines

Le BUTOIR SYMBOLIQUE:

 

Mise en Garde:

  1. Il est extrêmement difficile d’interpréter et d’encadrer le symbolisme,laissant libre cours à l’imagination et surtout à l’usage du sophisme que Lewis Carrol(Alice aux Pays des Merveilles) stigmatise dans”La logique sans peine(1876):”Tous les gens altruistes sont généreux,Aucun avare n’est généreux,Aucun avare n’est altruiste”.En langage abstrait,les deux prémisses deviendront:”tout x’ est m,aucun y n’est m” et par conséquent,la conclusion exacte sera”Tout x’ et y'”soit:tous les gens altruistes ne sont pas avares”.

LA BIBLE

 

Elle se compose de deux parties


L’ANCIEN TESTAMENT

Les nouvelles découvertes archéologiques ont permis d’aborder avec plus de sérennité et non sans difficulté, valeurs textuelles des textes ,valeurs historiques,valeurs des témoignages.

-Le Rouleau le plus ancien d’ISAIE
-Les Rouleaux de la MER MORTE de QUMRAN
-Les Rouleaux du Monastère SAINTE-CATHERINE au SINAI
-La BIBLIOTHEQUE de NAG HAMMADI

1)On considère que les premiers écrits ont été légués par ABRAHAM,premier temps du monothéisme religieux,et dont l’impact l’obligera à s’enfuir de Chaldée.Son parcours itinérant est remarquable:Mésopotamie,Assyrie,Pays de Cannan,Egypte et pays de Cannan.C’est une période de restructuration.Il est indéniable que la nature de la REVELATION DIVINE et de l’expression d’un DIEU puissant et vengeur s’apparente fort par son mimétisme à l’environnement théologique exprimé par les empires traversés.,période se situant vers 1800 avant JC.

2)L’épopée de MOISE situé vers 1200 avant JC,est loin d’être illucidé:Demi-frère de RAMSES II comme le supposait Sigmud Freud ou parenté avec AKHENATON,avec sa tentative infructueuse d’imposer un monothéisme,ce pharaon ni survivra pas et malgré l’effort numérologique de certains kabbalistes de la fin du XX ème siècle,la filiation MOISE-AKENATON n’a toujours pas été démontré.L’autre problème est de savoir si après la destruction des premières tables,les DIX COMMANDEMENTS réécrits par MOISE sont de même nature que les premières dictées par Dieu.

Les textes hébreux ont été écrits entre le 8 ème siècle et 5ème siècle avant JC,dont on distingue:

1)Une période YAVISTE:au IX ème siècle avant JC

2)DEUTERONOME:du 8ème siècle avant Jc au 7 siècle avant JC

3)PENTATEUQUE:13 ème siècle avan JC

4)CODE SACERDOTALE:6ème siècle avant JC

In fine,les ecrits hébraïques,écrits en araméens sont formés de TROIS GROUPES

11705493_10153145042260749_6573522385472637422_o-1

B)PROPHETE:NAHIIM

-JOSUE

-JUGES

-SAMUELS

-ROIS

-PROPHETES

C)LES ECRITS:KETUBIM

-PSAUME

-JOB

-PROVERBES

-RUTH

-CANTIQUE

-QOHELET

-LAMENTATIONS

-DANIEL

-ESTHER

-ESDRAS

-ACHMEE

-CHRONIQUES

 

 

Le TALMUD

C’est une science rabbinique nait lors de la destruction du premier temple de JERUSALEM et déportation des Juifs à BABYLONE(Nabuchonosor/586 avant JC) :spécifique de la pensée juive sauvegardée ;codifications des lois,droits,médecines des textes bibliques.
Deux TALMUD sont publiés à BABYLONE et JERUSALEM.

-de BABYLONE:BAVLI défini comme plus précis et travaillé
-de JERUSAMEM:plus fragmenté et plus aride mais plus complet.L’édition française des Editions STEINSALTZ est finalisée (Ramsey/1997).elle permet une lecture s’imprègnant de la particulière difficulté de lectures et sémantiques hardues de certains passages.

L’édition STEINSALTZ présente par page:
-Une édition hébraïque courante sans abrévation,ponctuaction et vocalise
-une traduction littérale
-une traduction assistée selon les commentaires de RACHI;RICHONIM et A’HARONIM ,approfondie.

Le contenu simplifié du TALMUD est en deux catégories:

1)HALAKHA
2)HAGGADA

1)HALAKHA(signifiant marche):

Est considéré comme une loi obligatoire,un rempart,une ligne de vie conforme à la TORA
Ces textes sont une loi spirituelle mais avant tout une éthique et une morale.

2)HAGGADA

haggadah

C’est une narration qui n’a pas de caractère légal,exprime l’OPINION de son AUTEUR par des légendes,allégories,poèmes,références historiques,tous complètent les instructions de la HALAKHA

Dans le TALMUD,on peut isoler des règles médicales,la science rabbinique combinant règles religieuse,philosophie,sciences ou médecine tel MAIMONIDE.Quelques chapitres mérites d’être isolés:

-Soins à donner au corps Az20 B
-Règles de Santé Lev.II.44
-88 maladies en rapport avec la bile.Bk 92.b
-Le Cumin et le Coeur.Ber.40.4
-Les trois guirlandes de Garance du Teinturier.Chab.rr.b
-Maux de dent et Ail.Git.69.19
-Piqures de Frelon.Keth.50a
-Saignements et Dattes.AzL1a
-Orge pour diarrhée Git.69.g
-Heure de ramassage de la Manne(entre 4 et 6 heures)Berakaot.274
-Asthme et Froment Git.69.b

La difficulté majeure est de transcrire la science talmudique,une vie ne suffit pas pour comprendre une page,selon un dicton. Les références médicales permettent de reconnaitre une médecine authentiquement grecque(Dioscoride,Gallien,Hippocrate) et certains textes rappellent l’école de Salerne et il ne faut pas oublier les contacts et controverses médicales avec les savants ou médecins arabes AVERROES ou entre AVICENNE avec MAIMONIDE.

La lecture des règles de santé ou médicales doivent être étudiées avec sérénité et principe de précaution,surtout dans l’application et la diffusion d’ouvrages publics appelés MEDECINE HALADACH oû par respect des écrits bibliques ,conseils d’utilisation d’Insuline ou respects du SHABBATH ou KIPPOUR nécessitant dans tous les cas l’encadrement des malades et tenir compte de la gravité de la maladie.Certaines indications demeurent du règne de l’histoire de la médecine,bizarreries,ouvrages souvent édités en langue anglaise type MEDECINE HALADACH édité en 1997, règles médicales accompagnées de prières et d’action de grâces,dont on ne discute pas la légitimité mais il s’agit avant tout de respecter les règles de sauvegarde du malade,et que l’on devrait inciter.

