THÈMES

e

E-Cigarette,Vapotage ,Données sur une procedure de Sevrage Tabagique

MONTAGE 4tabac drogue copiefondphytob310463014_766956406657875_51639278200699708_n

Depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics est apparu progressivement des  utilisateurs du Vapoteur sur les terrasses de café et dont l’utilisation est pour l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies , considérée comme” d’une piste de sortie de tabagisme plutôt que d’une porte d’entrée” selon son Directeur  François Beck (Le Monde  1 er juin 2016)..il apparait pour les centres de Contrôle des Maladies et de Prévention(CDC) que le taux des fumeurs a baissé de 17% en 2014 et 15 % en 2015,ces chiffres semblent être le résultat marketing du vapotage surtout promotionné dans le continent Nord-Américain.Les débats sont animés,selon le processus habituel des programmes anti-addictifs,oû se posent de façon récurrente volonté de réduction des risques des addictifs et principe de précaution sur l’usage des procédés ant-addictifs.Le vapotage n’échappe pas à cette règle.

Le Vapotage est présent en FRANCE  depuis 6 ans mais les boutiques de vente de vapoteurs semblent régrésser ;malgré tout,la FRANCE est le pays européen oû on vapote le plus, 3 % de vapoteurs journaliers,soient 1,2 à 1,5 millions de personnes .Le problème essentiel au delà des polémiques est la méthodologie rigoureuse d’essai randomisé pour valider le vapotage .Madame Viêt Nguyen-Thanh .Coordinatrice des Programmes addictions à la Santé Publique/Le monde 1 er juin 2016.

Les programmes méthodologiques sur la base de cohorte homogéne sont mis en place mais,il demeure toujours les produits utilisés demandant des avis convergeants,deux problématiques qui seront abordées.

Pour l’instant  l’engoument pour le vapotage est indiscutable.

 

CADRES DE LA LOI

Interdit à la vente des mineurs et Interdiction de publicité en dehors des locaux  Ordonnance eu 19 main 2016

 

Loi santé Article 28:Interdiction en  Etablissement scolaire/Moyen de transport public/Lieu de travail collectif fermé ou ouvert

 

Législations des Produits

 

Bien que  loi et interdits soient dictées,les Normes de fabrication ne sont pas équivalentes.En FRANCE ,il n’y a pas de Normes NF,par contre les normes NE ,existent ,la directive Européenne RoHS encadre les E-Liquides des vapoteurs qui ne doivent pas contenir Plomb,Mercure,Cadmium,Chrome Hexavalent,Polybromophényl,Polybromophényl Ether.

Depuis Avril 2015 AFNOR a dictée une Norme XP,Expérimentale XPD -90-1 et 2 et concerne l’interdiction de présence de Formaldéhyde,Produits Stimulants et Médicaments.La difficulté soulignée étant principalement. le contrôle de conformité de E-Liquides fabriqués sur le continent asiatique.

Cette régulation n’entrave pas les contradictions d’un produit qui devrait être superposable d’autant que sa promotion est faite et qui n’empêche  pas les controverses et le doute notamment celle de la possible toxicité du vapotage émis par l’Institut de Norvege du 15/04/2015

.Cette contradiction vient en partie de la définition du vapotage qui n’est pas considéré   comme  fumer et bien sûr pour les adeptes un acte de prévention contre le tabagisme et un support  d’une alternative d’auto-support de sorties des addictions tabagiques.Mais en fin de compte,parler de sortie d’une toxicomanie par une procédure implique obligatoirement une implication pharmacologique nécessitant une clarification méthodologique des procédure de sevrage et une parfaite lisibilité des produits E-Liquides utilisés et de définir leur véritable impact et leur variabilité biologique puisque les produits ne sont pas tous identiques en terme de concentration.ce qu’il faudrait réviser.

 

Position de l’HAS du 21 Janvier 2014

 

Les recommandations sont  formalisées avec beaucoup de prudence et distenciation:

*La  E-Cigarette avec ou sans nicotine n’est pas un produit de consommation anodine car même si elle comprend moins que la cigarette  de tradition normale,elle contient aussi des produits toxiques et il n’est pas démontré:

*Quelle soit sans danger

*Qu’elle peut arrêter de fumer durablement

*Doit être considérée comme un outil de l’arrêt du tabac mais il doit être considéré que son utilisation chez un fumeur qui commence  de vapoter et qui veut s’arrêter de fumer ne doit pas être être découragé.

Il est donc entretenu une certaine ambiguité en l’absence de preuves formalisées.et curieusement n’apparaissent pas le rapport d’experts avec l’OFT de Mai 2013 ,donc antérieur , formalisant ébauche pharmacologique et rêgles ,sur lesquelles nous reviendrons et dont les contours se précisent.Ce paradoxe entretient une ambiguité

 

 

IMPACT du VAPOTAGE et CONTRÖLES

 

Le HCSP parle de panoplies d’outils de sevrage pour le vapotage malgré les limites fixées par les lois et usages internes de certaines entreprises.Le Haut Conseil de la Santé Publique parle d’un intêrêt certain malgré le manque de preuves scientifiques;Cet eccueil butte sur la méthodologie des cohortes étudiées hétérogénes et comme ,il a été souligné la variabilité en concentration de E-Produits..c’est pourquoi les études sont très différenciées ,citées:

In Lancet Respiratory Janvier 2016 /Pr Stanton Glantz

Sur 38 études d’avril -Juin 2015,Chances d’arrêter de fumer sont inférieures  de 28% chez les fumeurs utilisant la E-cigarette par rapport à ceux qui ne l’utilisent pas.Mais on oublie de parler   des patients,avec le plaisir retrouvé par le geste mimétique,informations relayées,ils désirent pour 56% de sortir de leur addiction et se prête donc à l’expérience des autres ou publicité en variant l’utilisation des produits E-Cigarette .

Le Pr West de  Londres n’hésite pas de parler de décribilisation du vapotage assis sur des cohortes insuffisantes en nombre et en qualité de randomisation

Une bataille de Pro et Anti-E-Cigarette est engagée mais les données épidémiologiques et de randomisation justifient de sérieuses révisions dont nous avons situées  quelques limites apparentes,sans entrer dans des débats passionnels ou de conflit d’intêrêt.L’HCSP,,le président de Fédération Addiction.et autres assoçiations ,pour ne citer que les plus apparents tentent d’instaurer une méthodologie.Le Pr Berlin de La Pitié -Salpétriére met en place une procédure en janvier 2017 avec 700 patients répartis sur 13 centres hospitaliers,financée par l’Etat.

Intêrêts du VAPOTAGE

Savoir et conclure si E-Cigarette avec Nicotine est un vrai support anti-addictif anti-tabac et comparer son efficacité avec un médicament type Champix et s’il existe une inocuité moindre que celle du tabac,naturellement en se référant à la Nicotine,puisque Acroléine et goudrons sont très faible concentration,mais demeurant   facteurs pathogénes  tous deux ne devraient ne pas être présents.

 

CIBLES du SEVRAGE TABAGIQUE

Primum Movens s’informer auprés de

*Direction Générale de la Santé

*HCSP

*OFT

*Sites santé  Français :  CIsMEF

*INPES

 

La Fumée  tue 73.000 personnes par an (OFT,/DGS /Pr Dentzenberg/Mai 2013)

Malgré l’avis de catastrophe annoncée ,il apparait non pas une indifférence mais une certaine attitude désinvolte face à l’ acte de fumer apparenté à un rôle de soçiabilité,de banalisation culturelle,tenant une position normalisée par la civilisation humaine.

Il faut encore méditer sur la comédie latine de Terence(190-159)

“Je suis donc homme et rien ce qui est  humain ne  m’est pas étranger.Conseils,Curiosité,prends mes paroles pour ce que tu veux.Si ta conduite est juste,se sera la mienne,sinon je t’en détournerai “,Cette phrase,hors contexte,fait part de l’ambiguité de Terence avec une réponse ambivalente “l’homme qui se punit lui-même” oû se pose la problématique du bon   choix et son contraire.Beaucoup reste donc à faire en terme de prévention

 

 

La fumée de cigarette contient gaz et particules ;soient 4000 substances dont 40 CANCEROGENES

 

La Combustion délivre Goudrons Cancérogénes (3-‘Benzopyréne ,méthyl cholanthrene) et gaz Toxique Monoxyde de Carbone,Oxyde d’Azote,Acide Cyanhydrique,Ammoniac,et métaux Cadmium,Mercure,Chrome

 

Le  Monoxyde d’Azote se fixe sur l’Hemoglobine à la place de l’oxygéne d’oû impact cardio-vasculaire,fréquence cardiaque et pression artérielle

 

Monoxyde de Carbone action sur fixation de l’oxygéne de l’Hémoglobine et action cardiaque

 

Ammoniac:favorise l’absorption de la Nicotine

 

La Nicotine psychoactive ,en cause dans la dépendance physique,affecte les Poumons et la sphére cardio-vasculaire

 

Phénol,Acide Cyanhydrique (recommandation ANES Consensus 2011) Irritations bronchiques,bronchiolaires et Alvéolaire

 

Goudrons  non cancérogénes :Inflammations des Bronches

 

Additifs masquant des effets pervers du tabac:

*Irritations:Génol et Menthol

*Favorise la Bronchodilatation:Cacao.

 

Il est important de cibler les molécules potentiellement toxiques du Tabac,entrant dans la Prévention Elémentaire des Maladies Cardio-Vasculaires (Angor,Infarctus du Myocarde,Artérite,Accident Vasculaires Cérébraux) et Cancers (Poumons en priorité et voie aériennes supérieures mais co-facteur incontournable du Cancer du Sein,Col de l’Utérus,Vessie).

La Prévention contre le tabagisme n’est pas un vain môt,et nécessite des campagne régulières de régulation et incitations au sevrage d’autant que le tabagisme commence dés l’école et cannabis incitatif et banalisé augmentant les risques propres au cannabis et tabac

 

 

 

 

Le SEVRAGE TABAGIQUE

 

 

Déjà évoqué dans le site Docphytoplus ,le sevrage  peut être pris en charge par la phytothérapie(éviter les plantes addictogénes voire hallucinogénes trop souvent citées),acupuncture,relaxation,patchs,psychothérapie qui se révélent toujours difficiles,embuches  favorisées par l’environnement,habitudes familiales ou ethniques,durée et commencement de l’addiction tabagique,sollicitation soçiale,publicitaire,polyaddiction (surtout avec le Cannabis),addiction simple,régulateurs stimulants,coupant la faim,tout favorise l’addiction tabagique ,sans oublier la persistance du caractère religieux mineur

( rites indiens de la Petite Fumée,du Calumet)enfin de compte l’éternel retour humain avec son ambivalence soçiale d’intégration,de passage à l’acte initiatique.Bref le sevrage du Tabac même avec le médicament tel Champix est loin d’être acquis.il n’existe pas de sevrage-type clé en main.

Avant de recevoir des études incontestables et fédératrices,il faut analyser les produits et leur pourcentage dans la E-Cigarette,car certains posent le problème en terme de possible  addiction ou pathogénèses qu’il faudrait écarter et définir,et voir si certains additifs ne sont pas un piège biologique sou-estimé même s’ils sont dits naturels.Ce probléme que nous ne pouvons résoudre seul nécessite un révision pharmacologique permettant de fixer les limites,si ces  limites existent

 

 

PRINCIPAUX COMPOSANTS DE LA E-CIGARETTE

La vapeur de la E-Cigarette contient 20 % de particules qui peuvent se déposer dans le poumon,mais pour l’essentiel 80% de celles-çi sont EXHALEES

Il est considéré que l’aérosol produit par E-Cigarette ne provoque pas de changement clinique sauf en cas de transformation physique du E-liquide.

Ainsi,il fortement déconseillé d’utiliser des E-liquides comprenant Huiles,Aromes personnalisé mais non conforme,et THC

En principe il n’existe pas de polluant suspect dans le E liquide,et sur les études des impuretés de Farnalini /Sep.2012;il a été noté en quantité faible 6 Molécules récurrentes présentes dans le E-Liquide

*2 Butanone

*Acide Acétique

*Acétone

*Isopropéne

*Formalhdéhyde B

*Les Carbures Polycycliques aromatiques non cancérigénes sont présents dans la E-Vapeur mais en quantité basse ,100 fois inférieures aux bouffées de cigarette:MéthylPhénanthréne,Anthracène,Phénanthréne,Pyréne

Mais en l’absence d’études cohérentes et Méta-Analyses ,il convient de considérer qu’une surveillance régulière doit demeurer.Le vapotage en réunion n’a pas encore défini des études claires de toxicité induite ou troubles respiratoires.

Voir Etudes de Vanickel,Buller,Elssenberg

 

 

PROPYLENE GLYCOL 70 à 80%

 

GLYCERINE VEGETALE  10 à 20% le plus souvent

 

AROMES NATURELS 2 %

 

OU

 

AROMES ALIMENTAIRES 10 %

 

EAU 3 %

 

ALCOOL 2 % avec un taux maximal à 4%

 

De toute façon pour des taux supérieurs à 1 % l’étiquetage est une obligation

La totalité d’eau et alcool n’excéde pas 5% et selon prise de médicaments ou sensibilité à l’alcool,absence de ce composant

 

 

NICOTINE 0 à  19,6%.En fait selon goût et habitude ,mais un processus se généralise,ne pas excéder un maximum de 18 MG/ML

 

On préconise que la liste des composants à plus de 1% devraient être  affichés avec leur grammage/ml,avec indice impact sur la santé des produits :Arôme,Saveur ,Colorant

 

 

 

RÖLE DES COMPOSANTS du E-LIQUIDE

 

 

PROPYLENE GLYCOL

 

Considérés comme un humectant capturant l’eau  des cigarettes,utilisé dans l’industrie alimentaire.,et médicaments .il est intégré dans le filtre ou le tabac des cigarettes pour préserver de l’humidité

Il renforce les saveurs

Dans le vapotage ,il favorise la contraction de la gorge au passage de la vapeur(Appelé Hit) donnant l’impression de fumer

Il est considéré comme atoxique,mais à forte dose à 150 degrés,il est évoqué un potentiel de nocivité évoqué  peu développé.il est toutefois noté à 150 degrées la possibilité de maux de gorge,nausées,céphalées,étourdissement.C’est pourquoi,il est conseillé d’utiliser des températures à 70°..L’impact de la vapeur nécessite une idenfication symptomatique

Sa toxicité a été étudié par INRS et on a montré qu’à forte dose ,soit 309mg/m3,l’apparition d’irritation des yeux et respiratoires avec diminution du rapport VEMS/CV mais ces résultats concernent les professionnels travaillant dans l’industrie du Propyléne ,dont la concentration ambiante est plus élevée que celle de la E-Cigarette.En FRANCE le Propylene Glycol est considéré comme peu toxique,non cancérigéne,non toxique sur la reproduction

En Grande Bretagne ,il est suspecté de toxicité en utilisation à long terme,toxicité à définir.

 

 

GLYCERINE VEGETALE

 

 

De Texture visqueuse,sert à produire la vapeur.Entre dans la composition de médicaments,sirop,dentifrice.Connu comme additif sous le nom E422

RENFORCE les arômes

Considérer comme peu toxique,non cancérigéne et non toxique pour la reproduction.

N’est pas réglementé.

Son effet à long terme est  peu étudié.

On sait par contre que la Glycérine déshydratée  se transforme en ACROLEINE très irritant

 

 

PROPORTIONS PROPYLENE et GLYCEROL

 

*PROPYLENE:de 80 à 70%

 

*GLYCEROL: de 20 à 30%,avec une tendance à l’exclure ou diminuer de la composition du E-Liquide.car on sait qu’il ne donne pas de bons rendus avec les arômes

 

 

Les AROMES

 

Substances procurant une sensation perçue par rétroolfaction lors de l’alimentation

Arômes Naturels Végétal ou Animal,substances simples obtenues par processus  physique,microbiologique ou enzymatique

 

Si dit “Arôme naturel de fraise”il est fabriqué à partir du fruit,si nommé “Arôme naturel goût de fraise”c’est un arôme obtenu par procédure dictée par le Codex Alimentarius

 

 

Si  on nomme un Arôme Artificiel:Il  provient de synthèse d’un produit n’existant pas dans la nature ou non encore identifié

Avec Diacétyl (Attention,il a été décrit des Bronchiolites induites) et Butenelol apportant saveur Beurre et Caramel

Bien qu’il existent une succession de décrêts CEE 1601/91-2293-1620/2008-2000/13 mais pour l’essentiel la  réglementation concerne les arômes alimentaires  non appliqués aux Arômes de Fumée.Mais depuis la régulation EU 793.2012,du 5 septembre 2012,les décrêts Ce 220/96/1334/2216 sont repris et les textes 1565/2000 sont abrogés avec liste limitative

On trouve ainsi de nombreux arômes.

