THÈMES

h

Hallucinations,sans Maladie ou Inducteur Thérapeutique

                                   Hallucinations chez l’homme normal

Il doit être clair que ce chapitre n’est qu’une introduction à l’études des phénomènes hallucinatoires;Ce phénomène n’est pas une rareté puisque qu’il est estimé à 10 % dans le ressenti non pathologique de la population .Un exemple parmi d’autres:un étudiant en médecine stréssé par travail,concours et projection professionnelle raconta un histoire étrange:il partait  tranquiliement à la fac et il fut surpris par une curieuse impression:il avait l’impression que son corps marchait à coté de lui,il en fut conscient.il traversait une mauvaise expérience sentimentale,il  ne prit pas peur ,n’en parla pas médicalement , cette hallucination revint une ou deux fois puis disparaitra définitivement

Sans pathologie sous-jacente,sans prise de médicament,alcool ou drogue ou plante psychotrope,l’homme peut dans certaines conditions avoir des sensations ou perceptions d’objets externes n’existant pas dans la réalité,et ne doivent être médicalisées ou confondues avec les illusions.

Stricto sinsu,l’Hallucination est une perception sans objet réel à percevoir.

Elles peuvent être élémentaires :phosphénes,acouphénes ou  complexes :images  construites,mots,phrases.ou somesthésiques:tact,sensibilité profonde.

Le sujet a  la conviction de la réalité de l’expérience vécue et le sentiment que le phénomène est vécu comme extérieur  à lui-même.

L’Hallucination ne doit pas être confondue avec un Délire,fausse croyance,erreur d’interprétation  à une situation donnée ,véritable conviction absolue,insensible aux argumentations,ne pouvant être modifié .C’est une difficulté majeure qui peut entrainer des confusions diagnostiques.

C’est pourquoi le cadre imparti à ce thème doit être strict.,car pour la plupart du temps,il fera appel au bon sens et restitution de l’espace d’un bon art de vivre et demander en cas de doute un avis médical.

La mode du toujours plus vite,toujours plus ,surbooking,saut à l’élastique,saut en parente( Quel interêt pour pouvoir faire équipe comme comptable dans une compagnie,?!!!?),burn out doit nous interpeler oû le dépassement de soi peut faire naitre des hallucinations mais surtout en cas d’incompréhension des symptômes ouvrir la porte à des pathologies constituées,qu’un psychologue,educateur soçial,médecin du travail auraient pû prévenir

Enfin de compte,les hallucinations les plus concernées sont des hallucinations physiologiques  survenant dans des conditions émotionnelles mal gérées type deuil,troubles du sommeil (endormissement,sieste), ou condition de privation de sommeil ou isolement sensoriel ou état de veille ou  poste de  conduite prolongée,attention soutenue ,Stress ou effort prolongé,

Les hallucinations ont été largement décrites par De Quincey,Beaudelaire,Huxley,Lermltte,Freud,Hey,John Walkins.;Olaf Blanke,William James,James Dick Blom

Leur support physiologique n’est encore totalement éclairçi,une implication du systéme dopaminergique et sérotinergique est suggérée.

1)Les hallucinations auditives

ont pour siège le lobe temporal,et frontal inférieur(Mac Guirre) et l’imagerie IRM montre une imagerie mentale trop vive que l’on peut atténuer par stimulation magnétique transcraniène(Hoffman 2000)

Freud;Conribution à la conception des aphasies(PUF;1983),

Simpson la Mort suspendue 1990

Origin of Consciousness in the Breakdown of the Bicameral mind Julian Jaynes 1976

 

2)Les hallucinations visuelles travaux de Dominic Ffitche  1998 et Santhouse 2000,couplée avec l’IRM:hallucinations colorées associées avec les aires du cortex visuel,mais si hallucinations rudimentaires (visages déformés,grotesques ) activation du girus fusiforme et activation du sillon temporal supérieur (aire spécifique à la représentation des yeux),alors que,.seules les hallucinations colorées activent  l’aire V4.Selon Ffitche les hallucinations utilisent les mêmes aires visuelles et les mêmes voies que la perception,les interconnections des aires concernées importent autant que ces localisations. (William Burke)

 

2)Les hallucinations textuelles,lssues de l’aire hémisphére gauche,l’aire de la forme visuelle des mots.les hallucinations de textes ou de partitions musicales ressemblent à un vrai texte ou une partition,en fait elles sont illisibles,sans forme,sans tonalité,sans syntaxe ,sans grammaire .Ces hallucinations ne sont pas soumises à la syntaxe ou sémantique,selon des rêgles normales.Il est décrit des chefs d’orchestre  ( sous stress intense)qui pendant la direction de l’orchestre peuvent percevoir des portées musicales qui sont intraduisibles sur une portée,thèmes musicaux n’ayant aucun rapport avec ce qu’il dirige.

 

3) Privation Sensorielle (D.Nebb;Mc Gill 1950), et W;Bexton)

Isolement dans cabine insonorisée:les sujets s’ennuient et s’autostimulent,car monotonie.Apparition d’hallucinations visuelles,allant de scènes animalières,déformations de dessins animés,motifs en papier peint;,parfois images tridimensionnelles,pivotant ou s’inversant.

Ces hallucinations ,pour les testés,ont été considérées comme extérieures et disparaissent si on leur demande d’effectuer une tache complexe.John Zubeck 1961 montra que l’isolement change fréquemment ,intensifie l’imagerie visuelle,images de couleurs brillantes ou de type photographiques.

Expérience d’Alvaro Pascual-Leone et Merabet:sujets aux yeux bandés ( En permanence de 96 H)sans immobilisation(promenade,regarder la télévision,écouter la musique).Pas de somnolence,ni agitation,ni ennui.Hallucinations surtout au 2 ème jour,yeux fermés ou non.mais pas d’hallucination si activité motivante (téle,musique,conversation)

Pour Broojerdi Babak,l’excitabilité du cortex visuel augmente chaque fois que les sujets sont privés de sensations lumineuses.Expérience de Sireteanu 2008,avec IRM,,activations occipitales et inférotemporal du cortex visuel coinçidant avec hallucinations visuelles.l’Hallucination résulte de l’activation ascendante directe de la voie visuelle ventrale oû le manque d’impûts sensoriels normaux induit une hyperexcitabilité

In Musicophilla Oliver Sacks,décrit des phrases et motifs musicaux dépourvus de signification,les hallucinations musicales se poursuivent sans interruption  qu’on leur prête attention ou non.”La qualité des hallucinations étonnent car les capacités de rappel de la musique de l’halluciné sont faibles en temps normal,incapable de fredonner de mémoire un air simple”,ou ne comprenant pas la composition du chant ou de l’instrumentation.Même le chef d’orchestre ne peut mettre la musique entendue en portée.

 

4)Les hallucinations dues au STRESS Majeur

Privation de sommeil et privation de rêve,même effet hallucinatoire  si sommeil normal

Epreuve de tension physique extrême M;Shaemer,conducteurs sur long trajet sans sommeil,,marathon avec manque de sommeil

Immobilité par causes externes type facture;hallucination corporelle H.Leiderman 1958

 

5)Les Hallucinations Acoustico-verbales

Surviennent en cas de stress majeur,privation sensorielle,lors de l’endormissement

.Perception de langage non produit par un interlocuteur,phrase perçue dans l’environnement:ce peut-être sifflet,cloche,mélodie,bruit de pluie, appel par son nom au second dégré ou à la troisième personne;

Touche 60 à 70 % de la population estudantine au moins une fois.

C’est l’aire de la perception du langage qui en est le départ.

Le Tep au Fluor montre une augmentation de l’activité corticale homologue de l’aire de Broca /Cleghorn 1991,

Avec l’IRM au Fluor :zone concernée gyro-temporaux G et D,cortex inférieur gauche  et gyrus droit frontal médian Gauche Lenno 2000.

au TEP à Oxygène;régions concernées Thalamus et Hippocampe,striatum ventral droite,Cortex orbito-frontal gauche Sibersweig.1995

Si stimulation electriques des aires auditives primaires G et D:provoque audition de bruits élémentaires;si stimulations zones secondaires:provoque hallucinations musicales.Penfield/Perot 1963

Pour Mc Guirre 1996 hallucinations témoins de l’activité cérébrale frontale inférieure gauche,et diminution de l’activité de la jonction occipito-temporale Droite

 

6)Hallucinations psychiques

Il n’y a pas d’objectivation dans le monde extérieur,doit être examinée avec attention,prudence ,maladie neuro-psychiatrique prévisibles ou hautement probables.Les zones impliquées sont la zone temporale et hippocampique et cortex pré-frontal(Aire 9-42).consultation médicale impérative

 

 Enfin de compte,en cas d’hallucinations,il faut savoir si le le sujet adhere ou est critique vis à vis de ces phénomènes,et s’elles impliquent un cadre physiologique  ou organique ou lésionnel.La différentiation requiert l’aide de médecins et neurologues afin d’éliminer ,le syndrôme de Charles Bonnet ,des sujets sains ou des mal voyants;migraine,maladie neurodégénératives type Parkinson,Alzheimer,Lésions du tronc cérébral ou Narcolepsie.

 

Les hallucinations font parties de la culture humaine et la vie mentale avec ses déviances soçiales hallucinogénes de type ordaliques.Toutefois,ce chapitre a toujours fasciner les neurologues et les psychologues.Tout en reprenant les quelques auteurs précédemment cités,il faut insister sur la difficulté de leur interprétation,leur physiopathologie,et des zones et relais inter-réactionnels cérébrales .

 

 Oliver Sacks:Migraines 1986,Cinquante ans de sommeil 1987,Sur une Jambe 1987,des Yeux pour entendre 1988/Musicophilia 2009:L’odeur en Si Bémol  2012

Ramachandran Le cerveau fait de l’esprit 2011

Labarre,Weston Anthroplogical perspectives on hallucination and hallucinogenes.1975

Shermer Abucted Scientific American 2005

Siegel Hostage hallucinations;1984/drug-hallucinations 1975

Smith,Daniel.Heraing Voices and the border of sanity 2007

Nelson,Kevin The Spiritual Dorway in the Brain 2011

McKellar,Peter,Simpson,Lorba;Betwen Wakefulness and sleep.1954

Merabet,Lofti,Maguire,Wade and co:Visual hallucinations during blindfolding in sighthed subjects Neuro.Ophtal.2004

Weissman Poets who hear Voices 1993/West,Jlyon Hallucinations 1962

Zubek Sensory deprivation:50 years of Resaerch 1969/Sensory isolation darkness and Silence 1961

Hanbang,Applications de la médecine Coréenne dans les Troubles Cognitifs

DSC_0012Singapour 993fondphytob3          Médecine Traditionnelle Coréenne,Hanbang et Troubles Cognitifs

La médecine traditionnelle coréenne est l’exemple du syncrétisme et synthése philosophique et médicale, dont  une des bases  est la définition typologique  traditionnelle: le SASUNG.Son intêret nait des chercheurs coréens qui ont cherché

s’il existait une cohérence entre une typologie  à visée diagnostique et applications thérapeutiques et l’extension d’études particulèrement nombreuses décryptant les plantes retrouvées également dans la matière médicale chinoise ,qui par extension ferait de la tradition coréenne  une médecine d’inspiration chinoise.

L’histoire coréenne montre une intrication et diversité  culturelle faisant son originalité.

et est une parfaite illustration de la diffusion constante de la connaissance du monde antique et pré-industriel,quelque soit la civilisation et l’époque.

Bref Rappel Historique.

Mythologiquement issue  du mariage du fils du roi du ciel (Hwanung) et une ourse  nait Tangun, la Corée.La civilisation coréenne  apparait vers 5000 ans avant JC, sans entrer dans les détails d’ expansion et protections des frontières des faits dominant demeurent

a)Périodes des trois Royaumes

*Koguryo  de 37 avant JC à 668 après JC, réunion de groupes du Nord

et Mandchourie luttant contre les chinois.

De 618-620  campagne en Corée et echec de stratégie de guérilla  en 647 de l’empereur chinois Tang Taizong, préservation de l’intégrité du territoire Koguryeo Coéren.

*Pekje  de 18 avant JC et 660 après JC:du Sud Ouest forme une coalition contre

les chinois.

Au sixème siècle introduction des Traités du Pouls (auteur chinois Shube.210-220. Mai Jing ).Les lettrés coréens lisent le chinois.

*Silla  de 57 à 936: au sud Est, capitale Kyongju, puis extrême Sud revient à Silla,pays de Kaya.

B)Période de Silla

*660: Paekje tombe sous la domination de Silla avec les chinois

*668:Pyonygyang capitale de Koguryo reprise .Silla s’allie avec le Koguyro pour repousser les chinois

*676  Silla repousse les chinois ,unification de la Corée.Reconnaissance  par la Chine  de la suprématie de Silla.Création de corps d’élites sur le mode de Sparte,de jeunes  formés au boudhisme, les Fleurs-Adolescents  (Hwa Hang.)

*Stabilisation  et prospérité sur 3 siècles (668-936) puis rupture au X ème siècle et fondation du royaume de Koryo.

*936-1392:Chute de Silla.Installation de Koryo à Keasong. Extension du boudisme.

Le XI ème siècle est un siècle de désordres.

Il a été clairement établi que des ouvrages antiques chinois ont été introduits en Corée:Classique de Médecine Interne de l’Empereur Jaune (Huang Neing),le Shen Nong Ben Cao Jing et le Shang Han Lun

c)Dynastie YI,royaume de Choson ou Joson.932-1910

Capitale Séoul.

Périodes fertlles:création de l’alphabet coréen en 1443,le Hangûl (Régne du roi Sejong).Qui permettra de diffuser des matières médicales coréennes.Il faut rappeler qu’auparavant tous les écrits étaient en chinois et réservés à l’élite et lettrés.

*Eo-Ui Chwaryobang (prescriptions médicales essentielles des médecins royaux.1226)

*Yanganaayk Jipseungphang (Compilations écrites en 1344)

*Uibang Yuchwi ( Classifications des prescriptions écrites en 1445 )

*Dongui Bogam de Heo Jun ,livre de pratiques.(sous le roi Seonjon 1567)

Cette période fut l’expansion de la pensée de Confucius (551-479),appelé en Coréen Konj-Pa, la Corée du Sud se réclame toujours de la doctrine politique confuséenne.Les pensées de Confucius furent compilées par Tongho Mundap surnommé Yulgok en 1584.

Cette  longue période fut mouvementée: En 120O invasion Mongole,en 1600 invasion japonaise,en 1700 invasion Mandchou.

Fin XIX ème,interventions d’influences française, américaine, chinoise , japonaise, rivalité et contrôle russo-chinois:Partage de la Corée au 38 ème paralléle.

Sur le plan médical,il n’est pas aisé de connaitre la véritable diffusion en Corée du compendium chinois du Ben Cao Kum Mu de Li Chi Chen. On évoque 14 publications avec additifs, ce compendium était une monnaie d’échanges culturels  ( entre autre  avec le Japon) et que malgré des événements tragiques ou mouvement de population, il existe une diffusion de la connaissance médicale.