Dans le TALMUD RITUEL les médecins ne sont pas toujours en odeur de sainteté ou au contraire recommandés,surtout car ils représentent à la fois valeur scientifique,philosophique ,médicale et rabbinique.Dans Kid 66,”il est interdit de vivre dans une ville oû il n’ya pas de médecin ou in Kid 82a,.Au contraire on préconise de pas résider dans une ville oû le notable est un médecin Pes.113a
La littérature rabbinique considère DIEU comme la BIBLE,un axiome,une ominscience,perfection,mais la lecture soigneuse et lente permettra d’éviter ou suivre des conseils médicaux antiques ,devant garder à l’esprit que les textes talmudiques sont avant tout textes de loi spirituelle,éthique et morale

IMPORTANCE du TALMUD

Nous savons l’importance de la tache entreprise de protection de la mémoire de la tradition orale et écrite dès la déportation babylonnienne en 566 avant JC.De l’époque d’EDRAS nait la grande syngogue et un corps de docteurs ayant mission de mettrent en ordre(vers 444 avant JC) les rédactions originelles écrites de la TORA,reçu par MOISE,transmise à JOSUE et JOSUE aux Prophètes et aux hommes de la grande synagogue “témoignage d’un Dieu Absolu et transcendant “Abott.1.1,ce Dieu d’Abraham chassé de Chaldée et Mésopotamie,Dieu d’ISAAC et de JACOB d’ISRAEL et qui deviendra après MOISE,le Dieu de la sortie d’Egypte.
Il se passe deux siècles et demi de silence historique mais la TORA sera solidement implantée au 2ème siècle.avant JC.
SIMON le juste sera le dernier survivant de la grande synagogue(270 avant JC).Une organisation de 5 groupes de rabbins,le Sanhedrin,vers la fin du 3 ème siècle avant JC
remplacera l’institution de la grande synagogue.
HILLEL et CHAMAI seront l’an 10 avant JC les grands exgèsètes talmudiques,”Aucun mot de la TORA n’est superflu”suivis de BEN ZAKAI et JUDA(135-220) codifiant la compilation de la TORA écrite par opposition à la TORA écrite du PENTATEUQUE.
Le TALMUD subira du fait de son contenu des autodafés et interdits,représentant surtout un danger spirituel pour les chrétiens,Pie IX dont la bulle dit”l’église ne s’aveugle pas sur les dangers spirituels auxquels avec les juifs peut exposer les âmes”.Ces réactions sont de même nature que l’autodafé de Paris(1242),Martin V(1425)Jules III”Le Talmud mentionnant Jesus Christ ignomisement soit damné et brulé.”1554)Gregoire XIII(1581)Clement VII(1593) Paul IV (1542) qui institue des lois anti-juives avec port de Chapeau pointu jaune pour les hommes,foulard jaune pour les femmmes.
En Pologne en 1757,les docteurs talmudiques,disent que le ZOHAR,(Le livre de la Splendeur)livre mystique de la KABBALE juive,reconnait au TALMUD la doctrine de la TRINITE,un des pilers de la religion chrétienne,reprenant,entre autre,le Psaume 33.6 et Prov.8:personification de sagesse,parole et esprit de Dieu,mais fait important,dans l’Ancien Testament le mot Trinité ne figure pas,il est évoqué.

MAIMONIDE,l’AIGLE DE CORDOU,le RAMBAM(1135-1204)

 

Le représentant le plus remarquable est MAIMONIDE,l’Aigle de CORDOUE laissant à la postérité »le GUIDE DES EGARES » et « MISCHNE TORA » toujours étudié.
Une spécificité de MAIMONIDE se retrouve dans “les Guides des Egarés”sa pensée en regard de celle d’ARISTOTE.il est certes clairement établi la légimité d’un Dieu,au dessus duquel un premier moteur incorporel régle l’univers.
En fait,en y regardant de plus près,une vision du monde est établi,sans passer par des modes de calculs modernes ou visions avec un téléscope de type Hubble:
-Création du monde:le monde est né après n’avoir pas existé:donc allusion formalisée du Big Bang
-L’éternité du monde n’est pas une nécessité:affirmation d’une fin du système solaire calculée.
-Les lois de la nature ne peuvent-être changées,problèmes que nous vivons actuellement sur l’action néfaste de l’homme et du réchauffement climatique planétaire
-L’existence de Dieu se fonde par le mouvement se fondant sur l’éternité de l’univers:l’univers est en expansion
-Il est dit que le mouvement est local et circulaire.le mouvement circulaire évoque la perfection et tourne sur lui-même et ne connait aucune opposition.Il est celui de la sphère environnante qui contient le monde.Tous les mouvements locaux d’en bas remontent au mouvement de la sphère supériieure,mue par le premier moteur:il s’agit d’une possible formulation sur la rotation de la terre et des mouvements planétaires
-Le vent est produit par le mouvement de la sphère céleste:donc une allusion parfaite aux mouvements météo-climatiques terrestres.

Ses écrits médicaux demeurent toujours un sujet d’études important notammemnt “Traité du Régime de Santé” et “Livre des 365 guérisons”,font du RAMBAN la lumière du moyen-âge dans l’Espagne andalouse.Une recette de traitement de l’asthme par le bouilllon de poulet à été testé aux USA par le DR ROSNER(1993)auteur très actif sur la médecine talmudique et de MAIMONIDE(138 livres,1000 articles,6 volumes sur l’oeuvre de Maimonide)

LA KABBALE

la kabbale

La terme KABBALE est insolite,chacun se référe à la KABBALE ,devient kabbaliste,inspiré ou initié.Stricto sinsu,la KABBALE est la transmission de la mystique juive et n’est pas univoque.les ALLEGATIONS sont l’expression de la mystique juive ,DECOUVERTES PAR SA PROPRE EXPERIENCE et SPECULATIONS de NOUVELLES INTERPRETATIONS de la religion.Son étude n’est jamais terminée et un choix personnalisé,donc arbitaire,doit être fait.Cette étude ne doit pas oublier des personnages illustres que les éléments mystiques de la KABBALE distinguent:GIORDANO BRUNO,SPINOZA,LEIBNIZ,PASCAL,MILTON.

La face cachée de la KABBALE

La lecture inhabituelle et interprétations des textes kabbalistiques occultent la référence fondamentale aux lois physiques rédigées par la nature elle-même.,concept dévellopé par PYTHAGORRE(1581-497) d’une pensée mystique oû tout est nombre entier.Le nombre est la structure fondamentale du monde réel.L’arythmétique est une condition nécessaire pour comprendre la nature.

Galilée ecrit que” la philosophie est écrite dans le vaste livre de l’univers,ce livre est écrit en langue mathématique,et ses caractères sont des triangles,des cercles et autres figures géométriques sans lesquelles il est humainement impossible d’en comprendre un seul mot sans lesquels on erre dans un labyrinthe obscur”

Comme PLATON”Dieu géométrise”,le grand physicien et mathématicien(découverte des positrons ou anti-électrons), DIRAC(1902-1984) s’exprimera dans le même sens”Dieu est un mathématicien de premier ordre”.Ce rappel est nécessaire oû trop souvent l’ésotérisme prend un espace encombrant,une ombre sur la symbolique et signifiant de la mystique juive,d’études difficiles et non conformistes.

