THÈMES

c

Cacao,de la Gourmandise à  la protection cardio-vasculaire

                                    LE CACAO

                                   Le CHOCOLAT

 

Son impact économique  et  régulations agronomiques grandissants et  ses flavonoïdes Anti-oxydants en font un un protecteur vasculaire incontournable.

 et Succomber au Chocolat rend t’-il moins dépressif ?Informations du Pr Apelfelbaum ,ancien chef de service de nutrition à l’Hopital Bichat.(PARIS)

cine

Chocolat pour tous? Il fut importer par les conquérants espagnols,boissons de l’élite,puis dès 1615 année du mariage de Lois XIII,il fait partie intégrante des habitudes de la cour et tout particulièrement sous Lois XV qui préparait ses recetes de chocolat,la Du Barry,sa favorite ,le classa au rang des aphrodisiaques,Marie-Antionnette eut son propre chocolatier à la cour..

Les guerres apportèrent leur lot en demande ration de combat avec chocolat ou barre de chocolat:Iron Ration de 1914-1922 et Ration D (1940-1945)avec sa barre Logan Bar,barre chocolatée encore présente.il ne faut pas donc s’étonner de l’importance du marché du CACAO qui est évalué à 4,06 millions de tonnes (Cote d’Ivoire N°1/,Ghana N°2/,Indonésie N°)3-/Nigéria N° 4/Brésil N° 5/Cameroun N° 6).Il existe une tendance pour les grands producteurs de différencier les procédures de productions agricoles,remplaçant le CACAO par l’HEVEA,de plus les agriculteurs de CACO sont souvent de petits producteurs avec des exploitations de 10 ha,posant le problème de leur survie.

Le chocolat,le plus riche en flavonoïdes,anti-oxydant est issu du fruit,fève du cacaoyer,cabosse avec pulpe mucilagineuse de:

                                    CACAO THEOBROMA

De l’ordre des Malvales,Sterurculiacée,20 espèces dont les variétés les plus utilisées sont Forasteros,Criollo,Nacional

Suite à une toréfaction,la coque est séparée de l’amande et en pâte de Cacao par broyage..la fermentation des graines change la couleur des fèves.

*Le composé Théobromine passe de l’amande à la coque

*La graine non fermentée ne contient pas de théobromine

*Coque et germes servent à la préparation de la Théobromine

*La Coque est toxique chez l’enfant de moins de 8 ans

L‘ACTION DU CACAO EST LIEE :

*AU BEURRE DE CACAO riche en acide palmitique,acide stéarique(antiaggregat plaquettaire et n’intervenant pas sur le cholestérol total ou HDL) et vitamine E,polyphénols(flavonoÏdes:cathéchine,épicatécchine,anti-oxydants)

*METHYLXANTHINES:CAFEINE,THEOPHYLLINE,THEOBROMINE.On connait l’action de la  théophilline dans l’asthme,

la THEOBROMINE est:Antitussive,vasodilatarice,diurétique,stimulant et bronchodilatateur.

*Composition de l’AMANDE:90% du poids de la graine:

Eau,P,Ca,Cu,K,Amidon,Lipides,Stéariques et palmitique(irritant)Vitamine A,polyhénols,caféine en trace,Vitamine D,théobromine

*Graine fraiche;polyphénol soluble dans l’eau,le cathechol par déssication détruit les anthocyannes.

*Coque:moins de concentration en lipides,théobromine (1,5%) .la coque est protectrice vis à vis de la Caféine

*A forte dose le CACAO provoque céphalées,excitation,troubles intestinaux voire confusion mentale.

cir

 

IMPACTS POSITIFS DU CHOCOLAT

L’économie biologique cellulaire nécécessite des oligoélément indispensables (voir la régulation des oligoéléments)que le chocolat apporte dans l’ensemble.

*magnésium:os,muscle,dents ,systèmes immunitaires

*fer:oxygéne et globules rouges

*Manganèse:action sur les radicaux libres

*cuivre:hémoglobine,collagène,immunité

*sélénium:thyroïdes,coeur,anti-oxydants

*Potassium:éléments essentiels de l’équilibre cellulaire,métabolisme neulogique

*Vtamine B:'(B2/B3)energie cellulaire,devellopement cellulaire.

CONCLUSIONS:CACAO ET CHOCOLAT ,DES EFETS BENEFIQUES CARDIO-VASCULAIRES

1)Maladies cardio-vasculaires:rôle des flavonoïdes,sur atherosclérose,aggrégation plaquettaire,abaisse LDL.Cholestérol,.amélioration de la fonction endothéliale,anti-thrombotique(cathéchine et épicathéchine).

Hypertension artérielle  abaissée avec 100gr de chocolat noir en 14 j.

2)Hyperlidemie et Diabete

*S’oppose au LDL.cholestérol(mauvais cholestérol),le chocolat noir augemte le HDL cholestérol(bon cholestérol)

*Sensibilité des celules pancréatiques secrétantes d’insuline au chocolat noir

3)etude de GERG NOLL sur 22 personnes ayant eu une transplantation cardiaque,recevant quarante gr de chocolat avec 70 % de cacao:dilatation des vaisseaux coronariens et anti-agréggation plaquettaire.(Circulation.11/11/2007)

4)Lien entre consommation de cacao et pression artérielle plus basse:470 hollandais de 65 à 84 ans,ratio de mortalité cardio-vasculaires. divisée par deux.Buijsse.arch.Int.27 Med.Fev.2006

5)La DEPRIME ET LE CHOCOLAT

cir

L’anadadamine en concentration faible agirait sur les mêmes recepteurs que celui du CANNABIS avec effets euphorisants et tranquilisants.Enfin encore une bonne nouvelle.

Votre fils fume du Haschih,donnez lui du chocolat !!!!mais avec modération(action de la théobromine dont la toxicité est connue à hautes doses en expérimental)

Bibiographie sur le chocolat

Sies.polyphenols. et inflammation.Am.Clin.Nutr.01/2005

Herman.Antiaggrégation.Heart.01/2006/Rein.am;J;C;Nut.2000

Grassi.Hypertension et insulinoresistance.Hypertension.08/2005/Tauber.Jama.07/2007

Mursu.Hdl cholestérol.Free Radical.Bio.2004/Barsa.J.nUt.06/2007

Kean: Antioxydation et maladie vasculaire.American .J;of NTR;01/2006/Rozan.Biology and Med.2007/Joundain.Eur.J.Cancer.08/2006

Le CHOCOLAT UN PROTECTEUR VASCULAIRE ET ALTERNATIVE A ETUDIER POUR LE SEVRAGE DU CANNABIS,On peut en droit de s’interroger sur une friandise et son message d’espoir de prévention.

 

CACTUS et CHAMPIGNONS Magiques,Mystification et Hérésie

Cactus et Champignons  Magiques

 

 

“Les nouveaux explorateurs du sentiment mystique”

selon “Le Monde” du 29/10/2011

Il est assez surprenant,de décliner 3 pages sur un tel sujet extrêment controversé oû sont cités témoins,acteurs,utilisateurs, Pr Griffiths,Laurélie Reamer,propos receuillis par C.Ls(?) ou on parle de réabilitation difficile par Morin.La bibliographie est des plus sommaire:1957:Wasson/1958-1959:Hofman/1963:Timothy Leavy/2006:Roland Griffiths de Baltimore.pierre de la folie

lsd

Les auteurs clés sont cités tels A.ROUHIER,”La Plante qui fait les yeux émerveillés”Doin.1927 à propos du Cactus Peyotl

,Roger HEIM,nombreux écrits sur les champignons hallucinogènes du Mexique ou d’Europe publiés par le Museum d’Histoire Naturelle(1958-1969-1978/Les Champignons Toxiques et Hallucinogenes 1978.)

la Thèse de Robert de 1962 sur 35 protocoles de psycho-pharmacologie sur des peintres.

Jusqu’en 1988(fin de l’agréement par la Hollande),le Pr Bastians utilisait par voie injectable le LSD pour les psychoses résistantes,relaté par”Vision d’un Rescapé TA.TZNETNIK.Avril 1988″.

La psychopharmacologie est toujours évoquée depuis des siècles,l’expérience tragique du Mescal(connu pour son utilisation shamanique) est décrite par Henri Michaux dans”Misérable Miracle”.Dans un autre genre,”la vigne de l’Esprit”le Yage ou Ayahusca le 20/05/1998 est décrite comme “permettant l’ascencion spirituelle”.En 1978,Shalgun fait l’apologie de l’ectasy,se considérant comme “un naturaliste de l’esprit”.Enfin,les expériences relatées par Castaneda(1931 ou 1935-1998) est fortement contestée,notamment par une bibiographie écrite par Christophe Bouteiller(2005),et  on s’interroge sur son expérience et sa  véracité et des valeurs ethnologiques de ses textes type”l’Herbe du Diable et la Petite fumée,une voie Yaqui de la connaissance”.

Le cas contesté de Thymohy Leavy(1920-1996)est un modèle du genre,le LSD entrant dans”la Politique de l’Extase”1968,”Mémoires Acides.1983″.en 1988,il écrit”Changer de Cerveau”Il affirme que LSD change le comportement(il n’a pas tord mais sans le définir)il parle d’expansion de la conscience,à donner chez les criminels,alcooliques,baisse de libido.

Il suppose que l’esprit est composé de 8 circuits de conscience,le LSD permettant l’élargissement de conscience,méditation,voie spirituelle.

Cet exemple démontre l’abscence ou l’ignorance des élements facilitateurs d’ouverture de l’état de conscience et de réflexion.

Historiquement,la méditation ou introspection est constante pour atteindre un niveau de relaxation ou l’accès à la connaissance divine ou de soi ou de la sagesse.

La danse(type derviches tourneurs),positions de yoga,contrôles respiratoires,chants collectifs souvent sous le mode répétitif,chants grégoriens , voeux; divers de silence,de ne pas parler, rester hors du monde,l’exemple le plus représentatif étant le mode contemplatif de certains moines boudhistes conduisant à la sérénité.à la recherche du Nirvana

hallucination

hallucination

Docphytoplus a pû constater un étonnant rayonnement de moines retirées dans le massif de l’Assekrhem du Hoggar(Algérie) ou  d’un ermite ayant fait voeux de silence dans une grotte au Nord du Népal.Cet état nécessite un effort considérable et on peut comprendre que dans les données de société moderne,de tout et tout de suite,la mystification par l’usage des drogues hallucinatoires est tentante mais dangereuse.

*Il n’existe pas de magie mais il s’agit bien de pharmacologie,la dépendance   psychologique au LSD est une réalité et l’affirmation que pour Griffiths que”c’était la première démonstration scientifique en quarante ans que des états de mysticisme profond peuvent être produits en toute sécurité en laboratoire” nécessite plus de modération ,de distances et de vérifications scientifiques.

 

ESSAIS DE GRIFFITHS avec la PSYLOCYBINE,extrait du champignon PSILOCYBE MEXICANA

La Psylocybine a été extraite par Hofman (1958) et le  champignon est cultivé par Roger Heim au Museum d’Histoire Naturelle de PARIS(1958/1969/1978) avec publications de nombreux ouvrages.

Surtout ,les accidents psychiatriques sont etrangement minorés alors qu’ils sont imprévisibles;il peut exister un syndrome hallucinatoire persistant voir un “retour d’acide ou flash Back”survenant quelque mois après la prise de Psilocybe

Son usage et collecte sont interdite en FRANCE

*Griffiths a établi un protocole en 2008  sur des sujets attirés par le mysticisme ou des religieux.

Il essaie d’étendre le processus aux alcooliques et héroïnomanes(ce qui n’est pas nouveau).

De 2006 à 2011,120 volontaires participent à 250 séances,durant jusqu’à 5 heures,une dose de 50 milligrammes de Psilocybine dans un verre d’eau.il est question d’amélioration significative et il  dit  que “les états de mysticisme profond peuvent être produits en toute sécurité en laboratoire”.

<<<<*Toutefois,pour que les résultats soient concordants,il faut une certaine empathie réciproque et des conditions adéquates ,dimension ontologique et une certaine vérité  génétique,celà commence à peser lourdement sur les protocoles.+++

Bref,la messe est loin d’être écrite,propos d’autant plus troublants , la dépendance n’étant pas évoquée et curieusement,un collaborateur Boothby fait référence à Aldous Huxley avec”Les Portes de la Perception”1954 oû il est évoqué l’usage de la Mescaline.Il faut souligner que dans son livre antérieur,”Le Meilleur des Mondes”Aldous Huxley évoque dans son prologue une régulation sociale avec la Scopolamine.

*Il faut donc  considérer que ces affirmations justifient plus que recul , encadrement  ,affirmations biologiques et précisions sur les accidents ou incidents hautement prévisibles,la référence à Aldous Huxley apparait inappropriée et imposent une réabilitation des faits déjà énoncés depuis 1926 et si le protocole du Pr Bastians (Hollande)a été définitivement écarté,ce n’est pas certainement pas pour des raisons intemporelles ou philosophiques ?!

Download

1)Les conclusions Partielles de A.ROUHIER en 1926

Sur le Cactus: Le PEYOTL WILLIAMSII.

 

 

2)L’état des lieux en 2011,qui ne lèvent aucune ambiguité.

 

 

1)”La plante qui fait les yeux émerveillés“; A propos du Cactus

Le PEYOTL,ECHINOCACTUS WILLIAMSII,édité par Doin en 1926,

Cet essai est un instantané des essais expérimentaux ,un continuum expérimental faisant suite à des usages non conventionnels de drogues hallucinatoires d’écrivains comme Gérard de Nerval ou Charles Beaudelaire qui écrit de”ténébreuse et profonde unité sensorielle” et “tout homme à le rêve qu’il mérite” et une réponse partielle au premier cas de toxicité rapporté par Lewin(1894).Cet essai s’inscrit également dans l’univers asilaire sans traitement encore efficace et débats vifs sur les fondements et bases de la psychologie,psychanalyse et l’inconscient.Bien qu’il existe une certain étonnement et espoir démesuré sur les effets sensoriels du Peytol,les limites d’utilisations sont déjà posées, parfois de façon contradictoire.

a)Nature et poids des produits utilisés,l’ivresse peoytlique dépendant du poids et concentration en alcaloîdes (de 1,4 à 7 %) variable(terrain,exposition,régions:USA ou MEXIQUE)

b)La variabilité de la sensibilté individuelle,

il est clairement dit que les moindres effets déplaisants s’adressent à un sujet en meilleur équilibre physique de santé parfaite,robuste(Havelock Elis).

Il est déjà noté des extrêmes dépressions chez des sujets affaiblis ou aux fonctions générales altérées.

c)La neutralité de l’équipe est loin d’être acquise,puisqu’il est écrit,en cas de visions de type onirique,il existe des erreurs de visions de type hallucinatoire oû  “la suggestion extérieure réussit mieux à générer des images que la volonté de l’individu lui-même”.

