Edulcorants Naturels ou de Synthèses.Que choisir?

Les Edulcorants,un choix pas si simple,revue de détails dans la saga de prévention de  l’obésité,diabète et maladies cardio-vasculaires.

sucre

La mise sur le marché d’un édulcorant qui associe saveur sucrée et pauvreté en calories n’est pas neuve puisque la Saccharine fut élaborée en 1879 et pris son essort pendant la première guerre mondiale(1914-1918),l‘Aspartame fut mis sur le marché en 1974,le Cyclamate(1933) mis sur le marché en 1950 et le Stevia ,plante de l’Amérique du Sud,en septembre 2009.

sucre

L’impact est loin d’être neutre puisqu’il touche 6000 produits et une population estimée à 200 Millions,suivant la logique de prévention de l’explosion de l’épidémie de l’obésité,diabète et maladies cardio-vasculaires.

Il est apparu naturellement un principe de précaution sur des études de CBBP dès 1992 oû une incidence de cancers expérimentaux cérébraux avait été évoqué avec l’Aspartam,Acéfultame-potassium et même le Stevia.

L’encadrement du Stevia imposé par le Japon en 1970 a été levé depuis 2006 par l’OMS.

L’Aspartame a subi également des études contradictoires:Joint.FAO.WHO.JECFA.1980;FDA.1984;CSAH et COT(1988 et 1992),études d’Olney (1977),cancer du cerveau,épilepsie et tumeurs(2002),EFR(expérimentations en 2007 sur le rat:lymphomes,cancers mammaires,leucémie)

Les contre-analyses ont levé l’ambiguité des effets cancérigènes de l’Aspartame:AESA et US Toxicology Program (2003),US National Cancer Institute(2006),conclusions relayées par celles de l’AFSAA(septembre 2006).Les seuls éléments de doutes à lever et à prouver scientifiquement  sont les modifications des brins de l’ADN de la moelle osseuse des souris et possible accouchement prématuré avant la 32 ème semaine.(Nutrition.Pédiatrie.Janvier 2011.Vol.4.N°10)

La dose admise d’aspartame demeure:40mg/kg/jour et la contre-indication générale de la Phénylalanine .(Aspartame=Acide Aspartique+Phénylalanine),et a un pouvoir sucrant 200 fois plus que le saccharose.

sucre

PROBLEME DU GOUT SUCRE

Il  est facile à démontrer,il est préférable de répartir en 8 fois une boisson sucrée,si la même quantité est donnée en une seule fois au petit déjeuner,le sujet devient plus affamé apès 4 heures.

Le SUCRE contrôle positivement l’appétit sur le mode hédonnique ,de récompense augmentant les motivations à manger,mais variables selon les sujets.

Physiologie:

L’appétit est stimulé par la prise alimentaire et par le biais d’un hormone orexigène,la GHERLINE,surtout sécrétée au niveau de l’estomac.Sa sécrétion augmente avec le jeune et chute apès la prise alimentaire.le Fructose augmente la sécrétion de Gherline,donc stimule l’appétit.

D’autre part,on  doit prendre en compte:

-l’INDEX GLYCEMIQUE:aliment contenant des glucides agissant sur la glycémie

-la CHARGE GLYCEMIQUE:quantité réelle des glucides en quantité normale(effet hypoglycémiant des fibres alimentaires)

Plus l’Index Glycémique des aliments est élevé plus la glycémie s’élève et plus la sécrétion d’Insuline s’élève

-La perception du goût sucré est également sous la dépendance des cellules gustatives intestinales(1% des cellules de la paroi) et interviennent sur la sécrétion de l’insuline,donc fournisseur d’énergie par le biais du glucose(Sternini/Pasricht.Sciences News.25/06/0210).Les expérimentations ont montré des réponses aberrhantes en fonction de la présence ou non de sucre,un édulcorant peut augmenter l’insulinémie donc la glycémie en trompant la réponse des cellules intestinales gustatives.

sumo

 

Incidences Alimentaires et problèmes de choix de l’agent sucrant

On rapporte que les enfants buvant des boissons et soda au fructose sont exposés au risque métabolique,des stéatoses hépatiques au fructose sont notées(NASH) et une addiction au frucose esr souligné(Nutrition.Pédiatrie;01/2011.Vol.4.N°10)

Devant ces dilemmes,que Choisir?

Certains proposent des boissons à Index Glycémique Bas,encore faut-il tenir compte des régulations glycémiques sus-décrites:

-Sirop d’Agave

-Sucre de Canne Roux

-Mélasse

-Jus de Dattes

-Sucre de Palme

-Sirop de Pomme,de Riz,de Maïs,d’Orge,d’Erable,de Manioc

-Extraits de Bouleau

PRINCIPAUX EDULCORANTS

A) EDULCORANTS A POUVOIR NUTRITIF

1)Sirop de sucre à valeur calorique abaissée,type maïs

2)Polyols,ou Edulcorants de charge:Mannitol,Sorbitol,Isomalt,Maltilol,Lactilol ,trouvés dans les bonbons,glaces,chewing-gum.

sumo

sucre

B) EDULCORANTS INTENSES

1)Saccharose.E.954.de saveur amère,perd son goût sucré à la chaleur

2)Aspartame.E.951. 200 fois plus sucrant que le saccharose

3)Sucralose.E.955.dérivé du saccharose de pouvoir sucrant de 500 à 600 fois plus.

4)Acésulfame.E.950.Réduit les doses d’édulcorants.pouvoir sucrant de 100 à 200 fois plus

C).EDULCORANTS NATURELS

Ils font partie des Edulcorants Intenses

1)LA GLYCYRRHIZINE(de la racine du REGISSE)

Pouvoir sucrant de 3 à 5 fois plus que le saccharose.Encadrement nécessaire car si consommé en excès risque d’Hypertension Artérielle et d’Hypokaliémie

guatemala

2)STEVIA

Pouvoir sucrant de 100 à 300 fois plus que le saccharose.Dose journalière:200 à 500 mg de stevioside 3 fois par jour.

IL est hypotenseur et Hypoglycémiant.(Chan.Tomlinson.BJCl.09.2000)

-A éviter de l’associer avec des médicaments de même pôle d’action.(Hypotenseur,Hypoglycémiant)

-Grossesse,contre-indication de principe

-Allergisant comme la Marguerite et Pissenlit

Il est décrit des actions des Stevoïdes sur la reproduction voire abortif(Duke.1994/Stivartaman.Krimer.1977)

sculpture

sucre

3)GYMNEMA

GYMNEMA SYLVESTRIS,plante du sub-continent indien,le Gumar est utilisé dans le diabète de type 1 et 2 (Grover.Yadan.Vats.06.3002/Daisy.Eliza.Avril 2003).Le Gymnema a un effet additionnel avec les hypoglycémiants et hypolipémiants

Il n’a pas d’AMM et la dose des feuilles utilisées est donné par gélule de 350 mg à 400 mg de poudre de feuilles mais les doses ne sont pas légitimées par des essais  homologués.

guetamala

Certitudes.

-L’Acide Gymnemique est un principe anti-saveur,adjuvant pour le diabète  de type 2.

-Les Saponosides sont des inhibiteurs de la saveur sucrée et avec effets additionnels avec les hypoglycémiants.

sucre

Conclusion Provisoire

Quelque  soit l’édulcorant utilisé,naturels ou chimiques une surveillance  s’impose et en particulier la régulation glycémique et éviter un syndrôme métabolique ce que les études futures devraient affiner.Le problème embryologique demeure à être résolu.

Retour