THÈMES

c

Cacao,de la Gourmandise à  la protection cardio-vasculaire

                                    LE CACAO

                                   Le CHOCOLAT

 

Son impact économique  et  régulations agronomiques grandissants et  ses flavonoïdes Anti-oxydants en font un un protecteur vasculaire incontournable.

 et Succomber au Chocolat rend t’-il moins dépressif ?Informations du Pr Apelfelbaum ,ancien chef de service de nutrition à l’Hopital Bichat.(PARIS)

cine

Chocolat pour tous? Il fut importer par les conquérants espagnols,boissons de l’élite,puis dès 1615 année du mariage de Lois XIII,il fait partie intégrante des habitudes de la cour et tout particulièrement sous Lois XV qui préparait ses recetes de chocolat,la Du Barry,sa favorite ,le classa au rang des aphrodisiaques,Marie-Antionnette eut son propre chocolatier à la cour..

Les guerres apportèrent leur lot en demande ration de combat avec chocolat ou barre de chocolat:Iron Ration de 1914-1922 et Ration D (1940-1945)avec sa barre Logan Bar,barre chocolatée encore présente.il ne faut pas donc s’étonner de l’importance du marché du CACAO qui est évalué à 4,06 millions de tonnes (Cote d’Ivoire N°1/,Ghana N°2/,Indonésie N°)3-/Nigéria N° 4/Brésil N° 5/Cameroun N° 6).Il existe une tendance pour les grands producteurs de différencier les procédures de productions agricoles,remplaçant le CACAO par l’HEVEA,de plus les agriculteurs de CACO sont souvent de petits producteurs avec des exploitations de 10 ha,posant le problème de leur survie.

Le chocolat,le plus riche en flavonoïdes,anti-oxydant est issu du fruit,fève du cacaoyer,cabosse avec pulpe mucilagineuse de:

                                    CACAO THEOBROMA

De l’ordre des Malvales,Sterurculiacée,20 espèces dont les variétés les plus utilisées sont Forasteros,Criollo,Nacional

Suite à une toréfaction,la coque est séparée de l’amande et en pâte de Cacao par broyage..la fermentation des graines change la couleur des fèves.

*Le composé Théobromine passe de l’amande à la coque

*La graine non fermentée ne contient pas de théobromine

*Coque et germes servent à la préparation de la Théobromine

*La Coque est toxique chez l’enfant de moins de 8 ans

L‘ACTION DU CACAO EST LIEE :

*AU BEURRE DE CACAO riche en acide palmitique,acide stéarique(antiaggregat plaquettaire et n’intervenant pas sur le cholestérol total ou HDL) et vitamine E,polyphénols(flavonoÏdes:cathéchine,épicatécchine,anti-oxydants)

*METHYLXANTHINES:CAFEINE,THEOPHYLLINE,THEOBROMINE.On connait l’action de la  théophilline dans l’asthme,

la THEOBROMINE est:Antitussive,vasodilatarice,diurétique,stimulant et bronchodilatateur.

*Composition de l’AMANDE:90% du poids de la graine:

Eau,P,Ca,Cu,K,Amidon,Lipides,Stéariques et palmitique(irritant)Vitamine A,polyhénols,caféine en trace,Vitamine D,théobromine

*Graine fraiche;polyphénol soluble dans l’eau,le cathechol par déssication détruit les anthocyannes.

*Coque:moins de concentration en lipides,théobromine (1,5%) .la coque est protectrice vis à vis de la Caféine

*A forte dose le CACAO provoque céphalées,excitation,troubles intestinaux voire confusion mentale.

cir

 

IMPACTS POSITIFS DU CHOCOLAT

L’économie biologique cellulaire nécécessite des oligoélément indispensables (voir la régulation des oligoéléments)que le chocolat apporte dans l’ensemble.

*magnésium:os,muscle,dents ,systèmes immunitaires

*fer:oxygéne et globules rouges

*Manganèse:action sur les radicaux libres

*cuivre:hémoglobine,collagène,immunité

*sélénium:thyroïdes,coeur,anti-oxydants

*Potassium:éléments essentiels de l’équilibre cellulaire,métabolisme neulogique

*Vtamine B:'(B2/B3)energie cellulaire,devellopement cellulaire.

CONCLUSIONS:CACAO ET CHOCOLAT ,DES EFETS BENEFIQUES CARDIO-VASCULAIRES

1)Maladies cardio-vasculaires:rôle des flavonoïdes,sur atherosclérose,aggrégation plaquettaire,abaisse LDL.Cholestérol,.amélioration de la fonction endothéliale,anti-thrombotique(cathéchine et épicathéchine).

Hypertension artérielle  abaissée avec 100gr de chocolat noir en 14 j.

2)Hyperlidemie et Diabete

*S’oppose au LDL.cholestérol(mauvais cholestérol),le chocolat noir augemte le HDL cholestérol(bon cholestérol)

*Sensibilité des celules pancréatiques secrétantes d’insuline au chocolat noir

3)etude de GERG NOLL sur 22 personnes ayant eu une transplantation cardiaque,recevant quarante gr de chocolat avec 70 % de cacao:dilatation des vaisseaux coronariens et anti-agréggation plaquettaire.(Circulation.11/11/2007)

4)Lien entre consommation de cacao et pression artérielle plus basse:470 hollandais de 65 à 84 ans,ratio de mortalité cardio-vasculaires. divisée par deux.Buijsse.arch.Int.27 Med.Fev.2006

5)La DEPRIME ET LE CHOCOLAT

cir

L’anadadamine en concentration faible agirait sur les mêmes recepteurs que celui du CANNABIS avec effets euphorisants et tranquilisants.Enfin encore une bonne nouvelle.

Votre fils fume du Haschih,donnez lui du chocolat !!!!mais avec modération(action de la théobromine dont la toxicité est connue à hautes doses en expérimental)

Bibiographie sur le chocolat

Sies.polyphenols. et inflammation.Am.Clin.Nutr.01/2005

Herman.Antiaggrégation.Heart.01/2006/Rein.am;J;C;Nut.2000

Grassi.Hypertension et insulinoresistance.Hypertension.08/2005/Tauber.Jama.07/2007

Mursu.Hdl cholestérol.Free Radical.Bio.2004/Barsa.J.nUt.06/2007

Kean: Antioxydation et maladie vasculaire.American .J;of NTR;01/2006/Rozan.Biology and Med.2007/Joundain.Eur.J.Cancer.08/2006

Le CHOCOLAT UN PROTECTEUR VASCULAIRE ET ALTERNATIVE A ETUDIER POUR LE SEVRAGE DU CANNABIS,On peut en droit de s’interroger sur une friandise et son message d’espoir de prévention.

 

Café

Le café

« les acros du cafe »

L’alcaloïde aux vertus merveilleuses

 

 

Une légende rapporte que le prophète d’Allah observa un troupeau de chèvre dans le djebel sabor et constata que ces chèvres étaient sans sommeil et apparemment enivrés.

 

Il dépêcha alors l’ange Gabriel pour comprendre ce phénomène, l’ange remarqua que les chèvres se nourrissaient de fruits rouges poussant sur un arbuste.

A son tour l’ange Gabriel goûta la pulpe de ces baies et fut fort déçu car elles n’avaient aucun goût. Mais ce qu’il ignorait que c’est que les chèvres avalaient les noyaux.

 

Gabriel jeta les fruits du caféier et bientôt une odeur charmante se rependue. L’ange récupéra les graines grillées et les fit dissoudre dans de l’eau bouillante et bu le liquide brûlant à petite gorgée.

 

L’effet bénéfique se fit rapidement sentir, libérant le corps des effets de la pesanteur ainsi grâce au café les croyants pouvaient prier jour et nuit sans défaillance.

 

C’est dans la région de Kafa, en Éthiopie que le café arabica est décrit pour la première fois par un philosophe arabe.

Le cahya est donc la boisson qui « ravie » et donne de l’envolée à la pensée.

 

Ces propriétés stimulantes vers 1510 conduisent le gouverneur de la Mecque à interdire la consommation à l’intérieur de la ville estiment que le café incite le peuple à la rébellion.

 

En occident, le café est rapporté par les marins Hollandais qui le tiennent de l’île de Sellant. Mais c’est après le siège de Vienne en 1683 par les turcs que le café se fit connaître en Europe.

Vers la fin du 16éme siècle le café ou cahya était considéré par les médecins comme un traitement efficace contre les migraines.

 

On le proposa dans le traitement de constipation « de la froideur », de l’estomac et de l’engorgement du foie et de la rate.

 

Jean de Thévenot, au 17éme siècle dans son livre « Voyage haut le vent », relate l’usage comme psychotonique du café le soir qui l’appelle Cavhé.

 

En 1685 Du Four confirme que le café soulage efficacement les migraines. Un anglais Willis confirme les mêmes attributions du café, ainsi comme sédatif nerveux.

L’alcaloïde du café est extrait par Pelletier, Caventou Runge, qui considère le café comme un traitement de référence des migraines et de certaines affections cardiaques.

 

Vakéze en 1907 parle du café comme une arme à deux tranchant qui agit comme un excitant puis comme déprimant du système nerveux.

En 1987 une étude Américaine précise que consommer 5 tasses de café par jour multiplie par 2 ou 3 le risque de maladies coronariennes.

En 1988 le centre de nutrition de Nancy relativise ces risques et insiste sur les seuils de tolérance individuelle au café.

Le café est produit dans le monde à environ 6 millions de tonnes et consommé surtout en Europe occidentale et au Etats Unis et son principale concurrent et le thé qui maintient sa position en Asie, Russie et Angleterre.

 

 

Pharmacologie et pharmacocinétique de la caféine

 

La demi vie de la caféine varie avec l’age.

 

Chez l’enfant, elle est longue de 14 heures à 25 heures.

Chez l’adulte, elle varie de 2 heure ½ à 4 heure ½.

Et cette variation varie en fonction de facteur génétique, physiologique.

 

Chez la femme, il est plus court pendant la phase folliculinique, plus long pendant la phase lutéal et 15 heures durant la grossesse. D’où l’importance de réduire la consommation de café pendant la grossesse.

 

Chez l’adulte, l’exercice physique intense diminue de 50% la demi vie de la caféine. Cette demi vie est également réduite chez les fumeurs mais elle est augmentée chez les consommateurs d’alcool.

 

 

Interaction pharmacologique de la caféine

 

La demi-vie de la caféine est accrue avec les contraceptifs oraux et certains antibiotiques. L’absorption d’IMAO avec du café peut provoquer une hypertension artérielle et des migraines.

Il existe une interaction du café avec les neuroleptiques, les anxiolytiques, les antidépresseur et il diminue les effets des traitements inducteur du sommeil. En particulier, il inhibe l’action des benzodiazépines.

 

 

Effet de la caféine sur la santé

 

En raison de son action sur les récepteurs de la adénosine et sur la mobilisation du calcium intracellulaires la caféine modifie les fonctions de nombreux organes; Système nerveux central

 

La caféine augmenté la vigilance, retarde l’apparition de sensation de fatigue, elle accroît l’endurance mais pas les performances physiques. Elle facilite les activités nécessitant une coordination complexe.

En consommation trop élevée, il peut induire des tremblements des bras. La mémorisation n’est pas changée mais la caféine améliore la capacité de réponse aux questions.

 

La caféine consommer en fin d’après midi ou le soir retarde la période d’endormissement.

On a même décrit au contraire une possibilité de somnolence liée à une consommation excessive du café.

Il faut savoir que la caféine potentialise l’effet analgésique de l’aspirine. La caféine a une action vasoconstrictrice de la circulation cérébrale ou prévient ou améliore la migraine.

La consommation élevée de la caféine accroît l’anxiété et potentialise les effets du stress.

Dépendance et toxicité

 

La caféine n’entraîne pas d’état de dépendance. La suppression de la consommation de café ne peut que provoquer que momentanément que des troubles momentanés type céphalée.

La dose toxique de café se situe a un seuil élevé c’est-à-dire à la consommation de 75 tasses de café par jour.

En consommant des doses importantes du café l’incidence est plutôt cardiovasculaire;

Elle peut induire au delà de 5 tasses de café une tachycardie ou une perception plus importante des battements du cœur.

Elle peut provoquer une vasodilatation de la circulation générale mais chez l’insuffisant coronarien, il n’a pas d’action sur la fréquence cardiaque et sur la fréquence des extrasystoles. Mais s’il existe une extrasystole ventriculaire la consommation de café est déconseillée.

 

 

Action biologique de la caféine

 

La caféine stimule l’action de la noradrénaline au niveau du cerveau. La caféine agit sur la mobilisation et le métabolisme des acides gras libre, le taux des acides gras libre et augmenté chez les hommes recevant de la caféine.

 

Sous l’action de la caféine le taux de cholestérol, de triglycéride, de glycémie ne change pas de façon significative.

La caféine augment la mobilisation des lipides.

En application locale, la caféine a une action lypolitique que l’on utilise dans le traitement local de la cellulite, la caféine est souvent associée alors avec le lierre.

Calotropis,un toxique à  exclure,à  garder en laboratoire

tabeau monetb00003813015456_1805689276309141_7618914738871054469_n               CALOTROPIS PROCERA   ou POMME de SODOMME

Connu ,sous le nom ayurvédique,ARKA ,son usage trop souvent cité pour son latex protéolytique  ( comme la papaïne) , son extrait d’écorce anticancéreux rhinopharyngés et fleurs  à action antibiotique,le Calotropis est hautement toxique.

