Cancer et Rapport Millivudes

1086_dscn403513887085_10210434305322895_3132732988156782148_ntabeau monetla mort

Une mise au point indispensable sur les allégations de pratiques anticancéreuses par les plantes médicinales

medcin de venis

Connaissance des initiés,du leg du sorcier ou du shamnane,les stages des contrées habitées par la sagesse antique:Vérifiez, Enquétez, RENSEIGNEZ-VOUS auprès des organismes compétents.Suites logiques de la mission interministérielle remise le 18 juin 2011,Milivudes.

cancer

Une tradition ancienne justifiant une nécessaire revisitation des indications des plantes médicinales . Comment pouvoir interpréter pour un profane la diffusion de”Proc. NAlt Acad Sci USA ” (Nam et Coll) du 26 avril 2005,sur la validité d’un composant dérivé d’un traitement traditionnel chinois,l’INDIRUBINE,agissant sur la leucémie myéloïde chronique en inhibant la prolifération cellulaire en activant le facteur de transcription Sat.3?Quelle est ce composé multiple ,mises en garde,précautions et résultats traditionnels et modernes et quelles suites peut-on leur donner,même si l’article engage à quelques espérances.

Dès 1982,début de l’explosion des MEP(médecines à expression particulière:Aromathérapie, Phytothérapiel, Acupuncture, Homéopathie, Ostéopathie, Naturopathie pour ne citer que les plus exprimées)la profusion de congrès,diplomes,publications ,diffusions fracassantes sur la prise en charge des cancers a posé très rapidement le problème de la fiabilité des allégations et de leur bien fondé.Bien que s’appuyant sur une connaissance traditionnelle reposant sur une forme d’expérience millénaire personnallisé il est apparu un conditionnement à une logique de régulation biologique de concepts antiques voire tintée de philosophie étrange.Il est apparu et ceci n’était pas une nouveauté qu’il existait dans certains cas un acharchement thérapeutique mal vécu et certains abords de fin de vie devaient être rénovés,ce que certaines structures hospitalières firent.Toutefois la douleur et la souffrance des proches ont laissé un boulevard en partie désertée et réaménagé par des pratiques que l’on peut contestées.

masque africain

Cette approche était d’autant façilité par des essais prometteurs de l’If,Taxa Baccata dans le cancer du Sein publié dès 1993(Quotidien du médecin.26 octobre 1993) et son extension de l’IF du Pacifique,par ses taxanes dans les métastases du cancer du sein et le cancer de l’ovaire(Revue du Praticien du 4 .X.1996/Concours médical du 24.09.2003 avec son indication positive dans le cancer du poumon,sein et ovaire.Concours de circonstances ou non,l’effet protecteur des phytoestrogènes loin d’être démontré est testé dans la leucémie lymphoblastique chez la souris avec le génistène du Soja.Le 6.V.1998,le Quotidien du médecin publie les effets prometteurs antioxydants du Thé et en particulier dans le cancer de la peau.Le 9.09.2000,Zigang Dong découvre que le KIWI contiendrait des groupements sulfhydrile antimutagène.Le 5.11.2003(Quotidien du médecin)montre que la noix diminue le risque de cancer de 26 %.Enfin,le 17.09.1998,des USA(Quotidien du médecin),une information diffuse que l’activité oestrogénique in vitro d’un multicomposant serait bénéfique dans les cancers hormonaux prostatiques dépendants(restant à prouver) associant:Chrysanthenum,Isatis,Réglisse,Ganoderma Lucidum,Ginseng,Rabdosia,le Palmiste,Scutellaire.

Le batteleur

.Toutes ces informations sont catapultées avec un voeux pieux d’art de prévention alimentaire,Etude SUVIMAX(1993 à 2003) du Dr Herberg,avec des résultats encourageants de baisse d’un tiers de mortalité globale(5 fuits et légumes.Concours médical.25.06.2003).En fait les études E 3 N,de Kürzinger,Salem,Rican pondèrent l’enthousiasme des résultats,s’il existe indiscutablement un impact vasculaire,l’effet anticancéreux est problématique,voire inquiètant puisque se pose l’ impact de l’art de vivre et alimentaire oû apparaissent tabagisme et alcoolisme , les taux de mortalité par cancers recoupent les zones fort consommatrice d’alcool,avec un taux inhabituel de mortalité par cirrhose,imposant une revisitation de régulation et contexte sociaux.L’impact de la phytothérapie dans ce champ thérapeutique est extrêment long,laborieux et couteux et particulièrement difficile depuis la propagation de notion d’anti-oxydants dont il faut toujours pouvoir confirmer l’action.

