Impétigo

l’Impetigo

 

L’impétigo est une infection cutanée superficielle bactérienne, dû aux streptocoques

bêta hémolytique du groupe A.

L’impétigo s’exprime par des plaques, des papules ou des bulles recouvertes de croûte.

 

Ces affections peuvent être surinfectés par le staphylocoque doré. Cette affection cutanée est une plaie à l’école et justifie l’éviction de l’enfant pour traiter l’enfant et éviter les contagions.

 

Il faut souvent procéder à des traitements par des antibiotiques généraux et locaux adaptés aux germes qui feront souvent l’affaire. Mais si il existe une récidive, il faudra s’attaquer régulièrement par la phytothérapie au foyer infectieux et mycosique et renforcer les défenses immunitaires.

 

Cinq plantes fondamentales sont utiles dans le traitement de la peau, des infections et pour les réactions antiallergiques.

Quatre ont une action a tropisme cutané dite de drainage, une d’action générale.

 

  1. La grande bardane

  2. Le cresson

  3. La pensée sauvage

  4. La saponaire

  5. La levure de bière

 

  1. La bardane ou grande bardane Arctium Majus

 

Qui est une composée, la partie utilisée est la racine et les feuilles.

Chimiquement, elle contient:

 

  • de l’inuline

  • des sels de potassium

  • de huile essentielle dans la plante fraîche

  • des tanins

  • du phytostérol

  • un principe amer

  • et dans sa racine, il existe un composant hypoglycémiant

 

Ces principales propriétés médicales sont:

 

  • cholérétique

  • diurétique

  • utile dans la goutte

  • dans les rhumatismes

  • elle agit dans l’eczéma

  • elle agit dans les affections cutanées à staphylocoque

  • l’acnée, la séborrhée

 

 

 

On conseille en traitement:

 

  • une décoction de racine de bardane 30g à 40g par litre donnant 50ml par jour

  • un extrait mou stabilisé 0.6g à 2g par 24 heure

  • un nébulisât 0.3g à 1g par litre par jour

 

La grande bardane ou Actium Majus peut être associé avec d’autre plante.

 

  • Extrait mou de bardane à 0.20g

  • Avec poudre de réglisse pour une pilule 6 à 8 pilules par jour

 

  • Extrait mou de bardane 20g

  • Pour un sirop simple 400g

    • 9 à 10 cuillères par jour

 

  • Extrait mou de bardane 8g

  • Elixir de garrus 80g

  • Sirop simple 200g

    • Le tout 2 à 3 cuillères à soupe par jour

 

  •  
    •  
      • La pulpe fraîche de la bardane et son décocté en compresse est utilisée en local pour l’eczéma, l’acnée et la séborrhée de la face.

 

  •  
    •  
      • La feuille fraîche avec du vinaigre salé à 8 ‰ et utilisée en application pour les articulations douloureuses.

 

  •  
    •  
      • L’infusion sucrée de feuille de bardane est utilisée en gargarisme pour traiter les amygdalites et les gingivites.

 

  1. Le cresson Nasturtium officinale

 

Qui est une crucifère. La partie utilisée de la plante est la plante entière fraîche.

Le cresson contient :

 

  • du fer

  • du manganèse

  • de l’iode

  • du calcium

  • de la vitamine A, C et D en petite quantité

  • un hétéroside sulfuré qui en se décomposant a une action irritante sur la peau

 

Propriété pharmacologique du cresson :

 

  • Diurétique

  • Dépurative

  • Anti-scorbut

  • Comparé è l’huile de foie de morue

 

On l’utilise en suc de cresson frais maximum 250g par 24 heures.

 

On peut le donner en association dans le sirop de raifort composé qui associe:

 

  • Feuille fraîche de cochléaire 1000g

  • Feuille fraîche de cresson 1000g

  • Racine fraîche de raifort 1000g

  • Feuille sèche de ményanthe 100g

  • Zestes d’orange amère 200g

  • Cannelle de Ceylan 50g

  • Vin blanc 4000g

  • Sucre blanc 5000g

 

Composition dite dépurative associant :

 

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

  1. La pensée sauvage Viola Tricolor

 

Qui est une violacée dont on utilise la plante entière et la fleur fraîche.

 

Chimiquement, elle contient :

 

  • des mucilages

  • des flavonoïdes

  • des saponosides

  • des tanins

  • des sels de calcium et de magnésium

  • de l’acide salicylique (aspirine)

 

Propriétés médicales :

 

  • c’est un dépuratif

  • laxatif léger

  • diurétique

  • il est actif dans l’eczéma, l’impétigo, l’acnée

  • il est surtout utilisable en usage externe et interne dans le traitement de l’acnée

 

Il faut savoir qu’il était utilisé dans le traitement des croûtes de lait du cuir chevelu du nourrisson.

 

Le traitement, on peut le prendre;

 

  • En infusion 10g par litre où il a une action uniquement thérapeutique légère, à 60g par litre la pensée sauvage a une action purgative.

