Régulation Ovarienne,Testiculaire et Phytothérapie

      LA REGULATION OESTRO-PROGESTATIVE OVARIENNE ET TESTICULAIRE

A la lumière des accidents publiés en 2013 sur la pilule de troisième génération,il semble légitime de revoir la régulation complexe Ovarienne et Hypophysaire de la Contraception.Si la contraception représente libération féminine et contrôle médical des naissances,il n’en demeure pas moins que le contexte d’encadrement médical doit d’être acquis et  pérénnisé.De plus,les problèmes sont pas aussi simples que l’on veut bien l’entendre sur:6 millions d’Ovocytes formés à l’embryogénèse,ils restent 400.0000 ovocytes entre la puberté et la ménopause ,et seuls 400 à 450 sont prêts à une éventuelle fécondation..

douce resistance

Dans le Monde du 16 janvier 2013,,Jean de Kervadoué et Didier Sicard posent le problème en terme de données de santé publique,et”en France,”quand un médicament est prescrit ,il est pratiquement toujours délivré,que la  prescription soit ou non approprié.” et  que se pose la culture de santé publique et mécanisme de contrôle mis en place aux USA et Grande Bretagne .Cette notion n’est pas d’ailleurs limitée aux médicaments ;puisque l’Ergotamine,reconnue potentiellement  toxique ( Fibrose rétropéritonéale) a été déremboursée en decembre 2012 mais toujours en vente libre.Cette indaquation  épidémoilogique est décrite dans le Figaro du 15 janvier 2013(Anna Jouan):Plus de neuf acidents sur dix ne sont pas déclarés,le Figaro s’est procuré une étude sur 800.0000 personnes,avec un chiffre de 47  accidents liés à la prise de la pilule en 14 ans (Embolies pulmonaires,thromboses veineuses profondes,accidents vasculaires cérébraux,dont 2 décès).Sur les 47 accidents seuls 6% ont été déclarées.il apparait une disparité dans les exigences de la prévention.une seule base de donnéees des hospitalisées par accidents liés à la pilule  est acessible,tenue par l’Etat et non par la sécurité sociale.Il faut se souvenir que la pilule est commercialisée depuis les années 1960,et rendue légale le 29/décembre 1967 (Loi Neuwirth ).Le Monde du 17 /01/2013  fait part d’une certaines paniques chez les utilisatrices,l’Express du 15/01/2013  évoque la défense des prescriptions des pilules de 3 ème génération (Pr Nissand ),alors que le Pr Kuttern dans le Figaro du 15/01/2013 a fait part d’alertes dès les années 1990.

Il apparait que l’hormologie est une discipline difficile nécessitant une intensification d’informations  d’enseignements médicaux  et scientifiques mals ,il n’en demeure pas moins que l’apport positif   est indiscutable des pilules dans la prévention des cancers de l’ovaire,utérus et protection des grosssesses.Il apparait naturellement toujours les mêmes dilemmes  Bénéfices-Risques,dans tous les cas ceux de la pilule doivent être constamment rappelés,le choix de la contraception n’est pas un effet de mode ou de commodité mais répond à des critères d’inclusions,du passé ,antécédents de la patiente, et le choix q’une pilule conditionne un acte de  prescription nécessitant un encadrement médical,d’autant que les incidents thrombotiques sont connus  depuis les premières pilules ,oestro-progestatives  devenues   plus synthètiques (dérivés de l’oestradiol et progestérone),pour diminuer les doses d’hormones et leurs incidents.L’éthique doit donc privilégier encadrement médical et connaissances  partagées des risques communs à toute thérapeutique,en sachant que globalement les molécules de synthèse oestro-progestative ont un métabolisme ralenti permettant leur éfficacité contraceptive mais ces molécules s’accumulent dans le foie lieu de Synthèse des facteurs de coagulation d’oû implications dans les thromboses.La procédure doit  donc rester dans champ médical  oû dialogues et échanges des connaissances doit être la rêgle.