1475-2875-10-s1-s11-1

 

 

Ici,encore ,il ne faut  pas suivre les données traditionnelles  oû les nosologies sont peu ou  mal  exprimées ,et dans un environnement biologique antique.Toxicité Absolue toujours à exprimer,le latex contenu dans les feuilles et tiges  pouvant par contact provoquer une cécité. alors que de façon paradoxale certaines traditions parlent d’action dans les conjonctivites,ce qu’il ne faut jamais faire.D’autre part cette Apocynacée donne lieu à des confusions thérapeutiques du fait de l’application de la théorie des signatures(ex:latex=sperme= aphrodisiaque) et de l’exposition de cette plante dans zones semi-arides ou arides par définition éloignées des cultures dominantes,telles le sud Maroc,gorges d’Arak avant Tamnarasset voire sa singulière  présence dans les dunes cotières  de sable étendues à Coro,au Vénézuéla.

Cette singularité est présente dans les TRADITIONS SAHARIENNES dont ,il est évoqué depuis les années 1950 une perte du savoir médicinal,alors que la plante était relatée dans les livres antiques sous le nom de ‘Usar ou ‘oâr

f3c00e_8bb5c392de774d309d2077599275ef0e-1

Traditions sahariennes

On retrouve pêle-mêle:

poudre séchée vermifuge,latex purgatif,en externe pour verrues,durrillon,feuilles fumées pour l’asthme (Montreuil)

EN Afrique de l’Ouest

*Poudre de fleurs:asthme,grippe,indigestion

*Ecorce:anti-diarrhéique et aphrodisiaque

*latex au Nigeria,Ghana:affections oculaires

*poison de chasse

*Au Sénégal:purgatif et Lêpre

La TOXICITE de la Pomme de Sodome ou CALOTROPIS est pourtant référencée:

Irritant muqueux,toujours dangereux pour l’oeil(latex séché),abortif,voire si ingéré vomissement,diarrhées ,tachycardie,convulsions et décès.la toxicité est plus grande que celle de la Strychnine,surnommé le “mercure végétal”.Le latex est dans les feuilles et tiges.

CHIMIE

Connue comme anticancéreux traditionnel(Hartwel),suivi d’essai un vitro dans le cancer du colon avec CALOTROPINE,cytotoxique.

De plus, la CALOTROPINE est Digitaline-kike(15 Hétérosides cardiotoniques et 2 alcaloïdes Stéroïdiens) lui conférant sa toxicité.Par alieurs la Calotropine a une action semblable à l’Ipéca.

Présence de Calotropaïne a une action semblable à la Papaïne,Ficine,Broménaline,produit considéré comme non toxique mais qui ne doit en aucun cas faire le lit aux débordements thérapeutiques

Le CALOTROPIS PROCEA OU POMME de SODOMME doit toujours être considéré comme hautement toxique hors champ de l’automédication ou d’indication farfelue type antalgique dangereuse(morphine + atropine,+calotropis ) son indication cancéreuse nasopharyngé et colique sont du domaine de la recherche et s’il existe une application,elle sera d’obédiance  exclusivement médicale

Camomilles:Camomille Allemande et Romaine

                                LES CAMOMILLES

Famille des COMPOSEES ou ASTERACEES

  • MATRICARIA CHAMOMILLA ou CAMOMILLE ALLEMANDE
  • ANTHEMIS NOBILIS: CAMOMILLE ROMAINE       

Poussant dans les mêmes endroits champs et terrain en friche,d’utilsation uiniverselle ,elles peuvent être confondues  sauf de capitules différents et ne se  limiter qu’à une utilisation digestive et toutes les deux ont des possibilités allergisantes,avec limitaions d’usages pour l’enfant de moins de 10 ans

 

1) CAMOMMILE ALLEMANDE

   MATRICARIA CHAMOMILLA  ou RETICUTITA

L’ESCOP reconnait son utilisation pour troubles gastro-intestinaux avec spames,flatulences,distension épigastrique.

Posologie:Somitées fleuries  3gr/100gr,3 tasses par jour ou extrait sec de 50 à 300mg X3/j

                                   Chimie

Les deux espèces ont des similitudes  mais les composants de la Camomille Romaine sont moins efficaces

Matricaria Chamomilla est pharmacologiquement Anti-Phlogistique;Spasmolytique;Carminative,Bactériostatique et Fungicide

Huile essentielle de 0,3 à 1%:antibiotique Gram positif et fungicide (candida)

Matricine dont dérive le chamazulène anti-oxydatif,l’azulène l’accèlère la guérison des plaies

Bisabolol Alpha,Anti-inflammatoire;Action anti-ulcérigène.Association Nébulisat Matricaire à 0,30 avec Réglisse nébulisat à 0,30,une gélule 2 à 3 fois par Jour

Apigénine à action sur l’acide arachidonique,intervient sur l’inhibition du métabolisme des macrophages et action Sédative,se fixe sur les recepteurs benzopiazépines,inhibe le flutrazepam,pas d’effet sur recepteur muscarinique

*Cholérétique léger

*Emménagogue et anti-spasmodiques utérins;dues aux flavonoïdes et Bisabolol

*Efficacité et sans effet pervers sur les insomnies chroniques primaires.BMC/09/2012/Zick,Wright;Sen;Arnedt

                              INDICATIONS DE LA CAMOMMILLE ALLEMANDE

1)En local  (2 à 3 Cuillères) sur une compresse pour:

Abcédation;Eczema,Conjonctivite (associiation de Camomille et Fenouil ),Teinture pour gingivite;accélération des guérisons cutanées dues à l’azulène.

2)Spasmes Utérins

3)Colon irritable :2 à 3 cuillère X 3 tasses

4)Ulcère,Gastrite:2 cuillère ou extrait fluide 20 à 30 gouttes.

                             Essais Cliniques de La Camomille Allemande

1)Anxiété/2008,Insomnie (2011),Agitation,mais échantillon faifble

2)Effet anti-Inflammatoire  cutanée équivalent aux corticoïdes

3)Action sur Mucite radiothérapique (Fleur avec 50mg de bisabolol et 150-300 mg d’apigénine)

4)Eczema atopique,action supérieure aux corticoïdes

5) Plaies: Action antalgique sur plaies d’Episiotomie,Hémorroïdes(démangeaison et Saignement)

6)Teinture des cheveux

Bibliographie Camomille allemande

*Insomnie Chronique Pirimaire:BMC;Sept 2012/Zick,Wright;Sen;Arnedt

* Propriétées Antibiotiques et Chlohexine/Baradari;Khezi;Arabi 2012

*Anxiété et Dépréssion/Amsterdam;Shults;Soeller;Mao;Rockwell;Newberg 09-10/2012

*Comparaison Chamommille et hydrocortisone/Charousaei;Dabirian;Mojab/05.2011

*Gingivite/Geoge;Hedje;Rajesh;Kumar/10-12/2009

*Anxiété,en double aveugle/Amsterdam;Soeller;Rockwell;Mao;Schultz /08.2002

 

 

2)LA CAMOMILLE ROMAINE

   ANTHEMIS NOBILIS            

Les capitules  2  à 3 têtes pour 100cc sont utilisées,fait partie des plantes hors monopole pharmaceutique;

TRADITIONS

Grippe,Céphalées,Stomachique,Anti-spamodique,fébfrifuge;conjonctivite

Chimie

Flavonoïdes,Acide Caféique,Coumarnique,Cathécole,Principe amer (Nobiline)

Huile essentielle de 0,3 à 0,8 %:Ester d’acide Angélique et Isobutirique,Chamazulène

                      UTILISATIONS REPERTORIEES DE LA CAMOMILLE ROMAINE

Tonique amer et anti-spamodique,gastralgies,coliques intestinales,migraine,névralgie faciale,grippe,conjonctivite,plaires et brûlures,agent de saveur alimentaire et boisson,utilisation cosmétiques:savon,parfum;teinture de cheveu,voire préventions des douleurs menstruelles et troubles des règles

CONTRE-INDICATIONS

Grosssesse et Allaitement,petite enfance

Allergie croisée avec  autres composées,marguerite,chrysanthenum

Age,Etat de Santé,dose doivent être respectés même pour une plante libérée

UTILISATIONS VERIFIEES

Les allégations thérapeutiques ne sont pas décrites par la Commision E (1993);

les évidences cliniques apparaissent :pour flatulence,relaxtion musculaire et sédation.Mais à dose élevée provoque des vomissements

MANQUES d’EVIDENCES CLINIQUES selon la NIH

Problèmes digestifs,troubles de règles,sinusite,eczemablessures,problème biliaire,toutefois maintient le caractère atoxique de l’huile esentielle appliquée sur la peau ou inhalée

Bibliographie sommaire sur la  Camomille Romaine

Douleurs chroniques:Buckle 1999

Anaphyllaxie et camomilie:Subiza,Hinojosa 1989

Drugs and Cosmetics/Leung;Foster 2007

Contre-Indications des plantes :Brinke 1998

NCCAM

NLM

GDS et NIH

Camu Camu,Anti-Oxydant,Stimulant

                                                 CAMU CAMU

                                       MYRCIARA DUBIA (HBK)

Cette mytracée amazonienne donnent des baies utilisées au PEROU comme condiments alimentaires et dessert de  glace et sa richesse en Vitamine C lui ouvre une voie toute tracée en industrie alimentaire.

Sa richesse en Vitamine C en mgr / 100 gr est comparée par USDA (1998)

*Ananas 20 mgr

*Fraise 40 mgr

*Orange 53 mg

*Acerola  1300 mgr

*Camu Camu 1500 mgr

Sa chimie conforte son utilisation comme STIMULANT et ANTI-OXYDANT:

*Vitamine C 850-1500 mgr/100gr

*Flavonoïdes,Flavonol,Cyanidine -3-Glucosides,Delphine-3-Glucosides,Quercetol,Anthacyanodines,Rutine,Tannin

Cette composition et richesse en vitamine C,vitamine non synthétisée par l’homme,débouchent sur des controverses thérapeutiques liées à la présence de la vitamine C,co-facteur enzymatique  intervenant dans l’élaboration de la structure du collagène,os,ligament,peau,système immunitaire,globules rouges et la vitamine C oxydée passe la barrière hémato-encéphalique.Ces effets biologiques entrainent fatalement des orientations thérapeutiques inhabituelles et la tentation de suivre ce même cheminement avec la Camu Camu et ,peu de publications ont été faites sauf en agriculture et droit de propriétés ,et il y aura donc des indications testées et d’autres controversées,comme le fut la polémique  traitement cancer et vitamine C par Linus Pauling.

Posologie:en poudre une cuillère à café de 1gr ou en gelule

Le cas de la Vitamine C

Non synthétisée aborbée au duodénum et jéjunum.Elle est éliminée par voie intestinale et urinaire.Pour l’ingestion de 30 à 180 mgr, 80 % sont absorbées.le Coefficient d’absorption intestinale est de 50 % pour 1,5gr de vitamine C,et devient 16 % pour 12 gr.A partir de 2 gr ,troubles osmotiques avec diarrhées.La dose maximale sans trouble secondaire est estimée à 1800 mgr/2000 mgr

*  jusquà 14 mg/l plasmatique  de vitamine C est réabsorbable,le reste est éliminé.La réabsorption est normale à la dose de 80 mg/j ,le reste est éliminé par les urines.l’apport recommandé de 100mgr/jour  correspondant à une concentration plasmatique de 10 mgr/l

Dose de Sécurité en VITAMINE C

1000 mgr:CEE,France,Grande-Bretagne

1900 mgr:USA

on considère les besoins en apport  journalier en vitamine C

*jusqu’à 6 mois:40 mgr

*7-12 mois:60 mg

*de 1-3 ans:15 mgr

*4- 8  ans:25 mgr

*8-13 ans:45 mgr

*18 ans et >:90 mgr

*Fumeur:125 mgr

CAMU CAMU et SECURITE

 

Même si le Cuma Cuma apporte 30 à 40 fois plus de vitamine C que l’orange,le métabolisme de la  vitamine C sera  normalement  rétabli  et surplus élimine,de plus  la vitamine  C est fragilisée en solution,à l’air,au soleil ou  à la cuisson.

Que la baie de Camu Camu apporte 40 fois  plus en concentration que l’orange oblige dans tous les cas de prendre poudre ou gélule dont la valeur en vitamie C à maximum autorisé.C’est un principe d’obligation et de sécurité.,et permettant d’écarter des  d’indications ne reflètant que l’usage controversè de la viamine C et de toute façon les taux supérieurs ne seront pas absorbés

Il se pose plusieurs questions car la tentation est grande de généraliser les actions testés et controversées de la Vitamine C  et de l’étendre au Camu Camu

1)Existe-t-il un risque de baisse  une  baisse de vitamine C du Cama Camu avec les contraceptifs,aspirine,anti-inflammatoire ? Baisse théorique trouvée avec la vitamine C.En cas de tabagisme le besoin en vitamine C est accru.

