Renouveau de la Médecine Aztèque

Apport  et Mise au point de la Médecine Aztèque dans la médecine moderne

Il faudra presque 500 ans pour s’écarter du caractère magique ou alléatoire de la médecine Aztèque,le Mexique ayant au moins 3000 espèces médicinales.

Les études du siècle dernier sur le Datura et le Peyotl,ne furent enfin de compte que des comptes rendus fidèles de pratique shamanique:

*Rouhier 1923

*Forster 1953

*Wasson 1980

*Colson  1983

 

*Austin 1988

13528129_732848060152037_1537373600419777872_o

Le TOLOATZIN ou DATURA STRAMONIUM

Le PEYOTL ou LOPHOPHORA WILLIAMSIi,anciennement appelé Peyotl Zacatecensis,Anhalonium willimasii,Echinocactus jounaniasus,appellation laissant la porte ouverte à confusions et dérives.

azteque

La conquète espagnole de la Nouvelle Espagne fit disparaitre l’empire aztèque entre 1519 et 1521,après sa conquète CORTES tenta une assimilation culturelle mais  les sacrifices humains,la notion de dualité du monde de la pensée aztèque, amplifia le conflit culturel et l’incompréhension  avec le pape LEON X,mis en place l’inquisition avec autodafés avec l’envoi sur place de franscicains et dominicains zélés.Malgré une inquisition à marche forcée et destructions de nombreux écrits,il persista le Badianus Codex de 1552 avec sa version espagnole de 1629.(RIZ de ALACON).SHa Ha Gun(1560-1565) fit une version en langage locale,version NAHUATL,suivi par le Codex Florentine en 1577 et version de 1583 de HERNADEZ,ACOSTA,CRISTOBAL.La première traduction en anglais fut publiée en 1955.

Turbina

En France,le classique DALECHAMP (1550-1615) fait allusion aux plantes de NOUVELLE ESPAGNE.Il y décrit des textes de NICOLAS MONARD,”Traité des simples d’INDIE”,tel l’écorce d’arbre propre aux Catharres,de la Caragna,de la Gomme pour la Goutte,Soufre de Quito,,Liquidambar,Morpion ou Cohyne ou Maraka et Tamaraka,le Perebecenune.Les plantes relèvent surtout  d’usages rapportés et oû les espèces sont décrites de façon approximaive comme le Cohyne,ayant des feuilles comme le laurier et fruits gros comme une citrouille,de figure d’oeuf d’autruche.,le Tacamahaca ressemblant à un peuplier.(pour les “humeurs froides” et “contraint la matrice de retourner à sa place”., ou  la fleur de Mecioacan.

aztèque

Il faudra attendre les années 1980-1985 pour que les servives de santé mexicains fassent le point de la véracité de l’efficacité des plantes aztèques citées,travaux anticipés par TRAVIRO,LOZOYA,HEYDEN,AGUILERA.

ORTIZ MONTTELLANO isola 39 plantes sur 69 plantes citées par Sha Ha Gun, 60% ayant une action effective..Sur 118 propositions proposées 8,5% sont effectives,3,3% sont d’effet incertain.Ces informations ont conduit à une validation de certaines plantes aztèques en 1986 et ceci pour plusieurs raisons:

*Les composants sont insuffisamment étudiés

*L’espèce botanique citée  est incorrecte

*le mode de préparation est inconnue.

*Auquels on peut souligner le coté magique ou ordalique

Ainsi,il a été isolé des plantes validées pour leur action, comme par exemple,entres autres:

*Agave:hémostatique

*Aigremoine:conjonctivite

*Bidens Pilosa:bactériostatique,anti-heminthique,anti-amibienne

*Bixa:diarrhée,fébrifuge

*Casimora:sédative,hypotensive

*Chiramthodendron:impact cardiaque

*Heliantus:rhumatologie,fébrifuge

*Tomentosa:contraceptive

*Plumbago:antibiotique

Ces mises au point permettront d’écarter des thérapeutiques  désuettes voire pratiques potentiellement dangereuses que n’évoque pas l’emploi de terme de traduction difficile parfois rassurant et de placer à sa juste place le renouveau ou réactualisation d’une médecine Aztèque oû apparaissent des pratiques folkloriques  ne permettaient pas d’évaluation. Il ne faut oublier que la pharmacopée en vigueur en 1970 était une copie conforme de celle du XIX ème siècle et oû apparaisent des usages européens (épisode français au Mexique sous Napoléon III ).

