Egyptologie et Traditions Pharaoniques

000151 000135000145 LA MEDECINE PHARAONIQUE

Aborder la médecine pharaonique est une gajeure,toute personne ayant approché la culture antique  egyptienne,est immédiatement investi par un passage obligé en egyptologie et le chemin de la connaissance médicale egyptienne est en fait un long chemin initiatique de l’histoire des civilisations orientales, à la fois Egyptienne, Biblique ,Cannéenne,Assyrienne,Hittite,Mésopotamienne et Indienne.La principale difficulté est de reconnaitre et évaluation et décryptage des hyéroglyphes parfois en mauvais état ce dont Champolion se désolait en tentant de décrytper le paryrus de Turin de 1824 à 1825.

L’interprétation se révèle difficile parfois aidé par les peintures des tombeaux permettant d’identifier les espèces mais surtout la réputation des médecins egyptiens auprès des cours étrangères purent ëtre  estimée sur des textes  cunéiformes hittites.Pour certains auteurs tel Renate Germer,les échanges médicaux ne paraissent pas évidents et place la médecine egyptienne en haute estime,puisque que l’on retrouve un tombeau d’un médecin royal Neb-Amum auprès d’un Syrien de haut-Rang,de même,en Turquie,sur le site Hittite de Bogazköy,on retrouve des textes d’un médecin egyptien soignant la soeur du roi hittite Hattusilis.

En s’approchant des textes, les auteurs tel Walter Jacob ,ont démontré au contraire que les cultures s’intriquaient,puisque que l’on retrouve 21 plantes citées dans la Bible utilisées également en Egypte et Assyrie.Les contacts entre l’Egypte et terre de Cannan étaient habituels,puisque les pharaons y envoyaient leurs fils pour apprentissage royal;et, fait important la terre de Cannan était sous domination mésopotamienne,faisant partie de “l’Empire des Quatre Régions”.De plus on sait que que des bateaux faisaient du cabotage de la mer Rouge jusque la cote Ouest de l’Inde dès -2300 sous le Roi Summer Sargon d’Akkad (cité dans le Periple d’Erythrée :Scholf 1920 et Jardin:cahier d’Histoire 1976),c’est la route des Epices.La mer Rouge et l’Océan indien était considérée comme un ensemble :la mer d’Erythrée,sinus Arabicus à Mare Indicum.Il est  décrit des transports de cuivre entre Magan(Oman) et l’ile de Ceylan ,Sri Lanka.Au premier millénaire avant JC  est décrit des echanges entre la Phénicie (Proche-Orient)  Grèce,Barhein.Des contacts maritimes ont été établis entre Oman et la civilisation de l’Indus de Mohenjo-Daro oû sont notés des similitudes archéologiques troublantes entre civilisation  de l’Indus ( Pakistan) et la Mésopotamie.On peut considérer que la médecine pharaonique est l’héritage des transmissions de civilisations ce qui appparait banal en terme d’échanges et conquêtes sur 3000 ans.

Hérodote écrivait de l’Egypte “Tout est plein  de médecins” Iri spécialiste de yeux;considéré comme  médecin et magicien,et le chef  médecin Khouy.Il est cité un jardin de fleurs et d’arbres plantés dans le temple bati sous Akhenaton et Nefertiti(1367-1350 avant JC),avec un espace de préservation des plantes  et graines surnommé nurserie d’Amon.Sont cités:Dattier,vignes alignées  situées au milieu du jardin,figuier ,sycomore;tilleul,Platane,coton,des plantes médicinales:Blé,camomilie,Sauge,Plantain,Chicorée,Volubilis,Ombellifère.A Saqqâra furent isolés;Chrysanthenum,Basilic,Myrrhe,Acacia,Grenade,Abricot,Olive,Lin,,Whithania.les plantes étaient  de façon  plus sigificative peintes dans les tombeaux confirme leurs valeurs médicinales,mais aussi bouquet pour offrande aux dieux,fête du printemps ou fabrication de collier mortuaire des momies.Le médecin ou “Sounou”ne suivait pas d’études dans une école de médecine mais le savoir du médecin était transmis à son fils,et il pouvait faire un stage dans “une Maison de Vie”,qui était un scrpitorium,ensemble d’atelers oû des scribes groupés en département de spécialités composaient et recopiaient les livres sur religion,magie,médecine(Gardiner: The House of Life 1938) des documents officiels.

