THÈMES

v

Vanille: de l’Alimentation à  la Médecine

                                 La VANILLE

 Vanilla Planiflolia ,Orchidacée,est originaire de l’Amérique Centrale,utilisée dans le chocolat par les Aztèques. Le fruit utilisé est appelé la gousse,obtenues par fécondation par une abeille spécifique au Mexique, la vanille a été importée à Madagascar(principal exportateur),Réunion,Sri Lanka ,.La pollinisation se fait à la main.Le Mexique a gardé le monopole jusqu’au 18 ème siècle.La première poliinasation artificielle a été pratiqué par Neuman (1837) et introduit pr Albus (1841) dans l’ile de la Réuion ou ile Bourbon,la Vanille Bourbon.les gousses vertes sont inodores,c’est  par l’action de l’eau et du soleil que la vanilinne se développe ,cristalissant à l’extérieur en paillettes blanches

La vanille a été adopté rapidement  en Europe,adulée par Louis XIV  et surtout  par sa fragance aromatique a conquis l’industrie alimentaire par l’utilisation de la vaniline et très tôt au 19 ème par sa fabrication synthétique,sur laquelle ,il faut revenir mais pour l’essentiel son mode production fait passer la production synthétique ou semi-synthétique à 15.000 tonnes /an,alors que la production de  vaniline d’origine naturelle n’est que de 2500 Tonnes/an.

Utilisations traditionnelles

Elixir de Garus,Stimulant de l’appétit,tonique stomachique,et intestinal et biliaire(Selon Boiteu-Alollorge -Boiteau/ACTT.1993)

On retrouve de utilisations diversements signalées et qu’il faut certifier: anti-septique,aphrodisiaque,action psychique sur l’émotion,,cosmétique,une oleo-résine comme désodorisant de cuisine(assoçié avec He Citron,Pamplemousse,bergamote,Santal),huile essentielle comme stimulant nerveux,dépression,mélancolie ,effort musculaire et rhumatisme.

Dans les faits la pharmacologie permet de préciser et d’élargir  l’utilsation de la vanille,son apport industriel cosmétique,parfumerie, et alimentaire est toujours d’actualité.

 ALLERGIE A LA VANILLE

Souvent évoquée mais peu documenté,il s’exprime en allergie de contact et alimentaire

a)Allergie de Contact:

notamment en parfumerie,la vanilline est utilisée comme fixateur pour augmenter la ténacité d’une composition sur la peau et adoucir”la note animale” de fond,pariculièrement les parfums boisés avec Cédre,Patchouli ou Héliotrope,parfum dits boisés ou balsamiques.

L’allergie est  de type  hypersensibilité immédiate pouvant s’exprimer par un erythème,oédème,urticaire,signes ORL,conjonctivite,signes respiratoires,rare choc anaphylactique;PONS – GUIRAUD 2007.L’hypersensiblité immédiate de la vanilline a été décrite par PONS-GUIRAUD,VIGAN (2002)

b)Allergie Alimentaire

Elle a été developppée par le service de Pneumologie et Allergie de Toulouse de Didier/Abal/Rance/20 septembre 2012,dans un module d’ensiegnement concernant l’allergie alimentaire de l’enfant.L’allergie est surtout noté au-dessus de l’âge de 3 ans et en est pourcentage modeste,piusque sur 4 groupes d’allergènes alimentaires,il apparait au 3 ème rang soit 8,9%,regroupant pigment,fenouil,sésame,soja,cerise,pomme.Le premier rang allergènes appartient toujours à l’oeuf ,lait,moutarde,poissons soient 82%.La recherche d’un agent allergène n’est pas toujours aisée afin de pouvoir éliminer définitivement l’agent causal.

Plusieurs tests peuvent orienter le diagnostic:

*Hyperéosinophilie

*Tests MultiAllergenes MTA sensible à 80%

*Posivité des Immuoglobulines E :pouvant être positif de 70 à 90%, et qui n’est pas reconnu comme une garantie diagnostique.

*Posivité du Prick-Test

Etant donné les difficultés de diagnostic,il faut s’assurer quelque soit le produit appliqué ou ingéré  des antécédants familiaux et personnel conduisant à un principe élémentaire de précaution.Il faut bien avouer que l’allergie alimentaire à la vanille est rare ,l’allergie cutanée d’un parfum est plus fréquente mais la vanilline n’est pas le seul agent causal,rôle des triterpénes,et individu connu et apte à produire des IGE si exposé à un allergène spécifique,ce que l’historique retrouvera précocèment.

Chimie et Pharmacologie

La Vanille est à en concentration à 2% dans la gousse;isloée naturellement par Loupy(1851) et synthétisé en 1874 par Haarman à parir de conifèrine,résine d’épicea.
la Vanilline ou 4 hydroxy-3-Méthoxybenzaldéhyde peut être obtenue par oxydation de la pulpe;et sa synthèse artificielle peut se faire à partir de l’Eugénol,Glucose,Férurilque,Guaiacol,Tyrosine.,

Synthèse par Tao Li et Rosazza.Biocatalytic synthesis of vanilline 2000.

Propriétés pharmacologiques  de ia Vaniline   in vitro

Résumé  par Ravendra Kumar Int.Jour.Pharm;Tesch.Res.2012;13.11

Anti-Oxydant :Iawano,Yazama.Bio.Pys;Acta.2011 

Biochem.Biophys.Acta 2011 02.1810(2)170-7.Tai,Sawano,Yazama confirme le coté bénéfique de l’apportquotidien en vanilline comme anti-oxydant.

Anti-Microbien;Suppakul,Jinkara Food Agr.India 2009

Anti-Diabétique.Wang,GuanZhong W;JiAngchuan;Chem.Mat.Sci.1998

Anti-inflammatoire .Lim  Lifes science.2004

Analgésique .Lim Biomed and Lifessciences 2004

Anticancer.Ali,Azad,Jesmin,Ahsa.Activity in vitro of vanillile semi-carbazone;Asia Pacific Jour. of Tropical Biomed.2010;(12)1-5..

 

                    ACTIONS NEUROLOGIQUES de la VANILINE

Essais de laboratore :Depression et troubles cognitifs. et essai antinoceptif

Notion ancienne présentée par Marin de la Cruz en 1552 oû il écrit que l’infusion ou decoction de vanille agit sur hysterie,impotence,energie musculaire,rhumatisme

a)Antinoceptive chez la souris

selon Park,Sim,Choi,Seo,Kwon,Lee,Suh in Arch Pharm.res;2009,32(11)1643-9.médiations de la vanilline Alpha-2 adrénergique et recepteurs opioïdes

B)Action sur inhibition Acétylcholinetérasique

en assaoçiant la racine de Salsepareille Indienne ou Hemidesmus  Indicus ” Sariva,”(une Apocynacée) et Vanilla Planiflolia.

Hemidesmus est connu en médecine ayurvédique comme tranquilisant,anti-stress,inducteur de sommeil,apporte une meilleure lucidité.

Il a été démontré que les composants phénoliques 2 Hydroxy-4 Methoxybenzaldéhyde de l’Hemidesmus et le 4 -hydroxy-3-Methoxybenzaldehyde ou vanilline avaient une action anticholestérasique donc pouvaient être proposés comme traitement possible de l’Alzheimer ou autres maladies neuro-dégénratives.Kundu.Mitra.PLants Foods Hum.nutr.2013 Sept.68(3)247-53

C)Action anti-Depressive chez la Souris

Evaluation par Shoeb,Chowta,Pallempati,Rai,Singh.in Indian Jour.i-of Pharm.2013.March.April.45(2)141-144

Essais comparés avec Imipramine,fluroexetine,vanilline à deux dosages 10mg/kg ett 100mg/kg

A 100 mg/kg l’effet de la Vanilline est comparable à la Fuorexteine,le résultat est meilleur et dose-dépendante..l’effet antidépressesur de la Vanilline est expliqué par son action agoniste Alpha-2 -adrénergique , agissant sur les recepteurs opioïdes. et sur le stress oxydatif

INTERET ALIMENTAIRE DES EXTRAITS DE VANILLE

1)Son caractère anti-oxydant en fait un composant de préservation et conservation de l’alimentation et naturellement son caractère antioxydatif doit être prise en compte en terme de prévention diabètique,neurologique et antiaggrégat plaquettaire,effets qui doivent être mis en études prolongées.Jour.Agric.Food Chem;2007 Sept.19;55(19)7738-43/Shyamala,Naidu,Sulochanamma,Srivanas.

2)Son Effet Antibiotique à visée de protection alimentaire ne peut-ëte oubliée; Choo.Rhkayadi,Hwang Inhibition of bacterial quorum sensing by vanilla extract.Leet.Appl.MicroBIo.2006;42(6)637-41

.Element de protection alimentaire repris par Fladhy en 2004.la Vanille et acide Vanillique surtout si le Ph est bas agissent sur le Listeria Inaocua et Colibacile (Delaquis 2005 et Fitzgerald 2004)

Contre-Indications

Les matières médicales ne se prononce pas sur la grossesse.Bien sûr le terrain atopique doit être protégé.Des contre-indications ont été formalisées mais sans référencement:Autisme,saignement,syndrôme néphrotique

Varices,Maladies Veineuses

TROUBLES VEINEUX ET VARICES

10271351_1732911376924029_5637983496178081632_o

Schématiquement on peut classer les veines des membres en veine superficielle et profonde.
On appelle thrombose veineuse ou thrombophlébite la présence d’un caillot dans une veine superficielle ou profonde et la réaction inflammatoire de la paroie veineuse qui l’accompagne.

La réponse inflammatoire peut être minime voire augmentée par le risque d’un traumatisme de fracture des membres inférieurs, de l’immobilisation qui prédispose à la thrombose veineuse et l’incidence est particulièrement élevée chez les patients qui ont fait un accident cardiaque.

L’incidence de la thrombose est augmentée pendant la grossesse surtout pendant le troisième trimestre et chez les femmes utilisant les contraceptifs oraux ou recevant un traitement hormonal pour la ménopause.

Dans tous les cas s’il existe une thrombose un bilan et avis médical sera toujours indispensable.
Car l’essentiel de la complication de la thrombose et en particulier de la thrombose veineuse profonde est l’embolie pulmonaire et l’insuffisance veineuse chronique.

Il est inutile de s’appesantir sur la prévention de l’embolie pulmonaire car elle est la principale justification du traitement des patients qui ont une thrombose veineuse profonde nécessitent un traitement anticoagulant avec repos au lit, voire hospitalisation car les risques d’embolies pulmonaires sont toujours importants.
Car il faut s’avoir que plus la thrombose veineuse profonde et proximale plus le risque d’embolie pulmonaire est important ,environ 50% en l’absence de traitement.

20% à 30% des thromboses du mollet peuvent se compliquer d’un embolie pulmonaire dans un ratio allant de 5% à 20%.

Il est clair que pour toutes personnes allongées et ayant un mauvais état veineux et surtout s’il existe des plâtres ou des causes d’immobilisation prolongée des traitements anticoagulants seront prescrits par le professionnel de santé.

Dans tous les cas s’il existe un thrombus même localisé au niveau du mollet seul le médecin prendra la décision de mettre en route un traitement anticoagulant avec des produits de type D-Dimères qui préviendront souvent l’embolie pulmonaire.

12313695_1638723239714402_687239846789196627_n

L’INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE

L’insuffisance veineuse chronique est soit secondaire à une thrombose veineuse profonde ou soit due a une insuffisance des valvules des veines.
C’est alors un dysfonctionnement connectif des valves des veines profondes que l’on pourra observer en pratiquant le doppler.

De toutes façons,et, dans tous ces cas, il faudra éviter de rester longtemps debout ou s’asseoir de façon prolongé, essayer le plus longtemps d’élever les jambes sur une position surélevée mettre des bas de contention.
Naturellement lutter contre le surpoids, la constipation, les bains trop chauds, le chauffage par le sol et essayer de lutter contre l’hyperviscosité sanguine.

anatomie

Devant l’apparition d’une phlébite superficielle ou profonde du mollet dans des conditions apparaissant à l’immobilisation sous plâtre ou pour une affection nécessitant un alitement prolongé, il ne serait être question de différer un avis médical.

Tous les incidents veineux doivent être pris en charge par un professionnel de santé. Et seul le professionnel de santé prendra la responsabilité d’instituer un traitement anticoagulant, prévenant ainsi les risques d’une embolie pulmonaire.

12116006_10153655225468704_8706096234246149844_n

Dans le cas des insuffisances veineuses chroniques, si ce risque est toujours existant il devra toujours être recherché et toujours éliminé et toujours traité en cas de besoin.

En phytothérapie, on peut mettre à disposition:

1)des plantes à tropisme veineux favorisant la circulation en cas d’insuffisance veineuse chronique.

2)Certains ont proposé des plantes hypo- coagulantes:

– Le mélilot ,melilototus
– La prêle ,equisetum

Il faut avouer que ces actions hypo coagulantes sont modestes.

D’autre plantes sont proposées comme veinotoniques mais elles ont une action mineures, elles doivent être citées ce sont;

– Le berbéris
– L’hydrastis
– Le polygonum hydropiper
– Echinops spinosa
– Le noisetier Corylus
– La rue Ruta graveolens en sachant qu’elle est toxique
– La ficaire Ficaria Ranunculoides
– Le cassis Ribes Nigrum

PLANTES UTILES DANS LE TROPHISME DE LA CIRCULATION VEINEUSE;

image ancienne

-1) Bourse à pasteur Capsella bursa-pastoris

On utilise la plante entière, elle contient de la choline, de l’histamine et des dérivés flavoniques.
Elle est hémostatique, est hypotensive, on utilise dans les varices et dans les crises hémorroïdaires.
On l’utilise en infusion 50g par litre ou en teinture mère 70 gouttes, 3 fois par jour.

-2) Le cassis Ribes Nigrum

Dont on utilise le fruit et la feuille qui contient des flavonoides, des anthocyanosides de la vitamines C et qui a des propriétés de type vitamine P qui augmente la résistance capillaire.

On l’utilise en teinture mère 40 gouttes, 3 fois par jours, en nébulisât 1g à 3g par jours.

-3) Le chêne rouvre, Quercus petraea

Dont on utilise l’écorce de jeune rameau riche en tanin qui astringente surtout utile dans les crises hémorroïdaires.

-4) Le cyprès ,Cupressus sempervirens

Dont on utilise le cône avant maturité, il contient des tanins catéchiques, une huile essentielle contenant du cédrol, c’est un vasoconstricteur veineux et un protecteur capillaire.
Il est utilisé dans les varices, les hémorragies utérines, dans les crises hémorroïdaires, les troubles de la ménopause.
On peut l’utiliser en teinture mère 30 gouttes, 3 fois par jour ou en nébulisât 0.5g à 1g par jour.
Il faut savoir que traditionnellement la poudre de cyprès est utilisée dans les circoncisions traditionnelles.

Le cône qui est appelé aussi noix de cyprès, l’intérieur du cône est utilisé dans la toux et dans la dysenterie sa partie externe dans les hémorroïdes.
Les jeunes rameaux contiennent de l’huile essentielle pouvant aller jusqu’à 2%.

Petit préparation utilisant le cyprès ; la toux, les varices, les hémorroïdes et les incontinences urinaires, on utilise alors l’huile essentielle de cyprès une partie plus 4 parties d’alcool.
-5) L’ergot de seigle: Claviceps purpurea

Qui est un champignon, dont on utilise la sclérote dont les alcaloïdes sont venotonique agit sur les troubles neurovégétatifs et la migraine.
Il faut savoir que ces alcaloïdes ont des interactions avec les antibiotiques tels que les macrolides.
C’est une contre indication majeure ainsi qu’avec les nouveaux produits antimigraineux,donc d’usage strictement médical

-6) La ficaire, Ficaria Ranunculoides

Dont on utilise la racine tubéreuse qui est riche en saponosides mais  est toxique.
Son huile essentielle est utilisée dans les crises hémorroïdaires, soit en décoction, soit en teinture mère 3 fois 40 gouttes par jour.

vesale

– 7)Le ginkgo Ginkgo biloba

Dont on utilise les feuilles qui contient des dérives flavoniques dont la teinture mère donnée à 40 gouttes, 3 fois par jour est utile dans la circulation veineuse mais surtout dans la microcirculation cérébrale.

 

-8) La hamamélis,Hamelis Virginica

Dont on utilise la feuille parfois on utilise l’écorce, l’eau distillée d’hamamélis est faite avec les rameaux frais.
Traditionnellement la feuille en décoction était utilisée dans les lombalgies mais surtout dans les affections veineuses et génito-urinaires.
La feuille contient des huiles essentielles, de la choline, des hétérosides flavoniques et des tanins.
L’écorce contient des dérivés flavoniques dont le taux est supérieur à celle de la feuille.

Il faut savoir que la solution de type aqueux contient des dérives flavoniques avec tanin qui ont une action bactériostatique et une action circulatoire.

L’extrait sec ou nébulisât sous forme hydro alcoolique a une action bactériostatique sur les germes gram + et gram – et certains l’ont même utilisé dans les infections urinaires type MST.

Les dérives flavoniques ont une action vitamine P qui augmente la résistance capillaire et diminue la perméabilité capillaire.

Son indication est surtout donnée dans les congestions et dysménorrhée et troubles de la ménopause, dans les hémorroïdes et les varices.
Le traitement utilise la feuille une cuillère à café par tasses, l’extrait fluide 1g à 4g par dose on peut aller jusqu’a 15g par jour.
L’extrait sec est utilisé à 0.15g voire à 1g, on peut aller jusqu’à 3g par 24 heures.

Le traitement classique des hémorroïdes associe: hamamélis, la prêle, la myrtille, le marron d’Inde.

interdiction de dissection

– 9)L’hydrastis Canadensis

Dont on utilise le rhizome contient des alcaloïdes, c’est un vasoconstricteur et hémostatique. Utilisé dans les troubles veineux et troubles hémorroïdaires en teinture 3 fois, 10 gouttes par jour, il peut être utilisé en extrait fluide à la dose maximale de 1g à 4g par jour mais la dose limite part prise est au maximum de 2g.

– 10)Le mélilot ,Melilototus officinalis

On utilise les sommités fleuries qui on une action sédative et les fleurs contiennent de la coumarine, des flavonoides, ses propriétés sont légèrement anticoagulantes et a donc une action intéressante dans les troubles veineux avec tendance ou phlébite superficielle et dans les crises hémorroïdaires.
On utilise la teinture mère, 50 gouttes 3 fois par jours, infusion des sommités fleuries, 50g par litre , a un effet sédatif.
La teinture officinale 4g à 5g par jour ,le nébulisât  peut être donné jusqu’à 1g par jour.

– 11)Le marron d’Inde ,Aesculus hippocastanum

On utilise le marron parfois l’écorce.
Le marron contient des flavonoides tel que le carcetol, il contient également de l’aescine qui est cause d’intolérance.
L’écorce contient de l’esculoside et fraxoside qui agissent sur la micro circulation veinotonique et antioedemateux et vasoconstricteur.

Donc utilisé dans les varices, les phlébites superficielles, les crises hémorroïdaires, il est connu pour ses propriétés vitaminique P.
On peut utiliser de l’alcoolature de marron 15 gouttes par jour, de l’extrait de marron stabilisé 20 gouttes par jour, du nébulisât de marron jusqu’à 0.5g par jour.
Il faut le donner en cure discontinue car il peut provoquer des gastrites.

Le marron d’Inde est donc connu pour son action veinotonique mais aussi pour ses actions anti-exsudatives, anti-inflammatoires et  immuno modulatrices.

IL A DES CONTRE-INDICATIONS:
la grossesse
les plaies ouvertes
l’eczéma
les troubles de la crase sanguine.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES DU MARRONNIER D’INDE:

l’aspirine
les anticoagulants

EFFETS INDESIRABLES DU MARRONNIER D’INDE:

prurit,
nausées,
gastralgie,
allergie
saignement,
néphropathie

anatomie

– 12)Le pin maritime ;Pinus pinaster

L’écorce contient des leucocyanidol qui ont des propriétés antihémorragiques et vitamine P.
Les aiguilles du pin contiennent des cathecoles qui ont une valeur de protection capillaire.

– 13)La prêle ,Equisetum arvense

On utilise la tige stérile qui contient de la silice soluble des dérivés flavonoiques, des saponosides, il est donc cicatrisant astringent, antihémorragique.
Il est surtout utilisé en cas de crises hémorroïdaires ou syndrome variqueux important.
Il doit être utilisé en cure discontinue de préférence avec une plante tel que l’artichaut.

On peut l’utiliser en décocté 15g par litre, en nébulisât 1.5g à 2g par jour, en poudre 2g à 4g par 24 heures.

– 14)Le séneçon Senecio vulgaris ou le jacobée

Dont on utilise la plante entière qui contient des flavonoides et un glucoside la jacobine et des alcaloïdes.
Le problème du séneçon est son hépatotoxicité et son incidence dans l’induction du cancer du foie n’est pas encore élucidée.

Il faut donc être extrêmement prudent dans son utilisation et respecter un principe de précaution.

– 15)La myrtille ,Vaccinium myrtillus

Dont on utilise les fruits riches en anthocyane, en action vitamine P efficace dans l’insuffisance veineuse.
Utilisé en décoction 20g par litre, en poudre 10g à 12g par jour, en teinture mère 50g, 3 fois par jour, en nébulisât 2g par jour.

Jean-Baptiste

– 16)Le noisetier ,Corylus avellana

Dont on utilise le feuille rarement l’écorce, il contient des flavonoides, de la citroside c’est un veinotonique antiœdémateux antihémorragique et vasoconstricteur.
Il est utile dans les varices et dans les crises hémorroïdaires.

On l’utilise en infusion 10g pour 1 litre d’eau, en teinture officinale et en teinture mère 50 gouttes, 3 fois par jour.

– 17)Le petit Houx

Fragon épineux dont on utilise le rhizome qui contient des saponosides, de la ruscogénine, action vitamine P donc antioedemateux, vasoconstricteur, c’est également un diurétique.

Il est utilisé dans les crises hémorroïdaires et dans les syndromes variqueux.
On l’utilise en décoction 60g pour 1 litre, poudre 2g à 3g par jour, nébulisât 1g par jour.
La teinture mère peut être utilisée à 50 gouttes, 3 fois par jour.

Les infusions de baises peuvent être utilisées dans le traitement des varices, des diarrhées et des crises hémorroïdaires.
On utilise alors 2g pour 100 cm³ d’eau.
Les baies peuvent être utilisées en décoction 5g pour 100cc d’eau, en compresse locale pour les crises hémorroïdaires.

Sinon d’autres formules peuvent être proposées associant

– le cyprès nébulisât 0.05g
– hamamélis 0.10g
– aubépine 0.05g
– myrtille 0.20g
ââ pour une gélule à 2 gélule, 3 fois par jour.

Ou
– Cyprès 0.10g en nébulisât,
– Hamamélis 0.02g nébulisât
– Marronnier d’Inde 0.02g en nébulisât
– Vigne rouge 0.10g en nébulisât
ââ pour une gélule, 1 à 2 gélule, 3 fois par jour.
Autres formules:

– cyprès 0.05 en nébulisât,
– passiflore 0.10g nébulisât,
– olivier 0.05g,
– myrtille 0.2g
ââ pour une gélule, 1à 2 gélule, 3 fois par jour.