Planche de DE VINCI

Il faut donc  essayer de préciser :

1)Rappeler les rêgles élémentaires d’exclusions et de surveillance de la Pilule

2)Contours de l’hormonogie sexuelle masculine et féminine

3)Les nouveautés en phytothérapie permettant un contraception  verte,en cas de contre-indication formelle des pilules.  Des Nouveautés sont prévisibles .

Les Rêgle élémentaires de surveillance des contraceptifs et évaluation des Risques

a)Avant 35 ans;

*Antécédents thrombo-emboliques

*Antécédents vasculaires famliaux

*Tabac:risque  vasculaire accru avec 15 cigarettes /jour ou plus

*Obésité

*Hypertension Artérielle

*Hyperglycémie et hypercholestérolémie

Naturellement,patch ou implantation brachiale contraceptifs voire pilules du lendemain exposent aux mêmes risqueS trhombotiques.Il faudra alors privilégier préservatif,diaphragme,gel spermicide,stérilet  et phytothérapie

b)Après 35 ans

Pillules et tabac multiplient les ratio d’infarctus du myocarde par 3, accidents vasculaires par 3,4, imposant une attitude plus rigoureuse,contraceptions mécaniques déjà cités et phytothérapie .La protection hormonale et surveillance des étas pré ou cancéreux sont du domaine médical    

de vinci

La Régulation de la fonction Reproductrice en 2013   

C’est une régulation-commnunications entre les appareils sexuels masculin et féminin et Régulations neuro-hormonales hypothalamiques et hypohysaire.il doit être entendu que les principes hormonaux énoncés et leurs possibles applications thérapeutiques ne sont pas simples ou définitivement acquis,chacun connait la particulière difficulté de traiter les stérilités et maintenant grossesses demandées tardives à risques potentiels.

Si on peut définir les contextes de facteurs de risque de la contraception,on ne pêut pas passer sous silence le déclin de la fertilité,tout au moins dans les pays dévellopés(Archives OMS,BEH,02/2012;Human REpred.2005) ,non seulement les grossesses tardives sont à prendre en compte,mais surtout le déclin de 50 % de la Spermatogénèse en 50 ans dont on a établi les facteurs dététerminant

1)Age (ovulation ou non,oligospermie,anomalies génétiques)

2)Tabac,Alcool

3)Obésité

5)Stress

4)MST

5)Surmenage et sport intensif

De VINCI

                                  Regulation chez l’homme

La TESTOSTERONE a une action permanente sur la Spermatogénèse.

1)La Testostérone est secrétée par les cellules de Lyedig testiculaires,elle est responsable:

a)des caractères sexuels primaires pendant l’embryogénèse

b)des caractères sexuuels secondaires au moment de la puberté

2)Le contrôle de sécrétion de la Testostérone passe par l’axe gonadotrope ,Hypothalamo-Hypophysaire,qui secrête une neurohormone,un gonadolibérine,GnRH.Le  Gn RH passe de  l’hypothalamus à l’Antéhypohyse par la tige Hypophysaire qui libère FSH (Folliculo-Stimulante) et LH (Luténéisante)

*La FSH:Stimule la Spermatogènése et active la Testostérone

*La LH stimule la sécrétion des cellules de  Leydig testiculaire

Ainsi,il est capital de connaitre cette régulation gonadotrophique testiculaire FSH et LH,car ces deux hormones hypophysaires et leur stimulation par plantes sont souvent décrites comme une exclusivité féminine.D’autre part,ces phénomènes sont régulés par un phénomène dit de Retro-Feeback ou Rétro-contrôle négatif:si le taux de testostérone st élevé,l’activité hypothalamique baisse,à l’inverse une testostérone basse entraine une négativation du rétro-contrôle négatif.D’autre part les structures hormomosécrétantes de l’homme sont permanentes,alors qu’elles sont variables chez