Plusieurs écrits furent exhumés et traduits;les plus cités:

Papyrus Ebers:1500 avant Jc.XVIII ème dynastie

important,surtout ouvrage sur superstition.le texte évoque l’origine divine des formules thérapeutiques et cite les médecins et magiciens comme détenteur de la science de Thot,dieu bienfaisant chargé par Ré ,Dieu du Disque Solaire (Celui qui fait) de protéger l’humanité..

Papyrus Edwin Smith:important pour son impact scientifique de son temps:1500 ans avant Jc;Début XVIIIème dynastie

Papyrus Hearst 1550 avant Jc;XVIII ème dynastie ,après Ebers

Papyrus de Berlin 1300 ans avant Jc;XIX ème dynastie

Papyrus Calsberg N° VIII Maladies de Yeux et Gynécologie XIX ou XX ème dynastie

Papyrus  de Londres;péride de Toutankhamon,fin XVIII ème dynastie

Papyrus Chester Beatty N°VI 1300 ans avant Jc:maladies céphaliques,anales et rectales XIX ème dynastie

Papyrus de Kahouna(12 ème et 13 ème dynastie)surtout mathématiques

Quelques références physiopathologiques pharaoniques

La particulère difficulté de l’abord médicinal des plantes pharaoniques est surtout d’ordre conceptionnel et physiologique des fonctions organiques élaborées en ces temps.il apparaitra devant ce vide un espace important appartenant à la magie.Car  il apparait que que les concepts de ce temps ne peuvent pas guider un acte circonstancié ou si ce n’est que par une analogie ou référence au milieu ,voire une ébauche de  théorie des signatures.

La vie et la mort sont des influences transportées par l’air,des souffles,le souffle de la vie entrantr par l’oreille droite et le souffle de la mort entrant par l’oreille gauche(Pay.Ebers).

les maladies sont l’oeuvre d’agents surnaturels,dont l’homme n’a aucune prise.,Il faut donc pratiquer la magie.

Sur le plan anatomique,le poumon est soit deux masses à la partie inférieure de la trachée-artère ou encore la trachée -artère réunit le poumon directement au coeur.Le poumon était enfermé dans la poitrine et l’abdomen.Il y avait quatre vaisseaux allant du coeur au poumons,ceux qui lui donnent de l’eau et de l’air.

lL est dit également que le coeur a sa place dans les poumons mais aussi ,il est dit que l’air entre par le nez,puis pénétre dans le coeur et le poumon,distribué après à tout le corps.Ainsi si on veut traiter les poumons,il faut libérer le ventre

L’estomac est appelé”ouverture du coeur”

                 21 Plantes à Usage Commun :Biblique,Egyptienne et Assyrienne

Cette étude rapportée par Walter Jacob,illustre l’intrication interculturelle

a)Ceratonia Siliqua

b)Ricinus Communis

c)Cinnamomum Casia

d)Zizyphus Vulgaris

e)Cumminum Cynimum

f)Cupressus Sempervirens

g)Ficus Carica

h)Linum Usitatissimum

i)Boswellia Sp

j)Allium Porum

K)Juniperus Phoenica

l)Allium Cepa

m)Punica Granatum

n)Papaver Rhoeas

o)Acorus Calamus

p)Ficus Sycamorus

q)Tamarix Orientalis

r)Nymphea Coerilea,Lotus

                    Plantes à Usage Commun  en Israel et Egypte

a)Dicoccum

b)Prunus Amygdalus

c)Balanites Aegyptiaca

d)Hordeum

e)Phragmates Communis

f)Anethum Graveolens

g)Nymphea Lotus

h)Arondo Donax

i)Cucumis Melo

j)Cyperus Papyrus

k)Pistacia Lentiscus

l)Thymus Vulgaris

m)Vitis vinifera

n)Citrullus Vulgaris

o)Salix Safsaf(saule)