 

2)FAITS CONTOVERSES  ou en Cours d’EVALUATION

*Anti-Dépresseur,Démence ,Alzheimer

PIVI:Nutr.J;Vol 10;2001/

Jour.of Biol.Chem:Chang;Cappa,Ciccotosto;Svensson 2011 (viT.C et plaques amyloïdes)

Viamine C et Beta carotène Journ of Alzheimer;14/9/2001)

Arcchive of Neur./Zandy 19/01/2004

*Cataracte et dégérescence maculaire

*Cancer(sur les bases de Pauling)

*Maladies immunosuppréssives

*Maladies Cardio-Vasculaires

*Goutte

 

3)FAITS TESTES Sur la VITAMINE C

*Epuisement,Stres oxydatif

*Synthèse du Cholestérol

*Fertlité

Sont -ils tous applicables au Camu Camu ?

4)CAMU CAMU ET VOIES DE RECHERCHES

a)Diabète;de Souza/Schmidt/Concalves (2010)

b)Anti-inflammatoin in  Jour Card.2008/Uchda.Nodi;Komoda;

c)Interactions avec la chimiothérapie possible

 

CE QU’iL FAUT SAVOIR

Camu Camu est Stimulant et Anti-Oxydant,on lui décrit une action anti-virale mais est-ce sur le modèle anti-grippal de prévention de  la vitamine C ( 250 Mg  à 1gr par jour j)astringent et anti-inflammatoire.Enfin de compte Camu Camu est un standard d’apport de vitamine C  et Flavone s’intégrant dans la problématique préventive 5 fruits et légumes par jour.Ce n’est pas un médicament mais un produit de prévention qui a été encadré par la  Directive Européenne de juin 2002 ,le décret du 20 mars 2006,Arrête du 9 mai 2006.Camu Cammu est un réservoir de vitamine C

Cancer du Colon,Facteurs de Risque et de Préventions

4335tabeau monet                                           CANCER DU COLON

                       Facteurs de Risque et de Prévention en 2014

Le cancer du colon est la deuxième cause de décès en France (iNSERM 04. 2009),cette affection touche  33.000 nouveaux cas par an,avec 17000 décès par an 2011 (HAS  2013).C’est 15 % de la mortalité globale.Toutefois grâce aux campagnes d’information et de dépistage (Hemocult ,rectoscopie et Colonoscopie)le taux de survie  à 5 ans en FRANCE est bien placé,puisque qu’en 2008 .Lancet Oncology donnait la FRANCE en  seconde position derrière les USA.L’HAS a noté une diminution sensible des cas depuis 20 ans ,avec un taux de survie à 5 ans de 56% et si métastases, 25%  avec survie à 5 ans de 11 %.

Les conditions de dépistages peuvent permettre, un taux de guérison de 9 cas sur 10 sous conditions que les facteurs de risques soient bien circonscrits et surveillés.Il faut recommandé les clés de surveillance diffusées par la HAS de Juin 2013.

Il est important de savoir que le cancer du Colon est fortement lié au mode de vie

Facteurs Personnels

1)Prédisposition génétique:moins de 5 %,dont facteur de mutation génétique APN

*Syndrôme de Lynch

*Polypose Adénomatose Familliale:pour le WCRF,le risque adénomateux est 47% plus élevé que dans la population bien portante.environ 1 % des adénomes de largeur de 20 mm ou à haut grade dysplasique peuvent évoluer vers un cancer d’ôu l’intêret de l’endoscopie de dépistage

2)Antécédants Personnels

a)Antécédants personnels de cancer ou adénome

 

b)Antécédent familial de 1 er degré de cancer ou adénome

 

c)Deux ou Plus d’antécédants familiaux de cancer de 1 er degré

 

C)Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn(risque de 70%)

D)Il a été noté un association entre cancer rectal et lithiase de la vessie.

E)Il est évoqué un risque de cancer si Papillomatose virale Anale.

Co-Facteurs de Risque

1)Consommation d’Alcool et Tabac augmentent le risque multiplié par 8,1

2)Consommation trop importante de viande Rouge augmentation du risque de 21 % ( Viande Rouge)29 %(Charcuterie).risque estimé à 17-30% par la WCRF

3)Activité Physique abaisse le risque de 18 %-29%

4)Indice de Masse Corporelle IMC doit être de 25-27 Kg/M2;

si > 5 kg/m2 le risque augmente de 15%.la WCRF estime le risque de l’obésité à 33%

5)La masse de graisse abdominale est un risque estimée par la WCRF à 46%

6)Dans le cadre des surpoids,avec syndrôme métabolique , risque  de cancer à 33-41% et si diabète risque  de cancer à 22-30%

 Alimentations Bénéfiques

Laitage,Calcium,ail actions protectrices possibles.

Fibres alimentaires

Fruit et légumes frais

par contre,selon la WCRF:

.l’alimentation grasse ,Fromage ,aliments sucrés  augmentent les risques,risque de 21% pour les gros buveurs d’alcool et de 20-21% pour les fumeurs et touchant plutôt le rectum.le risque s’accroit de 7 à 11 % pour 10 cigarettes par jour

*Selon la WCRF,la relation entre   cancer du colon et apport  de  Poisson,Folate,Selénium est trop limité par les études effectuées(WCRF/AICF,Continuous update project Colorectal cancer report 2010/Summary food nutrition.Physical Activity and the prevention of colorectal cancer 2011,°

*les gros cosommateurs d’oeufs  ont un risque estimé à  29%

Les crières prédictifs  de baisse de prévalence  du cancer du Colon par l’alimentation ont été évoqué dans Alimentation et Cancer et Flavonoïdes et Cancer,nous rappelons que les critères d’épidémiologie requièrent une rondomisation et échantillonage de la population représentative et surtout homogénes,ce qui est  toujours difficile à établir entre populations à hauts revenus,bas revenus ou précarisées et de reconnaitre la molécule intervenant sur le ralentissement ou de la mutagènèse induite par un cofacteur cancérigéne type Acétallhédyde dérivés de l’alcool et Hydrocarbrures aromatiques du tabac tous deux génotoxiques.

Parler des facteurs de risques du Colon,c’est aussi évoquer les études de Collins et Erlich parues en janvier 2014,qui définissent non seulement l’intestin comme le Premier Cerveau mais aussi sa colonisation par des bactéries extérieures définissant un pool ADN,le ,MICROBIOBIOTE à 3 Enterotypes différenciées permettant transformation énérgétique alimentaire,vitaminiques,élimination des toxines et définissant une signature immunitaire personnalisé.Ces recherches seront le point d’orgue  et précision du rôle de l’alimentation dans la génèse des maladies( type Diabète,Cardio-vasvulaire,Hépatiques)

 Alimentents et diminution des facteur de risque de cancer colo-Rectal.(WCRF)

 

1)Alimentation avec fibres: baisse de 12% de  cancer si alimentation de fibres au minumum 23 gr/j.Si alimentation de 10gr/j de fibres ,diminution de 9 % d’adénomes

Aune,Chan,Lau fibres, grains de céréale et cancer BMJ 2011

Wiren,Haggstrom,Ulmer.Cancer Causes Control 31 oct.2013

2)Céréales Complétes; baisse de 20 % si consommation 90gr/j

Aune and Co BMJ 2011

3)Tous légumes: diminution si consommation à 100gr/j

Aune Chan,Lau BMJ 2011

Tse,Eslik crucifrères et cancer colique Nutr.Cancer 2014

4)Cruciifères :baisse de 9-22%

Wu,Yang Vogtman Cruciféres et cancer colique.Ann;Oncolog;Avril 30 .2013

5)Fruits,decroissante de 11%

Aune,Lau,Chan Frui et cancer.Gastroenterology 2011

6)Lait si 200-250 g/j,décroissance de 9 à15 %

Aune,Lau,Chan Dairy and Cancer Ann Oncolog.2012

Cho,Smith-Wamer,Spelgeman  Daiiry and cancer JNat Cancer Inst 2004

7)Calcium total:décroissance de 8 % si 300mg/j

Keum,Aune/int.J;Cancer 2014

8)Suppéments en Calcium;decroissance de 9 % si 300mg/j

Caroll;Cooper,Papaloannou and co Calcium en supplément et cancer colique/Clin;Thera.2010

Wiengarten,Zalmanovici  Adénome et prévention calcique.Cochrane Database 2008

Les deux formes de calcium donnent des résultats contradictoires

9)Suppléments de Zinc;décroissances de 20%

Li,Xu,Shi;Clin.Nutr;Oct2013

10) Vitamine D(25 OH d) décroissance de 15-26 % si apport de 10-20 nanogr/ml

Anathakrishban,Cheng.Clin Gastroent.Hepatol.23 Oct 2013

11)Bétacarotène alimentaire (pas isolément) décroissance de 31%

Leenders,Leufkens,Siersema Europen Prposprective Vita A,C et E et Caroténoïdes et resk cancer colorectal;Int.J .Cancer 2014

12)Rétinol sanguin:décroissance de  37%

Leenders and co Int.J;Cancer 2014

13)Viamine C :décroissance de 40% des cancers distaux

Leenders and Co Int J;Cancer 2014

14)Vitamine D:décroissance de 35% pour les cancers distaux

Leeders and Co Int J Concer 2014

Metanaliysis serum Vitamine D and Cancer Colorectal Risk.. 8 etudes depuis 2008(Medline,Embase,Isi Web).Le risque de cancer décroit avec 25 OH D à 20 nanogr/ml.Aliments Pharm.Ther.1 juillet 2009.Yin;Grandi,Raum,Haug,Arndt,Brenner.

15)Activité physique,décroissance de cancer de 14 à 30%, pour les adénomes coliques décroissance de 16%

WCRF et AICrRFood and Physical activity. preventionof cancer colrectal 2011

16)Hormones de substitution:réductionde 16 %

Marjoribaks,Farquhar,Robert,Lethaby.cochrane Database 2012

17 )Contraceptions orales:décroissance de 14à 19%

Gierlish,Coeytaux Contraceptif et risque de cancer clorectal.Cancers Epidemiology Biomarkers prev.2013

18)Aspirine:décroissance de 32 à 49% si utilisation sur 5 ans.,pour les adénomes diminutionde 17%

Cole,Logan,Halabi;Aspirine et Prevention adenome.J;Nat Cancer Inst.2009

Algra,Rothwel.Aspirine à long terme et incidence cancer Lancet Oncolog;2012 13(5)518-27

Aliments  douteux ou insuffisants en prévention du Cancer colique: WCRF/AICR

1)Le poisson, certaines études discordantes

Geelen,Schoulen,Kamphuis Poisson,acide gras  et cancer colorectal Am.Jour  Epidemio 2007/Sugawara,Kuriyama,Kahizaki Poisson et cancer colique.Int Cancer 2009

2)Oméga 3 et 6

3)Ail,il est même noté un accroissement des risques

4)Folates,mais quelques évidences en usage à long terme

5)Sélénium,quelques décroissances notées dans le sexe maculin

6)Café

7)Thé

8)Suppléments en Vitamine D

9)Rétinol

10)Vitamine A

11)Thiamine

12 )Riboflavine

13)Magnésium

14 Potassium

15) supplément en Bétacarotène

16)Suplément en Vitamine B6 (accroitrait le risque de cancer rectal)

17)Suppléments en Viamine B 12(quelques contradiction avec le cancer rectal)

18)Thé Vert;Quelques discordances avec l’épigallatte.

19)Vitamine B6 Decroissance dans quelques cas associés avec Hypertension artérielle ,accroit les cancers rectaux

20)Volaille

21)Viande Blanche

Pour ces 21 Composants et aliments  La WCRF et AICR n’a pas formulé de jugement , les évidences étant limites concernant l’hypothétique protection et prévention des risques de cancer du colon avec la prise de:

poisson,folate,sélénium,céréale,pomme de terre,volaille,coquillages,produit dérivés du lait,graisse,acide gras,cholestérol,sucrose,café,thé,caféine,glucides,amidon,vitamine A,Rétinol,vitamine C,E,Selénium,multivitamines,Calcium de source autres que laitage,méthionine,béta-carotène,alpha-carotène,lycopène..D’autre part les études ont montré sur des études contrôlées quelques évidences de diminution des risques de cancer avec les Statines,les inhibiteurs des recepteurs angiotensines et inhibiteurs des ACE.Mais il n’a pas  été montré d’évidence entre taux bas de cholestérol et diminution des risques.

Liu,Tang,Wang. Statine et risque de cancer colique Cancer Causes control.2014

Melvin,Holmberg,Rohman Loda Serum lipides profiles and cancer risk.J;Cancer Epidemiolog.2013

Bien que le facteur alimentaire soit prudemment encadré ,il existe incontestablement des effets sur les facteurs de risques rendant convergeant les études de la WCRF,recommandation de la la HAS et études du Pr Béliveau.Mais la disparité des chiffres  épidémiologiques doivent inciter à la prudence.et ne pas ouvirir la route à des  régimes  ou des attitudes contreproductives.il apparait le role néfaste  constant de l’Alcool,Tabac,Obésité et Manque d’Exercice mais ces quatre éléments sont unanimes et quasi  généralité sur l’impact néfaste de  toute l’économie biologique humaine,ce n’est donc pas une révélaton mais une une confirmation.Dans l’ensemble,les études sont hétérogénes (sur ou sous-alimentation,précarisation,vieiilissement et isolement) et s’inscrivent dans la durée de la génèse d’un cancer avec peu de marqueurs de prévention et détection,il faut donc que les facteurs  néfastes habituels connus soient encadrés et éliminés,par dépistage et campagnes d’informations.Un grand travail de recherche demeure sur le rôle mutagène des toxiques environnementaux et de la réparation des dommages de l’ADN  ont été montré avec certains facteurs alimentaires (action anti-oxydative).Le Microbiote intestinal n’a pas encore livré toutes ses clés mais seront dans un avenir proche une des solutions préventives de la maladie,c’est dire que la saga de l’alimentation n’est pas close.

