THÈMES

l

L’Axe Systéme Nerveux Central – Microbiote Intestinal

PROLOGUE

 

En  Novembre 2015,Docphytoplus a abordé le théme du Microbiote,”L’Intestin Deuxieme Cerveau”.Le Microbiote est étudié depuis plus de Dix ans,. Les parutions et études de Cohortes ont précisé  le rôle fondamental de l’alimentation dans la génése des maladies et le juste retour à la raison ,l’alimentation-Bio et le dogme 5 fruits et légumes par jour.Pourtant un interface le microbiote intestinal a été mis en valeur entre environnement propre à chaque individu et déséquilibres ou déréglements  impactant les grandes fonctions de l’organisme,sujet majeur entre relation de l’hote et microbiote intestinal.

Le microbiote est un écosystéme unique formé dés la naissance au contact de la flore vaginale ou au contact des micro-organismes de l’environnement en cas de naissance par césarienne .La colonisation se fait de manière progressive et de façon hiérachique,premières bactéries consommant l’oxygéne (Aréobies,entérocoques,staphylocoque).en consommant l’oxygéne intra-intestinal;  les bactéries favorisent l’implantation de bactéries anaérobies,(clostridium ou bifibacterium) .Le microbiote inclue  bactéries,protozoaires,virus,éléments fongiques ouvrant la voie à la compréhension sur les mécanismes compétitifs de l’homéostasie et de  sa rupture permettant d’analyser et d’anticiper  les pathologies chroniques dépendant du microbiote et de prevoir dans l’avenir des stratégies alimentaires et thérapeutiques adaptées  à l’individu..Le microbiote évolue qualitativement et quantativement sous l’influence de la diversification alimentaire,génétique,hygiéne,environnement,climat hormonal sexuel,traitement.en cours.

Le microbiote localisé dans l’intestin grêle et colon est composé de 100.000   milliards de bactéries ,dont il faut définir l’espéce et le rôle,ainsi depuis 2010 Dusko Erlich définit 3 Phénotypes dont un groupe particulier spécifique à l’immunité humaine.

 

 

MICROBIOTE ET SANTE ,UNE PISTE EN DEVENIR

 

 

 

 

 

INSERM 25 Octobre 2015 Cell Metabolism:D”après Fetissov InSERM /Rouen:les bactéries intestinales informent le cerveau lorsqu’elles sont rassasiées ,d’oû régulation de la quantité de nourriture.
> La Composition du Microbiote intestinal prédit l’éfficacité et la tolérance de l’immunité du Mélalone avec métastases  Annals Of Oncology 4 avril 2017(Pr Carbonnel et Robert)

Le Microbiote Intestinal est nécessaire à la croissance post-natale optimale et contribution à la détermination de la taille de l’individu ,notammant en cas de sous-alimentation;élément clé :Facteur de croissance Insuline-Like Growth Factor 1 IGF1 dont la production et activité est contrôlé par le microbiote en particulier avec Lactobacillus Plantarum./CNRS /en ligne  et Car Man et BF21/InsERM 19/02/2016> Concentration fécale de Bacterioides plus haute chez homme que femme obése ,réduction de feacacolibacterium Prausnitzil  chez l’Homme ( D’après Eurp J Of Clin Nutr Septembre 2017/Most,Penders;Luscchers;Goosens,Blank

 

Concentrations bacteriennes et Régimes

 

Bacterioides assoçié avec Régime de protéines animales

Prevotella assoçié avec Carbohydrate et sucres type régime agraire

Framicutes et Bacteriodetes ,Obésité

Bifibacterium ;Escherichia coli et Enterobacter.associé avec régime végétarien.

Infllammation chronique intestinal et baisse en concentration de Faecalibactreium Pruastzii Sci Report 18 01 206

Baisse de la toxicité Hépatique  de l’Alcool et microbiote Inserm 7  decembre 2015 on line.Orsay.

Biblio.Turnbaugh,Ridaura ,Faith 2009/ Wu,Chen ,Hoffman  2011/Zimmer,Lang,Frick 2012./Ismael,Ragas,ElBady2010

 

 

 

 

Depuis Octobre 2013,selon Cron,Caron,Harper  le dysrégulation du microbiote  ou dysbiose est  compatible avec le syndrôme métabolique ,le syndrôme  du colon irritable,le diabéte,maladies cardio-vasculaires,ou hépatiques,obésité,troubles de l’humeur voire anxiété et dépression,cancer et Alzheimer.lien avec maladie de Crohn et Rectolite hémorragique .L’Inserm 1408/Fournel/ Dec 2015 a montré une communication entre inflammation de l’intestin et cerveau via l’APELINE,régulateur de la glycémie.les contractions agissent sur l’action des neurones de l’hypothalamus freinant l’utilisation du glucose par les muscles.Des arguments sont avancés pour impliquer le microbiote dans l’inflammation cérébrale neurodégénérative dans l’Alzheimer,l’autisme, maladies bipolaires,voire maladie de parkinson avec concentration particulière d’entérobactériesn,élément prédictif de reponse de traitement anticancéreux type immunitaire,en particulier dans le mélanome

Cani envisage des tests avec des pré-biotiques en prévention de l’obésité et diabète.Toutes ces notions sont décrites en Janvier 2014 par Neunlist,Collins,Goshon,Erlish,Cani,Sheman..l s’agit donc de rechercher les stigmates spécifiques de l’équilibre de l’eubiose et dysbiose,premier impact sur la fonctions de l’hote et réponse à des traitements..Ces signatures moléculaires et comportements physiologiques sont  sous influence de l’environnement,alimentation,stress et bien sûr la possible présence de pathologies intercurrentes orales,respiratoires ou gynécologiques , connaitre leur influence et comment est maintenu l’équilibre,l’immunité intestinale  locale  et l’ élément pathogéne  intervient-il directement ou indirectement sur la défense innée de l’hote.

`Neulnist  en 2000 évoque la notion de l’Intestin Deuxiéme Cerveau,sécrétant 80% de sérotonine de l’Organisme.et 20% pour le cerveau.:Sérotonine impliquée dans la thermorégulation,comportement,émotion,régulation sexuelle;veille

 

Il apparait de plus en plus clairement que la psychologie  est liée à un axe Microbiote-Cerveau (Soc Personnal Psychol Compass )Avril 2017,11(4):e12309/Allen,Dinan,Clarke,Cryan.

Toutes les faits  énoncées ouvrent la porte à de nouvelles investigations et surtout une épopée pré-diagnostique et de prévention permettant de lutter contre les maladies chroniques. On s’éloigne de plus en plus des régimes standardisés qui certes ont toujours leur place en cardiologie;diabète ou néphrologie,mais surtout revisiteront les régimes “vertueux “et “miraculeux ” diversement cités dans la prévention  problematique en  oncologie. La Relation  Microbiote-Cerveau nécessite une clarification bien que des faits expérimentaux notent une participation dans l’angoisse,dépression voire l’autisme (The Gut Microbiote and Autism Discorders/Li,Han,Belle,Randi,Hagerman/28 Avril 2017.)

 

Il existe indiscutablement un lien  entre hypersensibilité alimentaire et patients anxieux et dépréssif,retrouve dans le cadre syndrôme du colon irritable .Mais dans tous les cas,pour que l’axe Cerveau-Microbiote soit pérénisé ,il faut exposer les problèmes sous-jacents:

 

*Comment la Composition et fonction du microbiote impactent les performances cognitives?

 

 

*Que font les neuro-transmetteurs produits par le microbiote et leurs impacts sur le stress et cognition?Et que se passe-t-il si ceux-çi ne peuvent pas franchir la barrière sanguine cérébrale?

 

 

*Comment les troubles assoçiés viscéraux avec  le tractus gastro-intestinal agissent sur le stress et cognition?

 

 

La composition et Fonction du Microbiote agissent -ils sur le comportement soçial,sachant que le microbiote est dépendant de l’environnement dés la naissance.?

 

Existe-il une interaction soçiale sur le microbiote?

 

 

Est-ce que la représentation culturelle de la maladie et son traitement intervient sur l’axe Cerveau-Microbiote.?

 

La composition et fonction altérées du Microbiote est sous l’impulsion des désordres psychologiques?

 

Les Interventions sur  le dysrégulation du microbiote peut-il intervenir sur le mieux être psychologique.?

 

 

Comment interviennent  dysfonctions digestives et interactions avec cognition,émotion,stress.Est-ce uniquement un problème psychosomatique.?

 

<Terminologie :

 

 

 

<<<<<INTESTIN DEUXIEME CERVEAU OU AXE MICROBIOTE/CERVEAU?
<L’Axe Microbiote Intestinal /Cerveau est la définition la plus conforme à la symbiose de l’organisme et flore intestinale.L’étude MétaHIT depuis 2008 coordonnée par l’INRA,a en partie identifié  une ébauche des interactions reliant metagénome et santé.de l’ensemble des génomes intestinaux (Métagénome) par séquençage haut débit.

Sont prépertoriés 3,3 millions de gènes différents appartenant à 1000 especes différentes en majorité d’origine bactérienne.Chaque individu porte environ 540.000 génes microbiens (soient 160 espéces.)

Le microbiote intestinal est propre à chaque individu  avec un socle commun de 15 à 20 espéces dont il est  discuté  3 groupes  ou ENTEROTYPES bactéroides,prevotella et clostridiales ,mais aussi virus infectant les bactéries,virome et microbiote fongique (levures et champignons)

 

 

 

 

SEROTONINE,/5HTP /TUBE DIGESTIF

 

 

 

Classiquement,les cellules Enteroendocrines sont considérées comme des capteurs  sensitivo -barométriques  qui sécrètent du 5HTP  initiant les réflexes peristaltiques intestinaux.Les études récentes montrent que le 5HTP neuronal est plus important sur le péristaltisme que celui des cellules enteroendocrines(Cellules entérochromaffines).Le 5HTP neuronal promotionne la dévellopement et maintenance de la muqueuse comme la neurogénése.

Le 5HTP des cellules enteroendocrines est  le composant essentiel de la génése de la réponse inflammatoire intestinal.D’autre part ,le 5HTP doit être considéré comme une hormone qui inhibe la prolifération des osteoblastes (rôle dans l’osteoporose) et favorise la régénération  hépatique

<Gross,Gerhson,Margolis Neuronal serotonine regulates of the intestinal mucosa.Gastroenterolgy 2012

<Li,Gjia,Wang Serotonine activates dendritic cell fonction in the contexte of gut inflammation.Am J Path 2011.

<Ahern /5HTP and the immune Systeme Curr Opin Pharm.2011.Chabbi,-Achengli,Coudert,Callebert  Decreased Osteoclastogenesis in seronine deficient miceProv-c Nat Acad Sci USA 2012

<Rizzoli,Cooper,Anttidepressant medications and osteporosis/Bone 2012

<Padimas,Tzirogiannis,Panoutsopoulos Effect of serotonine receptor 2 blockage on liver regeneration after partial hepatectomy.Liver.Int 2006

<Murata,Ohkohchi,Matsuo Platelets promote liver regenerationWorld J Surg 2007

 

L’AXE MICROBIOTE-CERVEAU

 

,Les Elements de recherche de l’Equilibre Comportemental,Emotionnel et Stress.Possibles incidences futures sur la régulation de l’Anxiété,Dépression et certaines Psychoses

Le microbiote joue un rôle incluant fonctions physiologiques ,digestion,préservation de l’integrité de la barrière intestinale (Grenham;Clarke,Cryan;Dinnan 2011).

Le tube digestif contient un systéme nerveux entérique et interconnections neuronales,similaire en nombre aux neurones de la moelle épinière (Sasseli,Pachnis,Burns 2012.)

Le Cerveau adresse des signaux au microbiote avec ses impacts sur fonctions sécrétoires et sensorielles,en retour le microbiote reçoit  l’information viscérale (Grenham 2011;Monteil-Castro,Bravo-Ruiseco,Pacheco-Lopez 2013 )

Un grand nombre d’informations interoceptives  est envoyé  du microbiote au cerveau et beaucoup ne sont pas ressenties de façon consciente (Mayer 2011).