On trouve de nombreuses saveurs type Tabac, Tiramisu,Cola,chewing-gum,barbe à papa,réglisse,girogle etc…

 

*Gout Tabac:

Blond,Menthol etc

*Gout Fruit:

pêche,citron,cerise,fraise,passion,kiwi,cassis,framboise;coco;pomme,banane

*Divers:menthe fraiche,réglisse,vanille,thé vert,cacahuette,chocolat,caramel

 

 

 

* Composants extraits des arômes   potentiellement toxiques

doivent être Recherchés et Eliminés Tels:

 

*Alpha-Asarone

*Alpha,Béta Thuyone

*Putegone

*Coumarine

*Safrol

 

 

* PRODUITS à repérer IRRITATIFS

 

 

A base d’acétone

Phénols

Acide cyanhidrique

Ces composants  rarement constatés  laissent considérer par certains que les arômes sont peu toxiques mais de fait  ils n’exonèrent du principe de précaution élémentaire de surveillance,et surtout n’ont pas  leur place dans la E-Cigarette

 

 

COMPOSANTS LES PLUS TROUVES DANS LA VAPEUR EXHALEE

 

 

*1-3Butadiene

*Acétaldéhyde

*Acétone

*Acroléine:cancer,A ELIMINER

*Acétonitril

*Benzéne:cancer,troubles hématologiques,A ELIMINER

*Ethylene Gkycol

*Ethylene Oxyde

*Crésol:A ELIMINER

*Xyléne

*PropylGlycol

*Styréne

*Ethanol

 

D’après les Etudes  Chimiques de Murry Langesen

 

PRINCIPES DE PRECAUTIONS SELON LA DGS

 

Il faut vérifier l’absence des composants suivants

 

*Diéthylglycol

*Acétaldhehyde

*Acroléine:cancerogéne

*Nitrosamine:cancérogéne A ELIMINER,On peut le trouver  à la concentration 500 fois inférieures à la cigarette traditionnelle.il n’a pas sa place dans la E-Cigarette.

*Autres Produits cancérogénes  Carbures Aromatiques type  3-4 Benzopyrene

*Parabéne,conservateur  A ELIMINER

*Métaux surtout Cadmium,Mercure,Plomb,Chrome

*Autres Toxiques type BUTEMENONE conservateur  A ELIMINER

Autres Impuretés:

Anatabine,Noicotinine,Anabasine;ANABASINE et ANATABINE sont des substances voisines de la Nicotine mais d’action plus longue et agissant sur le systéme nerveux central

 

Le PROBLEME DE TOXICITE DU E-liquide

 

Il est difficile de connaitre ses actions à long terme,Surtout sont connus Irritations au contact de la peau ou ,en cas d’ingestion accidentelle.

Il est sûr que la vapeur est le moteur de la dépendance à la nicotine

Mais la vapeur n’est pas cancerogene,si les rêgles de compositions sont respectées

Elle ne contient pas de MONOXYDE de CARBONE ou  CO

La vapeur ne contient pas de particules solides :Rôle dans la génèse de la Bronchite Chronique.

En principe pas d’irritation respiratoire ou incidence cardio-vasculaire ou cancérogénése

Les Particules fines et CO sont connus comme co-facteur de cancerogénése ,que la E-Vapeur ne contient pas

On n’a pas  établi de lien entre E-Vapeur  et effets vasomoteurs ou thrombotiques effets répertoriés ,connus par la fumée de cigarette,Le risque de E-cigarette d’induire des accidents cérébraux vasculaire n’est pas connu.Par contre,La E-Vapeur améliore la mémoire.

 

RISQUES DU VAPOTAGE-PASSIF
La pollution gazeuse de E-Vapeur est mal connue,surtout en cas de particules solides,les goutellettes sont 100 fois inférieures que celle de la fumée de cigarette

L’action de la Nicotine Vapeur sur l’addiction est difficile à formuler,car interviennent cinétique cérébrale de la nicotine,à qui s’adresse la e-Gigarette,est-il sous contrôle,volontaire ou suiveur,comment interviennent ,la publicité,les lois (Cohercition,régulation,Co-Direction programmée) et combien de temps une personne peut vapoter(Séquence,assoçiations médicamenteuses,risque de récidive)

Il semble difficile de statuer sur le vapotage-passif ,il apparait pharmacologiquement un écart manifeste entre la fumée de cigarette traditionnelle et la E-Cigarette.Les etudes doivent continuer.

 

PRINCIPE DE PRECAUTION

Pas de Vapotage chez la femme enceinte,qui dans tous les cas ne devrait pas fumer durant sa grossesse(Risque Foetaux: Respiratoire ,Petite Taille pour ne citer que les plus connus)

 

LA NICOTINE EST-ELLE ATOXIQUE

 

On sait que la nicotine est psychoactive,action sur les recepteurs acétylcholine de type nicotinique,la Nicotine est la cause de la Dépendance

agit sur la sensation de plaisir,détente,stimulation intellectuelle,Anxiolytique,anti-dépresseur,coupe-faim

 

Est-ce que la dose de 12 à 18 MG/ML entraine les même effets,informations à suivre,car impact cardio-vasculaire de la Nicotine est identifié.

Sa forme utile extraite du tabac est le (-)nicotine.L’essentiel dans les surveillance est la fiabilité en concentration de nicotine qui en principe devrait suivre celle affichée.Le taux de dégradation de la nicotine dans la E-Cigarette est de 4,4%.

Il est considéré par l’ANSM(juin 2011) que la concentration de nicotine ne doit pas excédé 10%,soit un taux de 6mg/ml de E-liquide à 19,9 MG/ml

Au-dessus de 20mg l’ANSM demande un enregistrement comme médicament,sinon vente illégale

Le taux maximum par cartouche de E-Liquide en Nicotine doit être de 10mg (ANSM 2009)

Par comparaison:

,20 cigarettes traditionnelles contiennent 200 mg de nicotine

Patch nicotinique de 25 mg pour 16 heures et n’est pas une substance vénéneuse

Patch de 21 mg  de nicotine pour 24 heures

Comprimé Nicotinique dosé à 4mg de nicotine

Gomme à macher nicotinique 4 mg de nicotine

Le Vapo-Nicotinelle a les mêmes fonctions que la E-Cigarette,mais les résultats sont plus rapides

Dans tous les cas la E-Cigarette est considérée un produit de consommation courante non vénéneux si nicotine à 0,1% soit un contenu de 1mg/ml

la Direction CEE,évoque une logique de produit évoquant le tabac (PET) proposé à 2mg/ml donc en contradiction avec l’avis de l’ANSM à 1 mg/ml

Un probléme à résoudre:

Vapoter de la Nicotine doséé à 10 mg/ml multiplié par un nombre X de

E cigarettes jour augmente-t-il le risque cardio-vasculaire de façon similaire à la cigarette traditionnelle ???

Il est difficile de déterminer le rôle de la Nicotine de la E-Vapeur et son rôle sur l’addiction:Durée de la cure,Ancienneté du tabagisme ,facteurs culturels,influence environementale,publicitaire et pression éducative soçio-médicale

 

AVENIR du VAPOTAGE en SEVRAGE TABAGIQUE

 

La principale difficulté est la sensibilisation à la campagne de prévention en terme de sevrage.La sensibilisation se heurte,ce n’est pas nouveau en terme de réalisme médical commum à tout produit addictif,tout particulièrement pour l’alcool et tabac puisque ils représentent un indice culturel humain enfoui dans les traditions et civilisations humaines .

 

Le lien entre Tabac et Cancer (Poumons,Seins,Vessie,Col de l’Utérus)est acquis mais il semble bien que les messages de prévention soient mal perçus ou entendus.le Lien entre Tabac et maladies Cardio-vasculaires est répété.

 

Malgré,une certaine resistance culturelle  aux procédés de sevrage,il apparait que le vapotage est bien perçu,sans doute ,en premier,en continuant l’acte réflexe ou automatique de fumer mais ce n’est pas le seul,mais pour l’instant les données statistiques sont insuffisantes.

Il faut:

*Connaitre les résultats des sevrages par vapotage avec une population homogéne,temps de sevrage,espace temps entre echec ; récidive et reprise du sevrage,espace temps de sevrage,comparaison avec psychothérapie,patch,champix tenir compte de l’espace environnemental et culturel,accès à l’information et rôle de l’éducation et de l’école

*Connaitre les réels effets des composants sur la santé:colorants,aromes et nicotine

 

S’il existe une certaine aura du vapotage,malgré les controverses,tous ces éléments doivent être précisés pour assurer un consensus,et préciserle rôle pharmacologiques positifs et délétères de tous les composants du E-Liquide pour vapotage

Eau de Noix de Coco : boisson de Santé

                           EAU DE NOIX de COCO

L’eau de Coco est issue de la  jeune noix de Coco verte,Coco Nucifera,Aeracée

Rappel

La Noix de Coco a un impact industriel et agroalimentaire croissant.Surnommé “Arbre de vie “(Manisha ,Shyamada 2011),la”cococulture “touche 10 millions de personnes.Dans les faits son exploitation a considérablement évolué, référence aux chiffres de la FAO de 2003-2004;la production mondiale de 53.2998 millions de tonnes (Avec premiers producteurs Indonésie,Phillipine,Inde,Brésil).Sont utilisés:

*Pulpe de coco  gélatineuse collée à la paroi de noix fraiche comestible

*Noix de Coco Mure:riche à 80% de lipides acides gras insaturés et monosaturés:industrie alimentaire.Séché appelé COPRAH

*Huile de Coco,issue de la la chair de coco ou Coprah.riche en acides gras insaturés;Industrie alimentaire,cosmétologie.

.*Lait de Coco:qui est PREPARE,rapée à partir de la  chair blanche pour alimentation  contient lipides 21,3g/210 Kcal (alors que la Crême entière issue du lait contient 34,1 gr/100ml et 331 Kcal)

*Crême de Coco préparé non pas avec l’eau mais du lait.Pour alimentation

*Tourteaux aliments pour animaux

*Fibres imputrescibles:pour habitation,industriel,horticulture.

Deux éléments à surveiller:l’apport en acide gras polyinsaturés agissant sur le taux de cholestérol et sulfites allergisants.

*EAU DE COCO du Fruit vert (Un demi-litre par Noix):boisson douce,stérile isotonique,rafrachissante. énergisante,hydratante dont la teneur à été étudiée par Kumar (Nadanasapathy.1999).en médecine Ayurvédique sont citées propriétés anti-émétiques,anti-diarrhéique,déshydratation,Hypertension artérielle.


                          CARACTERISTIQUES DE L’EAU DE COCO.

L’étude Tramil rapporte les utilisations traditionnelles antillaises:Diurétique ,Rafraichissante,Stomachique,Anti-scorbutique,Colique Néphrétique,Leucorrhée,Oedéme en fin de grossesse.Ces indications se retouvent en Polynésie,indonésie, Asie du Sud Est.

FAIT très Important

L’eau de COCO est STERILE,APYOGENE,ISOTONIQUE,mais doit être consommée rapidement car elle est soumise à fermentation.La FAO  a mis au point  en 1997 un procédé de réfrigération qui permet de stocker l’eau de Coco et afin d’etre conservée sans perte de goût et de propriétés (bouteille,cannette de carton ou métal.), et permettant sa commerçialisation.Il n’y a pas eu de brevet déposé.

COMPOSITION DE l’EAU DE COCO

Eau :93,5%

Lévulose: 3,9%

Glucose: 2%

Inuline: 0,15 %

Protéine :0,15 %

Facteur de Croissance (Pousset1992)

Na: O,Img

Ca :24 mg

Mg :25 mg

K :250 mg

Fibres:1,1 mg

Viamines:2,4 unités

Calories:10Kcal

D’après USDA National Nutrical. Database 2010

 Il a été évoqué une formulation proche du plasma sanguin engageant certains à utiliser l’eau de Coco dans des critères d’urgence de guerre ,en remplacement du sérum physiologique.

Cette similutude est inexacte

*Protéines:Sang=68%//Eau de Coco: Traces

*Minéraux :Sang 0,8 % // Eau de Coco 0,3%

*Glucides :Sang O,1 % //Eau de Coco 2%

*Eau :sang 92%//Eau de Coco 93,%

Cette  pratique est cité sans référence durant la guerre du Vietnam.,on évoque cette pratique par

*Andrianjarovo-Ravisoa à Tananarive en perfusion avec l’eau de Coco de 7 mois.L’auteur cite l’utilisation durant la guerre du Pacifique et quelques sources:Fernandez ,Calderin 1942/Brito et Dreiss 1940-44/Mojumbar 1957

*Campbell-Flak,Thomas,Tutuo,Clem.Perfusion sur courte durée.American Jour.of Emergency Med.Vol.18.2000

*Quang Thien Luong / 1993

Naturellement cette pratique demeure du domaine médical et justifie plus amples informations. et réels détails biopharmacologiques et médicaux.

                                           Indications de l’EAU de COCO

1)Propriétés diurétiques dues aux sel de Potassium et action de l’inuline qui inhibe la résorption tubulaire du Sodium.

2)Hypocholestéolémiant et stimulant respiratoire /Caceres.1983

3)l’Eau de Coco est un bon facteur de réhydratation indiscutable ; à donner chez le sportif

4)Son caractère isotonique et faible  en Energie en fait

                         une boisson idéale chez le diabétique, hypercholestérolémique, hypertension, et maladies rénales

Echinacée,prophylaxie respiratoire et infections

                       ECHINACEE ou ECHINACEA PURPUREA

Existant sous deux espèces AUGUSTIFOLIA et PURPUREA,plante améridienne introduite en Europe au XIX ème siècle ;la forme la plus commune commercialisée est la forme Purpurea

                                                     Tradition

*Cictrisations des plaies

*Algie dentaire et lésions buccales

*Eczema

*Infections urinaires

*Préventions des Infections    

Usages Actualisés

Traitement et prophylaxie des maladies respiratoires,grippe ou infections chroniques

Posologie

Teinture Mère 3 fois 60 gouttes par jour ou en gélule de racine sèche à 300mgr

La Comission E reconnait l’usage pour les états grippaux:teinture mère 10 gouttes X 3,ou 20 gouttes à 50 gouttes le matin  

Toujours traiter précocémment et sur des periodes courtes n’excédant pas 8 semaines

CHIMIE

*Dérivés de l’acide Tartrique,Cichonique;Alkamide;polyacétylène,Polysaccharides

*Les glucoprotéines et huile esentielle sont anti-viraux:Herpès,Influenza

*Immonoglobuline M accroit les macrophages

*Action sur interleukine et TNF alpha  ,cytokine et cellule NK

*Extrait méthanolique:anti-inflamatoire et sur radicaux libres  

*Keoalkéne:action sur candida

*Echiacoside et acide cichonique:protecteurs du collagène

*polyacétylène:action sur colibacille et pseudomonas

*la teinture mère multilpie le taux de phagocytose par 20

RESULTATS CLINIQUES

Il existe une disparité lié à la concentration et du nombre de patients référencés.