Le choix des plantes indigènes sera exposé selon la tradition reconnue et leur réputation thérapeutique confirmées par les recherches modernes .Le choix est donc exaustif sachant qu’il existe près de 5000 espéces au Mexique,classement selon:

*les termes aztèques Nahuatl selon les codex et traductions existantes

codex florentina

*Propriétés thérapeutiques,biologie et extension.Les 14 premières plantes les souvent citées ou référencées  représentent avant tout inovations et pratiques ignorées des conquistarors.Toutefois,dans l’époque moderne ;il est important pour les plantes psychotropes de souligner l’abord descriptiif et expériences constaté mais contesté notamment dans la bibiographie de Castaneda oû se pose la véracité des manipulations shamaniques associant Datura et Champignon muscarinique.(Bourseiller.1998 ).Ce contexte en apparence expérimental ,ordalique mérite un recul et prudence évident,car dangereux.

Peyotl

  • *AUÄCATL. ou PERSEA AMERCICANA
  • *EPÂZOTL ou CHENOPODIUM AMBROSIOIDES
  • *IZTAUHYÂU ou ARTEMISIA espèce Mexicana
  • *PIPITZÂHUAC ou ACOURTIA
  • *CAPULIN ou PRUNUS SEROTINA
  • *TEXÔCOTL ou CRATEAGUS PUESCENS
  • *YOLLOXÔCHITL ou TALAUMU MEXICANA
  • *COCHITZÂPOTL ou CASIMORA EDULIS
  • *CHICÂLOTL ou AGREMONIA MEXICANA
  • *TZOMPANTLI ou ERYTHRINA AMERICANA
  • *CHIHUATLI  ou ZOAPTLE ou MOMENTONOA TOMMENTOSA
  1. *OLOLIUHQUI OU TURBINA CORYMBOSA
  1. *TOLOATZIN  OU DATURA STRAMONIUM
  1. *PÊYOTL  ou LOPHORA WILLIASII

Ces trois dernières étant des psychotropes.

datura

On distingue également d’autres espèces qui ont justifiées un réajustement thérapeutique et biologique

azteque

  • CALANCAPATL  ou SENECIO  VULNERIA
  • CHAKMUK ou RAUWOFIA
  • COSTICPATL ou THALICTRUM HERNADEZLI
  • CUACHALALATE ou JULIANA ASTRINGENS
  • CUACICHIC ou GARYA LAURIFOLIA
  • CUAUTECOMATE  ou CRESCIENTIA ALATA
  • CHILPANXOCHITL ou LOBELIA LAXIFLORA
  • HUIQUILITL ou INDIGOFERA SUFFRUCTICOSA
  • TLEPATL ou PLOMBAGO PULCHELLA
  • MISPATLE ou BUDDLEIA SESSI FLORA
  • NIXTAMALXOCHITL ou RANUNCULUS PETIOLARIS
  • OCOXOCHITL OU DIDYAMAE MEXICANA
  • PEXTO ou BRICJELLIAZ VERONICAEFOLIA
  • PYPITZAHUAC ou PEREZIA ADNATA
  • TEXOTL ou CRATEGUS MEXICANA
  • TEPEACUILOTE ou CORNUS EXCELSA
  • TEPOZAN ou BUDDLEIA CORDATA ou AMERICANA
  • TLACOPAQUE ou ARISTOCHIA MEXICANA
  • TLATANCUYA ou IRESINE CALEA
  • TLAXACAPA ou IPOMEA STANS CAV
  • YOLOCHICHI ou EUPATORIUM COLLINUM
  • ZACATECHICHI ou CALEA ZACATECHCHI

codex florentine

Le choix des plantes reconnues par l’usage aztèque font partie de la pharmacopée mexicaine  et jusqu’aux années 1980 les répertoires étaitent surtout des comptes rendues des usages traditionnels ou rapportés et d’études importantes d’ethonobotaniques et il faut insister que l’accent a été marqué par les pratiques chirugicales dont la trépanation,et l’usages ges plantes hallucinogènes,le texte de réfèrence étant celui de Rouhier.1929″La plante qui fait les yeux émerveillés”