Les trois livres fondamentaux de la KABBALE JUIVE:

  1. -YESSIRAH(livre de la CREATION)
  2. -le BAHIR (le Livre de la CLARTE-
  3. Le ZOHAR (Le LIvre de la SPLENDEUR)-

Le ZOHAR dit que la TORA est tissé par le nom de Dieu.La Kabbale est la tradition de la connaissance cachée,le visage intérieur et mystique du Judaïsme,relatif aux attributs du divin,à la nature du divin,de l’univers et destinées de l’homme

BUTOIR SYMBOLIQUE DE LA KABBALE

la kabbale

Fait important,la Kabbale peut-être un butoir symbolique,personnalisé de l’expression des écrits bibliques,il y aura donc des éléments indispensables de compréhension des écrits que le kabbaliste permettant en partie de préserver l’authenticité ,la TORA étant considérée comme une loi juive éternelle,que rien ne peut-être ajouté ou retranché,mais la Kabbale n’est pas clairement dit qu’elle n’est pas de la métaphysique.Elle se révéle comme une clé ouvrant la REVELATION et le kabbaliste montre par sa propre expérience de nouvelles interprétations de la religion et des émanations divines.
Cette pratique est non seulement non spécifique à la pratique religieuse juive mais également par l’interprétation d’un monde secret de la divinité qui se développe par des noms divins évoluant selon leur propres lois ou des éléments de la langue divine donc en partie contradictoire par rapport au caractère d’immuabilité de l’oeuvre de Dieu.Non seulement,les expressions ne seront pas univoques mais elles ont toutes un effet de bornage ésotérique protecteur comme la GUEMATRIA et NUMEROLOGIE,associant une valeur numérique et lettres hébraïques.
Le caractère essentiel de ce bornage est une protection de la pensée religieuse mais surtout une contre-culture contre la pensée unique d’un pouvoir central tentant de coopter ,intégrer ou canaliser la pensée juive.

Abraham fut expulsé, de Chaldée et Mésopotamie.

ALEXANDRE le GRAND,le Macédonien,élève d’ARISTOTE,obligera 3 ème siècle avant JC de traduire les textes bibliques en grec(jour de deuil pour les Juifs),et diffusa la philosophie(synonyme de désordre) en particulier PLATON.

Sous ROME,CIRERON(De NATURA RERUM),173 avant JC,promotionne l’EPICURISME(apolitique et individualiste) avec tentative de soumettre la pensée juive aux lois romaines ,et déplacer le royaume de JERUSALEM dans l’Empire.(transfert méssianique de JERUSALEM à ROME).La diffusion de SIBYLLES annonçant chute de ROME,jugement dernier et conversion au judaisme n’empêchèront pas les guerres civiles et l’extension de l’empire romain en GALILEE,par POMPEE, AUGUSTE en 41 avant JC.

La tentation de créer un ordre universel est formulée par ARISTOTE
“le monde de vie des particuliers est aussi une cause d’innovation et qu’il est bon de créer des magistrats chargés de surveiller le genre de vie »,
ce que les juifs ne purent accepter puisque le Dieu d’ISRAEL ne concède ni filiation,ni représentation,ni intégration,ni atteinte au mode de pensées.

La tradition cachée n’est pas spécifique à la pensée juive et on retrouvera sans filiation kabbaliste une argumentation mathématique et physique de l’organisation du monde en INDE,SUMER,EGYPTE PHARAONIQUE,GRECQUE que Charles MONRAZE devellopera dans « Les ORIGINES SACRES DES SCIENCES MODERNES »

INITIATION à LA KABBALE

la kabbale

Selon le YESSIRAH,Dieu a créé le monde en utilisant les dix lettres de l’alphabet hébraïques préfigurant les dix définitions de la création(Sephirot).On se retrouve dans un monde visité par ARISTOTE,PYTHAGORRE,EUCLIDE,ARCHIMEDE.Ce mode de calcul est universel,pour Charles MONRAZE:
-l’OEIL d’HORUS est fragmenté pour compter le blé
-Pyramides et Prisme constituent la représentation élémentaire et l’origine des sciences modernes.
Ces Métamorphoses du Sacré(Allegations Spéculatives)définent,orientent,stabilisent l’espace et permettent l’élaboration d’un code universel permettant de décrypter les éléments,croyances sacrées ou science.De la même façon,la KABBALE fera un bornage mathématique de la connaissance divine,s’inspirant d’ARISTOTE”des mêmes lettres proviennent la tragédie et la comédie”(De Generationne et corruptionne)

La Guematria et Numérologie:calculs et valeurs numériques des lettres hébraïques est de même nature,mais l’atribution à chaque lettre d’une valeur usuelle du nom correspondant est hautement variable et on doit pas donc s’étonner des différences d’interprétations et leur constante variation,définissant écoles et influences

MODES DE CALCUL KABBALISTE

kabbale

-1ère proposition:

L’attribution est faite par ordre à chaque lettre en faisant des réductions pour les nombres supérieurs à 9

-2ème proposition
Les lettres ont les mêmes unités que les numérations usuelles mais ne tient pas compte des dizaines et des centaines,ainsi
La lettre MEM de valeur 40 on attribue 4
La lettre SHIN de valeur 300 on attribue 3

-3ème proposition
-On donne I à la première lettre
-La somme des premiers nombres à la seconde lettre
-la somme des 3 premiers nombres à la 3ème lette;…ETC

On peut résumer ,l’institution des valeurs d’évaluation numérique des lettres hébraïques:

A=1=Alef= 1puissance 2=1=111
B=2=Bet=2 puissance 2=1+2=412
C=3=Guimel=3 puissance 2=1+2+3=73
D=4=Dalet=4 puissance 2=1+2+3+4=434
E=5=He=5 puissance 2=1+2+3+4+5=6
F=6=Vav=6puissance 2=1+2+3+4+5+6=12
H=8=Het=8puissance 2=1+2+3+4+5+6+7+8=418
J=10=Yod=10 puissance 2=1+2+3+4+5+6+7+8+9+10=20

APPLICATIONS

Choisissons le TETRAGRAMME DIVIN :YHVH
Yod=10/He=5/Vav=6/He=5 soit un total à =26

Si on prend une autre définission de DIEU :CHADDAI

Chin=300/Dalet=4/Yod=10 soit un total égal à :314

Les kabbalistes définissent la valeur 314 comme celle de PI,du théorème d’Archimède qui stipule:
que Pi est le rapport entre la circonfrénce d’un vercle et son diamètre.On peut le définir entre la supeficie s’un cercle et le carré de son rayon.
Mais le chiffre 314 n’est pas strictement égal à la valeur de Pi,c’est un chiffre sans fin égal à 3,141593 ETC,ce que les mésopotamiens et egyptiens n’arriveront pas à calculer totalement.
L’application et calcul de Pi se révéle plus compliqué et sources des sciences et des mathématiques(géométrie,nombres complexes,sommes infinies,intégrale;probabilité)
De plus dans le traité d’ARCHIMEDE(Mesure du cercle) il est écrit la démonstration liant l’aire du disque et l’aire du triangle ayant pour base le périmètre du cercle et pour hauteur le rayon.Il démontre ainsi qu’un carré inscrit dans le cercle et d’un carré circonscrit au cercle et en multipliant indéfiniement par 2 le nombre de cotés,l’aire du disque ne peut-être inférieure ni supérieure à celle du triangle correspondant.On est donc fort loin de la définition de CHADDAI