Il apparait donc anachronique que des thérapeutiques soient publiées sans une méthologie et doses cohérentes et population ciblée.Bien qu’acquis aux médécines traditionnelles chinoises,il est apparu , pour des services hospitaliers connaissant ces thérapeutiques,que l’époque était trop précoce pour proposer une méthodologie ayant fait ses preuves mais qui dans tous les cas nécéssite une équipe multidisciplinaire,du travail,du temps et des recherches onéreuses.

La proximité de nature,cueillir If,Thym,Romarin ou Digitale ne confère pas une quelconque compétence phytothérapique,consultez les professionnels de santé.

cancer

Dès 1985,DOCPHYTOPLUS,avec le Pr GU GUO KAI chef de service du GAUANGXI HIGHER INSITUTE de NANNING(Chine du Sud), aux vues des résultats obtenus en médecine traditionnelle chinoise,a collaboré sur une indication particulière des cancers pulmonaires dépassés et les résultats quoique encourageants mais sur un trop faible nombre ne put être prolongé faute de moyens et équipe multidiscplinaire acquise à cette approche,alors que les études chinoises invitaient à se pencher sur ce problème délicat.

Cette approche a été en partie voilée ,et on peut le comprendre,par des expérimentations dont on peut poser la légitimitée:traitement du Cancer du sein par le Gui oû se posent toujours le problème de méthodologies et des dosages et de leur toxicité et l’extention du Gui au Lymphome.De même,l’utilisation du LAPACHO(Brésil)dans le même lymphome n’a pas de justification.

Cette effet contre-productif vient en fait de rééditions d’ouvrages anciens non rénovés,utilisations de terminologies obsolètes:drainage,détoxicant même si ces termes sont évocateurs ils évoquent un processus physiologique,alors parlons de stimulations enzymatiques ou de l’incidence du Cytochrome P.450.

Il faut rappeler que l’usage d’essais thérapeutiques doit être conforme à certaines obligations:Des résultats doivent être concordants sur un panel minumum de 10 patients,de l’identification botanique incontestée de l’espèce considérée,d’études pharmacologiques des composants actifs et de leur activité et effets par les tests animaliers de laboratoire.La pathologie doit être clairement décrite et soumise à des caractères homogènes et non sensible à une critique majeure:le génie évolutif de la maladie évoluant vers une guérison spontanée ou d’évolution lente ou rémission toujours possible.La comparaison avec le traitement princeps doit être possible,si la pathologie et l’éthique le permet.La référence comparative au placebo est actuellemnent en voie de révision.Les procédures d’expérimentations et mise en place thérapeutique vont être drastiquement revues.

Il faut donc établir les allégations anticancéreuses des plantes sur la base d’etudes de Hartwel,Blumenthal,ESCOOP,Cochran en précisant que les indications seront le témoignage de la tradition mais ne reflète pas toujours l’action escomptée,des indications sont ou fantaisistes ou folkloriques ou reposent uniquement sur la théorie des signatures chère à PARACELSE(16ème siècle).Pour que l’information puisse se révèler exacte il faudra la confirmer et lire les thèses et travaux de pharmacologies que le Drug Design ont fait exploser,et ce n’est qu’à ce prix qu’une indication se révélera recevable.

musicien

Enfin,pour l’Agence de Sécurité Ailmentaire publie un rapport le 26 mai 2011  ei affirme que l’expression “aliments cancers est trompeuse” et que les aliments anticancers n’existent pas(Le Monde.27 mai 2011) et que de plus selon Le Pr Irène Margaritis “aucun aliment;quelque soit sa composition nutritionnelle,ne peut à lui sel s’opposer au developpement d’un cancer ou d’une autre maladie”.Le Pr Khayat rejoint cette position mais dit”Je ne veux entrer en rien dans une polémique” et “j’estime comme l’ANAES qu’aucun aliment ne peut être considéré comme un médicament”.On parle de facteurs multifactoriels génétiques et comportementaux(tabagisme,pratique d’une activité physique,environnement,alimentation).”Un tiers des cancers pourrait être évités grâce à une meilleure alimentation” et conclusions par un message de prévention:”réduire l’alcool,alimentation équilibrée et diversifiée,activité physique”