*Grippe à 900 mgr/j.prévention sur 289 patients sur 12 semaines,baisse de 20 % des maladies respiratoires:Braning;Dorn 1992:Melchart,Wlter,Lind 1998

*Etude Cochrane sur 16 essais (01/2006):5 non répondants,3 incertains,8 contrôlés dont deux référencéés.L’extrait liquide  d’Echinacée semble plus efficace

*Etudes: Barett/Brown/Dave (12.2010);Brinker (12.2010)

*Etude Lancet 07/2007:Shah,Sandre

*méta-analyse de 1992-2000:résultas positifs/Gilles,Pallat 06.2000/Barret,Wohmann,Calabress 0!.1999

CONTRE-INDICATIONS

*Maladies auto-immunes

*Allergie

*Leucémie

*Sclérose en plaque

*Lupus,collagénose;HIV

*Contestation des résultats sur lupus ,arhtrite et HIV/Bone;Blumemthal 1997-1998

*A n’utilser chez l’enfant quà partir de 12 ans (Allergie)

Interactions médicamenteuses

1)Action sur le Cytochrome P450 3A4avec stimulation de:lovastine,macrolide,cyclosporine,diltiazem,oestrogéne,triazolam,indinavir/Freeman;Speelman 07.2008

2)Action sur le Cytochrome P450 1A2 avec inhibition:clozapine,fluvoxamine,halopéridol,imipramine,olanzapine,propanolol,triptan,théophilline

3)Décroit les immunosuppresseurs:azathioprine,Basiliximab,cyclosporine,daclizumab

4)Accroit l’effet du vaccin anti-grippal

REACTIONS SECONDAIRES

Goût déplaisant,gastralgie,Diarrhée,Maux d gorge,Bouche sèche,céphalées,vertiges,insomnie,désorientation,algies articulaires et musculaires

                                        Selon la NIH

EVIDENCES CLINIQUES                           

Coup de froid,infection vaginale(effet protecteur en crème)

POSSIBILITE D’INEFFICACITE:

Infection herpétique à la dose de 800 mgr X2/j pendant six mois:pas de prévention

SANS EVIDENCE

Infection urinaire,migraine,asthénie chronique,eczema,allergie,piqure d’insectes,troubles de l’attention et hyperactivité.

Donc ECHINACEE,prévention grippale  et commencer dès les premiers symptômes,ne pas excéder 8 semaines ,ne jamais donner à un enfant de moins de 12 ans.Bien qu’il ne soit pas décrit de contre-indication durant la grossesse,il faut rappeler qu’expérimentalement l’ Echinacée est Abortif et Ocytocyque,donc à surveiller

 

Echinops Ritro,Insecticide,Neurologique et Anti-Oxydante

                  ECHINOPS RITRO,CHARDON BLEU,AZURITE

Une Astéracée décorative et d’apparence ordinaire est surprenante par ses applications,notamment russes datent de 1980-1985, applications neurologiques exprimées par Tourova.Des Alcaloïdes du fruit contiennent un alcaloïde,Alpha-Echinopsine( moins de 1,5%) dont l’action est superposable à la Strychnine mais moins toxique

Tourova décline l’action pharmacologique de l’Echinopsine:absorbée rapidement par voie digestive,excite les Réflexes,la moelle Epinière et accentue la régénération des terminaisons nerveuses,il est dit encore en 1985 que l’Alcaloïde stimule à faible dose le système nerveux et serait de grande maniabilité.Donnée a cette époque médicalement par voie sous-cutanée sous forme de nitrate, ou solution à 1 % pour les états hypotoniques,asthénie,Paralysie Périphérique,Atrophie du Nerf optique.Des troubles secondaires sont décrits:céphalées,étourdissement,faiblesse,diminution de la sensibilité.

La TRADITION

Sur les 120 espèces,il est cité un effet diurétique et indications cutanées.La Racine est citée comme Anti-inflammatoire,galactagogue et inflammations mammaires (Yeung-Him-Che 1985).Ces indications traditionnelles  sont pauvres par rapport aux études en cours.

Les ESSAIS THERAPEUTIQUES décrits par TOUROVA ( 1980-1985)

1)Paralysie de la Vessie,Radiculites des ceintures avec atteinte des nerfs honteux,radiculites rétablies en 3-4  jours

2)Paralysie du Nerf Façial sur 10-20 jours

3)Atrophie du nerf optique,avec forme sous-cutanée et orale pendant 20-30 Jours

LES NOUVEAUTES

En fait l’Echinops Ritro,n’est pas la seule  espèce  120  ont été répertoriés et les éléments pharmacologiques  et thérapeutiques se mettent progressivement en place

1)Confirmation de la Toxicité de l’Alcaloïde,par la pharmacopée Chinoise,varietés  LATIFOLIUS et GRIJISSI;YÜ;ZHÖU LOU LU.:hypotension artérielle et arrêt cardiaque en systole.

La pharmacopée chinoise recommande la Racine à 4-9/j;avec interdiction durant la grossesse. La Toxicité de l’Alcaloïde, étant extrêment différenciée entre les pharmacopées et inégales; l’Echninops Ritro ne peut-être une plante d’automédication  mais bien d’usage médical, si ce n’est que pour ses actions locales anti-inflammatoires et anti-infectiieuses cutanées.

2) AREF ABU Rabia (Molecules Avril 2002),signale sur 58 plantes ayant une réputation  dans le Moyen Orient d’action dans la paralysie,nomme  Echinops Ritro (fleurs et graines) avec des indications particulières:antispamodique et neurotonique

3)En Ethiopie sont isolés Sesquiterpènes lactones et polyoacétylène .

Racine,et capitules de fleurs utilisées dans céphalées et hémorroîdes,lêpre./Berhanu 1993/Ariya 2005/Mesfin 1994

4)Principaux composants isolés des espèces Echinops

*Thiophénes acétylénique.Abbegaz 1991/Hymeta 2005/Koiki 1990/Nakano 2011

*Sequiterpènes lactones Abegaz 1991/Mettwally 1977

*Alcaloïdes.Chaudhuri 1992

*Lignane.Tene 2004

*Apigénine et Chrysoeriol dans l’espèce Echinops Niveus (Singh;Pandey.1990;1994)

*Flavonoïdes. Raw 1996/Singh;Pandey 1990-1994;Singh   2006:isoflavone,echinoside;Kampférol,Rhamnoside J.Of Asian Nat;2006

*Hydrocinnamates .Jaiswal.2011

*Glycoalcool Quinoline.Jour.Asai.2004/Su 2004

*Extrait de l’huile essentielle en Grèce:1-8 cinéol,16,3% /p-Cimène :12,2%/Hexanal 21,14%/Methyl chavicol 42;5%(Liu.Ye;Guo,Zhao,Guo/Papadopoulos 2006

*Thiophénes dans variété Grijsii :Shi,Zhang,Jang Action sur l’Hépatome de souris/Molécules 2010

 *Thiophénes et Action sur les TERMITES Captoterm Formosa (USa et Hawai).Essais d’insecticides de 5 composants naturels dont le Thiophéne comparé  à 16 produits chimiques:effet actif mais moins puissant.

*3 Thiophénes Anti-fungiques .Agricult.Res.Dec .2006.Fortakis;Nikolas

*Coumarine:Flamini 2003

*Béta-Stirol et stigmastérol;Tenne 2004

*Groupe caféique surtout dans la fleur.:taraxsteryl,Alpha.Amyrine,Beta-Stirol;Goad/Akihira,1997/Mototo,Kundu 1994/Shabana 2007

*Erytrodiol Hui-Zhang 1994

*Flavones:Mabry.1970

*les Anti-Oxydants protecteurs des radicaux libres:lupéne,ursane,Oléanane,Taraxaflavane.Liu 1094/Wu 2011/Adnyana.2001

Selon les variétés,Ritro,Niverus,Giganteus,,Echinateus,Transilibis,les composants sont diversement exprimés mais Les Flavonoïdes  pour Zidero( 1990 ) et Crawford 1990,sont des excellents marqueurs des Astéracées.Pour Harvone (1977)le ratio Flavone/flavonol est une caractéristique des astéracées.

                                  PHARMACOLOGIE

1)Hepatoprotecteur :Lin 1993 et/ sur protection lesions induites:Torres-Gonzales 2011

surtout rôle du groupe caféique le plus efficace Lui 2001:acide dicaffeoylquinique.

Effet anti-Oxydant avec effet protecteur sur l’Hépatome avec la variété Echinops Galalensis.Abdallah;Ezzah,El Dine;Abdel-Saler;Abdel-Naim.Phytochemt.Letter.6.2013

2)Effet Anti-inflammatoire:Yadava,Singh 2006

3)Anti-Fungique :Fokialakis 2006

4)Anti-Insecticide et Nématocide:Chadhuri/Tripathu 1984

5)Cytotoxique;Jin 2008./effet des thiophénes sur 4 types de cellules cancéreuses ,de source de l’espèce Grijissi Hance.:Gryjisine A et Grijisone Antitumorales.

                             LEs Variétés en MONGOLIE  en 2011

a)Variété Gmelinii Turcz:

Utilisée pour les système nerveux et cardio-vasculaire

b)Variété Dahricus

fruit et graines (Pharmacopée de Mongolie 1997)

Apellée selon la physiologie chinoise “remède ministre” pour:pneumonie,Troubles intestinaux,hémorragie.présence de deux Gluco-Alcaloïdes quinolinique :Su,Yang,Luo;Guo.2004

L’Echinops est appelé Xin Jiang Lan Gi Tou : Flora of China (1994)

                               La Variété Echinops Integrifolius

Cette variété pousse en Asie Centrale et particulièrement utilisée traditionnellement en médecine Uhghur dans l’hypertension artérielle/Biochemical Systematic and Ecology 47/3013.42-44(Senejoux,Demougeot,Kamirov,Muyard;Kerram,Aisa,Girard-Thermier.Cette étude est la première isolant de cette espèce:Triterpènes,Flavonoïdes,Coumarine.

          Peu de Risque de Confusion entre Echinops et Chardon Béni

Bien qu’appartenant à la même famille des Astéracées, poussant sur le pourtour méditéranéen,et terrain en friche et rocailleux ,Cnicus Benedictus se différencie facilement par ses fleurs Jaunes décoratives.

Traditionnellement

Les parties aériennes séchées  sont utilisées à  0,6 à 6 gr/j (Blumenthal 2000/Bradley1992 ) dans :

*Tonique Amer digestifs,stomachique (Blumenthal 2000/Bradley 1992)

*Dyspepsie (Bradley 1992)

*Expectoration et Rhumes (Williamson 2003)

*en local:petites plaies. (Williamson 2003/Bradley 1992)

Contre-Indications:Grossesse et Allergie

 

L’Echinops Ritro s’est donc fortement éloigné des ses indications traditionnelles,il apparait très clairement que cette plante ne peut être réservée à l’automédication;ces indications neurologiques ,anti-oxydantes,cytotoxiques en font une plante appelée à un élargisserment thérapeutique  essentiel.

Eczema

eczema

OU

Dermite Atopique

 

 

C’est un terme générique groupant dermatite atopique, eczéma de contact allergique, d’irritation.

C’est une maladie à prédisposition génétique puisque dans 50 à 70% des cas un parent a une allergie de type atopique, c’est donc un caractère familial ou l’on retrouve dans les antécédent 70% des cas d’asthme, de rhinite allergique type rhume des foins, des dermatites.

 

Le prévalence de la dermatite allergique peut atteindre 25% de la population de l’hémisphère nord et en particulier en Norvège et dans 50% des cas, la dermite atopique débute dés la 1ere année de la vie.

On estime la prévalence de la dermite allergique à 8.8% chez l’enfant de 6 à 7 ans,

de 10% de la tranche d’age de 13 a 14 ans et augmente malgré le niveau de vie important.

 

Quel sera le but de traitement de la dermite atopique ou eczéma ?

 

  1. Il faut améliorer la qualité de l’environnement

  2. Prévenir les surinfections

  3. Eviter les substances irritantes, et en particulier chez un enfant (éviter le chat)

  4. Limiter l’usage du savon

  5. Rechercher les contacts allergènes, tel que le nickel, les plantes comme le sumac, le chêne ou le latex. Sumac ou chêne ont un allergène responsable qui est l’urushiol.

 

Si les éléments allergènes ne sont pas retrouvés, il importe d’enquêter sur l’exposition aux substances irritantes ou allergique (Diagnostic fait par le prick-test, test immunologique le rast)

 

Il faut éliminer les dermocorticoides à dérivés fluorés, éviter les crèmes sur les lésions sèches. De toutes façon, il n’a a pas d’amélioration ou les signes s’aggravant il faut faire appel au professionnelle de santé.

 

Pour limiter les abus d’usage et encadrer le traitement de l’eczéma, la phytothérapie ;

 

  1. agira sur les terrains et préviendra les récidives

  2. altérera ou remplacera des antihistaminiques, par des plantes de même action

  3. plantes à action émollientes

  4. plante agissant sur un terrain agressé, stressé sur l’eczéma récidivant et source de disgrâce.

 

 

Plantes a tropisme cutané

 

  • Le cresson

  • La saponaire

  • Bardane

  • Pensée sauvage

 

Il faut savoir que leurs indications dépendent des signes cliniques et du terrain sur lequel on tombe.

  1. La bardane ou grande bardane Arctium Majus

 

Qui est une composée, la partie utilisée est la racine et les feuilles.

Chimiquement, elle contient:

 

  • de l’inuline

  • des sels de potassium

  • de huile essentielle dans la plante fraîche

  • des tanins

  • du phytostérol

  • un principe amer

  • et dans sa racine, il existe un composant hypoglycémiant

 

Ces principales propriétés médicales sont:

 

  • cholérétique

  • diurétique

  • utile dans la goutte

  • dans les rhumatismes

  • elle agit dans l’eczéma

  • elle agit dans les affections cutanées à staphylocoque

  • l’acnée, la séborrhée

On conseil en traitement:

 

  • une décoction de racine de bardane 30g à 40g par litre donnant 50ml par jour

  • un extrait mou stabilisé 0.6g à 2g par 24 heure

  • un nébulisât 0.3g à 1g par litre par jour

 

La grande bardane ou Actium Majus peut être associé avec d’autre plante.

 

  • Extrait mou de bardane à 0.20g

  • Avec poudre de réglisse pour une pilule 6 à 8 pilules par jour

 

  • Extrait mou de bardane 20g

  • Pour un sirop simple 400g

    • 9 à 10 cuillères par jour

 

  • Extrait mou de bardane 8g

  • Elixir de garrus 80g

  • Sirop simple 200g

    • Le tout 2 à 3 cuillères à soupe par jour

 

  •  
    •  
      • La pulpe fraîche de la bardane et son décocté en compresse est utilisée en local pour l’eczéma, l’acnée et la séborrhée de la face.

 

  •  
    •  
      • La feuille fraîche avec du vinaigre salé à 8 ‰ et utilisée en application pour les articulations douloureuses.

 

  •  
    •  
      • L’infusion sucrée de feuille de bardane est utilisée en gargarisme pour traiter les amygdalites et les gingivites.

 

 

  1. Le cresson Nasturtium officinale

 

Qui est une crucifère. La partie utilisée de la plante est la plante entière fraîche.

Le cresson contient :

 

  • du fer

  • du manganèse

  • de l’iode

  • du calcium

  • de la vitamine A, C et D en petite quantité

  • un hétéroside sulfuré qui en se décomposant a une action irritante sur la peau

 

Propriété pharmacologique du cresson :

 

  • Diurétique

  • Dépurative

  • Anti-scorbut

  • Comparé è l’huile de foie de morue

 

On l’utilise en suc de cresson frais maximum 250g par 24 heure.

On peut le donner en association dans le sirop de raifort composé qui associe:

 

  • Feuille fraîche de cochléaire 1000g

  • Feuille fraîche de cresson 1000g

  • Racine fraîche de raifort 1000g

  • Feuille sèche de ményanthe 100g

  • Zestes d’orange amère 200g

  • Cannelle de Ceylan 50g

  • Vin blanc 4000g

  • Sucre blanc 5000g

 

Composition dite dépurative associant :

 

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

 

  1. La pensée sauvage Viola Tricolor

 

Qui est une violacée dont on utilise la plante entière et la fleur fraîche.

 

Chimiquement, elle contient :

 

  • des mucilages

  • des flavonoïdes

  • des saponosides

  • des tanins

  • des sels de calcium et de magnésium

  • de l’acide salicylique (aspirine)

 

Propriétés médicales :

 

  • c’est un dépuratif

  • laxatif léger

  • diurétique

  • il est actif dans l’eczéma, l’impétigo, l’acnée

  • il est surtout utilisable en usage externe et interne dans le traitement de l’acnée

 

Il faut savoir qu’il était utilisé dans le traitement des croûtes de lait du cuir chevelu du nourrisson.