Abord sommaire  bibiographiqe

Izquierdo:Botanique azrèque et notanique mexicaine moderne.1955

Jost Medecina Pré-Cortesiana.1952

Kesley.Pharmacologie du Peyotl1959

Landa.relcion de las cosaï de Yucatan.1566

Lafitau:Moeurs des sauvages Américains comparés aux moeurs des permiers temps.1724

Codex Fejervary-Meyer.Liverpool et Rome.1901

Lozoya Xavier Flora de Mexico 1982

Mac Douglas:ipomea Tricolor.Hallucinogenic Plant. of the Zapotecs .1960

Manzanilla:Préhipanic medecine in Mexico;1956

Nicolas Monardes Historia Medical de nuestras Indias Occodentales.1565

Osmond The ancient Aztec Narcotic.1955

Oviedo.Historia natural de las Indias.1526/1535

Roys:Ethnobotany of Maya

Sahagun;Historia geberal de las cosas de Nueva EspaNa.1829-1830

Steggerda:Remedies for diseases precribed par Maya Indian herb-doctors.1943

Martinez Javier:Thèes sur médecine précolombienne.1934

Martinez Maximo:Las plantas medicinales de Mexico.1959

Surtevant :Bibliographie on Amercina Indian medecine.1962

AUÂCATL

C’est l’avocat dont on connait les quaiités alimentaires riche en Béta sitostérol et acide Gamma butirique(Meynard .1949)).Nombreuse études par Martinez(1928)Sharma(1973)

*Les semences sont données pour les problèmes sexuels masculins et les MST et surtout considérées comme antibiotique:salmonelle,staphylocoque doré,shigelle,colibacille(Valeri.1954) et anti-mycosique,candida albicans

*Semences et feuilles en externe agissent sur l’inflammation et infection

*les feuilles agiraient sur les adéno-carcinomes(Abott.1966)

*L’écorce du fruit est antidysentérique et antiparasitaire intestinale,et agit sur les infections cutanées.

*il est decrit des actions Abortives et Eménagogue  et Anti-Paludiques pour les feuilles

CHAKMUK

La Rawolfia était utilisée par les Indiens contre l’épilepsie et désordres mentaux.on retrouve des indication dans l’ictère,lèpre,rhumatisme,émétique,abortif.Cette panacée est surtout connue pour son action anti-hypertensive utilisée jusqu’en 1975 mais les problèmes d’interactions médicamenteuses,ses réactions secondaires et ses interactions pendant une anesthésie,ont naturellement entrainés l’arrêt de sa commercialisation.de plus,l’ingestion de Rawolfia accidentelle est loin d’être anodine entrainant:hypotension,dépression,convulsion et décès.

rauwolfia

CHILPANXOCHITL

Cette lobélie,Lobelia Laxiflora est Toxique et Narcotique.Elle ne doit pas comme la Jusqiuame,Belladone ou Datura être utilisée

COSTICPATL

Renonculacée,Thalictrum Hernadezili,contient de la berberine.la tradition propose la racine comme diurétique et maladies rénales mais le toxicité des renonculacées et de ses études parcellaires ont concuit à ne pas mettre cette plante en utilisation médicale

EPÂZOTL

Le Chenopodium ou Ansérine vermifuge a un paradoxe:utilisé come légumes,son huile essentielle et graines sont neurotoxiques,signalé par JAMA en 1945(Lehman Guyton)

.Le décrêt du 03/2007 impose une vente de l’huile que par les pharmaciens.La l’huile essentielle est neurotoxiqsue et est formellement interdite chez la femme enceinte et le nourrison (limite que nous serions tentés d’étendre.