Les plantes anti-cancéreuses citées dans les pharmacopées traditionnelles ne sont pas nombreuses malgré l’importance des espèces traitées

1)Médecine Ayrvédique de l’école de ARYA VAIDA SALA du sud de l’Inde,décrivant 500 espèces sur la base des travaux hindi,urdu,tamoul et sanscrit,on comptablise une dizaine d’espèces anticancéreuses

 

-ARECA CATECHU:Appelée SUPARY ou PUGAH

-BUHINIA VARIEGATA:appelée CANKANAK

-CATHANTHUS ROSEUS:appelée SADABAHAR

-CASSIA ABBUS:appelée CAKSU

-PORTULACA :appelée SAHABEYI

-RHIAVACANTUS NASUTA:appelée RALASAMULLI

-OPHIOZZHIA MUNGOS:appelée SAKATI ou SARPARI

-TYLOPHORA INDICA:appelée LAKASIRI

-VERNONIA CINEREA:appelée SAHABUYI

-VITREX TRIFOLIATA :appelée SINDUVARAH

 

 

2)La Pharmacopée chinoise du service de santé SHICHAUN(1992)réactualisant 250 espèces, comptabilise 36 espèces anti-cancéreuses

Ainsi,il faut donc être précis et une directive doit être suivie

1)La liste des plantes de thérapeutique limitée léguée par la tradition

2)La présence de composants anticarcinogènes justifie -t-elle leurs usages traditionnels?Le Paradoxe des plantes dites anti-cancérogènes ayant in-situ de produits expérimentalement carcinogènes,Néoplastiques ou Mutagènes(Safrol,Asarone,Anthraquinone ou Coumarine)permet-il leurs usages journaliers?

3)L’ exemple de l’expérience de thérapeutiques de la pharmacopée chinoise en cancérologie posant le problème de complémentarités thérapeutiques non négligeables

 

 

PLANTES A USAGE TRADITIONNEL

 

Les allégations présentées de plantes comme anticancéreuses doivent être dans tous les cas être considérées comme la représentation d’un usage traditionnel et qui ne doivent jamais éloigner le patient de son traitement et du chemin médical,certaines plantes sont toxiques et cette énumération doit être comprise comme un mise en garde salutaire et il sera évoqué des plantes dites de cure prolongée qui dans leur ensemble ne sont que des plantes actives sur un organe ciblé,parler de cure de terrain hépatique ou colique est un abus de langage.

AGAVE AMERICANA(Agave)

Cancer ulcéreux non spécifié

ACORUS CALAMUS(Acore)

Tumeurs Abdominale(non spécifiée) et Hépatique

ARUM ITALICUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARUM MACULATUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARISTLOCHIA CLEMATITIS(Aristoloche)

Toxique.Cancer ORL,SEIN,état dit chronique de cancer(?)

ADANSONIA DIGITATA(Baobab)

Tumeurs .non précisé

ANCHUA OFFICINALIS(Buglosse)

Non précisé,surtout proposé dans les tumeurs superficielles(?) cutanées

ANANAS SATIVUS(Ananas)

Non précisé

shamane

ACHILLEA MILLEFOLIUM(Achillée)

Cancers:Foie,Utérus,Seins

ANTHEMIS NOBILIS(Camomille)

Cancers:Foie,Uterus,Seins

ARCTIUM LAPPA(Bardane)

Cancers:Estomac,Seins,Utérus,Foie

ARNICA MONTANA(Arnica)

Cancers:Estomac,Intestin

ARTEMISIA ABSINTHIUM(Absinthe)

Cancers:Foie,Utérus.Toxicité de la Thuyone

ABRUS PRECATORIUS(Haricot Pater Noster)

Toxique.Epithélioma cutané

ALLIUM CEPA(Oignon)

Cancers:Utérus,Seins,Rectum

schamane

ALLIUM SATIVUM(Ail)

Cancers:Poumons,Cutané,Leucémie(!?)

