THÈMES

i

I-TREND,Enquète Européenne sur les Drogues et Pratiques et profils des usagers des Nouveaux Produits de Synthése

Pinocchio-Sgrilli-6 [800x600]guy002fondphytob3MONTAGE 2D’après l’Etude I-Trend concernant les usagers de drogues selon l’OFDT et ,EMCDDA,

 

1)Les consommations de drogues en Europe par l’EMCDDA

www.emcdda,europa EU/strart/Drug-market de 2014 à 2016

2)Co-morbidité des maladies Neuro-psychiatriques .

Diffusion par l’EMCDDA le 27-11-2015

3)Les Nouvelles Substances  de Synthése (NPS)Psychotropes Nouveaux

Rapports EMCCDA,et OFDT publiés en Avril 2016.I-Trend On line Survey OFDT 2014

Que se soit par trafic sous -terrain  et développement de la vente de drogue illégale en ligne,Deep-market,Darknet,OnlineShop,le nombre des consommateurs,profils et pratiques démontrent et  laissent présager des catastrophes médicales même s’il apparait une certaine sensibilisation et connaissances des produits,la prévention médicale est loin d’être acquise devant des attitudes incohérentes.L’excuse la plus fréquemment présentée est de considérer que le phénomène d’addiction suit depuis les temps anciens la civilisation humaine,aujourd’hui pour certains l’addiction est dite soçiétale,ce qui n’est pas suffisant et n’exonére pas des  dégats médicaux qu’une culture de prévention et d’éducation transparente auraient permis d’éviter

Si on considére en Europe la population des 15-64 ans  consommatrice des drogues standards

 

*Cocaïne :3,6 millions de personnes soient 1,1 % de la population,En fait ,il apparait que les chiffres demandent une révision à la hausse ,la tendance étant surtout le culte de la performance d’ôu un usage accru des psychostimulants.

 

*Amphetamine,MDMA (Ectasy):1,6 millions de personnes soient 0,5 % de la population

 

*Cannabis 22,1 millions d’usagers soient 6,6 % de la population,et très important le taux de THC est concentré par deux .L’impact neuropsychiatrique est insuffisamment enseigné et devrait certes  plus développé mais inclus dans l’enseignement scolaire

 

*Heroïne:1,3 millions de consommateurs.Danger des Overdoses de produit frelaté,d’augmentation des conduites à risque avec risque d’HIV et Hépatite C

 

*les nouveaux produits de Synthèse,  NPS ,représentent plus de 560 produits dont 100 clairement identifiés,de 2014 à 2016 ;34 ont nécéssité une alerte sanitaire ,l’évaluation des risques en cours sont étudié sur 7 produits.On les rencontre surtout en ligne désignées de façon masquée,touchant les jeunes ,masculins,diplômés et urbains.(Modificateurs des perceptions,energisantes, le Rubicon du voyage initiatique  ,empathiques,soçiabilité,ou minoration comme stimulants,produits dits naturels).On isole un défaut de perception de dangerosité des drogues prises avec une préférence pour les substances hallucinogènes,souvent prise en groupe.,effet tout de même dangereux ,à évolution imprévisible (antécédent psychiatrique ou sujet border-line) justifiant un correctif à charge puisqu’un consommateur sur Deux se fournit en ligne.

 

Pour l’ EMCDDA dans son rapport du 27 Novembre 2015 (Lisbonne),la haute prévalence de comorbidités  psychiatriques par les usagers de drogues soulévent un des problémes majeurs futurs  des régulations des fabricants(Evoque- t-on une changement en terme d’encadrement de fabrications ou de libéralisation??!!),des  environnement soçio-médicaux  et médecins dans le champ d’investigations  des drogues dans les prochaines années.Il  semble dans des termes sous-entendus  , ou voilés, qu’un espace de régulation  soit anticipé par une définition globalisante, en tout cas acquis  pour le cannabis,Il n’en demeure pas moins que cet espace psychiatrique ne saurait se limiter à l’encadrement et prévention de maladies hautement psychiatriques mais aussi,il ne faut pas oublier l’induction de comportements dangereux ,asociaux,oû la vie de l’autre n’existe plus tellement elle s’est virtualisée.On aurait tord d’oublier ce facteur humain  sans cesse battu en brêche,et en  banalisant un mal d’une soçiété ayant perdu son humanité ,plaçant haut l’hédonisme et reléguant soit-même et les autres à une équation financiére et statistique. L’exemple du Colorado est significatif oû l’accent est mis sur l’apport en taxes en tous genres rapporté à l’Etat.Est-ce que cette conclusion éphémère ne traduirait pas une impuissance à rêgler la communication et fondements de la soçiété humaine.Des doutes sont permis quant à l’efficacité à long terme.,les termes de régulations de fabrications doivent poser en terme clair de quelles régulations ,il s’agit.La canalisation de circuit réduit les circuits de consommation et leur volume mais sera-t-elle le garde -fou des maladies de co-morbidité psychiatriques ?.Rien n’est moins sûr.et rien ne permet de l’affirmer.

 

Les EFFETS INDESIRABLES

 

Dans 30 à 35 % des cas effets surtout psychiques,les retours de cathinone en intra-veineuse sont dramatiques et de traitement difficile et désespérant.

 

Les effets concernent 4 consommateurs sur 10 à la dernière prise..Les effets psychiques demandant le concours médical sont  signalés  que dans 4% .  Pourtant  est relaté dans 16% des cas lors de dernière prise Paranoïa,Peur,Anxiété,Angoisse.sinon des symptômes physiques type à 16% tachycardie, 14% crampes,  crispation des machoires, 10 % céphalées, bouffées de chaleur,nausées.

 

Cette étude faite dans le projet I-Trend 2014  concerne  la FRANCE,PAYS-BAS,POLOGNE,TCHECHOSLOVAQUIE. et a essayé de cibler des populations touchées par les NPS .une étude élargie apparait nécessaire car le profil a priviligié de jeunes, urbains ,diplomés.Cette nécessité apparait de plus en plus clairement car on aurait tord de minorer les faits divers médicaux ou médico-légaux qui progressnt dans les campagnes,d’autant que l’achat se fait en ligne une fois sur deux dans l’étude présentée.

A la lumiére de l’état des liens de communications par les réseaux soçiaux cryptés ou non,achat internet et généralisation des achats par smartphone ou tablette,il semble apparaitre un véritable décalage entre un marché traditionnel et numérisé ,ce qu’ont compris les grands réseaux de consommations ordinaires (alimentaire ,fournitures scolaires ,livres,mobilier etc) .

Cette incursion de la numérisation,marchandisation numérique de la Toxicomanie(plus de 600 sites promotionnels ou vendeurs),  doit inciter à revisiter les jeunes touchés par les drogues traditionnelles et NPS;Il ne se passe un jour sans incident médical en relation avec des produits mal évalués ou mis en circulation sans le moindre remord des effets à distance,car c’est bien ce qu’il se passe avec les produit deux fois plus riche en THC et intrusion de la Cathinone en intra-veineuse qui font le désespoir des services psychiatriques.

 

La réalité dépasse la Fiction

 

Un exemple significatif : le Monde du 21 mai 2016 par Sylvia Zappi.

 

” Se faire porter de la cocaîne à domicile était aussi simple que de se faire livrer une pizza.Un simple coup de fil sur un portable et le colis de “coco”arrivait en voiture.Un Réseau familial,qui sévissait depuis deux ans toute la région parisienne,alimentait plusieurs cités de banlieue ainsi que les soirées festives parisiennes.Le trafic a été définitivement démantelé,mardi 17 mai 2016″.

L’Ubérisation”Coco”  existe donc bien.Les livreurs d’ <<Allo Cocaïne>> ne répondent plus pour l’instant et pour ceux -là mais qu’elle est l’état réel de cette ubérisation  qui à priori n’est qu’un bosquet cachant la forêt.

 

S’il faut un message,un des premiers   est de clarifier médicalement les effets des produits sur le marché,et privilégier l’information publique et scolaire,cesser de parler de phénomène soçiétal et remettre à l’heure ce qu’est vivre ensemble,de combattre une aliénation grandissante ou persistante de l’homme urbain fragilisé par des surmotivations et messages qu’il ne parvient plus à canaliser et maitriser.La tache est immense.,et ne pas se laisser berner par les sirénes de la banalisation ou des actions spectaculaires  faisant le Buzz de l’information au dépend de la protection encadrée de la jeunesse.

IBOGA, Anti-addictif ou Catharsis ou Hallucinations collectives

TABERNANTHE IBOGA

Reischoffen

L’Iboga  interdit à la vente en FRANCE (12/mars/2007)cette Apocynacée reprend du service médiatique dans le journal le “le MONDE” du Samedi  1er décembre 2012 .Devant  cet assaut médiatique oû faut-il placer l’objectivité pour une plante classée comme hallucinogéne et diversement gratifiée d’une aura shamanique et bonifiée par des effets d’annonces sans support scientifique mais relatant de résultats et d’approches personnelles positives  ou à haut potentiel lyrique que l’on peut comprendre dans une sortie d’une dépendance voire polydépendance insupportable. Certains mentionnent des taux de réussite de 70 % comparées aux traitements traditionnels poisitifs de 1 à 4%:. En fait il a été comparé les effets du syndrôme de sevrage entre Subutex ,clonidine Ibogaïne,naloxone,ils sont équivalents,les syndrömes de craving sont équivalents pour Méthadone,Subutex,Ibogaïne. Donc ,enthousiasme à tempérer .Mais .certains ecrivent de renouveau spirituel ou mental,d’un lien sacré avec le soleil.Devant la discordance entre pharmacologie,résultats cliniques,incidents,difficultés de traiter la toxicomanie et l’irruption de symbolismes sectaires,voire des positions psychothérapiques tranchées; une mise au point s’impose et une nécessité.Cette nécessité est nette sur des expérimentations élogieuses avec critères subjectifs dont on ne peut pas nier l’impact chez un usager sortant d’un tunnel de la toxicomanie  sans fin.Mais qu’elles sont les expériences référencées,doit-on se limiter au voyage initiatique des Pygmées du Gabon dans la céremonie du Bwiti.D’autre part que penser dans la même lignée  de pensées identitaires des “émotions subjectives” de Shalgin inventeur d’une amphétamine type MDA comme “optimiseur d’émotion “rejoint par Naranjo sur l’Harmaline du Ayahuasca,considéré comme “vigne de l’esprit”.Il faut considérer que les traitements anti-addictifs par l’iboga,sont peu référencés ,si ne n’est que cités de façon élogieuse ,de patients qui sont sortis de leur long passé de toxicomanie ,la galère,émaillé d’échecs familiaux,de passé judiciaire ou psychiatrique ,de maladies intercurrentes graves type HIV ou Hépatite C . TROIS  Etats sont en cours d’évaluation :Slovénie,Israel,Inde.

IBOGA

Onze (11) décès ont été recencés après 72 heures de prise de l’iboga de 1990 à 2006(Alper 2001) .

Les effets de l’Iboga sont globalement  connus avec de la poudre d’écorce contenant 2 à 4 % d’alcaloïde l’IBOGAÏNE:Acroissement de la Perception (8 à 20h),En Eveil pendant plusieurs jours ( 12 à 72 h),Hallucinations visuelles ( 3 à 6 H).

Hallucinations visuelles

Les Réactions secondaires sont connues:

N’entraine pas de dépendance,

mais fréquents vomissements,nausées,faiblesse musculaire,agitation,tremblements,bradycardie,hypotension,troubles respiratoires.On est donc bien loin de la thématique de type ésotérique oû il est dit que “l’Iboga restructure le cerveau du toxicomane”.

De  même est exposé le problème récurrent de la banalisation de son usage,bien que non autorisée,certains veulent étendre l’utilisation de  l’iboga dans les addictions à l’Héroïne,Cocaïne,Amphétamines,Alcool,Tabac.il est même écrit que le traitement de l’addiction par l’iboga  en 3 trois jours est l’équivalent de 10 ans de psychanalyse .Cette héroïsme thérapeutique débordant en regard des nouvelles données pharmacologiques autorise à plus de prudence et réalité,d’autant que certains textes s’abritent derrière une symbolique traditionnelle,telle la cérémonie Biwti  et surtout l’ optimisme  débordant de Shalgin  qui désigne le MDA comme “Réhausseur, ou “”‘Optimisateur de l’Emotion”,ou de son collégue Naranjo ayant fait équipe avec lui,et travaillant sur l’Harmaline, dérivé d’une liane ,Ayahuasca,parle de “vigne de l’Esprit”,dont la dangerosité est incontestable mais qui a été repris par des expériences contestés au Pérou..Ce coté réducteur  mystique occulte les données  toujours discutées scientifiques du neuro-psychisme,circuits du plaisir et de la récompense,sciences d’abord difficiles et non encore abouties.Le traitement de la dépendance n’a jamais été une simple joute de l’esprit mais est un chemin semée d’embuches .Une clarification s’impose.,d’autant que les essais cliniques passés sont de faible envergure  sur un petit nombre,de méthodologie contestée et les interactions médicamenteuses sont à peine évoquées.

Les Jounées Gabonaises du 15/08/2006  évoquent le nombre de patients recencés traités de 3414 ,un chiffre global, de 4300 à 4900 est évalué en février 2006 sans description des effets à distance.Surtout ce congrès confirme la disparité des prestataires donnant l’Iboga, Journ.Ethnopharmacology 115(2008) 9-24:Alper/Lotsof/Kaplan.

Sur 3414 patients:

1) 824 :sont suivis médicalement

2) 1213 :non pas de prestation médicalisée

3) 200 font des expériences isolées

4) 1172 entrent dans un cadre religieux ou ésotérique

Avec une différenciation de prise de drogues:74 à 95 % de substances Opioïdes,38% à 95 % d’Opiacé.Le problème important est l’expérimentation  sauvage de l’Iboga  ou mystique,néoschamnique,personnelle ,difficile à cibler et d’isoler leurs incidents car ,il ne faut pas oublier les interactions médicamenteuses telles IMAO ou IRSS,Cardiaque,donc posant le problème d’expérimentations incontrôlées

On insiste sur la variabilité des résultats selon le sexe(femme/homme) variabilité déjà constatée en laboratoire avec souris,rat,singe.Cette variabilité est naturellement sources de constats contradictoires voire contestés.Bien qu’une passerelle entre savoir de la forêt et laboratoire soit évoquée,le manque de cohérence et statistique des résultats et l’extrême variabilité des résultats dans l’addiction et des réactions secondaires ,un autre regard doit être porté sur l’usage de l’Iboga et doit répondre aux normes de sécurité,évaluation juste du bénéfice ou de sa nuisance,en sachant que son usage est interdit en FRANCE depuis 2007

     ETUDES CRITIQUES DE L’IBOGA DANS  LES ESSAIS DE LABORATOIRE

Lers premières études s’intrégrent dans la découverte des Alcaloïdes au XIX éme siècle:Dybosvsky,Landrin,Haller,Heckel,Phislalix ,Raymond-Harret et débouchant sur la mise sur le marché  en 1930 d’un produit le Lambarène décrit come stimulant,dopage des sportifs,pour être exclu de la thérapeutique en 1967 du fait de ses propriétés hallucinogènes.Dans les années 1985 et suivantes HS. LOTSOF relance les expérimentations antiaddictives   de l’Ibogaïne  qu’il étend de la morphine, à l’ Héroïne,Cocaïne,Alcool,Tabac,Polymédication Neurotopes.il est dit qu’à la dose de 4-25 mg/kg  25 % la dépendance est rompue sous une période de 6 mois (méthode dite ouverte à usage personnalisé),mais 20 à 30 % rechutent dans un délai d’un mois,40-50 %  sont non dépendants s’ils sont épaulés par un suivi psychothérapique.Bien que formulées de façon engagente ces expérimentations pèchent toujours par leur rigueur et de savoir combien de temps exact-années ,ces résultats peuvent être pérénisés.il ne semble pas que les études  demandées du NDA(1985),Miami,New York,Panama,Hollande soient convaincantes si ce n’est que pour la cocaïne :Ali/ in Journal;Neurochem/65,S 172 /1995

La difficulté de l’interprétation des résultats venant la variabilité et sensibilité de l’action de l’ibogaïne sur un sujet,variabilité dans la biodisponibilité,(Pearl)variabilté des actions sur les neurotransmetteurs,les métabolites de l’ibogaïne seraient responsables des principales actions par leur métabolisations plus rapides

Hallucinations visuelles

                            ACTIONS PHARMACOLOGIQUES

Globalement citées in LANCET:1998/352/1298 et in “The  Alkaloïdes”;vol 52 PP,197-231/1999;Popick et Skolnick

a)Activité Locomotrice

L’ibogaïne accoit l’activité motrice à dose faible(20mg/kg) à 40 mg/kg la décroit.Shershen( 1992)/Pearl(1997)..Chez le rat à la dose de 20-60mg/kg  la réponse sensorielle et sensitivo-motrice est plus longue.A haute dose( 120 mg/kg) on provoque convulsions et ataxie,mais dépendant aussi des métabolites Layer,Skolnick,Bertha,Kuene,Popik(1996)

b)Activité Motrice induite par d’autres drogues

La potentialisation de l’ibogaïne a été trouve pour la cocaïne et amphétamine.

Shershen ( 1992)a démontré l’effet stimulant de l’ibogaïne sur les amphétamines,Maisonneuve sur la cocaïne(1992),Pearl (1995) a demontré que la l’ibogaïne inhibe la morphine.La variabilité,et méthodologies montrent toujours une disparité des résultats (Pearl/Maisonneuve).Dans l’ensemble l’action de la morphine d’hyperlocomotion est inhibibée.

c)Peur et Anxiété

L’ibogaÏne induit peur et anxiété à la dose de 2-5 mg/kg en intraveineux.Schneider;Sigg(1957)/Benwell(1996)

d)Trémulations

La trémulation apparait à faible amplitude pour une dose de 10mg/kg en 10mn /O’Hearn (1993)/Zetler(1972)/Glick(1994)

Action de type Gabanergique/King(1990)/Trouvin,Jacquemin;Rouch,Jacquot(1987)

e)Effets de l’automédication d’Ibogaïne et autres drogues

Il faut insister que ce sont des tests de laboratoire  sur Rat,Singe

L’Ibogaïne inhibe l’automédication à la cocaïne:Cappendijk;Dzoljic(1993)/Vocci;London(1996),Glick(1994)

Dworkin: inhibition sur héroïne;(1995)/Frances

Inbition de l’alcool Rezvani,Overstreet,Lee (1994 et 1995)

f)Effet sur la Dépendance des Drogues

L’Ibogaïne n’entraine pas de dépendance .Aceto,Bowman,Harris (1990)/Frances(1992)

Action sur les syndrômes de sevrage  à dose dépendante selon l’animal Aceto,Bowman(1990)L’action serait due à deux molecules:O-desméthylibogaïne et O-t-Butyl-O-desméthylignocaïne.Layer,Skolnick,Bertha,Khuene,Poppik(1996) et Popipik,Layer,Fossons,Benveniste,Getter-Douglas,Witkin,Skolnick (1995)

g)Effets sur Douleur et Analgésie

L’ibogaïne n’a ni de propriété analgésique ou anti-nociceptive attribuées à la morphine:Aceto,Bowman,Harris (1990)/Cao,Bhargava(1997);Seul élément discordant,le O-desmethylignpcaïne potentialise l’effet analgésique de la morphine:Bagal,Hough,Natwalk,Glick(1996)

h)Effets sur Agression

Comparée au LSD,Butofenine,l’ibogaïne a une néglideable action sur le comportement aggressif/Kotowski,Rewerski,Piechocki ( (1972)

i)Effets Introceptifs

L’animal est capable  de reconnaitre des drogues similaires ou différencier avec amphétamines et LSD Palumbo,Winter (1992) et anticiper les effets de trémulation de l’ibogaïne: Hesaley(1997).cet effet serait amplifié par l’ibbocaïne ou son dérivé o-desmethylignocaïne.

j)Effets adversifs

Il est reporté que la lignocaïne atténue les phénomènes d’acquisition mais n’intervient pas sur ceux provoqués par morphine et amphétamine Touchette(1993) mas l’effet  peut apparaitre 22 heures apès atténuant les effets du lithium et morphine :Parker,Siegel (1996),le métabolime naloxne  n’et pas affecté

k)Effets sur l’Apprentissage et Mémoire

Ces deux éléments réduits  sont constatés par beaucoup d’auteurs.Cependant à des doses faibles (0,25-2,5 mg/kg) de l’ibogaïne et O-desmethylignocaïne il a été noté une facilitation de la mémoire spatiale.Popick(1996)

k)Effets cardio-vasculaires  

Hypertension et trouble de rythme cardiaque sont notés Gelson,Lang(1962)

Si le chien est anesthésié on note hypotension artérielle et bradycardie ;Gelson (1962).

Hajo -Telllo ont démontré une action inotrope négative myocardique/Binienda (1998) a confirmé ces effets

L)Effets neurotoxiques

Il est noté surtout un effet destructeur du systéme cérebelleux ( effets dégénératif des cellules de Purkinje )  .O’Hearn,Molliver(1993).On observe un aspect dégénératif des cellules nerveuses:argyrophilie des astrocytes et microglies.Le rat/femelle ne semble pas touchée par une dose de 40mg/kg.une dose journalière de 10mg/kg sur 60 jours n’a pas permis de voir des changements significatifs sur les cellules de Purkinje .

Bien que différences soient notées,on constate dans l’ensemble que l’administration d’ibogaïne provoque un changement significatif des structures cérébrales.Ref:Scallett(1996),Mollinari(1996),Vilner(1997);O’Callagan(1994/1996)   Vocci,London(1996;Olney(1997)

Bruguel

Principaux Effets  Spécifiques de l’Ibogaïne sue les Neurotransmetteurs

*Effets DOPAMINERGIQUES

*N’affectes pas les recepeurs opioïdes mais sur les intermédiaires adényl-cyclase,recepteurs kappa opoîdes   .l’ibogaïne agit de façon beaucoup moins efficace que le O-Desmethylignocaïne;Ref:Pearl;Sweetman,Codds(inhibition des liens entre ibogaIne et Naloxone)

*Affecte la transmission SEROTINERGIQUE bien que les études ne sont pas toujours concordantes

Ref :Broderick,Deker,Ali,Shersen,Long,Lerrin

*’intervient  sur la régulation ou déporalisation des canaux calciques vasculaires et cérébraux Hajjo-Tello(1985),Ali(1995),Miller,Godfraind(1983)

*Inhibe le Voltage de Canaux de SODIUM

Ref:Dekker,Teiler,Soderland,Borman,Kuekne,Glick(1992)

*Actions sur le système Cholinergique

Adose de 100 microM,pas d’inbition des liens liganes et recepteurs muscariniques et nicotiniques Deeker,Teilter and co(1992).Sweetman 1995) a démontré l’inhibition des liens muscariniques, et de même Sweetman((1995)

*Pas d’effet sur l’Acide Gamma-Butiyrique

Deeker and co(1992)/Steetnam and co (195)

*Actions ur le systéme Glutamate

Action inhibitrice sur le système de lien avec le recepteur NMDA.il est considéré que la lignocaïne a une action spécifique sur le recepteur NDMA couplé avec le canaux des cations..Poppik(1992)/Chen(1995) Steeman(1995)

*Action sur les recepteurs Sigma

Les recepteurs sigma sont des sous-type des recepteurs opiacées,ciblés par les psychotropes (type Halopéridol) et médicaments anti-arythmiques cardiaques type Cordarone,,ils sont aussi des régulateurs  de vasocontractillité coronarienne et systémique

Inhibibe le recepteur lignane ,sigma;le(h)pentazocine ayant une affinité avec le cervelet:Bowen eur j;Parm(1996),Mach(1995)

              AUTRES  ACTIONS  REPERTORIES EN LABORATOIRE

1)Décroit les ondes Corticales cérébrales:alpha,béta,delta,thétha/Binienda( 1997/1998)

2)Hypoglycémiant: Dhahir (1971)

3)Accroit le taux de Prolactine : Ali/Read(1996)

4)s’oppose à la contractilité iléale:Bunag/Walaszek

5)Immunoréactivité décrite sur le striatum,substance noire/action de type neurotensine-like et substace-P like

6)Supprime régulation des cellules B,les cellules Tueuses,cellules T in vitro House,Thomas,Bhargava (1995)

7)Action antibiotique:Van Beek(1985)

A la lumière des études pharmacologiques qui ne sont qu’une partie immergée des recherches effectuées sur l’Iboga,s’impose un principe de précaution évident et il apparait que cantonner l’Iboga à la seule  solution des problèmes addictifs  sans danger se révèlent inexact et indapté.Si le 18-MC parait une solution de recours ce qu’il faudra démontré,l’analyse des essais  passés authentifiés et contrôlés aurait dû faire la lumière sur l’usage de l’Iboga comme Anti-Addictif.

Gustave Doré

REPERTOIRES ET ETUDES CRITIQUES DES ESSAIS THERAPEUTIQUES AVEC  L’IBOGA

La littérature est avare en résultats par contre sont déclinées sur toutes les gammes le Culte Bitwi,les déclinaisons d’obédience psychothérapique de Naranjo,reprenant le lyrisme de Shalgin et des études de années 1962 à 1993 de LOTSOF,épaulé par le Pr Bastians (Hollande) à qui on ne renouvella pas sa therapeutique par le LSD en psychiatrie .Si glorieuse que soit une expérimentation,l’aspect subjectif doit être élliminé,l’intrusion psychiatrique ne doit pas être attitude exclusive,le mysticisme n’a pas sa place;et surtout de façon récurrente le nombre d’essais est faible,de type ouvert et non comparatif,même pour les essais préliminaires.,manque de résultats à distance abscences de données biologiques Le saut  pharmacologique animalier à l’essai humain est aisé et est trop souvent effectué, presque qu’une garantie d’authenticité .La varaibilité n’est pas pris en compte.Il est  bizarre que pour une telle molécule le principe ou module de Drug Design ne soit pas appliqué,permettant une logique de sécurité.Ne serait-ce alors qu’un catalyseur du processus psychothérapique comme l’écrit Naranjo en 1969, aux propriétés uniquement osinophréniques ( rêve sans perte de conscience),un néoshamanisme moderne (Ghasarian/2005).

 

CONCLUSIONS OBJECTIVES ET SUBJECTIVES DE L’USAGE DE L’IBOGA

MERITE-T-IL AUTANT DE MEDIATISATIONS ?”Le BOIS SACRE”,MERITE-T-IL SON EPITHETE ,ALORS  QUE SA  TOXIQUE N’EST PAS EXPLICITEE VOIRE PREVISIBLE;ET ORIENTE CERTAINS A TRAVAILLER SUR UN DERIVE NON HALLUCINOGENE,PRODUIT DE SYNTHESE 18-METHOXYCORONARIDINE (18-MC).MAIS CET ALCALOÏDE N’EST PAS EN SOI UNE NOUVEAUTE PUISQU’UN  DERIVE de MÊME TYPE A ETE TROUVE ET ETUDIE DANS DEUX AUTRES APOCYNACES:PANDACA MOCQUERYSII VARIETE PENDULA A MADAGASCAR (Bellefon,Debray,Le Men/01/1971) et SUR LE CONTINENT AMERICAIN DONT LA GUYANE DANS PESCHIERA ECHINATA (Jacquemin/Orstom/11-12/1981)

D’autre part,dans le FAUX -JASMIN ou TRACHELOSPERMUM,utiilisé en Chine on isole,de la Coronadirine et Ibogaïne

A part les études de francs tireurs,les  auteurs peu nombreux sont connus pour leurs publications,mais non pratiquées dans leur pays respectif (interdit de l’Iboga).l’intêret réside sur un suivi même si certains peuvent pêcher par leur méthodologie et nombre de patients.On évoque des cotés rassurants des expérimentations avec un assistant du patient dans un lieu calme,chambre sombre et un minimum d’intervention psychologique ,laissant le patient toute liberté d’intervention orale.Ce type d’intervention médicalisée était la règle pour le Pr Baastians,mais l’état hollandais n’a pas renouvellé son quitus sur le LSD

Il faut également prendre les recherches pré-cllniques avant-gardistes suivant les essais de laboratoires .

Ces pré-études cliniques

sont celles  de :Baumann(2001),Maisonneuve (2001)et Glick et Rho (1992 /1994 1998);Cappendijk (1994) Parker(2005) Frances (2003) Pace (2004) Berridge(2007)

Michel Ange

ESSAIS CILINIQUES et RESULTATS

*CLAUDIO NARANJO:qui sur la base de 54 cas a un brevet en juillet 1969

*SHEPPARD:7 sujets

*LUCIANO (1994):3 cas

* ALPER:(1999)10 cas,dont évaluation sur 33 sujets et évaluation sur 12 volontaires sains.Il  A isolé une série autodéclarée de 52 traitements,dont 41 ont été retenus.sur 56 études 3 ont été comparées à un placebo.25 patients ont eu résolution complête des symptömes avec 19,3 mg d’Ibbogaïne en 72 heures

*LOTSOF:

Suite à un essai personnel en 1960,de 500 mg d’ibogaïne.Six essais,la dose efficiente étant de 1mg/kg à 19mg/kg.Sur six sujets ,  5  Abondonnent

Publications sur 33 cas,en 1990 protocle autorisé et stoppée en 1995 par la NIDA .Demande  brevets déposés:

*1985:pour addiction narcotique:sur 7 sujets sous 6-19mg/kg pendant 30 heures.protocole de six mois

*1988:pour addiction amphétamine et cocaïne

*1989 et 1991 :pour addiction à l’alcool

Les chiffres sont modestes  même si en apparence engageant,par trop  médiatisés , ,Alper Kenneth(Colombia) parle d’un estimatif de 5000 cas traités en Hollande en 1980,Natchel (Israel) évoque 40 cliniques dans le monde( sur quel mode,protocole,recrutement,rondomisation ?)

Dans AM.JOURN.ADDICT(1999,8;234-242,

Est en fait  c’est le résumé d’une étude commune sur 33 traitements de dépendants à l’héroïne(de 0,64 à 0,5g) élaborée de concert avec:Alper/Losoft/Frenken/Luciano/Bastians

*25 n’ont pas eu de syndrôme de manque,72 h après l’ingestion d’ibogaïne

* 4 malgré un bon résultat,ont manifesté l’envie de rechuter

* 2 avec léger symtômes sans rechute

* 1 echec complet

* i overdose à l’héroïne (non avoué)

Le protocole Loftsof,

est plutot sur un système ouvert sur 30 jours,la dose est évaluée par le patient,en moyenne 6 à 9 mg/kg la première heure,souvent associé à un anti-nauséeux de type phénothiasique(por éviter les interactions médicamenteuses)

La durée de la cure évolue de 30 h à 3 mois

Lotsof décrit les effets:

*1ère 45 minutes:Oscillations sonorores,bourdonnement d’oreille,perte de sensibilité

*Une 1 heure après:phase de visualisation,réveillée,le patient communique,visualisation avec images archétypes,défilés d’événements antérieurs

*Entre 5 et 8 heure,Evaluation Cognitive avec réinterprétaion des événements vécus,avec changement de comportement lié à la pharmacodépendance

*De 48 h à 72 h:Effets Retardées endormissement et analyse cohérentes  des visions

 

Dr BAASTIANS

Suivi de 18 patients traités de 6  29 mg/kg.dose prise après cessation de toute prise de drogues ou médicaments 8 à 10 heures avant, arrêt de la méthadone 24 h avant.

MARSH :

70 patients de 1996 à 2000.70 % de réussites sans syndröme de manque ou craving.taux de rechute ou abandon non exprimés

Aux USA:7 essais ont été répertoriés depuis 1962

En Hollande:26 essais ont été pratiqués de 1989 à 1993

Toutes pèchent  ou par leur optimisme ou par leur faible recrutement et d’éléments comparatifs et les essais de franc tireur ne mettent à l’abri d’incidents directs de l’Iboga mais aussi de substituts toxiques (Dr Gassita/Gabon).Quoiqu’il en soit nous ne suivront pas les dérapages de Naranjo”Si l’Ibogaïne ne peut pas ouvrir une porte par elle-même,elle peut-être considérée  comme l’huile des gonds”(1969).

Ces auteurs sont les plus cités  mais d’autes études ou applications  n’ont pas pour  certaines  qualités d’exemplarité ;sectarisme,défaut de méthodes,pas d’encadrement médical,recommandant une très grande prudence  même si présentées comme incontournable mais encore faudrait-il respespecter les critères objectifs scientifiques énoncés par Jackson (1983) et Malterud (2001).

Dans les protocoles mis en place en Grande Bretagne /West- Sussex 2001-2002,effecués sur 18 sujets à la dose de 15-20 mg/kg,pour une dose moyenne de 17-19,une charte a été établi:consentement écrit et signé,avertissement sur bénéfices et risque,bilan cardiaque et biologique surtout hépatique,12 heures avant la cure pas de narcotique,alcool,cocaïne,amphétamine,prévenu des risques nécéssitant un appel aux urgences.Sur cette série:

*SIX sont restés sans drogue pendant 2 ans

*Deux sont restés sans drogue mais on rechuté

*Un a fait une overdose à une prise d’héroïne(non signalée)

*Cinq ont rechutés

Les EVALUATIONS                               

*Des évaluations sur l’Iboga ont été pratiqué sur 12 volontaires sains avec 25 mg/kg

Autres évaluations:

*Schmidt(1963)

*Alper (1999)

*Mash (2001) avec essais de validation de phase 1 et 2 avec 24 mg/kg

*clinique St Kills avec 800 mg :résolution des signes de sevrages(Mash-2001)

Validations des résultats pour les essais à

*Lexington 1955-57

*Santiago 1966-57

*Zurick 1980-89

*Miami 1994-1995-1998

*Panama 1994-1995

*Brézil San paulo1994

*St Kitts 1996-2001

*Mexico /Tirajana 2001/Cancun 2005/2006

*Ces validations ont été étudiées par Alper(2001)Malterud (2001)Deuzin,Lincoln (2005)

*Des tests de typologie ont été établis par Bailey(1994):méthodes et équipes accompagnantes

ETUDES DE NARANJO

Il a pratiqué depuis 1960 ,40 études ,commençant à des doses sub-toxiques.Dès 1969 ,il répertorie 30 patients à 4-5mg/kg dont le 1/4 mg en intra-veineuse

Les réactions subjectives apparaissent en 6 heures

puis réactions nauséeuses,incoordination motrice,vomissements

Son cheval de bataille est l’aspect séquentiel,dit catalyseur du processus psychothérapique avec:

*Propriétés Osinophréniques ou phénomène de rêve sans perte de conscience,ni changement dans la perception de l’environnement

*Modifications perceptuelles:coloration différente de la vision et Sonorisations troublées (récrit pae  Sueur/1999)

*Evaluation Cognitive:de 5 à 8 heures avec réinterprétation des évenements de la vie,modification comportementale(d’origine de dépendance pharmacologique)

*Effets retardés:détente et cohérence

PROTOCOLE SHEPPARD

En 1994,7 sujets en commençant à 200 mg à 300 mg puis 700 mg à 1000 mg par sujet

Le syndrôme de manque disparait en 24-48 h mais à la dose de 700 mg,en 2 jours le syndrôme peut réapparaitre

On obtient une abstinence en 14 jours pour 3 patients

Au bout de 2 jours possibilité de rechute avec 1000 mg

Dans une autre série ;13 personnes sont devenues abstinentes en 2h à 48 h,sans syndrôme de manque et”craving”

PROTOCOLE DE LUCIANO

Trois patients avec 20-25 mg/kg.résultats en 24 heures.

                                   PERSPECTIVES ET REALITES

Bruguel

Il doit toujour être entendu que l’usage l’iboga  est  toujours interdit par  la législation française depuis 2007

Le problème du 18-Mc que l’on suppose une alternative médicamenteuse à l’addiction aux morphines,repose avant tout sur les travaux  de laboratoire de Rezvani(1997) et surtout de GLICK (1991) et de KUEHNE.

*Les rats sous morphine recevant le 18-Mc n’ont pas ou peu de syndrôme de sevrage par une dose unique ,si “craving”la dose est doublée.Le 18-MC n’est pas hallucinogéne,s’oppose à l’augmentation  de la concentration de la Dopamine due à la morphine et agit sélectivement comme antagoniste sur les recepteurs nicotiniques  a3b4.Chez le rat dépendant le 18-MC s’oppose à l’augmentation du niveau des opiacés.

La toxicité de 18-Mc semble très réduite d’après:Brain Res 1980,Neuropost!2000) Pharm.Biotech(1997) Psycho.pharma.(1998) Am.New York Acd Sci (2000)

Glick a comparé l’action de 40 mg/kg d’ibogaïne et de 18-MC chez le rat et observé une diminution du syndrôme de manque pour:morphine,cocaïne,Alcool,nicotine,amphétamine.,sans incidence sur les performances,pa de tremblement,activité motrice normale,anxiolyse (Glick-1996-1999)

S’l existe quelques prédispositions d’avenir thérapeutique,le problème essentiel de la toxicomanie n’est pas son sevrage court,en soi,positif,mais que l’on doit intégrer dans un processus long de dépendance,de rechute,de reconstruction de vie,et encore faut-il que les études cliniques du 18-MC confirment sa  maniabilté,ses avantages et ses inconvénients,éléments non disponibles à ce jour,d’autant  que Alper/LotsofKaplan(Journ.of Ethnopharma .115(2008) 9-24 prévoyaient une augmentation de 30 % de consommation d’ibogaîne  mais n’évoquent  pas  paradoxalement le 18 -MC,à priori moins toxique.Y-aurait deux cultures:bonification d’une sous-culture d’une “racine de liberté” ou un abord décompléxé prenant compte des aspects médico-légaux d’un traitement jugé par son bénéfice et inocuité et rondomisation?

                                              CONCLUSION  

La progression de la toxicomanie justifie une inquiétude légitime mais ne doit pas laisser un boulevard  aux thérapeutiques alléatoires voire dangereuses,la médiatisation s’est emparé récemment du Peyotl “la plante qui rend les yeux émerveillés” et régulièrement du “Cannabis “,les références sont souvent rapidement expédiées,ou tronquées .Pourquoi?

L’IBOGA

demeure une plante Hallucinogène

Ces résultats comme antiaddictifs ne sont pas convaincants par leur nombre  et leurs résultats  ,elle doit demeurer sous contrainte et surveiller,pour des raisons simples.

1)Cette plante hallucinogène n’a pas action  identique pour tous (près de 30 % des toxicomanes ont  été peu ou prou psychiatrisés),variabilité de sensibilité dans le sevrage et sa durée, variabilité  de ses effets histo-anatomiques  neurologiques et neurorecepteurs ,les effets cardio-vasculaires ne sont pas assez référencés (hypertension et troubles du rythme cardiaque) et les interactions médicamenteuses par son effet Sigma restent encore à  être devellopées notamment pour les neuroleptiques et anti-arythmiques cardiaques (cordorane)

2)les choix des patients dans les études sont pour la plupart des utilisateurs de 0,5 gr d’héroïne/j . Or,la pratique journalière montre que la toxicomanie n’est plus du règne du soit -disant refus sociétal ou d’une.expérimentation psychédélique ou new age.Si certains restent sur ce genre d’ analyse de sous-culture baba-cool,l’exigence de l’observation oblige régulièrement de suivre des polytoxicomanes gérant une auto-addiction  journalère combinant narcotique ou stimulant,benzodiazépines,somnifère et boissons alcoolisées.

La question est donc simple:

Pour le protocole ordinaire pour 0,5gr d’héroïne/jour par l’ibogaîne,il est demandé un arrêt variable des médicaments,toxique,narcotique,entre 12 et 24 heures avant la cure.Est-il possible en 24 h,d’arrêter le toxique ,3 ou 4 benzodiazepines,un somnifère,un minimum d’alcool de 60 à 80gr/jour et de commencer l’Ibogaïne hallucinogène?La réponse est non.

Il existe trop d’impondérables pour utiliser l’Iboga dans l’addiction malgré les partitions jouées sur un mode majeur comme il en fut de même pour le peyotl.