On retrouve une nomanclature superposable dans le libre d’ABELLIO(la BIBLE document caché)”Il existe 22 lettres.Il existe aussi exactement 22 polygones réguliers inscriptibles dans le cercle et 360 degrés et dont l’angle  au centre soit un nombre entier de degrés.A chaque lettre correspond un polygone.la science numérale repose sur la structure géométrique du cercle”

Il n’est pas sûr qu’une telle approche facilite la lecture et décryptage de la Bible et nous sommes tentés de croire que les démonstrtaions de MONRAZE sont plus conformes à l’esprit de la la symbolique mathématique du sacré et uniquement pour des préservations de la mystique et symbolique de la REVELATION juive.D’autre part la grande variété kabblistique a occulté son objectif premier,la révélation et interprétations de la mystique juive ce que les auteurs initiaux feront de façon remarquable

Les Grands Instants de la Kabbale Juive

Le grand danger pour la KABBALE est de la considérer comme un symbolisme ésotérique s’apparantant à la magie(accusation faite, lors des procès de l’Inquisition)ce qu’elle n’est pas.A y regarder de plus près,on se trouve certes devant une explication du monde par un DIEU transcendant,et même s’il est dit qu’aucun môt de la TORA ne peut-être modifié,on se trouve devant une explication en contre-point métaphysique mais dont les éléments nécéssitent abord mathématiques et physiques pour la construction du monde et l’inspiration se fera par le biais de la pensée d’ARISTOTE qui fournira par exemple le contenu de l’explication de la formation des nuages et de la pluie que reprendrons les kabbalistes.On ne doit pas s’étonner que l’arbre de vie évoqué sous terme Sephirot est en fait une loi de l’univers,cosmogonie de la mystique juive.il est même dit que le BAHIR est de type gnostique mais demeure un complément indispensable du ZOHAR oû Dieu géométrise(Platon).
L’arbre de vie est divisée en 4 sections séparés par 3 voiles horizontaux:Initiation/L’intié prend conscience de sa nature:séparation des 3 sephirot du monde psychique du monde supérieur/Conscience
Quatrieme voile séparant l’arbre de vie du non-crée
Les quatre mondes:Emanation(mental abstrait)/Création(mental concret)/Formation(emotions)/Action(cristallisation)

-Le YESSIRAH (Le livre de la Création)décrit le monde en dix principes:10 nombres en système décimal relié à 32 chemins;Soient 10 premiers nombres entiers et 22 lettres de l’alphabet hébraïques,divisées en 3 lettre muettes:Alf,Mem;Shin.Dieu a crée le monde en utilisant les dix lettres de l’alphabet préfigurant les SEPHIROTS.
On attribue ce traité à AKIBA,classiquement attribué à Abraham,en fait aurait été écrit entre le 6 ème et 7 eme siècle.

Dans le Chapitre III,4 du YESSIRAH il est écrit”le créateur a tracé les lettres,les a taillées,multipliées,pesées et permuttées:Comment les a-t-il multipliées?Deux pierres batissent 2 maisons,3 bâtiments 6 maisons,4 bâtissent 24 maisons,5 batissent 120 maisons,6 bâtissent 720 maisons,7 bâtissent 5040 maisons..”.Ainsi deux lettres Aleph et Beth fournissent deux racines soit AB et BA,trois lettres fournissent six mots.”L’aleph avec toutes les 22 lettres et toutes avec le Beth,le Ghimel avec toutes et toutes avec Ghimel;toutes tournent en cercle,il se trouve qu’elles sortent par deux cent trente et une portes,et il se trouve que toutes les paroles sortent sous un même nom”:tout nombre s’élargit en nombre indéfini de cycles

-Le BAHIR(Le livre de la Clarté)de type neo-platonicien remanié par ISAAC l’Aveugle(1165-1235) et son étude a été achevée par Ben DAVID,,Aziel de GERONE,Ha-LAVAN au 14 ème siècle.Le BAHIR se définissant comme le DECALOGUE;613 lettres,613 commandements représésentant dix doigts soient dix SEPHIROTS créatrices

Ces notions sont reprises par Jospeh de HAMADAN qui développe un système hiérogamique:631 commandements donnés à MOISE,365 commandements négatifs correspondant au nombre de jours et 248 commandement positifs correspondant aux organes de l’homme
ISAAC l’Aveugle introduit une harmonie de la nature.”Les végétaux ont une puissance dans le firmament.Les racines sprituelles des arbres dont les plantations du jardin de l’Eden et elles sont également modèle sur le rassemblement de YHVH.Chaque espèce reçoit l’influx par l’intermédiare de l’astre ou constellation.Quant à l’homme,il attire une puissance plus haute et plus intérieure que toutes les créatures et son âme inteligente est plus limpide car elle ne transite pas par un intermédiaire ainsi que s’enchainent les autres créatures…Les arbres de YVHV font allusion(Ps.104.12) aux choses supérieures…qui sont pour les arbres terrestres leur vitalité,leur humidité,leur force germinative,de celà découle la défense des mélanges et jubilées obligatoires.” “Pour les végétaux et animaux,c’est l’universalité de la chaine immatérielle qui relie les êtres d’en haut et ceux d’en bas”.IL compare l’attachement d’Israel à Dieu à celui des palmiers et dattiers.

-Le ZOHAR(Le livre de la Splendeur)par Moise de LEON(1240-1305) qui non seulement rappelle que la TORA est tissée du nom de Dieu ,formule les pratiques theurgiques,éveil,étude du culte antique et pariculièrement l’acte d’engendrer.Il est expliqué ainsi pour le verset du Pentateuque;Exode.3-14″Et Elohim dit à Moïse:Je suis celui qui suis” qui est traduit en valeur numérale:

Je Suis=37

La Tête=303

Qui Suis=37 ,dont le total 377 est la valeur du mot TOHU,qui veut dire sans forme ,signifiant qui contient toutes les formes(2ème verset de la Génése).

-Paru en même temps que le ZOHAR,un livre anonyme MA’AREKHET-HA(Structure de la Divinité ) commanté par HAYAT et AZRIEL

-“Les portes de la lumières “par Joseh GIKATIL

-l’école catalane

:KINASI,ACHER,ANGELET,les débats entre Chen TOV et MAIMONIDE

-Autres auteurs

ISAAC d’ACRE
Jospeh ALCASTIEL
De SORIA(1482)
Mar LAYIM
GABAY:livre du Culte Sacre(1481-1543)

-L’ecole de SAFED avec

CORDOVERO(1522-1570): le livre PARDES RIMONIM:chaque âme est un canal contenant 600.000canaux.Ce canal est une des 600.000 sources à travers lesquellles l’influx antique passe et alimente le plérome divin comparé à un torrent

Hayyim VITAL(1542-1620)”le Commencemment de la sagesse”

Jospeh CARO(1488-1575):”la Table dressée”

Isaac LOURIA dit le Lion(1534-1572):insiste sur le culte traditionnel obligatoire et respects des commandements.Tout est réfection à écarter les forces du mal.

