Leishmaniose: Maladie Negligée et Resurgente des pays sub et tropicaux et liée au changement climatique

11541992_10153033993505749_2356127869257231460_n12002582_10156005125335433_2199337241457007959_o

Les voyages intercontinentaux permettent de visiter des sites remarquables mais aussi ne mettent pas l’abri  d’une pathologie parasitaire  ,Protozoaire ,Leishmaniose,(Prés de 20 espéces)transmis par   vecteur  ( Nekoui 2006 ),le phlébotome Phlebotomus (Nouveau monde )et Lutzomyia,(Vieux monde)pathologie endémique variable d’expressions selon le vecteur,l’immunologie du patient ,300 millions de personnes sont exposées ,touchant 12 à 14  millions de personnes   avec une progression annuelle de 500.000 à 700.000 personnes ,avec 20.000 à 30.000 Décés (OMS avril 2017) dans au moins 88-98 pays,Moyen Orient,Afrique du Nord et Corne africaine,le continent Sud Americain (Perou,Bolivie,Colombie,Brésil) et même  pourtour Méditerranéen.,en FRANCE:Pyrénée Orientale,Region PACA,Corse

La précarisation alimentaire de population émigrant massivement dans les milieux urbains , changement de transmission dans l’habitat humain sans assainissement ,chassés par la déforestation propageant les espaces de transmission même en zone désertifiée l’homme devenant un réservoir parasitaire, des zones endémiques forestières , de plus en plus sensible aux pluies et  l’humidité(Barrage , Irrigations,Déforestations), tout concourt  à l’expansion parasitaire.et rendent difficile l’accès au traitement.c.la Lesishmaniose fait partie des 4 maladies prioritaires avec le Sida,Tuberculose,Paludisme,touchant les personnes précarisés ,fragilisés ,enfants et vieillards ,dénutris,immunodéprimés(Cancer,VIH ).

Mais le fait dominant demeurent sa parfaite adaptibilité climatique et  sa capacité d’adaptation aux fluctuations de l’organime et avant tout par son ADAPTATION GENOMIQUE:

AMPLIFICATION CHROMOSOMIQUE FREQUENTE ET REVERSIBLE;ce fait important fait dire à l’Union Européenne que la Leishmaniose est une menace émergente en santé publique,ce n’est donc pas une maladie négligée teintée d’exotisme mais avant tout une pathologie difficile d’encadrement ;liée au changement climatique et dangereuse par sa parfaite adaptibilité évolutive et expression et sa variabilité chromosomique  explique non seulement son extension et son adaptibilité aux traitements dont la chimio-resistance.Notion en cours d’etudes publiées dans Nature Ecology et Evaluation ,avec Institut Pasteur,Centre de Regulation Genomique,Institut Médical Tropical ,Technique Nouvelle génération NGS et Consortiums LEISHDRUG (EP7 project) et TRANLEISH. Mars 2018.

 

17425065_438005889873017_2099472704110645396_n-110914953_1649505111931323_2220278527426021603_o

Le traitement est répertorié  prescrit sous stricte obédience médicale,potentiellement toxique voire chimioresistant :Dérivés Antimoines Pentavalents(Jain et Jain 2013) :Stibogluconate et antimoniate meglumine/ Diro 2014 et Jabini 2014 . Amphotericine B,Pentamidine,Paromomycine,Miltefosine (Machado 2012 ,Wiwanitkit 2012,Lage 2013).Mais,il n’existe pas de vaccin (Tests Bacon 2013,/Mutiso 2013)ou de traitement préventif il est donc logique que des traitements alternatifs phytothérapiques  émergent,agissant positivement dans 50 à 90 % des cas in vitro et essais animaux

Il faut savoir que la leismaniose est apparue comme une maladie opportuniste chez le HIV,rendant difficile le traitement de la co-infection (Lage 2013,Diro 2014,Battacharya 2013).En Europe du Sud une extension pandémique  apparaissent chez HIV.Cette co-infection devient préoccupante en Inde,Brésil,Soudan(Zone à Leishmaniose Dodovani)

Cota,de Sousa,Rabello.Predictors of visceral leishmaniasis relapse in  HIV infected patients PlOs Negl Trop Dis 2011

Etudes basiques au Brésil,Perou,Congo.Iran.