 

Le traitement, on peut le prendre;

 

  • En infusion 10g par litre où il a une action uniquement thérapeutique légère, à 60g par litre la pensée sauvage a une action purgative.

 

  • On peut utiliser l’extrait fluide de pensée sauvage 1g à 2g par jour

 

 

Les associations sont possibles :

 

  • Plante fleurie de pensée sauvage 100g

  • Eau distillée 1500g

  • Sucre blanc

 

Ou une autre association utilisant:

 

  • L’extrait aqueux de pensée sauvage à 3g

  • Un sirop simple 150g

    • On peut donner 2 à 4 cuillères à soupe par jour

 

 

  1. La saponaire Saponaria officinalis

 

Qui est une caryophyllacée, dont la partie utilisé est la racine et le rhizome.

 

Chimiquement on retrouve ;

 

  • Saponoside

  • Des sels minéraux

  • Des glucides

  • Et surtout de la vitamine C

 

Propriété médicale :

 

Elle est diurétique, cholérétique. Il faut savoir que cette plante après une longue macération peut donner des signes d’intoxications tel agitation, hallucination, délire.

 

Elle est utile dans le traitement de l’urticaire, l’eczéma et on la retrouve souvent dans les formules de traitement de l’arthrose.

Il est dit que la saponaire a une action antitoxique dans les intoxications médicamenteuses, ce qui reste encore à prouver.

 

Traitement par la saponaire

 

On utilise une décoction de racine en courte durée à 40g par litre ou en extrait fluide 1g à 2g par 24 heure.

 

On peut utiliser des associations

 

Diurétique associant;

  • Racine de saponaire 60g

  • Racine d’ononis 20g

  • Racine de bouleau 20g

 

Une formule dite dépurative, associant;

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

La saponaire seule peut être utilisé en décoction pour traiter des angines en gargarisme, angine de type virale.

 

Plantes modificatrices du terrain allergique

 

  1. La pulpe de baobab

  2. La pensée sauvage

  3. Le plantain

 

Pensée et plantain peuvent être associé en nébulisât, les trois plantes peuvent être associé en teinture mère 3 fois, 50 gouttes par jour.

 

D’autres plantes ont des actions antiallergiques;

 

  • Le bouleau Betula Alba

  • Le cassis Ribes Nigrum

Certaines plantes ont des actions de type cutané dites de drainage, les quatre déjà cité, mais aussi:

 

  • Le noyer dont on utilise 125g d’amande frite et l’huile de noyer.

Elle est connue pour son action laxative, son action anti-eczémateuse et dans le traitement des otites externes.

 

Il faut rappeler que le cresson est utilisé en suc de cresson frais à 250g par jour mais il a une action de type allergisante, son action a été comparée à l’huile de foie de morue.

 

Plantes a actions général topique cutané et riche en vitamine

 

  • La levure

 

Qui est un champignon qui contient de la vitamine B, des protéines et 30% de glucides, 3% de lipides dont l’ergostérol et la lécithine.

Elle agit par le gluthatione, la levure est également riche en vitamine PP et des groupes B. C’est donc un produit a propriété antibactérienne, antianémique, antiasthénique, adaptée au problème de croissance et au nervosisme.

 

 

Plantes antiprurigineuses agissant sur les réactions urticariennes

 

  1. La balsamine du cap Impatiens capensis

 

La richesse en lawsone explique sont activité que l’on peut mettre en locale ou en lotion ou fraîche, que le pharmacien vous confectionnera.

 

  1. L’ortie Urtica dioica

 

Dont la plante cryobroyée en gélule 2 à 6 par jour dosé à 0.5g, a une action antiprurigineuse.

 

 

D’autres plantes qui ont des actions antihistaminiques

 

  • Achille millefeuilles

  • Basilic

  • Echinacée

  • Estragon

  • Fenouil

  • Figue

  • Pamplemousse

  • Passiflore

  • Thym

  • Oignon

  • Camomille mais on sait que dans certaines occasion cette plante est allergisante

  • Persil que l’on propose associé en jus de persil avec carotte ou tomate

  • Menthe poivré en lotion local ou en infusé.

 

 

Plantes a utiliser en local antiprurigineuse

 

  • La balsamie du cap qui a était déjà cité

  • L’amarante Amaranthus que l’on utilise en décoction de graine en lotion qui a une action antiprurigineuse

  • Le gingembre dont on utilise 200g de racine pour 4 litre d’eau à mettre dans un bain

  • L’eau de rose

 

  • Si l’on se retrouve devant un eczéma sec, on peut utiliser la décoction de cardère sauvage à 10% ou la plante knautie à 10%, un bol matin et soir que l’on peut associer avec viola tricolor en teinture mère 2 fois, 50 gouttes par jour.

 

  • Le suc de calendula peut être utilisé sur l’eczéma crânien

 

  • Dans les eczémas suintants, on peut utiliser Ulmus en bourgeon en 1D, 3 fois 50 gouttes par jour et si il y a infection, on peut utiliser Juglans regia en bourgeon 1D, 2 fois 40 gouttes par jour.

 

Ainsi l’action essentielle sur l’atopie sera baser sur l’association ;

 

  • Du baobab

  • De la pensée sauvage

  • Du plantain

  • Et du cassis

 

Certains associeront des formules anti-inflammation qui réduise encore les réactions allergiques ce qui parait logique, et ils proposent alors:

 

  • L’angélique

  • La matricaire

  • Le réglisse

  • Le sureau

  • L’ulmaire

 

Par contre, il faudra écarter pour des raisons de sécurité les huiles essentielles et il n’est pas sûr que multiplier les prescriptions hépatiques, pancréatiques ou intestinales soit indispensable.

Si elles le sont c’est qu’il existe des facteurs de risque associé tel que l’alcool, obésité ou diabète, qui naturellement devront être prise en compte et prise en charge mais leurs traitement systématique ne parait justifier que s’il existe une situation inconfortable.

 

 

Il faut remettre au goût du jour les anciennes formules qui incontestablement ont une action antiprurigineuse;

 

  • Viola Tricolor en teinture mère

  • Betula Alba en teinture mère

  • Fumaria Officinalis en teinture mère

    • Le tout 70 gouttes, 3 fois par jour

      • Actium Lappa en teinture mère

      • Raphanus Niger en teinture mère

      • Populus Niger en teinture mère

  • 70 gouttes, 3 fois par jour

 

  •  
    •  
      • Viola Tricolor en teinture mère

      • Actium Lappa en teinture mère

      • Saponaire en teinture mère

      • Smilax Sarsaparilla en teinture mère

      • Fumaria Officinalis en teinture mère

        • 70 gouttes 3 fois par jour

 

S’il existe un processus infectieux certains proposent des plantes qui augment la leucopoïèse et défense immunitaire et ils citent:

 

  • L’aristoloche Aristolochia Clematis qu’on utilise en teinture mère, 3 fois 10 gouttes par jour mais cette plante est de manipulation difficile et qu’il faut laisser aux professionnels.

 

On peut lui préférer deux plantes qui auront également une action sur la leucopoïèse:

 

  1. La prêle en nébulisât à 0.5g, 3 gélules 15 jours par mois

  2. La grande Bardane Actium Lappa dont on connaît le tropisme cellulaire et une action anti-staphylococcique.

Que l’on donne soit ou en nébulisât à 0.40g, 2 gélules par jour, ou en teinture mère 3 fois 50 gouttes par jour.

 

S’il existe une infection latente, elle doit être traité et on doit utiliser des huiles essentielles majeurs, type;

 

  • Cannelle

  • Girofle

  • Thym

  • Origan

  • Sarriette

 

en connaissant leurs pouvoirs allergisants, dont il faudra faire des tests et il faudra demander conseil à un professionnel de santé et toujours dissocier la cannelle, des autres huiles essentielles.

 

L’abord phytothérapique du traitement de l’eczéma n’est donc pas facile. Outre les plantes majeures associant :

 

  • Plantain

  • Baobab

  • Pensée sauvage

  • Cassis

  • Et la levure

Il faut se souvenir à réactualiser des formules qui sont toujours d’actualité:

 

  1. la décoction de saponaire

  • 100g de racine pour un litre d’eau réduit de moitié boire 2 verres par jour.

 

  1. la décoction d’orme

  • 130g d’écorce de pousse de 1 à 2 an dans 2 litres d’eau qu’il faut réduire de moitié et boire 2 tasses par jour.

 

  1. la décoction de cardère, (le dispsaque des bois)

  • dont on utilise 50g de racine que l’on faire décocter pendant 6 heures, on boit 2 tasses par jour.

 

Deux plantes sont souvent citées dans le traitement de l’eczéma, l’onagre et le trèfle violet, il faut en connaître les limites ;

 

  1. L’onagre Oenothera Bienna Herbe aux ânes, cité par le journal Lancet (en 1982 article 1120 et 1122 par S.Wright et Burton).

 

L’utilisation de l’huile préparée à partir des graines contenant 360mg d’acide linoléique et 40mg d’acide gama linoléique, à 4 capsules par jour sur 99 patients dont 39 enfants.

 

On a constaté une amélioration générale dans 43% des cas surtout chez les sujets ayant reçu de forte dose, puisque les enfants recevaient jusqu’à 4 capsules par jour et les adultes jusqu’à 12 capsules par jour.

 

Ces études et d’autre ont mis en valeur, ce qu’on appelle maintenant les Omega 3.

De multiples études ont été faites sur l’impact positif sur la cirrhose, le Psoriasis, la polyarthrite voire la sclérose en plaque et la dépression. Le syndrome prémenstruel et la ménopause et bien sûr l’eczéma.

 

Les résultats sont naturellement fort controversés et toujours discutés mais il apparaît à ce jour que l’indication de l’huile d’onagre peut être réservée;

 

  1. à l’eczéma

  2. aux douleurs mammaires

  3. aux neuropathies d’origine diabétique

 

Les variables de dose thérapeutique de l’huile d’onagre allant de 3 à 4 g à 8g par jour. On dit que cette huile stimule la production endogène des prostaglandines et est anti-inflammatoire.

 

Des contres indications de huile d’onagre doivent être formulées:

 

  1. La grossesse

  2. En psychiatrie, les états maniaques

  3. Les crises d’épilepsie

Réaction secondaires dues a l’huile d’onagre:

  1. Digestif

  2. Céphalée

 

Les interactions médicamenteuses de l’huile d’onagre sont:

 

  1.  
    • les anti-inflammatoires

    • les corticoïdes

    • les antiépileptiques

    • les neuroleptiques

    • les anticoagulants

qui justifient dans tous les cas lors de la prise de l’huile d’onagre de le signaler à un professionnel de santé.

 

 

  1. Le trèfle violet Trifolium

 

Dont on utilise les capitules en gélule à 500mg d’extrait qui contient 40mg d’Isoflavone, les capitules ont une action oestrogénique.

 

Les indications du trèfle ont été répertoriées pour;

 

  1. La ménopause

  2. L’eczéma

  3. Le psoriasis

  4. Et la toux

 

Les contre indications formelle du trèfles sont:

 

  1. La grossesse

  2. Le nourrisson

 

Les effets secondaires du trèfle:

 

  1. Troubles hémostatiques

  2. Tension des seins

  3. Prise de poids

  4. Modification des règles

 

Interactions médicamenteuses du trèfle violet:

 

  1. Anticoagulant

  2. Traitement hormonal

 

 

Enfin, l’impact de l’eczéma est important sur le plan relationnel, il faudra alors s’aider de plantes sédatives, anxiolytiques, antidépressives en tenant compte des contres indications déjà citer pour ces plantes :

 

  1. Le millepertuis, antidépresseur végétal dont on connaît les restriction avec les associations :

 

  1.  
    • Anticoagulant

    • Contraceptif

    • Digoxine

    • Théophylline

    • Traitement du sida

    • Antidépresseur

 

  1. La passiflore qu agit sur les récepteurs benzodiazépiniques

 

  1. La valériane qui agit sur les mêmes site mais aussi sur d’autre neuromédiateur, dont il faudra préférer le cethrante

 

  1. L’anxiolyse qui est le champ préféré:

  • de l’angélique

  • de la ballote

  • de la passiflore

  • de l’aubépine

  • voir la lavande qui a une action sympatholytique et stimulante.

Edulcorant,Regain du Stevia dans les boissons ligths

1563_0061563_004fondphytob3                                  Relance du STEVIA dans les boissons Ligths

D’après le Monde  du 9 octobre 2014 et le Figaro du 8 octobre 2014,la bataille de grands Sodas “Verts” est engagé entre Coca-Life et Pepsi -True.Une mise en vente avec l’édulcorant STEVIA est prévue en Novembre suites à des tests de contrôles  en Argentine en 2013 pour Coca en Argentine,et Pepsi en Australie,même une marque française en Bretagne avec Stevia s’est fait connaitre avec la marque Lancelot,Breizh Cola

Que s’est-t-il passé

Depuis de nombreuse années ,une véritable étude épidémiologie  sur l’obésité s”est mis en place mettant en cause ,abusivement, les édulcorants de synthèse type aspartame et suscitant des polémiques d’induction de cancer ,accouchement prématuré.et diabète,toutefois l’Agence sanitaire Européenne a écarté ce jugement négatif de l’Aspartam en 2013 .Plutôt  que Diabète le terme de syndrôme métabolique serait plus approprié à l’hypothèse pathogénique des édulcorants, lui-même contesté,nous y reviendrons,

La boisson dite light s’intégrerait pour certains dans un contexte alimentaire soçial déviant  ou de malnutrition oû tout aliment sucré ferait quasi un appel,une aspiration à manger plus,privilégiant une réponse et récompence immédiate par le goût sucré.,contexte qui nécessite comme le syndrôme métabolique plus d’explications élaborées et nuancées.Les mécamismes d’actions d’un édulcorant d’influencer sur l’appétit n’ont pas été concordants.

Mattes (2009) a revu les analyses et reporté les hypothèes suivantes:stimulation de la phase céphaique,effets osmotiques,secrétions de peptides intestinaux(Glucagon-like peptide -1) ,Effets sur le comportement,accoutumance(Préférence transmissible Zhang 2011/Chen 2013),récompence  (Smetts 2011/Sylvetsky 2011),Rada 2005),surcompensation;même les impacts bactériens ne sont pas évoqués ou minorés,ils doivent être revus sans doute à la hausse dans le processus de l’hyperinsulinisme.

Le Stevia ,autorisé aux USA en 2008,2010 en FRANCE a un gout de réglisse posant un problème de composition des boissons,toutefois,la bataille  a dejà commencé,aprés Coca-Light,Coca-Zéro,Coca light ,Pepsi-Next et même Lipton Ice-Tea.

Les campagnes d’informations ont eu un impact sur les ventes en Coca ,en milliards de litres:20,6=2008/17,1=2013/14,6=prévision 2018 pour les USA.Mais en contre partie les études se sont affinées et des efforts importants ont été menés pour réduire la frénésie de la recompense sucrée et  mettre sur le marché des produits mieux adaptés.Seul problème à résoudre et de connaitre les effets aberrants des édulcorants sur la possible  appartion des syndrôme métaboliques par  modification du microbiote intestinal,surtout étudié avec la saccharine.Pour l’instant,on peut estimer que le STEVIA répond à des critères de fiabilité. et de sécurité .Toutefois  ces critères nécessitent un devellopement surtout chez l’enfant.Le problème en suspend est de savoir si le goût sucré d’un édulcorant,intervient sur le microbiote intestinal et soit une contante qui modifie l’impact bactérien sur le métabolisme de la régulation glycémique.Les études pratiquées sur l’enfant et d’établir les relations entre boissons avec édulcorants et avec prise de poids et troubles métaboliques n’ont pû être formellement identifiées voire critiquées,il apparait toutefois des faits d’expérimentaux qui posent toujours le même probléme:rôle du microbiote intestinal dans la régulation de la glycémie et cette régulation peut être abusée sur le plan enzymatique par un  édulcorant. mais seule la saccharine semble apporter une réponse(Voir fin de chapitre),sachant que le microbiote c’est 100 milliards de bactéries composés de 3 entérotypes à actions spécifiques.:   vitaminique,enzymatique,immunitaire,énergétique.

