THÈMES

a

ABC du Bien VIELLIR

      ABC du Bien Vieillir

L’apparition d’accidents thérapeutiiques et  médiatisations constantes rendent l’analyse difficile entrainant ou confusion ou méfiance.Le fait que l’association de plus 5 médicaments augmente les risques d’incidents et hospitalisation voire une mortalité non négligeable est connu.Une audition au Sénat du 6/12/2005(A.M.Payet) cite 140.000 hospitalisations et 14.000 décès.l’étude EMIR (Décembre 2006-Juin 2007) sur 63 établissements hospitaliers a noté 3,6% à 3,95% accidents des hospitalisés.le taux de mortalité n’est pas clairement démontré selon les organismes ,variable de de 13.000 à 30.000(S;Gaubat ou Pharmacodépendance de Bordeaux).Toutefois les responsables d’ incidents sont notés:

*traitement du Systéme Nerveux central:26 %

*Traitement cardiovasculaire:21,4 %

*Traitement Immunosupresseurs et anti-cancéreux:18%

Les accidents sont hautement prévisibles si association de 5 médicaments ou plus.Taux de 40 % pour  associations de 15 médicaments constaté par le Pr Lejeune(2002).

* 30 à 60 % sont prévisibles chez le sujet agé

viellard

Si ces faits peuvent entrainer péssimisme et méfiance,il n’en demeure pas moins que l’évaluation et niveau de preuves de la médecine factuelle demeurent un pilier pratique de qualité,sur lequel ,nous reviendrons et ne doivent pas désengager des traitements indispensables et fondés sur:

*Objectif

*Finalité

*Critères de Sélection:population visée

*Pertinence Clinique

*Comparaison Adaptée selon les données des Essais:

Validité interne,Cohérence Externe,Pertinence Clinique et Représentativité,Sources de Données,Métanalyse

*Evaluation de l’éfficacité du traitement avec particulièrement le Rapport Bénéfices -Risques

Cet avant-propos est indispensable pour éviter les égarements d’une auto-médication et l’arrêt intempestif d’un médicament indispensable et des articles de presse tel” Mieux vieillir Sans Médicaments” Le Monde  du 16 /02/2013 insite pleine page , bien sûr le bien fondé de limiter les prescriptions en associations  (14 médicaments en moyenne),mais insiste sur ,”à la clé des Economies,et travail plus valorisant pour les soignant” et bien sûr” une meilleure qualité de vie pour les personnes agées”,

Puis,l’article suit par”La Gériatrie,la Révolution du “Slow Medoc”,avec limitation de la prise des médicaments des sénoirs ,grâce au toucher,parole,sport.il est rapporté que “ne pas développer les approches non médicamenteuses est de la maltraitance”.

Le problème majeur est de lutter contre la perte d’autonomie pouvant toucher 16% des sénoirs en institution (Etude Journal of Nutrition,Health and Aging/CHU de Toulouse sur 500 personnes de plus 75 ans),donc éviter le phénomène de glissement.

Il est clairement entendu que la socialisation des personnes agées est un facteur important de prévention du déclin cognitif (atelier de peinture,jardinage,musicothérapie,élevage d’animaux) .Sont cités 600 établissements en France sur 10.000 résidences et 40 centres pilotes.Par ailleurs,des parcours d’activité santé senoirs(PASS),des olympiades ont été organisées en juin 2012,réunissant 320 résidents (de 85 à 103 ans) de 32 établissements,évaluations faites par l’ORS,démontrant des résultats meilleurs chez les femmes et  diminution des chutes,fractures ,diminution d’actes kinésithérapiques et médicaments.

Mais,il faut être clair,l’HAS recommande pour l’institution d’un traitement:

*Recommendations par la pratique clinique RPC

*Recommendations formulés par un collèges d’experts CFE:Lectures,Pilotage,Cotation,

conduisant à :

*Recommandation scientifique stable

*Présomption Scientifique

*Faible niveau de preuve

Il existe Trois niveaux à relever:

La Savate

                      1) le BENEFICE DE L’EXERCICE

Que l’exercice soit continu ou discontinu(Center for desaese contrôl database American)  il doit tenir compte

*De la CAPACITE  PHYSIQUE du Sénoir

*Etre PSYCHOLOGIQUEMENT prêt

*Définer son ojectif en sachant qu’un exercice de 30 minutes par jour par périodes de 10 minutes permet de :

*Diminuer l’OBESITE

*Diminuer les Risques CARDIO-VASCULAIRES

*DIMINUER le DIABETE de TYPE 2

D’oû incidence pratique de pesée,prise de la tension artérielle,dosage facile de l’Hémoglobine Glyquée,ces simples prises en charge permettra de contrer les influences sociales et économiques,(alimentaires 5 fruits et légumes) revoir fast-food et boissons sucrées),revisitation des moyens de transport et vissage sur la télélvision,inciter à sortir,marcher

 

Times Sqaure New York

                2)Socialisation

Il faut rester le plus longtemps dans un contexte  de proximité,liens avec les proches ,voisins,maintenir un rôle social.Beaucoup de ville agissent dans ce sens;repas à domicile,aide méménagère,sorties en musées,cinéma,théatre,voire organisation de spectacle comme le fit brillament le metteur en scène  Madame Pina Bausch en Allemagne avec la création de ballets pour sénoirs.On peut comprendre que pour des raisons familiales ou d’éloignement le sénoir  peut être dans l’obligation de rompre avec son milieu habituel qui peut le déstabiliser.Une solution moyenne peut sembler adaptée en laissant le sénoir à domicile avec une aide à la personne ,trop souvent réservée aux personnes dépendantes ou en sortie d’hopital.L’idéal serait que ces associations élargissent leur plan d’action avec une vision plus  médicalisée,avec une formation plus longue,formations qualifiantes avec apprentissage des grandes affections touchant les sénoirs,ce qui permettrait d’alléger les charges médicales ou ,infirmiers ou kinésithérapeutes avec une communication médicale  de prévention par internet,messagerie instantanée,téléconférence type skype et sécuriser l’appartement du sénoir.

 

   3) La  diminution de prise de médicaments est du champ médical 

Il faut inciter à la prévention simple par compléments alimentaires ou phytothérapie simplifié qui ne doit pas conduire à ses associations  aux mêmes dangers iatrogéniques.Des rêgles simples seront rappelées spécifiques aux sénoirs en se méfiant des plantes agissant sur le taux de coagualtion type Ail,Ginseng,Gingko.

Le Journal Les Echos du 18/02/2013 écrit que le remboursement des médicaments reculent pour la première fois depuis 2008,on invoque une baisse de prix et un rebondissement des médicaments génériques,mais à l’analyse ,on voit surtout apparaitre des comportements dits de bonne condiute  et un ciblage plus cohérent:

Remboursements en Hausse

*Hépatites + 123,il n’est pas évoqué l’offensive de l’hépatite C

*Anti-Rhumatismaux:+97,population de plus de 60ans  23,7% de la population(15,29 millions de personnes),en janvier 2012,5,7 millions de personnes agées de plus de 75 ans.

*Dégénéresence Maculaire:+82,grande campagne de prévention médiatique

*Diabète +73 :Epidémie de l’Obésité,vieillessement de la population

*Sida +64:deuxième cause de mortalité en Ile de France

Remboursements en Baisse

*Antihypertenseur:-266,recul, des  associations complexes, Métaanalyses,reprise des molécules simples,pas d’inovation

*Anti-Ulcéreux- 101,contre-indications répertoriées;usage simplifié

*Statines -96,effets médiatiques et bon usage repris

*Alzheimer – 78,effets contradictoires ,contestés ou insuffisants,supprsseion de molécules

*Ostéoporose:-73,rééquilibrage des indications et suppression de médicaments .

Apothicaire

                   3)Prévention Phytothérapique et ABC vert du Sénoir

Il faut garder à l’esprit que toutes affections intercurrentes peuvent déstabiliser la fonction d’un système ou organe:cérébral,cardiaque et hypertensif,rénal,rhumatologie et ostéoporose.La prévention  phytothérapique permettra à peu de frais de protéger sous conditions de respecter les traitements en cours et veiller aux interactions toujours possibles,à  anticiper.Il faut simplifier au maximum les combinaisons de plantes,un majeure et une auxilliaire  complétant son action,si est choisi le mode tisane ,le goût devra être le plus agréable possible ,et de couleur attrayante , la plante  alors n’ayant qu’une action colorante,et de faible potentiel thérapeutique.

1)Prévention cérébrale:toujours privilégier les plantes antioxydantes exemple:Romarin,Eleuthéroque,Curcuma

2)Prévention cardiaque de faible niveau thérapeutique type Aubépine,Ail,domaine du champ médical

3)Prévention Rénale:éviter combinaison avec les diurétiques,faire la chasse aux plantes néphrotoxiques,domaine du champ médical.

4)Prévention Hépatique simple ,hépatoprotection surtout si AINS,Antibiotiques etc:type betterave,chrysantellum,chardon marie,artichaud

5)Prévention arthrosique et ostéoporotique,réduisant les risques toxiques ou stabilisation calcique  et fractures:harpagophytum,vergerette,prêle,bambou

Sureau

6)Prevention respiratoire:l’âge augmente la rigiidité de la cage thoracique,sensibilité  notable aux infections communautaires et aggravation des pathologies préexistantes(bronchite chronique,asthme).il faut privilégier les plantes expectorantes type Marube,Thym,Guimauve ou Capillaire et bien sûr kinésithérapie,vaccination anti-grippale et anti-pneumococcique..

Il faut dans tous les cas privilégier la simplicité et prendre une plante ayant des actions polyvalentes,globales comme le sont le Cassis ou Eleutherocoque ou le Ginseng adaptés au sujet agé., évitant une polymédication phytothérapique avec ses reéactions secondaires et interactions médicamenteuses.

Curcuma

                             A) PREVENTION CEREBRALE

Deux aspects sont à prendre en compte:

*Neuroprotection avec aptose cellulaire neuronale

*Améloirations des fonctions cognitives,vasodilatation

1)NEUROPROCTECTION

a)CURCUMA,la curcumine protège contre la dégradation lipidique neuronale,ratio d’Alzheimer diminué chez les consommateurs de curcuma en Inde

b)PIVOINE BLANCHE( en Chine)

Pivoine

c)LOTUS SACRE,Nymphea Alba(les étamines:En Inde)

Lotus

d)Concrétion de SILICE de BAMBOU Noir ou Phytollaschys ( en Chine)

e)WITHANIA Sominfera ,le Ginseng indien (en Inde)

F)ACORE (étude japonaise) mais la Béta asarone est potentiellement toxique

Acore

.Toutes ces 5 plantes ont une action expréimentale contre l’Aptose neuronale

g)ELEUTHEROCOQUE:

adaptogéne,immnostimulant,la SYRINGINE protège contre l’ischémie et active les Microglies.Mais possible effet Hypertensif,interactions

avec les ANTICOAGULANTS(baisse du temps de saignement) ,augmente l’action des BARBITURIQUES,INSULINE,DiGOXINE

Lotus Sacré,Witnania,Curcuma semblent les mieux adaptés

2)Action Cognitive et Vasodilatatrice

a)GINSENG:hypotenseur et régulateur cardiaque ,agit sur les fonctions cognitives,en excès hypertensif augmente l’action de la DIGOXINE,abaisse le TEMPS de COAGULATION,interfère avec l’INSULINE.

b)HYDROCOTYLE ou GOTU KOLA,CENTELLA ASIATICA

Améloire mémoire et fonctions cognitives    ( En Inde)

Centalla Asiatica

C)ROMARIN:

             Deux labiées

D)MENTHE .:

ces deux labiées sont antiasthéniques et améliorent la mémoire,mais

*la Menthe a une action négative avec la Cimétidine

*Le Romarin:inhibe l’action de l’insuline et oestrogénes et favorise l‘accumulation de la chimiothérapie type Vinblastine

e)ONAGRE:

contient phytostérol,flavonoïdes,Acide Gamma-linolénique

Est donc ANTI-ATHEROMATEUX:ANTI-AGGREGAT PLAQUETTAIRE,VASODILATATEUR,HYPOTENSEUR,HYPOCHOLESTEROLEMIANT

f)GINGKO:

Favorise l’énergie de la cellule neuronale et s’oppose à l’ischémie cérébrale;Donc donné por Troubles cognitifs,vertiges,difficultés cognitives et mémorisation.

Mais abaisse le Taux de Coagulation et interfère avec Aspirine et Ticlopidine.Interaction avec les Thiazidiques

g)AIL

Vasodilatateur,anti-aggrégat plaquettaire,hypocholestérolémiant,hypotenseur mineur,mais interfére avec les ANTI-COAGULANTS

h)CASSIS

Ses Ruinoside de type vitamine P,ont une protection vasculaire,tonique nervin,mais surtout antirhumatismal et duéritique s’additionnant à l’action de la FUROSEMIDE

i)La MANGUE

Agit sur la mémorisation et la concentration (en Inde)

Mangue,Ail,Onagre,Menthe et Hydrocotyle sembent les mieux adaptés

PREVENTION CARDIAQUE

Bien sûr toutes plantes anti-athéromateuses peuvent être citées:Ail;Onagre,Oméga ,Cassis;Oignon,elle s’intègre le plus souvent dans le régime 5 fruits et légumes mais on peut isoler des plantes spécifiques à effets anti-athérogéne,anti-lipidique et anti-glycémique,donc rôle de prévention

                B) PREVENTION ATHEROMATEUSE

1)Ail

 

2)ARGOUSIER

 

3)BLE

 

4)FENUGREC

 

6)GUGUL

 

7)GOYAVE

 

8)KUDZU indien (Pueria Tuberosa)

 

9)LOTUS SACRE

 

10)MAÏS

 

11)ONAGRE

 

12)OIGNON

13)THE:flavonoïdes anti-plaquettaire

                             C) PREVENTION CARDIAQUE

S’il faut être exact seule la DIGITALLINE demeure le traitement de référénce  phytothérapique dans certains troubles du rhytme et Insuffisance cardiaque,d’obédience strictement médical.Pour le reste,:

                          1)Les plantes dites ANTI-ARYTHMIQUES

Khelle

sont loin de faire l’unaminité

*AUBEPINE,plutôt antihypertenseur modeste à effet additif

*AGRIPAUME

*KHELLA,AMNI VINSNAGA

*MARRUBE BLANC

2)La prévention CORONARIENNE

ne repose que sur des données de laboratoire et ne doit pas être étendue à l’automédicacation ou prises sans avis médical

*Feuille de BAMBOUR NOIR(Phytollaschys)

*Concrétion de Silice de Bambou Noir (composant:orientine action coronarienne)

*CHRYSANTELLUM AMERICANUM

*GOYAVE:Alcaloïdes protecteurs coronariens

*KHELLA

*CACAO

*SALVIA MULTIORRHIZA (essais chinois)

*SCHIZANDRA SINENSIS

Dans tous les cas l’angor et ses suites sont du ressort médical et doivent suivre les référentiels médicaux réactualisés qui ont transformé  le pronostic de cette discipline.

Apothicaire

     D)PREVENTION RESPIRATOIRE

Rôles essentiels de la kinésithérapie et des vaccins anti-grippaux et anti-pneumococcique

Par principe,si toux faire cracher,éviter les antitussifs et favoriser les expectorations,devant une infection patente recours aux antibiotiques ,éviter chez les vieillards les huiles essentielles,de caractères cumulatifs et sédatifs .Pour mémoire l’Hysope pourtant fluidifiante contient de la thuyone épileptogéne..Feuilles et Somités fleuries doivent être utilisées avec modération.

Origan,Sariette,Girofle,Thym sont  les huiles essentielles majeures à effet antibiotique mais à éviter chez le vieillard

Les labiées,en sommitées fleuries sont fludifiantes et antibiotique

*MARRUBE

*ORIGAN

*THYM

             1)  PLANTES FLUIDIFIANTES à Préviégier

*BOUILLON BLANC:

Feuilles et Fleurs mondées

 

*MARRUBE:

 

*CAPILLAIRE de Montpellier

 

*COQUELICOT mais sédative

 

*GUIMAUVE et MAUVE  (fleurs)mais ralentissent l’aborption des médicaments.