L’ascaradiol est actif sur l’Ascaris et le Chenopodium est considéré comme antidysenterique.

Les affections traitées traditionnellement sont nombreuses:asthme,Diarrhée,Anti-Tussif,anti-Rhumatismal,AntiSpamodique,Sudorifique,Diurétique

Mais l’essentiel est de retenir le potentiel dangereux de l’huile de Chénopode:hypotension,troubles neurologiques,vertiges,céphalées,surdité,déprsion générale;,la toxicité revenant surtout à l’Ascaridiol mais aussi Cymène,Camphre,Saponine,LImonème.La toxicité est d’autant plus imporatante si les fonctions rénales sont altérées.

Il existe 24 espèces de Chénopode dont pour mémoire la varité Chenopode Quinoa est utilisée comme antiparasitaire de la pomme de terre.

Bibliographie:Paget(1926)Kosova(1958) Arisawa(1971),Kzuyasu (1978 )Aguilar (1982) Ysunsa (1978)

chenopodium album

IZTAUHYÂTL

L’Artemisia Ludoviciana ou Mexicana est très populaire fleurs et feuilles servent à des boissons digestives.

Elle est Antispamodique,Anticolitique,anti-gastritique et agit sur l’Ascaris par la présence de Santonine.

L’essentiel à retenir est que ses composants sont superposables à ceux de l’Artémisia Absthintum Europréenne donc neurotoxique par son huile essentielle.Les études de toxicité  ont été corroborrées  précocémment:Gonzäles 1889)Armendâriz.1914 et action digestive par le même auteur.postérieiurement,l’action toxique de la Santonine a été confirmée pour ses actions cérébrales,épileptiques,bradycardysante et toxicité de dérivés de la Tuyone antiheminthique et eménagogue.les autres variètés locales type Abronatum contiennent des dérivés coumariniques(Nieeschulz.1969),les variétés Cina et Maritima contiennent de la Santonine anti-helmintique mais toxique(mydriase,vertiges).Les études plus intérressantes ont été faites sur la variété Scoporia :hypotensive et tranquilisante(Thakur.1978)

masque de jade

HUIQUILITlL

L’Anil ou Indigofera Suffructicosa dont la racine est connue en Guyane comme anti-epileptique et traitement de l’ictère.

Les feuilles sont diurétiques,stomachique,purgative,fébrifuge,anti-spamodique.La plante entière est considérée comme un anti-dote contre l’empoisonnement à l’Arsenic ou Mercure.la plante écrasée est un poison de pêche

Le bois a une action androgénique et antibiotique.la tige a une action déprsive sur le système nerveux central,hypotensive,anti-androgéniques et anti-athéromateuse

PIPITZÂHUAC

L’Acoutia de synonyme  Perezia est signalé depuis la conquète espagnole comme fébrifuge,action hépatobiliaire et sa résine du tronc  de 1 à 2  gr  est purgative(Hernandez.1571,Ortega,1852,Hidalgo.1852).ces notions sont reprises par Perez(1890) et Ramirez(1894) introduite au XiX éme siècle dans la pharmacopée à la dose de 3 à 5g /j,contenant de l’acide Pipitzaôique(15 à 25 cg) à action vomiitive et purgative. Cette composée tire son intérêt sur le plan agricole  de repeulpler les terres arides.Les émulsions de la résine sont employées en ophtamologie (Taches Cornéennes  non précisées ).l’essence de fruits a été testée par voie parentérale(dose de 0,05gr )pour immunotismulation contre la tuberculose.Le décocté de feuilles est considérée comme anti-blénorragique.Elle a également une action stimulante de la fibre musculaire lisse intestinale.elle n’intrevient pas sur les parametres biologiques:numération,fonction hépatique et rénale

Acourtia

CALANCAPATLE

Composée,le Sénécio vulneria a été portée aux nues par les conquistadors pour son pouvoir de guérir les blessures:décoction de plante séchée en poudre sur la blessure il était même signalé des guérisons de chancre syphitique,notion qui demeure du champ historique.