Il existe une formule que l’on utilisait par le passé pour traiter les toux pénibles de la coqueluche chez l’enfant.
On utilisait l’huile essentielle de cyprès à 15g mis dans de l’alcool à 90° et on donnait 5 à 15 gouttes que l’on mettait sur les draps du lit de l’enfant ,4 fois par jour.

icone

D’autres formules sont citées pour traiter les varices avec troubles de la ménopause associant;

– hamamélis teinture mère
– marronnier teinture mère
– aubépine teinture mère
– passiflore teinture mère
ââ le tout dans 125cc, 3 fois 50 gouttes par jour

Egalement on peut proposer;

– feuille de vigne rouge 60g
– racine réglisse 15g
– racine de chiendent 15g
– la prêle 15g
– feuille de noyer 10g
– sommités fleuries d’hysope 10g
– le varech10g
ââ le tout en infusion 3 à 4 cuillère à soupe, pour 1 litre d’eau

S’il existe des troubles variqueux avec œdème, on peut associer:

– hamamélis en teinture mère
– artichaut en teinture mère
– myrtille en teinture mère
– le ruscus en teinture mère
ââ le tout dans 125cc, 3 fois 40 gouttes par jour

Certains proposent des bains de pieds pendant 10 minutes, 2 fois par jour, d’une préparation de décoction;

– de feuille de vigne rouge
– de feuille de cassis
– de feuille de frêne
ââ le tout pour 100g dans un litre et laissé infuser 5 minutes et tremper les pieds

taghit

 

 

Vaudou,des Dieux et des Arbres

Depuis la catastrophe ,séisme du 12 janvier 2010 ,subie par le peuple haïtien,il a été noté une résurgence du Vaudou,héritage animiste d’une religion africaine ayant résisté à l’arrachement de la “Grande Terre”,d’origine traditionnelle du Dahomé.Les Dieux sont effectivement tombé sur la tête,qu’exprime le Vaudou,un rapport étroit avec Dieux et les Diables.Mais ,sur le plan historique,le Vaudou fut l’élément moteur de la libération haïtienne face aux troupes napoléonniennes.il est fortement ancré dans la culture oû il a subi peu d’influence étrangère religieuse comme en Afrique(Islam et Christianisme)

10953398_10204821009937632_7928958365392900488_n 1915962_1739975109550989_7505692025888066667_nfondphytob313147875_1757687904446376_7273131605124786449_o

CEREMONIE

Sa caractéristique essentielle est la prise de possessions,au cours de danses,l’être humain est envahi par un des invités présents”loas”.La prise de possession pour l’être humain,homme ou femme,est particulière,car il devient”dieu”se transformant physiquement ,mentalement,prophétise et devient insensible à la douleur,Sur le sol est dessiné à la farine de maïs un”vévé”,armoiries du dieu invité,plusieurs hommes jouent du tambour,trois,”papa”,”maman”,”enfant”symbolisant le soleil,la terre,la lune.Un autel est présent emplie d’objets,de grains,fioles,croix noires et sabre représentant Damballah,le dieu-serpent.Une grande croix avec chapeau haut de forme et redingote représente le Baron Samedi,chef de l’empire des morts,apparenté à Mercure et Pluton.Sur le sol des pierres noires allongées,”pierre de lune” servent à la préparation des traitements médicinaux.Une hutte est dans un coin,la”cage zombie”le feu Marinetto,déesse antagoniste de la “maitresse Erzulie”déesse de l’amour.Le prètre,Hougan dirige la cérémonie,avec son coq et des colombes objets de sacrifices.Pour calmer des “loas “non invités,les “guédés”dieux de l’amour et de l’amour sont préparés des corbeilles de fruits.On peut assister à un culte des marassas,culte des jumeaux,les possédés redeviennent des enfants.Plus tard,un Ogoun,Ougoun-Férraille,dieu de la guerre,bondit et crie,il est comparé à Saint-Jacques Majeur que le Hougan questionne et lui promène sur lui l’attribue de son pouvoir,l’açon(calebasse entourée de vertêbres de serpents )et sonnette;le possédé revient à lui et rejoint le groupe.

Cette cérémonie doit être différenciée des cérémonies d’ordalie qui régularisent les  groupes ou individus indésirables perturbateurs de la cohésion sociale,cérémonie décrite en 1970 oû sont utilisées des plantes et poissons neurotoxiques(le retour de l’envouté des pays des morts).Enfin de compte,on ne se trouve pas entre dieux et le diable mais dans un véritable décors naturel oû l’homme garde sa place légitime.

 

L’Arbre

Il ne faut pas s’étonner de la place prépondérante de l’Arbre et de ses sortilèges:arbre-temple,refuge,arbre-punition des dieux:donc valeur symbolique de la vie.

La nature est considérée comme un temple et chacun de ses éléments est habité par une divinité protectrice.Il existe”un Grand Maitre” créateur de l’univers mais il délègue sa puissance à l’eau,le feu,la terre,l’amour et la mort,régulant le quotidien et le code social.Arbre et Vaudou sont donc un art de vivre,l’homme étant le gestionnaire de cette délégation,arbres,forêt,mer,lune ou soleil ne peuvent être contrôlés par l’homme.Les plantes ont également des”forces” faisant partie du culte de la vie du vaudou.

Deux arbres,Habitat des Ancètres;

IROCO,FROMAGER,MAPOU,LOCO,Céiba Pantrandra L

Il protège les autres arbres.C’est le symbole des prêtres”Hougans”.On l’apelle le dieu guérisseur qui protège “les docteurs-feuilles”,l’esprit de la végétation qui donne aux feuilles leurs propriétés thérapeutiques.

Le MOMBIN FRANC,Spondia Mombin

Pousse au bord de l’eau,massif,avec des fruits aigres doux nourrissant les porcs domestiques et pouvant être distillé pour son alcool.

Usages:

*Les fruits antidiarrhéiques.

*Ecorce,Tige,Racine,décoction de feuilles:gargarismes pour pharyngites

*Action vulnéraire en lotion ou compresse

*ecorce de tiges:uréthrites

*Feuilles:fébrifuge,décongestives,données dans le paludisme.

vaudou

La Gadoue-Thérapie

Enfin,on ne peut passer sous slience la Gadoue-thérapie,le Bain de Chance qui régénère le corps,qui met en présence le “ti bon-ange”de l’individu,composante spirituelle de l’individu.le “Ti Bon-Ange siège dans le sang.L’état d’une personne reflète celui de son “Ti bon-Ange”.Lors des bains de boues,dirigés par le Hogou,Papaticorne ,prêtre-haugou ,des feuilles sont mises ,se libérant elles-mêmes de leur “Ti Bon-Ange” et  le transmettent à une personne.Un possédé se libère,en transe et plonge dans les eaux boueuses,puis se réveille épuisé,ayant partagé les forces du puissant guerrier qu’est haugou.

S’investir dans le Vaudou n’est pas sans difficulté,tous les messages et en particulier l’usage des plantes médicinales demandent une recherche précise,car il serait dommage de se cantonner à l’expression d’une croyance de type holistique alors que tous les éléments prouvent un savoir-faire indéniable qu’il faut encadrer.Docteur-Feuilles.

Venin de Scorpion:Neurologie,Immunologie,Cancer,Analgésie

fondphytob3montage1phytoscorpion(2)               Le Venin de Scorpion:mise au point thérapeutique

“Quand le Scorpion  pique le Cancer” Courrier International de 30 Mai-5 juin 2013.N° 1178,est un article élogieux  sur l’usage du Venin à Cuba dans le traitement des tumeurs  impose une nécessaire relecture sur que peut apporter le scorpion bleu  mais aussi une relecture des essais mondiaux qui montre non seulement son usage antique  généralisé,Chine et Inde,mais son application anti-inflammatoire et analgésique particulièrement étudiée aux USA et Israel.

L’expérience de Cuba est relaté en nombre d’années (20 ans) et  un complexe homéophatique Escozul ,issu du Scorpion ,Rhophalurus junceus ,vanté par son concepteur le Dr Fraga.

Divulguée d’une manière élogieuse l’information,  fait part de succès et rapporte le temps de traitement de 18 mois particulièrement pour un enfant avec diminution de 15 % d’une tumeur cérébrale ,tumeur dont le  type n’est pas cité,ni  protocole et dosage,il apparait  dans l’ensemble que les résultats mériteraient plus de précisions ,souvent évoqués positivement mais dans un climat indéniable de charge émotionnelle compréhensible dans de telles pathologies.

Par contre,Il apparait  d’autres métanalyses des indications  plus précises,notamment

un élément tangible est  rapporté ,le composant du venin:le TM-601 (dérivé semi-synthétique d’une Chlorotoxine de 36 acides Aminés ) agissant sur le glioblastome récurrent ,testé sur 18 patients au USA en Californie,Alabama et Missouri,on parle de stabilisation par dose unique sur 4 patients,mais protocoles,éléments comparatifs aves les traitements actualisés ne sont pas cités,mais on parle”de satisfaction”ce qui n’est guère suffisant comme argument.

La molecule référencée agissant sur le gliosblatome a été étudiée par Dr Harold Sonthiemer,neurophysiologiste à Birmingham(Alabama),la Chlorotoxine ( In Institut numérique du 20-08.2012/et ACS.Nano.2010)

L’étude la plus importante a été faite par le Pr Gurevitz(21.2.2010/Israel) qui a isolé 300 peptides ,toxines agissant sur les canaux sodium des systèmes musculaire,nerveux et canaux de la douleur.L’intêret des peptides est de remplacer la morphine (particulièrement  par la Scozine).

Remarque:la chlorotoxine (atoxique par ailleurs) est souvent citée mais dans le cadre  du venin du scorpion bleue avec des messages d’espoirs (Duchanan 2003)  les essais  sont peu répertoriés.Si certains sont indéniables,ils sont avant tout montré  pour le caractère Anti-inflammatoire , Analgésique ,Anti-Cancéreux du venin de Scorpion,et s’adressent aux autres recherches approfondies chinoise ou indienne ou américaine.

Chimie en Quelques lignes

*Le venin contient  Scorpine,Pandine à action antibiotique et Anti-paludique

*Son extrait aqueux a une action fibrinolytique (Wang 2009)

*Le venin contient KTX,Charybdotoxine,Iberitoxine,Impératoxine:anti-cancéreux

*Gaudet (2002) a ciblé l’action du des peptides du venin sur les canaux ioniques,protéines menbranaires neuronales.Elles agissent sur entrée -sortie du Na,K,Ca,Cl,modifient la conduction nerveuse et libération des neurotransmetteurs.L’inactivation des canaux Sodium NAV 17 abaisse le seuil de la douleur

*Son composant BMK AEP  (ou BMK K4 ) est un bloqueur des canaux potassiques,à action anti-épileptique (Wang 2001),il Inhibe le Potassium des neurones de l’Hippocampe (Toxicon.2003).Le transfert cellulaire du potassium est réversible

*la buthamine a une action sur les cellules cancéreuses pulmonaires (Neuberg.2004)

*Ahn (2000) a étudié l’action sur les cellules cancéreuses HeLa du col utérin

*Caractère neurotoxique et Analgésique (Toxicon.08.1999)

*action du venin sur les Neuralgies (Pan Yin Zhang/Tang Ye  Lei/J.CHIN.Res.03.2000)

Les peptides neurotoxiques dont la chlorotoxine sont aux nombre de 4,agissant sur les canaux sodiques,potassiques,calciques,chlorique;les chaines courtes ne sont pas toutes isolées(classification de Tydgat/1999),portant ainsi pour l’instant le nombre de peptides à 9.Les  peptides sont de stucture variable composant 2% à3 %du venin.

Sinon le venin contient;mucopolyssacharides,hyaluronidase,enzymes,inhibiteur de protéases,Sérotonine,Histamine

 

Etudes in vitro méritent d’être citées car avant tout anti-cancéreuses:

          1)Etude Indienne

avec le scorpion noir ,Hétérométrus Bengalis; dont le venin est anti-prolifératif ,cytotoxique , d’action apoptogénique contre les cellules leucémique U937 et K562

In Leukemia Research.Juin 2007

 

2)Etudes Chinoises

*in WWW.CNKI.Com.Cn/Whang wei dong.Zhang. Jie,Song;Huang/Institut Shandong/Jinan.Chine

 Inhibition de la prolifération  in vitro des cellules cancéreuses prostatiques androgénant-dépendante avec l’extrait de venin PESV.Etude extrêment prometteuse.

*Etudes sur l’Hépatome humain/Cao,Zhang Dong.Liu,Hou,Kurihara.Chin.Pharm.01-2011

*Etude sur ascite de la tumeur d’Erlich/Dong.Kong.Zheng.Lui/Un.Zhanzhou .1993.04

*Etudes  cytotoxiques sur les lymphocytes/ Dong.Zhang.Lui./TianShen Pathology/1991.02

*effet anti-néoplasique su l’hépatome et action immunitaire.J.of Henan Univ.2000-04/Xiawen,Song,Chen,Han,Xu,Dong,Wu et action sur migration,invasion,sur l’hépatome New Drug Resaech/et Chin.Pharm.Bul.2011.01

 

Etudes USA:

Analgésique déjà citée

surtout recherche FLETCHER (Caroline Est),avec le produit ANTAREASE,agissant sur la pancréatite calcifiante et pancréatite induite par l’alcoolisme

 

Dans l’ensemble le scorpion  a une mauvaise réputation non usurpée de dangereux,les enfants et vieillards sont les plus exposés et en 2009,on dénombre  des variables de 60 décès  à 80 par an au Magrheb,voire 1000 au Mexique.Les espèces les plus dangereuses étant  par exemple Leirus Quiquestriutan,Parabuthus,Buthus,Tityus,Centruroides.,Androctonus .Il ne faut pas s’étonner que l’usage  tracditionnel du scorpion est rapporté pour jeter un mauvais sort ou arme léthale dans les provinces désertiques rapporté par Ibn El El Beithar (Traduction de Lucien Leclerc)

 

Un fait qui ne doit jamais être oublié

Le venin de scorpion a une action sur le myocarde,par son effet cholinergique et Adrénergique,agit sur la pression ventriculaire et diastolique,pulmonaire,et est Arythmogène (stimulation sympathique).Cette action peut être bloquée par le Propanolol et Phentolamine(Gureon,Grupp,Gabel,Fowler/Am.Jour.Cardio/mai 1980)

 

 

 

           A) L’UTILISATION TRADITIONNELLE CHINOISE  DU SCORPION

Une conduite thérapeutique millénaire:Kaibo Ben Cao(974) peu explicite,Tang(1108) ,Dang Cao (1108) Li Cao (1160-1251) Li(1506),l’incoutournable Li Chi Chen avec sa compilation le Pen Cao Kun Mu publié après sa mort en 1583, étudié et traduit par Ming Yong (Musée d’Histoire naturelle.PARIS) Ischidoya(En Allemand 1930).Read (1940),Unschuld (1986),Xie(1096,Zhang (1998),Chen (1999).on y retrouve des formulaires à visée pédiatrique,appelé Fanghsu oû est spécifié l’action anti-épileptique ,reprise dans les années 2000.Souvent associé à d’autres plantes ou insectes.

 

 

La Variété QUÂN XIÊ est utilisée,XIÊ étant un terme générique,en poudre séchée ou séchée salée.,du BUTHUS MARTENSII.

  • De Saveur Acre,Douce et Toxique
  • Agit sur le Méridien Foie(Elément Bois et Vent)
  • Il est par essence actif sur les vents Pathogènes pervers (Selon Li) ou maladies du Vent (Li Chi Chen)

Ainsi,il est:

 

 

  • Anti-convulsif et atténue les “effets endogénes du vent”
  • Il neutralise les toxines et ses dépots
  • Restaure le flux normal de l’Energie Vitale (Qi) et les autres canaux et diminue la douleur

 

  • POSOLOGIE:2-5gr (Soit  0,6-1gr par pilule)

 

  • INDICATIONS TRADITIONNELLES

 

1)Tics ,Convulsions de l’enfant,Epilepsie,Etat tétanique

2)Séquelles d’Accidents vasculaires cérébraux

3)Inflammation ,Abcès,furoncles

4)Céphalées,Etat migraineux,Douleurs Rhumatismales

 

 

  • PREPARATIONS TRADITIONNELLES  Avec le SCORPION

 

    • Convulsions aigues:avec Gastrodia Elata,Uncaria Rhynchlorophyyla,Saiga Tarica
    • Convulsions chroniques:Conodopsis Pilosula,Atractylodes,Gastrodia
    •  Neurotoxine BMK,peptide anti-convulsif (Wang.2001),traitement des neuralgies Pan Xin Zheng,Tang Ye Lei(J.Chin.Res.03.2000)
    • Paralysie Faciale:Typhonium,Larve de Bombyx parasité par Beauveria,mues de Cryptotympana

 

  • Rhumatismes,Migraine,Hépatalgie:Scolopendre et Bombyx parasité par Beauveria.
  • BmK-YA:une enképhaline like active sur les recepteurs morphiniques.Zhang,Xu,Liang,Civelli/Plos.One.2012 7(7).e40417

 

  • Une Toxine analgésique.Guan;Wang.M et Dc.Bioch.Biophys.Acta.09.2001
  • Abcédations,furoncles:Scorpion avec Gardenia Jasmoïdes dans une pâte de cire(Guillaume,Mac-Chine 1987)

 

           B)INDICATIONS TRADITIONNELLES DU CONTINENT SUB-INDIEN

 

L’utilisation des venins est commune à la médecine Ayurvédique et Unani,que ce soit Araignée,Abeille,Serpent,Scorpion.On retrouve dans le Surhuta (7ème siècle avant JC)l’utilisation du venin de serpent pour prolonger la vie.Dans le Charaka,Chapitre “Udra Roga”il est question de l’utilisation du venin pour les troubles digestifs.Dans le Charaka Shamita et Vagbata,il est question d’utilisation du venin de Cobra dans l’Ascite (Jalodora).

 

 

  • Il a été recemment établi que le venin de NAJA naja agit sur la mort cellulaire des neuroblastomes SK-N-Sh (Wang et JI ..J.Neuroonc.73.2005).Dans la même publication ,il est relaté que le venin du scorpion Buthus Martenssii  agit sur les cellules malignes du  gliome U251-Mg mais n’agit pas sur le carcinome hépatique .De même  le Bothrops Brazili (Vipère) est cytotoxique sur les cellules souches leucémiques, Cellule .T(Jurkat)
  • Gupta et Coll ont établi la cytotoxicité du scorpion noir Heterometrus bengalensis,agissant sur la leucémie humaine type U937 et K562 (Das Gupta,Dehnath,Saha,Giti,Tripathi,Vedasironomi,Gomesd.Leuk.Res.31 /2007/817
  • Il a été établi qu’un peptide  de 36 Amino-acides Chlorotoxine agit sur le lien chloré  des canaux membranaires,composant tiré du venin de Leirus Quinquestriatus.Cette caractéristique change la physiologie celulaire,est toxique pour les insectes mais pas les mamifères et surtout se lie de façon unique  et spécificique aux cellules du gliome.(Shen,Khazaeli,Gillepsie.J.Neuro.71/2005 et Soroccanu,Gillepsie,Khazelli,Sontheimer.Cancer.Res.58/1998.4871.)
  • Lyons a montré que la Chlorotoxine a une spécificité de 90 % pour les tumeurs cérébrales.Après la phase pré-clinique,il a été permis par l’US FDA l’entrée de la Chlorotoxine en étude phase I-II (Mamelak,Rosenfeld,Bucholz,Raubitschek,Nahors,and Co.J.Clin.Onco. 24/2006/3644
  • Sun and Co,explore l’action potentielle de la Chlorotoxine sur les cancers non invasifs cutanés,cervical,oesophagien,colon,poumon (Nanomed.3/2008/495).il est démontré qu’à faible concentration la molécule s’accumule dans la tumeur et accroit sa cytotoxicité.Ils supposent également qu’un progrès thérapeutique pourrait être appliqué aux cancers testiculaire,mammaire,prostatique.
  • Il a été établi que,outre dans l’espèce Martensii,il existe une Sérine,protéine protéinase-like à action anticancéreuse (Cellules souches MCF-7),à dose dépendante

(Gao;Zhang,Golakrishnakone/Toxicom.18/2008/250)

  • L’action cytotoxique du Polypeptide de Martenssi,peut être augmenté par les cellules NK lymphocytaire,augmentation de la prolifération des lymphocytes,nette potentialisation est de type hypersensibilité.,augmentation de la fonction immunitaire.Yang,Li,Dong,Kong,Song,Zheng/(Zhongguo  Zhong Yao Za Zhi 25.2000/736)
  • Bengaline,extrait du venin du scorpion noir (Heterometrus) a une action anti-cancéreuse sur les cellules U937 et K562,ouverture vers un traitement de la leucémie(Gupta,Gomes,Debnath,Saha.Chem.Biol.Interarc.2008)

 

C)LES TOXINES DU SCORPION  ET SES APPLICATIONS  THERAPEUTIQUES

 

Le venin de scorpion est considéré comme une véritable mine d’or come agents thérapeutiques,anti-cancéreux,insecticides,auto-immun(Vaccin),intervient sur l’architecture des protéines

 

  • Les principales applications du venin de scorpion : Epilepsie,Analgésique,Contrôle de la Douleur,Anti-tumoral Cérébral,Maladies Autoimmunes,Gliome et élaboration Protéiques
  • Les Toxines sont des protéines inhibant les canaux ioniques
  • L’effet toxique des protéines ont un effet spécifiques sur les insectes et mammifères
  • Les protéines se lient aux canaux sodiques et bloquent la transmission neuronale
  • Les protéines ont des actions dépendantes de leur stucture et de leur famille pharmacologiques

 

                                     1)Activite Anti-Cancéreuse

  • Activite sur le GLIOME CEREBRAL par la CHLOROTOXINE
  • Activite  de La BENGALINE sur les LEUCEMIES Myélocytaire et lymphome
  • Activite sur le Cancer du SEIN par l’Hyaluronidase
  • Activité sur tumeur Cerebrale avec la CHLOROTOXINE
  • Activité anti-cancéreuse  globale :cutanée,cervical,oesophage,poumon,colon

*Zargan,Sajad,Umar,Naime,Ali,Khan (Neuroblastome/Mol.cell.Bioch.2011;348-(1-2)178-81)

*Mamelak,Jacoby(Gliome/Expert Opinion.Drug.Deliv.2007 ,4(2);175-86)

*Lyons,O’Neal,Sontheimer(Gliome/Gia.2002;39 (2);162-73)

*Shen,Khazaelli,Gillepsie,Alvarez(Gliome/Neuroonco.2005;71;113)

*DasGupta,Denbnath,Saha,Giri,Tripathi,Vedasiromani,Gomes(Leucémie/Leuk.Res.2007.31;817

*Shuster,Frost,Csoka,Formby;Stern (Cancer du Sein/Int.Jour.Cancer;2002/102/192-7

*Kesavan,Raliff,Asara,Misra,Dalhberg (TM601/J.Bio.Chem.2010;285;4366-74)

*Sun,Stephen,Veiseh,Harisen,lee,Ellenbogen;Olson;Zhan g(Nanomed.2008.3;495)

                                      2)Action ANALGESIQUE

L’extrait de Buthus Martens,avec ,le BmK DIT-AP3 agit sur l’hyperalgie,anti-nociception avec possibilité d’action sur les canaux sodium et modulation des canaux sodium des neurones  périphériques et cérébraux tetrotoxine résistants ou sensibles(Tan;Mao;Xiao;Zhao;Ji(Neuro.Lett.2001;297 (2);65-8

 

                                      3)Action ANTI-EPILEPTIQUE

et

Actions sur PARALYSIE,Attaque Vasculaire Cérebrale,avec neurotoxine Alpha et Beta de la variété  Martesnii.Présence de molécules BmK IT2 modulant les canaux sodiques de l’hippocampe mais aussi BmKAEP inhibiteur des canaux sodiques ,peptide anti-epileptique. Zhou,Yang,Zhang,Liu,Lei (.Bioch.Jour.1989,257(2);509-17)

                                        4)Actions CARDIO-VASCULAIRES

le composant Margatoxine (MgTX) extrait de la variété Centruroides ,agissant en influançant les recepteurs Acéthylcholines: nicotinique et muscacrinique,avec une action sélective sur l’inhibition des canaux potassiques Kv1.3.l’influence sur le système Kv1.3 sur le sytème sympathique postganglionnaires neuronales ,avec pour résultante,contrôle des influences des fonctions  sympathiques cardio-vasculaires(Cheong;Li;Sukumar,Kumar;Zeng;Munschs,Wood/Cario.Res.2010.89;(2)282-89)

                                            5)Action ERECTILE PENIENNE

Action sur le priapisme et Erection.essais in vitro avec extrait des variétés Tityus et Androctonus (Texiera,Antunes,De Nucci.Toxicon/39,(5)633-9/2001)

                                            6)Actions AUTOIMMUNES

Neurotoxine Immunosuppressive de KTX  de l’espèce Androctonus:Essais sur encéphalite autoimmune et sclérose en plaque.