ALOE VERA(Aloes)

Cancers:ORL,Estomac,Leucémie(!?).dite de cure

ALTHEA OFFICINALIS(Guimauve)

Dite de cure

APIUM GRAVEOLENS(Ache)

Dite de cure

APIUM DULCE(Céleri)

Cancer:Sein.dite de cure

BERBERIS VULGARIS(Epine Vinette)

Cancers:Estomac,Foie

BETULA ALBA(Bouleau)

En application,non précisé

BETULA ALNUS ou ALNUS GLUTINOSA(Aulne)

Cancers de toute nature.Surtout:Sein,Digestif(Oesophage et Rectum)

 

BETA VULGARIS(Betterave)

Nombreux essais de laboratoire type sarcome.Cancers:Utérus,Oesphage,Rectum,Intestins,Poumon,Prostate

BRASSICA NIGRA(Moutarde)

Cancers:Foie,Peau,ORL.A ne pas confondre avec la Moutarde Noire ou NIGELLA SATIVA dont les études de laboratoires ont montrés des composants anti-mutagènes,en attente d’application.

BRASSICA OLEACEARA(Choux)

Cancers:Foie,Estomac,Utérus

COMMIPHORA MYRRHA(Myrrhe)

Résine en cataplasmes pour cancers:Utérus,Seins,Foie

CAPPARIS SPINOSA(Caprier)

Cancers:Vessie,Rein,Utérus,avec ganglions céphaliques(Hémopathies?)

CARICA PAPAYA(Papaye)

Cancers:Estomac,Uterus,Tumeur lymphatique

CALENDULA OFFICINALIS(Souci)

Cancers:Estomac,Sein,Utérus,Peau,Intestin

CICHORIUM INTIBUS(Chicorée)

Cancers:Bouche,Sein,Utérus

CITRUS AURENTIUM(Bigaradier)

Cancer:Estomac.Contient de l’Ephédrine

shamane

CROCUS SATIVUS(Safran)

Cancers:Foie,Utérus,ORL,Seins

CINNAMOMUM CAMPHORA(Cannelle de Chine)

Toxicité neurologique.Cancer ORL

CINNAMOMUM ZELANICUM(Cannelle de Ceylan)

Cancers:Estomac,Utérus,Seins

CHELIDONIUM MAJUS(Chélidoine)

Toxicité.Cancers:Peau,Estomac,Ovaires,Utérus,Rein,Intestin

CINCHONIA OFFICINALIS(Quinquina)

Cancers:langue,Métastases du Sein,dite de cure

CITRUS AURENTIFOLIA ou ACIDA(Citron vert)

Dite de cure

CAPSICUM ANNUM(Poivre de Cayenne)

Dit de cure

CUMINUM CYMINUM(Cumin)

Cancer:Foie et dit de Cure

CURCUMA LONGA(Curcuma)

Tumeurs abdominales

CETRARIA ISLANDICA(Lichen d’Islande)

Dit de cure et cancer ulcéreux

DAUCUS CARROTA(Carotte)

Cancers:Du Col de l’Utérus,Utérus,Leucémie(!?).Dite de cure

EQUISETUM ARVENSE(Prêle)

Cancers:Estomac,Intestins,Foie,Seins

shamane

ERYTHRAEA CENTAURIUM(Petite Centaurée)

Cancers:Estomac,ORL,Foie,Seins

EUCALYPTUS GLOBULUS(Eucalyptus)

Cancers:ORL,Estomac.Dite de cure

FABA VULGARIS(Fève)

Tumeurs génitales

FICUS CARICA(Figuier)

Cancer de l’Utérus.Dite de cure

FUMARIA OFFICINALIS(Fumeterre)

Cancer profond non précisé.Dite de cure

GERANIUM ROBERTIANUM(Géranium)

Cancers:Seins,Utérus.Dit de cure

GLYCYRRHIZA GLABRA(Réglisse)

Cancers:Estomac,sphère cervicale,Seins.Dite de Cure.Attention troubles en usage prolongé:troubles potassiques et hypertensifs

GOSSYPIUM HERBACEUM(Coton)

Cancer de l’Utérus.Risque de troubles ioniques et amaigrissement

HEDERA HELIX(Lierre)

Cancer ORL

HORDEUM VULGARE(Orge)

Cancers:ORL,Poumons,Foie,Seins,Utérus

HYPERICUM PERFORATUM(Millepertuis)