Planche anatomiquela femme

                              REGULATION CHEZ LA FEMME

Cycle de la Femme

                              REGULATION OVARIENNE

Le cycle ovarien,en moyenne de 28 jours, évolue en 2 phases séparées par l’ovulation (14 ème jour):

1)Phase Folliculaire (croissance folliculaire) avec prolifération épithéliale utérine

2)Phase Lutéale du Corps jaune,fonctions et disparition en fonction de la fécondité,avec secrétoin utérine

Sans dosage sanguin,on peut suivre ces phénomènes par la prise de température au réveil dès le premier jour des rêgles:première phase en plateau température variable entre 36/8 36/9 ou 37,avec un décrochage au 14 ème jour et température en plateau oscillant ,cette courbe n’est qu’une approche clinique  permettant de  supposer la survenue d’une ovulation

*La Phase Folliculaire avec secrétion d’oetrogène avec prolifération de l’endomêtre ,le taux d’oestrogène est rapidie

*Cycle de la glaire cervicale:Sérrée dans la première partie,fluide dans la second cycle:la perméabilité cervicale est sous dépendance hormonale.:sécrétion oestrogéno-dépendante,sous progestérone l’abondance de la glaire diminue

*Phase Lutéale par la thèque et cellules du Corps jaune:sécrétion d’oestrogène et progestérone,la  progestérone renforce l’action des oestrogènes sur la muqueuse utérine

*S’il n’y a pas de fécondation:chute des oestrogènes et progestérone.

                             REGULATION HYPOTHALAMIQUE

anatomie de l'encephale

La Gn RH stimule FSH et LH

*FSH:Stimule la croissance folliculaire donc l’oestrogénèse

*Le Follicule mature:pic de LH déclenchant l’ovulation

*Si ovocyte présent,migre dans le pavillon de la trompe utérine,le reste du corps jaune sécréte toujours de la progestérone

*Les varitaions des hormones hypophysaires et hormones ovariennes excerce un retro-feed-back hypothalamique :négatif au début du cycle,puis les oestrogénes augmentent progressivement.Vers le 13 ème valeur de seuil des oestrogènes,rétrocontrôle positif.La FSH et surtout LH augmente,décharge ovulante.Pendant la phase lutéale,progestérone et ostrogènes (du corps jaune)excercent un retrocontrôle négatif en fréinant la sécrétion de FSH et LH.En fin de cycle sans fécondation,chute des oestrogénes et progestérone avec retrocontrôle négatif avec augmentation des hormones gondaotropes,d’oû recrutement de follicules pour maturation.

EN RESUME:

*La maturation des follicules est sous la dépendance de FSH,s’élevant avant les rêgles et diminuant à l’ovulation

*Ovulation:Pic d’Oestradiol et de LH,et élévation modérée de FSH

*Ovulation:chute d’Oestradiol

*Sécrétion de Progestérone après le début du pic LH

*Taux croissant de Progestérone après l’ovulation(rétrocontrôle négatif sur LH)

*Phase post-Ovulatoire:transformation lutéinique de la la granulosa,entrainé par le taux de LH

*Phase Lutéale:sécrétion importante de progestérone et oestrogène

REGULATIONS HORMONALES PHYTOTHERAPIQUES et CLASSIFICATION

                  1)ACTION TESTOTERONIQUE STIMULANTE

ginseng

*AUNEE

*ALCHEMILLE

*ASPARAGUS ADENSCENS

*ASTRACANTHA LONGIFOLIA

*CITRON

*ELEUTHEROCOQUE

*GINSENG

*MUCANIA PUERENS

*SARIETTE

*SALSEPAREILLE

*SOUCI

*TRIBULUS TERERESTRE

*WITHANIA SOMNIFERA

            2)PLANTES AUGMENTANT LA CONCENTRATION EN SPERMATOZOIDES

ananas

Selon la tradition Indienne souvent traiter dans le chapitre stérilité

*AMANDE

*ANANAS

*ASLERACNTA LONGIFOLIA

*ASPARAGUS RECEMOSA

*BIDENS PILOSA

*CAROUBIER

*CORDYCEPS

*CUMIN NOIR

*GRAINES DE COURGE

*ELEUTHEOCOQUE

*GINSENG

*GOYAVE

*MUCANIA PURERANNA

*NARDOSTACHYS

*PUERIA TUBROSA

 

