Vieillesse Réussie ou Harmonieuse,une nécessité collective

DSC_0011461781_10150721411210491_2004519645_ofondphytob3              Vieillesse Réussie ou Harmonieuse,une obligation collective

Le vieillissement est un processus inévitable,naturel,progressif caractérisé par la baisse des fonctions physiques,changement de l’apparence physique,diminution de certaines capacités cognitives qui en l’abscence de maladie devient sénéscence et perte de rôle social,perte qui est  en fait une définition  que s’est appropriée  les Etats,en un terme fédérateur de cessation défintive des activitées répondant à des normes démographiques et législation,mais dans le contexte actuel,les projets ont pour résultantes ,mise à l’écart,isolement,taxation confiscatoire (selon le journal “l’Opinion de fin juillet 2013),oû l’état de santé se résume à une évaluation de l’allongement de la  durée de vie sans incapacité (selon Insee et Robine:2012)

  • Hommes de 61,9 ans à 78,2 ans
  • Femmes de 63,5 ans à  85 ans
  • 50 % des plus de 50 ans ont des oublis qui ne sont que des troubles attentionnels
  • Mais cet archétype commode sur une période clé de l’âge de 65-70 ans,ne rend pas compte de la précarisation,de la volonté d’autonomie,de l’image positive ou non réadressée par la société, son utilité et sa valorisation ,du concept de fragilisation environnementale( hygiéne,habitat,alimentation) et de maladies  intercurrentes qui pertubent l’équilibre d’une vieillesse en apparence  jusqu’à lors saine.

La possesion de la définition de la vieillesse par la société est évoqué de façon pessimiste par André Gor,dans “Vieillisement”.Janvier 1962/Folio Essais:”Un jour,un adolescent attardé découvre que le chemin qu’il a pris au hasard va devenir irréversible”…”il entre dans l’âge oû on ne se recommence plus;l’âge oû on commence à vieillir;oû il faut accepter de prendre dans la société une place qui vous fera exister comme Autre parmi les Autres.Bien avant un destin biologique,le vieillissement est un destin social”

Les plans dit Marshall sur la Dépendance,plan grand Age,Alzheimer existent bien,les travaux de neurobiologie,neurologie,épidémiologique convergent mais les grands axes directionnels restent à définir pour engager et conclure des actions concertées,dynamiques fondées sur la gestion du capital santé,éducation et ses accès , rétentions de l’information.il existe manifestement un travail immense à terminer et la part des associations,fondations,réseaux sociaux est primordiale souvent dans un élan de bénévolat et Altruisme,la difficulté  étant de se libérer de la logique comptable,d’une hyperspécialisation,de lutter contre la désertification médicale(Quid du Numerus Clausus);la fermeture d’hopitaux de proximité. La demande aux urgences hospitalières est saturée,le moi et l’extérieur s’englue,les  urgences recouvrent 15 % de la population générale,4 consultations sur 10,soient une  hausse de 40 %..Comment dans ce Maeslstrom guider un trouble mnésique qui touche 60,8 % des personnes agées(Dartigue:1997),capacité mnésique dépendant de la Réserve Cognitive permettant de retarder le déclin cognitif (Villeneuve.2007)

Les conditions d’une vie harmonieuse ne sont pas requises quand on sait qu’il y 4 fois plus de veuves que de veufs, qu’à 85 ans  une femme su 2 vit seule (avec un risque accrue d’Alzheimer de 50 %),un homme sur 4 vit seul.

“Entre la veuve d’une année

Et la veuve d’une journée

La différence est grande….