Coquelicot

             2)PLANTES IMMUNOSTIMULANTES EN PREVENTION DE LA GRIPPE

Deux plantes sont reconnue comme Booster de la vaccination antigrippale:ELEUTHEROQUE et ECHINACEE

*ECHINACEE;

Son action immnustimulante est contestée,si elle peut prévenir la grippe,l’Echinacée minimise les actions CYCLOSPORINE et CORTICOÏDES

Potentiel hépatoxicité et augmente l’action de l’Ecoconazole

*ELEUTHEROCOQUE

Hépatoprotecteur,immunostimulant,anti-stress,adaptogéne mais hypertenseur et

Interactions avec les

ANTI-COAGULANTS,BARBITURIQUE,INSULINE,DIGOXINE

                         E)  PLANTES DE L’ARTHOSE ET DE L’ OSTEOPOROSE

Reine des Près

 

 

 

 LES CLASSIQUES  ANTIRHUMATISMAUX

 

1)HARPGOPHYTUM PROCUMBENS ou GRIFFE du DIABLE

Classé par Escop comme anti-arthrosique,perte d’appétit,dyspepsie et tendite

Contre-indications:Allergie,Clalcul biliaire,Ulcus gasrtique

A ne pas associer avec les anti-coagulants et traitement cardiaque

2)VERGETTE DU CANADA,Erigeron Canadensis

*Diurétique,Anti-Rhumatismal,anti-goutteux,,anti-inflammatoire.La fonction rénale doit être respectée.Son association fréquente et efficace avec la Griffe du Diable impose les contre-indications  sus-indiquées.

3)ORTIE

La racine est donnée pour l’hypertrophie prostatique,souvent associée avec le Palmier Nain

Feuilles et Paries aériennes:anti-arthrosique

Contre-Indications:Glomérulopathies,insuffisance rénale,infections de la vessie

Interactions:Augmente l’action du DIFLOFENAC,

Contre-indications de principe ( à prouver) avec Hypotenseurs,Hypoglycémiant,Anti-aggrégat plaquettaire

4)CASSIS,RIBES NIGRUM

*la baie est anti-diarrhéique,vasculaire(anthocyane),hypertensive (expérimlentalement,de même pour huile de pépins)

*Feuilles:Anti-Rhumatismale de type Aspirine et Anti-Rhumatismal,effet diuréique s’additionnant au furosémide

 

*PLANTES ANTI-RHUMATISMALES à EFFETS PROMETTEURS

1)CURCUMA:à titre préventif

2)BOSWELLIA SERATA: résine à action immunologique et anti-rhumatismal

3)GINGEMBRE,action non pas dû au gingérol, à des produits nongingérols prometteurs

 

 

 

 

* PLANTES A ACTION ASPIRINE-LIKE

Toute personne allergique à l’aspirine contre-indique ces plantes et si prise d’Anti-Coagulant

 

1)SAULE

 

2)BOULEAU

 

3)FRENE

 

 

4)SUREAU:contre indiquée si Diurétique,anti-inflammatoire,Immunodépresseur

 

5)REINE des PRES:Allergie à l’Aspirine,Anti-Coagulant,Immunodéprsseur

 

6)PEUPLIER:Bourgeons anti-Rhumatismaux

Attention ne pas associer avec DIURETIQUE,ANTI-INFLAMMATOIRE,ANTISEPTIQUE,fonctions que le peuplier possède

Bambou

  *PLANTES ET OSTEOPOROSE

1)LA PRELE

Sa Silice ralentit le processus de vieillissement des fibres élastiques,Hypocholestérolémiant,Anti)Athéromateux.

La prêle élève le taux de POTASSIUM et ne doit pas être associée avec la DIGITALLINE

2)SILICE DE BAMBOU ARUNDINACEE.

Feuilles et Silice:Anti-Arhrosique DOSE-DEPENDANTE

                            F)  PLANTES HEPATOPROTECTRICES

Devant l’agression ancienne des pathologies,incidents de la vie et médicaments  successifs,les plantes hépatoprotectrices ne sont pas du luxe.Principalement:

1)CHRYSANTELLUM AMERICANUM:

action vasculaire,hépatotrope,hypotryglycéridemique,calculs rénaux oxaliques et salivaires

2)CHARDON-MARIE:

sylimarine actif hépatoprotecteur pour hépatites,cirrhose,hypoglycémiant,anti-dyspesique

Chardon MARIE

3)BETTERAVE ROUGE:

pigment protecteur(rôle anti-cancer,rétinite pigmentaire),bétaïne,hypolipémiant,études italinnes sur le cancer,anti-oxydant par les bétalaïne

4)ARTICHAUD

Sylimarine hépatoprotecteur,Inuline Prébiotique,anti-oxydant,hypolipémiant

Chicorrée,Fumetterre,Pissenlit,Radis Noir doivent être considérées comme de plantes hépatoprotectrices accessoires

                                          CONCLUSION

Il n’est pas question de donner un monceau de plantes contre-productif et potentiellement donnant des incidents.Il faut rester dans le domaine de la prévention tenir compte des antécédents,des médicaments pris et de l’état réel physiologique.Il fau des associations simples ,les plus acessibles et non iatrogéniques ,un avis médical sera toujours indispensable .

Type d’association Simples alimentaire et plantes

1)ENTREE avec BETTERAVE ROUGE et AVOCAT:l’avocat est anti-oxydant,hyoplimémiant,hépatotrope

ou

2)SOUPE de BETTERAVE ET CHOUX,apparenté au Bortch,le Choux est un anti-oxydant,protecteur cardiovascualiaire,cérébral(cognitif)

ou

3)ORTIE En SOUPE ou Accompagnement,plat industrialisé:Anti-Arthosique

3)CONDIMENTS:LE CURCUMA,un Fois par mois(Prévention Alzheimer en Inde).Protecteur Cérébral et Anti-Rhumatismale

3)ELEUTHEROCOQUE par cure de Deux Mois,Hiver et Printemps:prévention Grippe,Cognitif,immunostimulateur

4)Un Fuit,la GOYAVE;protecteur cardiaque et action coronarienne

ou

5)MANGUE:action cérébrale

5)E BAMBOU et HARPAGOPHYTUM

:OSTEOPOROSE ET ACTION RHUMATISMALE

6)Dessert au CACAO,protecteur cardio-vasculaire

Les problèmes cardiaques chez le sénoirs sont du ressort médical,bien qu’il soit dit  que l’AUBEPINE agisse dans l’insuffisance cardiaque type 1 ou 2 et Angor,cet espace thérapeutique est du domaine médical,l’angor n’est pas une maladie anodine,sutout chez le sénoir.

 

Même s’il est dit que l’AUBEPINE est active dans l’insuffisance cardiaque 1 et angor,selon New York Heart Association/Cochrane Data Base/janvier 2008 (iPttler,Guo)/Escop 1980/Eurp.J.Heart.Fail 2002(Holubarsch;Collucci)/Phytomedecine (1996,Loew,Albrebrectch.)

Angor ou insuffisance cardiaque:domaine strictement médical,respecter les référentiels rénovés.

 

 

Abeille,Insecte médicinal,Apithérapie

tabeau monetBuffon des enfants-2-1 -800x600-                       L’APITHERAPIE

 

Une Allégation,le VENIN D’ABEILLE,utilisée depuis l’antiquité,mais  dans l’ensemble avec manque de preuves scientifiques,manque de rigueurs,d’autant plus l’utilisation du venin d’Abeille est loin d’être anodine,puisque qu’elle peut provoquer des réactions allergiques,voire des chocs anaphyllactiques,la population allergique a un ratio  de 2 à 5 %.

Cette méthode ancienne rejoint celle utilisée en Russie(Sibérie) avec des macérations de scorpions  utilisées dans les phénomènes arthritiques.

abeille

APPLICATIONS DE l’APITHERAPIE

Elles regroupent affections rhumatismales,arthrites chroniques,tendinites,bursites voire Sclérose en Plaque ou Parkinson ,ces deux indications sont très fortement contestées.

HISTORIQUE

*Hippocrate (1406-377)relate de l’usage du venin pour les articulations douloureuses.

*En Egypte ancienne,l’Abeille est le symbole de Royauté.L’usage du venin de l’abeille est relaté dans le papyrus d’Ebers

*Le Prophète Mahomet,dans le Sourate 16.V.68-69,considère le Miel comme”le remède des remèdes” sans le définir.

*Les Haddiths du Prophète sont plus précis:

*Par Abou Saïd:dysenterie

*Orwa donne un mélange de lait et miel comme Anidépresseur et périodes de Deuil

*Il est intéressant de noter que le Prophète est réfractère à l’usage des pointes de feu et l’usage du venin d’abeille n’est pas cité dans le Coran ou les Haddiths.Il faut remarquer toutefois que l’usage Grec du venin était connu obligatoirement par les encyclopédistes arabes,donc probablement utilisé dans les phénomènes douloureux.Et par ailleurs on ne passer sous silence,les pointes de feu;equivalents d’acupncture que pratiquaient les Touareg du Hoggard et il est difficile d’imaginer qu’un produit quelconque ne soit ajouter aux aiguiles  pour des plus values vertus thérapeutiques ajoutées.

*la référence à Pline l’Ancien,laisse planer un doute sérieux sur la justesse de ses affirmations souvent de nature mystiques,religieuses ou traditionnelles non vérifiées.

 

*La tradition chinois n’est pas en reste mais il est difficile  de glaner des informations dans les nombreux Pen Tsao   auxquels tout le monde se réfère,pourtant est édité à Rome,un Pen Tsao du début du 16 ème siècle,le Pen Tsao P’In Hui Ching Yao de la période Ming,de 42 livres,encycloplédie traitant de 15 produits inorganiques,17 produits végétaux et 7 produits animaux dont l’abeille.

*Ter l’autrichien au XIX ème se targue d’avoir traiter 39.000 patients sur 25 ans par l’apithérapie.

*Ketchy,en 1928 utilise le venin par injection.

*Mraz(Vermont/USA)jusqu’en 1999,était considéré comme un promoteur de l’apithérapie dans son pays.

*On ne peut pas oublier les études sociales des abeilles de Karl Von Fritch,d’avant 1945.

*Sans omettre : Darwin,Baudoux,Hupin,Langsthooth.

abeille

CHIMIE DU VENIN D’ABEILLE

Bien que les preuves exprimentales scientifiques soient pauvres,on sait que le  venin contient de l’ODOLAPINE et MELITINE qui est 100 fois plus puissante que l’hydrocortisone.La MELITINE stimule la sécrétion de Cortisol.Le venin augmente la viscosité sanguine et est vasodilatateur.

UTILISATION DU VENIN D’ABEILLE

Certains utilisent le dard d’une abeille vivante ou en seringue contenant du venin dilué.

Les injections sont pratiquées sur les régions douloureuses ou points d’acupuncture(on cite l’utilisation chinoise dans l’arthritisme voire l’épilepsie)

D’autres formes galéniques sont proposées:lotion,comprimés,gouttes,pastilles.

LES ALLERGIES AUX VENINS d’HEMINOPTERES

En France,la guêpe variété “vespula” est la plus grande responsable des accidents,puis suivent les abeilles(accidents souvent sévères),enfin les frelons.Les accidents sont de type allergiques(liès à des protéines type phospholidipase A,hyaluronidase,phospholipase)  ou toxiques (le fait d’attaques multiples):accidents dus aux amines biogènes,ou substances hémolytiques ou rabdomyolytiques.

abeille

On peut observer:

1)Réactions allergiques locales.

2)Réaction Systémique

Avec signes généraux associant signes cutanés,respiratoires,cardio-vasculaires,digestifs ou neurologiques.On estime le ratio de population pouvant faire des accidents anaphylactiques graves liés aux hyménoptères ,dont nos chères abeilles, de l’ordre de 3 à 5 % de la population..L’hospitalisation en urgence s’impose,même si on se trouve devant des équivalents anaphylactiques mineurs(Anxiété,vertiges ou lipothymie)

Ces allergies peuvent faire l’objet d’une désensibilation préventive éfficace qui s’adresse aux sujets ayant eu une réaction systémique ou une réaction locale étendue,cette désensibilisation peut durer plusieurs années.L’Apithérapie n’est donc pas un acte anodin,consultez,demandez un avis aux  services d’allergologie le plus proche,tel au 15 et l’Institut français d’Allergologie.

Il est fortement  et impérativement recommandé de s’inquiéter des antécédents allergiques.Docphytoplus est en droit de poser les limites raisonnables qu’imposent  les indications que proposent certains(on évoque le traitement du syndrôme menstruel et de la dépression !!!!)et surtout nous ne validons pas le traitement de la Sclérose en Plaque et de la maladie de Parkinson,dont nous connaissons la gravité et l’évolution et nous partageons la souffrance de ces malades et de leurs proches.

Abrus,Réglisse Indienne,le TOXIQUE Haricot Pater Noster

                                 ABRUS ,ABRUS PRECATORIUS

    Haricot Pater Noster,Pois Rouge,Graine Diable,Reglisse Indienne,Jequirity

 

Connue pour son usage de bijoux fantaisies ethniques ,bracelet et collier people ,souvent mixage trompeur de ses graines rouges et graines noires de poivre,, cette FABACEE est de fait un poison redoutable par  sa phytotoxine,l’Arbine,tout aussi redoutable que son alter ego,la Ricine,plaçant ces deux toxines comme de véritables agents de guerre terroriste.(Chemical Weapons Convention/CWC et Biological and Toxine Weapons Concention/BTWC) .Malgré sa toxicité reconnue ; une graine suffit à tuer un homme (Budaravi/1989) soit  un seuil de taux d’Arbine de 0,00015% du poids corporel ,(Kingsbury/1964) son usage traditionnel est  decrit en Inde,Brésil,Afrique. Trois pièges :la toxicité disparait à la cuisson , présence de Glyrrhizine de même nature que celle de la Réglisse ,par un long stokage réfrigéré,l’Arbine se convertit en une forme mitogénique (Kare/2004 et Vaidyrathnam /1995).

Abrus

            PRINCIPAUX SIGNES D’INTOXICATION PAR INGESTION

Ils apparaissent en 3 heures à 2 jours

*Gastroentérite,Déshydratation,Hépatotoxicité (hépatonécrose)

*Hypotension et Collapsus,

*Troubles neurolgiques:tremblements,mydriase,hallucinations,Convulsions

Il a été décrit des Hallucinations par port de bracelet d’Abrus ( 9/03/2012-Dr Waldron) Public Health  Agency /PHA (GB).Il est fortement conseillé de se laver les mains en cas de manipulations de graines fraiches (Allergie,conjonctivite ) et de jeter toutes graines suspectes à proximité  d’un enfant.

Bien que la pharmacopée traditionnelle soit riche et les recherches pharmacologiques inédites,il faut dans tous les cas se garder d’utiliser en dillétante le Haricot Pater Noster ,toxique ,méritant  bien son surnom .,d’autant plus  qu’il existe une communauté  d’esprit dans les ‘applications thérapeutiques  ,toxicités, déclinées dans beaucoup de régions telles:aphrodisiaque,toux,contraceptif,abortif,fébrifuge,ophtalmie,sedatif du système nerveux central,asthme,helminthe et cancer de de type épithéliaux.Toutefois ,il est acquis par tous :toxicité de la graine,toxicité de 5 % d’infusion de graines pour ophtalmies,feuilles dangereuses come substitut du Réglisse.

PROBLEMATIQUES DE L’ABRUS PRECATORIUS

La toxicité de  cette plante doit être constamment rapportée et son usage ne doit pas être considérée comme une plante d’automédication.Même s’il est surnommée Réglisse indienne ou Réglisse sauvage par la présence de Glyzhyrrizine,elle ne peut en aucun cas remplacer la Réglisse ,de plus que la réglisse sauvage également  désigne sur le continent de l’Amérique du Nord,Aralia Nudicaulis.La voie préférentielle est donc de déterminer les composants utiles en médecine moderne,tel l’effet oestrogénique de la racine,l’action des feuilles sur leucodermie et autres affections cutanées,les graines à actions anti-tumorales.La matière médicale chinoise  pour ces raisons  a exclue Abrus Precatorius de la thérapeutique pour laisser place à de meilleures alternatives,telles variété Abrus Fruticulosus et Cantoniensis.Les références thérapeutiques traditionnelles déclinées doivent être uniquement considérées comme des axes possibles de recherche (Afrique,Amerique Centrale ,Asie du Sud Est).Les matières médicales indiennes font souvent référence à l’Abrus Precatorius en se basant sur les écrits classiques ayurvédiques,dont le Susruta Shamita,pour les mêmes raisons les indications ayurvédiques doivent être considérées comme une ouverture de recherche et non d’automédication.Les bilans pharmacologiques seront données en fin de thème ,en insistant encore sur la toxicité de l’Abrus  pour des formes galéniques en apparence banales,traitement des ophtalmies pouvant ouvrir la voie à des intoxications.

                                  TRADITION CHINOISE

L’Aspect dangereux de l’Abrus ,XIANG SI ZI est signalé car peut être confonfu avec le Haricot Rouge  ,PHASEOLUS CALCARATUS ou CHI XIA DOU.Le Phaesolus est utilisé en local pout les oreiilons,tendinites,capsulites,galactogogue.L’usage de l’Arbus  Précatorius est peu cité dans les pharmacopées chinoises sans doute pour sa toxicité récurrente,particulièrement dans les cataractes (essai arrêté).Sont connues les applications  traditionnelles de l’Abrus en CHINE:Fièvre,malaria,céphalées,vers.