Le Composé OSK1 de la variété Orthochirus semble agir de façon plus efficace .(Chen;Chung.Biochemistry.2012.6;41(9)1976-82  )                                          

                                             7)Action ANTI-PALUDIQUE

de la variété Mesobuthus est tiré la Meucine -24 et 25 inhibihant le developpement du Plasmodium(Gao,Xu,Rodriguez,Lanz-Mendoza,Hernandas-Rivas.Biochimie.2010.6;51;(9)1976-82)

                                         8)Action Modulatrice de l’AGENCEMENT PROTEIQUE                                                       et   ARCHITECTURE  

,cette propriété est utilisée avec la variété Liocheles,permettant une meilleure tolérence, il a été isolé la Toxine-U1-Lio-toxine-Lw1a a effet insecticide sur les espèces nuisibles  (Jennifer,Smith,Hill,Michelle and co.PNAS.2011.108 (21).10478-83)

                                            9)Source Atoxique de PESTICIDE antifungiques,insecticides,moustiques,chenilles,à partir du scorpion jaune (Gurevitz),sans effet sur les mammifères et abeilles.

(Kelly Blake/Ellen Ternes/2007.301-405-4076)

 

Vieillesse Réussie ou Harmonieuse,une nécessité collective

DSC_0011461781_10150721411210491_2004519645_ofondphytob3              Vieillesse Réussie ou Harmonieuse,une obligation collective

Le vieillissement est un processus inévitable,naturel,progressif caractérisé par la baisse des fonctions physiques,changement de l’apparence physique,diminution de certaines capacités cognitives qui en l’abscence de maladie devient sénéscence et perte de rôle social,perte qui est  en fait une définition  que s’est appropriée  les Etats,en un terme fédérateur de cessation défintive des activitées répondant à des normes démographiques et législation,mais dans le contexte actuel,les projets ont pour résultantes ,mise à l’écart,isolement,taxation confiscatoire (selon le journal “l’Opinion de fin juillet 2013),oû l’état de santé se résume à une évaluation de l’allongement de la  durée de vie sans incapacité (selon Insee et Robine:2012)

  • Hommes de 61,9 ans à 78,2 ans
  • Femmes de 63,5 ans à  85 ans
  • 50 % des plus de 50 ans ont des oublis qui ne sont que des troubles attentionnels
  • Mais cet archétype commode sur une période clé de l’âge de 65-70 ans,ne rend pas compte de la précarisation,de la volonté d’autonomie,de l’image positive ou non réadressée par la société, son utilité et sa valorisation ,du concept de fragilisation environnementale( hygiéne,habitat,alimentation) et de maladies  intercurrentes qui pertubent l’équilibre d’une vieillesse en apparence  jusqu’à lors saine.

La possesion de la définition de la vieillesse par la société est évoqué de façon pessimiste par André Gor,dans “Vieillisement”.Janvier 1962/Folio Essais:”Un jour,un adolescent attardé découvre que le chemin qu’il a pris au hasard va devenir irréversible”…”il entre dans l’âge oû on ne se recommence plus;l’âge oû on commence à vieillir;oû il faut accepter de prendre dans la société une place qui vous fera exister comme Autre parmi les Autres.Bien avant un destin biologique,le vieillissement est un destin social”

Les plans dit Marshall sur la Dépendance,plan grand Age,Alzheimer existent bien,les travaux de neurobiologie,neurologie,épidémiologique convergent mais les grands axes directionnels restent à définir pour engager et conclure des actions concertées,dynamiques fondées sur la gestion du capital santé,éducation et ses accès , rétentions de l’information.il existe manifestement un travail immense à terminer et la part des associations,fondations,réseaux sociaux est primordiale souvent dans un élan de bénévolat et Altruisme,la difficulté  étant de se libérer de la logique comptable,d’une hyperspécialisation,de lutter contre la désertification médicale(Quid du Numerus Clausus);la fermeture d’hopitaux de proximité. La demande aux urgences hospitalières est saturée,le moi et l’extérieur s’englue,les  urgences recouvrent 15 % de la population générale,4 consultations sur 10,soient une  hausse de 40 %..Comment dans ce Maeslstrom guider un trouble mnésique qui touche 60,8 % des personnes agées(Dartigue:1997),capacité mnésique dépendant de la Réserve Cognitive permettant de retarder le déclin cognitif (Villeneuve.2007)

Les conditions d’une vie harmonieuse ne sont pas requises quand on sait qu’il y 4 fois plus de veuves que de veufs, qu’à 85 ans  une femme su 2 vit seule (avec un risque accrue d’Alzheimer de 50 %),un homme sur 4 vit seul.

“Entre la veuve d’une année

Et la veuve d’une journée

La différence est grande….

L’une fait fuir les gens,et l’autre a mille Attraits”  Jean de la Fontaine ,Fable VI,21

Il existe donc bien une disparité marquée,en 2010, 855.000 personnes deviennent dépendantes,et à 89 ans 1/3 sont des femmes,1/4 sont des hommes.Ainsi,les conditions requises dites de retraites sont à réexaminer et le journal “les Echos“,en 2013 ,classe les retraités en catégories:

  • Retraite active 24 %
  • Retraite Heureuse 22%
  • Retraite Repos:28%
  • Retraite Repli :12 %
  • Retraite Malheureuse :4%

en fin de compte,que ce soit en terme de longévité ou terminologie catégorielle de retraites,il n’est question que de conceptualisation commode,mais il faut évaluer et exprimer:

  • Le bien -Etre de l’individu physique et mental en l’absence de maladie ou d’infirmité
  • Evaluer le concept de bonne santé variable et Subjectif
  • Placer l’Individu dans son environnement médico-social,La TRIADE de WOOD:

*Déficit d’Organe,

*Incapacité de Fonction motrice (Dépendance) et Cognitive(Autonomie),

*Handicap avec l’environnement (Hygiène,Habitat,Alimentation)

Le but étant d’encadrer le sénoir,pour éviter la dérive du vieillissement (glissement) avec désinvestissement,refuge dans la maladie et son cortège de maternage (facteur de régression),ce qu’écrivait Montaigne dans ses Mémoires II 12-56:”Notre Corps est sujet à tant de continuelles mutations et etoffé  de tant de sortes de ressorts” ou Rousseau dans ses “Confessions”:” …Qu’ayant l’âge que je décline vers la vieillesse,je sens que ces mêmes souvenirs renaissent”.On comprend donc  la nécessité et logique de la Réserve Cognitive a été de tout temps la pierre angulaire d’une vieillesse réussie et dépendant de:

  • Du Niveau d’Education
  • Intervention Sociale
  • Action Sociale
  •          Bortz(2002) souligne la notion de RESERVES FONCTIONNELLES :
  •  1) 100%: Normal  /  Pas de Retentissement
  • 2) 20 à 30 %:  Fragilité  /  Retentissement Inconstant
  • 3)   0%: Defaillance  /  Retentissement constant
  • 2 et 3 sont des fragilités ou Défaillances dûes à un Stress Aigue

Ce STRESS AIGUE doit être souligné par son importance car li touche les tranches d’Age à qui la législation donne l’âge de retraite à 67 ans,tranche qui est censée être encore opérationnelle mais  singulièrement touchée par les affections fragilisant singulèrement le cours verteux d’une retraite réussie et qu’il importe de mesurer l’ampleur.La catégorie classée comme VIGOUREUSE est d’un ratio de 50-55% pour les plus de 75 ans.Passé 85 ans les risque d’Alzheimer est grand

 

PATHOLOGIES d’ORGANES INTERVENANT FACHEUSEMENT SUR LES TRANCHES 65-70 ANS

Elles devraient remettre en cause ou réexaminer la conception d’un accompagnement de fin de carrière:modérateur,aide à la formation,apprentissage,encadrement,qui va de pair avec l”accroissement de formations de jeunes de l’aide à la personne à domicile

LE DIABETE

En 2009, touche 4,4% de la population (IVS.2010),avec  une incidence sur les 65-75 ans et,prévalence TRAITE à 6 %,entrainant un indice de mortalité de 2,4 pour les plus de 65 ans chez l’homme ,1,6 pour les femmes de 65-85 ans.Il est  utile de rappeler que le diabète est un facteur de risque important cardio-vasculaire  et rénal.

HYPERTENSION ARTERIELLE (Ministère de la Santé.BEH)

Il n’y a pas d’amélioration depuis 2007,

  • sa prévalence à 65 ans est de 72,2%
  • soient 41 % pour les 55-64 ans,
  • 50% pour les 65-74 ans,
  • 58% pour les ages de plus de 75 ANS..ENNS en 2006,parle de déni thérapeutique,puisque qu’un ratio  de 35,9 a un contrôle hypertensiel insuffisant.,dont on connait le risque potentiel d’accident vasculaire cérébral.

ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (BEH/2012)

En augmentation de 10 %,touche les moins de 65 ans et représentent un Quart des hospitalisés.En 2008,cause de 125.000 hospitalisés

  • 25,3% pour les moins  de 65 ans
  • 51,3% de 65 à 85 ans
  • 23,2% pour les ages de plus de 85 ans
  • Avant 65 ans ,tendance globale d’augmentation d’AVC de 10,8 %

INFARCTUS DU MYOCARDE (BEH Nov.2012)

Selon l’Inserm,le taux de mortalité de l’infarctus était de de 40 % entre 1990-2000 et passé de 2000 à 2008 à une baisse de 30% .  Baisse de 9,4% d’hospitalisations par une meilleure prise en charge (intervention dans un meileur délai,intervention sur l’environement ,Tabac,Alcool,,Cholestérol,dépression,stress).Malgré tout cette affection touche plus les 2/3  des hommes de 65 à 84 ans (soient 44,5 %)

L’age moyen des infarctus sont des homme de 68,2 ans dont la moité ont moins de 65 ans


LE CANCER (Inca/2013)

  • Première cause de mortalité de 2003 à  2007:33 % d’hommes et 23 % de femmes
  • En 2010 : 21 % de mortalité touche les tranches d’age de 65 ans à 74 ans,alors qu’elle était de 24 % de 2002 à 2007
  • Le Cancer du Poumon est la cause de 2 ème et 3 ème mortalité chez l’homme de 65 ans,soit une augmentation de 76 % depuis 1997.Si on compare les ages médians  et organes touchés par le cancer,les chiffres sont aussi surprenants:
  • Oropharynx:61 ans
  • Oesophage:67 ans,
  • Maladie d’Hodgkin:63 ans
  • Larynx:68 ans
  • Poumons:68 ans
  • Système nerveux central:63 ans
  • Mélanome:67 ans

OBESITE

Selon Etude OBEPI sur calcul de l’IMC entre 25-29,9 Kg/m2,touchant surtout les populations précarisées (Nord,Pas – de -Calais,Picardie,Champagne-Ardenne,Haute-Normandie) dans un ratio de 24,1.les chifres sont parlants:

  • IMC 25,8 pour les 45-54 ans

 

  • IMC 26-5 pour les 55-64 ans
  • IMC  66,5 > pour les plus de 65 ans.

L’homme est surtout touché par un IMC=38,8

 

 

A la lumière de ces chiffres et de la gravité de certaines affections retentissant sur un organisme fragilisé, à expression variable comment peut-on relier allongement de la vie et date de cessation d’une activité si ce n’est que par un aphorisme de Platon:”Le corps est indésirable,l’essentiel de l’homme,c’est l’âme”.Cette vision objective voire pessimiste engage à repenser les obligations de liens sociaux et de l’accompagnement  structuré de l’homme vieillissant.On a beau faire des classifications de  catégories de sénoirs des plus de 75 ans

Vigoureux(50-55%)

Dépendants (10 %) pour polypathologie

Fragiles (veillisement dit normal) 35 à 40 %

“Quand je cesserai de m’indigner,j’aurai commencé ma vieillesse”. André Gide .Journal.1909

L’ environnement, socialisation demeurent les pierres angulaires de l’encadrement du sénoir dont on ne peut objectivement fixer une limite péjorative dite du 3 ème Age ou 4 ème Age sans cadre médical clairement énoncé et directionnel.De plus une difficulté majeure apparait puisque l’urbanisation aggrave l’isolement et facilite l’éclosion de maladies jusqu’alors étiquetées neurodégénératives plurifactorielles.il faut relever que les ratio d’Alzheimer sont identiques dans les villes de Centre-Afrique que dans une ville des USA.Ce paradoxe Urbain apparait dans l’étude PAQUID 1998-1999 oû apparaissent les zones les plus touchées par cette affection:PARIS,Sud-Ouest,Region Lyon-PACA,zones telle PACA ou Sud -Ouest oû le Paradoxe Français est stigmatisé ( 2 à 4 verres de vin à effet protecteur avec un risque relatif  de 0,3) et le régime méditérranéen, deux éléments de prévention des maladies cardio-vasculaires.

“Derrière les idées générales, il  y a la faculté  de concevoir ou de percevoir des généralités.De cette faculté,il faudrait déterminer d’abord  la signification vitale.Dans le labyrinte des actes,états et facultés de l’esprit,le fil que l’on ne devrait jamais lacher est celui que fournit la biologie “L’intuition Philosophique.Henri Bergson   (janvier 1922)

                         PROCESSUS DU VIEILLISSEMENT

             DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ET AUTONOME

Grosso -modo la résultante des modifications neurophysiologiques est avant tout une difficulté attentionnelle sur des faits annexes ou troubles de la mémoire  de travail sur la mémoire à long terme,et pour le langage une difficulté d’évocation après apprentissage normal,plus une personne vieillit plus elle est attentive à sa perte de mémoire et fait référence au passé.,ainsi le vieillissement est:

  • Un systéme dynamique
  • Interaction entre mémoire et sens, donnent le sentiment d’exister,même si ces fonctions cogntives diminuent dans sa rapidité psychomotrice et vitesse d’exécution
  •  Communication et Identification
  • Il fait le récit de sa vie,se projette dans l’avenir,a des espérances et est donc dans un systéme dynamique de maturité

                              FONCTIONS CEREBRALES

  • Les fonctions motrices et sensitives centrales sont peu touchées.
  • Augmentation du temps de réaction et baisse des indices des performances mnésiques (acquisition d’information nouvelle);mais elle ne présente pas les critères du MCI ou troubles légers cognitifs recherchées pour le dépistage d’Alzheimer
  • Reduction du temps de Sommeil et de sa structuration
  • Diminution de la Sensibilité des recepteurs de la Soif et métabolisme Argine-Vasopressine (il faut boire 1l à 1,5l d’eau/j )
  • Diminution de la sécrétion épiphisaire de la Mélatonine ,d’oû troubles des cycles circardiens
  • Augmentation des temps de conductions des nerfs périphériques d’oû diminution de la sensibilité proprioceptive (Instabilité posturale)

                                 

 

  •          RESULTATS COGNITIFS DU VIEILLISSEMENT

 

  • Que ce soit au niveau des modifications neurophysiologiques ou psychométriques,il faut insister sur leur extrême variabilité selon le sexe,l’origine sociale ou déterminant génétique.On ne peut donc donner de rêgles immuables mais les résultats doivent apporter une certaine concordance permettant d’orienter un axe directionnel de prise en charge conforme à l’état clinique et prévention des phénomènes évolutifs possibles.Tests touchés:

1)Changement de performance à travers les modes partagés (Verhagenn 2003)

2)Alternance des Taches (Vasylyd 2001)

3)Attention soutenue partagée (Hastier/Zacks 1998)

4)Changement cognitif,capacités mnésiques dans 60,1% des personnes agées,SANS démence.(Convit.1995/Zhong).Mais cet élément est important car il est un facteur de risque de développer un Alzheimer (Convit 1997/Wof 1997)

5)Memoire Episodique,Evenement biographique  dans un contexte temporo-spatial (Gely-Nargot.2000)

6)Memoire de Travail,Stockage des informations à long terme (Taccovat 2008)

“Mais,ou vous n’avez pas la mémoire fort bonne

Ou vous n’y mettez rien de ce qu’on vous ordonne” Corneille.Nicomède.

7)Diminution de la performance lexicale (Sha.2001)

8)Périphrase (Hupet 2004)

9)Erreur Sémentique (Alber 1992)

10)Relation Image et Vocabulaire(Hupet 2004)

Il doit être clair que ces phénomènes de vieillissement s’exprime de façon variable et ne sont donc pas toujours présents justifiant des bilans réguliers,tous les 6 mois ou plus rapprochés si un doute raisonable s’installe avec les Tests MMSE,Grobber,Encodage,Récupération,le bilan doit être discriminant,superposable au sein d’un groupe homogène,tenant compte des facteurs environnementaux et pathologies annexes permettant de définir une trajectoire,un axe directionnel préventif et thérapeutique.

 

                                     SYSTEME NERVEUX AUTONOME

Augmentation du taux plasmatique des cathécholamines et réduction de la réponse aux stimulations par diminution de la sensibilité des recepteurs aux cathécholamines

                                      SYSTEME NEURO-SENSORIEL

1) Oculaire:

Presbytie (Rétécissement du champ visuel de 15% après 75 ans) et Cataracte ( dépassement  avec gènes 60 % habituelles entre 60 et 80 ans)

2)Cochléo-Vestibulaire:

PrebyAcousie (Son Aigue):30% après 60 ans,50 % après 85 ans)

Diminution de l’Equilibre et Réflexe de réserve

3)Diminution de l’Odorat et Goût:perte vers 50 ans,ratio de 15% à 80 ans.

                                        FONCTIONS MOTRICES

Baisse des performances,ralentissement de la mobilité et équilibre souvent multifactorielles:Articulaire,Cardiaque,Pulmonaire,Dépression

Tous ces éléments cérébraux,sytème autonome,sensoriels,moteurs sont hautement variables mais aussi sous influences de facteurs environementaux:

1)Sexe

 

2)Genétique:7 théories dont Modificatrice,Pleitropique,Erreur,Message Réduit,Somatique,Transcription,Différentiation,Soma dissociatif

3)Cellulaire:modification de l’ADN et Acide Gras membranaires

4)Déchets

 

5)Diminution de capacités d’ élimination des déchets métaboliques

 

6)Glycation des Protéines ,donc s’oppose au diabète;par interaction entre protéines et glucose,formation de produits terminaux Glucation (AGE) avec modification du collagène(rigidité)

7)Transfert de géne codant

8)Action des anti-oxydants sur les radicaux libres:Vitamine E,A,C et mécanisme de défense avec superoxydismutase,catalase,glutathion peroxydase-sélénodépendante,système de protection HSP (Heat Shock Proteine) :réponse au choc thermique,traumatisme et glucocorticoïdes.

Donc rôle important de la nourriture à privilégier:légumes,fruits anti-oxydants,laitage,revoir le taux  de calories adaptées à la dépense réelle de l’organisme,poissons trois fois par semaine (oméga 3),huile de colza,noix,ou olive.

 

9)Déficits hormonaux:hormones de substitution de la ménopause  et hormone de croissance GH

 

10)Déficit de métabolisme et de perfusion cérébrale:rôle de l’exercice physique dont on doit insister sur l’endurance,souplesse,force, coordination (gymnastique,jardinage,marche,danse,voire vélo ou natation sous surveillance et après bilan)

11)Réévaluer l’apport alimentaire:Régime Méditerranéen ou Crêtois

 

Il faut refuser la fatalité,le caractère mortifère de la vieillesse;il faut participer,communiquer,agir,lire,sortir,retrouver non pas une image idéale que l’on veut vous soumettre,mais retrouver son identité avec les autres qui ne sont pas vous,refuser les loisirs parking ou maternés:il a bien mangé? il veut dormir?

“Je vais souvent dans les endroits fréquentés par la jeunesse pour essayer de retrouver ce que j’ai perdu” Romain Gary.

Non, je participe,je communique,je suis utile au groupe,j’ai une expérience à partager;je ne changerais pas mon identité contre une aliénation de loisirs ou maisons -dortoirs,mon concept de santé n’est pas le vôtre mais je sui bien là et j’ai beaucoup donné,j’attends le juste retour.Je n’appartiens pas à l’histoire,je suis l’histoire !!!. “Ce n’est pas parce qu’on a un pied dand la tombe qu’il faut se laisser marcher sur l’autre “Mauriac.Je ne suis pas un pôt cassé , je suis la conscience humaine et non une simple équation sociale.

Je SUIS !

 

 

“Mais dès que nous apercevons intuitivement le vrai,notre intelligence se redresse,se corrige,formule intellectuellement son erreur….l’intelligenge immergée dans le milieu conceptuel vérifiera de point en point,par contact,analytiquement,ce qui  avait fait l’objet d’une vision  synthétique et supra-intellectuelle…..Secouée de son sommeil,elle analysera les idées de désordre,de néant et leurs congénères ” .Henri Bergson”L’Intuition philosophique” 1922

Vieillesse:Réalités et Ethique de la Prise en Charge

 Vieillesse , Réalités et Ethique  de la prise en charge

                              A L’ASSAUT les VIEUX!!!

On doit légitimement poser la question:les mesures proposées seront-elles efficaces et à quand leurs mises en oeuvre ?

Ce problème n’est pas particulier à la France,puisque la politique d’un enfant par couple à fait mécaniquement augmenter la population vieiliissante en Chine.

Les déserts médicaux avec des quota extrêment inégalitaires d’accès aux soins sont apparus;Sur 10 étudiants doctorant en médecine en France Un seul fera médecine générale,pourtant le problème des quota médicaux a toujours été posé,et  des lois ont été proposées sur l’installation (Lois Bachelot et Marissol-Touraine).l’obligation d’installation est apprement discutée,de même la justification de soins chirugicaux ambulatoires,reposant surtout sur une logique comptable.Peux-ton concilier logique comptable et Solidarité nationale ? Peux-t-on légitiment fermer des hopitaux de proximité avec allongement les délais de rendez-vous et surcharge des services d’urgence.Il apparait des initiatives locales avec maison de santé financée par les mairies mais ,il demeure à ce ce jour 17 Juin 2014, un recencement de 700 zones rurales considérées comme zones prioritaires (avec salaires ou pensions ne dépassant pas 930 Euros/mois),sans oublier les zones déjà  connues type  Nord-Pas de Calais désindustrialisées.

Que deviennent les anciens isolés aux retraites de 700 euros/mois ? Comment font-t-ils pour se nourrir,se soigner et finir dans une maison de retraite inaccessible financièrement?

En Roumanie près de 18OOO médecins ont proposé leurs services en Europe,les ratios de médecins roumains sont tombé à 1 pour 1000 habitants,c’est à dire des chiffres voisinants  ceux des pays émergeants type Centre Afrique.

Les Chiffres de l’INSEE sont incourtournables

10 % de  la population vit avec 10.330 Euros/an en 2011

Sur 65.820.916 français (Fin 2013)

Les Plus de 65 ans et Plus représentent 11.848.534 personnes

 soient :5.012.386 Hommes et 6.835.957 Femmes

Espérance de vie

Femmes 85 ans/Hommes 78,7 ans

En dix ans l’espérance de vie s’est multipliée par 2,9 chez l’homme,et 2,1 chez la femmes

L’INSEE considére qu’en 2013 à 60 ans les femmes peuvent espérer vivre encore 27,3 ans,et pour les hommes espoir de vivre encore, 22,7 ans

Mais enfin de compte,ce n’est pas l’espérance de vie mais les conditions d’existence  qui sont apparues depuis plus de dix ans comme inégalitaires:Précarité,isolement,accès aux soins.

Les décès recencés en 2013 sont de 572.000 avec des pics :périodes de froid,épidémie de grippe et vague de chaleur.

De Façon impitoyable des chiffres de mortalité des 65-74 ans sont touchés essentiellement:

Cardio-vasculaires :19%.Les AVC sont la Troisième cause de mortalité en France,mais avec un dénominateur commun l’hypertension artérielle ,avec  30 % des hypertendus  en déficit thérapeutique  qui  fait le lit de accidents vasculaires cérébraux dont 50 % plongeront dans la neurodégénéresence ,démences et Alhzeimer.

