Miel MANUKA, le point sur ses caractères Anti-Septiques et Anti-Inflammatoires

Le Miel MANUKA provient des fleurs d’un Myrtacée,Leptospermum Scoparium;utilisé par  la tradition des Maoris de Nouvelle Zélande comme antiseptiques,anti-fongiques,anti-inflammatoire.

Le caractère cicatrisant  de ce proche du Melaleuca était connu par  l’utilisation de l’écorce et feuilles de l’arbre.

 

Le Miel MANUKA est labellisé par la présence de METHYLGLYOXAL,ANTIBIOTIQUE et ANTI-INFLAMMATOIRE,prenant une place plus en plus importante dans le marché Bio.

Curr Drug Metab

Sep 2017/Niaz,Maqbool,Bahar

Il n’en demeure pas moins que le miel Manuka présente les caractéristiques générales  des miels  dans la plupart des continents   :

Nutritionnel,Anti-Septique,Cicatrisant.

Il faut rappeller les indications citées dans  le Papyrus Egyptien Edwin Smith (1600-1500) comme antiseptique,Le Haddith d’AHOU SAID dans” Les Haddiths du Prophéte Mohamed “de El Bokkari:dysenterie,douleurs abdominales,coliques.,Rhazes ou Râzi ,Encyclopédiste persan du 9 éme siécle dans Al HÄWI ,le présente comme vomitif doux,excite  la toux et purge le ventre,bu chaud avec huile de rose contre les piqures d’insectes ,en local pour blessures profondes et ulcères.

 

Principales caractérisques cicatrisantes du Miel

 

*<<<Maintient un environnement  humide et acide propice la cicatrisation.effet osmotique dû à la concentration en sucres simples,élimine les déchets nécrotiques et empéche l’adhérence des pansements,

 

1)Forte Concentration en Glucose-Lévulose déviant le substrat préférentiel des bactéries:fermentation lactique et acidification enpéchant le développement des bactéries pathogénes

 

2)Enzyme “Glucoxydase” GOX:formation d’eau oxygéné dans le miel,la voie peroxydique,conduisant à la désinfection et débridement et granulation des plaies

 

3)Le Pôle Central Pharmacologique du Miel Manuka

Le METHYLGLYOXAL (Pr.Th. Henlé 2008),bactericide à .concentration variable allant de 3-4 ug/g à 750-800 uG/gr de miel.Rôle antibactérien à partir de 10 Ug/g,mais aussi GLYOXAL (1-2-dicarbonyl) et 3-DG (3-deoxyglucosulose).Ces composants agissent comme des réducteurs de sucres,et contribuant à une activité anti-bactérienne non-peroxidique.Le Methylglyoxal et GO sont bactériostatiques,inhibent la croissance bactérienne et immunostimulants. stimulent la guérison des plaies et  le tissu de régénération

Cur.Drug.Metab.11 .Sept 2017/Niaz,Maqbool,Bahadar,Abdallahi.

 

4) Dr ZAAT (Nov 2009)Molecules à 2-3nano-gr semblables aux Béta-défensines ,Beta défensine 1,d’origine humaine,antibiotique dit  peptidique.impliqué dans l’immunité innée.

 

5)Flavonoides ,groupe des Polyphénols à activité radicalaires de type 1:anti-inflammatoire et antalgique.:Acide Caféique,P -Acide Coumarique,Acide Gallique,Acide Syringine,Quercetine,Luteoline,Kampferol,Chrysin,,Isorhamnetine,galantine,pinobanksin.pinocembrine/Chan ,Dedman,Menley,Hann,Wilkers,Aber.2013

 

6)Méthyl-Syringate (MSYR) et leptoside glycoside du MSYR;agissant comme inhibiteur de l’activité de la Myeloperoxydase  (MPO),considérés comme indices de pureté du miel.