Composants actifs Alvizano 2012/Garcia 2012,Ogeto 2013,Chouhan 2014,Lage 2003,Sifaoui 2014,:

Alcaloides,Chalcones,Triterpenes,Naphtoquinone,Quinone;Steroides,Lignane;

Saponides,Flavonoïde

Huiles essentielles actives:Rodriguez 2013,Monzote 2014

Selon Etudes de 7500 articles de 1999 à 2015 avec 60 articles exposant 188 experimentations,140 in vitro et 48 in vivo ,98 plantes isolées à potentiel actif anti-leishmaniose/Masoud Soosarraei, Mahdi Fakhar/Annals of Medecine and Surgery Septembre 2017 Vol 21/ Medicinal plants with promising anti-leishmanial activity in Iran :a systematic review and meta-analysis

 

 

Bref rappel de la maladie

Le parasite,protozoaire ,est inoculé souvent la nuit par l’insecte femelle Phlebotome,le parasite est flagellé appelé stade “promastigote”.Dans le derme les parasites sont capturés par les macrophages oû ils se developpent sans flagelle à developpement strictement intracellulaire,stade dit “Amastigote”.Les cellules infectées   se localisent dans différents tissus de l’organime humain en fonction de l’hote et du parasite.(Mishra 2009/Monzote 2011/Alviano 2012/Esch et Petersen 2013/Mohapatra 2014)

On distingue TROIS types de Leishmanioses

1)<<Viscérale ,appelé,Kala Azar,forme la plus grave et mortelle si non traitée assoçiant:fiévre,anémie,amaigrissement,hépato -et splenomégalie et polyadénopathies; le plus souvent causé par la forme Leishmania Dodovani et Infantum (Diro 2014/WHO 2010/Wiwanitkit 2012)

2) <<Cutanée souvent de siége façial,mains,pieds avec  papule vesiculaire  puis ulcération,d’évolution lente et guérit avec une trace indélébile.Les parasites en cause sont Leishmania Tropica,Mexicana,Major(Asgari 2007/Oryan 2007/Shirian 2014)

3)<<La  forme majeure Cutaneo-Muqueuse ou Cutanée Diffuse est une forme grave,s’étendant profondément,torpide avec ulcérations mutilantes et destruction étendue des muqueuses ,avec défiguration des muqueuses du nez,bouche,gorge, en cause Leishmania Brazilensis.Alviano 2012/Daneshbod 2011,/Shirian 2012/Oryan 2013)

Diagnostic :

<Histologie de la lésion cutanée,

<biopsie invasive  ganglionnaire selon Alidadi et Oryan 2014/Khan 2014/Shirian 2012

< Test d’agglutination,tests de fixation du complément,ELISA,Anticorps immunofluorescent :Daneshbod 2011;Khan 2014/Shirian 2012/Sensiblité chaine polymerase (PCR)(Abbsi 2013/Shirian 2014/Sudarshan 2014)

 

 

PRINCIPALES ETUDES

 

Bien qu’apparus traditionnellement les faits scientifiques ont difficilement isolé des plantes en essais cliniques.Cette alternative a été étudié par  de Madeiros 2011/Rondon 2012/Wink 2012:Manjolin 2013/Gamboa-Leon 2014/Sifaoui 2014

Sur 250.000 plantes seulement 6 % ont été testées biologiquement et seulement 0,75% ont été testées comme lors d’essais cliniques de Sen et Chatterjee 2011 et Jamel 2014

Le peu d’effets secondaires et bonne efficacité ont été montré par  Garcia 2010/Wink 2012/Sarkar 2013:

Inhibitions de:

Leismaniose Major :Ogeto 2013

L Amazonesis :Guimaraes 2010,De Madeiros 2011

L Tropica :Iqbal 2012

L Aethoipica :Bekele 2013

L Braziliensis: Yamamoto 2014

L Mexicana :Gamboa-Leon 2014

L Infantum :Mansour 2013

L Dodovani:  Schadeva 2014

 

