Speculations Nutritionnelles Cancero-Cardio-Vasculaires: Alimentation Ultratransformee et Mediterranénne

Download-13 copievinDownload-13Download-8

 

Depuis peu s’instaure un combat homérique alimentaire.Que restera-t-il dans nos assiettes.?Est-il nécessaire d’opposer  attitude ascetique,socratique et  Gula rabelaisienne?.Ce n’est pas une guerre de religion mais une opposition frontale ,la guerre de Troie entre les apports du boeuf mironton et apports du Naturel  dans l’assiette ,veritable dicothomie entre alimentation naturelle et procédures industrielles évoluant depuis 35 ans. Selon Regmi,Gehl/Golal Food Market Washington/2005, le marché des processus  industriels alimentaires représentent 3,2 Trillions de dollars US soient 3/4 de la production mondiale,mais en globalité elle ne represente que 8 % du marché mondial alimentaire. Dans cet espace temps de révolution alimentaire,Il a été  noté une progression de l’obésité quadrature du cercle des maladies cardio-vasculaires et cancerogenése surtout digestives.

 

 

Il s’est donc posé légitimement une epidémiologie des maladies chroniques basée sur des scores nutritionnels diversifiés et caloriques,et impact educationnel et soçio-medicaux avec ses limites et multiplication de codification type :

A)Mc Lachlan  (Prog Food 1975)avec ses Quatre piliers de technologies alimentaires

1)Preservation

2)Accessibilité et meilleur goût

3)Stabilité dans les transports alimentaires type emballage,conservation

4)Production d’alimentations préparées

 

 

B)C.H.E.F.S , Consommateurs/Hoffman (2005) évoquant 5 principes

Mode de Préparation,Santé,Epicurisme,Emotions,Fonctions,Durabilité

Groupes avec reduction ,Sel,Sucre,huile dans l’alimentation(Janovitz,Raso,Kaufman,Palzer,Hutchings,Fauster)

 

 

C)Ludwig/Jama 2015,  Technologie,Regime et limites des maladies chroniques

se basant sur:

Préservation

Meilleur Gout et Acessibilité

Stabilité dans les emballages et transport.

Aliments Préparés

 

 

 

D)Critéres d’Inclusion d’Aliments Industriel

Le Triangle Culinaire

Watrz 2018 Nouvelles cartes de regimes et inovations

Hutchings,Low,Kesat/Reduction des sucres sans modification de la perception gustative.Cri.Rev Food 2018

 

 

 

E)Critéres d’Alimentation Naturelle ISO Standard

International Standard 2017

Iso-Standard  ISO /B/19657

limites autorisées technologiques et acceptation alimentation Crue

 

F)Knoor,Sinskey .procedures et production d’alimentation (1985)

Regard sur l’acceptation alimentaire et relationnel avec les industries

 

G)  ETP (2017) introduit la Notion de P.A.N(2007-2022)

Engenering Contraire avec notion radicale sur processus et technologie (Alimentation pour la Vie) ,avec transparence de la chaine alimentaire,traçabilité et authenticité de la nourriture,préparations culinaires comme une partie intégrale de la nourriture,Application de l’Alimentation Crue

Scheifer,Deiters Transparence de la preparation alimentaire de la chaine alimentaire 2013

 

 

H)PROCESSUS du BIOGUIDE  des changements de la production alimentaire/Ward,Wartz.,Jimenz-Flores  /Food Tech.2004

I)ALIMENTATION dite  par “ULTRA-PROCESS ” Pour Monteiro Le résultat n’est pas de l’alimentation , nutriements,au plus un procédure alimentaire Public Heath Nutr 2009

Classification NOVA:

 

Monteiro L’issue n’est pas une alimentation ni,nutriement au plus un processus de fabrication/Public Health Nutr 2009

Monteiro,Cannon,Levy Ultra-Processeding Un nouvelle classification US Food System Public Health 2015

Monteiro Nous devons mangé des repas frais BMJ 2018

Monteiro,Cannon,Levy,Claro,Moubarac,Martins Le systeme alimentaire une issue importante sur bonne santé,maladies,bien-Être/World Nut2012

“Ultra process food” Alimentation  Ultra Transformée qui est défini par formulations industrielles ,avec non seulement sel,sucre,gras,et incluant des substances non utilisées dans les préparations culinaires,en pratique additifs ayant un rôle sensoriel qualitatif à minima pour préparations culinaires.

De plus dans ces” Ultra Process Foods” on retrouve sel,haute teneur en gras,additif ,composant du gout,substance aidant le packaging et stockage

Download-10 copie 5

J)Martinez suggére que la classification alimentaire NOVA  n’est pas la bonne solution:Elle indique une combinaison des aliments non manipulés ou  un minimum d’aliments ultra-transformés. et d’une alimentation ayant subi une complete Food Process.La formulation serait  d’etendre et proposer le processus  de transformation plutôt que le produit alimentaire

Martinez,Steele,Baraldi,De Costa Lourada,Moubarac ,Mozaffarian,Monteiro Ultra Alimentation et Sucre dans l’alimentation americaine BMJ Open2016

Gibney,Forde,Mullaly L’Ultra-procees sur la santé,un approche critique.Am J din Nut 2017

 

 

Enfin de compte,l’homme moderne des regions occidentales a bénéficié d’un virage  récent d’abondance alimentaire ,avec modernisation agricole, cultures et

conditionnement industrielles ,mode de conservation,,distributions multiples et sans se déplacer;drivefood,ou application de telephone mobile pour livraisons de specialité en tout genre à domicile,fidélisation avec promotion  et conformités AOC et AOP.

Cette abondance est récente ,réjouissante mais paradoxale puisque d’après l’ONU (11 septembre 2018)  821 millions de personnes ne mangent pas à leur faim.et 150 millions d’enfants présentent un retard de croissance,avec pour cause prépondérante désordres climatiques avec sécheresse excesssive ou inondations catastrophiques

 

ECHOS  MEDIATIQUES NON RECONFORTANTS

Download-8 copie 8Download-6 copie 13

1)13 juillet  2019,Le Monde Page 6:,Un verre de boisson sucrée;Sodas et Jus de fruits pourraient être corrélés à un risque de cancer de 18% ,d’après une étude  parue le 11 juillet 2019 du British Medical Journal

2) dans la cohorte française Nutrinet-santé suivi de 100.000 personnes ,faite par autodéclaration par internet de 2009 et 2019 et non encore finalisée(INSERM /Recherche épidémiologique nutritionnelle/Madame Matilde Touvier):Corrélation entre 10 centilitres de sirop,de soda ou jus de fruit/jour (soit une canette/j) avec augmentation de  18% de risques globaux de cancer et 22% de risque du cancer du sein aprés la ménopause

3 ) dans le même article;  Guy Launoy INSERM,insiste sur la corrélation entre cancers et Obésité,avec incidence de pesticides résiduels ,colorants alimentaires,voire édulcorants dont le lien statistique est invisible.De  plus ,on constate leur présence inopporturne à doses comparables dans les fruits frais,et donc ne sont pas plus fiables que les jus.

4) Selon l’Etude Constance  de 2013 à 2018,par Lauwrence Serfaty,relation entre soda et stéatose hépatique  soient  200.000 personnes, en FRANCE  18,2% de la population française,portent une steatose hepatique non alcoolique

(NASH)pouvant évoluer vers fibrose ,  cirrhose ou cancer.