 

 

Les travaux d’identification moléculaires et modes d’actions pharmacologiques,et publications sont nombreuses ,toutefois se dégagent des points essentiels permettant d’encadrer l’usage du Miel MANUKA,pour lequel a été introduit des normes UMF et miel thérapeutiques type Medihoney ( avec MGO  Supérieur à 321mg/Kg et Ph acide,en tube,gel,hydrotulle au miel ) ou type  Activon. pour plaies profondes.

Tests d’inocuité :

<Wallace,Eady,Miles,Martin,Mc Lachlan,Rodier,Willis,Scott,Sutherland  Demonstration de l’inocuité clinique du miel UMF 20 /Br J Nutr 2010,103,1013-1028.:

<Pas de phenomène Allergisant,pas d’implication sur  maladies rénales,diabéte,cardiaque et neurodégénératives

.Bodanov,Jurendic,Sieber,Gallmann AM.J Coll Nutr 2008/Alvarez-DSuarez,Tulipani,Romandini,Bertoli,Battino MedterJ Nutr Metab.2010

 

Principes généraux.

*Munstedt,Lang Honey’s wound Healing propreties Am Bee 1997

*Rosenblat,Angonnet,Goroshit,Tabak,Neeman Anti-oxydant propretrie of medicinal Honey.1997

*Allen,Molan,Reid Miels antibactériens de Nouvelle Zélande 1991 et variabilié 1991

*Molan,Smith,Reid Comparaison of Antibiotic New Zeland  honey 1998

 

 

PRINCIPALES ACTIVITES DU MIEL MANUKA

 

1)Action sur les  PLAIES et BLESSURES

Les résultats sont le reflet  des miels standardisés et contrôlés pour leurs qualités physicochimiques et bactericides avec spectre d’activité sélectionné,connaitre sa provenance et mode d’extraction (dont dépend la concentration des  composants actifs),normes pharmaceutiques 600 UFC/gr

<<De 2004 à 2010 prés de 3000 plaies profondes abdominales infectés traitées par le miel en  France(Pr Descottes/Phytotherapie  2009,Apitherapie 1997)

Database Cochrane Fevrier 2013/Juli. Etudes de 25 essais regroupant 2907 patients publications sur le miel non spécifié et cicatrisations entre 2008 et 2013.

3 Essais petites plaies,11 Essais brûlures,10  Essais Blessures chroniques dont ulcères veineux et 2 essais ulcères de pied diabétique :pour les auteurs les résultats ne sont pas significatifs  avec faible évidence sauf sur 2 essais sur 12 semaines avec 942 patients présentant des brulures superficielles.

 

Plaies et Miel Manuka:

Mandal; Asian PacJ Trop Biomed  2012

Tonks,Cooper,Jones,Blair,Parton,Tonks Cytokine 2003

Majtan,Kovacova,Bilikova,Simuth .Int .Immunopharm.2006

Van den Berg,van den Worm,van Ufford ,Halkes,Hoeskstra,Beukelman  J Wond Care 2008

Ahmad,Khan,Mesaik Phyto.Res 2009

2),Le point sur le traitement de l’ULCERE du Pied DIABETIQUE

Gething et Cowlman (2005):

8 cas sur 4 semaines,critères de sélection non précisés,seul un ulcère peut être pris en considération

Al Seed (2013 ):

Miel Manuka dans Tulles gras

59 patients,les antibiotiques et réactions secondaires ne sont pas décrits.

Malgré quelques biais liés à la randomisation et double aveugle;les auteurs ont montré un pourcentage de guérison estimé à 61,3% par rapport au groupe contrôle 11,5 %.

Kamaratos (2014)

Miel Manuka versus gaze humide salée sur 16 semaines .63 patients.Toujours même probléme de biais de randomisation. Le temps de guérison avec le miel est plus court en 31 +ou – 4 jours,Gaze en 43+ou- 3 jours.