.

 

 

Cancer et Rapport Millivudes

1086_dscn403513887085_10210434305322895_3132732988156782148_ntabeau monetla mort

Une mise au point indispensable sur les allégations de pratiques anticancéreuses par les plantes médicinales

medcin de venis

Connaissance des initiés,du leg du sorcier ou du shamnane,les stages des contrées habitées par la sagesse antique:Vérifiez, Enquétez, RENSEIGNEZ-VOUS auprès des organismes compétents.Suites logiques de la mission interministérielle remise le 18 juin 2011,Milivudes.

cancer

Une tradition ancienne justifiant une nécessaire revisitation des indications des plantes médicinales . Comment pouvoir interpréter pour un profane la diffusion de”Proc. NAlt Acad Sci USA ” (Nam et Coll) du 26 avril 2005,sur la validité d’un composant dérivé d’un traitement traditionnel chinois,l’INDIRUBINE,agissant sur la leucémie myéloïde chronique en inhibant la prolifération cellulaire en activant le facteur de transcription Sat.3?Quelle est ce composé multiple ,mises en garde,précautions et résultats traditionnels et modernes et quelles suites peut-on leur donner,même si l’article engage à quelques espérances.

Dès 1982,début de l’explosion des MEP(médecines à expression particulière:Aromathérapie, Phytothérapiel, Acupuncture, Homéopathie, Ostéopathie, Naturopathie pour ne citer que les plus exprimées)la profusion de congrès,diplomes,publications ,diffusions fracassantes sur la prise en charge des cancers a posé très rapidement le problème de la fiabilité des allégations et de leur bien fondé.Bien que s’appuyant sur une connaissance traditionnelle reposant sur une forme d’expérience millénaire personnallisé il est apparu un conditionnement à une logique de régulation biologique de concepts antiques voire tintée de philosophie étrange.Il est apparu et ceci n’était pas une nouveauté qu’il existait dans certains cas un acharchement thérapeutique mal vécu et certains abords de fin de vie devaient être rénovés,ce que certaines structures hospitalières firent.Toutefois la douleur et la souffrance des proches ont laissé un boulevard en partie désertée et réaménagé par des pratiques que l’on peut contestées.

masque africain

Cette approche était d’autant façilité par des essais prometteurs de l’If,Taxa Baccata dans le cancer du Sein publié dès 1993(Quotidien du médecin.26 octobre 1993) et son extension de l’IF du Pacifique,par ses taxanes dans les métastases du cancer du sein et le cancer de l’ovaire(Revue du Praticien du 4 .X.1996/Concours médical du 24.09.2003 avec son indication positive dans le cancer du poumon,sein et ovaire.Concours de circonstances ou non,l’effet protecteur des phytoestrogènes loin d’être démontré est testé dans la leucémie lymphoblastique chez la souris avec le génistène du Soja.Le 6.V.1998,le Quotidien du médecin publie les effets prometteurs antioxydants du Thé et en particulier dans le cancer de la peau.Le 9.09.2000,Zigang Dong découvre que le KIWI contiendrait des groupements sulfhydrile antimutagène.Le 5.11.2003(Quotidien du médecin)montre que la noix diminue le risque de cancer de 26 %.Enfin,le 17.09.1998,des USA(Quotidien du médecin),une information diffuse que l’activité oestrogénique in vitro d’un multicomposant serait bénéfique dans les cancers hormonaux prostatiques dépendants(restant à prouver) associant:Chrysanthenum,Isatis,Réglisse,Ganoderma Lucidum,Ginseng,Rabdosia,le Palmiste,Scutellaire.

Le batteleur

.Toutes ces informations sont catapultées avec un voeux pieux d’art de prévention alimentaire,Etude SUVIMAX(1993 à 2003) du Dr Herberg,avec des résultats encourageants de baisse d’un tiers de mortalité globale(5 fuits et légumes.Concours médical.25.06.2003).En fait les études E 3 N,de Kürzinger,Salem,Rican pondèrent l’enthousiasme des résultats,s’il existe indiscutablement un impact vasculaire,l’effet anticancéreux est problématique,voire inquiètant puisque se pose l’ impact de l’art de vivre et alimentaire oû apparaissent tabagisme et alcoolisme , les taux de mortalité par cancers recoupent les zones fort consommatrice d’alcool,avec un taux inhabituel de mortalité par cirrhose,imposant une revisitation de régulation et contexte sociaux.L’impact de la phytothérapie dans ce champ thérapeutique est extrêment long,laborieux et couteux et particulièrement difficile depuis la propagation de notion d’anti-oxydants dont il faut toujours pouvoir confirmer l’action.

Il apparait donc anachronique que des thérapeutiques soient publiées sans une méthologie et doses cohérentes et population ciblée.Bien qu’acquis aux médécines traditionnelles chinoises,il est apparu , pour des services hospitaliers connaissant ces thérapeutiques,que l’époque était trop précoce pour proposer une méthodologie ayant fait ses preuves mais qui dans tous les cas nécéssite une équipe multidisciplinaire,du travail,du temps et des recherches onéreuses.

La proximité de nature,cueillir If,Thym,Romarin ou Digitale ne confère pas une quelconque compétence phytothérapique,consultez les professionnels de santé.

cancer

Dès 1985,DOCPHYTOPLUS,avec le Pr GU GUO KAI chef de service du GAUANGXI HIGHER INSITUTE de NANNING(Chine du Sud), aux vues des résultats obtenus en médecine traditionnelle chinoise,a collaboré sur une indication particulière des cancers pulmonaires dépassés et les résultats quoique encourageants mais sur un trop faible nombre ne put être prolongé faute de moyens et équipe multidiscplinaire acquise à cette approche,alors que les études chinoises invitaient à se pencher sur ce problème délicat.

Cette approche a été en partie voilée ,et on peut le comprendre,par des expérimentations dont on peut poser la légitimitée:traitement du Cancer du sein par le Gui oû se posent toujours le problème de méthodologies et des dosages et de leur toxicité et l’extention du Gui au Lymphome.De même,l’utilisation du LAPACHO(Brésil)dans le même lymphome n’a pas de justification.

Cette effet contre-productif vient en fait de rééditions d’ouvrages anciens non rénovés,utilisations de terminologies obsolètes:drainage,détoxicant même si ces termes sont évocateurs ils évoquent un processus physiologique,alors parlons de stimulations enzymatiques ou de l’incidence du Cytochrome P.450.

Il faut rappeler que l’usage d’essais thérapeutiques doit être conforme à certaines obligations:Des résultats doivent être concordants sur un panel minumum de 10 patients,de l’identification botanique incontestée de l’espèce considérée,d’études pharmacologiques des composants actifs et de leur activité et effets par les tests animaliers de laboratoire.La pathologie doit être clairement décrite et soumise à des caractères homogènes et non sensible à une critique majeure:le génie évolutif de la maladie évoluant vers une guérison spontanée ou d’évolution lente ou rémission toujours possible.La comparaison avec le traitement princeps doit être possible,si la pathologie et l’éthique le permet.La référence comparative au placebo est actuellemnent en voie de révision.Les procédures d’expérimentations et mise en place thérapeutique vont être drastiquement revues.

Il faut donc établir les allégations anticancéreuses des plantes sur la base d’etudes de Hartwel,Blumenthal,ESCOOP,Cochran en précisant que les indications seront le témoignage de la tradition mais ne reflète pas toujours l’action escomptée,des indications sont ou fantaisistes ou folkloriques ou reposent uniquement sur la théorie des signatures chère à PARACELSE(16ème siècle).Pour que l’information puisse se révèler exacte il faudra la confirmer et lire les thèses et travaux de pharmacologies que le Drug Design ont fait exploser,et ce n’est qu’à ce prix qu’une indication se révélera recevable.

musicien

Enfin,pour l’Agence de Sécurité Ailmentaire publie un rapport le 26 mai 2011  ei affirme que l’expression “aliments cancers est trompeuse” et que les aliments anticancers n’existent pas(Le Monde.27 mai 2011) et que de plus selon Le Pr Irène Margaritis “aucun aliment;quelque soit sa composition nutritionnelle,ne peut à lui sel s’opposer au developpement d’un cancer ou d’une autre maladie”.Le Pr Khayat rejoint cette position mais dit”Je ne veux entrer en rien dans une polémique” et “j’estime comme l’ANAES qu’aucun aliment ne peut être considéré comme un médicament”.On parle de facteurs multifactoriels génétiques et comportementaux(tabagisme,pratique d’une activité physique,environnement,alimentation).”Un tiers des cancers pourrait être évités grâce à une meilleure alimentation” et conclusions par un message de prévention:”réduire l’alcool,alimentation équilibrée et diversifiée,activité physique”

Les plantes anti-cancéreuses citées dans les pharmacopées traditionnelles ne sont pas nombreuses malgré l’importance des espèces traitées

1)Médecine Ayrvédique de l’école de ARYA VAIDA SALA du sud de l’Inde,décrivant 500 espèces sur la base des travaux hindi,urdu,tamoul et sanscrit,on comptablise une dizaine d’espèces anticancéreuses

 

-ARECA CATECHU:Appelée SUPARY ou PUGAH

-BUHINIA VARIEGATA:appelée CANKANAK

-CATHANTHUS ROSEUS:appelée SADABAHAR

-CASSIA ABBUS:appelée CAKSU

-PORTULACA :appelée SAHABEYI

-RHIAVACANTUS NASUTA:appelée RALASAMULLI

-OPHIOZZHIA MUNGOS:appelée SAKATI ou SARPARI

-TYLOPHORA INDICA:appelée LAKASIRI

-VERNONIA CINEREA:appelée SAHABUYI

-VITREX TRIFOLIATA :appelée SINDUVARAH

 

 

2)La Pharmacopée chinoise du service de santé SHICHAUN(1992)réactualisant 250 espèces, comptabilise 36 espèces anti-cancéreuses

Ainsi,il faut donc être précis et une directive doit être suivie

1)La liste des plantes de thérapeutique limitée léguée par la tradition

2)La présence de composants anticarcinogènes justifie -t-elle leurs usages traditionnels?Le Paradoxe des plantes dites anti-cancérogènes ayant in-situ de produits expérimentalement carcinogènes,Néoplastiques ou Mutagènes(Safrol,Asarone,Anthraquinone ou Coumarine)permet-il leurs usages journaliers?

3)L’ exemple de l’expérience de thérapeutiques de la pharmacopée chinoise en cancérologie posant le problème de complémentarités thérapeutiques non négligeables

 

 

PLANTES A USAGE TRADITIONNEL

 

Les allégations présentées de plantes comme anticancéreuses doivent être dans tous les cas être considérées comme la représentation d’un usage traditionnel et qui ne doivent jamais éloigner le patient de son traitement et du chemin médical,certaines plantes sont toxiques et cette énumération doit être comprise comme un mise en garde salutaire et il sera évoqué des plantes dites de cure prolongée qui dans leur ensemble ne sont que des plantes actives sur un organe ciblé,parler de cure de terrain hépatique ou colique est un abus de langage.

AGAVE AMERICANA(Agave)

Cancer ulcéreux non spécifié

ACORUS CALAMUS(Acore)

Tumeurs Abdominale(non spécifiée) et Hépatique

ARUM ITALICUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARUM MACULATUM(Arum)

Toxique.Cancer ORL

ARISTLOCHIA CLEMATITIS(Aristoloche)

Toxique.Cancer ORL,SEIN,état dit chronique de cancer(?)

ADANSONIA DIGITATA(Baobab)

Tumeurs .non précisé

ANCHUA OFFICINALIS(Buglosse)

Non précisé,surtout proposé dans les tumeurs superficielles(?) cutanées

ANANAS SATIVUS(Ananas)

Non précisé

shamane

ACHILLEA MILLEFOLIUM(Achillée)

Cancers:Foie,Utérus,Seins

ANTHEMIS NOBILIS(Camomille)

Cancers:Foie,Uterus,Seins

ARCTIUM LAPPA(Bardane)

Cancers:Estomac,Seins,Utérus,Foie

ARNICA MONTANA(Arnica)

Cancers:Estomac,Intestin

ARTEMISIA ABSINTHIUM(Absinthe)

Cancers:Foie,Utérus.Toxicité de la Thuyone

ABRUS PRECATORIUS(Haricot Pater Noster)

Toxique.Epithélioma cutané

ALLIUM CEPA(Oignon)

Cancers:Utérus,Seins,Rectum

schamane

ALLIUM SATIVUM(Ail)

Cancers:Poumons,Cutané,Leucémie(!?)