Surtout seront développés la notion du JUSTE pouvant échapper aux tumultes de la transmigration des âmes(la notion du Juste est déjà devellopée dans le BAHIR)la transmigration des âmes ou guilgoul,providence divine et souffrance humaine,interprétation mystique du sabbat,les démons(Pessahim.112.b)notion personnalisée par le ZOHAR et s’opposant à celle mystique developpée par Maïmonide.

-Auteurs Italiens :

RECANATI(1300)
TSARFAI(14ème sicle)
GENAZZANO(1450-1510-Epitres des Délices

-Autres auteurs:

ALEMANNO(15ème )
DELACROUT(16ème)
Ben JACOB de Kiev
ERGAS(1685-1730)”le gardien des fidèles”
BISILEA,(1680)1743)fait référence à Platon,Descartes et Copernic dand “la Foi des sages)

HORROVITZ(1550-1630)”Rituel la parole des cieux”introduit le sentiment de difficulté de s’instruire du culte et de la croyance,un sentiment obscur ou obscurçi d’un futur dans le régime de la réalité la plus haute,le Dieu rédempteur n’a pas encore donné la pleine mesure de lui-même.

EXISTE-IL une suite à la KABBALE?

guematria

La GEMATRIA (numérologie) peut se révéler une impasse dans la symbolique mystique et de signification des plantes,tant il existe de variable entre les mots et valeur numérique des lettres.

Les formes sont soumises au même règle.

1)SYMBOLISME des FORMES

-Droite horizontale:plan terrestre,masculin
-Droite verticale:esprit divin
-Diagonale:mouvement actif ou temporel
-Demi-sphère:matrice,fécondité
-Demi-Carré:homme dans sa polarité incomplète
-Cercle:un tout fini,parfait
Ces thèmes sont repris par GOETHE et certains antroposophes.

2)La STEGANOGRAPHIE de JOAHNNES TRITHEMIUS(1461-1561)

Elle aura une certaine importance sur des disciples comme PARACELCE et Corneille AGRIPPA.
Abbé en 1483,son oeuvre approfondie de la KABBALE et la MAGIE,sera brulée et il démissionnera en 1506.

Mode de la STEGANOGRAPHIE ou POLYGRAPHIE

a)Changement des voyelles avec les consonnes:A=b ou E=c

b)Interventions sur des mots pairs,chaque mot ne joue que sur la lettre paire

3)Le NOTARIKON ou NOTARIQUE

Il fait partie de la GEMATRIA et TEMURA

Les intiales ou finales des mots dans une phrase forment de nouveau mots

-a)chaque lettre est prise comme initiale ou abréviation de l’autre mot,les lettres d’un mot peut être fait une phrase

-b)Sytème inverse:les initiales ou les finales ou les deux ou les médianes des phrases sont prises pour former un mot ou des mots

4)La TEMURA

C’est un échange de lettres selon divers sytèmes de combinaison dévellopé par le TSEROUF de

ABOU ALAFIA .Il conçoit comme une composition musicale(le Jardin fermé) avec prononciation,ecriture,pensée.Il décrit un effet de musique et des combinaisons des lettres sur le corps qui est comparé à un instrument de musique.La lettre est comme la matière et le point voyelle comme le souffle qui meut la matière.
Fait important son attitude est de nature ésotérique de type soufiste,bien qu’il écrive que GEMATRIA,NATRIQON et TEMOURAH est un système dont l’objet n’est plus la TORA mais l’ECRITURE,donc en rupture avec la tradition oû aucun mot de la TORA ne peut être changé.
On permute ALEPH à TAV/BETH à SHIN/ALEPH à LAMED/BETH à MEM.Les lettres sont réparties selon dizaine,centaine,mille.Un lettre peut être remplacée par une lettre qui suit.Il est fait allusion à un rythme de 18 respirations et les mouvements des mains correspondent aux lettres mères:SHIN=les forces pénétrées/ALEPH=fixe les formes /MEM=expulse

5)la KABBALE CHRETIENNE de PIC DE LA MIRANDOLLE(1363-1493.)

De source Platonicienne et Aristolocienne ,Il publie ,Heptanus / 900 conclusions philosophiques en 1486.il adapte la KABBALE au NOUVEAU TESTAMENT:les sources hébraïques et talmudiques et hermétiques représentent la même image de Dieu dans l’ANCIEN TESTAMENT et il est dit que la KABBALE visite JESUS.En 1489,un procès en hérésie sera intenté par INNOCENT VIII et 13 articles devront être éradiqués.

6)Incursion dans la KABBALE ARABE

kabbale et astronomie

Les sources communes de proximité méditerranéenne,peuvent à plus d’un titre évoquer notre MAR NOSTRUM,et les legs d’ARISTOTE,PLATON ou PHILON d’ALEXANDRIE,permettent une convergence de pensée et de comprendre la similitude mathématique et philosophique de la mystique juive et arabe. Encore une fois,il faudra se défaire de thèses ésotériques,de géomancie ou d’alchimie,pratiques décryptées abondamment mais qui masquent la valeur et l’essort des sciences et des mathématiques durant l’expansion islamique des 8 ème au 12 ème siècle.

Le SOUFISME,né dès le 8 ème siècle avec son initiateur Abou HACHIM de kOÛFA,introduira la Science des Chiffres sous forme de lettres,chaque lettre correspondant à une valeur numérique :AL SIMIYA.

L’alphabet arabe comprend 28 lettres,nombre affirmé comme triangulaire ,on peut ainsi citer
-Alif=1=a
-Jim=3= dz,z,g
–à partir de YA=j,,i,=ordre des dizaines
-à partir de Qaf,=q =ordre des centaines

la kabbale

Les lettres B,K,R sont considérées liées car possèdent le 2 comme racine de leur valeur(2-20-200) et les 28 lettres de l’alphabet arabe sont en terme arythmétique liées par l’union de 4+3.

Dans “le Soleil des Connaissances” Al BUNI affirme la nature des lettres attribuée aux choses crées.Exemple:Le chaud combinant Air et Feu:Alif à h,m,sh,dh,j,z,s,q,th,s.
Cette science opérative est traitée par INB El ARABI et AL BUNI mais Al BUNI modère tout enthousiasme hatif”Ne croyez pas que vous percevez le mystères des lettres en vous servant de la raison discurcive ,vous y arriverez par la vision instinctive et la Grâce Divine”.

Le savant theologique GHAZALI dans”Traité des Sciences Religieuses”rétabli concept de vérité,révélation et observance de loi obligatoire et la notion de l’homme habité par l’esprit originel,animal ou vivant et un esprit instinctif,l’homme a un esprit d’humanité soufflé par Dieu.