En relatant l’information du systéme nerveux central le microbiote apparait comme une clé de marqueurs somatiques (Diamsio,Everut,Bishop 1996/Reiman et Bechara 2010).il existe une communication bidirectionnelle entre le microbiote et le cerveau et le systéme nerveux autonome (Cryan,Dinan2012/Clarke et Shinning 2014) avec les effets endocrines du microbiote et des bactéries qui peuvent produire des neurotransmetteurs   retouvés dans le systéme nerveux central (Watt 2014) comme par exemple le Lactobacillus brevis produisant des GABA  (Braeett,Ross,O’Tool,Gritzgerald,Stanton 2012) ou monoamine jouant un rôle clé de signalisation dans l’axe Microbiote-Cerveau(Lyte 2013) incluant la Serotonine (O’Mahony;Clarke,Borre,Dinan,Cryan 2015) intervenant dans le traitement de certaines psychoses.La particularité différentielle des neurotransmetteurs peut être faite par l’analyse des bactéries en relation avec la structure cérébrale (Fernandez-Reat/2015) et relation avec le stress  (De Palma,Collins,Beriek,Verdu 2014) ou cognition (Gareau 2014)

 

LES AXES DE RECHERCHE

1)Relation entre STRESS et MICROBIOTE

*Impact du Stress sur Microbiote:Luczynski,Neufeld,2016 Clark 2013

*Variabilité du Microbiote et reflet sur anxiété  Crumeyrolle-Arias 2014,De Palma 2015

*Accroissement de l’activité de l’axe hypothalamique ,pituitaire et adrénergique et en cas de stress en réponse à l’activité déficiente  du microbiote  Luiczynski,Neufeld 2016

Difference du niveau de stress en fonction du microbiote peut expliquer le changement dendritique neuronal de l’hippocampe et amygdale (Luczynski,Velan 2016

Axes de recherches sur Microbiote et psychologie humaine Novakowski 2016,depression Jiang 205,Kelly,Borre 2016,Naseribafrouei 2014

2)COGNITION et MICROBIOTE

*Reduction de l’anxiété et profil microbien avec changements des recepteurs NMDA amygdalien et accroit le facteur de croissance de neurogénése hippocampique  Neufeld,Kang,Bienenstock,Foster 2011

*L’administration de bactéries agit de façon expérimentale sur l’hippocampe  avec action sur reconnaisance à court terme et memoire du travail Gareau 2010

Microbiote  et troubles comportements altérés Arensten,Raith,Qian,Forssberg,Diaz-Herjtz 2015,Desbonnet;Clarke,Shanahan,Dian,Cryan 2014

Un régime gras peut intervenir sur comportement soçial avec l’instillation de Lactobactillus .Reuteri Burttington 2016

Myelinisation du cortex pré-frontal Hoban 2016

Impact du microbiote sur comportement  et cognition ,spécifiquement avec Bifidobacterium longum Savignac,Tramullas;Kiely,Dinan,Cryan 2014 .Observation et application humaine avec psychobiotique Allen,Hutch 2016,Bravo 2011 et Cognition chez sujets jeunes en bonne santé.Chang 2014

Intervention sur le microbiote avec antibiotiques  :influence le comportement Loewenstein 1996 et Slovic,Finucane,Peters,Mac Gregor 2007

 

3)MICROBIOTE ET DEVELOPEMENT PSYCHOLOGIQUE

Devellopement et fonctions psychologiques  Kunt,Conboy,Padden,Nelson,Pruitt 2005,Werker,Tees 2005,Adlerberth 2006,Hill 2017,Adlerberth,Wold 2009,Clarke,0’Mahony,Dinan,Cryan 2014

Microbiote moins diversifié en cas de vie communautaire Claesson 2012,Yonennas 2014,baisse de concentration en cas de sujet border line et démence Prince 2015,Allen,Curran 2017,Etters,Goiodall,Harrison 2008

Projet de prolongation génétique séquentielle du microbiote Mardi,2008,Reuter,Spaeck,Snyder 2015

Autisme et désordre du microbiote Finegold 2010,Wang 2011,Jasarsma,Wefin 2012,possible action anti-inflammatoire avec induction de cytokine Dantzer,O’Connor,Freud,Johson,Kelley 2008,action de type immunologique Slavich,Irwin 2014.

Regime Acides Gras Polyinsaturés  agissant sur cognition et activité de l’axe Microbiote-Cerveau  Roberston 2017 et Yu 2014.

Réemplantation de microbiote Fécal dans état dépressif et anxiété

:Kelly,Borre 2016/Zheng 206

 

3)IMPACTS  DES PSYCHOBIOTIQUES

Diminution du stress aigu Allen,Hutch 2016,assoçiation avec motricité electrique encephalographique frontal et mémoire d’apprentissage

les probiotiques peuvent accroitrent effets immunitaires,activation du nerf Vague,metabolisme du tryptothane.Les probiotiques peuvent accroitrent la production de sérotonine Yano 2015 et GABA Barett 2012

Bien que les esais exppérimentaux et cliniques se soient multipliés on ne peut pas en 2017 définir une procédure typique influançant le micobiote humain avec améloiration du  statut comportemental ou emotionnel.

4 )les ORIENTATIONS

*Les facteurs psychologiques cognition et stress peuvent être modifiés  en diminuant le caractère pathogéne du microbiote Glick-Baer,Yen 2014

*Un régime riche en matières grasses est assoçié une altération du microbiote,donc si correction  diminution des risques et l’inflammation/Murphy,Velasquez,Herbert 2015

Le Microbiote apparait de plus en plus comme l’agent clé intervenant sur l’équilibre  mentale et physique/ Sandhu 2017,Sarris 2015

Transplantation de microbiote fécal : une méthode utilisée avec Clostridium difficile (Kassam,Lee,,Yuan,Hunt 2013)

5)TRAVAUX SIGNIFICATIFS  CLINIQUES Bréve bibliographie

Claesson,Jeffrey,Conde,Power 0’Connor and co : composition du  Microbiote chez l’homme agé et relation avec le régime et etat de sante/Molecular Psychiatry.2012

Clarke,Greham,Scully and co Axe microbiote-Cerveau au premier age et régulation sexe-dépendant de la serotonine hippocampiqueMolecular Psychiatry 2013 et Régulation dés le premier age par microbiote sur physiologie,cerveau,comportement Acta Pediatrica / Clarke,O’Mahomy,Dinan,Cryan2014

Conlon ,Bird 2015/ Nututrients.impact du régime et art de vie par le  Microbiote sur   la sante

Wall,Cryan,Ross ,Fritzgerakd and Co le microbiote santé et maladie 2014 Microbial endocrinology.

Tillisch ,Effets du microbiote sur les fonctions cérébrales Gut Microbes 2014

Tillissch,Labus,Kilpatrick,Jiang and co 2013 Effet du lait fermenté  producteur de probiotic sur l’activité cérébrale

Wall,Cryan,RossnFritzgerald,Dinan,Stanton  Les composants neuroactifs produits par les psychobioticsMicrobiology Endocrinology.2014.

Morteimans,Wang-Joanning  Apmis.2016 Role des retro-virus dans le devellopement cerebral et ses fonctions.

Lin,huang,Su   Compositions en Acide gras polyinsaturés  chez le patient dépressif  Biological Psychiatry 2010

Martinez,Stegen and co  2015Microbiote compositions ,diversité chez papoux rurauxNouvelle Guinée. .

Sarris ,Logan,Akbaraly,Amminger and Co 2015 Nutrition et impact psychiatrique The Lancet Psychiatric 2015

Smits,Bouter,de Vos,Brody Transplantation de microbiote eti mpacts  thérapeutiques/Gastroenterology 2013

Akkasheh,Kashani-Poor,Tajabadi-Ebrahimi,Jafari ,Akkari and co Action du Probiotique chez les patients dépressifs maje-urs. Nutrition 2016

Hanski,Von Hertzen,Fyhrquist,Koskinen,Torppa,Laatikamen  Microboite ,biodiversité et allergie  Proceedings of National academy of sciences 2012

Huang,Wang,Hu Effet des probiotiques sur la dépression 2016

Kelly,Allen,Temko,Hutch,Kennedy,Farid ,Clarke 2017 Britain Behavoir .Potentielle action de Lactobacillus rhamnosus sur stress et cognition.

Messaoudi,Lalonde,Violle,Javelot and co 2011 Formulationde probiotique Lactobacillus Helveticus et Bifidumbacterium longum et propriétés psychotropes.British Jour of Nutrition

Parracho,Gibson,Knott,Bosscher and co  Enfant autiste et Probiotique  International jour of Probiotic and Prébiotic 2010

Oriach,Roberston,Stanton,Cryan,Dian Alimentationet Pensée Rôle de l’alimentation  sur l’axe Microbiote-cerveau/Clinical Nutrition Experimental 2016

La Banane:Energétique,Adrénergique et Anti-Bactérien

  1.                         La BANANE

  • LA banane originaire de l’Extrême -Orient,Malaisie,Philippines est le QUATRIEME produit agricole produit dans le monde apès le Riz,le Blé,le Soja,100 millions de tonnes sont cultivées dont 5,2  millions sont consommés en Europe.Les pays producteurs sont  l’Equateur,le Colombie,Antilles,Philippines,Cameroun,Cote d’Ivoire.IL existe 1000 variétés de bananes.
  • Elle était connue par les Grecs 3 siècles avant JC,l’Inde ancienne le considérait comme le fruit défendu,au Sri Lanka apprenté au Paradis.Au Népal,elle participe aux rites religieux(Dieux Durga).
  • Son statut alimentaire est très important :énergétique et digeste.Les problémes de sous-alimentation ont conduit de nombeux pays d’inclure la banane en farine avec la farine soja(Supplémentation de l’enfant/Giraldo.2000) ou projet d’utiliser 15-20 % des produits invendus à des fins alimentaires humaines et animales(farine,boisson)-Projet aux Antilles/INRA et Grands Moulins,prévention des déficit en Vitamine A(Public Health Nutrition.2003).
  • A la valeur alimentaire s’ajoute une valeur indicutable médicinale de la banane,chez toutes les populations pratiquant sa culture,il s’agit de essentielllement deux espèces bananes de même origine géographique mais d’usage alimentaire différent.
  • aon apport indicutable pour les déficist alimentairescomme Le Soja) pose le problème de sa culture intensive avec des pesticides type Chlordecone intervenant en causalité de cancer de la prostate(rapport de Belpomme.17/09/2007) nécéssitant une juste révaluation des risques de ces produits.
  • DSC_0227
  •      MUSA SAPIENTA ,BANANE PLANTAIN        BANANE A COCHON

  • Originaire d’Asie tropicale,est florissante en Amérique du Sud
  • *Jus de feuilles:en bain de bouche pour l’herpès(Guatémala)
  • *Sève vulnéraire
  • Le PLANTAIN doit être mangé cuit,comme les infloresences et le fruit vert.
  • Le plantain par ses féculents a une valeur alimentaire identique que la pomme de terre
  • On élabore:pain de banane,riz à la banane,banane au lait de Coco,lait à la banane,poisson au Plantain
  • 10830532_847876815232500_6591980155274460205_o

            MUSA SAPIENTUM  ou    BANANE-FIGUE ou  BANANE SUCREE

D’origine d’Asie du Sud-Est

Aux Antilles:antidiarrhéeiques,ou dysentériques,contusion,brûlures,régime des maladies rénales.En, Afrique au Ruwanda les jeunes plantules sont aussi anti-diarrhéiques et anti-cholériques.

Sutout aliment énergétique et utilisé dans les sevrages de nourrissons.

LA BANANE VERTE

Contient,Amidon,K,Saccharrose,fructose,tannin d’oû laxative.

banane

                 LES USAGES ASIATIQUES

Ils posent de fait les espèces étudiées,s’il existe une convergence thérapeutique,l’unanimité n’est pas toujours acquise sur l’espèce.L’applicaion thérapeutique apparait  malgré tout dans l’excellente matière médicale du PAKISTAN  de S.R.BAQUAR(1989)

                     1)USAGES PAKISTANAIS

Il décrit une variéé MUSA SAPIENTIUM L;dit synonyme Paradisiaca variété Sapienta.

Apppelé Kella en Urdu,toute la plante est utilisée.

  • *Tige et Racine
  • :Tonique et Anti-Scorbutique,maladies sanguines(non spécifiées)
  • *Fruit non rapé
  • en combinaisons:Diabète
  • *Fruit Rapé:
  • anti-scorbutique,astringent,diétiétique des diarrhéiques;
  • *Bourgeons des tiges:
  • affections nerveuses:Hystérie,Epilepsie,soif des diarrhéiques.
  • *Jeunes feuilles:
  • Brûlures.
  • 16712053_10212137355018073_2015459694982567497_n

       2)LES USAGES DU SUB-CONTINENT INDIEN

  • On décrit les actions de la variété PARADISIACA ou appelé SAPIENTIUM,sans faire la distinction.

  • Appelé KADALI ou KELA

  • RACINES,FEUILES,TIGES,FRUITS sont utilisés
  • Racine:
  • Anti-Helmintiqsue,Anti-Scorbutique,Dépurative,Maladies Vénériennes,Colites,Maladies Cutanées et Faiblesse morale
  • Feuiles Jeunes
  • Inflammation,Gâle,Ophtalmies,Brûlures.
  • Fruits:
  • Sucré,Astringent,Emollient,Rafraichissant,Anti-Helmintique,Aphrodisiaque,Anti-Scorbutique,Tonique

                                      En Terme Auyvédique

india

  • *le FRUIT est donné pour:
  • Les troubles PITTA,Dyspepsie,Vers,Prurit,Gâle,Bronchite,Pharyngite,Néphropathies(non précisée),Etat de Faiblesse générale
  • *CENDRE de La Plante:
  • Anti-helmintique,Anti-scorbutique,Stomachique,Colite
  • *FLEURS:
  • Dysenterie,Ascite
  • *INFLORESCENCE de Tige:
  • Maladies Rénales,Calcul Biliares

En règle on donne 10 à 20ml de Jus

  • Dans le CARAKA:
  • Bulbe,Racine frementée et cendres Alcoolisée pour les Hémorroïdes,Maladies Urinaires,Douleur Abdominale,Hématurie,Dermatose.