Enfin le classique de Lee Je Ma (1894) sur le Sasung, de typologie  “Dong Yi Soo Se  Bo Won”  (Longévité et préservation de la vie en médecine orientale). Bien que considéré comme une référence,on y retrouve des organisations typiques et classiques  basées sur le Yin et Yang et descriptifs d’équilibre des fonctions  et humorales d’ Hippocrate et de Galien.

* 1905 :Protectorat Japonais

*1910-1945: Colonisation Japonaise

*Guerre de 1950-53, armistice :27 juillet 1953,

avec deux états séparés par le 38  ème parallèle ( Nord de PyongYoung et Sud avec Séoul pour capitale)

                                                      Avertissement

Les professionnels de médecines traditionnelles contestent la qualité mémorielle  du livre  coréen Dongui Bogam,en fait si on lit les textes, il faut se mettre dans le contexte nosographique et physiologique de l’époque. ,contexte que l’on peut reprendre mot pour mot pour le Ben Cao Kum Mu chinois.Surtout,cette remarque invite à une très grande prudence dans l’interprétaion des textes et leurs applications.L’interpétation du Sasang  en est un exemple ,malgré une classification en apparence de type avantageuse,typologie qui se retrouvera très tôt en Europe.

Dans les faits les études Coréennes ne s’y sont pas trompées,et ont permis de repérer des incidents dus pour la plupart du temps à un défaut de diagnostic rééactualisé et minoration d’effets secondaires de plantes (type Ephedra ou Aconit)   effets  ou minorés ou oubliés, problèmes qui seront exposés selon les rapports de la WHO et les études des services de santé de l’état Sud Coréen

                     Troubles cognitifs et Medecine Traditionnelle Coréenne

                                La Conception typologique du SASANG

La Typologie Sasang est le produit d’une pensée Néo-Confusianiste,donc philosophique et médicale.Les symptômes sont classifiés en 5 catégories:Sommeil,Elimination Fécale,élimination Urinaire,et Transpiration ,catégories   liés  par le plus important  la fonction Digestive.Donc, au XIX éme siècle Sasang représente tous les attributs de la médecine Hippocratique et Galénique.

Les caractères SASANG sont définis en 4 groupes,et comme ,le lien commun est la digestion,il a été conçu des questionnaires type symptômatiques et facteurs influançant la digestion,l’appétit,et la structure alimentaire.

De même,il a été établi des conjonctions entre points d’acupuncture et plantes,ce qui ,nous le verrons par les études coréennes ont débouché sur mauvaise interprétation et surtout incidents.L’exemple le plus exemplaire étant correspondance entre les points JU 9+ et LR3- avec Ephedra et SP3+ et LI4- avec Aconit,alors que nous savons tous que ces deux plantes sont toxiques.Les Quatre Groupes

 

1)TAE-YANG ou grand Yang:masculin

de nature Triste

Poumon actif

Foie non réactif

Caractère:créatif,positif,vif,vaillant

Urine Bien

Troubles buccaux

Plantes pouvant le caractériser:Pin,Raisin

2)SO-YANG ,Petit Yang,

Coléreux

Estomac réactif

Rein moins réactif

Talentueux, travailleur, extéroirisé; Anxieux, tempéramment expansif, rigueur, Instabilité

Petit et poitrine large

Intestins irritables

Constipé

Plantes pouvant le caractériser:Nepeta,Angélique Coréenne,Rehmania

3)TAE-EUM,Lune Pleine,Grand Yin,Féminin

Heureux

Foie Actif

Poumons moins réactif

Caractère gentil,endurant,blaguant,Fou-Fou,capable de traitrise.

Maigre et cou sensible.

Transpire

Mais peut ne pas transpirer

Plantes pouvant le caractériser;Ephedra,Pueria,Rhei

4)SO-EUM,Lune Descendante,Petit Yin

Joyeux

Rein fonctionnel

Estomac moins réactif

Caractère:Négatif,intelligent,organisé,égoiste,jaloux,persévérent,nerveux.

Poitrine étroite et menton développé

Digestion facile

Mais aussi mauvaise digestion

Plantes pouvant le caractériser:cinnamone,Aconit,Ginseng,Gingembre

Donc,on voit donc les contours d’une médecine d’Hippocrate et Gallien,qui s’efforce de corriger l’organe non fonctionnel .

Si la typologie SASANG s’apparente à un modèle d’orientations thérapeutiques de fonctions ,ce n’est pas dans les conditions occidentales,un véritable modèle de prévention s’appuyant sur les normes de modélisation  moderne réactualisée..C’est le lieu commun des médecines traditionnelles qui ont dues être reprises selon les normes physio-pathologiques rénovées,ce q’ont fait les services de santé Coréen.Toutefois,il apparait dans la typologie des traits de caractères et de l’humeur,anxiété,tristesse,troubles du sommeil,suractivité,stress  qui fatalement,nous le savons interviennent sur les troubles cognitifs.

La typologie a toujours été présente dans dans l’histoire médicale et a trouvé ces lettres de noblesse à la médecine psychosomatique :stress et angor , ulcus , syndrôme métabolique,asthme.Elle a repris de l’essort avec le travail finlandais du Dr Nummenmaa publié en decembre 2013 (comptes rendus de l’académie des sciences américaines:PNAS).Etudes sur  701 sujets ,qui en présence d’une vidéo éveillant une émotion,notent les parties du corps suractivées,modèle pouvant servir de base à une “cartographie émotionnelle” et organe cible (Le Figaro.7 janvier 2014= “Emotions interface ente cerveau et Corps.Pr.Sequeira” à Lille)

Emotions primaires:Colère;Peur,Surprise=Activation au niveau de la poitrine

Tristesse:Affaiblissement au niveau des membres inférieurs

Degout:Sensations gastro-intestinales et gorge.

Bonheur:Elévation de l’activité de tout le corps

Honte:Activités cranienne et thoracique

Dépression:Inactivité du corps.

           Evaluation des pratiques médicales Traditionnelles Coréennes

 

En 1985 un décrêt-loi 85-64 posa les bases de Pharmacovoligeance des pratiques traditionnelles gérées par 20 centres régionaux.Cette pharmacovigilance attribua peu d’effets secondaires antérieurement,pourtant une étude de 1999 à 2010 élargie à la FDA,CAATKM,Assoçiation des membres pratiquant la médecine Coréenne,

permettant de faire la part des incidents liés aux diverses pratiques:plantes,acupuncture,moxibuxtion,thérapie physique (massage, chiropraxie, ultrason, rayon,application d’emplâres chauds,ventouse.)

En 1999,11.345 praticiens pratiquent la médecine traditionnelle,sur 35.877.000 consultants totaux, 6972 vont en cliniques traditionnelles..En 2010,12.229 consultants avec .de 2005 , 2007,2010  on rapporte: 1,8% ;2;7%; 12 % d’incidents secondaires

.En 2008,La FDA donne un AMM à 547 plantes et compositions..il est reporté en 2008 8,2% et en 2011 3,7% de réactions secondaires avec les plantes.Progression de la connaissance ?

En fait,les chiffres rapportés sont le reflet des agences répertoriées non regroupées,de 1999 à 2010 ,sur 9624 incidents; 7352 sont rapporté par the Consumer Agency,2266 par l’Assoçiation de Médecine traditionnele;et 8 par la FDA;Le peu d’incidents est reporté par les laboratoires qui sur 41%  globaux (2009) et 28% (2010),en sachant qu’ils ne produisent en 2009, que 1,5% de plantes de la production globale des médicaments.Les 20 institutions collectées par la FDA,ne concerne que des traitements non phytothérapiques.Les incidents de l’Assoçiation de MTK,ne passe pas par la FDA.Par contre,les consommateurs signalent leurs incidents à la FDA.Les organismes posent donc le problème d’une véritable régulation autonome et spécifique à chaque pratique.Il apparait clairement le caractère pathogéne des formules complexes,ce qui n’est pas nouveau..Le problème récurrent de faux diagnostic et d’actes inappropriés ou exacerbant les symptômes, en thérapeutiques physiques et acupuncture est posé et justifiant encadrement,protection,pharmacovigilance et diffusion d’informations aux consommateurs.Il n’apparait pas dans les statistiques les faits propres à  l’automédication et des résultats d’écoles délivrant des “diplomes” lors de circuits touristiques.

                                     a)Les effets secondaires reportés.

* Acupuncture-Moxibuxtion:1999-2001: 156//2005-2007:292//2008-2010 :597

*Plantes:1999-2001:69//2005-2007 :157//2008-2010:188

*Thérapies Physiques:1999-2001:59//2005-2007:151//2008-2010:57

                                        b)Effets secondaires et pratiques

*Infection et Acupuncture :2006:47,7%//38,4%:2009

*Pneumothorax et Acupuncture:2006:16,9%//2009:13,5%

*Lésions neurologiques et Acupuncture:2006:10,8%//2009:9%

*Brûlures et Moxibuxtion:2006:58%//2009:96,2%

*Hépatites et Plantes:2006:50%//2009:55,1%

*Stéatose Hépatique et Plantes:2006:8;8%//2009:3,8%

                                       c)Plantes responsables des HEPATITES

Ephedra Sinica,Erigeron Canadensis,Pinellia Ternata,Xanthium Strumarium,Evodia Rutaecarpa,Prunus Armeniaca,Prunus Persica,Sinomenium Acutum

Source Bulletin du WHO 08.2013/1;91(8).569-575.Adverse Events attributed to Korean medical practices de 1999 à 2010.Shin;Jeong;Lee;Ernst

 

                 Plantes des Troubles cognitifs dans la Médecine Coréenne

 

D’apès Kumar,Song,More,Seong-Mook-Kang,Byung-Wok-King,In-Su-Kim,Choi/in Molecules 2013,18,14770-14693,l’accroissement du vieillissement de la population de 65 Ans est de 5,45 millions de persones,avec ratio augmentant à 12,69 millions en 2030,17,62 millions en 2060;avec prévalence de Démences de 6,3% à 13%.ces chiffres sont aussi catastrophiques qu’en FRANCE.

Galantamine de Galantus Woronowii,Huperzia avec son Huperzine A (commerçialisé  en Chine),et le Ginseng sont globalement considérées comme agissant sur les troubles cognitifs.

Oublis,Amnésie,pauvre mémorisation sont appelées  “Geonmang” et dans le livre “Dong-Eui-Bo-Gam,sont décrits plusieurs plantes agissant sur ces signes cogntifs:Panax Ginseng,Poria Cocos,Polygala Tenuifolia.

 

A)Le Paradoxe du Gingko Biloba (Ginkgoacée)

En médecine Chinoise et Coréenne le Gingko est constamment cité pour les traitements cognitifs. En France,la commission de transparence le 31-10-2010 a statué sur les services non rendus  du Gingko sur les déficits cogntifs et neurosensoriels,déremboursé, hors AMM pour Alzheimer et démences vasculaires,sur la base de travaux de Taillander(1982-85),Israel (1985-86),Métaanalyses de 32 Etudes Cochrane 2002.

Si les études ne sont pas concordantes,il subsiste des doutes raisonnables ,études positives de Keurer 1997/Verberg 1989/Wibrbeht.1987,Kanowoski 1996/Le Bars 1997 et Etudes sur l’autonomie, études Epidos-Andrieu de 1992-94 sur 7598 femmes de plus de 75 ans

,et certains faits expérimentaux sont troublants:

1)Effet anti-Oxydant,Anti-inflammatoire,action inhibitrice sur les recepteurs androgénovasodiatateur,inhibiteur de l’Aromase  anti-inflammatoire; Hindawi.2013.Chimng-Chi-Peng

2) Rôle protecteur contre l’Ischémie Cérébrale,.LaB;Am;Res.2012.09/Koh-Po

3) Décroit le niveau de phosphoprotéine PEA15.Am.J.Chin.Med.2011

4) Effet anti-Apoptique de l’extrait Egb.761/Sereno-Garcia,Pedrezza-Chaverri, Sotelo, Trejo-Sola, Cruz-Saldago and co.Compl.Altern.Med;2013

S’il existe des biais  d’essais cliniques à revoir,ces faits expérimentaux devraient permettre de reprendre des essais randomisés.

De plus,les études coréennes écrivent:

*que les extraits accroissent le turnover de l’Acétylcholine et stimulents l’activation des lins des lignans des recepteurs muscariniques de l’Hippocampe.Itil,Martorano Psychopharm.Bull.1995,31,147-158

*Winter,Pharm.BioCh.behavoir.1991,38-109-114:Apprentissage et mémorisation

*Hoyer,Lannert,Noldner,Chatterjee.Jour.Neur.transm.1999.106-1171-88

*Kanoswski;Herrman,Stephan, Wierich,Horr.Pharamacopstchiatry.1996,29;47-56:EG761 et MCI.

*Action anti-oxydative sur neurones.

Oyama, Fuchs, Katatama, Noda.Brain.Res.635,125-129

*Prévention des lésions oxydatives du stress sur les neurones. Guidetti, Paracchini, Lucchini, Cambierri, Mazatico.Brain.Res.1994.635;125-29

*Extrait EGb761 et niveau NADPH  et m RNA

et respiration mitochondriale.Neuro.chem.Res.2002.27;319-23

      *Essais ciliniques Récents,voies de reconduction de son application?

+VanDongen,Van Rossum,Kessels and co.J;Epidemoi.2003,56,367-76 :MCI et Démence et Gingko.

+Dekosky,Williamson,Fidtzpatrick,Krommal,Ives,Saxton.Jama.300-2253-62:prévention

+Kaschel.Phytomed.2011,18-1202)07:mémoire

+Herrschaft,Nacu,Likhachev,Sholomov,Hoer and Co. Randomisation à 240 mg. et démence JPsych.Res.2012,46,46,716-23

+Amieva,Meillon,Helmer,Barberger-Gateau,Dartigues.Extrait et déclin cognitif.Sur 20 ans de suivis.PLoS One.2013,8,e52755

Malgré les réserves   évoquées sur l’action du Gingko dans la démence et Alzheimer et il est cité :

+Snitz, O’Meara, Carlson, Arnold, Ives, Rapp, Saxon, Lopez and co.Jama.2009,302,2663-70

+Velllas,Coley,Ousset,Berrut,Dartigues,Dubois,Grandjean and co .

Lancet Neuro.2012,11,851-59

Les actions trouvées antioxydantes et protectrices neuronales du Gingko devraient faire reprendre des essais normailsés et randomisés,et permetttant  de définir sa place en prévention,les traitements standards n’apportant pas les résultats escomptés.