                       UNE SOLUTION DE REPLI PROBABLE:le 18-MC

Il a été évoqué un dérivé semi-synthétique de l’Iboga, le 18-METHOXYCORONARIDINE ou 18-MC ,NON HALLUCINOGENE,dont les essais de laboratoires semblent prometteurs et remplacerait avantageusement l’Iboga:(toxicité,interactions médicamenteuses).Avantages et inconvenients à cibler ,le 18-MC peut être un alternative au traitement de l’addiction des opiacés.Deux méthodes peuvent diminuer entre les temps de recherche,et applications (variable de 10 ans):la chimie combinatoire ou DRUG DESIGN et Microcerveaux testeurs de médicaments de la start-up suisse NEURIX,modèle de cellules souches pluripotentes induites en cellules neuronales permettant de reproduire des modèles spécifiques de maladie (type Alzhiemer,sclérose en plaque) et tester les médicaments (Pr K-H KRAUSE et L.STOPINI) et pourqoi pas le 18-MC

Il était une fois la Phytothérapie: Retour aux sources.

20080618072058_0005712898233_257392614601013_270193719168395673_obd4.jpgfondphytob3

Le Vingt et uniéme siècle montre une avancée considérable en terme thérapeutique,et il ne peut être nié.La mondialisation a fait émerger une propagation des  connaissances et des inovations que le passé ne permettait pas d’anticiper,cette explosion parfois difficilement controlable nous font oublier ce que fut le cheminement de la pensée scientifique et volontairement notre voie choisie sera celui d’un territoire sans limite innové par Alexandre le Grand,englobant l’Europe,Territoires de Mare Nostrum (Mediterranée),Proche et Moyen Orient,et s’arrêtant au Gandhara  à Taxila au Penjab, territoires influencés par une pensée philosophique grecque déterminante , partagée ou source de controverses fondatrices   .

L’apport des nouvelles inovations technologiques avec traitements immunomodulateurs,des interférons,anti-corps monoclonal,procédures chirurgicales exceptionnelles ,explorations inovantes modifiants les protocoles,plus grande intégration préventive médico-soçiale des facteurs de risque des maladies,néanmoins  une inovation récente toujours posent quelques craintes avec une   volonté affichée  comptable et statistique,et se pose alors ,et ce n’est pas nouveau, la saga du patient et sa maladie tendant à être submergés par des objectifs le dépassant,innovation certes mais parfois  aux prix de protocoles lourds et difficilement contrôlables,d’autant que les composantes de type résultats immédiats sont mis en exergue et dont il est légitime d’évoquer  le bénéfice et la cohérence notamment surtout dans le cadre de l’Autorisation de Mise sur le Marché de Médicaments Fractionnés mis en projet par l’EMA en 2016,phénomène existant déjà pour les maladies orphelines ou graves dépassées ,protocoles déjà en place aux USA et Canada(Biotechnologie depuis 2000).Probléme soulevé par la Revue Prescrire n°396,/tome 36;Avril 2016,qui posent plusieurs questions:

 

*Promouvoir une réglementation pensée d’abord pour les patients,

 

 

*Régulation et transparence des données cliniques

 

*Indépendance des agences régulatrices avec conseils scientifiques publics

 

 

*Modéles de recherche et développement fondées sur les besoins

 

.

Naturellement,ce type de lancement d’alerte est salutaire et il n’exonère pas à

l’accès de la santé personnalisé,qui est estimé  abusivement ou considéré comme le cheval de Troie des Médecines Alternatives. L’engouement des médecines Alternatives dont la Phytothérapie   se sont engouffrés avec  congrés,écoles,chapelles ,enseignements universitaires,Le MEPY boom est apparu dans les années 1980 avec progression de 18 % par an,(Médecin à Exercice Particulier),parfois dénigré,avec pratiques apparentées à un effet placebo,mais le recadrage des études et méthodes a permis de replacer la phytothérapie dans son contexte thérapeutique que certaines mutuelles prennent en charge,D’autant plus  aux USA, 1 Patient sur 3 consulte en médecine alternative.Les études  faites à large échelle montrent que le confiance entre patients et médecins  reste toujours intacte,même s’il existe une prise de conscience mal exprimé,voire une méfiance pour l’inovation,ou exprimant la difficulté d’appréhender les nouveaux concepts thérapeutiques et leur  visibilité ou sa virtualisation,la thérapeutique n’étant pas un exercice de style mais bien le fruit d’une collaboration et  dialogue singulier entre patient-médecin,difficulté  que l’on peut  comprendre avec des thérapeutiques dont on peut affirmer qu’elles représentent une véritable révolution conceptuelle et  de résultats.L’accès aux thérapeutiques alternatives ne représentent pas un rejet d’une thérapeutique standardisée mais  l’expression raisonnée d’un choix personnalisé  nécessitant encadrement et éducation médicalisée permettant de

justifier et pérénniser cette attitude.et limiter la iatrogénése.

La SOFRES comptabilise en 2001 que 80% des patients font de l’automédication.le CREDOC révéle dans la même période que

*40% se soignent par des Remèdes de grands-mères

*23% se soignent par Plantes Médicinales

*22% par les Huiles Essentielles

L’OMS en 2000 (Quotidien du médecin 2007) décrit l’accès aux médecines

naturelles par continent

*France:75%

*Belges 30%

*Australiens 48%

*USA 70%

Il faut insister que ce ne sont pas les nouveautés qui font repoussoir mais une particulière singularité de l’approche-médecin-malade oû doivent apparaitre vécu et conception du bien-vivre et représentations de la maladie  que Boussageon résume dans  :Le Placebo,le Remède des Remèdes.Theriaka(1/05/2008)

*Exploration du malade et du vécu et représentation de la maladie par le patient

 

*Intégration de la personne dans un contexte global biophysique,soçial,culturel

 

*Negocier,Partager,s’Entendre sur les solutions avec le patient ce qui engage le partage des responsabilités

 

Dans ces conditions ,il ne faut pas  s’étonner que l’effet placebo soit toujours étudié comparativement dans les essais   des thérapeutiques standards. Ces critères font partie du BA-BA et passage obligé de toutes études randomisées.

Quelques références:

*Wall.1992

*Lemoigne: Notion de Placebo Imparfait 1996

Impact Medecin 19/03/2003:

*6 à 18% dans Parkinson

*22% :Rhume des Foins

*30% :Angoisse et Tremblements

*36 à 43% :Toux

*55 à 86% Ulcère Gastrique et Duodénal

*80% Arthrose Chronique

 

 

  • Autres Exemples:

 

<La Fuente-Fernandez dans les études de la douleur montre une variabilité d’efficacité de 26 à 52% des médicaments.

<Enserink :variable d’éfficacité de 35 % pour les anti-dépresseurs

<Kirsh:mise en cause de la méthodologie de 4 anti-dépresseurs type IRSS (PlOs One 2008)

Cette singularité au passage au placebo est certes culturelle mais aussi aux approches peu orthodoxe à la thérapeutique liées:

*A l’Intolérance des Médicaments:il est considéré que les patients de 65 ans présentent 10 % d’intolérance (Les 65 Ans Consomment 40 % de la médication en FRANCE),20% pour les personnes de 80 ans, conduisant annuellement en FRANCE à une moyenne de 128.000 hospitalisations.

*Les Risques thérapeutiques augmentent au-delà de 5 Molécules différentes

prescrites.De plus .la Revue Prescrire isole de 2010-2014 ,71 médicaments objectivement considérés comme potentiellement dangereux donc à exclure (Prescrire.N° 35.76.2015)

.l’ONU,sur 780 patients décrit 1 sur 7 effets graves indésirables soient 13,5 % hospitalisés liés à:

* 31% du aux médicaments

* 28% dus aux Soins

*28% dus aux procédures chirurgicales

*15% dus aux infections

*1,5% de décès

*La Mauvaise Observance du médicament est souvent notifiée

*Mauvaise Utilisation du médicament,posant le problème de médicament ,non remboursé,libéré,mais potentiellement toxique telle que les dérivés de l’Ephédrine

 

 

LE  PLACEBO

 

Ce qu’il faut retenir:

le Placebo se prescrit,ce n’est pas un automédication.

Il se prescrit après examen clinique et physiologique,et surtout peut se poser si le traitement prescrit à long terme se révèle incompatible et justifiant trop d’examens répétés,mais sur -ou- défaut de prescription   qu’une molécule simple étudiée aurait pû éviter.Eternel relation privilégiée entre le patient et le

médecin,relations de confiance mutuelle

 

13391660_10209987639507246_2716828138157845020_o-1

REGLES DE PRESCRIPTIONS DU PLACEBO

 

 

1)Il ne se prescrit pas à un bien Portant

2)Il est Proscrit chez l’enfant,chez qui on peut induire un réflexe thérapeutique

3)Il ne remplace pas un traitement efficace,ce n’est pas un traitement de complaisance en cas de maladie.

4)Si le Placebo donne un Résultat Rapide et Net,il doit être arrêté

Cette introduction permet d’ouvrir le cheminement thérapeutique oû la Phytothérapie a une place choix,permettant de passer à l’homme de nature dans son microscome à l’homme de civilisation avec ses grands encyclopédistes antiques qui ont marqué le monde et bati l’édifice médical.

 

 

AVERTISSEMENT

21077650_10213988081765085_5726718007076006849_nLa  Theorie des Signatures

 

L’automédication suit l’évolution humaine,il est difficile de  préciser le cheminement de la geste médicale humaine;une piste apparait sur tous les continents:la symbiose de l’homme avec son milieu et son attachement quasi religieux très tôt exprimé rappelant que l’équilibre avec la nature implique la survie humaine ,ce que nous exprimerons avec bruit avec le réchauffement climatique ,dont l’homme porte une responsabilité et aprés  30.000-50.000  ans de la pré-histoire,redéfinie lors la dernière session mondiale de la COPS 21sur le climat.Nous brosserons à grands traits ce que furent les grand moments de bases de l’histoire médicale et ses grands référents .Sans enter dans les détails qu’il convient d’approcher en lisant les ouvrages fondamentaux,il sera remarquable que la physiologie antique sera le miroir des interactions climatiques et le corps humain,tel chaud et froid des Caraïbes ,vents secs et humides des cotes de l’Inde de l’Ouest,notamment le Kerala,identification des formes végétales et  du corps,selon la théorie des Signatures,souvent dite théorisée par le suisse  PARACELSE,

Mais dans les  faits,cette usage est retrouvée plus tôt dans les traditions néolithiques ou archaiques chez les Aborigénes australiens ,le Peuple du Temps du REVE ( Temps précédant la Création de la Terre ) et Busmen de Naimibie, Civilisation de l’Arc ,(les derniers avec les Pygmées) de l’AFRIQUE du SUD. ,vivant au temps historique comme au Néolithique,oû toutes formes de vie plantes,animaux,hommes font partie d’un ensemble interactif,avec une régulation soçio-médicale de type shamanique,étudiée de façon détallée par Mircae Eliade dans les populations du grand Nord Sibérien oû la vie était superposable à leurs ancétres néanderthaliens.

Toutes ces populations,comme leur homologues des forêts amazoniennes,exposés à la conquète coloniale furent voués à une quasi disparition, destruction,expropriation,maladies de type rougeole ou tuberculose,et plus tardivement alcoolisation et toxicomanie.Des réhabilitations territoriales et éthiques reprennent leurs droits depuis peu.

Classiquement,la culture des céréales est estimée à moins 10.000 ans. Par examen archéologiques osseux  au Carbone 14 et rapport Strontium-Calcium;il est apparait que  l’ usage carnée est  tardif et pleinement fin du     Paléolithique

.L’usage des céréales ramassées ou cueillies apparait en AFRIQUE avec la découverte de grattoir à céréales (Au Mozambique:moins 100.000 ans)

et confirmation de l’usage alimentaire des céréales en mesurant l’apparition des caries dentaires.Pour l’essentiel,au  Paléolithique la nourriture de base est végétale .(cueillette de fruits,extraction de tubercules,graines de végétaux)

On sait que l’homo Habilis fabriquait des outils en  2,5 millions d’années avant JC  peu d’indice engage à en faire un homme de culture On considére que la Préhistoire incluant Paléolithique,Epipaleolitique,Mesolitique  fait de l’homme  un prédateur chasseur -cueilleur,sans auto-gestion de son environnement.Il devient artisan au Néanderthal,et sédendaire et industriel au Neolitique.Un période interessante apparait dans l’Aurignacien  (40-000 à 29-000 avant JC ).

Enfin,pour faire court,certains terminent l’âge de la préhistoire par l’apparition de l’écriture,en fait trois arguments  sont en  contradiction avec l’hypothése datée de civilisation ,l’ émergence d’un être de culture se construit  sur plusieurs millénaires:

 

 

1)Apparition des peintures rupestres dans les grottes.

Leurs fonctions et l’agencement rappellent un rite d’une crypte de type religieux et  des inhumations,et selon Leroy-Ghouran peintures disposées de telle manière qu’elles invitent à se diriger vers le fond,considéré comme un abside avec des niches creusées dans la roche portant  Vénus de pierre(Vénus Préhistorique) apparentée à une déesse-mère de la création ou fécondité; il est noté des trous creusés dans les parois permettant de siffler ou souffler pour produire un son sans doute harmonique et ritualisé.A notre époque historique début du vingtième siècle les aborigénes australiens  utilisaient des grottes similaires comme lieu initiatique ,avec souvent des voutes naturelles constéllées de cristaux de roche rappelant le ciel et l’univers

 

2)La Proto-Ecriture (Signe de Pré-Civilisation)

Les Pictogrames,Idéogrames sont tous apprement discutés ou rejetés , évoqués pour ,la Proto-Ecriture de l’écriture touareg(Tifinag) :Glassner,Le Quellec;Masperrer.,Mais on ne peut nier  les Glyphes dans la vallée des Merveilles (Mercantour),Siega-Verde (Espagne),Foz-Coa (Portugal),Massif de l’Altaï ( Russie,)indiquant une logique comptable rappelant celles   des encoches de galets et os du Paléolitique  évoquant ou motifs lunaires ou comptabilité de proies prises par le chasseur.Si ces glyphes n’évoquent pas pour certains les signes d’une proto-écriture,il ressemble fort à une valeur symbolique,donc un possible échange culturel.dans une construction d’un esprit logique  fondateur de la civilisation humaine.

 

3)L’homme Guérisseur ,Initiateur ou Imitateur.

Il  existe peu d’indice formalisé d’actes médicaux,des réparations de fractures ont été évoquées,voire des trépanations craniennes,on sait qu’historiquement au XXéme Siècle,traditionnellement, près de 300 de ces pratiques ont été comptabilisées sur le continent africain jusqu’en 1960,et sans accident secondaire.Ces interventions ont été  évoquées chez des peuplades aborigénes n’ayant jamais été au contact du monde moderne,pratiques retrouvées dans la civilisation pré-inca et peuples de l’Océanie (Musée de PENMARC’H).Le Grec Hippocratre décrira,400 ans avant Jesus-Christ les modalités de trépanation en cas de blessure ouverte du crâne.

L’usage du feu,devenant progressivement l’apanage géré par les forgerons,sera intégré à des actes de cautérisation,cicatrisation,pratiques qui seront retrouvées dans nos temps historiques en zone saharienne (Les pointes de Feu).Toutefois ,rien ne permet de présumer d’un acte médical authentique préhistorique. Le cas d’OTZI mort vers 5300 ans avant JC,découvert en 1993 dans le sud du Tyrol,valide des pratiques thérapeutiques préhistorique,OTZI présentait une bourse contenant des herbes à vertus médicinales dont un champignon purgatif,Piptopurus Betilunus (Dr Di Costanzo/Quotidien du Médecin.O4/03/2004)

La connaissance médicale et médicinale ne se conçoit que sur une longue période,oû l’homme fait partie intégrante et fait corps avec son espace.Il faut se plonger dans les études ethnographiques des Bushmen et Aborigénes australiens pour comprendre cette légitimité et communion, oû chaque arbre ,chaque plante sont nommées.

A titre d’exemple,il est possible de définir un univers médicinal simple comme la Chesnais avec:

*Au sol le garde-manger:Pie,Lapin,Taupe,,Ecureuil,Campagnol,larve de hanneton

 

*Pour Plaies ,refroidissement,douleurs articulaires avec Gâle,feuilles,écorce de chène ou feuilles de frêne pour rhumatisme.

 

 

 

Apprentissage ou Imitation?

 

 

La proximité animale et végétale permet en dehors de fait culturel ,de prévoir un sens d’observation et d’anticipation .et si d’autres animaux sans civilisation peuvent se livrer à des actes médicaux ,il est  impossible que la communication par imitation ne soit pas  intervenue,chez l’homme.

L’homme de la pré- civilisation a observé et imité les “Animaux Pharmaciens”.

Cette fameuse Zoopharmacognosie a été observé par Karen STRIER sur des singes femelles du Brésil machouillant des feuilles riches en isoflavonoïdes ,proche des oestrogénes,réduisant la fertilité.D’autres machouillent le légume Oreille de Singe riche en stéroïdes facilitant la fertilité.

R.Waranghan montre  des chimpanzés en Tanzanie qui engloutissent de quantité importante d’Aspilia,contenant de la Thiarubrine antiseptique intestinale ,tuant les vers intestinaux et anti-mycosique.

M.Huffman montre que le chimpanzé mange des tiges de Vernonia Amygdalina,changeant l’aspect du singe qui se porte mieux.A proximité ,le jus de même plante est utilisée par des habitants de la même région pour traiter parasitoses et infections intestinales.

Enfin,in Panorama du Medecin 22/05/2006, sont cités les éléphants avec leur trompe pulvérisant sur le congénére bléssé de la boue fine ,antiseptique et cicatrisante.

Il est certain que ce zoomorpharmacologisme peut expliquer un comportement médicinal humain ; qui sur le long terme se traduit par apprentissages,expérimentations et transmission d’informations.

 

 

Symbolisme et Syncrétisme Religieux des Plantes

 

 

Signifiant et Signifié sont l’apanage de la pensée humaine,les plantes n’y ont pas échappé.Le  lien indissoçiable est formulé pour l’homme du neolitique entre nature,plantes,animaux et plantes,beaucoup de textes sacrés  y feront référence ,mais cet héritage est souvent suggéré,et non exprimé,pourtant ,cette symbolique sera particulièrement le support  d’un syllabaire témoignant d’un conflit religieux évoqué par Robert Graves dans l’énoncé de l’Alphabet des Arbres des Celtes du vieux poéme gallois CAD GODDEU,récit de combat de arbres,divisés en deux camps GWYDDION (Equivalent d’ODDIN) et AUN BRAU (Equivalent de Saturne ) contre le camp de la sorcière ACHREN (Les ARBRES).le Syllabaire est une liste de 13 mots vénérés,13 étant le nombre de lunaisons dans une année lunaire.

Cet Alphabet est né de l’INTERDIT  d’Ecrire, l’Ecriture faisant injure au temps

Il ne reste plus qu’un syllabaire oral,traduisant bien un véritable conflit religieux.

Cet épisode conflictuel légendaire se retrouvera dans la justification ou non de l’écriture d’un livre sacré,comme problématique  talmudique ecrivant que la Thora est tissé du nom de Dieu,justification des dix commandements écrits signifiés par Dieu à Moise et justification seconde orale

 

La plupart des livres sacrés seront soumis à des pressions rhéthoriques , théologiques avec  naissance de la  Kabbale,incursions des sciences physiques et mathématiques dans la création du monde(Platon:Dieu géométrise) et bien sûr situations de ruptures conflictuelles d’exclusion.

 

*BETH:

Bouleau du 24/12 au 21/01 mois du Soleil

*LIUS :

Sorbier :du 22/01 au 18/02 Protection des Récoltes et Troupeau

*SOIN:

Frêne du 19/2 au 17/3 ,Dieu de la Foudre

*PEARN;

Aune;du 18/3 au 19/4 Consacré à Cronos,Saturne

*SAILLE:

Saule du 15/4 au 12/5 la Lune

*UATH:

Aubépin du 13/5 au 9/6 Mois des Malices et Chasteté

*DUIR;Chéne du 10/6 au 7/07 Mois de Zeus,Thor,endurance et solidité

*TINNE

Houx du 8/7 au 4/8 mois dutriomphe meutrier ,triomphe de la LUNE sur le SOLEIL

*COLL

Noisetier de 5/8 au 1/9 mois de Clairvoyance

*MUIN

Ronce du 2/9 au 29/9 Mois de la Joie,Dyonisos,de la Vigne

*GORT

Lierre du 3/9 au 27/10 Mois de Seth,symbole de la Résurection

*PETHBOC  ou NOETAL,

Hierble,Voirne,Roseau du 28/10  au 24/11

*RUIS:

Sureau du 25/11 au 22:12,Porte Malheur

Il existe bien donc 13 mois de 28 jours soient 364 jours

.Le jour manquant est le 23 décembre correspondant au GUI poussant sur le CHENE.

C’est avec un pal de GUI que l’oeil du Roi fut crevé

 

On détaille ainsi  l’abcédaire  d’ une pharmacopée de l’homme du froid:

*Sept plantes fébrifuges

*Cinq Astringents,

*Quatre Anti-Rhumatismales

*Trois Alimentaires,

*Trois Emétiques ou Purgatives,

*Deux Anti-hémorragiques,

*Une Anti-Tussive

 

 

Les PANACEES

 

Au fil des siècles  ,des  plantes majeures  s’ imposent dans les pharmacopées traditionnelles pour chaque continent  souvent 50 classiques  émergent et pour chacun continent  s’est imposée une plante  fétiche  spécifique et panacée symbolique par excellence

 

 

1)EUROPE DE l’OUEST

 

Aubepine

Crataegus Oxycantha:Béta-blocant végétal:faible hypotenseur ,anti-coronarien de type 1 pour la NIH , inotrope positif,en fait indication même pour le sujet agé dépassé.plutôt sédatif,diminue l’agressivité, favorise le sommeil,antispasmodique du muscle lisse(intestin et utérus)

 

 

2)RUSSIE

Eleutherocoque

Eleutherococcus Senticosus:improprement appelé Ginseng du pauvre,en fait adaptogéne,immunomodulateur,permet de supporter les écarts de température,prevention de la grippe,stimulant cérébral,améliore la vue

Schizandra

Schizandra Sinensis :en fait,plante répandue dans toute l’Asie.

Fruits secs utilisés par les trappeurs sibériens pour lutter contre la soif et faim,adaptogéne

 

 

 

3)PAYS MEDITERRANEEN

Romarin

ROSEMARINUS OFFICINALIS

L’Herbe aux troubadours,surtout Tonique général,anxiolytique,voire action anti-dépressive,action cognitive,,convalescence et surmennage,et action digestive

 

 

 

4)CHINE

GINSENG,

Panax Ginseng

Adaptogéne,”bon à tout faire”plante du vieillard,stimulant cérébral,physique,immunostimulateur,anti-stress,aphrodisiaque,régulateur vasculaire et glycémique.

 

 

 

5)AMERIQUE DU NORD

Ginseng ,genre Quinquifolius:action superposable au Panax Ginseng

 

 

 

6)AFRIQUE

Kola :KOLA NITIDA

KOLA SECHE:

contient 2,5 % de caféine combinée sous forme de Kolatine -Caféine.Produit de l’effort augmentant la pression artérielle et Energie cardiaque

KOLA FRAICHE:

Tonique cérébral stimulant sans effet cumulatif mais rend insomniaque et diminue l’aptitude au travail intellectuel et physique

 

 

7)INDE

 

*SOMA

Cité au moins dans 114 hymnes des textes sacrés indien du VEDA,le Rig-Veda

Présentée comme un jus de  plante donnant accès à l’immortalité,connaissance,énergie,retour à la jeunesse,rendant la force à celle de 1000 éléphants en furie (Susruta Shamita),mais avant tout des hymnes la représente comme une plante psychodysleptique:

“les sages savaient la forme de l’énivrant”,ou “buvez tout votre soul le soma….sur le char ,et qui s’éléve au ciel”.il est textuellement décrit d’augmenter les doses de jus pour augmenter l’effet,sensation tonique de puissance ,psychotonique et impression  visuelle et effet psychique de planer.

La plante est donc hallucinogéne.son identification a longtemps posé des problèmes:Datura,Cannabis,Ephedra,Periploclea,Hysope,Sarcostema.

Il faudra attendre une explication plausible de Karnick-Deth (1996) qui sur la base des textes de Muller(1885)Watt (1890),Ganapathy et Satry (1940),le décrit avec un tige blanche,coiffe rouge,jus laiteux préssé de la tige,tous ces indices,donnant une forte suspicion   à la référence d’un Champignon hallucinogéne,annamite-Tue-Mouche ou AMANITA MUSCARIA,utilisé par tous les peuples des Aryas de la vallée de l’Indus et du Gange.De plus ,cette utilisation ordalique shamanique est connue ,utilisée en Asie centrale ,au sud de la Sibérie,oû ont été observés les effets au 20 éme siécle aprés 10-15 mn d’ ingestion :Gastro-entérite ,et vomissement.puis état de sédation,hyperkinésie,logorrhées,hallucinations visuelles,excitation du systéme nerveux central,éléments  cités dans le Rig-Veda

 

 

*Withania, Somnifera

le Ginseng Indien est classé dans le Caraka comme Aphrodisiaque et plante de longévité,Régénératrice .

Sa dominante  est Anti-Stress , Tonique et Sexuelle

 

 

 

8)IRAN

 

Homa

Decrit dans le livre sacré de l’ancienne Perse,l’AVESTA,des populations adorant Zarathoustra,qui après des conflits  durent migrer notamment en Inde de  l’Ouest.Il est avéré que deux populations communiquaient.

Le HOMA est explicitement décrit: Jus préssé dans un mortier,brillant royal aux yeux d’or,nécessitant un milieu humide, un temps pluvieux,poussant sur sommet des montagnes et profondeur des vallées.Bien que la description ne semble pas indiquer un champignon,à moins que les termes soient symboliques ,son action est décrite et  semblable au Soma:Rend Agile,maintient la jeunesse,éloigne la mort,donne de la puissance,bonne pensée,bonne action,,obéissance.

Ethymologiquement,Homa a la même racine que fidéle donc notion implicite de dépendance

 

 

 

9)EGYPTE et ASIE MINEURE

 

Ail

Allium Sativum

La “Thériaque du Pauvre “selon Galien.Antiseptiques pulmonaires et intestinales,anti-parasitaire

Le Talmud lui attribue 5 propriétés:Rassasie,Maintient la chaleur du corps,donne de l’éclat au teint,augmente le sperme et désir sexuel,tue les parasites intestinaux

Bien sûr spasmolytique,hypotenseur,anti-aggrégat plaquettaire et anti-athéroscléreux,glyco-lipidémiant

 

 

10)PAYS ANDINS

 

Coca

Erythoxilonga Coca

La feuille est utilisée depuis plus de 4000 ans avant JC.Avant tout utilisée pour supporter les hautes altitudes et le froid;le Thé de feuilles de Coca dissipe le mal des montagnes .

Action sur amplitudes respiratoires et énergie cardiaque,supprime la suppression de sensation de faim.

Son excés d’utilisation  pour stimuler l’organisme en hautes montagnes entraine le cocaïisme

 

 

11)PEROU

 

Maca,le Ginseng péruvien

Lepidium Meyeni

tubercule alimentaire,augmente la fertilité (son synonyme de Viagra péruvien nécessite plus de confirmation)adaptogéne physique et mental

 

 

12)BRESIL

 

Pfaffia Paniculata,Paratudo,

le Ginseng Amazonien

Adaptogéne ,anti-stress

 

 

 

 

LA SAGA de La PENSEE  MEDICALE

 

 

 

Depuis les temps anciens se posent en termes élaborés parfois équivalents :

Quelle est la nature de l’Esprit ?Quelles en sont les opérations,?Qu’est-ce que l’âme.?Quelle est la nature de la vie?Qu’arrive -t-il qu’en on meurt,et après la mort?Quelle est  la signification du corps et de ses différentes  parties chez l’homme,les animaux et les plantes?Quelle est la forme du monde,et oû tire t-il son origine?

Certains chefs  de clan ou de nation ont essayé d’élaborer une pensée unique d’integration conduisant soit à des confrontations meurtrières ou  des synthèses fédératrices., souvent sous influence d’encyclopédistes ou philosophes intégrateurs ,visionnaires et prophétiques comme furent les Grecs,

 

ARISTOTE ,éléve de Platon( 367 Avant JC,) ,Precepteur d’Alexandre Le Grand,sera pour longtemps l’archétype de la pensée vivace grecque avec ses écrits tels “de l’Äme,Organon,du Ciel,Histoire des animaux”,malgré son universalisme,il sera combattu par Galien et l’Eglise,car pour ARISTOTE l’organisation est  l’état de matière qui constitue les corps naturels possédant la vie:La vie n’est pas concevable sans la présence de l’âme qui a un contenu physiologique dont les fonctions caractérisent l’âme végétative qui séparent l’animé de l’inanimé;

il faut bien reconnaitre,que les temps antiques et historiques ne sont que successions de guerres,de famine,de maladies .

 

Le XIX éme siécle sera le véritable commencement de l’expérimentation scientifique avec les traitements type Alcaloïdes(Quinine,Digitalline), Pasteur avec  l’Asepsie en 1878 (Propagation des germes par l’eau,éponge,et charpie) ,vaccination anti-rabbique en 1885, les bléssés durant la guerre de Secession aux USA feront des incursions dans les nations indiennes pour utiliser des emplâtres médicinaux de plantes antibiotiques  pour échapper à l’inévitable  amputation,appelée “sauçissonnage”  des blessés de la guerre  (Stewart)

Durant la grande confrontation de 1914-1918  apparaissent nouvelles techniques hygiéniques et opératoires ,mais le  prix sera lourd de sacrifices des pays belligérants saignés à blanc,avec utilisations des technologies guerrières de plus en plus sophistiquées.et meurtrières.Ce ne sera pas, hélas ,la Der des Der,d’autres suivront de plus  en plus barbares et insupportablement tragiques,catastrophiques .et génocidaires.

.Historiquement :

*l’antiquité de l’ Occident ,sera d’influence  Germanique et Greco-Romaine,

*en Orient l’influence dominante de la vie publique et privée  fut sous la tradition Greco-romaine et Judeo-Chrétienne.

En Asie l’Inde fut le passage des idées scientifiques entre l’Orient et l’Occident,intégrant la pensée Babylonienne,Egyptienne,Grec.,

Hélénisation méditerranéenne de la Bactriane par Alexandre et du Gandhara au Penjab,notamment à Taxila ,grand centre boudhique au VI éme avant JC au II éme BC.,

Hélinisation  de la Bactriane en Afghanistan à Khandahar(Alexandrie d’Arachosie),Alexandrie du Caucase(Bergame),

Héllénisation du domaine indianisé au sud de l’Hindou-Kouch(190 BC).

En 340 ,après Alexandre,le roi Tchandragoupta(né à Taxila),unifira et fera de l’Inde une puissance majeure.

De plus,au fil du temps Boudhisme,Christianisme,Judaisme,Hindouisme,Islam régulent le mariage précoce,l’Hindouisme et Islam excluront la contraception et l’avortement.Dans la plupart des religions,la femme sera stigmatisée ,cause de malédiction,de péché , de frayeur et de potentiel de tentation à la faute qui conditionneront contrôles des mariages,célibat,naissance ou isolement pour impuretés supposées.voire rejet.

Au 12 éme siècle un médecin juif  provençal ,traite du sujet en hébreux  les “Infortunes de Dinah ou Gynecologie Juive au Moyen Age” (Ron Barkai/1991) ou “Sefer -Ha -Toledet “ou” Livre de la Génération” qui est une transcription de l’original grec de SORANOS d’Ephése du 2 éme siécle,. Il est dit étonnamment que les régles,rapports sexuels ne sont pas nécessaires à la santé de la femme;le  texte evoque un corps mystérieux,ses souffrances,maléfique mais porteur de procréation.

.Enfin ,ne pas passer sous silence,la régulation des naissances  des plus brutales,le nouveau né était éliminé chez les Aborigénes australiens ,si  les petits nés antérieurement n’étaient pas encore capables de marcher.La mortalité infantile et néonatale etait importante ,les femmes en post-partum payaient également un lourd tribu.Enfin ,dans les peuplades du Nord,Esquimaux Etc,pour des raisons de survies,pour éviter les famines d’hiver  les vieillards étaient éliminés.

Ainsi aborder la pensé médicale,c’est aborder frontalement l’univers global humain dans sa créativité,sa puissante imagination,mais aussi ses faiblesses , sa duplicité et sa  sauvagerie,et se souvenir que les échanges culturels voulus ou subis seront souvent l’aboutissement de migrations successives,parfois massives sur de longues distance d’origine expansioniste ou économique  par la famine (Déboisement,mauvaise économie du partage des eaux,épuisement des sols par des  procédés  néfastes telles cultures par brulis qui seront remplacées progressivement par l’assolement Trieannal) ou maladies sans solution détruisant plus du tiers de population  en Europe comme la peste bubonique,suivent Typhus,Choléra,Variole.

Les Razzia,pillages ont une incidence catastrophique régulière avec destructions des récoltes,aneantissement des populations,esclavages.

Les cotes méditerranéennes seront razziées par les barbaresques (Corse,Provence,Espagne,Italie malgré leurs tours de guet),jusqu’à leur éradication par  l’apparition de la navigation à voile plus rapide que les navires avec galères.L’amiral chinois Zheng He (1405-1433) fera des incursions maritimes dans l’Asie du Sud Est,Mer Rouge et Afrique de l’Est..

On ne peut donc pas limiter l’antiquité à un monde fermé ou plus encore donner la primauté aux échanges entre l’Est et l’Ouest,notamment Espagne,Portugal et Amerique Centrale et du Sud ;validée par une bulle papale,sous Charles-Quint coupant le monde d’un axe Nord Sud,c’est ignorer importance du cabotage pour echanges commerçiaux sous Sargon( moins 2500 avant Jc )des Epices du Kherala bien avant la conquète arabe de Dehli en 700 après JC  ou commerce du cuivre avec le Sri-Lanka et des grandes voies de communications commerçiales et de voies d’invasions utilisées pendant l’Antiquité en Orient:route de la Soie,route de l’Encens.

Les Mongoles au 12 ème siécle (1212-1241)font la conquète du nord de la Chine,Asie Centrale;Adriatique,Royaumes Slaves d’Europe Centrale faisant disparaitre le 1/3 de la population.Pour finir cette ébauche d’une histoire   désastreuse mais récurrente,nous évoqueront la tentative de batir un Empire Romain par Justinien;une Europe Méditerranéene tentée en 395 après JC,(mais sans la Gaule et l’Angleterre) ne sera qu’un rêve ;une ligne imaginaire de culture grecque orientale et germano-latine de l’Ouest que les pirates Vandales détruirons sans grande difficulté.

 

 

LES GRANDS BOULEVERSEMENTS CULTURELS .

 

 

L’histoire de la médecine est un domaine fort étudié,et chaque jour un auteur apporte son édifice , cette discipline s’inscrit dans la  geste traditionnelle historique et archéologique oû s’intriquent déplacement de populations (Guerres,Famines,Désastres climatiques,maladies),controverses et échanges,coopération,rejets.On a   ainsi vû de façon artificielle et politique comment scinder le monde par la bulle du Pape” las Bullas Alejandrinas” (1493),d’un coté l’Ouest et L’Est  du 16 éme siècle :

 

*Le grand Ouest :l’Amerique du Nord des Grandes Plaines et Grand Nord de type shamanique,et Civilisations Meso-Ameridienne du Mexique,Perou, Guetamala ;Bolivie ,civilisations sophistiquées Aztéques,Mayas ,Inca,et enfin populations forestières amazoniennes chasseurs-cueilleurs et aborigénes de la Terre de Feu d’organisation de type shamanique

 

*Le grand Est incluant l’Afrique connue des Portugais,on parle d’encerclement portugais de l’Afrique Noire ,Ghana et Bénin  en 1482, installations de comptoirs et surtout centre de distributions des esclaves du Bénin et de Congo dans l’Ile de Sao- Tome(golfe de Guinée) ,tentative de Christianisation ou plutôt alphabétisation et evangilisation pour la traite, avec echec de rapprochement avec un prince sénégalais Jeleen avec le roi Jean II (1488 ou 89).L’épopée du capitaine Covihla est connu comme sources d’informations de Vasco de Gama.

Ce Capitaine a vogué du Bénin à Calicut,Goa,Ormuz,Ethiopie et enfin s’installe en Mozambique

.Le Grand Est inclue bien sûr l’.Europe -Proche et Moyen Orient -Asie,les incubateurs de la pensée scientifique et philosophique

 

.On serait tenter de croire que certains auteurs forcent le trait préchant  ou recadrant une identité soit-disant diluée ou diaphane,en fait ,les faits archéologiques sont tétus montrant une intrication et symbiose des cultures évoluant depuis des millénaires.L’empreinte pensée grecque sera le grand exemple philosophique et médical sur le Proche et Moyen Orient, l’esprit syncrêtique des élites arabes reprenant texte mathématiques,scientifiques et médicaux grecs,la reprise et traduction des textes arabisés en latin par les léttrés juifs andalous ou provençaux de Galien et Dioscoride en particulier,  la filliation grècque de la pensée indienne sera dévellopée par Filliozat..L’influence de la pensée babylonienne auprès de la Haute Egypte est évidente ,les pharaons envoyaient leur fils pour éducation en terre de Cannan,territoire sous mandat de l’empire des Quatre Régions de Mésopotamie.

 

 

Le FAIT MARQUANT: L’ ORIENT MEDICAL

 

 

 

De la Haute-Egypte,Israel ,Assur et Mésopotamie,le malade est considéré avant tout comme un pêcheur,aidé par la magie,les incantations pour se reconcilier avec la divinité ou de chasser les démons.Fait important,même avec l”apparition du monothéisme en Israel,on note prés de 300 versets bibliques oû la maladie implicitement vient de Dieu,conséquence du péché,il est un instrument du chatiment.:

Job 5-18″C’est Dieu qui blesse,qui panse la plaie,qui meurtrit,qui guérit de sa main”

Psaume 41-3″J’ai dit pitié pour moi seigneur,guéris-moi car j’ai péché contre toi.

Deut V 21-27 Si tu n’obéis pas à la voix de l’éternel,ton Dieu,l’éternel achevera à toi la peste jusqu’à  qu’elle te consumme.l’éternel te frappera l’ulcère d’Egypte,d’hémorroïdes,de gâle et de teigne dont tu pourras pas guérir”.

Pourtant apparaissent quelques éléments de prévention dans la THORA:

*Isolement des personnes infectées.Lévitique.13-45-46

*Lavage des mains  après manipulations des cadavres .livre des Nombres.19-11

*Enfouir les excrément à l’extérieur des campements Deut.27-12-13

Cette référence biblique est un invitation à la reconciliation avec Dieu,les incantations et pratiques divinatoires,ne doivent pas étonner,car,Abraham est originaire de Mésopotamie,aborder la terre de Cannan,terre du miel et du lait,,c’est se retrouver  dans un environnement culturel connu,puisque la terre de Cannan ,était sous administration mésopotamienne,l’Empire des Quatre Régions, avec ses pratiques religieuses et nom de villes ou villages à consonnance mésopotamienne.

La PHENICIE proche aura un Dieu Sage et Agé EL,avec un fils BAL jeune et actif,une fille déesse de la Santé HYGEA, à Byblos ASTAREE sera la déesse  de l’Amour et de la Fécondité

 

A ASSUR,le Dieu Assur est le véritable souverain, le roi n’est que son vicaire.Les dieux sont dans la nature,les signes de la nature sont interprétés comme un langage divin.les saisons sont une succession de vie et de résurrection du corps divin.

 

En Mesopotamie,la tache du médecin est de conjurer le monde néfaste et il doit bien le connaitre,bien avant le grec Hippocrate,la crise d’épiepsie est décrite,le code d’Hammourabi précise pratiques chirurgicales avec montant des honoraires ,sept (7) massages abdominaux.,sciences d’observations et évaluations des mouvements des astres et activités humains et de ses rêves.Le code d’Assoubanipal regroupe 250 plantes,120 produits minéraux.