Principales Actions du SEVIA

Le Stevia,ou Stevia Rebaudiana Bertoni ;est une composée originaire de l’Amérique Centrale et Amérique du Sud ,dont le composé glycosidé Steviol a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre.L’extrait à utiliser doit contenir au moins 95% de Steviosides.sans risque pour la santé,soit 0 à 4 mg/kg de poids corporel.

Effet sur la glycémie:

*Augmente la tolérance au glucose et hypoglycémiant chez l’homme sain

*Abaisse la glycémie chez le diabétique de type II

*Abaisse la Glycémie post-prandiale chez un sujet à poids normal ou en surpoids

Pharmacologie:

Le stevia accumule le glucose aussi bien que l’Insuline.le Stevia immite les effets de l’insuline en modulant la Translocation Gut avec P13k/AKt

Les stéviosides ont un effet insulinotropique et glucogénostatique en accroissant la secrétion d’insuline (Jeppesen Phytomedecine Vol.2002).il existe encore beaucoup d’inconnues sur l’action du stevia:seuil de sensiblité à l’insuline,mécanisme de capture du glucose,le métabolisme qui contribue à l’insulino-résistance,rôle IRSI,sa phosphorilation,translocation de Glu TA4,rôle des cytokines TNF Alpha,PPAF gamma,JNk;IKKbéta(Rizzo,Zeamboni,Sga,Angiolione and co Juillet 2013.Bologne)

Rôle anti-oxydant,anti-diabétique,protecteur rénal et hépatique(Shivanna,Khaul,Khanum Jour Of Diabete.vol 27Avril 2013)

Accroit la sensibilté à l’insuline des Adipocytes 3T3L1/Modh,Rodzman,Isman

Evid Compl.alternat.Vol 2013.Id 938081

Effet sur La Tension Arterielle

Action de type modéré (7 %) pour des doses de Stevévioside de 750mg à 1500 mg

In Vitro;anti-anti-inflammatoire et cancerogéne.Pour l’OMS ,le stévia l’ effet  sur la reproduction et cancer est négatif

Surveillances

Allergie

Ne pas donner si Grossesse.

Surveillance de Principe si assoçié aux antidiabétiques ou Anti-hypertensifs

                               Le probléme à Résoudre

L’abord de l’épidémiologie de l’obésité a mis en avant les facteurs alimentaires favorisant le syndrôme métabolique assoçiant:

Glycémie>ou = à 5,6 mmol ou diabète II,Dyslipidémie :Hypertriglyciidémie> 1,7 et HDL bas <1,03,HTA,IMC: Chez l’homme :102,Femme:88

La définition du syndrôme métabolique n’est pas unanime:

IDF 2006,NCEP/ATP2004/OMS 1992/AAA/NBHB 2005,les critères sont ou isolés ou assoçiés,pour l’essentiel deux éléments d’orientation d’études s’affirment:l’hypersensibilité à l’insuline et modification du microbiote intestinal agissant sur la régulation glycémique,mais dont les éléments ne sont clairement toujours expliqués.et pour l’essentiel l’action de la saccharine. a été identifiée.

Pour l’INSERM, 10 fevrier 2013,il n’existe pas de dossier à charge boissons ligths et diabète;l’EFSA a publié une étude préliminaire sur l’aspartame mais il n’est fait  pas  état de distinction des effets bologiques entre les édulcorants.

L’approche du syndrome métabolique nécessite une approche épidémiologique assoçiant environnement soçio-culturel,comportement et biomédecine;l‘hypersensibilité insulinique et baisse des portions d’aliments grasses apparaissent comme déterminants.Dans Maladies chroniques et blessures au Canada Vol 34,N°.1 Fev 2014 (Otawa).Rao,Dai,Lagace;Kreswki.Sur la base des Algorthymes Dport et Framingham.Sur 5600 personnes de 6 à 79 ans, de 2007 à 2009,14,9 % des adultes ont un syndrôme métabolique.:11 % présentent un diabète de type II, 6 % ont un diabète non diagnostiqué.La mortalité cardiovasculaire  sur 10 ans est de 18% chez les les syndrômes métaboliques,alors que chez les diabètiques elle est de 4% et de 0,8% chez les porteurs simples de maladies cardiovasculaires.Sédentarité et obésité apparaissent comme des facteurs déterminants.,ainsi que tabagisme et ex-tabagisme.Le facteur ethnique a été également corrigé.

L’ élément essentiel expérimental sur lequel,il faudra revenir,c’est la modification du milieu bactérien du microbiote intestinaL.S’l se révélait positif et constant,il impliquerait un abord global de l’alimentation oû le “sucré” interviendrait et quel serait alors le profil alimentaire à privilégier chez l’homme?

                                       Principaux EDULCORANTS 

Acésulfame:dose/j admise:0-9mg/kg/Valeur calorique:0/pouvoir sucrant 100-200

Aspartame:dose/j admise:0-40 mg/kg/Valeur calorique:4kcal/g/Pouvoir sucrant 100-200

Cyclamate:Dose/j 0-7 à 0-11//valeur calorique:0/pouvoir sucrant:25-30

Saccharine:Dose/j0-11/Valeur calorique:0/Pouvoir sucrant:300-400

Sucralose:Dose/j 0-5/valeur calorique:0/Pouvoir sucrant:600

Thaumatine:dose/j:0-15/valeur calorique:0/pouvoir sucran:2500

Sels d’Aspartame-Acésulfame:dose/j0-40;0)15/valeur calorique:0/pouvoir sucrant:350

Glycosides de Steviol:dose/j:0-4/valeur calorique:O/pouvoir sucrant:300

Neotame:Dose/j:0-2/pouvoir sucrant:7000-13000

              Réduction de l’Apport énergétique par les Edulcorants

                          selon l’alimentation(Belliste:2007)

Coca-Cola:-95%

Yaourt à boire:-45%

Yaourt en faible teneur en matière grasse:-41%

Crême dessert:-51%

Biscuit:0

Chocolat:-1%

 

Chewing-Gum:-40%

 

Impacts de l’Edulcorant chez l’enfants et perpectives.:Existe un lien entre consommation d’Edulcorant et Obésité?

1)Les études sont le reflet des publications Par la NIH;:Int.j.Ped Obesity Aug 2010 .5(4)305-312. Critique majeure : les cohortes sont hétérogénes ou faibles et évoquent soit des aliments ou boissons  non comparables et des temps de prospections courts

Artifical Sweeteners :A systematic review of metabolicc effects in Youth/Brown,De Banatte,Rother;

Sur 18 études,l’épidémiologie a montré des cohortes limitées,pas de bénéfice  métabolique clairemement démontré ou de réaction adverse ou bénéfique avec les édulcorants,mais il est important  de connaitre leurs contributions effectives dans le diabète et obésité de l”enfant.

2)La consommation d’édulcorants,Effets sur la santé  des enfants et adolescents de Lausane Par promotionsanté,semble beaucoup plus réaliste et homogéne.D’après le commission Suisse,Juin 2014

              1) Les 18 Etudes des  apports des “Artifical Seawteners”

                               Int.Ped .Obesity August 2010

*Effet  compensation après absorption de l’édulcorants

Andersen/(1989)20 enfants.Peu d’effet

Bellissimo  (207)14 enfants 94% de compesnsation en repas arpès prise de sucralose

Birsh(1986/1989)18 enfants,22 enfants  ,90% de compensationaprès prise d’aspartame/22 enfants 109% de compensation aprés repas avec édulcorants et 60% 30 mn après absoprtion

*Etudes randomisées

Kopp (1976)55 enfants,13 semaines.Pas dedifférence en perte de poids Aspartame-Placebo

Ebbeling (2006) 1 03 enfants:25 semaines par d’effet sur l’IMC  Aspartame-Placebo.

Williams:(2007)sur 32 filles,12 semaines,Pas d’effet sur IMC

Forshee(2003) 3311 enfants.Corrélation entreIMC et Edulcorant

Gimmattei (2003)385;Assoçiation positive IMC et edulcorants

O’Connor (2006) 1164 enfants pas d’assoçiation entre IMC et édulcorants

*Etudes prospectives

Ludwig (2001)548 enfants Obésité avec dérivés sucrés,négarifs avec édulcorants

Berklely (2004)11654 enfants;Assoçiation positive de gains de piàds abvec édulcorants chez les garçons mais pas chez les files

Blum,(2005)assoçiation positive au bout de 2 ans entre IMC et édulcorants

Striel-Moore(2006) 2371 filles,sur 10 ans,la boisson diétiétique est associé avec la prise journalière d’énergie

Johnson;(2007)1203 enfants,9 années.assoçiation entre IMC ,masse graisseuse et  edulcorants

Kral,(2008)177 enfants,sur 3 ans,pas d’assoçiation entre obésité et edulcorants.

Conclusions partielles

Seules deux études permettent d’émettre des reserves ,bien que pratiquées sur sur des périodes longues.Il apparait dans les études que l’apprentissage alimentaire et origine soçiale soient des données importantes (education).Cependant les résultats de compensations caloriques dépend de l’heure de prise avant le repas.En règle générale,les édulcorants réduisent la quantité totale calorique quand ils sont consommés entre les repas donc pas de prise de poids ou >IMC.Les enfants compensent les petits encas (snacks)  ou boissons de basse calories en accroissant la prise de repas caloriques.il existe peu d’étude montrant que les édulcorants favorisent l’obésité ou diabète.S’l existe un doute raisonnable pour les essais de longue durée les explications ne sont pas clairement énoncées.La seule réserve sur laquelle,il faudrait travailler ce qui sera évoquée,c’est la modification du microbiote intestinal sous l’influence des édulcorants mais ,sont-ils alors les seuls facteurs intervenant.

               2)Etudes de Promotion Santé Suisse SSN,ES/HES/juin  2014

sur base de recherches Pubmed Web of Knowledges et publications sur les thèmes Sweteeners,Artifical Sweeteners,Diet,Sugar-free,Intense-Sweeteners non nutritive et non caloric seewtenerrs.

a)Comportement addictif et édulcorants

Les données de Zhang2011 et Chen 2013,Smettes 2011(avec IRM) n’ont pas permis d’établir un lien chez l’homme. Seules des études de Birch(1985 )et Zandastra (2002 )ont montré qu’après aborption d’une crême avec édulcorant,les sujets absorbaient plus de calories si on leur présentait une crême dessert riche en énergie.

b)Attention et Cognition:Pas d’Action

Pas d’action sur les hyperactivités ou déficit ou attention;Wolraich 1994/Shaywitz 1994

c)Agressivité:Pas d’effet

Etude Kruesi 1987

d)Cephalées et Eplipepsie:Pas de relation,pas d’Interaction

Spiers 1998/Magnuson 2007/Schaywitz 1994

e)Edulcorants et Cancers;PAS DE RELATION

EFSA Panel 2013,OSAV.OFDA 2014/Weihrauch 2004/Mortensen 2006/Gallus 2007

f)Dents et Edulcorants

Avant tout risque des acides sur essais aimaux :Grenby 1991/Matsukubo 2006/Tahmassebi 2006:Cheng 2009.)

Et Interviennent :fréquence et Quantité  Ingérée (Schneider 2011)

g)Phenylcétonurie

Tout produit contenant de la phénylalanine doit être signalé,cet acide aminé essentiel est une composante de l’aspartame;Il faut donc protéger les patietns atteints d’une telle affetion ,caractérisée par l’absence d’enzyme transformant la phénylalanine en Tyrosine (Muntau.2000)

 

Entre 1977 et 1996,il fut noté que 16 % des enfants de 6 à 11 ans avaient changé de mode almimentaire et que 14 % avaient augmenté de poids en modifiant leur alimentation de  300% en boissons ou alimentations avec édulcorants.Mais les mécanismes ne furent pas étudiés et surtout  que si l’obésité était nette,la baisse d’alimentation normale et de l’activité physiques étaient patents.Aliments lights et IMC ne peuvent être être examines au pied de la lettre,sans connaitre les fondements soçiaux et les habitudes alimentaires originelles. The American Jour.Of Clinical Nutrition Decembre 2003,vol78 N°6

Une étude comparative Fructose /glucose a confirmé la réduction expérimentale des leptines circulatoires ,métabolisation des lipides par le foie et resistance insulinique;hypertryglycéridémie et HTA. Chez l’homme les essais sont moins clairs et non expliqués,bien qu’il soit noté insulinoresistance et prise de poids.Am J Clin Nut 2002/Elliot,Keim,Stren,Teff,Havel.

Dans l’étude d’Ebbeling 2006/2012/Ruyler 2012 sur 18 mois et 641 personnes consommant soit Boissons sucrées à 104 calories ou boisson avec édulcorant ,il a été noté moins de prise de poids et de masse corporelle dans les boissons avec édulcorant

Sur 25 semaines,quelque soit le type de poids avec les boissons avec édulcorants chez les surpoids la réduction est significative,à poids normal,aucune différence de poids

Dans Circulation 12 Fev 2008/Lutsey,Steffen,Steven il est confirmé que les régimes en céréales complêtes,fruit et légumes entrainent une baisse de la tension artérielle et baisse des lipides et augmentation du HDLcholesterol

Etudes  Positives

Rodearmel,Watt ,Stroreble 2007/Husoy,Mangschou,Fotland 2008/Bellisle,Rewnoski.2007/Fowler,Williams,Resendez.2008/Duffey,Pokins 2006/Knopp,Brandt,Arky.1976/Brown,Walter,Rhoter;2009

Activité:Bellissimo,Thomas,Goode.2007

Etudes Negatives:Syndrôme métabolique et Diabète

Nettleton,Lutsey,Wang2009

Mackenzie,Brookks,O’Connor 2006/Paler,Boggs,Krishman.2008

Renwick.1994

 

                     A Propos de la Flore Intestinale et Régulation Glycémique

a) Le projet MetaHit du 27-09-2012/Metagenomics of the Human Intestinal Track.Pr Dusco Hrlich.and co ont identifié une assoçiation entre anomalie du microbiote intestinal et existence du diabète II,c’est une identification de DYSBIOSE permettant de déterminer un diabète dans 80 % des cas.Mais il n’y pas pour l’instant de causalité mais assoçiation.Etudes faites sur 365 chinois,chez qui ont été révélés 60.000 génes marqueurs représentant des groupes de bactéries qui ont bougé et associèes au Diabète II.Le degré de dysbioise intestinale serait caractérisée par un appauvrissement des bacteries  fonctionnant avec le butyrate et certaines bactéries seraient anormalement pathogénes opportunistes.L’appauvrissement des bactéries en butyrate et à l’inverse l’augmentation inverse de bactéries pathogénes opportunistes entrainent un affaiblissement de la barrière intestinale et une translocation des bactéries intestinales vers le sang.Ce processus inflammatoire ferait le lit de la maladie de Crohn,Rectocolite hémorragique et l’OBESITE

 

b)L’Etude de Montpellier du Pr Burcelin Inserm 10 48,Congrès de Montpellier du 26/03/2003 a mis en perspectives la contributrion de la flore intestinale dans la médiation de l’inflammation:

*L’hormone GLP-1 impliquée dans le contrôle des mécanismes énergétiques

*réaction inflammatoire caratéristique du diabète ayant pour origine la flore bactérienne

*la flore bactériene contrôle le système nerveux entérique

                             Liens entre  Obésité et Microbiote

Deux   Etudes publiées dans Nature MetaHit et MicroObes

1)Nature du 29 AOÜT 2013/INRA,INSERM,UPMC,AP-HP,CNRS,IRD,Université d’Evrry:

Cohorte de 292 adlutes dde 123 non-obéses et 169 obéses(Consortium MetaHIT/ Juin 2012),Etude sur 5 ans.:Un quart des individus sont pauvres en espèces bactériennes,3/4 ont une flore riche diversifiée.la disctinction n’est pas dépendante de la corpulence individuelle,même si le groupe d’obéses est plus déficitaire(80%);en comparant les deux groupes les personnes à basse concentration en bactéries peuvent développer des complications liées à l’obésité:diabète de type II,lipidiques,Hépatiques,Cardio-vasculaires,tendance à inflammation chronique.Sur  les personnes obéses,le groupe bactérien de 8 espéces est déficitaire

2)Consortium Français MicroObes sur 49 personnes obéses ou surpoids.il est possible de distinguer les communautés riche des communautés pauvres avec précision à 95%

A été étudié de plus l’impact d’un régime riche en protéines et fibres et pauvre en calories.En 6 semaines:amélioration avec perte de poids,modifications des indices métaboliques,et augmentation de la concentration bactérienne intestinale.corrélation établie entre augmentation des de la concentration bactérienne  et réductiondu pods,tissu graisseux,améliorationdu taux de cholestérolet tryglycérides.mais l’inflammation chronique n’est pas corrigée par le régime chez les individus pauvres  en bactéries comme peut l’être chez les individus riches en bactéries.