B)Panax Ginseng (Arailiacée)

Les Gingénosides Rh1 et Rg1 accroit mémoire et apprentissage du rat.Lee;Kim,Bae,Hong,Nah;Neuro.Lett.2002.325-129-33

Réductions des dommages induits par la scopolamine sur l’hippocampe, Rh1 stimule les neurones.Yang, Han, Ryu, Jang, Kim.Biol.Pharm.Bull.2009.32-1710-15

Xue, Liu, Hu, Chen, Zhang.BrainRes.2006.1106-91-9!.relargage des neurotransmeteurs

Liu,Hoang-Gia,Wu,Lee,Gu;Wang,YunYe.Apprentissage et mémoire;Brain.Res.2001.1382-147-54

Kim,Jung,Van Lee,Jeong;Kim.Dérivés Rg 5 et Rh3 sur troubles mémoires induites.Bioch.Bioph.Acta.BBA.2012;182 2-28-284-99

Kim,Lee,Chung,Yang and co.Effets du Ginseng fermenté sur la mémoire et réduction des protéines Béta-Amyloïde.J;Ginseng.Res.2013.37;100-107

Applications congitifs  sur Volontaires.Kennedy,Scholey,Wesnes/Nutr.Neurosci.2001;4.295-310

 

C)Polygala Tenuifolia (Polygolacée)

Représente plus de la moitié des plantes chinoises pour améliorer la mémoire;Lui.WB et WZ.Jiangxi J.Trad.Chin.Med.2005,36-36-6é-63

Essais de laboratoire sur la mémoire:

Ikeya, Takeda, Tnukuwa, Kurakida.Toda;and co.Biol.Pharm.bul;2004-27-1081-85

Zhang, Han, Yu, WanQin, Peng and co.Phytomedecine.2008.15-587-94

Inhibition de l’activité AChe et oxydation des protéines Beta.Amyloïdes 25-35.Tohda, Matsumoto, Zou, Komatsu Meslhy.Neuropsycho. Pharm.2004-28-860-68 et Ikeya (2004)

Effet des polygalasaponines PGS32,sur cognition /Xue,Hu,yuan,Sun,Li,Zhang,Chen.Acata Pharm.Sin.2009.30-1211-19

D)Acorus Gramineus (Acoracée)

Alpha-Asarone et Béta-Asarone : inhibiteurs. Anticholinestérasique E,in vitro /Kumar, Kim, Song, Kwon, Koppula, Choi.Biosco.Biotechn.Biochem.21012,76-1518-22

Accroit les niveaux de norepinephrine,dopamine,sérotonine,décroit l’activité AChE. Zhang, Han, Yu, Rhaman, Qin,Peng.J.Pharm.2007.59.301-309

Réductionde la mort cellulaire hippocampique d’origine ischémique. Lee, Choi, Kim, Hahm; Shim. Life Scie.2003,74-435-50

E)The Vert ou Camelia Sinensis. (Théacée)

Ses composants majeurs actifs sont des polyphénols : Epigallocatechine-3-Gallate, Epicatachine, Epicatechine-gallate. Le composant EGCC (Epigallaocatechine -3-Gallate)est le plus important : Anti-oxydant, agit sur la superoydation lipidique intervenant sur les radicaux libres.

Expérimentation sur Thé vert et cognition,neurogénèse hipoccampique:

Assuncao,Santos-Marques, Carvahlo, Lukuyanov, Andradre.Neurobio.Aging.2011-32-707-17

Takeda, Sakamoto, Tamano, Fukura, Inui, Suh, Wong, Yokogoshi. Celle.mol.Neurobio.2011.31.1079-88

Il a été constaté une amélioration des tets d’apprentissage et mémoire avec un extrait de Thé et L-Théanine LGNC-07 chez des sujets présentants un trouble cognitif ou MCI: Park, Jung, Lee, Go, Kim, Lim, Hong and co.J.med.Food.2011-14-334-43

Merles,Hustein,Int.J.mol.Sci.2011-12-5592-603;

étude de Kuriyama,Horozawa,Ohmori,Shimazu and co.Am.J.Clin.Nutr.2006-83-355-61

Fait important,Il a été relaté peu d’études intervenant sur le stade précoce cognitif ou MCI;La piste des EPIGALLOCATECHINES EGCG doit donc  être poursuivie et privilégiée.

F)Angelica Gigas (Ombellifère)

Cette plante en Corée  est répertoriée comme sédatve,tonique et anti-anémique.Une coumarine,le DECURSINOL a été isolé ayant une action inhibitrice Anticholinestérasique.,

in vitro. Kang, Lee, Park, Kim, Markelonis. Neurobio. Learning.Mem.2003-79-11-18

Essai sur souris avec amélioration de la mémoire. Oh. Kim. Ryu. Alm. Jung. Biol. Pharm.Bull.2013-36-82-88

 

G)Poria Cocos  (Polyporacée)

Donné pour les personnes agées avec troubles cérébraux et troubles de la mémorisation.Adams,Gmunder,Hamberger.Jour.Ethn.Pharm 2007-113-363-81

Accroit le flux sanguin cérébral et action hippocampique. Jingyi, Yasuhiro, Naoya, Seok and Co.J; Trad.Chin.Med.1997-17-299-303

Inhibition Cholinestérasique. Liu, Yang. Zheng.Biol.Pharm.Bull.1995-18-518-22

 

H)Cnidium Officinale  (Apiacée)

En CoréeAnti-anémique,sédatif.le composant actif est le 3-Butyl Pthalide,Cis-3-Isobutyldenephthalide,et terpéne-4-ol.Il améliore expérimentalement la mémoire de la souris soumise à la scopolamine.De nombreuses formules dontiennent le Cnidium dans le traitement des pertes de mémoire dues à des troubles ischémiques cérébraux.

Jin,Fu,Yang.Chin.J.Hosp.Pharm.2010-18-1553-55

Pu;Mishima,Egashira,Liu,Sano and Co.Am.J;Chin.Med.2005-33-475-489

 

I)Bupleurum Falctum (Apiacée)

Connu pour son usage dans les troubles de la mémoire et apprentissage,son extrait méthanolique est un inhibiteur de la cholinstérase.Il fait partie de nombreuses formules pour les troubles mentaux.Ses composant actifs sont:SaikosaponineA,C,et dérivé d-aglycone..cette plante est reconue pour son action protectrice cérébrale dû au stress induisant des troubles cognitifs.

Lee,Shim,Hahm.Biol.Pharm.Bull.2009-32-1392-98

Oh,Hougthon,Whang,Cho.Phytomed.2004-11-544-48

J)Pulsatilla Koreana (Renonculacée)

Antimalarique et AntiAmibien,son composant ethanolique est neuroprotecteur contre les les protides Beta-Amyloïdes.

Han,Cho,?oh;Planta.Med.2007;73-665-669

K)Dioscorea Opposita (Dioscoreacée)

Effet neuroprotecteur sur neurodégération et troubles cognitifs.Yang,Yoon,Chin,Park,Kim,J;Ethn.Pharm.2009-121-130-134

Son avenir semble tracé dans la prévention alimentaire des maladies cérébrales.Nam,Park,Kim,Yoon 2006.05/.US;Patent.7824718

 

L)Nelumbo Nucifera  (Nelumbonanacée)

Effet de l’extrait Du Rizhome sur la mémoire et neurogénèse dans le Gyrus de l’Hippocampe;Neursci.Leett.2008-443-104-107/Yang;Shim,Choi,Park,Chang.

                      Effets cognitifs  et formules Coréennes 

1) Formule  JDS

Lactulose,Gypse,Magnésium,

Pelure de Citron,Gingembre rhizome,Tige de Ophiopogon,Tiige de Pinellia,Poria sclérote

Uncaria,Fleur Chrysantenum, Saposhnikovia racine;Ginseng racine,réglisse racine

2)Formule DCJYS

Pivoine racine,Atractylodes lancea rhizome,Allisma Rhizome,Poria sclérote

Cnidium rhizome,Angélique Japonaise racine;Lactulose;Magnesium

Ces deux formulations ont été testé sur 6 semaines sur des sujets présentant des MCI,selon Jour.of Koreen Mefecine 2013_30(3)106-118/Kim and Lee.Contrôles tests avec MMS-DS,Qualité de vie des Démences ou CQOL-D,et Echelle gériatrique de dépression en Corée ou GDSK

Le MMS est augmenté par 4,9 pour la formule JDS et de 4,15 pour le DJYS

Le CQOLD (Qualité de vie) augmenté par 5,9 pour JDS et 5,07 pur DJYS

L’Echelle coréenne de Dépression GDSK décroit de 10,3 avec JSD et 9,62 pour DJYS

Si on gobalise les tests MMS,CQOLD,GDSK,il n’y a pas de différence significative entre les deux formules bien qu’un confort et tests cogntifs soient améliorés et suscitant une demande des patients..Ces résultats incitent à poursuivre les études.

3)Chongmycong-Tang:

Acorus gramineus,Polygala Tenuifolia,Poria Cocos

Effet cognitif et régulation cholinergique,anti-oxydant

Lei,Yun,Park,Ly,Kim,Han,Sung Jour.Ethn.Pharm.2010-132-70-74

4)Pamul-Chongmycong-Tang:(PMCMT)

Ginseng,Atractylodis macrocephala,Poria Cocos,Glycyrrihiza uralensis,Angélique Gigas,Ligusticum,Rhemania glutinosa,Paenia albiflora,Acorus gramineus,Polygala tenuifolia

Réduit la perte d’immunoréactivité cholinergique de l’hippocampe induit par l’ischémie. et accoit la mémoire

Yun,Lee,Hahm,Kang,HanPyan,Shim. 2007BiolPharm.Bull.30-337-42

5)Guibi-Tang(GBT)

Ginseng,Astragalus menvranaceus,Atractolydes,Poria,Zyzyphus Jujube,Euphoria longan,Angélica sinsensis,Polygala Tenuifolia,Saussurea Lappa,Reglisse.

Accroit apprentissage et mémoire,augmente les cellules de l’hippocampe.

Oh,Huh,Bae,Ahn,Park.2005.Neurosci.Lett.399-205-208

6)Kami-Ondani-Tang (KOT)

Plinellia,Phyllostachys,Poncirust,rifolate,Poria,Citrus Unshui,Réglisse,Polygala,Scnigra,rophularia,Ginseng,Rhemania, Zyzyphus spinosa et inersis,Gingembre

Action sur hippocampe,état cogntif, et sur le cortex

Hong,Kim,Prak and co.2011.JEthn.Pharm.237-251-56

Oh,Park,Ba,Kil,Jang.2013.Jour.Ethn.Pharm;146-600-607

7)Yeoldashanso-Tang

Pueria Lobata,Angelica Tenuissima,Scutellaria Baicalensis,Platycodon Grandiflorum,Angekica Dahurica,Cimicifuga,Raphanus,Polygala,Acorus,Dimocrapus Longan

Actionsur l’amnésie,démence et Parkinson

Song.Jimondang.Seoul.2004

Bae,Ahn,Chung,Oh,Park.2011;Jour.Ethn.134-313_22

8)Kyung-ol-Ko (KOK)

Ginseng,Rhemania,Poria,Lycyum chinense,Aquillarua  agallocha,Apis indica

Apprentissage,Mémoire et sénéscence.

Wei;2000.31-223-30

Park,Kang,Oh,Cho,Kim and co.Am;JChin.Med.2005-33-107-115

9)Jangwonhwa ( LMK02)

Ginseng,Acorus Gramineus ,Poria,Angelica gigas,Ophiopogon,Scrophularia buergerina,Thuya orientalis

Action sur mémoire,protection cérébrale

Koo,Kim,Park,Chong.2004.Phyt.Res.18-488-493

10)Jangwonhwan (LMK03)

Poria,Angelica Gigas

Action sur neuotransmtteur chilnergique et freine le déclin cérébral

Ma,Yang,Joo,Lee,Park.1999.Jour;Ethn.Pharm.67_297_303

La formule MLKO2 est préféré à LMK03.Seo, Jung,Kim,Lyu,Han.2010.jour.Ethn.Pharm;

11)HT 0081

Ginseng,Acanthopanax,Angelica sinensis,Scutellaria

Augmentation de la cognition chez des volontaires.

Kim,Chang,Park,Byun,Oh,Coi,Bui.2008;Pharm;Bio.Behavoir.90-517-24

12)BR 003

Acanthopanax,Schisandra,Gingko,Ginseng,Astagalus Menbranaceus,,Atractylodes,Poria,Ziiziphus jujube,Euphoria,Angelica,Polygala,Réglisse

Améloire mémoire et apprentissage,augmente les cellules de l’hippocampe

Ojh,Park,Kim,Bae.Bio.Pharm.Bull;2006-29-813-16

13) Yukmijihwang-Tzang (YMJ)

Cornus off.Rhemania,Poria,Peonia Suffruticosa,Lycium,Allisma Orientalis

Prévient la détéroiration de l’apprentissage et mémoire.facilite l’apprentissage chez les sujets normaux

Wei;Sheng Li Ke Xue Jin Zhang 2000_31-134-313-22

Hisch,Cheng,Lin,Wang,Wu .2003-Biol.Pharm.Bull.26-156-61

Park,Kang,Oh,Jung,Cho,Kim.Am;J;Chin.Med.2005-33-107-115

14)Paeng-jo-yoen-nyeon-Baek-Jain-Hwan (PJBH)

Dendrobium moniforme,Thuja orientalis,Torislis,Rubus coreanus,Cornus,Schisandra,Morinda,Asparagus,Polygala,Phlomis umbrosa,Ginseng,Rehmania,Cinnamomum Cassia,Acorus calamus,Allisma,Doiscorea,Cistanche salsa

Formule récurrente  ancienne  coréenne activant les fonctions cérébrales et mémorisation

.Koo;Kim;Park,Chung Phytother.Res.2004-18-488-93

15)Sipjeondaebo-Tang

Ginseng,Astragalus,Atractolydes,Peonia albiflora,Angelica gigas,Cnididium,Reglisse,Citrus,Plygonum multiflorum,Cinnamomum cassia.

Agit sur déclin énergétique cérébral et synthése des neurotransmetteurs dans la démence sénile. Ma,Yang,Joo,Lee,Park,Jung.J; Ethno.Pharm.1999.67-297-305

                         ESTIMATIONS DES FORMULES

Sur les 15 formules présentées,il existe un point commun:  au minimum deux plantes dont l’action est reconnue expérimentalement et in vivo dans les troubles cognitifs

et mémorisation.Dans certaines formules il existe même  3 plantes ayant le même pôle d’action neurologique.

La formule PJBH est reconnue pour son continum historique dans son application cérébrale. De plus,il apparait que le facteur de prevention alimentaire devient de plus en plus une réalité comme le Thé et le Dioscorea.

L’estimation des résultats sur la base des travaux du WHO, et Services de Santé Sud Coréenne   permet non seulement de valider des formulations à utiliser dans la prévention de l’Alzheimer,et de réinsister sur le rôle important  joué par les plantes  sur la renaissance neuronale de l’hippocampe,et du rôle fondamental des problémes ischémiques cérébraux dont ont on connait la valeur prédictive et que la médecine coréenne prend en compte.

Ces deux notions permettent de mettre en valeur le rôle préventif des plantes en pratique coréenne  appliquée en Europe et surtout de reconnaitre que l’accent est moins appuyé sur la notion de la cascade amyloïde,mais bien sur des facteurs métaboliques,vasculaires cérébraux et application alimentaire,sur lequelles il est logique  de persévérer..