L’ essence du Soufisme:
Amour de Dieu,Sagesse,Contemplation,Eviction de tous les Vices ,la Métampsychose(l’âme d’existence antérieure au corps habite celui-çi comme dans une cage,la mort ,attendue par le soufiste,la libère et la renvoie à Dieu,si la destinée est accomplie).Le traité de SOHRAWERDI exprimant le dogme soufiste .Les poésies ravissantes persannes de ROUMI,DJAMI,HAFIZ de CHIRAZ,les monastères batis sous SALADIN en Egypte auront des difficultées avec l’othodoxie mais la réalité et la permanence de la mystique kabbalistique intuitive arabe persisteront jusqu’à NEWTON et COPERNIC

Soufi

S’IL FAUT CONCLURE
.
On ne peut qu’exprimer une très grande prudence sur les expressions de la KABBALE,certaines interprétations de type numérologique ou polygraphique occasionnent confusions et erreurs de jugement,alors que les textes essentiels que sont le ZOHAR,BAHIR demeurent des morceaux d’anthologie de la mystique juive.Bien que certains textes sont indéniablement philosophiques,voire mathématiques d’influence grecque,certains allusions permettent de souligner que leur mode hermétique est un mode de protection de la connaissance,un bornage protecteur que les événements historiques permettent d’évoquer et qu’ils ont été anticipés.Les autodafé des Talmud en sont un exemple.
Ce bornage est permanent:

La lettre THU est symbole de porte,lieu de passage entre connu et inconu et accès à la connaisance.Ps.118.19./JEAN 10.9/Marc 13.20

L’ére chrétienne permettra également de lire une attitude similaire:

NERON persécuteur des chrétiens aura son lot numérologique.
NERON=CESAR=QSAR=666,chiffre qui en hébreux est”la bète de l’apocalyse”

Plus tard le même chiffre désignera”l’anté-christ”LUTHER

Lors de la crucifixion de JESUS,un panneau sera cloué sur sa croix avec le mot INRI,qui en latin,se lit”JESUS DE NAZARET ROI DES JUIFS” qui a été traduit numériquement par

-I=10 =Ineffable=Incrédule=Innocenté
-N=5=Univers constitué dans son espace=Négligent=Nouvelle créature
-R=5=univers constitué dans sa forme=Réalité=Reconcilié
-I=7=double conscience de l’être qui prend la forme et la substance=Inexcusable=Immortel

Mais qui peut se lire aussi:”la nature est renouvellée,régénérée par le feu”(sens intial) ou “Le Nom inéffable est le commencement des choses”(sens supérieur)

Il existe une permanence symbolique défini dans le ZOHAR et le BAHIR,les plantes citées en sont un des critères.

1)Dès la première ligne du ZOHAR on peut lire:”Comme la ROSE au milieu des ronces elle est mon bien aimée parmi les jeunes filles”Cant.2.12.EZCHIAS explique”Qu’est que la ROSE?C’est la communauté d’ISRAEL”Telle la ROSE couronnée par 13 pétales,la communauté comporte les 13 mesures de tendresse”.Plus loin,il est écrit que les CEDRES du Liban sont les six jours suprèmes,les six jours du commencement”Ps.104.16

2)le BAHIR,chapitre 172,évoque un roi qui projette de planter neuf palmiers dans son jardin.Il se dit pour qu’ils survivent,il faut mettre une autre espèce.il plante parmi les arbres mâles,un cédratier(Ethrog).Mais Ethrog est femelle et le verset Lev.23.40 dit”des fruits de l’arbre Hadar(signifiant beauté,magnificience ou Cédratier)Ce que le Targum traduit par”le fruit de l’arbre qui produit des cédratiers et des branches de palmiers”.Que signifie Hadar?C’est la magificience du”tout”.C’est le Cantique des Cantiques(Can.6.10)…”

Cette symbolique est représentative de la KABBALE juive.

De même des métaphores,seront reprises par MOISE de LEON,tel:
“L’huile parfumée et l’encens réjouit les coeurs” Pro.27..9 ,métaphore de la chandelle allumée à un autre distance d’une autre chandelle(donc diffusion de la lumière de la connaissance).Ces références métaphoriques se retrouverons dans le NOUVEAU TESTAMENT oû les EVANGILES feront une constante référence aux écritures,l’ANCIEN TESTAMENT.

La difficulté de compréhension et lecture sera rappelé dans le TALMUD.Khaj.13.20:
“Ce qui est trop difficile pour toi n’est pas fait l’objet de tes recherches,ce qui est caché ne le sonde pas,songe à ce qui est à ta portée et ne t’occupe pas des choses secrètes”Cette leçon de modestie mérite d’être notée,un avertissement annonciateur d’embuches et particulièrement la pensée unique.

La pensée unique a brisé l’armure du butoir symbolique et les efforts d’intégration légitimes ne pourront pas ou sû éviter guerres,expulsions,progroms avec sa tragédie du XX ème siècle ,la catastrophe de la SHOAH,alors que des signes avant-coureurs auraient dû inspirer les générations suivantes,en particulier,l’Inquisition espagnole de Torquemeda,avec le décret de l’Alhambra de 1492 d’Isabelle la Catholique,conduisant à l’expulsion,massacres,conversions forcées et migrations vers le Magrheb,les Balkans,l’empire Ottoman,et le Portugal qui finalisera l’Inquisition en 1547.
Il doit être mis en évidence que la mission et message de JESUS ,la BONNE NOUVELLE ,Dieu d’Amour ,l’EUCHARISTIE,TRINITE,MORT et RESURRECTION , venu pour le rachat des fautes de l’homme,en dénonçant la violence mimétique ont été ou déformés,ou incompris par certains disciples qui l’abandonnent et dont on peut évoquer l’impact historique de la permanence de tels jugements et leur spécificité encore discutés,étant établi pour certains que le NOUVEAU TESTAMENT(Concrétisation finale) est la fin du cycle(le Meurtre originel est mensonge,)SATAN est le fils héritier du mensonge/Jean.VII.43.44/59) du message de l’ANCIEN TESTAMENT(Initiation):
Es.LVIII.14/OS.VI.2/II.Rom.XX.5
Bouc Emissaire
de René Girard/La Bible de JUDAS).
Son sacrifice ,résultat d’un procès inique,sera comparé par BERGSON, à celui de SOCRATE,(Les deux sources de la religion.1943)n’acceptant pas le jury populaire et communiquant tous deux uniquement par voie orale.Ce thème est commenté par CLaude Mauriac en1943.Socrate maitre de PLATON écrit”Apologie de Socrate” dans le Banquet.Socrate apparait comme un être inspiré par la fonction logique de l’esprit.Socrate dit”c’est l’âme qu’il faut avoir le souci”(Alciblade)et “Quel est l’essence de la vertu?”(Menon).Nietzche n’échappera à cette analyse(Naissance et Tragédie).L’eloge de Socrate est troublant dans cette comparaison christique.De même,Abraham dépositaire de l’alliance entre l’homme et Dieu,incarne le créateur,son fils Isaac offert en holocauste,et surtout préfigure JESUS crucifié.Dans un cas Dieu offre son fils unique JESUS,selon sa volonté ou la réalisation de sa mission,de l’autre,Abraham,l’homme offre son fils au divin qui ne sera pas sacrifié.Cette préfiguration de la Crucifixion,témoigne encore la filiation de L’ANCIEN et NOUVEAU TESTAMENT.La comparaison des textes y incitent:Abraham.Gen.22.212 et Jean 3.16/Isaac.Gen.22.5 et Jean 19/Gen.22.7 et Mat.27.46/Gen.Isaac.22.4 et Marc16-24;Math.16.21;Luc.9.22/Gen.Abraham.22.8 et Jean1.29/Gen.22.13 et Math.27.29/Gen.22.29 etMarc 15-8.