 

*TRIBULUS TERRESTRIS

*SIDA CORDIFOLIA

*WITHANIA

                                  3)Action OESTROGENIQUE

A)INHIBITEURS des OESTROGENES

*GATILLIER

*GREMIL

*CUMIN

B)STIMULANTS OETROGENIQUES

angelique

*ANGELIQUE

*AUNEE

*ACTEE

*ARMOISE

*CAJEPUT

*CARVI

*CYPRES

*GRENADIER

*LAVANDE

*LUZERNE

*LIERRE

*LIVECHE

*MOURON ROUGE

*POMMIER

*REGLISSE

*TREFLE ROUGE

*SOJA

*SOUCI

*SAULE

*SAUGE

C)HUILES ESSENTIELLES STIMULANTES OVARIENNES

*CYPRES

*ANGELIQUE

*PIN

*PERSIL

*SAUGE

*HYSOPE

*THYM

*ROMARIN

                          4)ACTION PROGESTATIVE

Sauge

A)STIMULANTES PROGESTATIVES

*ALCHEMILLE

*AGRIPAUME

*PEPIN de POMMIER

*GATTILIER

*SAUGE

*VERVEINE

*IF

CANTELLA

B)HUILES ESSENTIELLES STIMULANTES PROGESTATIVES

*SARIETTE

*GERANIUM

*SAUGE

*THYM

HYSOPE

               5)ACTION GONADOTHROPE HYPOTHALAMIQUE               

A)ACTION ANTI-PROLACTINE

Pervenche

La PROLACTINE est hormone hypohysaire dont les pôles d’action sont Testiculairee,Ovarien,Utérin.Un excès de prolactine est un frein à la conception

*ANIS VERT

*ANETH

*CARVI

*CERFEUIL

*CUMIN

*ERGOT DE SEIGLE

*FRAISIER

*MENTHE

*MILLEPERTUIS

*MELISSE

*PERSIL

*PERVENCHE

*PIMPRENELLE

B)REGULATEUR DE L’ANTE-HYPOPHYSE

Prele

*AUNEE

*PRÊLE

*FENOUIL

*FUCUS

*GATTILIER

*GIROFLE

*GINGEMBRE

*GINSENG

*RUBUS

*SAFRAN

C) REGULATEUR LH

*AUNEE

*ALCHEMILLE

*BASILIC

*FUCUS

*GINGEMBRE

*LYCIET

*LUZERNE

*MATRICAIRE

*PLANTAIN

*POMMIER

*REGLISSE

*SALSEPAREILLE

*RUBUS

C)STIMULANT FSH

*AUNEE

*AVOINE

*FENUGREC

*FUCUS

*GALEGA

*GINGEMBRE

*HOUBLON

*MATRICAIRE

*MELILOT

*PLANTAIN

*SAUGE

D)REGULATEUR FSH/LH

*GREMIL

*BUSSEROLE

*BOURRACHE

*CONSOUDE

*PULMONAIRE

E)STIMULATEUR HYPOTHALAMIQUE

*CAFE

*THE

*GENIEVRE

*GINSENG

*SARIETTE

F)INHIBITEUR GLOBAL DE L’HYPOPHYSE et HYPOTHALAMIQUE

*ANGELIQUE

*ESCHOLTZIA

*GREMIL

*BOURRACHE (toxique)

*CONSOUDE (toxique)