 

Pourtant Herodote( V éme siècle avant Jc) ,jette un regard plutôt désobligeant sur les pratiques babylonniennes pourtant riches en écrits de la première partie du deuxiéme millénaire,deuxième partie  de la seconde moitié du millénaire à la  période plus récente de la première moitié du millénaire.

Par contre,Herodote décrit avec  éloges  les pratiques egyptiennes.

 

“L’Egypte  est plein de médecins”

 

 

La MEDECINE EGYPTIENNE

 

 

Bréves Incursions dans la physiopathologie

L’espace médical de l’Egypte est surtout celui de la magie,(Papyrus D’Ebers)

la thérapeutique étant un acte  circonstancié d’ordre conceptionnel fonctionnant par analogie ou référence au milieu.

Le detenteur de la science est Thot,dieu bienfaisant,chargé par RE,dieu du Disque Solaire (Celui qui fait),de protéger l’humanité,les maladies étant l’oeuvre d’agents surnaturels.

Le savoir du médecin est transmis à son fils qui peut apprendre   avec des scribes des textes religieux,magie,médecine,regroupés en ateliers d’apprentissages appelés “Maison de Vie”..et oû peuvent être appris le Papyrus Calsberg de la 19-20éme dysnastie traitant les Yeux et Gynécologie ou Papyrus Chester-Befley de la 19 éme dynastie (-1500) traitant des  maladies céphaliques,anus,rectum

 

 

La vie et la mort sont des influences transportées par l’air,des souffles,le souffle de la vie entre par l’oreille droite,le souffle de la mort entre par l’oreille gauche

Le poumon est soit 2 masses à la partie de la trachée -artére ou soit la trachée-artére réunit le poumon directement au coeur.Le poumon est enfermé dans le poitrine et abdomen.Il y a 4 vaisseaux allant du coeur aux poumons,ceux qui donnent de l’air et de l’eau..L’air entre dans le nez,pénétre dans le poumon et le coeur et distribué dans le corps.Ainsi,si on veut traiter le poumon,il faut libérer le ventre.l’Estomac est appelé”l’Ouverture du Coeur”

Des  canaux  sont décrits ,les METU,venant du Coeur,drainant les organes,ces canaux véhicules pathologies,facteurs de douleurs ou fièvre

 

 

 

LA MEDECINE JUIVE :de la THORA au TALMUD

 

 

La Thora donne une place primordiale au Respect de la Loi Divine,avec primauté de la pureté physique et sprirituelle,respect assurant la santé et le rite d’immersion pour se laver d’impuretés est cité dans le Psaume 54-3 de David”Lave-moi de mes impuretés et néttoie -moi de mes péchés.

Le Prêtre apparait plutôt comme un consultant discernant la cause néfaste de la maladie :

“Je suis le Seigneur qui te guérit Exode 15-26

“C’est moi qui fait mourir et moi qui afflige et qui guérit,nul n’échappe à ma main Deut 22-39

“Jesuha Ben Sirach.38_9 ,ce verset est compatissant:

“Quand tu tombes malade ne néglige pas de te soigner,puis pris ton Seigneur,il te guérira.”

“Car le Seigneur crée des médicaments à partir du sol et l’homme avisé les appréciera”;Chap 38-4″

Le médecin est quasi absent de la Thora.

La gynécologie est le domaine de la Sage -femme  Hakama,le chirurgien-barbier ,Umman dont la tache est probablement la saignée,la Circoncision est dédiée au Mohel.

Le médecin apparaitra comme l’intermédiaire et collaborateur de Dieu,ayant un devoir dictée par Dieu ./ Talmud / dans Baba Metzia 83.b.

Le TALMUD est devenu une urgente nécessité absolue de recollections mémorielles devant faire face à la disparition successives des élites juives :

* la Destruction du Temple

*la Déportation  des juifs en 567 par Nabuchonosor à Babylone,

*Déportation antérieure Assyrienne en 722

*Persecussion   sous  l’Empire Romain ,avec tentative de déplacement du messianisme de Jerusalem à Rome sous Neron

Le Talmud est une oeuvre de  de recollections des écrits et commentaires  Oraux de la THORA de 170 à 250 ,Initialisation faites  par  Rabbi Akira et Me’Ir et surtout Rabbi Yehouda Ha Nassi,(le  Rabbi )qui entretenait des relations amicales avec Marc Aurèle(décédé en 180).

On considére que la tradition orale,appelée MISHNA,apparait entre 170-200.

Il est établi,qu’il faudra une periode du 3 éme siécle avant JC à 500 après JC pour que l’oeuvre mémorielle de Moise et Abraham soit sauvegardé,avec une codification morale,code civil,religieux,rites et ,rituels,médicales,logique.

C’est de fait  une Codification ,différentiation et débats sur la Parole de Dieu écrite ou Orale donnée à MOÏSE.

Deux  TALMUD sont élaborés: Talmud de BABYLONE (+500)  et JERUSALEM (+200),ce dernier étant considéré comme plus complet..le Talmud est en deux parties:

 

1)HALAKHA:rempart de la LOI,de langue uniforme à la THORA,tissé du nom de Dieu.

 

2)HAGGADA:De type Narratif ,sans caractère légal d’expression

 

La distinction Hygiénique et Ethique  est définie dans le cadre réthorique général du TALMUD

 

*Mishah;Loi orale de Moïse,avec son incidence de pouvoir guérir attribut de la volonté divine

 

*Gemarah;Commentaires des grands sages;avec  notions de santé et descriptions corporelles,le médecin est devenu l’instrument de Dieu ,à qui est dicté le devoir de guérir ,indépendant sans contre-partie de responsabilité (Erreurs,Blessures)  cité dans le Levitique 15-19-25,alors que celle-çi était engagée pour les médeçins assyro-mésopotamiens.

 

Le TALMUD fait apparaitre le médecin” Rofé Ouman,”medecin qui travaille avec ses mains, dans le Safer Hayetsirn “le Livre de la Création,”référence au nombre de muscles,os et leurs fonctions,Traumatologie et Orthopédie sont décrites ,l’Aseptie prends une place importante pour Eleazar ( éléments de désinfections des maisons,brûler les vêtements lors de la peste) ,donc la contagion est connue.;les anesthésiques sont utilisés comme la Mandragore.

Dans le Talmud ; chapitre Yoma 83.b,l’art de soigner la rage est décrit

 

La Thora cite pourtant de nombreuses maladies sans définir  des protocoles thérapeutiques mais définissent les préoccupations de l’époque,la Peste représente l’archétype de la menace de la santé:

 

Parasites et Nuisibles;Eaux stagnantes,Maladies Mentales,Aphasie,Mutisme,Grossesse,Allaitement,Lépre,maladies Vénériennes;Vieillissement,Ivresse,Maladies cutanées et des  cheveux,Contagion et processus d’isolement.

 

Les plantes citées ont plus une valeur de signifiant que de signifié.Zohary comptabilise 118 plantes dont 18  contestées,James Duke comptabilise 142 plantes dont 30 contestées.

 

L’important est de rappeler la filiation Egypto-Mésopotamienne de la Bible du 10 éme siécle  au 3 éme siécle avant JC ,époque oû Alexandre le Grand  imposa la traduction en grec de la Thora,,la Septante (devenant jour de Deuil ,avec trois jours de jeune ,pour le peuple hébreux).Cette traduction  est l’expression logique d’imposer  maitrise politique et idéologique macédonienne.

Le Dieu d’Aristote étant considéré pour le sacerdoce juif comme un Dieu de Nature,isolé du monde,cette opposition formalisée,conduirera Ptolémée Soter (succeseur d’Alexandre) à  batir la bibliothèque d’Alexandrie pluridisciplinaire,sous la direction d’un éléve d’Aristote,Demetrios de Phaléne qui y incluera des textes des léttrés juifs.,mais en éditant de textes conformes à la pensée dominante,particulièrement Macabées II,dont la forme sera détournée de leur contexte politique pour condamner le monothéisme.et pour l’essentiel  isoler le messianisme juif,et laïciser la pensée et mémoire juive.Il fit une véritable “chasse aux livres”.

La poussée philosophique grecque et Aristotélicienne essayera de prendre le pas sur  le culte juif reposant sur morale , messainisme et recherche de l’absolu ,  en héllénisant la population.Plus tardivement,César Auguste ,dans le cadre de l’empire romain,renforce le méssianisme romain en poursuivant la désorganisation de la pensée méssianique juive,ce que dit Herode ,en terre d’Israel “Je suis venu par la volonté de Dieu apporter au peuple juif le bonheur qu’il n’a jamais connu auparavant”

La  filiation culturelle Egypto-Mésopotamienne des hébreux,doit être rappelée,Abraham venant par son parcours initiatique de l’Euphrate à Cannan , ;oû était glorifié le Dieu Baal; puis l’Egypte,  terre de Cannan administrée par l’empire mésopotamien ,contact éducatif établi entre Cannan et l’Egypte, les fils du Pharaon y étaient envoyés ,contact culturels entre Cannan et la cité de livres d’Israel Qitjat Sefer.

Le temps de Moise (Celui qui est tiré de l’eau),recueilli  ou apparenté  à la famille du Pharaon (Evoqué par Sigmud Freud),demi-frère  du Pharaon ou d’ origine nubienne.Il se refugie dans le desert, au Sinaï  Dieu lui confie   les DIX Commandements (Torat Moché ou Thora de Moise) ,Retour en Egypte avec son frère Aaron s’opposant à Pharaon,délivre son peuple de l’esclavage,devient son libérateur,et  leader politique et surtout autorité religieuse et lien intermédiaire indéflectible ,inaliénable entre la parole divine et son peuple,que le Pentateuque  cite ,sauf dans la Génése.Les textes évoquent la naissance de Moise  dans l’Exode et sa mort  dans le Deutéronome.

On peut donc définir un territoire  avec une pensée religieuse avec un Dieu unique  qui s’impose et devient  globalisante ( Echec du Pharaon d’Akenaton,tentant sa déification) ,entre moins 1200-1500 avant JC ;  Pensée se propageant dans les  régions de l’Ouest:

,Egypte,Euphrate,Canan,Mari.territoires oû Abraham  diffusa sa foi religieuse,dans un contexte culturel connu et établi; d’obédiance mésopotamienne

Moise par le Midrash ,transmission orale de la volonté divine,accomplit la tache que Dieu lui confia.,qui passera du contexte egyptien au contexte cannéen encore d’expression mésopotamienne,suivant le chemin tracé par Abraham.

Moise était médicalement d’influence fondamentalement Egyptienne,mais aussi mésopotamienne.,mais ,Il n’est pas fait référence à ses capacités médicales,toutefois dans le Deutéronome 23-12-23 et Lévitique 17-13,il est cité des lois sanitaires sur les excréments et sang humain.Dans le Lévitique 13-14,la transmission des maladies et l’hygiéne sont abordées:Séparer,isoler le malade,se couvrir le visage et le nez,isoler tout ce que touche le malade.

 

On peut dans la Thora isoler 40 attitudes thérapeutiques allusives sans acte technique élaboré.

 

 

.

Si on se référe aux plantes citées ,on regroupe des  usages  communs de 30 à 40 plantes Assyrienne,Bibliques,Mésopotamiennes.

Seules  7 plantes sont citées dans la THORA avec une plus value thérapeutique:Figue,Hysope;Pomme et Raisin;Baume de Galaad;Khol;Concombre

 

 

EVOLUTION DE La MEDECINE JUIVE

 

La principale difficulté est la considération de la THORA comme  REVELATION DIVINE , inaliénable,immuable.Cette difficulté s’impose  une interprétation  des textes d’expression divine,leurs symboliques  précocemment  imposent des grilles de lecture ou axiomes,reflet de l’organisation du monde,décryptage des lettres et leur valorisation chiffrée que l’on peut interpréter librement ou guider par un esprit kabbaliste,discipline personnalisée touchant religion,sciences physiques,chimie,mathématiques et ordre du monde,car,plus qu’un hermétisme cette attitude permet de protéger une pensée qui se veut universelle et répondre à des conceptions religieuses et création du monde émanant de philosophes tel Aristote,la philosophie étant considérée comme un principe du désordre,qu’Alexandre ou Neron tentèrent  d’imposer.L’interprétation de la THORA d’un Dieu unique aura également à se démarquer des modéles  grecs géometriques ou mathématiques qui tenterons d’expliquer un monde organisé sur un modéle rationnel,et reproductible.sans Dieu organisateur et créateur de toutes choses.Ces problémes ont été esquissés ,mais aussi développés dans le site Docphytoplus:Compendium Biblique,Herborisation d’Abraham et Moise,Signification Talmudique et Kabbalistique de la pensée biblique

 

Schema de typologie de la Medecine Juive

 

On peut distinguer Quatre Epoques

 

1)L’Appel et  Voyage  Initiatique d’Abraham:

 

Les références médicales MESOPOTAMIENNE sont d’une particulière évidence géographique et historique

.Dans le livre de la Sagesse,il est dit que Salomon, connaissait les plantes,mais il n’est pas écrit qu’il s’en servait comme thérapeutiques.

 

2)La Fuite d’EGYPTE de MOISE avec les Dix Commandements de Dieu du SINAI

Les références médicales seront naturellement EGYPTIENNE et MESOPOTAMIENNE

 

3)Epoque TALMUDIQUE des sages  avec le Rabbi à partir de la déportation de Babylone de 586 avant JC,avec une véritable médecine et rêgles hygieniques TALMUDIQUES,gérées par les sages de la diaspora,et recollections des écrits et traditions orales du 3 éme siécles avant JC à 500 après JC,des références aux pays quittés:Egypte,Babylone,Jérusalem avec forte influence grecque puis romaine,mais ,on sait que l’impact de la médecine romaine est en rêgle générale modeste,avec superstitions,astrologie,exorcisme.La référénce à Jésus sera faite,considéré soit comme un exorciste ou un imposteur,mais médicalement ses actes seront conformes aux attitudes d’autres pseudo-prophétes revendiquant un changement prophétique du monde.

 

4)La rénovation de la pensée médicale juive

 

 

Fondamentalement,l’expansion de l’Islam conditionnera l’explosion créative et novations encyclopédiques.L’Espagne Andalouse,Al ANDALOUS  régnera de 711 à 1492.

Il y aura  des promoteurs: Ben ISAAC 915 avec sa traduction de Dioscoride à Cordoue,mais aussi Bulkalalih à Cordoue au XIéme siècle,Al Fakharis au 12éme à Séville,Al Mussalim 1213 à Séville,Juda-Ha -Lewi  (1075)considéré comme le fleuron de l’age d’Or de la médecine Juive.

Les expulsions entrainerons la fuite des juifs andaloux en Languedoc;Montpellier,Béziers,et à Lunel surnommé la Tour de Jéricho,à Narbonne Samuel et Moise Ibn Tibbn traduisent l’oeuvre de Maimonide

.En 1150,Isaac l’Aveugle en Provence sera considéré le Pére de la Kabbale

.Les juifs catalans émigeront en Turquie et région de Perpignan.

Il doit être souligné le cas particulier du Maroc considéré comme l’Occident Musulman oû se mêlent les populations parlant castillan,arabe,berbère et hébreux,lieu de passage de Maimonide

Saint-Louis et Philippe le Bel poursuivrons leur pression discriminatoire et excluront les communautés juives,augmentant leur  migration et dispersion de la diaspora

.Phillipe le Bel suite à une guerre de Flandres ruineuse,nomme des comissaires préposés à ” la besogne des juifs” qui sera de fait un pillage en rêgle des propriétés et valeurs et expulsions de 10.000 juifs de France

 

ISRAELI ISAAC au Xéme siécle

 

Surnommé le Grand prince de la Médecine

Medecin,philosophe néoplatonicien,astronome,médecin à la cour de Kairouan de Al-Mahdi(Tunisie).

Livre des fiévres

Livre des Urines

Guide du Medecin(Enseigné à Salerne par Constantinl’Africain)

Traité des Antidotes

Fait connaitre l’Oeuvre d’ASAPH de TIBERIADE( 6éme siécle),ouvrage introduit à Narbonne au 12 éme siécle par Maklkim.

 

MAIMONIDE au  12 eme siécle,l’Aigle de Cordoue,le RAMDAM,.

 

Erudits juifs  andaloux et provençaux chassées par Isabelle Catholique d’Espagne,traduiront les textes médicaux grecs traduits en Arabe par les médecins arabes,en latin,particuliérement  Galien et Dioscoride

MAIMONIDE gardera une aura médicale avec son guide de Diététique,et Guide des Poisons,et ses conceptions médicales (Traitement de l’asthme à partir d’un bouillon de poulet), correspondant avec AVORORES.Surtout,il marquera les esprits avec le Guides des Egarés et surtout MICHNE THORA, 13 Régles et  613 Commandements;qui demeure toujours à ce jour une référence,

Il influencera au XX éme siécle des livres conceptuels sur comportement médical du médecin et du malade,thérapeutique,hygiène,problémes de couple dans le respect des grandes fêtes juives,des guides -types sont édités en 1998″Guide Comprehensif de la Medecine HALACHAH”.Certaines rêgles semblent obsolètes témoignant surtout d’une certaine expression éthique que l’on peut ne pas partagée,le jeune du  Youm Kippur,secondé par des bénédictions semble étrange chez un malade,comme les rêgles d’injection d’Insuline chez le diabètique,ou prise de médicaments le même jour sans eau.Ces principes,et ils ne sont pas les seuls,nécessiteraient une juste réevaluation et attention fédératrice.

 

 

LE MOYEN-ORIENT:PERSE,ASSYYRIE,MESOPOTAMIE

 

L’Indispensable lien et Zone Tampon entre Proche-Orient,l’Espace Greco-Romain,et lnde.

 

 

MEDECINE ASSYRO-MESOPOTAMIENNE

 

 

Particulèrement étudiée par Conteneau (1932) et Spencer(1937),les textes d’Hammourari décrivent Opium,Asa feotida,Opanax,

Le babylonnien Raba-Sha-Marbouk donne des consultations au roi hittite vers moins 1300.Entre la 4éme dynastie egyptienne (2575-2465) et 6éme dynastie(2325-2135) des relations médicales sont entretenues entre l’Egypte et Babylone.A l’epoque de Cyrus (590 avant Jc)des grandes écoles de médecines naissent en Perse

 

Situation  de deux régions en IRAK:Une succession de conflits,déportation et d’échanges culturels, et invention médicale.

 

 

*Centre et SUD:avec BABYLONE

Le Pays”Entre Deux Fleuves”du le 7 éme  au IVéme  millénaire fut exposé à la complexité des crues des fleuves du Tigre et l’Euphrate ,et plus difficile à contrôler qu’en Egypte,avec digues,bassins de retenues,canaux d’irrigation fait de ce pays riche d’élevage et de cultures centralisées ,le delta inférieur entre dans l’histoire de 3500-3000 avant Jc,péroide OUROUK4,avec début de l’écriture (3300-3000 avant JC).cités états,avec conseils des anciens,prétes et Roi.

Très rapidement,la culture du sud contrôle le nord,,s’étendant en Iran,Syrie,Anatolie,Egypte.Malgré tout la chronologie des événements historiques est difficile à produire,depuis le XXIV éme sicle est atribué à chaque année un nombre ordinal situant le régne d’un roi,donc un liste de rois, type année 8,la fonction du  roi est héréditaire,appelé”grand homme” et souvent vicaire d’un dieu local qui progressivement sera dans son palais,et sutout séparation temple-palais et des rois prêtres,les rois devenant objectivement des chefs de guerre comme Mesanepada,fondateur de la première dysnastie d’OUR.

Les divinités de la Fecondité,Vent,Eau bienfaisante,Le Ciel, ont leur temple.Babylone est une suite d’Empires de Louga-Zagesi(2350-2325),Akkadien (2326-2130) avec unification du pays des deux fleuves.les rois se font attribuer des pouvoirs divins. et la langue akkadienne prend sa suprématie.Mais la Mesopotamie suscite de convoitises par ses richesses et est attaqué par les peuples du desert et montagnes,d’oû chute d’AKKAd et retour des Etats-cités (2190-2120).

La dynastie d’OUR (2100-2004) devient la renaissance néo-sumérienne.Mais les Amorrites  renversent le pouvoir d’OUR en  1816 avant JC ,et pendant deux siécles  prendront le pouvoir

De 1595-934 avant JC est le temps des invasions Hourrites (Empire de Mitani),Kassites et Assyriens avec une rivalité interminable avec Babylone (1120-934),Babylone réduit à deux états,conduisant à deux nouveaux empires Asyriens et Babylonien( 934-539 avant JC);Mais dévastation de Babylone par deux fois par les Assyriens (689 et 648).Mais ASSUR suivra en 614 et NINIVE en 612 par les Araméens.

Dernière grandeur de Babylone du Roi Nabou-Koudourri-Outsour II(605-539)

Dominations Etrangéres par les ACHEMENIDES (539-331) et  ALEXANDRE

,Babylone devient  ainsi le centre stratégique et pivot essentiel de la culture héllenique reliant l’Est,l’Iran et la Méditerranée..

SELEUCIDE (331-128),PARTHES et SASSANIDES  suivront de 129 Avant Jc à la conquète de l’Islam en 637 Après JC.

Ce survol de la civilisation Mesopotamienne  diversifiée et complexe permet de souligner l’interprénétration des cultures religieuses et médicales.qui marqueront.

 

A  Babylone, des tablettes cunéiformes déclinent décoctions,suspensions,onguents, comme dans des documents datés de 2250 ,période de Naran-Sin

Le corps médical est issu de la classe des prêtres:exorcistes,voyants,astrologues et observateurs d’oiseaux:Si vol d’oiseaux à gauche,c’est mauvais signe.

Ces médecins sont hiérarchisés  médecin-Azu “qui connait l’eau” ou Iazu” celui qui connait l’huile”.qui est une méthode de pronostique d’observation d’une goutte d’huile sur la surface d’eau.

L’examen du foie d’un animal sacrifié servait à établir un pronostic de la maladie du patient:”vésicule plein de bile,c’est favorable”

On retrouve une science d’observation clinique,prise du pouls,coloration de la peau,état d’agitation avec description des signes initiaux d’une crise d’épilepsie(l’Aura),des signes bucco-dentaires du scorbut,pratiques chirurgicales comme le tamponnement des saignement des épistaxis, une arythmétique des fiévres,dites tierce,quatre ,termes retrouvé sous Louis XIII ou XIV.

En final, les signes regroupés par le médecin-Azu permettaient de dire que le péché n’était pas en cause.Pour guérir ,il faut non seulement la présence du médecin mais aussi l’aide d’un exorciste qui observait les astres,accomplissait des rites vestimentaires ou objets ou prières pour rejeter “les démons-maladies”.

Les textes donnent à penser qu’il existait une école de médecine à Nippur;et Il faut rappeler que le code d’Assourbanipal regroupait 250 plantes et 120 produits minéraux.

Les fonctions de médecin étaient héréditaires,de statut soçial important puisque leur fonction était considéré comme un “Art Supréme de la Médecine”;prêtres de la Déésse Gula,”la Dame qui fait revivre les morts”.malgré cette position,protégés par le Code d’Hammamourabi,les erreurs, décès,pouvaient être chatiées sévérement;

Les textes difficles à traduire montrent que les médecins se heurtaient aux problémes intemporels,appel aux grands spécialistes,rassurer le patient,essais théapeutiques,eternelles conflits dit confraternels même si les incantations purificatrices et pratiques magico-religieues sont sans effet sur dieux courroucés,démons,sorciers  causes  des maladies.

 

 

*Nord :ASSYRIE avec NINIVE:

ASSYRIE est dénomination grecque,Royaume d’ASSOUR,considéré comme une cité-Etat mais de caractère prédratrice.

Sa situationl géographique lui confère ce  privilège:

Contrôle de la route de la haute et basse Mésopotamie , région minières de l’Arménie,Anatolie et régions minières occupées par les populations kurdes.

De part sa position stratégique,Assur contrôlera le commerce par port fluvial et carrefour caravanier (relation Ouest-Est) et organisera des comptoirs commerciaux notamment en Anatolie,les KARU assyriens de Cappadoce indépendants localement mais sous tutelle de l’etat assyrien.

Vers 1850 avant JC guerre entre les populations anatolienne et assyienne et conquéte du rtoi Shamshi-Adad 1er,mais ses fils ne pourrons pas conserver cet embryon d’empire.qui contrôlait la commerce du cuivre et étain.,et reviendra sous le giron babylonien mais aussi Kassite,Mitanien.

Le Roi Enba-Adad 1er repousse les Mitaniens,et ses sucesseurs combatrons Kurdes,Habitant de Zagros et Babylone,Akkad,Sumer qui se concluera malgré la resistance des egyptiens et hittites,par la victoire de TOUKOULTI-NINOURTA 1 er ,qui se considerera roi de l’univers (1269 avant JC).

Malgré tout malgré quelques resistances de XII éme  avant JC,l’Assyrie ne resiste pas à l’avancée d’une ligue  Araméenne.,qui prend Babylone.Qoioqu’il en soit, l’Assyrie conserve sa nuisance militaire,les nomades,l’Egypte,les Hiitites ,Phéniciens ne peuvent venir à bout des Assyriens.c’est le renouveau de l’Empire d’ASSOURMAZIRPAL avec résurgence de l’ancienne capitale KALHOU (fondée intialement  au XIII avant Jc)

Son fils SALMANASAR III continue son oeuvre et conquiert,Cilicie,Arménie,Palestine,Golfe Arabo-persique,Zagros.

TEGLATH-PHALASA III reprend contact avec la médeiterranée par la Syrie du Nor(743 avant JC),annexe le royaume de Damas;Palestine et se proclame roi de Babylone

SARGON II étend l’empire sur le CROISSANT FERTILE,une partie de l’Iran et Anatolie,contrôle le Tigre et l’Euphrate.il a donc un accés sur la Méditerranée,et Golfe Persique.Les annales parlent des incursions  maritimes de Sargon en Afrique de l’Est et Cote Ouest de l’Inde et commerce du cuivre avec Sri-Lanka(Ceylan)

SENNACHERIB,(705-680)fils de Sargon,fera de  NINIVE sa capitale avec travaux hydrauliques gigantesques (canaux de 50 km,Aqueduc de 200 m)

Malgré son expansion egyptienne (667 avant JC),les Attaques concertées des MEDES et des SCYTHES  réduisent à néant militairement,l’ASSYRIE

ASSOUR tombe en  614 et NINIVE en 612.

En 605  :L’ASSYRIE n’est plus une puissance ;gouvernée par NABUCHONOSOR II ,  réputé pour sa violence et ses déportations .

 

 

La SAGA  du 2 éme Millénaire au 7 siécles avant JC

 

.Sous le roi de Sammal-Addu le royaume de la totalité d’Assur avec Haute-Mésopotamie,Tigre et Euphrate.

De 1366 à 1330,Salamanasu 1er est roi de la totalité de la Haute-Mésopotamie.mais en 1231,les Cassites attaquent et déportent les babylonniens,qui est une Babylonisation d’Assur.

Au XII éme siécle avant JC ,invasions Araméennes sur Babylone à Ninive puis Nord Syrie.Reconquete 911-823 d’Assurnazipal II,avec accès à la Méditerranée.;puis poussé vers l’ouest avec son fils Salamanaz,conflit avec la Syrie et Palestine

.Empire Neo-Assyrien 744-612,avec contrôle de Suse en Iran,Thébes en Egypte

.Déportation des Phéniciens,interdiction de contact avec l’Egypte.

A l’époque de SARGON,chute de la capitale d’Israel en 721,son fils Senne Cheib 704-681 détruit  Babylone en 689;Invasion Assyrienne avec Babylone restaurée.Conquète de l’Egypte en 673. Assurbanipal pille Memphis et Thébes en Egypte (653)

Enfin en 612 Chaldéens et Médes en 612 font chuté Ninive

Malgré le déni d’Hérodote,de nombreux traités , mésopotamiens témoignent d’une médecine riche s’exprimant de la fin du Troisiéme millénaire au début du premier millénaire avant JC

Nous avons évoqué la fonction du roi d’Assur qui est un serviteur dévoué et désinteréssé..les Mésopotamiens sont des adeptes de l’observation,relaté dans le “le Traité de Diagnostics”,les symptômes ne sont pas reliés aux maladies qui les générent  mais aux parties du corps qui lui sont affectés.La guérison reléve du domaine des dieux avec pratiques magiques,pour lutter contre la vengeance ou colère du Dieu, grace aux incantations faites par un exorciste le médecin traite les symptômes.Si le patient est malade ,c’est qu’il ne respecte pas les tabous ou la vengeance d’un Dieu en colère..Comme la naissance et la mort,la maladie est un signe des Dieux

 

 

LA PERSE

 

 

AXE DE PASSAGE ,PONT ENTRE OCCIDENT et ORIENT, La GRECE s’impose.

 

Les Perses de langue indo-européenne apparaissent  vers le 10-11 éme siécle,avant JC Ces époques correspondent à la grande migration des peuples indo-europérens,migrations évoquant,sans doute un changement climatique et des peuples d’origine d’Asie Centrale ou  Sud sibérien.dans tous les cas ,l’étude des langues permet de souligner sources  et racines communes.

En  Perse ,se mobilent deux populations indo-européennes:MEDES et PARSAS,au Nord de l’IRAN, Prés de la mer Caspienne ,au Lac d’OURMA,et sous la pression des Assyriens et OUARTEES,migration dans le sud, territoire Elamite

Spécifiquement:

*Médes:Plateau d’IRAN zone NORd-OUEST

*Parsa Au Sud,Mont Zagros,Région d’Ansham

HISTORIQUE BREVE de la PERSE

1)Empire MEDES 728 à 550.Royaume Medes de Dejoces à Ecbakane.Chute de NINIVE en 612

  • 590 :1ére guerre Médique avec les Grecs.Darius battu à Marathon

2)Empire ACHEMENIDE 550 à 311:Apogée de la puissance de la PERSE,avec un territoire allant de la Grece ,Egypte Afghanistan.Darius 1er fonde une école de médecine en Egypte à Sais,et un hopital à Gundanapur

*486 mort de DARIUS 1er,Edificateur du palais de PERSOPOLIS  :début des constructions  en 521

*480  2eme Guerre Médique.;Xerses 1er Destruction de la Flotte perse par les grecs à Salamine;les Thermophiles.

*404  Indépendance de l’Egypte cédée par la PERSE

*331 DARIUS III défait par Alexandre le Grand

3)Periode PARTHES (Origine SCYTHE) 250-Avant JC à 224 aprés JC;présence en Afghanistan,Mésopotamie,Perse.

4)321 Roi Séleucide

363 Empire de Julien d’Orient. en PERSE

5)529 les Philosophes chassés d’Athenes se réfugient en Grece

5)Periode SASSANIDE après JC; 224 à 651:Iran jusqu’ l’INDUS,incluant Mésopotamie,Arménie,l’Aral.Presences de Table Astronomique

6) 637 :Bataille  arabe de Al-Gadislyya.fin de la PERSE.

 

 

Le  Probléme Religieux de ZOROASTRE.

 

Le grand probléme est qu’il n’existe plus de textes écrits,seule une tradition orale a diffusé ce monothéisme particulier:Un dieu suprême;unique,transcendant,qui est un esprit supérieur donnant deux principes opposés:Esprit saint bon,et son pendant mauvais.

Les textes référencés  ou considérés comme tels ou contestés,font appel  à 21 livres dont 1/4 resteraient.l’AVESTA ou ZEND-AVESTA  qui  fut traduit la première fois par Anquetil-Duperon(1735-1805).d’autres auteurs ont élaborés des hypothèses de traduction,origine et influence légitime ou non.Karl Hoffman,Martin Hang,voire Paul de Broglie n’ont pas convaincus.Quelle est la véritable origine de ces textes traduits? Beaucoup y font référence et conditionnent leur pensée à ce prophéte.

Il est dit que Zoroastre,Zarathrousta,aurait vécu entre le VI et VII siècke avant JC; On a isolé des textes ,les GATHAS de Zarathroustra ,prophétisant l’oeuvre du Dieu AHURA MAZDAH.Il apparait selon les annales rapportées et non vécus,que ce prophéte aurait été assassiné,ces convictions sur un Dieu Unique et voulant interdire le sacrifier des boeufs aux Dieux,ne purent que déplaire aux prêtres.

Peu d’indice archéologique prouve son existence si ce n’est  sur des inscriptions de tablettes  citant son nom sous Darius et à Açoka.Il est évoqué une invention de l’écriture Avestique par les Sassanides

Les faits rapportés sont nettement postérieurs et grecs;.on le désigne comme inspirateur du dualisme platonicien..Platon en 380  attribue la science des mages à Zoroastre.Xanthos le Lydien,historien contemporain d’Hérodote,cite Zoroastre.

.Selon Clément d’Alexandie 1 er siécle après JC,Pythagore aurait reçu à Babylone

l’enseignement de Zoroastre

 

Il a été noté une parenté litteraire entre l’AVESTA et les VEDA indien,les migrants  Zoroastriens de PERSE en Inde correspondaient avec leurs homologues Persans,mais l’étude des textes  Sanscrits comparé au textes écrits en Palhévi persan n’ont pû établir une parenté véritable.Si cette parente existe,elle ne peut se concevoirque  comme un savoir communiqué ,discuté,balanisé ou universitaire ou professionnel.il faut rappeler que les liens commerciaux constants du monde antique et sur des  longues distances  et  espaces éloignés ,tels  Sargon,( Inde et  Sri-Lanka)la filiation de la pensée indienne avec la pensée grecque ne fait aucun doute(Filliozat)..il apparait que le culte du Madzeisme  fut plus  répandu dés les premiers siècles après JC.On a même évoqué une similitude des Rituels PARSIS de l’Inde et populations  madzeistes de l’Iran

.Certains ont évoqué une filiation avec le christianisme en expansion, sur la base d’un dieu unique,mais le dualisme du bien et du mal ,sera repris bien plus tardivement en Europe par les Bogomiles  au IX éme siécle et les Cathares.Le dogme islamique ne permettra pas l’expression de cette dualité opposée en PERSE.

L’important est de noter les référence médicales  dans l’Avesta et les Vedas (aux références plus fréquentes),certaines sont troublantes et font penser à des pratiques ordaliques de type shamanique ou d’exorcisme  typique des pratiques indo-européennes des Aryas déja évoqué avec le Homa de l’Avesta,et Soma du Veda,plantes toutes deux psychodysleptiques et hallucinogénes.

 

 

L’AUBE MEDICALE  ET PHILOSOPHIQUE de la GRECE:Origines SACREES des SCIENCES , GENESE de la PENSEE ANTIQUE et MODERNE

 

 

On peut estimer que de moins 500 avant JC à 200 après JC,explosa le génie philosophique et mathématiques grecques dans zones en pleine gestation avec le monothéisme ,un dieu unique avec un idéal soçial biblique avec extension de conversion territoriale par la diaspora.

Alexandre le GRAND :

Un cas d’ecole de tentative  de pouvoir universel Aristotilicienne philosophique

Malgré l’enseignement d’Aristote et de Platon pronant le prosélétisme philosophique,Alexandre ,de culture religieuse paganiniste,malgré sa puissance li ne put réduire les pratiques ideologiques en place,mésopotamienne;égyptienne et surtout juive.

*Les divinités égyptiennes guérissant les maladies,continuant à protéger après la mort,principe d’immortalité de l’âme expliquant l’universel

*Cohérence du culte juif,avec pureté de sa morale,messianisme avec recherche de l’absolu restérent intacts malgré l’héllinisation à marche forcée avec pour Alexandre le  seul souçi :domination des peuples.

Alexandre tenta de réduire la résistance à la philosophie des sages d’Israel,et leur a soumis  “des questions relatives  à la création” qui reçurent une fin de non recevoir.Pourtant,il faudra attendre le deuxième siécle après JC pour que ce travail grec idéologique ,devienne la pierre angulaire des systémes de base de l’empire romain.

Malgré l’assimilation des cultures des territoires conquis,Alexandre,tentera de porter à la postérité un autre projet divin,en se déclarant Dieu.Ce fut un échec.lui qui guidé par Platon voulut construire son ordre politique universel  que la mort stoppera à l’âge de 33 ans.Cette même tentation trangressive  de devenir un Dieu vivant se retrouvera sous Rôme,avec Caligula et Néron qui seront éliminés.

 

L’ECOLE d’ALEXANDRIE

 

A la mort d’Alexandre ,  son empire est partagé,PTOLEMEE SOTER fonde une bibliothéque de BRUCION avec 700.000 livres et 1.300.000 dans une annexe de Serapion.Cesar brûla la premiére en 48 avant JC.La seconde fut sauvée par le roi de Pergame,qui fut à son tour détruite par Theodose 1er.

Mithidrate(80 avant JC) formula son antidote anti-poison sous Pompée.Cette anti-dote fit le bonheur des apothicaires,dont la formulation s’étoffa d’ingrédients au cours des siécles,et fit fureur sous Neron avec la formule d’Andromaque et resta à la pharmacopée française jusqu’en 1900

 

DIEU GEOMETRISE

 

Cette introduction permet d’évaluer relation du pouvoir politique et savoir philosophique,mais ce n’est pas le seul,La pensée unique a toujours été combattue ,le combat entre clergé et philosophes encyclopédistes sera récurrent:création du monde,débats sur l’univers,place de Dieu dans la création,l’Ame,devenir après la mort.L’organisation du monde passera par les mathématiques  et les tentatives seront nombreuses débouchant sur des théorèmes  toujours d’actualité,la geométrie des figures de la pyramide et du prisme(Triède et Tétraédre) seront la représentation élémentaire ,d’un espace orienté,permetttant de construire du stable dans l’espace orienté et élaboration d’un code universel capable de décrypter l’histoire des événements ,des croyances sacrées.et surtout de présenter un alternative mathématique de l’organisation de l’univers s’opposant à la volonté d’une pensée unique religieuse d’un dieu créateur.C’est un code mental ,Deus Ex machina (selon Charles Monrazé) ayant pour but de se concilier avec les dieux locaux avec l’exigence de légimité cosmique

Déjà s’amorce sous l’Egypte un fractionnement de l’oeil d’Horus réservé aux calculs des mesures de capacité des grains.

La pyramide de Kéops est orientée selon les quatre points cardinaux;Thalés le grec ,exprime que la pyramide est dans 2 triangle semblables,triangles qui ont des angles égaux 2 à 2 les cotés sont proportionnels.

.Les dieux égyptiens appelées groupe Ennéade est un groupe de 9 divinités avec

Tot:Dieu de lumière né de l’union de Seth et Horus

Tafnout Dieu de l’Humidité

Atoum :multiplicité de la création dans son coeur

Ra dieu Soleil

Shou:Air ou vide:Shou et tafnout sont enfant d’ATOUM androgyne

De Tafnout et Shou né GEB dieu de la terre et NOUT déesse de la Terre

Horus le plus ancien fait binome avec Seth

Deux paires de jumeaux :

*Osiris et Isis amoureux dans le sein de leur mère

*Sem et Nephtys qui se détestent.

La mythologie egyptienne est complexe et on peut comprendre le septicisme aristoloticien:Ra le Soleil,épouse Nout le ciel,qui le trompe avec Gleb la Terre,Ra en colère sépare les deux amants,sa lumière se répand entre eux.il interdit à Nout d’enfanter en aucun mois de l’année ,comptant 360 jours.mais Thot ,roi du calcul joue avec la lune et gagne 5 jours,le calendrier est ainsi déréglé et 5 enfants naissent:Osiris,Horus,Seth,Isis,Nephtys.Isis prédestiné  à Osiris;mais Seth le convoite et tue son frére..Horus venge son père mais il est bléssé à l’ oeil qui est fragmenté en 6 fragments 1/2,1/4;1/8;1/32;1/64,unité de mesures des graines.Devant de tel mythologie complexe s’élabore un début de mytho-science que compléterons les grecs,et tout particulièrement par l’arithmétique des pyramides avec  les arêtes de la pyramide:

Arête Ouest (1 ou 4):Osiris procrée

Arête 3 (Hauteur);Osiris et Isis forment un couple royal

Arête 2(en avant) Isis assure une descendance

Arête 5 (régression)Seth assassine son frère

Arête (Le bas) Seth combat Horus et le prive de la vue

Arête 4 ou 1 Seth aime Isis d’un amour coupable

La pyramide de Keops étudiée par Thales (585 ou 640) qui incluera la pyramide dans deux triangles semblables,déterminera l’aire des 4 faces,avec la concordance des points cardinaux.par contre,malgré les études nombreuses plus tardives et ésotériques extrêmement controversées ,  les connaissances des mathématiques des egyptiens sont limitées ,ils  ne connurent pas la circonférence du diamétre,la lettre PI,;et la multiplicatiion ou division des nombres 2,3 et 5.