On comprend donc que symbolisme , signifiant, représéntation morale ,,mystique et religieuse ,définition de le REVELATION DIVINE de l’ANCIEN TESTAMENT ET NOUVEAU TESTAMENT sont une difficulté majeure si le texte est respecté à la lettre.
Il ne faut pas s’étonner de nombre importants d’éditions et traductions bibliques et des interprétations extrêmement différenciées voire opposées.
L’impact de la philosophie grecque sur la pensée médicale talmudiqe est constante,sources d’interprétations et confusions avec les textes originels bibliques.Il est souvent écrit que la conception maladie-péché était attribuée à MOISE et que la conception grecque de la maladie est reliée à des causes naturelles,faisant état de la NEMESIS grecque et la fatalité et l’intervention divine dans la médecine hébraïque.
En fait,la contradiction est de type dialectique,les conceptions de SOCRATE évoqués dans le Banquet de PLATON sont de type gnostique et son jugement et procès est similaire à celui du procès injuste de JESUS,selon BERGSON.La loi du TALION est aussi interprétative d’une loi de vengeance,mais surtout ne peut écarter une loi d’identification de l’homme avec son prochain”Tu aimeras ton prochain comme toi-même”d’ISAIE””repris par JESUS”Aimez-vous les uns les autres”.Bien que Dieu soit avare dans ces réponses, il tendra la main à CAIN;l’archétype du meurtre originel, et dont ISAIE se fera aussi l’interprêtre “Ne te détourne pas de celui de ta propre chair”.
On est donc confronté à des actes et à leur valeur morale ce qu’il sera difficile de désigner sous l’angle talmudique ou kabbalistique
.Cette contradiction du jugement moral d’un acte ou d’un mesure médicale,sera mis en équation par H.BARUK et RIBIERE(1953) par l’établissement du coefficient de TSEDEK(Jugement moral et délinquance-PUF;1953)

Coef de Tesdek= JUGEMENT MORAL divisé par JUGEMENT UTILITAIRE+JUGEMENT INJUSTE+CONSTATION DE FAIT+DOUBLE JUGEMENT+ à part QUESTION INCOMPLETE
Coef de T=JM——–
JU+JI+CF+DJ+QI

Bien que les résultats peuvent être considérés comme alléatoires faits sur une population carcérale et enfants et adultes dits normaux ,il existe un grand espace entre le jugement et l’acte,et ce qui compte,c’est l’acte.On peut comprendre l’optimisme ,d’après 1945, de BARUK qui insiste sur le refoulement de la conscience morale déterminant le délire des persécutions et son aboutissement la SHOAH et faisant référence à l’historien GRAETZ”Seuls les grecs et les Hébreux ont fondé la véritable civilisation ….et les classiques grecs sont morts et la postérité rend justice aux morts”.Le décodage de l’Ancien Testament et Nouveau Testament est loin d’être clos et nous assistons toujours au meurtre originel mythe créateur de la civilisation et le bornage moral de l’homme n’est pas encore abouti,ARISTOTE et PLATON toujours présents.

BIBLES ANCIENNES

-SEPTANTE grecque (13ème siècle avant JC)
-ARAMEENE: TARGUM( 5 ème siècle après JC)
-Version SIRIAQUE:PISHIHIA
-Version LATINE de JEROME(1390-205)
-HEBRAIQUE(1527):Pratensis et Ben Chayim
-GUTEMBERG en latin(1452-1455)
-Bible de LUTHER(1552)

BIBLES ACTUALISEES

-BIBLE DE JERUSALEM
-de SEGONG
-CHOURAQUI
-RABBINAT
-PROTESTANTE
-TOB
-BIBLE DE GENEVE
-BIBLE DE CALVIN
-KING JAMES
-BIBLE DES ECRIVAINS

LE NOUVEAU TESTAMENT ou BONNE NOUVELLE

Il est considéré comme une suite et un accomplissement de l’ANCIEN TESTAMENT et pour certains une finalisation,problématique qu’il faut évoqué ,étant acquis que la vie,gestes,actions de JESUS dans les EVANGILES font références constantes aux textes de l’ANCIEN TESTAMENT,à la LOI,et les PROPHETES ou MOISE.il ne faudra pas s’étonner que faits médicaux et la référence aux plantes seront superposables.

Le NOUVEAU TESTAMENT est composé de

– QUATRE EVANGILES,
-ACTES DES APOTRES,
-APOCALYPSE DE JEAN

I)Les QUATRE EVANGILES sont ceux de
-MATHIEU
-MARC
-LUC
-JEAN
Les EVANGILES DE MATHIEU,MARC,LUC sont dits synoptiques,pouvant être mis en parallèles.
Les EVANGILES en faisant référence aux LOIS et PROPHETE confirment une filiation theologique et éléments connus qui préfigureront l’accomplissement de l’oeuvre de JESUS,un aboutissement,concept de cette perception étant expliqué dans les Epitres de PAUL.
Les ACTES des APOTRES rapportent les éléments des premières générations chrétiennes après la disparition de JESUS.les EPITRES sont des lettres adressées à la communauté ou leurs responsables entre 40 et 90,la CRUCIFIXION du CHRIST se situe entre 30 et 35..Treize EPITRES sont attribués à PAUL,juif converti et citoyen romain,respecteux de l’ordre,répond à des questions urgentes,dogmes,comportements,hymnes et credo témoignant d’une activité lithurgique.
Les recherches archeologiques,rouleaux de QUMRÄN et monastètre de SAINTE-CATHERINE permettront une ouverture sur la vie contemporaine des juifs au temps de JESUS,des débats dogmatiques ou leur rupture,de la signification symbolique des métaphores de JESUS délivrant des messages qui parfois furent incompris ou niés ou abandonnés par ses disciples en particulier les jours de la PASSION et CRUCIFIXION ,pièrre angulaire de lla theologie chrétienne.

En 1992,A.FJ.KLIJN précise qu’il y eu au 2 ème siècle TROIS EVANGILES judeo-chrétiens

-EBIONITES(Jourdain)

-NAZOREENS(Syrie)

-HEBREUX(Egypte)

Tous les trois ayant un lien étroit avec l’EVANGILE de MATHIEU avec une tradition pouvant convenir aux judéo-chrétiens.