Tumeurs:48 % (dont 11% les Poumouns)

Causes Neurologiques:4%

A ce stade on est en droit de se poser le problème de la solidarité nationale et de poser la légitimité d’une retraite tardive débouchant automatiquement de la retraite à la pierre tombale ou la dépendance.Ce n’est pas parce que nous avons un pied dans la tombe qu’il faut nous écraser l’autre pied.Il existe certes des problèmes structuraux et de répartitions des soins mais  surtout d’une véritable restructuration légitime du financement des retraites et de la prise en charge de la dépendance;Des progrès ont été tardivement anticipés,mais ils doivent être en phase avec une  prise de conscience collective de responsabilité.

 Les propositions actuelles en Juin 2014:Allocation Personnalisée d’autonomie,avec pour les plus dépendants 5 heures d’aides supplémentaires et moins dépendants une heure par semaine.C’est insuffisant pour un maintient à domicile qui est temporisé par un “dispositif de répit”  pour les proches et amélioration de la télaassistance,domotique,vidéo-consultation(ces problèmes techniques sont en fait relativement simples à mettre en place:smartphone,Skipe,Biocapteurs,il s’agit d’un état d’esprit:voir l’ expérience Finlandaise.).Mise en place de “programme-pilote” ,projet L.Rossignol,qui a déjà été mis en place par des assoçiations type OSE:activité physiques,cognitifs,les ateliers mémoires,remises à niveau professionnel intergénérationnel et hobbies tel musical,tutorat,redéfinir la place des structures privées d’aide à domicile,le coût du maintien à domicile est moins couteux pour les finances publiques( 21,5 euros contre 23 euros).,revoir l’urbanisation(acessibilité des soins,accès pour handicap et niveau de dépendance).500.000 personnes sous télésurveillances en France,2 millions en Grande Bretagne

Il ne faut oublier la remise à plat des maisons de retraites simples ou médicalisées justifiant des qualifications normatives élaborées oû le problème de soçialisation et de restitution de la réserve cognitive ou de sa ravalorisation,justifiant une conquète médico-soçiale adaptée,lien entre EPHAD ( centre Lié à la dépendance) et hopitaux,centre hospitalier ou service neurologique ou maison médicalisée et passage du domicile à l’institutianolisation.

Dans le Journal “l ‘Opinion ” et le Monde “du 4 juin 2014,

Une mesure importante:projet de loi ARTICLE 23;Interdiction de legs,captations d’héritage par établissement,services soçial,personnes liées à ces servives,bénèvole,employé de maison.Projet L.Rossignol.

l’APA  est subventionné pour équilibrer les comptes.Pour F.Arneineaiz-Maumé,le secteur privé occupe  95 % du marché,mais l’APA ne permet pas d’équilibre les comptes souvent subventionnés.L’aide à domicile des dépendants prend un nouveau visage de priorité mais posent le problème récurrent de réalités des besoins et des coûts.L’APA-Domicile touche 700.000 patients avec mise en place de la Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie

Un “Volontariat Civique Senoir” est crée,à but non lucratif.,est un projet collectif intergénérationnel solidaireIl est possible d’anticiper sur de véritables divisions-combattantes pourront être formées médicalisées et coordonées avec le système assoçiatif privé prédominant.

Le problème récurrent du financement est posé ,APA versée aux EPHAD et financement des revenus les plus bas.

Mais ce problème de solidarité nationale qui est maintenant bien perçu suscite des inquiètudes car les  niveaux de prises en charge seront de plus en plus élevés ,les ratio de sénoirs augmentant,sans oublier la réurbanisation d’habitat accessible,lieu de vie et accès médical de proximité.On parle de surcoût de 2 milliards d’euros pour l’assurance maladie concernant les hospitalisations faute de réponse adaptée à domicile.Mais qui partagera les coûts:Collectivités locales,caisse de retraite,complémentaires santé,patients,assurance- maladie.Les discussions et interpellations ne vont pas manquer avec définitions des véritables objectifs .Mais un seul mot d’ordre,la dépendance ne se négocie pas,il est symptômatique que des assoçiations prennent en charge l’alimentation journalière des nécessiteux ou sénoirs qui témoignent d’un singulier regard  posé sur les précaires dans un pays d’abondance

De plus,les prises en charge médicale s’élargissent:prise en compte des facteurs soçiaux de precarisation(malnutrition et alcool;isolement,acculturation et défaut d’éducation),prise en charges des facteurs de fragilité:Hypertension,diabète,cholestérol,tabac,alcool,obésité,sédentarité

Les nouvelles découvertes accentuent les  recherches sur  les facteurs environnementaux qui agissent sur l’ADN.:

Selon le Pr Owen Wolkowitz MD FM/APA 17 juin 2014(USA)

Les Structures des chromosomes changent en vieillissant,surtout changement majeur quand stress majeur ,dépression ou choc traumatique,qui racourcissent la longueur de quelques  Télomères.La longueur des télomères est importante ;  leur présence est  30 à 80 %  multidéterminé et le reste géré par l’environnement.

Le télomère est une région non codante à l’extrémité d’un chromosome.Il est constitué de séquences répétitives d’ADN qui assurent la protection des terminaisons chromosomiques.L’abscence des télomères signe une perte rapide d’informations rapides  génétiques nécessaires au fonctionnement cellulaire.

Facteurs raccourcissant les télomères:

Stress chronique,Inflammation,Infections chroniques,Action des cytokines inflammatoires et Stress oxydatif

Il est évoqué une possible réversibilté des télomères racourcissant en agissant sur les dépréssions de longues durées ou post-traumatique.

L’Activité des Télomères peut être modifiée en agissant par:

*L’alimentation bien équilibrée

*Folate

*Oméga 3

*Reduction du Stress

*Est évoquée la méditation,rappelant nos exercices  d’atelier mémoire.

Le concept de la prise en charge de la vieillesse et dépendance évolue d’années en années et apparait très clairement  à ce jour les facteurs chromosomiques sur lesquels,il est possible d’agir par des moyens simples alimentaires , anti-oxydatifs,et prise en charge psychologique,atelier mémoire.Ce débat est trés important puiqu’il reprend à quelques détails prés le rôle déterminant de l’ordre chromosomique dans la génèse des maladies cancéreuses,neurodégénératives  dont l’Alzheimer qui ont été décrits dans les nanotechonologies,l’intestin deuxième cerveau,les nouvelles donnes phytothérapiques à actions chromosomiques évoquées dans les perspectives futures des applications anti-oxydatives.

VIEILLIR,Encadrement Solidaire Medico-Soçial, PHYTOTHERAPIE ,

 

 

Le vieillissement de l’homme est un théme récurrent dans l’histoire médicale et philosophique,faisant part de son caractère inéluctable,acquisition d’une certaine sagesse,mais aussi de l’affaiblissement des capacités physiques ou intellectuelles  naturelles écrit par Montaigne, Descartes,sur le mode fataliste ou inéluctable.( Les Essais 1/57 et Discours de la Méthode.);pour Hippocrate c’est l’Hiver,Avicenne distingue Senectuc et Senium.Maimonide dicte des régles alimentaires pour vieiller harmonieusement,R;Bacon dans ses “Lettres sur les Prodiges de la nature et l’art” parle d’un vin de vipère comme garant de la jeunesse.Les aphorismes sont nombreux mais dans l’ensemble la vieillesse n’est pas conçue comme une philosophie de vie mais une accumulation de savoir,de mémorisation et bien sûr phénomème physiologique et médical,que Gorki et Tchkov opposent dans  Estivants  “Grand pére dynamique et jovial ” à la vieilliesse de la Ceriseraie ” étant un adieu au monde,une coupure aux temps urbains”.Ce qui nous éloigne de messages d’espérance d’Aldebrandia (1287 )avec son Gerontocomia le Régime du corps pour ne pas vieillir avant l’Age.

Il faudra attendre les années 1980 pour évoquer le Quatriéme age et anticiper sa portée soçiale et remarquer comme le fit” Wengarten 1974 “les vieux-vieux  et jeune-vieux” ou  Suzman Rilex 1985 “vieux en passe de devenir vieux”et” vieux vraiment vieux”

En 2014 ,18 % de la population ont plus de 65 ans soient 12,2 millions de personnes ,avec une espérance de vie de 79,2 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes.

.L’espérance de vie à partir de de 60 ans est de 23,1 ans pour les hommes et 27,7 ans pour les femmes.,mais 15 à 20 % des plus de 65 ans(surtout à 75 ans) sont soumis à des facteurs de fragilités,en particulier Chutes avec fracture du fémur,précarité,isolement,difficulté d’accès aux soins.

2,2 millions seront dépendants en 2060.

Eurostat

:Progression de l’espérance de vie de 2010 à 2015,8 %pour les hommes et 6,5 % pour les femmes.

Classification des mortalités des plus de 65 ans .EU 2/8/2013

1)1erCancer

2)2emeAVC:ce sont les accidents vasculaires ischémiques les plus fréquents,principale cause des handicap aux USA.en 2030  causeront le double de décès.L’Pypertension Artérielle est la cause dans 70-80% des cas des hémorragies intracraniennes intraparenchymateuses chez les personnes de 55 à 7R ans

3)3 éme Maladies Respiratoires

4)4 éme Cancer du Poumon

5)5 éme Cancer de la Prostate

6) 6 éme Cancer du Sein.

Pourtant ce ne sont pas les initiatives qui manquent :Garanties Jeunes,Propias,SRMS,Loi du 14 decembre 2015,Juin 2016;Géronto-Pôles,Pôles-Interprofessionnels;Vitagora;gestion des EPAD.Mais apparait   un abord comptable privilégié ,une Silver Economy ,certes indispensable mais dans tous les cas ,pour l’essentiel on doit accorder une importance à l’Evaluation de l’Allongement de vie (Robine 2012)dans un espace temps sans accident,faisant içi  intervenir les réseaux médico-sociaux,modification des conditions de vie,( isolement,alimentation),prévention médicale avec une urbanisation compatible avec l’accès des soins,soutient des aidants;révision des prestations soçiales de retraite ;puisque  5 % des personnes agées sont en grande précarité,soient 2,3 millions personnes touchant 660 Euros/mois dont la moitié touchent 520 Euros.Il existe donc des contradictions entre le bien fondé des réformes mise en route et la réalité vécue et clinique qui  ne peut pas  être résolue que par une fiscalisation confiscatoire ou un age de la retraite sans cesse repoussée (65 ou 67 ans)et posant de fait un espace d’allongement de vie réduite oû apparaissent les indices de pathologies les plus graves sur lesquelles nous reviendrons,un exercice comptable ne peut pas se défausser des réalités cliniques.Par contre,il faut favoriser les initiatives locales,les prises en charges avec défiscalisation  par fondations ,sponsoriring industriels,mécénats .Le temps est propice à la volonté et  mobilisation générale de solidarité.avec renouveau des tutoriats des sénoirs et favoriser les passerelles intergénérationnelles,facteurs d’échanges et de transmissions du savoir.

Voir publications  de  OCDE/BEH;/INSEE./IVE

 

Enfin de compte que signifient les classifications de l’état du vieillissement?

 

<<<<<<<Selon la Mobilité

 

*Vigoureux 51-35%

Dépendants 10%

Fragile 35-40%

 

 

<<<<<<<Selon la Qualité de Vie

Retraite Active 24%

Retraite Heureuse 22%

Retraite Repos 28%

Retraite-Repli 12%

Retraite Malheureuse 4%

 

 

<<<<<<<Selon les Reserves Fonctionnelles de Bostz

 

Normal::100 %

Fragile:20 à 30%

Deficitaire 8 %

 

 

<<<<<<Selon la Triade de Wood

Deficit d’Organe

Handicap due à l’environnement

Incapacité de fonction motrice et cognitive.

 

 

Mais en fin de compte ces classifications sont confrontées aux chiffres de la réalité clinique selon BEH et IVS sur la mortalité et fragilité entre 65 ans et 75 ans

Diabète touche 4,4 % dont  2,4 % décédent à 65ans

Hypertension Artérielle

Touche 72,2 % des 65 ans et 50 % des 65-75,dont 35,9 % sont  en traitement insuffisant dit déficitaire

AVC

Touche à 10% de moins de 65 ans dont la moitié sont hospitalises.Touche les moins de 65 ans à 25,3%,51% des 65-75 ans;23,8% des 85 ans

Infarctus du Myocarde

Touche 2/3 des hommes de 65-85 ans ,soient 44,37%;avec un age moyen de 68,2 ans

Cancer

21 % des déces des 65-75 ans;le poumon étant la deuxiéme cause de décès à 68 ans;l’Oeosophage et Larynx touchent 4,7 %

 

 

Il faudra plus d’une génération pour que la refondation soçiale et urbaine se mesure.Urbanisation définissant accès et facilitant circulation dans la cité,habitation compatible avec un handicap,redéfinition des moyens de transport moins polluants,automatisation.Réajustement des conditions de pénibilités de travail ,travail posté,surveillance rénovée de la médecine du travail,Définition du travail numérique avec travail à domicile,avec revalorisation des  postes libérés ,déployer les  aides soçio-éducatives.promotionner des programmes alimentaires accessibles et moins onéreux,la dénutrition touche 2 à 4 % des plus de de 60ans vivant à domicile (Impact Médecin 30 novembre 2006),revaloriser l’Education pierre angulaire de refondation et cohésion soçiale.Ces politiques soçiales et urbaines à long terme ne feront pas sans heurt,mais,à notre niveau,il faut diminuer les facteurs de risques alimentaires et environnementaux,se réapproprier les grands axes de prévention.

L’urbanisation refait parler d’elle dans  Lancet du 5 janvier 2017 d’après une étude canadienne Dr Hong Chen et Ray Copes /Public Health Ontario,Canada;ôu il a été calculé que le fait de vivre à moins de 50 m d’une voie de circulation augmenterait de 7 à 11 % les cas de démence;on évoque le risque d’exposition au dose croissante au dioxyde d’azote et particules fines.;mais n’apparait pas dans cette étude habitude de vie,alimentation,tabagisme,prise de médicaments.Malgré tout les  auteurs stipulent ” Néanmoins nos résultats demeuraient inchangés en tenant compte des autres facteurs de risque pour la démence”.Il faut rappeler qu’un étude antérieure avait comparé ratio d’Alzheimer et Urbanisation entre Nairobi et New York et il semble que précarité ,isolement et dénutrition soient des facteurs dominants.

 

 

Les commandements du Bien-Vieillir

 

1)Au vieillissement activement te prépareras

2)les Excès alimentaires réguliers tu éviteras

3)Les Sports avec modération tu pratiqueras

4)Une activité physique régulièrement tu entretiendras

30 mn par Jour 2 à 3 fois par semaine

5)Une Hygiéne de ton corps tu maintiendra

6)Ton médecin régulièrement tu consulteras

7)Du Tabac et Boisson Alcoolisé modérément tu useras:plutôt zéro tabac ,un verre de vin maximum

8)L’isolement activement tu combattras (faire partie des groupes de sorties municipaux,les sorties culturelles,les concours scrables ou autre)

9)Ton activité intellectuelle absoluement tu conserveras,dévelloper les ateliers memoires,remémorer les vies communes ou du passé,mots croisés,atelier numérique.le sport cérébral (ce qu’il faut savoir:chez les plus de 50 ans 50 % ont des oublis mais qui ne représentent que des troubles de l’attention)

10 )D’esprit jeune le plus longtemps possible tu resteras,participer au groupe de garde d’enfant avec atelier de lecture,dessin,peinture,jeux vidéo

 

 

Il faut donc se stimuler,vous avez fait un Electrocardiogramme et avez le feu vert médical.En Route:

 

 

1)Ne pas dételler

2)Bouger ;reprendre connaissance avec son corps

3)Sortir

4)Faire des activités physiques et bricolage

5)Partager et aller à la rencontre de l’autre dans un club

6)Fuir la magie de la chimie et de la dépendance;Polypathologie Médicamenteuse décrite par Perrochon 1999/Risque de Chute:Omedit et ARS;Retex Avril 2011)

 

Vous reprenez des activités physiques ,après visite médicale,mais le temps des performances est révolue:

 

`

1)Il faut s’échauffer et récupération de 10 minutes,de préférence en groupe,gymastique suédoise,Tai-Chi

2)Hydratation toutes les 30 minutes,un à deux verres d’eau

3)Jamais d’activité intempestive et surtout si pollutions,températures inférieures à 5 degrées ou plus de 30 degrées

4)ne jamais fumer l’heure précédant l’exercice ou deux heures après effort

5)Jamais de douche froide après effort

6)Pas de sport si fièvre  ou période fébrile  subi depuis 8 jours

7)si Apparition de

*douleur thoracique,

*essoufflement à l’effort

*tachycardie,

*malaise après effort ou à l’effort

<<<<<arrêtez et consultez en urgence le médecin avec bilan cardiaque.

 

 

QUELS PROJETS POUR LES TEMPES GRISES ??

La problématique est avant tout de s’appuyer  sur des modélisations eurocompatibes,ce qui n’est pas toujours le cas.S’appuyant sur le Rapport COR,INSEE,GALI, EHLEIS;OCDE.INSERM.On sait par exemple que l’espérance de vie des français est en tête de peloton en Europe,mais ces chiffres pré-supposent des buts ou intentions technochratiques d’encadrement de dépenses ,de modélisation soçiale et d’éducation ou d’age de cessation de travail ou mise à la retraite mais il ne faut confondre ESPERANCE DE VIE et ESPERANCE DE VIE SANS INVALIDITE d’oû la PROBLEMATIQUE DE CAPACITER DE TRAVAILLER DU SENOIR;et  PROBLEMATIQUE  De LEGITIMITE et d’ENCADREMENT??

 

LES ELEMENTS CLES CONSTANTS  INTERVENANT SUR LE VIEILLISSEMEBT

1)TABAC

2)ALCOOL

3)ALIMENTATION,

grignotage,plats préparés ou rapides ,boissons ou desserts sucrés impactant  la differentiation soçiale  sautant d’une génération à la suivante (comme également dans le cadre de l’éducation avec illetrisme à 25 %  se transmettant d’une génération à l’autre) mais  globalement en 50 ans le budget de l’alimentation est passé de  35 % à 20 % au dépend de la viande,fruits et legumes,pain et céréales,et au dépend du temps de préparation en privilégiant à 25 % plats préparés ,dessert lactés sucrés,boissons sucrés (Le Figaro du 09/10/2015)

4) Les Differences Soçio-Economiques,l’INED (2008)parle de double peine d’incapacité  au sein d’une vie plus courte montrant que les professions ouvriéres sont plus précocément touchées physiquement et de façon sensoriielle .

L’Espérance de vie  des Plus de 60 ans:

chez  les Ouvriers Hommes est de  19ans,Femme 25 ans,

chez les Cadres 23 ans chez l’homme;27 ans chez les femmes.

.De plus les femmes vivant plus longtemps sont affectées par une incapacité avec un ratio 16 % des femmes de 85 ans que se soient en Mobilité,Audition,Visuelles ,Communications.

5) ACTIVITE avec prévention des Chutes

 

Etudes de Robine,Monteil,Robert-Baré,Cambois,Laborde;étude INED 2008,:INSEE,/:,EPHE,/Eurostat/,EHLEIS,/ECHI/,MEHM;/EU-SILC

La grande difficulté est de s’accorder sur les indicateurs combinant longévité et état de santé,la méthode Sullivan (1971) est la plus utilisée et peut se résumer ainsi: pour l’estimation de  la valeur de l’espérance de vie  sans incapacité EVSI

A partir d’une mortalité on calcule le nombre d’année vécue entre chaque age.Puis on déduit les années d’incapacité en utilisant les taux de prévalence fournis par les enquètes transversales des cas.A partir des survivants d’une table de mortalité on calcule le nombre d’année vécue entre chaque age.Puis on se sert des taux de prévalence d’incapacité pour calculer le nombre d’années vécues en incapacité.En déduisant ces années du nombre d’années vécu entre chaque age,on obtient en nombre d’années vécues  en incapacité.il suffit alors de calculer ces années à partir d’un age quelconque et les rapporter à l’effectif des survivants à cet age pour obtenir l’espérance de vie à l’age sans incapacité .

PROSPECTIVES

De 2004 à 2012,l’ESPERANCE de VIe ,ESV;a augmenté de 1,3 ans pour les femmes,1,4 our les hommes.En 2012 pour les deux sexes l’ESV est de 21,4 pour les femmes et 18 pour les homme (EU25).L’Esperance de Vie Sans -Incapacite ESVI,en 2004 est 8,7 pour les femmes et 8,6 pour les hommes.En 2012,à 65 ans les femmes et hommes peuvent espérer passer respectivement  44% et 49 % de leur vie

Selon Indicateur GALI/ EHLEIS entre 2004 et 2014

 

EVSI à 65 ans Augmentation  de 0,6 %par an pour les femmes,1,8 %pour les hommes

Espérance de vie  ESV à 65 ans: De 41% Femmes et 48 % hommes.

Espérance de vie chez l’Homme en 2014:Plus 8%

Espérance de vie à La Naissance Hommes :79,2;Femmes 85,4 ans

 

ESPERANCE DE VIE 2015

La FRANCE fait partie des pays à plus faible mortalité,mais moins performante pour l’espérance de vie sans incapacité.Entre 2004 et 2010 l’espérance de vie passe de 8,5 à 9 Ans pour les femmes suffisante pour garder constante de l’espérance de vie à 65 ans vécue sans limitation soit 48%.Pour les femmes l’espérance de vie sans limitation d’activité varie de 10 ans en 2004 à 9,8 ans en 2010.la part de l’expérience de vie sans incapacité dans les activités usuelles diminue de 45 % en 2004 à 42 % en 2010.en 2004 à 42%

Les FACTEURS DE RISQUE et ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

L’Hypertension artérielle est un facteur de risque de 2,5;Hypertension systolique est 5 fois plus élevée chez le sujet agé,.Objectif jusqu’à 80 ans maintenir une tension artérielle à 14/9

Fibrillation Artérielle facteur de risque à 1,8-2,9

Diabete facteur de risque de 1,8 à 6

Tabac facteur de risque à 1,8

Hyperlipidémie facteur de risque 1,8 -2,6

 

MODIFICATIONS AU COURS DU VIEILLISSEMENT NORMAL

 

A )Composition Corporelle

 

*Réduction relative de la masse maigre

*Augmentation prortionnelle de la masse grasse à poids stable

*Diminution du volume d’eau extra-cellulaire

*Diminution des lipo-protéines entravant le transport des médicaments.

 

B)Systeme Nerveux Central

 

*Diminution modérée des neurones corticaux dopaminergiques et cholinergiques

*Vulnérabilité au stress avec moindre d’efficacité des reactions de compensation ou suppléance d’ou possible état confusionnel

*Réduction du sommeil et de la sécrétion épiphysaire de la mélatonine

*Réduction de la sensation de soif (Recepteurs hypothalamiques désensibilisés)

 

C) Systéme Nerveux Périphérique et Autonome

 

Periphérique:Altérations de la sensibilité profonde avec instabilité posturale et chutes

Autonome:Reduction de la sensibilté des recepteurs aux cathécholamines:Réduction de la fréquence cardiaque à l’effort et moindre sensibilité aux Béta-minémtiques et Béta-blocants. et alteration Baro-réflexe avec hypotension orthostatique.

 

D)Organes des Sens

*Presbytie(Vision de prés)

*Cataracte(eblouissement,visionfloue)

*Baisse de l’audition Prébyacousie pour les sons aigus.

 

E )Appareil Respiratoire

*Reduction de la capacité de diffusion de l’oxygéne

*Reduction de la capacité ventilatoire

*Reduction du débit expiratoire

*Diminution de la compliance Pulmonaire et calibre des bronches distales

*Apprentissage du Débit -Métre Expiratoire Peak-Flow sur le mode 6 *2* 3*2*

<<6 secondes expiration<<(2 secondes d’apnée<<3 secondes d’expiration<<2 secondes d’apnée.