5 )le Monde du 1 er Juin 2019:”L’Alimentation Ultra-transformée (AUT)

altère notre santé:

Publication du 31 mai 2019;British medical journal(EREN:INSERM,INRA,Université Paris 13 ,CNAM):Etude Nutri-Santé de 105.000 participants de 2009 à 2018,Avec augmentation de 10 points consommation de AUT est associée avec un risque plus élevé de 12% de maladies cardio-vasculaires(13 % maladies cardio-vasculaires et 11 % de maladies coronariennes) Sont tenu en compte mode de vie,niveau d’études,tabac,alcool,activité physique

Le 31 mai 2019,le BMJ (en Navarre,Espagne):

Download-1 copie 5

Risque majoré de 62% de mortalité de toutes causes en cas d ‘alimentation journaliére de plus de QUATRE AUT

Les AUT (50% des aliments consommés aux USA)concernent entre autre ,listes non limitative:Maltodextrose (Extrait d’amidon ou fecule),Hexausteurs de gout (protéines hydrolysées),caséinates (emulsiant et agent de texture),retrouvés dans céréales du petit -déjeuner,gateaux,biscuits aperitifs,plats préparés,soupes déhydratées

Cell Metabolism du 16 mai 2019 a fait part d’une experimentation sur 20 persones de 2 sexes,1/2 produit brut,1/2 AUT.Le Groupe AUT avec plus de gras,sucre et moins de protéines a pris 508 calories de plus par jour

D’après Pr Matthieu Allez(HP St Louis):

Deux émulsimiants (il en existe prés de 4000),Gomme cellulosique (E466) et Polysorbate 80 (E433) perturbent la surface de l’intestin en altérant la barrière intestinale contre les bacteries et favorisent l’inflammation et en experimentation apparition d’un syndrôme métabolique /Nature.Fevrier 2015

6) A propos  du Bisphenol S remplaçant le Bisphenol A ,Environnemental Health Prespectives 17 Jiullet 2019 dans Monde du 19 luillet 2019

Composant hormonalement actif. oestrogenique du BPA

Imposant depuis 2011,interdictions  de BA dans les biberons et Contenants alimentaires en 2015,remplacé par le composant BPS. Le BPS est retrouvé dans les plastiques,resines epoxy(Cannettes et Boites de conserves),papier thermique(etiquettes alimentaires,ticket de caisse,ou parking)

Etudes expérimentales porcines de BPS

Toulouse Fac Vet.,Pr Veronique Gayrard:BPS ingéré accède  au systeme circulatoire de manière inchangée  et la quantité est  100 fois superieure au BPA :57% BPS et BPA 0,5% L’élimination de BPS est 3,5 fois inférieure à celle du BPA.Les effets du BPS sont observables à des doses plus faibles que BPA,car le corps le metabolise mal.Le BPS aurait des effets  hormonologiques oestrogeniques identiques au BPA,voire supérieure pour d’autes capteurs.Enfin de compte,pas de conclusion définitive sur le caractére hormonal  invitant les chercheurs de reconnaitre  une veritable difference consensuelle entre BPA et BPS.Affaire à Conclure Impérativement.

 

Que  s’imaginer savoir ou que savoir sans savoir .Ce qu’il vaut mieux ? Socrate Alcibiade Chap 144-145/Platon

 

 

Pour l’essentiel,si les régles basiques alimentaires sont respectees on peut esperer diminuer,Obesité,diabete ,syndrôme metabolique,mais l’etude du metabolisme alimentaire  necessite plus d’études convergentes,notamment  passant par le pivot central Microbiote -Intestinal Cerveau-Alimentation.

Download-9 copie 6

 

De tout temps ces controverses se sont exprimées,tel alimentée par Cervantes dans Don Quichotte II chapitre XLVII,oû Sancho  Pança  lorgne des plats qui lui sont interdits par le medecin,”Pas de fruit car trop humide,pas de plat épicée donnant soif et éteignant l’humidité radicale nécessaire à la vie” il jette son devolue sur un Pot -Pourri qui lui semble profitable,mais dixit “le medecin “Absit… et “laissons le pot pourri aux chamoines ou doyens de colléges,…et la raison est que toujours ,n’importe oû;et de toute un chacun sont davantages estimés les medecines simples que les composées.Dans les simples on peut se tromper,alors que dans les composées,si dés lors que l’on altére la dose des ingrédients qui entre dans leur composition”

Le conseil final de l’époque  ,n’est pas merveilleux: une centaine de gaufrettes avec de trés fines tranches de pate de coing !!!

Bref,il est difficile de conjuguer gout,habitude,éducation,art de vivre,informations, et il existe de veritables difficultés pour le Haut Conseil de Santé publique pour privilégier d’içi 2022 des produits bruts et reduire de 20 % les AUT même si on évoque l’instauration des etiquettages facultatifs,(code Vert,Orange,Rouge)la cible principale étant les enfants.

 

Il a été conceptualisé une classification NOVA:Monteiro.(2009 Public Health Nutr),Moubarac (Trannut.2017) Nardocci (2019 Public Health Nut),classant les aliments en QUATRE Groupes

Groupe 1 :

Aliments non tranformés ou minimalement transformés végétaux ou animaux,sans aucune substance au minimum pasteurisation:lait,legumineuses,legumes,fruits,viandes,poissons frais,congelés ou deshydratés.A Preferer++++

Groupe 2:

Aliments culinaires transformés commu huile,sucre,corps gras,,sel.Ce groupe 2 peut être amalgamés avec des recettes d’aliments non tranformés de mets cuisinés

Groupe 3:

Aliments transformés par des procédés industriels qui amalgament les produits des Groupe 1 et 2,sans ajouter des Additifs ou en decomposer les molecules:Fromage,pain Intégral,divers produits vegetaux ou animaux.

Groupe 4:

Aliments Ultra Transformés qui contiennent peu d’aliments intacts ,Par procédé industriel produit amalgamé avec additif avec propriétés de conservation,de gout attrayant sucrés ou salés,et surtout abordables à bon marché.

Au x USA ,Canada,Grande -Bretagne: 50% de la Nourriture est AUT:

28% produits sucrés (type barre chocolaté) /18 %Fruits et Legumes (poelés), /16%Sodas,/12 % feculents,Cereales petit déjeuner,11% viandes Fuméses)poissons,Oeuf,/8% produits laitiers/6 et 2% Graisse et Sauces et Collations salée (d’aprés BMJ/EREN/Nutrinet-Santé)

Selon Nardocci 2019 les UAT sont associés avec obésité ,touchant hommes jeunes,fumant,avec moins d’activité physique,education plus faible.

Nardocci,Leclerc,Louzada,Monteiro,Batal,Montbarac /2019 Consumption of ultra-processed foods and obesity in Canada.Canadian Jour of Public Helth,110

 

 

SOURCES ET AMBIVALENCE DES CLASSIFICATIONSDownload-6 copie 13

 

 

 

Selon Alimentation Ultra-Tranformée Definitions et Regulation /Gibney .2019/Cur Dev Nutr Fevier 20193(2)nzy077.

