Parasites et Plantes du SAHEL

43559297_1996433527046596_6650884298125606912_n

Les Plantes anti-parasitaires du Sahel

La médecine JUJU ou traditionnelle est incomparable,mais ,il est constaté que les connaissances traditionnelles s’amenuisent,les Tradi-Praticiens vieillissant,il est dit qu’un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle.L’encadrement a été heureusement anticipé par les facultés de pharmacies nationales et coopérations techniques avec l’ORSTOM ou l’INSERM.Malgré,les effets et résultats incontestables des pratiques locales,une mise en garde s’impose à tout voyageur:s’informer auprès des professionnels de santé,organismes agréés médicaux type Institut Pasteur,certaines pathologies demeurent sévères comme le paludisme , les maitres-mots sont hygiène (particulièrement l’eau)et traitement préventif.

09-08-11-12-54-34-AP-ADS

Principales publications:

ADAM.1977

Adjanohnou.ORSTM.1977

BURKILL;de 1985 à2000

Dalziel.1936

Watt.Breyer-Brandwijk.1962

Flore du Sénégal(1957et 1967)Berthaut

Goarnisson et Blanc(1966):Guide médical Africain

Kerharo et Bouquet,Plantes de Cote d’Ivoire-Burkina(1950)

Environnement Africain,Fev.1984.Dakar.Sénégal09-08-07-15-20-52-FR-Kruger-Park 2776x1851

GENTILLINI.Médecine Tropicale.1977

 

LE PALUDISME

Conjugué à la tuberculose et l’épidémie du SiDA,l’impact de mortalité enfantine est loin d’être anecdotique.La phytothérapie a permis une avancée considérable  quand on connait le caractère redoutable de l’accès palustre du Plasmodium Falcifarum.

Sur 229 plantes actives dans le paludisme,30 % viennent de Madagascar

1)ARTEMISIA ;ARTEMISIA ANNUA

Dont les effets ont été étudiés en Chine demeure le chef de file par ses composants tel l’Artémisine équivalent à la nivaquine ,fait chuter la parasitémie mais de façon limitée,l’Arthemer est efficace sur les accès simples.Des composants mixtes ont été mis sur le marché depuis 2008:Artenusate+Amodiaquine et Arthemer+Lumefrantine.

Les derniers 8 essais(Quotidien du médecin du 21/03/2011)ont permis de confirmer efficacité de l’Artemisia et protection considérable des enfants avec chute de la mortalité infantile

2)AZADiRACHTA ou Neem

Méliacée importée d’Inde,les feuilles sont considérées traditionnellement comme antipaludique.De l’huile,avec son composant l’Arzarichitine dont on connait une action anti-insecticide et s’oppose au developpement larvaire du moustique vecteur du paludisme.

3)CASSIA TORA ou CASSE FETIDE ou QUASSIA des Créoles

Huit  feuilles dans un litre d’eau ,sont antipaludiques,dû au composant la Simakalactone.D

Plante brevetée.

4)STRYCHOPPSIS THOUARSI

De cette menispermacée,l’agent Trazopsine agit sur la multiplication hépatique du Plasmdodium,promis à un bel avenir.

5)Composition donnée au Burkina-Fasso5(source Cesar de la Pradilla;1978),assoçiant

*CASSIA OCCIDENTALIS

*LIPPIA CHEVALIERI

*SPILANTHES OLERACEA ;

-en sachet undidose de 10 g :deux fois par jour pendant 4 jours,un sachet le soir le 3ème jour

-ou multidose de 30 g

sahel

 

Il est plaisant d’être un “routard sympa  et  ouvert au monde”,mais certaines pathologies nécessitent une prudence élémentaire,même s’il est décrit des références d’efficacité phytothérapique,surtout s’il est question d’amibiase,trichocéphalose ou shigellose.Des traitements modernes sont apparus et doivent poser le principe essentiel de précautions et de s’assurer que le diagnostic soit bien formulé,afin d’éviter retards d’induction thérapeutiques et des accidents regrettables dus à l’évolution naturelle de la maladie.