 

F) Systeme Cardio-Vasculaire

*Altération de la fonction diastolique du ventricule gauche

*Augmentation de charge extra-auriculaire:Troubles du rythme auriculaire;Risque d’insuffisance cardiaque

*Augmentation de la Tension Artérielle systolique

*la prévalence de l’angor augmente après 70 ans

*L’Impuissance Sexuelle  après 60 ans a une prévalence  dépassant à 30%.Elle doit être considérée comme un marqueur du premier témoignage de la maladie cardio-vasculaire

 

G) Appareil Digestif

*Diminution des sécrétion chlrohydro-peptiques

*Augmentation du temps de vidage gastrique

*Ralentissement du transit intestinal

*Reduction du flux splanchnique

*Diminution de la masse et débit hépatiques (Intervention sur métabolisme médicamenteux)

 

H) Appareil Locomoteur

*Reduction de la masse musculaire

*Déclin de la consommation d’oxygene VO2

*Osteoporose:risque de fracture

*Amincissement et fragilité du cartilage articulaire

Prévalence de la Douleur chronique après 50 ans,sutrout gonarthrose.La douleur affecte 25 à 50 % des personnes vivant à domicile et  50 à 93 % des sénoirs en Instiutions

Problématiques:Seulement 1/3 des douleurs sont soulagés chez les sénoirs,il existerait une certaine pudeur à parler des douleurs,la douleur entraine souvent anxiété,dépression,régression,isolement,trouble du sommeil,chute,troubles de la marche,dépendance

L’Osteoporose touche 70 % des femmes de plus de 80 ans,60% sont victimes de fractures.15 % des hommes de plus de 50 ans feront une fracture osteoporotique.

 

I) Uro-Néphrologie

*Reduction des néphrons fonctionnels

*Altération tubulaire:diminution de la filtration  glomérulaire et d’éliminations rénales

*Surveillance :Clearance à la Créatinine et MORD(Modification of Diet in Renal Disease)

K) Endocrinologie

Femmes

*baisse fonction oestrogénique

Involution utérine et mammaire,atrophie vaginale et secrétoires

Homme:

*diminution testosterone et hypertrophie prostatique

 

Insulinoresistance avec intolérance au glucose

 

L) Peau et Phanères

*Atrophie épidermique,altération de la matrice dermique et mélanocytes

*Fibres elastiques altérées et rides

*Reduction de croissance des cheveux,ongles,mélanocytes

*Reduction des glandes sébacées et sudoripares

 

M)Immunologie

*Dysrégulation suivant état nutritionnel ,rôle du biotope intestinal+++

*Altération de l’immunité à modulation cellulaire (LT4,IL 2,LT)

*Conservation de l’immunité humorale (Lb ,Ac).Reponse vaccinale concervée

 

N)Relationnels et Psychologiques

Involution lente sensorielles,motrices et intellectuelles,conservationde lien avec famille et intêrêts dévellopés au cours de la vie.négoçiations pour equilibrer ressources propres et personnalité;dépendants de capacité de resignation passive ou refus d’oû sautes d’humeurs,conduites répétitives sécurisantes,agitation,investissement libidinal.personnel ou patrimonial.

Deux Sénoirs pour un adulte prennent des psychotropes.25 % desdéprimés présentent des troubles cognitifs,et sutrout la dépresion d’un membre du couple retentit de façon majeure sur l’autre.L’hopital St Anne a ouvert une évaluation pluridisciplinaire pour éclairer des couples en perdition et ou devenant dépendant.Un épisode dépressif après 70 ans comporte un risque important de récidive.

 

 

 

PREVENTION PHYTOTHERAPIQUE DANS LA VIEILLESSE NORMALE

 

*Protéger contre la POLYMEDICATION hépatoagressive avec

 

HISBISCUS

 

CHARDON MARIE

 

*TABAC

 

Avoine Avena Sativa

 

Valériane

 

*ALCOOL`

Assoçation Berberis,Hydrastis,Aunée

Kudzu ou PUERIA LOBATA

Rhaponticum Carthamoides ou LEUZA

 

*HYPERTENSION ARTERIELLE

Bouleau

Piloselle

Orthosiphon

Mais

Aubepine

Ail

Paquerette

Olivier

 

 

*ANGOR

Pollen de Thypha Augustofolium

Amni Visnaga

Tribulus Terrestris

Carthamus Tinctorius

Aubépine

 

 

*Protection Vasculaire Cerébrale

AIL

Eleutherocoque

Gingembre

Pueria Lobata:Kudzu

Sauge Rouge  Salvia Miltirrhiza

Noto-Ginseng

Gingko Biloba

Panax Ginseng

Pivoine

 

 

*Prevention Alzheimer

 

 

Eleutherocoque

Soja

 

 

Magnolia

 

Huperzia Serrata

 

Centella  Asiatica

Bacopa Monnierra

 

Safran

Resveratrol

Mangue

 

 

CANCER du COLON

Prevention avec fibres et Céréales .Cochrane 2007 et 2012 action sur Diabète 2 et diminue la polyadématose colique.

 

Baisse des ratio de cancers selon l’alimention d’aprés Beliveau

Crucifères;:Vessie 50 % et Poumons 40%

Agrumes  Estomac39%

Legumes vert:Sein30%

Baies Seins 31%

Noix Poumons 35%

Thé vert Colon 57%

 

Baisse des ratio de cancers selon les  apports d’après WCRF 2014

Vitamine C et Bétacaroténe:Oesophage

Persil,Ail:Estomac

Fruit:Oesophage,Poumons,Estomac,boiuche et Larynx

Lycopéne Poumons et Prostate

 

*STRESS

Eleutherocoque

Panax Ginseng

Schizandra Chinensis

Rhodiola Rosea

Withania Somnifera

 

*ANXIETE

Melisse

Passiflore

Saule

Aubepine

Romarin

 

*SOMMEIL

Valeriane

Centhrante

SAULE

TILLEUL

 

*PREVENTION de la GRIPPE

 

Eleutherocoque

Echinacée

 

*RHUMATOLOGIE

Harpagophytum

Vergerette

Bouleau

Sureau

Saule

Cassis

 

*OSTEOPOROSE

Préle

Bambou

Ortie

 

*DEPRESSION

Millepertuis sous conditions qu’il n’y ait pas d’IRSS,Digoxine;anti-coagulant

Angélique

Centhrante

Valériane

Passiflore

 

 

 

 

 

Vieillissement de la peau,cancérisation,protection des UV par les plantes

LE viellissement de la peau  et effets nefastes des Ultra-violets

Le Stress-Oxydatif est l’élément déterminant du photovieillisement qui fait intervenir deux facteurs prépondérants;inhibtion de la Tyrosinase et des métalloprotéinsaes métalliques jouant un rôle déterminant dans la dégradation de la matrice extra-cellulaire du derme

Il faut insister que le stress oxydatif et actions contre les radicaux libres apparaissent comme une explication commode , vulgarisée donc simple ,ce qui est tout à fait inexact, non seulement ce processus est généralisé,cutané,osseux,dégénératif mais aussi neurologique,la présence continue des ROS altérant l’ADN de la mitochondrie,avec mutations de l’ADN,

qui engage des recherches dans certaines myopathies(syndrôme de Kearns-Sayre)et une part de la maladie de l’homme vieillisant les neurodégérescences telles celle de la maladie d’Alzheimer(Altérations chromosomiques 21, 1 et 14 entre autre le 19)

                                    

 

 

La peau est schématiquement sur 3 niveaux;Epiderme,Derme,Hypoderme et 5 couches:Cornée avec film hydrolipidique,couche claire,couche gralulomateuse,couche de Malpighi,couche basale,couche hypodermique.mélanocytes sont à la jonction couche de Malpighi et couche basale,kératinocyte et fibroblaste dans l’hypoderme,nerf et vaisseaux de l’hypoderme à la couche claire,glande sudoripare de l’hypoderme au pore de la couche supérieure.

 

 

                                       

 

Les effets du soleil sur le vieilissement cutané est connu de tous:Rides,Ridules,Taches pigmentées,telangiectasie et naturellement favorisation des cancers cutanés par surexposition aux UV .Spectre UVB,atteignent la peau  jusqu’à 160-180  Miroc-m,faiblement au derme,inpliqués dans la synthèse vitamine D,équilibre calcique et tissus osseux,impliqué dans le carcininome , agissant sur l’ADN (vieillissement,et favorisation du cancer),Spectre UVA pénétrent  le peau jusqu’à 1000 micro-m et le derme plus  que les B,ils générent comme les B,la formation d’oxydants cellulaires (ROS).lorque les ROS sont en excès les cellules cutanées subissent un stress oxydatif.Les facteurs favorisants:

                                  

 

1)Peau Claire

2)Antécédants familiaux

3)Non respect de protection  et durée à l’expostition solaire

4)Professions exposées:agriculteurs,marins etc.

 

LES UV et la PEAU

 

1)Synthèse de la vitamine D3 à partir de Pro-D3 d’origine alimentaire. (De Heas 2005/Makrantonakki et Zoubalis 2008).Rôle immunitaire et contre mort cellulaire

2)Production de Mélanine (Hillion 2003),réaction photochimique

3)Libération de prostaglandines,leucotriènes,prostacycline (Hillion 2003/Yaar  and co 2007)

4)Immunosupresseurs cutanées (Hillion 2006)

5)  Stress Oxydatif( Murray 2008,Hillion 2006) Production  de  Radical Oxygéne ROS:lésions des phospholipides des membranes,ADN et protéines. (Xu,2005/Zang 2004/Afaq 2005/Yaar et Gilcherst 2007)

6)Lésion de l’ADN (bases pyrimidiques):Yaar 2007/Gonzales 2008/Matsui 2009/WANG 2010 et mutation de l’ADN de la mitochondrie.Actions de type cumulatives malgré une autorégulation.

7)Erythèmes actiniques (coup de soleil ) aux UVB

 Les lésions de la peau sont donc la concordance des effets externes UV,Tabac,maladie chronique ,dysfonctions endocriennes auxquelles  s’ajoutent les causes intrinsèques de vieillissement chronologique et génétique.

Le traitement sera  donc une conjonction préventive d’action sur la mort cellulaire (théorie génétique de perte de télomère)altération des protéines,lipides,ADN avec application de la théorie des radicaux libres,préventions des lésions de l’ADN,Glycation des protéines,dommages menbranaires. d’oû Anti-oxydants,enzymes protéases-phospholipase,acétyltransférase éliminant protéines et lipides oxydés.

 

Comment la peau Vieillit et Génèse et mécanisme de defense contre  Les ROS

Reactive Oxygen Spécies. en systéme aérobie 02 et avec UV saturent les capacités anti-oxydantes.

                                         avec pour effet:

 

1)Activation des  recepteurs membranaires des cellules cutanées :facteur de croissance épidermique EGF et Fibroblastique FGF,Facteur TNF alpha et Interleukine,recepteur à la protéine Kinase PTK (Xu,Fischer2005/Afaq,Mukhtar 2006)

 

3)Rôle important de la phosphorilation de la Tyrosinase PTP inihibée par les ROS.Rôle esentiels des protéines tyrosine kinase rendant les recepteurs menbranaires inactifs (Xu,Gilchrest.2006)

 

4)Les ROS inhibent les recepteurs des facteurs de croissance,rôle dans la régulation de la matrice dermique extracellulaire:d’oû reduction du collagène 1 (Heldin 1997/Yaar 2007)

 

5)Activation des Kinases Mitogene Activated de Proteine Kinase MAPK induisant le facteur de transcription Activator P1:permet l’expression des métallo-protéinases matricielles MMP,responsable de dégradation du collagène et élastine,et inhibition de la matrice extracellulaire. Wang 2003/Xu,Ficher 2005/Afaq et Mukhtar 2006/Yaar 2007)

 

6) Activation du recepteur de croissance épidermique EGF par inhibition de la protéine Tyrosine phosphatase (Xu et Fischer 2005) par les ROS.Donc l’inhibition de la protéine  tyrosine phophatase intervient deux fois souligant son intêret dans sa modulation ( Etat des recherches en fin de chapitre)

 

7)inhibition de recepteurs menbranaires  (Facteur de croissance) par les ROS :d’oû réduction de la synthése de collagène 1(Xu,Fischer 2005/Heldin 1997/Yaar et Gilchrest 2007)

 

8)Activation du facteur de transcription AP1 induit par les MAPK (Mitogene activated protein Kinase):Expression de métallo-protéinase matricelles MMP:dégradation du collagéne et Elastine

 

9)Activation du facteur de transcription Nuclear Factor Kappa B,NFkB,production de cytokines pro-inflammatoires (Wang 2003/Xu,Fischer 2005/Yaar 2007) IL-1 et 6,TNF-alpha immunorégulateur (Kang 2001,Yaar,Gilchrest 2007).Activation d’une kinase phosphate inositol P1-3 kinase/ART):Prévention mort celulaire (Wang  2003 XU et Fischer 2005)

 

10)Metallo-protéinase matricielle et matrice extra-cellulaire du derme:dégradation du derme (Xu et Fischer 2005).rôle fondamental des MMP dans la dégradation de la matrice extra-cellulaire du derme et photo-vieillisement (Okariren 1990/Berneburg 2000,Sudel 2003/Yaar 2007/Abou Zaid 2007)

 

11)Inflammation et immunosuppression.Dommages directs de l’ADN.Stimulation des polyamines stimulant mélanogénèse et immunosuppresion (Yaar,2007/Nichols et Katiyar 2010).rôle du TNF alpa induit par NF-kB dans réponse immunitaire

 

12)Angiogénèse par Vascular endothelial growth factor

 

13)ROS et altération de l’ADN mitochondrial;mutation de l’ADN (Berneburg 2000/Rabe 2006/Yaar 2007/Ballard et Dean 2001) Affecte énergie (transformation ADP en ATP).mutation fonction de la durée  et dose d’exposition UV (Benerburg et Yaar)

 

14)Oxydation des protéines (Tyrosine,méthionine,proline:Shacter 2000/Yaar 2007) et lipides (Hillion2003).Oxydation des protéines par UV:collagénase,groupement sulfhydriles,superoxydismutase,catalase.

 

15)Mutations des télomères/UVB ;dommages irréversibles de l’ADN ,sensiblité sur thymines irréversibles (Yaar 2007/Zussman 2009).oxydation des guanines, importante cause du vieillissement.(Yaar,Gilchrest 2007)

 

 

ACTIONS ANTI-OXYDANTES DOMINANTES SUR DOMMAGES CELLULAIRES

 

                  1)Peroxydation  Lipidique

 

*Caroténoïdes:Gonzales 2008/Baron 2008

*Vitamine E:Baummann 2009

*Acides Phénoliques:Baron 2008

*Extrait du Thé vert:Adhami 2008

*Genéstine et Diadzéine:Gonzales 2008

*Sylimarine:Adhami 2008

*Anthocyanide ,Pomogranate:Afaq 2006

 

                       2)ROS

 

*Extrait du Thé vert:Adhami 2008

*Sylimarine:Adhami 2008

*Resvératrol:Afaq 2006

*Curcumine:Yaar 2007

*Révesratrol:Afaq 2006/Yaar 2007

 

                       3)Action sur Collagène

 

*Caroténoïdes :Gonzales 2008

*Rétinoïdes:Yaar 2007

*Vitamine E:Bauman 2009

*Génestine et Didazéine:Yaar 2008

*Pycogénol:Palmer 2010

*Acides Phénoliques:Alleman 2009

 

                       4)Mutations de l’ADN

 

*Caroténoïdes:Gonzales 2008

*Révesratrol/Park,Lee 2008

 

                         5)Action sur Metalloprotéases MMP

 

*Rétinoides:Palmer 2010

*Vitamine E:Hopkins 2010

*Extrait du Thé vert:Matsui 2009

*Pycogénol:Palmer 2010

*Résvératrol: De Calvez 2010

*Curcumine: Alleman 2009

*Acides Phénoliques.:Alleman 2009

*Pomogranate(polyphénol):Alleman 2009

 

ANTI-OXYDANTS cellulaires contrant les ROS(Palmer,Silveran,2010/Rabe 2006)

 

1)Anti-Oxydants enzymatiques

 

*Superoxydismutase (SOD):reduction de O2 en H2O2

*Catalase

*Gluthation-peroxydase.SOD et GP sensible aux UV (Rabe 2006)

 

2)ANTI-OXYDANTS Non enzymatiques (Palmer,Silverman 2010)

 

*Vitamine C

*Vitamine E

*Glutathion  GSH régénéré du Gluthation-peroxydase.protecteur contre le stress oxydatif (Sallou 1998/Abu Zaid 2007).Donneur d’hydrogéne à la vitamine C.La vitamine C est un piégeur de ROS et recycle la vitamine E

*Acide Alpha-Lipoïque

Coenzyme Q10 ou Ubiquinone,transpotteur d’électron,diminue avec l’age (Bauman 2007).Réduit la formation des rides. (Rabe 2006)

 

 

Facteurs favorisant invitant à se protéger du soleil par des crêmes:

 

1)Peau claire ou Rousse:ne pas bronzer,Créme Ecran Total

2)Peau claire,,tache de rousseur:ne pas bronzer,Ecran supérieur à 30.

3 Peau bonne avec peu de Fabrication de mélanine:crême indice 15

4)Bronzage rapide:Crème hydratante;Indice 15

5)Peau Pigmentée:Exposition progressive,Crême hydratante

6)Peau noire:exposition progressive,crême hydratante.

 

La peau est comparée à un structure d’un matelas (molleton,couture,ressort ) qui s’altèrent par le soleil: L’altération du derme est donc la conjonction de:Diminution des glycales,altération des fibres collagènes et l’elastine se casse.La peau devient séche,plus sensible à la chaleur et éléments extérieurs,perte d’elasticité,rides,purpura,atrophie du derme,phénomène dit d’élastose solaire  (Mélanine,collagène,élastine)

        

L’ épiderme arrête pour 90% les UV (70% par la couche cornée). Seuls 20% passent mais agissent sur les caplilaires,fibroblastes,fabrique de dimères de l’ADN,libèration des radicaux libres menbranaires . Donc  tout est en place pour les processus pathogénes.

              *La mélanine qui protège la peau contre les UV est fabriquée par les mélanocytes (deux types: Noire et rouge peu protectrice):à partir de tyrosyne et cystéine,bien qu’il soit dit que les processus  ne sont pas tous expliqués,l’inhibition de la tyrosinase est le phénomène pivot.Une neuro-mélanine est sous contrôle de l’hypophyse intermédiare (la MSH),intervenant dans les rythmes circardiens et veille-sommiel.

Si le vieillisement de la peau est inéluctable il peut et doit  être pris en charge par des mesures préventives et cosmétiques,les CARCINOMES cutanés prennent une place importante,60 à 80.000 cas nouveaux par an et 7400 Mélanomes par an soit un accroissement multiplié par deux tous les 10 ans.,dont 1/3 ont une évolution mortelle.Devant cette progression toute affection cutanée inquiètante par son,aspect  ,évolutivité impose consultation et examen histologique permettant d’anticiper un traitement.

 

LEs CARCINOMES

Ils représentent 90 % des cancers de la peau,présents sur les zones exposées:visage,épaules,avant-bras et mains et sont de deux types:

 

1)CARCINOME BASO-CELLULAIRE de la couche basale de l’épiderme,aspect perlé,ne métastase pas.

 

2)CARCINOME SPINO-CELLULAIRE,touchant la couche supérieure de l’épiderme

Aspect crouteux en surface puis extension en invasion du derme

 

3)LES MELANOMES

Tumeur pigmentée sur Tronc et Jambes,à différencier d’un grain de beauté ou naevus;qui s’étend en surface,épaisseur et change de couleur.Impératif de diagnostic précoce afin d’établir un protocole thérapeutique adapté.

Quelque soit le type de lésions,ce n’est rien,c’est une tache sénile,un truc de vieux,ces réflexes ne doivent plus avoir cours,consultez pour un prélèvement histologique qui guidera la thérapeutique.

On peut déjà non pas faire un auto-diagnostic mais respecter la rêgle typologique  de l’aspect de cette lésion  A B C DE qui déjà impliquera une consultation:

A:Asymétrie

B:bords irrégulier

C:Polychrome

D:Diamètre,supérieure à 8 mn

E:Epaisseur ou Extension

 

 PRINCIPALES BASES PHARMACOLOGIQUES DES PLANTES A PROTECTION

CUTANEE

 

Elles sont  schématiquement selon Skin Aeging:Natural Weapons and Strategy.Binic,Lazarevic,Ljubenovic,Sokolovic.Evid Based Complemt Alternat.Med 2013;2013:827248

 

1)PLantes à Action ANTI-OXYDATIVES

 

Action sur Radicaux libres

Raisin:Vitis Vinifera

Thé Vert;Camellia Sininsis

Curucuma:Curcuma Longa

 Mure :Morus Alba

 

Action anti-oxydative

Réglisse:Glycyrrhiza

Yerba Mate:Ilex Paraguariensis

Café:Coffea Arabica

Peuplier:Populus Nigra

Thym:Thymus vulgaris

Romarin,:Rosemarinus

Origan,:Origanum vulagare

Basilic :Ocinum Basilicum

 

2)PLantes protégeant contre les ULTRA-VIOLETS et Vieillissement

 

Contre UV

Thé vert:Camélia sinensis

Grenade:Punica Granatum

Polypodium Leucotomos

Café

Chardon Marie: Sylibum Marianum

Labisia pumila

 

Anti-Vieillissement

Soja Glycine Max

Cafe

Ixora Parviflora

Embelica officinalis

 

3)PLantes Protégeant  LA MATRICE

 

Anti-Hyaluronidase

Arctium lappa;Bardane

Areca Catechu

 

Ant-elastase

Areca Catechu

 

Anti-collagénase

Yam:Doiscorea villosa

 

Inhibtion des enzymes métaloïdes MMP

Curcuma xanthorrhiza

Styrax Japonica

Polypodium Leucotomos

Soja

Café

 

Stimulation de l’acide Hyaluronique

Astragale

 

Stimulation du collagène

Embélica off

Gotu kola,Centalla Asiatica

Arctium Lappa

Camelia Japonica

Ginseng

Cinnamomum Zeylanicum

 

4)Plantes à PROPRIETES ECLAIRCISSANTES

 

Réglisse

Rhubarbe:Rheum

Arctophyllos Uva-Ursi

Ginseng

Aloe Vera

Yam

Origan

Onagre :Oenothera biennis

Kaki:Persimon

Ananas

Eglantier: Rosa Canina

Gingembre

Rubus ideus

Morus Alba

 

5)PLantes RENFORCANT et RAFFERMISSANT  la PEAU

 

Reglisse

Curcuma Longa

Psorolea corylifolia

Casssia Tora

Araca Catechu

Grenade

Centalla Asiatica

Cinnamomum ezylanicum

Aloes

Houblon

Yam

 

PHYTOTHERAPIE : de la  MELANOGENESE à L’INHIBITION de la TYROSINASE

 

Le principe  acquis de l’INHIBITION de l’Activite de la TYROSINASE dans la MELANOGENESE a ouvert la voie royale des plantes PROTECTRICES CUTANNES,une revue de détails  est donc nécessaire ,voie thérapeutique, cosmétologie  préventive et prise de conscience mondiale de la gravité des carcinomes cutanés.La régulation de l’activité de la Tyrosynase est  la clé de l’inhibition de la mélanogénse,Te-Sheng Chang /Materials ,2012,51661-85.

 

Principes globaux de la mélanogénèse

 

Deux types de mélanines sont synthétisées dans les mélanosomes:eumelanine et pheomélanine..la tyrosinase catalyse l’oxydation tyrosinique à  la dopaquinone. Le  dopachrome  s’auto-oxyde avec cystéine et gluthatione,formation de l’eumelanine par oxydation et finalement  formation de pheomélanine.La tyrosinase est produite par les mélanocytes et présente un lien central avec le cuivre et 3  histidines

En apparence simple,la mélanogénèse est en fait une chaine complexe ,il faut se référer à la carte de régulation de Kyoto Encyclopéia of Gène and Gene(KEGG) ;Août 2012

 

1)Inhibition de l’activité directe catalytique de la TYROSINASE

(modéle Tyrosinase de champignon Agarus Bisporus)

L’acide P-Coumarique est un inhibiteur classique. (inhibition par stimulation des cellules B16 en MSH apha.L’acide P-Coumarique a une action similaire à l’acide cinnamique et acide caféique.L’effet du modèle champignon a donné quelques controverses;

ouvrant la voie à l’utilisation des FLAVONOïDES issue du TRIFOLIUM Pretense,surtout isoflavones,calcycosine et biochanine A,

*tetraChalcone (TMBC) issue de MORUS NIGRA (action dose-dépendante),

*inhibition de la mélanogénèse par dyhydrooxyacétanone (2-5DAHP) de CYNANCCHUM bungei,et linderanolide B de CINNAMOMUM Subavenium.