*PASSIFLORE

*VALERIANE

6 )LA REGULATION HORMONALE REPRODUCTIVE par le ZINC ET VITAMINE B6

A)LA VITAMINE B6

D’apport exogéne de 1,5-5 mgr/jour est un cofacteur du métabolisme des Acides Aminés,Protéine,absorbé par les globules Rouges,intervenant dans les phénomènes immunitaires et des neurotransmetteurs Dopamine,Sérotonine,Acide Gamma-Amiobutiryque.Elle est  interdépendante avec le Magnésium et l’absorption de la vitamine B12.La vitamine B6 est donc souvent associée au Magnésium  ou l’ONAGRE

Sa carence se retrouve surtout chez le vieillard et l’alcoolique.On considère qu’un apport  supplémentaire normal journalier est de  5 mgr /j.

Son apport dans la régulation hormonale fémine est relativement ancien,relaté par Sharaf et Gomma(1972)oû il est question d’action Progestérone-like de la vitamine B6 mais sans les effets escomptés  induits par la progestérone.Peu d’essais ont été pratiqués en cas de taux bas de progestérone  dans l’espoir de gestation avec de la vitamine B6 50 à 100mgr pendant tout le cycle.Les seuls éléments trouvés étant des dosages de 200 à 800 mgr /j dont les effets font baisser la Prolactine et Oestrogène et augmenter la Progestérone.25 études ont été pratiquées sur le syndrôme pré-menstruel,( 1999 ),sans qu’une action tangible de la vitamine B6 soit démontréé.Seules des études de 1995/2003/2004 ont vérifié que 10 à 30mgr/j de vitamine diminuaient les nausées de grossesse.

la femme

Principaux aliments riches en VITAMINE B6

Viandes,Choux-Fleur,Epinard,Cresson,Banane,Pomme de Terre

Interactions médicamenteuses:contraceptif,isoniazide,pénicillamine.

B)LE ZINC

Le zinc intervient sur la spermatogénèse,la croissance.Son apport journalier est de 15 mgr/j.Il est souvent associé au Cuivre er Fer.

La carence en Zinc augmente la durée du cycle féminin   

Apport en ZINC phytotherapique:

Tournesol

*AVOINE

*AMANDE

*CACAHUETTE

*FENUGREC

*FEVE

*LENTILLE

*POMME

*TOURNESOL 

LES MODELES THERAPEUTIQUES VERTS HORMONAUX  et MISES EN GARDE
                                             La plupart  des indications aborives ou contraceptives révélés par la tradition se révèlent dans l’ ensemble TOXIQUES et en particulier plantes Abortives,ce problème de société et éthique justifie un encadrement médical et en ce qui concerne l’accès aux plantes Abortives ne peut donc être acceptée en terme d’alternative possible.Le peu de plantes  restantes ayant cette  possible action n’a pas soulever un enthousaisme débordant.Elles doivent toutefois être citées,encadrées et incitent à la prudence et leur interdiction

                                       Les PLANTES ABORTIVES

Crocus Sativa

Les plantes toxiques sont suivies par  Tox, et plantes surlignées justifiant compléments d’études.

*Abrus Precatorius:Tox

*Alchillea Millefolium

*Adhatada Vasica:Tox

*Aloes Barbadensis

*Ananas Commosus

*Apocynum Cannabinum:Tox

*Artemisia:Tox par son huile essentielle cérébrotoxique

*Carica Papaya

*Camaranthus Roseus:Tox;cytotoxité (application cancer)

*Citrulus Coloquinthus:Tox

*Crocus Sativus

*Daphnee Mezream :Tox

*Foeniculum Vulgare:Tox par son HE seule

*Gloriosa Supberba ;source inductrielle de Colchicine:Tox

*Gossipium:le coton provoque azoopermie définitive,utilisation  anti-nidification à préciser:Tox

*Hedeima Pulgiodes:contient une huile essentielle à la menthe varité Plugenuim:Tox