Dans le SUSRUTA:

  • *Fruit: antitoxique,Antiseptique,Astringent.Diarrhée Chronique.
  • *Pulpe rapée séchée:maladies cutanées.
  • sadou

                   CHIMIE D’APRES LA PHARMACOLOGIE INDIENNE

* Peau Séchée:

  • 5 OH;Tryptophane (Sérotonine+++)/Nor-Epinéphine agissant sur le nerveux autonome,donc Stimule les fibres musculaires lisses et Vasoconstricteur.
  • D’oû aplications:Contipation,maladie Caeliaque,Ulcère Gastrique(Test de la laboratoire avec Butazolidine,Ulcère de Stress)

*Fleurs;

  • Tannin,Saponides,Stérols,Acides Gras.Action Hypoglycémique.

*Pulpe Séchée:

    • Contre Ulcus induit par Aspirine ou Indométacine
    • 2 ampôules/j de de 500 mg de poudre de banane sauvage guérisse l’ulcère en
    • 6 à 12 semaines.

haiti

     LA TRADITION DE LA BANANE SERA  SOUVENT:

 

haiti

                                  UU COMPLEMENT ALIMENTAIRE INDISPENSABLE DE REGIME

12004131_448170312059706_2079384130582589241_n

banane

UN ANTI-DIARRHEIQUE

haiti

                                             UN

haiti

HYPOCHOLESTEROLEMIANT

haiti

                                                                                 HYPOGLYCEMIANT

 

haiti

                                                                       UN

    ANTI-MICROBIEN

hhttp://www.collectif-haiti.fr/data/image/tablo_expo.jpg

                                                                          UN

PROTECTEUR VASCULAIRE

banane

haiti

Quelque soit le pays  concerné de l’usage traditionnel de la BANANE est concordant;l’impact cancéreux nécéssite une sérieuse étude épidémiologique

MAIS SOUVENT ALLERGIE ORALE REPERTORIEE avec ALLERGIE CROISEE:

NOIX,KIWI,AVOCAT.LATEX.Blanco.2003

3)LES USAGES CHINOIS

Les éléments les plus connus:

  • La peau contient Noradrénaline et Sérotonine,est séchée au soleil et donnée en décoction pour:Dysenterie,douleurs abdominales,,Hémororroïdes,même le choléra,en extérieur en application pour les piqures d’insectes.en 1970-1972 ,il a été signalé la prise de jus de banane(1 L à 1,5 L/j)  pour traiter les Encéphalites B;

  • Il est décrit des infusion froides de racine ou extrait fluide à donner toutes les 10 à 20 mn pour traiter les états d’ébriétés et Jus d’Ecorce et de Feuilles pour traiter les overdoses d’opium.

            *XIANG JIAO ou DAO JIAO en Chine

XIANG JIAO est la Banane Fragante

  • Dao Jiao est la Grosse Banane
  • Traditions Chinoises
  • *Saveur:Suave,de nature froide,Sucrée,Plaisante,Astringente
  • *Il est dit qu’elle lubrifie les intestins,débarasse le corps des poisons.la banane Sauvage est considérée comme toxique et ne pas prendre lontemps en cas d’astme et maladies Pulmonaires.

                 USAGES COMMUNS EN CHINE

  • Adoucissante
  • *Si Blette:Laxative
  • *Feuilles:Diurétiques
  • *Séve:Astringente et Diurétique
  • *Pulpe:esacrre des Talons
  • *Racine Astringente
  • *Jus de plante:maladies cutanées

                  TRADITIONS ANTILLAISES

1)BANANE PLANTAIN OU PARDISIACA

  • Se mange cuite ou buillie carriche en amidon
  • Composition:94 calories,Protides 1g,Lipides0,4 pour 100 gr,24 g de glidies pour 100gr,Vitamine A et K.Sa vitamie A a été préconnisée pour les déficit en Vitamine Amicronisée(Public Health Nutritio.2002)
  • Jus de fruit:Herpès buccal

2)BANANE SAPIENTUM OU BANANE FIGUE,BANANE SUCREE

  • Contient 105 calorie,Protides 1,2,Lipides ,glucides 29 dr pour 100 g,vitamine A et K
  • Utilisations:Diarrhée,dysenterie,ulcrères de l’estomac,contusion;régimes des insuffisances rénales
  • *Fruit écrasé:Constipation
  • *Jus de boutons floraux:Estomac fragilisé du sujet agé et enfant chétif
  • *Fruit rapé:Asthme et Bronchite
  • *Poudre de peau:paie infectée.

3)LA BANANE VERTE

Contient Potassium,Amidon,Saccharose,fructose;Tannin donc laxat

                        

LA BANANE EN PRATIQUE et RESULTATS

*Ses anti-oxydants à impacts cardiovasulaires et cancers

*Flavoïdes protecteur ulcéreux

*Béta-Carotènes et Alpha-carotènes se transformant en Vitamine A,fait qui à été utilisé pour la prevention  de déficit en Vitamine A,par la Vitamine A micronisé.(Public Health,Nutition.2003)

*Amidon,protégeant le colon(amidon)

ont ouvert un boulevad d’!ndications thérapeutiques avec une bibiographie abondante mais il faut retenir les plus grandes indications de la banane néccéssitant des précisions

RESULTATS ET PROSPECTIVES THERAPEUTIQUES DE LA BANANE

*Cancer colo-rectal et rénal

*Diarrhée

*Maladies Cardio-vasculaires

*Diabète de type 2

*Hypolipidémiant en abaissant le HDL-Cholestérol.

Que faut-il retenir ,selon les faits expérimentaux mais non seulement sur les qualités intrinsèques rassurantes  pariculières d’un fruit anti-oxydant et ses flavonoïdes ;Ces Qualités intinsèques ne doivent pas égarer face à des pathologies sévères et oû le contexte alimentaire est certes un axe d’attaque important mais insuffisant si on ne tient pas compte des facteurs annexes: tabac,alcool,obésité,sédentarité,facteurs génétiques ou environementaux.  .

             LES FAITS INCONTESTES DE LA BANANE

1)Fruit de REGIME

pour les OBESES,Hypercholesterolémie,régime peu SALE,il apporte 400 mg de potassium/100 gr de pulpe,peu de lipides,convenant pour l’Obése et le Vielilard

2)Protecteur DE L’ESTOMAC

Dunjic;Scan.gasro.10/1993 et Phytor.Res.08/2001

3)ACTIONS CARDIO-VASCULAIRES

Sa concentration en Sérotonine élevée agit sur les fibbres cariaques(Foy-Parrat.1965).

La sérotonine augmente l’Angiotensine 2 inhibitrice,d’oû effet hyptenseur avec vasoconstriction.Deux bananes par jour abaissent de 10% les chiffres de la tension artérielle(Annon.1999)

Abaisse le HDL Cholestérol

4)ANTI-PEPTIQUE

par ses Flavonoïdes,les Béta-Carotène protège contre l’aspirine.

5)INCIDENCES SUR LES CANCERS  REIN ET COLON

in Int.Cancer Jour./Rashidkhnani.2005;S’intégret-ils dans le problème des Phytostérols ou incidence alimentaire marquée?

BIBLIOGRAPHIES

1)Effets hypoglycémiques:++++

*Singh;Kesari.2007

*Oke,Achife.2004

*PARI.2000/1999

*Goel;Guptan,Shankar.1998

Danabal.2006

Jain.1968

Gonatry.1989

2)Anti-Ulcéreux gastrique:++++

-Rk Goel.2002

-Mukhopadhayaa.1987

3)ANTIBIOTIQUE

Agarwal,Singh2009

Goel, Sariram.2010

Scott,Mac Kay 1949

Ugoji,Adenipekun.2010

4)Cytotoxicite:

Okonoji,Duangrat.2007

5)Hypocholestérolémiant

Harigomi;Sagaguchi.1992

6)Etudes Dopamanine

Kalimutha2010

7)Etudes Nordrenaline:Foy.1960

8)Etudes Catécholamines:Kulma.1987

9)Favonoïdes:Lewis.1999(Action gastrique)

10)Phytostérol:Knapp.1971

11)Propriétés anticancéreuses peu documentées

*Deno.-Pelligrini,De Stefani.1996.s’intrêgue dans une alimentation équilibé(15 fruits et légumes)

*Sun,Chu.1/12/2000.

12)Effets Anti-ULcéreux de MUSA SAPIENTUM ++++

a)Effet antipeptique ulcéreux avec la banane plantain nonrapé ,séchée.groupe comparé avec Indométacine et esoméprazole et groupe musa avec banane,extrait asqueux ,avec indométacine.Action par flavonoïdes ,la leucicyanide.Pharmacognost Res.2011;Oct.3(14)232-8/Prabha,Karpagam,Varalasksmi,Packiavathy.

2)Essais anti-ulcéreux avec la peau de Musa Sapientum,extrait méthanolique.efft dose-dépendant:efet anti-sécrétoire et cytoptrotecteur

Pharmacognosy.Res.2013 .juil.5(13)173-8/Onasanwo;Emikpe;Elufioye.

3)Rôle anti-oxydant et antiactivité de l’Hélicobacter Pylori avec l’extrait méthanolique de la banane, Musa Sapiens,variété Paradisiaca/Indian.J.Exp.BioL;Juil.2001.30(7).719-22/Goel;Sairam;Rao

La Rue, Plante Dangereuse, Fausse apparentée au Soma Indien

                                        La RUE,RUTA GRAVEOLENS

Plante toxique,Abortive,Rutacée qui tua la fille de TITUS,Julia est interdite à la culture en France depuis 1921.,

Encadrée par le code de santé publique d’août 2007,au tableau A

Considérée coomme une panacée depuis l’époque Hipocratique,donnée dans les troubles menstruels,affections respiratoires sévères,toux rebelles,goutte,gastralgies,spasmes,épilpepsie,en local pour otite,dans l’huile en liliment pour les rhumatismes.

Elle entrait dans la composition du vinaigre des quatre voleurs pour traiter la peste au Moyen Age,maladie qui dévasta 1/3 de la population de Marseiille au XIX ème siècle

.Son rappel est indispensable , car son aura biblique est faussement rassurante et on retrouve  des préparations orientales (gynecologiques particulièrement) et des traductions du Susruta Shamita  apportant  confusions sur la définition du Soma (bénéfiçiant d’une honorabilité ayurvédique) qui est par définition est une plante psychodysleptique ,donc interdite à l’emploi.

Cette confusion avec la Rue  doit de facto faire référence à son aspect neurotoxique et abortif et son interdiction définie par le code de Santé publique d’Août 2007.,son huile essentielle était déjà considérée comme toxique dès 1982 par le Martindale.

Les doses prescrites étaient d’une cuiilère à café,soit 1 à 2gr/j dans 250CC d’eau,mais les errances de préparations et de dosages ont fait apparaitre des accidents sévères,d’oû son classement dans le tableau A,plante interdite dans la grossesse et l’enfant.

La confusion est d’autant entretenue non seulement par les errances botaniques mais  aussi le  quasi mysticisme  autour de cette plante,plante magique de la longévité et contre la mort!!!!!!!!,dont la réalité nous éloigne fortement.La confusion se retrouve dans l’antique livre ayurvédique le SUSRUTA SHAMITA oû le SOMA,est soit la Rue,le Datura (Neurotoxique),Cannabis(hallucinogène),Ephedra (tonique  dopant) ou Periploca(Tonique,cardiaque),Dioscorea(tonique,sédatif,anti-inflammatoire ) ,Peganum Harmala (hallucinogène),dans tous les cas le Susruta   décrit ses effets: “accès à l’immortalité,la connaissance,l’énergie,le retour à la jeunesse et rendant la force comme mille éléphants en furie”.il faudra attendre 1996 pour définir le Soma,sur la base des traductions de Muller (1885),Wah (1890) Ganapathy et Satry (1940),travail de Karmik-Deth (1996).il décrit une plante jaune,plutôt sombre,sans feuille,de tige blanche et coiffé d’un chapeau,aimant l’ombre,avec un suc laiteux.Le soleil couchant l’habille d’une auréole rouge flamboyant tirant sur le jaune ou Or.Il s’agit donc d’un champignon,de type Amanita Muscaria,très utilisé par les ARYAS de L’Inde du Gange mais aussi shamanes de l’Asie Centrale.On connait ses effets:Etat de sédation puis logorrhée,hallucicinations visuelles et excitations.

On est donc fort loin de la Rue,dont il faut connaitre la Chimie

CHIMIE de  RUTA GRAVEOLENS

Huile Essentielle:neurotoxique et abortive:Méthyl nonyl-cétone,provoque des hémorragies utérines.Anti-épileptique,anti-helmintique,emménagogue.

Flavonoïdes:Rutoside

Alcaloïdes

Fucomarine très photoxique et mutagène ,hépatotoxique et néphrotoxique.

Glabalement spamolytique:bergaptène,xanthonine mais Psoralène Hépatotoxique et photosensibilisant

MUTAGENE,GENOTOXIQUE avec MALFORMATIONS;CANCERIGENE

+++++A la dose de 5 gr:Troubles digestifs avec vomissements et douleurs,hypersalivation,Choc avec Hypotension,Troubles cardiaques et Convulsions

Son utilisation en médecine traditionnelle indienne UNANI ,appelé Sudaab ,demeure incompréhensible:Stimulant du système nerveux central et utérus,voire désordres nerveux ,nervosismes .Feuilles pour composants antalgiques:otalgie,coxalgie,douleurs musculaires.