 

  • On peut utiliser l’extrait fluide de pensée sauvage 1g à 2g par jour

 

 

 

Les associations sont possibles :

 

  • Plante fleurie de pensée sauvage 100g

  • Eau distillée 1500g

  • Sucre blanc

 

Ou une autre association utilisant:

 

  • L’extrait aqueux de pensée sauvage à 3g

  • Un sirop simple 150g

    • On peut donner 2 à 4 cuillère à soupe par jour

 

  1. La saponaire Saponaria officinalis

 

Qui est une caryophyllacée, dont la partie utilisée est la racine et le rhizome.

 

Chimiquement on retrouve ;

 

  • Saponoside

  • Des sels minéraux

  • Des glucides

  • Et surtout de la vitamine C

 

Propriété médicale :

 

Elle est diurétique, cholérétique. Il faut savoir que cette plante après une longue macération peut donner des signes d’intoxications tel agitation, hallucination, délire.

 

Elle est utile dans le traitement de l’urticaire, l’eczéma et on la retrouve souvent dans les formules de traitement de l’arthrose.

Il est dit que la saponaire a une action antitoxique dans les intoxications médicamenteuses, ce qui reste encore à prouver.

 

Traitement par la saponaire

 

On utilise une décoction de racine en courte durée à 40g par litre ou en extrait fluide 1g à 2g par 24 heure.

 

On peut utiliser des associations

 

Diurétique associant;

  • Racine de saponaire 60g

  • Racine d’honoris 20g

  • Racine de bouleau 20g

 

Une formule dite dépurative, associant;

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

La saponaire seule peut être utilisé en décoction pour traiter des angines en gargarisme, angine de type virale.

 

Il faudra de toute façon penser au terrain allergique de ces affections à répétition en s’aidant alors de quatre plantes ;

 

  1. Le baobab

  2. La pensée sauvage

  3. Le plantain

  4. Le cassis

 

Il faut renforcer les défenses immunitaires:

 

  1. Le plus simple, l’Arctium Lappa

 

La grande bardane qui est un stimulant cellulaire et antistaphylococcique

 

  1. La prêle

 

Qui est un stimulant immunitaire et qui renforce la cohésion du tissu collagène.

 

  1. L’aristoloche

 

Qui est souvent cité mais qui est d’usage extrêmement difficile et qu’il vaut mieux écarter de la thérapeutique en phytothérapie.

 

  1. Mais surtout sur les défenses immunitaire, il faudra s’appuyer sur: l’eleutherocoque, le ginseng dont les actions immunostimulantes ont été prouvé par de nombreux travaux.

 

ELEUTHEROCOQUE

Eleutherococus Senticosus da la famille des arialaceae.

 

Ce buisson, appelé « le piquant disponible » a 2 à 5 m de haut avec des racines fortement développées, une écorce jaune clair pourvue de nombreuses épines fines et inclinées vers le bois. Les feuilles à long pédoncule sont digitées (de type 5). Les fleurs petites sont groupées en ombrelle au bout de tiges longues et minces.

Les fruits sont des baies arrondies, noires à maturité, de 7 à 10 cm de long avec 5 noyaux agglomérés. Elle fleurit à partir de la seconde moitié de juillet jusqu’en août, et elle est à maturité en septembre, époque ou il est recommandé de ramasser les raines (12ème partie de septembre).

L’Eleuthérocoque est répandu en Extrême – Orient dans la région de Khabarowsk, l’amour, le sud de Sakhalin. Il pousse également dans la région de Vostok dans le nord-ouest de la Chine, la Corée du Nord et au Japon, appartient aux arialacée comme le Ginseng, surnommé abusiment le Ginseng du pauvre.

 

Chimie: Cette plante a été introduite dès 1962 dans la pharmacopée Russe. On sait que les racines et les tiges contiennent des dérivés de la coumarine (la tige en moindre quantité), les fleurs et les feuilles des dérivés des flavonoides.

On a extrait plus de 7 Eleuthérosides.

 

Drogue: Les racines de plantes adultes bien développées et cueillies dans la deuxième moitié de septembre. On utilise l’extrait fluide d’Eleuthérocoque dosé à 50 en donnant 40 à 50 gouttes, 3 fois par jour.

 

Indications thérapeutiques: Il stimule le système nerveux, permet de travailler sans effort, améliore la vue, réadapte l’organisme, améliore l’appétit et est hypoglycémiant.

 

On le donne dans les suites de traumatisme, de toxi-infection, d’agression somatique de malades sous insuline. En règle la cure est de 2 mois.

Des essaie thérapeutiques ont été faits chez des diabétiques sévères pendant 10 à 14 semaines. Des personnes de 53 à 72 ans, soumis à des épreuves sportives, ont pu persévérer dans leurs efforts. Des tests aux extraits pendants 12 jours ont et soumis à des personnes à qui ont faisait avaler 50 à 70 g de sucre et des polivitamines.