 

 

Harpagophytum,A propos d’incidents hémorragiques

12291671_192240524449556_6628371294378357656_o-1fondphytob3 L’Harpagophytum Procombens ,A propos de Saignements digestifs induits

La Revue Prescrire dans son numero 355/Tome 33,Mai 2013,signale par le biais du bulletin allemand Arznei-Telegram (Mars 2012) 6 cas de saignements digestifs avec l’Harpagophytum.Il a été transmis une notification à  L’ANSM le 30 octobre 2012 sur la base de 60 incidents digestifs signalés et pose donc le problème de bénéfice -risques de la Griffe du Diable..Bien qu’il soit dit que son action antalgique et anti-inflammatoire soit moins efficace qu’un anti-inflammatoire non-stéroïdien,il n’en demeure pas moins  que le comité ESCOP (2004) définit son statut pharmacologique et clinique:Ostéoarthrite,Douleur lombaire,Perte d’appétit,Dyspepsie,dont découlent les indications de type rhumatismes chroniques,tendinites,arthrites et ostéoarthrites.

Les contre-Indications ont toujours été référencées:

Elles imposent un devoir de surveillance

 

*Colites:surtout si utilisation en poudre en grande quantité,avec risque occlusif

*Gastrites

*Ulcus Gastro-duodénal:augmentation de l’acidité gsatrique et entrave l’action des anti-acides Oméprazole et Cimétidine

*Lithiase Biliaire

*Diabète:hypoglycémiant

*Cardiaque:intervient sur le Rythme Cardiaque et la Tension artérielle :hyper ou hypotension

*Auxquels Blumenthal a ajouté anti-coagulants type Warfarine

L’harpagophytum n’a jamais été considéré comme une plante anodine,elle est même interdite  prohibée à titre d’anti-inflammatoire   par le Code des Courses de Chevaux.

Le problème essentiel est que son mode d’action est mal connu,déjà évoqué très tôt par Van Hallen.Toutefois,il est possible de présenter les grands axes d’actions de l’harpagophytum qui demeure un anti-inflammatoire permettant de diminuer les anti-inflammatoires classiques.Opposer anti-inflammatoire classiques à l’harpagophytum pour des raisons d’actions secondaires,ne parait pas une solution  suffisante,car jusqu’à plus ample informé,des anti-inflammatoires non stéroïdiens n’ont pas de vertues d’inocuité ( vérifier sur les monographies,) la libération de certains produits déremboursés posent avec acuité les mêmes problèmes.

Rappel

Les racines  séchées contiennent un iridoide,  2% d’Harpagoside (0,7 à 3 %) et 8-Para-Coumaryl Harpagide (surtout présent dans l’espèce Zeyheri),dans un rapport HS/8PC de 20/33.

Donné expérimentalement aux chevaux  son élémination est très rapide,présence dans le plasma 3 heures ,élimnation urinaire en 24 H.

On considère que l’Harpagoside  agit  à dose- dépendante sur le cercle métabolique de l’acide d’Acide Arachidonique avec implications dans:

*Inhibition de la Synthèse des Prostaglandines

*influence sur la formation des Leucotriènes,médiateur de l’inflammation et réaction allergique et de façon intermédiaire sur le système COX 2

*Libération du Facteur Nécrotique TNF-Alpha

*Rôle sur la Sécrétion de corticoïdes Adrénergiques ( Phytomédecine 2006)

Van Hallen  décrit l’harpagide dérivé de l’harpogoside,n’a pas de fonction anti-inflammatoire.

Vlachojannis Phyto .Res.2008 cite sur 4274 patients 138 effets indésirables surtout digestifs

*Essais:

*Caprasse 1980

*Chantre;Cappelaere,Leban,Gerdon;Vandrremander 2001/phytomedecine.Etude versus Diacerhéine

*Setty ;Sigal /Rhumatisme 2005

*Catteplan;Belantani;Marquès Phytomédecine 2001

*Jour,Anesth.1999/Chrubasik,Junk;(Lombago)

*Gagnier;Chrubasik Osteoartrhtrite/2004

PRINCIPALES INTERACTIONS de L’HARPAGOPHYTUM

1)Intervient sur le métabolisme hépatique du Cytochrome P 450/ CYP2C19

Omeprazole,Pantazole,Dizepam,nelfinavir,cariprodol

2)Intervient sur le métaboliseme hépatique  du Cytochrome P450 /CY2P2C9

Diclofénac,Ibuprofène,Piroxicam,Amitrptylline,Warfarine,Glipizide,Losartan

3)Intervient sur le métabolisme hépatique du Cytochrome P450/CYP3A4

Lovastatin,Ketonazole,fexofenadine,Triazolam

4)WARFARINE:accroit son action avec danger hémorragique

5)Médicaments  nécéssitant pompes cellulaires à substrat P-Glycoprotéine

Vinblastine,vincristine,indinavir,ketoconazole,verapamil,corticoïdes,erythromycine,lopéramide,quinidine,cyclosprorine

6)Decroit l’action de des anti-acides H2 -bloqueurs:cimétdine,ranitidine

7)Décroit l’action des inhibiteurs des pompes à protons gastriques:Oméprazole,lansoprazole,pantoprazole,esomeprazole

Que Faut-il conclure ?

Comme à l’accoutumée,les données épidémiologiques ne sont guères exploitables,si certains contestent le bien fondé de l’usage en rhumathologie de l’harpagophytum,l’action est cliniquemement vérifiée sur l’effet positif  classique sur l’espacement des anti-inflammatoires  et doses,par contre les comparaisons diclofénac et harpagophytum sont en faveur du diclofénac.Il n’existe pas ,à priori ,d’études croisées sur la comparaison des effets secondaires entre AINS et Harpagophytum.Il n’y a pas encore de balance sur l’effet bénéfice-avantage de l’harpagophytum,encore faut-il respecter ses contre-indications  et effets secondaires annoncés et tenir compte de l’age et des médicaments prescrits.Une décision pourra alors êttre prise.Dans la pratique courante,il faut se souvenir d’une melileure efficacité de l’association Harpagophytum et Vergerette du Canada et toujours respecter les contre-indications ulcères gastro-duodénaux et anti-coagulant.

Sur le plan de l’efficacité,il faut garder son aspect anti-inflamatoire ,bien étudié en médecine vétérinaire et que la NiH classe bonne dans Ostéoarthrites et Douleur Lombaire mais peu d’évidences sont notées pour rhumatisme rhumatoïde,goutte,perte d’appétit,hypercholestérolémie.il n’en demeure pas moins que l’harpagophytum peut s’apparenter à une plante-médicament anti-inflammatoire à encadrer et respecter les interactions.

Harpagophytum:Anti-Rhumatismal,Analgésique,Anti-inflammatoire

L’Harpagophytum Procumbens,une nouvelle arme anti-rhumatismale/

Article publié en 1986/N° 23.nov.décembtre.1986. Plantes et Médecines.Dr LARIVE chargé de cours de phytothérapie à la Faculté de Médecine PARIS.NORDIMG_5469

Introduction

Depuis dix ans,plus de 50 parutions scientifiques sont parues sur l’activité de l’Harpagophytum Procumbens,la griffe du Diable,racine de Windhoek,plante amère de Namibie.Ces études ont permis de rendre compte de la progression de la phytothérapie et du lien étroit avec la tradition et pharmacologie.C’est à ce prix que se sont précisées les principales actions de l’Hargophytum:antirhumatismale,analgésique et anti-inflammatoire

Mise au point en 2011.

Certains ont voulus faire de l’Harpagophytum une alternative aux AINS ,Corticoïdes dans certaines pathologies inflammatoires de type Polyarthrite Rhumatoïde.Il faut impérativement tempérer cette information.Si l’harpagophytum demeure un anti-rhumatismal,dont il faut définir les contours,en particulier par les essais comparatifs avec le ciclofénac(Voltaréne) en milieu hospitalier(Hopital Bichat.1990) e ceux-çi n’ont pas permis de dégager une équivalence ou supériorité de l’harpagophytum.La polyarthrite a bénéficié de nouvelles procédures thérapeutiques lourdes,procédures rendues nécessaires dans cette affection particulièrement invalidante et redoutable,ces procédures nécéssitent hospitalisation et bilan,ces traitements efficaces sont exceptionnels mais nécéssitent une surveillance rigoureuse.Cet apparté nécessaire permet de replacer l’hapargophytum comme traitement complémentaire antalgique et anti-inflammatoire et surtout permet de réduire doses et temps de prescription des AINS de l’homme vieillissant polymédicamenté.

MATIERE MEDICALE

34

Décrite par De candolle,cette Pédaliacée pousse en Afrique du Sud(désert du Kalahari des Hottentots et Bantous),Madagascar,Indo-Malaisie.Cette plante herbacée se dévellope à partir des racines des pousses rampantes munies de feuilles alternes pétiolées,lobées,portant à leur aisselle des feuilles rouge violacée.Les fruits sont ligneux avec des excroissances acérées,permettant d’expliquer son nom(du grec harpagos:grappin).Seule la racine secondaire est utilisée dont l’amertume est la plus prononcée

TRADIMEDECINE

Décrite par Watt et Breter-Brandwik(1962)

*Per os:ingestions,eupeptique,contractures des accouchements et post-partum

*En onguent:ulcères cutanés,cancer de la peau,furoncle voire accouchements difficiles

*Allergie,migraine,rhumatismes,.Donc dans l’ensemble usages antiphlogistiques et analgésiques.

CHIMIE

*Acides aromatiques,flavonoïdes,résine,acides gras

*les éléments clés actifs:

1)Trois iridoïdes de saveur amère:harpagoside,harpagide et procumbide.pour être actif,la racine doit contenir 2,5% d’harpagoside.En Europe deux plantes contiennent de l’hapargoside:bouillon blanc et scrofulaire.Le bouillon blanc contient 0,25 % d’hapargoside mais ne peut pas remplacer l’hapargophytum

2)Bétastirol :anti-inflammatoire

3)Des sucres dont le Stachyose,retrouvé dans les Lamiacées et Verbenacées

PHARMACOLOGIE

*Conclusions faites à partir des modèles expérimentaux de Zorn:oedème provoqué chez le rat à qui est donné l’Harpagophytum per os ou parentéral,se révélant Anti-Inflammatoire et Anti-Arthritique.

*l’hapargoside a une faible action ganglioplégique et modifie la perméabilité aux ions.Ces effets apparaissent aux même doses que celles utilisées pour les AINS.Ce qui en partie peut expliquer le possible remplacement de médicament par l’harpagophytum ou surtout de réduire les doses,comme,ce qui a été formulé dans le préliminaire.

*Les iridoïdes:antihistaminiques et inhibiteurs sur les structures intestinales cholinergiques et muscle lisse isolé.D’oû explications des actions de l’harpagophytum sur les contactures,troubles digestifs mais aussi ses réactions secondaires digestives.

BIODISPONIBLITE

A partir d’une prise d’harpagophytum correspondant à 50 mg d’harpagoside,seuls restent disponibles pour la résorption intestinale.Ces doses ne peuvent qu’être apportées que par le nébulisat.

 

ACTION METABOLIQUE

Il est hypouricémiant et hypoglycémiant donc indiqué chez l’arhrosique phléthorique et

goutteux

 

 

TOXICOLOGIE

*Il est atoxique,les études sont nombreuses:

*Albus.1955

*Zorn.1958

*Tunman et Lux.1962

*Erdos.1978

*Vanhaelen.1981

*Whitehouse.1983

GALENIQUES

*Teinture Mère:aucun effet dans l’arthrose

*Extrait fliuide:3 cuillères à soupe par jour

*Nébulisat:doit être titré à 2,5 % d’Harpagoside,gélule à 0,5g,jusquà 3 g/j,à des doses supérieures désagréments digestifs

*Le Nébulisat en cuillère:3 cuillères à café par jour;cette prescription entraine flatulence,colite,gastrite.pour tempérer ces signes on peut ajouter de la Matricaire.

*La forme suppositoire:dosée à à 1,5 g de nébulisat,réservée aux accès douloureux aigus.Cette forme est parfois mal tolérée donc à donner de façon discontinue.

32

 

INDICATIONS THERAPEUTIQUES

*Arthrose et Rhumatismes inflammatoires

*Arthrose et ses poussées en traitement de fond

*Rhumatismes inflamatoires de type polyarthrite(en restant très réservé sur l’efficacité par rapport aux traitements princeps),goutte,affections rhumatismales avec poussée inflammatoires

*Lésions tendineuses et ligamentaires,lésions post-traumatiques,oû intervient également un processus inflammatoire

*Sinusites Aigues et Chroniques

afrique

MODALITES THERAPEUTIQUES

*Phase Aigue:permet d’espacer les poussées de crise et de libérer des articulations raides

*Phase chronique:peut au début réduire les poussées inflammatoires et espacer la prise des AINS voire Corticoïdes et surtout de réduire leur posologie dont la iatrogénèse est connue pour des utilisations longues ou en polymédication,sachant que pour un sujet agé les risques sont accrus avec plus de 5 médicaments par jour

*Arthrose et Déminéralisation:associé avec la Prêle ou Bambou,la prêle dosée à 0,1g

par gélule doit être donnée de façon discontinue(iatrogénèse rénale et gastrique)

*Le couple Vergerette du Canada et Harpagophytum est sans doute la meilleure association , le couple thérapeutique de l’arhrose et de ses poussées.Il remplace  efficacement les classiques uricolytiques et antirhumatismaux:Cassis,Frêne,Reine des Prés

*Les associations:

1)Plante à Aspirine :Bouleau,Saule,Peuplier,Reine des Près

2)Plantes Uricolytiques:Cassis,Frêne,Génévrier,Ortie,Vergerette du Canada

La Colchique reste du domaine médical,sa toxicité augmente avec l’âge du patient et les incidents peuvent être redoutables,sanguins en particulier.

CONCLUSION

La médecine JUJU a remis au goût du jour l’Harpagophytum, plante Analgésique,Antirhumatismale et Anti-inflammatoire,les études de Circosta en 1985 ont mis à jour une action inhibitrice sur les arythmies cardiaques expérimentales.Nouvelle voie thérapeutique sans doute,mais des études plus élargies permettraient de définir la part de l’Harpagophytum dans la prévention et régulation des phénomènes arthrosiques de l’homme vieillissant.31

Hemidesmus Indicus,Salsepareille Indienne, Neuroregulateur Prometteur

                      Hemidesmus Indicus,Sariva

Communémment appelé Salsepareille Indienne,appartient à la famille des Asclépiadacée,à ne pas  confondre à la Salsepareille européenne ,Smilax Aspera,du genre Smilax ,famille des Smilacacée dont les indications de la racine sont fort éloignées:actions cutanées,tonique sexuel et anti-arthrosique.Cette homonymie pouvant entrainer à la confusion des genres, ce terme devrait donc être écarté.