En Europe,il est signalé des usages  pour tristesse,troubles du sommeil,anti-spamodique,feuilles pour gastrite et colite rapporté par la German Commission E.Aux vues des ses bénéfices-risques,l’usage de la RUE n’est plus justifié et ne devrait plus apparaitre ,tout au moins dans les livres d’histoire de la médecine antique, la RUE ne répondant plus aux critères de référencements thérapeutiques modernes.,et il existe trop d’imprévus dus aux defauts de préparations ou surdosage ou d’erreurs botaniques.

Laryngite

La laryngite

 

 

C’est un état inflammatoire du larynx souvent d’origine infectieuse, d’origine virale ;

 

  • Rhinovirus

  • Influenza

  • Para influenza

  • Adénovirus

 

La laryngite est parfois d’origine bactérienne a streptocoque A et C. La laryngite se manifeste par de la fièvre douleur de la gorge souvent dans un temps très court avec des signes généraux et des signes d’obstructions de voies aériennes enrouement, toux, congestion nasale.

 

L’intervention médicale peut s’avérer urgente justifiant en outre un repos de la voie et humidification et mise sous antibiotique.

Le problème de la laryngite est de poser surtout le diagnostic d’une épiglotitte entraînant une détresse respiratoire rapide nécessitant une intervention médicale urgente. S’il existe un stridor, c’est-à-dire une gêne respiratoire avec sifflement ce n’est pas une laryngite, il faut appeler les urgences.

 

L’origine batracienne du streptocoque A et C et la généralisation du vaccin DT polio et pentavalent avec HIB a fait disparaître l’incidence pédiatrique de cette épiglotitte particulièrement inquiétante.

 

 

Traitement phytothérapique de la laryngite

 

Il est souvent indiqué dans les traités de matière médicale l’aconite et le diplotaxe dans le traitement de la laryngite.

 

Il ne faut pas suivre ces indications l’aconite ou Aconitum Napellus est une plante hautement toxique qui est parfois utilisée en teinture mère extrait des feuilles.

Mais sa particulière instabilité dans une solution aqueuse quelque soit la préparation font de cette plante, une plante dangereuse inscrite au tableau A.

 

L’aconitine contenue dans cette plante est particulièrement toxique et cette plante ne doit dans un aucun cas si elle est reconnue et souvent confondue dans la nature être utilisée.

 

On peut proposer des aérosols en connaissant le caractère allergisant de certaines huiles essentielles, aérosol associant ;

 

  • Huile essentielle de lavande 4g

  • Huile essentielle d’origan 1g

  • Huile essentielle de citron 1g

    • Dans de l’alcool à 60° 100cc

 

 

 

Une formule anti-inflammatoire qui agit sur l’œdème de laryngite, on peut utiliser de façon diverse;

 

  • L’harpagophytum procombens

  • Vergerette du Canada

  • L’ulmaire

  • Le saule

  • Le cassis

  • L’ananas

 

Des gargarismes peuvent être pratiqué avec ;

 

  • Du plantain

  • De la ronce

    • Le tout en 10g ajouté à ;

  • Violette en fleur

  • Guimauve fleur

    • Le tout en 50g

      • Le tout mélangé une cuillère à soupe par tasse avec du jus de citron et du miel

 

Des infusions de type émolliente et astringente son proposé associant ;

 

  • Bouillon blanc

  • Coquelicot

  • Guimauve

  • Mauve

  • Pied de chat

  • Tussilage

  • Violette

    • 3 cuillères à soupe par jour

 

Dans la laryngite on pourra utiliser des plantes expectorantes et antitussives et des plantes émolliente et astringente respiratoire.

 

  1. Plantes expectorantes et antitussives

 

Il faut donc rappeler que l’aconite doit être bannis dans son utilisation.

 

  • L’aunée Inula helenium

 

Qui est un sédative de la toux, c’est un tonique agit sur la toux quinteuse.

On l’utilise en infusion de racine 20g par jour dont on boit 500cc par jour, ou poudre 2g à 4g par jour ou en alcoolature 50 gouttes par jour.

 

  • La capillaire de Montpellier Adiantum capillus-veneris

 

Dont on utilise les feuilles qui est béchique et surtout réservé aux infections bénignes des voies respiratoires.

On l’utilise en infusion à 10g par litre on boit 500cc par jour.

  • Le drosera Drosera rotundifolia

 

Qui est antispasmodique, antibactérien qui agit sur les toux de type spasmodique et la coqueluche mais a forte dose, elle irrite les muqueuses intestinales.

On l’utilise en teinture officinale à 0.5g à 2g par jour et on peut aller jusqu’à 10g par jour.

Par le passé on l’utilisait chez l’enfant à raison de 10 gouttes par alésage et par jour.

 

 

  • L’erysimum Sisymbrium officinalis

 

Qui contient une huile essentielle sulfurée qui est béchique et expectorant. Elle est utile dans l’enrouement, dans l’aphonie et dans la laryngite. Elle est expectorante.

On l’utilise en infusion de sommités fleuries 15 à 20g par litre dont on boit 500cc par jour. En teinture officinale 0.5g à 4g par jour, en poudre 2g à 6g par jour.

 

 

  • Le lierre grimpant Hedera helix

 

Qui contient des saponoside et des triterpéniques et de la marrubine qui est un antispasmodique agit dans les toux quinteuse et la coqueluche.

On utilise les feuilles fraîches en teinture officinale ou en alcoolature 15g à 20g par jour.

 

 

  • L’hysope Hysopus officinalis

 

Qui contient également de la marrubine mais l’huile essentielle est toxique par la présence de la thuyone. Elle est expectorante et fluidifiante bien quelle soit utile dans l’expectoration des affections bronchiques, il faudra se méfier de son huile essentielle qui est sous prescription médicale.

On peut utiliser l’infuser de sommités fleuries à 50g par litre.

 

 

  • Le marrube Marrubium vulgare

 

Dont on utilise les feuilles et les sommités fleuries qui contiennent également de la marrubine, c’est un fluidifiant des sécrétions bronchiques, expectorant et antitussif.

On utilise l’infusé de feuille ou de sommités fleuries 20 à 50g par litre dont on prend 250cc par jour. Mais le résultat et meilleure en utilisant l’alcoolature à 30 gouttes 3 fois par jour.

 

 

  • L’origan Origanum vulgare

 

Dont l’huile essentielle contient du carvacrole et du thymole agissant comme sédatif des toux spasmodique sans diminuer la sécrétion bronchique on l’utilise en infusion de sommités fleuries 10g par litre en buvant 500cc par jour.

 

 

 

 

 

  • Le polygala Polygala celica

 

Dont l’huile essentielle contient des saponosides, c’est un expectorant, sudorifique utile dans les bronchites chroniques.

On utilise les racines et le rhizome en infusé 10g par litre 250cc par jour, en teinture officinale 20 gouttes 3 fois par jour, en poudre 0.5 à 2g par jour, mais a dose élevé il est vomitif.

 

  • La primevère Primula Officinalis

 

La racine de primevère est un succédané du polygala, c’est un expectorant utile dans les bronchites et la coqueluche.

On l’utilise en décoction 20g à 30g par litre dont on boit 500cc par jour.

 

 

  • Le thym Thymus vulgaris

 

Dont les sommités fleuries contiennent de l’huile essentielle riche en thymole et carvacrole ainsi que des saponosides et des flavonoïdes. C’est un antispasmodique des muscles lisses, un antibactérien, le thym agit sur les toux quinteuses et c’est un expectorant.

 

On utilise l’infusé de sommités fleuries 5g à 10g par litre dont on boit 500cc par jour ou en nébulisât 0.1g à 1g par jour.

 

 

  • Le tussilage Tussilago farfara

 

Qui peut être hépatotoxique a forte dose. Il est antitussif, antispasmodique donné plutôt dans les bronchite chronique mais aussi dans les laryngites.

On utilise son infusé à 10g par litre en buvant 250 à 500cc par jour. Son caractère hépatotoxique devra dont faire surveiller cette plante.

On peut donner également en nébulisât jusqu’à 1g par jour.

 

 

  • La violette Viola tricolor

 

Dont on utilise la fleur et la racine qui est riche en huile essentielle et en saponosides.

La fleur est émolliente et antitussive, la racine est expectorante. A forte dose la violette est émétique.

La fleur en infusé est utilisée à 10g par litre dont on boit 500cc par jour, la racine décoction 10g par litre on boit 250cc par jour.

 

  1. Les plantes émolliente et astringente respiratoire

 

 

  1.  
    • Le bouillon blanc Verbascum thapsus

 

Dont on utilise la fleur mondée et la feuille qui est riche en mucilage, flavonoïdes, saponosides, et harpagosides. C’est émollient, sédatif, anti-inflammatoire, actif dans les rhinopharyngites, dans la toux et l’enrouement.

 

On l’utilise en infusé de fleur à 10g par litre, on utilise 200 à 500cc par jour mais il faut filtré l’infuser car il contient des poils.

 

 

  • La bourrache Borago officinalis

 

Dont on utilise les feuilles et les fleurs qui contient des mucilages et de l’allantoïne.

Elle a une action émolliente, antitussive et sudorifique.

On l’utilise en infusé 10g par litre dont on boit 250 à 500cc par jour. La fleur est plutôt pectorale et la feuille plutôt émolliente.

 

 

  • Le chêne Quercus robur

 

Dont on utilise l’écorce des jeunes rameaux. Le chêne est riche en tanin qui est astringent utilisé surtout en gargarisme en décocté de 50g par litre.

 

 

  • Le coquelicot Papaver rhoeas

 

Dont on utilise les pétales qui contiennent des alcaloïdes et des mucilage ainsi que des flavonoïdes. C’est un antitussif, spasmolytique, sédatif, et hypnotique.

Il est surtout utile dans la toux de l’enfant et le sujet âgé. A forte dose il peut entraîner somnolence et diarrhée.

 

On l’utilise en infusé 20g par litre dont on boit 250 à 500cc par jour.

 

 

  • La guimauve Althaea officinalis

 

La racine est calmante, la fleur est pectorale, la feuille est béchique. Les caractères de la guimauve sont d’être béchique, émolliente et anti-inflammatoire.

 

On utilise l’infusé de fleur ou décoction de racine à 10g par litre dont on boit 500cc par jour, la décoction est plutôt réserver aux gargarismes.

 

 

 

 

 

 

  • La mauve Malva sylvestris

 

Dont on utilise la fleur et la feuille. La fleur ainsi que la feuille contient des mucilages, la fleur contient de plus des anthocyanosides. La mauve est béchique légèrement anti-inflammatoire, elle agit dans la toux, l’enrouement et la laryngite

 

On utilise l’infusé de fleur à 10 g par litre et on peut l’utiliser en gargarisme à la dose de 40g par litre.

 

 

  • Le noyer Juglans regia

 

Dont on utilise la feuille qui contient des tanins gallique et catéchétique. C’est un astringent et antiseptique qui est utilisé en décocter à 50g par jour en gargarisme.

 

 

  • La rose de France Rosa gallica

 

Dont on utilise la racine qui contient de l’acide gallique, des hétérosides, c’est un astringent et antiseptique. On peut l’utiliser en gargarisme.

Le Cannabis ou l’art d’enfoncer des portes ouvertes

    Le CANNABIS ou l’Art d’enfoncer des portes ouvertes.

A intervalles réguliers,les médias,faits divers (accidents,voilences,déscolarisation ,psychiatrisation),débats sur les problèmes pénaux , sociétaux,légisilations traduisent une évidente  banalisation de la consommation de Cannabis.On ne peut que constater qu’une progression de sa consommation du cannabis et d’un manque  de solutions  fiables et coordonnées à long terme.

Avec le retour en force au concept d’un homme de nature, qui “dixtit régule” ses pulsions et sa perversion du plaisir,sans être St François d’Assise ,le père NoÊL,ou un homme vertueux,on ne peut que constater une situation d’échec noyée dans une mer de “Discours sur la Méthode ” ou diffusions d’ arts de vivre bucoliques et sans danger….

hallcination

.On est en droit de penser que les problèmes de prévention entrainent des débats biaisés  vaporisés de bonne conscience et juin 2012 a été le fleuron de combats à fleurets mouchetés par média interposés mais parlent-t-ils d’une même chose,oû se situe la prévention de maladies allant bien au delà des addictions,n’y aurait-il pas erreur sur le ciblage,sachant que depuis la nuit des temps les conduites addictives sont permanentes en commençant par l’alcool (pas de civilisation sans processus de fermentation) conduites orgiaques de type dyonisiaque relayées par les réseaux sociaux ou ordalie structurée ou canalisant un groupe (LSD,Datura,dérivés morphiniques ou muscariniques ) par des shamanes dont on peut  discuter  la légitimité.L’addiction n’est pas une fatalité ou l’expression d’un mal être,une fatigue d’être soi.