 

 

 

CONTRAINTES DE LA LEISHMANIOSE

La leismani s’adapte génétiquement

Les vecteurs insectes sont variables,influencés par le changement climatique

Les Porteurs de parasites sont nombreux,vivant à proximité de l’homme

Difficulté de gérer les milieux pathogénes,proximité de la forêt,on estime la distance à plus de 200m de la forêt amazonniene pour diminuer le risque de piqure d’insecte (Source Orstom ,Institut Pasteur),en Algérie( Région de Biskra),des études ethoécologiques sont tentées pour eloigner le risque de contagion en favorisant l’expansion des  Chenopodiacées dans le milieu naturel des gerbilles porteuses de leishmaniose,gestion des berges tropicales de rivières ou lacs et contrôle des porteurs type rongeur,chien,renard,gerbille,opossum,ou Milieu favorisant l’apparition de la maladie dans les plantations de Cacao ,Theobroma Cocao,Gac Med Mex 12,2014/Gdid,Ascencio,Sastre,ou encore contagion chez les enfants dans le Nord Argentine en zone peripherique urbaine à proximité de canne à sucre,bananier ou citrus oû vivent des rongeurs/Gil,Nasser,Cejal /American society of tropical med/Mars 2010

Il n’existe pas pour l’homme  de vaccin et de traitement préventif

Chaleur et Humidité favorisent la croissance du leishmania. D’aprés le Centre National de Référence Leishmaniose,de 1999 à 2009 (inSV);241 cas viscéraux ont été répertoriés et 721 importés en FRANCE(9/10 formes cutanées).surtout d’origine Leishmania Infantum de Mars à Octobre.En Guyane Française,les cas sont passé de 42 cas en 2000 à un pic de 347 en 2008.On retrouve des phlebotomes jusqu’à Lyon,Limoges et même Seine et Marne.En Alpes Maritimes est estimé 10 % de population de porteurs sains (Arch de Pédiatrie 2009.et Traitement Novembre 2008;Pr Marty).L’Institut de Recherche pour le Developpement (IRD),CNRS,Institut Sabatier de Toulouse,Chatenay Malabry,Instituts de Guyane et Antilles ,UMR MIVEGEC;se sont engagés pour la recherche d’un vaccin humain,Programmes VAXILEX et RAPSODI

Le chien demeure ,en FRANCE Méditerranéenne ,5 millions de chiens dont 1 à  42% sont atteint de la leishmaniose ,selon les régions le principal réservoir de leishmani,pour lequel des campagnes de vaccinations vétérinaires sont entreprises(Vaccin Canileish depuis septembre 2011).,et sérologie canine.

Les traitements en particulier antimoine pentavalent ne sont pas toujours efficaces et favorise des resistances thérapeutiques et surtout entrainent de possibles complications neurologique,hépatique et rénale.

Les plantes tropicales utilisées traditionnellement ont tendance à disparaitre(surexploitation,déforestation) d’oû l’urgence d’isoler les composants actifs des plantes amazoniennes,brésliennes,ou Republique du Congo.

 

 

 

PHYTOTHERAPIE de la LEISHMANIOSE

 

 

L’expansion de la maladie impose de reconnaitre

*Une Emergence chez les voyageurs et zone de déforestation

*Une co-Infection Leishmaniose viscérale et VIH en Europe Sud ,Asie du Sud-Est,Corne d’AFRIQUE

*changement de profil épidémiologique des leishmanioses cutanées et viscérale

*Augmentation des cas

*Augmentation des zones géographiques touchées.

*Nouveaux foyers émergents

La proximité de cette pathologie impose ,en l’absence de réponse fiable et atoxique,des recherches phytothérapiques ,déja évoquées par l’ORSTOM et Institut Pasteur,sont   apparu  des plantes de proximité à actions surtout expérimentales d’accès simple tel Labiées(Thym,Sariette et Sauge) et Liliacée (Ail) ou Lythracée (Henné) qu’il faudrait privilégier.,tout en tenant compte des problémes posés par le champ nouveau génétique,et enzymologie intervenant sur l’inhibition du leishmania.