Il est clairement stipulé que la définition NOVA est d’interprétation difficile en première lecture,d’autant que certains aliments varient considerablement et que certains UAT sont sous la categorie UAT,et plutot orientés sur les éléments gras,sucrés,salés oû il faut tenir compte des fibres,acides gras saturés,acides gras totaux et sodium.cette orientation s’est progessivement etoffée au fil du temps

2009:Groupe 2 de nourritures entières avec faible apport de procedure industrielle alimentaire et Groupe 1 avec Sel et Additifs cosmetiques Monteiro 2009

2010:Groupe mixte 2 et groupe 2,accessible,de bon gout,prêt à cuire,plutot pour les nourritures rapides de snacks.US dept of health and human services Dec 2015

2012:Formulation ne contenant pas tous les produits alimentaires,durable,facile d’utilisation ,peu cher:combinaison Snack et Boissons:huile,gras,sucre,additif de saveurs,gout,couleurs /Monteiro,Levy,Claro,Cannon

2014 Derives d’alimentation avec peu ou pas de nourriture en totalité,facile d’usage,de bon gout,se conservant;Agents conservateurs, stabilisant,emulsion,solvant,sucrant,air,eau.On dit que ces microelements fortifient les produits surtout pour les snacks.Ils peuvent être hydrolysé,frits,en bains  frits /Moubarac,Parra,Czannon,Monteiro

2015 Groupe 3 avec extrait d’huile,graisses,sucre,proteines. ,provenant d’hydrogenation des graisses et synthese à partir de materiels organiques d’huile ou extraits  de colorants,elements de saveurs,exaustifs.Monteiro,Cannon,Levy,Moubarac,Claro

2016 Groupe 4 NOVA UAT alimentation et boissonMonteiro,Cannon,Levy,Moubarac,Jalme,Martlas

2017:Formulations industrielles avec 5 ou Plus d’élements Martinez Stelle,Baraldi,Louzada

Les abords de type NOVA sont donc multiples,parfois ne prenant en charge les personnes fragilisés ou la façon de cuire le plat et si la définition energétique est suffisante,qu’elle est la différence entre alimentation solide et liquide de même nature type le lait;modelisation chez la personne agée.Bref beaucoup de biais à corriger.et variabilité

Pour Monteiro le probleme de sante publique alimentaire  n’appartiendrait pas à l’alimentation ou facteur  nutritionelle mais au processus industriel;Encore faut-il le prouver par randomisation de population jeune agée,precarisée ou non quelle affection est dominante.tabagisme,Alcool,activité physique.

 

 

NutriNet Sante:Analyse Alimentation Ultra-transformé et Risque de Cancer

 

 

Download-6 copie 17

BMJ 2018/Fiolet,Srour,Sellem,Kesse-Guyot,Allies,Mejean,Deschasaux,Fassier,Latino-martez,Beslay,Hercberg,Lavalette,Monteiro,Julia,Touvier

Table de nutrition :NutriNet Santé/Inserm 2013

Food Additives US Food and Drug Administration2017

WHO;Foods addidives 2017

Cohorte de 1.041.980 personnes(Femmes 78,3%/Hommes 21,7%)/de 2009 à 2017  /age médian 42,8.La proportion de la population prenant des UAT est sensiblement la même Hommes 18,74% et Femmes 18,71%

sur recueil d’alimentation journaliére et 30000 items differents

UAT et Cancers de toutes causes:2228 /Cancer du Sein :739

Donc d’aprés cettte etude prospective  ,evalution à 10 % de  tout risque de cancer dont cancer du sein et surtout avec l’alimentation  type UAT,

Mais il est nécessaire de connaitre les variables nutritionnelles (origine,culture,pesticides,contaminant fungiques ou bacteriens)additif,contact avec d’autres materiaux tel emballage(bisphenol),conservation,ingrédients culinaires ou contaminants  neoformés type acrylamide.

On ne peut pas limiter les  risques des UAT par la présence seule des matières grasses,acides gras saturés,sucres et sels ajoutés,et basses concentrations vitaminiques ou oligoélements.: Ce que montre  le coefficient bas de Pearson de 0,06 entre alimentation ultra-transformée et alimentation de type occidentale.,avec les calculs de Lange la corrélation oscille entre 0% et 2%/Lange Vansteelland,Backer.Simple approche unifiée sur les effets directs ou indirectes,American J Epidemio.2012.

L’écart est donc faible et il est impératif de revoir les données et randomisations,et ce en tenant compte du facteurs soçiaux regionaux ,niveau d’éducation,précarité,genetique,cartographie architecturale genetique (concept de fragilisation pouvant être corrigée), les différences  bacteriennes microbiennes du microbiote intestinal,veritable miroir de l’environnement et de l’inegalité acquise et transmissible.Le travail est immense et ne peut se résumer à des confrontations de chapelle ou de croyance messianique et defauts de projections.

 

Biblioraphie Sommaire sur l’alimentation Ultra-Transformé

Alimentaion UAT décoit la qualité du régime chez les japonais adultes

Koiwai,Takeni,Hayasshi,Ogata ,Matsmoto and co Public Health Nut Juin2019

Robustesse des processus alimentaires ,systemes de classification

Bleiweiss-Sande,Chui,Evans,Goldberg,Amin,Sacheck.Nutients Juin2019

Ultra Procceesd food et Obesité Cell Metb Juillet 2019/Ludwig,Astrup,Bazzano,Ebbeling and co Cell Meta.Juillet 2019

Mis-Match chez nourriture de l’home sain et UATEn Australie /Mackerras Cur Dev,Nut Juin 2019

Plats Frais et Alimentation non UAT/Monteiro,Cannon,Moubarac,Levy,Louzada Cell Metab Juillet 2019

UAT et Incident chez la persoone agée/Sandol-Insausti,Blanco-Rojo,Graciani,Lopez-Gracia Curr Dev Nutr Juin 2019

Assoçiation entre UAT et mortalité/Cohorte SUN /Srou,Fezeu,Alles,Chazelas,Deschassaux,Hercberg,Monteiro,Julia BMJ Mai 2019

UAT et Réactions secondaires de Santé/Lauwrence BMJ Mai 2019

UAT et Prise de poids et ecés de calories/Hall,Ayuketah,Brychta,cai,Chen Chung and co Cell Metab Juillet 2019

Relation minimale UAT durant l’adolescence en cafeteria et repas d’ecole au Brezil/Noll,de Abreu,Baracat,Silveira,Sorpreso Sci Rep

UAT et Syndrôme Metabolique chez adultes USA/Martinez,Steele,Juul,Neri,Rauber,Monteiro/Prev Med Aout 2019

Relation minimale de UAT durant la grossesse obése et présentant un diabete 2 gestagionnel/Sartorelli,Crivellenti,Zuccoloto,Franco/Cad Saus Pub.Mai 2019

UAT et Obesité au Canada/Nardocci,Leclerc,Louzada,Monteiro,Batal,Moubarac Can J Pub Health Fev 2019

 

Il doit etre clair que les UAT ont apporté une alimentation bon marché,accessible,on aurait tord d’oublier la grande precarité à nos portes,et l’ouverture qu’a permis une alimentation de masse.

L’inegalité genetique,transmissible,culturelle ,regulation du microbiote sautent et désignent  et stigmatisent des generations entières que seule l’éducation peut ameloirer.Cinq fruits et légumes par jour  c’est possible  si  la  régulation economico- soçiales  s’épanouit et oû la prosperité n’est pas un mythe.Il apparait que les messages alimentaires prennent corps mais il faut encore un coup de pouce.Dans le cadre du désordre climatique la regulation alimentaire sera avec l’accès à l’eau toujours à l’ordre du Jour.