Outre le problème addictif du cannabis n’y aurait t’il pas d’autres facteurs de risque type cancer,car jusqu’à plus ample informé,le cannabis se fume avec du tabac,le chicon pris très jeune,nécéssite un autre regard,l’ espace temps est  largement suffisant pour la cancérogénèse pour les usagers du cannabis :augmentation de ratio de cancer du poumon de 8 %.Le débat est-il  compréhensible ;est-il compris ,la question ou les questions  ont ils  été vraiment posées,rien n’est moins sûr

Petits florilèges de juin 2012:

le fou

Le Monde ( 1er juin 2012  )confirme que la FRANCE détient le 1er rang de consommation du cannabis en Europe(Source OFDF/ESPAD/MILDT) soit 24 %

Libération:02/06/2012:Le cannabis de la paix et / 07/06:débat empoisonné

Le Figaro (06/06/2012 ) relate d’une proposition politique de dépénalisation,qui a entrainé une levée de boucliers

Le Courrier International (14/06-2012) écrit “de Bogota à Stockolm les nouvelles solutions pour lutter contre le trafic” “Drogue libre ? ” Débat fumeux et Houleux en Suède ” “La grande Illusion de la légalisation ” etc ,bref,en évoquant des filiaires ,toujours renouvellables et identifiables ,le constat d’échec est chiffré (déjà évoqué dans le Monde),avec les chiffres d’augmentation de consommation du Cannabis:

hallicination

FRANCE:21%

Grande Bretagne:21 %

Danemark:18,9%

Allemagne:21,3%

Espagne:23 %

Ces chiffres ne sont que des indicateurs et semblent sous évalués.

Chacun connait l’impact médical du Cannabis:

*Dépression,Anxiété,Paranoïa,schizophrénie ou propension à des conduites addictives de ces patients

hallicination

*Régulation du centre de satiété (anti-nauséeux dans les chimiothérapies)

*Neuro-régulateur anti-convulsif et spasmes musculaires de la Sclérose en plaque

*Aggrave la Fibrose de l’Hépatite C

*Tachycardie et artérite

*Atteinte de la reproduction (Testicule et Ovaire )

*Traitement du Glaucome

*Infection respiratoire

Les indications du cannabis comme anti-nauséeux ,satiété (Sida et Cancer ),sclérose en plaque,ne sont pas encore toutes validées en Europe et particulièrement en France.

cannabis

                     PROBLEMATIQUES DU CANNABIS

Il pose de fait l’usage concommitant du Cannabis et Tabac,ce fait est étrangement occulté ou oublié,or il s’impose.

Deux impacts du Tabac doivent être rappelés:

1)La DEPENDANCE  PHYSIQUE à la NICOTINE

La Nicotine est un stimulant adrénergique augmentant la fréquence cardiaque et la tension artérille.Cet effet agit sur la Thrombose et spasme Artériel.

De plus,la fumée contient du monoxyde d’Azote (NO )qui lui aussi est pro-athérogène et Prothrombotique,avec constriction des vaisseaux sanguins.

Le SEVRAGE en Nicotine entraine:

Céphalées,Anxiété,Difficulté de Concentration,Insomnie,Faim

psy

2)CANCEROGENESE DU TABAC

schizoprenie

Selon le CICR,IARC,la fummée du tabac contient 60 produits cancérogènes type Radon,Nitrosamine,Hydrocarbure(Benzopyrène)

Selon ,l’étude du CIRR/INSERM 627,fumer 10 cigattes par jour par intervalle de 10 jours pendant 30 ans est aussi dangereux que fumer 20 cigarettes /j pendant 15 ans

La PROGRESSION des FUMEURS suit:

*Adolescents:filles 30%,garçon 22,5%

*Homme:42 %/ .Un fumeur sur Cinq aura un Cancer (Risque multiplié par 25 s’il fume un paquet par jour )   .Impuissance multiplée par 37

Femmes :39 % ;Une fumeuse sur SEPT aura un Cancer

Le CANCER est certes la deuxième cause de mortalité en FRANCE mais on oublie trop souvent que le tabac est un co-facteur cancérogène important  chez la femme,et on aurait tord de l’oublier.le tabagisme est passé de 2011 à 2012 de 30% à 38 %.La France est le 6 ème consommateur de tabac en Europe.

*15 ans de tabagisme augmente le risque de cancer du SEIN de 34%

*Multlipie par 3,6,le Cancer du Col de l’Utérus

*Multiplie par 2 le cancer de la Vessie

*DMLA multiplié par 3

*Accidents vasculaires cérébraux multipliés par 3

*90 % pour les Artérites

*Cancer du Poumon multilpié par 4%

*Risque d’infarctus du myocarde multilpié par 5,5 avec 25 cigarettes par jour

* Cancer des Voie aériennes supérieures multiplié par 3

hallucination

 

QUELLES SOLUTIONS

La régulation et légalisation du cannabis est pour l’instant une pure illusion,ce que l’expérience journalière prouve,comme l’est la régulation du Tabac et Echec total,selon l’ONU pour la Cocaïne.Certains suggèrent que certains consommateurs pourraient posséder une petite quantité à usage personnel.il n’est pas précisé ce qu’est une petite quantité, et de la caractéristique psychologique de l’utilisateur autorisant cette démarche,l’addiction est-elle contrôlable et quels sont les moyens de préventions,les encadrements sociaux,familiaux,les suivis dans une désertification médicale?L’ONU compte  en 2009,entre 125 à 230 millions de consommateurs de cannabis mais combien auront un cancer?et combien seront psychiatrisés?.Dépénalsation,Régulation ou encadrement nécessitent un partage des responsabilités,pour l’instant évanescent ,justifiant protection d’un “Homme sans gravité” (Melhman).Une gageure dans un monde sans limite et oû apparait  abstraction de l’action et de la responsabilité collective.

hallucination

UNE PUBLICATION QUI PEUT CHANGER LA DONNE DE REGULATION DU CANNABIS

Sur une cohorte de 1037 enfants nés en 1972 des tests scientifiques ont été faits ;Etude de Dudenin (Nouvelle Zélande),université de DUKE(USA),King’College de LONDRES et ont confirmé la perte de QI de 8 points,troubles de mémoire et d’attention ,la vulnérabilité du cerveau à la neurotoxicité du cerveau au cannabis est donc précisée et établie(déjà antérieurement  explicitée).La perte du QI est d’autant plus grande que la pratique se fait jeune(comparaison avec des non fumeurs) et ces sequelles sont irréversibles.Pr John Churwell(2010.Utah),Behavioural Brain Research(2011).Eude publiée par le Figaro Du 28 août 2012.le Monde du 8/09/2012 reprend cette information dans “Cannabis:le QI en fumée”,toute fois il est noté une prudence d’interprétation des résultats par l’inserm(Paris sud et Paris-Descartes/JL Martinot directeur de recherche.)et on insite sur les dégats cérébraux induits par l’alccol(connus par depuis des lustres,l’acool étant le pourvoyeur des hospitalisations psychatriques) Une proposition de projet européen a été mis en place pour rechercher les liens entre facteurs biologiques,environnement et addiction des jeunes influançant la santé mentale(oû sont les écrits de Moreau de Tours,Beaudelaire,Loo ou Delay?).Bien qu’il soit écrit que le cerveau était jusqu’à lors “terra incognita” et que l’accent soit mis sur les dégats cérébraux de l’alccol par des pratiques hors normes chez l’adolescents de “cuite express ou binge drinking”,et qu’il soit dit encore  que les jeunes français sont les premiers consommateurs en Europe,il est émis un doute sur  l’application et résultats de la loi 2005 concernant les scéances d’information en collèges et lycées, le problème serait encore en gestation,il apparait très clairement que les messages ne soient pas passés encore faut-il les identifier et qu’un axiome se répéte tout le temps jusqu’à sa compréhension:l’usage prolongé de cannabis sur un encéphale en maturation se traduit par une baisse marquée du Qi irréversible.

L’heure n’est donc plus à l’expectase et la contemplation  mais bien à la prévention avec un enseignement scolaire  répétitif,si possible médicalisé,introduction des neurosciences,communications rejoignant la prévention de l’alcoolisme de l’adolescent qui est apparu sous un angle dangereux d’autant plus que souvent associé à la consommation du cannabis.

Le Cèdre de Coree,une Sacrée aventure

LE CEDRE DE COREE,

logo plantepremenstrueldsc_0317

SON HUILE ESSENTIELLE ,FIN D’UNE SAGA PEU ORDINAIRE FINALISEE LE 04/02/2008

coree

 

En 2007,un laboratoire,nous confie un audit concernant un composé d’huiles essentielles en pulvérisation contenant de l’huile de Cèdre de Corée,censé servir à désinfecter les chambres de maison de retraite,la demande était noble mais nous avez été étonnés d’une telle demande  qui trouve sa solution dans toutes les bibiographies: Le code de Santé publique apporta une réponse rapide et sans appel.Il faut souligner que certaines huiles essentielles sont hautement épileptogènes et allergisantes,le Code le rappelle sans cesse.

Il s’est posé d’emblée trois problèmes:

1)Identification du Cèdre de Corée

2)Ces composants,nature et effets avec le problème particulier de “L’huile Vierge de Pignon de Pin”

3)Les restrictions de l’usage de l’huile essentielle du Cèdre de Corée codification par l’article du Code de Santé,version mis en vigueur le 04/02/2011.

coree

Le CEDRE DE COREE,THYUA KORAENENSIS NAKAI

Le Cedre Coéren,parfois appelé pin coréen,est cité dans la pharmacopée chinoise en 1989.On l’appele aussi Pinus-Pent-Aphylla en Corée,Japon ,Sibérie et Mandchourie.En chinois le pin coréen est appelé Haî Song Zî.La nom de variété apparait en Russie sous le nom d’Abiès Meyryana qui n’apparait pas en Chine.Le seul élément tangible récent éthymologiquement est l’expression Pinus,utilisé en langage chinois dit vulgaire ou mandarin de 1880 à nos jours.La seule espèce approchante est Pinus Massonia Lam,appelé Sông Jié

coree

Utilisations traditionnelles en Chine:

*Feuilles:en décocté pour les parasites et rhumatismes

*Pollens:Cardiotonique et “Tonique” pulmonaire,Astringent

Il était utilisé dans les fièvres purpuréales dites de post-partum et les furoncles

*Tiges:Rhumatisme,maux de dents

*Résine:Analgésique,Diurétique,Coupde froid,Nausées.

*Ecorce de Tige:Astringent ,vulnéraire,parasicide

*Tiges et Feuilles:Coup de froid,nausée,Rhumatisme,infections cutanées

Dans la Pharmacopée Chinoise de 1989,le Pin Coréen appelé Pinus Koraiensis Siebold et Zucc,soit en chinois,Haî Sông Zî et d’après le Dictionary Chinese Traditionnal Medecine de 1979 du Jiangsu New medical college:

L’écorce des tiges est utilisée pour les brûlures et allergie cutanée.

Dans la Pharmacopée Coréenne de 1998,le Cédre est appelé Jat-No-Mou,

La tradition cite les graines comme:

*Anti-otoalgique(otites)

*Galatogogue

*Epistaxis

 

En principe il nécéssite 15 ans de culture mais il est utilisé au bout 6 ou 7 ans,le pin est commun en Corée,Japon,Nord de la Chine et son habitat est en haute altitude sur des massifs boisés.

 

ACTIONS THERAPEUTIQUES COREENNES

1)Inhibition de la formation de la TXB2 par le Picéide

2)Hypolipidémiant par la Picéide

3)Analgésique

4)Anti-inflammatoire

5)Anti-bactérien

CHIMIE DU CEDRE COREEN

*Acide Ester-oléique

*Acide Ester Linolénique

*Huile essentielle composée de:

-Monoterpène

-Sesqiterpène

-Diterpène

Il est donc aisé de prévoir des actions neurotoxique :thuyone,dérivé du camphre

et allergique par les terpènes et ses dérivés.

coree

Il faut rappeler le caractère toxique des éléments que composent les huiles esentielles,il faut les citer:

*Neurotoxicité:

-Cétone

-Thyuone

-Camphre

-Pinocamphre

-Lactone

-Menthol

-Eucalyptol

*Allergie

-Terpène

-Eugénol

-Cinnaldehyde

-Causticité cutanée du Phénol

-Toxicité gastrique et intestinale:Cinnaldehyde,phénol(Thymol,Carvacrol,Eugénol)

*Hepatoxicité

-Coumarine

-Pulgénine

-Composés du poivre et du pigment

*Cancérigéne

-Estragol

-Methylchavicol

-Safrol

-Pulgénine

-Béta-Asarone

*Les effets de L’ingestion ou inhalation des huiles essentielles sont ou mal connus ou sous-estimés

-Lavande

-Niaouli

-Thym

-Citronnelle

-Pin

*Contre-Indications formelles

-Femmes enceintes et allaitantes

-Jeunes enfants(Convulsions avec l’eucalyptol)

-Personnes agées,fragilisées psychiatriquement.

la Corée collabore avec le Canada oû apparaissent encore les noms déjà cités:Pinus-Pent-Aphylla

La Corée a établi quelques thérapeutiques sur l’utilisation du Cèdre de Corée,qui mériteraient plus d’éléments fiables:

*Désinfection générale:terme générique non précisé agissant sur le foie,estomac,et reins

*Insecticide:Punaises et Moustiques

*Surtout* Hypertention Artérielle

*Bronchite

*Refroidissement

dsc_0317tabeau monetsl270916

L’HUILE ESSENTIELLE DE PIGNON

Elle mérite que l’on s’y attarde puisque quelle contient jusquà 20 % de THEREBENTINE,donc loin d’être anodine considérée comme antiseptique,antiirritant,diurétique,vermifuge,anti-infectieux urinaire,les rhumes,bronchites,plaies cutanées et brûlures.En friction en rhumatologie.Le 24 avril 2006,l’huile de noix de pin a eu une tentative de promotion comme coupe-faim,controversée(agirait sur les centres de la satiété)

L’huile de PIGNON de PIN a été étudiée du 13 mars 2008 au 31 janvier 2010 par l’organisme CAPTV de Strasbourg sur 4551 cas agés de 30 à 39 ans.