Dans le Sud Est asiatique mêmes concordances :

MALAISIE racine et feuilles pour colique,coup de froid,toux rauque.

Au CAMBODGE:actions pour les vers,expectorant,troubles de règles,fièvre,céphalées,malaria ,racine pour cancer,plantes pour cancer épithéliaux

TAIWAN:Racine grillées:bronchite et hépatite

THAILANDE:feuilles dans l’huile comme anti-inflammatoire

GUAM:graines considérées comme toxique avec les signes déjà élaborés

NEPAL:graines aphrodisiaques

PAKISTAN:Graine aphrodisiaque,en suppositoire abortif

Empeureur de chine

PHARMACOPEE CHINOISE

Elle cite le plus souvent  deux especes d’Abrus:

1)Fruticulosus  Wall(désigné in Flor.ind.orient en 1834 et ARS en  2002

2)Cantoniensis Hance (désigné en 1868 par J;Bot/et ARS 2002)

                                            ABRUS FRUTICULOSUS

 Cettte variété ,citée en Inde également, en CHINE appelé le JI GU CAO ou ABRUS FRUTICULOSUS dont les feuilles sont utilisées.

Bibliographie:

*L’antique livre  LING NAN CAI YOU LU

*Zhong Ya Xue 1998

*Chang Yong Zhong Yao Cheng Fen Yu Ki Shou Ce 1994

JI GU CAO est de saveur douce et fraiche,agissant  sur les Méridiens Foie et Estomac

Posologie:6 à 15 gr

Applications Traditionnelles

1)Détoxicant et fébrifuge,donné dans les hépatites infectieuses

2)Inflammatoire et antalgique

Chimie

Elle recoupe grossièrement les éléments connus de l’Abrus :Arbine,Choline,Saponine,Tannin,Anthraquinone,Dérivés de Sitostérol,Chrysophanil;mais surtout:

*Les SAPONINES sont hépatoprotecteurs en labo.Chem.Pharm.Bull.1990

*Etudes cliniques sur 70 hépatites (60 gr de feuilles + 60 gr de sucre),dont dose de moitié pour les enfants.N’agit pas sur les hépatites chroniques/Zheiijang journ of Chin.Med (1960)

                                ABRUS CANTONIENSIS

chine

Appelé aussi JI GU CAO donné pour les Hépatites Aigues et Chroniques(différence avec Fructiculosus),oreillons

Chimie

Avant tout Saponines triterpernoïdes dont soyasaponine et kaikasaponine.Saponines mineures:Abrisaponine et dérivés,Béta-Fabatriose,Hydroxyanthraquinone le Chrysophanol.

Les saponines gérent les hépatites,hépatoprotection de soyasaponine et kaikasapponine.La soyaponine est un inhibiteur de la sialytransférase ,agit in vitro sur les cellules cancéreuses métastatiques MDA-MB-231 ou migration cellulaire du B16F10 cancer(Hsu/Lin/Chang/Wu/Lo/Tsai/Gyn.Onc.96;415-422),réduction des métastases pulmonaires (Chang/Yu/Lin/Wang/Boich.Bioph.Res.Comm.341,614-619) ;études sur ,Cao-2-cancer colique

L’extrait ‘éthanolique de la plante agit sur Helicobacter pylori (pathogénèse de l’ulcus gastrique)

Le Kaiksaponine agit sur le virus de l’Herpès simplex 1 (HS1)

Il faut considérer les deux espèces comme quasi superposables les indications globales des régions du Sud-Est le rappellent:hépatoprotecteur,anti-inflammatoire,immunostimulant,anti-oxydant,antibiotique,cancer et prévention,antalgique,hypoglycémiant.

                                         TRADITION TIBETAINE

Appelé OLA MA SE DMAR PO et pour Bawan Dash donne une traduction en sanscrit “RAKTA” et souligne son goût astringent et froid d’ action anti-parasitaire,aphrodisiaque,ophtalmies (dont il faut rappeler les dangers de l’instillation de l’arbine dans l’oeil:troubles généraux, et locaux:irritation oedème,ecchymoses)

.Ces données apparaissent imparfaites car le caractère aphrodisiaque ou ophtamies  est récurrent dans les traditions dans le monde avec l’usage de la racine alors qu’elle  est irritante,toxique .

Boudha

ORIENT, CONTINENT AFRICAIN ,Amériquedu Sud, SUB-CONTINENT INDIEN sont particulièrement riche en indications.Toutefois,il sera toujours nécessaire de faire le point sur la pharmacologie et des possibles applicationc cliniques,compte-tenu de la toxicité.         

                                        La Tradition Orientale

Reprend les indications classiques.

Feuilles:coliques,coup de froid,toux

Graines:Abortif,fièvre,ophtalmies

Afghanistan: Graines grillées Aphrodisiaque

Egypte :Aphrodisaique,graines avec du miel

Anatomie Persanne

                                    LES CARAÏBES et continent SUD AMERICAIN

Haîti:feuilles pour toux et grippe

Jamaïque:Feuilles séchées et racine:tonique

Les Iles du Golfe du Mexique(West Indies):graines émétiques,purgatives,antihelminthique

Iles Virgins: graines Toux

BRESIL:feuilles grillées et racines:tonique

AMERIQUE LATINE:asthme,grippe,coup de froid,toux,fièvre,rhumatisme

                                         CONTINENT AFRICAIN

Les indications de l’Abrus Precatorius présentées ne sont que les plus représentatives mais ne doivent pas être considérées comme une ouverture à l’automédication.

*Centre Afrique:Racine machée  pour morsure de serpent,graines :anti-helmintiase contraceptif dit actif sur 13 cycles avec une seule dose de 200 mgr

*Afrique de l’Est;parties aériennes:gonorhée.Jus de feuille:MST,gastrite,vomissement,bilharziose.Poudre de feuilles:blessures.extrait hydrolique de feuilles:douleur de poitrine,ophtalmies ( graines macérées).racine fraiche:aphrodisiaque

*Afrique de l’Ouest:racine grillée:vomissement,bilharziose,vers,MST,Aphrodisiaque,morsure de serpent

*Cote d’Ivoire:feuilles et tige:aphrodisiaque et facilite le travail d’accouchement

*Guiné-Bissau: pulpe de feuilles aphrodisiaque,facilite le travail de l’accouchement , graines:abortif et aphrodisiaque

*Kenya:feuilles fraiches:toux

*Mozambique:racine en décoctée:aphrodisiaque

*Nigeria:racine fraiche aphrodisiaque,supposistoire:abortif

*Soudan:plante contraceptive

*Tanzanie:feuilles en cataplasme anti-inflammatoire

                                         SUB-CONTINENT INDIEN 

La pharmacopée Indienne sur l’ABRUS PRECATORIUS est sans doute la plus riche et élaborée ,suite logique de la  médecine ayurvédique ,et de ses applications modernes et des études de laboratoire.

            GUNJAA(Sanscrit) ou RATTI ( Hindi) ,ABRUS PRECATORIUS

Ayurveda

1)Tradition Ayurvédique

Appelé CHIRIHINTIKAA dans le Susruta ( Traduction RAY et GUPTA 1980 )

Appelé KAKANANTIKA dans le Caraka (traduction METHA 1949)

En pratique ayurvédique on distingue deux variétés:

KAKHAADANI,variété Rouge

KRISHNALLA ,variété blalnche

Graines Utilisées  comme tonique du cuir chevelu et déficience des etats Vata et Pitta,fièvre,vertige,asthme,soif,syncope,ophtalmie,aphrodisiaque,tonique,anti-pruriginineux et ulcéreux,maladies cutanées,vers,alopécie.

Racines emétique,feuilles coliques et antidote

Rappel de biologie  médecine traditionnelle :

l’organisme vivant est équilibré par le système TRIDOSHA:

*VATA:contrôle des fonctions cérébrales et du systême nerveux autonome

*PITTA:Manifestations de l’énergie des organismes procédant à l’assimilation,construction des tissus,glandes endocrines
*KAPPA:Fonctions de thermogénèse et formation des fluides,surtout nutrition des tissus

2)EN medecine Ayurvédique réactualisée (indian Council Medical Institut/1996),

Gunjaa est donné pour:

Sa saveur  de goût léger et amer.Utilisation en externe pour douleurs articulaires,tendineuses.

Il existe un composant à base de graines détoxifiées,APHRODISIAQUE,appelé UCCHATTA.

il est spécifié que la racine d’Abrus est utilisée comme un substitut bon marché du Réglisse (à ne pas conseiller)

3) Applications Therapeutiques selon ,Ecole de S.Raphunatha Iyer/Kottakkal 1988 ) et Chattergie et Pakrashi (1992)

Graines:purgatif,émétique,tonique,aphrodisiaque,antiphlogistique,”désordres nerveux”,abortif,pate en application pour scaitique,douleurs articulaires

Feuilles:Toux,coup de froid,coliques,

En mélange avec Plumbago Zeylanica:leucodermie,troubles biliaires,prurit

Racine:Tonique,diurétique,émétique,hépatite,gonorrhée

D’après le CCRAS (2010)

On utilise feuilles,raine,graines détoxiquées,en poudre de 60 mgr à 15 gr

On rappelle la tradition de préparation :graines bouillies trois heures dans le lait de vache.

Feuilles:pour sciatique,tendtinites,mélange à l’huile pour traiter les cheveux,feuille avec huile de moutarde pour douleur articulaire mais aussi toux,grippe,troubles biliaires et colique;

La CCRAS insiste sur les ouverures thérapeutiques et rappelle le danger des instillations oculaires avec troubles généraux,et locaux,d’autant que l’usage se faisait pour la cataracte,usage définitivement proscrit

Graines:formules pour coxalgie,maladies de la peau

Il est rappelé l’usage du Susruta:cautérisation,éruptions,calculs urinaires,lèpre,douleurs musculaires,sont évoqués le traitement de cancers de la face vagin et col.utérin. Mais sutout sur les ouvertures:

*Racine:anti-oestrogénique et diurétique

*Feuilles:leucodermie et aures maladies cutanéées

*Graines:anti-tumorales

                   

                                                   CHIMIE

Graines:Abrine,Abraline,Abrine=toxicité,choline,trigonelline,dérivés acides gallique,amino-acides

Huile de Graine Acides gras palmitique,stéarique,aracidique,oléique er déivés,dérivés stigmastérol,béta-sito-stirol,dérive de rutine

Feuilles:Glcyrrhizine et pinétol

Racine isoflavanquinone

Racine,Tige:Abrine

Boudha Inde

  ACTIVITEES PHARMACOLOGIQUES  DE L’ABRUS et ESSAIS DE LABORATOIRE

 

ABORTIF:extrait aqueux de graine grillées de 125 mg/kg chez le rat

Activité AGGLUTINIQUE chez le lymphocytes 2ll/mli vitro

ANTI-HELMINTHIQUE:extrait aqueux de tiges et racine (in vitro Schistosomia)

ANTIBACTERIEN:extrait aqueux et alcoolique des parties aériennes 25 mcg/ml:Colibacille,salmonelle,staphyllocoque doré.Forme aalcoolique active à 95 ù sur salmonelle et staphyllocoque

ANtI-EPILEPTIQUE:extrait alcoolique de racine fraiche.résultats hautements variables selon dose,modèle d’induction

ANTIDIARRHEIQUE:un extrait de graines grillées ,rat avec 10mg/kg

ANTI-OESTROGENIQUE:extrait alcoolique de racine à 10 mg/kg chez la souris

ANTI-FERTILITE;extraits methanolique de graines,50mg/animalL’extrait alcoolique n’a aucun effet per os.L’extrait alcoolique mis par intubation gastrique est positis à 100mg/kg chez le rat mâle pendant 560 jours.de même,avec la même préparation in situ à 250 mg/kg est active chez le mâle.L’eefet contraceptif n’est pas expliqué,avec un traitement de 60 j.

Un essai humain a été pratiqué sur des femmmes à la dose de 0,28mg/persnne,une dose est prise le second jour des rêgles,puis deux fois par jour pendant 20 jours .l’extrait d’Abrus entre en  composition avec avec Embella ribes ,Piper Longum,Asa foetida,Betel,Polianthes tuberosa.le traitement est actif pendant 4 mois

*Oral Contraceptive (long acting)Patent Brit 1445599/1976

*Sans comparaison animale:Agarwal,Ghatak,Arora :Antifertility Activation of the root of Abrus Precatorius(Pharm.Tes.Com./1970;2/159-164

ANTIFUNGIQUE:extrait alcoolique et hydrique de 25 mg/ml des parties aériennes:Trichophyton,Aspergllus

EFFET ANTIGONATROPINE:Extrait alcoolique de graines grillées 150 mg/kg souris

EFFET ANTI-NIDIFICATION:Extrait méthanol de graines 50mg/animal en sous-cutané ou extrait alcoolique oral chez le rat à100mg/kg

ANTI-INFLAMMATOIRE:parties aériénnes,résultats dépendants de la procédure,due aux saponines triterpénoïdes

ANTI-SPASMODIQUE: extrait de racine et feuilles,stimulation musculaire variable selon dosage et préparation(alccoolique,hydrique,ether),effet UTERIN STIMULANT(fraction méthanol ou hydrique des graines) et RELAXANT( (idem)

ANTI-SPERMATOGENIQUE:250mg/kg avec extrait alcoolique ouuhydrique par intubation gastrique.l Même action avec la fraction stéroïdenne de la graine grillée en intramusculaire

INTERRUPTION DU CYCLE OESTRAL:Graines sans effet

SUPPRESION DE L’EFFET LUTEAL:extrait méthanol de graines 50mg/animal

EFFET CONTRACEPTIF;extrait d’ether de graines

PAS D’EFFET EMBRYOTOXIQUE

HYPOGLYCEMIANT:des parties aériennes inconstant

PAS d’EFFET CARDIAQUE INITROPE

ACTION ANTI-TUMORALE:extrait alccoolique de feuilles inactif dans le sarcome,la fraction protéique des graines a une action positive, protéine agglutininiquede  à haute activité antitumorale

CYTOTOXICITE:extrait méthanol et hydrique des graines grillées 40 mcg/ml et action sur Sarcome

EFFET SPERMICIDE:Extrait alcoolique des graines de 100 mg/kg en intubage gastrique sur 60 jours.

TERATOGENESE POSITIF avec extrait de graines à 125 mg/kg

ACTION ANTI-VIRALE extrait alcoolique ou hydrique des parties aériennes inactif pour des doses de 40mcg/ml à 77..pas d’action anti-VIH

ANTIDEPRESSEUR dose dépendante

ACTIVITE NEURO-MUSCULAIRE:blocage par l’extrait alcoolique des feuilles 0,5mcg/ml

ACTIVITE MITOGENIQUE:négative

ACTIVITE MUTAGENIQUE:Inactive

Ganesh

                                               BIBLIOGRAPHIE

Elle ne peut qu’être exaustive

Chopra 1956/1982

Kirtikar et Basu 1933

Nadkarni 1989

SatayavatinRaina,Sharma 1987

Pharmacopée Indienne

Indien Consil Medecine

OMS

RAo;Antifertlité Acta Eur Fret.1987

Bhaduri,Basu:Antifertilité,Indian Journ,Exp.bio;1968

Dessai,Rupawada,antifertility.Ind Pharma.1970

Hussein Ayouh,Anticancer/Fitoterapia 1982

Adesina,Anticonvulsiviants,Fitoterapia 1982

Snha;Antifertililyty.Jour Ethno.1986

Vedavathy,Rao,Rajaiah,Birth control/Int.Jour.Pharma.1991

Zia Ul Haque;Qazi,components antifretility;Pak;Jour.Eool.1981

Antispermatomobility /J Ethno/1991/Ratnasooriya,Amarasekara

Jawal,Anand/Plantes abortives/indian J Phar./1962

ANTITUMORAL:

*Itokawa,Hirirayama,Nitta?in indosebian plants Shyakugaku Zasshi/1990

*LIn,Lee,Tung antiprotéines antitumorales.Toxicon Supp.1979

Pharmacognostical studies ,Evaluations of Abrus Precatorius /Karmakar Sujit.UPRD;2011/vol 4(03)-225-233

CCRAS/2010

                                                          CONCLUSIONS

Par sa toxicité l’ABRUS PRECATORIUS ne peut être du domaine de l’automédication d’autant que classé comme un substitut du Réglisse,ouvrant la porte aux accidents.Son intêret réside dans ses applications de ses  composants  dont anti-cancéreux,mais d’obédience médicale,ces implications cutanées et de la régulation de la fertilité ici encore du du domaine médical.il faut bien avoué que dans l’espèce Abrus ne restent légitime  que l’espèce Cantoniensis et Fructiculosus,encore faut-il cerner leur toxicité,les indications et la pharmacologie.Le chemin de traçabilité et leurs bénéfices seront alors clairement énoncés.