Confirmation de la   mytho-science reprise par Proclus au 5 éme siécle aprés JC;qui en étudiant la géométrie d’Euclide dira que les angles étaient anciennement des dieux;donc résurgence de l’axiome de Platon “Dieu Géométrise”:L’aigu ressemble à la cause distinctive et motrice de l’universalité des choses” et “la perpendiculaire est symbole de la puissance pure,divine et intellectuelle”et plus tard Philolaos affirme que” tout ce que l’on peut connaitre à un nombre,sans celui-çi,nous ne comprenons rien et ne connaissons rien”, et il dit que les angles du carré sont porteurs de trois dieux quand les angles du carré en contiennent quatre ,affirmation qui nous éloigne considérablement de  la pensée  religieuse d’un Dieu unique.de même les Pythagoriciens disent que les “angles aigus ou obtus sont variables ,peuvent être égaux entre eux,mais non nécessairement,réservés aux dieux de l’accroissement,à ceux du mouvement et à ceux qui procurent la variété de puissance”

 

L’organisation  des quatre éléments selon Platon;Feu,Terre,Eau,Air

 

Si un foyer est éteint ,le Feu ;Chaud-Sec  se dissipe pour rejoindre son lieu naturel (un En Haut),la Terre,et liquide retrouvent leur qualité propre Froid-Sec et Froid-Humide et demeurent eux deux  (un En-Bas),cependant que Vapeur-Air (Un Chaud-Humide) s’était élevé vers le haut..les Quatre Qualités s’accouplent deux à deux,mais se montrent incompatibles.

Aucun Chaud ne pouvant être un Froid;ni un Sec un Humide.Médicalement ,on guérit l’Humeur fébrile par un Froid Humide,une Humeur  Froide par un reméde Chaud.C’est la médecine des contraires.

Les quatre Eléments ne s’accordent pas deux à deux d’une certaine manière:Feu et Eau s’entre-détruisent;une Terre est impénétrable à l’Air.

A chaque élément Platon (427-399- enseignant à l’Académie) assigne  quatre Polyédres réguliers.Le degré de température et humidité est autorisée par la présence de la Quintescence au centre des Eléments ,donc des qualités..la Quintescence selon Aristote appartient au firmament d’oû proviennent tous les mouvements,visibles et linéaires mais artificiellement,errants ou violents dus à à une ,deux ou aux trois âmes venus surnaturellement du ciel,transformant la matière par passage progressif d’une Qualité à une autre..

La Quintescence est considérée comme un régulateur,moteur de transformations.,au centre des Quatre Eléments,assurant le passage entre le Froid,le Chaud,Sec et Humide;désignés comme un centre d’un tétracanthe(Perpendiculaires abaissées d’un point interieur sur les quatre faces du tetraédre) dont les arêtes et angles relient les unes les faces d’un tétraédre contenant ses arêtes porteuses de qualité et deux signifiant la non-co-existence de Feu-Eau ou de Terre-Air.

La configuration géométrique de l’organisation du monde sera une anticipation de l’organisation physiologique médicale grecque,il ne faut jamais oublier qu’Aristote  (384-322)enseignait dans le LYCEE logique,réthorique,médecine,géométrie,astronomie,physique,métaphysique,

poétique ,en compagnie de Theophraste travaillant sur les plantes

Aborder les sciences et philosophie Grecques  c’est évoquer,entre autres,car les auteurs sont nombreux:

Socrate (470-399:Art de la Réfutation.)dont le suicide suite à un procés qui marquera Bergson,parlant de procés inique comparé à celui de Jésus;

Archiméde (287)avec études hydrostatiques,mécaniques statiques,le levier

qui fut un Ami d’Euclide (365) les Eléments et lois de la Réflexion en Optique,

Thalés (525),astronome, etude sur la Pyramide de Keops,prenant l’Eau pour un principe supérieur matériel essentiel de l’AIr,Feu,Terre et exercice mathématique:le triangle inscrit dans un demi-cercle

Appolonius de Pergame (‘262) enseignant à Alexandrie disciple d’Archimède

,Pythagore avec son étude connu sur le triangle rectangle (déjà abordé chez les mésopotamiens)

;Anaxagore(500)de la Nature,qui aborde le principe d’Energie ordonnant le monde et qui plus de 2000 ans avant Lavoisier écrira “Rien ne nait ni ne périt” que nous connaissons par “rien ne se perd,rien ne se crée ,tout se transforme”

Cet esprit avant- gardiste -grecque sera toujours présent ,Aristote influançant la pensée philosophique des léttrés juifs et arabes,et combattue par Rome et des écrits  médicaux de Galien et Dioscoride qui seront traduits du grec à l’arabe et au latin pour être enseignées jusqu’au XVIII éme siécle à la Faculté de Montpellier.

 

 

LA MEDECINE GRECQUE

 

 

L’ ALPHA et l’OMEGA de la la pensée médicale

 

Les INITIATEURS:ESCULAPE,HIPPOCRATE,GALIEN,DIOSCORIDE

 

Esculape

au 6 éme siècle avant JC,père de la médecine,faisait partie d’ un groupe de prêtres et prétresses,dit ASCLEPIADES(,qui connaissait l’usage de la Bryone,Coloquinte,Euphorbe et Cigue.); mouvement religieux étendu à tout le Bassin méditerranéen avec sa mystique de la médecine révélée par les songes.

Il a été remarqué le caractère encyclopédique,universel des encycoplédistes grecs comme Aristote,Pythagore mathématicien décrit l’usage de la Scille,le Chou,la Moutarde

 

Hippocrate (460-377)

 

Surnommé le pére de la médecine,on lui porte  la voie du rationalisme  et de l’observation ,avec une approche du corps humain dite affranchis de considérations religieuses ou magiques.En fait,il faut tempérer cette vision moderne,car Hippocrate est issue du groupe des Asclépiades,oû il a appris la médecine sacerdotale et l’anatomie.On lui attribue 60 écrits” Hexacontabiblos” ,ou Corpus Hippocratum,mais sa bibliographie est tardive ,la première étant attribuée à Soranos d’Ephése au 2éme aprés JC.Des écrits lui sont attribués tels Aphorismes,Traité des Airs,Eaux et lieux,Articulations,Fracture,Plaies de la tête (on lui attribue les premiers principes de trépanation cranienne),et bien sûr son code de Déontologie:Egalité d’accès de prise en charge,obligations de savoir du médecin,défense de la vie,secrêt professionnel).Son expérience médicale et d’études est importante puiqu’il voyage en Grece,,Thrace ,Macédoine,Asie mineure,Egypte,dont il est difficile de ne pas évoquer l’influence médicale.Son épopée de la lutte contre la lépre à Athènes, Abdere,Illyrie est légendaire le faisant honorer citoyen de la République d’Athénes.

 

Concepts Hippocratiques

 

Ils seront repris à une virgule près dans la plupart des traductions des élites arabes au 8éme siècle ,retraduit en latin par les lettrés juifs andalous et provençaux,,même à ce jour dans la médecine Unani ,Gréco-Arabe,et certains groupes  valorisent encore à ce jour ce concept.

Toute matière est constitué d’un mélange de 4 Eléments essentiels:Air,Eau,Feu,Terre.

Toutefois ,il faut souligner une approche qui sera plus tard corrigée:l’Air était considéré comme l’élan vital nécessaire au mouvement du sang.

Le corps est le reflet de l’univers(microscome)constitué de 4 humeurs qui sont la transposition de chacun des éléments.

 

LA THEORIE HUMORALE

 

Elle considére que  la santé de l’Ame comme celle du corps résulte

de:

l’Equilibre des humeurs:Sang,Phlegme ou Lymphe,Bile Jaune,Bile Noire ou Atrabile

des:

Qualités physiques Chaud,Froid,Sec,Humide,qui les accompagnent

 

.Donc toute maladie due à un déréglement du jeu des 4 éléments ,et est aussi suceptible d’une explication purement physique.

 

CLASSIFICATIONS  des HUMEURS,NATURE,CARACTERES

 

 

Humeur:PLEGME-LYMPHE/EAU/Nature FROID HUMIDE/Caractère Lymphatique,Nonchalant.

 

Humeur:SANG/AIR/Nature CHAUD-HUMIDE/Caractère Sanguin,Cordial ,Communicatif

 

Humeur:BILE JAUNE/FEU/NATURE:CHAUD-SEC/.Caractére Colérique,Autoritère

 

Humeur :BILE NOIRE/TERRE/Nature FROID-SEC/Caractère Nerveux ,Melancolique

 

*Le Bon Equilibre de santé est Pepsie

*La maladie déséquilibre des quatre humeurs est une dyscrasie,

 

<<<<<<La maladie evolue en 3 phases:

 

1)*Degénérescence des Humeurs

 

2)*Coction :Réaction par la fiévre

 

3)*Crise:Evacuation de l’Humeur,dépot des humeurs vicieuses dans une partie du corps,et leur évacuation déterminant rétablissement de l’équilibre ou mort

 

Il est considéré un pouvoir de guérison de la  nature:le corps posséde lui-même le pouvoir de réquilibrer les 4 humeurs,donc de guérir lui-même.

 

<<<<<Diétiétique Hippocratique basée sur 4 régles:

 

*La digestion est la cuisson des aliments

 

*Il est préférable de manger des aliments cuits

 

*Le corps est composé d’éléments ou  humeurs  qui déterminent le tempérament

¨

*Il est recommandé de manger équilibré, les aliments corespondants aux 4 éléments Eau,Terre,Air,Feu,correspondant aux 4 Tempéraments:Lymphatique,Melancolique,Sanguin,Colérique

 

GALIEN (131-201)

 

Medecin Grec qui sera le médecin de l’empereur Romain Marc Auréle

Il sera considéré longtemps comme non seulement le médecin de l’Observation,et étudiant les fonctions du corps humains de type organiciste:les lésions des fonctions viennent des parties malades qui les produit,les maladies des parties organiques lésent les fonctions.Sa théorie repose en partie sur l’usage thérapeutique des contraires,considéré comme le pharmacologue de l’antiquité utilisant les plantes en composition simple et en composés.il sera le promoteur de la saignée,ouvrages sur le pouls.Ses ouvrages seront en partie disparus,mais ses thémes regneront en médecine jusqu’au XVIII éme siècle.malgré quelques défauts d’interprétations des fonctions organiques.

Il marquera les esprits avec l’essence du Pneuma

*Pneuma  Physique:Esprit naturel,Hépatique,nutritionnel

*Pneuma Psychique:L’esprit Animal ,dans le cerveau

*Pneuma Zootique:Vital;Dans le Coeur et Vaisseaux

Mais,philosophiquement,Galien  sera accepté par l’Eglise,car dans la santé,il inclut les objectifs d’un Dieu Unique et créateur de l’humanité,ce qui une rupture philosophique avec ses prédecesseurs Hippocrate et Aristote.

 

DIOSCORIDE (40-80)

 

Depuis le premier siècle de l’ére chrétienne,ses ecrits (De Materia Medica ) repris par les romains sera le livre de chevet de l’Europe jusqu’au XIX éme siècle.

Son essort sera favorisé au XVI éme siècle par la parution de la traduction latine  de FUCKS en Français ,et surtout l’édition en 1620 de MATHIOLE.(De Materia Medica).Le livre contiendra usages et descriptions de 600 plantes,mais aussi minéraux comme sulfate de Chaux,Sulfate de cuivre,Arsenic,Antimoine,Soufre et un traité des Venins,soient plus de 1600 produits.

Ce pensum sera recopié par Pline et Galien

 

LA MEDECINE de ROME

 

Elle a été surtout le champ d’expansion de la pensée médicale grecque de Galien et Dioscoride.

Les biographes ne sont pas enthousiastes sur la création médicale romaine.Sous Auguste en 14,une école de médecine est crée,les recherches archéologiques montrent bien un souçi d’hygiène,des techniques chirurgicales type trépanation avec anesthésie à l’Opium ou Jusquiame mais Hippocrate l’a décrivait et les mésopotamiens la pratiquaient,les sondages urinaires par béniqué de bronze étaient en vigueur chez les assyriens.

 

Des  auteurs ont émergés:

 

ARCHAGATUS (150 avant JC)

surnommé le Vulnéraire,connu pour ses pratiques chirurgicales peu communes et douteuses avec le feu et le fer.Il sera éliminé.

 

ASCLEPIADE avec son ecole de médecine (55 avant JC)

 

CELSE (Au Ier siécle aurait vécu sous César Auguste.) avec son ecrit De  Arte Medica .

Son aphorisme quadrilataire   sur la plaie infectée est connu:Tumor,Rubor,Calor,Dolor,Son ouvrage  se révéle un résumé de médecine grecque pratiquée à Alexandrie.surtout c’ est une somme des connaissances collectées depuis Hippocrate.On y trouve des principes de santé:maladies curables par le régime,par la médecine,par l’art manuel (chirurgie)

 

PLINE l’Ancien (50 avant JC) ,avec ses 18 volumes de vulgarisation allie plantes,croyances et superstition,sans esprit critique

 

 

La MEDECINE EN GAULE

 

La Gaule correspond à la FRANCE,c’est à dire Est de la GAULE  avec sud  de l’Allemagne;Luxembourg,Belgique,une partie des Pays Bas

Elle parait habité par les Celtes,et Gaulois devient synonime de Celtes ,terme utilisé par Herodote en 450 avant JC

Les GAULOiS sont des CELTES de GAULLE,donc un peuple occupant un large territoire mais ne possédant pas d’écriture dite Gauloise,mais défini archéologiquement en :

 

1)Civilisation des CHAMPS des URNES

Civilisation PRE-CELTIQUE (1100-1000 avant JC)

C’est la civilisation des champs d’Urnes avec technique agricole élaborée,metallurgie ,tombes à incinérations,grands cimetières,champ d’Urnes.Donc une culture religieuse élaborée s’étendant de l’est de la Gaule,Sud de l’Allemagne,Est de la Suisse,Autriche,Bohéme,Tchecoslovaquie

 

2)Civilisation de HALLSTADTT (900 à725 avant JC- à 450)

En Autriche

Age de fer,civilisation guerrière,avec chefs qui sont inhumés.Ils sont en Contact avec les ETRUSQUES et les GRECS

 

3)Civilisation de La TENE (Véme -1 er siecle)

Age du Fer récent.

Considéré comme une civilisation Celtique authentique.Qui subira une poussée des Germains.Les Gaulois-Celtes s’étendront jusqu’en Autriche,Grande Bretagne,Espagne,Italie,Balkans,Turquie

En 490 avant JC ,Brenus fait un  raid  sur Rôme,et en 270  avant JC mis à sac de Delphes

 

4)CELTISATION de la GAULE

 

 

a) ******GAULE CELTIQUE

Centre de la FRANCE,avec tentative d’invasion par les Germains du Danemark,stoppée par les romains en 133 avant JC

 

 

b)******GAULE MEDITERRANENNE

425-600 avant JC contact avec Marseille

 

 

 

c)******GAULE IBERE,AQUITAINE

Corresppond à l’age d’Halsdatt.les Ibères sont réputés pour leurs ruses de guerre

 

d)******ARMORIQUE  CELTE

IV-V ,avant Jc;avec Migration des marins d’Angleterre

 

 

e)***** **GAULE BELGE

300 à 150 avant JC

Considéré par Jules César comme des Germains

De l’Argonne à la Manche;Civilisation correspondant à  la Tene II,avec institution différente et langue différente selon César

 

 

 

f)****Le Cas original de la GAULE ARMORIQUE Celtique( IV -V après JC)

Oû seront trouvé vestiges à caractère religieux et vestiges de type menhirs,tumilus,tombes.

 

 

 

QUE devient la GAULE CELTIQUE ?

 

 

La Gaule-Celtique sera  aprés la conquéte romaine 121-51,,de culture médicale romaine  et  gréco-romaine,mais de langue latine imposée par les romains puisque le gaulois n’était pas écrit.Les pratiques médicales seront donc avant tout faite par des affranchis,et surtout les témoignages seront relativement tardifs ecrit sous César,ou relaté par un médecin gallo-romain ,à la cour de Theodose;Marcellus Empiricus

Médicalement  seront découvert  des cachets d’Ocultistes qui présentent le nom du fabricant,son produit et sa composition,,la maladie à traiter ,signalée de façon générique:contre la douleur,contre la brulure,conjonctivite,écoulement;il apparait que la cataracte était traitée.et opérée.

 

Politiquement l’unité politique sera faible,les chefs sont souvent des juges suprêmes,dictatoriaux sans nuance,mais soumis à l’influence des Druides qui  officient et pratiquent des rites religieux et fait essentiel ils rendent justice,et enseignement ,il apparait ainsi que leurs pouvoirs dépassent ainsi celui du  chef.

Le rite de la récolte du Gui,plante du Soleil est connue,s’incluant dans des croyances naturelles cosmiques complexes:Terre-Mère protectrice des morts,Dieux sources Solaires guérissant;Triade du DIEU du SOLEIL:de la TRIBU,de la TERRE,et des MORTS.

Enfoui dans la culture du maitre romain,la médecine décrite est une quasi répétition de la médecine romaine avec organisation de vendeurs de drogues,de parfumeurs ou de peintres.Bien sûr les Grecs Gallien et Discoride (100 à 200 après JC) compléterons le cursus médical grec à ces Gallo-Romains du nouvel Empire.

Pour certains auteurs,l’expression  de la culture dite Gauloise s’exprimera avec Nestorius en 435 patriarche  à Constantinople pour fonder une école en Perse .De même En 850,une pharmacopée officielle voit le jour la Khrabadine qui sera repris par les érudits arabes à Bagdad.Il n’y a pas de précision formalisée pour établir un lien entre ces créations et  culture Gaulo-Celtique.

 

 

LA MEDECINE ARABE

 

1)Période Pré-Islamique

 

2)La Periode Islamique:le Synchrétisme médical

 

 

LA PERIODE PRE-ISLAMIQUE

 

 

Pays couvert par les déserts,l’ARABIE est un pays de nomades et pour l’essentiel à deux villes de sédentaires, centres commerciaux:La Mecque et Yathib

Malgré un climat ingrat,l’Arabie sera une voie de passage du fait de la présence de la Mer Rouge et Golfe Persique oû passeront les cabotages miniers,et plantes et Epices ,une voie terrestre,du Yemen à l’Egypte constitura une voie naturelle ,la voie de l’encens,.

L”ARABIE sera pour l’Antiquité le grand fournisseur des parfums utilisés à la cour d’Egypte,Gréce et Rome.Sa position en fera également une zone tampon des guerres entre l’Empire Byzantin chrétien à l’ Ouest et les territoires Est de l’Empire Perse Sassanide et Zoroastréen.

Les croyances archaïques sont polythéistes avec de nombreuses idoles représentant la tribu ou la prédominance d’un chef,des pierres sacrées sont la demeures des Dieux,comme le fut originellement la Khabba,pour laquelle existait déjà des pélerinages.

Des traces archeologiques signalent la présence de populations du Croissant Fertile.le Roi arabe  Arié est en guerre contre Ninus de Babylone,et Ninive.une probable partcipation de pénétration est remarquée à Babylone.

Le Royaume de Shaba ,au Yemen ,s’instaure en 716 avant JC .le Roi Yatiam2,paie tribu à l’Assyrien SargonII

La Periode 700 à 100 avant Jc est une suite interrompue de guerres et de successions:Mai’n;Qataban,Hadraout,Himyar.La dynastie Ismaélite Miadénite s’impose à Babylone et  soumet Phéniciens et Hébreux,particuliérement le roi Cussan-Risatu pour des raisons de croyances religieuses

Deux populations se distinguent:

 

*Ghanasside arabe chrétien du sud ;placés en Syrie et Yarib(se retournerons contre Byzance)

*Lakhmide ,d’origine yemenite,envahiront l’Irak et Syrie;On parlera “d’un roi des arabes “de cette lignée

 

La CENTRE et le NORD

*Avec le royaume d’HIRA du Nord-Est,Chrétien nestorien vassaux des Sassanides

*Ghannasside,Chrétien monophysite,portant encore allégeance à Byzance, se retournerons contre l’empire chrétien d’Orient lors de l’expansion islamique

Le roi Dhu NUWAS se converti au Judaisme au Véme siècle.Au méme siécle ,pour une courte période,l’ARABIE est envahie par l’Ethiope chrétien ,puis en  575  par  les PERSES.il est considéré que la conversion de Dhu Nuwas a favorisé  l’implation des 10 tribus juives du VI au VII siécle après JC ,qui pour la plupart seront installées à HEDJAZ (future Médine)

Le Royaume Nabatéen aura un Roi Philippe l’Arabe à Pétra (244-249)

 

Le YEMEN et Orientations religieuses.

*juive  en 386

*Chrétienne en 535

*Perse Sassanide de 571à 662

*Grec avec Plotémée en 323.

 

 

Les CROYANCES PRE-ISLAMIQUES

 

AL-UZZA:apparenté à VENUS

AL-LÂT:Déesse  du SOLEIL

MANÄT:Déesse des MORTS

 

2)La Periode  MEDICALE ISLAMIQUE  de la  CIVILISATION ARABO-MUSULMANE

 

L’Essort de la Médecine Arabo-Musulmane est une periode riche,un age d’Or,

 

du 8 éme au XIIIéme siècle.véritable savoir syncrétiste ,novateur,promoteur et encyclopédiste,suivant l’extension de l’Islam englobant précocement

tous les pays du Proche et Moyen -Orient (Perse et Mésopotamie )),

Maghreb,Espagne,Anatolie,Balkans,Afrique et Inde.

Médicalement ,les pays conquis ,   laboratoires de la pensée Gréco-Romaine,et Orientale  fit la gestation préparée par les traductions déjà entreprises dés le IV éme siécle en Syriaque  pour la Syrie et Mésopotamie,et Galien fut traduit par SERGIUS au VI éme siécle.Un savoir encyclopédiste s’installe et surtout recherches cliniques animales et humaines,dissection,expérimentation médicamenteuse et principe d’observation collective clinique pré-opréatoire chururgical,en cours d’intervention et post-opératoire ( Ibn El Nafis),régles et principes d’anesthésie,chirurgie de la cataracte,(Hal Hacen)traitement de la carie dentaire et réparation dentaire,césarienne et usage du forceps en obstétrique.

Sous l’impulsion du calfe Al-Mamun (833),les traductions  sont prolifiques dont celle d’Al-Rashid,Al-Kindi. Surtout des hopitaux ,appelé Maristan ou Bimaristan  s’élévent,à Bagdad dont le premier Harun-Al-Rachid (786-809) ayant eu pour modéle l’hopital de Djundishapur bati sous Choraroes 1er.Du IX au X éme siécle 3 hopitaux s’élévent à Bagdad,dont Adud-Ad-Dawla (982),hopital à Shiraz en Iran,,au 12 eme siécle en Syrie le Nur-Al-Din.Des centres de lecture instaurent un esprit collectif et critique des connaissances avec Al-Rahin(834-931)

Sur ces bases solides ,de grands encyclopédistes et grands traducteurs émergérent tel HUNAYN IBN ISHA (809-877) :  traduction du grec en arabe d’Hippocrate,Dioscoride,Gallien)qui a BAGDAD et reprend les textes sanscrits ,et syriaque en arabe.

Rabban Al-Tabarid en 860 publia un ouvrage de Pédiatrie.Si le creuset  Grec et Farsi-Mécedonien permit de gérer et ordonner les connaissances,surtout la production du PAPIER au 8 éme siécle à partir des fibres de lin ou de chanvre fut un véhicule quasi révolutionnaire de diffusion de la connaissance. Ainsi,les bibliothéques des Califats de Bagdad au IX éme siécle (La Maison de la Sagesse),Cordoue par Al-HakamII au Xéme siécle,au Caire au XI éme siécle(Maison du savoir) permirent de conserver et diffuser les sciences acquises ou nouvelles.

Après la disparition des bibiothèques de Ptolémée Soter  300 ans avant JC, retour des textes grecs en langue arabe, restitués en latin à l’école de Salerne par Constantin l’Africain au XII éme siécle et par les médecins andaloux juifs qui émigrérent en Provence et  Maghreb du 10 au 12 siécle traduisirent également  les textes novateurs et des classiques en latin (Galien et Dioscoride).

 

LES ENCYCLOPEDISTES:

<Al-Tabarid 860 :Ouvrage de pédiatrie

Al Kindi 873;(dont les conceptions seront discutées par Avenzohar en 1140);

l’évangéliste des pharmaciens Ibn Hayaw 815

ibn Umayl 925

Jean Mesue 830

Rhazes (Razi) IX éme siécleTraité de médecine et Expérimentation médicamenteuse avec minéraux ,traité des maladies infectieuses dont variole et rougeole” de Pestilentia”.S’opposera aux théories humorales de Galien.”Guide du Medecin Nomade”

<Abbas Al-Majusi 980 le Livre Royal

<Albucassis en 1000,

Pére de la chirurgie moderne avec son Encyclopédie Médicale,,pansements et Platres.

<Abou Sina ou Avicenne(980-1037),avec son Canon de la médecine,pose les fondements de l’art de prescrire,ses aphorismes édités sous forme de poémes de mémorisation resterons la base des études médicales européennes jusqu’au XVIII éme siécle et particulièrement encadrera  la prescpition

*Un médicament doit être exempt de pollution extérieure

*Un médicament doit être donné spécifiquement pour une maladie type .

*Un médicament doit être testé avec plusieurs types de maladie

*le temps d’action d’un médicament doit être déterminé et différentié de

ses accidents induits.

*Définir la qualité du médicament qui touche la maladie

*L’expérimentation humaine n’est pas superposable à celle pratiquée “sur un cheval ou un lion”

< l’Art de l’autopsie avec Avenzoar (Technique de Trachéotomie),Ibn Tu Fail,Al-Latif,Ibn Al-Nafis (Livre complet de la Médecine/ 1213-1228)

<Surtout Al-Nafis (1242)pose les bases de la circulation pulmonaire,coronariennes et capillaire.Les découvertes sur la circulation pulmonaire seront reprises  par Harvey.

< Al-Biruni ,(1058)voyageant en Inde,grand compilateur , fera une matière médicale regroupant plantes de Dioscoride et indienne traduites du sanscrit.Traduction française en 1900 par Lucien Leclerc”Traité des simples”

<Ibn El Quff 1236-1286 acte chirurgical avec évaluation de la douleur,conditionnement du rôle de l’anesthésiste et méthodes de réanimation

<Avorroes (1126-1198) d’obédience aristolocienne aura comme éléve Maimonide,sa position philosophique lui apportera de sérieuses oppositions.;Ses conceptions seront écrites dans le Colliget

<Un Grand centre Culturel est fondé à Kairouan au Xéme siécle avec Ibn Imrem,Ibn Suluyanam,Al-Djazazar,dont les ouvrages seront traduits par Constantin l’Africain de Salerne

 

MEDECINS JUIFS EN TERRE D’ISLAM

 

 

*VIéme siécle:ASAPH de Tibériade:Influencé par  Hippocate,Galien et Dioscoride.Ecrit sur les Urines et le Pouls

*Hasbsah Yazis 643  médecin à Damas

*Ibn Rabban 800-877 en Perse

*Jose Ben Nun à Bagdad entre 8 éme et 9 eme siécle

*Messardjewiah 683 à Damas et Bassorah

 

 

A Kairouan:

*Shammakh

*Ibn Imra

*Isaac Israel; (885-950)Philosophe Néoplatonicien et Astronome

Livre des  fièvres,des Urines,Traité des Eléments, de l’Esprit et de l’Ame;livre des Simples et Diétiétique,Guide du Médecin.il fait connaitre l’oeuvre d’Asaph de Tibériade (6éme siécle). ouvrage  introduit par Maklkim à Narbonne au 8 éme siècle..

Ces livres seront traduits et enseignés par Constantin l’Africain à Salerne

 

 

Le CAIRE sous SALADIN

 

 

*Nathanael 12 éme siécle

*Ben Salim 1241

*Tamni

*Maimonide

 

 

Les MEDECINS JUIFS  de l’ESPAGNE MUSULMANE

AL ANDALOUS de 711 à 1492

 

 

On parle souvent d’Age d’Or de l’époque des Omeyyades,le terme age d’or rencontre des interprétations contradictoires,il serait préférable de parler de l’émergence de l’éclat des connaissances de la période Al-Andalous

 

*AVENZOAR (1091-1162)

Il fut un adversaire des principes énoncés par AVICENNE.Il fut le maitre d’AVOROES,.

Avenzoar était surnommé le” Commentateur ”

*Ali Ibn RABDAN AL-TABARI (850-877)

Publie Le Paradis de la Sagesse.

*MAIMONIDE (1135-1204)

L’Aigle de Cordoue,considéré par ses contemporains comme un léttré  de l’Islam ,doit fuir au MAROC et terminera sa vie au CAIRE à la cour du calife.connue surtout pour ses ouvrages theologiques (Guides  des Egarés,Michnée Thora,avec ses 613 principes) toujours etudiés et  médicaux,détiétiques (Bibliographie par Rosner.USA)

AU 12 éme siécle les juifs furent contraints de fuir Al Andalous;et s’installérent en Turquie et région de Perpignan,Lunel,Beziers,Montpellier,à Narbonne Samuel et Moise Ibn Tibbu,firent une traduction de Maimonide,Ben Ezra (1042-1067) diffuse les connaissances acquises en Andalousie ,Benjamin de Tutéde meurt en Provence en 1173,.Plus tard sous la pression de l’Inquisition Garcia de Orta émigra de Lisbonne en Inde  ,et  publia en 1563 à Bombay un livre de renom ” Coloquios dos Simple e Drogas e Cousas medecinas  de India

 

 

DIASPORA des MEDECINS JUIFS EN ITALIE

 

 

*Ben Abraham DONNALO (913-983)

Fait connaitre ASAPH de Tibériade.Enseigne à Salerne et Palerme

Publie Livres des Drogues et Pharmacolgie des ANTI-DOTES

 

*HANNANEL d’Amalfi (13 éme sicle)

Fait partie de l’ecole de Salerne

 

*HABU AL AKIM (13éme)

Medecin à Turin

 

*CAPHON (1110)

Médecin à Salerne

 

 

Le REVEIL de l”EUROPE.

 

1)L’Oeuvre de Charlemagne ,Carolus Magnus (742-814)

 

 

a) Régulation des Ordres monastiques médicaux :les CAPITULAIRES

 

“Capitulare de Villis,”: il impose culture et commerce à des fermes officielles

avec 87 plantes avec quelques unes d’Orient

 

 

 

b) Création de l’Ecole de SALERNE,

 

 

mythologiquement né de la collaboration d’un arabe  Adela, un juif. Helinus,Latin Salernus,Grec Pontiusv (Selon la traduction de Meaux Saint-Marc -1861).

Le processus de distillation de l’Alcool y est pratique en 1100,alors que l’alcool lui-même est isolé par Jabir au 8 éme siécle

Cette école acquiert sa notoriété avec Constantin l’Africain au XI éme siécle.Il est édité un poeme de 115 plantes médicinales ,”Anditotarium Flos Medicinae” ou “Regimen Salutis Salernitanum “Cette école rayonnera sur l’Europe jusqu’au XVIII éme siécle.quelques exemples de poémes de mémorisation :

 

Anis

Propice à l’Estomac,il éclaircit la vue

Que d’Anis excellent ta maison soit pourvue.

 

Aneth

L’Aneth chasse les vents ,amoindrit les tumeurs

Et d’un ventre replet dissipe les grosseurs.

 

Romarin

Le Romarin guérit ténesme douloureux

Conforte l’estomac,ranime et rend joyeux

 

Hellebore

La poudre d’Héllebore aux aliments mêlée

Extermine les rats,aux mouches enmiéllée

Elle apporte la mort,elle guérit nos maux

Podagre,Hydropisie et lêpre et tétanos

 

Pavot

Le flux de l’Utérus,la morphée et les yeux

Réclament du Pavot le secours précieux

Un pavot sous la dent écrase la racine

Bientôt tu vois couler le sang de la narine

 

 

 

2)Les Marques du Moyen-Age, Lumière Germanique et Renaissance Italienne

 

 

Le contrôle  central du savoir a toujours été une tentation,la médecine n’y échappera pas,il est vrai que Charles VI dit le Bien-Aimé(1368-1422) suite à un accés de tentative furieuse  de tuer sa famille,échappa à une trepanation pour extirper l’esprit  malin en fait d’un accès paranoiaque d’une poussée schizophrénique sans possibilité thérapeutique (les Sorciers et Magiciens hébergés par le Duc de Bourgogne en pairont le prix en finissant sur le bucher), la famille canalisa   son bon peuple en organisant des pélerinages dit cycle marial pendant 25 ans.

Philippe le Bel en 1312 donne le privilège de préparations et ventes des plantes aux apothicaires,les médecins abandonnent de fait la manipulation et ordonnance dans le cadre du privilège de la garde des poids confiés aux apothicaires.

Jean Lebon en 1339 précise que la fonction est conditionnée à la connaissance du latin et de se servir de l’Antidotaire de NICOLAS qui est une reprise des formulaire de l’école de Salerne

 

 

Points de Repères des traductions au Moyen -Age

 

Gerard de la CREMONE(1114-1187) traduit des  oeuvres fondamentales de l’arabe en latin.Il traduit entre autres,le Canon d’Avicenne,Albucassis la Pratique (Al-Tasrif),Texte de Rhazes,Hippocrate,Aristote,Almageste ouvrage d’Astronomie et mathématiques de Claude Ptolémée.

Guy de Chauliac(1300-1368) publiera à Bologne,Paris et Montpellier “La Grande Chirurgie”,premier ouvrage didactique avec questions-réponses,appelé GUIDON,étudié jusqu’au XVIII éme siécle,dans ce livre sera reproduit les textes d’Abducassis ,le Al-Tasrif,La Pratique

SEPT ,7 siécles après l’invention du papier par les arabes,il faudra l’invention  de l’imprimerie par Gutemberg diffusant  la Bible.La matiére médicale de DiSCORIDE passera du grec,arabe,au latin et en français telle faite par Fucks (1501-1566) et la Materia  Medica de Pierre-André Mathiole(1565).Il y aura 1476 éditions de l’oeuvre de DISCORIDE.A la même époque,sont publiés ACOSTA(1550),DALECHAMP (1550) qui  ajoutera dans sa matière médicale,les Plantes de la Nouvelle Espagne (Mexique),ALPIN  sur l’Egypte (1590),Herbier de Fucks De Historia Stirpium(1542)

 

 

L’EMPREINTE GERMANIQUE

 

 

Elle fut marqué par les Botanistes Bavarois,Fucks,Bock traduisant en langage vulgaire l’oeuvre de DIOSCORIDE.

Deux personnages emergent dans le geste  médicale

 

1)Sainte-HILLEDEGARDE de BINGEN (1098-1179)

 

2)PARASELSE (1493-1541)

PHILIPUS THEOPHRATUS AUREOLUS BOMBASTUS VON HOHENNHEIN

 

 

 

FORMATION DE BASE :Clés de la CONTINUITE et INNOVATION Scientifique

 

S’il existe indiscutablement une originalité créatrice,il faut insister qu’elle s’inscrit dans une continuité culturelle et d’initiation  universitaire de leur temps.

Une  tendance récurrente se manifeste par la tentation réactualisée  d’utiliser des textes anciens expliquant le sens de la vie ou  des pathologies ,exprimant inquiétude ,incompréhension  , pessimisme d’une réalité difficile à intégrer.Or, les textes, font  apparaitre une évidence Mystico-Médicale,une école de la vie etant de fait une symbiose philosophico-médicale et religieuse,que la vie moderne   a rendu incompréhensible ,tout au moins inaudible du fait d’une vie connectée,virtualisée et hédonnique.S’il faut un regard positif,même si l’expression de Sainte- Hillegarde et Paracelse nous parait marquée par un hipppocratisme rénové,ils ont le mérite d’obliger à faire une pose et de reprendre contact et retrouver une certaine empathie  avec son environnement et l’apprentissage.mais la filiation philosophique personnelle  n’est pas une nécessaire  obligation.

 

****Sainte Hilledegarde eut comme mentor Bernard de Clairvaux,et le Pape Eugéne III.Cette filiation suit la tradition bénédictine fondée par Benoit de Nursie en 529 au Mont -Cassin et Abbée de St Benoit d’Ariane au 8 éme siècle.Il ne faut pas oublier l’expansion importante des Bénédictins avec 2000 abbayes et 20.000 prieurés en FRANCE,et 100.000 monastères en Europe,dont la devise essentielle  est “Prie et Travaille”;participant à l’Evangélisation et travaux agricoles en l’Europe.  De LIBER COMPOSITAE et CAUSAE de Sainte -Hilledegrade, dont le second tome  avant tout,avec ses  sources : Constantin l’Africain de Salerne,Hippocrate,Galien et Dioscoride

 

****Paracelse fait un voyage initiatique en Europe particulièrement à Oxford oû il est probable qu’il connut l’oeuvre de BACON(Le Docteur Admirable),passage à PARIS et MONTPELLIER ( la diffusion des textes médicaux arabes traduits par les érudits juifs en latin).

Il est diplomé en médecine à la Faculté de Ferrare en Italie (1516),centre universitaire prestigieux oû Leonicéne (1428-1524) a enseigné Hippocrate,Avicenne et décrit la Syphyllis.Ferrare accueillera Pic de la Mirandole (1463-1499) qui traduisit les textes grecs,hébreux et arabes,Kabbaliste contesté par l’Eglise.

Sa constante référence à la théologie et astronomie  permet de rappeler que son mentor fut TRIETHENE,Bénédictin, Astrologue,Astronome,et Kakkabaliste

 

 

*Sainte-Hillegarde codifiera pathologies et physiopathologies en s’inspirant de la logique grecque mais en la theoligeant ,véritable code de  bonne conduite inspiré par le respect de la parole divine

 

*Paraselce s’inpirera des lois galéniques des 4 humeurs qu’il réduira à 3 natures,Sel,Mercure,Soufre,la quintescence de Platon sera reprise mais rénovée.

 

 

******L’Astrologie s’inscrit dans une logique culturelle du temps.

 

<<Louis XI octroie un nouveau statut aux barbiers et imposent aux médecins,chirurgiens barbiers,en matière de codex le Calendrier de l’année.

 

<<Agrippa Corneille,médecin de Louise de Savoie,mère de François 1er écrit que:

*Soleil préside aux cerveau,coeur,cuisses,moelle,oeil droit
*Mercure préside aux mains,nerfs,jambes,langue

*Saturne préside  aux veines,mains,dos,sang

*Vénus préside aux organes génitaux,rein,bouche.

 

<<Dariot (1533-1594) ; habitant à Beaune ,Calviniste surnommé “Belles Oreilles”

Ecrira ” Introduction  au jugement des Astres”1558

et

“Préparation des médicaments” 1569.

Il fut surtout le traducteur en français de Paracelse en 1574 ,édité en 1589 auquel il fera des annotations dont un traité sur la Goutte.

 

 

****Les publications populaires de facture Médico-Astrologique seront présentes,et en particulier le GRAND ALBERT et le PETIT ALBERT,écrit par Albert de GROOT dit Albert Legrand (1193-1280)

Le GRAND ALBERT sera un ouvrage détaillée de traditions,croyances,exorcismes,   20 plantes médicinales avec des indications des plus sommaires dont certaines non définies type OFFIDILIUS dite antalgique,anti-spasmodique,neuroleptique,CHRYNOSTATES antalgique gastrique.et opthalmique ,ARNOGLOSSE Antiseptique et Anti-diarrhéique

On ne peut pas échapper à la THERIAQUE ou la MANDRAGORE dite artificielle et sous toutes ses formes feminine ou masculine.Le Grand Albert inonde les campagnes,au XIX éme siécle ,il a été comptabilisé dans les Ardennes Belges 400.000 ventes pour une seule année.