 

 

 

 

EPIC Cohorte Risque de Cancer et FRUIT, LEGUMES , FIBRES

 

 

 

Am J Clin Nutr 2014.100.394S-SS./Bradbury,Appleby;Key

Se référer aux etudes anterieures de WCFR/AICR/ 2007

Etudes sur 23 centres dans 10 pays européens,sur plus de 500.000 personnes

<<Dans 9 centres anti-cancéreux,il n’a pas été noté de corrélation entre prise de fruits et Cancer Estomac,Pancréas,Sein,Col Utérus,Prostate,Vessie,Systeme Lymphatique

<< Par contre assoçiation inverse entre prise de FRUITS et cancer de la bouche,larynx,pharynx ,oesophage,mais pourcentage plus bas avec cancer du poumons

<<Il n’y pas pas de correlation entre prise de LEGUMES et risque de cancer de la bouche,pharynx,larynx,oesophage,pancreas,poumons,sein,col utérin,vessie,prostate,systeme lymphatique

Boieng,Dietrich,Hoffman,Pischon,Ferrari EPIC 2006/Rohrman,Becker,Linseisen,Nieters EPIC 2007

<< Association positive  dans une seule etude associant FRUIT et LEGUMES et cancer du Colon/Murphy,Norat,Ferrari,,Jenab,and co EPIC Plos One 2012

<< Assoçiation positive entre FIBRES  et Cancer du Colon/Murphy,Norat,Ferrari,Jenab,Mesquita,Skeie,Dahm,Overvad,Olsen,Tjonneland EPIC 2012

<< Association positive entre FIBRES de CEREALES et Cancer Colique,Estomac,Foie/Mendez,Pera,Agudo,Pesquita,Palli,Boeing and co EPIC-EURGAST 2007

<< Resultat inverse avec FIBRES LEGUMES mais non avec FIBRES CEREALES pour cancer du Sein/Ferrari,Rinaldi,Jenab,Lukanova,Olsen and co EPIC Am J Cl Nut.2013

<< Pas de Relation entre FIBRES et cancer Endométre,Rein,Vessie/Allen,Rodmam,Sueri,Boeing and co EPIC.2009/+Jacobsen,Overvad,Vinies,Conteiro et co EPIC  Int J cancer 2009

<< Pas de Relation entre FIBRE,LEGUMES et FRUIT et Cancer de la Prostate/Mendonça,Pimenta/ Sun Cohort Am J Clin Nut 2016

 

 

LES COHORTES EPIC  Correlation  avec Cancer et maladies Cardio-Vasculaires.

 

 

Les cohortes EPIC  standardisées sont nombreuses en Europe,permettent de mesurer les risques des UAT mais aussi les standards europeens et Alimentation Mediterranéenne.Alimentation Nordique riche en Poisson

 

Le Processus EPIC European Prospective Investigation Into Cancer

Slimani,Deharveng,Souhgate,Biessy,Chaje,van Baket /Europ Jour Int Nut 2009 ont privilégié un Choix de Modélisation Simplifiée en  TROIS (3 )catégories

Dans pays Nordiques,Europe Centrale la categorie UAT oscille entre 50 et 90%,excepte Vitamine C et Béta-Carotene.

 

 

  1. Aliments hautement Industrialisées UAT
  2. Aliment modérément UAT
  3. Aliments non UAT

 

L’alimentation ne represente que ,30 % d’énergie dans les regions mediterranéenne  à faible apport d’UAT.De toute façon tendance nette d’apport de fibres(fruits,legumes,riz,pomme de terre) et peu d’influence des acides gras dans les UAT.

 

 

 

LE REGIME MEDITERANEEN

 

Ce qu’il apporte  Am J Med  Avril 2015/Widmer,Flamer,Leman

Globalement  Le REGIME MED apporte:

ACIDES GRAS INSATURES ameloire la lipidémie,reduit les processus d’oxydation,agit sur sur la fonction endotheliale et plaquettaire avec effet cardiovasculaire

POISSONS Effet cardio-vasculaire,ameloire le profil lipidique,et Pression Arterielle

FRUITS et LEGUMES:Ameloire profil lipidique et Pression arterielle

GRAINES ENTIERES::Effet cardio-vasculaire,Ameloire metabolisme glucidique,reduit inflammation ,reduction oxydative,lipidiques,et pression arterielle

OEUF Effet controversé

AIL Ameloire lipides et Plaquettes,legérement hypotensif

ALCOOL Effet cardio-vasculaire,action sur lipides et Tension arterielle (variable) et fonction endotheliale,Reduction Oxydative

NOIX  Effet Cardio-vasculaire,Plus ou  moins Reduction  Oxydative et Profil lipidique,ameloire la pression arterielle et fonction endotheliale

 

LES DIFFERENTS TYPE DE REGIME MEDITERRANEEN

 

 

MDS:associe Alcool,Céréales,Laitage,Poisson,Fruits,Noix,Legumes ,Viandes et ses produits dérivés,Ratio Acides Gras MUFA/SFA(1,6/2),Legumes

aMED  :associe Alcool,poisson,Fruit,Legumes,Ratio MUFA/SFA,noix,Viande rouge et dérivés,Graines entières

IMDI :associe Alcool,beurre,Poisson,Fruit,légumes,légumes mediterranéens,huile d’olive,Pate,pomme de terre,viande rouge,boissons douces

MMDS :associe Alcool,Céréales,Lait,poisson,Fruits ,noix,Legumes,Viandes et derivés, avec le Ratio de lipide  MUFA/SFA,(1,6/2)

 

Les Acides Gras

 

*ACIDE GRAS MONOSATURE :MUFA

*ACIDE GRAS SATURE:SFA

*Acide Gras Polyinsaturé:A cide Eicosapentaenique

*DHA Acide Docosahexaenoique

*BUTYRATE :Acide Gras a courte Chaine SCFAs

 

 

Ce que les ALIMENTS Apportent en MD

 

 

*n3 Corps Gras:EPA et DHA /Cooney,Bernett,Brewster 2012

*Fibre  avec consommation bacterienne de butyrate

Avec Indice Prédictif /Zuo,Lu,Zhao 2013

*Huile  d’Olive et Composants phenoliques :

,tyrosinol,hydroxytyrosinol,cathechine,epicathechine ,epigallocathechine,quercetine,rutine,oleuperine/Hegazi,Saad,Viadi 2008:/Loir,Pons,Rocea,Alvazez,2009

 

 

 

 

<<<<<2006 JNutr Octobre 2006/Dauchet,Amouyel,Hersberg

Sur 200.000 personnes avec fruits et legumes association inverse de 4%  d’accident vasculaire cardiaque et cérébral

si seulement FRUIT reduction de 7 %

Etude EPIC HEART avec Fruit et Legumes

Mai 2014/Crowe,Roddmam,Appleby,Kakobsen and co

Sur 8,4 ans avec recrutement 313.074 personnes :1634  déces par Infarctus du Myocarde ou Accident Vasculaire Cérébral

<Si 8 portions de 80 gr par jour:Baisse de 22% de risque fatal

 

<Une Portion de Fruit et Legumes Par jour:Baisse de 4% de risque mortel

 

 

REGIME MEDITERRANEEN et CANCER

 

 

Cancer Pancreas

<<Pas d’association entre risque de cancer du Pancréas et adhésion  regime MD/Int J Cancer Avril 2019 Schulper,Petters,van den Baud

<<BMJ Mars 2017 -14-16(6) 811-826/EPIC Molina,Montes,Sanchez,Buckland,Mueno-de Mosquita,Khun,Katttzko and co

Sur 500.000 personnes sur 11 ans et dans 10 pays,Presence de 885 Cancers Pancreatiques.pas d’incidence du MD

 

Cancer du Colon et MD dans 20 Etats

 

Sur une variété de 9 aliments

Effets positifs

Regime Alternatif MD/Fung,Mc Cullongh,Niwby/Am J Cl Nut 2005

Regime Mediterranen Italien Agnoli,Grioni,SieriJCl mars 2018

Regime Median Mediterranéen./Trichopoalou,Norat,Petters,Ococé, Orfana/BMJ Avril 2015