Accidents et Interactions Medicinales

ACCIDENTS ET INTERACTIONS DES PLANTES MEDICINALES

Ce chapitre est essentiel car il répond au principe elementaire de Precaution de l’usage des plantes medicinales.

Le problème est posé dès 1994 aux USA oû au moins 50% de la population utilise des compléments alimentaires oû figurent dans leur composition des plantes.Au Canada,sur 2000 personnes

De plus de 15 ans la consommation en plantes est passe de 1998 à

2001(Berger)de 28% à 38%.Le marché de la consommation en plantes en Europe

a doublé de 1994 à 1995,soient en terme de vente

2 ,8 BILLIONS DE dollards à 5,6.billions de dollards

Cet engouement permet de prévoir mécaniquement l’apparition de reactions secondaires communes à toute thérapeutique touchant le plus grand nombre et justifie des évaluations constantes passant par tous les acteurs et organismes s’occupant des plantes médicinales.Des audits sont donc pratiqués sous le patronnage d’organisme type

ESCOP :EUROPEEN SCIENTIFIC COOPERATIVE ON PHYTOTHERAPY

COMMISSION ET PHARMACOPEE EUROPEENNE

EMA : EUROPEEN AGENCY OF EVALUATION OF MEDICINAL PRODUCTS

WHO monographies

PHARMACOPEE FRANCAISE

ASSFAPS ET AGENCE DU MEDICAMENT

Ainsi dans la perîode de 1985 à 1995 l’Agence du médicament a repertorié 341 cas d’effets

Indésirables dont le KAVA(accidents Hépatiques) supprimé de la Pharmacopée alors que le Kava était considéré comme un agent anti-stress et anti-septique urinaire incontournable,il y a

De fortes chances que le GERMANDREE ou le GUI connaissent les mêmes restrictions.Le DATURA ET L’IBOGA ont été définitivement écartés.

L’exemple le plus significatif est l’accident survenu en Belgique à 1500 à 2000 personnes ayant pris des traitements dit amaigrissant ôu figurait une plante toxique de l’espèce ARISTOLOCHE qui a été confondue avec la plante STEPHANIA LETENDRA.La confusion

A été entrenue par l’utlisation de terminologie qui sous le même nom »FANG JI » désignait des plantes différentes Aristoloche,Stephania ,Coculus ou sous le terme « MU TONG «  désignant

Aristloche,Clematitis,Akebia.

Cent personnes furent atteintes de pathologie rénales sévères dont 70% subirent ou hémodialyse ou greffes rénales

Les plantes à ANTHRAQUINONE posent le problème récurrent de leur cancérogénèse citées par la monographie de 2002 du WHO(IARC monography).Sont citées :

RUBIA TINCTORIUM

MORINDA OFFICINALIS

Mais aussi d’autres plantes contenant des dériveés anthraquinoniques type NERPRUN, RHEUM ,RUMEX,POLYGONUM,RHAMNUS ,

GALLIUM

Les études ont surtout été faites sur des plantes laxatives contenant des ANTHRAQUINONES :SENNE,CASCARA,

FRANGULA ,RHUBARBE,ALOES

ONZE Métanalyses ont été faites sur ces 5 plantes prisent abusivement et chez des patients présentant un cancer gastrointestinal

KUNE(11995)sur 685 cancerss coliques 13,9% prenaient des laxatifs

SONNEBERG ,MÜLLER(11993) sur 614 cancers gastrointestinaux 36,2% prenaient des laxatifs

SIEGERS(11993) sur 3049 patients,1095 ont subi une colonoscopie ,8,6% présentaient des adénomes,18,6% présentaient un cancer

LE CANCER UROTHELIAL

BRONDER(11999) a selectionné sur 766 cas de cancer de ce type entre 1990 et 1994,63 cas rélévant de prise de produit à anthraquinone,les autres types de cofacteurs visibles type tabagisme avaient été éliminés.

IL est expérimentalement montré le lien entre cancer caecal et colique et hydroxyanthraquinone.De même expérimentalement,la LUCIDINE dérive anthraquinonique présent dans RUBIA TINCTORIUM est lié avec le cancer rénal

LE CANCER HEPATIQUE EXPERIMENTAL

Il a été mise en évidence avec la RIDDELLINE ET DERIVES PYRROLIZIQUES des SENECION la possible cancérogénèse de ces produits .Elle est plausible biologiquement mais les

Etudes sont encore insuffisantes pour conclure sur l’incidence cancérogéne du Seneçon

La cancérogénése est bien sûr l’exemple le plus abouti dans l’encadrement et l’évaluation des plantes médicinales .Nous avons évoqué dans un chapitre introductif le problème des plantes cachées causes d’incidents voire d’accidents lors d’anesthésies.Le recours légitime à l’automédication justifie une mise à jour constante de l’utilisation des plantes médicinales et

d’.une évaluation en constante révaluation,réavualtion d’autant plus néccessaire qu’elle doit

s’appuyer sur l’expérience ,le recours aux professionnels,le dépoussièrage de matières médicales car il faut s’appuyer sur les données des connaissances actuelles,cet éveil constant

permettra d’éviter des incidents parfois imprévisibles mais inérant à toute thérapeutique et ceci est d’autant plus vrai avec une plante médicinale qui par définition est une association.

de molecules complexes.Ce principe de précaution sera d’autant plus nécessaire que l’on

s’adresse à des enfants,des femmes enceintes et des sénoirs polymédiqués oû toutes associations devront être murement pesées,ce que le professionnel de santé fera.La liste

des incidents et interactions médicamenteuses des plantes médicinales est un chapitre qui ne

qu’a s’ouvrir et qui se dévellopera inexorablement.

 

ACONIT ACONIT NAPPEL

Bien qu’inclus dans le tableau B de la Pharmacopée,elle apparaît inoportunèment dans des ouvrages réédités et ne devrait appartenir qu’à l’histoire de la médecine et de la physiologie antique,les effets indésirables étants supérieurs aux effets attendus.Même son usage traditionnel pour les phénomènes douloureux arthriques ou analgésiques a sa place dans les armoires de l’histoire,car il faut rappeler les contre-indications majeures :

1)Grossesse

2)maladies CARDIAQUES car l’Aconit provoque des troubles du rythme

3)les associations avec des anti-arythmiques cardiaques sont dangereuses tels :Quinidine,Procainamide,Dysopyramide

4)sa toxicité est redoutable chez l’enfant et il est fortement déconseillé de laisser cette plante dans un jardin,elle mérite bien son surnom »Tue-loup »

La lecture et un survol trop rapide des pharmacopées asiatiques et en particulier chinoise

Laissent la porte ouverte aux incidents,bien que les préparations font apparaître des pré-décoctés réduits à 1/2000 à 1/4000 et associées avec un mélange de Réglisse,Cannelle ou Gingembre sencée amoindrir la toxicité de l’aconit.

L’utilisation sou forme alcoolique est strictement interdite.

 

ANGELIQUE :ANGELICA ARCHANGELICA

Contre-indiqué dans la grossesse et ulcère gastrique et la hernie hiatale car l’angélique augmente la sécrétion gastrique

Photosensibilisant

 

ANIS

Provoque des allergies cutanée,respiratoire et digestif

Contre-indiqué dans la hernie hiatale et grossesse car mutagène

Surtout la présence de Trans-Anetol et Oestragol en font un produit mutagène et cancérogène

 

ARNICA : ARNICA MONTANA

Sa teinture est allergisante surtout en présence de plaies

Sa toxicité hépatique et rénale par voie orale

Irritant colique

Les FLEURS peuvent entrainé des désordres nerveux,tachycardie ou bradycardie voire collapsus

Le caractère allergisant est croisé avec le SOUCI,l’ALCHEMILLE et ARTICHAUD

La contre-indication de prinicipe est la grossesse car l’extrait alcoolique de fleurs in vitro est

Cytotoxique et mutagène

 

ARTEMISA :ARTEMISIA ANNUA

Cette plante chinoise appelé QUING HAO ne fait pas partie de la pharmacopée mais ce composée est une plante incontournable dans la lutte anti-paludique dans la tradition mais aussi étendue comme complément indispensable utilisée en Afrique,dans le Sahel mais aussi

en Asie du Sud-Est.Elle est reconnue comme anti-paludique,anti-microbienne et anti-fungique.

Traditionnellement cette plante est contre-indiquée dans les diarrhées et les »déficience du yin ».

De cette plante en surconsommation entrainant des resistances,il a été isolé les composants

Actifs artemisine,artesunate,artemether qui sont associés pharmacologiquement avec des composés anti-paludiques simples(amodiaqiuine,mefloqine,luméfantrine) qui peuvent provoquer des douleurs abdominales,effets neuro-psychiques,troubles visuels.Ces troubles

doivent être connus car ces composés sont proposés à très bas prix donc abordables mais surtout permettent de lutter contre un fléeau sérieux souvent associé avec le SIDA et la

TUBERCULOSE

Le dérivé ARTEMISINE est connu pour ses reactions secondaires :

Nausées et diarrhées,douleurs abdominales

Vertiges,Céphalées,Acouphènes voire troubles cérébelleux(ataxie,troubles de l’élocution)

Neutropénie,Augmentation des transamisases type SGOT

ALLONGEMENT de l’intervalle QT à l’electrocardiogramme,rendant indispensable une

Précaution indispensable si est associé un médicament cardiaque ayant le même effet cardiaque et rendant indispensable la surveillance de la KALIEMIE(surtout net avec l’Arthéméter)

L ‘expérimentation animale montre une action embryotoxique de l’Artémisine

Il a été noté des bas poids de naissance chez les femmes enceintes ayant pris la plante

ou ses dérivés.Ainsi une précaution d’usage serait nécessaire pour la femme enceinte et

allaitante,une contre-indication de principe mais dans les régions à grande resistance

thérapeutique l’association des dérivés de l’Artemisia avec les autres médicaments font

apparaître une efficacité plus constante que les traitements habituels sans surcroit de d’effets

indésirables,en particulier chez la femme enceinte et le jeune enfant.L’OMS en 2003 maintient la contre-indication de principe chez la femme enceinte et allaitante mais il faut

privilégier la gravité du palusdisme en cause et qui justifie son utilisation.

 

ARTICHAUD :CYNARA SCOLYMUS

Allergique et Hypersensibilité,et allergie croisée avec les COMPOSES ET ASTERACEES(Camomille,Souci,Grande Camomille)

Contre-Indiqué dans la lithiase biliaire,troubles biliaires avec cholestase

Il a effet addidtif avec les hypocholestérolémiants,a une action supérieure au clofibrate dans

les hypertriglycéridémies résistantes.

Il améliore l’action de la QUININE dans les symptômes de la malaria

 

ASA FOETIDA

Les contre-indications sont :grossesse,ulcère et gastrites en poussée,les enfants colopathes

ARADIRACHTA(plante de l’Inde)le neem qui entraine un syndrome de REY chez l’enfant

 

ASPERGE :ASPARAGUS

Possible intolérance urinaire

Contre-indique en cas de maladie rénale et cardiaque oû existe de façon nette des troubles hydro-électrolytiques

 

ALCHEMILLE :ALCHEMILLA MILLEFOLLIUM

Allergisant,allergie croisée avec l’Arnica,Souci,Camomille,Grande Camomille

La présence de THUYONE la rend Abortive et Emménagogue donc contre-indiqué chez la

Femme enceinte

ABSINTHE

La THUYONE en fait une plante neurotoxique,entrainant insomnie,vomissements,vertiges,

,diarrhées, Convulsions et rétention urinaire

Les contre-indications sont toujours la grossesse et l’allaitement et l’ulcère gasrtique.

L’absinthe s’oppose à la nidification de l’œuf durant le début de la grossesse

 

ABRUS

Provoque collapsus,hémorragie,gastro-entérite

 

ACONIT

Très TOXIQUE décès en 6 heures

Ne devrait pas être utilisé comme on le voit souvent dans les matières médicales asiatiques car à faible dose apparaissent des signes polymorphes :glossite,gastirite,allergie cutanée,vertiges,incoordination,difficulté respiratoire,pouls irrégulier

AREQUIER :ARECA CATECHU

Il a un effet cholinergique augmentant l’action de la Procyclidine

Il entraine larmoiement,hypersalivation,diarrhée,problème urinaire,cancérogénèse buccale

Contre-indication :ASTHME,GROSSESSE(car tératogène)

Il a un effet parkinsonsien toxique révélé chez l’enfant.

 

ARISTOLOCHE

NEPHROTOXIQUE ET CANCEROGENE en particulier urologique

ALOES :ALOE VERA

En GEL :augmente l’effet hypoglycémiant de la Glibenclamide et l’effet de l’Hydrocortisone

LA feuille :son Antrhaquinone est cancérogène gastrocolique

Elle est contre-indiquée chez l’enfant et en cas de maladie rénale et colique

Elle est ABORTIVE et GENOTOXIQUE donc contre-indiqué chez la femme enceinte ;Emenagogue

Il induit les pertes de Potassium donc abaisse l’action des médicaments cardiaques anti-arhytmiques ou Glucosides cardiaques.

L’Aloes est formellemnt contre-indiqué d’être associé avec la DIGITALLINE mais aussi

Les plantes de mêmes actions type ADONIS,MUGUET,SCILLE,STROPHANTUS voire

L’HELLEBORE sympathicolytique.

L’ALOES aggrave les fuites potassiques des DIURETIQUES THIAZIDIQUES mais aussi

Les CORTICOÏDES,REGLISSE.

L’Aloes s’oppose à l’absorption digestives des médicaments

 

ACTEE :CIMICIFUGA RACEMOSA

Dès juillet 2006,l’Agence du medicament a relevé 42 cas d’hépatites induites par l’Actée

Sa contre-indication majeure demeure le premier trimestre de grossesse,l’allaitement et son

Caractère allergisant (Salycilé)

L’Actée contient des oestrogénes se fixant sur les récepteurs oestrogéniques utérins et une action sélective en réduisant la sécrétion de l’hormone hypophysaire LH.

La présence des oestrogènes dans l’Actée interdit son utilisation dans les tumeurs du sein,

Cancer du sein même traitée.IL existe indiscutablement une synergie d’action des oestrogènes

Végétaux ou phyto-oestrogènes avec les traitements de préménopause et ménopause ou l’adolescence en croissance

 

ALGUE ROUGE

Dans NATURE MEDECINE du 1er juillet 2007 l’equipe de ROBERTS a isolé un polysaccharide le CARRAGHENE puissant inhibiteur in vitro de l’infectivité du

PAPILLOVIRUS( de type 16 HPV16) .Ce composant est utilisé comme lubrifiant sexuel du

f ait de de ses propriétés gélifiantes.Teste chez la souris,il prévient de l’infection par le pseudo-HPVV16 d’une muqueuse génitale sensibilisée.Le gel est actuellement évalué dans une étude de phase 3 en Afrique du Sud.On pourrait adjoindre ce gel carraghénane à un spermicide.

 

AMANDE de l’ABRICOTIER OU DU PECHER :PRUNUS PERSICA

Il doit être encadrée car contient des ALCALOIDES PYRROLIDINIQUES HEPATOXIQUES et MUTAGENES .

Par ailleurs ,PRUNUS contient SAFROL,ANETHOL,ANTHRAQUINONE justifiant

Encore un principe de précaution

La présence de composés CYANOGENIQUES commun à tout extrait d’amande justifie

Sa contre-indication dans la GROSSESSE car EMENAGOGUE et ABORTIF

 

ANANAS :ANANAS COMOSUS

Son composant la Broméline est allergisante

Il accroit l’absorption et l’action d’antibiotiques type penicilline,chloramphénicol,erythromycine,tetracycline partculièrement net dans les affections pulmonaires,bronchiques,rénales.