Hemidesmus Indicus ,Sariva ,Sugandi ,est une plante ayurvédique et unani indienne, la racine a des indications à large spectre:troubles biliaires,diarrhée,troubles visuels,cutanés,gastriques,anti-arthosique,perte d’appétit,troubles urinaires,salidiurétique important,effet nootropique important véritable marque de fabrique avec effet tranquilisant,anti-stress,hypnotique,protecteur neurocérébral ,améliore l’apprentissage et mémoire,et inhibiteur anticholinestérasique

Quelques plantes de la même famille sont apparentées au Sariva type Decalepsis halmitoni ou Cryptolepsis buchanani,en fait seules deux variantes peuvent être apparentées: Indicus et Pubescens

Principales Sources Bibliographiques

Mukherjee 1953,Chopra 1956, Sharma 1979,Kirtkar et Basu 1980Mudhaliar 1988,;Nadkarni 1989,Singh et Maheswari 1983,Jain et Singh 1983 Reddy 1988;,Khanna 1996,Sudukkar et Rao 1993,Shah et Gopal1985,Girach 1994.Prasad 1996

                                Chimie des parties de la plante

Racine:

Hemidesmol,reine,glucoside,tannin (Sheshadri 1941) Lupeol et Béta-apyrine,Beta-stirol (Chatterjee et Battacharya 1955/Padhy 1973).hemidesmine (Mandal 1991);terperpoïdes,stéroïdes,flavonoïdes,saponine (Mukherjee et Ray 1980)

Tige:

glycoside sindicine et hémidine(Prakash 1991 et Gupta 1992/Chandra 1994)Pregnane et glycosides cardiaques (Deepak 1997).composés stéroïdiens:Prakash 1991,Oberai 1985,Deepak 1997,Chandra 1994).triterpéne (Gupta 1992)

Feuilles:

tannins (Daniel 1978) et Coumarinolignoïdes (Mandal 1991):cyttotoxiques et antihépatotoxiques.

Fleurs

:Glycosides flavoloïdes,isoquercétine,rutine (Subramanian et Nair 1968)                                                 

Plante entière

:Stéroïdes indicusine(Deepak 1995) et triterpénes (Roy 2001)

Les composants type stéroïdiens font dire que la racine est l’équivalent pharmacalogique de la testostérone

                                    Actions pharmacologiques

AntiNociceptive

Dose  dépendante de 25-100mk/kg;douleur de type neurologique et inflammatoire;Activité due au Triterpènes,Flavonoïdes,Stérols ( Verma 2005)

Anti-Inflammatoire

Action moins importante que phénulbutazone et dérivés corticoïdes (Dutta 1982)

Anti-Ulcère

Action muqueuse de type ranidine et oméprazole.les fleurs de varitéé pubescens sont plus anti-ulcéreuse qu’indicus,mais sur  la mucoprotection de la racine indicus est plus élevée.(Austin et Jagaeesan 2003)

Hépatotonique et Hépatotoxicité

Extrait alcoolique hépaitoprotecteur contre les effets de la Rifampicine et Ioniazide anti-tuberculeux;( Parabakan 2000).Effet protecteur contre hépatotoxicité de l’alcool (Scrivastava et Shinvaandappa.2006).effets sur les paramètres biologiques comparables à la sylimarine.il a été trouvé une réaction inverse de type hépatomégalie et pertubations des tests hépatiques qui serait dû au mode d’extraction,nécessitant justifications(Austin et Jegadeesan 2002)

Diurétiqe

Activité diurétique (Satoskar 1962);A été comparé au furosémide et thiazidique salidiurétique à 90% (British National formulary 2000).Réduit la néphrotoxicité des aminoglycososides comme la gentamicine (Kotnis 2004)

Anti-Diarrhéique

Action comparable aus drogues classiques.(Das 2003)

Anti-Venimeux

L’extrait méthanolique dneutralise l’effet léthal et hémorragique du venin.Le lupeol extrait  méthanolique neutralise le venin;(Alam,Chatterjee 2006).Ces essais positifs expérimentaux ont été pratiqués avec le venin de Daboia russellii et Naja Kaouthia.Gomes et Alam (1998)ont neutralisé le venin de Vipera russellii.il faut insister que cette expérimentation est une des rares actions anti-venimeuses prouvée,et qui pourrait être appliquer en zone srurales  oû viellards et enfants sont les plus touchés par les serpents.

Anti-Oxydant

Ravishaznkara 2002;Mary 2003):protections des radicaux libres et action sur la peroxydation lipidique..action in vitro de l’aggégat plaquettaire comparable à l’héparine.Antithrombotique Padikkata,Achutang,Baba,Mary.Jour of Etno. Vol .87/ 08 2003

Anti-Lépreux

Extrait aqueux à 2% agissant sur Mycobacterium Lepae(Gupta 1981)

Anti-Cancéreux

Action protectrice sur le cancer cutané induit (Sultana 2003 et anti-hépatocancériqgène avec une décoction assoçiantNigella Sativa,Smilax glabra,Hemidesmus indicus ( Iddmaldeniya 2003e t 2006:à dose-dépendante)

Chimioprévention

Action sur l’hypersensibilité ,suppression des composants humoraux du systéme immuniaire (Atal.1986 )Action protectrice radionisante (Shetty 2005) 

Antibiotique et Anti-Viral

Contre la bactérie de l’acnée Proprionibacterium Acne (Jain et Basal 2003)

Contre steptocoque viridans pyogénes staphylocoque auréus,conybacterie diphtéraiae (Naovi 1991 et Prasad 1993),Salmonelle thypymurium (Das 2003)

;contre Helicobacter (Austin 2003)

Action anti-fungique contre microsporum canis et trichophyton jeansemlmi,n’agit pas sur le candida

Action antivirale (Dhar 1968) et contre la filaire( Suresh et Rai 1990)

Nématocide (Ali 1991)

                                        APPLICATIONS CLINIQUES

Peu d’Etudes cliniques.avant tout applications sur l’ulcèe gastrique (Warrier 1988);Conjonctivite allergique (Sharma 1994).Essai dans des cas avancés de myémomes,adénocarciinomes,Hodgin correspondand  à des cas ne répondant plus aux traitements clasiques (Kulkarni 1998)

                                        

                                    Evaluation Neuropharmacologique

1) Les Extraits de racine d’Hemidesmus et boutons de Vanilla Planiflora sont in vitro Anti-Cholinestérasiques.Plants Foods Huma.Nutr;Sep 2013;68(3)247-53.Kundu et Mitra.Applications possibles  pour maladies neurodégénératives dont l’Alzheimer

2)Effet Nootropique( Shete et Bordhankar Intern J.of Pharm and Bio.Sci.Jul.Aout 2010):Relance la mémoire et l’apprentissage

Les saponines et triterpénoïdes protegént la cellule cérébrale contre le dommage oxydatifis et activent la fonction neuronale.

Le travail sur l’action neuropharmacologique de l’extrait alcooliquede la racine est reporté dans le journ.of Pharmacology et therapy Vol 2;63)-70/2009 par les mêmes auteurs oû expérimentalement sont testées des dose de 30;100,300 mg.kg et par Jour sur 7 jours avec exploration de l’activité motrice,comportement,performance,activité nootropique,analgésie.Il est définie une potentialisation des effets cholinergiques et inhibition de la transmission dopaminergique agissant sur les propriétés nootropiques et analgésiques.Il est admis que Hemidesmus est une option  pour contrôler les troubles psychiartriques ayant une réduction des performances cognitives

Vyawahare,Bodhankar Pharmmagoline 2.146-162-2007

Gupta,Mazumder,Chakrabatis Fitoterapia.70;244-250/1999

Parle,Dhingra,Kulkarni Ind.JPharm.Sci.66-371-76/2007

Henné:Traditions , Dermatologie et Gynécologie

11709946_10153370035500491_7816991443686698537_o13087535_1808191676058901_350418958057233698_n10491202_1791930764351659_2568327272740617850_ntabeau monet                                      LE HENNE

                                LAWANSONIA INERSIS

 

Cette LYTHRACEE,bénéficie d’une aura traditionnelle musulmane,citée en 1818 dans la Pharmacopée Française comme cosmétique des femmes orientales.En fait,son utilisation traditionnnele s’étend de l’Asie du Sud-Est ,Inde et Pakistan,aux iles de l’Océan Indien,Afrique,les pratiques  Crèoles.Quelque soit le continent l’usage le plus répandu est cosmétique et Cutané .

henne

                Un peu d’Histoire du Hénné

La momie de Ramses II présentait mains et pieds avec ongles  colorés au hénné.

La BIBLE

Le Henné est cité par MOLDENKE dans les Chants de Salomon.1/4 ett 2/13 que les traducteurs appellent  COPHER ou KOPHER(qui en grec signifie:arbre poussant à Chypre)et une traduction assimile Hénné au Camphre(Camphora) mais les traducteurs et littérateurs arabes optèrent par un nom adopté par tous HENNNA ou ALHENNA.il est sutout évoqué dans le Deutéronome 21/11.12(Moffatt:1922-1925).IL est encore précisé que le Hénné viendait du Nord Ouest de l’Inde et que la pratique la plus répandue était une pâte de Henné avec le Catechu,cette formulation n’aitant pas native juive mais indienne.Quant au Camphre,d’origine asiatique est également récusé,il faut içi faire référence au CORAN

henne

Le CORAN

Le HENNE

KAFUR

Sur les 26 plantes évoquées dans le CORAN,KAFUR est cité dans

*Sourate LXXVI/verset 5

*Haddith de UM ATIYYA

Les traductions sont aussi discordantes.Alberry parle de vin avec du Camphre.AL-Majid évoque Camphre,Raisin,Dattes.Il est même dit que KAFUR est une plante du ciel sans effet secondaire(ce qui est faux pour le Camphre).En fait la réponse est historique car le Camphre est d’utilisation indienne 6 siècles avant JC.Il faudra attendre que ABAT SAAD BIN WAQQAB,batte les Perse en 637 après JC,pour faire connaitre et devenir familier le Camphre (originaire de Malaisie)aux arabes.KAFUR est  donc le HENNE

 

TRADITIONS ARABES DE L’UTILISATION DU HENNE

Elle représente l’archétype de la tradition du HENNE,une indication est citée non commantée,sur laquelle nous reviendrons est l’action du HENNE dans la FERTILITE

Trois traditions sont à mettre en valeur:

1)Tradition MAROCAINE

2)Tradition UNANI

3)Tradition PAKISTANAISE 

khol

                           TRADITION MAROCAINE

Les traditions sont toujours très vivace,plante qui porte chance,”la Baraka”.On utilise les feuilles ayant deux ans d’age

*Infusion de feuilles:diarrhée,ulcères,lithiase rénale

*Feuilles plus goudron de Cèdre:eczema,abcédation,Mycose

*Dans l’ensemble le HENNE est considéré comme Astringent,cicatrisant,en particulier pour les plaies ombilicales de post-partum.

*Anti-inflammatoire:Entorse,luxations,Fractures

*En Macérat sur le visage pour se protéger du soleil

*En local:cataplasme pour migraine,pommade pour brûlures.

*Collyre ophtalmique

*Anti-pelliculaire et anti-séborrhéique.

*Dans l’ensemble ,il est partout considérer le Henné comme un désodorisant féminin,réputation ayant franchi les barrières coloniales puiqu’il était utilisé pour améliorer les odeurs des chambrées de militaires.Les fleurs sont connues pour parfumer le linge

mariage

 

 

                 TRADITION PAKISTANAISE

henne

Mehdi ou Hena reprend quelques traditions connues:

*Feuilles pour Migraines et soins de pieds

*Jus de feuilles avec sucre:spermathorrée

*Tisane de feuilles:maux de gorge

*Huile et huile essentielle de Hénné:pour garder une fraicheur au corps

*Ecorce:pour Hépatite,Calcul urinaire,Maladies cuanées,lèpre

*Fleurs;réfrigérante et sodorifique.

                                MEDECINE UNANI

Médecine Gréco-Arabe pratiquée en Inde,le HENNNE est appelée HINNA

*Jus de plante:Angine

*Feuilles:”purifie”” le sang.

*Huile de NEEM et HENNE pour les maladies cutanées et lèpre

*Decoction de graines:Hépatite,Calcul rénal.

 

mosquee

    TRADITIONS,TATOUAGES AVEC LE HENNE

Le henne apportant “la baraka”(protection contre les conflits et protection) est associé à beaucoup de fêtes:mariage,naissance,baptème,circoncision,feête de l’AÏD,le 27 ème jour du RAMADAN.

Les préparations :

*Henné,plus eau de rose ou fleur d’Orange

*Tatouages de fêtes:

Feuilles séchées  mixées dans de l’eau,thé ou café,jus de citron et sucre sont ajoutés pour fixer les couleurs.

*Sous forme aqueuse à 10 % comme colorant capillaire.

 

Le HENNE est dit Atoxique,ce qui est inexact,son composant la LAWSONE(une Naphtoquinone) a un potentiel oxydant et allergisant.

En fait le seul HENNE naturel est le HENNE ROUGE.Les “hénnés Noirs”sont  des

produits composites surtout avec le PARAPHENYLENEDIAMINE,très allergisant.(20 cas d’intoxications graves à Kartum avec anémie et insuffisance rénale.(Darcy.Pharmacy International.1982.3:217-218)

Les produits ajoutés naturels pour foncer ou noircir les tatouages ne provoquent pas d’allergie:Ecorce de Noix,Café,Thé,Jus de Citron,Jus de

Betterave,Vinaigre,huiles parfumées,huile d’Eucalpytus,huile de Citron,huile de Clou de Girofle

Par contre,des teintures naturelles  ajoutées au Hénné,peuvent se révéler toxiques:TAMARIS ORIENTALIS(Takaout Roumia/Bousliman.Ann.Fr.anest.Rea.2006)ou INDIGO ARGENTEA(asthme professionnnel/Allergy1997.52(2)-231-232)

henne

     ATTEINTES SYSTEMIQUES ET HENNE

28661217_1731100980244667_5059955406469590866_n

Elles sont liées au déficit congénital en Glucose-6-phosphate-déshydrogénase(G6PD) touchant 200 à 400 millions de personnes pouvant entrainer hémolyse,anémie,réticulose et hyperbilrunémie indirecte.

Pour Zinkham et Oski(Pediatrics.97/(15)707-709) il existerait une haute incidence de déficiance en G6PD et d’hyperbilirunémie inexpliquée,l’hémolyse oxydative secondaire à l’application de hénné peut être en cause première,problèmes rencontrés également aux USA.(Kaplan.Pediatrics.2006;106(16)1478-1479).

Recencements des incidents et applications cutanées  de Henne

* Au cours de Traitement de Psoriasis et Ichtyose.Pediatr.2000.15(2)114-116 et Raup.Arch.Dis.Child.2001;85(15);411-412

*Atteintes rénales.Turk.J.Pediatr.2001./143(1)-65-66

*Hemolyse due à l’effet-dose.Hashim.Hamza.Khartum.Ann.Trop.Ped.1992/12(1):3-6

*Pas d’action sur la fonction reproduction reportée

Le  référencement des incidents à l’application seule du Henne demeure assez faible en regard des accidents dus à l’ajout du PPD.

      LE HENNE EN MEDECINE AYURVEDIQUE

henne

CARAKA et SUSRUTA SHAMITA demeurent les ouvrages de base.Ecrit au 2 ème siècle et compilation au 10 ème siècle,il est difficile de connaitre l’intrication de la médecine arabe dans la médecine ayurvédique,sachant que l’usage du hénné vient initialement d’Inde du Nord.