AMIBIASE

Fréquente en zone tropicale,par le protozoaire pathogène:Entamobea Histolytica,la maladie de mains sales,défaut d’hygiène,aliments et eau souillés,le péril fécal type.La prévention et les traitements modernes ont fait oublier ce fléau connu des anciens coloniaux avec ses complications et l’amibiase colique chronique et le recours aux cures thermales

baobab

Plusieurs plantes sont proposées

1)EUPHORBIA HIRTA/Euphorbiacée

Herbe anuelle à inflorescences poilus et grand poils jaunes d’or,la plus citée

Contient;pigments flavoniques,sucres,résines,acide malique et tartrite,tanin,Saponosides

Donnée en poudre de plante sèche pour 2 litre d’eau

posologie:

*1/2 litre en 3 prises le 1er jour,puis,1/4 2ème et 3 ème jour,arrêt au 4 et 5 ème jour;6ème jour 1/2 litre en 3 prises,7 et 8ème jour 1/4 de litre en 3 prises

*ou 10 g avec 1/2 litre d’eau,en 3 fois jusqu’à disparition des symtômes

Risques:nausées et vomissements

Biblio:Environnement Africain(fev.84).Cesar de la Pradilla(1978).

Pharmacologie sur 209 observations:Debaille et Petard(1953),Ridet et Chartol(1964),Martin(1964)

2)ADANSONIA DIGITATA/Baobab,pain de Singe/BombacéeFleur de Baobab BrésilFleur de Baobab

La coque du fruit est cassée,malaxage du contenu(en éliminant graines rouges et fibres rougeatres).on donne la pulpe farineuse

Chimie:eau,protéines,lipides,glucides,cellulose,Calcium,Fer,votamine C,Thiamine,Riboflavine,Niacine,sucres réducteurs,matières peptiques,amino-acides,acide tartrique et malique

*Pharmacologie;Bally(1930)Sallet,Vincent,Seco(1946)Brygoo(1946),Paris(1951)

*Robineau,Wone,De Lauture(1979)Cesar de la Pradilla(1978)

 

 

Indications:

*Diarrhées de l’enfant de 1/4 à 1/2 litre par jour jusqu’à l’arrêt de la diarrhée.le traitement doit être court et doit être revu au deuxième jour si persistances des symptômes.

*Il est proposé au Burkina Fasso 10 cuillères d’exsudat du fruit dans 100g d’Euphorbia sec dans un litre d’eau:plutôt donnée dans les colopathies chroniques et diarrhées modérées.Doses:trois cuillères à soupe par jour,moins chez l’enfant

sahel

3)OCINUM BASILICUM,Basilic,Labiée

Donnée à 15 g pour un litre d’eau,pour les digestions difficiles et ballonements;3 tasses par jour en fin de repas

Chimie:Oetragol,eugénol,linalol,cineol,pinène,alcaloïde,Saponoside,Stérol,triterpènes

Bibiographie:Robineau,Wone et de Lauture(1979)Cadeac et Meunier

4)VERNONIA KOTSCHYANA

Posologie:en sachet de racine en  poudre,5 g dans un demi-verre d’eau 3 fois par jour pendant 15 jours

Indications:Gastrites,lenteurs digestives,Ulcus gastriques,colopathies

DYSENTERIE A SHIGELLE

Transmise par l’eau ou aliments souillés,les mouches.Peut être grave.Avis médical indispensable pour ses diarrhées profuses et fréquentes.

Au Burkina Fasso est proposé une préparation assoçiant:

*MAIS,ZEA MAIS

-Axe central de l’épi vieux de un an,broyé et calciné

*PIMENT DE CAYENNE,CAPSICUM FRUTESCENS

Fruits secs réduits en poudre

Le tout mélangé en obtenant un gout peu piquant,un peu de sel.Le tout deux pincées délayées dans de l’eau tiède pendant 2 ou 3 jours

La plante réputée contre les shigelloses:

*BRIDELIA FERRUGINEA,une Euphorbiacée(appelée Saguä)

*Ecorce des tiges utilisées:pour 44 kg,utilser 110 g d’écorce sèche. dans un litre d’eau bouillie,la décoction de 1/2 litre est prise en boisson sucrée car amère et en lavement

LAMBLIASE OU GIARDIASE

Parasite de l’intestin grèle,maladie des mains sales,eau et aliments souillées.Il se multilie dans l’intestin et pêut pénéter les voies hépatiques .On associe deux plantes:

*PSIDIUM GUAJAVA;GOYAVIER:les feuilles sont utilisées

*CYMBOPOGON SCHOENANTHUS;Graminée,appelée nangulé:On utilise les bases enflées des tiges avec leur racine.