Il accroit l’action de chimiothérapie cancéreuse type Fluorouracil,Vincristine

Il accroit l’action des anti-Coagulants

AUNEE :INULA HELENIUM

Hypersensibilte et allergisante

 

ACORE :ACORUS CALAMUS

Son ASARONE est foetotoxique donc contre-indication absolue dans la grossesse,de plus

Stimulant utérin

IL accroit l’action du Pentobarbital et de l’Alcool

 

ANETH :ANETHUM GRAVEOLENS

Augmente le reflux gastrique

Est emenagogue donc interdit dans la grossesse

 

AIL :ALLIUM SATIVUM

Contre-indications :

GASTRITE,ULCERE GASTRIQUE,REFLUX GASTRIQUE

GROSSESSE

Hypothyroîdie :réduit l’absorption de l’iode

AUGMENTE l’action des Anti-Coagulanst type WARFARINE,l’INDOMETACINE

DYPYRIDAMOROLE

FACILITE l’action de l’INSULINE ET LES HYPOCHOLESTEREMIANTS

En ASSOCIATION avc l’AUBEPINE il s’oppose à l’ISOPRENALINE

 

AUBEPINE :CRATEAGUS OXYCANTHA

AUGMENTE l’action de la DIGITALLINE,les Glycosidiques cardiaques dérivés

De la Digitalline et STROPHANTUS,l’ADONIS,Le MUGUET

Il iinhibe les contractions provoquées par la phenylephrine

Les effets anti-hypertensif de l’Aubépine sont de type additifs en agissant sur la

Tension SYSTOLIQUE et la RELAXATION artérielle

Rappel :associée avec l’AIL s’oppose à l’ISOPRENALINE

 

AGRIPAUME :LEONORUS CARDIACA

Etant eménagogue est une contre-indication dans la grossesse

 

ARMOISE : ARTEMISIA VULGARIS

La présence de THUYONE est toxique neurologique,épileptogène

ABORTIVE ET EMMENAGOGUE E_est interdite durant la grossesse

ALLERGIQUE ,hypersensibilité externe et interne et allergie croisée avec

La camomille

 

AVOINE :AVENA SATIVA

Ele a un effet antagoniste de l’effet antalgique de la morphine

A été proposé dans le traitement de l’addiction au tabac et opium(indication

Dépassée)

Son extrait est antagoniste vis à vis de l’action hypetensive de la nicotine,donc

Un traitement idéal pour lutter conre l’addiction du tabac

 

ANEMONE :ANEMONA PULSATILLA

Cette plante très irritante limite et contre-indiquée bien que reconnue comme

Anti-spasmodique ,son usage est dangereux sur le système nerveux central et

Formellement contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante(par son effet

Irritant digestif)

 

BASILIC :BASILICUM OCCINUM

MUTAGENE il est contre-indiqué dans la grossesse,l’allaitement et l’enfant

Un dérivé ,l’OESTRAGOL est potentiellement Hépatocarcinogène

 

BARDANE :ACTIUM LAPPA

ALLERGIE par hypersensibilté cutanée

Etant OCYTOXIQUE et STIMULANT UTERIN ,il est contre-indiqué

Dans la grossesse

 

BENJOIN de SUMATRA :STYRAX BALSAMIQUE

Allergie cutanée

 

BOULEAU :BETULA ALBA

Allergique par la présence de composants d’acide Salicilyque

Sa possible intervention sur les désordres hydro-electrolytiques en font une

Contre-indication de principe dans l’insuffisance cardiaque et rénale

 

BOLDO : PNEUMUS BOLDO

IN vivo,chez le rat est TERATOGENE et ABORTIF,intervient sur la formation de

L’œuf et son implantation,c’est une contre-indication chez la femme enceinte et allaitante

Contre-indications générales :

Lithiase bilaire,pathologies hépatiques de type cholestatique,obstacle type lithiase,cirrhose,hépatites,syndrome de GILBERT

Colopathies

 

BOURSE A PASTEUR :CAPSELLA PASTORIS

Contre-indication dans la grossesse car Abortif et Emmenagogue

 

BUSSEROLE :UVA URSI`

Son HYDROQUINONE est irritant et hépatotoxique

Elle inhibe les cellules Béta-LYMPHOCYTES

Les acidifiants urinaires s’opposent à l’action de la Busserole

Elle favorise l’action anti-inflamatoire de la Prednisolone

Contre-indications :Enfant,Néphropathies,Grossesse et Lactation,gastrite

 

BOURDAINE :RHAMNUS FRANGULA

Comme toutse plantes à ANTHRAQUINONE il existe un fort potentiel

Cancérogène gastro-intestinal et ne devrait pas être utilisé pendant plus de un à

Deux semaines comme toutes plantes laxatives ayant la même molécule

Etant mutagène et foetotoxique son utilisation pendant la grossesse est interdite et

L’allaitement

Contre-indiqué chez le colopathe

Provoquant une fuite de POTASSIUM il interfère avec l’ADONIS,MUGUET ,SCILLE,HELLEBORE,

STROPHANTUS,DIGITALLE

Elle aggrave la perte de potassium causé par les THIAZIDIQUES,CORTICOÏDES ,

REGLISSE,

Elle Réduit l’absorption digestive des médicaments

 

BERGAMOTTE ;en huile essenteille

Photosensibilité

 

CAMOMILLE ALLEMANDE :MATRICARIA CHAMOMILLA

ALLERGISANT,CHOC anaphyllactique,Hypersensibilté

La PLANTE ENTIERE est contre-indiquée dans la grossesse

Reactions allergiques croisées avec les ASTERACEES ,COMPOSEES(Artemisia

Vulgaris,Anthemis)

Elle réduit les effets oraux de la chimiothérapie cancéreuse et radiothérapie

S’opppose à l ‘effet toxique gastrique de l’alccol et l’indometacine

Le composant APIGENINE inhibe les recepteurs des benzodiazepines(type flunitrazepam).Il prolonge l’effet de barbituriues et réduit les actions de GABA.Expérimentalement,la Camomille a une opposition nette aux benzodiazepines chez les rates ovariectomisées.

En local,son action anti-eczemateuse est supérieure à l’hydrocortisone

Elle potentialise la WARFARINE mais en contre –partie aurait une action hémsostatique

Donc n ‘aurait pas d’effets anti-coagulants nets

 

CAMOMILLE ROMAINE :ANTHEMIS NOBILIS

Alllergie de type hypersensibilité

Contre-indication :la Grossesse

 

LA GRANDE CAMOMILLE : TANACETUM PARTHENIUM

Cette plante anti-migraineuse est ALLERGISANTE ,allergie croisée avec les COMPOSEES

INHIBE :

La SEROTONINE

La FENFLURAMINE

AMPHETAMINE

NALOXONE(rappel plante utilisée contre les addictions à l’Opium)

POTENTIALISE les BARBITURIQUES

 

 

 

CAMPHRIER CINNAMOMUM CAMPHORA

Contre-indication formelle chez l’enfant mais aussi la grossesse car FOETO-TOXIQUE

Toxicite neurologique

Rubéfiant énergique

 

CAMPHRE DU JAPON

Si elle est absorbée accidentellement provoque nauséees,vomissement,céphalées,vertiges,

Délérium,convulsion,dépression du système nerveux central et coma.Très dangereux chez

L’enfant

Il a été décrit des collapsus par contact

 

CANNELLE DE CHINE :CINNAMOM CASSIA

Beaucoup de falsfication

Contre-indication :GROSSESSE(Abortif),ALLERGIE,aumente le REFLUX GASTRIQUE

S’oppose à l’action de la PHENYBUTAZONE et l’ALCOOL et REDUIT l’absorption de la

TETRACYCLINE

 

CANNELLE DE CEYLAN :CINNAMOMUM ZEYLANICUM

Allergique,toxcité additive si utilisation longue

In vitro :effet spermicide,effet GENOTOXIQUE,TERATOGENE ;les résultats sont disparatres mais les doses efficaces des huiles essentielles(aldheyde cinnamique) sont

Proches des doses toxiques

Contre-indication :GROSSESSE,LACTATION,

ULCUS,COLOPATHES

Favorise le reflux gastrique

Ne doit pas en principe être mélangée avec les autres huiles essentielles,souvent principe

Non respecté

 

CATAIRE :NEPETA CATERIA

EST ABORTIF,donc interdit chez la femme enceinte

ACCROIT l’action de l’HEXOBARBITAL

 

CELERI :APIUM GRAVEOLENS

 

Est contre-indiqué dans les NEPHROPATHIES,INSUFFISANCE RENALE ,GROSSESSE

Le celeri est photosensilisant

Il agit en interaction avec le METHOXALEM .PSORALENE photosensibilisant sensible aux UV particulièrement nette chez les

Adeptes de la Puvothérapie,le même effet est obtenu avec la famille des Carottes et Persil

 

Le COTON :GOSSYPUM HERBACEUM

Utilisé en CHINE comme contraceptif masculin peut provoquer une azoospermie par dommage testiculaire définitif

Une hypokalièmie est classiquement connue avec amaigrissement.

Contre-indication Infections Urinaires chroniques

GROSSESSE car OCYTOXIQUE et ABORTIF

 

CHAPARAL :LAREA TRIDENTATA

Est HEPATO_TOXIQUE et est contre-indiqué dans l’HEPATITE,CIRRHOSE ,NEPHROPATHIES et ALLAITEMENT

Il AUGMENTE l’action de la DOPAMINE, et NOREPINEPHRINE

 

COMCOMBRE SAUVAGE ou MELON AMER :MOMORDICA CHARANTIA

Abortif contre-indiqué dans la grossesse

Il a un effet HYPOGLYCEMIQUE synergique avec l’INSULINE et CHLORPROPAMIDE

 

CHARDON MARIE :CNICUS BENEDICTUS

Allergie croisée avec les ASTERACEES

C’est un HEPATO-PROTCTEUR reconnu contre les BUTYROPHENONE ,PHENOTHIAZIDE,

DILANTINE,ASPIRINE,ACETAMINOPHENE

Il diminue la mortalité de la cirrhose,normalise les taux sériques des GAMMA-GT,SGOT

Mais surtout les SGPT

Elle protège le foie contre l’HALOTHANE mais aussi prévention rénale d’un agent tumoral type CISPLATINE et CYCLOSPORINE A

 

CHELIDOINE :CHELIDONIUM MAJUS

Hepatoxicité due à la SANGUINARINE

Contre-indiqué :GROSSESSE,ENFANT,LITHIASE BILIAIRE ,CHOLESTASE,syndrôme de GILBERT,HEPATITE,CIRRHOSE ,COLOPATHIE,des HEMATURIES ont été décrites.

 

CUMIN :CARUM CARVI

Hypersensibilité croisée avec l’OMBELLIFERE et COMPOSE

Expermentalemt,un dérivé la CARVONE provoque un retard de croissance et atrophie testiculaire chez le rat

 

CHOU et Apparenté type BROCOLI,genre BRASSICA

Interfère sur le métabolisme de l’IODE

Augmente l’action de la WARFARINE(Coumadine),PHENACETINE,

ANTIPYRINE,OESTRADIOL,BARBITURI-

QUE,OXAZEPAM ,CAFEINE,METRONIDAZOLE

 

CHICOREE :CINCHORIUM INTYBUS

Hypocholesteremiant,agit modestement sur le rythme cardiaque

Contre-indication :est abortif,donc pas dans la GROSSESSE,ALLAITEMENT

LITHIASE BILIAIRE

Allergie d’hypersensibilité,croisée avec les ASTERACEES

 

CETRARIA ISLANDICA ou MOUSSE D’ISLANDE

Contre-indication :Grossesse,Allaitement ,Ulcère gastrique,maladies bronchiques très secrétantes type bronchite chronique ou asthme

Les polysaccharides ont un effet cumulatif sur l’adhésion épithéliale avec la MAUVE ,PLANTAIN,FUCUS,SOUCI

 

CARRAGEEN CHONDRUS CRISPUS

A une action antithrombotique,potentiellement hemorragique comme l’Héparine

Contre-indication de principe dans l’Ulcus Gastrique en poussées et maladies bronchiques à secrétions bronchiques abondantes

 

CAROTTE :DAUCUS CAROTTA

Les huiles essentielles sont en cause

Contre-indications :

GROSSESSE :car stimulante donc ABORTIVE,EMENAGOGUE

NEPHROPATHIES et le DIABETE oû existe cette complication

 

CASACARA :RHAMNUS PURSHIANA

La présence d’ANTHRAQUINONE pose donc le problème commun à toute plante contenant

Ce composant chimique,cancérogène,et pour éviter des rédites commune à l’ALOES,BOURDAINE,CASCARA ,SENNE,

RHEUM,RHUBARBE ou GALLIUM

Contre-indications :COLOPATHIES

GROSSESSE car ABORTIF et MUTAGENE,FOETOXIQUE

ENFANTS de moins de 12 ans(risque de pertes importantes hydro- electrolytiques )

Commun à toutes ces plantes,ces laxatifs à ANTHRAQUINONE provoquent la fuite de

POTASSIUM,donc ACCROIT l’action des ANTI-ARYTHMIQUES et GLUCOSIDES CARDIAQUES connus :ADONIS,MUGUET,SCILLE,DIGITALLE,

STROPHANTUS et

HELLEBORE.Seule la DIGITALLE mérite d’être citée car toujours d’actualité et d’usage

Médical.

De même,tous ces laxatifs REDUISENT l’absorption orale des médicaments.

Ils aggravent la perte potassique induite par les THIAZIDIQUES et CORTICOÏDES et enfin

Egalement avec le CASACARA mélangé à de l’huile minérale combiné avec la REGLISSE

 

CACAO :THEOBROMA CACAO

Contre-indications :ALLERGIE et MIGRAINE

ARYTHMIE CARDIAQUE car stimulant cardiaque

Il STIMULE l’action des IMAO(anti-dépresseur)

IL INHIBE : Les contraceptifs

Cimétidine

Verapamil

Disulfiram

Fluconazole

Phenylpropanolamine

Antibiotiques type Quinolone,Noroxine,Pipram,Ciprofloxacine

Idrocilamide,Methoxysalène

Le chocolat noir riche en Cacao est connu pour ses effets anti-dépresseurs . Surtout

des études suisses et italiennes(CIRCULATION/Flammeret coll. 2007 116 :-2376-2382

Ont montré chez 22 transplantés cardiaques que le chocolat noir à 70% en Cacao donc riche en Flavonoïde accroit la vasomotricité coronarienne endothémium-dépendante(diamètre accru) et réduit l’adhésion plaquettaire.Alors,chocolat noir pour tout le monde pour combattre l’athérosclérose ?

 

CAFE :COFFEA ARABICA

Certaines intercations se recoupent avec le Cacao,le Thé,le Kola

Contre-indications :Affections Rénales

HYPERSENSIBILITE du système nerveux central car stimulant

Neurolgique mais aussi sur l’appareil digestif,circulatoire,génito-urinaire

GROSSESSE et ALLAITEMENT :possibilités Abortive et Tératogène

Ulcères Gastriques

Maladies cardiaques surtout en cas d’ARYTHMIE car le café a un effet

Hypokalièmant.L’usage prolongé du café entrerait partiellement dans la génése des Infarctus du Myocarde

Dépression,Anxiété

Glaucome

L’absorption immodérée de Café entraine le CAFEISME(Honoré de BALZAC) avec insomnie,anxiété,impossibilité de se reposer,gastralgie,hypertension artérielle

Les interactions sont nombreuses

Le café a été considére dès son intoduction en Europe comme ANTI-MIGRAINEUX.Son action synergyque est connue avec la paracétamol(type Claradol-Caféiné).Le café accroit la

Thermogènèse..