En 185 IRENNE dit qu’il existe un seul EVANGILE sous une Quadruple forme réuni par un seul esprit.Faisant suite 130 ans après à l’affirmation de PAUL:il n’y a qu’un seul EVANGILE,le message oral,proclamé,de la BONNE NOUVELLE sur la sigification de la Mort et Resurrection de JESUS

Les QUATRE EVANGILES sont l’autorité de la foi et la vie de l’Eglise Chrétienne.

II) les EVANGILES APOCRYPHES

Christ

D’autres EVANGILES nommés APOCRYPHES,publiés entre le 2ème et 5 ème siècle,sont ou contestés ou considérés sans valeur historique

1)L’Evangile de PIERRE

2)L’Evangile d’EGERTON

3)L’Evangile de THOMAS

4)L’Evangile secret de MARC:serait un faux du 2ème siècle et XX siècle

5)l’Evangile de Judas :contesté évoqué par IRENNE,aurait été publié au 2 ème siècle,avec une version copte,on le dit d’obédience sectaire,lesCaïnites.JUDAS étant considéré comme l’intercesseur,l’initié de JESUS,investi de la connaissance de la mission de JESUS:destruction du Temple,Fils de Dieu,Passion et Résurection.On peut considérer que l’effet d’annonce de cet Evangile fut un des éléments moteurs de la quasi destruction des Juifs d’Europe.JUDAS investi mais aussi il est fait état de tension entre les disciples,trésorier du groupe et jalousie du”disciple bien-aimé” de la CENE non identifié.JUDAS ne fut pas le seul à trahir ou accomplir la mission de JESUS.PIERRE le fera,alors que les fondations de l’eglise lui sera offert par JESUS et l’nformant qu’il est le CHRIST,le fils de DIEU,qu’il faut comprendre comme FILS DE L’HOMME.JESUS sera abandonné par tous, le jour de la CRUCIFIXION sauf par MARIE et MARIE-MADELEINE une des premières disciples du CHRIST.

1)L’EVANGILE DE PIERRE

evangile

il fait référence au procès de JESUS,la RESURRECTION y est décrite de manière légendaire,relations de témoins oculaires.Il apparait que ces textes seraient postérieurs aux Evangiles
néo-testamentaires et que l’auteur en connaissait au moins trois sauf celui de MATHIEU.

2)L’Evangile d’EGERTON

evangile

Ecrit sans doute au 2ème siècle,donc postérieur aux EVANGILES néo-testamentaires,serait un écrit par mémorisation des 4 Evangiles

3)L’Evangile de THOMAS

Il est considéré comme un texte gnostique, deux hypothèses:
-classé comme 5ème Evangile antérieur à celui de MARC
-adaptation au 2ème siècle empruntée aux Evangiles

Un texte copte de l’an 350 fait partie de la bibliohèque de NAG HAMMADI

Il contient 114 paroles de JESUS ou logias.
-5 logias sont considérés comme authentiques:42/81/82/97/98
Les gnostiques caractérisent leur pensée:le monde est un endroit mauvais,créé par un Dieu mauvais,qui s’est détaché du seul vrai Dieu.Ils se considèrent comme les descendants du seul vrai Dieu.Le CHRIST a été envoyé pour rappeler aux gnostiques leur vrai nature et partager la vraie connaissance.Dans le contexte juif du 1 er siècle ,pour eux ,Satan et la Résurrection n’ont pas d’importance.

4)L’Evangile Secret de MARC

Il est extrêment attaqué,utilisé par les hérétiques Carocratiens,la critique est d’autant plus vive que l’on évoque un éventuel comportement extrêment controversé et plus que douteux ,homosexuel de JESUS ,les textes relatés sont d’études plus que douteuses ,sans fondement, contestables,sans raisonnement ,ne peut s’inscrire que dans une totale  mystification hérétique (critiques de Neussner et Grossman)

.Dans le même genre on peut évoquer l’usage de l’huile de Haschich que certains s’époumonnent à vanter pour expliquer les guérisons miraculeuses ou cutanées de JESUS alors qu’aucun texte n’évoque ou l’usage ou le nom de cette plante.

Dans tous les cas

1) le CANON des EVANGILES est fixé en 200

2) En 367,première rédaction correspondant au NOUVEAU TESTAMENT

3) A partir du 1 er siècle,les chrétiens citent les traductions relatives à JESUS parrallélement à des références à l’ANCIEN TESTAMENT

4) Au 2ème siècle les Ecrits sont de même nature et JUSTIN mentionne que dans le culte chrétien on doit lire”aussi longtemps que le temps permet “la mémoire des Apôtres et Ecrits des Prophètes.

5) Le fragment de MUTAMORI(fin 2ème siècle)confirme la juxtaposition culturelle de textes faisant autorité:les PROPHETES(ANCIEN TESTAMENT) et APOTRES(ECRITURE NOUVELLE)

6) Fin du 2 ème siècle,le CANON des EVANGILES est un UNIQUE Evangile sur 4 FORMES mais dont les intitulés seront ;Evangile Selon MATIEU,Evangile Selon MARC,Evangile Selon LUC,Evangile Selon JEAN

Il sera maintenant aisé de confirmer une continuité dans la pensée biblique et de prolonger les
Similitudes d’usages thérapeutiques et des plantes entre ANCIEN et NOUVEAU TESTAMENT

On peut donc herboriser avec la BIBLE,notre parcours suivra :

-ABRAHAM de la MESOPOTAMIE à l’ASSYRIE,puis en pays de CANNAN,de CANNAN en EGYPTE et d’EGYPTE en CANNAN

-MOISE d’EGYPTE au SINAI ,au désert du NEGEV ,à la mer des ROSEAUX et en terre de CANNAN

– JESUS en JUDEE de NAZARET à SEPHORIS puis CARPHANAEUM,TIBERIADE et JERUSALEM

Ce périple d’herborisation BIBLIQUE permettrons d’indentifier maladies ,techniques médicales et plantes communes empruntées aux pays traversés et aussi par échanges et confrontations thérapeutiques ,cet ensemble représente et focalise une communauté d’esprit médical et perceptions convergentes déterminant le caractère original des PLANTES BIBLIQUES,selon un plan déterminé traité dans le thème ,PLANTES ET HERBORISATION BIBLIQUE,légitime conclusion de la symbolique de l’ANCIEN et NOUVEAU TESTAMENT.

Le passage du symbolisme au signifié thérapeutique sera exprimé dans

   1)Les maladies rencontrées dans l’ANCIEN et NOUVEAU TESTAMENT

2)Les PLANTES communes de La BIBLE ,en EGYPTE et ASSYRIE

3)Les PLANTES d’EGYPTE et ASSYRIE utilisées en ISRAEL

4)Les PLANTES d’ISRAEL utilisées en EGYPTE

5)MIRACLES,SIGNES,EXORCISMES DE JESUS

6)Les PLANTES de la BIBLE

 Dans le théme à découvrir:Herborisation BIBLIQUE selon ABRAHAM,MOISE,JESUS

Retour