L’une fait fuir les gens,et l’autre a mille Attraits”  Jean de la Fontaine ,Fable VI,21

Il existe donc bien une disparité marquée,en 2010, 855.000 personnes deviennent dépendantes,et à 89 ans 1/3 sont des femmes,1/4 sont des hommes.Ainsi,les conditions requises dites de retraites sont à réexaminer et le journal “les Echos“,en 2013 ,classe les retraités en catégories:

  • Retraite active 24 %
  • Retraite Heureuse 22%
  • Retraite Repos:28%
  • Retraite Repli :12 %
  • Retraite Malheureuse :4%

en fin de compte,que ce soit en terme de longévité ou terminologie catégorielle de retraites,il n’est question que de conceptualisation commode,mais il faut évaluer et exprimer:

  • Le bien -Etre de l’individu physique et mental en l’absence de maladie ou d’infirmité
  • Evaluer le concept de bonne santé variable et Subjectif
  • Placer l’Individu dans son environnement médico-social,La TRIADE de WOOD:

*Déficit d’Organe,

*Incapacité de Fonction motrice (Dépendance) et Cognitive(Autonomie),

*Handicap avec l’environnement (Hygiène,Habitat,Alimentation)

Le but étant d’encadrer le sénoir,pour éviter la dérive du vieillissement (glissement) avec désinvestissement,refuge dans la maladie et son cortège de maternage (facteur de régression),ce qu’écrivait Montaigne dans ses Mémoires II 12-56:”Notre Corps est sujet à tant de continuelles mutations et etoffé  de tant de sortes de ressorts” ou Rousseau dans ses “Confessions”:” …Qu’ayant l’âge que je décline vers la vieillesse,je sens que ces mêmes souvenirs renaissent”.On comprend donc  la nécessité et logique de la Réserve Cognitive a été de tout temps la pierre angulaire d’une vieillesse réussie et dépendant de:

  • Du Niveau d’Education
  • Intervention Sociale
  • Action Sociale
  •          Bortz(2002) souligne la notion de RESERVES FONCTIONNELLES :
  •  1) 100%: Normal  /  Pas de Retentissement
  • 2) 20 à 30 %:  Fragilité  /  Retentissement Inconstant
  • 3)   0%: Defaillance  /  Retentissement constant
  • 2 et 3 sont des fragilités ou Défaillances dûes à un Stress Aigue

Ce STRESS AIGUE doit être souligné par son importance car li touche les tranches d’Age à qui la législation donne l’âge de retraite à 67 ans,tranche qui est censée être encore opérationnelle mais  singulièrement touchée par les affections fragilisant singulèrement le cours verteux d’une retraite réussie et qu’il importe de mesurer l’ampleur.La catégorie classée comme VIGOUREUSE est d’un ratio de 50-55% pour les plus de 75 ans.Passé 85 ans les risque d’Alzheimer est grand

 

PATHOLOGIES d’ORGANES INTERVENANT FACHEUSEMENT SUR LES TRANCHES 65-70 ANS

Elles devraient remettre en cause ou réexaminer la conception d’un accompagnement de fin de carrière:modérateur,aide à la formation,apprentissage,encadrement,qui va de pair avec l”accroissement de formations de jeunes de l’aide à la personne à domicile

LE DIABETE

En 2009, touche 4,4% de la population (IVS.2010),avec  une incidence sur les 65-75 ans et,prévalence TRAITE à 6 %,entrainant un indice de mortalité de 2,4 pour les plus de 65 ans chez l’homme ,1,6 pour les femmes de 65-85 ans.Il est  utile de rappeler que le diabète est un facteur de risque important cardio-vasculaire  et rénal.

HYPERTENSION ARTERIELLE (Ministère de la Santé.BEH)

Il n’y a pas d’amélioration depuis 2007,

  • sa prévalence à 65 ans est de 72,2%
  • soient 41 % pour les 55-64 ans,
  • 50% pour les 65-74 ans,
  • 58% pour les ages de plus de 75 ANS..ENNS en 2006,parle de déni thérapeutique,puisque qu’un ratio  de 35,9 a un contrôle hypertensiel insuffisant.,dont on connait le risque potentiel d’accident vasculaire cérébral.

ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (BEH/2012)

En augmentation de 10 %,touche les moins de 65 ans et représentent un Quart des hospitalisés.En 2008,cause de 125.000 hospitalisés

  • 25,3% pour les moins  de 65 ans
  • 51,3% de 65 à 85 ans
  • 23,2% pour les ages de plus de 85 ans
  • Avant 65 ans ,tendance globale d’augmentation d’AVC de 10,8 %

INFARCTUS DU MYOCARDE (BEH Nov.2012)

Selon l’Inserm,le taux de mortalité de l’infarctus était de de 40 % entre 1990-2000 et passé de 2000 à 2008 à une baisse de 30% .  Baisse de 9,4% d’hospitalisations par une meilleure prise en charge (intervention dans un meileur délai,intervention sur l’environement ,Tabac,Alcool,,Cholestérol,dépression,stress).Malgré tout cette affection touche plus les 2/3  des hommes de 65 à 84 ans (soient 44,5 %)

L’age moyen des infarctus sont des homme de 68,2 ans dont la moité ont moins de 65 ans


LE CANCER (Inca/2013)

  • Première cause de mortalité de 2003 à  2007:33 % d’hommes et 23 % de femmes
  • En 2010 : 21 % de mortalité touche les tranches d’age de 65 ans à 74 ans,alors qu’elle était de 24 % de 2002 à 2007
  • Le Cancer du Poumon est la cause de 2 ème et 3 ème mortalité chez l’homme de 65 ans,soit une augmentation de 76 % depuis 1997.Si on compare les ages médians  et organes touchés par le cancer,les chiffres sont aussi surprenants:
  • Oropharynx:61 ans
  • Oesophage:67 ans,
  • Maladie d’Hodgkin:63 ans
  • Larynx:68 ans
  • Poumons:68 ans
  • Système nerveux central:63 ans
  • Mélanome:67 ans

OBESITE

Selon Etude OBEPI sur calcul de l’IMC entre 25-29,9 Kg/m2,touchant surtout les populations précarisées (Nord,Pas – de -Calais,Picardie,Champagne-Ardenne,Haute-Normandie) dans un ratio de 24,1.les chifres sont parlants:

  • IMC 25,8 pour les 45-54 ans

 

  • IMC 26-5 pour les 55-64 ans
  • IMC  66,5 > pour les plus de 65 ans.

L’homme est surtout touché par un IMC=38,8

 

 

A la lumière de ces chiffres et de la gravité de certaines affections retentissant sur un organisme fragilisé, à expression variable comment peut-on relier allongement de la vie et date de cessation d’une activité si ce n’est que par un aphorisme de Platon:”Le corps est indésirable,l’essentiel de l’homme,c’est l’âme”.Cette vision objective voire pessimiste engage à repenser les obligations de liens sociaux et de l’accompagnement  structuré de l’homme vieillissant.On a beau faire des classifications de  catégories de sénoirs des plus de 75 ans

Vigoureux(50-55%)

Dépendants (10 %) pour polypathologie

Fragiles (veillisement dit normal) 35 à 40 %

“Quand je cesserai de m’indigner,j’aurai commencé ma vieillesse”. André Gide .Journal.1909

L’ environnement, socialisation demeurent les pierres angulaires de l’encadrement du sénoir dont on ne peut objectivement fixer une limite péjorative dite du 3 ème Age ou 4 ème Age sans cadre médical clairement énoncé et directionnel.De plus une difficulté majeure apparait puisque l’urbanisation aggrave l’isolement et facilite l’éclosion de maladies jusqu’alors étiquetées neurodégénératives plurifactorielles.il faut relever que les ratio d’Alzheimer sont identiques dans les villes de Centre-Afrique que dans une ville des USA.Ce paradoxe Urbain apparait dans l’étude PAQUID 1998-1999 oû apparaissent les zones les plus touchées par cette affection:PARIS,Sud-Ouest,Region Lyon-PACA,zones telle PACA ou Sud -Ouest oû le Paradoxe Français est stigmatisé ( 2 à 4 verres de vin à effet protecteur avec un risque relatif  de 0,3) et le régime méditérranéen, deux éléments de prévention des maladies cardio-vasculaires.