Les reproductions seront innombrables faisant naitre “des vocations de guérisseurs “aux pratiques contestables,avec   Rue ou Jusquiame promotionnées  sans restriction et principe de précaution..

 

 

SAINTE-HILLEGARDE

 

 

Une religieuse MYSTIQUE ,BÉNÉDICTINE, de la  région de Hesse,a des visions depuis l’enfance qu’elle consigne dans le SCVIAS  Seu VISIONNES “Sache les voies du Seigneur”,encouragée par le pape EUGENE III .

Son cheminement spirituel sera un traité de Combat Spirituel et d’Harmonie Intérieure,avec un liste 35 vices et vertus.Elle est considérée comme une Maitresse spirituelle d’Inspiration divine .(Le livre des Mérites de la vie) et surtout la première femme-médecin au Moyen Age.

Son oeuvre mystique sera l’expression de la pensée religieuse reconnue le 7 octobre  2012 comme Docteur de l’Eglise.sous la papauté de Benoit XVI.

 

Toutefois elle est ouverte aux choses  dites “vulgaires” du  monde:Oeuvres musicales,Enluminures,Recueils de cuisines,et publications médicales (Creaturum Libri novem,Sire  Liber Smiplicis naturum) , mixte Théologique et médical (Liber Divinorum Simplicis Homis) ; plantes médicinales (Causa et Curae,sive liber compositae medicinae).Ses écrits sont réunis dans un grand livre RIESENCODEX conservé à Wiesbaden

Une langue mystique lui est attribuée dite Apophotique,Lingua Ignota.

Médicalement ,elle s’accomode des processus grecs ,mais les 4 humeurs seront un ensemble de tendances sur un double plan physique et spirituelle.

Les quatre Eléments grecs sont toujours présents :

 

“De même que les éléments constituent le monde,de même ces  éléments assurent au corps sa structure,et ils répartissent à travers l’homme leur expansion et leurs fonctions de telle manière que par eux,il est maintenu en vie,comme ils sont répandus à travers le monde et y agissent.

Dans l’homme,il y a du FEU,de l’AIR,de l’EAU et de la TERRE,et c’est d’eux qu’il est constitué.

Du Feu,il tient la chaleur du corps,

de l’AIR le souffle,

de l’EAU le sang,

de la TERRE la substance des muscles et des os.

Au FEU,il doit la vue,à l’AIR l’ouie,à l’EAU le mouvement,et la TERRE sa marche” (CC49;29-501)

 

Le COEUR

Il demeure depuis l’antiquité le siége de l’Ame

“L’ame demeure dans le coeur comme dans une maison,et fait entrer et sortir les pensées comme une porte,elle les considére comme une fenètre,elle les conduit jusqu’au cerveau comme la fumée d’un feu s’échappe de la cheminée “(CC95-36)

 

Le FOIE,l’atelier

“Le foie se comporte comme un récipient dans lequel le coeur,le poumon et l’estomac déversent leurs sucs ,qu’ensuite le foie de nouveau fait couler dans tous les organes tout comme un vase placé prés d’une fontaine fait couler en d’autres endroits l’eau qu’il a reçu de la fontaine……”  Causa curae

LES REINS:PROTECTEURS

“La région des reins est le firmament de l’entrepot de la chaleur de tout l’organisme”.” quand un être humain a des douleurs dans la région rénale ou aux lombes,celà arrive souvent d’une maladie de l’estomac” (CC180-15)

CERVEAU

“Maintefois de mauvaises humeurs engendrent chez quelques personnes une fumée qui peut monter juqu’à leur cerveau et l’empoisonne de telle sorte qu’elles deviennent folles,oublieuses et abandonnées de toute leur raison”(CC145,8-11)

 

Le SOMMEIL

“Dans le sommeil,l’âme de l’être humain revigore les nerfs avec toutes leurs forces rassemblées et fortifie les os,régénére le sang,renouvelle le sang,renouvelle les tissus,réunit les différents membres et amplifie dans le subconscient la sagesse et la science de l’homme…”.(CC81,32-82,4)

 

Les messages de SAINTE-HILLEGARDE  sont ceux d’une espérance,l’homme est grand par l’âme,il n’y a pas de maladie mais un homme qui doit être en équilibre ,en harmonie avec l’univers;et il doit dépister les vices qui l’habitent,s’éloigner du péché originel.En fait elle rejoint par ce particularisme  de la constante relation antique  du péché,les offenses à Dieu et maladies que  signalaient  les mésopotamiens ,assyriens et trouvés au moins 300 fois dans les textes bibliques,la Thora .; l’homme avec l’univers  en position de fautes causes de tous ses malheurs .

Elle sera logiquement le point d’orgue de l’expression chrétienne rénovée et médicalement reprêsentera  le continum de la pensée médicale,antique avec l’utilisation des plantes fidéles à  Dioscoride,Hippocrate et Avicenne.Elle sera initiatrice de la psychosomatique et porte -parole du futur message de prévention par l’alimentation et en particulier  l’épautre,( rend gai et joyeux);le blé de l’antiquité dont il faut rappeler le caractère universel avec ses apports en oligoéléments et acides aminés.Rappelons la formule de Ste Hilledegarde  “pour les nerfs assoçiant”:

“biscuit avec poudre de muscade, 45 gr,cannelle 45 gr,girofle,10gr,;1,5 kg  farine d’épautre,sucre,sel,levure en poudre,épautre,grains de plantago Psyllium,pyrèthre d’Afrique”

Malgré ses nombreuses références médicinales,elle ne cite que deux fois  des auteurs,les biographes soulignent ses sources d’inspirations dans Ovide,Pline,Virgile,Isidore de Séville,les livres de Vindicaius et Constantin l’Africain de Salerne, confirmant sa filiation médicale évidente avec Hipppocrate,Galien,Doiscoride,,Avicenne ,marque de l’ecole de Salerne.

Son herbier a une parenté avec celui d’HORTULUS de Walahfrid (849).

Elle cite ,le marrube pour la toux et gorge,la rue “si quelqu’un a mangé quelques choses qui le fait souffrir”,fenouil pour les yeux,absinthe pour maux de tête,sanicle vulnéraire  pour plaies mais  Ste Hilledegrade écrit “si on repousse le mal à l’extérieur,il faut traiter le mal à l’intérieur”. Pavot pour insomnie et démangeaisons .

Il apparait que sa connaissance est directe en se référant à l’herbier poussant autour de l’Abbaye et l’herbier d’Hortulus,mais on évoque une connaissance indirecte pour certaines plantes exotiques ou étrangéres à la région,ce qui est une normalité pour la plupart des matières médicales encyclopédiques.

Ste Hilledegarde évoque la fragilité de la science et que “la nature est un temple oû de vivants piliers laissent parfois sortir des confuses parties”.Cette femme-médecin,naturaliste porte une valeur au traitement nutritif,magique et médical.

Ses conseils diétiétiques sont plein de bon sens;faim et soif sont considérées comme carburant essentiel:

” les veines désirent être remplies et le sang désire la rougeur de la chair,voilà ce qu’est la faim qu’éprouve l’homme” et “Quand l’homme mange il se donne du mal en mangeant,comme une meule quand elle moud,sous l’effet de cet effort,l’homme se réchauffe, se désseche …il commence à se déssécher à l’intérieur,à qui constitue la soif “.

” Se nourrir est une nécessité absolue ;A un vieiilard et un homme décrépit il faut donner aliments et boissons ,parce que le sang et la chair diminuent en lui,il faut le soutenir par les aliments”

Naturellement ses conseils s’incluent dans ses visions mystiques qui prendront une place essentielle dans l’évangélisation de l’Europe exprimés dans :

*la Vision 1 ére”L’homme se rend pauvre et misérable qui ne veut pas accomplir les oeuvres de justice,effacer l’iniquité,reste oisif dans les merveilles de la béatitude

*la Vision 2eme ” ô homme,Dieu est juste,et c’est pour qui,tout  ce qu’il a fait dans le ciel et la terre,il l’a disposé dans un ordre parfait” ou “n’observe pas les étoiles et les autres créatures,sur les causes à venir,n’adore pas le démon,ne l’invoque pas,ne lui demande rien,par ce que si tu veux connaitre plus qu’il ne t’importe de savoir,tu seras trompé par l’antique séducteur”

Son savoir encyclopédiste et novateur ne fait aucun doute (expérimentation du mercure pour les maladies cutanées),mais surtout sa pensée mystique et religieuse sera un point de rupture philosophique majeure  avec la pensée d’Aristote.

Les humeurs sont un ensemble de tendance double physique et Spirituelle pour Ste Hilledegarde.Cette rupture  s’inclue dans le mouvement missionnaire et évangélisation des Bénédictins , avec soutien indéflectible de la Papauté

 

PARACELSE

EXPERIMENTATEUR,TOXICOLOGUE,THEORICIEN DES SIGNATURES

 

Ses 4 piliers de Pensées médicales:

*Philosophique,

*Astronomique,

*Alchimique,

*Vertu

On le dit d’obédience aristolocienne et philosophe laïque, souvent contestée,mais  malgré tout sa position demeure en conformité avec la pensée religieuse de son temps,puisqu’il écrit”Dieu a tout crée,il a fait de bonne chose” et dans sa théorisation des origines de la maladie,il est peu éloigné de la pense spirituelle dominante  et ses références astrales ou cause des maladies sont superposables  à celles exposées antérieurement par les mésopotamiens,Assur ou référence Biblique oû maladie est synonyme d’offences à Dieu ces forces sont de entités causales de la maladie:

 

1)Entité ASTRALE,le corps est soumis à leurs opérations,il ne s’écarte pas de l’astronomie médicale en cours depuis des siècles”.La vie de la Nature est dispensée par l’esprit sidéral.La Nature ne suit pas l’homme ,c’est l’homme qui doit la suivre.”

 

2)Entité VENENEUSE qui affaiblie le Corps et précipite la maladie.

 

<<<<<<<Les  CORPS SUBTILS de l’homme:

le Microscome reflète le Macroscome de l’univers avec

* 3 Etats:ELEMENTAIRES,CELESTE,SIDERAL

*deux Ames :Eternelle et Vitale

*4 Esprits:Terrestre,Sidéral,Animée,Divin

 

3) Entité SPIRITUELLE,esprits puissants qui blessent le corps,porte ouverte à la psychosomatique.il parlera de maladies invisibles.”La vue et l’ouie sont si forts qu’ils sont inconscients,fantasmés sur ce qu’ils voient ou ce qu’ils sentent”

 

4)Entité DIVINE qui agit en nous

 

L’ALCHIMIE

 

Sa référence à l’Alchimie doit interpeller, historiquement,les biographes ont noté qu’il a fait des incursions dans les mines d’or et argent en Europe.ppur échantillons .il est fait référence à la trituration de l’argent et l’or.

Surtout il apparait que le souçi alchimiste de l’or est surtout une expression kabbalistique,ce que décrira La Kabbale juive et le Talmud faisant référence à l’accession de la parole divine  représentée symboliquement  par l’Argent.Les manipulations alchimistes seront dans les faits de véritables  manipulations chimiques,avec distillation de l’alcool,isolation d’huile essentielle,trituration de l’arsenic(carie dentaire),mercure(maladies cutanées,syphillis)

De façon plus importante,Paracelse conçoit plutôt vertu et pouvoir de remplacer cette objectif alchimique par des médicaments.

Il remplace les 4 éléments Feu,Eau,Terre,Air par

SEL SOUFRE,MERCURE

Le Bois brule,c’est le SOUFRE,la Fumée qui se dégage est le MERCURE,les Cendres restantes le SEL

 

 

ASTROLOGIE ET PRESCRIPTIONS PHYTOTHERAPIQUES

 

Paracelse  écrit en 1519:

 

“La racine de Pivoine arrachée quand la Lune est conjointe au Soleil,guérit l’épilepsie,étant pendue au cou du malade.”

“Le bois coupé  en pleine Lune se pourrit”

“La purgation est à éviter quand la Lune est dans Capricorne ou Taureau”

“Les vulnéraires destinés aux maux de ventre sedoivent cueillir quand le sugne de la Vierge est à l’ascendant”

 

 

De la QUINTESCENCE

 

“La Quintescence appartient au firmament d’oû proviennent tous les mouvements visibles et linéaires mais artificiellement dus à à un,deux,trois âmes venues surnaturellement du ciel transformant la Nature par passage progressif d’une qualité à un autre (Froid-Sec/Chaud-Humide).”

la Quintescence est considérée comme un  REGULATEUR moteur de transformations au CENTRE des QUATRE ELEMENTS TERRE,FEU,AIR,EAU,assurant le passage entre les qualités désignées comme un centre d’un TETRACENTHE.Cette explication est conforme à l’expression d’Aristote et PLATON

Bien que les biographes  ou exgésétes s’appuient abondamment sur les écrits de Paracelce,Neuf livres de l’Archidoxe,la Grande Astronomie,de la Maladie des montagnes et Autres maladies;la pensée médicale de PARACELCE est indicustablement Hippoccratique et fille de l’Ecole de Salerne. (HERBARIUS 1527  /Liber Paraminum 1531).Même s’il est considéré comme un philosophe laique,ces textes sont cadrés par la pensée dominante chrétienne, comme peut l’évoquer ce texte”Tout le travail de la nature est une alchimie universelle qui a pour fin d’achever la création commencée par Dieu “et “.le monde est vivant dans toutes ses parties,il n’y a rien qui DIEU en lui que  le sont astres,métaux,feu”.(Paragrum 1531)

 

Il ne faut pas  oublier que cette période est celle de la Contre-Réforme avec Luther (1483-1546) qui publie la Bible en vieil Allemand et des libelles sur les pratiques religieuses et la dime,convoqué par Charles-Le Quint en 1521.

Son apport sera surtout d’apporter la primauté à l’expérimentation,il evoque la psychosomatique et psychiatrie”l’esprit en l’homme est l’origine de cette maladie ;Volupté,Cupidité”.

Il privigilie la prime au savoir” je fais serment de ne pas faire de supposition mais de savoir”.

Pour lui ,l’alchimie c’est former,séparer,purifier,il donnera le mercure pour la syphillis et inaugure la toxicologie” Tout est poison,rien n’est poison,ce qui fait le poison ,c’est la dose” et” Dieu a fait quelque chose  de bonne chose et il y aura du poison”

Il reprend la Théorie des Signatures inspirée par Aristote “chaque être et chose exprime sa configuration extérieure,sa réalité invisible.”

Paracelse ouvre la voie à la Toxicologie et expérimentation,certains biographes lui attribue l’expérimentation anesthésique animale avec l’ether,l’EAU BLANCHE”,et évoque le traitement de l’epilepsie par l’Héllebore(Herbarius),malgré la référence récurrente Astro-Alchimique , et doutes sur la pérénnité de l’autopsie,la voie médicale du dialogue et expérimentation avec Ambroise Paré,Vésale,Leonard de Vinci sera ouverte annonçant   conciliation de la logique d’Aristote et logique des sciences biologiques de la Renaissance Médicale Italienne.

 

 

LA RENAISSANCE ITALIENNE

 

 

1 )ECOLE DE MANTOUE

 

 

FEIRA Baptista (1469-1538) publie le CONEA,ouvrage de diétiétique et prncipes Hippocratique,retructure la notiondes quatre Elements avec leurs propriétés chaude et séche,froid et humide,et donne une explication à l’équilibre de ces éléments donnant une matière à trouver ayant les propriétés requises,exposant 117 espèces différentes dont 107  à usage  diétiétique journalier

Le CONEA peut être comparé à d’autres  éditions antérieures mais avec des synonymes grecs,latins et espéces exotiques décrites et acclimatées en ITALIE

 

 

2)L’ECOLE DE PADOUE,L’AGE D’OR

 

Du 12 éme siécle au XVIII éme les promoteurs de la médecine  passerront par le moule de PADOUE.

Un jardin des Simples sera fondé en 1533 entrainant polémiques avec Alpino,Mathiole,Wesling en 1591.plus tard,il inspira GOETHE en 1789 avec “Voyage en Italie” (Son Astral des Plantes doit être connu)

Pierre ALBINO 1307 consilie  principe médical et philosophie d’Aristote,Hippocrate,Galien,Avicenne ,Rhazes,suivant les précursseurs STe HILLEGARDE et PARACELSE.

Au XVI éme siècle NIFO médecin philosophe pose le problème du beau et de l’amour et leur existence spirituelle

FRASCATOR (1509) dans DE CONTAGIONE étudie l’épidémie de peste et typhus,modes d’apparitions,causalités,rêgles d’isolement,propretés,désinfections avec huiles essentielles déjà évoquées par Maimonide au 12 éme siécle

SANTORIO (1561-1636)

Invente le Pulsomètre et Thermomètre (1602),une balance mesurant la Perspiration(Medicina Statica Aphorisma),perspiration insensible et échappant aux sens

HARVEY

Decouvertes de la circulation pulmonaire De Motu Cardia Vesale

,Tabulae Anatomicae (1538) De Hominis  Corporis Fabrica (1543)

 

<<<<<<<< les Hôtes  Illustres de PADOUE

Abano;Harvey;Nifo;De Carpo(Trépanation),

Dino Dell Uroglio(Horloge Astronomique);

Tintoret;Paracelse;Palladio;Mathiole;Alpino;Vesale,Frascator,

Fallope,Veronése,Gallilée,Wirsung,,Vivaldi,Goethe

 

 

CONTACT ENTRE LA GRECE ET L’INDE

 

Les historiens et Archéologues se sont beaucoup penchés sur l’influence des deux civilisations,qui fut brutale sous Alexandre le Grand  fin du IV éme siècle,léguant un riche héritage artistique du GANDHARA (Piémont Hymalien de l’Afghanistan,Khandahar,Penjab à Taxila).mais existe-t-il une véritable filiation greco-indienne évoqué par Filliozat.

1 ) Traces de la Culture  Indienne en EUROPE

On évoque un large possibilté d’informations de la pensée de l’Inde sur l’empire Romain au 3 éme siècle aprés JC.

1)STRABON fin du 1er siécle après JC regrette l’ignorance des marchands  d’Occident commerçant avec l’Inde

 

2)Saint-HIPPOLYTE  de ROME   (230)dans ” Réfutations de Toutes Hérésies “témoigne d’une connaissance des doctrine indiennes,mais les les historiens parlent avant tout de ressemblance par la transcription verbale de la rédaction écrite,donc ouvrant la porte à toutes les erreurs classiques:possibilité de fausse ou d’erreur de transcription,défaut de traduction et reproduction de faute de scribes,

 

3)PLOTIN (205-2010)

 

Philosophe grec à Rome,a suivi Gordien qui s’est fait battre par SOPOR 1er (242-244) en Perse.Or ,il écrit,dans les ENNEADES “une transformation en surconscience de l’Un”évoquant par son éléve Porphyre une similitude avec la connaissance de la pensée brahmanique,sur la base que le culte de Mani en Perse faisait partie du curcus indien du  Vedanta des Upanishad.En fait PLOTIN ayant dû fuir hativement,il ne ne semble pas qu’il ait eu une connaissance effective,sans doute rapportée ,étant donné le climat politico-religieux,les echanges Avestiques et Vediques ont existés mais peu documentés  et leurs traductions tardives n’ont pas réunies  une unanimité.le Cas PLOTIN demeure une énigme

 

4)Le Probléme d’EPICURE et BOUDHA

Boudha a vécu entre le VI-V éme siécle avant Jc ,avec  son NIRVANA classé hypothétiquement  en 486 avant JC,de toute façon antérieurement à à EPICURE(341-270).

Les écrits sont interpellés les philosophes et historiens pour leur vision commune pessimiste de la vie sont troublant:

Epicure”La terre entière vie dans la peine,et c’est la peine qu’elle a de plus de capacité”

Boudha”La naissance est douleur,la vieillesse est douleur,la maladie est douleur,la mort est douleur

Abolition du Plaisir par Boudha,Salut par la méditation

Epicure;les plaisirs non nécessaires sont abolis.il écrit” Voie moyenne de la frugalité”

Cette vision pessimite ,voire analogique, a donc posé d’un éventuel passage de témoin culturel pourtant fondamentalement distinct par l’Inde non platonicienne oû il n’y a pas de coupure entre intelligible et sensible ,et indétermination par plénitude oû repose l’âme

La pensée grecque conditionne  un infini inachevé.

La filiation culturelle  à un plus d’un siécle d’écart est évoquée ,sachant que  ce problème a été posé tardivement et postérieurement sous Rome au 1er  siècle aprés JC s’ avec l’ absence d’échange culturel évoqué par  Strabon .En fait ,il s’agit de pures coincidences ,d’idées générales non caractéristiques :

*Le boudhisme est une discipline psychologique de conditionnement avec voie du salut par éridication du plaisir,pour EPICURE plutôt égocentrique ,il n’a pas d’outretombe,les âmes sont mortelles comme le corps

*Pour les Grecs l’intelligibilité est le fait de l’expérience,en privilégiant les mathématiques (Dieu Géométrise).

*En Inde  privilégie les homologies,entre micocrosme et macroscome,la grammaire est privilégiée

 

LA SYNTHESE  du ROI D’ACOKA LE MAURYA(Selon Schlumbreg)

 

La solution de l’héllenisation grecque s’est clairement manifesté sous Açoka roi de l’Inde au III éme siècle avant JC,considéré comme un roi héllénisé.Dans ses textes il n’a pas fait part d’un cathéchisme boudhique ou d’une doctrine.Malgré des convictions boudhiques assumés,en temps que Roi il a pris   fonction d’établir” le BON ORDRE “dans son Empire” et la PAIX entre les religions ,il peut être considéré comme un exemple.

.

ACOKA prône:

 

1)PIETE des SUJETS GRECS

 

2VERITE des sujets Araméens

 

3)DHAMA chez les sujets indiens.BON ORDRE GENERAL

 

On peut exprimer,que malgré   un parcours chaotique,jonché de misères et de désastres  la philosophie d’ARISTOTE et PLATON  ont modélisé le monde de l’Occident au Penjab, malgré son coût très lourd ,l’ esprit médical et philosophique sont demeuré d’obédience grecque ,  notre  héritage phytothérapique

 

.

Bibliographie sommaire

Conteneau La médecine en Assyrie et Babylonie 1938

Garelli Proche Orient asiatique ,des origines aux invasions des peuples de la mer/1969/Emipres mésopotamiens et Israel 1974

Labat:Traité akkadien des diadgnostics et pronostics 1952

Parrot:Sumer 1980

Rutten Science des Chaldéens 1970

Harvey .Hambruger 1983

Medecine Arabe Browvn 1985

Bible:Moldenken,Zohary,Duke,Hepper,Gemayel,Jacob

Civil :Prescriptions sumériennes médicales 1960

Spencer medecine Assyrienne 1937
Papyrus Egyptiens,avec l’Initiateur Champollion

*Ebers  1500 avant Jc:diagnostique et thérapeutiques (900 prescriptions)

*Khanun : 17 éme dynastie:Gynécologie

*Smith moins 1600 avant JC:Diétiétique et chirurgie osseuse

*Londres:moins 1100 avant JC:formules magiques

*Chassignat moins 900 avant JC:formules magiques

Stewart:les guerres indiennes 1965

Paracelse:Herbarius  1527,Liber Paraminum 1531,Neuf livres de l’Archidoxe

Ste Hilledegarde (1098-1179):Les Subilités des créatures divines et les causes et les remèdes

 

 

 

 

 

 

Ile Maurice et Traitement Pédiatrique

                      Les Plantes Pédiatriques à l’Ile MAURICE

L’ile Maurice ,cernée par un lagon est devenue une destination touristique incontounable après avoir été la zone de contôle maritime  stratégique des cotes africaines et des voies maritimes venant de l’inde,Indonésie et Chine.Située entre   la Réunion et ile Rodrigues dans l’Océan  du Sud Ouest Indien,au Nord de Madagascar (900 km) et cote Africaine (2OOO Km).Sa population est de 1.200.000 ha sur 1854 km2,un taux considérable si on se rapporte au premier arrivant,Arabe en 900,Portugais 1598,colonisation Hollandaise(1596-1770) dévastatrice sur le plan végétal, avec disparition des forêt denses avec Teck,Acajou,Ebène et esclaves amenés de Madagascar, colonisation Française(1717-1810) avec Port Louis,restée capitale de  Maurice,Colonisation anglaise de 1810-1968.En 1817 traité rendant l’esclavage illégal,en 1840 abolition définitive.L’ile Maurice devient état souverain en 1968 et adhère à la Francophonie en 1993.

.L’Ile Maurice devient un carrefour de cultures et de pratiques médicales diversifiées.,d’autant plus qu’une immigration massive d’Indiens et Chinois eut lieu au XIX éme.Ainsi,les pratiques traditionnelles seront le reflet des méthodes françaises du 17 éme siècle de type humorale,touches mystiques d’inspiration du Petit et Grand Albert,la médecine Ayurvédiques avec également ses trois humeurs,médecine chinoise énergétique et régulation Yin-Yang,sans oublier les pratiques magiques,souvent décriees mais réelles,avec les toucheurs,,tradipraticiens combattant avec le divin et le bénéfique et maléfique,apparentés à la diabolisation des pratiques;déséqullibre interne du corps excès ou manque d’un constituant constituant l’équilibre interne,Les maladies sont soit naturelles ou surnaturelles ,avec les plus craintes :l’esprit des morts,les saints offensés

On trouve des organisations physiopatholgiques anciennes

*Le Sang Humeur Principale;chaud et épais;frais et liquide.rafraichir c’est nettoyer le sang

*Bile siège dans l’estomac,signe d’impureté

*Vent,Air:avoir du mal à respirer,associé à perte de chaleur,froid

*Un schéma Etiologique venant de l’Inde:Os,Vent,Froid,correspondant aux symptômes lors des variations brutales climatiques(Zimmerman)

 Etre traditipraticiens c’est aussi Découvrir les parties invisibles et maléfiques,déplacement d’un organe,voir un microbe invisible,maléfique.d’oû référence au mauvais oeil,bracelet,images ou statuettes pieuses,.mais en dehors de pratiques de sorcellerie,les guérisseurs ou herboristes traitent par les plantes.Il existe une pluralité des systémes médicaux que le patient peut utliser de façon simultanée ou successive  ,passe d’un systéme à l’autre (Suusman 1983),Benoist (1996)parle des tradipraticiens comme passeurs culturels;la Créolisation linguistique(Chaudenson 1992) a permis de garder des traditions humorales qui était en pratique en Normandie.Benoit(1997 )parle de créolisation médicale.Le rôle des nourrisses (nénénes)est considéré comme une seconde mère.Le savoir des femmes a été mis en valeur par l’Unesco,le Savoir des Femmes Pourchez 2011 et de la pratique de matronnes des  accouchements dont la jeune génération prend la rèlève.,toutefois leur nombre diminuent mais toujours avec accrréditation gouvernementale,la tendance est d’être déscritée mais pas par leur connaissances des plantes.Ce mouvement identitaire des femmes fut étudiée de 1996 à 2010,dans une étude élargie sur la Réunion,Rodrigues et Maurice

L’influence malgache est loin d’être négligeable.la déforestation précoce pratiquée par les hollandais mais amenant des esclaves malgaches purent par un phénomène de biodiversité naturelle reprendre leur pratique identitaire.En effet,les vents et Oiseaux apportérent des plantes endémiques connue à Madagascar.Toutefois,la culture de la canne à sucre s’étendit sur la moitié de l’ile,mais l’ouverture du canal de Suez (1870)signa la fin de cette suprématie agricole .Actuellement,il subsiste quelques réserves botaniques nationales.des plans de préservation des espéces sont mis en place par the Mauritian Wildlife,avec cours scolaires, émissions de radio.,réserves sur le plateau  mauricien,(avec ses trois pics )car certaines espèces ont disparus par  surutlisation tel Malak ou Minusops Maximum et Bois Amer Carissa xylopicron;Interdiction d’exporter des espéces endémiques:Owadally 1991..Malheureusement les cotes rendent difficiles l’implantation de végétaux oû prédominent cocotier et filoas.Récemment l’hotellerie prend le pas sur la culture.de la canne à sucre.Toutefois,les coutumes sont vivaces , une véritable symbiose culturelles et de soins dont on retrouve l’expression au sein de l’hopital de Pamplemousse,oû sont érigés des autels votifs à la Vierge Marie,le dieu Shiva et son épouse et le père Laval(venu de Normandie en missionaire et traiter les pauvres entre 1841 et 1864) connu pour sa piété et ses actes médicaux avec ses “conseilleuses”.L’ ile Maurice est la symbiose du Profane et du Sacré.  

Plantes communément utilisées chez l’Enfant à l’ile Maurice

La plupart des affections sont des standars de la pathologie infantile,ne nécessitant pas d’élaboration physiopatholgiques secrêtes ou magiques:vomissement,colique,diarrhée,toux, constipation ,grippe,varicelle;,pour l”essentiel feuilles en infusion et décoction sont utilisées.

Références:

Plantes de l’Ile Maurice(2 tomes):Gurib-Fakim,Gueho;Bissondoyal.1995

Plantes du Sud Ouest de l’Ocean Indien Lefebre 2008

Plantes de  Réunion,Rodrigues,Maurice .Blanchard 2000

Plantes  de Réunion et Maurice .Cadet 1991

Plantes de l’Ile Mauride;Dr Daruty 1886

Colloque de de Tollara 2005.Barthélémy.Sudel

Plants of Mauritius and Seychelles.Baker 2913

Guide of plants Mauritius.Atkinson.Sevathian 2007

Plants of Mauritius;Malez de Chazal 1989

                      PLANTES EN  PEDIATRIE A L’LE MAURICE

Aloe Vera ‘(Asphodelacée):

gel

gel sur plaies :Antiseptique:Anti-Microbien et Anti-Inflammatoire.Dash,Misrha,GillIntern Hourn;of biolgial Macromolecule/2011

Ayapana Triplinervis (Astéracée) partie aérienne

partie aéreinne:Vomissement,diarrhée,gastralgie,colite.Gauvin-Bialecki,Marodon Biochem.Syst.Ecolo.2008

Asphalathus Linearis(Fabacée)

:en infusion

colique,Asthme,Allergie/Villano,Pecorari,Testa. Food chemistry.2010

Azadirachta Indica(Méliacée )

feuilles

Souvent donné avec le curcuma vert/.Vomissement,Diarrhée, Colite,Gastralgie.

Anti-Microbien,Anti-Inflammatoire.Gauvin-Bialecki,Marodon BiocH.Syst.Ecolo..2008

Bidens Pilosa,(Asteracée)

fleurs ou plante entièe/Diarrhée,infections cutanées.

larges appilcations au Brésil;douleur,angine,diabète,oedéme,infmmation.Kviecinski,Felipe,Schoenfelder.Jour Of EthnoPharm.2008

Citrus Aurentium,(rutacée) 

jus de fruit et feuilles

Grippe.Anti-Inflammatoire. Kang,Park,Food Chemistry 2011

Cardispermum Halicacabum (Sapindacée),feuilles

:Eczema,Allergie,anti-oxydant,anti-inflammatoire.Huang,Wang.Jour Of EthnoPharM.2011

Carica Papaye,(caricacée)Papaye,

Infusion de graines

AntiHemintique. Kermansahai,Mc Carry,Rosenfeld,SummersnSorger,Wertilnyk.Phytochemitry.2001

Chenopodium Ambroïsodes(Aramanthacée):

Feuilles

Anti-Helminthique(Ascaris).Monzote,stamberg,Staniek,Gille Tox and Applied Pharm.2009

Cymbognon Citratus(.Poacée.)

citronelle,plante entière

Toux et Grippe chez l’enfant

.Action larges:Inflammation  digestives,dibète,troubles nerveux,fièvre,anxiolytique,hypnotique,anticonvulsiviant/Francisco;Figueirinha,Neves.jour Of EthnoPharm;2011/Blanco,Costa,Freire,Satos.Phytomed.2009

Curcuma Longa:(zingiberacée)

racine

anti-inflammatoire ,anti-Fungique,insecticide,anti-oxydant;Fereira;Kemmelmeir,Arroteia.Food Chem.2013

Impatiens Balsamina:(Balsaminacée)

feuilles

Application des feuilles sur blessures,Coliques.Immam,Nahar,Akter,Rana Jour Of EthnoPharm.2012

Morinda Citrofolia (Rubiacée)

Le Noni.:feuilles

:Feuilles pour douleur,Antioxydant /Chan-Blanco,Vaillant,Perez,Reynes,Brillouet,Nat.jour Of Food Composition and Uesd 2006

Matracaria Chamomilla:(Astéracée)

Fleurs

Colique.Antimicrobien et anti-inflammatoire.Singh,Khaman,Misra,Srivastata.pharmacognosy Reviews.2011

Maranta  Arundinacee.(Marantacée)

racine en poudre

Diarrhée; Plante Amazonienne cotière;.Coelho-Feirera.Jour Of Etnopharm.2009

Mentha  Piperata(Labiée).

feuilles en décoction

pour douleur bucales,colite,constipation

Antiseptique,Antispamodique,Anti-inflammatoire,anti-bactérien,anti-fungique./Vidal,Gadelha,Lopes;Coelho,Monteriro-Leal;Experimental Parasitology.2007

Nasturnium Officinale:(Brassicacée)

Jus de cresson avec miel

pour Toux

Anti-Oxydant,diurétique,hypoglycémique,algies dentaires.Yazdanparast,Bahramikia,Ardestani.Chem.Biolo.Interactions.2008

Ocinum Tenuifolium;(Labiée)

Feuilles pour troubles du someil et Toux

décrit pour coup de froid,céphalées,troubles gastriques.Naidoo,Coopsamy;African Jour.of Boitech.2010

Punica Granatum.(Lythracée)

 grenade avec decoction de pelure pour diarrhée.

Ani-oxydant./VIana,Mezenes,Cordeiro,Matos;Bioactive Food in promoting health.2010

Psidium Guajava:(Myrtacée)

feuilles et écorce

Decoction de Goyave pour diarrhée..

Antispamodique,Antimicrobien,hypoglycémiant. Gutierrz,Mitchell,Solis Jour of Ehtnopharm.2009

Piper Betel (Piperacée)

jus de feuilles avec miel et citron pour Toux,grippe,bronchite,asthme de l’enfant/

Antioxydant,antimicrobien,antifungiqe,anti-inflammatoire.Prabu,Muthumani,Shagirtha.Saudi Jour of Bio.sciences.2012

Polygonum Poiretti.(Polygonacée)

Infusion de feuilles pour diarrhée

Anti-microbien,Anti-Inflammatoire.Riadh,Imen,Abelmajid,Sinda;African Jour of Trad.2011

Prunus Persica:(Rosacée)

decoction de feuilles pour vers intestinaux.Riadh,Imen,Abdelmajid,Sinda.African Jour of Trad.2011

Plectrancthus Madagascariensis(Baume du Pérou)(Labiée)

:donné avec miel,citron et jus de feuilles pour toux ,grippe

Antibactérien,antifungique,anti-helmintique.Rice.Brits,Potgieter.South African journ of Botany.2011

Rosemarinus Officinalis:(Labiée)

antistress pour l’enfant avec feuilles

Antiinflammatoire.Beninca,Dalmarco,Pizzolatti,Froede.Food chem.2011

Syzygium Aromaticum:(Myrtacée)

clou de Girofle en décoction

pour toux,troubles intestinaux

Anti-microbien,antifungique,anti-inflammatoire,anesthésique et cytotoxique  Misrha.Singh.Food and Chem;Tox.2008

Toddalia Asiatica:(Rutacée)

feuilles pour fièvre.Gurib-Fakim,Subratty and Co,Nat Proda nd Apllied Chem.2005

Tagates Patulla:(Asteracée)

Colique avec Fleurs.Antifungique.Mares,Tosi,Poli,Andreotti;Romagnoli.Microbio.Res.2004

Zingiber Officinalis (Zingibéracée):pelure

Gingembre utilisé avec la citronnelle Toux et Grippe pour l’enfant.

Anti-inflammatoire,antiémétique,chimioprotecteurs.Malhora,Singh Nat.Prod;Rech.2003

 LE MIEL

Souvent utilisé comme adjuvant mais surtout  le Miel est considéré pour ses propriétés antibiotiques.Kinoo.Mahomoudally .Honey as a substitute curatives to synthetic antibiotique.Adv In Med.Biol.2012

 

 

 

 

Impétigo

l’Impetigo

 

L’impétigo est une infection cutanée superficielle bactérienne, dû aux streptocoques

bêta hémolytique du groupe A.

L’impétigo s’exprime par des plaques, des papules ou des bulles recouvertes de croûte.

 

Ces affections peuvent être surinfectés par le staphylocoque doré. Cette affection cutanée est une plaie à l’école et justifie l’éviction de l’enfant pour traiter l’enfant et éviter les contagions.

 

Il faut souvent procéder à des traitements par des antibiotiques généraux et locaux adaptés aux germes qui feront souvent l’affaire. Mais si il existe une récidive, il faudra s’attaquer régulièrement par la phytothérapie au foyer infectieux et mycosique et renforcer les défenses immunitaires.

 

Cinq plantes fondamentales sont utiles dans le traitement de la peau, des infections et pour les réactions antiallergiques.

Quatre ont une action a tropisme cutané dite de drainage, une d’action générale.

 

  1. La grande bardane

  2. Le cresson

  3. La pensée sauvage

  4. La saponaire

  5. La levure de bière

 

  1. La bardane ou grande bardane Arctium Majus

 

Qui est une composée, la partie utilisée est la racine et les feuilles.

Chimiquement, elle contient:

 

  • de l’inuline

  • des sels de potassium

  • de huile essentielle dans la plante fraîche

  • des tanins

  • du phytostérol

  • un principe amer

  • et dans sa racine, il existe un composant hypoglycémiant

 

Ces principales propriétés médicales sont:

 

  • cholérétique

  • diurétique

  • utile dans la goutte

  • dans les rhumatismes

  • elle agit dans l’eczéma

  • elle agit dans les affections cutanées à staphylocoque

  • l’acnée, la séborrhée

 

 

 

On conseille en traitement:

 

  • une décoction de racine de bardane 30g à 40g par litre donnant 50ml par jour

  • un extrait mou stabilisé 0.6g à 2g par 24 heure

  • un nébulisât 0.3g à 1g par litre par jour

 

La grande bardane ou Actium Majus peut être associé avec d’autre plante.

 

  • Extrait mou de bardane à 0.20g

  • Avec poudre de réglisse pour une pilule 6 à 8 pilules par jour

 

  • Extrait mou de bardane 20g

  • Pour un sirop simple 400g

    • 9 à 10 cuillères par jour

 

  • Extrait mou de bardane 8g

  • Elixir de garrus 80g

  • Sirop simple 200g

    • Le tout 2 à 3 cuillères à soupe par jour

 

  •  
    •  
      • La pulpe fraîche de la bardane et son décocté en compresse est utilisée en local pour l’eczéma, l’acnée et la séborrhée de la face.

 

  •  
    •  
      • La feuille fraîche avec du vinaigre salé à 8 ‰ et utilisée en application pour les articulations douloureuses.

 

  •  
    •  
      • L’infusion sucrée de feuille de bardane est utilisée en gargarisme pour traiter les amygdalites et les gingivites.

 

  1. Le cresson Nasturtium officinale

 

Qui est une crucifère. La partie utilisée de la plante est la plante entière fraîche.

Le cresson contient :

 

  • du fer

  • du manganèse

  • de l’iode

  • du calcium

  • de la vitamine A, C et D en petite quantité

  • un hétéroside sulfuré qui en se décomposant a une action irritante sur la peau

 

Propriété pharmacologique du cresson :

 

  • Diurétique

  • Dépurative

  • Anti-scorbut

  • Comparé è l’huile de foie de morue

 

On l’utilise en suc de cresson frais maximum 250g par 24 heures.