*Jatropa Curcas:Tox

*Juniperus

*Laurus Nobilis

*Ledum Palustre:Tox

*Melia Azadrarictcha,le NEEM

*Momordica Charantia:Tox

*Myristica Fragens:HE hallucinogène:Tox

*Peganuim Harmala:Tox

*Pimpinella Anisum

*Piper Nigrum

*Ruta Graveolens:Tox

*Senecio Aureus:Tox

*Strychnos:Tox

*Tanacetum Parthenium

*Tevethia Peruviana :Tox

*Veratrum Viride:Tox

*Wthinania Somnifera

Aloes

                                              PLANTES CONTRACEPTIVES     

*Abrus Precatorius :Tox

*Alclillea Millefolium

*Apocynum Androsemilolium

*Agremonia Mexicana:Tox

*Ariseam Tripppihum

*Asclepias Syriaca

*Candophyllum Thalictoïdes

*Cicuta Maculata:Tox

*Cincoha

*Curcuma longa

*Coleus

*Consoude pour mémoire

*Diffenbedia:tox

*Dioscorea Composita

*Geranium Maculatum

*Gosssypum:tox

*Hedera Helix

*Hyocyanus Niger:Tox

*Jatropa Curcas:Tox

*Lawsonia Inersis

* Panax Ginseng  

*Ricinus Communis:Tox

*Rosemarinus oof

*Sclerocaya Caffra

*Trigonella

*Withania somnifera  

gr

                                 Nouveautés en contraception verte  

La racine du  COTON (études chinoise)provoque azoospermie définitive ,chez la femme empêche la nidificationn si in situ vaginal (études indiennes)comme il est pratiqué avec le Neem ou Arzarachtica indica  .Deux voies à suivre.Il ne faut escompter aucun effet contraceptif avec le LITHOSPERMUM OFFICINALE.Les seuls éléments disponibles sont ceux d’Amérique du Nord des Améridiens avec le LITHOSPERMUM RUDALAE

Enfin de compte,le problème récurrent est le traitement de la Sterilité et surtout de l’oligospermie

La therapeutique par Daumier

                

 

                        AMENNORHEE,REGLES IRREGULIERES                   

*Actée:toxicité hépatique

*Carotte

*Céleri

*Curcuma Longa

*Gattilier

*Mauve

                                     DOULEURS MENSTRUELLES

*Viburnum Pranifolium

*Angelica Sinensis

*Rubus Idaeus

*Vaccinum Myrtillus

*Vitex Agnus Castus:Gattilier

*Gingembre

*Kava :interdit

                     PREVENTION DES NAUSEES DE  GROSSESSE

Bien qu’il soit dit que le gingembre est une pratique habiiuelle,il n’est pas expllicité une contre-indication ou inocuité .En fait,bien que des plantes sont décrites,la prudence de ne pas donner de plantes  pendant la grossesse doit être la rêgle même,si les études ne l’ont pas formallisée,la toxiciié des plantes sur l’embryogénèse doit  être considérée comme toujours possible.il doit être clair que les plantes citées nécéssitent une vadilation ce qui est loin d’être acquise:

*Ballottte

*Brassica Oleacera

*Citron

*Gingembre

*Menthe

*Prunus Persica

*Rubus Idaeus

                       LES SYMPTOMES DE LA MENOPAUSE ET PLANTES

En particulier,Bouffées de Chaleur,troubles de l’humeurs,douleurs articulaires,lourdeurs de jambe.ici encore se pose le problème de l’apport en ostrogène ou de plante d’action oestrogéne-like.Il faudra toujours tenir compte des atécédant familiaux,cancers traités ou évolutif,cancer du sein:

*Actee

*Angelica Sinensis

*Réglisse

*Soja

*Houblon

*Luzerne :Medcago Sativa

*Trêfle rouge:Trifolium Pratense

*Vitex agnus castus:Gattilier

*Framboisier

Acessoirement:Pommier/Celeri/Dattte,/Fenugrec/Yam/Passion/Grenade/Sassafras

                           HUILES ESSENTIELLES ET MENOPAUSE

*Ocinum Basilicum

*Anthemis Nobilis

*Salvia Sclara

*Rosemaribus officinalis

*Cupressus semperviirens

*Alchillea Ligusta

*Helichrysum Italicum

*Inula Graveolens

                      PLANTES ET SYNDRÔME PRE-MENSTRUEL

*Actee

*ALCHEMILLE

*AVOINE

*ANGELIQUE

*BLE

*HOuBLON

*GERMANDREE

*GATTILIER

*GREMIL

*ONNAGRE

*PASSIFLORE

*SALVIA OFFICINALIS

*SOJA

*ASSOCIATION CLASSIQUE:Huile essentielle seule première partie du cycle avec ou sans ALCHEMILLE,deuxième partie du cycle:Association Gremil et Gattilier

*PRIMPRENELLE

 

                  HUILES ESSENTIELLES ET SYNDRÔME PRE-MENSTRUEL     

*LAVANDULA AUGUSTIFOLIA

*CITRUS AURANTIUM

*MENTHA PIPERATA

*ANTHEMIS NOBILIS

*CUPRESSUS SEMPERVIRENS

*SALVIA OFFICINALIS

*JUNIPERUS COMMUNIS

Toujoiurs penser au effets cumullatifs des huiles essentielles et qui pour la plupart sont Sédatives ,Antiseptiques (antibiotique,Antifungique) Anti-spasmodiques

LA PROBLEMATIQUE DE L’INDUCTION PHYTOTHERAPIQUE DE GROSSESSE

Emile Vernon

Il est est déjà extêmement difficile de traiter par les inducteurs modernes,il est encore plus difficile de faire la part des chose en phytothérapie.bien sûr,une correction d’une oligospermie est toujours possible,sous conditions d’un suivi médical et de principe de réalité et résultats tangibles.

L’hypothèse d’induction chez la femme est aussi problématique avec les inondations de vitamine E,B6 et Zinc;certains proposent Actée en première partie du cycle,Gatillier(progestatif) et Ginseng en seconde partie,au 13 ème l’huile d’Onagre pour activer la glaire cervicale,sans oublier le Yam progestatif,le framboisier pendant tout le cycle ou  depuis la phase lutéale.

Il existe même des associations proposées avec Germes de Blé,Aunée ,Yam,sans élément justificatif ou scientifique.

Des stimulations ovariennes sont décrites :

il est difficile d’énoncer leurs contours thérapeutiques et les essais,ceux sont

*Actée

*Alchemille

*Igname

*Fausse Licorne

*Ginseng

*Gattilier

*Maca du Pérou(Lepidium)

*Pivoine

*Sauge,salvia offf(Plante)

.il est difficile de cautionner de telles méthodes en dehors de tout encadrement médical et surtout de données fiables et incontestables..

L’expérience journalière prouve la grande difficulté du suivi des inductions médicales assistées:,FIV,,Insémination artificielle,CLomid,induction de l’ovulation par hormone HCG.L’infertilité ayant pour cause entre 10 à 20 % l’homme.Il faut considérer que cette pathologie de couples nécéssite surveillance,reprise en main,érradications des éléméments pathogènes(diabète,tabac,alcool),soutien psychologique,bilan hormonal voire endoscopique ou radiologique(échographie/hystéroscopie,/coeloiscopie/assistance robotique,).le chemin est souvent hardue et long  avant de conclure par  une venue d’un  petit être libérateur et salvateur .

.On ne peut donc pas proposer des traitements dont on ne peut définir le cadre.

L’hormonologie sexuelle et gonadique est du domaine médical,l’automédication phythothéraique doit être considérée comme une méthode complémentaire ponctuelle et dans tous les cas éviter la phytothérapie pendant une grossesse évolutive,époque oû tout champ thérapeutique est réduit.

Retour