Cette observation est loin d’être neutre et suppose une vigilance extrême.

d)Rouhier aborde le sujet délicat des applications psychiatriques et psychanalytiques par” des expérimentateurs désireux d’étudier les phénomènes cérébraux provoqués par de fortes doses de plantes”.

Rouhier semble s’incrire dans le mouvement psychanalytique oû l’inconscient revient de façon récurrente.Mais qu’est-ce que l’inconscient,s’il  est ,comme l’écrivait Lacan, “structuré comme un langage”.

Si l’inconscient est l’expression de l’individualité enfouie,comment préjuger des états limites ou border-lines ou normaux inscrits génétiquement,structurés par l’éducation parentale et régulations sociales?

Rouhier ne connaissait pas encore cette problématique et le débat à ce jour est loin d’être clos,il apparait donc inapproprié d’utiliser des drogues hallucinatoires sur des sujets en apparence normaux et dont on ne peut pas définir ou présumer d’un futur ou individualité propre

lsd.

PRINCIPALES OBSERVATIONS de ROUHIER

Les essais ont été faits avec:

-Poudre de Peoytl

-Teinture de Peyotl

-Extrait Fluide à poids égal de Peyotl ou extrait fluide Acide

-Extrait mou Hydro-alcoolique ou Chloroformé.

Déjà sont notés qu’à forte dose, apparaissent plénitude gastrique,nausées,et l’ivresse dépendant du poids de peyotl(13 à 4 g de Mescal -Button frais),l’état de déssication diminue l’action.

Les études d’Heffter,Hutching,Rouhier font apparaitre les composants actifs et leurs actions.

*Chlorydrate de Mescaline(0,02):Bradycardie,Céphalées,sensations d’épuissement durant 1 à plusieurs heures.Effets plus marqués et durant 3 heures si dose à 0,10,à 0,15 visions colorées(c’est le starter de visions colorées)

*Anhalonidenine(0,1 à 0,20):Somnolence et sensation sourde céphalique

*Peyotline:(0,05 à 0,06 g):en 2 heures,sensations de lourdeurs des paupières,fatigue avec aversion de tout effort physique ou cérébral,en une heure bradycardie.Est classé comme Sédatif,soporifique,déprimant, analgésique.

*Anhalonine(0,10):légère insomnie.

*Lophophorine(0,002)/le plus toxique en un I/4 d’heures .Céphalées.Chaleurs.Rougeurs,Bradycardie(disparaissant en I/4 d’heures)

Aux doses citées,Rouhier n’a pas noté de”véritable toxicité”,la toxicité est liée,l’ivresse peytolyque, à la richesse en Lophophorine des mescals-button,et toujours la variabilité de la toxicité est fonction de l’individu et de l’origine de la drogue,en répétant que les effets déplaisants sont moindres chez le sujet équilibré ,robuste et en parfaite santé,ce qui commence à réduire le champ d’expérimentation.

L’IVRESSE PEYOTLIQUE d’après A.ROUHIER

Elle évolue en deux phases

1)Surexcitation générale de contentement,Euphorie

2)Sédation nerveuse,Paresse Physique ,Baisse de l’activité cérébrale,avec une dernière phase avec production de visions colorées.

Download-1

Avant d’aborder l’évolution de l’ivresse peyotlique,il faut insister que tous les auteurs ont été impressionnés par les visions provoquées colorées,en faisant un quasi liet motiv descriptif repris par de nombreux auteurs,artistes et notamment par des mouvements undergrounds ,des années 1960,oû le peytol était considéré la pierre angulaire(la pierre philosophale) de l’expression artistique.

<<<<En fait,il faut sans cesse le répéter et en se référant à “L’Imaginaire des Drogues” de Millner,l’usage des drogues ne participent en rien au génie créatif ou à sa progression,les faits sont tétus,le génie créatif n’est pas une construction laborieuse mais un acquis génétique.

Principales modifications successives.

*Ralentissement du pouls,se régularisant en 3-4 h avec un peu d’images colorées

*Le visage s’amine et se colore

*Les yeux deviennent vifs et brillants

*Fourmillements des bras et jambes

*Locacité,Hilarité

*Actif,remuant,grande lucidité flatteuse,euphorie marquée par un égo démesuré de supériorité intellectuelle(Wier Mitichelle)

*L’effort apparait agréable et léger(stimulation à dose modérée)avec irritabilité musculaire,céphalées

*Sensation d’apesanteur,pouvant aller jusqu’à l’envolement.Il faut insister que des cas de vol plané du 8 ème étage ont été rapportés,souvent sentiment d’irréalité entre soi-même et le monde extérieur.Ces deux problèmes posent de fait un problème médico-légal.

*Légère somnolence,avec plénitude gastrique,baillement,perte d’appétit pouvant s’aggraver si nausées et vomissements

*Dilatation de la pupille(Mydriase),considérée comme “le baromètre de l’activité cérébrale” en 18-24 h avec perte de l’accomodation,le relief des choses s’accroit,les teintes s’affinent et les couleurs et leurs rapports se précisent.

*Post-images d’objets brillants

*Exaltation de la faculté analytique,en fait elle est ANTINOMIQUE,selon Rouhier

*Excitation nerveuse extrême ou diminuée

*Exaltation Cérébrale diminuant en 11 heures.La plupart du temps la sensation d’Energie et Puissance se transforme en état de sédation nerveuse,langueur physique,tranquilité mentale,tendance à la réverie,la vivacité sensorielle diminue

*Flacidité musculaire

*Incoordination musculaire avec troubles de la marche(désagréable),faiblesse,prostation,iiritation,besoin de se coucher,vivacité diminuée,la justesse et fermeté du mouvement diminue entravant l’écriture.

*Dispersion mentale,sans trouble de l’intelligence si sujet sain(?),trouble de l’attention.

Ces phénomènes peuvent évoluer par paroxysmes,vagues(comme pour le Haschish)

*Accentuation de la Dilatation pupillaire avec troubles visuels:espace enfumé,couleur noir devenant bleu noir,brillante,accentuation des couleurs et volumes,apparition de lumières mauves,violettes surcolorant les objets

*Particularités du sujet ,fermant les yeux ,dans une chambre obscure(récit de Bergson.Le Rève.26/03/1901):Perception de phosphénes,fond noir,tache de couleurs se dilatant,se contractant,changeant de forme,s’intensifie avec des des dessins d’un motif indéfiniement répété ou en  groupe régulier ou symétrique,polychromie exagérée.

* A la lumière,le sujet ne reçoit pas ses images et est alors face avec fidélités aux phénomènes prémonitoires d’ivresse.

 

Pourtant ROUHIER,conclue,comme juge et partie,laissant de coté recommandations ou toutes allusions psychiatriques du Peyotl:”Le génie du Peyotl a définitivement ouvert les portes d’or de son merveilleux domaine au”chercheur d’infini”dont les yeux étonnés vont subir,sans pouvoir en arrêter le cours,le déroulement ineffable et sans cesse renouvellé d’incomparables et lumineuses splendeurs”.Sa conclusion est pour le moins inhabituelle puisque quelques lignes plus loin il écrit:”les visions d’objets et figures ou vision de groupes d’image semblable ne se rapportent à aucun souvenir précis”,”semblable à un rève normal et délire onirique”,vision de type haschih,sensation de corps transparant,“inversion sensorielle”,l’AUTOSCOPIE

Il dit encore qu’il existe des erreurs de visions,véritable état hallucinatoire,donc problématique psychiatrique.La suggestion de l’extérieur réussit mieux à générer des images que la volonté de l’individu lui-même,la suggestion est efficace si elle n’est pas impérative,enfin est évoquée une imagination réduite(Prentiss et Morgan),baisse de l’acuité sensorielle et hyperesthésie.

lsd

La FIN DE L’IVRESSE de PEYOTL

Elle est ou brutale ou cède en une heure,diminution progressive de l’imagination en intensité et rythmes.Parfois,restent des images sporadiques dans les heures ou le lendemain.Les sequelles persistantes sont plénitudes gastriques et céphalées.

Contradictions

Les derniers éléments  et propositions obligent à s’interroger sur la proposition de Rouhier de “possible instrument psychométrique à condition de savoir manier parfaitement aux fins mayeutiques psychanalytique le Peytol et le plaçant comme un agent créateur d’un onirisme dont les images du subconscient peut déceler des idées informulées et tendances profondes de l’individu”.

Il va s’en dire que ces propositions de 1926 ou de 2011 sont etrangement cousines ou semblables et que l’occultation des réactions secondaires ou potentiellement sévères sont  étrangement peu évoquées,alors que les réactions secondaires sont décrites par ROUHIER

Download-2

REACTIONS SECONDAIRES DECRITES PAR ROUHIER

*Musculaire:prostration,sédation,automatisme ambulatoire;insensibilité musculaire

*Respiratoire:dépression sporadique si dépression musculaire

*Circulatoire:peau sèche,bradycardie(en 1 à 3h)

*Neurologique:Paralysie motrice,céphalées,troubles de l’attention et concentration,distraction,troubles de la mémoire,dispersion mentale,paresse,baigaiement,ataxie,confusion mentale

Dans l’ensemble l’état affectif est inchangé(pour les bien portants!),sensation de bien -être et contentement dans la première phase.

Puis,

<Sédation,PERTE de la Notion de DISTANCE ET TEMPS,

<DEDOUBLEMENT DE LA PERSONNALITE(Passages successifs du monde extérieur au monde intérieur),

<Surprise d’ACTIVITE IMAGINATIVE CREATRICE,

<Accélération dite TROMPEUSE,FAUSSE RECONNAISSANCE(Dromard)

<Abaissement du TONUS  VITAL,

<Diminution du TONUS ATTENTIONNEL

<RUPTURE entre PSYCHISME INFERIEUR et PSYCHISME SUPERIEURE.

Cette relecture par le même auteur montre bien la contradiction entre deux realités:un realité de type onirique pseudo-artistique du”chercheur d’infini” en fait des images kaléidoscopiques et une réalité psychiatrique décrite mais non désignée.

lsd

USAGES TRADITIONNELS DU PEYOTL DES ANNEES 1926-1927

*Mexique:Piqure de scorpion,blessures,tonique,stimulant,antitussif,purificateur du corps et de l’âme

*On le proposait dans les surmenages,pour supporter les efforts physiques

*Antalgique;Céphalées,Spasmes intestinaux,Asthme(Landry),Délire,”Irritation Nerveuse”extrême,Agitation,Insomine Douloureuse,(Morgan/Dixon),Excitants nerveux(Torres),Neurasthénie(Havelock Elis)

*En Europe,les indications générales étaient :Toni-Sédatif,Stimulant général,Analgésique,Daltonisme

 

NATURELLEMENT,en 2011,le PEYOTL est considéré comme STUPEFIANT

Interdit à la vente

Les dérives sectaires des explorateurs de l’esprit et de l’inconscient ne doivent en aucun cas faire illusion.

 

ACCIDENTS OBSERVES

 

Ils sont imprévisibles et dépendent de la personnalité de l’individu++++

1)Excitation majeure et hypertension artérielle durant les prises

2)les incidences neurologiques

*Précoces:

-Incoordination motrice

-Vasospasme cérébral

-Epilepsie

*Bad Trip:la descente avec accès de panique,confusion mentale,troubles du jugement

*dépression prolongée

*Psychose aigue type paranoïa,délire de persecussion,hétéro(homicides) ou auto-agréssion,vouloir s’envoler(défenestration)

*Dépréssion et Anxiété chronique

*Flash-back ,difficiles à prévoir,pouvant réapparaitre au bout de deux ans.

*Hyperthermie

Peyotl

La DEPENDANCE AU PEYOTL

Il existe une dépendance avérée psychologique due à la Mescaline contenue dans le peytol.Il faut reconsidérer  les essais anciens ou de franc-tireurs de ce temps , à mettre sérieusement entre parenthèses,il faut recommander encore et encore de lire” “,L’imaginaire des drogues “de Max Millner(2000) et  Henri Michaux”Misérable Miracle” (1956)qui remet à sa juste place l’usage de la mescaline et de leur dangereuse utilisation ordalique.

le Peyotl  a sa place dans l’histoire de la médecine,une page onirique du passé,il a une mauvaise réputation non usurpée.

 

Caesalpina Sappan,Relaxant Vasculaire,Anti-Aggregat -Plaquettaire,Analgesique,Sedatif,Anti-Convulsiviant,Anti-Inflammatoire,AntiBiotique

LIGNUM SAPPAN,Coeur de bois sec de CAESALPINIA SAPPAN,le “SUMU”

4 Octobre 2021

Cette FABACEE presente de nombreux effets therapeutiques dûs à des pigments pénoliques dont le majeur ,BRAZILINE,avec des dérivés mineurs HEMATOTOXYLINE ,SAPPOANCHALCONE ,SAPPANONES A et B,3 -HYDROXYSAPPONONE B,SAPPONONE,CAESALPINES Jet P;TetraAcetyl Braziline

Saitoth;Sakasshita,Nakata and co 1986 /et /Xy,Zhou,Yang 1994

 

b0fceb40a7da599cd671f79c1aa9025a

L’Essentiels de la Braziline

1)Anti-Microbien,

Methylcilline-resistant ay Saphylocoque Doré ou vancomycine resistant de l’Enterococcus

2)Anti-Inflammatoire

en supprimant la production NO dans les macrophages  RAW-264.7 murins stimulés par polysaccharides(LPS,concentration dependante/braziline supprime l’expression de l’induction LPS de NO Synthtase et mRNA dans RAW-264-7.Le lien ADN  active -du facteur -kB nucléaire et proteine-1 activateur (aP-1)est stimulé par LOS,inhibé par braziline.