 

On peut le donner en association dans le sirop de raifort composé qui associe:

 

  • Feuille fraîche de cochléaire 1000g

  • Feuille fraîche de cresson 1000g

  • Racine fraîche de raifort 1000g

  • Feuille sèche de ményanthe 100g

  • Zestes d’orange amère 200g

  • Cannelle de Ceylan 50g

  • Vin blanc 4000g

  • Sucre blanc 5000g

 

Composition dite dépurative associant :

 

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

  1. La pensée sauvage Viola Tricolor

 

Qui est une violacée dont on utilise la plante entière et la fleur fraîche.

 

Chimiquement, elle contient :

 

  • des mucilages

  • des flavonoïdes

  • des saponosides

  • des tanins

  • des sels de calcium et de magnésium

  • de l’acide salicylique (aspirine)

 

Propriétés médicales :

 

  • c’est un dépuratif

  • laxatif léger

  • diurétique

  • il est actif dans l’eczéma, l’impétigo, l’acnée

  • il est surtout utilisable en usage externe et interne dans le traitement de l’acnée

 

Il faut savoir qu’il était utilisé dans le traitement des croûtes de lait du cuir chevelu du nourrisson.

 

Le traitement, on peut le prendre;

 

  • En infusion 10g par litre où il a une action uniquement thérapeutique légère, à 60g par litre la pensée sauvage a une action purgative.

 

  • On peut utiliser l’extrait fluide de pensée sauvage 1g à 2g par jour

 

 

 

Les associations sont possibles :

 

  • Plante fleurie de pensée sauvage 100g

  • Eau distillée 1500g

  • Sucre blanc

 

Ou une autre association utilisant:

 

  • L’extrait aqueux de pensée sauvage à 3g

  • Un sirop simple 150g

    • On peut donner 2 à 4 cuillère à soupe par jour

 

  1. La saponaire Saponaria officinalis

 

Qui est une caryophyllacée, dont la partie utilisée est la racine et le rhizome.

 

Chimiquement on retrouve ;

 

  • Saponoside

  • Des sels minéraux

  • Des glucides

  • Et surtout de la vitamine C

 

Propriété médicale :

 

Elle est diurétique, cholérétique. Il faut savoir que cette plante après une longue macération peut donner des signes d’intoxications tel agitation, hallucination, délire.

 

Elle est utile dans le traitement de l’urticaire, l’eczéma et on la retrouve souvent dans les formules de traitement de l’arthrose.

Il est dit que la saponaire a une action antitoxique dans les intoxications médicamenteuses, ce qui reste encore à prouver.

 

Traitement par la saponaire

 

On utilise une décoction de racine en courte durée à 40g par litre ou en extrait fluide 1g à 2g par 24 heure.

 

On peut utiliser des associations

 

Diurétique associant;

  • Racine de saponaire 60g

  • Racine d’honoris 20g

  • Racine de bouleau 20g

 

Une formule dite dépurative, associant;

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

La saponaire seule peut être utilisé en décoction pour traiter des angines en gargarisme, angine de type virale.

 

Il faudra de toute façon penser au terrain allergique de ces affections à répétition en s’aidant alors de quatre plantes ;

 

  1. Le baobab

  2. La pensée sauvage

  3. Le plantain

  4. Le cassis

 

Il faut renforcer les défenses immunitaires:

 

  1. Le plus simple, l’Arctium Lappa

 

La grande bardane qui est un stimulant cellulaire et antistaphylococcique

 

  1. La prêle

 

Qui est un stimulant immunitaire et qui renforce la cohésion du tissu collagène.

 

  1. L’aristoloche

 

Qui est souvent cité mais qui est d’usage extrêmement difficile et qu’il vaut mieux écarter de la thérapeutique en phytothérapie.

 

  1. Mais surtout sur les défenses immunitaire, il faudra s’appuyer sur: l’eleutherocoque, le ginseng dont les actions immunostimulantes ont été prouvé par de nombreux travaux.

 

ELEUTHEROCOQUE

Eleutherococus Senticosus da la famille des arialaceae.

 

Ce buisson, appelé « le piquant disponible » a 2 à 5 m de haut avec des racines fortement développées, une écorce jaune clair pourvue de nombreuses épines fines et inclinées vers le bois. Les feuilles à long pédoncule sont digitées (de type 5). Les fleurs petites sont groupées en ombrelle au bout de tiges longues et minces.

Les fruits sont des baies arrondies, noires à maturité, de 7 à 10 cm de long avec 5 noyaux agglomérés. Elle fleurit à partir de la seconde moitié de juillet jusqu’en août, et elle est à maturité en septembre, époque ou il est recommandé de ramasser les raines (12ème partie de septembre).

L’Eleuthérocoque est répandu en Extrême – Orient dans la région de Khabarowsk, l’amour, le sud de Sakhalin. Il pousse également dans la région de Vostok dans le nord-ouest de la Chine, la Corée du Nord et au Japon, appartient aux arialacée comme le Ginseng, surnommé abusiment le Ginseng du pauvre.

 

Chimie: Cette plante a été introduite dès 1962 dans la pharmacopée Russe. On sait que les racines et les tiges contiennent des dérivés de la coumarine (la tige en moindre quantité), les fleurs et les feuilles des dérivés des flavonoides.

On a extrait plus de 7 Eleuthérosides.

 

Drogue: Les racines de plantes adultes bien développées et cueillies dans la deuxième moitié de septembre. On utilise l’extrait fluide d’Eleuthérocoque dosé à 50 en donnant 40 à 50 gouttes, 3 fois par jour.

 

Indications thérapeutiques: Il stimule le système nerveux, permet de travailler sans effort, améliore la vue, réadapte l’organisme, améliore l’appétit et est hypoglycémiant.

 

On le donne dans les suites de traumatisme, de toxi-infection, d’agression somatique de malades sous insuline. En règle la cure est de 2 mois.

Des essaie thérapeutiques ont été faits chez des diabétiques sévères pendant 10 à 14 semaines. Des personnes de 53 à 72 ans, soumis à des épreuves sportives, ont pu persévérer dans leurs efforts. Des tests aux extraits pendants 12 jours ont et soumis à des personnes à qui ont faisait avaler 50 à 70 g de sucre et des polivitamines.

Cette plante représente le fleuron de la phytothérapie russe.

 

Ginseng:

 

Le Ginseng qui est de la famille des arialaceaes appelé PANAX ginseng, se trouve en Chine et Corée et Amérique boréale: (variété quinquefolium).

 

Pousse en foret au Népal, en Mandchourie, en Corée, en Sibérie orientale, au Japon.

 

  • Culture monopole d’Etat. Plante repiquée. Il faut 6 à 7 ans pour l’utiliser. Si sauvage de 10 ans supérieur en action.

  • Arraché, c’est rouge. Séché au soleil devient blanche.

 

Falsifications

 

Racine d’ombellifère, carotte, angélique.

 

Tradition plante de la jeunesse

 

Jin shen: homme plante

Pei si: cuisse d’homme

 

Introduction IXe siècle par les arabes.

 

  • Est présenté à Louis XIV

  • Au XVIIIe vendu à un prix prohibitif

  • En 1974, introduit dans la pharmacopée française

 

Chimie

 

  • Contient des stéréols

  • Vitamines B1 – B2 – B12

  • Substances hormonales à effet d’hormone sexuelle, en particulier oestrogénique.

 

 

 

Utilisation

 

Nébulisât 0.4g 4 fois par jour.

Respecter les dosages, la dose traditionnelle de racine séchée étant de 9g par jour.

 

Pharmacologie

 

Stimulant cellulaire et du cortex cérébral, adaptogène et anti-stress:

 

Adaptogène:

 

  • Anti-stresse et anti-fatigue

 

Cardiologie:

 

  • Abaisse la pression artérielle, régulateur des muscles lisses.

  • Régulateur de la tension artérielle et abaissant la réabsorption intestinale du cholestérol et des glycérides.

 

  •  
    • Plutôt hypoglycémique

    • Hépato – protecteur

    • Augmente la synthèse des protéines

    • Anti tumorale et protection (panaxinol) contre radiations ionisantes

    • Stimulant du cortex cérébral: plante excellente chez l’homme vieillissant.

 

Utilisation:

 

  • Défatiguant, antianémique, trouble de la sénescence (Ginseng Anti-Age)

  • Aphrodisiaque

  • Stress

  • Hypertension artérielle

  • Potentialise l’action de l’insuline donc hypoglycémiant

  • Adaptogène: prépare à l’effort et endurance

 

Traitement:

 

  • Extrait sec de Ginseng à 10% de panaxénol 200 à 800 mg par jour ou en association

 

  • Extrait de Ginseng à 10% de panaxénol,

  • associé à l’Eleutherocoque 0.4

  • 2 × 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traitement de l’infection récidivante par la phytothérapie

 

Selon l’importance de l’infection, il faudra choisir des huiles essentielles majeures ;

 

  • avant tout la cannelle de Celan en gélule à 0.02g par gélule, 3 gélules par jour

  • l’huile essentielle de girofle

  • l’huile essentielle de thym

  • l’huile essentielle de sarriette

  • l’huile essentielle d’origan

 

Thym, sarriette et origan peuvent être associé en gélule à 0.015g pour une gélule, 2 gélules 3 fois par jour.

Il faut rappeler que la cannelle Celan doit toujours être prise à part, car elle peut provoquer des intolérances.

 

Certains proposées, mais il faut tester l’allergie à ces huiles essentielles, des lotions associant 2 ou 3 huile essentielle dosé à 3%, dans une solution alcoolique à 90% associé à de l’éosine à 2%, que l’on doit appliquer sur les lésions de l’impétigo sans frotter.

 

D’autres proposent ;

 

  • L’huile essentielle d’origan d’Espagne

  • L’huile essentielle de thym rouge

  • L’huile essentielle de sarriette

  • L’huile essentielle de myrte

  • L’huile essentielle de géranium Rosa

    • Que l’on propose ensemble à 3% dans la même composition alcoolique à 90% avec l’éosine à 2%.

 

Localement on peut s’aider de la formule de Decaux et Leclerc;

 

  • Extrait fluide de consoude 12g

  • Essence de bergamote 20g

  • Oxyde de zinc 20g

  • Lanoline 10g

  • Vasoline 30g

    • Que le pharmacien vous fera et que l’on applique avec une compresse et l’on peut remplacer la bergamote par 20 gouttes d’origan qui donnera de meilleur résultat.

 

Il ne faut pas oublier les vieux classiques de la peau qui agissent sur les infections et l’inflammation ;

 

  1. la décoction de saponaire 100g de racine

  2. la décoction d’orme, écorce à 150g par jour

  3. la décoction de cardère à 50g par jour

  4. l’huile d’onagre

  5. les capitules du trèfle violet

  6. le suc de cresson frais

    • Mais il faut savoir qu’il existe une possibilité d’allergie.

Implications Phytotherapeutiques dans le Cancer du Poumon

MONTAGE 4fondphytob3Petits poèmes en prose-Le tir et le cimetière [640x480]10463014_766956406657875_51639278200699708_n        Perspectives Thérapeutiques des plantes dans le Cancer du Poumon

                                       Avertissement

Le Cancer du Poumon doit toujours être considéré comme une maladie extrêment grave:

Si on se réfère à l’épidémiologie  :

Cancer de la Prostate 53465 ,soient 5 %; mortalité à 6%

Cancer du Sein 48763 soient 13,7%;mortalité à 8%

Cancer du colon-rectum 42 152,Soient 11,8%,mortalité à 11,9%;

Cancer du Poumon:(Institut du Cancer et Insv :2012)

  • 39495 soient 11,8 %,mortalité 21,2%

avec les tranches de vie les plus touchées:

55-59 ans et de 73-79  de 2496 à 2782 cas,(par an)

  • avec un pic entre 60-64 ans 3522 cas

Le tabac est responsable de 66 000 décès par an dont 44 000 dus au Cancer.

  • 80% des cancers du poumons sont dus au Tabac;40% pour la vessie,30% pancréas,50 % des voies aériennes digestives.L’alcool est un co-facteur extrêment important notamment lien de cause à effet pour gorge,pharynx,larynx
  • Le taux de survie du Cancer du Poumoun est dramatique: à 1 an:41%/ 3 ans: 18%/5 ans :13%,/10 ans: 9% (Eurocan4)
  • .L’usage du Cannabis très jeune et grande quantité augmenterait le risque de cancer multiplié par 5,7 (Aldington 2008/Saco 2007/Mehra 2006)

Un plan cancer 2014-2019 est mis en place:

diagnostic précoce,sécurisation de prise en charge thérapeutique et soçiale,

évolutions techniques,répercussion sur la vie personnelle ,lutte contre l’alcoolisme et tabagisme . Passer de la prévalence du tabagisme des 15-75 ans de 30% à 20%

voir 16 % en 2020 (chiffre obtenu en Australie par les paquets neutres).

Passer à 50% de traitement oraux en 2020 ,inclusion de 50000 cas dans les nouveaux essais dès 2014,et 60000 tumeurs en 2018

On doit considérer l’apport des plantes comme un des éléments stratégiques de traitement agissant en synergie avec les traitements connus et essais pour réduire les effets secondaires.

Il va de soit que les essais sont le reflet de recherches multdiscilpinaires et encadrées,

il ne saurait être question de faire l’apologie d’applications ne reposant que sur des éléments de type holistique ou traditionnels en preuves insuffisantes.

Dans l’ensemble les tests sont surtout  de laboratoire in vivo,peu d’informations  d’essais cliniques  surtout retrouvés en Chine ,Japon ou Inde,on peut citer en Inde Le Withania Somnifera,en Chine un complexe (Manshanxiang)contenant le Schizandra Propinqua,ou Le The Noir seul , ou le champignon Ganoderma Lucidum,et le Ganoderma Tsugae .Ces principales études .seront citées

Nous mettons en garde des plantes dites léguées par la tradition,sujet traité par Docphytoplus dans, “Cancer et Milivitudes”.

Le principe de précaution et de validation doit être scrupuleusement respecté.

.Les pharmacopées asiatiques sont régulièrement révisées.

.En Chine dans la province du Sichuan,sur 250 plantes 36 ont bénéficiées d’un statut anticancéreux

.En Inde,la tradition ayurvédique a été particulièrement détaillée par  le groupe Arya Vhiaa Sala ,sur 500 plantes seules 10 ont été retenues comme anti-cancéreuses

             Existe-t-il des moyens de prévention contre le Cancer du Poumon?

  • 1)Le facteur concordant ,essentiel et récurrent est la lutte contre le tabagisme actif et passif
  • 2)Le BETA-CAROTENE autrefois vanté comme anti-oxydant actif de prévention est au CONTRAIRE un facteur FAVORISANT du cancer du Poumon (WCRF et AICR 2007)
  • 3)L’Assoçiation BETA-CAROTENE et VITAMINE E augmente le ratio de cancer du poumon Etude Cochrane 03.2012/Belakovic,Nokolova,Simonelli.
  • 4)Existe-t-il des composants de prévention?
  • Seules LES FLAVONES BAISSENT le ratio du cancer chez les FUMEURS;Deux études ont été faites:

a)Assoçiation INVERSE entre QUERCETINE et Cancer

Etude in Carcinogenesis 2010.31(4)63-3-642/Lam,Rotunmo,Lubin,Wadholder,Consonni,Pesaton,

Bertacci,Chanock,Burdett,Goldestein,Subar,Lauhi,Tuck

Etudes sur 450 fumeurs fumant 20 cigarettes/j.baisse du géne cytochrome P450 et stimulation du géne G5TM1,2 et TP2

b)Baisse du ratio des cancers chez le fumeur,sur 35 métanalyses,avec rôle concordant du Flavanal,Flavonone et Quercétine

PLOS one 10.09.2013/Hae Dong Woo et Jeong Seuu Kim

PRINCIPALES RECHERCHES

1)En Laboratoire sur la souris

2)Essais en  medecine Humaine

3)Existe-t-il un protocole recevable et à pérenniser?

Nom de la plante,Partie de la plante ,Composant actif,type de cancer/Publication

                                       1)Tests de Laboratoire

Elle s’appuit sur des procédures pré-cliniques de criblage moléculaire  sur une tumeur murine qui est  implantée chez une souris consanguine,la tumeur de Lewis a été découverte par Maragaret Lewis en 1951 à Wistar,carcinome spontané de la souris C5BL

La plupart des plantes citées sont le reflet des usages traditionnels en Afrique et Asie,la vérification expérimentale sur la Tumeur de Lewis  est rarement suivie d’essais cliniques.

Yucca Aloifiofolia/Fleurs,Extrait méthanolique /Ca -Lewis/Sokolof Oncoly Vol 22 1968

Undaria Pinnatifida,/le Thalle,Extait hydrosoluble/Ca-Lewis/Furusawa Oncology N°42/1985/N °46/1989/Fraction polyssacharide.Furosawa .Cancers Letters Vol56/1990

Semecarpus Anarcadium/Fruit sec,composant CHCl3/Ca Lewis./Yun,Han1980;Composant inactif.

Apis Mellifera,Venin frais/Decroit l’extension des métastases/Curic,Tadic,Valpotic Arch.Vet.Vol62.1992

Ervatamia Heyneana/feuille/extrait méthanolique/Ca-Lewis est inactif /Chitnis,Bhatia,Phatak;Indian Jour;Exp.Vol 17.1977

Les Araliacées:

  • Eleutherococcus senticosus /Racine séchée,
  • Panax Ginseng/Racine séchée

composant aqueux/Cancer du à l’Aflatoxine, Benzopyrene,Uréthane ,Chimioinducteurs.Fulorenyl(Inactif) sur Adénome,/Dzhioev Oncology Vol11.1985/Yun;Han.International Ginseng Symposium 1980

Calamus Rotang/Parties aériennes/Extrait hydroxylé/Ca Lewis/Dhar ,Mehotra,Indian Jour.Exp.Vol6.1968

Tagates Minuta/Parties aériennes/Fruit/Bois de Tige/Extrait Aqueux/

Ca -Lewis/Kupchan,Komoda Jour.Amer Chem Soci.1972

Maytenus Serrata/Racine/bois de tige/extrait aqueux/Ca-lewis Idem Jupchan,Komoda1972

Chlorella Vulgaris/cellules séchées//Ca cancer 3LL/Noda;Ohno,Tanaka PhytoRes.1998

Cladonia leptoclada/Thalle/extrait hydroxylique/Ca-Lewis/Kupchan,Koperman/Experienta.1975

Croton Macrostachys/Thalle,Extrait hydroethylique/Ca Lewis/Kupman,Heminway,Coggon Jour.of Amer.Chem 1968

Euphorbia Esula/Parties aériennes/Extrait hydro-alcoolique/Ca Lewis/Kupchan,Uchida Sciences 1976

Euphorbia Fischeriana/Plante entière séchée/Extrait  hydro-alcoolique/Ca Lewis/Shentu,Wei,Wang.Chinese intergrated medecine 1984

Euphorbia Ingens/Tige Fraiche/inactif/Ca lewis/Charlson.Jour Ethn.1980

 

Jatropha Gossypiifolia/Racine/Extr.Hydro- alcoolique/Inactif/Perdue.Jour.of Nat.prod.1982

Cassia Garrettiana/Coeur de bois/Extrait méthanolique/Ca Lewis/Kimura;Baba,Okuda.Anticancer.res.2000

Sophora Flavescens/Racine séchée/Ca Lewis/Yang,Lu,Niu/1983

Sutherlandia Frutescens/Fleurs fraiches/ Extrait hydroalcoolique//Ca lewis/Inactif/Charlson JourEthn.1980

Ganoderma Lucidum

Différents essais avec le fruit hydroalccolique,aqueux combiné avec fluorouracil,adriamycine,methotrexate,imexon,thioguanine,Cysplatine;extrait aqueux seul:

Furusawa,Chou,Furusawa,Hirazumi,Dang.PhytoRes.1992/Kimura,Taniguchi,Baba Anti-cancer.Res.2002/Lee,Wei,Chen,Wang,Chen.Jour of Chinese Med 1995/Min,Lee,Bae,Gao,Nakamura.Hattori Nat.prod.2002

Pelargonium Graveolens/Racine séchée/Ca lewis/Yang,Lu,Niu.1983

Pellinus Linteus/mycellium/Polysaccharide/Cellules souches NC1-Hé3/han,Lee,Jeon Immunopharm.1999

Allium Sativum/vieux bulbe/Sarcome 180 et Carcinome LL/2/Kyo,Uda,Suzuki.Phytomed.1998/+ Kasuga,Itakura,Sumiyoshi Immunomodulator agents 1999

Viscum Album/Parties aériennes /inactif.Ca Lewis/Kupchan,Komoda 1972/Exrait aqueux actif sur Ca lewis/Khwaja,Dias/Oncology 1986

Thespesia Populnea/Fruit/Extrait hydroalcoolique/Ca Lewis/Dhar,Dhawan Indian Joiur Exp.1968

Memecylon Umbellatum/Feuilles/Extrait hydro-alcoolique:Ca lewis,Inactif:Dhar,Dahwan 1968

Mirabilis Multiflora/Racine/extrait aqueux/Ca Lewis:Inactif/Ulubelen,Cole 1966

Nyssa Sylvatica/Ecorce tige/Ca Lewis/inactif/Ubulen,Cole.1966

Lophira Lanceolata/Ecorce de racine/Ca Lewis/Inactif/ Persinos,Quimby 1967

Oscillatoria Acutissima/Organisme congelé/ Inactif/Barchi,Moore Jour Amer.Chem Scoci.1984

Nigella Sativa/Graines/Ca lewis/Kumura,Huat.Planta Med.2001

Morinda Citrifolia/jus de fruit séché/extr.hydroalcoolique/ Ca Lewis/Hirazumi,Furusawa,Chou,Hokama 1996

Brugueira Sexangula/Ecorce tige/Extr.hydroalcoolique/Ca Lewis/Loder,Russel.1969

Withania Somnifera/racine:Extrait hydroalcoolique/ Adénome pulmonaire/ Singh,Gupta,Kholi.Indian Pharm.1979/Midhra,Singh,Sagenis2000

Camellia Sinensis/feuille séchée/polyphénol/cancer poumon souris/Jiang,Chen,Wu,Lin,Feng.1992

Hypsizygus Marmoreus/fruit séché/Extrait aqueux/Ca lewis/Saitoh,Feng,Matsuzawa,Ikekawa. 1997

Lentilus Edoles/fruit séché/Extrait aqueux/Ca lewis/Inactif/Nanba,Mori,Toyomasu,Kuroda Chemical and Pharm.1987

Viola Odorata/Feuilles fraiche/Extrai hydroalcoolique/ Ca Lewis/Inactif/Charlson 1980

                      2)Implications physiopathogéniques de la cancérogénèse

                                 et Actions potentielles des plantes

Ce chapitre s’appuie sur la recherche Medline assoçiant les mécanismes de cancérogénèse et agents agissants  sur la base de critères incluant produit avec leur action acquise,in vitro et préclinique,et les plantes impliquées scientifiquement dans les processus de régulation.le problème de la cancérogénèse est loin d’être résolu; depuis plus de 50 ans ,il est dit que la l’action des carbures du goudron du tabac ont une action similaire à celle des radiations ionisantes sur les chromosomes

                  Mécanismes d’activités des agents anti-tumoraux

  • A)   Interférence Microtubulaire

  • dynamique ,de structure polymérique  ,constiuant majeur des fuseaux mitotiques (Béta–Tubuline).les métabolites de plantes interférent sur le processus d’assemblable ou détérioration des microtubules conduisant à l’arrêt des mitoses et apoptose.
  • .Les alcaloïdes Vincrisitine,Vinorelbine ,Taxanes dont Paclitaxel et docetaxel en font partie,participant à la thérapeutique du cancer du poumon
  • L’,extrait de feuilles de Xanthium Strumarium(Astéracée) inhibe la tubuline avec le 8-épi-Xanthine :effet puissant d’inhibition sur la prolifération des tumeurs humaines (type A549 NSCLC)/Menon,Kuchroo,Dasgupta.Physiol.Chem Phys.2001;33-153-62/et  Inhibition de la Fanresyl transferase:Etude Phase 2 sur cancer du poumon non à petites cellules.J;Clin.Onco.2003./Adjei,Mauer,Bruzek
  • B)  Inhibition de la Topiosomerase et inhibition catalytique de la Topiosomerase:

  • Les topiosomérases sont de enzymes clés nucléaires pour modifier la topologie de l’ADN,dans le processus génétique,surtout dans la réplication de l’ADN et division cellulaire.
  • .les poisons Topiosomérase scindent les brins d’ADN Berger,Fass,Wang.Harrisson /Proc.Natl;Acad Sci USA 1998,95-7876-81/Froelich-Ammon,Osheroff.J;Biol .Chem 1995;250;21429-432.Beaucoup de composants ont cette propriété:doxorubicine,amsacrine,elliptine,protoberberine.
  • Mais sutout deux dérivés semi-synthétiquse de la camptothecine(topotecan et irinotecan) issue de la plante Camptoheca Acuminata (Nyssacée),
  • Poison topiosomerase 1 et Topiomeras 2 ,l’Etoposide ,semi-synthéique issue du Podophyllum (berberidacée).
  • Un autre inbiteur des topiomerases 1 et 2,la Lycobétaine est issue de Lycoris Radiata (amaryllidacée).Liu,Yag,Xu Interaction de la lycobetaine avec l’ADN;1989;10-437-42/Fleury,Sukhanova,Ianoul;J Biol;Chem.2000.275-3501-09.
  • Autre poison topoimerase 1 et 2,la Nitidine issue de Zanthoxylum Nitidum (Rutacée)/Wang,Johnson,Hecht.Chem Res Tox.1993,6-813-18.Les essais cliniques avec la nitidine ne sont pas clarifiés.
  • ,l’Anona Montana (anonacée)  a une forte action cytotxique due à ces composants Montanacine A,gigantetrocine A et B,Annonacine qui posséde la plus forte action apoptotique.Ces composants sont toutefois moins actifs que l’Adriamycine./Wang,Li,Min.Planta Med.2001,67-2606-09
  • C) Alkylation de L’ADN

  • Les agents alkyilants ont été peu étudiés.Seul le 4-Ipomeanol,furane peumontoxique,issue de la patate douce Ipomea Batatas (Convolvulacée)- a été étudié,mais les essas cliniques ont été suspendus(Hépatotoxicité) Mans,da Rocha,Schawartsmann Oncolgy 2000,5-185-98/Rowinski,Noe,Ettinger. Phase 1 cancer poumon et 4-Ipomeanol:Cancer Res.1993.53-1793-801
  • D) Inhibition de l’ADN :Resveratrol

  • issue de Polygonum
  • (Polygonacée);Chimiopréventif et activité anticancéreuse ,inhibiteur de la synthèse de l’ADN et Angiogénèse./Gusman,Malone,Atass,Carcogenesis 2001,22-1111-17.
  •  Etude sur Le Resveratrol issu du Polygonum Cuspium,prévention de l’extension et métastase pumonaire sur Tumeur de Lewis.Kimura,Okuda.Jour.Nutr.2001,131-1844-49
  • Enfin ,L’Indirubine est un inhibiteur des kinases cyclines dépendantes (CDK),régulateurs cellulaires,trouvé dans Indigo Tinctifora,Polygonum tinctorium,Isatis indigotica,Indigofera suffructifosa,Baphicacanthus Cusia/ Tang,Hemm,Bterman,Planta Med.2003.69.-97-108/Hoessel,Leclerc,Enficott;Nat.Cell.Biol.1999,1,60-67/Leclertc,Garnier,Heossel Biol;Chem 2001.276-251-60/Agarwal,Sharma,Zhao.Clin.Cancer Res;2000.6,2921-2930/
  • Hederacolchicoside A issu de Hedera Colchica(Arailacée) ,antiprolifératif avec inhibition de la synthèse de l’ADN/Barthomeuf,Debiton,Mshivildazae.Planta; Med 2002.68-672-75
  • Alpha-Hederine anti-tumoral 10 fois efficace in vitro que cisplatine.,extrait de Nigella Sativa/Kumura,Huat.Planta Med 2001.67-118-21/Swamy,Huat.Planta Med.2001-67-118-21
  • triterpenes de Physocarpus Intermedius (acide 30-Caffeoyloleanolic,acide bétuilque actif in vitro contre cellules cancer pomuon A549./Kim;Yoon,Ryu.Planta Med 2000.66-485-86
  • Acide Ursolique connu comme Apoptotique,inhibiteur de la rupture des brins d’ADN,situé comme inhibiteur catalytique./Novotny,Vachalkova,Biggs.Planta.Med.2000-66-485-86,
  • l’acide ursolique actif expérimental sur le cancer du poumon,exraitt de Oldenlandia Diffusa(Rubiacée)/Kim;Ahn,Ryu.Phyth.Res 1998-12-553-56
  • E) Inhibition de la synthèse protéique:

  • Ils sont nombreux mais peu utilisés dans la thérapeutique,

  • le type est le Lignane Rocaglamide isolé dans Aglaia Elippiica,et Formosoma/Lee,Cui,Mehta.Chem.Biol.Interact.1998.115-215-28/Wang .Planta Med.2001.67-555-57

  • F)   Immunorégulation :

  • Polysaccharides issues de champignon Coriolus Versicolor et Grifola Frondosa (Fraction du champignon Maitake),stimulant immunitaire et agissant dans les cancers pulmonaires.Kidd.AlernatMed.Res.2000-5-4-27/Hayakawa,Mitsuhashi,Saito;Anti-ancer Res.

  • Polysaccharides après radiothérapie de cancers du poumons à non petites cellules./Anticancer.Res.1993-13-1815-20

  • G )Inhbiition de la  lipoxygenase :

  • L’acide arachidonique joue un rôle important dans la constitution des membranes phospholipides et prolifération cellulaire

;Wong,Wang,Cho,Carcinogensis 2001-22-1349-54.

  • Les flavonoïdes de la racine de Scutellaria Baicalensis ,wogonine,et surtout baïcaléine ont une activité forte sur l’inhibition de de la 12-lipoxygenase. Wong ,Wang,ChoCarcinogeneis;2011.22-1349-5’/Tong,Ding,Witt,Adrian,Molec.Cancer.Thera.2002.1-929-35

  • Pidgeon,Kandouz,Meram,Honn.Cancer Res.2002;62-2721-27
  •  H) Régulation du facteur NRF2 du cancer du Poumon

    • Le Facteur nucléaire NRF2 est un clé de régulations anti-oxydatives et reponse anti-stress/Ohta,Lijima,Miyamoto,Cancer Res. Vol.56.-230-34.2011

    • etude d’un quasonoïde,le Brusatol,issue de Brucea Javanica/Lee,Lim,Jiang FreeRaducal biolo and Med.Vol53;887-816-2012/Ren,Villeneuve,Jiang.Stimulationdu Brusatol sur la chimothérapie.Processeding of the national academy of USA.Vol108-1433-38-2011/Alexandrova,Alexabdrov,Velcheva,Varadinova.Phytoproducts and cancer.Exp.Path.Parasito.2000.4-15-26

 

 

                                     3) ESSAIS CHEZ l’HOMME

  • Viscum Album

Le type d’extrait n’est pas souvent spécificié et les dosages ne sont pas comparables.Il est surtout utilisé feuilles et tiges pour le cancer à petites cellules./Bradeley,Clover/Thorax Vol 44.N°12-1047-48/1989

  • Hibiscus Syriacus

Ecorce de racine utilisée,en extrait méthanolique en laboratoire sur Les cellules de cancer Humain/INACTIF/Cheng,Lee,Harn,Huang,Chang.American Jour Of Chinese Med/2008

  • Chelidonium Majus

Plante entière séchée/Fraction d’Alcaloïdes/Cancer du Poumon/Staniszewski,Slesak,Kolodziej,Nowicky,Harlozinska-Szmyrha/Drugs under Experimental 1992

  • Patinopecten Yessoensis  

Fraction polysaccharide d’un mollusque frais/Action sur cellule embryonnaire pulmonaire/Inactif/Anonyme.Japon.1982

  • Schizandra Propinqua

Racine et tige séchées/Extrait aqueux/Ca cancer du Poumon/Lui,Huang,Tao/Canadian Jour Chem.1988

  • Brucea Javanica

Partie non spécifiée et type d’extraction Wang.Chen.Jin.Lin;Chinese Jour  Integrated Trad and Western Med.1995

Huile de Graine/Adénocarcinome pulmonaire/WU.Ya Dan Zi Emulsion Vol14-273-75.1991

Huile de graine en IV/Cancer du Poumon avec métastases cérébrales/SU/Chinese Jour Of integrated Trad and Western Med Vol5.N2-86-88.1985

Huile fixée/Hu,Yang,Liu,Sha,Yu/Vol 8-433-40/1991

  • Camellia Sinensis

Feuille de Thé vert

cancer humain/Prévention du cancer/Alernative Med/Brown../Vol 4,N5.360-70.1999/

YUan Cancer Prevention by green tea .American Jour Of Clin.Nutr.Vol98.N10-1889-94/1997

Inhibition du The Noir de la progression tumorale et hyperproliferation/Yang.Wang.Kim/Cancer Res.Vol57,N10-1889-94/1997

  • Withania Somnifera 

Scientific Basis used of Withania of Prevention and treatement of cancer/Alernative Med Review.Mishra,Singh,Dagenais.Vol 4.N4-334-46/2000

Singh,Verma,Pandey,Gilca :Rôle in prevention and traitement of cancer.Alternative Med Overview.Vol 3.N4-274-79-/2011

  • Ganoderma Lucida

Gao,Zhou,Sai 2003:132 cancers du Poumon amélioration des tests immunolgiques

Gao,Sai.2003 68 cancers du Poumon amélioration de la qualité de vie

                  PERSPECTIVES PHYTOTHERAPIQUES DANS LE CANCER DU POUMON

Les études sont peu nombreuses et les affirmations s’appuient essentiellement sur les tests pré-cliniques engageants

1)Le Withania Somnifera

Bien que cité expérimentalement ,les publications concernent surtout le cancer du sein..Les études in vivo montrent que le Withania contient de la Withaférine A qui est l’élément le plus actif sur les cellules souches des cancers du sein,poumon et colon.Sur le cancer du sein l’inhibition du Withania est meilleure que le Paclitaxel,et in vitro son action est comparable à la Doxorubicine.

Yadav,Bajaj,Saxena in India Jour Therap.2010;15(5)659-63,confirment l’action anticarcinogéne in vitro des feuilles,racine et tige.

Biiswal,Sulaiman,Ismail,Zakaria,Musa/integrative  Cancer Thera.  Juillet 2013 .12(4)319-22 démontrent que sur 100 cancers du sein,le Withania,à 2 gr toutes les 8 h,ont une moindre fatigabilité à la chimiothérapie et meilleure qualité de vie

Winters,In Alernative Med Rev.confirme la réduction des effets secondaires de la cyclophosphamide et paclitaxel,sans interférence médicamenteuse;

Was et Singh dans AAPS.J /16 Janvier 2014 confirment l’effet protecteur anti-cancéreux de la Withferine A

La Withanolides A et Viscolactone B,inhibent in vitro la progression du cancer /Jayaprakasam,Zhang,Seeram,Nair,Lifes sciences Nov.2003

Action synergique du Paclitaxel et Withania d’un cancer induit chez la souris,Chemical Biogical Interac.Fev 2006/Senthinathan,Padmavathi,Banu,Sakthisekan

Dans PloS One Fevrier 2014/Szic,De Beek,Ratman,Bek,Declerck,Lardon,Fransen and co confirment ‘action de type mort cellulaire,antimétastatique ,agissant sur le géne d’adhésion cellulaire et invasion MDA-MB231,et matrice extra-cellulaire.

L’impact sur le cancer du Poumon est espérée mais non confortée par des essais.,mais anti-tumoral in-vitro,reduit la tumeur et diminue l’effet du traitement Urethane

2)L’Alcaloïde de Cephalotaxus Harrintonia (Cephalotaxae),

Homoharringtonine ester de cephalotaxine agissent in vitro sur le cancer du Poumon et Colon ,cellules souches des adénocarcinomes résistant aux traitements,par inhibition de la synthèse protéique et glycosylation des glycoprotéines et formation des oligosaccharides :Alexandrova,Alexandrov,Velcheva,Varadinova.Exp.Path.Paras.2000.4.15-26:/Wilkoff,Dulmadege,Vaanthakumar.Cancer Pharm.1993-33-149-153.Mais dans les faits le produit semi-synthétique est utilisé dans les leucémies et Tumeurs solides;Etudes Phase1 et 2 /Kantarjan,Talpaz,Santini;Murgo O’Brien Cancer 2001

3)Le Problème des dérivés du GUI,Viscum Album

Le gui contient  des Lectines considérés comme  cytotoxique anti-cancer utilsé comme traitement complémentaire;la viscumine isolée par Olnes,Stripe,Sandvig,Pihl.J;Biol.Chem.1982-257-13263-70/Zrakovic,Vukovic,Loncaric.Cancer Biothr.Radiopharm.2001-16-55-62/siegle,Fritz,McClellan,Action sur cellules cancer A549.Anticancer Res.2001-2&-2687-91

En Autriche,étude invitro sur progression tumorale et métastase.Cancer Biother.Radiopharm;2001;Fvrier.16(1)55-62.Zarkovic,Vukovic,Lancocaric,Milettic,BrovicnCipak

En Allemagne,un composé a été étudié sur 10.226 patients dont 1668 patients prenant un extrait de viscum Album..c’est une étude non-randomisée et randomisé dans une cohorte.Sur le groupe isolé traité,la moyenne de survie est de 40%, compré au  groupe  contrôles,tenant compte de la régulation personnelle du traitement et s’adressant à des divers cancers :colique,sein,rectum,sein(avec ou sans métastase axillaire)..Les auteurs étudient la synergie entre le traitement et la régulation psychosomatque.Mais avec un action d’inhibition de synthése de protéine du Gui,peut-on comparer un cancer du sein hormonaux dépendants ou non-dépendants ou adénocarcinome bronchique et cancer alvéolaire à petites cellules;Des doutes peuvent être émis./Alern.Ther.Health Med.2001Mai-Juin.7(3)57-66 .Grossarth-Maticek,Kiene,Baumgartner,Ziegler

Sur 49 publications,montrent que ls effets randomisés sont moins bons que les suivis non-randomisées..il existe manifestement des biais dont le type de pathologie appelant à la transparence.Toutefois,l’extrait de gui serait en relation avec survie,et le taux du au hazard est calculé:Ratio Hr=O,59(Cl:0,53 à 0,6§,P<0,0001)/BMC CAncer;18 Dec.9–451.Osterman,Raak,Bussing

Devant le manque de transparence et le coté subjectif relévé,le Gui(Hépatoxique)nécessiterait une étude scientifique hautentiquement inaliénable

3)Le CHELIDONIUM MAJUS

Son produit dérivé est appelé Ukraine ou NSC631370,sept essais ont été répertoriés,il péchent tous par leur faible cohorte et surtout s’adressent à des pathogies avancés ,le traitement se fait par voie injectable:

Cancer du sein:il apparait que les tumeurs diminuent en volume  et facilite la masectomie,les métastases régressent facilitant l’acte opératoire.Drugs Exp.ClinRes 2000.26(5-6)223-30.Ugivannista,Nefvodov,Brzosko.les dosees efficaces sont 50 et 100mg d’Ukraine.

Action pallaitive du Cancer Pancréatique non opérable,en combinaison avec la Gemcitabine doublerait la survie moyenne.Langenbecks Arch.surg.2002;03-“388_(8)570-4,Gausaugen,Ramadani,Muehling,Stecker,Cammerer,Leger,Beger;

Cancer du Poumon,Action immunostimulante de l’Alcaloïde Benzophenathridine/Staniszewski,Slesak,Kolodziej,Hartoziwska,Szmyrka,Nowicka.DrugExp;Clin.Res 1992

4)Le SCHIZANDRA Propinqua

Cette plante fait partie du complexe Manshanxiang utilisé dans le cancer du poumon dans les hopitaux chinois du Yunnan.Les composants Anwuweizonic et acide manwuweizic ont une activité ihibitrice contre le cancer de Lewis .(Liu,Huang,Tao.Shanhai 14 aout 1987)et School of Hygiene :Manshanxiang complexe;Yuxi District China 1980

5)Le THE noir

Ses polyphenols sont considérés comme agent préventif du cancer du poumon agissant sur le NNK (4-Methylnitrosamino-1-3-Pyridyl-1-Butone)Yang,Wang,Kim.Cancer Res.Vol57 .N10-1889-1894-1997

6)Ganoderma Lucidum,le Champignon Merveilleux.LINGZHI

A une action immunitaire,fait partie d’un composant de 8 produits,Espoir,PC-SPPS.Comme simple agent il existe peu d’étude /Gao,Zhou.2002/2003/Gao,SAi 2003.