 

Bibliographie  generale :Cancer et regime MD

Kontou Athenes  Regime MMDS Décroit le risque cancerogene colique OR 0,88

Grosso   2013 Catane  Regime MDS Decroit le risque OR 0,46

Rosato   plusieurs villes  italiennes Regime MDS Decroit le risque OR 0,52

Reedy    2008 NIH Regime MDS  Decroissance chez l’homme mais pas chez la femme

Fung   2010 NHS regime aMDS  Pas d’effet sur cancer colo-rectal

Agnoli   2013 EPIC Regime IMDI décroissance du risque

Bamia  EPIC Regime MMDS et CS-MMDS Decroissance du risque

Kim 2011 ET MD Pas d’effet su Cancer du Sein

Kemfiell 2013 Regime MD Pas d’effet sur Cancer Prostate

 

 

 

 

REGIME  MD et Risque du  CANCER du COLON

 

 

Agnoli 2013 Decroit le Risque

Fung 2010    Pas d’Effet

Bamia 2013 Decroit le risque

Grosso 2013 Decroit le risque

Rosso 2016 Decroit le Risque

 

 

Regime MD et Risque  Cancer du COLON PROXIMAL

 

Reedy 2008 Pas d’effet

Agnoli 2013 Pas d’effet

Bamia 2013 Pas d’effet

Rosato 2011 Decroit le risque

 

 

Regime MD et Risque de Cancer du COLON DISTAL

 

Reedy 2008  Decoit le risque mai pas chez la femme

Agnoli 2013 Decroit le Risque

Bamia 2013 Decroit le risque

Rosato 2011 Decroit le risque

 

 

Régime MD et Risque de Cancer Rectal

 

 

Reedy 2006 Decroit le risque chez l’homme mais pas chez la femme

Fung 2010 Pas d’effet

 

 

 

 

Protections  des LEGUMES  contre le devellopement du CANCER COLIQUE

 

 

 

 

Action dans l’ensemble  type anti-proliferatif,freine la croissance

Sauf feuilles de Gingembre agissant sur Apoptose/Park,Song 2014

 

*Le Diindolymethane (Roh,Yu 2000) et sulforaphane (Brocolis ou Choux fleur)  .Koudu,Psalfoponlou,Soya 2012

*Anthocyanine des baies Tang 2006

*Proanthocynidine (Thé,Vin,Olive,Fruit,raisin,pommes,) Boin,Birman,Damgard 2013

*TetrahydroBetacarboline3 carboxylique de la Chicorée Wang,Deng,Wei 2012

*n3 huile ,Huile de Poisson ,n3 PUFA:

EPA+lycopene (Tomate) actif Tang 2009

*Huile d’Olive  Vierge /Gill -Boy,Mac Dremoh 2005

 

 

 

<<<<<JAMA Intern Med  2015 Nov.175(11)1752-1760/Alimentation Mediterranéenne et Cancer du Sein Invasif dans la population feminine à haut risque vasculaire dans l’essai PREDIMED/Toledo,Salvas,Salvado,Donat-Vargas,Bull-Cosiales,Estruch,Ros,Corella,Fito and Co

De 2003 à 2009,4282 femmes agées de 60 à 80 ans et haut risque cardio-vasculaire

Sur 4,8 ans de suivi,ratio de risque de cancer

*MD avec Huile d’Olive vierge:1,1

*MD avec  mixte de Noix:1,8

*Groupe Controle :2,9

Aprés ajustement des ratios,les suppléments MD  apportent 5 % de calories,huile d’olive un ratio de 0,72

Il a été noté une reduction du risque de cancer du sein avec l’huile d’olive extra-vierge (Jama Int Med 2015/Evid Based Med 2016/Jama Ocon 2016/Evid Based Nurs 2016).Ce bénéfice doit être confirmé

 

 

<<<<<<MD et Risque cancer du Sein Post-Menopausique/Int J Cancer Mai 2017;15,140,(10)2220-2231/van den Brandt,Schulpen

Cohorte néerlandaise de 62.573 femmes agées de 55 à 69 ans ,de 1986 à 2007

Le Score MD choisi est sans  prise d’Alcool

Il a été trouve une association inverse entre MD et les Subtypes de cancer à recepteurs Oestrogene/progesterone ,(ER/PR) avant tout de type risque ER Negative de cancer,avec un ratio de hazard de 0,60

MD montre une faible assoçiation inverse  non significative  avec  ER Positif ou risque total de cancers

Avec une adherence faible au MD ,le rique total du cancer du sein post-menopausique est de 0,94,/0,98 Pour ER Positif/,0,73 pour ER Negatif,/0,77 pour ER-PR

On souligne donc l’association inverse entre adhesion au MD et Cancer du Sein à Recepteur Negatif

 

 

<<<<<<ADHESION de MD et Risque de Tout Cancer,Metanalyse

 

 

Nutrients Sep 2017,26;9(10)/Schwingshacki,Schwedhelm,Galbete,HoffMann.

83 etudes dont 27 exclues.sur 2.130.753 personnes

Ratio de risque,Ratio lié au hazard,Ratio de Confiance(RR/HR/OR)

L’adherance au regime MD est associé à un risque bas  de mortalité par cancer:RR :0,86/p=82%,/14études

Cancer du Colo-Rectal: RR 0,82, p=73%,11 etudes

Cancer du Sein :RR  cohorte,0,43,:n1 etude;RR observationnel 0,92; p=22% n 16 etudes

Cancer Gastrique :RR observationnel:0,72, p:55%,n =16 etudes

Cancer Hepatique RR observationnel 0,58 ,p:0% n =2 etudes

Cancer Prostate RR observationnel 0,96 ,p:0% n =6 etudes

Les auteurs soulignent ce qui avait été répertorié:le bénéfice du MD pour prévenir les risques du Cancer Colo-Rectal.et pour la première fois  a été noté un faible recul du cancer du sein soient  6% sur 7 etudes

 

 

 

<<<<< In Int J epidemiol.Dec 2017,146(6)1786-1796/Jones,Cade,Evans,Handcock,Greewood.

MD et Risque du Cancer colorectal chez la femme en Angleterre

Sur un études de 17,4 ans sur 35372 femmes dans le risque colo-Rectal ,il a été noté une corrélation  entre  Regime MD et baisse du risque du cancer colo-rectal et en particulier le Cancer Rectal.+++

 

 

 

ACTION DU REGIME MD sur le MICROBIOTE INTESTINAL

 

 

Le MD accroit la production de SCFA et abondance de Prevotella et Firmicutes dégradant les fibres/De Phillipis ,Pelligrini,Vannini,Jeffrey 2016

L’apport journalier de Polyphenols du Vin  augmente l’enterococcus,Prevotella,Bacterioides,Bifidobacterium,Bacterioides uniformis ,Eggerthella lenta,Blaudia cocoides-Eubactreium rectale/ Quipon-Ortuno,Boto-Ordonez,Muro 2012

Essort de la consommation des fibres par Bacteroides et Prevotilla/Klinder,Shen,Heppel 2016

Les flavonoides agissent négativement avec clostridium et Perfringens

Action du Butyrate  sur fibres /Huang,Dong,Dallal 2011

La concentration des Bacterioides augmentent dans le cancer du colon surtout si associé avec viande et acides gras saturés.Tuan,Chen 2016

 

 

REGIME NORDIQUE et MEDITERRANEEN

ET

RISQUES DE MALADIES CHRONIQUES :Etude EPIC -POTSDAM

 

 

 

Cette étude devrait en principe répondre aux questions traditionnelles et enterine de fait l’Etude PREDIMED confirmant que le régime MD previent les accidents cardio-vasculaires,reductions de diabéte 2 et cancer du Sein:

*Estruch,Ros,Salzas-Salvado,Covas,Corella,Aros Prevention primaire cardio-vasculaire de MD N Engl.J.Med 2013

*Grosso,Marventano,Yang,Micek,Pajak,Scalti Crt Rev Food Sci Nutr.2017,

*Tong,Wareham,Khaw,Imamura EPIC Norfolk BMCMed 2016

En apparance,les scores et impératifs ont été posés,mais se posent les questions suivantes,les Regimes MD et Nordique appliquée en Allemagne en Brandebourg  sont-ils surperposables à ceux effectués dans leur pays d’origine(Hoffman et Gerber) et bien sûr on se heurte à deux élements clés :profil genetique et evolutif d’equilibre de santé et rôle du microbiote intestinal qui,il faut le rappeler est une véritable colonisation bacterienne  environnementale exterieure.