Bae,Min,Han,Seo,Lee 2005/Sasaki,Hosokawa,Nagai ,Nagumo/2007

3) Hypoglycemiant

Accroit metabolisme glucose et transport du glucose ,decroit activité proteine kinase C(fibroblastes et adipocytes)Kim,Khil,Moon 1995

20080814_Viet_147

Braziline acccroit le ratio d’oxydation du glucose ; sans changer le niveau plasmatique de l’insuline ;Il a été montre que la bois de Sappan ameloire la vue  perturbée des patients diabétiques/Moon,Yun Lee Wagner 1985

Inhibe Proteine Kinase C et Kinase sérine recepteur insulineKim,khil,Jeon Moon 2004

Decroissance glycogénése hépatique chez rat diabétiques,baisse du glucagon

Flux Glucogenique hépatique de la Braziline /Won,Lee,Khil,Chae,Ahn,Lee;Chung 2004

Action immunostimulante avec Concanavaline A et Braziline ,accroit production interleukine 2.L’induction de Concanaviline et induction des recepteurs IL2 ,relancés par Braziline

54437268_2424627841101477_2094077142718480384_n

Braziline hépatoprotecteur et active immunité altérée,le derive brome hepatotoxique affecte la fonction des cellules T /Choi,Yang,Jeon,Kim,Khiln-,Chang,Mon 1997

Braziline inhibe aggregat plaquettaire induit par thrombine,collagene et ADP/Inhibe formation de thromboxane A2 plaquettaire

Hwang,Kim,Cg-hang,JeonSo,Moon 1998:inhibition de l’activité phospholipase et élevation de Ca2+libre intracellulaire,causé par la thrombine

Action de Braziline et Hematotoxyline de l’extrait ethanol du bois Sappan ,aorto- relaxant dose dépendante par via NO endogene et formation cGMP

Xie,Ming,Xu,Dong,But 2000

Hu,Kang,Lee,Liao ,Cheng 2003

Extrait methanol sedatif ,et à 80% anticonvulsiviant avec Braziline et Sappanchalcone

Baek,Jeon,Ahn,Hag-hn,Bahn,Jang,Cho,Park,Choi 2000173391321_10158439786835749_7086936391588214527_n

Café

Le café

« les acros du cafe »

L’alcaloïde aux vertus merveilleuses

cafeier

Une légende rapporte que le prophète d’Allah observa un troupeau de chèvre dans le djebel sabor et constata que ces chèvres étaient sans sommeil et apparemment enivrés.

Il dépêcha alors l’ange Gabriel pour comprendre ce phénomène, l’ange remarqua que les chèvres se nourrissaient de fruits rouges poussant sur un arbuste.

A son tour l’ange Gabriel goûta la pulpe de ces baies et fut fort déçu car elles n’avaient aucun goût. Mais ce qu’il ignorait que c’est que les chèvres avalaient les noyaux.

Gabriel jeta les fruits du caféier et bientôt une odeur charmante se rependue. L’ange récupéra les graines grillées et les fit dissoudre dans de l’eau bouillante et bu le liquide brûlant à petite gorgée.

L’effet bénéfique se fit rapidement sentir, libérant le corps des effets de la pesanteur ainsi grâce au café les croyants pouvaient prier jour et nuit sans défaillance.

C’est dans la région de Kafa, en Éthiopie que le café arabica est décrit pour la première fois par un philosophe arabe.

Le cahya est donc la boisson qui « ravie » et donne de l’envolée à la pensée.

Ces propriétés stimulantes vers 1510 conduisent le gouverneur de la Mecque à interdire la consommation à l’intérieur de la ville estiment que le café incite le peuple à la rébellion.

En occident, le café est rapporté par les marins Hollandais qui le tiennent de l’île de Sellant. Mais c’est après le siège de Vienne en 1683 par les turcs que le café se fit connaître en Europe.

Vers la fin du 16éme siècle le café ou cahya était considéré par les médecins comme un traitement efficace contre les migraines.

On le proposa dans le traitement de constipation « de la froideur », de l’estomac et de l’engorgement du foie et de la rate.

Jean de Thévenot, au 17éme siècle dans son livre « Voyage haut le vent », relate l’usage comme psychotonique du café le soir qui l’appelle Cavhé.

En 1685 Du Four confirme que le café soulage efficacement les migraines. Un anglais Willis confirme les mêmes attributions du café, ainsi comme sédatif nerveux

.Download-26

L’alcaloïde du café est extrait par Pelletier, Caventou Runge, qui considère le café comme un traitement de référence des migraines et de certaines affections cardiaques.

Vakéze en 1907 parle du café comme une arme à deux tranchant qui agit comme un excitant puis comme déprimant du système nerveux.

En 1987 une étude Américaine précise que consommer 5 tasses de café par jour multiplie par 2 ou 3 le risque de maladies coronariennes.

En 1988 le centre de nutrition de Nancy relativise ces risques et insiste sur les seuils de tolérance individuelle au café.

Le café est produit dans le monde à environ 6 millions de tonnes et consommé surtout en Europe occidentale et au Etats Unis et son principale concurrent et le thé qui maintient sa position en Asie, Russie et Angleterre.

Pharmacologie et pharmacocinétique de la caféine 

La demi vie de la caféine varie avec l’age.

Chez l’enfant, elle est longue de 14 heures à 25 heures.

Chez l’adulte, elle varie de 2 heure ½ à 4 heure ½.

Et cette variation varie en fonction de facteur génétique, physiologique.

Chez la femme, il est plus court pendant la phase folliculinique, plus long pendant la phase lutéal et 15 heures durant la grossesse. D’où l’importance de réduire la consommation de café pendant la grossesse.

Chez l’adulte, l’exercice physique intense diminue de 50% la demi vie de la caféine. Cette demi vie est également réduite chez les fumeurs mais elle est augmentée chez les consommateurs d’alcool.

Interaction pharmacologique de la caféine

La demi-vie de la caféine est accrue avec les contraceptifs oraux et certains antibiotiques. L’absorption d’IMAO avec du café peut provoquer une hypertension artérielle et des migraines.

Il existe une interaction du café avec les neuroleptiques, les anxiolytiques, les antidépresseur et il diminue les effets des traitements inducteur du sommeil. En particulier, il inhibe l’action des benzodiazépines.

Effet de la caféine sur la santé

En raison de son action sur les récepteurs de la adénosine et sur la mobilisation du calcium intracellulaires la caféine modifie les fonctions de nombreux organes; Système nerveux central

La caféine augmenté la vigilance, retarde l’apparition de sensation de fatigue, elle accroît l’endurance mais pas les performances physiques. Elle facilite les activités nécessitant une coordination complexe.

En consommation trop élevée, il peut induire des tremblements des bras. La mémorisation n’est pas changée mais la caféine améliore la capacité de réponse aux questions.

La caféine consommer en fin d’après midi ou le soir retarde la période d’endormissement.

On a même décrit au contraire une possibilité de somnolence liée à une consommation excessive du café.

Il faut savoir que la caféine potentialise l’effet analgésique de l’aspirine. La caféine a une action vasoconstrictrice de la circulation cérébrale ou prévient ou améliore la migraine.

La consommation élevée de la caféine accroît l’anxiété et potentialise les effets du stress.

A000062

Dépendance et toxicité

La caféine n’entraîne pas d’état de dépendance. La suppression de la consommation de café ne peut que provoquer que momentanément que des troubles momentanés type céphalée.

La dose toxique de café se situe a un seuil élevé c’est-à-dire à la consommation de 75 tasses de café par jour.

En consommant des doses importantes du café l’incidence est plutôt cardiovasculaire;

Elle peut induire au delà de 5 tasses de café une tachycardie ou une perception plus importante des battements du cœur.

Elle peut provoquer une vasodilatation de la circulation générale mais chez l’insuffisant coronarien, il n’a pas d’action sur la fréquence cardiaque et sur la fréquence des extrasystoles. Mais s’il existe une extrasystole ventriculaire la consommation de café est déconseillée

.19

Action biologique de la caféine

La caféine stimule l’action de la noradrénaline au niveau du cerveau. La caféine agit sur la mobilisation et le métabolisme des acides gras libre, le taux des acides gras libre et augmenté chez les hommes recevant de la caféine.

Sous l’action de la caféine le taux de cholestérol, de triglycéride, de glycémie ne change pas de façon significative.

La caféine augment la mobilisation des lipides.

En application locale, la caféine a une action lypolitique que l’on utilise dans le traitement local de la cellulite, la caféine est souvent associée alors avec le lierre.

Calotropis,un toxique à  exclure,à  garder en laboratoire

tabeau monetb00003813015456_1805689276309141_7618914738871054469_n               CALOTROPIS PROCERA   ou POMME de SODOMME

Connu ,sous le nom ayurvédique,ARKA ,son usage trop souvent cité pour son latex protéolytique  ( comme la papaïne) , son extrait d’écorce anticancéreux rhinopharyngés et fleurs  à action antibiotique,le Calotropis est hautement toxique.

1475-2875-10-s1-s11-1

 

 

Ici,encore ,il ne faut  pas suivre les données traditionnelles  oû les nosologies sont peu ou  mal  exprimées ,et dans un environnement biologique antique.Toxicité Absolue toujours à exprimer,le latex contenu dans les feuilles et tiges  pouvant par contact provoquer une cécité. alors que de façon paradoxale certaines traditions parlent d’action dans les conjonctivites,ce qu’il ne faut jamais faire.D’autre part cette Apocynacée donne lieu à des confusions thérapeutiques du fait de l’application de la théorie des signatures(ex:latex=sperme= aphrodisiaque) et de l’exposition de cette plante dans zones semi-arides ou arides par définition éloignées des cultures dominantes,telles le sud Maroc,gorges d’Arak avant Tamnarasset voire sa singulière  présence dans les dunes cotières  de sable étendues à Coro,au Vénézuéla.

Cette singularité est présente dans les TRADITIONS SAHARIENNES dont ,il est évoqué depuis les années 1950 une perte du savoir médicinal,alors que la plante était relatée dans les livres antiques sous le nom de ‘Usar ou ‘oâr

f3c00e_8bb5c392de774d309d2077599275ef0e-1

Traditions sahariennes

On retrouve pêle-mêle:

poudre séchée vermifuge,latex purgatif,en externe pour verrues,durrillon,feuilles fumées pour l’asthme (Montreuil)

EN Afrique de l’Ouest

*Poudre de fleurs:asthme,grippe,indigestion

*Ecorce:anti-diarrhéique et aphrodisiaque

*latex au Nigeria,Ghana:affections oculaires

*poison de chasse

*Au Sénégal:purgatif et Lêpre

La TOXICITE de la Pomme de Sodome ou CALOTROPIS est pourtant référencée:

Irritant muqueux,toujours dangereux pour l’oeil(latex séché),abortif,voire si ingéré vomissement,diarrhées ,tachycardie,convulsions et décès.la toxicité est plus grande que celle de la Strychnine,surnommé le “mercure végétal”.Le latex est dans les feuilles et tiges.

CHIMIE

Connue comme anticancéreux traditionnel(Hartwel),suivi d’essai un vitro dans le cancer du colon avec CALOTROPINE,cytotoxique.

De plus, la CALOTROPINE est Digitaline-kike(15 Hétérosides cardiotoniques et 2 alcaloïdes Stéroïdiens) lui conférant sa toxicité.Par alieurs la Calotropine a une action semblable à l’Ipéca.

Présence de Calotropaïne a une action semblable à la Papaïne,Ficine,Broménaline,produit considéré comme non toxique mais qui ne doit en aucun cas faire le lit aux débordements thérapeutiques

Le CALOTROPIS PROCEA OU POMME de SODOMME doit toujours être considéré comme hautement toxique hors champ de l’automédication ou d’indication farfelue type antalgique dangereuse(morphine + atropine,+calotropis ) son indication cancéreuse nasopharyngé et colique sont du domaine de la recherche et s’il existe une application,elle sera d’obédiance  exclusivement médicale

Camomilles:Camomille Allemande et Romaine

                                LES CAMOMILLES

camomille romaine

Famille des COMPOSEES ou ASTERACEES

  • MATRICARIA CHAMOMILLA ou CAMOMILLE ALLEMANDE
  • ANTHEMIS NOBILIS: CAMOMILLE ROMAINE

Poussant dans les mêmes endroits champs et terrain en friche,d’utilsation uiniverselle ,elles peuvent être confondues  sauf de capitules différents et ne se  limiter qu’à une utilisation digestive et toutes les deux ont des possibilités allergisantes,avec limitaions d’usages pour l’enfant de moins de 10 ans

15

1) CAMOMMILE ALLEMANDE

   MATRICARIA CHAMOMILLA  ou RETICUTITA

L’ESCOP reconnait son utilisation pour troubles gastro-intestinaux avec spames,flatulences,distension épigastrique.

Posologie:Somitées fleuries  3gr/100gr,3 tasses par jour ou extrait sec de 50 à 300mg X3/j

                                   Chimie

Les deux espèces ont des similitudes  mais les composants de la Camomille Romaine sont moins efficaces

Matricaria Chamomilla est pharmacologiquement Anti-Phlogistique;Spasmolytique;Carminative,Bactériostatique et Fungicide

Huile essentielle de 0,3 à 1%:antibiotique Gram positif et fungicide (candida)

Matricine dont dérive le chamazulène anti-oxydatif,l’azulène l’accèlère la guérison des plaies

Bisabolol Alpha,Anti-inflammatoire;Action anti-ulcérigène.Association Nébulisat Matricaire à 0,30 avec Réglisse nébulisat à 0,30,une gélule 2 à 3 fois par Jour

Apigénine à action sur l’acide arachidonique,intervient sur l’inhibition du métabolisme des macrophages et action Sédative,se fixe sur les recepteurs benzopiazépines,inhibe le flutrazepam,pas d’effet sur recepteur muscarinique

*Cholérétique léger

*Emménagogue et anti-spasmodiques utérins;dues aux flavonoïdes et Bisabolol

*Efficacité et sans effet pervers sur les insomnies chroniques primaires.BMC/09/2012/Zick,Wright;Sen;Arnedt

                              INDICATIONS DE LA CAMOMMILLE ALLEMANDE

1)En local  (2 à 3 Cuillères) sur une compresse pour:

Abcédation;Eczema,Conjonctivite (associiation de Camomille et Fenouil ),Teinture pour gingivite;accélération des guérisons cutanées dues à l’azulène.