En augmentant les doses à 1800 mg/J sur 12 semaines ,pour 132 patients ayant des cancers diférents ,il est noté une augmentation de l’interleukine ,Il 2 e IL 2,Interferon Gamma,Celluie NK

Le même protocole a été pratiqué sur 68 cancers du Poumon avec en plus des tests précédants, augmentation des CD4 et CD8 /Gao,Sai 2003.De plus la qualité de vie s’est améliorée de 65 % selon les critères de Karnofsky

Le produit,le Ganopoly avec ses polysacharrides a été donné  à la dose de 1800 mg/j pendant 12 semaines,dans 33 cancers avancés:augmentation de l’interleukine,interféron et TNf Alpha/Gao,Sa,Chen,Ye,Zhou/Immuno.Invest 2003

Il a été noté une prolongation de survie dans le cancer du poumon /Lee 1995.Le Ganoderma agit,sans effet réponse -dose, en synergie avec le Cysplatine/Furusawa 1992

A 800 mg/kg sur 68 jours le nombre et taille de tumeurs hépatiques et Pulmonaires régressent /Wang 2003

                               Le Cancer de Poumon

Un Impératif Encadrement Medicalisé  Oncologique

 

S’il existe des faits concordants de synergie médicamenteuse,meilleure qualité de vie,voire une survie médiane pus grande pour certains cancers,l’utilisation des plantes médicinales dans le cancer du Poumon nécessite l’avis des Oncologues et services hospitaliers,il ne saurait êre question de valider et de s’aventurer dans des voies guidées par des principes physiopathologiques n’ayant pas de preuves scientifiques et toute publication nécessite une étude rigoureuse oû le hasard et comportement holistique n’a pas sa place,car pour l’instant le cancer du poumon demeure ,hélas ,un tueur.Le principe de précaution demeure  intangible.

Des études de laboratoire se font jour

Cité in Pharma Biol 2014.janvier 52(1)111-6/Zhou,Zhang Sn,Zhang L,Sun,Chen

Un dérivé synthétique de la Curcumine ,Hydrazinobenzoylcurcumin ,induit une autophagie des cellules  pulmonaires cancéreuses A 549

 

 

 

Impuissance Sexuelle

12116006_10153655225468704_8706096234246149844_nfondphytob312791077_1784979121713490_2143266172777117008_nIMPUISSANCE SEXUELLE

On appelle impuissance sexuelle, l’impossibilité pour l’homme d’obtenir une érection suffisamment rigide pour accomplir l’acte sexuel c’est la panne, la déche, la scoumoune, la Berezina, je suis cuit.

Elle peut être primaire ou secondaire touchant 10 % de la population de 18 à 65 ans faits fondamentale

L’impuissance érectile doit être considéré comme un symptôme sentinel cardinal marqueur des facteurs cardiovasculaire classique, hypertension ou maladies cardiovasculaires, permettant alors une meilleur prévention et afin d’éviter d’évènements cardiovasculaires graves, journal européen urologie 2003 consensus de Princeton Américain journal of cardiologie 2005.

On peut évaluer le mécanisme de l’insuffisance érectile par des facteurs :

  1. Non déclenchent: Psychogène

Endocrinien

Neurologique

  1. Insuffisance d’apport : Artériel

Sclérose du corps caverneux

  1. Insuffisance de statut : Veineux

Psychogène

Neurologique

Il faut éliminer d’emblée les 3 premières causes évidentes:

  1. Le diabète, l’impuissance touche 30 à 50 % des diabétiques au bout de 10 ans

  2. L’alcoolique avec ces causes vasculaires neurologiques et tabagiques

  3. Insuffisance rénale qui touche 50 % des cas

Les causes iatrogènes, c’est-à-dire extérieur sont multiples cela peut être :

  1. les antihypertenseur de type : Clonidine

Béta-bloquant

Diurétique spironolactone

Imao et IRSS (prozac par exemple)

Anxiolytique

  1. les neuroleptiques tricycliques

  2. les inhibiteurs de la pompe à proton gastriques

  3. les morphiniques

  4. les anti cholestérol

  5. digoxine

  6. les hormones progestérone, oestrogènes, corticoïdes

  7. anticonvulsivant

  8. et tout ce qui est toxique qui comporte des processus d’addiction c’est-à-dire alcool, cocaïne et marijuhna (cannabis)

Les causes évidentes connues sont les maladies neurologiques :

    • sclérose en plaque

    • neuropathie médullaire avérée ou provoquée par l’alcool ou diabète

    • artérite qui est une grande séquelle chez les diabétiques

Les dernières donnés fondamentales epidemiologiques de la dysfonction sexuelle souligne la relation entre cette dysfonction et le risque d’événement cardiovasculaire.

La dysfonction érectile signe cardinal doit être recherché systématiquement chez le sujet âgé de plus de 40 ans ou ayant des facteurs de risque cardiovasculaire.

Il a été épidemiologiquement établi le lien de survenue d’une dysfonction érectile et d’une atteinte coronarienne, il a été mis en évidence avec une prévalence de la dysfonction érectile compris entre 40% et 75% chez les coronariens.

Dans un tiers des cas de la dysfonction érectile était extérieur à l’angor en moyenne de 3 ans (étude de Kloner journal 2003).

Le même constat a était confirmé par Thomson (Jama 2005) qui sur un suivie de 10000 hommes pendant sept ans a trouvé que la dysfonction érectile était associée à la survenue d’un événement cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, arythmie cardiaque, arrêt cardiaque).

Les plantes utilisés dans la phytothérapie dans l’impuissance sexuelle sont de deux classes : les plantes majeurs et les plantes mineures.

Les plantes majeures sont en nombre de quatre: ginseng, eleutherocoque, sarriette satureja montana et grande berce.

  1. Le Ginseng on le considère comme aphrodisiaque gardien de la jeunesse défatiguant générale anti-stress stimulant cellulaire, stimulant du cortex cérébral, et antianémique. C’est en fait la plante de l’homme vieillissant, particulièrement riche en ginsenoside et des substances à propriétés hormonales on utilise la racine que l’on peut utiliser en poudre ou en nébulisât de 2g à 10g par jours.

Il ne faut pas excéder les dosages car des troubles secondaires sont souvent présents par la surconsommation de cette plante, ginseng (panax ginseng donné pour l’impuissance et la frigidité).

  1. Le Eleutherocoque est appelé aussi ginseng du pauvre c’est une arialacée Russe de la même famille que le ginseng chinois. Elle a la même propriété c’est-à-dire une propriété adaptogène physique et intellectuelle, c’est un reconstituant un stimulant de la fonction endocrinienne des glandes sexuelles et surrénalles, il agit également sur la prostate et les vésicules séminales, il est particulièrement recommandé car il augmente la circulation cérébrale des personnes âgées et est peut être utilise dans les troubles visuels et pour les personnes travaillant en plongée sous marine profonde chez les scaphandriers. On utilise la poudre jusqu’à 10 g par jours soit en nébulisât de 1g à 2.5g par jours, c’est aussi également la racine qui est utilisée.

  1. La Grande Berce appelé Heracleum spondylium c’est une ombellifère, on l’a dit aphrodisiaque bonne dans l’impuissance la frigidité et l’asthénie. On utilise la racine qui est riche en arginine et en acide glutamique, la feuille est riche en vitamine C.

On utilise le macérât de plante entière soit 50g dans un litre de vin rouge ou en alcoolature de semence soit 0.5g à 2g par jours, la poudre est à utiliser à 2 g voir 3 g par 24H il ne faut jamais dépasser 3g par jour car il peut provoquer des brûlures en urinant.

  1. Le romarin rosmarinus officinalis qui est une labiée on utilise les sommités fleuries, il est considère comme antiasthénique utile dans les mémoires défaillantes et les déprimés dans l’impuissance et la frigidité, il est surtout connu pour sa richesse en huiles essentielles Borneol, Camphre, Cineol, et composé triterpénique, il contient également des composés flavanoides. On peut l’utilisés soit en infusion 5 à 10g par litre et par jours, en huiles essentielles 0.05g par 24H 4 à 6 gélules par jour, soit en nébulisât 0.5g à 1g par jour.

Les contres indications de cette plante seront toujours identique grossesse, colite, prostatite et eczéma (à forte dose) pour surtout ce qui utilise l’huile essentielle il faudra toujours se méfier par son caractère épileptogène.

  1. La sauge est également utilisé comme plante stimulante dans l’impuissance elle fait partie également comme la sarriette des labiées salvia officinalis on utilise soit la feuille ou les sommités fleuries, on sait qu’elle contient une huiles essentielle qui s’appelle la thuyone et qui est convulsivante elle est neurotoxique à forte dose, elle ne doit être jamais utilisé de façon continue et elle est contre indiquée chez l’enfant, la femme enceinte, dans l’insuffisance rénale et dans les instabilités neurovégétatives.

L’huile essentielle étant toxique elle ne doit pas être utilisé à aucun prix librement. La feuille et les sommités fleuries considérés comme tonique et stimulant pour l’impuissance et l’asthénie nerveuse sont utilisés en infusion soit à 5g par litre ou en nébulisât à 2g par 24H.

Quelles sont donc les schémas à utiliser pour traiter l’asthénie sexuelle ?

Nous avons vu qu’il y avait un facteur psychogène important dans l’impuissance sexuelle et qu’il ne fallait pas sous estimer les problèmes relationnels et faire la part de ce qui revenait du fantasme sexuel et de la performance et qu’il faut éviter de culpabiliser le patient ou se culpabiliser et qu’il faut aborder ce problème qui sera l’affaire d’un professionnel de santé et que ce Nœud Gordien sera dénoué au fil du temps et que la fonction érectile reviendra d’elle-même.

Mais toute fois il faut proposer en attendant des résultats positifs des schémas thérapeutiques qui peuvent apporter une sédation et une tranquillité d’esprit qui peuvent redonner confiance au patient.

Ainsi on peut proposer le Panax Ginseng en en nébulisât à 0.40g 3 gélules par jour associé à un traitement sédatif qui associe :

  • l’aubépine

  • le lotus

  • la valériane

  • la passiflore

  • la ballote

  • le saule

    • en teinture mère en goutte, 70 gouttes 3 fois par jours.

On peut également proposer un deuxième schéma de sédation de type :

      • Escholtzia californica

      • La passiflore

      • La mélisse

      • La ballote

        • en association en teinture mère, a 70 gouttes 3 fois par jours

Le ginseng peut être également associé en nébulisât en gélule en associant :

          • ginseng en nébulisât 0.2g

          • aubépine en nébulisât 0.05g

          • cassis 0.10g

          • poudre de petite pervenche pour une gélule 3 fois par jour

On peut également associer quatre huiles essentielles :

  • l’origan

  • le gingembre

  • la sarriette

  • Ylang-Ylang

    • en gélule à 0.01g par gélule en sachant que les huiles essentielles doivent être utilisés avec beaucoup de prudence en sachant leur rôle épileptogène important.

Certains associent :

      • la berce

      • la cannelle de celyan

      • le cola

      • le thym

      • la damiana

        • associé en teinture mère 60 à 70 gouttes 3 fois par jours

Chez la femme on peut proposer des traitements tranquillisants qui sont classique associant des teintures mère :

          • de saule

          • de gattilier

          • de aubépine

      • de lotus

      • de mélilot

      • de passiflore

      • de valériane

      • de ballote

  • le tout en teinture mère 70 gouttes 3 fois par jour

Certains additionnent de l’huile essentielle :

                  • de sauge

                  • de romarin

                  • de sarriette

                  • de pin

              •         de Ylang-Ylang

                • dosé à 0.015 par chaque huile essentielle pour une gélule 3 fois par jour en ce rappelant toujours le rôle important épileptogène de certaines huiles essentielles et en particulier celle de la sauge qui doit être prescrite à titre exceptionnel et par un professionnel de santé.

Six plantes sont considérées comme des plantes mineures agissantes dans l’impuissance ce sont

:

l’ail _ Allium Setivum

  • l’oignon –Allium Cepa

  • le gingembre –Zingiber officinalis

  • le vomiquier – Strychnos nux Vomica

  • la yohimbine — Yohimbe (Arrêt définitif de  commerçialisation 01/03/2013)

  • la roquette -Eruca Sativa

  • l’ail-Allium Sativum

En ce qui concerne la Yohimbine ;PAUSINYSTALIA YOHIMBE qui a était longtemps la plante de référence Aphrodisiaque Africaine il faut savoir qu’on utilise l’écorce et qui est un stimulant sympathique mais qui a une contre indication majeure pendant la grossesse, les affections psychiatriques, l’anxiété, les hypertensions, les maladies cardiaques, les maladies rénales ou hépatiques et les prostatiques chroniques.

Ces effets secondaires ne sont pas négligeables elles peuvent provoquer une nervosité, une anxiété, des insomnies, une hypertension, une tachycardie, des bronchospasmes sont décrit ainsi que des nausées.

Il faut connaître ses interactions médicamenteuses qui ne sont pas les moindres, elle accroît les antidépresseurs stimulant du système nerveux central, elle a des effets secondaires et des contres indications qui sont sans doute liés à la présence possible dans la plante de strychnine et de méthyltestostérone.  Cette plante aurait dûe d’être initiée par un professionnel de santé,

Pour des raisons de sécurité,arrêt de commerçialisation de  YOHIMBINE le 01/03/2013 ;

Classée par arrêté du 13 octobre 2015 et 31 Mars 2017 comme plante vénéneuse Tableau 1 (touts extraits de Pausinystalia)

Enfin pour terminer sur les dysfonctions sexuelles il faut insister sur les étranges fantasmes qui sont les plus tenaces et qui entretient une mythologie de la performance les pauvres rhinocéros en ont fait les frais par le braconnage pour réduire leur corne en poudre au vertu soit disant aphrodisiaque même Alfred Jarry dans sont livre le « le sur mâle » édité en 1901 évoque dans le chapitre « la manille aux enchères »une phrase de Pline (Histoires des plantes) « une certaine herbe permet à un indien de faire l’amour soixante dix fois par jour et plus par jour ». Il y cite l’hypothétique moelle des branches de tithymalle.

En regardant de plus prêt ont s’aperçoit que le tithymalle s’exprime de deux façon, le tithymalle est écrit cité par deux fois. Une fois par Rabelais et une fois par Pline.

Dans Rabelais le tithymalle qui s’écrit « titymalle » est une sorte d’euphorbe dont la sève avec l’oignon, l’ammoniaque, l’alun sont des recettes pour faire de l’encre invisible, il est cité dans le chapitre XXIV de Pantagruel, Rabelais (1494 – 1553).

On décrit le tithymale masculin qui est aussi un ancien nom de l’euphorbe cyprès ou l’euphorbe exigue dont on a décrit 633 espèces décrites par Tournefort ce titimale qui est le titimale des marais, surnommé Esules dont la racine était utilisé par les apothicaires.

Il faut savoir que le suc laiteux de cette plante était très toxique pour la peau et était utilisé par les mendiants pour se défigurer et se provoquer des ulcères de jambes c’était donc une plante révulsive très corrosive, et de plus elle servait de poison pour prendre les poissons et c’est un purgatif très violent. On peut penser que Alfred Jarry se moquait un peu de ses lecteurs en faisant croire qu’un tel traitement pouvait exister et qu’il se réjouissait fort bien que ces personnes auraient eu une belle diarrhée en utilisant cette plante qu’il ne faut certainement pas utiliser.

<<<<<<*Etude à classée dans l’ Histoire de la Médecine d’une plante à arrêt de commerçialisation définitive du 01/03//2013

Etudes comparées de deux études sur la Yohimbine dans le traitement de l’impuissance

Première étude de Reid et Call Lancet 1987 – (421 – 423).

48 sujets de 18 à 70 ans atteints d’impuissance psychogènes depuis 3 mois.

  • 29 ont pris 3 gélules de 6 mg de Yohimbine par jour pendant 10 semaines.

  • 19 ont pris un placebo dans le même temps. Suivi de 10 semaines placebo remplacé par Yohimbine.

1ere Phase des 29 : 62% de bons résultats

Phase des 19 : sans placebo : 16% de résultats après remplacement du placebo par Yohimbine: 21% de bon résultats.

Deuxième étude de Morales et col. J. Urol 1987.

100 sujets atteint d’une affection organique:

  • 1ere série: amélioration de 42.6% de première intention

  • Placebo: 27.6% de résultat

  • Placebo remplace par Yohimbine : 45.5%.

Critiques d’ensemble:

  • Les résultats sont insuffisamment satisfaisants

  • Pas de méthode cross-over

  • Groupes comparés non homogènes

Résultats positifs dans l’ensemble:

  • Yohimbine positive dans l’impuissance fonctionnelle.

  • La yohimbine a une action à demi vie courte (35mn) il doit être prescrit 3 fois par jour.

  • L’amélioration apparaît en 3 à 4 semaines

Mode d’action de la Yohimbine : N’est pas totalement connu

  • Vasodilatateur inhibant les récepteurs

  • Action centrale par ses propriétés antiserotonergiques.

  • Arrêt définitive  de commerçialisation 1 mars 2013,classe comme substance vénéneuse du Tableau A

fondphytob3

 

 

Incidents des plantes médicinales

INCIDENTS  ESSENTIELS DES PLANTES MEDICINALES

 

Ce chapitre très important est en constante révaluation avec mises à jour et études sur appels d’intêret public.Cette attitude indispensable met hors sujet l’opposition entre médecine dure et médecine douce.L’appréciation des plantes médicinales ne se conçoit

Que dans une logique thérapeutique et d’automédication

Journalière oû seul l’obligation de résultats compte

Fondée sur les données actuelles de la science.

La plante médicinale devient de fait un élément thérapeutique clé à part entière oû les seuls critères

Demeurent efficacité et securité sanitaire.Ces éléments

D’évaluation sont particulièrement difficiles à mettre

En œuvre car la plante médicinale est par définition un

Composant de molécules hautement diversifiées.

Si les études scientifiques de randomisation sont choisies

Sur la base d’un marqueur principal qui globalement

Définit pharmacologiquement la plante(harpagoside,hypericine,syringine) elles ne sont pas

Suffisantes si on se réfère au totum de la plante,les composants globaux qui temporisent ou au contraire

Interviennent inopunément sur l’équilibre biologique ou

l’action médicamenteuse.

Cette mise au point traitée dans le top 50 des plantes cachées intervenant en anesthésiologie résume en peu de mot l’incidence d’attitudes d’automédication qui ne sont pas

Superposables et parfois discordante qui dans tous les cas

Pose le problème des effets secondaires dus soit à l’usage

Inconsidéré soit non encadré

1)les adeptes du totum priviligeront ramassage et cueillette de proximité,posant alors les risques inérant aux défaux d’identification mais au possible toxicité liée

aux pesticides,contaminant microbien ou mycosique,métaux

lourds ou problèmes de stockage et des circuits de vente

2)les adeptes de la présentation pharmaceutique permettant des études scientifiques (plante-médicament).

Il est clair qu’il n’existe pas de conflit d’intêret mais une analyse commune oû priment sécurité,conformité et effets therapeutiques,en insistant tout particulièrement que seul

Le bénéfice préférable compte,que seul un encadrement raisonné peut apporté.

3)L’effet placébo est trop souvent mis en avant oû vertu et effet thérapeutique sont confondus,et autorise des dérives malheureuses dans l’automédication,ce n’est pas grave c’est un placebo ,ou encore ouvre la porte a l’exces

en multipliant les doses pondérales.l’effet placébo a été

clairement étudié par le Pr lemoigne et arrive à démontrer

que près de 30% des médicaments présentés dans des ouvrages pour usages médicamenteux sont des placebo imparfaits.Il faut bien avouer qu’il est difficile de décrypter des études ou parutions extrêment sérieuses tels :Anton,Martindale,le Merck,Escop,Brinker,Weiss.

4)S’il existe des règles à énoncer,il faut insister sur des

impératifs de précaution :

a)Jamais de plantes médicinales chez la femme enceinte ou allaitante

b)Limiter et réduire les doses chez l’enfant,n’utiliser que des plantes dont les effets et la toxicité ont été scientifiquement établis.

C)chez le senior en règle polymédiqué,le principe de précaution s’impose,réduire les doses et tenir compte des

Interactions médicamenteuses en particulier traitement cardiaques ou anti-coagulants et tenir compte des fonctions rénales ou de la masse graisseuse qui modifient

Le transport et l’absorption des thérapeutiques

d)les huiles essentielles doivent être impérativement encadrées car souvent neuro-toxique ou allergisante.

 

Le cadre de l’encadrement de lauto-médication par les plantes médininales imposent donc deux situations :

1)Incidents liées ou la proximité ou l’usage des plantes en

l’état :

Plantes Allergisantes

Plantes Toxiques

Plantes mise sous contrôle :

a) plantes à effet imprévisibles

b)plantes hépato-toxiques

c)plantes cancérogènes

 

2)Interactions et effets secondaires des plantes médicinales

 

Ce cadre permettra de disposer d’éléments simples et clairs qui permetta de mettre en œuvre l’auto-médication

Par les plantes médicinales reconnues pour leur efficacté

En regard des connaissances médicales réactualisées et

Avérées ,attitude non pas alternative ou opposable sur des principes vertueux mais bien sur des critères alliant sécurité et obligation de moyens.

Si on peut considérer que les risques thérapeutiques sont superposables entre partisan du tout nature et produits industriels on peut toutefois emettre quelques réserves

Sur une position certe louable mais qui impose aux ramasseurs et cueilleurs dans tous les cas des éléments certains d’identification de la plante medicinale.

De plus les risques thérapeutiques et iatrogéniques ont

Ete Considérablement encadrés par des audits gouverne-

Mentaux et particulièrement par loi européenne REACH

Du 13 /12 /2006 qui réglemente 3000 substances,règlement

Qui intervient sur des molécules préoccupantes sur les

Plans de :

Perturbations Endocriniennes

Cancérogénèse

Mutagènèse

Toxicité

REGLES D’UTILISATION DES PLANTES MEDICINALES EN ETAT

1)Notification impérative des effets pervers et reconnus

2)ELIMINER les plantes à composants toxiques reconnus :

APIOL,ASARONE,ALCALOÏDES PYRROPIDOZIDINIQUES ,
OESTRAGOL,SAFROL,LECTINE,GLYCOSYDES CYANOGENETIQUES ,LACTONE SESQUITERPENE,THUYONE

3)Connaître les interactions médicamenteuses entre plantes et médicaments

4)prendre en association des plantes trop nombreuses ou

de différentes indications

5)L’automédication conduit à un encadrement pour la

reconnaissance de la plante utilisée

6)Vérifier les conditions de préparation et de stokage des

plantes

7) rechercher et eliminer les agents contaminants :bactérie,champignons, moisissures, métaux

lourds,pesticides,agents de dégradation,radioactivité,sub-

stances animales ou synthétiques

8) Tenir compte des incompatibiltés physiques et physico-

chimiques des plantes

9) Défaut ou mauvais étiquetage

 

Si ces tests préliminaires sont acquis et respectés,pour

Affiner l’automédication(critères d’inclusion) il faudra que

1)le produit soit incontestable et stable en qualité

2)la pathologie traitée doit être la moins complexe possible

3la plante médicinale doit être compatible avec la maladie

concernée

4) l’action de la plante médicinale doit se manifester en faisant régresser nettement les symptômes de la maladie

concernée

5)L’action de la plante,son mode d’action,sa pharmacocynétique doit pouvoir être suivie en fonction de

l’évolution de la maladie

6)L’action de la plante doit être commune pour toute personne présentant une affection superposable

7)Il doit être clairement établi que les essais thérapeutiques animaux ne sont en aucun cas superposables ou applicables à l’homme

8)Il importe d’établir la différence entre

a)l’effet pharmacologique thérapeutique de la plante

B)L’effet alimentaire inérant aux substances compo

Sants la plante

C) ce qui suppose une différentiation claire entre :

Plantes de compléments alimentaires

Plantes à action préventive,type immunosti-

Mulante ou anti-arthrosique qui par définition sont des médicaments par présentation

9)Les règles absolues à respecter :`

Pas de plante chez la femme enceinte ou allaitante

Pas de plante chez l’enfant ,en particulier,le nourrisson qui au niveau CEREBRAL,HEPATIQUE et RENAL ont des systèmes enzymatiques immatures.

Ce préambule étant clairement proposé,il est loisible de

Décrire les imcompabilités pharmaceutiques,entre plantes

,mode de présentation et interactions médicamenteuses.

systèmes

 

LES PLANTES ALLERGISANTES



Il faut insister sur les risques inérant certes au problème de reconnaissance mais à la banalisation de plantes décoratives


Il faut insister sur les risques inérant au problème de reconnaissance mais aussi à la banalisation de l’usage de plantes décoratives ,hautement toxiques,parfois déviées de

Leur usage princeps oû figurent les ARUM(Caladium(aile d’anges),Oreille d’éléphant(Taro) ,Dieffenbachia(choc,signes cutanées et digestifs)),Alocasia,Pictum(hépato-toxique)le Phillodendron,les Euphorbes(fleur de Noel),la

Sauge Rouge(Lantana),le Laurier Sauvage(cardiotoxique),le fruit rappé de l’Avocat,

Ricin et Croton(troubles neurologiques)la vigne tropicale,Royal Poinciana aux graines extrèmement neuro-toxique ,l’Aloes,le Yucca,le Ficus,le Lys Calla,le Pigment,les chatoyants

Fruits de Jerusalem,Solanum pseudo-Capiscum cardio et neu-

rotoxiques.L a liste peut être longue mais elle invite à se méfier d’ indications traditionnelles fort éloignées des réalités en particulier avec l’aloes,la sauge rouge ou le ficus(proposé en médecine ayurvédique dans les troubles

psychiatriques),le Pigment ,Capsicum Annum(très irritant et

allergisant)


Ces accidents fort rares ne devraient plus exister mais par contre ,si on se référe à la pratique journalière ordinaire on

compte plus de 120 plantes allergisantes ,cette réaction est

commune aux plantes en état et aux produits manufacturés,

l’intérêt étant de répéter sans cesse que naturel ne signifie

pas anodin.Ce principe de précaution engage en cas d’automé

dication de pratiquer :

des tests pré-thérapeutiques surtout si la possibilité d’allergie

systémique ou choc anaphylactique ou photosensibilisation sont connues pour la plante utilisée,cette règle sera d’autant plus respectée en cas d’antécédants allergiques,eczema,asthme

voire certaines maladies hépatiques type maladie de Gilbert.

Principales plantes allergiques :

Asperge et Astéracée

Apiacée type Celeri

Aigremoine

Alchemille

Anthémis,Camomille et apparentés

Brassica

Convolvulacée

Citrus et Rutacées

Ficus,FICUS CARICA,décolore la peau

Huiles Essentielles surtout dû à la présence des TERPENES

MILLEPERTUIS(Hyperycum perforatum)

Papaye

Pigment

Pelargonium(Géranium)

Renonculacée type boutond’Or



PLANTES CONSIDEREES COMME DANGEREUSES


Les incidents les plus fréquents sont le fait d’enfants imprudents ou non surveillés en contact avec la grande ortie

ou l’ortie brulante(Urtica Dioica et Urtica Urens) heureusement sans lendemain et se manifestant par la triade de

de Lewis.

Mais le plus souvent on se retrouve devant des méprises alimentaires(oignons de narcisse ou de jonquilles confondus

avec de l’oignon comestible) ou encore par l’emploi de plantes à visée thérapeutique de plantes exotiques ou de proximité très mal identifiées ou lots vendues par erreur(plantes chinoises :atteintes rénales, le Stephania Tetrandra aux »vertus dites amaigrissantes ayant été confondu

avec une Aristoloche,Aristochia fangi) , voire le Germandrée(atteintes hépatiques graves en cas de prise excessive de plus considérée à tord comme plante amaigrissante ).Trois espèces du genre TREUCRIUM sont

interdites depuis mai 1992

On peut classer ces plantes par genre :

1)OMBELLIFERE type APIACEE,

le Persil est confondue avec la

Cigue(le suicide de SOCRATE)voire la Cigue d’eau(Cicus virosa).L’OENANTHE safranée est confondue avec la carotte

Sauvage ,l’OENANTHE CROTATA trompe facilement campeurs et amoureux de la nature,un accident mortel basé sur la lecture d’un livre insuffisamment documenté est rapporté en 1998 et décrit dans une thèse de Charlemagne en 1991.

2)PLANTES A FRUITS CHARNUS

a)Baies banches :la Symphorine(Symphoricarpus rivilaris)

b)Baies jaunes et rouges

Les chèvrefeuilles(Lonicera etrusca,alpigena)

L’Arum tacheté(Arum Maculatum)

Les Solonacées(genre Solanum type nigrum,dulcamara,tuberosum »la pomme de terre »,la pomme d’amour ou Solanum pseudocapsicum)

Le Tamier (Tamus communis)

La Bryone(Bryona cretica)

Le Daphnée « bois gentil «  dont l’écorce est abusivement utilisée comme anti-rhumatismale

c)Baies noires

La Morelle

Le Phytolaque(Phytolocca Americana)

La Belladone(Atropa Belladona),sa racine est confondue avec

celle de la Bardane

Le Redoul(CORIARA MYRTIFOLIA)

Le LIERRE(Hedera Helix)

Le TROENE(Ligustrum vulgare)

3)SEMENCES ET GRAINES TOXIQUES

Le Genet d’Espagne(Spartium junceum)

Le MIMOSA du Japon(Poinciana gilliesi)

Le DATURA,retiré de la pharmacopée,DATURA STRAMONIUM,plus dangereux que la belladone,détourné en usage toximaniaque

L’IF,variété TAXUS BACCATA

ABRUS PRECATORIUS ou jequirity

Le RICIN,RICINNUS COMMUNIS,toujours d’actualité

4) Les PLANTES DE MONTAGNE

Bien que connues dangereuses ,il n’est pas rare d’assister à des accidents lors d’exercices de survie dit de nomadisation ou encore pendant des séances d’herborisation insuffisament encadreés,et on peut confondre :

L’ACONIT,ACONIT NAPELLUS,avec des petits navets

L’ELLEBORE,VERATRUM ALBUM dont la racine est confondue avec celle de la GENTIANE

LE LAURIER –ROSE dont tous les organes doivent être définivement considérés comme cardiotoxique.

COLCHIQUE et DIGITALE sont à USAGE STRICTEMENT

MEDICAL,aucune dérogation ne peut être possible


Ainsi devant tout accident il faut consulter les centres anti-poisons de proximité,car le pronostic vital est en jeu.

La Faculte de Rouen est équipé d’un cyberservice,ce n’est pas

Le seul : http://www.chu-rouen.fr/ssf/ssf.html


On peut résumer par ordre alphabétique la liste des plantes

Considérées comme dangereuses,en sachant que celle-ci

n’est pas limitative car l’emploi sauvage de plantes est diffi

cilement contrôlable d’autant plus que le marché se mondialise de plus en plus faisant apparaître des plantes

insuffisamment éprouvées,c’est le but de DOC-PHYTO-PLUS






Actée(Cimicifuga racemosa)cette plante est donnée dans la ménopause.L’AFSSAPS a signalé le 20 juillet 2006 42 cas d’accidents hépatiques

Aethsa Cynapupium ou persil fou

Aconit(trop souvent citée dans les pharmacopées asiatiques),très dangereuse

Arnica

Amandes type Prunus Armeniaca,Abrus precatorius

Belladone(Atropa belladona), ne devrait plus être citée dans l’asthme(usage médical)

Bleghiasapidia

Baies de chine :Melia Azedarach

Caulophylum thalictroides

Colchique à usage stictement médical

Conium maculatum

CYCAS (Cycas revoluta)

Cicuta

CHAPARALL ou Larea Tridentata

Daphnée

DATURA(interdit à la pharmacopée)

DIGITALE(usage strictement médical)

DRIMIA Maritima ou oignon de mer

EUPHORBE type euphorbia pulcherrima

HELLEBORE(Helloborus niger) ne devrait plus être citée

dans l’asthme(usage strictement médical)

JATROPA CURCAS

Lobélie(lobélia inflata) même restriction commune à l’héllébore,belladone

Lantana Camara(Sauge rouge)

Gelsenium sempervirens ou Jasmin Jaune

Glorosia superba

Laurier,Nerium oleander

Lolium Temuletum

Laburnum Anagyroïde

LUTHARIA Vulpina,Lichens toxiques

Kalmia latifolia ou laurier des montagnes

Mandragore ,toujours trop cité

MYRISTICA FRAGENS

Mercuriale

MENTHE PULGENIUM neuro et hepatoxique


NARCISSE

Nux Vomica

Phytolacca Americana


PETITE PERVENCHE (Vinca minor)

TABAC

RICIN,Ricinus Communis

RUMEX


Il va sans dire que la liste n’est pas limitative sachant que l’accès à certaines plantes étrangères ouvre la porte non seule

ment à un renouvellement thérapeutique mais aussi aux accidents comme avec le KAVA ou encore cancérogenes

comme certaines plantes chinoises introduites par erreur mais

aussi communes type plantes laxatives.La liste n’est pas close.


PLANTES POTENTIELLEMENT CANCEROGENES


Plantes contenant du SAFROL ou de l’ASAROL(Asarum)

RUMEX

PTERIDIUM AQUILUNUM

Plantes à ANTHRAQUINONE :

RHUBARBE,SENNE,ALOES,BOURDAINE et même GARANCE


PLANTES A ALCALOIDES PYRROLIZIDINES


Ces Alcaloides entrainent des accidents hépatiques imprévisibles,avant tout

TUSSILAGO FARFARA,Tussilage

HELOITROPE,Heliotropium

CYNOGLOSSE,Cynoglossum officinale
SENECON,Seneçio jacobee
SYMPHYTUM,Symphytum officinale

D’autres aussi sont reconnues comme hépatoxiques comme

Le GUI(Viscum Album),KAVA(Piper Methysticum)interdit,

La menthe aquatique type MENTHA PULGENIUM


LE PROBLEME DES MIELS MEDICINAUX


Il faut connaître les miels toxiques ,les abeilles pollinisant les fleurs toxiques.IL faut les éliminer.

La DGCCR,du 29.9.2014 sur 6000  espèces a isolé plusieurs familles toxiques et a insisté tout particulièrement sur la présence d’ALCALOÏDES  PYRROLIZIDINIQUES

CINQ FAMILLES ONT ETE STIGMATISEES

*BORAGINACEE

*ASTERACEE

*FABACEE
*ORCHIDACEE
*APOCYNACEE

On ne peut pas passer sous silence  les procédures de cueillette et ramassages

POLLUTION PAR PESTICIDES OU METAUX LOURDS

POLLUTION BACTERIENNE,(défaut de stockage ou hygiène )et particulièrement le BOTULISME

 

Infections occulaires

ŒIL

Les infections oculaires

 

 

Il existe 5000 kératites par an en France, d’origine bactériennes, (90% des cas). L’infection herpétique de l’œil est estimée à près de 20 000 cas par an.

C’est dire que toute infection de l’œil légitime l’avis de spécialiste car il faut toujours penser à la dangerosité visuelle de l’infection.

 

Il faudra dans tous les cas;

 

  • Guérir et soulager

  • Prévenir les complications

  • Prévenir la contamination

  • Au moindre doute consulter un ophtalmologue ou un service d’urgence surtout en cas d’infection dramatiques à Adeno-virus

Le canevas clinique ne pourra en cas surseoir à un avis médical.

 

  1. Conjonctivite aiguë

 

La conjonctivite est la cause fréquente d’œil rouge et impose une règle d’or thérapeutique: ne jamais utiliser d’antibiotiques ou de corticoïdes en première intention et préfère les antiseptiques.

 

Il faut éliminer une agression oculaire

 

  • Physique

  • Corps étranger

  • Chimique

  • Solaire

  • Virale

 

Il faut éliminer les causes sévères associant la triade de gravité

 

  • Douleurs importantes

  • Baisse d’acuité visuelle évidente

  • Rouge localisé autour du limbe (cercles périkératique)

Toujours rechercher un corps étranger derrière la paupière supérieure.

 

Causes évidentes:

 

  • Agents irritants:

  1.  
    • UV

  •  
    • Toxique

    • Fumées

 

  • Allergiques au cours d’un traitement neuroleptique

  • Contagieuses explosives d’origine virale

  • Infection ORL

 

  1. Orgelet

 

Infection aigue circonscrite du bord de la paupière, petit furoncle du cil, nécrose purulente sébo sébacée, staphylocoque doré souvent en cause diabète à rechercher.

 

 

  1. Conjonctivite

 

La plus courante. Inflammation de la membrane muqueuse de la face interne de la paupière, globe oculaire rouge et sensible, prurit, sécrétion purulente, vision respectée chémosis associé, cul de sac conjonctival, inflammatoire, maladie éruptive associée ou non, problème du canal lacrymal bouché (CLB) chez le nourrisson: bactérie, virus, chlamydia, allergique

(Culture + antibiogramme s’imposent).

 

 

  1. Uvéite antérieure aigue

 

Iridocyclite aigue

 

Unilatéral, douleur du globe = photophobie, gène visuelle, pupille en myosis.

 

Etiologie

 

  •  
    • Traumatisme corps étranger

    • Virale: herpes, blennorragie, zona, virus

 

 

  1. Kératoconjonctivite

 

  •  
    • Hypersensibilité: solaire

    • A distance: infection ORL

    • Diabète

    • Contrôle parasitaire: (Trachome)

 

 

  1. Kératite superficielle

 

  • Inflammation de la cornée

  • Douleur vive – photophobie

  • Paupière avec spasme

  • Vision abaissée

  • Rougeur autour de la cornée

  • Larmoiement

  • Pas de sécrétion

 

Examen douloureux

Etiologie:

 

  • Traumatisme, coup d’ongle, lentille de contact

  • Virale, herpes, keratoconjonctivite, zona

  • Bactérienne

  • Fongique

 

Les plantes médicinales utiles en ophtalmologie

 

  1. Neufs plantes constituent l’essentiel de la pharmacologie ophtalmologique

 

  1. Formulations phytothérapiques en ophtalmologie

 

Ces formulations, il faut le rappeler ne remplacent pas l’avis du professionnel de santé.

S’il faut guérir, il faut prévenir les complications surtout dans un contexte épidémique et de signes de gravité associant secrétions purulentes, œdème, larmoiement,

baisse de l’acuité visuelle, gène à la lumière, douleur imposent un avis spécialisé.

 

 

Bleuet

 

Centaurea Cyanus (Composée) – Centaurée, Casse – lunette

 

Fleur utilisée

  • Contient: flavoïne, pelargonine, cyanine, principe amer

  • Anti-inflammatoire, astringente, apéritives, tonifiante

    • En décoction, 30 g de fleur séchées dans 1 litre d’eau. Laisser 15 minutes.

 

  •  
    •  
      • Eau distillée de bleuet

On l’utilisait par le passé dans la toux et comme apéritive.

 

Plantain

 

Plantago Major – (Plantaginacée)

 

Feuille utilisée

  • Mucilage

  • Glucide, tanin, alcaloïde

  • Sels minéraux, soufre

Glucoside iridoïde: aucuboside – anti-bactérienne

 

Bain: anti-inflammatoire, astringent, cicatrisant, antiseptique

 

  • Infusion de feuilles séchées 800 g par litre. Laisser infuser 20 minutes, en local dilué à 10%

Les feuilles fraîches calment les piqûres de moustiques.

Par voie orale:

 

  • Une cuillère à soupe d’infuser, 3 tasses par jour

  • Teinture mère 30 gouttes, 3 fois par jour

Euphraise

 

Euphrasia officilalis – (Scrofulariacée)

 

Casse- lunette, herbe aux myopes

 

Chimie:

 

  • Tanin

  • Aucuboside

  • Alcaloïde, choline

  • Flavonoïdes – Huile essentielle

 

Anti-inflammatoire – Astringente – Sédative

 

Plante entière utilisée

 

  • Infusion, décoction, hydrolat, teinture mère, huile essentielle

  • Décoction 20g de tiges fleuries séchées pour 1 litre d’eau. Laisser bouillir 10 minutes

 

L’euphraise est souvent associée au noyer camomille ou arnica.