Cancers:Seins,Estomac,Utérus

HAMMAMELIS VIRGININIA(Hammamélis)

Dite de cure

HUMULUS LUPULUS(Houblon)

Dit de Cure.Cancers:Estomac,Foie

shamane

HYDRASTIS CANADENSIS(Hydrastis)

Tableau A.Dit de Cure.Cancers:Ovaires,Estomac,Pancréas

ILEX AQUIFOLIUM(Houx)

Cancers Thyroîde,Intestin,Estomac

INULA HELENIUM(Aunée)

Cances Foie,Sien,Utérus,Thyroïde,Leucémie(!?)

JUGLENS REGIA(Noyer)

Cancers Cutanés,Estomac,Utérus

LAWSONIA INERMIS(Hénné)

Cancer Utérus

MARICARIA CHAMOMILLA(Camomille)

Cancers Foie et Bouche

MARRUBIUM VULGARE(Marrube)

Cancer du Foie

MALVA SYLVESTRIS(Guimauve)

Cancers Utérus et Sein

shamane

MUSA SAPIENTUM(Banane)

Cancers Estomac et ORL

NERIUM OLEANDER(Laurier)

Cancer de la peau

NASTURNIUM OFFICINALIS(Cresson)

Dit de cure

ORIGANUM MAJORANA(Origan)

Cancers seins et utérus

OLEA EUROPEA

Huile pour cancer Sein et Estomac++

PIPER NIGRUM(Poivre)

Dit de cure.cancer Estomac

shamane

PLANTAGO MAJOR(Plantain)

Dit de cure pour cancers ORL,Seins,Neuroblastome(?!)

QUERCUS ROBUS(Chêne)

Cancers cutanés,Estomac,utérus

RAPHANUS SATIVUS(Radis)

Dit de cure pour estomac et foie

RUBIA TINCTORIUM(Garance)

Etats dits cancéreux,cancers du foie,Estomac,Sein.Présente des composants

carcinogènes

SYMPHYTUM OFFICINALIS(Consoude)

Tumeurs dites lymphatiques,cancer du Sein,Estomac

SACCHARIA OFFICINARUM(Canne à sucre)

Cancers ORL,Estomac,Seins

SAMBUCUS NIGRA(Sureau)

Cancers:Sein,Rein,Utérus

SALVIA OFFICINALIS(Sauge)

Dit de cure du cancer gastrique

TARAXACUM DENS LEONIS(Pissenlit)

Cancers Foie et Seins

TRIGONNELLA FOENICUM(Feunugrec)

Cancers épithélial,Intestinal,Sein

URTICA DIOCA(Ortie)

Dit de cure pour Sarcome,Sein,Estomac

VACCINUM MYRTILLUS(Myrtille)

Cancer peau et sein

VISCUM ALBUM(Gui)

Cancers:Sein,utérus,Col de l’utérus,Vessie

VITIS VINIFERA(Vigne)

dite de cure

 

 

LE PARADOXE DES PLANTES ANTI-CANCEREUSES

1)Produits isolés et expérimentalement AntiTumoraux:

Alantolactone,Berberine,Centauréidine,Fabacine,Allicine,Aloe-Emodine,Lupeol,Lauwsone,Betuline,Curcumol,Daucostérol,Glucoside Sitostérol,Isothyocyanate,une encyclopédie serait nécessaire pour isoler les produits antitumoraux,qui en fait ne n’expriment pas car combinés et ne permettant pas ainsi de valider l’action anticancéreuse alléguée à la plante.

2)Par contre des éléments carcinogènes présents doivent inciter à une grande prudence

-a)Plantes à SAFROL:
-L’ACORE représente le type même avec son Asarone et Safrol(Morton/1977),mais aussi:

-Cananga,Cinnamomum,Illicium,Magnolia,Ocinum Basilicum,Piper,Sassafras,Chenopodium(Toxicité neurologique)

-b)Plantes à INDOLE:Citrus;Robinier,Jasmin

-c)Plantes cancérogènes:

Plantes à Anthraquinone

telles Senné,Rhubarbe), Ricin(toxique), Croton(Toxique) Argemonia, Cassia, Solanum; Senecio, Vitis, Colchique,Asarum,Rubia Tinctorium.