Dans les faits,les plantes de proximité,demandent une rigueur imposée par l’abord nouveau immunologique et anti-oxydatif,et atoxicité et réponse égale ou supérieure aux traitements classiques tel que glucantamine.

L’exemple type est la recherche  de l’IRD (Fournet 1991 et 2001;PARIS SUD ,Pasteur,CNRS)sur les plantes Chimanes de Bolivie dans la forêt amazonnienne.

Il a été isolé 53 préparations avec 30 plantes utilisées en emplâtres sur les leishmanioses cutanées des populations,ChayaHuitas,trés exposées.

Les examens de laboratoire montre que seules 6 plantes sont actives sur le leishmanie.In fine ,examen biologique et tests,ont isolé 3 plantes actives:

 

<<GALEPEA Longiflora (Rutacée)contenant 13 alcaloides Quinoliniques,Chimanime A,B,C,D. e avec surtout le 2 n Propylquinoléine Chimanine B et D actif sur le leishmania Amazonnensis et venezualis ,par voie orale sur la souris contaminée visceralement par Leshmlanie Dodovani  , action supérieure à la Glucantine(Demande de Brevet)

Plante importante car agit sur les maladies opportunistes du SIDA.,coexistance dominante en Inde,Brésil,Soudan (zones de leishmaniose dodovani)

 

<< PERA BENENSIS

3 Naphtoquinones dont un actif mais toxique ,la Plumbagone,les deux autres sont moins toxiques mais moins actifs

 

<<< AMPELOCERA  EDENTULA

Le 4 hydroxy -1-Tetralone bioactif sur forme locale.

<<<<<<<<<Fait trés important

D’après Marie Guillain(Decembre 2004 IRD).L’enzyme Nicotamidase a un rôle cjé dans le developpement cellulaire du parasite.Cet enzyme assimile la Vitamine B3 Nicotamide ,indispensable à la synthése  de la substance vitale du leishmanie,le co-facteur NAD + ,adénine Nucleotide.Voie de recherche pour la synthése d’inhibiteur de cet enzyme  (Brevet CNRS/IRD)

 

 

LES PLANTES ACTIVES  expérimentales SUR LEISHMANIA AMAZONENSIS au Brésil

d’Après Effects of medicinal plant extracts on growth of leishmania amazonensis

Luiez/Tuiman,Morello;Maza ,Fihlo,Cortez,de Mello,Ueda-Kakamura;Nakamura  Brasilian Journal  of Pharmaceutical Sciences Vol 41;N° 1 2005

Etudes confirmant les pratiques traditionnellles ppouvant être considéré comme des soins de prevention primaire car action positive de 49,5 % à 99% mais demandant prioritairement etudes de laboratoires et essais controlés

<<<<Action sur Forme Promastigote et Amastigote

91- 99% Inhibition

Cymbopogon Citratus

Matricaria Chamomilla

Piper Regenelli

Tanacetum Parthenium

Tanacetum Vulgare

<<<<54-65% inhibition

Psidium Guajava

Sambucus Canadensis

Punica Granatum

 

 

 

<Actions sur forme  Amastigote 91-97% Inhibition

Mikania Glomerata

Ocinum Gratissimum

Prunus domestica

`

 

 

 

MODES D’ACTION DES COMPOSANTS  DERIVES  des PLANTES

 

 

Selon Sen et  Chatterjee  M Plant derived Therapeutics for the traitment of leishmaniasis /Phytomedecine 2011/18:1056-1069

Chalcones :altérent la structure des mitochondries des parasites,entrainant inhibition de la chaine respiratoire

Flavonoides ;Inhibe la synthése ADN du parasite,et réaction oxydative apoptotique

Saponines:S’attaque à l’integrité de la membrane du leishmania

Quinone:Accroit radicaux libres et induit la mort cellulaire par apoptose

Alcaloides:Interfére sur biosynthése macromoléculaire et inhibe les formes amastigotes.,modulation mitogénése par protéine kinase,,regule apoptose et inflammation,regulation des enzymes pour Reaction oxydative et  production NO