Cette plante représente le fleuron de la phytothérapie russe.

 

Ginseng:

 

Le Ginseng qui est de la famille des arialaceaes appelé PANAX ginseng, se trouve en Chine et Corée et Amérique boréale: (variété quinquefolium).

 

Pousse en foret au Népal, en Mandchourie, en Corée, en Sibérie orientale, au Japon.

 

  • Culture monopole d’Etat. Plante repiquée. Il faut 6 à 7 ans pour l’utiliser. Si sauvage de 10 ans supérieur en action.

  • Arraché, c’est rouge. Séché au soleil devient blanche.

 

Falsifications

 

Racine d’ombellifère, carotte, angélique.

 

Tradition plante de la jeunesse

 

Jin shen: homme plante

Pei si: cuisse d’homme

 

Introduction IXe siècle par les arabes.

 

  • Est présenté à Louis XIV

  • Au XVIIIe vendu à un prix prohibitif

  • En 1974, introduit dans la pharmacopée française

 

Chimie

 

  • Contient des stéréols

  • Vitamines B1 – B2 – B12

  • Substances hormonales à effet d’hormone sexuelle, en particulier oestrogénique.

 

 

 

Utilisation

 

Nébulisât 0.4g 4 fois par jour.

Respecter les dosages, la dose traditionnelle de racine séchée étant de 9g par jour.

 

Pharmacologie

 

Stimulant cellulaire et du cortex cérébral, adaptogène et anti-stress:

 

Adaptogène:

 

  • Anti-stresse et anti-fatigue

 

Cardiologie:

 

  • Abaisse la pression artérielle, régulateur des muscles lisses.

  • Régulateur de la tension artérielle et abaissant la réabsorption intestinale du cholestérol et des glycérides.

 

  •  
    • Plutôt hypoglycémique

    • Hépato – protecteur

    • Augmente la synthèse des protéines

    • Anti tumorale et protection (panaxinol) contre radiations ionisantes

    • Stimulant du cortex cérébral: plante excellente chez l’homme vieillissant.

 

Utilisation:

 

  • Défatiguant, antianémique, trouble de la sénescence (Ginseng Anti-Age)

  • Aphrodisiaque

  • Stress

  • Hypertension artérielle

  • Potentialise l’action de l’insuline donc hypoglycémiant

  • Adaptogène: prépare à l’effort et endurance

 

Traitement:

 

  • Extrait sec de Ginseng à 10% de panaxénol 200 à 800 mg par jour ou en association

 

  • Extrait de Ginseng à 10% de panaxénol,

  • associé à l’Eleutherocoque 0.4

  • 2 × 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traitement de l’infection récidivante par la phytothérapie

 

Selon l’importance de l’infection, il faudra choisir des huiles essentielles majeures ;

 

  • avant tout la cannelle de Celan en gélule à 0.02g par gélule, 3 gélules par jour

  • l’huile essentielle de girofle

  • l’huile essentielle de thym

  • l’huile essentielle de sarriette

  • l’huile essentielle d’origan

 

Thym, sarriette et origan peuvent être associé en gélule à 0.015g pour une gélule, 2 gélules 3 fois par jour.

Il faut rappeler que la cannelle Celan doit toujours être prise à part, car elle peut provoquer des intolérances.

 

Certains proposées, mais il faut tester l’allergie à ces huiles essentielles, des lotions associant 2 ou 3 huile essentielle dosé à 3%, dans une solution alcoolique à 90% associé à de l’éosine à 2%, que l’on doit appliquer sur les lésions de l’impétigo sans frotter.

 

D’autres proposent ;

 

  • L’huile essentielle d’origan d’Espagne

  • L’huile essentielle de thym rouge

  • L’huile essentielle de sarriette

  • L’huile essentielle de myrte

  • L’huile essentielle de géranium Rosa

    • Que l’on propose ensemble à 3% dans la même composition alcoolique à 90% avec l’éosine à 2%.

 

Localement on peut s’aider de la formule de Decaux et Leclerc;

 

  • Extrait fluide de consoude 12g

  • Essence de bergamote 20g

  • Oxyde de zinc 20g

  • Lanoline 10g

  • Vasoline 30g

    • Que le pharmacien vous fera et que l’on applique avec une compresse et l’on peut remplacer la bergamote par 20 gouttes d’origan qui donnera de meilleur résultat.

 

Il ne faut pas oublier les vieux classiques de la peau qui agissent sur les infections et l’inflammation ;

 

  1. la décoction de saponaire 100g de racine

  2. la décoction d’orme, écorce à 150g par jour

  3. la décoction de cardère à 50g par jour

  4. l’huile d’onagre

  5. les capitules du trèfle violet

  6. le suc de cresson frais

    • Mais il faut savoir qu’il existe une possibilité d’allergie.

Retour