Diatary Intervention impact on gut microbial gene richess Nature 29 Aôut 2013

3)Etude de Ley;Backhed,Turnbaugh:obesity alters gut microbial ecology.Proc.natAcad,Sci USA 102;11070)5.sur 12 obéses.Avant le régime les obéses avaient moins de Bacteroides et domination  des Fimicutes.

Après le régime,Les Bacteroides ont augmentés et les Fimicutes diminuent.,changement corrélé avec le pourcentage de poids perdu et non le changement du contenu calorique de l’alimentation.des études complémentaires sont nécessaires pour comprendre la relation de cause à effet entre obésitté et flore intestinale.

4)Flore Intestinale,Inflammation chronique,Systéme immunitaire

Etude de Cani;Amer,Iglesias Mtebolic endotoxemia initates obesity and insuline resistances.Diabèete.2007;56;1761-72:

Lipoprotéines des bactéries G déclencheurs d’une inflammation et du syndrôme métabolique induit par un régimeriche en graisses.

5)Flore Intestinale et Diabète II

Endotoxémie induites bactériennes et assoçiation avec diabète II:taux de LPS plasmatiques plus élevés chez le diabètique II./delzenne,Cani;Obes.2008;3;141-5

6)Flore Microbienne et Diabéte I

Wen;Ley;Volchkov.Innate immunity and intestinal microbiote in the developement of diabete 1/Nature.2008;455;1109-13.

Déficience de la protéine MyD88 influançant la flore avec perte du mécanisme boquant le développement du diabète 1

                  Liens experimentaux entre Edulcorants ,Diabéte 

Selon l’étude parue dans Nature 514;181-186/ 09 Octobre 2014/Suez,Korem;Zeevi;Zllberman-Schapira,Thaiss;Maza;Israeli;Zmora;Gilad;Weineger;Kuprrman;Harmelin;Kolodkin-Gal,Shapiro,Halpern,Segal,Eran Elinav /ARTICICIAL Sweeteners induce Glucose Intolerance by altering the Gut microbiota.expérimentation  sur souris soumises 11 semaines à des edulcorants artificiels non-caloriques,ayant été traité par Antibiotique pour détruire le microbiote.

Il a été établi un lien entre edulcorant non calorique et dysbiose et syndrôme métabolique

Les essais ont été faits avec la Saccharine,Sucralose,Aspartame et comparé au glucose,Sucrose ou eau.Mais les études ou méthodes sont contestés par certains,seul Brenda Jijmans insiste sur l’intolérance au glucose induite chez la souris buvant une solution de saccharine.La difficulté apparait lorsque qu’on s’interroge sur le rôle exact du microbiote intestinal et quelles sont les modes d’interactions des recepteurs sucrés naturels (T1R1/T1R3)

La même equipe a établi sur 400 personnes une relation entre désordres métabolique,intolérance au glucose et edulcorant.

Sur 7 personnes (faible cohorte)fconsidérées comme bien portantes et n’ayant jamais pris, d’édulcorant,il a été remarque sur 4 personnes sous édulcorant présentaient une intolérance au glucose.

Epilogue

Il n’a pas été pratiquée d’expérimentation assoçiant Stevia et syndrôme métabolique.Toutefois deux études de laboratoire ont montré des modes d’action du Stevia ou Glycosides Steviol

a) publications italiennes ,Rizzo,Angeli,Luoncini,Sefa,Prata,Zambonindi

.25 Juillet 2013,

le Stevia ou les glycosides steviol agissent sur l’absorption du glucose cellulaire en modulant la translocation GLUT en imitant les effets de l’insuline en modulant le système,sur un modèle de cellules leucémiques  HL60 et neuroblastome SH-SY-5Y, par les voies  P13k et AKT.

b)Etudes in vitro des glycosides Steviol et Rebaudioside A sur Lactobacilli et Bifibacteria.Pas d’effet Prébiotique .Mais quel l’effet sur le microbiote in vivo?

Affaire à suivre

Kunova,Rada,Vidaillac;Lisova .Folia Microbiol/Mai 2014 ;59(3)251-5

Il est extremement prématuré d’émettre une conclusion concernant assoçiation Edulcorant-Syndrôme Métabolique et intolérance au Glucose.Les methodologies sont ou soit incomplêtes ou cohorte trop faible et souvent héterogénes;tout particiuliérement antécédents familiaux,habitudes socio-économique(dont précarité) et facteurs de fragilité(tabac,alcool,obésité familiiaie,sédentarité;hypertension)

Si le microbiote intestinal se révèle important;quel est l’élement déterminant de l’edulcorant ,n’etant pas absorbé et créeant une réaction inflammatoire.L’Edulcorant est-il un leurre simple ou leurre t-il l’organisme qui ne le connait pas,par d’une molécule transformé par le microbiote.La nouvelle molécule est-t-elle reconnue pat les recepteurs normaux sucrés de l’intestin ou agit -t-elle comme un simulateur entrainant une intolérance au glucose.

Si certains faits permettent de poser cette question,elle ne peut actuellement être actualisée,et aucune réponse n’est pour l’instant légitime.Si un problème surgissait ou un doute raisonnable,ils entraineraient de facto un considérable remaniement dans les habitudes et conseils alimentaires et alors que privilégier?En connaissant l’impact financier alimentaire et socio-culturel d’une épidémie qu’il faut de toute façon résoudre:l’OBESITE.

Edulcorants Naturels ou de Synthèses.Que choisir?

Les Edulcorants,un choix pas si simple,revue de détails dans la saga de prévention de  l’obésité,diabète et maladies cardio-vasculaires.

sucre

La mise sur le marché d’un édulcorant qui associe saveur sucrée et pauvreté en calories n’est pas neuve puisque la Saccharine fut élaborée en 1879 et pris son essort pendant la première guerre mondiale(1914-1918),l‘Aspartame fut mis sur le marché en 1974,le Cyclamate(1933) mis sur le marché en 1950 et le Stevia ,plante de l’Amérique du Sud,en septembre 2009.

sucre

L’impact est loin d’être neutre puisqu’il touche 6000 produits et une population estimée à 200 Millions,suivant la logique de prévention de l’explosion de l’épidémie de l’obésité,diabète et maladies cardio-vasculaires.

Il est apparu naturellement un principe de précaution sur des études de CBBP dès 1992 oû une incidence de cancers expérimentaux cérébraux avait été évoqué avec l’Aspartam,Acéfultame-potassium et même le Stevia.

L’encadrement du Stevia imposé par le Japon en 1970 a été levé depuis 2006 par l’OMS.

L’Aspartame a subi également des études contradictoires:Joint.FAO.WHO.JECFA.1980;FDA.1984;CSAH et COT(1988 et 1992),études d’Olney (1977),cancer du cerveau,épilepsie et tumeurs(2002),EFR(expérimentations en 2007 sur le rat:lymphomes,cancers mammaires,leucémie)

Les contre-analyses ont levé l’ambiguité des effets cancérigènes de l’Aspartame:AESA et US Toxicology Program (2003),US National Cancer Institute(2006),conclusions relayées par celles de l’AFSAA(septembre 2006).Les seuls éléments de doutes à lever et à prouver scientifiquement  sont les modifications des brins de l’ADN de la moelle osseuse des souris et possible accouchement prématuré avant la 32 ème semaine.(Nutrition.Pédiatrie.Janvier 2011.Vol.4.N°10)

La dose admise d’aspartame demeure:40mg/kg/jour et la contre-indication générale de la Phénylalanine .(Aspartame=Acide Aspartique+Phénylalanine),et a un pouvoir sucrant 200 fois plus que le saccharose.

sucre

PROBLEME DU GOUT SUCRE

Il  est facile à démontrer,il est préférable de répartir en 8 fois une boisson sucrée,si la même quantité est donnée en une seule fois au petit déjeuner,le sujet devient plus affamé apès 4 heures.

Le SUCRE contrôle positivement l’appétit sur le mode hédonnique ,de récompense augmentant les motivations à manger,mais variables selon les sujets.

Physiologie:

L’appétit est stimulé par la prise alimentaire et par le biais d’un hormone orexigène,la GHERLINE,surtout sécrétée au niveau de l’estomac.Sa sécrétion augmente avec le jeune et chute apès la prise alimentaire.le Fructose augmente la sécrétion de Gherline,donc stimule l’appétit.

D’autre part,on  doit prendre en compte:

-l’INDEX GLYCEMIQUE:aliment contenant des glucides agissant sur la glycémie

-la CHARGE GLYCEMIQUE:quantité réelle des glucides en quantité normale(effet hypoglycémiant des fibres alimentaires)

Plus l’Index Glycémique des aliments est élevé plus la glycémie s’élève et plus la sécrétion d’Insuline s’élève

-La perception du goût sucré est également sous la dépendance des cellules gustatives intestinales(1% des cellules de la paroi) et interviennent sur la sécrétion de l’insuline,donc fournisseur d’énergie par le biais du glucose(Sternini/Pasricht.Sciences News.25/06/0210).Les expérimentations ont montré des réponses aberrhantes en fonction de la présence ou non de sucre,un édulcorant peut augmenter l’insulinémie donc la glycémie en trompant la réponse des cellules intestinales gustatives.

sumo

 

Incidences Alimentaires et problèmes de choix de l’agent sucrant

On rapporte que les enfants buvant des boissons et soda au fructose sont exposés au risque métabolique,des stéatoses hépatiques au fructose sont notées(NASH) et une addiction au frucose esr souligné(Nutrition.Pédiatrie;01/2011.Vol.4.N°10)

Devant ces dilemmes,que Choisir?

Certains proposent des boissons à Index Glycémique Bas,encore faut-il tenir compte des régulations glycémiques sus-décrites:

-Sirop d’Agave

-Sucre de Canne Roux

-Mélasse

-Jus de Dattes

-Sucre de Palme

-Sirop de Pomme,de Riz,de Maïs,d’Orge,d’Erable,de Manioc

-Extraits de Bouleau

PRINCIPAUX EDULCORANTS

A) EDULCORANTS A POUVOIR NUTRITIF

1)Sirop de sucre à valeur calorique abaissée,type maïs

2)Polyols,ou Edulcorants de charge:Mannitol,Sorbitol,Isomalt,Maltilol,Lactilol ,trouvés dans les bonbons,glaces,chewing-gum.

sumo

sucre

B) EDULCORANTS INTENSES

1)Saccharose.E.954.de saveur amère,perd son goût sucré à la chaleur

2)Aspartame.E.951. 200 fois plus sucrant que le saccharose

3)Sucralose.E.955.dérivé du saccharose de pouvoir sucrant de 500 à 600 fois plus.

4)Acésulfame.E.950.Réduit les doses d’édulcorants.pouvoir sucrant de 100 à 200 fois plus

C).EDULCORANTS NATURELS

Ils font partie des Edulcorants Intenses

1)LA GLYCYRRHIZINE(de la racine du REGISSE)

Pouvoir sucrant de 3 à 5 fois plus que le saccharose.Encadrement nécessaire car si consommé en excès risque d’Hypertension Artérielle et d’Hypokaliémie

guatemala

2)STEVIA

Pouvoir sucrant de 100 à 300 fois plus que le saccharose.Dose journalière:200 à 500 mg de stevioside 3 fois par jour.

IL est hypotenseur et Hypoglycémiant.(Chan.Tomlinson.BJCl.09.2000)

-A éviter de l’associer avec des médicaments de même pôle d’action.(Hypotenseur,Hypoglycémiant)

-Grossesse,contre-indication de principe

-Allergisant comme la Marguerite et Pissenlit

Il est décrit des actions des Stevoïdes sur la reproduction voire abortif(Duke.1994/Stivartaman.Krimer.1977)

sculpture

sucre

3)GYMNEMA

GYMNEMA SYLVESTRIS,plante du sub-continent indien,le Gumar est utilisé dans le diabète de type 1 et 2 (Grover.Yadan.Vats.06.3002/Daisy.Eliza.Avril 2003).Le Gymnema a un effet additionnel avec les hypoglycémiants et hypolipémiants

Il n’a pas d’AMM et la dose des feuilles utilisées est donné par gélule de 350 mg à 400 mg de poudre de feuilles mais les doses ne sont pas légitimées par des essais  homologués.

guetamala

Certitudes.

-L’Acide Gymnemique est un principe anti-saveur,adjuvant pour le diabète  de type 2.

-Les Saponosides sont des inhibiteurs de la saveur sucrée et avec effets additionnels avec les hypoglycémiants.

sucre

Conclusion Provisoire

Quelque  soit l’édulcorant utilisé,naturels ou chimiques une surveillance  s’impose et en particulier la régulation glycémique et éviter un syndrôme métabolique ce que les études futures devraient affiner.Le problème embryologique demeure à être résolu.

Egyptologie et Traditions Pharaoniques

LA MEDECINE PHARAONIQUE

Aborder la médecine pharaonique est une gajeure,toute personne ayant approché la culture antique  egyptienne,est immédiatement investi par un passage obligé en egyptologie et le chemin de la connaissance médicale egyptienne est en fait un long chemin initiatique de l’histoire des civilisations orientales, à la fois Egyptienne, Biblique ,Cannéenne,Assyrienne,Hittite,Mésopotamienne et Indienne.La principale difficulté est de reconnaitre et évaluation et décryptage des hyéroglyphes parfois en mauvais état ce dont Champolion se désolait en tentant de décrytper le paryrus de Turin de 1824 à 1825.

L’interprétation se révèle difficile parfois aidé par les peintures des tombeaux permettant d’identifier les espèces mais surtout la réputation des médecins egyptiens auprès des cours étrangères purent ëtre  estimée sur des textes  cunéiformes hittites.Pour certains auteurs tel Renate Germer,les échanges médicaux ne paraissent pas évidents et place la médecine egyptienne en haute estime,puisque que l’on retrouve un tombeau d’un médecin royal Neb-Amum auprès d’un Syrien de haut-Rang,de même,en Turquie,sur le site Hittite de Bogazköy,on retrouve des textes d’un médecin egyptien soignant la soeur du roi hittite Hattusilis.

En s’approchant des textes, les auteurs tel Walter Jacob ,ont démontré au contraire que les cultures s’intriquaient,puisque que l’on retrouve 21 plantes citées dans la Bible utilisées également en Egypte et Assyrie.Les contacts entre l’Egypte et terre de Cannan étaient habituels,puisque les pharaons y envoyaient leurs fils pour apprentissage royal;et, fait important la terre de Cannan était sous domination mésopotamienne,faisant partie de “l’Empire des Quatre Régions”.De plus on sait que que des bateaux faisaient du cabotage de la mer Rouge jusque la cote Ouest de l’Inde dès -2300 sous le Roi Summer Sargon d’Akkad (cité dans le Periple d’Erythrée :Scholf 1920 et Jardin:cahier d’Histoire 1976),c’est la route des Epices.La mer Rouge et l’Océan indien était considérée comme un ensemble :la mer d’Erythrée,sinus Arabicus à Mare Indicum.Il est  décrit des transports de cuivre entre Magan(Oman) et l’ile de Ceylan ,Sri Lanka.Au premier millénaire avant JC  est décrit des echanges entre la Phénicie (Proche-Orient)  Grèce,Barhein.Des contacts maritimes ont été établis entre Oman et la civilisation de l’Indus de Mohenjo-Daro oû sont notés des similitudes archéologiques troublantes entre civilisation  de l’Indus ( Pakistan) et la Mésopotamie.On peut considérer que la médecine pharaonique est l’héritage des transmissions de civilisations ce qui appparait banal en terme d’échanges et conquêtes sur 3000 ans.