Lignans ;interagit avec le cycle cellulaire et empéche l’entrée du parasite dans les macrophages

Tannins:induit apoptose et relance expression des cytokines Il 10,12,TNFalpha eT INF Gamma

Terpenoides:accroit production NO,induit apoptose

Oxylipine :inhibe superoxydismutase

 

METHODOLOGIE DE RECHERCHES PHYTOTHERAPIQUES

 

 

Le probléme récurrent est l’abondance de traitements traditionnels mais avec peu de contreparties cliniques randomisées.surtout essais de laboratoire.,selon Oryan 2015/Iran Vet  Res 18(1)18

Des essais thérapeutiques sont pratiqués pour limiter toxicité ,resistance et augmentation de l’efficacité,initialisés par Gazanion 2011 et Monzote 2011

Derivé Botulique BT06 et dérivés d’acide bétulique AB 13 avec le traitement milefosine(Sousa 2014);Silymarine avec Glucantime (Jabini 2014)

 

Quelques Essais Randomisés:

 

<<MORINDA CITRIFOLIA (Noni) par Sattar et Chatterjee 2012

Med Aromatic Plants 2014,33 Vol 3 Siddiqui,Sattar,Begum,Dar,

Extrait de tige contre leismaniose cutanée  avec 40 patients:30% de bon résumlat,50% d’excellentes réponses

Concentré à 1% méthanolique de fruit,feuilles, tiges,en application

Résultats :Amelioration et guérison à50% avec la tige

30% modérément amélioré

20% pas d’amélioration

Feuilles et fruit moins efficaces.

Les dérivés Morindicone et Morinthone ont une bonne activité anti-leishmaniose

 

 

<< Essais cliniques avec une pate Z-HE composée d’Althaea Rosa,Althaea Officinalis;Legumineuse,Faliacée,Malvacée,Lythracéev(Hénné)/Zerehsaz(1999)

86 patients ,pâte appliquée sur 5 jours Comparé à Glucantine

Résultats:Guerison 74,4% ,24,1 % Partiel

D’aprés de Madeiros (2011) le traitement avec amastigote dans les macrophages, se révéle difficile.

Wong (2014) a démontré que les composant semi-synthétiques flavonoides dimères (39 HCL) agissent in vitro et in vivo sur les formes amastigote et promastigote

 

 

 

LES ESSAIS PHYTOTHERAPIQUES IN VIVO

 

 

Medicinal Plants with promosing antileismanial activity: Systematic review et Meta-analysis Soosaraei,Fakar,Teshnizi,Hezarjaribi,Banimostafavi Mai 2017

Sur 68 articles incluant 188 expérimentations (140 in vitro et 48 in vivo ,de 1999 à 2015,trés bonne étude.

 

Homme avec  Leishmania Major

<<EZ HEa  en local:Althea Rosa,Althea Officinalis,et membre de Legumineuses ,Faliacée,Malvacée,et Lythracée(Henné)

<<Cassia Fistula en local

Concentré bouilli,et hydroalcoolique.pas de difference sur 4,6 à 3,7 semaines

Concentré de 20 % chez souris décroissance du diamètre de la lésion

 

 

Souris avec Leishmaniose Viscerale Dodovani Promastigotes

Withania Somnifera

Tinospora Cordifolia avec Cisplatin

Asparagus Racemosus avec Cisplatin

Moringa  Indica

 

 

Souris avec Leish Amazonennsis Amastigote et Promastigote

Bixa Orellana

Tanacetum Parthenium

 

Souris avec Prosmatigote L Amazonensis viscéral

Galipea Longifera

Calophyllum Brasiliensis

 

 

 

 

Souris  avec Leishmaniose major

 