ALOE VERA(Aloes)

Cancers:ORL,Estomac,Leucémie(!?).dite de cure

ALTHEA OFFICINALIS(Guimauve)

Dite de cure

APIUM GRAVEOLENS(Ache)

Dite de cure

APIUM DULCE(Céleri)

Cancer:Sein.dite de cure

BERBERIS VULGARIS(Epine Vinette)

Cancers:Estomac,Foie

BETULA ALBA(Bouleau)

En application,non précisé

BETULA ALNUS ou ALNUS GLUTINOSA(Aulne)

Cancers de toute nature.Surtout:Sein,Digestif(Oesophage et Rectum)

 

BETA VULGARIS(Betterave)

Nombreux essais de laboratoire type sarcome.Cancers:Utérus,Oesphage,Rectum,Intestins,Poumon,Prostate

BRASSICA NIGRA(Moutarde)

Cancers:Foie,Peau,ORL.A ne pas confondre avec la Moutarde Noire ou NIGELLA SATIVA dont les études de laboratoires ont montrés des composants anti-mutagènes,en attente d’application.

BRASSICA OLEACEARA(Choux)

Cancers:Foie,Estomac,Utérus

COMMIPHORA MYRRHA(Myrrhe)

Résine en cataplasmes pour cancers:Utérus,Seins,Foie

CAPPARIS SPINOSA(Caprier)

Cancers:Vessie,Rein,Utérus,avec ganglions céphaliques(Hémopathies?)

CARICA PAPAYA(Papaye)

Cancers:Estomac,Uterus,Tumeur lymphatique

CALENDULA OFFICINALIS(Souci)

Cancers:Estomac,Sein,Utérus,Peau,Intestin

CICHORIUM INTIBUS(Chicorée)

Cancers:Bouche,Sein,Utérus

CITRUS AURENTIUM(Bigaradier)

Cancer:Estomac.Contient de l’Ephédrine

shamane

CROCUS SATIVUS(Safran)

Cancers:Foie,Utérus,ORL,Seins

CINNAMOMUM CAMPHORA(Cannelle de Chine)

Toxicité neurologique.Cancer ORL

CINNAMOMUM ZELANICUM(Cannelle de Ceylan)

Cancers:Estomac,Utérus,Seins

CHELIDONIUM MAJUS(Chélidoine)

Toxicité.Cancers:Peau,Estomac,Ovaires,Utérus,Rein,Intestin

CINCHONIA OFFICINALIS(Quinquina)

Cancers:langue,Métastases du Sein,dite de cure

CITRUS AURENTIFOLIA ou ACIDA(Citron vert)

Dite de cure

CAPSICUM ANNUM(Poivre de Cayenne)

Dit de cure

CUMINUM CYMINUM(Cumin)

Cancer:Foie et dit de Cure

CURCUMA LONGA(Curcuma)

Tumeurs abdominales

CETRARIA ISLANDICA(Lichen d’Islande)

Dit de cure et cancer ulcéreux

DAUCUS CARROTA(Carotte)

Cancers:Du Col de l’Utérus,Utérus,Leucémie(!?).Dite de cure

EQUISETUM ARVENSE(Prêle)

Cancers:Estomac,Intestins,Foie,Seins

shamane

ERYTHRAEA CENTAURIUM(Petite Centaurée)

Cancers:Estomac,ORL,Foie,Seins

EUCALYPTUS GLOBULUS(Eucalyptus)

Cancers:ORL,Estomac.Dite de cure

FABA VULGARIS(Fève)

Tumeurs génitales

FICUS CARICA(Figuier)

Cancer de l’Utérus.Dite de cure

FUMARIA OFFICINALIS(Fumeterre)

Cancer profond non précisé.Dite de cure

GERANIUM ROBERTIANUM(Géranium)

Cancers:Seins,Utérus.Dit de cure

GLYCYRRHIZA GLABRA(Réglisse)

Cancers:Estomac,sphère cervicale,Seins.Dite de Cure.Attention troubles en usage prolongé:troubles potassiques et hypertensifs

GOSSYPIUM HERBACEUM(Coton)

Cancer de l’Utérus.Risque de troubles ioniques et amaigrissement

HEDERA HELIX(Lierre)

Cancer ORL

HORDEUM VULGARE(Orge)

Cancers:ORL,Poumons,Foie,Seins,Utérus

HYPERICUM PERFORATUM(Millepertuis)

Cancers:Seins,Estomac,Utérus

HAMMAMELIS VIRGININIA(Hammamélis)

Dite de cure

HUMULUS LUPULUS(Houblon)

Dit de Cure.Cancers:Estomac,Foie

shamane

HYDRASTIS CANADENSIS(Hydrastis)

Tableau A.Dit de Cure.Cancers:Ovaires,Estomac,Pancréas

ILEX AQUIFOLIUM(Houx)

Cancers Thyroîde,Intestin,Estomac

INULA HELENIUM(Aunée)

Cances Foie,Sien,Utérus,Thyroïde,Leucémie(!?)

JUGLENS REGIA(Noyer)

Cancers Cutanés,Estomac,Utérus

LAWSONIA INERMIS(Hénné)

Cancer Utérus

MARICARIA CHAMOMILLA(Camomille)

Cancers Foie et Bouche

MARRUBIUM VULGARE(Marrube)

Cancer du Foie

MALVA SYLVESTRIS(Guimauve)

Cancers Utérus et Sein

shamane

MUSA SAPIENTUM(Banane)

Cancers Estomac et ORL

NERIUM OLEANDER(Laurier)

Cancer de la peau

NASTURNIUM OFFICINALIS(Cresson)

Dit de cure

ORIGANUM MAJORANA(Origan)

Cancers seins et utérus

OLEA EUROPEA

Huile pour cancer Sein et Estomac++

PIPER NIGRUM(Poivre)

Dit de cure.cancer Estomac

shamane

PLANTAGO MAJOR(Plantain)

Dit de cure pour cancers ORL,Seins,Neuroblastome(?!)

QUERCUS ROBUS(Chêne)

Cancers cutanés,Estomac,utérus

RAPHANUS SATIVUS(Radis)

Dit de cure pour estomac et foie

RUBIA TINCTORIUM(Garance)

Etats dits cancéreux,cancers du foie,Estomac,Sein.Présente des composants

carcinogènes

SYMPHYTUM OFFICINALIS(Consoude)

Tumeurs dites lymphatiques,cancer du Sein,Estomac

SACCHARIA OFFICINARUM(Canne à sucre)

Cancers ORL,Estomac,Seins

SAMBUCUS NIGRA(Sureau)

Cancers:Sein,Rein,Utérus

SALVIA OFFICINALIS(Sauge)

Dit de cure du cancer gastrique

TARAXACUM DENS LEONIS(Pissenlit)

Cancers Foie et Seins

TRIGONNELLA FOENICUM(Feunugrec)

Cancers épithélial,Intestinal,Sein

URTICA DIOCA(Ortie)

Dit de cure pour Sarcome,Sein,Estomac

VACCINUM MYRTILLUS(Myrtille)

Cancer peau et sein

VISCUM ALBUM(Gui)

Cancers:Sein,utérus,Col de l’utérus,Vessie

VITIS VINIFERA(Vigne)

dite de cure

 

 

LE PARADOXE DES PLANTES ANTI-CANCEREUSES

1)Produits isolés et expérimentalement AntiTumoraux:

Alantolactone,Berberine,Centauréidine,Fabacine,Allicine,Aloe-Emodine,Lupeol,Lauwsone,Betuline,Curcumol,Daucostérol,Glucoside Sitostérol,Isothyocyanate,une encyclopédie serait nécessaire pour isoler les produits antitumoraux,qui en fait ne n’expriment pas car combinés et ne permettant pas ainsi de valider l’action anticancéreuse alléguée à la plante.

2)Par contre des éléments carcinogènes présents doivent inciter à une grande prudence

-a)Plantes à SAFROL:
-L’ACORE représente le type même avec son Asarone et Safrol(Morton/1977),mais aussi:

-Cananga,Cinnamomum,Illicium,Magnolia,Ocinum Basilicum,Piper,Sassafras,Chenopodium(Toxicité neurologique)

-b)Plantes à INDOLE:Citrus;Robinier,Jasmin

-c)Plantes cancérogènes:

Plantes à Anthraquinone

telles Senné,Rhubarbe), Ricin(toxique), Croton(Toxique) Argemonia, Cassia, Solanum; Senecio, Vitis, Colchique,Asarum,Rubia Tinctorium.

-d)Plantes Neoplastiques:

Carotte, Lippia, Musa(Banane) Oryza(riz) Trifolium(trèfle) Eucalyptus, Cynoglosse, Héloitrope, Symphytum

-e)PlantesTeratogènes:

à base de Salicine,Vincristine,Camélia,Lierre,Paulinia

-f)Plantes à Acide Tannique

:Acore,Acacia,Aulne,Arctium,Berberis,Betula,Camélia,Coriandre, Cuminum,Girofle,Eucalyptus,Myrica,Rumex,Sauge

Enfin de compte,les produits isolés à action anticancéreuses n’ont de valeur qu’expérimentales,seuls les produits efficaces concernant le Drug Desgin seront retenus.Il faudra par mesure de prudence écarter les plantes à potentiel cancérogène,Néoplastique et Mutagène,les plantes dites à actions anticancérigènes sont d’actions extrêmement modestes voire usurpées;si elles le sont les études pharmacologiques en apporteront la nécessaire preuve et formulation.Donc PRUDENCE ,dans tous les cas.La Gale du Chêne a toujours une carcinogénèse discutée,l’effet de l’Amygdaline de l’amande de l’abricot(Prunus Persica) est toujours controversé.Il n’est pas sûr que la mousse d’irlande(Chondrus Crispus) soit anodine au niveau intstinal.

L’ACORE illustre la totale contradiction entre l’allégation d’une plante dite anticancéreuse et de composants cancérigènes qui la composent et l’exemple type du principe de précaution dans ce domaine comme l’est à moindre degré l’Aulne voire Thé,la phytothéarapie appliquée au cancer nécessite un total encadrement médical et des connaissances médicinales en constante réactualisation.

shamane

LES PLANTES ANTICANCEREUSES CHINOISES

Nous relatons deux attitudes :

1)Utilisation seules de plantes médicinales selon les concepts de médecine traditionnelle chinoise.Sur la base de la publication de Jia Kun(1985) avec l’aimable collaboration du Pr GU,Pr du Higher Education Institute de GUANGXI à NANNING

2)les publications combinant résultats de l’association des plantes médicinales et traitements modernes(chirurgie,radiothérapie,chimiothérapie) par Chang Minyi(1986) et Shi Lanling et Shi Peiqhan(1992)

Il faut insister sur les résultats sur des pathologies évoluées,cancers dépassés,métastasés,résultats particulièrement étonnants et déconcertants,les laboratoires ne s’y sont pas trompés en collaborant avec l’état chinois et nous a conforté sur des choix thérapeutiques qui peuvent donner une impulsion dans des choix tragiques de fins de vie ou d’échecs thérapeutiques que nous avons vû contrés.Il faut espérer que ces choix viendront compléter des thérapeutiques pour des pathologies parfois désespérantes.

chine

 

METHOLOGIES SELON JIA KUN

Elles représentent l’archétype de la médecine traditionnelle sans intervention de thérapeutique actualisée.Au Pr GU et de son assistant Xu Chun Wen faisant des conférences à l’UNESCO à PARIS,nous avons soumis ces attitudes et présenté des dossiers extrêmement désespérant et avons signifié notre étonnement devant les résultats édités(Carcinoma.1985.Commercial Press) surtout avec des cancers oesophagiens(en notant que le cancer du bas oesphage est traité isolémment alors qu’il est de même nature pronostique que le cancer gastrique),Gastrique,Pulmonaires,Utérin,Sein et Colon.

chine

QUELQUE SOIT l’affection désignée,toujours une formule de base:

PING XIA DAN:associant

-Fruit d’Aurentium.30g

-Racine Curcuma.18g

-Sels de nitrate.18g

-Lacca Sinica Exsiccata.6g

-Alumine.18g

-graines de Strychnos.12g

-Excréments de Trogopterorum.15g

-Agrimonia,plante.18g

.Dosage de 1,5 à 6 g 3 fois par jour sur des cures assez longues.