Henne s’appelle:MADAYANTIKAA

Utilisations:Jus de feuilles de 10 à 20 ml et oudre de Graines en décoction:de 3 à 5 g

Susruta

*Henne mélangé avec l’huile médicinale pour ulcères de peau torpides et plaies

*Hénné avec Miel,Sucre pour les HEMATURIES

*Decoction de Hénné rafrachie avec du sucre et miel pour hémorragie interne

Caraka

*Plante entière avec le petit lait clarifié Ghee:Epilepsie,Hystérie

*En externe:teinture et traitement des cheveux

              PHARMACOLOGIE DU HENNE

Il est lié fondamentalement à la LAWSONE,groupe des Naphtoquinones dont on peut évoquer les actions fondamentales recoupant en partie celles du HENNE

Propriétés générales des NAPHTOQUINONES,dérivés hydrocarbures à noyau benzénique

*Action cardio-neurologiques

*Anti-inflammatoire

*Anti-Spasmodique

-Anti-bactérien et Antifungique

-Anticonceptionnelle(empèche l’implantation de l’ovule,abortive

*Affections gynécologiques et cutanées

Toutes ces actions générales ne s’aplliquent pas en totalité à la Lawsone.

 

                   Pharmacologie Standard du Henné

*Coumarines

*Stérols

*Flavonoïdes

*Tanins

*Acide Gallique

*Lawsone(Naphtoquinone de parenté avec la vitamine K1)  la  spécificité du Hénné avec une  l’huile essentielle composée de:

-Lawsone I,II,III,et Béta,.Ionone

*L’extrait de feuilles est anti-inflammatoire

*Decoction d’Ecorce:PROTECTEUR HEPATIQUE

*Effets ANTIBACTERIENS de l’Extrait de feuilles:Streptocoque,Colibacille,Salmonelle,Typhoïde,Choléra

*Extrait ethanol de plante:ANTI-FUNGIQUE (Candica,Teigne,mycoses profondes etc)

APPLICATIONS TRADITIONNELLES CONCORDANTES AVEC LA PHARMACOLOGIE

                              USAGES EXTERNES

1)CUTANEES:Surtout avec feuilles

Infections cutanées,brûlures,engelure,inflammation,Cors,Sécherésse de la peau,gâle,blessures et ulcères,aphtes

2)LEPRE;mention spéciale avec feuille,feuille +fleurs,Ecorce,Racine

3)Propriétés de Cicatrisation(Latour).et :Cicatrisant,Vulnéraire,Hémostatique(Anton)

5)Cicatrisation des plaies signalée dans les Haddiths relatants fait et gestes  du Prophète Mahomet,d’après Abd El Rezzaq Ed Djezairy(1874) Robson (1975)

4)Propriétés anticoagulantes.Almquist / Klose/Latif

5)Croissance de cheveux et Ongles,poux,pelade:Hénné avec jaune d’Oeuf

6)Fortification de la chevelure,Pellicule,Teigne:Hénné avec Noix verte

mosquee

             USAGES INTERNES VERIFIES

1)Palpitations cardiaques.Sada(1891)?en intraveineux,la lawsone provoque une bradycardie transitoire suivie d’une augmentation d’amplitude((Latour.1978)

2)Anti-Diarrhéiques.Erhmann(1894)/Sada(1891).Surtout la racine contenant des tannins,fonctions antispamodiques(Latour/Talaat)

3)Diurétique(Terrac) hénné souvent associé à l’artichaud ou Chimaphila umbellata,Aphlioa.

4)Anti-Cancéreuse:surtout la racine en Inde pour les cancers cutanés(Sada).Travaux de Nakahishi,Goncalves de Lima,Mitchell.

5)Action EMMENAGOGUE et ABORTIVE

Il n’a jamais été trouvé ces propriétés pourtantévoquées par la tradition .Bodhankar/Garg/Mathur(1974)

Les propriétés OCYTOCIQUES du Hénné sont confirmés.Latour/Superroi.Le Henné est seul végétal à avoir des propriétés qualitivement aussi proches de préparations hypophysaires.

Seul le produit à base de hénné de nom AVRADHAK,en Inde a des propriétés abortives(Munshi.1977)

CONCLUSIONS

Bien qu’il soit dit que le HENNE soit dépourvu de toxicité,il faudra toujours tenir compte des problèmes génétiques relatifs en déficit en G6PD.Il conserve son impact cutané bactériostatique et anti-fungique,son composant la lawsone se fixant aux protéine de la peau et phanères.Ses effets anti-diarrhéiques et eménagogues sont loin d’être concordants.Sur le plan gynécologique la propriété EMENAGOGUE-ABORTIF de la tradition indienne est établi et devrait être reprise et révaluée.

henne

Hepatite Chronique B :Combinaison Formule Lingmao et Entecavir

La formule  Lingmao combinée à L’Entecavir dans l’Hépatite Chronique B

Un possible ouverture thérapeutique chinoise. sur 363 patients avec possible  Réduction des niveaux de ADN HBV,Perte de HBeAG,HBeAG conversion,Normalisation SGPT,Amélioration histologique.mail-1

L’essai a été fait sur 52 semaines dans 12 hopitaux avec pour connaitre l’effiacité et atoxicité d’un formule Lingmao combiné avec Entacavir sur des hepatites chroniques B avec HBe Postif et SGPT moyennement élevée.,Etude de decembre 2008 à mars 2011.Sur 363 patients 62 furent exclus,301 élligibles,151 furent traités avec la Formule Lingmao et Entavir,et 151 avec Placebo et Entavir,en double aveugle pour 271 patients.41 patients traités et 39 du groupe contrôle ont eu une biopsie hépatiqe de contrôle

1)Formule :Lingmao:

Epimedium Brevicornum Feuille; 0,375 gr;

Astragalus Membranaceus racine 1,125 gr,

Picrorhiza Scrophulariiflora racine O75g,

Ranunculus Ternatus racine O,75g

,Ligustrum Lucidum fruit rapé, 0,75G

Citrus Reticulate  0,75gde pelure de fruit imature

Produit composépar Jiang Yin Tianjang Pharmceutical LtD

2)Entecavir 0,5mg

3)Placebo

Etude publiée par

le Departement d’Hépatologie de Shunguang Hospital,Shangai University of traditionnal Chinese medecine

Shangai Traditionnal Chinese Medicine Clinical center of Hepatopathy;Shengai

Center for clinical Effect evaluation.Shangai

Shangai Key Labotory of Traditionnal chinese medecine Shangai

Academic Editon Lixing Lao;CHINA

Xia-Jun Zhu and  Xue-Hua Sun 22 juillet 2013

Il existe en Chine peu d’études montrant des plantes actives sur l’a réplication du virus de l’hépatite B:Astragalus,Polygonum Cuspitadum,Phyllantus Uranaria

Les Résultats

IMG_6195

L’inclusoin des sujets de 18 à 65 ans,avec un antigene HBsAG détéctable depuis 24 semaines;HBe-Agg positif avec des fonctions hépatiques conservés dont les SGPT  multipliéees par Deux depuis 4 semaines;ADN du virus HBV est à 10/+5( copies/ml,et les biopsies hépatiques dans les 12 semaines avant la randomisation montrent des lésions nécro-inflammatoires  Scheur grade 2 ou plus grand;47 % sont traités par Entavir,65% par Lingmao et Entavvir

Reponses Virologiques

Le niveau d’ADN HBV est significativement plus élevé dans le groupe traité en 52 semaines.Le pourcentage de réduction des niveaux ADN de HBV est significativement plus élevé dans le groupe traité > ou =2 1 copies/ml

Reponses Sérologiques

Le ratio de HBe baisse significativement de 22,8% dans le  groupe traité.A 52 semaines ADN HBV et HBeAg est plus bas chez 29 patents Traités 21,3%.Les ratio de séroconversion de HBeAG ne sont pas différents dans les deux groupes.A 52 semaines la seroconversion ADN HBv et HBeAg est indétectable chez 19 patients de groupe traité et 11 groupe conrôle.

Les Transaminases

Les pourcentage de SGPT normalisé est légérement plus bas dans le groupe traité,en fait pas différence significative

Reponses Histologiques

53% du groupe traité et 33,3% du groupe témoin ont une amélioration des la necro-inflammation,41,5% du groupe traité et 35,9 % du group conrôle ont une améliorationde la fibrose hépatique,mais demande confirmation à long terme

Réactions secondaies

Existent  similairement dans les deux groupes;douleur abdominale,diarrhée,asthénie,nausée,dyspepsie,vertiges,démangeaisons,céphalées,toux

Conclusions

L’étude montre que la combinaison Lingmao et Entecavir a donc une action préférentielle que l’Entavir seule chez les patients présentant une hépatite chronique avec HBeAG positif.Toutefois l’action positive sur l’évolution de la fibrose hépatique demande des études plus approfondies dans la mesure qu’une évolution vers la cirrhose est grave avec sa greffe potentielle d’Hépatocarcinome,surtout observée en Afrique de l’Ouest.

Hépatoxicité des Plantes

                              HEPATOXICITE DES PLANTES

 

china

 

 

Il est souvent difficile d’accorder une hépatoxicité à une plante médicinale,dans la mesure oû celle-çi est associée à d’autres plantes mal référencées ou association non avoué d’un médicament lui-même potentiellement hépatoxique,ce dont le médecin devrait être toujours prévenu par le patient.L’hépatoxicité des plantes révèlent:

*Difficulté de démonter la spécificité hépatotoxique de la plante,d’un parasite ou autre éléments .

*Prise de plante inconnue ou non répertoriée

*Défaut de contrôle de la toxicité des plantes

*Préparations composites associant trop souvent  trop de plantes

*Absence de Contrôle avec réputation d’innocuité usurpée.

*Tenir compte des hépatopathies antérieures,ou évolutives ,dépendance alcoolique

*Infections en cours sous-estimées(Listeria,Salmonnellose)

*Sujet allergique,avec signes d’hypersensibilité.

*Interactions médicamenteuses avec les plantes,voire caractère additonnel hépatotoxique(Paracétamol ou Anti-Coagulant par exemple)

*Méconnaissance du caractère hépatotoxique de la plante,voire cancérogène:Aristoloche,Bourrache,Consoude sont interdites.Automédication mal perçue.

*Sélection inappropriée de la partie active de la plante

*Défaut d’identification botanique

*Défaut de stockage,ventilation,séchage

*Contamination bactérienne ou mycologique(type Aspergillus Flavus)

*Contamination par les métaux lourds type plomb ou Cadmium(surtout les champignons )voire les pesticides.

*Défaut de conditionnement et étiquetage.

*Mode de préparation(type composé hydro-alcoolique de la feuille de thé vert/Interdit en 1993)

*Indications inappropiées et  prises de trop longue durée ou à trop forte dose

Ces éléments ne sont donc pas à sous estimer ,d’autant que si l’automédication se légitimise et que certains  compléments alimentaires  sont virtuellement réglementés.il ne faut nier la vertue de certains produits mais ils s’intègrent dans une politique de qualité alimentaire et de leur amélioration.

 

india

Le problème nécessite plus de transparence et surtout d’études comparatives ; la CCAF indique que près de 19 %  de personnes consomment des compléments alimentaires.Par décrét du 20/03/2006 de DGCCRF(Direction de la Concurence et Fraudes),il est imposé de déposer un dossier,sans réponse dans les deux mois équivaut à une autorisation de mise sur le marché.Entre 2000 et 2001,sur 524 patients atteints d’hépatites chroniques 31 % prenaient des plantes (type Chardon Marie,Valériane,Desmodium).

L’impact connu hépatique de la Valériane n’est pas encore totalement cerné.

Par ailleurs, depuis peu,le Cannabis a une fois de plus été mis en vedette pour son implication directe sur la fibrose  hépatique,donc évolutif vers la cirrhose,chez les patients porteurs d’une Hépatite C.

 

chine

PREMIERES ALERTES et RECENSEMENTS

 

Ces préliminaires posés,les bases de régulation se font jour.

*LARREY décrit des plantes à Alcaloïdes de la PYRROLIDIZINE,avec hépatites et décès chez les l’enfant de Jamaïque:Ratio:20 % de décès/Evolution vers l’Hépatite Chronique:30 %.Concours Médical(1993)Presse médicale(1994).

*Le Germandrée Petit Chêne(utilsé pour les régimes amaigrissants depuis 1985,sans explication tangible) est suspendu du marché en 1992

*Le Chapparal(Larrea Trdentala) classé comme anti-oxydant et utilisé de façon abusive dans les lymphomes, critiques de Katz(1990) et Gordon (Jama.1995)

*Le KAVA,antit-stress et antiseptique urinaire est interdit en France en janvier 2002,mais il existe encore dans des circuits de vente aux USA.

*La Valériane et surtout le GUI utilisé  pour ses effets anticancéreux posent le problème d’hépatoxicité oû mode préparation et concentration de produits actifs sont fort variable,voire en associations illégitimes.

 

ELEMENTS DE SECURISATION DES PLANTES

 

*Directive Européenne 75/319/cce,Article 39/paragraphe C

*Monographie de l’ESCOP

*Pharmacopée Allemande

*Pharmacopée Française

*AFASSAP:mars 2002:65 formules abrogées,12 formules revues

*Décret N° 2008-839 du 22 Aout 2008 L!béaralisation de 148 plantes en plus des 35 plantes libérées de 1979.

*Decret en France du 20/03/2009,s’ajoutant aux décrets de 1978 à 1987;1994

*Bulletin officiel n° 90/122Bis/1990:174 plantes et parties de plantes,35 indications acceptées.

*Décret du 23/06/1986 concernant les huilles essentielles à PHENOL,hépatotoxique,produit type le Carvacol.

*Directive 2004/24.CE.31/03/2004

*Travail du HMPC,Committie On Herbal Medicinal Products

foie

Bien qu’ils apparaissent levées de boucliers et quasi guerres de tranchées( ce qui n’est pas nouveau) il apparait clairement qu’une indication thérapeutique ne peut se prévaloir uniquement que de la tradition ou d’un savoir millénaire,au demeurant répétitif et souvent

réédités au nom du Génie Grec ou de la connaissance léguée par les anciens inspirés par les astres et les dieux.L’automédication a un prix,celui de sa reconnaissance en temps que discipline exemplaire,encadrée et demandant des travaux comparatifs et scientifiques garantissant la sécurité ,ce qui en matière thérapeutique par plantes ou médicaments ne s’improvise pas et parfois loin d’être acquis.

acupunture

               PLANTES HEPATOTOXIQUES

 

1) PRINCIPALES PLANTES RECONNUES    HEPATOTOXIQUES

 

Les exemples significatifs sont listés par Kaplowitz. Gastro-Enterology.113/1.408-1412/1997

 

*Crotalaria

 

*Symphytum(Consoude)

 

*Scutellaire

 

*Chélidoine

 

*Heiiotrophe(dérives de la Pyrrolizidine)

 

*Kava Kava

 

*Menthe aquatique,Mentha Pulegium(Pennyroyal) ou Hedroma Pulegioides

 

*Chapparal

 

*Germandrée Petit Chène

 

*Senné

 

*Jin Bu Huan(Lycopodium serratum)

 

*Actractylis Gummufera:souvent confondu avec l‘artichaud

 

*Valériane

 

*Polygonum Multiforum(shou Wu Pian)

 

*The vert.