Allium Sativum

Berberis Vulgaris

Eucalyptus Globulus

Myrtus Communis

Ferula Gumosa

Urtica dioica

Artemisia Dracunculus

Thymus Vulgaris

Alchillea Millefolium

Propolis

Rubia Tinctorium

Henné

Pistacia Altlantica

Satueja Khzestanica

Echinacea Pupurea

Arthemeter

Echium Amoenum

Peganum Harmala

Vinca  Major

Hereda Helix

Pistachia Khinjuk

Matricaria Chamomilla

Atermisia Absinthum

Vitex Agnus Castus

Phytolacca Americana

Artemisia Sieberi

 

 

 

LEISMANIOSE CUTANEE et Expérimentation des PLANTES

 

Alchillea Millefolium Huile Essentielle/Sozangar,Jeddi,Reaghi 2012/Santos,Santin,Yamagushi 2010

Tanacetum Parthenium Poudre,Extrait hydro-alcoolique,methanolique/Tiaman,Udea-Nakamura /2005/Da Silva,Cortez 2010

Carica Papaya Tyrosyls esters,extrait alcoolique/Ross 1999/Aissa,Sghair,Bouaziz 2012

Coco Nucifera /Mendonça,Rodriduez,Alviano 2004

Ginkgo Biloba Isoginkgetine,Quercetine/Oshio 2015/Ding,Chen,Lindsey 2011

Nigella Sativa Thymoquinone,extrait alcoolique/Mahmoudvand,Dezaki.,Saedi.2014/Ali ,Blunden 2003/Mahmoudvabd,Tavakoli2015

Berberis Vulgaris Extrait alcoolique,Berberine /Mahmoudvand ,Sharififar 2014/Salchabadi,Karamian,Farzard 2014

Plantago Psyllium Poudre/Chiang,Ng 2003

Aloe Vera Exsudat de feuilles et créme d’aloe-Emodine/Dalimi,Delavari,Ghaffarifar2015/Duta,Bandyopadhay2007

Aloe+Coriandrum Sativum+Ricinus communis /rondon ,Bevilaqua 2011

Alium Sativum Extrait alcoolique,Allicine/Efiekkhari,Bahmani 2012/Wabwoba,Anjili 2010

The Vert  Extrait alcoolique/Feily,Saki,Maraghi 2012/dos Reis,Manjolin,Maquiaveli 2013

Thymus Vulgaris Huile essentielle et extrait hydroalcoolique ,Comparaison Thymus vulgaris,Alchillea Millefolium:et propolis/Niforoushzadeh,Shirani-Bidabadi 2008

Salvia Officinalis  Extrait méthanoliques/Perz,Ramoslopez,Sanchez-Miranda 2012/Calendula +datura+Savia Nikmeher,Ghaznavi,rahbar 2014/Juglang Reggia,Henné,Salvia offi /Serakta,Djerou,mansour-Djaalab 2013

Artemisia Sieberi Extrait alcoolique et aqueuxNegahban,Moharrmipour2006

Lawsonia Inermis Extrait hydroalcoolique/Bafghi,Fallahzadeh,Losadegh 2008

Cassia Fistula Extrait fruit et extrait bouilli,Hydroalcoolique/Jaffari,Nilforoushzadeh,Loradi 2014

Euphorbia Myrsinitis  extrait soxklet./Eberle,Erb,Flammer 1999//Duarte,Kayser,Abreu :Euphobia Lagascae graines2008

Satureja Khuzetanica(Sariette)/Kheirandish,Delfan,Farhadi 2011/Sadeghi-Nejad,Saki 2011

Eucalyptus Myrtus,Ferula,Artemisia,Allium Sativum,Urtica/Babaee J-Khou,Mohebali,Lahiji 2007

 

 

 

PHYTOTHERAPIE EXPERIMENTALE DES LEISHMANIOSES VISCERALES

 

 

Eugenol huile essentielle de Syrygium aromaticum sur Apoptose L Dodovani/Islamuddin,Sahal ,Afrin J Microb Janvier 2014

Boerhaevia diffusa et Ocinum Sanctum anti-leishmanoise viscérale /Indian J Exp Bio 082015/Kaur,Bhardwaj,Sachdeveva