AUTRES FORMULES additionnées selon l’état clinique

-SHAN QI ZHE HUA WAN

Si difficultés d’avaler ou dysphagies légères

-Sophora Subprotratae.15g

-Inulae(Aunée),(fleur.15g

-Canarii,fruits.15g

-Astragale,racine.90g

-Fruit du Marronnier(aseculi).15g

-Nidus vesape.15g

-Hématite.15g

chine

SHEN QI ZHE HUA TANG

Adressée comme tonique,énergétique,combat les infections et la douleur

-Racine Salvia Miltiorrhizae.30g

-Rhizome Pinnelliae.15g

-Plante de Cistanchis.30g

-Fleur de Carthame.9g

-Racine Astragale type seu Hedysari.30g

-Racine Codonopsis Pilosulae.15g

-Artillus Longan.15g

-Fleur Chévrefeuille(Lonicera).18g

-Rizhome Anemarrhenae.9g

-Racine Asperge.15g

-Fleur Aunée.9g

-Hematite.18g

-En surface poudre de persimmon(KAKI).9g

chine

NAO FAN SAN

active l’appétit,réduit la masse tumorale,tonique circulatoire et utile dans les dysphagies sévères.Associe

-Sel d’ammoniaque.30g

-Sels d’Arsenic.30G(Testé actuellement dans les leucémies)

-Poudre de Persimmon(Kaki).60g

-Riz germé grillé.30g

-Alumine.30g

-Fuit d’AMOMI.18g

QI FAN WAN

Utilisé pour réduire la masse tumorale,stimulant circulatoire,anti-inflammatoire,tonique et antalgique,associe:

-Racine de Ginseng.30g

-Scolopendre.10g

-Fleur Carthame.30g

-endothelium de cornée.30g(Endothelium Corneum)

-Graine de Strychnos.150G

-Eupolyphaga Seu Steleophaga.30g

-Alumine.30g

-Lacca Sinica Exsiccata.30g

-Hématite.60g

-Hirudo.150g

-Sel d’ammoniaque.15g

-Poude de Persimmon(Kaki).60g

chine

SHEN ZHE SAN JIA TANG

Tonique et énergétique,action anti-toxique et réducteur de la tumeur,associe:

-Fleur d’Aunée;9g

-Hématite.21g

-Racine Codonopsis Pilosulae;9g

-Rhizome de Pinelliae .15g

-Plastrum Tetusdinis.15 g

-Carapace de Trionycis.15g

-Coquille d’huitre. Concha OSTREAE.15g

-Concha Arcae.12g

-Nidus Vespae.9g

-Racine d’Astragale.30g

-Racine de Sophora Subprostratea.9g

-Racine de Pivoine.Peonia Rubra.15g

-Caulis Millittiae Relicilutae.30g

chine

 

HAI HUA XIA ZHE TANG JIANG

Fébrifuge,stimulant circulatoire,diurétique,antihémmorragique et antalgique,associe:

-Hematite.30g

-Racine Notoginseng.18g

-Epine de Prunella.60g

-Graine de Coicis.60g

-plante d’Oldenlandiae.24g

-Sargassum.30g

-Rhizome de Bletlllae.30g

-Fleur d’Aunnée.18g

-Tahle de Laminaire seu Eckloniae.30g

-Rhizome de Zedoariae.18g

-Concha Arcae.24g

-Racine de Pivoine.18g

-Plante de Scutellariae Barbatae.60g

Carapace de Trionycis.30g

chine

TAO ZAO WAN

donné comme stimulant circulatoire,antalgique,énergétique général reconstituant associant:

-Feuilles de cuivres(15 pièces)

-Fleur de Carthame.10g

-Graines de Juglandis.250g

-Fruit de Ziziphus Jujuba(Jujubier).500g

-Sucre brun.500g

Il faut insister que ces formules sont administrées selon le protocole traditionnel et qu’une auto-médication est la mal-venue dans un tel contexte et oû apparaisent des plantes toxiques et des actions franchement anti-cancéreuses.

L’expérience avec le Pr Gu et associés nous ont permis de constater des actions pour le moins étonnantes dans les cancers pulmonaires métastasés et dépassés.Cette in cursion dans la médecine traditionnelle chinoise permettent d’espérer l’élargissement de protocoles thérapeutiques complémentaires oû il a pû être constaté des meilleurs conforts de vie,des rémissions dépassant toutes espérances , sur des périodes inhabituelles pour des pathologies dramatiques,voire même des améliorations radiologiques contre toutes attentes.Mais une synergie des savoirs demeurent à être mis en place,déjà amorcée par SHI LANLIG ET SHI PEIQUAN,associant médecine traditionelle chinoise et traitements modernes.

chine

EXPERIMENTATIONS de SHI LANLING et SHI PEIQUAN

D’après la publication Shandong Science and Technology Press/1992

Les essais partiellement exposés ne doivent en aucun cas libérer des contraintes que telles pathologies sous-entendent.Ces essais s’étalent sur des périodes variant de 5 à 10 ans,ils associent toujours Médecine Traditionnelle Chinoise,Chirurgie,Chimiothérapie , Radiothérapie,les résultats sont souvent étonnants puisqu’il existe des périodes de stabilisation de près de 10 ans(sur 31 cas de cancer oesophagien par exemple),toutefois,une mise engarde s’impose:ces cancers souvent redoutables justifient un abord multifactorielle,et que la Phytothérapie exposée ne sera décrite sans leur dosage(fortement variable selon les auteurs) mais seulement la séquence thérapeutique désirée et exprimée par l’expérience de la tradition chinoise.Il appartient aux équipes de recherche et groupes hospitaliers de valider ces essais extrémement intéressants.

chine

CANCER DE L’OESOPHAGE

1)Formulations agissant sur Douleur,Dysphagie,Digestion associant:

-Angélique Chinoise,racine

-Pivoine,racine

-Rehmania,racine

-Ophiopogonis,racine

-Fritallaria Thunbergii,bulbe

-Aremanehenae,rhizome

-Lotus,jus

-Poire,jus

-Sucre de Canne

-Bambou,jus

2)Formule pour le Vomissement

-Angelica Sinensis

-Dendrobii

3)Formules pour déficit des fonctions générales,asthénie:

-Conodopsis Pilosulae,racine

-Adenephorae,racine

-Tricosanthes,fruit

-Salvia Multirrohizae,racine

-Aurentium,fruit

-Riz,germe

-Orge,germe

chine

4)Formules globalement anti-cancéreuses

a)association de

-Dioscorea

-Paridis

-Prunella

-Dictame

-Pratriniae

-Sophora subprostata

b)autre association:

-Borax

-Sel d’Ammoniac

-Cinnabar

-Rhei,rhizome

-Amomi,fruit

-Sels de Nitrate

-Ginseng

-Gecko

-Kaki

-Sucre

-Scolopendre

CANCER DU SEIN

 

a) Première Formule associant:

-Citron vert,péricarpe

-Citron,péricarpe vieilli

-Concha Ostrea

-Tricosanthes

-Luffa

-Taraxacum

-Orge

-Scrophularia

-Minitis

-Supleuri

-Fritillarea

-Chevrefeuille

b)Autre formule antitumorale en association:

-Taraxacum,plante

-Solani Lyranti,plante

-Solani Nigri,plante

-Manitis,squames

-Vaccaria,graine

-Tricosanthes,fruit

-Prunella,épine

-Citron,fleur

-Citron,péricarpe

-Pleiumis,rhizome

-Fritillaria,bulbe

 

CANCER DU POUMON

a)Formule spécifique associant

-Actinidia

-Scutellaria

-Houthynia

-Solani Lyraali

b)Formule à action anticancéreuse générale

-Concha Ostrea

-Prunella

-Sargassum

-Chévrefeuille

-Forsythia

-Arnebiae

-Imperata

-Solanum Lyralli

-Revolutia

-Hydyatis

-Heu Huynini

-Bufoni

-Sophora

-Actinidiae

-Ponciri

-Citron

-Ophiopogonis

-Adenophoera

-Manitis

-Tryonisis

-Vaccaria

-Trichosanthes

-Fritillerria

-Schizandra

c)formule de Tonification associant:

-Ginseng

-Asparagus

-Osphiopogonis

-Rehmania

Bien que les périodes de rémissions ou de guérison peuvent s’étaler sur des périodes de 5 à 10 ans,une très grande prudence doit être prononcée devant la présence de métaux toxiques ou plantes fortement allergisantes.Ces formules sont la partie immergée de l’expérimentation en médecine traditionnellle chinoise et certains grands laboratoires ne se sont pas trompés en établissant des modèles de recherche commun avec l’Etat Chinois.Il apparait prématuré d’élargir le panel thérapeutique de ses formulations sans fondement élaboré méthodologique et de validation.

chine

 

 

 

 

Cannabis et Traitement de la Dépendance

tabeau monet3guy005 copie

TRAITEMENT DE LA DEPENDANCE AU CANNABIS

                          GUERRE, OU CAPITULATION, OU LEGISLATION

Depuis avril 2011, un débat est instauré sur la libéralisation du

Cannabis, sous-entendu libéralisation encadrée.Les titres en prime-time sont accrocheurs : »Pour en finir avec les dealers »,Ras le bol des quartiers », »Lacher prise », »l’interdiction engendre la société de la peur », »Prohibition facteur d’insécurité »,Cannabis-Bistrot »Filiaire Bio-Cannnabis » »Préconisation de cultures de 53.000 ha de Cannabis »,débats biaisés », »postulats de départ éronnés »

On parle de fait sociétal,d’expression de mutation de société,sur un scénario de western de série B, oû le nombre des jeunes qui « trinquent »sont étrangement minoré et plans de prévention et traitements curieusement opaques.Or,les chiffres sont tétus et il n’est donc pas question de vertu. Le rapport de l’ONU de 2008 parle de situation d’échec,il apparaît très clairement que la France compte une prévalence de 5 millions de consommateurs,dont 1,2millions de consommateurs réguliers et 550.000 gros consommateurs réguliers(Hall et Dengehart.Lancet.2009),prévalence ce jour la plus forte en Europe.

cannabisLes jeunes sont particulièrement exposés à une armée de l’ombre parfaitement hiérarchisée et structurée payant le lourd tribu du regard ambiguë porté sur le traitement de la dépendance au Cannabis dont il est nécessaire de fixer le cadre et ses limites .

cannabis

ETAT DES LIEUX

Les traitements de la dépendance au Cannabis sont loin de réunir les critères d’unaminité,SEPT (7)essais de sevrages de 2002 faits sur de petites cohortes montrent les limites du traitement et neuf(9) métanalyses de 1993 à 2005 montrent l’impact psychiatrique évident du Cannabis.Ce niveau d’étude est faible comparé au nombre d’utilisateurs(165.millions dans le monde,ce qui paraît fortement sous-estimé par rapport à certains usages nationaux).La constante vulnérabilité des adolescents est reportée et les éléments actuels ne permettent pas de valider le concept de consommation et qualité contrôlés du cannabis,même si un interdit aux mineurs est promulgué, sans être « un père la vertu »,la tentation d’infraction de l’interdit apparait tentante et prévisible et surtout en dehors de termes de prévention ou traitement non précisés.

                                 LES DIFFICULTES RENCONTREES

Les difficultés rencontrées sont de trois natures :

1)Le reflet biologique des Cabannoïdes du système central,conditionnant en partie le traitement

2)Les Co-Morbidités indépendantes faisant le lit de l’usage du cannabis mais n’ayant pas de

lien de causalité affirmé

3)l’Adhésion du traitement du patient et un rappel aux sources avec participation familiale et

encadrement socio-médical

 

Le CERVEAU et RECEPTEURS CABANNOIDES

Le cerveau présente des récepteurs cabannoïdes des recepteurs CB1

-Hippocampe :à inscription immédiate(Mémoire épisodique)

-Cervelet :intégration des troubles de l’équilibre et sensivo-moteurs

-Cortex Frontal :contrôle et exécution des taches

-Striatum(Motricité automatique) et ganglions de la base :entre dans le cadre des réactions

émotionnelles et circuit de réponse

cannabis

Résultat
:il existe un système de récompense activant le système dopaminergique mésolimbique et du noyau acuben et lobe frontal.Le problème du consommateur de Cannabis sera donc de pouvoir intervenir sur la dérégulation entre impulsion et plaisir.Cette approche est commune à tous processus addictifs
Ainsi pour Rahiou et Renaud le sevrage de la dépendance de l’alcool et tabac serait de même nature

En fait,tout n’est pas si simple car les Co-morbidités interviennent,interferant largement sur

l’abord psychothérapique d’un addictif,basé sur le principe de l’Entretien Motivationnel

Les CO-MORBIDITES

-PSYCHOSE et SCHIZOPHRENIE

-DEPENDANCE AUX SUBSTANCES :Alcool et tabac

-TROUBLES DE LA PERSONNALITE

-DEPRESSION

-TENDANCE SUICIDAIRE

Ainsi sur 11 études Cannabis-Psychose ,il est acquis que le risque est augmenté de 40% au cours de la vie,passant de 50 à 200% pour les gros consommateurs

-Vulnérabilité de l’Adolescent à la Psychose.Britsh.Med.Jour .2005
-Psychose et dépendance.Allebeck.1993
-Cannabis et Schizophrénie :Andreasson ;1989/Tien.1990/Van Os /2002/Zammit.2002/Heuquet.2005
-Phobie sociale .Psych.Rev.2008
-Cannabis et Episode Maniaque.Van Laar 2001/Zurick.2008/Heuquet.2006/Murrya.2004
-Lancet.Moore et Zammit.2007
-Lien avec le Suicide. multilpié par 3,5.Arch.Gen.Psy.2004/Peteren.2008
-Un lien de 30 à 50% est établi entre cannabis et troubles de l’humeur.Haney .2001 et 2004

On est donc loin de d’une imagerie angélique,.La Hollande ,pays ayant initié la libéralisation du

cannabis a tendance à durcir son attitude en mettant en place des PLANS DE DISSUASION de la Consommation(Programme ALIJDA).Une étude prospecptive de rémission de la dépendance au cannabis ,montre qu’une personne sur 10 devient non dépendant active en un an.Addict.Bull.08.2010

La prudence est toujours de mise en terme de dépendance au Cannabis et certaines attitudes sont

dictées par le bon sens :
-L’entretien motivationnel doit exposer avantages et inconvénients
-tenir compte de l’ambivalence et motivation(l’éternel retour au plaisir)
-dépister les resistances et ne pas s’allier à un discours d’adolescents déstructurant ou rebelle :le piège étant constant.La mémoire est-t-elle réellement saturée,existe-t-il un réelle désaptation ou désaffection par insuffisance de travail personnel voire un défaut de niveau ?Voire une entrée fortuite dans un première poussée d’une psychose.
-éviter la culpabilité et dédramatiser