Préparation:

-Un décocté des deux plantes de 2 poignées.a prendre pendant 3 jours,matin et soir

-Un sirop d’une longue décoction:2 cuillères à soupe matin et soir pour l’adulte,la moitié pour l’enfant pendant 3 jours,voir plus si nécéssaire.

ANKYLOSTOMIASE

Encore un péril fécal,les larves du ver passent par la peau des chevilles(donc portez des chaussures)devient hôte définitif sur le duodénum avec gastralgies et hémorragie,frequence en milieu scolaire(D’après Gentillini).

Deux plantes sont proposées:

1)CHENOPODIUM AMBROSIOIDES,Thé du Mexique,herbe à ver,Chénopodiacée

Toxicité neurologique reconnue,dangereuse

Chimie:Ascaridol,carbures terpéniques,saponoside,protéines,huile,amidon,acide férulique et vanillinique

Contre-Indications:Enfant,Femme enceinte et allaitante

Réactions secondaires:Vertiges,vomissements,céphalées

Posologie:180 cc(1/6 de litre) le matin en dose unique,préparé à partir de 20 g de fleurs et feuilles infusées,décantées et filtrées,accompagné d’un purgatif salin ou huileux

Cette indication divulguée nécéssiterait un encadrement sévère,Le Chenopodium demeure extrémement toxique,voire cause de décès,son identification doit être sans cesse précisée et ne pas se fier à des indications  du Chenopodium à ce jour dépassée.

2)TRICHILTA EMETICA(Sula Finza),Méliacée

Posologie:10 g pour 37 kg  chez l’enfant de feuilles ou tiges feuillées seules,voire racine,macérées et adminsitreé en lavement.20 à 30 g chez l’adulte.

OXYUROSE

Toujours maladie des mains sales

L’AIL est bien sûr une référence mondiale

Deux plantes locales

CALOTROPIS PROCEA,

Pomme de Sodome,Fogofoko,Asclepiadacée.

Posologie:Feuilles vertes,deux feuilles grandes comme la main pour une personne.préparation en lavement à dose variable de 50 à 100ml

CELOSIA TRIGYNA,(Sugu Be Ligidi)Amarantacée

50 g de plante verte par personne le soir,puis macéré de 100 à 200ml selon le poids,le matin à jeun(Keraho et Traoré)

ASCARIDIOSE

Péril fécal,incidents digestifs souvent bruyants de type chirugical et allergique

Trois plantes proposées:

1)ZIZIPHUS MAURITANIA,Jujubier,(ntomono)

Posologie:racines de 200 g racines vertes ou 150g de racine sèche

2)COLOCASIA ESCULENTA,COLOCASSE,Kuruba,Aracée

posologie:tubercule 40g ,cuites le soir,donnés le matin à jeun

Incidents:diarrhées.

3)PARKIA BIGLOBOSA,Mimosa pourpre,Arbre à farine(nété)Mimosacée

Posologie: SIX feuilles fraiches et tendres(70 à 80 g),pilées et bues le matin,avec purgation deux heures après.

MYCOSES CUTANEES

Bien sûr favorisée par transpiration et défaut d’hygiène.

Quatre plantes sont proposées:

1)MITRACARPUS SCABER(Kuguru)Rubiacée

-On emploi les tiges feuillées vertes,se frotter directement le soir.

2)BORASSUS AETHIOPUM,Ronier,Sébé

Partie utilisée;épis du pied mâle séchés débités en morceaux et calcinés,pommade faite avec du beurre de karité

3)CELTIS INTEGRIFOLIA,Micocoulier africain,Kamina,Ulmacée,écorce calcinée réduite en pâte

L’écorce est utilisée

4)CALOTROPIS PROCEA(voir oxyure)

La sève des feuilles peut être utilisée dans la teigne du cuir chevelu.

Nous éviterons d’aborder de la trichocéphalose ou de la filaire de Médine ou de Bancroft,estimant qu’en l’absence de traitement comparé,l’attitude moderne thérapeutique et de prévention alimentaire drastique demeurent la réponse possible

 

Nous recommandons encore une très grande prudence surtout lors de voyage improvisé ou court insuffisament préparé,renseignez-vous aupès des organismes de tutelles médicalisés et accessibles à tous.

 

09-08-07-12-31-05-AP-ADS

 

 

Retour