-d)Plantes Neoplastiques:

Carotte, Lippia, Musa(Banane) Oryza(riz) Trifolium(trèfle) Eucalyptus, Cynoglosse, Héloitrope, Symphytum

-e)PlantesTeratogènes:

à base de Salicine,Vincristine,Camélia,Lierre,Paulinia

-f)Plantes à Acide Tannique

:Acore,Acacia,Aulne,Arctium,Berberis,Betula,Camélia,Coriandre, Cuminum,Girofle,Eucalyptus,Myrica,Rumex,Sauge

Enfin de compte,les produits isolés à action anticancéreuses n’ont de valeur qu’expérimentales,seuls les produits efficaces concernant le Drug Desgin seront retenus.Il faudra par mesure de prudence écarter les plantes à potentiel cancérogène,Néoplastique et Mutagène,les plantes dites à actions anticancérigènes sont d’actions extrêmement modestes voire usurpées;si elles le sont les études pharmacologiques en apporteront la nécessaire preuve et formulation.Donc PRUDENCE ,dans tous les cas.La Gale du Chêne a toujours une carcinogénèse discutée,l’effet de l’Amygdaline de l’amande de l’abricot(Prunus Persica) est toujours controversé.Il n’est pas sûr que la mousse d’irlande(Chondrus Crispus) soit anodine au niveau intstinal.

L’ACORE illustre la totale contradiction entre l’allégation d’une plante dite anticancéreuse et de composants cancérigènes qui la composent et l’exemple type du principe de précaution dans ce domaine comme l’est à moindre degré l’Aulne voire Thé,la phytothéarapie appliquée au cancer nécessite un total encadrement médical et des connaissances médicinales en constante réactualisation.

shamane

LES PLANTES ANTICANCEREUSES CHINOISES

Nous relatons deux attitudes :

1)Utilisation seules de plantes médicinales selon les concepts de médecine traditionnelle chinoise.Sur la base de la publication de Jia Kun(1985) avec l’aimable collaboration du Pr GU,Pr du Higher Education Institute de GUANGXI à NANNING

2)les publications combinant résultats de l’association des plantes médicinales et traitements modernes(chirurgie,radiothérapie,chimiothérapie) par Chang Minyi(1986) et Shi Lanling et Shi Peiqhan(1992)

Il faut insister sur les résultats sur des pathologies évoluées,cancers dépassés,métastasés,résultats particulièrement étonnants et déconcertants,les laboratoires ne s’y sont pas trompés en collaborant avec l’état chinois et nous a conforté sur des choix thérapeutiques qui peuvent donner une impulsion dans des choix tragiques de fins de vie ou d’échecs thérapeutiques que nous avons vû contrés.Il faut espérer que ces choix viendront compléter des thérapeutiques pour des pathologies parfois désespérantes.

chine

 

METHOLOGIES SELON JIA KUN

Elles représentent l’archétype de la médecine traditionnelle sans intervention de thérapeutique actualisée.Au Pr GU et de son assistant Xu Chun Wen faisant des conférences à l’UNESCO à PARIS,nous avons soumis ces attitudes et présenté des dossiers extrêmement désespérant et avons signifié notre étonnement devant les résultats édités(Carcinoma.1985.Commercial Press) surtout avec des cancers oesophagiens(en notant que le cancer du bas oesphage est traité isolémment alors qu’il est de même nature pronostique que le cancer gastrique),Gastrique,Pulmonaires,Utérin,Sein et Colon.

chine

QUELQUE SOIT l’affection désignée,toujours une formule de base:

PING XIA DAN:associant

-Fruit d’Aurentium.30g

-Racine Curcuma.18g

-Sels de nitrate.18g

-Lacca Sinica Exsiccata.6g

-Alumine.18g

-graines de Strychnos.12g

-Excréments de Trogopterorum.15g

-Agrimonia,plante.18g

.Dosage de 1,5 à 6 g 3 fois par jour sur des cures assez longues.