Protection immnunitaire de Withania Somnifera et Asparagus Racemosus J Med Microbio.Octobre 2014/Kaur,Chauhan,Shadeva

Withania et Cisplastin protecteur et immunomodulation Paras Res Juin 2013/Shadeva,Sehgal,Kaur

Tinospora cordifolia et cisplatin ,protectionet immunomodulation  Exp Parasit.Fev.2014/hadeva,Sehgal,Kaur

Parthenolide et Apoptose de L Dodovani /BMC Juin 2014/Tiuman,Ueda-Nakamura,Alonso

Artemisia Annua et immunomodulation Th1/Plos Neg Trop Dis Janv 2015/Islamuddin,Chouhan,Farooque and co

Croton Caudalis extrait feuilles induction Proinflammatoire Cytokines /Exp Para avril 2015/Dey,Mukerjee,Chakraborty,mallick,Dutta and co

Valeriana Wallichii racine et leishmaniose.ParasRes Avril 2011/Ghosh,Debnath,Hazra and co

Fruit Piper Longum et L dodovani sur petridine reductase 1 J Mol Model Dec 2012/Sahi,Tewatia,Ghosal.

Crocus Sativus et cytotoxicité  sur L Major/infect Disord Drug Target 2014/Yousefi,Eskandari and co

Neem extrait feuilles et .L Dodovani/Exp Paras.Juin 2015/Dayakar,chandrasekaran,Veronica,Sundar,Maurya et J Med Microbio /Islamuddin,Farooque,Dawarakanath,Sahal,AfrinFeuille Artemisia Annua heuilles et graines sur L dodovani

Amloe Vera,Coriandrum Sativum et Ricinnus Communis sur L Infantum /Vet Paras.Juin2011/Rondon,Bevilaqua,Accioly and co

Plumbago Zeylanica racine/Nat Prod Res mars2013/Misrha,Gour,Kishore,Singh,Tipathi,Tiwari

Desmodium gangeticum  Anti-Leish /J Ethopharm.Avril 2005/Singh,MLisrha,Kapil,Arya,Maurya,Dube

Olive extrait et Leismaniose/PhytomedFevier 2013/Kyriazis,Aliagiannis and co

Musa Paradisiaca et Spondias Monbin et Lesishmaniose.Vet.Paras.Juin 2012/Accioly,Bevilaqua,Rondon and co

 

 

PLANTES IMMNUNOMODULATRICES  EFFECTIVES DANS LA LEISHMANIOSE

 

Kumar,Nylen Immunology of Visceral Leishmanaisis .Front Immunol 2012

Role of Medicinal Plant-Based Immunomodulators for effective therapy of leishmaniasis/.Frontiers in Immunology Mai 2014/Chuolan,Islamuddin,,Sahal,Afrin

Asparagus Racemosus Augmente INF gamma,IL2,IgG2a,baisse IL4,IL10,IgG1 (Sachdeva) 2014

Allium Sativum et Tridax Procumbens Augmentation ration de IgGa : IgG1(Gamboa-Leon) et Augmentation IFNgamma,IL2(Ghazanfari)2014

Mimosa Sacabrella Augmentation IL 1 beta,Il6 et No (Adriazola)2014

Phyllantus Amarus  Augmente NO,Radicaux libres,INOS,INFgamma,TNFAl-^ha,Il12p70,IgG2a,IL&9,TGFbéta (Chowdhury)2013

Berberine Augmentation NO ,mRNA,I NOs;IL12 P40(Saha)2011

Echium Amoenum  Augmentation IFN gamma (Hosseiniet Abdhassani) 2011

Allium Sativum  Augmentation IL12,baisse IL10(Gharavi)2000

Artemisia Annua  Augmente NO et IL 12 et INF gamma (Sen)2010

Quassis Amara  Augmente Monocyte(Bhattacharjee) 2008

Pelargonium  Augmente iNOactivité et IFNgamma,IL12,mRNA(Trun)2006

Desmodium gangeticum  Augmente NO production(Pereira) 2005

Croton Cuajana augmente NO production  (Do Soccoro)2003

Retour