AUMGENTE  les actions de :

L’EPHEDRINE

LES IMAO mais entrainant une HYERTENSION ARTERIELLE

Les BETE-BLOCANTS type PROPANOLOL

La PHENYLPROPANOLAMIE dont l’action Hypertensive s’accroit

ACCROIT l’ABSORPTION de :

L’ASPIRINE

FLUVOXAMINE

CONTRACEPTIONS ORALES

CIMETIDINE

DISULFIRAM

FLUCONAZOLE

PHENYTOïNE

PHENACETINE

PHENYLPROPALAMINE
IDROCILAMIDE

METHOXSADEM

INHIBE l’ACTION  de :

CLOZAPINE

BARBITURIQUE

BENDOZIAPINE

SOMNIFERE type ZOPICLONE

LITHIUM(baisse en concentration)

ANTIBIOTIQUES urinaires type QUINOLONE,PIPRAM ,CIPROFLOXACINE

REDUIT l’absorption de la PHENOTHIAZINE

Le CAFE apporte un EXCEDENT de FER significatif chez la femme enceinte et allaitante

(dosage du taux d’Hémoglobine et de l’Hématocrite)

 

CASSIS :RIBES NIGRUM

 

SES effets diurétiques s’additionnent aux médicaments de même type tel FUROSEMIDE

A 50/100mg/KG a une action anti-inflammatoire comparable à l’INDOMETACINE et ASPIRINE

ANALGESIQUE compare au PARACETAMOL

Action ANTI_HYPERTENSIVE superposable à la TOLAZOLINE

 

CACTUS,CIERGE à grandes fleurs,CACTUS GRANDIFLORA

 

Connu pour son action HYPERTENSIVE et action IONOTROPE POSIVITIVE(par l’HORDENINE)

INHINBE ou DECROIT l’action de la NOREPINEPHRINE

POTENTIALISE les effets cardiaques des IMAO

 

COLA :COLA NITIDA

Son usage prolongé entraine des phénomènes addictifs de type Caféine

CONTRE-INDICATIONS :

ULCUS GASTRIQUE

TROUBLES CARDIAQUES TYPE ARYTHMIES

HYPERTENSION ARTERIELLE

Intervient sur le métabolisme POTASSIQUE donc interactions possibles avec les

Diurétiques,les Anti-Arythmiques ou Glucosides cardiaques

ALLAITEMENT

GROSSESSE :PETIT POIDS de naissance ou PREMATURITE

 

AUGMENTE l’action :

IMAO

Avec l’EPHEDRINE augmente la thermogènèse

Avec la PHENYALANINE augmente la tension artérielle,comme également avec la

PHENYLPRPANOLAMINE

Les MEDICAMENTS PSYCHOANALEPTIQUES et ceux à base de CAFEINE

ACCROIT l’ABSORPTION de :

PHENYTOîNE

PHENACETINE

 

INHIBITION de l’Action :

CLOZAPINE

FLUVOXAMINE

ANTIBIOTIQUES type QUINOLONE,PIPRAM,ENOXOR ,NOROXINE,

CIPROFLOXACINE

CONTRACEPTIONS ORALES

CIMETIDINE
VERAPAMIL
DISULFIRAM
FLUCONAZOLE
PHENYLPROPANOLAMINE

ANTAGONISTES DES :

BETA-BLOCANT

BARBITURIQUE

ZOPICLONE

BENZODIAZEPINE type TRAZOLAM,CLONAZEPAM

 

CHIENDENT :AGROPYRUM REPENS

On dit que ses propriétés diurétiques sont une contre-indication dans

Les maladies cardiaques et rénales.Mais il faut bien avouer que cette

Plante par ses mucilages a une action plus que modeste et réduite

 

CITRONELLE ou fausse Verveine :CYMBOPOGON CITRATUS

Contre-Indications :GLAUCOME et HYPERTROPHIE PROSTATIQUE

 

CARTAME :CARTAMUS TINCTORIUS

Contre-indications :

ULCERE GASTRIQUE

GROSSESSE car ABORTIF et EMENAGOGUE

 

CURCUMA :CURCUMA LONGA

 

ALLERGIQUE par hypersensibilité,phosensibilisation

Contre-Indications :

Affections hépatiques de type CHOLESTATIQUE,LITHIASE BILIAIRE

ULCERE GASTRIQUE
GROSSESSE car EMENAGUOGUE, et ABORTIF

A HAUTES doses serait CONTRACEPTIVE

INTER-ACTIONS :

ABAISSE significativement les taux des SGOT,SGPT,CHOLESTEROL TOTAL,ACIDE
GRAS LIBRE induit par l’Alcool

REDUIT l’action agressive sur l’estomac de l’INDOMETACINE et RESERPINE

Son action ANTI-AGREGAT PLAQUETTAIRE à haute dose jusitifie une précaution de

Principe si usage concommitant avec des ANTI-COAGULANTS

Action ANTI-INFLAMATOIRE supérieure à la PHENYLBUTAZONE dans l’arthrose

 

CRESSON :NASTURNIUM OFFICINALIS

 

ALLERGIQUE

TOXICITE RENALE limitant son utilisation à 4 semaines

CONTRE-INDICATIONS :

GROSSESSE :car EMENAGOGUE et ABORTIF

ULCERE GASTRIQUE

NEPHROPHATIES

LIMITE D’AGE :ENFANTS DE MOINS DE 4 ANS car problèmes digestfs

,

.

 

 

CENTAUREE :ERYTHRACEA CENTAURIUM

 

Comme toutes les SUBSTANCES AMERES est CONTRE-INDIQUEE dans l’ULCERE GASTRIQUE

A un effet DEPRESSIF sur le système nerveux central

Elle a une action ANTI-CHOLINERGIQUE

Elle ACCROIT l’action des BARBITURIQUES

Elle PROTEGERAIT in vitro contre les produits mutagènes

 

CHENE :QERCUS

 

ALLERGIQUE en action externe sur des peaux fragilisées ou avec plaie

Et donc est contre-indiquée en cas d’eczema ou infections

IL est contre indiqué dans les MALADIES CARDIAQUES

Ses TANNINS en cas d’ingestion excessive CHELATE le FER,ZINC,CUIVRE et

IODE

IL REDUIT l’absorption des plantes à ALCALOÎDES qui sont précipités par les

TANNINS

 

ECHINACEE :ECHINACEA ANGUSTIFOLIA(USA) et PURPUREA(EUROPE)

Plante largement diffusée pour ses caractères immunostimulants,nettement visible dans

La prévention de la grippe .Mais le problème de son immunostimulation est contreversé

car elle Augmente les processus de SCLEROSE et COLLAGENOSE.

IL est formellement interdit de donner cette plante dans les cas suivants :

Personnes atteintes d’infections aigues type TUBERCULOSE,LEUCEMIE,COLLAGENOSE,SIDA.

Cette controverse est d’autant plus nécessaire que l’ECHINACEE MINIMISE

Les effets des médicaments immunodépresseurs type CYCLOSPORINE et CORTICOIDES

Cette plante est ALLERGISANTE de hypersensibilité commune à toutes COMPOSEES.

En local,elle Augmente l’action des traitements Anti-Mycosiques type ECONAZOLE.

Cette plante est sous surveillance pour deux raisons :

1)Effets HEPATO-TOXIQUES si la plante est associée avec des médicaments métabolisés

au niveau hepatique :Stéroïdes Anabolisants,Amiodarone(Cordarone)

Methotrexate,Ketoconazole

2) présences d’ALCALOÏDES PYRROLIZIDINIQUES hépato-toxiques qui même en faible quantité justifie un encadrement .

 

CONSOUDE :SYMPHYTUM OFFICINALE

La présence d’Alcaloïdes Pyrrolizidiniques résume ses contre-indications dans la grossesse

Et l’allaitement,et de part son hépato-toxicité.Son encadrement est pleinement justifié

Sa toxicité en externe doit être soulignée surtout en cas de plaies.

La consoude augmente l’action de la Digoxine

 

 

 

EPINE-VINETTE :BERBERIS VULGARIS

 

L’impact négatif de cette plante est avant tout hépatique est en fait sa principale contre-indication :

GROSSESSE car intervient sur le métabolisme biliaire fœtal

Interdit chez le nourrison oû intervient des troubles du metabolisme bliaire type MALADIE

De GILBERT

HEPATITE,CIRRHOSE,LITHIASE BILIAIRE,affections hépatiques de type CHOLESTASE

COLOPATHIES FONCTIONNELLES

NEPHROPATHIES

INTERACTIONS :

AMELIORE les scores des LEUCOPENIES induites par CHIMIOTHERAPIE CANCEREUSE,RADIOTHERAPIE voire toxique comme le BENZENE

Elle AUGMENTE l’action des ANTIBIOTIQUES actifs sur les lésions oculaires du

TRACHOME

Elle ACCROIT l’action de la PENICILLINE,la CHLOROMYCETINE,du PHENOBARBITAL

Elle ACCROIT l’action de la chimiothérapie cancéreuse,type CYCLOPHOSPHAMIDE

Intervient NEGATIVEMENT sur l’action de la PHENYLNEPHRINE

 

EUPATOIRE :EUPATORIUM PERFOLIATUM

 

Allergie de contact ,croisée avec les ASTERACEES

CONTRE-INDICATION ABSOLUE DANS LA GROSSESSE par la présence possible

D’ALCALOÏDES PYRROLIZIDIQUES,HEPATOXIQUE et MUTAGENE

Cette HEPATOXICITE justifie une surveillance stricte car il existe une potentialisation

Possible de l’EUPATOIRE et les STEROÏDES ANABOLISANTS,PHENOTHIAZINE,

Anti-Fungique type KETOCONAZOLE,ANTI-DEPRESSEURS TRICYCLIQUES

 

ELEUTHEROQUE :ELEUTHOROCOCUS SENTICOSUS

 

HEPATOPROTECTEUR SIGNIFICATIF ,abaisse significativement les taux des SGOT ,SGPT induit par le paracetamol

Son usage prolonge peut provoquer une Augmentation de la tension arterielle,impose donc

Des fenêtres thérapeutiques entre les cures de 2 à 3 mois

IMMUNOSTIMULANTE activant les lymphocytes mais malgré cette action reconnue dans

La prevention des grippes et grandes variations climatiques hivernales ne doit pas être utilisée

Dans les infections aigues,notion que l’on retrouve avec le Ginseng

AUGMENTE

l’_ACTIVITE des ANTIBIOTIQUES type Kanamycine ,dérivés tetracyclines

des ANTI-COOAGULANTS,la WAFARINE

de l’HEXOBARBITAL

de l’INSULINE

de la DIGOXINE mais résultats contestés car dépend des lôts.

 

EPHEDRA :EPHEDRA VULGARIS

 

Plante DOPANTE,donc interdite aux sportifs,fait partie des 50 plantes majeures chinoises,souvent masquée dans des préparations mal identifiées

Contre-indications :

ENFANT DE MOINS DE 6 ANS

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

ETAT ANOREXIQUE OU BOULIMIQUE

INSOMNIE

DEPRESSION AVEC RISQUE SUICIDAIRE

MALADIE CARDIAQUE,car action énergique et TACHYCARDE

HYPERTENSION ARTERIELLE et effets vasoconstricteurs périphériques majeurs

Accroit l’activité THYROÏDIENNE

INDUIT un PROSTATISME important

GLAUCOME

INSUFFISANCE RENALE

INTERACTIONS :

Augmente

L’action de la CAFEINE,THEOPHYLLINE ,BRONCHODILATATEUR

Les IMAO type MOCLOBENIDE majore les risques hypertensifs

Les désordres tensionnels peuvent être marqués au cours d’une anesthésie et on note

Des interactions facheuses avec les GLUCOSIDES CARDIAQUES et ANESTHESIQUES
GENERAUX type HALOTHANE (plante cachée)

HYPERTENSION ARTERIELLE avec l’ERGOT de SEIGLE

RISQUE d’HYPERTENSION ARTERIELLE et ARYTHMIE avec les ANTI-_DEPRESSEURS TRICYCLIQUES

POTENTIALISE les SYMPATHOMIMETIQUES et DOPAMINERGIQUE type BROMOCRIPTINE

AUGMENTE la SECRETION URINAIRE des ACIDFIANTS URINAIRES

 

ANTAGONISME avec :

LA GUANETHIDINE(CATAPRESSAN)

BETA-BLOCANT

ABAISSE l’activite de la DEXAMETHASONE chez l’asthmatique

Aux USA en Fevrier 2004,la FDA a interdit toute vente comme plante ou compléments

Alimentaires contenant des alcaloïdes de type ephedrine ou Pseudo-ephedrine.Sont incluses

EPHEDRA SINICA mais aussi toutes plantes contenant cet alcaloïde :le MA-HUANG ,l’Ephedra chinoise,le BALA ou SIDA CORDIFOLIA,le BAN XIA ou PINELLIA TERNATA,mais aussi des sous espèces d’Ephredra(sinica,Equisetina,Intermedia,

Tibetica,Distachya)

Par contre le THE des MORMONS Ephedra VIRIDIS a été maintenu car ne contenant pas de composant de type alcaloïde ephédrinique

Ainsi se trouve illustré le principe de base de ne pas prendre de

de risque significatif pour une affection ou une situation ne justifiant

de prise de risque raisonnable ou même minimale surtout dans des situations

ne nécessitant qu’une attitude simple ordinaire et surtout non agressive voire potentiellement

dangereuse

 

EUCALYPTUS :EUCALYPTUS GLOBULUS

 

Son risque le plus connu est avant tout neurologique et ne doit jamais être utilisée

Chez l’enfant et particulièrement la voie nasale,jamais sous l’age de 2 ans mais étant

le risque allergique la limite d’age paraît nettement insuffisante et raisonnablement toutes

Huiles essentielles ne devraient être utlisée avec prudence qu’à partiir de douze ans.

Chez l’adulte l’aérosol d’Eucalytus permet de réduire chez l’Asthmatique et Bronchite Chronique Obstructive les doses des GLUCOCORTICOÏDES.Les résultats sont identiques

Avec le produit isolé le CINEOL(1-8-CINEOL) ,soit 3 fois 200 mg par jour

 

Les risques et contre-indications de l’Eucalyptus sont avant tout :

Neurologique

Hypotension artérielle

Néphropathies

Gastrites

Colopathies

Lithiase biliaire

 

INTERACTIONS

Les troubles hépatiques et troubles secondaires sont dus à la présence du CINEOL

mais aussi l’Eucalyptus ACCROIT la TOXICITE des plantes contenant des ALCALOÏDES
PYRROLIZIDINIQUES.

Il provoque des effets RETARDS du PENTOBARBITAL,ZOXATZOLAMINE ,

AMPHETAMINE,réduit le métabolisme hépatique des médicaments.

Accroit l’AMINOPYRINE

 

FENOUIL :FOENICULUM VULGARE

 

Toutes les plantes de cette espèce contiennent de l’ANETHOL et doivent impérativement être

Encadrées et interdite dans certaines conditions

L’ANETHOL entraine :

HYPERSENSIBILITE ALLERGIQUE
DERMATITE
SON ACTVITE OESTROGENIQUE ET SON EFFET DANS L’INFERTIBILITE est démontrée et sont DOSE-DEPENDANTES(démontrée à la phase oestrale avec augmentation du volume utérin et de l’endomètre cervical et vaginal)

ACTIVITE ANTI-NIDIFICATION également à DOSE-DEPENDANTE

TRANS-ANETHOL ET OESTRAGOL :on décrit des actions MUTAGENES et CARCINOGENEs mais pour l’instant les faits expérimentaux sont insuffisamment démontres.

Toutefois la toxicite neurologique de l’ANETHOL et de la cancerogénèse implique

Sa contre-indication dans la grossesse et l’enfant.

On sera fidèle aux précautions d’usage en cas de possible allergie cutanée et respiratoire

Le FENOUIL a une action ANTI-INFLAMATOIRE comparable à l’INDOMETHACINE

Il DECROIT l’action de l’ACETHYLCHOLINE et HISTAMINE,cet effet est DOSE-DEPENDANTE.

Le FENOUIL a un effet ANTI-HYPERTENSIF si l’Hypertension est EFFECTIVE,il n’agit pas si la tension artérielle est normale

 

FENUGREC :TRIGONELLA FEONICULUM GRAECUM

Contre-indication :la GROSSESSE car STIMULANT UTERIN et ABORTIF

Interactions :

ACCROIT :

L’action de l’INSULINE

Des ANTI-LIPIDEMIQUES

Des ANTI-COAGULANT,la WARFARINE

RALENTIT

L’absorption des médicaments(dû aux mucilages)

 

FOUGERE :DRYOPTERIS FELIX MAS

 

Plante trop TOXIQUE

CONTRE-iINDICATIONS :

GROSSESSE car ABORTIF

ALLAITEMENT

ANEMIE

ULCERE GASTRIQUE
MALADIES RENALES,HEPATIQUES ,CARDIAQUES

 

FRAMBOISIER :RUBUS IDEUS

ANTI-GONADOTROPHIQUE

STIMULANT UTERIN,contre-indique dans la Grossesse

 

GARANCE : RUBIA TINCTORIUM

Genotoxique et eménagogue est contre-indiqué dans la grossesse et

L’allaitement

Le problème de sa cancérogènèse est posée

 

GATTILIER :VITEX AGNUS CASTUS

 

Contre-indication :Grossesse,Allaitement,règles douloureuses

Il interfère sur le métabolisme des contraceptifs,les progestatifs ou

Les traitements hormonaux substitutifs(THS)

C’est un antagoniste de la DOPAMINE et en particulier l’HALOPERIDOL

 

GENTIANE :GENTIANA LUTEA

Contre-indiqué dans la GROSSESSE et l’ALLAITEMENT,gastrite et ulcère

Mais mélangé avec la CAMOMILLE et la REGLISSE serait sans interaction facheuse sur

La reproduction

 

GENEVRIER :JUNIPERIS COMMUNIS

 

Contre-indications :

GROSSESSE car abortif,Allaitement

Nephropathies et Infections rénales,ce risque rénal oblige de ne jamais dépasser 4 semaines

d’utilisation continue

 

GIROFLE :SYRYGIUM AROMATICUM

Il potentialise les ANTI-COAGULANTS

Il inhibe le métabolisme de l’AMINOPYRINE

 

GINGEMBRE :ZINGIBER OFFICINALIS

Il peutt être donné aux enfants agés de plus de 6 ans

Contre-indication :Grossesse,Lactation car ANTI-MUTAGENE et GENOTOXIQUE

Allergisant de contact

Il inhibe l’Aggregation plaquettaire,le risque hémorragique est net in vitro pourtant les essais de

1 à 4 g/j n’entraine pas d’hémorragie.Mais il accroit l’action des ANTI-COAGULANTS,type

WARFARINE

Il s’oppose à l’action des ANTI-ACIDES GASTRIQUES

Il réduit les nausées post-opératoires dues aux anesthésiques,des cytotoxiques type CYCLOPHOSPHAMIDE

Il accroit l’absorption des médicaments type sulphaguanidine

Il a une action protectrice vis à vis de l’agressivité gastrique de l’alcool,l’indomethacine et

Aspirine

 

GINKGO : GINGKO BILOBA

Allergisant cutanée et digestive

Il réduit l’AGGREGATION plaquetaire,donc facilte le saignement post-opératoire et une INTERACTION avec les ANTI-COAGULANTS type WARFARINE,ASPIRINE,HEPARINE ,TICLOPIDINE

Il diminue l’action des ANTI-CONVULSIVANTS type CARBAMAZEPINE ,PHENYTOÏNE,PHENOBARBITAL

Il agit en SYNERGIE avec les ANTI-DEPRESSEURS type IRSS(Fluoxetine,Paroexitne),IMAO, TRYCYCLIQUE,VENLAFAXINE,BUPROPION

SYNERGIE avec la PAPAVERINE

AUGMENTE la toxicité de la TRAZODONE

INTERACTIVITE positive avec les diurétiques THIAZIDIQUES

Le GINKGO a une interaction avec la CYCLOSPORINE dans la greffe rénale,et accroit l’effet de la MECLOFENOXATE

Par contre il n’a pas d’interaction avec les Glucsides cardiaques et Antidiabétiques

Ces notions doivent être connue car le Gingko est souvent donné chez le sénoir polymédiqué

Il a été reporté par le J Psychiatr Resarch(novembre 2007) des actions anxiolytiques de 480 mg/jour d’extrait de Gingko sur 107 personnes comparables à l’OXAZEPAM(Seresta) et

BROMAZEPAM(Lexomil).Il aurait été constaté une baisse de la tension artérielle.Mais ces

Nouveautés justifient des études plus élargies.