000133

Bibliographie auteurs : contrées , botaniques et usages

Bleibtrau Sumer 1980/Enstein;Ancien Testament 1901/Grapow,Hernan von Deineis Egypte 1958/Germer,Renate,Egypte 1979/Ghaliongui;Egypte 1983/Kamal Egypte 1960/Keimer Egypte 1967,Levey Mesopotamie 1959/Koche Egypte et assyrie 1976-1987:Luas,Harris Egypte 1989/Luckenbill;David Assyrie et Babylone 1989/Manniche Egypte 1989/O’Connor,David Egypte 1980:Oppenheim Mesopotamie 1964/Thompson et Campbell Dictionnary of Assyrian botany 1949/Preuss Medecine Talmudique et Biblique.1923

                                        Plantes Pharaoniques

Le choix s’intégre dans une nomenclature connue par tous les egyptologues et souvent les plantes ne sont jamais données seules mais en formulations suivant les préceptes physiopathologiques du temps.Ces pratiques n’ont donc pas une valeur universelle mais surtout démontre la pérénité d’usages et interconnections des pratiques de proximité,et fait important la plupart des espèces utilisées seront reprises par les grecs,les coptes et naturellement étendues aux pays de culture arabe et surtout toujours d’actualité mais rénovées.

Les usages seront retrouvés  par le décryptage des hyéroglyphes mais aussi par les analogies reprises dans les textes médicaux cunéiformes assyriens (travaux de  Campbell Thompson (1924),le  déchiffrage calligraphique  et des peintures des monuments egyptiens ou la présence de plantes dans les tombeaux pharaoniques

1)Abes Cilicica

L’huile et résine utilisée,formule pur un suppositoire pour accouchement Paryus Ebers 806

2Acacia Niotica

Feuilles en nasal pour ivresse;Pap. Ebers 68 ;527.pap.Herast 223,Pap.Berlin 151,pour bandagese : PapBerlin 40

3)Allium Cepa

Pour ,Otites et troubles des rêgles Pap.Ebers 828

4)Allium Porum

En bandage pour rafraichir les membres;activer la circulation.Pap Hearst,238

 

5)Allium Sativum

peu d’indication dans les textes egyptiens,recherche identitaire dans la médecine Akkadienne.A été trouvé dans la tombe de Toutankamon.Anti-scorpion,asthme,aphrodisiaque (avec le Coriandre),otite,somnifère.

6)Aloe Vera

utilisation similaire aux usages assyriens;Formule pour écoulement nasal.Pap Ebers 63

7)Althae Sp

Possible utilisation pour la voie anale Pap.Ebers 160,mais selon des tractions grecques postérieures

8)Anethum Graveolens

Antalgique(avec datte,raisin ;vin); Pap.Hearst 44

9)Apium Graveolens

Stimulant l’appétit Pap.Ebers 291,Traitement des dents Pap.Ebres 748;Contraception Pap.Berlin 192

10)Artemisia Absinthum

Vermifuges Pap.ebers 56 et 138;inflammation de la peau et toux Pap Berlin 108 et 46

11)Bryona Dioica

Traitement urinaire Pap Ebers 263,gastrique pap Ebers 39,digestif Pap.Chester Beaty 25

12)Cannabis Sativa

Traitement oculaires Ramses IIIA 26,inflammation pap.Berlin 81,Contraction de l’utérus Pap.Ebers 821

13) Cinnamomum Zeylanicum

Onguents antiseptiques,PapEbers 534,553

 

14)Citrullus Latanus

Constipation Pap Ebers 208,diagnostic de grossesse Pap Berlin 193

 

15)Cumin cyminum

Digestif;Pap Ebers 5,Hearst 55,Toux,Pap Berlin 31,douleur,Pap Hearst 43,supositoire aanal Pap Ebers 14é,dentalgies PapEbers 742

 

16 )Coriandrum Sativum

Onguent et Herpes PapHaerst 161

 

17 )Cucumis Melo

Affection du coeur PapEbers 220

18)Ferula oetida

Maladie oculaire PapEbers 355

19)Ficus Carica

Constipation Pap Ebers 202,maladies respiratoires Pap Hearst 57,supositoire pour douleur anale Pap Ebers 141