 

2)Accélération de la Dégradation de la TYROSINASE

La dégradation et synthèse de la tyrosinase sont étroitement couplées.

*Inhibiteur de la mélanogène:acide linoléique,hydroxycholestérol,phospholipase,phénylthoiurée :

Ando, ,Kondoth,Ichihashi.Jour.Invert.Dermat.2006.

*Terréine . du Penicillium (Park Kim;Kwon.Exp.dermatao.2009,18,562-66):effet inhibiteur puissant

*Géontine ,triterpène isomalabaricane  (Zhang,Che,Jour.Prod.Nat.2001), de l’éponge du Sud de la Chine GEODIA JAPONICA

*Inulavosine de INULA NERVOSA:Fukita,Motokawa,Katagiri and co.J;Invest.derm.2009,129-1489-99

*Corchoriffatty de MELISSA OFF (Fujita.Exp.Derma.2011)

 

3)Inhibition de l’Expression du Géne Tyrosinase via Mitf (régulateur=microphtalmia associad transcription facor).

*Phenoxazine d’Agarus Hisporus (Miyake,Yamamoto.Biosci.Biotech.Biochem.2010)

*furanoside et glycopyranoside de feuilles de Momordica charanta (Jiluchi,Zhang,Huang and co.Chem.biodivers.2012)

*Lucidone des fruits de Lidera erythropa ( Kumar,Yang,Chu and co.Phytother.Res.2010)

*Anémonine de feuilles de Clematitis Crassifula!Huang,Lee,Chan,Hsu,Wu.J.Derm;Sci.2008)

*Keamferine,galangine d’Alpinia Officinarum(Matusda,Nakashima.Biorg.Med.Chem 2009)

 *Hirseine de Thymelacea Hirsuta feuilles ( Villarçal,Han,Yamada.Exp.Drem:2010)

*Procatechine,acide vanilique,origanoside de Origanum Vulgare (Chou,Ding,Hung,Liang.Exp.Derm.2010)

 

4)Action à travers de la dépendance c-AMP.(acide adénoside cyclase,mélanocortine receptor)

*Paenol de l’ecorce Pivoine,reduction de mARN et tyrosinase et MITF Expresion(Bu,Ma,Chen,Zhou.J.Chin.med.2008)

*Phyoalexines su Soja (Lee,Kim,jeon.BMJRep.2010)

*liconeate d’Oxalis triangularis(Huth,mim,Lee,Joon,Cui.Biol.parhm.Bull.2010)

*platycodine,racine Platycodon Grandiflorum,avec effets génétiques(Jung,Hwang,Kim,jung. Biol.Pharm.Bull.2010)

*Chrysine de la Propolis (Kim,Rho,Shin,Lee,Park.Exp.derm.2011)

 

5)Action par la voie W nt( voie Béta-Caténine de programation cellulaire et de stabilisation cytoplasmique.

*Calcone:Alpinia Katsumadai,dégradation de béta-catéchine(Cho,Ryu,Shin,Park and co.Biochem.Biophys.Res Comm.2009)

Les études montrent  l’action préférentielle sur la Wnt par la cardamonine (Cho,Ryu,Jeong and co Biochem.Bioph.Res.Com2009)

 

6)Action sur la voie ERK (extracellular signal regulated kinase)

Non encore élucidée.Etudes avec Morinda citrifolia,Broccoli,Kalopanax Résultats plus probant avec curcumine,Curcuma longa (Tu,Lin,Lu,Qi and co.Phytoth.res 2012)

*Etudes avec Schizandra sinensis,fructofuranose ; haginine de Lespedeza. (Oh,Jang,Choi:schizandra .J.Ethn.pharm.2010)

 

7)Autres voies de recherches

Myrtistica Fragans,Calea urtifolia,Erigeron Breviscaspus,Keampferia pandurata,Ceasalpinia Sappran,Rheum Off,Saurusus Chinensis.

 

                                     Bibliographie

 

**Etudes sur 67 plantes 5 plantes inhibitrices de l’enzyme Tyrosinase.Jour.of Ethno.Octobre 2002/Baumm,Arnoult,Scorri.,Do Bernard

Styphonodentron barbatimao

Portulacca Pilosa

Coiriniana Brasilensis

Entasa Africana

Prospis Africana

Morus Alba

**Etudes in  Ethno.Phytopharm.  Vol.106.Juin 2006 .353-59(Taipee) Wang,Lin,Huong,Chang,Hsu,Lee

Sur  25 composants  4 plantes ont montré leur action inhibitrice de la tyrosine catalysant  la synthèse de la mélanine :Sophora Japonica,Morus Alba,Pharbilas Mil,

Spatholobus suberecctus. Effets sur radicaux libres par composées phénoloiques,inbhiteur Tyrosinase.

Lithospermum ertythrodiza,Gentiana Microcephhylla,Phytolacca Acinonse,Glycchyriza urenlis ont uneaction moins nette.

**Etude Sud Africaine ;Mapunya ,Nikolova,Lali.Ev;Based.Compl;Altern.Med.2012/374017

Etudes sur 10 plantes de 4 familles;Aloe Vera ferox,Aculeata,pretoreinsis,sessiflora;Action inhibitrice Ferox 60%/31% Acuelata/17% Pretorientis/13% Sessiflora

Effet de Harpephullum Caffrum ,feuille et ecorce inhibitrice Tyrosinase et cytotoxyque sur mélanome.

**Etude Chinoise sur 50 extraits antityrosinases.Ye,Chou,Mu,Wang,Chu,Leung.Fong,Zi.Jour.EthnoPharM.2010 Juin,129(3)387-90.Essais positifs à 50 % pour 10 extraits;Pour l’essentiel la formulation AMPELOPIS Japonica,LINDERA aggregata,POLYGONUM odoratum. effets   comparatif à des formules complexes ayant des résultats superposabbles:Quian-Wang-Hong-Bai-San et San-Bai-Tang, ces deux comparés à l’arbutine sont moins efficients, Qiong-Yu-Gao et Polygonum ont de meilleurs résultats..

**Le Resveratrol(De Vitis Vinifera)inhibition de la Tyrosinase.Park,Boo.Evid.Compl.Altern.Med.2013,645257.Haut potentiel inhibiteur comparé à l’Acide P.Coumarique.

**Etudes Coréennes comparant PAEONIA  AlLBA,Polyporus Umbellatus,Evodia Off.La Pivoine Blanche a un effet supérieur sur tyrosinase et mélanogénèse.J.Cosmet .2013.Mar.-Apr.64-(2)145-56.Son,Young.

**Le Mulberroside A de Morus Alba inhibition de la tyrosinase.Kim,Cho,Lim and co J;Ind.Microbiol.Boitech.Huin 2010.37(6)631-7

**Hydrolysat des Citrons stimulent la mélanogénèse contre les dommages cutanés induit par les UV./Hydosylat Plants of CITRUS.Chiang,Lin,Hsian,Hsiao,Tasia,Wen.Phyothertapy.Res.Vol.25.Issue 4.20 sepT.2010

**Inhibition de La mélanogénèse  et Tyrosinase par Magnolia Officinalis

Jour.Of Med Plants Res.Vol.5.janvier 2011;Ding.chang.Chiaang,Li,T-Seng

** Effet anti-Viellissement cutané  des extraits de fruits d’ARCTIUM LAPPA Jour.Cosmet..Dermat.2OO8.dec.7(4)2819.Knott,Reuschlein,Mielke,Wensorra,Mummert, and Co. Induction des cytokines,interleukine 6 et facteur TNF Alpha.Stimulation de la synthèse du pro-collagène et accroit l’expression de la  hyaluronane  synthétase 2 ,en 6 semaines sur fibroblastes in vitro.

** Inhibition du vieillissement de la peau par UVB par Extrait de Punica Granatum.Int.J.Derm.mars.2010;49(3)276-82

** Action sur Hyperpigmentation induite par UVB par  Coeur de bois d’Artocarpus Incisus.J.Cosm.Sci.Janv.Fev.201162(&)1-14/Buranaiaree,Donsing,Vivosch.

**Action du Ginseng Rouge sur le vieillissement induit par les UVB.J.Ethn.pharm.2009.Juin.123-25_123(3)446-51

Vieillissement et Maladie d’Alzheimer

DSC_0034PUBDSC_0011images-1             VIEILLISSEMENT et Maladie d’ALZHEIMER

Devant l’impact alarmiste médiatisé  des ratios de la maladie d’Alzheimer,force est de constater que la tendance est de médicaliser voire surmédicaliser la vieillesse harmonnieuse et ses pathologies,surtout lors de la publication de mai 2013 du DSM5 (classification des maladies neuro-psychiatriques)anglo-saxone, avec sa nouvelle classification de la maladie d’Alzhiemer qui anime et oppose écoles neurologiques et définition de prise en charge du vieillissement et de ses incidents.Cette levée de bouclier entraine de facto une nécessaire simplification oû la vieiilesse réussie doit être définie et ce qu’elle suppose comme encadrement socio-médical ,familial,mesures de protections légiférées,ce qui ne veut pas dire délégation avec pour pièce maitresse la prévention.Les troubles cognitifs légers (TCL) sont le lieu commun de la vieillesse même harmonieuse,TCL touchant 1,5% des personnes normales (Belleville/ 2008) et s’ils sont encadrés,en 2-3 ans les TCL reviennent à la normale dans 40% des cas (Larrieu/2002).Toutefois,15 % des TCL risquent de dévelloper un Alzheimer(Belleville/2008)

La capacité mnésique touche 60,8% des personnes agées (Dartigue/1997),c’est donc un aspect négatif du vieillissement.Cet élément n’est pas péjoratif,car s’il existe une réserve cognitive,elle permet de retarder l’apparition du déclin cognitif(Villeneuve/2010)

Cette réverve cognitive augmente avec :

*le niveau d’éducation

*Interventions sociales

*Activités et loisirs

C’est dire que les actions du 3ème age,concours,spectacle,atelier de mémoire,réunions thématiques  avec activitées musicales ou culturelles  sont cruciales.Elles sont d’autant plus cruciales que la tendance est à l’isolement du sénoir,écart intergénérationnel qui délègue,institutionalisations de délégation parfois réduite à des dortoirs-réfectoirs.

Le problème est d’autant plus difficile que la durée de vie a augmenté,ayant un coût mais surtout nécessitant  un toilettage structuturel.Il ne faut pas oublier le contrôle alimentaire entrant dans les facteurs de risque non négligeables;prévenir avitaminose B,C,E,A et fournir les anti-oxydants (polyphénols de fruits et légumes)

*Selon l’Insse (2006) /Selerin(2001)/Inserm;Robine.2012,l’espérance de vie sans incapacité est passé a 78,2 ans pour les hommes de 61,9 ans,pour les femmes espérance de vie de 85 ans dès l’age de 63,5 ans

*Les TCL ou troubles cognitifs légers  ou Les MIC (Mild Cognitif Impairement) sont importants à repérer car ,ils feront la différence qui supposent des lésions anatomo-pathologiques modes d’expression des premiers signes avant- coureurs de l’Alzheimer (Troubles de la mémoire avec signes hippocampiques:instrumentale,apraxie,agnosie,aphasie)

*Le vieillissement normal s’accompagne souvent à des troubles mnésiques,troubles subjectifs:50% chez les plus de 50 ans;avec 15-25 % d’oublis fréquents.ils existent des ressources d’attention avec tendance à la capacité d’enregistrement des informations et des récupérations.Le déficit attentionnel est souvent le témoin d’un état dépressif (deuil,agenda psychologique caché),anxiété(due à l’isolement ou sensation d’abandon,précarisation),troubles somatiques multifactoriels (hypertersion,diabète,hyperlipidémie,obésité,arythmie)

*Les diificultés attentionnelles potentialisent les faits annexes ,soit les troubles de la mémoire du travail retentissant sur les aspects mnésiques à long terme et certains aspects du langage,avec difficulté d’évocation mais avec un apprentissage normal.

*Les diificultés s’expriment avant tout dans les taches complexes et chronométrées.

Bien qu’il soit dit que la vieillesse est un naufrage,Ô VIEILLESSE ENNEMIE,n’ai-je tant vécu pour voir tant d’infamies”,il faut réintéger l’homme vieillissant dans son milieu naturel qui est une société d’hommes qui communique,transmet,éduque et protège,si celà demeure un voeu pieux ou une La Palissade,il y aura une surmédicalisation de la vielilesse.

*Un exemple positif,nous vient du Canada (Institut Douglas/Dr Judes Poire):la prévention encadrée retarde  de deux ans dans 30 % des cas l’apparition de l’Alzheimer .SUR 5 ANS,LA MALADIE EST REDUITE DE 50% pour des personnes vieillisantes présentant des troubles mineurs cognitifs (MCI).Ce résultat parmi d’autres conforte l’idée que:

*la vieillesse n’est pas une fatalité inexorable

*Que la MCI conduisant à l’Alzheimer ne répond pas qu’ à un seul critère  uniciste appélé phénomène en cascade mais bien à des causes  multifactorielles.

S’ il  peut exister une différence d’expression phénomologique  pouvant prêter à confusion entre TCL et MCI;la pertinence du MCI-TCL évolue de 10 à 15 % par an et  près de 2 % pour le même âge en 6 ans de MCI-TCL, 80% feront un Alzheimer.Cette précision est d’autant plus nécessaire qu’une tragique méprise d’interprétations de tests psychologiques quantifiés  et mal interprêtés peut entrainer une surenchère médicamenteuse inutile ,d’autant qu’il est acquis que les traitements anticholinestérasiques nécessitent une indispensable révision:

*Selon Le rapport canadien CCOHTA (09/2005)et le Lancet (2004/331):le Dozenil,Galantamine,Rivastigsmine,études sur 12 semaines,apportent un bénéfice modeste à court terme.les effets indésirables de 8 à 25 % font cesser Galantamine et Rivastigmine

*le Dozenil n’a pas amélioré la qualité de vie ou diminué le placement en institution(Kaduzskiecz/BMJ/2005)

*Revue Prescrire (2003/2/3):effets bénéfiques de 10% à court terme

 

Le VEILLISSEMENT CEREBRAL

Il faut rappeler ce que représente le vieillissement normal:

*Facteur de l’état antérieur

*Harmonieux (Shenk/2004):préservations des capacités normatives  imposées adaptées à l’evolution de l’âge.

*Gracieux (Cobeza 2002)

*Réussi (Rowe 1996

*Sain (Amouyel 2008)

*Cognitif normal (Lindew 1994).En terme de déclin avec l’âge de la performance à diverses épreuves censées mesurer le fonctionnement cognitif

Le VIEILLISSEMENT CEREBRAL est:

Une modification cérébrale morphologique et fonctionnelle (Jack.2010),en l’Absence de pathologie (Beason-Hold.2008) avec déclin des tests neurologiques (Clarik) mais sujet à variations (Delacourt.2000)

                1)Le vieillissement commence à 50 ans (Leuba.2004)

touchant les ZONES HIPPOCAMPIQUES ET FRONTALE( Raz.2003),les zones les plus sensibles étant le CORTEX PRE-FRONTAL (Raz.2000) avec troubles COGNITIFS (Taconnat.2007)

 

                 2)L’IRM

montre les régions concernées:Cortex Frontal,Pariétal,partie caudale de l’Hippocampe (Desgranges.2008.)Leur volume est préservé,alors que celui-çi diminue lors de l’Alzheimer(Barnes.2009).le volume se mesure sur la partie médiane (Jobts.1994).Si le volume est diminué de 11 %,un Alzheimer est probable,si diminution de 15,1% l’Alzheimer se confirme.Alors que sur un groupe contrôle,la diminution de volume est de 1,6% par an

                 3)Les PERFORMANCES PRESERVEES

*Changement des performances à travers des taches partagées,partage intentionnel (Verhaeghen.2003)

*Alternance des taches (Wasylysh.2011)

*Attention soutenue partagée(Haster,Zacks.1998)

*Attention des taches concurrentes (Bherer.2008)

*Raisonnement (Salthouse,Pritt.1997)

*Changement Cognitif;Capacité Mnésique (Van der Linden 1994).Touche 60,8% des personnes agées (Dartigue.1997).Les troubles cognitifs légers sans démence étudiés par Convit (1995)Zhong(2009).Toutefois ces troubles cognitifs peuvent précéder les symptômes de l’Alzheimer suggérant qu’il s”agit d’un facteur de risque important pour dévelloper un Alzheimer(Convit:1997/Wolf 2001)

               4)Les MEMOIRES:principes élémentaires

 

a)MEMOIRE SEMANTIQUE

*Connaissances générales organisées en catégories:objet,faits,rêgles,concepts,proposition (Shenck 2004)

*Mémoire procédurale:habileté propriomotrice discutée

*La mémoire sémantique est préservée (Taconnat.2008)

*Baisse Spécifique à l’accès aux informations phonologiques,piste importante pour différencier le vieillissement normal et Alzheimer (Le Pouzo 2001) et difficulté aux lexiques (Gely.Naegeot .2000)

b)MEMOIRE DE TRAVAIL

Stockage des informations dans la MEMOIRE à LONG TERME:stockage et manipulation,la suite d’informations à réaliser une tache en cours (Taconnat.2008).Avec

Boucle phonologique:information verbale et visuelle

Calepin viséo-spatial

Buffer épisoique:stokage de l’information multinodale

c)MEMOIRE EPISODIQUE

Touche les événements biographiques vécus dans un contexte temporo-spatial singulier (Gely-Nargot.2000)

Mesurée en Rappel libre,Indicé,et reconnaissance (Taconnat.2008).Diminution des 3 stades dans le vieillissement,l’épreuve de reconnaissance est faiblement touchée,et trouble de la récupération contrôle (Giffard 2001)

d)MEMOIRE IMPLICITE

Manifestations mentales ou comportementales occasionnées par la rétention d’information dont le sujet n’est pas conscient (Shenck.2004).Etudes sur Amorçage de répétition qui est sauvegardée(Taconnat.2008)

En conclusion le vieillissement touche la MEMOIRE EPISODIQUE et MEMOIRE du TRAVAIL , les plus touchées.La MEMOIRE SEMANTIQUE et IMPLICITE sont les plus résistantes.L’hypothèse la plus admise dans le processus de mémorisation est celle exécutivo-frontale de Taconnat (2008) avec une dégradation du cortex Pré-Frontal entrainant un dysfonctionnement des fonctions exécutives avec une répercussion sur la mémoire épisodique

                         5)LE LANGAGE

Modèle dynamique de communications intégrant les fonctions cognitives (Thornton.2006),peut-être résumé par le modèle de LEVETT (1989-1999):

a)Conceptualisation (Elaboration de message pré-verbal)

b)Formulateur (Encodage grammatical et phonologique)

c)Programmation articulatoire

d)Articulateur

e)Retroaction sur la production

*L’organisation du langage est complexe et pour ce qui concerne la vieillesse,l’âge n’a pas d’effets sur ces 5 différents composants du langage (Hupet.1992)

*L’Articulation et rythme mélodique sont intacts (débit,paroles)

*Possible impact phonético-phonologique (Hupet.1994)

*Diminution de la performance lexicale (Ska.2000) à partir de 75 ans.

*D’avantage de périphrase et descriptions (Hupet 1994)

*Dénomination d’image en relation avecle vocabulaire ,plus difficile (Nicholas.1985)

*Erreurs sémantiques augmentent avec l’age (Albert 1998)-

*Pas de déclin syntaxique( Shewan.1998)

*Préservation de la capacité langagiere  (Davidson.2003)

*Production de carnet  ou journal intime se raccourcissant avec l’age(de 60 à 90 ans-Kemper/1990)

           6)Vieillissement du Cerveau et Génétique

Etude internationale de C.Tzourio et Coll. (12 avril 2012)/Inserm U708 de Bordeaux ont cherché les variabilités associées à la réduction de l’hippocampe (marqueur biologique de l’Alzheimer)  à l’IRM ,structure qui diminue avec l’age est associé aux troubles de la mémoire,sur 9000 personnes de 56 à 84 ans.Il a été trouvé 46 différences dans la sequence de l’ADN et réduction de volume de l’hippocampe.Dix huit mutations situées sur le chromosome 12 sont associées de manière significative avec une réduction du volume  de l’hippocampe.les autres sont associées avec une mutation sur le chromosome 2 et 9 (surtout  les sujets plus jeunes);Ces mutations modifiraient les génes impliqués dans la mort cellulaire (HRK),devellopement embryonnaire (WIF1),Diabète (DPP) et migration neuronale (ASTN2).

En ce qui concerne l’Alzheimer :

les mutations touchent surtout les génes APPP,PS1 et PS2 provoquant un dysfonctionnement du métabolisme de l’APP (Amyloïde Precursseur Proteine)  impliqué dans la production de peptides amyloïdes.Plus la maladie est précoce plus la composante génétique est importante.On distingue

  • Formes précoces monogénétiques estimées à 1 %
  • Formes sporadiques Tardives ,la majorité des Alzheimers de plus de 75 ans
  • Sur le plan génétique le déterminant est estimé à 0,1%:APP 0,2 %/PS1 0;6%;PS2 0,2 %,APOE 18 % (estimation de de 1991 à 1999).,le géne APOE codant l’apoprotéine E ,rôle majeur transporteur et redistributeur de lipides est reconnu comme le seul facteur de susceptibilités des formes sporadiques et familiales  et influançant la formation de dépots amyloïdes.L’Eude Alzgene index (Avril 2010 ) a comptabilisé 1133 etudes et 552 génes différents
  • Stefasson (Islande) isole une mutation protectrice de l’Alzheimer, estimé à 0,13 % chez les Alzheimers,et 0,62 % chez les patients sans Alzheimer (Nature Juillet 2012).Avis prometteur d’un futur traitement préventif (Amoyuel (Lille)Hardy (Londres )Green (Boston)
  • Mutation du géne TREM2 augmentant le risque de maladie par 3 à 5 (New Engl.Jour.Of Med.15.11.2001)

                          ALZHEIMER ,TCL et MCI

La définition de l’Alzheimer a été décrite par Aloïs Alzheimer   en 1906  démence reposant sur:

*deux caractéristiques  physiopathologiques:   plaque sénile et dégénérescence neuro-fibrillaire

*définition clinique type  de cette maladie neurodégénérative associant:

+++Détérioration d’au moins deux fonctions cognitives significatives:mémoire à court terme et capacités d’apprentissage

+++Aggravation progressive,en,l’absence de toute altération de la vigilance

+++ Absence de toute autre cause de démence

Les classifications

      LE CIM 10 de l’OMS

de 1993 modication de janvier 2007,nouvelle parution prévue en 2013

A)Présence d’une démence

B)Début insidieux et détérioration lentement progressive,difficile à déceler par l’entourage,parfois prise de conscience brusque de la détérioration.Le trouble peut se stabiliser

C)Absence d’argument clinique et complémentaire en faveur d’une autre maladie pouvant entrainer une démence(hypercalcémie,hyperthoïdie,hypovtaminose B12 et PP)

D)Début non brutal et abscences  au stade précoce de signes neurologiques en foyer(hémiparésie,déficit,sensoriel,incoordination,déficit du champ visuel)

E)Modication de 2007,chapitre F00-F99

1)Démence à début précoce présénille type 2

2)Démence à début tardif,Maladie d’Alzheimer de type 1.Démence seule

3)Démence atypique mixte

                LE DSM 4-TR et DSM 5 de mai 2013

Initialement classé dans:Démence,Délérium,Amnésies,et autres troubles neurocognitifs ,l’Alzheimer en Mai 2013 par le DSM 5 ,classification anglo-saxone est en 3 sous-groupes:

.Délerium.