“Derrière les idées générales, il  y a la faculté  de concevoir ou de percevoir des généralités.De cette faculté,il faudrait déterminer d’abord  la signification vitale.Dans le labyrinte des actes,états et facultés de l’esprit,le fil que l’on ne devrait jamais lacher est celui que fournit la biologie “L’intuition Philosophique.Henri Bergson   (janvier 1922)

                         PROCESSUS DU VIEILLISSEMENT

             DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ET AUTONOME

Grosso -modo la résultante des modifications neurophysiologiques est avant tout une difficulté attentionnelle sur des faits annexes ou troubles de la mémoire  de travail sur la mémoire à long terme,et pour le langage une difficulté d’évocation après apprentissage normal,plus une personne vieillit plus elle est attentive à sa perte de mémoire et fait référence au passé.,ainsi le vieillissement est:

  • Un systéme dynamique
  • Interaction entre mémoire et sens, donnent le sentiment d’exister,même si ces fonctions cogntives diminuent dans sa rapidité psychomotrice et vitesse d’exécution
  •  Communication et Identification
  • Il fait le récit de sa vie,se projette dans l’avenir,a des espérances et est donc dans un systéme dynamique de maturité

                              FONCTIONS CEREBRALES

  • Les fonctions motrices et sensitives centrales sont peu touchées.
  • Augmentation du temps de réaction et baisse des indices des performances mnésiques (acquisition d’information nouvelle);mais elle ne présente pas les critères du MCI ou troubles légers cognitifs recherchées pour le dépistage d’Alzheimer
  • Reduction du temps de Sommeil et de sa structuration
  • Diminution de la Sensibilité des recepteurs de la Soif et métabolisme Argine-Vasopressine (il faut boire 1l à 1,5l d’eau/j )
  • Diminution de la sécrétion épiphisaire de la Mélatonine ,d’oû troubles des cycles circardiens
  • Augmentation des temps de conductions des nerfs périphériques d’oû diminution de la sensibilité proprioceptive (Instabilité posturale)

                                 

 

  •          RESULTATS COGNITIFS DU VIEILLISSEMENT

 

  • Que ce soit au niveau des modifications neurophysiologiques ou psychométriques,il faut insister sur leur extrême variabilité selon le sexe,l’origine sociale ou déterminant génétique.On ne peut donc donner de rêgles immuables mais les résultats doivent apporter une certaine concordance permettant d’orienter un axe directionnel de prise en charge conforme à l’état clinique et prévention des phénomènes évolutifs possibles.Tests touchés:

1)Changement de performance à travers les modes partagés (Verhagenn 2003)

2)Alternance des Taches (Vasylyd 2001)

3)Attention soutenue partagée (Hastier/Zacks 1998)

4)Changement cognitif,capacités mnésiques dans 60,1% des personnes agées,SANS démence.(Convit.1995/Zhong).Mais cet élément est important car il est un facteur de risque de développer un Alzheimer (Convit 1997/Wof 1997)

5)Memoire Episodique,Evenement biographique  dans un contexte temporo-spatial (Gely-Nargot.2000)

6)Memoire de Travail,Stockage des informations à long terme (Taccovat 2008)

“Mais,ou vous n’avez pas la mémoire fort bonne

Ou vous n’y mettez rien de ce qu’on vous ordonne” Corneille.Nicomède.

7)Diminution de la performance lexicale (Sha.2001)

8)Périphrase (Hupet 2004)

9)Erreur Sémentique (Alber 1992)

10)Relation Image et Vocabulaire(Hupet 2004)

Il doit être clair que ces phénomènes de vieillissement s’exprime de façon variable et ne sont donc pas toujours présents justifiant des bilans réguliers,tous les 6 mois ou plus rapprochés si un doute raisonable s’installe avec les Tests MMSE,Grobber,Encodage,Récupération,le bilan doit être discriminant,superposable au sein d’un groupe homogène,tenant compte des facteurs environnementaux et pathologies annexes permettant de définir une trajectoire,un axe directionnel préventif et thérapeutique.