 

STRATEGIE DECISIONNELLE

La grille du questionnaire CUDIT.R est un outil pratique associant :
-Consommation :jours et durée de la defonce
-Problèmes :Usages dans les situations à risques ou entravant les obligations-
-Dépendance :arrêt difficile avec activités orientées vers la défonce
-Retentissement psychologique

LES SIGNES de SEVRAGES

Ils doivents être connus facteurs d’erreurs interprétatives(D’après BUDNEY.2004)
Ils évoluent de 0 à 24 heures avec un pic au 2ème ,4ème jours voire 7 jours

Les signes les plus fréquents :
-Colère.Agressivité
-Irritabilité
-Angoisse,Nervosité
-Déambulations
-Insomnie et rêves étranges

Plus rarement :
-Frissons
-Thymies dépressives
-Tremblements
-Suicide

PRINCIPAUX TRAITEMENTS DU SEVRAGE

1)Les echecs avec :

-BUPROPION
-DIVALPROEX
-NALVEOXAN
Selon HANEY.2001-2002

2)Traitements justifiant un réajustement

-RIMONABANT,antagoniste des récepteurs CB1 :provoque un sevrage aigu
-BENZODIAZEPINE,non recommandé dans les sevrages,surtout utile dans les etats d’agitation
-Halopéridol :spécifique aux épisodes psychotiques

3)Les traitements recommandés sous réserve,qu’ils suivent le contexte biologique,
a)tels les anti-dépresseurs à profil NORDADRENERGIQUE-SEROTINERGIQUE type MIRTAZAPINE(Frernan.2007)
b)BUSPIRONE .Mc.RAC.2000
c)THC oral à 50mg/jour,agit sur l’Anxiété,l’Anorexie,Insomnie et phénomème de Craving.Haney.2004/Budney.2007

OPINIONS GLOBALES

Il est considéré que médicalement le dépendant cannabique est confronté à une impasse thérapeutique avérée sur la prise en charge de la dépendance et du sevrage.le Résultat est influencé par l’adhésion du patient,de sa prise en charge motivationnel avec thérapie comportementale,relais sociaux et médicaux et psychiatriques.Problèmes difficiles à mettre en oeuvre du fait de la sectorisation et de la demande accrue psychiatrique car,l’addiction cannabique n’est pas la seule à être prise en charge.De plus,il a été signalé le manque d’études d’envergures.Les Co-Morbidités imposent un abord multidisciplinaire et insister sur la thérapie comportementale.Il faudra donc se rapprocher de sites ou lieux médicalisés référencés,la tentation est grande de se faire coopter de manière sectaire.S’il faut être plus précis,en parcourant sur la toile internet sur le thème »Traitement de la dépendance Cannabique »on isole 584.000 réponses.

REPONSES PHYTOTHERAPIQUES

L’attitude de mise est la prudence et tenter de s’attaquer en AMONT ,c’est à dire

l’ADOLESCENCE.la problématique est identique,les plantes utilisées ne doivent pas apporter une dépendance quelconque.Plusieurs schemas peuvent être proposer sous contrôle médical

 

 

1)Traitement de la Dépendance sur la Base de l’Addiction Alcoolique
Selon le protocole publié au centre Culturel Canadien le 12 septembtre 1985 par le DR.LARIVE

-EPINE VINETTE(BERBERIS VULGARIS) en gélule dosée à 0,250mgx4
-HYDRASTIS CANADENSIS en teinture mère 3 fois 10 goutes/jour
-AUNEE(INULA HELENIUM)gélule dosée à 0,250mgx3

2)Traitement de la Dépendance sur la base de l’Addiction au Tabac et Alcool

-AVOINE en teinture mère ou gélule à 0,250mgx3

-Le Kudzu

 

-VALERIANE en teinture mère ou gélule,mais potentiellement hépatotoxique,lui préférer le CENTHRANTE

3)Agir sur l’ANXIETE

-Avoine
-Aubépine
-Angélique
-Camomille
-Lavande
-Melisse
-Passiflore
-Tilleul
-Saule

4)DEPRESSION LEGERE ou MDLT

La réponse au blues de l’âme,ne justifiant pas de traitement entrainant dépendance
-Plantes anti-dépressives de type IMAO-like:
-GENTIANE
-MILLEPERTUIS(rappel des contre-indications avec la contraception)

Il faut évoquer les plantes à 5 HTP,agissant sur les récepteurs sérotinergiques,type GRIFFONIA ,mais qui nécessite une validation

5)RETABLIR le SOMMEIL

       -Chatons de SAULE
-PASSIFLORE
-ESCHOLOTZIA

-MELISSE-
-VALERIANE ou CENTHRANTE-ACORE

6)BRISER le STRESS

-principalement
-RHODIOLA(RHODIOLA ROSEA),mais provoque insomnie et état maniaque chez le prédisposé.
-GINSENG(PANAX GINSENG)
-ELEUTHEROCOQUE(EULETHEOCOCUS SENTICOSUS)

Il faut limiter les associations(13 plantes au maximum),MILLEPERTUIS ,RHODIOLA et PASSIFLORE semble une formulation idéale

CONCLUSION

La libéralisation du Cannabis pose de fait le problème du traitement de la dépendance et du sevrage.Il semble prématuré de définir une véritable ligne de conduite en l’abscence de réponse adaptée et surtout que nous assistons à une guerre de tranchée exposant dans un no -men’s land des adolescents particulièrement vulnérables.S’il paraît légitime de stigmatiser des pratiques et des économies délictueuses,il n’apparaît pas opportun de légiférer tant qu’une réponse médicale et de prévention ne soit pas clairement identifiée.L’ethique réclame une protection de la jeunnesse particulièrement exposée et sur un territoire qui a franchi les boulevards périphériques des banlieux et s’est nationalisé.D’autre part si l’exaspération est sensible et légitime elle ne doit pas conduire à des attitudes qui se révéleront contre-productives,l’exemple de »l’encadrement de l’alcool et de tabac »n’a pas empéché la progression de pathologies induites par l’usage de ces produits.Il faut se rappeler des intentions en apparence généreuses qu’ont produit ROBESPIERRE dans la diffusion « du “CULTE DE LA RAISON ET L’ETRE SUPREME”(« Déclaration à la Convention du 7 mai 1794) et le livre d’anticipation d’ALDOUS HUXLAY »LE MEILLEUR des MONDES ».Effectivement ROBESPIERRE écrivait que le monde a changé et changera à nouveau.On connaît ce que la destinée lui reservera et le Soma d’HUXLEY est encore en gestation et pure illusion .ETHIQUE et PROTECTION DE L’ENFANCE doivent être les seuls mots d’ordre.S’éloigner des techniques de Conditionnement et Suggestion de l’enfance dont parle curieusement Huxley avec la Scopolamine dans son prologue,ce livre quasi ordalique semble ignorer ou minorer la toxicité de ce produit largement évoqué dans les “techniques” de guerre psychologiques,basées sur des “prévisions” de 1931,oû “l’utopie,”après Hiroshima,” deviendrait une libération de l’énergie atomique,une révolution humaine”basée sur une confiance immodérée dans les sciences de la vie,et de leurs utilisations ,dite dans le champ de la science appliquée.Vaste programme!

In memoriam.

Les indications médicales du Cannabis ou ses extraits sont limitées et non validées entièrement en Europe.Glaucome,Neuropathies des Scléroses en Plaque,Cancers en stades terminaux et SIDA.Ces indications ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt.

Des chiffres qui étonnent.Selon,l’ONU,en 2005:production de feuilles de Cannabis:42.000 Tonnes/Heroïne:472 tonnes/Cocaïne:960 tonnes.Les Amériques produisent 40% et 26 % le continent africain,pays d’Asie et d’Europe.RESINE de cannabis:6600 Tonnes venant d’Afrique du Nord(Maroc fournit le tiers de la production mondiale),et Asie du Sud Est.La production s’infléchie depuis 2005 du Maroc à l’Asie(Afghanistan 10 à 24.000 ha).Le monde/18-19 juin 2011-Cannabis Circus.

 

 

Cannabis,C’est reparti

4110351593_780548251965357_1466641339230266403_nlogo plante12322801_110475742657277_5921294700025727147_o                     

  CANNABIS,RALLUMONS LE DEBAT !!!!!

Titre tapageur de Libération du “16-17/02/2013, “au tout répressif  pronant les “Cannabis Social Clubs ,une  légalisation en défendant un usage. raisonné!

Qu’est qu’un usage raisonné??

Les entonnoirs

F.Sergent parle naturellement de la consommation du cannabis oû les Français sont les premiers en Europe,mais ce n’est pas leur seule. performance Les Cannabis Social Clubs sont “inventés “en Espagne et acclimatés en France,phénomène non légalisé qui a été déjà été évoqué  antérieurement  en 2012 (Fermes aux portes de Paris).

On se rattrape en écrivant  que ce n’est pas une solution holistique et miraculeuse

Willy Le Devin et D;BROC écrivent que les CSC ont un réglement intérieur précis afin “qu’aucun membre ne tombe dans la vente sous le manteau,une Charte de confiance est évoquée avec un club ne dépassant pas 20 membres recrutés par cooptation.Les CSC sont présentés comme des coopèratives  autogérées,les adhérents se partagent les frais d’achat de matériel et cotisent  au prorata de leur consommation

Un universitaire Alexandre Grondeau écrit”il serait intéressant de tenter le paris de la responsabilisation”(publication de Génération H),on évoque une bien pensance stérile,d’un cannabis considéré dans certains foyers comme un phénomène naturel et de parler d’un film” à succés les frères pétards”

Bref cela patoge dans la semoule,consommation raisonnée,tu fumes plus  tu payes plus ,normal,mais qui surveille?Oû sont les équipes médicales et psychiatriques,qui décident ce qui est raisonnable,qui peut prévoir que ce gosse ne sera pas un futur malade psychiatrique et ne prendrait-il pas autre chose,alcool par exemple? As t-il une double vie ?Qui va faire face à la désertification médicale et réduction des effectifs psychiatriques.Que fait l’école ? Qui peut prétendre,puisque que l’on fume de plus en plus jeune,que le cancer pulmonaire  sera  ou non explosif.Il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour de canards sauvages.Oû sont les éléments prédictifs?

La diificulté est majeure et non insurmontable ,une régulation d’Etat sera sans doute mise à l’épreuve,et les limites ne peuvent pas  être basées  que sur la confiance et la soit-disant solidarité.Prévention n’est pas du relationnel évanéscent et non structuré,il faut prévoir et protéger,problème sociétal,trop facile et réducteur.

Si l’encadrement ne se limitent qu’à la consommation,autant prévoir les futurs lits d’hospitalisations et il serait normal alors que certains  réveurs prennent ,à leur compte,prise en charge ,suites et formations,suivi d’hospitalisation et naturellemment ,il faudra expliquer aux familles les difficultés de prise en charge du cancer du poumon et de son issue fatale,naturellement hors cadre holistique et usage raisonné d’une chimiothérapie cancéreuse.

Si le débat est récurrent c’est que la définition médicale de l’addiction est sensible au jeu des représentations et des intêrêts que traverse toute société,  les références psychosociales sont aussi importantes que celles de l’addiction,les faits médicaux peuvent être  alors biaisés (fait sociétal,idélogie hédonnique,crises générationnelles) alors que 38 % des jeunes  en France de 15 -16 ans ont utilisé le Cannabis.

laFolie Bosch

Il faut se souvenir que les consultations montrent:

1)L’usage du Cannabis ouvre la voie à la polyintoxication,alcool en particulier

2)Les risques somatiques du Cannabis sont voisins de ceux provoqués par le Tabac

3)Les accidents automobiles sont majorés par le cannabis

Le débat ne peut effacer une collaboration mulitdisplinaire incluant de-facto:

*Le repérage précoce de l’addiction:vulnérabilité personnelle,sensibilté au produit et surtout ses types de composants

*les comportements à risque,alimentaire,dopage(la gagne coco),jeux de hasard

*environnement Social et Familial

Lou-Garou

Le débat usager-médecin est important de type motivationnel et de collaboration de parcours parfois laborieux ,loin d’être acquis:

1)Usager:

*Ambivalence du choix:avantages-inconvénients

*Processus d’intégration:Pré-contemplation/Contemplation/Action/Maintenance/Rechute

*Choix personnel

2)Médical:

*Collaboration avec Empathie

*Cerner les priorités (failles éducatives et familiales),Polyintoxication

*Valoriser les objectifs de l’usager

Tous ces éléments font partie de éléments de Conseil;Prévention et Traitement de la dépendance.