*Désordre Majeurs Neurogognitifs dont Alzheimer

*Désordres Mineurs Neurocogntifs ou MCI (Mild Cognititives Impairement) que l’on peut traduire en français Troubles Cognitifs légers ou TCL

Cette nouvelle classification a entrainé une levée de boucliers,car quelque soit le stade défini de la maladie déclarée  ou MCI caractérisé prédémentiel, ou MCI à présence non péjorative lors du vieillissement normal et surtout les traitements anti-cholinestérasiques ont peu d’efficacite à court et long terme (CCOHTA 2005/Lancet /2004/Kaduezskicz 2005/Revue Prescrire 2003).

La neuro-biochimie a pris le pas sur les théories comportementalistes et psychanalytiques,entrainant une surmédicalisation thérapeutique alors que les traitements requis ayant hélas peu d’effet.

D’autre part,la prévalence TCL ou MCI est d’un ratio de 5 à 29 % selon les critères utilisés,et les facteurs de risque de se diriger vers une démence sont mal connus (Ritchic/2004/Dialogue Clin.Neuro.Sci).

Les effets de la prévention n’apparaissent pas clairement,or,s’il existe une comorbité, diabète ,hypertension,athérosclérose le risque d’Alzheimer est multiplié par 2 ou 3 fois.Les micro-infarctus cérébraux sont un facteur indépendant significatif contribuant à l’atrophie corticale et troubles cognitifs (Launer 2012) ou micro-saignements significatifs pour une cognition faible sauf pour la  mémoire (Poel.2012)

Le découpage clinique et surmédicalisation  n’encourage pas,.Il faut préciser la prévention (éducatif,apprentissage,alimentaire)),minimiser les faux diagnostics,les faux positifs;le risque suicidaire n’est pas nul (Ferris 1999/Hauw 2001).

L’explication théorique de l’Alzheimer est loin d’être explicite ,on parle de phénomène de cascades amyloïdes  physiopathologiques mais les essais in vivo expérimentaux et révision des problèmes socio-médico-environementaux ont changé la donne prospective et l’ouverture à des moyens simples alimentaires intervenant sur la Beta-Amyloïde et l’Aptose cellulaire.

                                        TCL ou MCI

Etudié par Petersen (1992) et Albert (2011)

Les troubles cognitifs légers ont un risque estimé de developper un Alzheimer à 15 %,les TCL existe dans une population normale à 1,5% (Belleville 2008) et s’installe bien avant la symptomtologie (Belleville 2008/Ameiva 2005/Lacomblaz 2007)

Cliniques du TCL ou MCI

1)Impression de déclin clinique senti par le pateint ,entourage,médecin:inquiétude par rapport au niveau d’autrefois

2)Elément objectif du déficit cognitif notamment mnésique,voire attention,langage,fonctions exécutives

3)Préservation des capacités fonctionnelles:indépendance et préservation des activités quotidiennes

4)Absence de démence:pas d’altération sociale,professionnelle ou d’occupation

Croisle Rev.Neur .2012

5)Evolution IMPREVISIBLE,REVERSIBLE,STABITILITE mais possiblité d’évolution vers l’Alzheimer

6)Deux formes:Amnésique et Non Amnésique  multiple ou unique

                                     ENJEUX DU TCL OU MCI

Le cerveau se réorganise et sujet surtout au phénomène de plasticité cérébrale.Lors de programme d’atelier de mémoire ,est amélioré  de 33% de bonne réponse en tache mémoire et amélioration du langage:Sylvie Belleville IUGM/Montréal.Lors de l’apprentissage,vue à l’IRM,il existe des reprise de services du Gyrus inférieur pariétal droit ( Albert;2011 Alzeih.Dement).Le territoire activité mémoire avec CMI a une activité moindre (21/03/2011).Mais selon le Lancet (2006) plus de 50 % de déficit léger cognitif peuvent évoluer vers l’Alzheimer en 5 ans,chez les autres les troubles seront stables ou s’améliorent voire évolution annexe.Pour Mitchell,Shiri,Feski ( 2009 )le devenir vers la démence peut-être de 10 ans,mais on se retrouve plutôt vers la stabilité,retour à la normale  ou  évolution  non classable (Mathews/2008)

En fait les perspectives du CMI ou TCL sont complexes ou floues ,facteurs en jeu des difficulutés cognitives chez les personnes non démentes (Kutschenko.Diagnostic Miscinception)Jour.Med Ethiq.2012 -38/579,oû il faut tenir compte:

1)vitalité biologique

2)Santé:tension,débit respiratoire,masse corporelle,diabète

3)Comorbidité

4)Activités plus ou moins stimulantes:information,journal,ordinateur

5)Affects positifs ou négatifs

6)d’après Dr Mayeux (Colombia NY) Journal of American Assos. Chez les sujets de race noire portrant le gène ABCA7,risque accru  doublé d’Alzheimer,mais risque superposable que sujet de race blanche porteur du gène APOEeE(Dr Reitz.Colombia.NY).AFP/04.2013

Peu d’études ont été pratiquées dans ce sens (Dolkos 2012)

Enfin de compte il existe une forte stabilité de l’état cognitif estimé à 82,12 % chez le cogntif normal, 72,52% chez un cognitif léger et ne bouge pas.

Incidence variable :8 à 58/1000 personnes agées par an

Probabilité 15 % par an,contre 1à 2% par an hors CMI ,TCL

Enfin de compte,la réserve cognitive augmente (Villeneuve 2011) selon :

*du niveau d’éducation:les fonctions cognitives évaluées par le MMSE (estimé à un total de 30 points) les résultats s’altèrent en fonction de la scolarité:

+19 pour une scolarité de 0 à 4ans

+23 pour une scolarité de 5 à 8 ans

+27 pour une scolarité de 9 à 12 ans

+29 pour une  scolarité du baccalauréat

 

*Interactions sociales

*Activité et Loisirs

Pour Sanders,Summers (2010) un MCI unique mnésique en l’absence d’autre dysfonctionnement demande des tests affinés semblables et clairs  car bien des personnes présentent des difficultés attentionnelles,problème de mémoire au travail,ou problèmes sémantiques.Pour la plupart,l’atteinte de l’autonomie occasionnelle dans la vie journalière dépend des facteurs sociaux,personnels,contextuels(Aretouli/Brandt 2010).Pour Stephan (2010)le MCI ou TCL a une faible validité prédictionnelle de la démence.

Naturellement le MCI/TCL ne peut pas bénéficier d’Anticholinestérasique (Deksky 2002).on a évoqué la  Vitamine E (mais elle agit en synergie avec la vitamine C;)Les Anti-Cox 2,les oestrogènes (Shumaker 2005).Docphytoplus est enclin à penser qu’il faut privilégier une prevention alimentaire:Soja;Curcuma,Grenade,Goyave,Mangue,sans oublier les plantes en phase 2 et 3:Magnolia,Hyperzia,Mangerine,Eleutherocoque

                          PROBLEMATIQUE DU MCI

D’apès Ousset,Vincent,Payoux,Arbus et Pariente Unité de Neurospsychologie Inserm U 825 CHU Purpan Toulouse,s’ils admettent que le concept de MCI repose sur l’association de trouble cognitif et autonomie préservée;,la prévalence Du MCI des plus de 65 ans est 3 à 19%,50 % pourront évolué vers l’Alzheimer en 5ans,les autres seront stables ou s’amélioreront.Le problème est avant tout nosographique et plurifactoriel.On considére que chez les plus de 65 ans,7 % feront une démence dont 2/3 d’alzheimer et 1/3 vasculaires (Bousser,Chabria/(Bult.Acad.Natl.Med 2012;196 N°2/409-430.

Malgré cette hétérogénéité on peut scincer nosologiquemement la démence vasculaire comme une  lésion ischémique brutale ou aggravant des déclins cognitifs de type sous-cortical,s’opposant au déclin progressif cognitif cortical de l’Alzheimer

.D’autre part,la  les démences vasculaires peuvent être précédées par le MCI. (Infarctus vasculaires,AVC,Hypoperfusion vasculaire )oû apparait l’élément majeur de traiter et prévenir toutes les affections à composantes vasculaires notammemment l’hypertension artérielle.Depuis 2003,il existe donc deux nomanclatures séparant cliniquement le MCI:MCI Amnésique et MCI non amnésique.Seulement 70% des MCI amnésiques évoluent vers l’Alzheimer

.D’autre part la prévalence de la dépression , avec une anxiété est plus grande chez les MCI : 83;3%  développent en 3 ans un Alzheimer,contre 40,9% des non anxieux.(Palmer,BergerMonastro,Winblad,Backman,Fratigoli/Alzheimer et éléments prédictifs/Neurology/2007;68;1596-1602)

D’oû l’intérerêt des marqueurs biologiques;en particulier,l’imagerie qui a montré selon Devanand(Neurology /2007) que sur 139 MCI et 63 contrôlés,sur un suivi de 5 ans,montrait une diminution du volume de cortex enthorhinal et hippocampe qui est un élément prédectif de la conversion de ces MCI en Alzheimer.

En tout état de cause,devant la disparité des nominations nosographiques ,leurs incertitudes et l’absence de réponse  thérapeutique des MCI amnésiques aux anti-choinestérasiques,la prévention Socio-Etucative ,corrections des facteurs de risques et prévention alimentaire par les anti-oxydants sont des voies extrêment précieuses pour éviter la progresssion vers la maladie et ces faits sont indéniables

De plus,le concept de cessations des activités d’un age à la retraite parfois mortifère avec ses implications sociales et administratives,nécécéssite une révision d’un concept surrané du 3 ème age  qui n’est pas une fin des activités professiionnelles pour des raisons pseudo-économiques mais une prolongation et maintien de lien social vivace et passage de témoin et d’expériences aux générations suivantes.Le passage à la maladie est loin d’être une fatalité mêmes si les études des plus de 100 ans ont montré certes des ratio d’Alzheimer de plus de 50 % mais aussi des personnes de 108 ans ayant une réserve cognitive avec réponses de personne de  type 75 ans.

Le droit fixé à la retraite n’est pas une fin en soi mais  devrait être  une limite guidé par les fonctions cognitives  accompagnées et la pénibilité du travail,facteurs additionnels de comorbidités et imposent un vériitable devoir de solidarité non seulement financièr mais aussi socio-éducatif ne se limitant pas à des concours de scrabble ou de dominos.Il ne faut jamais lacher prise et retarder le plus tard l’institiutionalisation et la trop grande facilité de parquer des personnes dans des lieux de vie pour certains lieux de régression cognitifs et responsabiliser les familles avec réadaptation architecturale  des villes compatible avec un handicap ,structurelles des villes gardant leurs sénoirs à leur domicile,ce qui supposent une nouvelle révolution culturelle et familiiale,certes difficle à mettre en place mais place à l’imagination.Des plans sont régulièrement élaborés mais pour la plupart ,en souffrance,du fait des  faibles  réponses thérapeuthiques de la maladie entrainant institutionalisation qu’il faut encadrer,médicaliser,moderniser ,de préférence de proximite  (nursing,orthophonie,réalimentation,kinésithérapie et exercice ) permettant de retarder une échéance dramatique toujours mal vécue.(variable de 5 ans )

Par contre,s’il existe une réserve cognitive suffisante et  même si le concept de MCI est bousculé sur le plan nosographique et  les thérapeutiques annexes (atelier de vie,de mémoire,exercice,reprise avec l’environnemment;atelier de réctivation sensorielle:musique,peinture,avec rappel de événements vécus). sont capitales.

Il faut considérer que  la la persistance de l’autonomie,doit justifier une révision  non seulement architecturale (structure évoluant en fonction de la dégration de l’autonomie) et sociale ,la vieillesse est un phénomène évolutif et en particulier d’aide à domicile facile à former sur deux ans avec un curcus médical adapté et sanctionné par un diplôme de qualifications. et de compétences permettant de libérer les carences médicales dû à la désertification.on peut considérer cette formation comme une procédure d’urgence devant les chiffres évoqués prospectifs de la maladie,on peut considérer ces aides au maintien de l’autonomie comme la création de brigades d’autonomie,nos “paramédicaux d’autonomie aux pieds nus.”

L’homme n’est pas un roseau pensant pliant sous la bourrasque mais ,il est vie,”il est “Mémoire du Temps Perdu “(Marcel Proust):

*Je suis

*Je vis en Société en Comunauté,je m’Identifie et me Différencie

*Je Comunique

MCI et TCL; Malgré tout :UNE MODIFICATION DE STYLE DE VIE nécessaire

1)STYLE DE VIE pour rompre avec l’isolement  (Socialisation,Bénévolat)lecture/Valenzuela 05.2013

2)ENTRAINEMENT COGNITIF:les jeux vidéos    (environ 10 heures )stablise le déclin cognitif,voire améliorent certains scores dont le champ visuel utile et résultat meileur qu’avec les mots croisés.Wolinski.Plos One O1/05/2013

3)EXERCICE PHYSIQUE:une heure deux fois par semaine.Ralentit le déclin fonctionnel,facilite l’accompagnement social (Pitkala.Jama.15.04.2013);Inactivité et Déclin Cognitif(Lövden 05/2013)

4)CHANGEMENT NUTRITIONNEL:déjà évoqué,fruits et légumes,Régime Méditérranéen

5)ACTIVITE ARTISTIQUE:à considérer comme un art de vivre  plutôt qu’une thérapie (Hursh-Roma 01/2013)

En cas de DOUTE DIAGNOSTIQUE  faire des tests tous les six MOIS,DE PLUS DES BIOMARQUEURS PERMETTENT d’étayer le diagnoctic:Les peptides Amyloïdes BETA incluant CSF Abeta 42 et Imagerie positive Amyloïde aux Positons;Elévation de CSF-Tau et décroissance du métabolisme cortical temporal et pariétal au Fluiorodexoxyglucose FDG PET et Atrophie à l’IRM Temporal médiane,basale,latérale et cortex pariétal médian

Conditions  qu’un MCI /TCL est une maladie d’Alzheimer pré-démentielle

1)MCI AMNESIQUE:Unidomaine ou multidomaine

2)  SYNDROME AMNESIQUE HIPPOCAMPIQUE:

*Amnésie Rétrograde évoluant sur 1 à 3 ans:rappel libre effondré,aide partielle par indiçage ,et des intrusions

*Malade conscient de ses troubles

*pas de fabulation

*Pas de fausse Reconnaissance

*Mémoire Implicite Préservée

*Marqueurs IRM et Ponction lombaires positifs

*tests à pratiquer:Mémoire Episodique Verbale (Grober/Buschke et FCSRT);Mémoire Visuelle (Benton);Langage (Deno)Mémoire de Travail(Baddeley)Elaboration conceptuelle(WAIS);Fonctions Exécutives (Stroop,Wais)

******Risques évolutifs:80%

En cas de doute,les biomarqueurs sont pratiqués en milieu hospitalier,en sachant que les biomarqueurs dans:

MCI/TCL:Biomarqueurs physiopathologiques:amyloïde A béta (PET au PIB ou LCR) et biomarqueurs structurels (lésions neuronales):Tau,FDG,IRM structurelle.Les résultats ne sont pas déterminants,

MCI/TCL dû à la maladie d’Alzheimer; biomarqueurs très élevés,probabilité élévée.(Croisile Rev;Neur 2012/Albert.Alzh.Dement.2011)

3)LA Notion de Diagnostic Prémentiel selon Dubois

(11ème Symposium International de Genève/Springfield (24-27 mars 2010):”les Critères de Dubois” assoçiant:

                        a)Critères cliniques:

Atteinte précoce de la Mémoire Episodique incluant:

*Changement progressif et graduel de la fonction mémoire signalé par la famille depuis 6 mois

*Atteinte significative de la mémoire épisosique (test de rappel)

*Atteintes de la mémoire épisodique isolée ou associée.

                            b)Critères de laboratoire d’appoint;

seul ou associés

*Atrophie medio-temporale à l’IRM

*Taux faibes de CSF Abéta 42,taux élevés de protéines tau ou phospho-tau

*Ralentissement fonctionnelle du métabolisme gluose au TEP au 1Béta-F-FDG ou captage accru de la protéine amyloïde avec les ligands amyloïdes

*Mutation Autosomique dominante(préséline ou précursseur de la protéine amyloïde(PPA)

          PROBLEMATIQUE DE LA VIEILLESSE ET DE L’ALZHEIMER

DE L’ETHIQUE A LA PREVENTION

Le domaine scientifique a bousculé les connaissances de l’homme,mais au fil des temps les neurosciences ou neurobiotechnologies ont pris une place prépondérante,comme si l’innée et l’acquis paraisssaient  résolus et oû le cerveau devient une partie d’un puzzle catégoriel individualisé isolé dans un élément social.Cette technostructure a permis  pour une partie  à la poussée de l’indidualisme et de sa surmédicalsation.,conduisant à l’isolement social des sénoirs et des comunautés d’esprits individualisées par des réseaux soçiaux communicants  (SMS)avec des milliers “d’amis” avec lesquels ils n’auront aucun contact.-Cette pensée en apparence moderne,de fait ,isole et sépare les générations et contribue à considerer le cerveau comme un outif particulier ,un ordinateur cablé,avec juxtaposition de logiciels additionnels ou parasites drainés par des influx dans un magma de neurotransmetteurs.Cette symbolique permet de raccourcir les processus de pensées et d’actions,j’oublie mes clés ,l’ai un Alzheimer,ma pensée est singulière trop imaginative,délirante,je suis ” Schizo”,d’oû symptôme=organe=médicament. Il ne faut donc pas s’étonner que dans l’inconscient collectif le déclin du vieillissement est assimilé à l’Alzheimer,ce qui est  naturellement faux.

Les traitements n’ont pas été à la hauteur des espérances et la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer est loin dêtre acquise (Phénomène de cascade Amyloïde contesté par Chatelat/2013),mais il  s’est engagé de recherches sur des biomarqueurs et une révision des implications multifactorielles de la maladie:sociaux,éducatif,comorbidité permettant d’engager des processus de prévention très prometteurs.,en particulier sur les troubles cognitifs mineurs ou TCL ou MCI (Minimal Cognitive Impairement) et sans doute la voie la plus adaptée à lutter contre cette maladie dont les chiffres prédictifs sont loin d’être rassurants,encore faut-il connaitre les modules et éléments catégoriels dans lesquels se classe la maladie.

Prévalance de la Maladie d’Alzheimer

ll est de 25 % tous les dix ans,dont 3 % en Europe,pour les plus de 65 ans. Pour l’OMS en 2012 études prospectives d’Alzheimer de 35,6 miillions. En 2050,il est évoqué un ratio de 1/85 ersonnes soient  près de 115 millions de pesronnes. (mais elle-elle réellement mixte Vascualire et Alzheimer ).Aux USA,on prévoit 1 millions d’Alzheimer en 2050.On considère que la prévalence de la maladie due au vieillissement est de 20-30% pour les plus de 80 ans (Hermann)et pour les plus de 65 ans 5,9-9,4 %(Euroderm/Lainer 1999/Ben 2005).il n’est pas sûr (Van Norden.2012) que ces chiffres soient à la mesure de l’enjeu (médical,social,économique) puique qu’il existe une interaction entre facteur vasculaire et processus dégénératif qui augmente avec l’age.

D’autre part,il apparait un facteur socio-environnemental important puisque la prévalance l’Alzheimer est de 60% dans les pays émergeants,et démence vasculaire à 30% (Kalaria 2006).En Afrique Centrale dans les zones d’urbanisation on trouve des  chiffres de prévalences à la démence proches de ceux trouvés dans les pays dits industrialisés du Nord (Guerchet.2010)

Enfin,plutôt que que de fixer un age légal des cessations d’activité et ses implications socio-economiques et administratives,le 3 ème Age avec son cortège péjorartif,les études des plus de 90 ans et de plus de centeraires ont réservés des surprises de taille avec des personnes de 108 ans avec une fonction cognitive de 75 ans mais à partir des de 90 ans les raito d’Alzheimer peuvent atteintdre 50-60%.Ces faits de terrain et de progression de la maladie imposent une toute autre vision de l’âge de la retraite de type mortifère.

 

Reactions et Actions

Si,actuellement,on peut considérer à la lumère des résultats thérapeutiques,l’Alzheimer comme une maladie orpheline:

1)Pour la MCI Amnésique le traitement anti-cholinestérasique n’est pas fonctionnel

2)Dans l’Alzheimer,les anticholinestérasiques se sont révélés peu efficaces.

3)Echec des essais de la vaccination active par agent immunothérapique,et en particilier le bapineuzumab

les recherches se penchent bien sûr sur les modailtés d’intervention sur un cerveau déclinant mais aussi en intervenant sur son environnement. Il faut intervenir avant l’annonce de signes prodromiques de la maladie par les actions psycho-sociales,alimentaires,exercices physiques,corrections des comorbidité (Tension,diabète,obésité) mais prévention phytothérapiques en particulier avec les polyphénols agissant en amont de la cascade amyloïde.Cettte cascade amyloïde doit être rappelée car elle a fait jusqu’à ce jour le modèle d’une intervention thérapeutique par les anti-cholinestérasiques.Ce modèle n’est sans doute pas une fin en soi mais,il a le mérite d’exister,et il apparait qu’il est possible d’intervenir en amont et non in fine sur sur la neurotransmission finale de l’acéthylcholine.

Schema de la Cascade Amyloïde,

la substance Amyloïde inintie la cascade pathologique:

 

1)  *Plaques Seniles

     *Degénérescence Neurofibrillaire

2)Mort neuronale:

phénomène actif,Apoptose,Autophagie,Nécrose,phénomène qui s’interconnecte:

*Apoptose et Necrose

*Autophagie et Apoptose

3)Atrophie Corticale

4)Deficit en Acéthylcholine

SCHEMA AMYLOÏDE de LA CASCADE

1)Plaque BETA-AMYLOIDE séniles extracellulaires avec microglie activée

2)Dépots diffus des oligoméres Amyloïdes Béta solubles TAU,avec effet délétères sur les synapses.Processus inflammatoire et Stress Oxydatif

3)Accumulation Intra-Neuronale de TAU Hyperphosphorylé (TAU-PHT) avec dégérescence neurofibrillaire (DNF)

4)Accumulation TAU dans les dendrites:fibres tortueuses

Ces schemas simplifiés engagent à consulter les auteurs ayant contribué à cette élaboration

*Behl  1992

*Behl et Wolozin 2000

*Castelli 2009

*MOrrio 2011

*Rosales;Corral 2012

*Robokis 2011

*Saura 2004

*Savo 2012

Van Gassen 2000

.Les auteurs étant nombreux et n’ont pas tous été cités,non pas par le niveau de controverses mais de la difficulté de faire apparaitre un élément physiophathologique déterminant et accepté par la communautée scientifique.Bien que les thèses s’accumulent,il apparait pour l’instant raisonnable de s’attaquer en amont et en particulier de dépister et traiter par des moyens en cours d’études tels polyphénols en phase 2 ou 3 et prévention socio-médico-éducative dès la moindre suspicion de TCL ou MCI.

La MCI ou TCL par PETERSEN (2011)

Elle est classée en 2 sous-groupes:

1)MCI  AMNESIQUE:considérée comme un stade prodromique de la maladie:Altération de la mémoire isolée sans atteinte des autres capacités cognitives (fonction exécutive,praxie,gnosie,langage,capacité visuo-spatiale ) ni rétention fonctionnelle.C’est un stade important car c’est élément prédictif à 90 % de l ‘évolution vers l’Alzheimer.,sur lequel on doit intervenir

******** ******** BIOMARQUEURS du MCI AMNESIQUE************

STADE 1:

Amyloidose asymptomatique/Retention PET-Amyloïde ELEVEE/Amyloïde Béta BAISSE dans Liquide céphalo-rachidien(LCR)

STADE 2:

BETA-AMYLOIDE et Neurodégénération/Dysfonction Neuronale au PET-FDC/IRM/TAU/P-Tau ELEVE dans LCR/Atrophie Corticale de l’Hippocampe à l’IRM

STADE 3:

Amyloïdose  et Neurodégénération et changements cognitifs minimes /Performances sous la normale dans les tests cognitifs plus complexes.