 

                                     SYSTEME NERVEUX AUTONOME

Augmentation du taux plasmatique des cathécholamines et réduction de la réponse aux stimulations par diminution de la sensibilité des recepteurs aux cathécholamines

                                      SYSTEME NEURO-SENSORIEL

1) Oculaire:

Presbytie (Rétécissement du champ visuel de 15% après 75 ans) et Cataracte ( dépassement  avec gènes 60 % habituelles entre 60 et 80 ans)

2)Cochléo-Vestibulaire:

PrebyAcousie (Son Aigue):30% après 60 ans,50 % après 85 ans)

Diminution de l’Equilibre et Réflexe de réserve

3)Diminution de l’Odorat et Goût:perte vers 50 ans,ratio de 15% à 80 ans.

                                        FONCTIONS MOTRICES

Baisse des performances,ralentissement de la mobilité et équilibre souvent multifactorielles:Articulaire,Cardiaque,Pulmonaire,Dépression

Tous ces éléments cérébraux,sytème autonome,sensoriels,moteurs sont hautement variables mais aussi sous influences de facteurs environementaux:

1)Sexe

 

2)Genétique:7 théories dont Modificatrice,Pleitropique,Erreur,Message Réduit,Somatique,Transcription,Différentiation,Soma dissociatif

3)Cellulaire:modification de l’ADN et Acide Gras membranaires

4)Déchets

 

5)Diminution de capacités d’ élimination des déchets métaboliques

 

6)Glycation des Protéines ,donc s’oppose au diabète;par interaction entre protéines et glucose,formation de produits terminaux Glucation (AGE) avec modification du collagène(rigidité)

7)Transfert de géne codant

8)Action des anti-oxydants sur les radicaux libres:Vitamine E,A,C et mécanisme de défense avec superoxydismutase,catalase,glutathion peroxydase-sélénodépendante,système de protection HSP (Heat Shock Proteine) :réponse au choc thermique,traumatisme et glucocorticoïdes.

Donc rôle important de la nourriture à privilégier:légumes,fruits anti-oxydants,laitage,revoir le taux  de calories adaptées à la dépense réelle de l’organisme,poissons trois fois par semaine (oméga 3),huile de colza,noix,ou olive.

 

9)Déficits hormonaux:hormones de substitution de la ménopause  et hormone de croissance GH

 

10)Déficit de métabolisme et de perfusion cérébrale:rôle de l’exercice physique dont on doit insister sur l’endurance,souplesse,force, coordination (gymnastique,jardinage,marche,danse,voire vélo ou natation sous surveillance et après bilan)

11)Réévaluer l’apport alimentaire:Régime Méditerranéen ou Crêtois

 

Il faut refuser la fatalité,le caractère mortifère de la vieillesse;il faut participer,communiquer,agir,lire,sortir,retrouver non pas une image idéale que l’on veut vous soumettre,mais retrouver son identité avec les autres qui ne sont pas vous,refuser les loisirs parking ou maternés:il a bien mangé? il veut dormir?

“Je vais souvent dans les endroits fréquentés par la jeunesse pour essayer de retrouver ce que j’ai perdu” Romain Gary.

Non, je participe,je communique,je suis utile au groupe,j’ai une expérience à partager;je ne changerais pas mon identité contre une aliénation de loisirs ou maisons -dortoirs,mon concept de santé n’est pas le vôtre mais je sui bien là et j’ai beaucoup donné,j’attends le juste retour.Je n’appartiens pas à l’histoire,je suis l’histoire !!!. “Ce n’est pas parce qu’on a un pied dand la tombe qu’il faut se laisser marcher sur l’autre “Mauriac.Je ne suis pas un pôt cassé , je suis la conscience humaine et non une simple équation sociale.

Je SUIS !

 

 

“Mais dès que nous apercevons intuitivement le vrai,notre intelligence se redresse,se corrige,formule intellectuellement son erreur….l’intelligenge immergée dans le milieu conceptuel vérifiera de point en point,par contact,analytiquement,ce qui  avait fait l’objet d’une vision  synthétique et supra-intellectuelle…..Secouée de son sommeil,elle analysera les idées de désordre,de néant et leurs congénères ” .Henri Bergson”L’Intuition philosophique” 1922

Retour