 

*Sassafras

 

*Gui

 

*Ephedra(Ma-Huang)

 

*Complexes d’herbes asiiatiques non spécifiées ou mal identifiés (la plus caratéristique étant la confusion entre Stéphania et Aristoloche)

 

*Serenoa,en fait composé complexe

 

*Khat(Catis Edulis)

 

*Huile de Margosa(Azadirachta Indica) en fait d’utilisation externe(spermicide)

 

A cette liste,il faut tenir compte des interférences et interactions hépatiques médicamenteuses potentiellement hépatotoxiques type :

 

AINS,ANTI-FUNGIQUE,ANTIBIOTIQUE,PARACETAMOL,ANTI-COAGULANT qu impose une relation de confiance  et parfaite transparence entre utilisateur et professionnel.De plus si certaines plantes se révèlent heureusement hépatotropes par la protection du CYTOCHROME P 450 mais à l’inverse d’autres interferent malencontreusement sur celui-çi comme  le Millepertuis(Anti-Coagulant,AntiVIH,Contraception,CICLOPSPORINE)

 

2)LES PLANTES A ALCALOIDES DE LA PYRROZIDINE

HEPATOTOXIQUES

 

haiti

On décrit des terrains dominants favorables à la toxicité hépatique

 

a)TOXICITE IODOSYNCRASIQUE,d’origine génétique.

 

b)DOSE-DEPENDANTE

 

c)TERRAIN ALLERGIQUE

 

Elles se manifestent entre 2 semaines et 6 mois après la prise de plante,de manière veino-occlusive hépatique,ictère de type cholestatique.Le retour à la normale evolue jusqu’à 10 mois à l’arrêt de la plante mais les formes fulminantes et décès ne sont pas

rares.

Principales plantes responsables de la pathologie Veino-Occlusive Hépatique:

*HELIOTROPIUM

*SENECIO

*CROTALARIA

*SYMPHYTUM OFFICINALE(consoude)

3)Les PRINCIPALES OBSERVATIONS

haiti

 

*SENNE

Son anthrone est hépatoxique mais ce n’est pas le seul problème,les ANTHRAQUINONES sont potentiellement cancérogènes coliques(Rapport CIRC) commme Aloes,Rhubarbe,Bourdaine,Nerprun

 

 

*GERMANDRE,PETIT CHENE:

 

A été prescrite pour les régimes amaigrissants(injustifié),en 1986 plus de 30 hépatites.Tradition donnée comme antispamodique abdominal,diurétique,cholérétique,cicatrisant.Une espèce proche hépatoxique a été  proposée comme anticholestérol:Teucrium Polium

*Il faut se méfier des préparations présentées souvent sous modes energétiques,saveur,action sur les méridiens.Sans les détailler ,il faut citer:Scutellaire,Polygonum Multiflroa,Ephedra,Chapparal(utilisation injustifiée dans les lymphomes, car dit anti-oxydant),le Sérenoa se retrouve enfoui dans une formule complexe,Huile d’Azadirachta indica semble surtout mal utilisée car à action locale parasiticide et spermicide.

 

*Le CHARDON à GLUE,confondue avec l’artichaud.La tradition le dit abortif,diurétique,purgatif,émétique,fébrifuge.L’évolution est souvent dramatique et à rapprocher d’une plante à composés hépatotoxiques:Impella(Callilepsis Laureola)

 

*L’ACTEE(CIMICIFUGA RACEMOSA)

Hépatoxicité citée par l’EMA en 2006/,Afssap juillet, 2006/,Minerva 2009/Schumtz,Barbaud.2008

 

*Valériane

Hypertenseur et sédatif.Contient des agents alkylants toxiques.Mac Gregor.1999

 

*CHELIDOINE

L’hépatite apparait en règle dans les 3 mois

 

*GUI

Anti-hypertenseur ,voire aphrodisiaque(??!!)et anti-cancéreux en cours d’évaluation.Il est difficile de déterminer si l’hépatoxicité est liée au dosage,mode de préparation,éléments ajoutés à la préparation:bétaphényléthylamine,tyramine,actétylcholine,propionylcholine

Battman.Chapman.Scott.med.1998/Studman.2002

 

*LE KAVA KAVA

Elle était une plante  orgiaque du Pacifique donnant lieu aux iles Marquises à une grande cérémonie,la Fête du Grand KAVA,parfois en présence de la Reine d’Angleterre Elisabeth II.

L’ingestion de cette plante entrainait Euphorie,Ivresse,Impressions de Receptivité Intellectuelle,Anésthésie,Anxiolytique,somonolence.Dès 1998 sont reportés des effets hépatoxiques liée à un Alcaloïde,la Piperméthystine.Ces effets discutés seraient liées à son mode d’extraction:Acétone ou Ethanol.De plus les effets du Kava s’additionnent à ceux de plantes sédatives type Passiflore ou Houblon ou médicaments neuroleptiques type Halopéridol.Bien qu’il y ait toujours des controverses,depuis 2001 et 2002,la KAVA est interdit à la vente en France,Suisse,Irlande ,Grande Bretagne,Canada,l’Allemagne a temporisé son interdiction.Le principe de précaution prévaut pour le KAVA et sans ambiguité même si ses effets sont notables(mais pour quels Bénéfices et quels Risques):

 

 

4)LES ALIMEDICAMENTS ET HEPATOTOXICITE.

 

Il est difficile d’établir des liens formalisés,d’autant que le marché des alimédicaments est en pleine expansion,environ 20 milliards de dollards au USA.Toutefois apparaissent des observations princeps engageant aux principes de précautions.

Le problème récurrent est de définir et de confirmer l’usage tradionnel de la plante et s’appuyer sur une pharmacologie et études comparatives.il apparait évident pout tous que l’association Ephedra-Caféine n’a pas lieu de circuler.

*La FDA en mai 2009

a posé le problème de l’hépatoxicité d’un “composant amaigrissant” associant Garcinia Cambodgia(Riche en acide Hydroycitrique),Gymena Sylvestra,dérivés de sels Chromés,Café et Thé

*JAMA en 2003

pose le problème des produits amaigrissants à base d’Ephedra Sinica/Citrus Aurentium/Varech/Acide Usnique du Lichen.

*AFSSAPS en fevier 2009,suite à une étude espagnole sur un produit de type Herbalife.avec ses composants sont nombreux et multiples et dont il est difficile de faire la part de l’agent causal des hépatites signalées le 13/05/2008.

Toutefois se retrouve posé le problème de la multiplicité des produits associés,dont on peut légitimement poser leur rôle respectif et de leur impact combiné sur l’organisme dont le foie,ainsi devant ces diverses associations  proposées. nous laissons le soin de validation  aux pharmacologues,composition s’apparentant à un rébus.

*Shitake et ecorce de cannelle ou

*Celeri/Persil/Fenouil/Luzernr/Réglisse. ou

*Thé vert/Maté/Caféine/Orange amère/Ecorce de Cannelle/Persil/Luzerne/Réglisse.

Ces associations nécéssient une sérieuse validation.

*Le jus de NONI est impliqué dans un rapport de 2005

chine

                        CONCLUSIONS

Dans un autre registre les PHYTOESTROGENES du SOJA  pour lequel l’ASFASS pose le principe de précaution chez les femmes aux antécédants de cancer et ce produit n’est pas le seul(lentilles,lin,alfafafa).DE même,il est déconseillé d’associer IMAO et LEVURE,facteur d’hypertension artérielle.Cette disgression permet de saisir la difficulté de légiférer et encadrer les alimédicaments.,il faut  poursuivre les travaux de pharmacologie et toxiciologie afin d’établir un principe de ptécaution élémentaire contre les plantes hépatotoxiques.

Heracleum Candidans ou Persicum ,Antipsoriasique,Antibiotique,Anti-Mycosique

tabeau monet12771892_1786422714902464_431594554731181046_o13015456_1805689276309141_7618914738871054469_n                                Heracleum Candidans et Persicum,

Pres de 125 especes,70 en Europe et Asie,15 en Inde,12 en région himalayenne,reprèsente une forte valeur ajoutée à l’exportation indienne,Les variétés de cette Ombellifère Candidans ( synonime Lanatum ) et Persicum sont les plus étudiées,.Les racines et feuilles contiennent des fucocoumarines et son huile essentielle a un rôle important en dermatologie

Pour l’essentiel l’huile Essentielle Anti-Candida,Antibiotique et Anti-Psoriasique

Heracleum Candicans

Appelée en Inde, Patrala ou Gandhrajan ,est utilisée dans les leucodermies,psoriasis,eczema,démangeaisons type urticaire,tonique nerveux,aphrodisiaque et nématicide

Racine Traitement des leucodermies

Graines tonique nerveux

Huile Essentilles Racine:pour céphalées,troubles de régles,douleurs abdominales;saignement lors de dysenterie.

Fuit aphrodisiaque et tonique nerveux;Epice,agent de saveur;Anti-inflammatoire,douleur abdominale ey colique;Shauhan,Nantiydy,Lecoth.2014 Jour Res Vol 26.N° 2 /110-132

L’étude princeps  a été pratiqué par M.K KAUL (Medicial plants of Kashmlr and Laddak.1997);oû cette plante était classée comme Apiacée poussant dans l’ouest de l’Himalaya,Kashmir et Afghanistan.Sa racine est de saveur douce.contenant des coumarines se convertissant en Xanthotoxine,utilisée dans des préparations,des lotions solaires ayant des propriétés anti-leucodermiques.Des Etudes agronomiques ont été multipliées par Kaul en 1983 et 1989 dans le nord Ouest de l’Himalaya permettant de promouvoir l’exploitation de la Xanthotoxine.(composé majeur agissant sur le Psoriasis

Anti-Spamodique,mutagénique,Antibiotique,anti-convulsif Sajwan 2012

Huile Essentielle des parties aériennes contient des monoterpènes Pininéne,Camphéne,myrcéne,Béta phellandréne 14,1%,Sabininéne,Beta O Ciméne,Lavandulol 8,87%,Germacréne 6,7% Biccyl Gremacrène 7;94%,Eudémol 5,6%.

cette huille esentielle a une action atibiotique surtout sur la Klebsielle,puis staphylocoque doré,salmonelle,coli,pseudomonas et Candida;Int;Jour of Sci and Techno.Decemb.2014.Kharkwal,Pande Teawri.

Coumarine isolée  (6 à  9%)Par RAo,Pu,Su in Acta Bio.Yunnan,031993

Des Fucocoumarines sont isolée Int NatMed avril 2001,une coumadine est nematicide Jour Nat Prod Mai 2008;Wang,Li,Zhang,Huang

Fucocoumarines/Souri ,Farsam,Sarkheil,Ebadi 2004>Antioxydant

Dans la racine sont isolés Heracline et Heraclenol.L’heracline agit comme photosensibilisateur cutané,anti-coagulant,anti-inflamatoire  Rastogui,Madan,Pondey Juin 2007

Des graines de AMNI MAJUS etr acine d’Heracleum Candidum a été isolé un composant photosensibilisant le METHOXALENE;qui est utilisée dans les leucodermies avec les UVA mais existe des contre-indications:Enfant,cancer cutané,mélanome,médicaments type tétracycline,phenothiazide ,griseofoline

HERACLEUM PERSICUM

D’après Medicinal Effects Of Heracleum Persicum (Golpar) Middele-East -Journal of Scientific Research.5(3)174-176/2010

Appelée Golpar,Surtout étudiée en Iran est considérée par son fruit comme une épice et ses jeunes pousses utilisées comme pickles

Racine et graines contiennent des furocoumarines,les fruits de la quercétine;Le fruit à une huille essentielle à trans-anethol,béta-pinéne,gergaptene Béta cyméne,dérivé Farnesen,Cis Anethol

Dans Iranian Jour of Phar.2013 de Mojab et Nickava sont isolés:Viridiflorol 23%,Elemol 3,6%;Spathalemol 3,3%;Tetradecamol 3,38%

Anti-oxydant par ses fucocoumaines,accroit les radicaux libres,anti-inflammatoire.l’extrait hydroalcoolique est nociceptif et anti-inflammatoire,rôle du composant Spondine

Bioactives and antioxydant actions Mutations Res Amoma 2003

Souri,Farsam,Sarkheil,Ebach/Anti-oxydant.2004

Analgesisque et anti-inflammatoire.Hajhashemi,Sajjadi,Heshmati 2009

Scheffer,Hiltunen,Aynehchi,Schantz,Swedsen Compositionde l’huile 1984

Anti-convulsivant

des extraits acétoniques;Activités des alcaloïdes et terpénoides des graines

Sayyah,Moaied,Kamalnejad Ethnopharm 2005

Activité Antibiotique

avant tout sur Bacillus Anthracis,par composant alliphatiques,alccol et terpénes des huiles..Les composants actifs sont Hexyl Butyrique et Acétate octyl.Les extraits hydro-alcooliques ne sont pas toxiques

Antibiotique Saynhchi,Salehi,Sonnaghi,Farrohi Acta Pharm  Scuccia 1980

Naeimi;Kosravi,Chiysaz,Shokri,Kamlnejad Mycolodie Medical 2009

 

Activité Anti-Fungique

Effet sur candida albicans de l’huile (comparé à amphotericine,nystacine etkeonazole.Actif sur le candida à 90%

Malgré le caractère d’épice Heracleum Persicum doit être maniée avec précaution car contient Thymol,carvacrol,géranial,citronnelal,alccol dérivés du geraniol,citonellol,lavandullol,donc potentiellement cytotoxiques

Some Iraniens lants Anticancdida albicans.2009.Naeni,Khosravi,Chitsaz,Sokri,Kamhenejad.

 

Action Immunologique

Action non spécifique sur macrophages,cellules NK,fonctions des compléments.La plante stimule le systéme humoral et et les cellules impliquées dans l’immunité (agit sur les lymphocytes.) Actiondu au Coumaine ou flavonoïdes.Les flavonoïdes stimulerait la prolifération des leucoctes sanguinEn fait les études montrent une conjonction immunostimulatrice des fucocoumarines et flavonoïdes.

Shafifar,Pournoumohammadi,Arabnejad Imminuactivity of aqueus extract 2009

Bibliographie

Para Flore de l’Iran 1960

Naraghi Medicinal flowers and plants Amir Kabir publications 1972

Mozaffarian 1996 dictionnary of iranain plants names

Zargari 1988,Medicinal Plants 1998

Herbe à Pic ,Etudes Potentielles COVID de Guadeloupe.

91596791_o22 Novembre 2021

Depuis  le 15 fevrier 2021,un brevet a été déposé;par le Dr Henry Joseph sans formalisation  officielle   d’indication sur le COVID ,Malgre tout avec ses nombreuses attributions virales à l’herbe à Pic, voire Anti-ARN ,l’indication s’est répandue comme une trainée de poudre conduisant à la quasi disparition des stocks en pharmacie PG003884~584limage.phpneurolaena-lobata-1Herbe à Pic  ou Pick,Asteracée,Neurolaena Lobata,Connue en Pays Caraibes,Amerique Centrale (utilisée par les Mayas au Guatemala).