BMC /.2018.16-99/EPIC -Postdam

Galbete,Kroger,Jannash,Iqbal,Schwingshazkl,Scwedhelm,Wikert,Boeing,Schulze.

Cette étude sur 10,6 ans est interressante ,portent sur 1376 cas de Diabéte /2,321 cas d’Infarctus du Myocarde,/321 Accidents Cerébraux /1618 cancers.

Dans l’étude  a été proposé de fait 3 régimes:Nordique,Un standard Mediterraneen (Voir Plus haut,basé sur un régime Rural))et un Med Pyr amélioré

L’adhesion au Régime Nordique est plutôt préferé par des patients plus agés et plus gros et hypertensif ,et moins quand il présente une ceinture abdominale plus large, et moins si fumeurs.

L’Adhésion au Med Pyr(MD ameloiré) sont plus jeune,d’un bon niveau d’etudes et plus actif

L’adhésion au Regime Standard MD sont plus vieux et des hommes.avec moins de acide gras saturés

L’energie produite et Fibres sont assoçiées dans les 3 regimes et parfois plus prononcé dans le régime Nordique

Protéine vegetales ,Legumes ,élements Sucrés sont associés avec  le Regime Nordique et si mauvaise adherence   plus de prise   de matière grasse polyinsaturée

L’adhesion aux MD et Med PYR sont associés avec prise de sucrés,céréales et alcool,Par contre pomme de terre moins important pour MDPyr.

 

 

 

REGIME NORDIQUE

Graines entières et pain frais

Baies Mures,Framboise

Pomme et Poire

Crucifere et Choux: radis ,broccolis

Poisson fumé ou non

Racine:carotte,celeri,salsifis,

Laitage:Pauvre en matières grasse. ou non,fromage gras ou non

Pomme de Terre,

Huile Vegetales :margarine ( pas d’huile d’olive)

 

 

 

REGIME MEDITERRANEEN/tMDS selon Trichopoulou

Céréales:Tout grain,pain,corn flakes,pate,riz

Fruit Frais ,Noix

Legumes  Vert ;frais,salade,cruciféres,legumes vcuits,ail,champignon

Poisson dont fumé

Legumes poids,haricot,lentille

Viande:poulet et tout produit de viande

Laitage:Beure,Produit laitage pauvre en gras,et laitage normaux,idem pour fromage

Alcool :Biere,Vin,

Huile d’Olive pour salades et viandes

 

 

 

REGIME MEDITERRANEEN  MED PYRAMIDE

Tong, Warecham,Khaw,Imamura,Forouhi.EPIC Norfolk BMC Med 2016

 

Vegetaux 6 fois par jour

Legumes Plus de  2 fois par semaines

Fruits 3 à 6 par jour

Noix 1 à 2 /j

Céreales:3à6 fois/j

Laitage :Deux fois/ jour

Poisson ;plus de 2 par semaine

Viande Rouge:Deux fois par semaine

Viande préparée Une fois par semaine

Pain Blanc Deux fois/semaine

Oeufs;2 à 4 par semaine

Pomme de terre   moins  de 3 fois par semaine

Sucrés:Un peu plus eux fois par semaine

Alcool;10 à 50 gr pour homme,5 à 25 gr par jour pour femme,,c’est sans doute trop,un verre =10 gr d’Alcool.

Huile d’Olive  Principale source

 

RESULTATS.

 

1)Le Regime Nordique montre statistiquement une assoçiation inverse avec l’Infarctus du Myocarde dans toute la population et accidents Vasculaires Cerebraux chez l’Homme

2)L’adhesion au Regime Mediterraneen Med Diet (Trichopoulou) est assoçié avec une baisse du Diabéte 2 .Chez la femme l’adhésion au MedPyramide (Tong) est inversement assoçié avec l’Infarctus du Myocarde

3 )Dans les 3 regimes ,il n’a pas été noté d’assoçiation avec les Cancers.

4) L’Huile d’OLIVE  a une action préventive dans le Diabéte 2

5)L’Adhesion au Regime Med Pyr (Tong) est associé avec un risque bas d’Infarctus du Myocarde,avec un meilleur résultat chez la femme que chez l’homme

6) assoçiation inverse entre adhésion du régime Med Diet et Accident Vasculaire cérébraux

7) Il existe une différence de  risque cardio-vasculaire,entre homme et femme ,que le régime plus riche en acide Gras pourrait expliqué

8) Confirmation du rôle nefaste de l’alcool sur l’equilibre diabétique

Grosso,Marvento,Yang,Micek,Pajak,Scalli.Différence individuelle de maladie cardio-vasculaire et Regime Med/Crit RevFood Sci .Nut 2017

Bedard,Riverin,Dodin,Corneau,Lemieux/Difference sexuelles et Med Diet et maladies Cardio-vasculaires.Br J Nut 2012

Knopp,Paramothy,Retzball,Fish,Walden,Dowdy/Reponse différentielle  hormonale sexuelle  et metabolisme lipidique ,Maladies Cardiaques et Regimes/Curr Athero .2005

Lapointe,Balk,Lischetenstein,Différence sexuelle et Lipidemie et regime Gras Nut Rev 2005

8) Il existe une assoçiation inverse entre accidents vasculaires cérébraux et Med Pyr mais  pas avec les 3 autres Scores (Med Diet,/Med Pyr/tMDs).Sofi,Macchi,Abatte,Gensini,Casini/Regime Med et Statut de santé; meta-analyse et conditions d’adhesions aux scores des régimesJPublic Health.Nut 2014

Enfin de compte la différence semble lié aux modes de calcul des scores,surtout survenant dans la représentation du Regime Mediterranen  -Med Diet et différence des zones non mediterranéennes(Hoffman et Gerber)

L’Etude EPIC-Postdam montre que le Regime Nordique est possiblement bénéfique sur l’Infarctus du Myocarde dans toute la population  et pour l’accident Vasculaire Cérébraux chez l’Homme.

Tandis que les deux scores du Med Diet confirme un risque bas pour le Diabéte 2 dans toute la population et l’Infarctus du Myocarde chez la Femme

 

PEUX-T-ON CONCLURE ?