20)Ficus Sycomorus

Constipation PapEbers 210,dentalgie   Pap Ebers 741,Laxatif PapEbers E207b

21)Hordeum Vulgare

Fracture Pap Hearst 219,Vers Pap Ebers 51,laxatif PapEbers 37

22)Inula Graveolens

Contre les mouches Pap Ebers 841

23)Juniperus Phoenica

Laxatif Pap Hearst 59,Vers Pap Ebers 85,antiseptique anal en suppositoire Pap ChaesterBeaty6

 

24)Lawsonia Inermis

Perte de cheveux Pap Ebers774
Anti-tumoral Pap Berlin53

25)Lens Culinaris

fait partie de l’alimentation du temps(graines dans le tombeau de Toutankhamon)

26)Linum Usitassimum

fabrication de suppositoire pour hémorrorhoïdes PapEbers 179

27 )Mandragora oficinarum

poison,magie .dans tombeau de Toutankhamon

 

 

28)Myrtus Communis

troubles urinaires PapEbers 259,bronchite pap Berlin142;141,Ebers 112;gastralgie Pap Ebers175

29)Moringa pterygosperma

gastralgies Pap Ebers214;douleur Pap Berlin163;179,blessures Pap Ebers517;Otites Pap Ebers 846

30) Nymphea Caerulata  ou Lotus Bleu

Maladie hépatique Pap Ebers479,maladie du cuir chevelu Pap Ebers 475

31) Nymphea Lotus ou Lotus Blanc

surtout valeur religieuse et sexuelle

32 )Olea Europea

Ramses III le cite pour son huile à Heliopolis

33 )Papaver Somniferum

dentalgies  Pap Ebers 782,onguent antalgique Pap Ebers 443

34)Pheonix Dactylifera

dattes en onguent,potions,suppositoire,emplâtre

adoucissant :Hearst 235;Pap Ebers361;Toux Pap Berlin30,vers Pap Ebers55,aspiration nasale Pap Ebers761;pousse des cheveux Pap Ebers468

35)Pimpinella Anisum

tonicardiaque Pap Hearst235:hépatalgie Pap Ebers 267,diurétique Pap Ebers 633

36 )Pisum Sativum

Emplatre anti-Tumoral Hearst 132

37 )Portulaca Oleracea

Plante également distinguée en médecine crêtoises,,donné por inflammation des seins,et maladie de peau,vers dans la médecine Copte

38)Prunus Dulcis

Alimentaire laxative,émollient.,dans la tombe de Toutankhamon

39)Punica Ganatum

Diarrhée Pap Ebers 50,Prise de poids Pap Ebers 63

40)Ricinus Communis

Cephalées Pap Ebers437;Troubles intestinaux Pap Ebers 25

 

42)Salix Suberrata ou Safsaf

Otite;Pap Ebers 766,Fractures Päp Hearst 234

 

43)Tamarix Nicolataz

Inflammation Pap Ebers 96

44)Trigonella Foenicum-Graecum

Favorise les naissances Pap Ebers 801

45) Triticum Dicoccum

Traitement du coeur Pa Hearst 51,Toux Pap Ebers 318

46)Vitis Vinifera

Laxatif  Pap Ebers 12,maladie de poitrine Pap Ebers 183

47)Zizyphus Spina-Christi

Maladie anale Pap Ebers 139,sédatif veivnux Ramses V N°XII,Souffrance de toute nature Pa bers 480

Bibliographie sur les recherches importantes en Plantes de l’Egypte Ancienne

Charpentier Botanique d’Egypte 1980

Darty,Ghaliounhui,Grivetti,The Gift of Osiris 1977

Germer:1985/1979/1979:Toutankamon,plantes Haute Egypte

Hepper Fleurs des Pharaons 1990

Kermer Plantes des Jardins Egyptiens 1924

Leblanc Parfum cosmétiques,onguents dans l’Egypte ancienne 2003

Loret la Flore pharaonique 1892

Manniche LIse: Fragance,aromathérapie et cosmétiques  en Egypte Pharaonique 1999/

et Ancien Egyptian Herbal1986

De varatan et Asensi Amorss :Codex of ancient egyptian  plants remains 1998

 

 

Retour