La recherche de plantes Anti-COVID se generalise sur  tout le continent Sud-Americain.Pour beaucoup , elle fait partie de la  lutte contre la précarite ,défauts alimentaires,déserts médicaux faisant le lit des grandes endémies et se crée l’espérérance à l’accés de therapeutiques peu onéreuses.,demandant une communauté d’esprit et d’échanges

Traditionnellement,en Guadeloupe ,selon Tramil,Herbe à Pic ;Detoxicante pour le sang avec  feuilles sechées en decoction ou feuilles achées  macérée dans du rhum

30 gr de feuilles ou 5 gr feuilles séchées

Fievre :avec feuilles séches  en decoction

Grippe Parties Aériennes

Paludisme :Feuilles en décoction;Comparé avec Chloroquine,l’extrait aqueux agit à 86% sur Plasmodium Vinckici Pellaris,sur Plasmodium  Berghei action à 48%,ce même plasmodium est sensible aux feuilles  seches en milieu aqueux

La Feuille Hydro-Alcoolique est analgésique

Il n’est pas donnée pour la femme enceinte ou allaitante et enfant de moins de 5 ans et pas de Parties aériennes dans le Diabéte

Chimie

decouvrir-cascade-guadeloupe

Elle est extrement variable

<<Parties Aériennes

Sesquiterpenes 9 -Alphaq;Autoxy-8-Béta,iso-valerianyl oxycalicutoside

9 Alpha Hydo-8-Beta -Isovalerianyl Oxycaculatoside

Lobaline A,B,C,Neurolene A,B,C,D,EF

<<Feuilles

Sesquiterpenes

Neurolene,Flavanol avec derivé type Kaempfetol;Luteonine,Quercetagine

 

 

Carnaval-de-Guadeloupe-3A-1024x768

 

EFFETS ANTIBIOTIQUES ET ANTI-VIRAUX

 

cover-guadeloupe-1152x605

 

<<Effets Antibiotiques sur Staphylocoque auréeus et Pseudomonas

<<L’Arbre à Pic agit sur les virus à ARN,Rhinovirus,Grippe,Chikungugna,Rotavirus,Dengue et Coronavirus

Publications Concernant l’Arbre à Pic

 

1)<<L’hypothese la plus commune est que l’herhe à Pic inhibe les virus à ARN en empêchant la fixation des virus sur la cellule et leur réplication intracellulaire,passant par l’inhibition DHODH sur le même modele que l’Hepatite C.;l’inhibition virale de DHODH à ete publié par Xu et Jang 2020.

 

 

 

 

 

2)<<< Publication   faite sur la Dehydroorate Dehydrogenase Inhibition de l’infection SARS-CoC-2 /Coelho,Oliviero 31 Juillet 2020

 

 

3)<<<Nouvelle Inhibition DHODH antiviral ARN ,incluant SAR-CoV2/

Xiang;Zhang,Li/4 aout 2020

guadeloupe

 

Bien que des ouvertures apparaissent,il reste encore des demonstrations à prouver  consensuelles pré-cliniques et cliniques pour connaitre le caractère potentielle therapeutique du CoVID-19 avec l’Herbe à PIC.

 

 

En attente donc .et ne pas oublier les gestes barrières et vaccinations

1)Ne pas oublier des études antérieures annonçant en Amerique du Sud des plantes Anti-virales y compris l’Arbre à Pic

Selon Abad,Baronjo,Palomao,Chiriboga,Currasso/in Phyto Res Mars 1999

Agissant  sur

HERPES HSV1,

STOMATITE VIRALE (VSV),

POLIOMYELITE

saison-des-pluies-guadeloupe-1038x584

 

Baccharis Trineris Inhibe la réplication à 100% HSV

Baccharis Teredaliuna

Eupatorium Articulatum

Eupatorium Glutinisum

Tagates Pisilla

NEUROLENA LOBATA ,L’ARBRE à PIC+++

Coranyza Floriabonda

Phytolacca Bogoterras

Phytolaca Tivoriodes

Heuteria Acuminata et Eupatorium Articulatum agissent sur virus ADN et ARN (HSV et VSV)

filles carnaval

 

B) LES PLANTES DE LA TRINITE

 

 

Etudiées d’octobre 2007 à juillet 2008,publié par Clement,Baksh-Comean,SeForth 11 septembre 2015J EthnoBio et EtnoMed:ont isolé 917 plantes (91 espéces et43 Familles).Selon,Tramil 20 % ont une action therapeutique significative.et ont été isolées les plantes les plus utilisées

Selon,Ahmad 2011

Leonoris Nepetifolia

Gomphrena Globosa

Curcuma Longa

Senna Occidentalis

Cymbopogon Citrus

Citrus Limon

Neurolaena Lobata Arbre Pic

 

Un TOP CINQ des Plantes  Majeures émerge de Trinitad

 

 

A)NEUROLAENA LOBATA/ ACANTHACEE

 

 

Classique dans Fiévre,Toux,Coup de Froid

Douleur Menstruelle, ,Problemes Calculs et Urinaires

.

ANTI-PARASITAIRE :Protozoraire,Filiaire,Mycoses,Leshmanoise(Trypanosome),Paludisme

Sesquiterpenes et extraits aqueux AntiPaludique chlororésistant in vitro et Cytotoxique:Francis,Passreiter ,Woerdenbeg,Van Loovere Semeigester,Berger 1996

Anti-Protozoaire:Berger,Passreito,Cacers,Kubeke 2001

Gracioso,Paulo,,Lima,Brito /Extrait hydro-alcoolique anti-Nociceptif 1995

Anti-Inflammatoire et Analgésique des Sesquiterpenes lactone/:Walsh-Roussel,ChouerI,Salem 2013

MAcro et Microfiliaire:Fujimaki,Kamachi,Yamagi,Cacers 2005

Lajter,-Vasa,Bessi,-forgo,Binso,Bocklow /2014 Sesquiterpenes anti-Proliferatif et anti-inflammatoire

 

B)LEONORA REPETIFOLIA LAMIACEE

 

 

Rafraichissant,Fiévre,Toux,Diabete,Asthme

 

 

C)CYMBOPOGON. CITRUS / POACEE

Fiévre,Toux,Coup de Froid

 

 

D)MOMORDICA  CHARENTIA /CUCURBITACEE

Toux ,Fievre,Coup de froid,Rafraichissant,Diabéte

 

 

E)STACHYTARPHETA  JAMASCENSISS /VERBENACEE

Fievre,Toux,Coup de Froid,Rafraichissant.

 

 

L’Exemple Pluridisciplinaire Universitaire de l’Equateur

 

 

L’Equateur,comme tous les pays riches en plantes,a établi une Data Naturel des plantes potentiellement  actives contre le Coronavirus ,on ne doit pas s’étonner des études nombreuses devant converger   ce que les continents contribuent à generaliser  , recherhes dont participe  la Guadeloupe,mais doivent deboucher sur des etudes in vitro,in vivo ,precliniques consensuelles et preuves cliniques

Molecules.

5 Juillet 2021/ESPOL;/FADCOM/,CADES /WVR/CIBE/Groupes de de plantes et produit naturels/Guyaquil

Plantes et Produits naturels avec activite contre les differentes sortes de Coronavirus

5Juillet 2021

Llvisaca-Contras,Narajo-Morain,Pinto-Acosta,,Pieters,Betghe,Manzano,Vargas-Perez,Leon-Tamarin;Cevallos-Cevallos

 

Plantes / Molecules Actives/Modes D’action,Auteurs

Asculeus hippocastanetus./Aecine/SARS-COV /Inhibe la replication virale/Yang,Islam,Wang ,Chen Plantes chinoises et SARS Cov -2/2022

 

Allium Ampeloprasum/Lectine/SARS-COV/Abilite à  se lier aux molecules glycosylés trouvés à la surface virale incluant glycoproteine spike/Lee,Griffithsin Lectine antivirale de l’algue Rouge 2019

 

Allium Cepa / Flavonoides:Isoquercetine,Quercetine,Rutine,Kaempferol/SARS-COV-2/Intefere avec les différentes entrées et cycle de replication virale,inhibe ACE/Olayerriju,Crown,Akinmoladum  2017

 

Brassisa Oleracera/Sinigrine/SARS-COV/Bloque le processus de rupture de 3CL pro/Lin,Tsai,Lai,Wan,Ho,2005

 

Bupleurum /Saikosaponine/SARS-COV/Inhibe l’entrée du coronavirus dans cellules humaines  et replications specifiques de 3CLpro./Agrawal,Bluden,2020

 

Cassia Tora/Emodine/Inhibe ACE:/Hyiun,Lee,Kang,Chung Choi.2009

 

Cinnnamomum Verum/Procyanides,butanol/SARs-COV/Possibilité Bloque l’entrée des cellules  à travers endocytose/Zhang,Jaing,Susuki,Xiao 2009

 

Citrus Spp/Hesperidine,Naringine//SARS-COV-2/Inhibe ACE2et inhibe entrée virales cellulaires avec lien proteine S,Helicase ,sites protease des recepteurs ACE2/Li,Liu,Yu,Y-Tang 2020/Clementi,Scagnolari,d’Amore 2021

 

Curcuma /Curcumine,Eugenol/SARS-COC/Inhibe3 CLPro,lien avec MPro et Proteine Shetty,Ghosh,Honovar  2020/Oladele ,Ajayi, 2020

 

Camelia Sinensis/Acide tannique/Possibilité inhibition polymerase ARN ou protéase ARN dependants/Bansal,Choudhary ,Sharma  2013/Patten,Abeywardena ,Head 2012

 

Melia Azedarach/Theaflavine3-3 digallate/inhibe ECA et bloque recepteur AH

Kim,Shin,Park 2008

 

Echinacea Purpurea/Acide Caphtharique et cichorique,echinacoside/MERS-COC 229-E/Non specifique /interference irreversible avec recepteurs viraux type influenzae/Shaporal 2019/Engler,Strasser ,Signer 2017

 

Gingko Biloba/Ginkgolide,lactones terpeniques ,polyphenol: /modalité Non eclairci/Banyeres,2010/2020/Zhang,Wu,Zhang 2020

 

 

Glyccrirrhiza Glabra/acide Glcyrrirhizine/SARS-COV/Module quelque fusion de virus etranger à travers l’enveloppe de repetition du domaine 2 de l’enveloppe virale Heptad;Immunologie respiratoire,inhibe adsorption et penetration virale Taley/Tulimar,Niode 2020/Cinalt,Morgenstern,Bauer 2003/Baltina,Zarubaev,2015

 

 

Heteromorpha Arborescens/Saikosaponine/SARS-CON/Previent l’entrée du SARS-COV dans la cellule/Cheng,Chiang Liu Kan 2006,/Chen,Chang ,Jiang,Kao 2004

 

 

Hippeastrum striatum/Agglutinine Lectine/SARS-COV/Previent l’entrée du SARS-COV dans la cellule/Kumaki,Wandersee,Smith 2011

 

 

Lonicera Japonica/quercetine,Luteonide,Acide chlorogenique/SARS-COV/RSV/HIV/HSV/PRV/NDV/Possible diminution des mediateurs inflammatoires et TNA-Beta,Il1 Beta/Wang,Quan,Zhou,Zhu 2014

 

 

Lycoris/lycorine/SARS-COV /composants avec extensions activités virales,Non Eclairci./Lee,Chen,Zhang,Guo 2014

 

 

Morus Alba/Aliphatique,Phenol Aromatique,et composés  aliphatiques cycliques/SARS-COV/et MERS-COV;M Non eclairçi/Banyeres 2010/2020

 

 

Nicotiana Tabacum/Lectine.SARS-COV/Abilité de se lier aux molecules glycosylés trouvées à la surface des virus  incluant glycoproteine spike/Chinsembu,2020

 

 

Paulomia Tomentosa/Flavonoides (Quercetine,Catechine,,Naringine,flavonoides de type generaniol/SARS-COV/Inhibe SARS-COV  PlPro-par réduction de concentration de cytokines proinflamatoires IL1Beta et TNFAlpha/Cho,Curtis-Long;Lee,Kim 2013

 

 

Perlagonium Sidoides/Prodelphinine ,gallocatechine,depigallocatechine/H1N1/H3N2/HCoV-229E inhibe l’entrée et replication de 229E,Immunomodulateur et cytoprotecteurs ,inhibition interactions cellules etrangéres  et bacteries,inhibe hemagglutination virale et activité neuraminidase/Michealis,Doerr,Cinalt 2011/Theisen,Muller 2012

 

 

Psidium  Guajava /Eugenol/SARS-COV;Bonne affinite avec Mpro et Proteine S/Oladela,Ajayi,Oyeleke 2020/Tallei,Tumilaar,Niode 2020

 

 

Scutellaria Baicalensis /Baicaline,Scutellareine/SARS-COV /Inhibe ns P13in vitro/Yu,Lee;KimChin 2012/Zhao,Tang,Xie,Zheng ,Ma ,Sun 2019

 

 

Thuya Orientalis +++ Beta Ocimene,1-8 Cineol;Apha et Beta Pinene

 

Laurus Nobilis     ++++      SARS-COV ,HSV1 Inhibe replication virale

Salvia Officinalis +++++  Idem

<<Loizzo,Saab,Tundis ,Statti 2008/Chinsubu  2020

Urtica Dioica /Lectine /SARS-COV,Inhibe fin de cycle de l’infection virale/Chinsubu 2020/Loizzo,Saab,Tundis,Statti 2008

 

Polygonum  Cuspidatum

 

Emodine

SARS-COV,HCOC-OC43 inhibent entree virale en se liant à Proteine S et activite 2CLPro,Bloque Interaction entre SARS-COV S proteine et ACE2

 

 

Rheum /Emodine/ Idem

 

Aloe /Emodine/Idem/Lin,Tasi,Lai,Wan ,Ho,Hsieh ,Chao 2005

 

Senna Obstustifolia/Emodine

 

<< Hyun,lee,Kang,Chung,Choi 2009

<< Dong,Fu,Yin,Cao ,Li 2016

 

Vacccinum

et

Vitis Vinifera

 

Anthocyanine,Myrcetine,acide gallique,revesratrol,procyanidines

SARS COV /MERS-COV /Inhibe la production NO et secretion de TNF Alpha dans macrophages induit par LPS-INF Gamma causé par acide protocatechique,inhibition ACE,et helicase protéine coronavirus/Semwal,Combrick,Viljoen 2016/Patten,Abeywardena,Bennett 2016/Lin,Ho,Cuo,Wang Inhibition MERS-COV par Revesratrol .2017

 

 

Zingiber Officinalis /6 Gingerol/SARS Cov-2/TMPRSS2 recepteurs bloquant./Mauryas,Kumar,Bhatt ,Sexena 2020/Pallit,Chattopadhyay,Thomas,Kundu,Kim,Rezai2020

Guyane

 

L’identification et l’elucicidation des mecanismes anti-viraux  anti-CoVID 19 des plantes doivent permettent de stabiliser voire eradiquer les pandemies,dont nous sommes à la Cinquiéme vague V, le 24 novembre 2021,et nécessitent un travail important et connaissances transmises et collectives dont l’ARBRE PIC de GUADELOUPE fait partie.

Il doit être compris que toutes informations sur le CoVID 19 s’appuyent sur les mêmes mécanismes  physiopathologiques complexes développés scientifiquement depuis 20O4 et 2019 (et congenéres MRS,ou SARS-Covid-2),et que l’expérimentation in vitro , in vivo ,pré-clinique de la phytotherapie choisie doit corroborer de façons pluridisciplinaires et sans ambiguité .C’est le destin actuel de l’Arbre à Pic