Il est apparu une DYSGEUSIE-AGEUSIE dans les 24 h dans 84 % des cas,94 % en 48 heures.La quantité ingérée était en moyenne de 30 g/j (avec 15 marques différentes).les espèces les plus rencontrées étaient:Pinus Amandi et Massoniana.

L’huile vierge contient:

-Vitamine E:92%

-Acide gras:30,4%

-Acide Linoléique:59,2%

-Acide linolenique:0,5 %

L’huile contient des composés cétoniques,donc à usage externe.

RESULTATS GLOBAUX

L’ageusie est une sensation d’amertume et de goût metallique.les résultats montrent:

-Dysgeusie:3111 soient 91,4%

-Nausées:101 soient 3 %

-Céphalées: 84 soient 2,5 %

-Diarrhées:64 soient 1,9 %

-Douleurs gastriques:64 soient 1,9 %

Vomissements:25 soient 0,7 %

Il existe des susceptibilité variables mais les femmes sont plus sensibles,les symptômes disparaissent entre 3 et 45 jours(durée moyenne 45 jours).L’AFSSA a étudié ce problème en septembre 2002 et a noté que les pins coréens et chinois(études italiennes et norvégiennes) étaient le plus souvent en cause.Il existe un lien directe entre la dose ingérée de pignon et les troubles digestifs.Un possible lien neuro-toxique du Pignon a été évoqué.

Bibliographie:

-Chi-Hji 1986

-Kimura 1983

-Jiang Xi 1988

-Sakagami 1992

-San Feliciano 1988

La thérebenthine,les Cétones(à usage souvent mal contrôlés),les Terpènes,l’Ageusie,une incidence neuro-toxique font du Cedre de Corée une place préférentielle dans son encadrement et surveillance journalière et sa limitation d’utilisation  justifiée par le décret du 4 février 2011

 

 

Le CRACK La Fumée du Diable

56

Le CRACK ou FREE-BASE,dérivé de la Cocaine fumable

<<le poison de  la précarité,surnommé drogue du pauvre>>

Son usage  a augmenté de 35% en 2015,passant (ANSM) de 20 à 25 % de 2013 à 2016.

Les complications sont loins d’être anodines:

Psychiatrique 35%

Cardio-Vasculaire 30%

Neurologique 27%

Infectieuses 12%

Respiratoire 8 %

ORL 3%

15137422_378160645857542_9165220671550175221_o copie

L’OFDT rapporte en 2014 un ratio de 1,2% de consommateurs de 26 à 34 ans et 0,6% de 16à 64 ans,représentant 11.350 à 20.000 utilisateurs.

Le Crack ,de plus en plus  pure et à prix bas est un poison-piége entrainant un effet euphorique immédiat en 5 _10 Mn ;suivi d’un crash dysphorique,conduisant l’usager à multiplier les doses et dépendance désespérante avec usages multiples et désordonnés ,d’alcool,cannabis,heroine,,cath,médicaments psychotrope

Si on revient en 1990 aux USA,sur 150 cas ,il est décrit attaques cérébrales 7%,Infarctus du myocarde,arythmie,psychoses paranoides avec violence 31%,tentative de suicide 18 %.Attaques Cérébrales et Mort Subite sont en relation directe avec la répétition des doses

En 2018,on peut dire que les faits se sont aggravés,ne se sont guère améliorés rendus difficile par mise en place un sevrage oû les psychotropes sont majoritaires,,souvent en milieu hospitalier et CMP avec des rechutes multiples

EXISTENT-IL DES ALTERNATIVES PHYTOTHERAPIQUES  DE SEVRAGE COCAINIQUE?

Corpsemeat-2 -800x600-

Le plus souvent,données dans un contexte sectaire ou religieux,leurs effets sont tellement imprévisibles et dangereux qu’il ne faut pas donner suites.Sont Cités Ayahuasca(Yagué),Sauge Divinatoire,Iboga,Peyotl,et  Cannabis

>>>>Le Yagué est cité par Cruz et Nappo,en Avril 2018,Jour Psychoactive Drug,faisant reférence à une essai au Brésil sur 40 personnes dans un contexte religieux.La publication ecrit “efficacité basse “et insiste surtout sur le contexte de cohésion du groupe encadré par le rite religieux.Ce genre d’expérimentation ,dans le même contexte , a déjà été signalé au Pérou sans accord préalable des autorités de santé

>>>>L’Option Yague a été publié dans Curr Rug Asbstinence Re 2013/Mars 6(1)30-42/Thomas,Lucas,Capler,Tupper,Martin sur un suivi de 6 mois avec 12 personnes rurales dans un contexte culturel aborigéne ( British Colombia -Canada).on parle dans un contexte soçial particulier d’une expression psychologique positive et changement de comportement;mais les auteurs insistent sur la nécessité d’un encadrement  personnels et thérapeutiques rigoureux .13301521_10209859828072040_1628292757479768981_o

 

<<<<< Au Brésil,La Marijuna,essai  utilisé pour traiter la dépendance cocainique.Etude de 2012 à 2017 sur 122 participants.

in Addict Behavior Septembre 2017/Socias,Meo,Wood,Deng,Havachi,Debeck

.Resultat:Réduit la frequence d’Usage de la Cocaine

 

<<<< In BMC Public Health Juillet 2015/Goncalvez et Nappo:Avec Marijuna reduction des effets indésirables ,particulièrement sommeil et violence et reduction du craving

<<<<L’usage du Cannabis dans la Dépendance Addictive peut -il être référencé?

<<< Selon

Am J ADDICT Juin 2015/Epstein,Prestin

L’usage du Cannabis n’apparait pas avoir apporté d’évidence sur la reduction du Syndrome de Manque chez l’usager d’Héroine

<<<Par contre expérimentalement,sur addiction animale alcool,cocaine,traité par patch de CANNABIDIOL,il existe des preuves pré-cliniques de principe de traitement de la dépendance,avec des effets sur anxiété,impulsivité,tolérance au manque ,permettant de débattre sur les bénéfices médicaux du cannabis et  surtout l’usage  des cannabinoides non-psychoactifs. Neuropsychopharmacology/2018;Mars .22/Gonclavez-Cuevas,Martin-Fardon,Ken,Stouffer,Parson,Hammell,Banks,Stinchcomb ,Weiss11013415_915088405178007_3062728680772874324_n

Dans tous les cas,il faut se souvenir que plus la personne longtemps reste dans l’usage du  CRACK,plus la mortalité augmente (au delà de deux ans d’usage) .Sur un suivi de 124 personnes sur 5 ans  ,suivis et traités ,39,7% sont devenus abstinants dans la première année ,21,4 % sont restées usagers,7,6% sont décédés,et sur 5 Ans 62% sont devenus abstinants./Eur Addict Res 2007/Ribeiro,Dunn,Sesso,Lima,Laranniieir

 

LES COMPOSANTS  ACTIFS POTENTIELS DANS LA DEPENDANCE AU CRACK

 

Il  doit être clair que même si les essais sont engageants mais ne sont pas validées.Il se base sur les mêmes principes d’utilisations de plantes par essence psychoactives mais dont un composant isolé agit sur la dépendance sans les effets délétères psychoactifs.

QUATRE  molécules sont à l’étude

<<< CANNABIDIOL

 

<<Cannabidoides à préférer au Cannabis,n’entraine pas de dépendance ;Agit sur l’Anxiolyse,antiPsychotique,Sommeil,Appetit,Potentiel contre la récidive,Preuves Précliniques.Neuropsychopharamacology .Mars 2018/Goncalvez-Cuevas,Martin-Fardon and co

 

<< Le CANNABIDIOL s’oppose à l’élévation  du Glutamate Hippocampique soumis à la Cocaine ,et inhibe les symptômes induits  /Neurobiology Septembre 2015/Gobira,Videla,Goncalvez,Santos, De Oliveiraz ,Viera

 

<< LE CANNABIDIOL à 30 MG /Kg s’oppose à la toxicité hépatique et pathologies induites par la cocaine /Mediators Influents 2015/Viela,Gomides,David,Antunes,Diniz,Moreira

 

<< Potentiel de traitement de patients psychotiques récents  usagers du CANNABIS par Le CANNABIDIOL/Schizophr.Bull Janvier 2018,13,44(1)46-53

/Hahn

 

<<Opportunité d’utilisation du CANNABIDIOL chez les usagers de Crack sur la base de l’action du Cannabidiol sur anxiété,anti-psychotique,insomnie,Anti-Convulsif/Int JDrug Policy Decembre 2015/Fischer,Kuganesen,Gaissasi,Wood,Maicher-Lopez

Download-7

<<<SALVINORINE A

Dérivé du SALVIA  DIVINORUM

 

<<La Salvinorine A et ses analogues et composants k-opioides recepteurs utilisée contre l’usage de la cocaine/Adv.pharmacol.2014,69;481-511/Kivell;Ewald,Prisinzano.Il est dit qu’en études Pré-cliniques  ces composants agissent sur l’addictionen reduisant les effets secondaires.Mais le métabolisme rapide de la Salvinorine A ne permet de maitrisé des effets cliniques indésirables.Le travail futur est developper des synthéses de Salvanorine afinde maintenir l’effet pharmacokinétique avec effets anti-addictifs

 

<<Les essais aninaux de Salvarinorine et ses analogues : psychostimulants en atténuant le relargage de la dopamine.(Neurones dopaminergiques mésolimbiques)les auteurs insistent sur la caractére pré-clinique de l’étude.Donc

en Attente/Curr drug Abuse Rev 2014;7(2)128-32/dos Santos,Crippa,Machado-de-Sousa,Hallak.

Download-20

<<<<18 -METHOXYCORONARIDINE (18-MC)

Dérivé de l’IBOGA

<<Interactions entre 18-Methoxycoronaridine (18-MC) et Cocaine:dissoçiation

dans la sensibilité du comportement et neurochimique

Potentiel Anti-Addictifs.Le 18 MC abolit la réponse à la sensiblité de la dopamine sur le noyau accubens avec cocaine à 20Mg/kg,bloque la sensibilité extracellulaire.Decroit l’expression le niveau de sensibilité extracellulaire  chez l’animal ayant eu un expérience antérieure à la  cocaine.L’effet du pré-traitement de 18-MC est indépendant de la pharmacocinétique ou altération de l’ induction de la transmission dopaminergique de la cocaine/Brain Res Juilet 2000/Szumlinski,McCafferty,Maisonneuve,Glick.

<< Nouveau mecanisme du 18-MC anti-addictif /Pharmacol.Bioch.Behav Juin 2003,75(3)607-18/Maisonneuve,Glick

Action du 18-MC comme antagoniste des recepteurs alpha3BetaNicotionique

18-MC bloque la sensibilité dopaminergique du noyau Nucleus Accumbens

18-MC reduit syndrome de manque dans  Morphine,Cocaine,Methamphetamine,Nicotine,Alcool

Pas de toxicité :in Brain Res 719(199629,Neuroreport 11(2000)2013,Pharmacol Biochem Behv 58(1997)615;Psychopharmacology(Ber.)139(1998)274,AnnNY Acad

Sci 9124(2000)369.

Rappel :toxicité cardiaque de l’Ibogaine à basse concentration ,allonge l’espace QT et provoque arythmies ,torsades de pointes en inhibant voltage ioniques(canaux potassiques) des cardiomyocytes.Il apparait que le 18-MC agirait faiblement sur les canaux potassiques.D’après Toxicology Appl Pharmcol Dec 2013/Koenig,Kovar,Rubi,Mike,Luckacs,Gawalli,Todt,Hilber,Sandtnere

Cardio Tox Janvier 2016/HERG/Alper,Be,Liu,Fowler,Huang,Prion,Ruan réitére l’impact  des alcaloides de l’Iboga sur les canaux potassiques,bien qu’il soit  dit que le 18-MC a peu de lien avec ces canaux,il importe de faire des randomisations afin de  signifier le réel Bénéfices -Risque du 18-MC( en particulier cardiaque) et d’engager des essais randomisés.Download-32

 

<<<<LEVO-TETRAHYDROPALMATINE

Dérivé  de CORYDALIS AMBIGUA et STEPHANIA ROTUNDA:

Dans la tradition chinoise Corydalis” Qianjinteng “et Stephania  “Yanhusuo”;les préparations étaient utilisées comme Sédative,Neuroleptique et analgésique,propriétées attribuées au composant Levogyre THP.