 

Dans tous les Cas Tabac(action de type radioionisante) et Alcool(Perturbation du rythme circadien et passages membranaires des produits toxiques)

Il apparait trop de différentiation,lié en partie à une image idéale de l’homme-nature encerclé par des archétypes de vie,de pensée  mystique,sectarisme voire soçiale du mieux vivre ou de survivre.Pour l’essentiel,les randomisations ne sont pas homogènes,de durée insuffisante et surtout le passe génétique favorisant l’apparition de cancer selon le mode alimentaire apparait peu,d’autre part il existe un manque de transparence pré-enregistré de l’alimentation et simplification permettant reproductivité ,en différençiant nourriture unique simple à une alimentation multiple,diversifiées ne permettant pas de calcul fiable. .  Postuler  l’assoçiation entre facteur alimentaire  ,genes et cancer demande sa possible   de reproductivité.Enfin,le rôle du Microbiote Intestinal et Alimentation :Immnunité , Inflammation et carcinogenése demande  une concordance des résultats sur un processus long et heritage  passé alimentaire generationnel

.Par contre le lien alimentaire,génétique ,diabétique,obésité,syndrôme métabolique et maladies cardio-vasculaires,a été établi par les ‘epidemiologies diverses EPIC.Nous soulignons toutefois que 5 fruits et légumes par jour nécessiterait un accès promotionnel et abordable  au population précarisé.D’autre part,dans le régime méditerranéen,(Med Pyr)la place donnée à 50 gr de vin parait excessive même si adhérons au Paradoxe Français.Download copie 35

Si les régimes predictifs anti-cancers sont encore à l’ordre du jour leur pertinence nécessite une simplification de causalité reproductible.

Lien Genetique,Alimentation,Cancer

Classe en 3 catégories 1,2,3 selon critères  HuGENNet Venice

*Ioannidis,Buffetta,Little,0,Brien Int J EpidemioL 2008

*Vincis ,Manugyrra,Kavvoura,Guarrea,Allione/J Nat Cancer Inst 2009

Cette classification  permet de s’orienter sur des facteurs de risques à forte evidence sur 1000 cas:

Bingham,Riboli Nat Rev Cancer 2004

Blein ,Berndt,Joshi,Campa,Ziegler .Free Rad Res 2014

Boffetta,Winn,Ionnidis Thomas,Littele Int J Epidemoi.2012

Camp,Trujillo,J Acad.Diet 2014

Classe I :Evidence Convaincante,associations significatives,peu de biais,  homogenéité

Classe II: Associations significatives par randomisation ,etude d’ampleur

Classe III  :Evidences Subjectives avec randomisation

Classe IV:Associations Non Significatives.avec faible evidence

 

Interactions du Regime-Genetique avec Cancer

Surtout pour les  Classes I,2,3,avec reférence du Catalogue NHGRI-EBI (Welter,Mac Arthur,Morales,Burdett,Hall Nucl Acids Res 2014)de l’association  Pangenomique (GWAS)et database principal GWAS (Beck,Hastings,Gollaoudi,Free,Brookes. Eur J Hum Genet 2014)

  1. Forte evidence des effets principaux
  2. Score prioritaire  basé sur evidence du regime essentiel et effets genetiques
  3. score de forte evidence observé avec interaction entre exposition diététique  et variants genetiques selon critères  HuGENnt Venice avec grade assigné à des faibles groupes comparés A,B,C
  4. Possibilité d’interactions du score prioritaire et score basé sur  forte observation

 

Analyse des Cancers les plus etudiés ;Sein,Poumon,Prostate,Colorectal,Estomac

 

SEIN

 

1)Pas d’association convaincantes  Classe I

2)Association suggestive entre Alcool et Cancer à recepteur positif ER+,Classe II,

Observation hetérogene entre assoçiation Alcool et cancer Sein

Classe IV faible pour alcool et Classe ER- (negatif)

Association suggestive Classe III, entre Cancer ER Négatif et Alpha -caroténe et legumes

Alpha-Carotene et reduction du risque de 9 % de cancer  du Sein

Legumes et reduction de 18% de risque de cancer du sein

Evidence d’Association entre risque cancer du sein et oeufs,laitage,Acide gras insaturés,viande rouge préparé,alcool et Cancer ER-negatif

Soja,isoflavones,crucifers,fruit,et legumes combinés,fruits,retino;Vitamine A,Index glycemique,acide n3  gras polyinsaturé,Beta-carotene,n3/n6 PUFAS,Fibre et Lycopeneen CLASSE Faible IV.

il n’a pas été mis en evidence de risque de cancer du sein et categorie et concentration de lait,(Dong,Zhang,He,Qin 2001)poisson,(Zheng,Hu,Zhao,Yang,Li 2013),viande rouge,(Alexander,Cushing,Lowe,Sceurman,Roberts.2009) cafe et the vert (Wu,Butler 2011)

Genetiquement ,il a ete trouve une assoçiation entre prise d’alcool et risque cancer du sein genoype ADHIC +1-1et ADHIC+1-2.sur Gene rs698 pas de relation

Etudes globales Alcool et variantes genetiques  :

Campa,Kaaks,Le Marchand,Haiman,Travis Cancer Inst 2011Varients genetiques et cancer du sein

Bbgnardi,Rota,Botterri,Tramacere,Islami.Alcool et site specifique. de risque de cancer .Br JCancer 2015

Nickels,Truong,Hein,Steven,Buck Genetique environnementale et cancer du sein  Plos One Genet 2013

 

POUMON

Role important de l’exposition au Tabac directement ou  passivement.

Jusqu’à present l’association tabac et alimentation n’était pas convaincant en CLasse I

En 2016 association inverse entre prise importante de fruits et risque de cancer du poumon,classe II hautement suggestive(Viera,Abar,Vingeliene,Chan,Aune Ann.Onco.2016)

Assoçiations avec Beta-Cryptoxanthine et carotenoides risque Classé Suggestif Type III(Galloicchio,Boyd,Matasnoski,Tao,Chen Caroteonides et Cancer Poumon Am Clin Nut 2008;idem pour citrus

Une seule RTC assoçiant Beta-carotene et baisse de cancer  World Cancer Res Fund  Global Perspective AICR 2007

Alpha-Carotene,Beta-Carotene,Luteine-Zeaxanthine,vit A,Soja,Isoflavone de Soja,legumes,Cruciféres,fruit et Legumes ,Flavonoides  Classe  IV faible

Pas d’evidence entre assoçiation cancer poumon et alimentation dose-réponse POISSON, et POULET, (Yan,Wong,Vogman,Tang,Xie  Viande et cancer Am Onco.2012)ALCOOL(Bagnardi,Rota,Botteri ,Tramacere,Islami/Br J Cancer 2015)  ,THE VERT ET NOIR 20(Wang,Zhang,Liu,Shen. Thé et Cancer Poumon  Nutri 2014)

Pas de  metanalyse  associant genes  avec Beta-Cryptoxanthines/Carotenoides,Fruit,Citrus

 

PROSTATE

Pas d’association Classe I ou hautement susgestif Classe II

Calcium associé avec une reduction de 50% dans 4 etudes RTC(Bristow,Bolland,Mc Lennan Br J nut 2013).limité au laitage contenant du calcium.
reduction des facteurs de risque faible :(Vincetti,Dennert,Crespi,Zwahlen,Brinkman  Cochrane Syst Rev 2014

Classe IV faible avec assoçiation Alpha-Linoleique,Soja,Isoflavone Soja,Laitage ,lait allege,fromage,oeuf,niveaux plasmatiques d’ Acide stearique,Acide eicosapentaenoique,acide docosapentaenoique,acide linoleique et folate.

Interaction Gene et Selenium et cancer prostate /Chan,Gann,Giovanucci J Clin Onc 2005 et  Phase III selenium et Cancer Prostate Marshall,Tangen,Sakr,Wood,Berry.Cancer Prev Res 2011

Tomate et Lycopene et Cancer prostate;Chen,Song,Zhang J nut Sci 2013

Pas d’assoçiation significative de reduction de risque avec Ail,legumes,Fruit;Tomate,carrote,oeufs,Yogourt.