 

Souci des jardins

 

Calendula Officinalis (Composée)

 

Fleur: pétale de souci utilisé

 

Chimie:

 

  • Huile essentielle

  • Acide organique, acide salicylique

  • Principe amer

  • Caroténoïdes abondants

  • Flavonoïdes

 

Inhibe le Trichomonas (trichomonas)

  •  
    • Collyre: teinture mère diluée à 1%

    • Voie buccale: teinture mère 30 à 90 gouttes par jour

 

Adoucissant, anti-inflammatoire, antiseptique, emménagogue, sudorifique, anti-viral.

 

Lédon des marais

 

Ledum Palustris – (Ericacée)

Feuille et sommités fleuries

Chimie:

 

  • Tanin – Querciétine – Acide organique

  • Huile essentielle (Lédol) par surdosage provoque vomissement et gastro-entérite

 

Traumatisme de l’œil, on utilise:

 

  • Teinture mère diluée à 1 / 100 collyre de sérum physiologique + per os 25 gouttes de teinture mère fois 2 par jour.

 

Dans le passé le Lédon était utilisé dans l’arthrose, la goutte, emetique et expectorant, la feuille en externe adoucit les piqûres de moustiques.

 

Cinéraire

 

Cineraria Maritima – (Astéracée Composée)

Alcaloïde: Jacobine

Emménagogue, conjonctivite chronique, cataracte, lucite

  • Teinture mère diluée à 1 / 100

 

Mélilot

melilotus officinalis

 

Légumineuses – On utilise les sommités fleuries. Les sommités contiennent:

  • Coumarine

  • Melilotoside

  • Huile essentielle

 

Pharmacologie:

 

L’étude bibliographique met en évidence les principales actions du Mélilot.

 

  • Action lymphagogue: augmentation du drainage lymphatique, action anti-œdémateuse et antiphlogistique (coumarine), action spasmolytique (flavonoïdes).

  • Action sur la circulation sanguine: action vasodilatatrice et hypotensive (flavonoïdes).

  • Action sédative de la coumarine sur le système nerveux central et le parasympathique.

  • Action antispasmodique des flavonoïdes.

 

Toxicologie:

 

  • Les quantités de coumarine contenues dans la plante ne peuvent entraîner de toxicité

  • Absence de toxicité d’un extrait de mélilot chez la souris

 

  •  
    • Toxicité de la coumarine chez la souris DL 50: 220mg /kg en IP et 470mg /kg per os

Chez l’homme la coumarine peut provoquer des maux de tête et des troubles du foie.

 

  • Etude de tératogenèse: pas d’action tératogène chez la lapine

  • Toxicité du mélilot gâté: lors du pourrissement du mélilot, il se forme du dicoumarol, (à partir de la coumarine), dont les propriétés anticoagulantes ont été observées chez l’animal: hématomes, saignements multiples.

 

Utilisation traditionnelle:

 

Insuffisance veinolympathique: symptômes de la maladie variqueuse, crampes, lourdeurs, paresthésie, douleurs, œdèmes.

Troubles de la ménopause, syndrome prémenstruel, insomnies, nervosisme.

 

Indication moderne

 

  1. Cardiovasculaire:

Il augmente la résistance capillaire favorise la circulation cérébrale, diminue la perméabilité de la paroi vasculaire donc utile dans les varices et hémorroïdes.

  • Huile essentielle à 2 cuillères par tasses, 3 fois par jour

  • Teinture mère 3 fois, 30 gouttes par jour

  • Nébulisât à 0.5g, 2 gélules, 3 fois par jour

 

  1. Ophtalmologie:

Lotion faite de décoction de sommités fleuries à 20 % pour les conjonctivite et plaies de la paupière.

Myrtille

Vaccinium Myrtillus

 

On utilise feuille et fruits de cette éricacée.

 

Chimie:

  • Flavonoides

  • Tanin

  • Glucoside

  • Pigments (anthocyanoside)

 

Les fruits contiennent de plus acides organique sucre inverti vitamine A, B et C.

 

La feuille:

Est hypoglycémiante utile chez le senior.

Il faut surveiller les intoxications rares dues à l’hydroquinone, intoxications hématologiques et hépatique due à des ingestions massives et injustifiées de feuilles.

 

La feuille par son tanin agit dans les gastro-entérites. Le fruit est non seulement astringent mais a une action anti-microbienne utile des gastro-entérites.

 

Utilisation:

 

  • Baies sèches, 4 cuillères à soupe par litre d’eau décocté, filtré 2 tasses par jour.

  • Nébulisât 0.5 mg, 3 à 6 gélule par jour

  • Teinture mère: 60 gouttes, 3 fois par jour

 

En Ophtalmologie:

 

Infusion de feuilles dans les inflammations des muqueuses de l’œil.

Cassis

Ribes nigrum

Ont utilise fruit et feuille.

 

Chimie globale:

 

  • Vitamine C

  • Rutine

  • Tanin

  • Huile essentielle

 

Utilisation:

 

  1. Fruit: riche en vitamine P en prévention des accidents vasculaires accidentelle

  2. Feuille: anti-inflammatoire et anti-allergique (cortisone – like)

 

Le fruit était considéré comme accroissant la faculté visuelle. L’infusé de fruit est utilisé dans la diarrhée, antispasmodique: toux, colique, migraine.

 

Posologie:

 

  • Fruit nébulisât à 50mg par gélule, 3 fois par jour

  • Fleurs: 1.5g par tasse, 3 à 4 tasses par jour

 

Classiquement on associe dans l’arthrose: Fleur cassis, fleur frêne et fleur ulmaire.

 

 

Principaux constituants de la feuille de cassis:

 

  • Eléments minéraux: dont magnésium, phosphore, potassium, cuivre, zinc

  • Flavonoïdes: myrycétol, isorhamnetol, sakuranétine, rutine.

  • Anthocyanes: delphinidol, cyanidol

  • Vitamines: C, B1 et B2

  • Acides phénols et acides animés, huile essentielle, acide quinique, tanins, enzymes (orthodiphényloxydases).

 

Toxicologie:

 

Etude bibliographique: Travaux de Racz et Kotilla

 

  • Toxicité aigue: DL 50: 32g / kg de poids

  • Toxicité chronique: Pendant 6 mois, 3 g de feuille de Cassis n’ont donné aucun signe de toxicité.

Pharmacologie: Etude bibliographique: Travaux de Racz et Kotilla (1977)

 

  • Action diurétique et salidiurétique:

 

Etude comparative de l’activité de diverse formes galéniques de cassis chez le rat blanc: les indices diurétique et salidiurétique d’un extrait fluide de cassis son comparables à ceux du furosémide.

 

  • Action hypotensive et antihypertensive:

 

Etude sur le chat anesthésie, par rapport à la Tolazoline et Vincadifformine. Facteur anti-hypertenseur maximum à 400 mg / kg – durée d’action plus longue pour le cassis (15-20mm) que pour la substance de référence (5 mm).

 

  • Propriétés confirmées par l’usage:

 

  •  
    • Antirhumatismal

    • Eliminateur de l’urée et de l’acide urique, antigoutteux

    • Tonique nervin: attribué à la synergie des principes actifs (vitamines et éléments minéraux)

    • Stimulant de S.R.E. (système réticulo endothélial), stimule les défenses de l’organisme.

 

  •  
    •  
      • Propriétés justifiées par la pharmacologie:

 

  •  
    •  
      •  
        • Diurétique et salidiurétique

        • Hypotenseur

 

  •  
    •  
      •  
        •  
          • Emplois:

 

Traditionnellement utilisé dans les troubles symptomatiques des rhumatismes:

 

  • Rhumatisme chronique

  • Arthrite

  • Arthrose

  • Goutte

En tant que diurétique dans l’oligurie des coliques néphrétiques, les calculs.

Plantes phytothérapiques ophtalmologiques

 

Bains oculaires quelque soit la cause:

 

  • Camomille Romaine (Anthémis Nobilis) Composée

  • Capitule utilisé

 

Principe actif:

 

  • Huile essentielle, couleur bleue, le chamazulene

  • Catéchol, tonique amer, coumarine

 

  •  
    • Infusion 150 g de fleurs séchées dans un litre d’eau. Faire bouillir 15 minutes, laisser infuser une heure.

Elle doit être isotonique aux larmes.

 

Bain d’yeux:

 

Bleuet:

  •  
    • 60 g de fleurs dans un litre d’eau, faire bouillir, laisser infuser ½ heures

Euphraise:

  •  
    • 20 g de plante dans un litre d’eau, faire bouillir 15 minutes

Sureau noir:

  •  
    • 100 g de fleurs fraîches dans un litre d’eau, laisser infuser 10 minutes

 

Local:

 

  • Compresse de feuille fraîche de Benoîte

  • Lavage à l’eau boriquée

 

Bain d’yeux:

 

  1. Euphraise plante entière 50 g

Bleuet fleur 25 g

Plantain feuille 25 g

  •  
    • 1 cuillère à soupe, 100g d’eau – infusé pendant ½ heures

 

  1. Plantain feuille 10 g

Mélilot fleur 5 g

Bleuet fleur 5 g

  •  
    • Dans de l’eau bouillante 150 ml – infuser 15 minutes

 

  1. Eau de plantain 50 g

Eau de rose 5 g

  1.  
    • Mélanger, appliquer en local

 

Conjonctivite

 

Lavage:

 

  • Sérum physiologique

  • Infusions de Camomille Romaine 150 g de fleurs séchées dans 1 litre d’eau + 12 g de chlorure de sodium.

Faire bouillir 15 minutes et laisser infuser 1 heure

Ablation des secrétions avec tampon stérile

 

Collyre:

 

  • Décoction: fleur de bleuet – 30g dans un litre d’eau, laisser bouillir 15 minutes

  • Collyre astringent: euphraise plante entière 50 g

 

Bleuet fleur 25 g

Plantain feuille 25 g

  •  
    • 1 cuillère à soupe, 100g d’eau bouillante, infuser ½ heures, filtrer

 

Infusion de Plantain

 

  •  
    • 80 g de feuilles séchées dans un litre d’eau bouillante, infuser 20 minutes ou associer

 

  • Plantain feuilles 10g

  • Mélilot fleur 10 g

  • Bleuet fleur 10g

    • Dans 500cc d’eau bouillante

 

Apres un bain d’œil

 

Désinfectant

  •  
    • Eau de rose 100cc ou lavage oculaire avec Rosa Gallica: 3 pincées de pétales de roses en infusé, filtré.

 

Fatigue oculaire

 

Bain d’yeux avec:

 

  • Feuilles de Plantain 10 g

  • Fleurs de Mélilot 5 g

  • Fleurs de Bleuet 5 g

  • Eau 150g

 

Conjonctivite

 

Bain d’yeux avec:

 

  • Euphrasia teinture mère

  • Lycium teinture mère

  • 25 gouttes dans ½ litre d’eau tiède

Traumatisme de l’œil

 

  1. Ledum Palustre teinture mère 2 gouttes

Calendula teinture mère 1 goutte

Sérum physiologique 10cc

  • 2 gouttes, 3 fois par jour dans l’œil

 

  1. Par voie générale

Ledum Palustre teinture mère 30cc

Calendula teinture mère 30cc

  • 3 fois, 3 gouttes par jour

 

Orgelet

 

Feuilles fraîches hachées de basilic en cataplasme

 

Bain tiède:

  • Cerfeuil feuilles 10 g

  • Liciet feuilles 20 g

  • Eau 150cc

 

Deux congres internationaux ont été consacres à l’Eleuthérocoque:

 

  • Le premier à Hambourg en 1980 associant la grande Bretagne, l’Allemagne, la Bulgarie, les Etats-Unis, l’Inde, le Japon et la Suisse.

  • Le deuxième congres eut lieu à Moscou, ou furent présent entre autre: V. KOULINA, A. SOROKINA, A. BAKER (Allemagne) et B. HOLSTED (Etats-Unis).

 

On sait que les premiers grands résultats cliniques furent publiés par le russe BREKMAN.

Son tropisme visuel a été revu. Outre l’amélioration déjà connue de l’acuité visuelle, l’Eleuthérocoque améliore la capacité de différencier les couleurs.

Certains daltoniens se sont mis à voir correctement les couleurs.

On préconise depuis cette plante, chez le conducteur automobile, les scaphandriers et les alpinistes.

 

Traitement général

 

  • Calendula officinalis teinture mère ââ 125 ml

  • Ribes nigrum teinture mère ââ 125 ml

  • 70 gouttes fois 3 avant le repas

 

  •  
    • Ribes Nigrum: bourgeon macérât glycériné 1 dose 60 ml

    • Abies Pectinata: bourgeon macérât glycériné 1 dose 60 ml

    • Betula Verrucosa: macérât glycérine 1 dose

    • Eglantier: 50 gouttes × 2 mois

 

 

 

 

 

Autres traitement général, draineur cutané et anti-staphylococcique

 

  • Arctium Lappa Teinture mère ââ qsp 125 ml

  • Viola Tricolor teinture mère ââ

  • 50 gouttes × 3 par jour

 

  •  
    • Arctium Lappa seule en teinture mère 3 fois, 50 gouttes par jour

 

Les huiles essentielles peuvent être proposées et associées en gélule dosée à 0.01 g d’huile essentielle d’origan, thym, sarriette, girofle.

Certains proposent de faire un aromatogramme sur les secrétions purulentes et distinguent des huiles majeures ou medium.

 

Les huiles majeures seront le plus souvent proposées de façon séquentielle. Il semble inapproprié de traiter sur un long terme avec les huiles essentielles sachant qu’elles ont une action cumulative, additionnelle, sédatives voire soporifiques.

 

Certains parlent « d’huiles de terrains » et se réfèrent même à une typologie d’huiles essentielles, l’aromatogramme, véritable antibiogramme des huiles essentielles servent alors de guide sur le mode majeur, medium ou de hasard et sur leur action hormonale spécifique.

 

Si les huiles essentielles constituent un apport indiscutable sur le plan antibiotique ou antiseptique, il n’en demeure pas moins qu’une surinfection oculaire survenant chez un diabétique justifie impérativement et impose de revoir la diététique et l’équilibre de la glycémie par un traitement approprié.

 

De même, l’infection en elle-même associée à d’autres symptômes tels que baisse d’acuité visuelle et œdème, déjà évoques ne justifie pas de maintenir une attitude insuffisamment efficace et potentiellement dangereuse sur la fonction visuelle.

INSAPONIFIABLES de l’AVOCAT et SOJA:Mise au point Rhumatologique

1936341_1745675535647613_7256550913939070907_n-1

Les Insaponifiables de l’Avocat et Soja, est un composant de deux huiles(Huile d’Avocat 100mg/Huile de Soja 200mg) à phytostérol anti-inflammatoires,anti-oxydant et analgésique ,anti-catabolique préventif de la dégradation du cartilage par inhibition  du relargarge  et activité des enzymes Métalloprotéinases MMP-2,3,13 et les Insaponiables accroissent l’inhibition tissulaire  par stimulation des enzymes cataboliques TIMP-1, les Insaponifiables inhibent  la fibrinolyse par stimulation de l’expression  des activateurs du plasminogéne.Le caractère anabolique des insaponifiables promotionne la reconstruction cartilagineuse par stimulation de la synthése du collagéne et aggrecan via l’inhibition des cytokines anti-inflammatoires IL1,IL6,IL8,TNF,ERK,PGE2.la chondroprotection est équilibré par la correction des anomalies des facteurs de croissance,et et accroissant les TGF Béta bien qu’inbibant les facteurs de croissance vasculaire endothélial VEGF du fluide synovial articulaire.les Insaponifiables inhibent également l’absorption du cholestérol et sa  biosynthése endogéne,action de médiation oxydative  des chondrocytes.

CARTILAGE Janvier 2015,6(1)30-44/Christiansen,Bhatti,Goudarzi,Emami.:les auteurs concluent positivement sur la reduction des douleurs,amélioration fonctionnelle et baisse de prise des AINS grâce aux ASU.

Au vue de cette publication,qui suit bien d’autres,la saga des insaponifiables  de l’Avocat et Soja ou ASU, pourrait sembler être  cohérente ,en fait les études des ASU confortent la difficulté de définir un axe thérapeutique avec bénéfices-risques. support de maintien de son AMM et de son remboursement.

Résumé: 1 er Septembre mise sur le marché, 1977,validé en mai 1992,modification des indications en Décembre 2007,Reconsidération des études en novembre 2008, Septembre 2011. Mise en place d’une étude nationale à partir de  2010, 3A PEGASE.

Jusqu’en 2013,les indications se limitent à ” traitement symptômatiques à effet différé dans l’arhrose de la hanche et genou et apport dans les parondopathies”

Sur la base des études PEGASE,la Commission de transparence et HAS  concluent à  un avis défavorable de remboursement pour intêrêt clinique insuffisant  à dater du 9/01/2013,décision suspendue par le Conseil d’Etat le 27 juillet 2013 et enfin le déremboursement est effectif le 23 fevier 2015,pour les produits type Art,Chondrosulf,Piasclecline (ASU)et dérivés de Glucosamine.,

S’il existe indiscutablement un impact médico-financier,le probléme de déremboursement est commun pour la phytothérapie,ce qui nécessiterait une juste révaluation,mais pour les ASU,se pose un écart des effets cliniques entre l’etude 3 A PEGASE et  études  antérieures sur les ASU.posant le problème d’hétérogénéité  des recrutements et des indices de scores .Le paradoxe est évident si on se réfère aux attentes expérimentales  des possibles actions chondrocytaires et remodélisation osseuse. .l’étude Pégase fait apparaitre que les patients utilisateurs d’AINS sont les  Plus Jeunes(65,1 ans)et des femmes,avec une pathologie arhrosique évoluant depuis plus  d’un an,score douloureux plus élevé de 5,3/:4,1 indice algo-fonctionnel plus élevé 63,6/ 51,3.

L’HAS publie le 03 JANVIER 2013 :En novembre 2011,1,2 millions de prescriptions d’ASU ont été faites,pour 84% d’arhrose dont 8% gonarhrose et 1 % de coxarthrose.Le Service Medical Rendu est faible et Absence de différence de prise d’AINS selon Prise ou non de molécule à action lente ou AASAL

 

 

1)Principales  données sur les Actions  physiologiques Anti-Arthosiques des Insaponifiables de l’AVOCAT et SOJA (ASU)

 

 

A)Effet  STIMULANTS sur les médiateurs ANTI-INFLAMMATOIRES et ANABOLIQUES  protecteurs contre l’osteoarhrose

<<<<<<<<<Les Mediateurs Moléculaires,Tissus en Cause ,Organisme utilisé,Mode d’Essai,Biblio

 

*Synthése du Collagene;Essai sur Synoviocytes articulaire ,chondrocytes ,fibroblastes cutanés(Rat,Bovin,Homme,in vitro)
<Herontin,Deberg,Crielaard,Piccardi/Rheumatol.2006 ASU et prévention de l’effet inhibiteur d’ASU sur les osteoblastes sub-chondraux et collagéne II et aggrecan synthétisé par les chondrocytes

<Kurchars Orthop.Traum.Rehablit.2003

<Mauviel,Daireaux,Hartman,Galera ,Loyau,Pujol ASu et metalloprotéines cytokines ,PGE2sur ChondrocytesClin.Rhum.1998

*Collagene II mARN sur Chondrocytes,Osteoblastes Subchondral (SBO)In vitro Homme

< Henrontin,Deberg,Crieelard and Co Rheumatol.2006

*Agrecan Proteoglycan Sur Chondrocytes,SBO,(Cheval,Homme)in Vitro

<Henrotin,Sanchez,Deberg,Piccardi ,Guillou,Msika  Rheum 2003

*TGF-Béta1 Fluide d’articulation,inserionos tibial ,(Rat,Chien)In vitro et in vivo.

< Henrotin,Deberg and co Rheumatol 2006

<Altinel ,Saritas,Kose,Pamuk,Aksoy,Serteser:ASU accroi tconcentration TGF-Beta 1 et TGF Beta 2 du fluide articulaire /Tohoku J Exp Med 2007

< De Oliveira,De Paula,Spin-Neto,Stavropoulos,Spolidorio action d’ASU sur osseointégation  préclinique Int J Oral Maxillofac implants 2014,29;(4)949-57

*TGF Béta 2 liquide articulaire,(chien) in vivo et invitro

<Henrotin ,DebregnCrielaard and co  Rheumatol.2006

<Alitnel,Santas,Kose and co Tohoku JExp Med 2007

*THF Béta 3 Chondrocytes et SBOSur homme in vitro

<Henrotin Deberg and co Rheumatol;2006

*Osteocalcine sur chondrocytes et SBO Homme in vitro

<Henrotin,Deberg and co Rheumatol.  2006

*Chondroprotecteur Implant osseux sur Rat in vivo

<Khayyal;El-Ghazaly Dugs Exp;Clin Res 1998.

*Delai de retructuration osseuse Evaluation Radiologique chez l’homme in vivo

< Kurchas Orth Trau Rehabilit 2003

*Inhibiteur 1 PAI-I de l’activateur plasminogéne.Chondrocytes et osteoblastes sur bovin in vitro

< Boumedienne;Felisaz;Bogdanonuez,Galera Guillou,Pujol ASU et actionsur facteur de crosissance Béta 1 et 2 chondrocytaires Arhritis Rheum 1992

 

 

B) ACTION INHIBITRICE des ASU sur les Médiateurs CATABOLIQUES et ANTI-INFLAMATOIRES  de l’Osteoarthrite

<<<<<Médiateurs Moléculaires,Tissus en Cause,Organisme,Mode d’Essai,Biblio.

*Interleukine -1 Béta(IL-1Béta);Sur synoviocytes,chondrocytes(Souris,Lapin,Homme)In vitro

<Mauviel;Loyau;Pujol.Rev Rhum Mal Osteoartic.1991

<Kurchraz Ortho Traum Rehabit 2003

<Al,Talib,Au Ray,Phann;Frondoza Osteoarthtis Cartilage 2007

*Interleukine 6 (IL-6,)Interleukine 8 (IL8),Inhibiteur proteique macrophagique 1 béta (MP-1 béta);Collagénase  ou gélatinase ou MMP-2 ,avec Chondrocytes,Fibroblastes,In vitro;Homme

< Kurchaz Orth Traum Rehabit.2003

<Heurontin,Labasse,Jaspar,De Groote,Guillou,Zhang Clin.Rhum .1998

*MMP -3 ou  Stromelysine,Fibroblastes,chondrocytes,SBO,Sur Souris ,homme,In Vitro

<Cake,Read,Guillou,Ghoh,Osteoarthtris Cartilage 2000

<Kurchaze Orth Trau 2003

< Gabey,Gosset;Levy,Sanchez,Pigen et Osteoarth.Cartil;2008

< Heurontin,Labasse,Jaspar,De Groote,Zhang Guillou,Clin Rhum 1998

*MMP13 ou Collagenase 3 Chondrocytes,SBO Souris,Homme,in vitro

< Heurontin,Deberg,Criellard ,Piccardi,Miska,Sanchez   J Rhuma 2006

< Gabey,Gosset,Levy,Sanchez,Pigenet Osteoarth Cartil 2006

*Tissus inhibiteurs de MMP(TIM¨-1) sur fibroblastes et SBO ,homme,in vitro

< Kutt-Lasserre,Miller,Gogly ;Didri,Piccardi Peridontal 2001

< Gabey;Gosset;Levy;Sanchez,Pigenet Osteo Arth2008

*Cox 2,Chondrocytes,moncytes,Macrocytes Cellules tueuses macrophagiques,chondrocytes,SBO,Cheval ,Homme,in Vitro

< Heurontin;Deberg;Crielaard,Piccardi J Rhumat 2006

< Au Ry ,Al-Talib;Phan,Frondoza Osteoarthr.Cartilage 2007

< Heinecke,Grzannz,Ay,Mierchal Osteoarth.Cartilage 2010.

*Prostaglandine PGE2,Chondrocytes hyalins,monocytes et macrophages,Souris,cheval,homme,In vitro

< Gabey,Gosset,Levy,Sanchez,Pigenet OsteoArth.Cartialage 2008

< Heurotin,Labasse,Jaspar De Groote,Zhang Guillou.;Clin Rhuma 1998.

<Au Ry,Al Talib and Co Osteo Cartil 2007

*NF-x Béta,Chondrocytes hyalins,translocation nucléaire p65,Soris,Cheval,,homme,in vitro

< Gabey,Gosset,Levy,Sancgez,Pigenet Osteo Cart 2008.

Au Ry,Al Talib,Phan;Frondoza Osteoarth.Cartilag.2007

  • Osteoarthritis Cartilage  Novembre 2000 /Cake, Read,Guillou,Ghosh. Modification du cartilage articulaire et os suchondral sur un suivi animal de six mois avec ASU .Effet statistiquement significatif de protection mais pas si lésions focales cartilagineuses pré-existantes.

 

 

 

2) Principales Etudes cliniques de l’Action des ASU Anti-Arthosiques

a)Blotman 1997 Asu 83 partients ,placebo :80,Score Lequesne et recevant AINS Pendant 6 mois ,le temp de -sédation de la douleur est superposable dans les deux groupes

b)Maheu 1998ASU 300mg85 patients versus Placebo,osteoarthrite Genou et hanche,Score Lequesne,VAS et Usage d’AINS,pendant SIX mois suivi de deux mois sans ASU.Ameloiration plus marquée pour la hanche

c)Lesquesne 2002 ASU 300 mg Patients 55 versus Placebo 53 .Montre une légère baisse de la progression des maladies.

d)Pavelka 2010 ASU 300 mg versu Chondroitine 1200 mg (253 patients),score WOMAC,Lequesne,VAS,Qualité de vien,utilisationd’anti-inflammatoire Pendant 6 mois suivi de deux mois.Dosage des paramères inflammatoires,pas de différence entre les groupes Score WOMAX Identique,Statistique non significative.183 patients sur ASU.Pase diffréence entre ASU et Chondroitine.Clin Rheumatol Juin 2010Pavelka,Coste,Geher,Kreici

e) Maheu 2014 ASU 300mg Pateients 345 .Score JSW,Womac,Lequesne.Pendant 3 ans légéres améliorations dans le groupe ASU mais pas de différence notable entre les groupes cliniques.

e) Arthristis Rhem Fevier 2002 Leqques ne,Maheu,Cadet,Deiser,Effet sur la perte d’espace interarticulaire de l’osteoarthrite de la hanche

163 patients de 64,2 à +ou – 7-,9ans,72 hommes et 36 femmes,évaluation rzadiologique à 23,7 mois +ou – 2,6 mois(Groupe ASU 55 et Placebo 53).les paramétres cliniques sont sensables dans les deux groupes ;le groupe JSW (joint space width) est moins touché  dans le groupe témoin ASU par rapport au placebo.Le changement structurel osseux doit etre confirmé par d’autres études.

f) Clin Rheumatol Octobre 2003 /Ernst.Revue systématique.

Six databases ,3 études sous ASU sur 4 ont eu amélioration des symptômes.un groupe  à 600 mg n’a pas de meilleurs résultats.Toutefois il est recommandé un essai plus long.

g) Ugeskr Laeger Aout 2005Angerman

4 essais randomisés double aveugle et placebo ,ASU montrent une amélioration sur les symptömes mais pas sur la structure osseuse.

Effet anti-Inflammatoire et action sur synthése des Protéoglycanes  chondrocytaires.

h)Action potentielle d’ASU en tant que compléments alimentaires dans la gestiondes osteoartrites.Phys.Sportmed Juin 2010 38(2)71-81/DiNubile NA

Publication critique sur les essais ASU 300mg et Chondroitine Sulfate et Glucosamine associées ou non dans les osteoarthrites.Genou et Hanche.Recommandations générales de réaliser des tests indépendants et actions pertinantes des compléments alimentaires oraux OJHSs

i)Osteoarhtritis Cartilage Septembre 200816(9)1118-9/Henrotin

Les ASU supprime expressiongénétiques de TNF Alpha,ILBeta,COx 2,iNOS et productions articulaires chondrocytaires de PGE2 et Oxyde Nitrique./

J)Symtôme evolutifsous ASU dde l’Osteoarthrite du Genou,Doiuble aveugle et placebo Apppelboom,Schueermans,Verbrugegen,Henrotin,Reginster Scand J Rheumatol.2001;30(4)242-7

Comparaison dosage 600 mgr et 300 mg,pas de différence dans les résultats cliniques.A 90 jours AINS et  Antalgiques  moins de 50 % pris ,le chiffre baisse de 71% pour les consommateurs de ASU,comparé au placebo 36%

K)Métaanalyse de l’Action symtômatique  d’ASU sur Osteoarthite/Osteoarhtitis and Cartilage 2008,16,399-408Christensen,Bartels;Astrup,Bliddal

Sur la base des essais de Blotman 1997/Maheu 1998/Apelboom 2001/Lesquesne 2002,il apparait une disparité et hétérogénéité des essais.Toutefois il apparait une différence symptomatiques entre ASU et Placebo,il apparait des changements radiographiques de l’espace intrearticulaire sur un essai de longue durée de 2 ans.notamment significatif bas chez le placebo.Les effets sur la douleurs sont modestes et apparaissent après une prise de longue durée de SIX mois d’ASU.;L’action sur l’espace interarticulaire apparait plus important pour les genoux ,les résultats avec ASU cliniques(Scores Douleurs et Score Lesquesnes) ou radiologiques sont modérés.

 

 

 

 

 

3)Les effets Secondaires Des Insaponifiables de Avocat et Soja

Le probléme essentiel est de déterminer le ou les composants actifs de l’ASU. .principalement,présence de PHYTOSTEROL:Béta-Stirol,Campesterol;Stigmastérol ,Vitamines liposolubles,Acide Gras terpéniques,Acides Gras Furaniques.Il n’a pas été déterminer le composant actif,il a été isolé une action globale  des ASU comme inhibiteurs  de l’expression des  pro-inflammatoires .il est acquis que les phytostérols sont anti-oxydants et anti-inflammatoires.Le Soja par la présence de le Ginestéine Oestrogene-like permet de supposer un rôle hormonal notamment en laboratoire action sur les follicules thyroïdiens et diminution expérimentale d’implantation d’embryon et survie de grossesse sans génotoxicité.(Tan 2006/Chavaro 2008/Mitieora 2006).<< <principe de précaution :à éviter pendant la grossesse+++

Rôle indéniable sur la résorption osseuse:Ginestéine et Diadzéine inhibent la résorption osseuse en agissant sur les osteoblastes (Blair 2006),role des Isoflavones dans l’ Osteoporose:Ross 1991/Gerber 2006/Tsuchida 1999:Cassidy 2006/Lydeking,Olsen 2005)

La Genistéine action potentielle dans arthrites rhumatoides Clin Rheum Mai 2013 -32(5)535-‘0 Li,Gang,Yu;Hu,Yua;Cheng;Pan;Zhang

Inhibition des cytokines pro-inflammatoire par la voie ERK Int .Mol Med Decembre 2014 Kim;Jeong;Lee,Youn,Seon

et dans Inflammation Fevrier 2012 Zhang;Li,Sun,Dung;Heu

Réactions secondaires sur les données de 1978 à 2008 de la Banque Nationale de Pharmacolovigilance d’après  la Presse Medicale  octobre 2010, Pascale Olivier,Jean-Louis Montrastruc,sur 117 effet secondaires;il faut noter qu’en 2007 les ASU faisaient parties de 20  prescriptions les plus prescrits et remboursées en FRANCE:

Effets Cutanés: 32,5 % ,délais d’apparition moyen 92 jours:Eczema;Urticaire,Photosensibilisation

Hépatiques :16,2 %:Cytolyse avec Ictère,Augmentation de Bilirubine et transaminases.

Gastro-Intestinaux 12 % Colite,Diarrhée

Troubles de la coagulation et Plaquettes :6,8% dans un délai de 19 mois Thrombopénie<<<<<<NE PAS ASSOCIER AVEC ANTI-COAGULANT type WARFARINE

Neurologie 6 % Neuropathies,Céphalées;Vertiges

Ont été décrits pancréatites;impuissance,gynecomastie (Rôle du Soja supposé)

 

4)Quel futur pour les ASU.?

Dés 2011,in Oetoarthis Cartilage Janvier 2011 19(1)1-21/Henrotin,Lambert,Couchorel ,Ripoli,Choitteli posaient le probléme de la pertinance des compléments alimentaires dans  le contexte de l’osteoarthrite.

Il a été noté dés cette époque la légimité des compléments alimentaires et il a été publié surtout des evidences pré-cliniques,qui impérativement doivent être suivies par des essais cliniques randomisés:La Vitamine D a un effet pro-catabolique in vitro

Le Poyphenol Génsitéine a seulement un potentiel anti-inflammatoire

Les ASU pose d’emblée le probléme de la concordance des produits et leurs fabrications intervenant sur leur qualité thérapeutique ou preventive

Le Pycogenol montre une efficacité modérée

Vitamine D et Hydrolysat de collagéne montrent une action sugestive.

Curcumine et Epigallate Cathechine et Revesratrol ne montrent que des essais évocateurs pré-cliniques.

Le n-3 PUFA,Nobiletine et Genestéine n’ apportent que  des conclusions insuffisantes.

Il existe indiscutablement un paradoxe sur les résultats et essais cliniques des Insaponifiable du Soja et Avocat; ASU.Ce paradoxe est le miroir du manque d’homogénéité des séries incluses pour une maladie qui est soumise à des effets de contrainte mécanique,inflammatoire et d’age.,justifiant gestes accompagnateur activité physique,contrôle alimentaire,prévention générale dans le cadre d’une maladie à  implication héréditaire

Les etudes standardisés ne permettent pas d’identifier une action notable du fruit de l’AVOCAT Persea Americana en rhumatologie ;L’etude biochimique de l’huile d’avocat permet d’isoler des omegas 3,6 ,9 ,acides gras : Acide palmitique,acide palmitoléique,acide stéarique,acide oléique,acide linolénique et linoleique.

 

<<<<les Beta-Stirol anti-oxydants sont connus comme immunosupresseur dans le stress physique intense

Essai sur marathoniens avec Beta Stirol BBS et BSSG /Int J Sport Med Mai 1996 Bouic,Clark,Lamprecht,Pool,Lieberberg,Kotz ,Jaarvald,Freetown.

 

 

<<<Les potentiels d’effets sur la sante sont connus pour l’avocat Hass du fait de sa composition Pour un demi avocat de 68g ;Sucre 0,2gr,Vitamine A 43micro-gr,Vitamine C 6mg Acide panthothénique 1 mg;Vit E 1,3mg,Folate 60mg,Vit B6 O,2mg,Niacine 1n3 mg,Riboflavine O,1mg;Choline 10mg,Acides gras Monoinsaturés 71%;Acides gras Polyinsaturés 13%Acides Gras Saturés 16%;lutéine/zeanxanthine 185microgr,Phytosterol 57gr.Pour l’essentiel l’avocat est un agent de prevention essentiel dans la sphére cardio-vasculaire et comme anti-oxydatif agent de prevention dans le processus de vieillissement.

Crit Rev Food Sci Nutr.2013,53(7)738-59/Dreher,Davenport.

Les etudes devrait se pencher en terme de prévention anti-arthrosique et anti-oxydative de l’avocat.,sachant que la FEUILLE d’AVOCAT est connue comme ANTALGIQUE et ANTI-INFLAMMATOIRE  à dose-dépendante supérieure à l’aspirine .Fitoterapia 08.2002 Adevami;Okyo,Ogundi..Mais ,peux -t-on établir une relation thérapeutique entre feuilles et fruit d’avocat?

<<<D’autre part,l’expression chondrocytaires aurait due être complétée par des études randomisées spécifiques.Le caractère de l’inhibition de l’expression des médiateurs pro-inflammatoires est acquise combinée avec le gallate épigallocatéchine:IL 1Béta,IL 6,Cox 2,IL8par mùodulationde NF-kB et gallate decroit les PGE2 des chondrocytes.

JInflammation Mars 2014,28,11(1))8/Owby;Fortuno;Au Ray,Grzalnna;Rashmir-Raven,Frondoza.

 

 

<<<Eude Randomisée des ASU dans osteoarthrose de la hanche ,Etude ERADIAS  et  la modification de la structure de la hanche

Ann;Rheum Dis Fevrier 2014:Maheu,Cadet,Marty,Moyse,Kerloch,Coste,Dougados,Mazièrres,Spector,

Halhol,Grouin,Lequesne

Controle de l’espasce articulaire joint space width JSW de 1à 4mmm,score Lequesne de 3 à 10./399 patients agés de 35-84ans Masse Index Corporel  27 Kg/m2,durée de la douleur SD

Pas de différence sur l’espace articulaire JSW entre ASU-E et Placebo,sauf une légére progression est noté dans 20% des Patients ASU-E sur 3 ans .Pas de différence clinique entre les deux groupes.,bienque légére reductiondu pourcentage de JSW la modification osseuse et amélioration clinique  doivent être précisées par d’autre études ultérieures.

 

 

<<<Cartilage Janvier 2014 ,6(1)30-44/Christiansen,Bathtti;Goudarzi;Emami,

Par ASU :Prevention anticataboliques de la dégradation cartilagineuse par inhibition des metalloprotéinases MMP-2,3,13 et accroissement des enzymes TIMP-1,inhibition de la fibrinolyse  ,stimulation de la synthése du collagene et aggrecan vvia l’inhibition des cytokines inflammatoires IL1,IL6,IL8,TNF,ERK,PGE2,Reductionde la douleur inflammation et réductionde prise des AINS.

 

<<<< Benefices des ANTI-OXYDANTS sur l’OSTEOARTHROSE du Genou/Nutr Jour Janvier 2016,5;15;1/Grever;Samson.Rationalité et Réalité.

Les etudes ont révélé des Evidences surtout marquée sur douleur et fonction avec les essais CURCUMINE et INSAPONIFIABLE SOJA et AVOCAT.

 

 

<<<< Chondroprotection et prevention de la progression de l’osteoarhtrose du gennou

Am;J Sports Med Mars 2015,43((3)734-44/Gallagher;Tiomakaris;Hradwood;Good;Cocccoti,Freedman.

Sur 12 mois sélection de 3514 publications et 12 traitement identifiés qui sont dites agissantes sur la chondroprotection:glucosamine;Chondropoiétine,Acide gras Polyinsaturés,S-Adénosylmethionine,vit C et D et E et Insaponidfiable du Soja et avocat ASU aucune étude n’a permis de distinguer un traitement pouvant donner un benéfice significatif .La chondroitine sulfate a montrée une diminution de cartlage sur 3 à 4 études et Glucosamine 2 etudes sur 3 comparés au placebo ,et l’acide hyluronique une étude sur 3. .donc l’ensemble faible réponse de protection du cartilage notamment avec l’ASU.

 

 

<<< Effets de l’ASU sur arthalgie et osteoarhrtites de l’articulation temporo-mandibulaire

Int J Oral Maxillofac Surg

Aout .2016(8)4(1015-22/Catunda,Vasconcelos,Andrade,Costa

14 Femmes ASU sur 4 mois et suivi de 6 mois:Decroissance de la douleur et amelioration de la qualité de vie.et diminution des médicaments.

 

 

La reponse de l’utilisation de l’Avocat ,Persea Americana est formulée dans la publication IJRRAS 11(2)Mai 2012/Arukwe,Amati,Duru,Agomuo,Adindo,Odika;Lelle;Egeruru,Audike

Composition  chimique du fruit ,Feuilles,Graines de  Persea Americana

selon  références de Adeymi,Okpoa 2002/Okwu 2003/ Salah;Miller 1995 oû fruits et feuilles contiennent des flavonoides anti-inflammatoires et anti-oxydants,Alcaloides Analgésiques et Antibiotique,Phénols anti-Inflammatoires et immunostimulant.Cette base biochimique devrait permettre de réorienter les essais cliniques de l’avocat dans les processus arthrosiques.