Hérodote écrivait de l’Egypte “Tout est plein  de médecins” Iri spécialiste de yeux;considéré comme  médecin et magicien,et le chef  médecin Khouy.Il est cité un jardin de fleurs et d’arbres plantés dans le temple bati sous Akhenaton et Nefertiti(1367-1350 avant JC),avec un espace de préservation des plantes  et graines surnommé nurserie d’Amon.Sont cités:Dattier,vignes alignées  situées au milieu du jardin,figuier ,sycomore;tilleul,Platane,coton,des plantes médicinales:Blé,camomilie,Sauge,Plantain,Chicorée,Volubilis,Ombellifère.A Saqqâra furent isolés;Chrysanthenum,Basilic,Myrrhe,Acacia,Grenade,Abricot,Olive,Lin,,Whithania.les plantes étaient  de façon  plus sigificative peintes dans les tombeaux confirme leurs valeurs médicinales,mais aussi bouquet pour offrande aux dieux,fête du printemps ou fabrication de collier mortuaire des momies.Le médecin ou “Sounou”ne suivait pas d’études dans une école de médecine mais le savoir du médecin était transmis à son fils,et il pouvait faire un stage dans “une Maison de Vie”,qui était un scrpitorium,ensemble d’atelers oû des scribes groupés en département de spécialités composaient et recopiaient les livres sur religion,magie,médecine(Gardiner: The House of Life 1938) des documents officiels.

Plusieurs écrits furent exhumés et traduits;les plus cités:

Papyrus Ebers:1500 avant Jc.XVIII ème dynastie

important,surtout ouvrage sur superstition.le texte évoque l’origine divine des formules thérapeutiques et cite les médecins et magiciens comme détenteur de la science de Thot,dieu bienfaisant chargé par Ré ,Dieu du Disque Solaire (Celui qui fait) de protéger l’humanité..

Papyrus Edwin Smith:important pour son impact scientifique de son temps:1500 ans avant Jc;Début XVIIIème dynastie

Papyrus Hearst 1550 avant Jc;XVIII ème dynastie ,après Ebers

Papyrus de Berlin 1300 ans avant Jc;XIX ème dynastie

Papyrus Calsberg N° VIII Maladies de Yeux et Gynécologie XIX ou XX ème dynastie

Papyrus  de Londres;péride de Toutankhamon,fin XVIII ème dynastie

Papyrus Chester Beatty N°VI 1300 ans avant Jc:maladies céphaliques,anales et rectales XIX ème dynastie

Papyrus de Kahouna(12 ème et 13 ème dynastie)surtout mathématiques

Quelques références physiopathologiques pharaoniques

La particulère difficulté de l’abord médicinal des plantes pharaoniques est surtout d’ordre conceptionnel et physiologique des fonctions organiques élaborées en ces temps.il apparaitra devant ce vide un espace important appartenant à la magie.Car  il apparait que que les concepts de ce temps ne peuvent pas guider un acte circonstancié ou si ce n’est que par une analogie ou référence au milieu ,voire une ébauche de  théorie des signatures.

La vie et la mort sont des influences transportées par l’air,des souffles,le souffle de la vie entrantr par l’oreille droite et le souffle de la mort entrant par l’oreille gauche(Pay.Ebers).

les maladies sont l’oeuvre d’agents surnaturels,dont l’homme n’a aucune prise.,Il faut donc pratiquer la magie.

Sur le plan anatomique,le poumon est soit deux masses à la partie inférieure de la trachée-artère ou encore la trachée -artère réunit le poumon directement au coeur.Le poumon était enfermé dans la poitrine et l’abdomen.Il y avait quatre vaisseaux allant du coeur au poumons,ceux qui lui donnent de l’eau et de l’air.

lL est dit également que le coeur a sa place dans les poumons mais aussi ,il est dit que l’air entre par le nez,puis pénétre dans le coeur et le poumon,distribué après à tout le corps.Ainsi si on veut traiter les poumons,il faut libérer le ventre

L’estomac est appelé”ouverture du coeur”

                 21 Plantes à Usage Commun :Biblique,Egyptienne et Assyrienne

Cette étude rapportée par Walter Jacob,illustre l’intrication interculturelle

a)Ceratonia Siliqua

b)Ricinus Communis

c)Cinnamomum Casia

d)Zizyphus Vulgaris

e)Cumminum Cynimum

f)Cupressus Sempervirens

g)Ficus Carica

h)Linum Usitatissimum

i)Boswellia Sp

j)Allium Porum

K)Juniperus Phoenica

l)Allium Cepa

m)Punica Granatum

n)Papaver Rhoeas

o)Acorus Calamus

p)Ficus Sycamorus

q)Tamarix Orientalis

r)Nymphea Coerilea,Lotus

                    Plantes à Usage Commun  en Israel et Egypte

a)Dicoccum

b)Prunus Amygdalus

c)Balanites Aegyptiaca

d)Hordeum

e)Phragmates Communis

f)Anethum Graveolens

g)Nymphea Lotus

h)Arondo Donax

i)Cucumis Melo

j)Cyperus Papyrus

k)Pistacia Lentiscus

l)Thymus Vulgaris

m)Vitis vinifera

n)Citrullus Vulgaris

o)Salix Safsaf(saule)

 

Bibliographie auteurs : contrées , botaniques et usages

Bleibtrau Sumer 1980/Enstein;Ancien Testament 1901/Grapow,Hernan von Deineis Egypte 1958/Germer,Renate,Egypte 1979/Ghaliongui;Egypte 1983/Kamal Egypte 1960/Keimer Egypte 1967,Levey Mesopotamie 1959/Koche Egypte et assyrie 1976-1987:Luas,Harris Egypte 1989/Luckenbill;David Assyrie et Babylone 1989/Manniche Egypte 1989/O’Connor,David Egypte 1980:Oppenheim Mesopotamie 1964/Thompson et Campbell Dictionnary of Assyrian botany 1949/Preuss Medecine Talmudique et Biblique.1923

                                        Plantes Pharaoniques

Le choix s’intégre dans une nomenclature connue par tous les egyptologues et souvent les plantes ne sont jamais données seules mais en formulations suivant les préceptes physiopathologiques du temps.Ces pratiques n’ont donc pas une valeur universelle mais surtout démontre la pérénité d’usages et interconnections des pratiques de proximité,et fait important la plupart des espèces utilisées seront reprises par les grecs,les coptes et naturellement étendues aux pays de culture arabe et surtout toujours d’actualité mais rénovées.

Les usages seront retrouvés  par le décryptage des hyéroglyphes mais aussi par les analogies reprises dans les textes médicaux cunéiformes assyriens (travaux de  Campbell Thompson (1924),le  déchiffrage calligraphique  et des peintures des monuments egyptiens ou la présence de plantes dans les tombeaux pharaoniques

1)Abes Cilicica

L’huile et résine utilisée,formule pur un suppositoire pour accouchement Paryus Ebers 806

2Acacia Niotica

Feuilles en nasal pour ivresse;Pap. Ebers 68 ;527.pap.Herast 223,Pap.Berlin 151,pour bandagese : PapBerlin 40

3)Allium Cepa

Pour ,Otites et troubles des rêgles Pap.Ebers 828

4)Allium Porum

En bandage pour rafraichir les membres;activer la circulation.Pap Hearst,238

 

5)Allium Sativum

peu d’indication dans les textes egyptiens,recherche identitaire dans la médecine Akkadienne.A été trouvé dans la tombe de Toutankamon.Anti-scorpion,asthme,aphrodisiaque (avec le Coriandre),otite,somnifère.

6)Aloe Vera

utilisation similaire aux usages assyriens;Formule pour écoulement nasal.Pap Ebers 63

7)Althae Sp

Possible utilisation pour la voie anale Pap.Ebers 160,mais selon des tractions grecques postérieures

8)Anethum Graveolens

Antalgique(avec datte,raisin ;vin); Pap.Hearst 44

9)Apium Graveolens

Stimulant l’appétit Pap.Ebers 291,Traitement des dents Pap.Ebres 748;Contraception Pap.Berlin 192

10)Artemisia Absinthum

Vermifuges Pap.ebers 56 et 138;inflammation de la peau et toux Pap Berlin 108 et 46

11)Bryona Dioica

Traitement urinaire Pap Ebers 263,gastrique pap Ebers 39,digestif Pap.Chester Beaty 25

12)Cannabis Sativa

Traitement oculaires Ramses IIIA 26,inflammation pap.Berlin 81,Contraction de l’utérus Pap.Ebers 821

13) Cinnamomum Zeylanicum

Onguents antiseptiques,PapEbers 534,553

 

14)Citrullus Latanus

Constipation Pap Ebers 208,diagnostic de grossesse Pap Berlin 193

 

15)Cumin cyminum

Digestif;Pap Ebers 5,Hearst 55,Toux,Pap Berlin 31,douleur,Pap Hearst 43,supositoire aanal Pap Ebers 14é,dentalgies PapEbers 742

 

16 )Coriandrum Sativum

Onguent et Herpes PapHaerst 161

 

17 )Cucumis Melo

Affection du coeur PapEbers 220

18)Ferula oetida

Maladie oculaire PapEbers 355

19)Ficus Carica

Constipation Pap Ebers 202,maladies respiratoires Pap Hearst 57,supositoire pour douleur anale Pap Ebers 141

20)Ficus Sycomorus

Constipation PapEbers 210,dentalgie   Pap Ebers 741,Laxatif PapEbers E207b

21)Hordeum Vulgare

Fracture Pap Hearst 219,Vers Pap Ebers 51,laxatif PapEbers 37

22)Inula Graveolens

Contre les mouches Pap Ebers 841

23)Juniperus Phoenica

Laxatif Pap Hearst 59,Vers Pap Ebers 85,antiseptique anal en suppositoire Pap ChaesterBeaty6

 

24)Lawsonia Inermis

Perte de cheveux Pap Ebers774
Anti-tumoral Pap Berlin53

25)Lens Culinaris

fait partie de l’alimentation du temps(graines dans le tombeau de Toutankhamon)

26)Linum Usitassimum

fabrication de suppositoire pour hémorrorhoïdes PapEbers 179

27 )Mandragora oficinarum

poison,magie .dans tombeau de Toutankhamon

 

 

28)Myrtus Communis

troubles urinaires PapEbers 259,bronchite pap Berlin142;141,Ebers 112;gastralgie Pap Ebers175

29)Moringa pterygosperma

gastralgies Pap Ebers214;douleur Pap Berlin163;179,blessures Pap Ebers517;Otites Pap Ebers 846

30) Nymphea Caerulata  ou Lotus Bleu

Maladie hépatique Pap Ebers479,maladie du cuir chevelu Pap Ebers 475

31) Nymphea Lotus ou Lotus Blanc

surtout valeur religieuse et sexuelle

32 )Olea Europea

Ramses III le cite pour son huile à Heliopolis

33 )Papaver Somniferum

dentalgies  Pap Ebers 782,onguent antalgique Pap Ebers 443

34)Pheonix Dactylifera

dattes en onguent,potions,suppositoire,emplâtre

adoucissant :Hearst 235;Pap Ebers361;Toux Pap Berlin30,vers Pap Ebers55,aspiration nasale Pap Ebers761;pousse des cheveux Pap Ebers468

35)Pimpinella Anisum

tonicardiaque Pap Hearst235:hépatalgie Pap Ebers 267,diurétique Pap Ebers 633

36 )Pisum Sativum

Emplatre anti-Tumoral Hearst 132

37 )Portulaca Oleracea

Plante également distinguée en médecine crêtoises,,donné por inflammation des seins,et maladie de peau,vers dans la médecine Copte

38)Prunus Dulcis

Alimentaire laxative,émollient.,dans la tombe de Toutankhamon

39)Punica Ganatum

Diarrhée Pap Ebers 50,Prise de poids Pap Ebers 63

40)Ricinus Communis

Cephalées Pap Ebers437;Troubles intestinaux Pap Ebers 25

 

42)Salix Suberrata ou Safsaf

Otite;Pap Ebers 766,Fractures Päp Hearst 234

 

43)Tamarix Nicolataz

Inflammation Pap Ebers 96

44)Trigonella Foenicum-Graecum

Favorise les naissances Pap Ebers 801

45) Triticum Dicoccum

Traitement du coeur Pa Hearst 51,Toux Pap Ebers 318

46)Vitis Vinifera

Laxatif  Pap Ebers 12,maladie de poitrine Pap Ebers 183

47)Zizyphus Spina-Christi

Maladie anale Pap Ebers 139,sédatif veivnux Ramses V N°XII,Souffrance de toute nature Pa bers 480

Bibliographie sur les recherches importantes en Plantes de l’Egypte Ancienne

Charpentier Botanique d’Egypte 1980

Darty,Ghaliounhui,Grivetti,The Gift of Osiris 1977

Germer:1985/1979/1979:Toutankamon,plantes Haute Egypte

Hepper Fleurs des Pharaons 1990

Kermer Plantes des Jardins Egyptiens 1924

Leblanc Parfum cosmétiques,onguents dans l’Egypte ancienne 2003

Loret la Flore pharaonique 1892

Manniche LIse: Fragance,aromathérapie et cosmétiques  en Egypte Pharaonique 1999/

et Ancien Egyptian Herbal1986

De varatan et Asensi Amorss :Codex of ancient egyptian  plants remains 1998

 

 

Ejaculation Précoce,Réeducation ou Médicament

EJACULATION PRECOCE

Il est assez surprenant que la référence neurologique DSM 4 et 5 face un classement de l’éjaculation précoce dans”le diagnostic des Troubles Mentaux” sans précision nette,comme il fut fait  de même pour la timidité.La définition dit”Ejaculation précoce étant une persistance ou répétée lors de stimulations sexuelles minimes avant,pendant,après la pénétration et avant que le sujet ne le souhaite”.Cette  référence n’est pas nouvelle puisque Shapiro evoque un contexte d’Anxièté dès 1943.

L’ISSM définie en 2006,les facteurs psychologiques favorisants:

  • Stress 20%
  • Dépression 20%
  • Estime de soi 68%

Cette énumération fit donc logiquement le champ libre pour l’utilisation des antidépresseurs dans l’éjaculation précoce allant des tricycliques(Clomipramine) aux IRSS(Paroxetine,Fluoxetine).Des dérives hors AMM ont été vues:dérivés lignocaïnes,tramadol ,à ne pas valider .A ce jour,un nouveau produit cité dans Prescrire N° 313/2009/page 811-814  émet des doutes sur DAPOXETINE,antidépresseur de type IRSS de demi-vie courte dont les essais ont été faits par le Pr Pryot sur 2600 personnes,Biblio;Lancet 2006/n°366 et HPZA/FDA 2005.Les effets secondaires sont connus:Diarrhée,Céphalées,Vertiges.Lancet/2006/N°3668.

Sur quatre essais ont été définies des critères de satisfactions:homme 1/3,femmes 1/5

Des critères de diagnosic d’éjaculation précoce sont établis:Temps de latence d’Ejaculation  Précoce Intra-vaginale IELF/ISSM/et Waldinger .2005

Ejaculation Précoce

Il n’est pas sûr que les études sur l’éjaculation précoce de l’ISSM de 2006,soient une raison suffisante pour laisser un boulevard aux IRSS type Paroxetine,Fluoxetine,ou Tricyclique,voire  du DAPOXETINE de demie vie courte,alors que le ratio  de dépression , de type non défini ,n’est que de 20%:

*Stress 20%

*Depression:20%

*Estime de Soi 66 %

 

Les critères d’inclusion d’Ejaculation Précoce sont connus

*Homme

*Variabilité culturelle`

*Age:jeune âge

*Expérience

*Fréquences des rapports

*Difficultés relationnellles dans le travail ,Insatisfactions,groupe,au sein du couple:15 à 25 %

Facteurs favorisants médicamenteux

  • Opiacés
  • Chlorphaniramine
  • Ephédrine
  • Phénylphédrine
  • Phénylépline
  • Hypoglycémie

Facteurs pharmacologiques des neurotransmetteurs agissant sur l’Ejaculation précoce

  1. Acide Gamma-Amino-Butirique:inhibiteur
  2. Nord-Adrénalique:Activateur
  3. Acétycholine :activateur
  4. Ocytocine:Activateur
  5. Sérotonine pouvant avoir un effet négatif ou pôsitif
  6. Testostérone Totale augmentée dans l’hypogonadisme;effet négatif

Ces facteurs ne sont pas en soi une voie thérapeutique  préférentielle comme par les IRSS (action contradictoire )

EXISTE-T-IL DES PLANTES POUR  L’EJACULATION PRECOCE ?