2)Spasmes Utérins

3)Colon irritable :2 à 3 cuillère X 3 tasses

4)Ulcère,Gastrite:2 cuillère ou extrait fluide 20 à 30 gouttes.Chantefables-18 [800x600]

                             Essais Cliniques de La Camomille Allemande

1)Anxiété/2008,Insomnie (2011),Agitation,mais échantillon faible

2)Effet anti-Inflammatoire  cutanée équivalent aux corticoïdes

3)Action sur Mucite radiothérapique (Fleur avec 50mg de bisabolol et 150-300 mg d’apigénine)

4)Eczema atopique,action supérieure aux corticoïdes

5) Plaies: Action antalgique sur plaies d’Episiotomie,Hémorroïdes(démangeaison et Saignement)

6)Teinture des cheveux

Chantefables-27 [800x600]

Bibliographie Camomille allemande

*Insomnie Chronique Pirimaire:BMC;Sept 2012/Zick,Wright;Sen;Arnedt

* Propriétées Antibiotiques et Chlohexine/Baradari;Khezi;Arabi 2012

*Anxiété et Dépréssion/Amsterdam;Shults;Soeller;Mao;Rockwell;Newberg 09-10/2012

*Comparaison Chamommille et hydrocortisone/Charousaei;Dabirian;Mojab/05.2011

*Gingivite/Geoge;Hedje;Rajesh;Kumar/10-12/2009

*Anxiété,en double aveugle/Amsterdam;Soeller;Rockwell;Mao;Schultz /08.2002

 

2)LA CAMOMILLE ROMAINE

   ANTHEMIS NOBILIS

Les capitules  2  à 3 têtes pour 100cc sont utilisées,fait partie des plantes hors monopole pharmaceutique;

Chantefables-7 [800x600]

TRADITIONS

Grippe,Céphalées,Stomachique,Anti-spamodique,fébfrifuge;conjonctivite

Chimie

Flavonoïdes,Acide Caféique,Coumarnique,Cathécole,Principe amer (Nobiline)

Huile essentielle de 0,3 à 0,8 %:Ester d’acide Angélique et Isobutirique,Chamazulène

                      UTILISATIONS REPERTORIEES DE LA CAMOMILLE ROMAINE

Chantefables-20 [800x600]

Tonique amer et anti-spamodique,gastralgies,coliques intestinales,migraine,névralgie faciale,grippe,conjonctivite,plaires et brûlures,agent de saveur alimentaire et boisson,utilisation cosmétiques:savon,parfum;teinture de cheveu,voire préventions des douleurs menstruelles et troubles des règles

CONTRE-INDICATIONS

Grosssesse et Allaitement,petite enfance

Allergie croisée avec  autres composées,marguerite,chrysanthenum

Age,Etat de Santé,dose doivent être respectés même pour une plante libérée

UTILISATIONS VERIFIEES

Les allégations thérapeutiques ne sont pas décrites par la Commision E (1993);

les évidences cliniques apparaissent :pour flatulence,relaxtion musculaire et sédation.Mais à dose élevée provoque des vomissements

MANQUES d’EVIDENCES CLINIQUES selon la NIHChantefables-29 [800x600]

Problèmes digestifs,troubles de règles,sinusite,eczemablessures,problème biliaire,toutefois maintient le caractère atoxique de l’huile esentielle appliquée sur la peau ou inhalée

Bibliographie sommaire sur la  Camomille Romaine

Douleurs chroniques:Buckle 1999

Anaphyllaxie et camomilie:Subiza,Hinojosa 1989

Drugs and Cosmetics/Leung;Foster 2007

Contre-Indications des plantes :Brinke 1998

NCCAM

NLM

GDS et NIH

Camu Camu,Anti-Oxydant,Stimulant

1920323_10203469741001759_6090163205483468390_nQDownload-4 copie 6                                                 CAMU CAMU

                                       MYRCIARA DUBIA (HBK)

Cette mytracée amazonienne donnent des baies utilisées au PEROU comme condiments alimentaires et dessert de  glace et sa richesse en Vitamine C lui ouvre une voie toute tracée en industrie alimentaire.

Sa richesse en Vitamine C en mgr / 100 gr est comparée par USDA (1998)

*Ananas 20 mgr

*Fraise 40 mgr

*Orange 53 mg

*Acerola  1300 mgr

*Camu Camu 1500 mgr

Sa chimie conforte son utilisation comme STIMULANT et ANTI-OXYDANT:

*Vitamine C 850-1500 mgr/100gr

*Flavonoïdes,Flavonol,Cyanidine -3-Glucosides,Delphine-3-Glucosides,Quercetol,Anthacyanodines,Rutine,Tannin

Cette composition et richesse en vitamine C,vitamine non synthétisée par l’homme,débouchent sur des controverses thérapeutiques liées à la présence de la vitamine C,co-facteur enzymatique  intervenant dans l’élaboration de la structure du collagène,os,ligament,peau,système immunitaire,globules rouges et la vitamine C oxydée passe la barrière hémato-encéphalique.Ces effets biologiques entrainent fatalement des orientations thérapeutiques inhabituelles et la tentation de suivre ce même cheminement avec la Camu Camu et ,peu de publications ont été faites sauf en agriculture et droit de propriétés ,et il y aura donc des indications testées et d’autres controversées,comme le fut la polémique  traitement cancer et vitamine C par Linus Pauling.

Posologie:en poudre une cuillère à café de 1gr ou en gelule

Le cas de la Vitamine C

Non synthétisée aborbée au duodénum et jéjunum.Elle est éliminée par voie intestinale et urinaire.Pour l’ingestion de 30 à 180 mgr, 80 % sont absorbées.le Coefficient d’absorption intestinale est de 50 % pour 1,5gr de vitamine C,et devient 16 % pour 12 gr.A partir de 2 gr ,troubles osmotiques avec diarrhées.La dose maximale sans trouble secondaire est estimée à 1800 mgr/2000 mgr

*  jusquà 14 mg/l plasmatique  de vitamine C est réabsorbable,le reste est éliminé.La réabsorption est normale à la dose de 80 mg/j ,le reste est éliminé par les urines.l’apport recommandé de 100mgr/jour  correspondant à une concentration plasmatique de 10 mgr/l

Dose de Sécurité en VITAMINE C

1000 mgr:CEE,France,Grande-Bretagne

1900 mgr:USA

on considère les besoins en apport  journalier en vitamine C

*jusqu’à 6 mois:40 mgr

*7-12 mois:60 mg

*de 1-3 ans:15 mgr

*4- 8  ans:25 mgr

*8-13 ans:45 mgr

*18 ans et >:90 mgr

*Fumeur:125 mgr

CAMU CAMU et SECURITE

10172858_10203469740441745_7789413882498847029_n

Même si le Cuma Cuma apporte 30 à 40 fois plus de vitamine C que l’orange,le métabolisme de la  vitamine C sera  normalement  rétabli  et surplus élimine,de plus  la vitamine  C est fragilisée en solution,à l’air,au soleil ou  à la cuisson.

Que la baie de Camu Camu apporte 40 fois  plus en concentration que l’orange oblige dans tous les cas de prendre poudre ou gélule dont la valeur en vitamie C à maximum autorisé.C’est un principe d’obligation et de sécurité.,et permettant d’écarter des  d’indications ne reflètant que l’usage controversè de la viamine C et de toute façon les taux supérieurs ne seront pas absorbés

Il se pose plusieurs questions car la tentation est grande de généraliser les actions testés et controversées de la Vitamine C  et de l’étendre au Camu Camu

1)Existe-t-il un risque de baisse  une  baisse de vitamine C du Cama Camu avec les contraceptifs,aspirine,anti-inflammatoire ? Baisse théorique trouvée avec la vitamine C.En cas de tabagisme le besoin en vitamine C est accru.

 

 

2)FAITS CONTOVERSES  ou en Cours d’EVALUATION

*Anti-Dépresseur,Démence ,Alzheimer

PIVI:Nutr.J;Vol 10;2001/

Jour.of Biol.Chem:Chang;Cappa,Ciccotosto;Svensson 2011 (viT.C et plaques amyloïdes)

Viamine C et Beta carotène Journ of Alzheimer;14/9/2001)

Arcchive of Neur./Zandy 19/01/2004

*Cataracte et dégérescence maculaire

*Cancer(sur les bases de Pauling)

*Maladies immunosuppréssives

*Maladies Cardio-Vasculaires

*Goutte

 

3)FAITS TESTES Sur la VITAMINE C

1959440_10203469738961708_5323960417171399991_n

 

*Epuisement,Stres oxydatif

*Synthèse du Cholestérol

*Fertlité

Sont -ils tous applicables au Camu Camu ?

4)CAMU CAMU ET VOIES DE RECHERCHES

a)Diabète;de Souza/Schmidt/Concalves (2010)

b)Anti-inflammatoin in  Jour Card.2008/Uchda.Nodi;Komoda;

c)Interactions avec la chimiothérapie possible

 

89

CE QU’iL FAUT SAVOIR

Camu Camu est Stimulant et Anti-Oxydant,on lui décrit une action anti-virale mais est-ce sur le modèle anti-grippal de prévention de  la vitamine C ( 250 Mg  à 1gr par jour j)astringent et anti-inflammatoire.Enfin de compte Camu Camu est un standard d’apport de vitamine C  et Flavone s’intégrant dans la problématique préventive 5 fruits et légumes par jour.Ce n’est pas un médicament mais un produit de prévention qui a été encadré par la  Directive Européenne de juin 2002 ,le décret du 20 mars 2006,Arrête du 9 mai 2006.Camu Cammu est un réservoir de vitamine C

Cancer Colique : Formules chinoises et standards.Actualisation

CDownload-2 copie

20 juillet 2020

Cette étude est inédite menée de 2004 à 2014,publiée dans Evidence Based Complementary and Alternative Medecine, le 13 janvier 2020 par des departements médicaux Taiwanais de Taichung,Dalin,Hualien ,Chung Cheng/ Ming-Hsein Yeh,Chiu,Koo,Lin,Liao,Chia-Chou Yeh,Li

Etudes de la survie du cancer du colon traité par combinaison de Medecine Traditionnelle Chinoise  ou non traité traditionnellement et Occidentale identifiées par Dailin Tzu Chi Hospital Cancer Registry Database 2004-2014

Sur un recrutement de 535 patients ,147 ont été inclus utilisant les formulations chinoises ,le test log-rank  de Kaplan-Meir a révélé statistiquement que la survie était plus grande chez  les utilisateurs  de Medecine chinoise que chez les non utilisateurs,et significative de  meilleure survie (Regression Cox).

 

 

Sur Dix formules essayées,4 ont été retenues  permettant de prouver la meilleure survie de cancers  colorectaux   sous traitement Traditionnel Chinois et Occidental,notamment ,Chirurgie ,Radiotherapie ,Fluorouracil ,metastases distantes et comorbidité

.Download-1Download-7 copie

20 JUILLET 2020

 

 

Sur les 147 utilisateurs de composants traditionnels

Age :<45/46-65/<66

Sexe:Femmes  68 /Hommes /79

Stades du cancer colique :C130 /CII 22/ C III 64/C IV 31

Chirurgie 137

Radiotherapie 49

Métastases distantes 31

Comorbidité 1:18 Infarctus myocarde/OAP/Maladies vasculaires péripheriques,Accident cerebro-vasculaire/BPCO/Rhumatismes/Ulcére Gastrique/Demence/Maladie hepatique/Diabéte/

18

Comorbidité 2 :8 Diabete avec complications chroniques/Hemi ou Paraplégie/Maladie Renale/Leucemie ou Lymphome,

8

Comorbidité 6  :9 Métastase de tumeurs solides /Syndrôme de déficience Immunitaire acquis.

9

 

 

 

Sur 388 non utilisateurs de formules traditionnelles chinoises

Age <45/ 33

46-65 /128

<66/ 227

Femmes 183

Hommes 205

Stades Cancer : C1 71/C II 67/CIII 158/C IV 92

Chirurgie 359

Radiotherapie 105

Chimiotherapie  273

Metastases Distantes 92

Comorbidité 1.22/2 .20/6 .18

IMG_5379

 

SUR DIX FORMULES,

 

QUATRE ONT ETE RETENUES  POUR MEILLEURE SURVIE SIGNIFICATIVE

A HAUTES DOSES

 

 

<JIA WEi XAIO YAO  SAN /14,328 Gr/Fonction traditionnelle /REIN avec YIN déficient

 

 

<PING WEI SAN/22,445 Gr /Fonction Traditionnelle/SECHE  l’HUMIDITE et HAMONISE  le LIEN entre RATE/ESTOMAC

 

 

<ZHI BAH DI HUANG WAN.:/13,274Gr/Fonction Traditionnelle/YIN DEFICIENT et CHALEUR HAUTE

 

 

<QUI PI YANG /14,821 Gr/Fonction Traditionnelle  /DEFICIENCE de la RATE et du SANG

 

 

 

En principe la durée de traitement est de 25 à 63 Jours.dosage de  2,92 Gr à 4,68Gr/jour

 

JIA WEI XIAO SAN est donné en premier,censé reguler l”émotion et evacue le QI de la Depression,et ameloire les incidents digestifs,corrige le stress psychosomatique provoqué par le traitement (Cheng,Hsieh ,Tsai – 2018)et n’interfére pas avec Le 5-Fluorouracyl(Chiang,chang,Wang,Lin -2015)

 

Zhi  Bah Di Huang Wan peut significatiivement augmenter la survie ,en particulier les cancers avec Diabete 2 (Lin,Ho,Yeh -2015)

 

L’usage à Haute Dose de Jia Wei Xiao San est enfin de compte l’indispensable  permettant une survie significative ;si il est ajoute avec LIU WEi DI Huang WAN (Dose 14,26 Gr)(Fait partie des 10 formules sélectionnées),mais aussi BAN Xia Xie XIN TANG (17,617 Gr),PING WEI SAN (2,92Gr ) et QUI PI TANG  (à 4,68gr)

 

L’utilisation de JIA WEI XIAO YAO SAN à faible dose avec les autres formules citées ,est associée avec une meilleure survie

 

Enfin de compte,les QUATRE FORMULES JIA/PING/ZHI/QUI  isolées donnent les meilleurs résultats sur la Qualite et Durée de Survie

 

Il faut donc analyser les Quatre formules afin d’établir les molecules actives sur le cancer colorectal,par ailleurs,la formule JIA WEI XIAO YAO SAN Apparait comme la clé de voute de la therapeutique.

 

 

1)JIA WEI XIAO YAO SAN:

 

Atractylodis Macrocephale racine

Glycyrrhirza Urulensis Racine

Mentha Haplocalycis Plante

Angelica Sinensis Racine

Paeonia Lactiflora  Racine

Zingiber officinalis Racine

Moutan Cortex Racine (Paeonia) ,

Gardenia Jasminoides  Fruit

 

 

2) PING WEI SAN

 

 

Atractolydes Rhizome

Magnolia Officinalis Ecorce

Tangerine Pelure Séchée

Glyccirrhyza Racine

Zizyphus Jujuba Fruit

 

 

3) ZHI BAI DI HUANG WAN

 

 

Rhemania Racine

Cornus Officinalis Fruit

Dioscoreae Oppositae Racine

Paeonia Suffruticosa Andr.

Poria Cocos Sclerote

Alismatis Rhizome

Anemarrhena Rhizome

Phellodendron Ecorce

 

 

 

4)QUI PI TANG

 

 

 

Ginseng Panax Racine

Poria Cocos Sclerote

Atractylodes  Macrocephalae Rhizome

Astragalus Racine

Zyziphus Spinoza  Graine

Arillus Euphoriae Longanae

Polygala Tenuifolia Racine

Glyccirrhyza Uralensis Racine

Zizyphus Jujuba Fruit

Aucklandia Racine

Zingiber Officinalis  Racine

 

 

COMMENTAIRES BIOCHIMIQUES DE la FORMULE PIVOT

Il est dit traditionnellement qu’elle regule l’emotion,evacue le Qi depression,et ameloire les troubles digestifs

Dans l’ensemble les faits dominants associent anti-oxydation,anti-mutagenese,anti-cancer,anti-spasmodique,antalgique abdominal,donc action sur cancer au premier rang et signes secondaires moindres due au 5 Fluoroyuracil.