 

GINSENG :PANAX GINSENG

Cette plante majeure a de multilples usages ,synonyme d‘eternité et son usage incontrolé à fait apparaître des incidents vérifiés par l’analyse mais aussi de réduire le champ de son utilisation ,en particulier ses propriétés immunostimulantes.Elles sont indéniables en laboratoire ,les études extrèmement nombreuses de propriétés anti-cancéreuses, de protection radioionisante,stimulation des cellules NK et amélioration des scores immunologiques dans le SIDA mais la réalité clinique et thérapeutique ont fait apparaître des discordances et en particulier des aggravations cliniques qui limitent et interdisent son usage comme immuno-stimulant dans les pathologies cancereuses ou immunodéficitaires.D’autre part le GINSENG contient des Oetrogènes inerférant positivement sur les cancers hormonaux dépendants commme le cancer du sein .

Le Ginseng ne doit pas être associé avec les traitements tels :Tamoxifène, Taxol,Cytoxan, Methotrexate, Doxorubicine

Son intérêt en infectiologie est avant tout d’améliorer les performances du vaccin anti-grippal,il augmente la perméabilité des bactéries et favorise l’action d’antibiotique type

Augmentin.

Il ACCROIT :

Les crises d’asthme

Le taux de DIGOXINE

Action HYPERTENSIVE nette en cas de consommation excessive de café

Il est TONICARDIAQUE de type IONOTROPE POSITIF,VASODILATATEUR CORONARIEN,ANTI-AGGREGAT PLAQUETTAIRE,inhibe l’Athérogènèse et augmenterait l’action de la TRINITRINE

Il INTERFERE sur les dosages de l’INSULINE,est HYPOGLYCEMIANT

A une action ANTILIPDIQUE

Il ABAISSE le taux de l’ALCOOLEMIE

ANTI-AGGRAGAT PLAQUETTAIRE ,reduit l’action de la WARFARINE,ALLONGE le temps de saignement(rsique de règles abondantes ou saignement de nez)

Associé ave les IMAO provoqque des états MANIAQUES

Il interfère sur les récepteurs GABA et DOPAMINERGIQUE du cerveau

 

 

GOTU KOLA :CENTELLA ASIATICA

Eménagogue est contre-indiqué dans la grossesse

 

GUAR GUM : CYAMOPSIS TETRAPROLOBUS

Allergisant et contre-indiqué chez le colopathe

INTERACTIONS NEGATIVES :

Avec de l’INSULINE

Diminue l’absorption des aliments

Diminue l’action du PARACETAMOL,la METFORMINE,PENICILLINE,l’absorption de la

DIGOXINE

Augmente l’action de la NITROFURANTOÏNE

 

GUARANA : PAULLINIA CUPANA

 

Son usage prolongé entraine le CAFEISME

Contre-indications :

Troubles cardiaques,Dépression,Anxiété, Ulcères gastro-duodénal,Néphropathies

Il accroit la thermogènèse surtout si il est associé avec la Caféine et Ephédrine,et augmente

La tension artérielle

ACCROIT :

L’action des BETA-BLOCANTS et METOPROLOL

Les IMAO

CAFEINE et PHENYTOÏNE

ASPIRINE

La TENSION ARTERIELLE avec le PHENYLPROPANOLAMINE

FLUVOXAMINE ,QUINOLONE, CONTRACEPTIFS, CIMETIDINE, VERAPAMIL,`

DISLFIRAM,FLUCONAZOLE ; MEXLETINE, METHXALEM, PHENACTINE,

FURAFYLLINE

 

INHIBE :

La CLOZAPINE

BARBITURIQUE

BENZODIAZEPINE

TRIAZOLAM,ZOPICLONE

ADENOSINE

 

GURMAR :GYMNEMA  SYLVESTRIS

Accroit l’action de l’INSULINE,GLIBENCLAMIDE,TOLBUTAMIDE

 

GUIMAUVE :ALTHEA OFFICINALIS

Il diminue l’absorption des médicaments

Contre-indiqué en cas de catarrhes profus

 

GOMME ARABIQUE d’ACACIA SENEGAL

Reduit l’absorption des médicaments

 

GRENADIER :PUNICA GRANATUM

Doit êre surveiller , EMENAGOGUE,contre-indique dans la grossesse

Il est certes anti-helminthique et l’épicarpe du fruit est astringent agissant dans la

Diarrhée mais son usage est dépassé,de plus les tannins en grande quantité provoquent

Des gastralgies.Un dérivé la PELLETICRINE extrait de la racine a un effet comparable

à la Strychnine

 

HAMAMELIS :HAMELIS VIRGINIANA

Ses TANNINS inhibent l’absorption des minéraux et vitamine B12,invitant à ne pas utliser cette plante sur une longue période

 

HIBSICUS HIBICUS SAADFARIFA

 

Veritable de santé mais EMENAGOGUE contre-indiqué dans la GROSSESSE

 

HARPAGOPHYTUM :HARPAGOCYTUM PROCUMBENS

Contre-indications :colite,gastrites,ulcère gasro-duodénal,lithiase biliaire

ACCROIT l’action de la WARAFARINE

 

HYDRASTIS : HYDRASTRIS CANADENSIS

 

Contre-indication :GROSSESSE,Maladie RENALE,GASTRITE,HYPERTENSION ARTERIELLE car agit sur les résistances périphériques

Des HEPATITES ont été décrites chez le nouveau-né

SYNERGIQUE avec le SULPHACETAMIDE,agissant sur le TRACHOME en utilisation

Oculaire

AUGMENTE l’absorption de la PENICILLINE,CHLOROMYCETINE,les dérivés BARBITURIQUES

DIMINUE l’action des DIURETIQUES THIAZIDIQUES

POTENSIALISE l’effet RELAXANT de l’ISOPRENALINE,PENTOBARBITAL

 

HOUBLON :HUMULUS LUPULUS

Alergisant de contact,contre-indiqué dans la DEPRESSION cer SEDATIF,son

Action SEDATIVE s’additione aux autres plantes SEDATIVES

Action OESTROGENIQUE significative sur les bouffées de chaleur des femmes ménopausées.Cette action oestrogènique est dose dépendante se liant de façon compétitive

Sur les récepteurs spécfiques

Il inhibe l’activité des flux calciques et inhibiteur des hormones physiologiques de résorption osseuse mais cette action est indépendante de l’effet oestrogènique

Antigoadotrophique

 

HYSOPE : HYSSOPUS OFFICINALIs

La THYUONE est neurotoxique et cause d’EPILEPSIE

Abortive donc contre-indiqué dans la GROSSESSE

 

HENNE

 

Utilisé en externe il a été décrit des HYPERBILIRUNEMIE NEONATALE

 

LES HUILES ESSENTIELLES

 

Toutes ANTI-SPASMODIQUE,ANTIBIOTIQUE,SEDATIVE et potentiellement

EPIILEPTOGENES

Certaines ont des particularités(voir thème spécifique) mais il faut retenir :

 

HUILE de RICIN :RICINUS COMMUNIS

DANGEREUSE,haute toxicite de la Lécitine,Allergique

La RICINE A anti-corps monoclonal expérimentalement agit sur le CANCER COLIQUE métastasé,le LYMPHOME à cellule B,le MELANOME

Contre-indication formelle chez la femme enceinte,allaitement,l’enfant,le colopathe.La RICINE potentialise les effets des anti-arythmiques et glucosides cardiques :ADONIS, MUGUET, SCILLE, STROPHANTUS, DIGITALLE, HELLEBORE

THE VERT

Potentialise les contraceptifs et Cimétidine.Associé à la Théophylline et Ephédrine ,réduit l’action de la Warfarine,augmente la thermogènèse,a ne pas donner dans les maladies cardiaques (théophilline et caféine)., accroit Aspirine,fluxoxamine,vérapamil,fluconazole,alcool,adriamycine

Action dans la grossesse:prémturité,petit poids,avec les IMAO hypertension

Inhibition de la Clozapine,Benzodizépine,Barbiturique,zopliclone,Clonazepam,Lithium,chlorpronazine,anti-dépresseurs

TREFLE ROUGE,Trifolium Pratense

Interactions oestrogéniques.Pendant grossesse:petit pois et difficulté d’accouchement,potentialise la warfarine

TUSSILAGE ,Tussilago Farfara

Les alcaloïdes pyrroliziniques entraines des maladies mortelles par occlusion des veines hépatiques.Incidence Hépatique notable,à encadrer

SAULE Salix Alba

Allergie par les salycilés,augmente action de la warfarine

SASSAFRAS,Sassafras Officinalis

Contient du Safrol carcinogène hépatique,accroit l’action de l’hexabarbital

SAUGE ,Salvia Officinalis

Son huile du monopole pharmaceutique,sa Thuyone est abortive.Hypoglécémiante et action ostrogénique

SANTAL,Santalum Album

Cancérogénèse,jamais pendans grossesse et néphropathie

SENAGA,Polygala Senega

Pas chez l’enfant,colopathies inflammatoire,ulcère

SCILLA MARITIMA,Scille

Désuet,action de type digitalline

SOLIDAGO VIRGA,Solidage

Jamais si insuffisance réle ou cardiaque.Action comparable à la Furosémide

 SENNE CASSIA AUGUSTIFOLA

Toujours le problème de cancérogénèse des Anthraquinone,diminue l’absorption des médicaments,hypokaliémiant accroissant la toxicité des digitalliques (Adonis,Muguet,Scille,Digitale,Strophantus) et thiazidique,corticoïdes et réglisse.Mutagène et foeto-toxique.Accroit gastrite et colopathies

ULMAIRE SPIREA ULMARIA

Hypersensibilté aux salicylés.Jamais dans la grossesse.Inbieur aggrégat plaquettaire,anti-inflammatoire  comme l’indométacine.Agit sur les dysplasies du col utérin

VARECH,Fucus Vesiculosus.

Ces composés iodés ont une accumulation imprévisible.Anti-coagulant et potentialise le lithium.Ne pas associer si traitement thyroïdiens ou problème thyroïdien clinique et jamais dans la grossesse.

VALERANIA OFFICINALIS,Valeriane

Jamais donner les préparations alcooliques aux enfants de moins de 12 ans,incidence sur la conduite automobile.Les valérianates sont hépatoxiques.A les mêmes recepteurs que les benzodiazépines,les gaba et barbituriques.Accroit les alpha-blocants,oxazepam,anti,déprésseurs tricycliques,béta-blocant,anti-émétique,hypnotique,epileptiques.Etat de sevrage observé.

YOHIMBINE,Paunytalia Yohimbine

Interactions avec hypertenseurs centraux,anti-dépresseurs tricycliques,phénothiazide.TERATOGENESE.Antagoniste de l’Aprazolam,naloxone.Contre-indiqué dans:hypertension,angor,hépatopathies,néphropathies,prostatisme,dépression avec accès maniaque,schizophrénie,inhibe les  betablocants.

Accidents Vasculaires Cérébraux,Phytothérapie,Mythe et Réalités

 Existe-til un Modèle Phytothérapique de prévention des Accidents Vasculaires cérébraux?

Une métaanalyse est nécessaire, beaucoup d’informations sont diffusées souvent le témoignage  d’expériences de laboratoire ou d’utilisations traditionnelles et  la mise en circulation de formulations complexes d’orginaire d’Asie du Sud Est  ne s’appuie pas toujours sur des randomisations cliniques. et si ont prend un exemple :sur 27 polypharmaques  Coréens (de 3 à 15 plantes) seules 3 études  ont été randomisées..

Le problème est d’autant plus crucial que les AVC représentent la 3 ème cause de mortalité en FRANCE.On dénombre dans le monde en 2010 16,8 millions d’accidents vasculaires cérébraux dont 5,9 millions de décès.En 2030 ,il est prévu:23 milions de cas dont 12 millions de décès.La WHO montre que 80 % des décès sont dus au défaut de diagnostic par manque de moyens ou régions non  ou peu médicalisées.Le risque est donc grand ,un AVC (80% de cause ischémique et 20 % de cause Hémorragique) s’exprimant sur un mode transitoire ou caratéristique demande une hospitalisation d’urgence ;appel au 15 ou 112,hospitalisation oû sera confirmée l’accident neurologique,précisé par imagerie Scanner et IRM et pourra selon les critères dictés par l’INSERM  le 20 Aout 2013, être engagé un traitement de sauvegarde : TROMBOLYSE ou FIBROLYTIQUE.

Sans entrer dans les critères cliniques  constitués et sévères de l’accident cérébral,il  faut impérativement savoir qu’un accident TRANSITOIRE répond aux mêmes  critères d’urgence. Même si les signes

*Engourdissement du visage

*Engourdissement ou faiblesse d’un bras

*Troubles du langage

Peuvent s’améliorer,  dans les 24 HEURES l’Accident Cérébral se constitura.

 Donc Il va de soi que tout le travail de Prévention  se constitue en amont et que doivent être corrigés

1)Hypertension Artérielle,30 % d’entre elles sont considérées comme insuffisamment traitées,dit “déficit ” de traitement.

2)Modérer l’Alcool ,facteur d’hémorragie cérébrale

2)Suppression du Tabac Athérogène

4)Normaliser le Cholestérol:Athérogène

5)Maigrir

6)Corriger le Diabète;Athérogéne et risque cardio-vasculaire et rénal

7)Lutter contre la sédentarité,mais içi on aborde un facteur  péjoratif additionnel qui est l’âge

8)Se faire suivre  médicalement si on présente une arythmie ou une fibrillation auriculaire nécéssitant un traitement anti-emboligène. et un traitemement médical sélectif du trouble du rythme.

Si ses conditions sont respectées les risques seront moins grands,toutefois la prévention alimentaire à sa place “5 fruits et légumes ” et surtout connaitre le rôle neuroprotecteur des polyphénols.Mais dans tous les cas ,il faudra prendre en compte les interactions entre plantes et médicaments et tout particulièrement les plantes agissant sur les temps de coagulation et augmentant les risques hémorragiques avec  la Warfarine.

 

PLANTES PREVENTIVES CEREBRALES  ABAISSANT LE TAUX DE COAGULATION

*ALLIUM SATIVUM:AIL

*ELEUTHEROCOCUS SENTICOSUS:EULEUTHEROCOQUE

*GINGKO BILOBA:GINGKO

*GINSENG: PANAX GINSENG,superposable à la variété américaine QUINQUEFOLIUS

*ZINGIBER OFFICINALIS:GIMGEMBRE

*SAUGE ROUGE CHINOISE:SALVIA MILTIRROZIA

*SOPHORA JAPONICA:Arbre de Pagode ou de Miel

*PAEONIA SUFFRUCTICOSA:PIVOINE

*UNCARIA SINENSIS;à na pas confondre avec la variété Tomentosa

*MENISPERMUM DEURICUM

Elles imposent lors de toute consultation  nécessitant un anti-coagulant de démasquer la plante oubliée ou non avouée.,d’autant plus ,que 5  parmi elles sont libérées.