 

3)Actions ANTI-BACTERIENNES

<<In vitro action sutr Streptocoque pyogéne,Staphylocoque Aureus,Staphyllocoque aureus Methicilline resistant;.Entorobacter,Pseudomonas aerugina,Shigella,Proteus mirabilis,Escherichia Coli.Klebsiella d’aprés Foods Septembre 2014 ,3(3)420-432

<<Action sur Staphyllocoque doré résistant in Compl Thera Ch.Pr.Mai 2017/Hussain,Hannan,Absar,But:comparaison du Miel Manuka avec graines noires de Nigella,Ziziphus et miel de Plactranthus rugoris

 

 

<<Comparaison entre effet bactérien et cytotoxique de l’argent nanoparticulaire en gaze et Miel Manuka:

Nasir 2010

In vitro Effet de l’Argent sur hydropfibre action plus grande sur inhibition gram négatif.

Guthrie 2014

Sur Animal Le composant argent plus efficace que Miel Manuka

Bradshaw 2011

Invitro,pas de difference sauf si concentration en Argent plus grande

Lund-Nielsen 2011

Pas -de différence significative

Du Toit et Page 2009

Cytotoxycité plus marquée avec le nano-argent.

Tsukudu 2010

Pas de différence significative sur la viabilité cellulaire.

 

 

Modes d’actions anti-bacteriennes du Miel Manuka

 

 

Mandal 2011

effet osmotique et désydratation bacterienne

Molan 2001

Le Ph Acide du miel inhibe la croissance des microrganismes

Adams 2008

In vitro action du MGO concentré de 38 à 828 mg/kg comporé au miel non manuka

Mavris 2008

In vitro MGO de 38 à 761 mg/kg inhibent Escherishia Coli et Staphylocoque Aureus à 1 nM

Atrott et Henle 2009

In vitro MGO de 189à 835 Mg/kg responsable de la propriété antibactérienne

Kwakman 2011

In vitro la Leptosine responsable de l’activité ati-bactérienne

Kato 2012

In vitroLes autres dérivés  MGO cationique et non cationique :activité anti-bactérienne

Henriques 2010 et Jenkins 2011

in vitro Divise et sépare les staphylocoques dorés

Roberts 2012

in vitro Lyse cellulaire du Pseudomonas Aeorugina

Kondra 2013

In vitro,Limite la croissance de Pseudomonas

Maddock 2012

Inhibition des liens du streptocoque pyogénes avec la fibronectine.

Cooper 1999

In vitro action sur Streptocoque pyogéne

Cooper 2002

Action in vitro sur Pseudomonas et Enterocoque resistant à la vancomycine

Hammond et Donkor 2013

In vitro action sur Clostridium Difficile

French 2005

In vitro action sur staphyllocoque coagulase négative,antibioresistant.

 

4)Action  ANTI-OXYDANTE

Forte action modulatrice sur la production des radicaux libres. due aux composants phénoliques

Patel,Cichello Nat Prod Bioprospect 2013

Alzahni,Alsabehi,Boukraa,Abdellah,BelliK,Bakhotmah/Molecules  2012

Moniruzzaman,Sulaiman,Khalil,Gan.Chem Cent 2013

Action pouvant être attribué au MethylSyringate reduisant les dommages de l’ADN et  le niveau du malondialdehyde et peroxydase glutathione hépatique/Jubri,Rahim,Aan.Clinics 2013.

Raso 2001

In vitro Quercetine et Galangine inhibe l’expression de COX 2 et iNOs dose-dépendante

Cho 2004

Invitro ,Chrysin supprime l’activité enzymatique pro-inflammatoire

Tonks 2007

Le 5-8 kDa isolé du miel manuka stimule les cytokines TNFAlpha et IL-1 Beta,et IL-6

Tomblin 2014

Les Composants phénoliques anti-inflammatoires par la voie TLR1/TLR2

Henriques 2006

In vitro la formation des radicaux libres est inhibée encas d’inflammations chroniques

Tonks 2003

Stimulation des cytokines proinflammatoires THF Alpha et IL -1Beta et IL-6

Van der Berg 2008

In vitro,inhibition de la production des radicaux libres et anions superoxydes

Bean 2012

Action de régulation sur Cytokines  TNF alpha et cytokines IL10 et IL1,facteurs de croissance PDGF et TGFBéta regulés par oxydation.