Il existe une certaine confusion nosologique entre plantes agissant dans l’impuissance sexuelle ,ejaculation précoce et l’oligospermie .Enfin de compte ,les plantes luttant contre éjaculation précoce sont pour la plupart de fait aphrodisiaques.Il faut donc trouver des plantes agissant sur les neurotransmetteurs et les fonctions hormonales. Pour la plupart,il sera   retrouvé  des valeurs vitaminiqiues ou anti-oxydantes indiscutables  mais qui’il est difficile d’appliquer à l’éjaculation précoce,les essais sont souvent ou  incomplets dans leur méthologie ou dans leur nombre..

PLantes pouvant agir sur les Neurotransmetteurs 

A)PLANTES A ACTION SUR  L’ACIDE GAMMABUTOBYTIRIQUE 

1)THE DU JAPON:plutôt considéré comme aphrodisiaque

2)Le HARICOT:il est évoqué un haricot plat africain(Sebu Tubbab)

3)GERME DE RIZ BRUN(Sciences Asia /2012) base de fabrication de l’acide GMB

4)Le SOJA  pour sa propriété anti-oxydante  

B)PLANTES A ACTION TESTOSTERONIQUE

1)TRIBULUS TERRESTIS augmente la testosterone de 30%,considéré comme un dopant” musculaire”

2)Racine D’ORTIE ,agit sur le métabolisme testotéronique,anti-hypertrophique prostatique,peut être considérer comme positif dans les problèmes éjaculatoires

3)AVOINE:agit sur le métabolisme de la testostérone,sédatif

Connu comme “dopant “anabolisant”,serait plutôt aphrodisiaque

4)CORROSSOL ou ANANNONA MUSCATA:Adrénergique,et Alcaloïdes sédatifs

c)ACTION OCYTOCIQUE

1)DATTE: espèces Pheonix Dactilera contient Polyphénols,Anthocyanes,tannins,flavones,phytotérols:anti-oxydants;

Le Dattier Chinois ou Jujubier est riche en vitamine C,B,agit sur le tonus musculaire.

2)ONAGRE:oméga 3 et anti-oxydant

3)Racine de COTON:bien que citée,son origine n’est pas claire,étant clairement entendu que l’huile de Gossypum entrainant une stérilité définitive a été  retirée du marché.On retrouve le Coton du diable ou  Lin Indien ,ABROMA Augusta,ayant une action sexuelle

4)BOURSE A PASTEUR:avec Flavonoïdes vasoconstricteurs

5) CAULOPHYLLUM THALICTROÏDES:connue comme stimulant nerveux,anti-spasmodique,stimulant utérin.Surtout action remarquée pour stimuler la circulation sanguine pelvienne.A forte dose,provoque vomissement,nausées .Contre-Indications Absolues:Grossesse,Hypertension artérielle ,Angor(Etudes américaines chez les Iroquois)

                         D)PLANTES A ACTION SUR L’ACETHYLCHOLINE

Agissent sur les recepteurs Muscariniqies et Nicotiniques

1)AGONISTES MUSCARINIQUES,,Anamite Tue Mouche et PILOCARPUS MICROPHYLLUM >>>>>hors propos

2)AGONISTES NICOTINIQUES:TABAC et ARECHA CATECHU>>>hors propos

3)INHIBITEURS DES RECEPTEURS CHOLINERTGIQUES

Datura,Jusquiame,Belladone,Hyoscyamine,attention danger,emploi médical Interdit

4)INHBITEUR DE L’ACETHYLCHOLINE

Fève de calabar,avec sa Phytostigmine d’usage médical

                     E)PLANTES A ACTION SEROTINERGIQUE

1)GRIFFONIA,à ne pas associer avec les IRSS

2)CHAMPIGNONS

3)NOIX de NOYER

4)ANANAS

5)BANANE

6)KIWI

7)TOMATE

Fruits qu’il faut intégrer dans les régimes équilibrés de nature anti-oxydante

 

Le probléme thérapeutique de l’éjaculation précoce est donc difficile à mettre en oeuvre,entre privilégier un antidépresseur ,semble-t-il ,maniable,et une série de plantes dans l’ensemble se révèlant plutôt aphrodisiaque ou utilisée dans l’oligospermie  telles des préparations assoçiant:

*Mucana pruriens:agissant sur les oligospermies

*Tribulus Terrestis plutôt aphrodisiaque en agissant sur la testostérone

*Hydrophyla Spinosa agissant sur oligospermie,anti-oxydant,anabolisant,nociceptif,anti-inflammatoire.

*Argyrela Speciosa:contient de des flavones,coumarine,ergometrine:aphrodisiaque,tonique,désordres nerveux,anti-inflammatoire.Mais  propriétés Hallucinatoires souvent oubliées

Ainsi dans ce composé censé être la thérapeutique de l’éjaculation precoce,on se retrouve de fait sur une dominance aphrodisiaque

De même est vanté pour la même cause le MUIRA PUAMA qui est en fait un stimulant sexuel et dit qu’il augmente le désir,à voir !

. Ne pas oublier GINSENG,ELEUTHEOCOQUE,Adrénergiques et WITHANIA toniques sexuels .

Il faut donc requérir un autre avis,inexpérience,jeunesse,anxiété légitime justifiant un abord comportementaliste déjà évoqué par le DR ZWANG (Précis thérapeutique Sexuelle/1974/Maloine).

Le PROBLEME COMPORTEMANTALISTE  : UN RECOURS SIMPLE

                                          La METHODE DU SQUIZZ

En premier retrouver confiance en soi,retrouver l’autre,reconquète du couple avec les aides  professionnelles de santé,médecins,psychologue,psychothérapie.La confiance revenue,reprendre dans le calme et agréable,le contact.La femme se met à califourchon face à l’homme ,introduction du sexe,dès envie,se retirer et saisir le sexe à la base du gland.Recommencer jusqu’à éjaculation pour parvenir au temps d’introduction oû le sexe peut rester in situ sans géne,sans envie impérieuse.En principe,si,l’entourrage médical est bien organisé,le couple reconstruit,retrouve l’harmonie dans un délai éxcedant rarement 4 semaines.Faut-il traiter,rien n’est moins sûr,l’anxiété disparue  , confiance et véritable langage humain retrouvé et  plaisir partagé.     

Eleutherocoque, Adaptogéne , Imunomodulateur

   ELEUTHEROCOCUS  SENTICOSUS

Une Araliacée ,Le GINSENG SIBERIEN,le buisson épineux ,le Piquant Disponible, n’a pas fini de faire parler d’elle.Il pousse en Extrême-Orient,Vosok,l’Amour,Sakhaline,Nord-est de la Chine,Corée,Japon.

siberie

Du fait de la proximité territoriale Russie et Chine,on serait tenté d’être en présence d’attitude thérapeutique similaire:appelé

Ginseng de Sibérie,Wujia Ginseng, l’allusion thérapeutique àl ‘Eleuthérocoque dans les matières médicales chinoises devrait être superposable.La difficulté réside dans la définition botanique ,il serait plutöt question d’un Araliacée de type Quinquefolium donc de même nature que  le ginseng quinquéfolium trouvé au USA et cité dans un ancien poème Ye Zhishen.Des auteurs donc pensent que certains symposiums évoqueraient les traditions de l’Euleutherocoque qui seraient plutôt celles du Ginseng Quinquefollium et il n’est pas dit si cette répétition culturelle serait alors qu’une importation de mode littéraire ou populaire.

L’allusion à l’ELEUTHERCOCUS est retrouvé dans “la Matière Médicale  du Divin Mari”,appelé en chinois WU PI,mais on peut le retrouve avec plus de dix dénominations différentes,l’utilsation est l’ECORCE,surnommé l’écorce des 5 additions” ou des cinq saveurs,.à la dose de 4,5  à 9 g/j

L’écorce est dite:

*de saveur:acide,amère,chaude

*agissant sur les méridiens REIN et FOIE

*caractéristiques:Stimule si vent et humidité,réchauffe le méridien Rein et Foie,arrête la douleur et les sinusites.

Traditionnellement  WU PI est pris pour les infections respiratoires.

Associations citées:

*Eucomania(Hypertension artérielle)

*Clématite et Gentiane(pour douleurs et spasmes musculaires).

*Taxili,Achrysanthis,Dpisaci(douleur thoracique)

*problèmes infantiles de croissance avec Chaenomelis.

*Tonique: association avec Periloca(anti-arthrosique)e Hedyotis(immunostimulante)

Il est extrêment difficile de faire le choix de l’espèce puisque les indications regroupent globalement celles de Senticosus,Giraildii,Sessiflorum,Verticulatis

 

Ainsi sont décrits ,sans caractère allusif de l’espèce

des pratiques traditionnelles diversifiées.

Bronchite,maladies cardio-vasulaires,hypertension artérielle,hémiplégie,insomnie,rhumatisme;et surtout Adaptogéne avec vigueur,mémorisation,longévité,orexigène.

 

Des publications de pratiques chinoises sont publiées que certains auteurs dont Lily Perry n’ont pas pû référencer ou identifier.Il est donc difficile de retrouver  textes  sur l”eleutherocoque senticosus alors que certains  évoquent son usage  chinois depuis  2 ou 4000 ans. Malgré ce paradoxe, sont évoqués,traitements de l’hypercholestérolémie,longévité,hypoxie,cancer de l’Estomac(repris par Baronov),neurasthénie.De 1972 à 1974,sont citées:Bronchite,maladies cardiaques,insomnie,perte de mémoire,tonique,laryngite;perte d’appétit.

D’autre part,il avait été mis en exègue des publications russes qui abordaient les appllications thérapeutiques sur des études et recrutements faibles.Ces remarques sont infondées,les publications d’automédication par les plantes médicinales russes ont rencontré un vif succés,les tirages allant jusqu’à  plus de 200.000 exemplaires et épuisés rapidement,dans les faits,les réferences aux auteurs de valeur ne sont pas toujours présentées,comme Gamerman ou Tourova.Le livre de Tourova sorti en plusieurs publications de 1980 à 1985 que Docphytoplus a repris avec l’aide de Mr OUSSOF ,Dr LARIVE,madame LARIVE née BIELKIEWICZ et la relecture de nombreux textes ont permis de démonter l’excellence des travaux produits et des expérimentations faites avec une population acquise.L’expérience nous ont montré que certains échantillons ne représentaient pas les qualités pharmacologiques requises et il suffisait de revoir l’authenhicité des produit et leurs effets pour retrouver  les qualités  décrites.

L’OMS,la Commision Eu du Ministère Allemand ont validé le caractère adaptogéne de l’Eleutheroque,faisant  ainsi partie de 256 plantes validées,l’Escop est très documenté et confirme l’intérêt de cette plante,(bibliographie allemande et russe)intérêt déjà anticipées par les études de Shadrin(1984),Kozlov(1984),Barkan(1980),toutes ont démontrées sur des échantillonnages de population nombreuse,le bien fondé de l’utilsation de l’Eleutherocoque.

Il apparait raisonnable de limiter ce sujet botanique controversé,et se référer à la pratique russe qui actuellement parait la mieux référencée,donc Eleutheococus Senticosus,le buisson  disponible ou buisson piquant,araliacée.éthymologiquement en russe:Svobodnajagodnik Koljucij

siberie

CHIMIE ET PHARMACOLOGIE EXPERIMENTALE DE L’ELEUTHEROCOSUS SENTICOSUS

Elles confirment la réalité de certaines pratiques traditionnelles et élargissent les aplications modernes de l’Eleutherocoque.

Chimie

*In vitro

*Eleutherocosides:de même propriétés que les aglycones du Ginseng antistress

*Immunostimulant en agissant sur la phagocytose et augmentation des granulocytes(due à l’interleukine).Dépendant des polyssacharides.

*anti-viral du Virus A et Syncitial

*antileucémique dose dépendante

*anti-oxydant

*la syringine augmente coricoïdes et ACTH

 

*In vivo,en laboratoire ces résultats ont été confirmés:

Imminotsimulation,inhibition du virus grippal A et Herpès(action par l’inteféron),résistance au stress(augmentation des acides nucléiques),protection contre les radiations ionisantes,hépatoprotection,élévation des corticostéroïdes.

 

L’ELEUTHEROCOQUE DE LA PHARMACOPEE RUSSE

 

On utilise les racines des plantes adultes,cueillies sans la deuxième partie de Septembre

On utilise l’extrait fluide dosé à 50,40 à 50 gouutes 3 fois par jour.Pour des raisons de préventions,certains font des traitements séquentiels pour prévenir coup de froid ou grippe,donc en intersaison(avril ou septembre)

siberie

 

LES INDICATIONS SELON TOUROVA

*Stimule le système nerveux central

*Adaptogène

*Permet de travailler sans effort( tests sur personnes de 53 à 72 ans)

*Orexigène

*Améliore la vue

*Hypoglycémiant.Essais sur diabète sévère pendant 10 à 24 semaines,malades sous insuline

*suite de traumatisme,agression

*Toxi-infections

*Le caractère adaptogène a été mis en valeur  dans des conditions de vie et climatique difficiles(industrie dans la Volga ou cercle Arctique).Moins d’absentéisme,moins de sensibilité au froid,moins de grippe.Aide à supporter la chaleur et écarts de température.Le surpoids est mieux supporté.Tonicité et sociabilité méllleure.

*Capacité d’améliorer la capacité et différencier les couleurs.Applications pour les automobilistes et scaphandrier.

*Confirmation d’abaisser la stérilité femelles animales et amséliore sociabilité et croissance des jeunes animaux à fourrures*

siberie

 

NOUVELLES ACQUISITIONS DE L’ELEUTHEROCOQUE

 

1)IMMUNOSTIMULATION

avec 2 ml d’extrait fluide pour 28 jours:action sur les cellules NK,Phagocytose,hyperlymphocytose.

 

2)RESISTANCE AU STRESS ET ALTITUDE,SAUNA,COUP DE SOLEIL.Meilleure Résistance Capillaire.Le Surentrainement.2 à 6 ml/j d’extrait fluide pendant 60 jours

 

3)AMELIORATION COGNITIVE  et MEILLEURE ADAPTATION INTELLECTUELLE avec 1 ml  d’extrait fluide/j ou 1,25 g

 

4 )AMELIORE PERFORMANCE PSYCHOMOTRICEChez les aviateurs,cosmonautes) à la dose de 2ml/j pendant.10 jours.Effets persistants 3 heures après l’éssai.

 

5)PREVENTION DES VERTIGES VESTIBULAIRES:4 ml pendant  2 ou 3 semaines

 

6)PROPHYLAXIE DES GRIPPES

Adultes:INFLUENZA A:? 4ml/j

Chez l’enfant:2 gouttes par année pendant des périodes intercallaires(Janvier/Octobre.Novembre)

 

7)ADJUVENT DE LA PENICILLINE

 

8)PROPHYLAXIE DE L’HERPES 

 

 

CONTRE-INDICATIONS DE PRINCIPE

*Femme enceinte et allaitement

*Hypertension artérielle

*Diabète

siberie

 

BiIBLIOGRAPHIE

Tourova.1980-1985

ESCOP

BLumenthal

OMS

Commission Européenne Médicala Allemande

Kozlov(1984)

Barkan(1980)

Shadrin(1986)

Panossian(2009)

Asano(1986)

Dowling,Redondo(1996)

Winther,Ranlov,Rein(1997)

Hartz(2004)

Cicero(2004′)