AUTRES FORMULES additionnées selon l’état clinique

-SHAN QI ZHE HUA WAN

Si difficultés d’avaler ou dysphagies légères

-Sophora Subprotratae.15g

-Inulae(Aunée),(fleur.15g

-Canarii,fruits.15g

-Astragale,racine.90g

-Fruit du Marronnier(aseculi).15g

-Nidus vesape.15g

-Hématite.15g

chine

SHEN QI ZHE HUA TANG

Adressée comme tonique,énergétique,combat les infections et la douleur

-Racine Salvia Miltiorrhizae.30g

-Rhizome Pinnelliae.15g

-Plante de Cistanchis.30g

-Fleur de Carthame.9g

-Racine Astragale type seu Hedysari.30g

-Racine Codonopsis Pilosulae.15g

-Artillus Longan.15g

-Fleur Chévrefeuille(Lonicera).18g

-Rizhome Anemarrhenae.9g

-Racine Asperge.15g

-Fleur Aunée.9g

-Hematite.18g

-En surface poudre de persimmon(KAKI).9g

chine

NAO FAN SAN

active l’appétit,réduit la masse tumorale,tonique circulatoire et utile dans les dysphagies sévères.Associe

-Sel d’ammoniaque.30g

-Sels d’Arsenic.30G(Testé actuellement dans les leucémies)

-Poudre de Persimmon(Kaki).60g

-Riz germé grillé.30g

-Alumine.30g

-Fuit d’AMOMI.18g

QI FAN WAN

Utilisé pour réduire la masse tumorale,stimulant circulatoire,anti-inflammatoire,tonique et antalgique,associe:

-Racine de Ginseng.30g

-Scolopendre.10g

-Fleur Carthame.30g

-endothelium de cornée.30g(Endothelium Corneum)

-Graine de Strychnos.150G

-Eupolyphaga Seu Steleophaga.30g

-Alumine.30g

-Lacca Sinica Exsiccata.30g

-Hématite.60g

-Hirudo.150g

-Sel d’ammoniaque.15g

-Poude de Persimmon(Kaki).60g

chine

SHEN ZHE SAN JIA TANG

Tonique et énergétique,action anti-toxique et réducteur de la tumeur,associe:

-Fleur d’Aunée;9g

-Hématite.21g

-Racine Codonopsis Pilosulae;9g

-Rhizome de Pinelliae .15g

-Plastrum Tetusdinis.15 g

-Carapace de Trionycis.15g

-Coquille d’huitre. Concha OSTREAE.15g

-Concha Arcae.12g

-Nidus Vespae.9g

-Racine d’Astragale.30g

-Racine de Sophora Subprostratea.9g

-Racine de Pivoine.Peonia Rubra.15g

-Caulis Millittiae Relicilutae.30g

chine

 

HAI HUA XIA ZHE TANG JIANG

Fébrifuge,stimulant circulatoire,diurétique,antihémmorragique et antalgique,associe:

-Hematite.30g

-Racine Notoginseng.18g

-Epine de Prunella.60g

-Graine de Coicis.60g

-plante d’Oldenlandiae.24g

-Sargassum.30g

-Rhizome de Bletlllae.30g

-Fleur d’Aunnée.18g

-Tahle de Laminaire seu Eckloniae.30g

-Rhizome de Zedoariae.18g

-Concha Arcae.24g

-Racine de Pivoine.18g

-Plante de Scutellariae Barbatae.60g

Carapace de Trionycis.30g

chine

TAO ZAO WAN

donné comme stimulant circulatoire,antalgique,énergétique général reconstituant associant:

-Feuilles de cuivres(15 pièces)

-Fleur de Carthame.10g

-Graines de Juglandis.250g

-Fruit de Ziziphus Jujuba(Jujubier).500g

-Sucre brun.500g

Il faut insister que ces formules sont administrées selon le protocole traditionnel et qu’une auto-médication est la mal-venue dans un tel contexte et oû apparaisent des plantes toxiques et des actions franchement anti-cancéreuses.

L’expérience avec le Pr Gu et associés nous ont permis de constater des actions pour le moins étonnantes dans les cancers pulmonaires métastasés et dépassés.Cette in cursion dans la médecine traditionnelle chinoise permettent d’espérer l’élargissement de protocoles thérapeutiques complémentaires oû il a pû être constaté des meilleurs conforts de vie,des rémissions dépassant toutes espérances , sur des périodes inhabituelles pour des pathologies dramatiques,voire même des améliorations radiologiques contre toutes attentes.Mais une synergie des savoirs demeurent à être mis en place,déjà amorcée par SHI LANLIG ET SHI PEIQUAN,associant médecine traditionelle chinoise et traitements modernes.