OLOLIUHQI

Beaucoup d’inexatitudes planent sur cette Convolvulacée,appelé Turbina ou Rivea Corymbosa dont on utilise les graines pour ses propriétés hallucinatoires de type visuelle,rêve ou transe,pratique de shamanes dont peut douter de leurs connaissances pharmacologiques et surtout des pratiques rituelles incontrolées.La chimie:Ergine,Isoergine,Erometrine,Lysergol lui confèrent  au Turbina ses propriétés hallucinogènes.elle est d’autant plus dangereuse qu’il existe une synergie d’action avec les IMAO,Ephedrine,Amphétamine,Haschich,anti-dépresseurs tricycliques.il est difficile de comprendre ou de tenter d’expliquer les ventes de graines et de leurs promotions

PEYOTL

Champignon sacré hallucinogène,Lophophora Williamsi,a bénéficié de multiples études pharmacologiques,essais scientifiques ou de franc tireur parfois cautionnés par des cercles inspirés par l’exploration de l’âme et l’esprit.Son utilisation en psychiatrie a été fort limitée et dernier essai recencé a été cessé en 1988 en Hollande.Le peyotl doit être considéré comme un hallucinogène puissant et potentiellement dangereux.

TEJOCOTE

Les fruits de cette Rosacée ,Crataegus Mexicana données séchés sont utilisés en décotion pour la toux

TEPEACUILOTE

Cette cornacée,Cornus Excelsa dont la décoction d’écorce est fortifiante et astringente

TEPOZAN

Logoniacée appelée Buddleia cordata ou americana,a des des feuilles qui frottées sentent le camphre.Surtout la racine est utilisée:diurétique,nettoie les plaies.L’effet diurétique est du à un alcaloide,essais pratiqués avec un extrait hydro-alcoolique de 1 à 10 gr ou décoction à 5%

TLACOPAQUE

Aristolchia Mexicana dont la racine est utilisée, mériterait plus d’études approfondies étant donné la toxicité urologique connue des aristolochailes.La tradition la considère comme stimulant,anti-colitiques et anti-névralgie.Une évaluation s’impose.

TLATANCUYA

Cette Amantacée IRESINE CALEA IBANEZ est prise en décoction pour les fièvres tenaces et même le typhus est citée.Ces notions doivent être revues,n’était-elle pas tout simplement uniquemeent fébrifuge voire  peut-être anti-paludique

TOLOACHE

Le Datura Stramonium est connue pour ses utilisations shamniques.Cette Solonacée doit être hors de portée et non prescrite même si la tradition la minimise par son utilisation en cataplasmes antalgiques et antitumoral.Toxité Absolue

TLAXACAPA

Ipomea Stans est psychotrope,l’usage populaire recommandait la racine pour le traitement de la Danse de St Guy et l’Epilepsie.Cette dernière indication a été testée par le Dr J Ugalde dans l’asile “La Cataneda”avec une solution à 10%:epilepsie dite essentielle sans trouble mental.Plante à écarter

YOLOCHICHI

Eupatorium Colinum,cette composée est utile en cas d’ingestion ou dyspepsie atonique

ZACATECHICHI

Composée,Calea Zacarechichi a des feuilles très amères;Décoction de feuilles ,fébrifuge et apéritive

ZOAPATLE ou CIHAPATLE

Cette composée,MONONEA TOMENTOSA est contraceptive mais son composant est instable et ne peut-être transformé en médicament.Surtout elle provoque de fortes contraction utérines,stoppe les hémorragies de post-partum.il est utilisé à 1gr d’extrait ou 4 gr de poudre de feuilles.ZOAPATLE ne doit jamais être pris au cours d’une grossesse:troubles placentaires et d’évacuation foetale

ZAPOTE BLANCO ou IZTACZAPOTL

Cette rutacée,Casimiroa Edulis  a une action hypnotique.5 à 6 graines suffisent pour induire le sommeil.des essais ont été pratiqués avec deux cuillères d’extrait fluide.Les feuilles sont hypotensives

azteque

Retour