 

 

 

 

JIA WEI XIAO YAO SAN

 

 

 

ATRACTYLODES MACROCEPHALA

 

 

BIAZU

Rhizome

Asteracée

Indications standards:Gaz Abdominaux,,Diarrhée,Désordres digestifs

Composant principal :Atractylon Plus Huiles Essentielles de Béta-Eudemol,Elemen,Humulene Alpha et Beta ,Curcumene Alpha

Action Protectrice Hepatique/sur Stress Oxydatif,inhibe ATPAsedans l’activité Na+/K+

Derivés  Atractylenotide I et II :Anti-Ulcéreux

Beta Eudemol bloque les recepteurs Nicotinique Acetylcholine Actif par les canaux ioniques Ca 2++

Atractylenoline inhibe NO et TNF Alpha Macrophagiques

Atractylon inhibe proliferation ,provoque Apoptose des cellules Leucemiques HL60,

Beta Eudemol inhibe cellules endotheliale ombolicale,facteur  bFGT,,VEGT,inhibe Angiogénése.

Allergisant et cause en surdosage Hématémése,interdit durant Grossesse.

 

 

 

GLYCYRRHIZA GLABRA et URALENSIS

 

 

GANCAO

Racine

Fabacée

Indications standards:Anti-Phlogisitique,Expextorant;Tonique,Antalgiques digestifs,mucolytique,Stomachique

Preparations

Racine ou rhizome Preparata:Zhi Gancao,/ Racine plus rhizome et extrait liquide  Gancao Liu Lingao/Racine+Rhizome +Extrait de Gancao :Jiigan pour bronchite et asthme

Saponine Majeur Acide Glycyrrhezique et Glycyrrhetinique

Saponine mineur Diterpene Sapogénique:

Chalcone,Flavonones,Flavanane,isoflavone,coumarine et Glycosides

Glycyrrhizine se métabolise avec presence plasmatique mais pas Glycyrrhetique,partiellement le microbiote  métabolise glycyrrhizine

La bioviabilité de Glycyrrizine s’accroit en milieu hydrique.

Anti-Ulcéreux,Anti-Inflammatoire inbibe ROS,production Interleukine 6dans Cellules HT 29,stimulé par TNFAlpha

Anti-Thrombotique

Glycirrhizique et acide Glycirrhhizique Hépatoprotecteur(Cirrhose en particulier):Elevation des enzymes et histologie

Acide Glycirrhitique  Effets mineralocorticoides en relation avec recepteur rénal Aldostérone.Bolcage du passage du Cortisol à la Cortisone.Réduit Testostérone sérique.

Action Anti-Virale AntiReplication avec acide Glycirrhizine.Synergie avec Prostaglandine..Actionsur virus varicelle,Hepatique,A,C et VIH,Encephalite japonaise et cytomemalovirus.

Anti-Mutagéne.,protege contre Dommages ADN ou sa synthése pertubée.

Contre Stress Oxydatif et promotion tumorale.L’acide Glycirrhytique inhibe proliferation et Apoptose hepatique (HEL),Leucemie Promyélocyte HL60,Gastrique KuE3.inhibe proliferation cancer du Sein MCF7,avec Apoptose,par action caspase 8 et réductionBcl2 Et Bcl-L

Loichalcone contre stress oxydatif et anti-mutation

Action sur Cytochrome 450 dans cellules P480

Polysaccharide  Immunostimulant.

 

 

MENTHA HAPLOCALY

 

Menthe Chinoise

BOHE

Lamaicée

Plante Entière

Indications Standards:Cephalée,Grippe,Infection Respiratoire;Ulcere Gastrique,Maladies virales ,Rougoele,Rubeole,Conjonctivites.

Menthol Principal:Anti-Inflammatoire donne pour asthme,colite,analgésique,antiseptique,suppression medoateur inflammation prostaglandine et interleukine IL,IB,inhibiteur depolarisation K+et Ca ++

Chimiprotectio Cancer du Foie,Anti-Viral

Inhibe prolifération cancer Gastrique SN45/ baisse de ,Topoisomerase/ILAlpha/IL Béta Augmente NF-kB

Effet sur grossesse (inibition,interruption)Oxytocine

Action sur dommage clonomique.

 

 

ANGELICA SINENSIS

 

 

DANGUI

 

Apiacée

Racine.

Indications Standards:

Désordres Menstruelles,Menorrhagie,Rhumatisme,Contusions ,Furoncles

Composant Majeurs

Acide Ferulique Antiviral syncitial,Anti-aggregat plaquettetaire,Inhibe Thrombase et COX  ,baisse prostaglandine  ,

Action acide Ferulique sur recepteur systeme oxytocine

Phtalide: Angélicide,Butylidine Phtaline ,ligustide relaxant utérin

Protection cardiaque contre infarctus du myocarde et coronaire ,augmentation perfusion coronaires,antagoniste anti-arythmique

Prévenir AVC et HTP,stimulation B2 Recepteur

Polysaccharides protection contre radiation,augmente hématopoièse,anti-oxydant,anti-oxydant SOD,GSH,Glutathion/contre dommage digestif ,hepatoprotecteur

Inhibition NFAlpha -B et Metabolisme acide Arachidonique

Acide Ferulique protection Gamma Radiation,dommage ADN,augmente enzyme anti-oxydant et GSH,antimitotique,inhibe aberration chromosomique,anti-carcinogene BAP et DMBA.inhibe Promotion Tumorale,Ameloire dysfonction microcirculatoire

 

 

 

PAEONIA LACTIFLORA

 

 

 

BAISHAO

Ranunculacae

Racine

Standards therapeutiques: Analgésie,Hempotysie,Cephalée,bacteriostatique,douleurs abdominales,anémie,Influenza,furoncles

Paenoflorine composant Majeur

Albiflorine et Lactaflorine

Polyssacharide  Paenia SA

Composition Hydro-alcoolique   ,pour être transformé par bactérie ,dans plasma en paeflorine.

Action sur Ischemie Cérébrale,anti-Inflammatoire,Sedative,anti-spasmodique mobilisation cellulaire Ca ++

Coeur Pulmonaire Chronique

Inhibe Thrombine et aggrégat plquettaire,protection fibronilyse,anti-thrombotique

Paenoflorine :Sedatif ,baisse capacité apprentissage si agé,augmente la cognition chez le jeune.

Albiflorine,Pentagalloylglycine  anti-convulsiviant

Glycoside racine augmente TNF et corticosterone plasmatique

Pollysaccharide Paeona A et SB active systeme réticuloendothélial

Gallolylglucose supprime Hépatite B

Paenoflorine protége contre radioactivite Co-GammaCProvoque Apotose et vaisse Ca cytosolique,caspase 3,et Bax

Les Bactéries intestinales tranforme paenoflorine ,oxypaenoflorine,benzylpaenoflorine tel Paenimetaboline L+++ avec:

-Bacteriodes,Bifibacterium,clostridium,Lactobacillus,Streptococcus,Bacterioroidesfragilis.

 

 

 

BUPLEURUM CHINENSIS

 

 

CHAIBUI

APIACE

Racine

Standards Usages:Fievre,Grippe,Coup de Froid,

Saponine majeur :Saikosaponine A et D :Hepatoprotecteur SGOT et SGPT elevés.et dommages cellulaires réparés

Saikonine C 2 heures avant injection inhibe Helicobacter

Saiko C inhibe Replication Antigenetique Hepatite B

Saiko A et D anti-Inflammatoire

SO immunostimulant ,T lymphocytes accumule  genes transcripteurs FOSe

Stimules Lymphocyte imunogenes,Stimules CRF  Hypothalamique,ADH plasmatique augmente

Action sur Rougeole,Herpes et replication virale

Anti-Mutagene,Cytoxique,Mort cellulaire Hepatome,HeP3B,anti-prolifération A4-539,action sur Mélanone B6,proliferation,apoptose et cycle cellulaire.

 

 

 

ZINGIBER OFFICINALIS

 

 

Ganjiang

Zingibéracée

Rhizome

Emplois Standards:Stomachique,Anti-Emetique,Anti-Oxydant,Asthme,Expectorant ,Analgésique,Hémostatique,cardiotonique si probléme respiratoire ou gastroentérologiques sévéres

Deux préparations:extrait de zingiber  et extrait liquidien Jiang Liu Jingao et Jiang-Ding

Extraits majeurs:Zingerone,Shogaol,Gingerol

Cytoprprecteur Gastrique

Anti-inflammatoire et Anti-Oxydatif

Baisse peroxydation lipidique (SOD,GSH,Catalase)

Gingerol:Anti-Agreggat Plaquettaire avec acide arachidonique,Chimiopreventif ,Anti-Cancer Intestin,Antitumoral ,Cytotoxique,Anti-Prolifératif,Apoptose

 

 

CORTEX MOUTAN

 

 

MU DAN PI

ECORCE de PIVOINE SUFFRUCTIASE

Ranonculacée

6à12 gr

Traditionnellement Dite Amer,Froide,en accord avec Meridien Coeur,Rein Foie/ Diminue Chaud et Froid ,Active Sang et Shi,reduit déficience Chaleur

Indications Standards:goutte,Rhumatisme,Fiever,Maladie Respiratoire,Toux,crampes menstruelles

Precautions  :A éviter durant les Régles,et Grossesse.

Le composant Moutan souvent assoçié avec Salvia Miltirrhoza,(Dan Shen)Notoginseng (San Qi)

Anti-Tumoral

Reduit viabilité des cellules cancéreuses de Vessie,cytotoxique bas

Arrêt du cycle cellulaire G1 et Phase 2

Expression phosphatidyl serine,augmente caspase 8 et 3

Inhibe invasion cellules C5637

Indications générales:

 

Analgesique,Anti-spasmodique,Anti-Aggregat Plaquettaire,Diabete,Alzheimer,Arthrite,Inflammation,Infection

Ischemie Cerebrale (Hsieh,Cheng,Tsai 2012)

Antiviral:Herpes,HIV

AntiMigration Cancer Rénal et anti-métastases Carcinome Renal(Wang ,Tang,Lam 2012)

AntiCancer Rénal,Colon,(Xing,Zhang,Lin ,HU 2004)Gastrique :Apoptose  Cio,Seo,2012),Vessie (Shen,Shue,WunLin 2010)

Paeglone antiproliferation Cancer Poumon Non à petites cellules(Hung,Yang,Tsai,Huang 2008)

 

 

 

GARDENIA JASMINOIDES

 

 

ZHIZI

Rutacée

Fruit

Standards therapeutiques:Hemostatique,Anti-Phlogistique;Laxatif,Fievre

Iridoides Glycosides :Geniposide:Gardenoside.Crocine (trouvé dans le Safran)

Choleretique et Hepatoprotecteur

Action des Beta- D -Glucosides des bacteries intestinales sur Hydrolyse Geniposide

GST,GP Synthétase Augmentent avec Geneposide

Geneposide et Genipide :Anti-Thrombique,Anti-Aggrégat plaquettaire,Anti-Angiogénique

Anti-clastogenique et contre aberrations chromosiques

Inhibe à Haute dose la croissance des tumeur implantée

Anti-genotoxique et antipromotion tumorale par Iridoides et Crocétine

Anti-Inflammatoire ,Baisse le flot sanguin du pancréas

Genoposide et gardenoside inhibées par bacille  bacteriodes

 

 

Dominance des  SIX PLANTES utilisées dans les 4 formules asssurant la Survie

 

 

ATRACTYLODES MACROCEPHALA :Trois

Anti-Oxydatif/Apoptose,Inhibition Prolifération

 

 

 

 

GLYCIRRHIZA GLABRA:Trois

 

 

Anti-Oxydatif,Inhibe ReplicationVirale,Inhibition Cellules HT29,Anti-Inflammatoire

 

 

PAEONIA:Deux

Anti-Inflammatoire,Anti-Spasmodique,Sédative.Analgésique,Apopotose.Moutan:Inhibe invasion C5673/Antitumoral

 

ZINGIBER :Deux

 

Cytotoxycité,anti-Inflammatoire,Anti-Oxydatif,Anti-Tumoral,Analgésique,Anticancer et Metastase Rein,Vessie,Pounmon,Colon,Gastrique

 

PORIA COCOS:Deux

 

Protecteur Rénal,Anti-Oxydant,Anti-Melanome,Anti-Tumoral sur Bcap37,HEpG2,SC66-7901,Anti-Inflammatoire.

 

 

ZIZYPHUS :Deux

 

Sedatif,Anti-Oxydant,Contrôle cellules  neuronales

Cytoxique:Cancer 562 B 16/SKMEL2/PC3/A 459,HepG G2

Polysaccharide Immnunostimulant.

 

Le travail diffusé sur Cancer du Colon et plantes medicinales est interressant à plus d’un titre par  la qualité et durée de survie du cancer colorectal.Il faut toutefois regretter le manque de détails des plantes trop nombreuses utilisées et  référence marquée aux livres anciens,En fait ,beaucoup d’écoles de medecines en Chine modernisent et revalorisent les formules mais qui nous semblent trop importantes en nombre,rendant difficile la conversion en application moderne.Toutefois les etudes nombreuses in vitro,in vivo,sur les cellules souches ,permettent d’isolér un composant unique ou ,un dérivé ou une nanomolecule.la saga anticancéreuse des plantes medicinales chinoises ne fait que commencer.Toujours ne pas oublier les randomisations ,comparaison avec les nouvelles approches therapeutiques,manipulation du microbiote ,immunomodulateur,derives de composants phytotherapiques alliées avec les traitement nouvellement mis à jour.,sans oublier la lutte incessante  contre les erreurs alimentaires et toujours lutter contre tabac,alcool,sedentarité,surpoids.

 

Cancer du Colon,Facteurs de Risque et de Préventions

4335tabeau monet                                           CANCER DU COLON

                       Facteurs de Risque et de Prévention en 2014

Le cancer du colon est la deuxième cause de décès en France (iNSERM 04. 2009),cette affection touche  33.000 nouveaux cas par an,avec 17000 décès par an 2011 (HAS  2013).C’est 15 % de la mortalité globale.Toutefois grâce aux campagnes d’information et de dépistage (Hemocult ,rectoscopie et Colonoscopie)le taux de survie  à 5 ans en FRANCE est bien placé,puisque qu’en 2008 .Lancet Oncology donnait la FRANCE en  seconde position derrière les USA.L’HAS a noté une diminution sensible des cas depuis 20 ans ,avec un taux de survie à 5 ans de 56% et si métastases, 25%  avec survie à 5 ans de 11 %.

Les conditions de dépistages peuvent permettre, un taux de guérison de 9 cas sur 10 sous conditions que les facteurs de risques soient bien circonscrits et surveillés.Il faut recommandé les clés de surveillance diffusées par la HAS de Juin 2013.