chine

EXPERIMENTATIONS de SHI LANLING et SHI PEIQUAN

D’après la publication Shandong Science and Technology Press/1992

Les essais partiellement exposés ne doivent en aucun cas libérer des contraintes que telles pathologies sous-entendent.Ces essais s’étalent sur des périodes variant de 5 à 10 ans,ils associent toujours Médecine Traditionnelle Chinoise,Chirurgie,Chimiothérapie , Radiothérapie,les résultats sont souvent étonnants puisqu’il existe des périodes de stabilisation de près de 10 ans(sur 31 cas de cancer oesophagien par exemple),toutefois,une mise engarde s’impose:ces cancers souvent redoutables justifient un abord multifactorielle,et que la Phytothérapie exposée ne sera décrite sans leur dosage(fortement variable selon les auteurs) mais seulement la séquence thérapeutique désirée et exprimée par l’expérience de la tradition chinoise.Il appartient aux équipes de recherche et groupes hospitaliers de valider ces essais extrémement intéressants.

chine

CANCER DE L’OESOPHAGE

1)Formulations agissant sur Douleur,Dysphagie,Digestion associant:

-Angélique Chinoise,racine

-Pivoine,racine

-Rehmania,racine

-Ophiopogonis,racine

-Fritallaria Thunbergii,bulbe

-Aremanehenae,rhizome

-Lotus,jus

-Poire,jus

-Sucre de Canne

-Bambou,jus

2)Formule pour le Vomissement

-Angelica Sinensis

-Dendrobii

3)Formules pour déficit des fonctions générales,asthénie:

-Conodopsis Pilosulae,racine

-Adenephorae,racine

-Tricosanthes,fruit

-Salvia Multirrohizae,racine

-Aurentium,fruit

-Riz,germe

-Orge,germe

chine

4)Formules globalement anti-cancéreuses

a)association de

-Dioscorea

-Paridis

-Prunella

-Dictame

-Pratriniae

-Sophora subprostata

b)autre association:

-Borax

-Sel d’Ammoniac

-Cinnabar

-Rhei,rhizome

-Amomi,fruit

-Sels de Nitrate

-Ginseng

-Gecko

-Kaki

-Sucre

-Scolopendre

CANCER DU SEIN

 

a) Première Formule associant:

-Citron vert,péricarpe

-Citron,péricarpe vieilli

-Concha Ostrea

-Tricosanthes

-Luffa

-Taraxacum

-Orge

-Scrophularia

-Minitis

-Supleuri

-Fritillarea

-Chevrefeuille

b)Autre formule antitumorale en association:

-Taraxacum,plante

-Solani Lyranti,plante

-Solani Nigri,plante

-Manitis,squames

-Vaccaria,graine

-Tricosanthes,fruit

-Prunella,épine

-Citron,fleur

-Citron,péricarpe

-Pleiumis,rhizome

-Fritillaria,bulbe

 

CANCER DU POUMON

a)Formule spécifique associant

-Actinidia

-Scutellaria

-Houthynia

-Solani Lyraali

b)Formule à action anticancéreuse générale

-Concha Ostrea

-Prunella

-Sargassum

-Chévrefeuille

-Forsythia

-Arnebiae

-Imperata

-Solanum Lyralli

-Revolutia

-Hydyatis

-Heu Huynini

-Bufoni

-Sophora

-Actinidiae

-Ponciri

-Citron

-Ophiopogonis

-Adenophoera

-Manitis

-Tryonisis

-Vaccaria

-Trichosanthes

-Fritillerria

-Schizandra

c)formule de Tonification associant:

-Ginseng

-Asparagus

-Osphiopogonis

-Rehmania

Bien que les périodes de rémissions ou de guérison peuvent s’étaler sur des périodes de 5 à 10 ans,une très grande prudence doit être prononcée devant la présence de métaux toxiques ou plantes fortement allergisantes.Ces formules sont la partie immergée de l’expérimentation en médecine traditionnellle chinoise et certains grands laboratoires ne se sont pas trompés en établissant des modèles de recherche commun avec l’Etat Chinois.Il apparait prématuré d’élargir le panel thérapeutique de ses formulations sans fondement élaboré méthodologique et de validation.

chine

 

 

 

 

Retour