Ail  et Cancer /Zhou,Ding,Liu;Asian Pac J cancer 2013

Carrote etCancer Prostate/Xu,Cheng,Li,Zhu,Eur J Nut 2014

Lait Calcium et Cancer Prostate/Aune,Navarro,Rosenblatt,Chan Viera Am JClin Nut 2015

Fruits et legumes et Cancer de la prostate.

Pas de genes associe avec calcium

 

COLO-RECTAL

Assoçiation positive avec graines  Classe I

Association positive  avec prise   forte d’ Alcool forte  Classe I,prise modérée Classe II. mais association hetérogene.alimentaire

Reduction de Cancer de 8% avec  Laitage avec calcium;(300 mg/j)Classe II  hautement suggestive

Keum,Aune,Grenwood ,Giovanicci. Calcium et Cancer colique.Int J Cancer 2014

Association positive  Preventive avec Fibre(RR0,88),legumes(RR 0,91),Laitage,(RR0,81)viande cuite(RR1,18)

Environnement genetique et Cancer colique selon GECCO( Genetique et Epidemiologie du Cancer Colorectal consortium)/CCFR (Colon cancer family registry): Interaction de 2,7 millions de variants et viande,fruit,legumes.les calculs sont importants et necessitent des ajustements il existe par exemple une grande evidence statistique entre le gene rs16892766 et Legumes

Pour comprendre la difficulté d’etablir un lien entre alimentation,cancer et genetique,il est imperatif de s’approcher des etudes qui ont permis d’élargir un tel espace,il serait vain de se draper dans des convictions et prise de position alimentaire sans fondement ôu l’analyse révéle la complexité d’établir des normes alimentaires

Figureirredo,Hsu,Hutter,Lin: Variation du Genome  avec interaction genetique alimentaire dans le microsatellite du cancer colique  Cancer Epidemoi Biomarkers Prev 2011

Egger,Davey Scheinder ,Minder.Biais dans une metaanalyse detectee sur un simple tests graphiquesBMJ 1997

Ioannidis,Trikalinos ,Exploration pour un excés signifié  Clin Trials 2007

Ioannidis,Trikolinos,Khoury Variantes genetiques et interpretation des maladies complexs et grandeur mesurés des petits effets/Am.JEpidemoi.2006

Ioannidis,Patsopoulos,Caractére incertain des estimations d’un metaanalyse hetrogene BMJ 2007

Une metaanalyse sur 27 etudes incluant 13.465 cancers colorectaux et 20.430 contrôles a mis en evidence l’association entre MTRA2756G et Cancer colorectal

Une metaanalyse de 4 etudes a montré que l’ingestion de plus de 50 gr d’Alcool/J ou sur 5 semaines ou plus avec le G allele MTR A2756G variant presente un haut risque de cancer du Colon/Ding Zhou,Jiang Liu Synthetase methoinine A 2756G et risque de Cancer et Adenome colorectal .27 etudes/Plos One 2013

Les Cruciféres protegent contre le cancer Colorectal genotype GSTTI.pas d’evidence pour GSSTTI/GSTMI ou GSTMI pour le cancer colorectal/Tse,Eslick, Crucifere et risque de cancer colique.Meta analyse Nut Cancer 2014

 

Possible interactions entre varients genetique par GWAS Colique et Alcool,Regime calcique,fibre,folate,viande cuite,fruit,legumes

 

Interaction  de l’environnement genetique et interaction sur cancer colique/Hutter,Chang-Claude,Slattery,Pflugeisen Cancer Res 2012

Kantor,Hutter,Minier,Berndt,Brenner/Int J Cancer Biomarkers 2015

Pas de Relation assoçiative entre cancer colique et aliments type: Café,The Vert,boissons sucrées, ou edulcorant Ail,oignon,poireau,soja,cruciferes,lait fermenté,fromage,oeuf

Je,Liu,Giovacionni  Cafe et Cancer  IntJ cancer 2009

Ail ,Poireau  ne reduisent pas le cancer colique.Zhu,Zou,Qi,Zhong,Miao Clin Gastr.2014

Soja et Cancer Colique , .Yan,Sptinazgel ,Bosland  Cancer Epidemoi  .Biomarkers Prev.2010

Zhang,Albanes,Beeson,den Brandt /Cafe,The,Boisson sucrée et risque cancer colon J Nat Cancer Inst 2010

 

 

 

ESTOMAC

Il n’y a pas d’Assoçiation  classifiée Classe I et Classe II hautememnt suggestive

La prise importante de sel a été classé dans les risques de Cancer d’Estomac (RR:1,11) Fang,Wei,He,Wang /Vision sur les facteurs diététiques avec risque de cancer de l’estomac.Eur.J Cancer 2015.

`Mais le le rapport CUP Report:Regime  ,Nutrition, Activité Physique et Cancer Estomac/2016 a signifié que l’effet du sel était limité et sans conclusion lors de la publication

Evidence faible pour risque de cancerde l’Estomac:Classe IV

Aliment salé,Alcool,biére,liqueur,citron,legumes blancs,les pickles legumes et alimentaires ,tomate,epinard,poisson salé,viande cuite,jambon,bacon,saussiçon

Parmi ces aliments ont montre des élements assoçiatif non significatifs:Alpha et Beta-Carotene,Gamma Tocopherol,fibre dietietique,isoflavones,nitrate,nitrosoethylamine,acide Gras saturés,mono et polyinsaturé,cafe,the noir et vert,citron,pommes,legumes,poire.,cruciferes,choux

 

Zhang,Xu,Ma,Yang:Fibre reduit cancer gastrique.GastroEnt.2013

Zhou,Zhuang,Hu,Liu,Wu, Les Legumes type poireau  dimonue risque cancer gastrique.Gastri.2011

Laitage et cancer Gastrique/Sun,Lin,Sang,Dai,Jiang,Zheng World J Gastro.2014

Fruit (et non legumes)une voie anti-cancer gastrique/Eur J cancer2014/Wang,Chen,Gong,Li.

Citron et risque cancer gastrique.Bae,Lee,Guyatt, Gastric Cancer 2008

Woo,Kim,Flavonoides et cancer colique et gastrique.Gastr.2013

Cruciféres et Cancer gastrique.Wu,Yang,Wang.Han,Xiang.Cancer Sci 2013

Han,Jiang,Liu,Meng/Alimentation riche en matières grasses et risque de cancer gastrique/Plos One 2015

 

Sur le plan GENETIQUE

Pas de metaanalyse sur les genes,pas de relation cancer gastrique et sel

 

Les visions sur le statut alimentaire et maladies  imposent un consensus de methodologie;il apparait une diversité des etudes statistiques,justifiant homogeneité et consensus .En terme de cancerologie il ne faut pas céder aux sirénes d’un art de vivre fort eloigné des réalités .Il apparait indiscutablement la perennité du regime mediterranéen ou cretois garant d’un equilibre glucido-lipidique et recul des maladies cardiovasculaires.En terme de cancerologie,toujours cerner le tabagisme et l’alcool,et en prevention est apparu des evidences d’interaction de regimes et de genes dietietiques mais limiter,en premier chef classe I ou hautement suggestif de l’assoçiation  cancer du colon et alcool et graines complêtes,grande interaction observée entre la viande préparée et le géne rs4143094(10p14)et cancer du colon.Il ne faut pas oublier le rôle de plus en plus fondamental du microbiote intestinal notamment dans le cancer colique ou processus inflammatoire.

 

 

 

 

 

 

 

Retour