Il est important de savoir que le cancer du Colon est fortement lié au mode de vie

Facteurs Personnels

1)Prédisposition génétique:moins de 5 %,dont facteur de mutation génétique APN

*Syndrôme de Lynch

*Polypose Adénomatose Familliale:pour le WCRF,le risque adénomateux est 47% plus élevé que dans la population bien portante.environ 1 % des adénomes de largeur de 20 mm ou à haut grade dysplasique peuvent évoluer vers un cancer d’ôu l’intêret de l’endoscopie de dépistage

2)Antécédants Personnels

a)Antécédants personnels de cancer ou adénome

 

b)Antécédent familial de 1 er degré de cancer ou adénome

 

c)Deux ou Plus d’antécédants familiaux de cancer de 1 er degré

 

C)Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn(risque de 70%)

D)Il a été noté un association entre cancer rectal et lithiase de la vessie.

E)Il est évoqué un risque de cancer si Papillomatose virale Anale.

Co-Facteurs de Risque

1)Consommation d’Alcool et Tabac augmentent le risque multiplié par 8,1

2)Consommation trop importante de viande Rouge augmentation du risque de 21 % ( Viande Rouge)29 %(Charcuterie).risque estimé à 17-30% par la WCRF

3)Activité Physique abaisse le risque de 18 %-29%

4)Indice de Masse Corporelle IMC doit être de 25-27 Kg/M2;

si > 5 kg/m2 le risque augmente de 15%.la WCRF estime le risque de l’obésité à 33%

5)La masse de graisse abdominale est un risque estimée par la WCRF à 46%

6)Dans le cadre des surpoids,avec syndrôme métabolique , risque  de cancer à 33-41% et si diabète risque  de cancer à 22-30%

 Alimentations Bénéfiques

Laitage,Calcium,ail actions protectrices possibles.

Fibres alimentaires

Fruit et légumes frais

par contre,selon la WCRF:

.l’alimentation grasse ,Fromage ,aliments sucrés  augmentent les risques,risque de 21% pour les gros buveurs d’alcool et de 20-21% pour les fumeurs et touchant plutôt le rectum.le risque s’accroit de 7 à 11 % pour 10 cigarettes par jour

*Selon la WCRF,la relation entre   cancer du colon et apport  de  Poisson,Folate,Selénium est trop limité par les études effectuées(WCRF/AICF,Continuous update project Colorectal cancer report 2010/Summary food nutrition.Physical Activity and the prevention of colorectal cancer 2011,°

*les gros cosommateurs d’oeufs  ont un risque estimé à  29%

Les crières prédictifs  de baisse de prévalence  du cancer du Colon par l’alimentation ont été évoqué dans Alimentation et Cancer et Flavonoïdes et Cancer,nous rappelons que les critères d’épidémiologie requièrent une rondomisation et échantillonage de la population représentative et surtout homogénes,ce qui est  toujours difficile à établir entre populations à hauts revenus,bas revenus ou précarisées et de reconnaitre la molécule intervenant sur le ralentissement ou de la mutagènèse induite par un cofacteur cancérigéne type Acétallhédyde dérivés de l’alcool et Hydrocarbrures aromatiques du tabac tous deux génotoxiques.

Parler des facteurs de risques du Colon,c’est aussi évoquer les études de Collins et Erlich parues en janvier 2014,qui définissent non seulement l’intestin comme le Premier Cerveau mais aussi sa colonisation par des bactéries extérieures définissant un pool ADN,le ,MICROBIOBIOTE à 3 Enterotypes différenciées permettant transformation énérgétique alimentaire,vitaminiques,élimination des toxines et définissant une signature immunitaire personnalisé.Ces recherches seront le point d’orgue  et précision du rôle de l’alimentation dans la génèse des maladies( type Diabète,Cardio-vasvulaire,Hépatiques)

 Alimentents et diminution des facteur de risque de cancer colo-Rectal.(WCRF)

 

1)Alimentation avec fibres: baisse de 12% de  cancer si alimentation de fibres au minumum 23 gr/j.Si alimentation de 10gr/j de fibres ,diminution de 9 % d’adénomes

Aune,Chan,Lau fibres, grains de céréale et cancer BMJ 2011

Wiren,Haggstrom,Ulmer.Cancer Causes Control 31 oct.2013

2)Céréales Complétes; baisse de 20 % si consommation 90gr/j

Aune and Co BMJ 2011

3)Tous légumes: diminution si consommation à 100gr/j

Aune Chan,Lau BMJ 2011

Tse,Eslik crucifrères et cancer colique Nutr.Cancer 2014

4)Cruciifères :baisse de 9-22%

Wu,Yang Vogtman Cruciféres et cancer colique.Ann;Oncolog;Avril 30 .2013

5)Fruits,decroissante de 11%

Aune,Lau,Chan Frui et cancer.Gastroenterology 2011

6)Lait si 200-250 g/j,décroissance de 9 à15 %

Aune,Lau,Chan Dairy and Cancer Ann Oncolog.2012

Cho,Smith-Wamer,Spelgeman  Daiiry and cancer JNat Cancer Inst 2004

7)Calcium total:décroissance de 8 % si 300mg/j

Keum,Aune/int.J;Cancer 2014

8)Suppéments en Calcium;decroissance de 9 % si 300mg/j

Caroll;Cooper,Papaloannou and co Calcium en supplément et cancer colique/Clin;Thera.2010

Wiengarten,Zalmanovici  Adénome et prévention calcique.Cochrane Database 2008

Les deux formes de calcium donnent des résultats contradictoires

9)Suppléments de Zinc;décroissances de 20%

Li,Xu,Shi;Clin.Nutr;Oct2013

10) Vitamine D(25 OH d) décroissance de 15-26 % si apport de 10-20 nanogr/ml

Anathakrishban,Cheng.Clin Gastroent.Hepatol.23 Oct 2013

11)Bétacarotène alimentaire (pas isolément) décroissance de 31%

Leenders,Leufkens,Siersema Europen Prposprective Vita A,C et E et Caroténoïdes et resk cancer colorectal;Int.J .Cancer 2014

12)Rétinol sanguin:décroissance de  37%

Leenders and co Int.J;Cancer 2014

13)Viamine C :décroissance de 40% des cancers distaux

Leenders and Co Int J;Cancer 2014

14)Vitamine D:décroissance de 35% pour les cancers distaux

Leeders and Co Int J Concer 2014

Metanaliysis serum Vitamine D and Cancer Colorectal Risk.. 8 etudes depuis 2008(Medline,Embase,Isi Web).Le risque de cancer décroit avec 25 OH D à 20 nanogr/ml.Aliments Pharm.Ther.1 juillet 2009.Yin;Grandi,Raum,Haug,Arndt,Brenner.

15)Activité physique,décroissance de cancer de 14 à 30%, pour les adénomes coliques décroissance de 16%

WCRF et AICrRFood and Physical activity. preventionof cancer colrectal 2011

16)Hormones de substitution:réductionde 16 %

Marjoribaks,Farquhar,Robert,Lethaby.cochrane Database 2012

17 )Contraceptions orales:décroissance de 14à 19%

Gierlish,Coeytaux Contraceptif et risque de cancer clorectal.Cancers Epidemiology Biomarkers prev.2013

18)Aspirine:décroissance de 32 à 49% si utilisation sur 5 ans.,pour les adénomes diminutionde 17%

Cole,Logan,Halabi;Aspirine et Prevention adenome.J;Nat Cancer Inst.2009

Algra,Rothwel.Aspirine à long terme et incidence cancer Lancet Oncolog;2012 13(5)518-27

Aliments  douteux ou insuffisants en prévention du Cancer colique: WCRF/AICR

1)Le poisson, certaines études discordantes

Geelen,Schoulen,Kamphuis Poisson,acide gras  et cancer colorectal Am.Jour  Epidemio 2007/Sugawara,Kuriyama,Kahizaki Poisson et cancer colique.Int Cancer 2009

2)Oméga 3 et 6

3)Ail,il est même noté un accroissement des risques

4)Folates,mais quelques évidences en usage à long terme

5)Sélénium,quelques décroissances notées dans le sexe maculin

6)Café

7)Thé

8)Suppléments en Vitamine D

9)Rétinol

10)Vitamine A

11)Thiamine

12 )Riboflavine

13)Magnésium

14 Potassium

15) supplément en Bétacarotène

16)Suplément en Vitamine B6 (accroitrait le risque de cancer rectal)

17)Suppléments en Viamine B 12(quelques contradiction avec le cancer rectal)

18)Thé Vert;Quelques discordances avec l’épigallatte.

19)Vitamine B6 Decroissance dans quelques cas associés avec Hypertension artérielle ,accroit les cancers rectaux

20)Volaille

21)Viande Blanche

Pour ces 21 Composants et aliments  La WCRF et AICR n’a pas formulé de jugement , les évidences étant limites concernant l’hypothétique protection et prévention des risques de cancer du colon avec la prise de:

poisson,folate,sélénium,céréale,pomme de terre,volaille,coquillages,produit dérivés du lait,graisse,acide gras,cholestérol,sucrose,café,thé,caféine,glucides,amidon,vitamine A,Rétinol,vitamine C,E,Selénium,multivitamines,Calcium de source autres que laitage,méthionine,béta-carotène,alpha-carotène,lycopène..D’autre part les études ont montré sur des études contrôlées quelques évidences de diminution des risques de cancer avec les Statines,les inhibiteurs des recepteurs angiotensines et inhibiteurs des ACE.Mais il n’a pas  été montré d’évidence entre taux bas de cholestérol et diminution des risques.

Liu,Tang,Wang. Statine et risque de cancer colique Cancer Causes control.2014

Melvin,Holmberg,Rohman Loda Serum lipides profiles and cancer risk.J;Cancer Epidemiolog.2013

Bien que le facteur alimentaire soit prudemment encadré ,il existe incontestablement des effets sur les facteurs de risques rendant convergeant les études de la WCRF,recommandation de la la HAS et études du Pr Béliveau.Mais la disparité des chiffres  épidémiologiques doivent inciter à la prudence.et ne pas ouvirir la route à des  régimes  ou des attitudes contreproductives.il apparait le role néfaste  constant de l’Alcool,Tabac,Obésité et Manque d’Exercice mais ces quatre éléments sont unanimes et quasi  généralité sur l’impact néfaste de  toute l’économie biologique humaine,ce n’est donc pas une révélaton mais une une confirmation.Dans l’ensemble,les études sont hétérogénes (sur ou sous-alimentation,précarisation,vieiilissement et isolement) et s’inscrivent dans la durée de la génèse d’un cancer avec peu de marqueurs de prévention et détection,il faut donc que les facteurs  néfastes habituels connus soient encadrés et éliminés,par dépistage et campagnes d’informations.Un grand travail de recherche demeure sur le rôle mutagène des toxiques environnementaux et de la réparation des dommages de l’ADN  ont été montré avec certains facteurs alimentaires (action anti-oxydative).Le Microbiote intestinal n’a pas encore livré toutes ses clés mais seront dans un avenir proche une des solutions préventives de la maladie,c’est dire que la saga de l’alimentation n’est pas close.

.

 

 

Cancer et Rapport Millivudes

1086_dscn403513887085_10210434305322895_3132732988156782148_ntabeau monet

Une mise au point indispensable sur les allégations de pratiques anticancéreuses par les plantes médicinales

medcin de venisla mort

Connaissance des initiés,du leg du sorcier ou du shamnane,les stages des contrées habitées par la sagesse antique:Vérifiez, Enquétez, RENSEIGNEZ-VOUS auprès des organismes compétents.Suites logiques de la mission interministérielle remise le 18 juin 2011,Milivudes.

cancer

Une tradition ancienne justifiant une nécessaire revisitation des indications des plantes médicinales . Comment pouvoir interpréter pour un profane la diffusion de”Proc. NAlt Acad Sci USA ” (Nam et Coll) du 26 avril 2005,sur la validité d’un composant dérivé d’un traitement traditionnel chinois,l’INDIRUBINE,agissant sur la leucémie myéloïde chronique en inhibant la prolifération cellulaire en activant le facteur de transcription Sat.3?Quelle est ce composé multiple ,mises en garde,précautions et résultats traditionnels et modernes et quelles suites peut-on leur donner,même si l’article engage à quelques espérances.

Dès 1982,début de l’explosion des MEP(médecines à expression particulière:Aromathérapie, Phytothérapiel, Acupuncture, Homéopathie, Ostéopathie, Naturopathie pour ne citer que les plus exprimées)la profusion de congrès,diplomes,publications ,diffusions fracassantes sur la prise en charge des cancers a posé très rapidement le problème de la fiabilité des allégations et de leur bien fondé.Bien que s’appuyant sur une connaissance traditionnelle reposant sur une forme d’expérience millénaire personnallisé il est apparu un conditionnement à une logique de régulation biologique de concepts antiques voire tintée de philosophie étrange.Il est apparu et ceci n’était pas une nouveauté qu’il existait dans certains cas un acharchement thérapeutique mal vécu et certains abords de fin de vie devaient être rénovés,ce que certaines structures hospitalières firent.Toutefois la douleur et la souffrance des proches ont laissé un boulevard en partie désertée et réaménagé par des pratiques que l’on peut contestées.

masque africain

Cette approche était d’autant façilité par des essais prometteurs de l’If,Taxa Baccata dans le cancer du Sein publié dès 1993(Quotidien du médecin.26 octobre 1993) et son extension de l’IF du Pacifique,par ses taxanes dans les métastases du cancer du sein et le cancer de l’ovaire(Revue du Praticien du 4 .X.1996/Concours médical du 24.09.2003 avec son indication positive dans le cancer du poumon,sein et ovaire.Concours de circonstances ou non,l’effet protecteur des phytoestrogènes loin d’être démontré est testé dans la leucémie lymphoblastique chez la souris avec le génistène du Soja.Le 6.V.1998,le Quotidien du médecin publie les effets prometteurs antioxydants du Thé et en particulier dans le cancer de la peau.Le 9.09.2000,Zigang Dong découvre que le KIWI contiendrait des groupements sulfhydrile antimutagène.Le 5.11.2003(Quotidien du médecin)montre que la noix diminue le risque de cancer de 26 %.Enfin,le 17.09.1998,des USA(Quotidien du médecin),une information diffuse que l’activité oestrogénique in vitro d’un multicomposant serait bénéfique dans les cancers hormonaux prostatiques dépendants(restant à prouver) associant:Chrysanthenum,Isatis,Réglisse,Ganoderma Lucidum,Ginseng,Rabdosia,le Palmiste,Scutellaire.