Leong 2012

In vitro et chez l’animal;baisse de production des superoxydes par décroissance des infiltrations leucocytaires

 

 

5)Actions  EXPERIMENTALES SUR LES CELLULES SOUCHES CANCEREUSES MAMMAIRES ET COLIQUES ,MELANOME :Anti-Prolifératif et anti-Apoptotique

<<<<<Action Expérimentale :Miel anti-Prolifératif sur cellules souches Cancer Sein MCF7 ,Melanome B6F1,Colorectal CT 26/Plos One .2013/Fernandez-Cabezudo,El Karraj,Torab,Bashir,Georges,El Tali,El Romadi

 

*Action sur radiomucite buccal,pour cancer cervicaux ou gorge traité par radiothérapie/Hawley Support Care Cancer 2014 pas de différence significative

*Bardy Br J Oral Max Surg 2012/action sur mucites orales post radiothérapiques non significatives,abaisse la concantration bactérienne buccale

*Etude Phase 2 sur Oesophagite dans cancers du poumons radiothérapés:pas d’effet significatif/Int Radio Onco.Mars 2015/Fogh,Desmuh,Berk and co

*action sur odeur malodorante  d’un cancer buccal J Wound Ostomy Sont Nurs Mars 2015/Drain,Fleming

*Action miel manuka intraveineux dans modéle Mélanome souris:inhibe croissance tumorale et favorise la survie.

<Miel seul Inhibition sur croissance ratio 33 %:

<combiné avec  Paclitaxel inhibition  ratio 61%

Plos One 2013/Fernandez-Cabezando,El-Kharrag,Torab,Bashir

*Front Mol Aout 2017 induction apoptose des cellules MDA-MB231 par activation Caspase 6,8,9 et baisse de Bcl2/Aryappalli,Al-Qubasi,Ahmed,Georges,Arafat and co

*Action sur plaque peridontale/Int J Dec 2017/Safil;Tompkins

*Comparaison Miel Arbutus Unedo et Manuka: inhibe croissance cellule cancer colon HCT116 et Low cds/Meilleur résultats avec Arbutus /int J Mol Sc Mars 2017/Afrun,Forbes,Hernandez,Gaspranni,Quiles and co.Peut être considéré comme une chimioprévention

*Comparaison entre Miel Malaisie Tualang et Miel Manuka sur cellule cancer mammaire :accroit la protéine apoptose Apaf1,Caspase 9,IFN Gamma,INFGR1,P53

Evid Based Compl Alernat Med 2017 Ahmed,Sulaiman,Othman.

*Rhinosinusite chronique

Soluté salin comparé à solution de miel manuka:pas de différence statistique mais meilleurs résultats si assoçiation avec antibiotique et stéroide et meilleur résultat avec germe gram négatif/Avril 2017/Lee,Humphay,Purcell

 

 

MISE EN GARDE SUR L’ACTIVITE ANTI-CANCEREUSE MAMMAIRE

Dans Evidence Based Compl Alternat Med Vol 2017(2017) Art ID 5904361 Publié en Avril 2017 les auteurs/Safrai Ahmed,Siti Amrah Sulaiman,Nor Hyati Othman ont mis mis en evidence dans le cancer du SEIN ,l’action antitumorale,anti-proliferatif,antiApoptotique,anti-mutagene des Miels TUALANG et MANUKA.ces actions expérimentales sont multifocales :immunologique,activation des protéines Proapoptotiques   de Caspase 9,ApFa1,IFGR1,IFAlpha,dérégulation des protéines antiapoptotiques Bcl-xl,TNFalpha,COX 2 ,E2,et ESR1

Il apparait que ces deux miels seraient des compléments agissant en synergie avec les traitement standardisés,pour l’instant les résultats de laboratoire et,experimentaux animaux , tests précliniques ne permettent pas d’engager une procédure thérapeutique,rendant prématuré cette voie alternative oncologique.

Retour