Le Composant L.THP est utilisé depuis 40 ans en Chine sous le nom de Rotundine comme analgésique et sédatif. L.HTP est Antagoniste des Recepteurs D1 et D2 et actifs sur les recepteurs Dopamine D3 et recepteurs Alpha-Adrénergique et Serotonine.

L.HTP suggére une action sur l’addiction à la cocaine:

<(Kubar ,Ritz,Boja 1991/Platt,Rowlet,Speelman 2002.

<L.THP atténue la locomotion motrice,action sédative et hedonique du besoin de recompense Xi,Yang,Li,Dillon,Peng,Piller,Garner 2007/Mantsch,Risinger,Awad,Katz,Baker,Yang 2007

<Role des recepteurs centraux D3 dans le phénoméned’addiction/Heibreder,Gardner,Thanos,Mugnaini,Hagan,Ashby Brain Res 2005

< Mantsch,Wisniewski,Vranjkovic,Peters,Becker,Valentine,Li,Baker,Yang /L.HTP atténue experimentalement les effets de la cocaine/2010.Pharmaclogy Biochemistry,Behavior/2010 ,97;310-316

<<Etude Pilote avec 120 personnes dépendantes à l’Héroine( 2 à 3 doses d’héroine par jour depuis 3 ans);LHTP durant 4 semaines et suivi de 3 mois:reduction des symtômes somatiques,humeur,insommnie et craving(3,5 traités VS 7 placebo),abstinence 3 fois plus :47% vs placebo 15,2%/Acta Pharmacologica Sinica 2008;29;781-788/Yang,Shao,Li,Qi,Zhang,Hao,Jin

<< Etude Combinant LTHP et Methadone:66 patients

Si Methadone plus LHTP :96% ratio de détoxicification

Si Methadone Seul Ratio 73 % de détoxicification

Chinese Journ of Drug Abuse prevention et traitement Heroine:.Rotundine combiné avec methadone/2006,12;270-271/Hu,Qiu,Zhong,He

<<<< Wang,Mantsch in Future Med Chem Fevrier 2012,suggérent des potentiels  thérapeutiques avec L.HTP sur la  dépendance- cocaïnique .Donc en Attente.

<< Experimentalement le L-HTP antagoniste Dopaminergique D2 induit Hypotension et Bradycardie/Pharmacology 1995/Cheeh,Hsisch,,Lin

 

CONCLUSIONS PARTIELLES

GP-2-Burns 1 -800x600-

Les Etudes pré-cliniques privilégient  l’action du Cannibidiol,18-MC,Salvanorine,L-THL dans l’addiction à l’héroine,Cannabis .Toutefois,les études devraient clarifier les effets secondaires, sur des randomisations avec recrutement  élargi.L’option Cocaine,n’est qu’expérimentale et demande un élargissement et clarifications pré-cliniques.Pour l’instant,ces 4 molécules interessantes sont en attente de résultats incontestables permettant  une validation dans le sevrage cocainique.

 

Le GUI,Viscum Album,Limites et Encadrement Thérapeutique.

Le Gui,Loranthacée est une plante semi-parasitaire du Chêne,Saule,Pommier,Pin,Peuplier,Prunier ,pouvant varier en composition selon l’espéce (Hänsel 1994)

 

 

Utilisé depuis l’antiquité ::Persépone se servait du Gui pour ouvrir les portes de l’enfer,pour les Celtes le Gui protège des sortilèges et maléfices,Pline et Hippocrate la recommandait pour l’épilepsie,vertiges et tumeurs.Celsus en 150 après JC le prescrira dans l’epilepsie,usage qui subsistera jusqu’au 18 éme siècle.

 

 

Tradition

Le gui  se retrouve dans le traitement  traditionnel des :

neuralgie,épilepsie,rhumatisme,asthme,diabète,crampes,gastralgies,

,calculs rénaux,hypertension artérielle,bouffées de chaleur de la ménopause,diurétique,antispamodique intestinal et cardiaque

Classiquement il était proposé 40 gr de feuilles fraiches macérées dans un litre de vin blanc,filtrer,et donner à 100gr /jour

Il a été proposé 2 à 6 gr de feuilles ,3 fois par jour

2 cuillères de feuilles séchées dans 500 CC d’eau froide,macération de 10 à 12 h,filtration,dose deux Tasses par jour.

Teinture mère à 0,5 était proposée à 10 à 60 gouttes par jour

 

 

Il apparait de façon récurrente défauts de standardisation et concentration en lectine,et  les effets secondaires ne sont pas anodins

*Troubles Electrolytiques et Leucocytaires

*Hépatite

*Désordres Psychiatriques à type de Délires et Hallucinations

*Crises convulsives;

*Bradycardie

*Hypotension et Hypertension

*Déshydratation

*Fièvre

*Vomissements

*Nausées

*Myosis

 

INTERDICTION de PRESCRIPTIONS

Femme Enceinte et Allaitante

Allergique

 

 

TOXICITE

Anon/Lancet 1982

Harvey;Colin-Jones BMJ 1981

Surtout Baies de Gui du Pommier,l’Enfant est particulièrement vulnérable

2 à 3 baies:

Irritation digestive,Douleur Abdominale;Vomissements,diarrhées sanglantes

15 baies:

Leucopénie;Bradycardie,Tachycardie;Vasodilatation;FibrillationVentriculaire,

Arrêt cardiaque,Dépression Neuro-musculaire,Paralysie,Décès.

 

 

CHIMIE

Lectine (ML1,ML 2 et 3),glycoprotéine liée au Galactose,flavonoides,Amines type Tyramine,Acide caféique,Saponides,Alcool terpeniques dérivés de l’Oléane,alcaloïdes,Tannins

Surtout lectine ;concentré en Décembre(Urech.2006)

Viscotoxine(Avec 46 acides aminés) cardiotoxique et neurotoxique,très concentré en  Juin (Urech.2006)

Dose léthale DL 50:32 mg/kg de plante séche pour une souris.

 

 

 

PHARMACOLOGIE

 

:

*APOPTOTIQUE et CYTOTOXIQUE:

Viscotoxine,Lectine,Triterpéne

 

*ANTI-OXYDANT,ANTI-INFLAMMATOIRE,HYPOTENSEUR

Acide Phénolique,Phénylpropanoïdes,Flavonoïdes.

 

<<<<<<<<<<Nzazuk/Orrkowski /Nat.prod Res.2016-30(4)373-85

 

*ANTI-OXYDANT,ANTI-NOCICEPTIF,ANTI-DEPRESSEUR

Action du Polyphenol de feuilles de Viscum Orientale(utilisé traditionnellement pour la douleur,troubles neurospyschiques,anti-tumoral)

Front.Pharm.Juin2016 /29-7-176/Khatun,Rahman; MM et M;Hossain,Jahan,Nesa

*SEDATIF,ANTI-EPILEPTIQUE,ANTI-PSYCHOTIQUE

Effets du Viscum Album sur Souris et Rats.il est suggéré une réduction de l’activité motrice facilitée par la transmission Gabaergique et blocage des canaux Sodium NA +,ou ouvrant les canaux Chlore Cl- ou stimulation des systemes Gabaergiques.Au niveau comportemental,activité de type anti-dopaminergique.

Jour.Ethnopharmacol.Juin2012,14-141(3)810-6/Gupta;Kamzi;Afzal;Rahman,Salem;Ashraf;Kusroo;Nazeer; AHmed S;Muleeb;Ahmed.Z;Anwaer

 

 

 

La Legislation Européenne

Il faudra attendre  la directive  2001/83/EC pour statuer sur la nature et qualités  des principales indications récurrentes du GUI:

 

 

<<<<<<<<<Cardio-vasculaire Hypertension artérielle en particulier

Principales Références

 

*Boericke 1901

*Leclerc H.1966

*Delfosse 1998

*Duke James1985

*Van Hellemont 1985

*Barnes 2007

*Bisset 1994

*Hänsel 1994

*Rote List 2010-2011

*Henriette Herbal 2011

 

 

 

<<<<<<<<<<Oncologique

Principales Références

 

*Barnes;Anderson,Philipson 2007

*Bussing 2000

*Hänsel,Keller,Rimpler,Schneider 1994

*Kienle;Kiene 2003

 

 

On se heurte

 

 

  •  HYPERTENSION:

 

 

  • <<<<Au faible recrutement et critères d’inclusion ,résultats  momentanés ,et variables ,préparations très différentiées

 

  • ONCOLOGIE:

 

  • <<<avec methode de production de produits n’étant pas du domaine public;
  • <<<<qualité et quantité de composants variables souvent non communiquées et surtout extrêment différenciées ou selon leur origine.
  • <<<<Défaut de standardisation avec peu d’ indice de prescription clinique .

Ces faits oncologiques ont été initiées par Rudolf Steiner en 1921 avec son Jus Fermenté de Gui (Iscador).essais thérapeutiques qui ont été rapporté par Morton effet inhibiteur tumoral (1975) et par Duke  qui se référe à Wealth of India de 1948 à 1976,parle de molécule complexe dosée à 0,006 à 0,0 5mg/kg;le gui est présenté comme anti-tumoral indépendamment de sa toxicité,cancéro-statique,inducteur d’anti-corps.(  1985)

Les faits de laboratoires  confirmeront des hypothèses thérapeutiques mais ne seront pas corrhoborés par les essais cliniques récents,s’adressant le  plus souvent à des phases avancées de pathologie oû il est difficile de situer le bénéfice réel en terme de temps de survie et d’efficacité,particulièrement dans les cancers pancréatiques,ou vessie avancés ;tumeur osseuse d’Ewing., mélanome.

Une mise au point  s’avère indispensable.en sachant que la plupart des pays d’Europe présentent des produits non superposables et certains n’adhérent pas à ces indications,notamment la FRANCE,Belgique,Hollande,Danemark,Irlande,Portugal,Malte,Finlande,Italie.

 

 

LES INDICATIONS CARDIO-VASCULAIRES

 

 

Si on référére   à des ouvrages tels que  Boericke( 1976 )ou Henriette Herbal ( 2011) on est en droit en 2016 de poser le bien fondé des indication vasculaires du GUI,d’autant qu’il est fait référence à une indication d’Ellingwood ( 1908) totalement dépassée.Il est question d’hypertrophie cardiaque avec insuffisance valvulaire,dyspnée de décubitus,oédeme,pouls faible ou petit;bref toutes ces indications requièrent un avis de cardiologie et on ne saurait traiter une insuffisance cardiaque par un tel traitement nettement insuffisant.Pourtant ,on retrouve l’indication du Gui comme hypotenseur  dans les pharmacopée diverses Martindale 1999/Techcoslovaque 1994,Allemande 1995,Anglaise 1996

Dans tous les cas ,Il apparait que l’effet vasculaire est dépendant du mode de préparation,et  de plus dans l’ensemble les critères d’inclusions et nombres de patients sont limités.

La posologie proposée est de à 1 gr de poudre,action évaluée,sur une période de 7 à 14 jours,oû il est dit ” que dans quelques cas la tension baisse sur quelques mois”,en faisant disparaitre vertiges;troubles visuels,céphalées en 3-5 jours (Hänsel .1994).Sur un étude de 120 patients d’hypertension modérée 1-3,la tension  passe de 187-180 à 165-150 avec 0,6 -2,8 gr de Gui par jour Avec disparitions des signes accompagnateurs déjà cités(Hänsel.1994/ Wichtl 1994/Henriette 2011).enfinde compte l’effet est modeste ,si on tiend compte des nouvelles obligations de sauvegarde et maintient à des chiffres bien inférieur permettant de protéger le patient d’incidents cérébraux ou coronariens.Les essais avec le Gui sont peu documentés sur les effets à long terme avec véritable randomisation et protection vasculaire.

Les indications hypotensives seront étudiées de nombreuse fois entre début 20 éme siècle et 1958.Il est surtout noté des indications dans l’hypertension et athérosclérose,rapporté dans les ouvrages de Leclerc (1966) et Henriette (2011),oû on insiste surtout l’action anti-spasmodique.;action attribuée à l’acéthylcholine,histamine,acide gamma-amino-butyrique,tyramine et flavones (Henriette 2011/Duke 1985:Barnes 2007) avec action de stimulation parasympathique avec vasodilatation vasculaire (Van Hellemont 1985);toutefois l’action anti-hypertensive est modeste avec un ratio de baisse de 20 % de la tension(Van Hellemont 1985).une action biphasique Hypotensive et hypertensive a été noté par Barnes(2007).Un essai chinois avec le Gui appelé HUJISHENG en  une solution alcoolique à 20% donné à 20 à 40 gouttes ; 2 à 3 fois par jour sur 100 patients a montré des effets peu significatifs (Zhang 1954 Modern Chin.Mater Med et Pekov 1979.)Dans le Chang et But de 2000 on souligne que l’effet hypotensif est surtout noté avec l’association du Gui,des fruits d’Aubépine,Ail,Feuille de  Clerodendron Trichotomum(Zou 1957)

L’effet myorelaxant vasculaire et intestinal de viscum album  a été prouvé in Vitro,par action inhibitrice des canaux calciques comme le verapamil.donc action Anti-Spasmodique et Anti-hypertenseur.BMC Compl.Alternt.Med 2016.juillet.27-16251/Khan;Ali;Quyyun;Hussain;Shah,Wahhit.Toutefois,il n’est pas apparu d’essai comparatif.