Le batteleur

.Toutes ces informations sont catapultées avec un voeux pieux d’art de prévention alimentaire,Etude SUVIMAX(1993 à 2003) du Dr Herberg,avec des résultats encourageants de baisse d’un tiers de mortalité globale(5 fuits et légumes.Concours médical.25.06.2003).En fait les études E 3 N,de Kürzinger,Salem,Rican pondèrent l’enthousiasme des résultats,s’il existe indiscutablement un impact vasculaire,l’effet anticancéreux est problématique,voire inquiètant puisque se pose l’ impact de l’art de vivre et alimentaire oû apparaissent tabagisme et alcoolisme , les taux de mortalité par cancers recoupent les zones fort consommatrice d’alcool,avec un taux inhabituel de mortalité par cirrhose,imposant une revisitation de régulation et contexte sociaux.L’impact de la phytothérapie dans ce champ thérapeutique est extrêment long,laborieux et couteux et particulièrement difficile depuis la propagation de notion d’anti-oxydants dont il faut toujours pouvoir confirmer l’action.

Il apparait donc anachronique que des thérapeutiques soient publiées sans une méthologie et doses cohérentes et population ciblée.Bien qu’acquis aux médécines traditionnelles chinoises,il est apparu , pour des services hospitaliers connaissant ces thérapeutiques,que l’époque était trop précoce pour proposer une méthodologie ayant fait ses preuves mais qui dans tous les cas nécéssite une équipe multidisciplinaire,du travail,du temps et des recherches onéreuses.

La proximité de nature,cueillir If,Thym,Romarin ou Digitale ne confère pas une quelconque compétence phytothérapique,consultez les professionnels de santé.

cancer

Dès 1985,DOCPHYTOPLUS,avec le Pr GU GUO KAI chef de service du GAUANGXI HIGHER INSITUTE de NANNING(Chine du Sud), aux vues des résultats obtenus en médecine traditionnelle chinoise,a collaboré sur une indication particulière des cancers pulmonaires dépassés et les résultats quoique encourageants mais sur un trop faible nombre ne put être prolongé faute de moyens et équipe multidiscplinaire acquise à cette approche,alors que les études chinoises invitaient à se pencher sur ce problème délicat.

Cette approche a été en partie voilée ,et on peut le comprendre,par des expérimentations dont on peut poser la légitimitée:traitement du Cancer du sein par le Gui oû se posent toujours le problème de méthodologies et des dosages et de leur toxicité et l’extention du Gui au Lymphome.De même,l’utilisation du LAPACHO(Brésil)dans le même lymphome n’a pas de justification.

Cette effet contre-productif vient en fait de rééditions d’ouvrages anciens non rénovés,utilisations de terminologies obsolètes:drainage,détoxicant même si ces termes sont évocateurs ils évoquent un processus physiologique,alors parlons de stimulations enzymatiques ou de l’incidence du Cytochrome P.450.

Il faut rappeler que l’usage d’essais thérapeutiques doit être conforme à certaines obligations:Des résultats doivent être concordants sur un panel minumum de 10 patients,de l’identification botanique incontestée de l’espèce considérée,d’études pharmacologiques des composants actifs et de leur activité et effets par les tests animaliers de laboratoire.La pathologie doit être clairement décrite et soumise à des caractères homogènes et non sensible à une critique majeure:le génie évolutif de la maladie évoluant vers une guérison spontanée ou d’évolution lente ou rémission toujours possible.La comparaison avec le traitement princeps doit être possible,si la pathologie et l’éthique le permet.La référence comparative au placebo est actuellemnent en voie de révision.Les procédures d’expérimentations et mise en place thérapeutique vont être drastiquement revues.

Il faut donc établir les allégations anticancéreuses des plantes sur la base d’etudes de Hartwel,Blumenthal,ESCOOP,Cochran en précisant que les indications seront le témoignage de la tradition mais ne reflète pas toujours l’action escomptée,des indications sont ou fantaisistes ou folkloriques ou reposent uniquement sur la théorie des signatures chère à PARACELSE(16ème siècle).Pour que l’information puisse se révèler exacte il faudra la confirmer et lire les thèses et travaux de pharmacologies que le Drug Design ont fait exploser,et ce n’est qu’à ce prix qu’une indication se révélera recevable.

musicien

Enfin,pour l’Agence de Sécurité Ailmentaire publie un rapport le 26 mai 2011  ei affirme que l’expression “aliments cancers est trompeuse” et que les aliments anticancers n’existent pas(Le Monde.27 mai 2011) et que de plus selon Le Pr Irène Margaritis “aucun aliment;quelque soit sa composition nutritionnelle,ne peut à lui sel s’opposer au developpement d’un cancer ou d’une autre maladie”.Le Pr Khayat rejoint cette position mais dit”Je ne veux entrer en rien dans une polémique” et “j’estime comme l’ANAES qu’aucun aliment ne peut être considéré comme un médicament”.On parle de facteurs multifactoriels génétiques et comportementaux(tabagisme,pratique d’une activité physique,environnement,alimentation).”Un tiers des cancers pourrait être évités grâce à une meilleure alimentation” et conclusions par un message de prévention:”réduire l’alcool,alimentation équilibrée et diversifiée,activité physique”

Les plantes anti-cancéreuses citées dans les pharmacopées traditionnelles ne sont pas nombreuses malgré l’importance des espèces traitées

1)Médecine Ayrvédique de l’école de ARYA VAIDA SALA du sud de l’Inde,décrivant 500 espèces sur la base des travaux hindi,urdu,tamoul et sanscrit,on comptablise une dizaine d’espèces anticancéreuses

 

-ARECA CATECHU:Appelée SUPARY ou PUGAH

-BUHINIA VARIEGATA:appelée CANKANAK

-CATHANTHUS ROSEUS:appelée SADABAHAR

-CASSIA ABBUS:appelée CAKSU

-PORTULACA :appelée SAHABEYI

-RHIAVACANTUS NASUTA:appelée RALASAMULLI

-OPHIOZZHIA MUNGOS:appelée SAKATI ou SARPARI

-TYLOPHORA INDICA:appelée LAKASIRI

-VERNONIA CINEREA:appelée SAHABUYI

-VITREX TRIFOLIATA :appelée SINDUVARAH

 

 

2)La Pharmacopée chinoise du service de santé SHICHAUN(1992)réactualisant 250 espèces, comptabilise 36 espèces anti-cancéreuses

Ainsi,il faut donc être précis et une directive doit être suivie

1)La liste des plantes de thérapeutique limitée léguée par la tradition

2)La présence de composants anticarcinogènes justifie -t-elle leurs usages traditionnels?Le Paradoxe des plantes dites anti-cancérogènes ayant in-situ de produits expérimentalement carcinogènes,Néoplastiques ou Mutagènes(Safrol,Asarone,Anthraquinone ou Coumarine)permet-il leurs usages journaliers?

3)L’ exemple de l’expérience de thérapeutiques de la pharmacopée chinoise en cancérologie posant le problème de complémentarités thérapeutiques non négligeables

 

 

PLANTES A USAGE TRADITIONNEL

 

Les allégations présentées de plantes comme anticancéreuses doivent être dans tous les cas être considérées comme la représentation d’un usage traditionnel et qui ne doivent jamais éloigner le patient de son traitement et du chemin médical,certaines plantes sont toxiques et cette énumération doit être comprise comme un mise en garde salutaire et il sera évoqué des plantes dites de cure prolongée qui dans leur ensemble ne sont que des plantes actives sur un organe ciblé,parler de cure de terrain hépatique ou colique est un abus de langage.

AGAVE AMERICANA(Agave)

Cancer ulcéreux non spécifié

ACORUS CALAMUS(Acore)

Tumeurs Abdominale(non spécifiée) et Hépatique

ARUM ITALICUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARUM MACULATUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARISTLOCHIA CLEMATITIS(Aristoloche)

Toxique.Cancer ORL,SEIN,état dit chronique de cancer(?)

ADANSONIA DIGITATA(Baobab)

Tumeurs .non précisé

ANCHUA OFFICINALIS(Buglosse)

Non précisé,surtout proposé dans les tumeurs superficielles(?) cutanées

ANANAS SATIVUS(Ananas)

Non précisé

shamane

ACHILLEA MILLEFOLIUM(Achillée)

Cancers:Foie,Utérus,Seins

ANTHEMIS NOBILIS(Camomille)

Cancers:Foie,Uterus,Seins

ARCTIUM LAPPA(Bardane)

Cancers:Estomac,Seins,Utérus,Foie

ARNICA MONTANA(Arnica)

Cancers:Estomac,Intestin

ARTEMISIA ABSINTHIUM(Absinthe)

Cancers:Foie,Utérus.Toxicité de la Thuyone

ABRUS PRECATORIUS(Haricot Pater Noster)

Toxique.Epithélioma cutané

ALLIUM CEPA(Oignon)

Cancers:Utérus,Seins,Rectum

schamane

ALLIUM SATIVUM(Ail)

Cancers:Poumons,Cutané,Leucémie(!?)

ALOE VERA(Aloes)

Cancers:ORL,Estomac,Leucémie(!?).dite de cure

ALTHEA OFFICINALIS(Guimauve)

Dite de cure

APIUM GRAVEOLENS(Ache)

Dite de cure

APIUM DULCE(Céleri)

Cancer:Sein.dite de cure

BERBERIS VULGARIS(Epine Vinette)

Cancers:Estomac,Foie

BETULA ALBA(Bouleau)

En application,non précisé

BETULA ALNUS ou ALNUS GLUTINOSA(Aulne)

Cancers de toute nature.Surtout:Sein,Digestif(Oesophage et Rectum)

 

BETA VULGARIS(Betterave)

Nombreux essais de laboratoire type sarcome.Cancers:Utérus,Oesphage,Rectum,Intestins,Poumon,Prostate

BRASSICA NIGRA(Moutarde)

Cancers:Foie,Peau,ORL.A ne pas confondre avec la Moutarde Noire ou NIGELLA SATIVA dont les études de laboratoires ont montrés des composants anti-mutagènes,en attente d’application.

BRASSICA OLEACEARA(Choux)

Cancers:Foie,Estomac,Utérus

COMMIPHORA MYRRHA(Myrrhe)

Résine en cataplasmes pour cancers:Utérus,Seins,Foie

CAPPARIS SPINOSA(Caprier)

Cancers:Vessie,Rein,Utérus,avec ganglions céphaliques(Hémopathies?)

CARICA PAPAYA(Papaye)

Cancers:Estomac,Uterus,Tumeur lymphatique

CALENDULA OFFICINALIS(Souci)

Cancers:Estomac,Sein,Utérus,Peau,Intestin

CICHORIUM INTIBUS(Chicorée)

Cancers:Bouche,Sein,Utérus

CITRUS AURENTIUM(Bigaradier)

Cancer:Estomac.Contient de l’Ephédrine

shamane

CROCUS SATIVUS(Safran)

Cancers:Foie,Utérus,ORL,Seins

CINNAMOMUM CAMPHORA(Cannelle de Chine)

Toxicité neurologique.Cancer ORL

CINNAMOMUM ZELANICUM(Cannelle de Ceylan)

Cancers:Estomac,Utérus,Seins

CHELIDONIUM MAJUS(Chélidoine)

Toxicité.Cancers:Peau,Estomac,Ovaires,Utérus,Rein,Intestin

CINCHONIA OFFICINALIS(Quinquina)

Cancers:langue,Métastases du Sein,dite de cure

CITRUS AURENTIFOLIA ou ACIDA(Citron vert)

Dite de cure

CAPSICUM ANNUM(Poivre de Cayenne)

Dit de cure

CUMINUM CYMINUM(Cumin)

Cancer:Foie et dit de Cure

CURCUMA LONGA(Curcuma)

Tumeurs abdominales

CETRARIA ISLANDICA(Lichen d’Islande)

Dit de cure et cancer ulcéreux

DAUCUS CARROTA(Carotte)

Cancers:Du Col de l’Utérus,Utérus,Leucémie(!?).Dite de cure

EQUISETUM ARVENSE(Prêle)

Cancers:Estomac,Intestins,Foie,Seins

shamane

ERYTHRAEA CENTAURIUM(Petite Centaurée)

Cancers:Estomac,ORL,Foie,Seins

EUCALYPTUS GLOBULUS(Eucalyptus)

Cancers:ORL,Estomac.Dite de cure

FABA VULGARIS(Fève)

Tumeurs génitales

FICUS CARICA(Figuier)

Cancer de l’Utérus.Dite de cure

FUMARIA OFFICINALIS(Fumeterre)

Cancer profond non précisé.Dite de cure

GERANIUM ROBERTIANUM(Géranium)

Cancers:Seins,Utérus.Dit de cure

GLYCYRRHIZA GLABRA(Réglisse)

Cancers:Estomac,sphère cervicale,Seins.Dite de Cure.Attention troubles en usage prolongé:troubles potassiques et hypertensifs

GOSSYPIUM HERBACEUM(Coton)

Cancer de l’Utérus.Risque de troubles ioniques et amaigrissement

HEDERA HELIX(Lierre)

Cancer ORL

HORDEUM VULGARE(Orge)

Cancers:ORL,Poumons,Foie,Seins,Utérus

HYPERICUM PERFORATUM(Millepertuis)

Cancers:Seins,Estomac,Utérus

HAMMAMELIS VIRGININIA(Hammamélis)

Dite de cure

HUMULUS LUPULUS(Houblon)

Dit de Cure.Cancers:Estomac,Foie

shamane

HYDRASTIS CANADENSIS(Hydrastis)

Tableau A.Dit de Cure.Cancers:Ovaires,Estomac,Pancréas

ILEX AQUIFOLIUM(Houx)

Cancers Thyroîde,Intestin,Estomac

INULA HELENIUM(Aunée)

Cances Foie,Sien,Utérus,Thyroïde,Leucémie(!?)

JUGLENS REGIA(Noyer)

Cancers Cutanés,Estomac,Utérus

LAWSONIA INERMIS(Hénné)

Cancer Utérus

MARICARIA CHAMOMILLA(Camomille)

Cancers Foie et Bouche

MARRUBIUM VULGARE(Marrube)

Cancer du Foie

MALVA SYLVESTRIS(Guimauve)

Cancers Utérus et Sein

shamane

MUSA SAPIENTUM(Banane)

Cancers Estomac et ORL

NERIUM OLEANDER(Laurier)

Cancer de la peau

NASTURNIUM OFFICINALIS(Cresson)

Dit de cure

ORIGANUM MAJORANA(Origan)

Cancers seins et utérus

OLEA EUROPEA

Huile pour cancer Sein et Estomac++

PIPER NIGRUM(Poivre)

Dit de cure.cancer Estomac

shamane

PLANTAGO MAJOR(Plantain)

Dit de cure pour cancers ORL,Seins,Neuroblastome(?!)