Enfin de compte le compte à rebours est déjà en marche,le Monde du 13/03/2013″L’or vert du Colorado” signale le réferendum du 06/11/2012 sur la légalisation de la marijuana,que l’état du Colorado devrait ratifier le 11 mars 2013,mais devra être soumis à l’avis positif  ou non de Washington.En attendant la profession des cultivants a des cabinets d’avocat et un logiciel de gestion des stocks(Marijuna Freeway)et compagnie d’assurance (Cannasure ).L’enjeu basé sur des fins thérapeutiques est en recette fiscale 2011-2012 pour le Colorado de  5,4 millions de dollars,les électeurs tablent sur un gain fiscal de 4O millions de dollards dès une libéralisation  effective sous toutes ces formes (herbes,boissons,pommades,cookies) dès le 01/01/2014,sous condition d’une acceptation du Congrès à Washington.Naturellement tous les aspects législatifs,médicaux,sociaux  sont toujours d’actualité et discutés.Que sera le monde post-prohibition les chiffres de consommateurs restent stables(108.000 consommateurs enregistrés)?Même si les iois  sont amandées comment prévoir un dérapage  ou une surconsommation avec ses incidences médicales possibles.L’exemple de l’alcool et du tabac demeure toujours avec ses prohibitions,contrôles et tout de même enfin de compte avec une surmortalité prévisible;.la consommation féminine  ayant de pair  progréssé.L’addiction est-elle gérable,une entrave aux libertés ou un simple défaut éthique humain oû ne compte que l’hédonisme?

 

Canne à  Sucre,du Sucré à  action Sexuelle, Anti-Oxydante ,Pectorale,Urinaire

Singapour 993tabeau monet1565_002                                

    Canne à Sucre,Saccharum Officinarum

Cette graminée ou Poacée (30 familles et 20 Espèces)serait originaire des iles Pacifiques,Nouvelle Guinée,Connu par Alexandre,introduit en Perse au 6 ème siècle,suit au 7éme siècle l’expansion de la conquète islamique,pour être introduit ,lors des croisades en Europe,et cultivé lors des conquètes europénnes,aux Antilles et pays cotiers de l’Amerique du Sud.Il existe une espèce endémique sauvage ,Saccharum Spontaneum,qui sert à des fins médicinales et hybridation avec l’espéce importée Officinarum qui ne pousse que dans les zones tropicales et tempérées chaudes.L’exploitation s’est considérablement accrue,plus de 2 mililards de tonnes mais la production des départements d’Outre-Mer(DOM-TOM) a baissé de 10%,touchant 43.225 ha avec production de sucre de 268.165 Tonnes de sucre et 70.592 Hectolitres d’alcool pur(Rhum).Pour l’EDEADOM,la filiaire canne à sucre se trouve fragilisée du fait des difficultés climatiques,manque de rentabilité,coût logistique,compétivité,alors que la culture de la canne à sucre s’intègre dans la problématique de l’Energie durable,protection de l’environnement et lutte contre l’erosion;La biodiversification s’est posé très trop par la fabrication de bioethanol utilisé depuis 1930 au Brésil.L’adjonction d’Ethanol varie de 4, 10 voire 15 %,on admet que 10 % d’adjonction d’alcool permet de garder  un moteur originel à essence;Le Brésil est le plus grand consommateur et producteur de bioéthanol

Un peu d’Histoire

La Canne à sucre demeurera pour l’essentilel, la source de sucre,des croisades aux XIX siècle .il faudra attendre 1747 pour voir du sucre cristaliisé par Margghraf en Allemagne.Le Français Achard crée en 1799 des pains de sucre,et crée une fabrique en Silésie en 1801.Après de nombreuses recherches(on parle de saccharomanie),le blocus de 1806 ,et  Napoléon sous l’influence de Chaptal   decrete  des champs de cultures de betterave(25 mars 1811)..Sous l’influence de Querel, Napoléon décide l’industrialisation de la fabrication du sucre à partir de la betterave (2janvier 1812)

Naturellement,on se trouve dans une logique de guerre  et d’indépendance économique.

Mais,existe-t-ll fondamentalement une différence entre le sucre d’origine de betterave et canne à sucre.?

.Non ,le gout est identique donné par le SACCHAROSE,et la quantité de minéraux est négligeable.S’il faut être puriste ,on peut différentier les sucres sous le modéle de sucre roux et cette différence est infime:

Sucre roux de Betterave: Minéraux 0,8%,de goût  nôte caramel ou de brûlé

Sucre Roux de Canne à Sucre:Minéraux 0,4%,avec un goût de nôte cannelle ou rhum selon le terroir et mode de fabrication.

Parfois la note brûne est apportée par 1 à 3 % par la  mélasse(pour mémoire certaine mélasse noire de jus de canne sont concentrée en saccharose et suchrose,avec des minéraux pouvant varier de 1500mg à 1800mg/100gr)

Il est décrit des sucres de canne Complet qui sont en fait des sucres avec  vitamines,oligoéléments ajoutés.Ce mode alternatif est fondé sur un sucre de canne non raffiné pourvu de sa mélasse (à taux de minéraux variables).Certains evoquent une forme d’edulcorant de sucre naturel.Dans les faits la différence entre mélasse de Betterave et Canne à Sucre n’est pas hautement significative:

Mélasse Betterave:Matières azotées 15%/kg,Minéraux,13%/kg,Sucre 64%/kg,Calcium 3,7%/kg,phosphore O,3%/kg

Mélasse de Canne:matières azotées 6%/kg,Minéraux 14%/kg,Sucre 64%/kg,Calcium 7,4%/kg,Phosphore 0,7%/kg/.

Globalement sur le marché on retrouve:,Glucides 74 g/100g(%Saccharose30%.Sucres Réducteurs 26%;Autres sucres),et pauvre en matière azoté 28G/Kg,matières grasses 0,1,Calories 290 cal/100g.

Selon Le Codex STAN 212.1999 sont autorisés comme additifs alimentaires:Sucre de plantation ou d’usine=70 mg/kg et Sucre de Canne =20mg/kg.

Modes d’Utilisations de la Canne à Sucre

Traditionnellement sont utilisés La Racine,Le Jus de Canne à Sucre, le jus de Tige Préssé,les feuilles.

La Pharmacopée Ayurvedique indienne

La variété Saccharum Oficinarum

situe la valeur thérapeutique de la canne à sucre,surtout par l’utilisation   de la racine de , appelé IKSU,Asipatra,Gudamula,Ganna dont la décoction est fixée à 15-30 gr/jour

Le jus de canne à sucre est dit restorative,rafraichissant,diurétique,troubles hémostatiques,jaunisse ,troubles urologiques,fatigabilité et vieillissement prématuré,anémie

Racine:diurétique,rafraichissante,troubles urologiques

Tiges:rafraichissante,laxative,cardiotonique,galactagogue,aphrodisiaque,maladies cutanées ,ulcérations,anémie,toux,hémostatique,dyspnée,gastralgie,asthme

d’après  Arya Vaidya  Sala (Kottakkar) 1996

 

La Variété sauvage,SPONTANEUS,appelé Kus,Kasah,selon Khalid,Mohammad,Siddiqui,Hefarat Int.Jour Of Pharm Vol .3 Oct.dec 2011

racine astringente,émoliiente,réfrigérente,diurétique,lithiase rénale,laxatif,calcul biliaire,aphrodisiaque,tonique

Plante entière :vomissement,maladie mentale,troubles abdominaux,hémorragie post-partum

jus de tige:maladies mentales

Feuilles:diurétique,cathartique

Formulations Traditionnelles

 

Sucre brun ou Guda donné pour infection des urines,et tonique cardiaque

Jus de canne Bouilli ,Phanita ,action désinfectante urinaire et lithiase de la vessie

Jus de Canne  fermentée avec ,Vigne Datte:diarrhée et dysenterie

Jus de Canne et jus frais de Gingembre:Facilite la digestion et assimilation

Sucre de Canne Candy+manne de Bambou+Piper longum+Ecorce de Cinnnamom+Cardamone pour Coup de froid,Toux,bronchite

Composants Chimiques

 

Jus de canne:75 % Eau,Sucre:sucrose,glucose,Fructose;12-20%,Dérivés Nitrés 0,3-0,4 %,acides gras 0,15%-0,25 %;gomme et pectine 0,15-0,25%,acides libres 0,008%-0;12%.La concentration de fructose décroit quand la canne à sucre est rapée.

Autres constituants:Hémicellulose,pentosanes,Myo-inositol,pectines (8,5%) protéines (7%),albuminoses  et pectoses (2%),Asparagine et glutamine 15.5%(Prédominants)Acide Carboxilyque 13%(surtout acide Nicotinique),matières colorantes 17%,sels non organiques 7%,silice 2%,minéraux 0,4-0,7%.Vitamines:Thiamine;Riboflavine,Niacine,Acide Panthotenique,Biotine,Vit D,enzymes invertases et oxydases.Polyphénol(Tannins et anthoyanide)28-102mg/100 gr,composant stéroidien,et Glycan A,B,C,D,E: Hypoglycémiant.

Glycoside  ester,type Vanillyl Glucoside dans racine.

 

Applications Therapeutiques Réactualisées

Il apparait que malgré une utilisation traditionnelle généralisée la Canne à Sucre  ne présente pas globalement d’études de grandes envergures confirmant ses usages.Le sucre brun de canne à sucre parfois intitulé alternatif,doit imposer une régulation simple simple dépendant des composants de la mélasse variable selon le mode de fabrication et son origine.Souvent les formulations  sont de véritables polypharmaques censé  d’action synergique.la plupart de études sont des faits de laboratoire concordant avec les faits cliniques mais invitant à des randomisations.Le problème essentiel se porte avant tout sur la susceptibilité du biotope intestinal par des composés de la mélasse connus pour leur incidence anti-oxydante,et à ce jour,,expérimentalement la canne à sucre est connue pour son rôle dans l’immunité,mais il n’est pas encore établi son rôle direct sur l’immunité personnalisée prêtée au biotope intestinal.

1)Effet Antibiotique

Assoçiation de 3 plantes:Demostachya Bipnnalta,Imperata Cylindrica et Saccharum Officinarum.Agit sur Gram Plus et Negatif.La canne à sucre seule n’agit pas sur le staphyloccoque doré.Res Library.Appiled .2010.Jaylaksshi,Patra,

2)Effet sur La lithiase Rénale

La même formiule est utilisée dans la prévention des lithiases rénales,agissant sur la dissolution des calculs.Formule appelée Trinapanchamool/Bijarnia,Sugla,Kaur Jour Pharm;Res 2010

3)Coup de Froid et Toux

Etudes cliniques sans détail avec extrait de tige.Phiilipinne/Tantiado.Dec 2012

4)Effet sur le Cholestérol

Etude du dérivé POLICOSANOL,mixture d’alcool aliphatique extrait du sucre de canne dont le dérivé important est l’octacosanol.En 1995 etude de son atoxicité et non carcinogéne.Food Chem Tox/ Aleman,Elias;Plug

 

En Fev 2002 in American Heart Journ l’effet anticholestérol est évoqué,les tryglicérides ne sont pas modifiés,le cholestérol baisse de 17 à 21% avec Policonasol à 10-20mg/kg

Une contre-expertise in American Haert Journ Nov 2006/Cubeddhu,Helmowitz,Restreporo./Sur 95 patients comparaison Policosanol et Atorvastatine.il n’y a pas de différence significative(Cholestérol,HDL,Triglicérides) avec le placebo.L’Atorvastatine agit sur LDL et Cholestérol total.il ne semble pas exister d”action additionnelle avec les deux composants.Il  n’est pas  confirmé que le Policosanol régule les lipides et invite à élargir les études pour savoir si le polycosanol est vraiment une alternative  mise en doute par cette étude

L’assoçiation de Saccharum officinarum et Hibiscus Rosa-Sinens /Adv Med;Tech.Res Janvier 2014 Vol.2/Badaris  a uneffet sur baisse de LDL cholestérol et augmentation  de HDL cholestérol.

5)Action Hormonales sexuelles

Action de la mélasse sur la génèse des Stéroïdes. RaHiiiman,Pool/Afrc;Jour Of Food Vol4.Fev 2010

Contraceptif chez le rat à 500 mg/kg/ Diminution des organes de reproduction,Action anti-Oestrogéne Departement Pharmac Interna..jour Int Res;2009.Salamaragan.Kalaichevan,Gopal

6)Action Anti-Oxydante et Anti-Prolifératif,

Les composants phénoliques action de protection sur dommage d’ADN Food Chem.Abbas.Sabir Bolisan 2012:/rôle des composés phénoliques et anthocyanes

Etudes antioxydante des pelures de canne à sucre avec projection d’action in vitro sur cellules cancéreuses coliques;Pallaris,Elakhibry,Tennety,Devi/IJRPC Suganya 2012

7)Action Anti-ulcéreuse Gastrique

Extrait de feuilles.Ghiware,Kawade,Vadivalkav.Indo-Americ.Jour PharmJanvier 2014

8)Action Immunologique

Prévention dans élevage de poulets contre la Coccidiodis avec Jus de canne et bagasse.Exp.paras.Jiun 2011

9)Hepatite

Jus de tige fraiche 4à5 fois/j ,pendant un mois Prajapati.AfricJour Of Biotech.Vol8;2009

Mélasse de Canne à sucre et Jus de feuilles de Cajanus Cajun /Islam,Jahan,Seraj.Amerc.Eurasia .J;Sustan 2011

10)action Purgative

En fait action de plusieurs plantes à action synergique:Aegle Marmelos,Ellatera Caradamona,Glyccyrhiza,Citrus Aurentifolia,Rosa Damascinus,Cossus,Saccharum

11)Fabrication d’Excipient pour paracétamol

Evaluation de la cellulose microcristalline dérivée de la pulpe de tige de Saccharum;Adelokun.Jour Pharm.Bio.Res Vol 6.10.2014