INTERACTIONS  MEDICAMENTEUSES

*Le Gui potentialise les Hypertenseurs,Anti-dépresseurs,Béta-Blocant cardiaque

 

 

 

LE GUI EN ONCOLOGIE

 

 

Souvent citée,la Directive 2001/83/EC stipule que ,l’action oncologique du Gui n’est pas validée fautes de critères de randomisation et de standardisation des produits et comparaisons thérapeutiques.

Il est confirmé que les Lectines et Viscotoxines sont cytotoxiques et immunomodulateur Kienle et Kiene (2003) et Tabiasco(2002);mais les critères d’évaluation ne sont pas communiqués.

De même,les études oncologiques de Lange-Lindberg (2006);Keinle et Kiene 2007;Horneber 2008;Ziegler et Grossarth-Maticek 2010;Melzer et Saller2009;Osterman 2009,Kienle t Kiene 2010;Bussing 2012;Hamre 2006;Stoss 1999;Goebell 2002;Kleeberg 2004;Piao2004;Semiglasov 2004 et2006,Steuer-Vogt 2001,sont publiées mais pour les autorités européennes considérent que ces études sont hors évaluation commune en cancérologie,standartisation des produits,mode de rondomisation,nombre de patients et choix des pathologies

Sans conflit d’intêrêt,des publications peuvent être citées mais doivent être analysées avec rigueur,dans le respect de données thérapeutiques réactualisees.Il ne peut être question d’accorder le blanc seing à une thérapeutique n’ayant pas encore reçue l’agrément ou AMM.

*Utilisation avec peu de réactions secondaires d’ application intratumorale de Viscum Album.Sur 132 cancers recevant des injections de 862 IT(préparations d’Abdona,Hilixor et Iscunine)de2007 à 2013  ;observation de fièvre et inflammation au point d’injection.les auteurs pensent à recommander cette méthode et de procéder à une études prospective

Integr Cancer Ther.Mars 2015-14(2)-140-8/Steele;Axtner;Kröz;Matthes;Shad

*Traitement du Cancer de VESSIE Récidivant;Haute dose de GUI Sur 8 cas  entre 2006 et 2012.28 rémissions,avec surveillance moyenne de 48,5 mois.Dans l’ensemble bonne tolérance mais prospective préventive de récidive non encore cernée.

Perm.J.2015;Fall.19(4)76-83/von Schoen-Angerer,Wilkens;Kienle;Liene;Vagedes

*Etude de Viscum Fraxini 2 sur HEPATOCARCINOME AVANCE

Sur 23 patients ,médiane de temps de survie 6,5 mois.pas d’action hématologique  ou toxique légére:17,4 % douleur;Fièvre 34,8 %,erytheme au point d’injecton  13,1%.Avant tout activité anti-tumorale et profil toxique bas mais pas d’études avec les traitements actualisés standardisés

Br J Cancer Janvier 2004-12-90(1)65-9/Mabed;El-Helw;Shamaa

*Soins Palliatifs sur 240 patients avec CANCER PANCREATIQUE STADE IV dépassé.

74 % avec traitement de Viscum album,et 64 % en assoçiation avec chimiothérapie.Temps de survie de 5,4 mois avec le Viscum Album seul.

BMC Cancer 2016 Aout/2-16-579/Axtner;Steele;Kröz;Spahn;Matthes,Schad

Cette étude difficile à analyser doit être précisée,sur une procédure éventuelle future.

*Etude versus Epotoside et Viscum Album dans les OSTEOSARCOMES

Sur 20 patients .Médiane de survie avec Epotoside 4mois,Temps médian pour Viscum album 39 mois.Donc prolongation de survie et toxicité faible et meilleure qualité de vie.Cette étude doit être analysée avec rigueur mais les auteurs demandent un élargissement d’études

Evid Based.Compl.Med 2014–2014-210198/Longhi;Reif;Mariani;Ferrari.

*Action Synergique des composants de Viscum Album sur  le SARCOME d’EWING

Action convergente de l’action du viscum album dans cette pathologie très grave

Action anticancéreuse des Acides Terpéniques, Lectines et Viscotoxines.pour le Sarcome l’extrait utilisé est sans Triterpene.ActionAnti-Apoptotique et anti-tumorale sur cellules souches et modéle sopuris.Processus considéré comme un  adjuvant utile dans le sarcome d’Ewing

PloS one Septembre 2016/2-11(9)e0159749/Twardzick;Kliensimon;Rolff;Jäger;Eggert;Seifert;Delinbinski

*Résulats final de EORTC /18871/DKG80-1 enphase 3 Avec rLFN-Alpha2b versus RlFN-Gamma Versus Iscador sur MELANOME à haut risque primaire opéré (Epaisseur >3 mm) ou présence de métastase ganglionnaire

Pas de bénéfice clinique pour les traitement adjuvant avec dose faible de rlFN-Alpha2B ou rlFN-gamma ou Iscador M chez les patients à mélanome à haut risque

Europ.J Cancer Fevrier 2004/(3)390-402/Kleeberg;Suciu;Bröcker,Ruiter,Chartier ;Lienard,Marsden;Schadendorf,Eggermont.

*A propos d’une thérapeutique intraveineuse De VISCUM Album,étude sur 4695 patients avec cancers de 2003 à 2013..2805 recoivent le Gui sous des préparations différentes,478 en voie intraveineuse.(Iscador,Helixor,Abdona viscum Fraxini)

Peu de réactions secondaires 4,6 % avec Viscum , versus chimiothérapie 1,6 %,.

Voie intra-veineuse mieux tolérée que vois sous-cutanée.Abdona et Helixor mieux toléré qu’Iscador

Evide.Based Compl.and Alternat Med/Vol 2014(2014)Article ID 236310/Megan;Steele;Axtner;Happe;Kröz;Matthes;Schad

Conclusions Temporaires  en 2016

*L’utilisation du GUI en cardiologie en regard du bénéfice -risques et des réactions secondaires,son utilisation dans l’Hypertension Artérielle justifie une nécessaire encadrement et ne répond plus aux critères modernes réactualisées.

*En matière d’Oncologie,il n’existe pas de traitement en franc tireur,il ne faut pas s’aventurer,c’est une obligation de s’adresser à de services compétents,si le Gui pêrmet d’améliorer la qualité de vie,il faut faire des randomisations,et il est encore prématuré de définir une stratégie sans essais encadrés et maladies parfaitement définies  de pathologies graves et complexes qui ont bénéficiées de nouvelles technologies;ne pas retarder  un traitement bénéfique et il faut s’adresser à des services en top niveau..

 

Le Lichen d’Islande

                             LE LICHEN D’ISLANDE

                            CETRARIA ISLANDICA

Un Anti-Asthenique , digestif ou Simple complément Alimentaire?

 

Le ton est donné dans le formulaire de Dujardin-Beaumetz d’Août 1887,qui livre les indications générales:

*Analeptique ,Pectoral;Mal de Mer

et surtout

*Le CHOCOLAT au LICHEN(Tapie) assoçiant

*SUCRE en Pain :3500 gr

*CACAO Caraque:3000 gr

*CANNELLE de Ceylan:50 gr

*Extrait de LICHEN sec,privé d’amertume:390 gr

*Gelée de LICHEN:500 gr

Donc sont posées très tôt les valeurs essentielles du LICHEN:alimentaires et thérapeutiques.

Les LICHENS sont de la famille des FUNGI,particulièrement resistant aux variations climatiques,avec 20.000 espèces

Leur applications des Lichens sont classiques:

1)Alimentaires:pain et gateaux dchez les populations du Nord.Attention la forme VULPINA est TOXIQUE

2)Industrielles:Teinturerie et Parfumerie

3)Médicales:

*Antibiotique

*Nutritif

*Antidiarrhéique

*Trombolytique(Lichen Umbelicaria ciculenta)

*Anti-Inflammatoire

*Insecticide

PROBLEMATIQUE DE L’ACIDE USNIQUE(valeur antibiotique)

Trouvé dans les espèces Ramila Cetraria,Alectoria,Usnee Barabata(utilisé en comestologie)

L’acide usnique est actif sur les bacilles gram poistif,surtout il est toxique par voie parentérale et cette acide appartient au benzofurane et benzothiophène dérivés du 5.Methobenzofurane trouvé dans les fucocoumarines oû se trouvent  Acide Usnique. et  l’AFLATOXINE(Cancérogénèse hépatique ).l’acide usnique est surtout efficace en externe.En 1989 une action anti-tumorale et anti-VIH a té isolé pour cet acide.

On retrouve des dérivés benzofuranes chez une Astéracée,Microglossa Pyrifolia utilisée au Sénégal comme décongestif pelvien,blénnorrhagie,diurétique,purgatif,donc d’action éloignée des classiques du Lichen d’islande

 

                                 LICHEN D’ISLANDE

                                 CETRARIA ISLANDICA

CHIMIE

*Principe Amer:acide cetrarique soluble dans l’eau froide.

*Acide Usnique

*Acide Protolichestrique

*LICHENINE:Non dégradée par l’estomac,elle gonfle dans l’eau chaude:utilisée comme gel.,ce gel est un composant mucilagineux glucidique transformé par l’eau est de tradition ancienne ‘analeptique,pectoral et antiémétique

La posologie classique est:

Lichen avec amertume,non lavée:5gr/jour /soient 3 tasses apr jour

Lichen apêrès lavage sans cétrarine:10 gr/litre pour un poids de 70 kg

                          LICHEN AVEC CETRARINE

*Excitant de motricité stomacale et intestinale:

d’oû indications pour:

*Perte d’Appétit chez le vieillard et l’Enfant: 5 gr/litre .Eventuellement associé avec

Gentiane 0,1/Eleutheorocoque 0,1/Hibiscus 0,1/Eglantier 0,1 pour une gélule 4 fois /j

*Constipation

*Stimule production globles rouges et leucocyte

:anémie post-infectieuse(stimulation des globules rouges et leucocytes)

*ANTI- NAUSEEUX de la femme enceinte

*OXYUROSE surtout,et ascaridiose:5 gr/litre en alternance avec huile essentielle d’Ail deux gélules dosée à 1cgr ou gentiane à 0,02 d’extrait sec,3/j,ou alterner avec Artemisia Absintium 10 gr et ecorce Kousso 3 gr pour un litre.

*Toux diverses

 

                                LICHEN SANS CETRARINE

1)Adoucissant:Ulcus gastrique et colites.

2)ANTI-DIARRHEIQUE

Cetraria sans cetrarine 10 gr/litre associé éventuellement avec

*Vergerette du Canada 0,15 et Vaccium Myrtillus 0,15 pour une gélule,4 /jour

3)NUTRITIF:

pour enfant et vieillard

4)ANTI-TUSSIF:

*Plante sans cetrarine :5gr/litre associé éventuellement avec:

Tussilago Farfara 0,05/Cupressus sempervirens 0,20/Thymus Vulgaris 0,2 pour une gélule 4 fois par jour.

Si infection penser aux huile sessenielles:Origan+Girofle+Sarieette à  1 cg de chaque,pour une gélule,3/j

 

INCURSION SUR LES LICHENS DU CONTINENT SUB-INDIEN

Dans les matières médicales de renom,apparait la difficulté de différencier les espèces de lichens,oû sont citer surtout citer ceux des montagnes et particulièrement:

PARMELIA

Dans le livre antique CARAKA,il est appelé SHAILEYA dont l’indication est limitée aux états dits toxiques et Anémie

La tradition populaire est plus explicite et recouvre les indications déjà connues:

*Dyspepsie,Diarrhée,Spermatorrhée,Aménorrhée,Blessure.

La référence en un terme générique CHHAIELAA,englobe Algue et Champignon.On considère toutefois que ce terme désignerait le PARMELIA dont la chimie est déclinée:

Linchenine,Protéines,Vitamine C,Riboflavine,Atranorine,Acides Salazine.

Les indications semblent plus conformes :Astringent,Résolutive,Activité Bactérienne sur bacilles Gram .plus(Hémophylus et Pneumocoque).

L’espèce USNEE est évoquée avec son acide Barbatique,hémolytique.Il existe manifestement non pas une confusion mais une difficulté de choix d’espèces que la tradition pourtant définit par ses choix thérapeutiques.et que les recherches doivent préciser.

APPORTS DU LICHEN

 

Le LICHEN fait partie de d’alimentation humaine et animale depuis des millénaires mais il faut souligner le rôle très particulier de l’acide Usnique proche des Fucocoumarines et qui justiferait une clarification.D’autant plus que certains auteurs ont relaté l’HEPATOXICITE de l’Acide USNIQUE ce que l’indice analogique biochimique devrait inspirer.S’il est incontestable que LICHEN fait partie de l’histoire humaine,il importe d’approfonfir ce problème et se référer à:

*Hsu-Huang-Chang-Fy.Jour.Gastr.Hepato.2005

*Lee-Durazo-Lassian-Han.Am;Jour.Of Gast.05/004

*Sanchez.Mayo Clinic Proc.2006

Le LICHEN demeure un indice de la pollution et de la régulation de résidus toxiques et son caractère positif digestif,stimulant érythrocytaires et leucocytaires demeurent et son apport comme complément alimentaire sont loin d’être négligeables.