QUERCUS ROBUS(Chêne)

Cancers cutanés,Estomac,utérus

RAPHANUS SATIVUS(Radis)

Dit de cure pour estomac et foie

RUBIA TINCTORIUM(Garance)

Etats dits cancéreux,cancers du foie,Estomac,Sein.Présente des composants

carcinogènes

SYMPHYTUM OFFICINALIS(Consoude)

Tumeurs dites lymphatiques,cancer du Sein,Estomac

SACCHARIA OFFICINARUM(Canne à sucre)

Cancers ORL,Estomac,Seins

SAMBUCUS NIGRA(Sureau)

Cancers:Sein,Rein,Utérus

SALVIA OFFICINALIS(Sauge)

Dit de cure du cancer gastrique

TARAXACUM DENS LEONIS(Pissenlit)

Cancers Foie et Seins

TRIGONNELLA FOENICUM(Feunugrec)

Cancers épithélial,Intestinal,Sein

URTICA DIOCA(Ortie)

Dit de cure pour Sarcome,Sein,Estomac

VACCINUM MYRTILLUS(Myrtille)

Cancer peau et sein

VISCUM ALBUM(Gui)

Cancers:Sein,utérus,Col de l’utérus,Vessie

VITIS VINIFERA(Vigne)

dite de cure

 

 

LE PARADOXE DES PLANTES ANTI-CANCEREUSES

1)Produits isolés et expérimentalement AntiTumoraux:

Alantolactone,Berberine,Centauréidine,Fabacine,Allicine,Aloe-Emodine,Lupeol,Lauwsone,Betuline,Curcumol,Daucostérol,Glucoside Sitostérol,Isothyocyanate,une encyclopédie serait nécessaire pour isoler les produits antitumoraux,qui en fait ne n’expriment pas car combinés et ne permettant pas ainsi de valider l’action anticancéreuse alléguée à la plante.

2)Par contre des éléments carcinogènes présents doivent inciter à une grande prudence

-a)Plantes à SAFROL:
-L’ACORE représente le type même avec son Asarone et Safrol(Morton/1977),mais aussi:

-Cananga,Cinnamomum,Illicium,Magnolia,Ocinum Basilicum,Piper,Sassafras,Chenopodium(Toxicité neurologique)

-b)Plantes à INDOLE:Citrus;Robinier,Jasmin

-c)Plantes cancérogènes:

Plantes à Anthraquinone

telles Senné,Rhubarbe), Ricin(toxique), Croton(Toxique) Argemonia, Cassia, Solanum; Senecio, Vitis, Colchique,Asarum,Rubia Tinctorium.

-d)Plantes Neoplastiques:

Carotte, Lippia, Musa(Banane) Oryza(riz) Trifolium(trèfle) Eucalyptus, Cynoglosse, Héloitrope, Symphytum

-e)PlantesTeratogènes:

à base de Salicine,Vincristine,Camélia,Lierre,Paulinia

-f)Plantes à Acide Tannique

:Acore,Acacia,Aulne,Arctium,Berberis,Betula,Camélia,Coriandre, Cuminum,Girofle,Eucalyptus,Myrica,Rumex,Sauge

Enfin de compte,les produits isolés à action anticancéreuses n’ont de valeur qu’expérimentales,seuls les produits efficaces concernant le Drug Desgin seront retenus.Il faudra par mesure de prudence écarter les plantes à potentiel cancérogène,Néoplastique et Mutagène,les plantes dites à actions anticancérigènes sont d’actions extrêmement modestes voire usurpées;si elles le sont les études pharmacologiques en apporteront la nécessaire preuve et formulation.Donc PRUDENCE ,dans tous les cas.La Gale du Chêne a toujours une carcinogénèse discutée,l’effet de l’Amygdaline de l’amande de l’abricot(Prunus Persica) est toujours controversé.Il n’est pas sûr que la mousse d’irlande(Chondrus Crispus) soit anodine au niveau intstinal.

L’ACORE illustre la totale contradiction entre l’allégation d’une plante dite anticancéreuse et de composants cancérigènes qui la composent et l’exemple type du principe de précaution dans ce domaine comme l’est à moindre degré l’Aulne voire Thé,la phytothéarapie appliquée au cancer nécessite un total encadrement médical et des connaissances médicinales en constante réactualisation.

shamane

LES PLANTES ANTICANCEREUSES CHINOISES

Nous relatons deux attitudes :

1)Utilisation seules de plantes médicinales selon les concepts de médecine traditionnelle chinoise.Sur la base de la publication de Jia Kun(1985) avec l’aimable collaboration du Pr GU,Pr du Higher Education Institute de GUANGXI à NANNING

2)les publications combinant résultats de l’association des plantes médicinales et traitements modernes(chirurgie,radiothérapie,chimiothérapie) par Chang Minyi(1986) et Shi Lanling et Shi Peiqhan(1992)

Il faut insister sur les résultats sur des pathologies évoluées,cancers dépassés,métastasés,résultats particulièrement étonnants et déconcertants,les laboratoires ne s’y sont pas trompés en collaborant avec l’état chinois et nous a conforté sur des choix thérapeutiques qui peuvent donner une impulsion dans des choix tragiques de fins de vie ou d’échecs thérapeutiques que nous avons vû contrés.Il faut espérer que ces choix viendront compléter des thérapeutiques pour des pathologies parfois désespérantes.

chine

 

METHOLOGIES SELON JIA KUN

Elles représentent l’archétype de la médecine traditionnelle sans intervention de thérapeutique actualisée.Au Pr GU et de son assistant Xu Chun Wen faisant des conférences à l’UNESCO à PARIS,nous avons soumis ces attitudes et présenté des dossiers extrêmement désespérant et avons signifié notre étonnement devant les résultats édités(Carcinoma.1985.Commercial Press) surtout avec des cancers oesophagiens(en notant que le cancer du bas oesphage est traité isolémment alors qu’il est de même nature pronostique que le cancer gastrique),Gastrique,Pulmonaires,Utérin,Sein et Colon.

chine

QUELQUE SOIT l’affection désignée,toujours une formule de base:

PING XIA DAN:associant

-Fruit d’Aurentium.30g

-Racine Curcuma.18g

-Sels de nitrate.18g

-Lacca Sinica Exsiccata.6g

-Alumine.18g

-graines de Strychnos.12g

-Excréments de Trogopterorum.15g

-Agrimonia,plante.18g

.Dosage de 1,5 à 6 g 3 fois par jour sur des cures assez longues.

AUTRES FORMULES additionnées selon l’état clinique

-SHAN QI ZHE HUA WAN

Si difficultés d’avaler ou dysphagies légères

-Sophora Subprotratae.15g

-Inulae(Aunée),(fleur.15g

-Canarii,fruits.15g

-Astragale,racine.90g

-Fruit du Marronnier(aseculi).15g

-Nidus vesape.15g

-Hématite.15g

chine

SHEN QI ZHE HUA TANG

Adressée comme tonique,énergétique,combat les infections et la douleur

-Racine Salvia Miltiorrhizae.30g

-Rhizome Pinnelliae.15g

-Plante de Cistanchis.30g

-Fleur de Carthame.9g

-Racine Astragale type seu Hedysari.30g

-Racine Codonopsis Pilosulae.15g

-Artillus Longan.15g

-Fleur Chévrefeuille(Lonicera).18g

-Rizhome Anemarrhenae.9g

-Racine Asperge.15g

-Fleur Aunée.9g

-Hematite.18g

-En surface poudre de persimmon(KAKI).9g

chine

NAO FAN SAN

active l’appétit,réduit la masse tumorale,tonique circulatoire et utile dans les dysphagies sévères.Associe

-Sel d’ammoniaque.30g

-Sels d’Arsenic.30G(Testé actuellement dans les leucémies)

-Poudre de Persimmon(Kaki).60g

-Riz germé grillé.30g

-Alumine.30g

-Fuit d’AMOMI.18g

QI FAN WAN

Utilisé pour réduire la masse tumorale,stimulant circulatoire,anti-inflammatoire,tonique et antalgique,associe:

-Racine de Ginseng.30g

-Scolopendre.10g

-Fleur Carthame.30g

-endothelium de cornée.30g(Endothelium Corneum)

-Graine de Strychnos.150G

-Eupolyphaga Seu Steleophaga.30g

-Alumine.30g

-Lacca Sinica Exsiccata.30g

-Hématite.60g

-Hirudo.150g

-Sel d’ammoniaque.15g

-Poude de Persimmon(Kaki).60g

chine

SHEN ZHE SAN JIA TANG

Tonique et énergétique,action anti-toxique et réducteur de la tumeur,associe:

-Fleur d’Aunée;9g

-Hématite.21g

-Racine Codonopsis Pilosulae;9g

-Rhizome de Pinelliae .15g

-Plastrum Tetusdinis.15 g

-Carapace de Trionycis.15g

-Coquille d’huitre. Concha OSTREAE.15g

-Concha Arcae.12g

-Nidus Vespae.9g

-Racine d’Astragale.30g

-Racine de Sophora Subprostratea.9g

-Racine de Pivoine.Peonia Rubra.15g

-Caulis Millittiae Relicilutae.30g

chine

 

HAI HUA XIA ZHE TANG JIANG

Fébrifuge,stimulant circulatoire,diurétique,antihémmorragique et antalgique,associe:

-Hematite.30g

-Racine Notoginseng.18g

-Epine de Prunella.60g

-Graine de Coicis.60g

-plante d’Oldenlandiae.24g

-Sargassum.30g

-Rhizome de Bletlllae.30g

-Fleur d’Aunnée.18g

-Tahle de Laminaire seu Eckloniae.30g

-Rhizome de Zedoariae.18g

-Concha Arcae.24g

-Racine de Pivoine.18g

-Plante de Scutellariae Barbatae.60g

Carapace de Trionycis.30g

chine

TAO ZAO WAN

donné comme stimulant circulatoire,antalgique,énergétique général reconstituant associant:

-Feuilles de cuivres(15 pièces)

-Fleur de Carthame.10g

-Graines de Juglandis.250g

-Fruit de Ziziphus Jujuba(Jujubier).500g

-Sucre brun.500g

Il faut insister que ces formules sont administrées selon le protocole traditionnel et qu’une auto-médication est la mal-venue dans un tel contexte et oû apparaisent des plantes toxiques et des actions franchement anti-cancéreuses.

L’expérience avec le Pr Gu et associés nous ont permis de constater des actions pour le moins étonnantes dans les cancers pulmonaires métastasés et dépassés.Cette in cursion dans la médecine traditionnelle chinoise permettent d’espérer l’élargissement de protocoles thérapeutiques complémentaires oû il a pû être constaté des meilleurs conforts de vie,des rémissions dépassant toutes espérances , sur des périodes inhabituelles pour des pathologies dramatiques,voire même des améliorations radiologiques contre toutes attentes.Mais une synergie des savoirs demeurent à être mis en place,déjà amorcée par SHI LANLIG ET SHI PEIQUAN,associant médecine traditionelle chinoise et traitements modernes.

chine

EXPERIMENTATIONS de SHI LANLING et SHI PEIQUAN

D’après la publication Shandong Science and Technology Press/1992

Les essais partiellement exposés ne doivent en aucun cas libérer des contraintes que telles pathologies sous-entendent.Ces essais s’étalent sur des périodes variant de 5 à 10 ans,ils associent toujours Médecine Traditionnelle Chinoise,Chirurgie,Chimiothérapie , Radiothérapie,les résultats sont souvent étonnants puisqu’il existe des périodes de stabilisation de près de 10 ans(sur 31 cas de cancer oesophagien par exemple),toutefois,une mise engarde s’impose:ces cancers souvent redoutables justifient un abord multifactorielle,et que la Phytothérapie exposée ne sera décrite sans leur dosage(fortement variable selon les auteurs) mais seulement la séquence thérapeutique désirée et exprimée par l’expérience de la tradition chinoise.Il appartient aux équipes de recherche et groupes hospitaliers de valider ces essais extrémement intéressants.

chine

CANCER DE L’OESOPHAGE

1)Formulations agissant sur Douleur,Dysphagie,Digestion associant:

-Angélique Chinoise,racine

-Pivoine,racine

-Rehmania,racine

-Ophiopogonis,racine

-Fritallaria Thunbergii,bulbe

-Aremanehenae,rhizome

-Lotus,jus

-Poire,jus

-Sucre de Canne

-Bambou,jus

2)Formule pour le Vomissement

-Angelica Sinensis

-Dendrobii

3)Formules pour déficit des fonctions générales,asthénie:

-Conodopsis Pilosulae,racine

-Adenephorae,racine

-Tricosanthes,fruit

-Salvia Multirrohizae,racine

-Aurentium,fruit

-Riz,germe

-Orge,germe

chine

4)Formules globalement anti-cancéreuses

a)association de

-Dioscorea

-Paridis

-Prunella

-Dictame

-Pratriniae

-Sophora subprostata

b)autre association:

-Borax

-Sel d’Ammoniac

-Cinnabar

-Rhei,rhizome

-Amomi,fruit

-Sels de Nitrate

-Ginseng

-Gecko

-Kaki

-Sucre

-Scolopendre

CANCER DU SEIN

 

a) Première Formule associant:

-Citron vert,péricarpe

-Citron,péricarpe vieilli

-Concha Ostrea

-Tricosanthes

-Luffa

-Taraxacum

-Orge

-Scrophularia

-Minitis

-Supleuri

-Fritillarea

-Chevrefeuille

b)Autre formule antitumorale en association:

-Taraxacum,plante

-Solani Lyranti,plante

-Solani Nigri,plante

-Manitis,squames

-Vaccaria,graine

-Tricosanthes,fruit

-Prunella,épine

-Citron,fleur

-Citron,péricarpe

-Pleiumis,rhizome

-Fritillaria,bulbe

 

CANCER DU POUMON

a)Formule spécifique associant

-Actinidia

-Scutellaria

-Houthynia

-Solani Lyraali

b)Formule à action anticancéreuse générale

-Concha Ostrea

-Prunella

-Sargassum

-Chévrefeuille

-Forsythia

-Arnebiae

-Imperata

-Solanum Lyralli

-Revolutia

-Hydyatis

-Heu Huynini

-Bufoni

-Sophora

-Actinidiae

-Ponciri

-Citron

-Ophiopogonis

-Adenophoera

-Manitis

-Tryonisis

-Vaccaria

-Trichosanthes

-Fritillerria

-Schizandra

c)formule de Tonification associant:

-Ginseng

-Asparagus

-Osphiopogonis

-Rehmania

Bien que les périodes de rémissions ou de guérison peuvent s’étaler sur des périodes de 5 à 10 ans,une très grande prudence doit être prononcée devant la présence de métaux toxiques ou plantes fortement allergisantes.Ces formules sont la partie immergée de l’expérimentation en médecine traditionnellle chinoise et certains grands laboratoires ne se sont pas trompés en établissant des modèles de recherche commun avec l’Etat Chinois.Il apparait prématuré d’élargir le panel thérapeutique de ses formulations sans fondement élaboré méthodologique et de validation.

chine