2)MIC non Amnésique:avec déficiits cognitifs non mnésiques isolé ou multiple (démence Fronto-Temporale et à corps de Lewy)

LA MCI selon SPERLING (2011)

Est isolé une maladie PRE-CLINIQUE PRECEDANT LE MCI avec la présence de biomarqueurs

1)Présence ISOLEE de biomarqueurs BETA-AMYLOIDES,sans symptôme cognitif

2)Présence CONJOINTE de biomarqueurs BETA-AMYLIODE et BIOMARQUEURS d’Atteintes NEURONALES,Sans signe cognitif

3)Présence de biomarqueurs BETA-AMYLOIDE et NEURONALES avec Performances COGNTIVES FAIBLES (mais ne correspond pas aux critères du MCI)

                   LE BIOMARQUEUR SIGNIFICATIF DU MCI

Le plus significatif est l’HYPOMETABOLISME et HYPOVASCULARISATION,avec surtout un dysfonctionnement du CORTEX TEMPORO-PAREITAL DROIT (TEP-FDG et EMP au repos)

Le stade Pré-Démentiel du MCI se manifeste par une ALTERATION DES FIBRES du CINGULAIR POSTERIEUR

     IMPORTANCE DIAGNOSTIQUE DES BIOMARQUEURS

Ils peuvent différencier Vieillesse Harmonieuse,Démence type Alzheimer,Démence Vasculaire,selon Blennov 2004.

1)VIEILLISSEMENT NORMAL:

*Peptide Béta-Amyloïde A BETA 1-41:N> 500 pg/ml

*Protéine TAU:TAU:N< 450 pg/ml

*Protéine TAU Phosphorylé;P-Tau 1815:N< 80 pg/L

2)ALZHEIMER

*Béta-Amyloïde 1-41:Abaissée,Elément prédictif sur 7_9 ans pré-clinique (Sundefol)

*Tau:Elevée

*P-Tau 18 15:Elevée

3)DEMENCE d’ORIGINE VASCULAIRE

*A BETA 1-41:non présent ou basse

*Tau:Résultats divergeants

*P-Tau 1815:Normal

                  LES TESTS NEURO-PSYCHOMETRIQUES

Pour éviter  surdiagnostics,erreur,faux postifs,surmédicalisation, A PRATIQUER tous les 6 MOIS dans un climat relationnel attentif,bienvielilant,non stressant  et non alarmiste

1)LE MMSE        (Mini-Mental State Exam/Folstein 1975).

Test simple,peu contraignant,mais sujet à variation selon le niveau de scolarité.Réference mais peu spécifique..il n’est pas considéré comme une épreuve efficace mais d’une bonne fiabilité.Score idéal à 30

>26:Absence de trouble cognitif

20-26:Troubles Cognitifs légers

11-20:Troubles cognitifs lmodérés

< 10 Troubles Cognitifs sévères

Si le niveau de scolarité est de 8 et 15 ans:score à 23 approprié

Scolarité inféreieure à 8 ans:seuil acceptable à 17

Scolarité de plus de 15 ans,Seuil acceptable à 27

2)TEST de l’HORLOGE:

facile,non stressant,est un test de dépistage (Wolf-Klein/198)

Sensibilité 63-94%(Tuokfo/1992)

A une information pronostique si couplé avec MMSE (Ferruci/1996)

3)TEST De 5 MOTS (Dubois/2002)

.5 mots appris,puis évalution du rappel libre et Indicé,immédiate et différé

Score inférieur à 6.Sensibilité à 91 %,Spécificité 87%

4)MINI-COG(Borson/2006)

Rappel de 3 mots du MMSE et tests de l’horloge (Milne/2008).Test rapide et mesurable .< 3 ,test anormal.Sensibilité 76-89 % et Spécificité 89-93 %

On considère le MMSE comme efficace et d’une bonne fiabilité,mais les tests de fiabilité pus élevés sont le MIS (Memory Impairement Screen) Mini-Cog (Mini-Cognitive Asserment Instrument) et GPCOG (Général Practitionner of Cognition)

        MEDIATISATION ET ELEMENTS OBJECTIFS DE L’ALZHEIMER

Bien que le ratio de la maladie semble sous-estimé,il apparait une progression régulère de la maladie 2/1000/année entre 65 et et 69 ans,70/1000/Année pour les ages de plus de 90 ans.Prévalence de Démence  de 6,4 % chez les plus de 65 ans dont 70% d’Alzheimer,prévalence de 17,8% chez les plus de 75 ans.

Selon Delphi consensus on estime le nombre à 24,3 millions de cas mondiaux,soient,4,6 millions par an.Cette médiatisation sans critère thérapeutique objectif fait craindre pour certains une surmédicalisation de troubles cognitifs qui sont de fait des signes objectifs d’un vieillissement progessif sans signe de démence.

La difficulté est majeure et font douter sur les tests employés,notamment biologiques et notamment des études biologiques de Meyer(2010) pratiqués sans information clinique.( chez 30 % des pateints  avec fonctions cognitives normales ont été détectés biomarqueurs béta-amymoïde 1-42 et Tau phosphorylé 18 1P.

Pour Castellani(2009),l’accumulation de Béta-Amyloïde serait plutôt un épiphénomène.

Fotuhi(2009)évoque une variété de lésions associant plaques séniles,dégénérescences fibrillaires, et lésions vasculaires.

Selon Wolk(2010) troubles cognitifs,atrophie corticale,présence de l’alléle E4,seraient plus caractérisiques de l’Alzheimer.

Pour Giannakopoulos (2009) la variabilité des symptômes n’est pas le reflet des dépots amyloïdes ,dégénérescence  fibrillaire et perte neuronale dans l’hippocampe.

Pour Killiany (2009) les dépots amyloïdes seraient liées à d’autres pathologies survenues autre que l’Alzheimer,les microthromboses ou microhémorragies  corticales ou sous-corticales peuvent être leur témoignage,il semble que le taux de démences vasculaires estimées à 10 % des démences (Etude Euromed)ne tiennent pas compte des patients hypertendus insuffisamment traités estimés à 30 % en 2012,facteur de risque d’accident cérébral essentiel avec l’arythmie cardiaque

.En fevrier 2012 le “National Institute of aging” et Alzheimer Association of Alzheimer” (EU) propose de considerer que  le facteur MCI ou TCL indice de haute probabilité d’Alzheimer si présence d’un biomarqueur béta-amyloïde positif et un biomarqueur d’atteinte neuronale positif.Si présence d’un seul biomarqueur,probabilité de la maladie intermédiaire et si aucun deux marqueurs présents,probabilité de la MCI liée à l’Alzheimer est considérée comme faible.

Pour Blossom (2012) et Heijer (2012)les troubles MCI ou TCL seraient plus spécifiques aux lésions induites par les pathologies vasculaires de type lacunes et maladies des petits vaisseaux mais pas de l’Alzheimer.Ces lésions supposent des facteurs favorisant diabète,hypertension,tabac,hypercholestérolémie et qui confortent les images d’hypoperfusion cérébrale pariétale trouvées au PET-IRM chez l’Alzheimer

Cette notion pose le problème de sa généralisation diagnostique   ,on peut lui opposer son coût mais selon l’office parlementaire( 2005):

*Prise en charge à dommicile:17.422 euros par patient et par an

*Prise en charge Institutionnelle:26.671 euros

*Soient au total:9,9 milliards d’Euros par Ande 2011 à 2015 (PRIAC):représentant informations,formations,service d’aide à la personne,aide personnalisée (APA),coût médical

Mais un problème majeur apparait,4 personnes sur 5 agées de 80 ans n’ont pas accès aux procédures diagnostiques (EHESP.2012).il faut  2 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic (Il faut 10 mois en Allemagne).De plus,de 885.000 Alzheimer  en 2005 pour passer à 1,3 millions en 2020 dont 80 % toucheront les personnes de 80 ans.Bien qu’il existe un problème thérapeutique non encore abouti,la prise en charge environnementale et médicale doit être radicalisée afin d’éviter une situation catastrophique,ce qui ne qui ne veut pas dire médicaliser la vieillesse mais faire acte de solidarité et de prévention,réinsérer l’homme vieillissant harmonieusement  dans son mileu naturel social et familial.Mais il ne faut oublier l’accompagnant mari ou femme ou membre de la famille prenant en charge le quotidien de l’Alzheimer,elle est non seulement couteuse et anxiogène mais surtout d’après Genera,Action(USA.2005),le taux de morbidité des aidants est majoré de 63%. Donc Solidarité,Maillages Etroits  socio- médicaux,Révision du concept de vieillissement social ne sont pas des vains mots.

            PREVENTION CLINIQUE et ENVIRONEMENTALE

Elle suppose un examen clinique initial:histoire de la maladie (Anamnése) et Clinique (Eliminer des maladies neurologiques(type sequelles d’AVC,maladies neurologiques,SEP,Paralysie,sequelles d’AVC)

1)Facteur VASCULAIRE

Le Facteur Vasculaire a un rôle déterminant dans la moitié des cas des Alzheimer(Andersen-Ramberg 2001/Hagberg 2001)

*Interaction entre facteur vasculaire et phénomène dégératif,augmente avec l’age (Van Norden 2012)

*Lien entre facteur vasculaire et démence (Rosendorff.2007 /Ferraz Alves 2007./ Kalaria 2010)

*Hypertension artérielle et hypercholestérolémie PRECOCE:lien avec Béta-Amyloïde et Tau (Pajolla 2003).Mais la normalisation des chiffres artériels n’a pas de rôle préventif(Mac Guinen 2010/Nagai 2010)

*Les statines  interviennent peu dans la prévention,l’action sur l’hypertryglicéridémie serait plus effective

*il a été établi une relation entre fibrillation auriculaire et troubles cognitifs (Psycho Neur.2010).Il a été noté une relation entre fibrillation auriculaire et score MMSE<24,mais les méthodologies sont discutées.

2)DIABETE

Karalia(2010)n’a pas noté d’augmentation des plaques amyloïdes ou nécrotiques avec le diabète mais des Micro-Infarctus corticaux ou sous-corticaux dont il a été précisé l’interaction avec l’Alzheimer.Malgré tout Obésité et Syndrome Métabolique accroissent les risques cognitifs (Carlsson 2010).pour Solomon(2012) Alimentation hyperlipdique et diabète 2 sont des risques sérieux cogntifs,donc à traitrer.

3)TABAC

Le tabac est considéré comme un risque environnemental et si les explications ne sont concordante(recepteurs nicotiniques diminués et présence d’un alléle E4,),l’etude Euroderm (Ott 2004) conforte le risque de vieillisement  cognitif lié au tabac.Il faudrait savoir si les hydrocarbures de la fumée par leurs  actions chromosomiques  de type ionisante sont applicables aux cellules cérébrales.?

D’autre part,il est acquis que le tabagisme induit  l’athérogénèse

4)VIN,RESVERATROL et PARADOXE FRANCAIS

Ici ,nous touchons bien sûr un problème culturel,un verre ça va,trois, bonjour les degàts,air connu.Cornell (1999)Huang (2002),Weyerer 2011) écrivent que l’alcool en quantité modérée agit sur les performances congnitives.Qu’est-ce qu’une quantité modérée chez le vieillard?.En fait,il est plus facile de se référer au polyphénol du vin,le REVERSATROL,le point d’orgue du Paradoxe Français.Antioxydant polyphénolique augmente les HDL et Anti-aggrégat plaquettaire (Wu/Hish 2011) et neuroprotecteur glutamatérique(Nigier2012.Gottfried 2011)

Surtout ce polyphénol agit sur la production et sur les oligomérisations de Beta-Amyloïde(Ho.2009)  et protège contre le processus Amyloïde (Braidy .2004)

5)OESTROGENE

Ameliore les fonctions cognitives de la ménopause (Verhese 2000). L’Oestrogéne est considéré comme stimulant métabolique cérébral (Eberling 2000) ,agissant au niveau temporal et hippocampe (Makil 2000)

FAIT IMPORTANT:l’action Oestrogénique est effective sur le cerveau sous condition d’être prescrit  AUTOUR de La MENOPAUSE ou APRES une OVARIECTOMIE (Makil 2011)

6)ANDROGENE et DHEA:

Peu d’effet surtout si amnésie légère Fuller 2007/Chernier 2007)

7)CORTISOL

Sous dépendace du Stress

Agit NEGATIVEMENT sur LA PLASTICITE CEREBRALE HIPPOCAMPIQUE et SURVIE NEURONALE (Mac Even 2000/Belanoff 2010),Diminution Cognitive (Bellanoff 2001)

Provoque l‘ACCUMULATION de protéine TAU phosphorylé(Satiropoulos.2011)

8)ANTI-INFLAMMATOIRES:

AINS,Anti-Cox 2,sans effet (Jutarapatpotz 2012)

9)ACTION ANTI-INFLAMMATOIRE CEREBRALE (liée aux phénomènes d’oxydo-réduction,Redox).

Action sur les recepteurs bradykines B1,B1 R,avec réduction significative de 50 % Cognitive et Apprentissage (Pr.Hamel/Canada/ 2013)

10)DEPRESSION

Récidivantes avec problèmes vasculaires.Eude Mirage (Green 2000).le risque est plus élevé de 2 à 3 fois

11)EDUCATION 

Surtout intervient   le facteur educatif  des le plus jeunes ages L’ACtivite Cerabrale dépend de .la Reserve cérébrale ( Wilson.2002)

Plus un cerveau est stimulé plus il supporte les lésions dégénératives (Garibottu 2008/Roe/Xiong 2008)

12)EXERCICE PHYSIQUE

Effets positifs sur le déclin cognitif en l’absence de démence (Radak 2010/Méta-Analyse.Sofi 2011).L’exercice agit sur le VOLUME HIPPOCAMPIQUE et MEMOIRE SPATIALE (Erickson.2011)

13)ENVIRONNEMENT dont ALIMENTATION

Lien entre Taux bas de vitamine A et présence Béta-Amyloïde.les taux de Vitamine E,C,B12 sont bas dans l’Alzheimer.Il faut pour action une synergie entre vitamine E et C.La vitamine E en grande quantité n’a aucun effet

Le régime méditérranéen est souvent cité (surtout incidence cardio-vasculaire).Les Omega Trois sont cités mais la plupart des auteurs considérent qu’une alimentation riche en poisson est préférable.

Le tabac est inclus dans les problèmes environnementaux (Tabagisme actif et passif)

14)TRAUMATISME CRANIEN

Seuls les traumatisme sévères sont cités multipliant par 2 ou 3 les prospectives d’Alzheimer (Laune 1992)

15)LES METAUX

Le lien de causalité de l’Aluminium,Cuivre,Zinc,Fer est difficile à déterminer.On sait que le Zinc est neurotoxique et le Cuivre intervient dans les phénomènes d’oxydoréduction.

Une interference des metaux avec l’oligomérisation des Peptides Béta-Amyloïde a été noté par Zaha(2009)

A ce terme ,il doit être clair que:

a)La maladie consitituée nécessite sollicitude et encadrement qui n’a pas de prix,sans traitement   actuellement sans unaminité mais justifiant aide sociale,orthophonie,kinésithérapie,exercices pour essayer de garder une activité physique le plus longtemps possible,éviter les chutes et les complications hélas prévisibles

b)Le cadre des MCI et TCL,incite à recherches et applications thérapeutiques,dont les publications et essais actuelles sont plus que prometteurs mais dans tous les cas,cette initiation préventive ou thérapeutique se fera sous contrôle d’une équipe socio-médicale expérimentée et les tests psychométriques ,en principe tous les six mois doivent être renouveller en cas de doutes..

       LES FRUITS,POLYPHENOLS,et PLANTES A PROPOSER DANS LES CMI

Ces ELEMENTS sont capitaux en terme de PREVENTION:Outre anti-oxydants ,il est noté une action sur la mort cellulaire ou Aptopose ,une inhibition de fibirillation des Béta-Amyloïdes,effet anti-toxique des Béta-Amyloïdes,réduction des peptides béta-amyloïde ,protectionde l’hippocampe et amélioration des tests cognitifs.Quatre produit sont à l’essai Stade 2 et 3,, extrait de Magnolia,Curcimine (trois composés),Mangue avec la mangiférine ,et Huperizine (d’origine chinoise).Ces études sont importantes et capitales en terme de prévention de l’Alzheimer

                                *SOJA (Avec la GENISTEINE),

*La Genistéine agit sur l’Apoptose (mort celulaire) induite par la Béta-AmyloÎde  (Free.Radio.Med 2004)

*Effet cognitif et vieillissement:8 etudes .Zaho/Brintan 2007

*Baisse de la préséline et ubiquilimil,impliqué dans l’activité de le Gamma-Secrétase ,générant les Beta-Amyloïde (05/02/2007)

                                 *GRENADE,

*Le jus par ses polyphénols est ati-oxydant,INHIBE l’ATHEROSCLEROSE

*Action sur l’ATHEROGENSESE,DIABETE,HYYPERTENSION,HYPERLIPIDEMIE (Penngonda 2009).Nous avons vû les caractères prédictifs de ces comorbité dans l’Alzheimer

*Le polyphenol,agit  avec acide Ellagique et Ellatinine (Am.Jour.Nut;2000/Aviram;Dorneld,Rosenblat

*Action sur les taux élevés de Triglycérides ou HDL

*Action sur COMPORTEMENT  et APPENTISSAGE SPATIAL et BAISSE  de Protéines Amyloïdes Béta (Neur.Bio.Dis.2006)

                                  *MANGUE et MANGIFERINE

*Neuroprotecteur.Prévention des dommages sur ADN cellulaire (Lazau 2003)

*Agit contre les effets du Glutamate (Neuro.Tox 2009/Lemus;Moliva;Sanchez)
la Mangiférine inhibe la Calpéine de l’Hippocampe,calpéine inducteur de la mort cellulaire . Inibition de la phosphyrylation et survie Neuronale

*Agit légérement sur les déficits liés à l’Age (Joseh 1999) Action sur Atherosclerose(Andriambeloson 1994) Action microcapillaire (Bertuglia 2007)

*La mangue contient un acide Benzoïque Neuroprotecteur (Wang.2007)

                                      *CURCUMA et CURCUMINE,

*Premièrement connaitre son action sur le diabéte (Incidence décrite dans la maladie):Etude egyptienne(Eur.Phyt.2011) et Thailandaise, :action sur l’Angiogénèse et Rein à 60 mg/kg

*La Curcumine est anti-oxydante et anti-inflammatoire avec action ANTI-PROLIFERTIVE des microglies et DIMINUTION des Plaques Amyloïdes (Ann.Neur.Tox.01:03/2008).Shirkant,Misrha,Kalpana.

*Effet sur APPRENTISSAGE et MEMORISATION (Prévention du déficit de la memoire),effet sur formation fibrillaire ,neuroprotection

*Réduit les Proteines Solubles des BETA-AMYLOIDE Hippocampique

*Efficacité sur Biomarqueurs Beta-Amyloïde,anti-inflammatoire,oxydatif hypocholestéolémiant Essai pavec Curcumine à  2mg-4mg (Cumming-Brigmat)

*Les essais de la Curcumine son faits avec le nommé J 147.

*On distingue 4 produits à l’essai:Curcumine 1 Méthoxy/Curcumine 2 Methoxy/Curcumine 3 bis methoxy/Composé Succinyl-curcumine (Thailande)

*La Curcimine sous le nom de J 147 reduit le stress et inflammation oxydative dans l’Hipoocampe.

*LA Curcumine Reduit l’Impact des proteines BETA-Amyloïde dans l’Hippocampe et reduit les proteines BETA Solubles.Protection contre les plaques Amyloïdes (Park;Kim 2002) et Amas Fibillaires (Park;Lee 2008)

*Curcumine Chélateur du FER et Cuivre (Baum 2004)

                                      *REVESRATROL( dérivé du Raisin Noir)

*Agit sur Le Beta-Amyloïde de l’Hippocampe (BJ Pharm.2004)

*Protection de l’Hippocampe (Br.JOUR.PHAR.2000)

*Protection contre l’APOPOTOSE induite par Beta-Amyloïdes (Jour.Bio.Chem 2005) ou par l’Amymoïde Béta 25-35

*REDUCTION des peptides Amyloïdes par Polyphenol du Raisin et Fibrillations des Peptides Amyloïdes (Es-Tan-Lomatin-TEPLOW 2001/Panisetti;Plant.Med 2012)

                                         *THE VERT

*Epigallocathéchine agit sur Apoptose et Apprentissage(Shrylewska,Augustiniak 2005).Mais pas d’effet expérimental sur l’Alzheimer

                                         *HUPERZIA SERRATA

*Plante chinoise,dont les essais sont pratiqués en Chine avec l’Hupérizine  A :abaisse l’Aptopose induite par les Beta-Amyloïdes.Stimule la Rétention de la MEMOIRE .Protection Neuronale.Effet sur comportement et Performance (Eudes Cochrane.2008) avec un composé ZI-1,sur la base des tests MMSE,ADS-Cog,WMD

*Action inhibitrice réversible de l’Hyperizine  A de l’Anticholinestérasique

*Stimule la Rétention de la Mémoire et Cognition (Lui 1998)

                                                *ELEUTHERCOQUE

*Action sur Mémoire,Apprentissage,Qualité de Vie.Action contre la mort Neuronale (Borchorov 2008) et Provoqué par les Beta-Amyloïdes (Tohada 2008)

                                                 *CENTELLA(HYDRCOTYLE)

*Effet Cognitif et sur le Comportement,dose)dépendante(Gupta,Kumar,2003)

*Test référencé sur le stade MIC ou TCL(Tawi/Singh/Patwardahan,Gehoh,Gamhir/Dig.Jour.Of Neur.12.2008)

                                                  *MAGNOLIA

*Tests cliniques en cours avec le composé MK 89 31

*Inhibition fibrillaire Béta-Amyloïde (Matsui 2009).Relance le Relargage de l’Acethylcholine de l’Hippocampe

*Les Derivés Honokiol et Magnolol ont une action anti-toxique des Beta-Amyloïdes (Phyto.ResearcH.2012)

*Action sur la mémoire et contre la toxicité des Beta-Ayloïdes (Behavior.03.2001)

*Le MK 89-31 est un inhibiteur de la  3 Secrétase enzyme de production des peptides Béta-Amyloïdes.

 

La maladie d’ALzheimer peut devenir un fléau social qui demande une maillage plus important de la société et de reconcilier les jeunes et les anciens qui demeurent leur mémoire et leur acquis de connaissances.Pour l’instant,devant une surmédicalisation décalée par rapport aux résultats thérapeutiques,.Il faut protéger et develloper des srtuctures d’accueil medico-sociales avec des ateliers memoires,educatifs, et actifs,la prévention alimentaire  demeure incontournable et l’apport des nouveautés phytothérapiques doivent être considérées comme des moyens non contraignants,fiables,peu onéreux et agréables,il apporte une solution potentielle  efficace des troubles cognitifs légers que l’on peut stabiliser,voire améliorer .La vieillesse ne doit pas être considérée comme un naufrage fatal  dans un ghetto culturel déshumanisé mais une un fin de parcours harmonieuse et non angoissante oû les interactions intergénérationnelles ne seront pas un vain mot.

Cette dramaturgie est ,hélas ,osbscure en terme de vulgarisation,il faut la combattre ,on ne peut faire comprendre la peur qui se lit dans les regards,est-ce mon tour de traverser le mur?

Tel que le décrira Robert Schuman,initiateur de la musique romantique (1810-1854) dont la maladie mentale n’a pas toujours été élucidée,mélangeant douleurs auditives,rêves de paradis en enfer,hallucinations,il pensait que ses compositions musicales étaient dictées depuis la tombe de Bethoveen et autres visionnaires.

 

Il ecrit en 1828 à un ami:” Hélas,le monde sans l’homme que serait-il ?Unn immense cimetière,le sommeil des morts sans rêves,une nature sans fleur et sans printemps.Et pourtant ce  monde avec l’homme qu’est-il?Un épouvantable cimetière de rëves engloutis,un jardin plein de cyprès et des saules pleureurs,un lanterne magique avec des figures éplorées”….” je pleure en contemplant l’horizon gris et terne qui borne désormais,en songeant à tout ce que j’ai dû m’arracher du coeur,oû la plaie saigne toujours.”