 

PLANTES RETIREES DU MARCHE ,SANS AMM,A NE PAS UTILISER

 

                 1)VINCA MINOR

 

à ne pas confondre avec la Pervenche de Madagascar,CARTHARANTHUS  ROSEUS,

Hors circuit depuis 1995,beaucoup d’incidents secondaires cardiaques:Bradycardie,Arythmie;Hypokaliémie. A éviter de façon absolue

 

                 2)Dérivés de l’ERGOT de SEIGLE,

Avis défavorable d’AMM en 2012 de 4 dérivés:Dyhydroergotamine,,Ergocistine,Ergophylline et nicrofoline.Déremboursement.Trop d’interactions médicamenteuses: macrolides et triptan,risques de fibrose rétro-péritonéale.

Le plus raisonnable serait de les mettre hors circuit

.

                  3)Pour mémoire,COMPARAISON DU GINGKO ET CO-DERGOCRINE.

Etude  de Kleunen,Knipschid 1992 In B.J.Cl.Pharm pour insuffisance cérébrale. (Dépression,anxitéé,absence,baisse de tonus,asthénie,acouphénes,vertiges,céphalées,troubles de la concentration,)

Gingko à 120 mg (20 études en Allemagne,15 en France,3 en Italie,2 en Grande Bretagne.):pas de différence Chartes,Bonnan,Martin 1987/Résultats positifs:Schaffer,Rech 1985/Subhan,Hindaven 1984./.Seuls 8 essais ont été considérés comme efficaces.

 

         PROBLEMATIQUE de la PREVENTION PHYTOTHERAPIQUE DES AVC

 

1)Il faut s’assurer que les éléments de corrections de fragilité sont réellement  suivis (Tension,diabète,tabac etc…)

2)L’enjeu étant considérable de nombreuses études sont en cours ayant pour but de

de confirmer expérimentalement le rôle anti-oxydatif des plantes qui dans l’ensemble réduit l’étendue focale des accidents vasculaires, l’activation des microglies,  l’Apoptose cellulaire neuronale, action sur l’aggrégation anti-plaquettaire,  réduction des radicaux libres(réduction  des ROS), et de l’oxydation  peroxydasique lipidique

3)Confirmer que les essais expérimentaux sont applicables cliniquement à l’homme

 

                 ANGELIQUE,ANGELICA,SISENSIS,Denggui

 

Traditionnellement,donnée dans les troubles menstruels et ménopause.L’angélique se retrouve dans de nombreuses formules chinoises dont celles de l’AVC.La plus répandu est le BHD (Buyang Huanwu Decoction )assoçiant:Astragalus menbranus,Angelica sinensis,Paeonia Lactiflora,Ligusticum;Graines de Pêche,Carthame,Pheretima (lombric).

Bien que réputé Le BHD,sur la base de 56 études animales,il n’a pas été possible de dégager une orientation claire,pourtant les mécanismes pharmacologiques ont été posées:Amélioration de la circulation,réduction de l’oedème cérébral,réduction de toxicité contre les neurotransmetteurs,réduction du flux calcique,réduction du stress oxydatif,anti-inflammatoire,anti-apoptique,néovascularisation,promotion synaptique et neuronale.

Sur 44 études sur 56 il a été montré 37 % d’amélioration des scores en 30mn et effiacité à 20 jours.

Les essais cliniques de  Shi 1995,,Kang 2006,Run 2001,,Guo 2009,Fang 2005,Wang 2005;Le 2009,Zheng 2012 ,Yan 2004,Cui 2005,Lin 2008,Jia 2010,Wu 2011 (total des patients inclus 460) montrent en commun leur faible recrutement,la difficulté d’établir des inclusions médicales communes,les améliorations de déclins neurologiques face à des ratio effectifs.Il est remarqué des taux de mortalité bas qui n’est pas le fait du médicament mais de la prise en charge des affections sévères en dehors de mileux hospitaliers, donc ne les incluant pas.C’est un biais non négligeable.La métanalyse doit donc être revue.Evidene Based Complem.Altern.med 21 octobre 2012:Hao,Wu,Shu,Li,Fu,Lu et  .Evidence Based Compl.Altren.med 3013 Wei,Teng,Xu,Du,He,Chu,Luo,Zheng.

Bases pharmacologiques de l’Angélique

Augmente le débit sanguin,améloire le métabolisme neuronal,diminue le volume d’infarctus expérimental,améliore les scores neurologiques,anti-oxydant,anti-aggrégat plaquettaire dose-dépendante

Son acide Férulique diminue l’infarctus cérébral et le Z-Ligustilide inbibe les prostaglandine donc anti-spamodique,augmente les capillaires conjonctivaux

ESSAIS CLINIQUES SUR L’ANGELIQUE EN INJECTION

 Etudes de Liu,Zhang,Jiang /Chine Jour.of Integrated Traditionnal and western Medecine 2004,24(3)205-208

 1404 patients répartis  en 3 groupes

*Groupe A :692 patients:Angélique

*Goupe B :390 patients;Salvia Milthirroza.

*Groupe C: 322 patients :Perfusion Dextran

*Jour 1,3,7,15,25:examens cliniques,Scanner,Tests Neurologiques.

***Total de Ratio de résultats :A:78,7%,B 63,6%, C59,3%

***Ratio plus élévés dans A que B et C (P<0,05)

***Amélioration des scores neurologiques:Groupe A  (78%)meilleur qu B (59%)et C en 35 jours (P<0,01)

***Diminution du volume de l’infracrtus cérébral dans le groupe A par rapport à C (P<0,01)

Donc un des rares résultats positifs incluants les traitements en phase critique.,naturellement essai d’obédience médicale.

 

                                          LE GINGKO BILOBA

C”est l’exemple type en  terme de Qualités de Recherche, Pharmacologie décryptée et   avec  application thérapeutique Anti-Alzheimer actuellement  récusée, et Révision de ses indications par la commission de transparence le 25 février 2004. S’il existe indiscutablement des biais de randomisation,des études récentes permettent de revisiter ses indications dans les Accidents ischémiques cérébraux.Cette saga pharmacologique et de randomisation est exemplaire,permettant de poser ces limites et ses modes d’applications thérapeutiques.

Il existe indiscutablememnt un paradoxe entre résultats de laboratoire et tests ciliniques.Les extraits sont protecteurs du Sytème nerveux central et Vasculaire,avec diminution de radicaux libres,peroxydation lipidique,anti-aggrégat plaquettaire,vasodilatateur et ant-apoptotique neuronal:Chen,Huang,Zhu Gingko et dommage cellulaire vasculaire.1998/Li;Shi,Landersman,Schanowski-Bouvier,Dikta.Apparéil artriel périphérique et Gingko 1998/Hai,Yu-Fen,Sheng-Gang Gingko et AVC.Acta.pharm.2003.Et si on se réfère à Allemeyr,Kriglstein.Pharm.Psych.Juin 2003,les composants Gingkoliode A et B et Bilobalide en pré-traitement diminue le champ d’ischémie induite et protègent les cultures de cellules d’Hippocampe et Astrocytes contre l’Apoptose.L’extension à la maladie d’Alzheimer semblait donc logique.

Pourtant la métaanalyse  de 33 Etudes Cocrhane 2002 est extrêment réservée et critique:faible cohorte,durée d’essais trop courts,randomisation insuffisante.Seules les études de Brautigam (1998)Winther (1998),Dongen (2000) sont meilleures en qualité mais résultats placebo-Gingko équivalents.Les dosages d’extraits ne sont pas équivalents de 40 mg à 160mg

 *l’étude EPIDOS (Andieux :1992-1994) sur 7598 femmes a montré moins de dépendance pour les activités instrumentales.

*L’étude Le BARS 1997 a montré une amélioration cognitive après 52 semaines

Il apparait très clairement que l’étude Visser(2000) couplée avec des ateliers mémoires est biasée,car on sait que ces ateliers pour 40% améliorent,stabilisent les troubles cognitifs.

Les données changent si le patient est institutionalisé ou non ou simplement à domicile et accompagné.

Enfin de compte la commision de transparence conclue Le 25 fevier 2004 que le dérivé EgB761 de Gingko n’a pas son indication dans l’Alzheimer,et garde ses indications  comme vasodialatateurs périphériques,syndrome de Raynaud,troubles viusels mais non remboursés.Elle conclue également à une faible iatrogénèse ce que les publications réfutent car interactions avec:

*Anti-Coagulant:Warfarine

*Halopréridol

*Anti-dépresseur:Trazodone

*IMAO

*Alprazolam

*Oméprazole

*Valprotoate

*Carbamazépine

 *Nipedipine

*Un effet expérimental  Carcinogéne est cité par l’usage prolongé par gavage  d’extrait de Gingko chez  rat et de souris In Resaech Triangle Park:National Toxicology Program.2013.NIH publication N° 13-5920, Ce résultat demande plus d’investigation.

Malgré cet aspect négatif des études sont reprises 

**Scheinder.Gingko et Alzheimer .Guid Age.Lancet 2012

*Long term of gingko for the prevention Alzheimer.Lancet Neuro.2012-1(10)851-9/Vellas,Cley,Ousset,Berrut,Dartigues,Dubois,Grandjean,Garbier. and co

Référence aux propriétés  du Gingko anti-oxydantes,inhibition caspase et anti- aggrégat Béta-Amyloïde.Sur 2854 patients  (2002 à 2004) de plus de 70 ans ( plaintes de mémoire subjective). 1406 avec Gingko .Critères de jugement sur 5 ans avec 120 mg de Gingko.A la 3 ème année pas de différence significative gingko-placébo. A 5 ans 61 ont eu un Alzheimer,65 avec Gingko décédés. et 60 décédés groupes placébo .65 Gingko avec AVC et 60 placebo avec AVC .Au bout de trois ans , deux sous-groupes avec risque d’Alzheimer traités et groupe placebo à domicile.En fait impossibilité de comparaison: Critères de Fragilité,alimentation,activité physique n’apparaissent  pas.Pas de résultat positif

*EGb761 études et randomisation mise en place ave des dosages de 80 à 720 mg/jour sur DEUX semaines à DEUX ans.Questions posées et réponses demandées: Quels Dosage optimal,durée du traitement,effets dose,interactions médicamenteuses,bioviabilité,effets à long terme./Diamond,Bailey.Physhiatr.Clin.North Americ.Mars 2013.36(1)73-83

*Eude NCCAMM:avec 240 mg .mars 2013:incidence sur démence,mobilité,maladies cardio-vasculaires .A suivre.

*Etudes En cours dans 4 centres au USA: composant Gingko+Oméga 3,Vitamine E,SELENIUM:action sur enzyme HO1,anti-oxydant,,diminution de mort cellulaires neuronales. A conclure.

*Etude NIH JAMA 2008-.Decembre .Nov.19/300- (19)/2253-2261 .Etude dans 5 centres :523  patients :277 gingko,Placebo 246

Dekosky,Willamson,Fritzpatrick,Ives,Lopes;Saxton,Burke,Robbins and co/

Gingko à 120 mg X2 pour 523 sujets de 75 ans et plus en deux groupes.:Pas d’incidence sur réduction démence,pas d’amélioration cognitive,pas d’action sur tension et réduction des maladies cardiovasculaires.Pas de prévention de la démence.

 

GINGKO ET ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

La stratégie de l’emploi du Gingko est exprimé par la neuroprotection des neurones dopaminergiques..Pour l’essentiel l’effet des extraits du gingko  EGb 761 atténue  la dégénération des neurones dopaminergiques et des symptômes causés par les neurotoxines 1-méthyl-4-phényl-1,2,3,6-tétrahydropyridine(MTTP) et 6-hydroxydopamine(6-OHDA-) iI en résulte une protection neuronale et  croissance  des neurones,rôle dévolu aux anti-oxydants,chélateurs des ions métaliques(système MMP),inhibiteur des transporteurs de dopamine,IMAO,Radicaux libres,modulation des génes de survie cellulaire et activité anti-apoptique,et augmentation du débit sanguin.Ces potentiels de neuroprotection des neurones dopaminergiques permettent pour les recherches chinoises d’étendre ses principes au Thé vert,Ginseng,Polygonum,Tryperyguum Wilfordii,Huperzia,Ganoderma comme potentiel anti-parkinsonien.Mais pour l’essentiel toutes les bases pharmacologiques  des effets de l’ischémie cérébrale sont présentes/CNS Neur.Disord.Durg Target 2007.08-6-(4)273-81 Chen,Wang,Wei,Shi,Chan

Essais expérimentaux

1)*Réduction du volume d’infarctus de cerveau de gerbile ischémiée avec l’extrait de feuille EGb761.5 combinaisons  dont un EGb761 seul.tous ont par pré-traitement au long terme une neuroprotection sur le volume de l’infarctus (rôle anti-oxydant,modulations des neurotransmetteurs et recepteurs,antiaggrégat plaquettaire).Am.Jour.Clin.Med 2006-34(5)803-17/Chung,Cheng,Lee,Lin,Wang

2)* Action du EGb 761 sur sur la neuroprotection  contre ischémie cérébrale focale transitoire ou permanente sur rat.Journal of Neuroscience 25 avril 2002.Vol.68 issue 5 Page 636-45,1er juin 2002/Lee,Chen,Wu,Ayoub,Maynard.La neuroprotection est spécifiquement dirigée vers la zone ischémiée,les hautes doses sont plus efficaces et si le pré-traitememnt est long.

2)* L’extrait de gingko a une action neuroprotectrice dépendant de l’HEME OXYGENASE 1 dans le cerveau ischémié reperfusé./Stroke.2008;39;3389-96.Saleem;Zhuang;Biswal;Christen,Doré.

 

ESSAIS CLINIQUES DU GINGKO

 

1)Essais sur Accident Cérébral vasculaire aigu.

Cochrane Sources: Zeng,Liu,Yang,Asplund  Cochrane Stroke Group register Octobre 2004.trails register of the Cochrane complementary medecine field october 2004;Chine Stroke trials register Juin 2004,Central Cochrane register et library issue 03-2004,Medline 1996 to 08-2004,Embase de 1980 à juin2004,Amed 1985 à Mai 2992,China Biological Data base 1979-08-2004

14 essais dont 10 (792 patients).4 essais en attente de confirmation;Sur 10 essais suivis au 14 et 35 ème jours après l’accident vasculaire..il n’a pas été noté dans ses essais de signes cliniques mettant la vie du patient en danger.Dans 3 essais ont été noté des effets secondaires au traitement..A la fin du traitement les signes se sont amendés,pas de décès  ou d’effets secondaires majeurs.Cependant une réserve est faite sur la qualité des randomisations.

 

2)Effet du Gingko sur la fonction après l’accident ischémique (Double-aveugle,placebo,randomisation).J;Stroke Cerebral disease .2013 Nov.22(8)e557-63/Oskuoei,Rigkhtegar,Hasmelimar,Sadegi-Bazrgani,Zarrtan,andco.

NIHSS :102 patients recevant Gingko et placebo pendant 4 mois (52 :Gingko,50 placebo)

Amélioration des symptômes de 50 % 58,6% pour Gingko;5 patients améloirés avec Placebo 18,5%, le ratio de risques et nombre nécessitant d’être traités est de 3,16 et  plus on tenant compte de l’âge,sexe et régression des symptomes,les effets sont supérieurs avec GINGKO.

Non seulement le Gingko protège contre les effets de l’accident vasculaire cérébral mais

IL EST RECOMMANDE DANS CETTE ETUDE DE L’ADMINISTRER APRES l’ACCIDENT ISCHEMIQUE CEREBRAL

 

 

                        PIVOINE,PAEONIA SUFFRUCTICOSA ET LACTIFLORA

 

1)Essai avec le Paenol de la variété Suffructicosa ( Ecorce et Racine)a une action anti-aggrégat plaquettaire et anti-oxydatif.les souris sont pré-traitées  dans l”ischémie induite.Les mesures de références sont liées aux taux de lucigénine et interleukine des zones ischémiées.Le paenol réduit en 2 heures les Lucigénine-CL uminescence  dans la période de reperfusion et réduit  interleukine IL.-1-Béta cellulaires et réduit les régions cérébrales infarcies et inhibe l’activation des microglies.,protecteur contre radicaux libres..Le débit vasculaire ne change pas.

J.Etno.pharm.2006 Juin. 30-106 (2)208-15/Hsien,Cheng,Tsai,Lin,Liu,Chiang,Lin,Lao,Tang

2)Essai avec Paeflorine de Paenia Lactifolia dand l’infarctus cérébral induit..Etudes sur le ratio de région infraçie et déficit neuronal.Dosage Interleukine1-Béta,TNF alpha,molecule d’adhésion intercellulaire -1(1CAM-1),myeloperoxydase,immunostimulationet apoptose cellulaire.Les pré-traitements et post-traitement augementent les facteurs citées.La paeflorin diminue l’infarctus et a des propriétées anti-inflammatoires.

Am.J.chin.Med.2010,38(1)51-64/Tang,Liu,Hsieh.

3)Reduction de l’infarctus cérébral en activant l’anion superoxyde et activation des microglies/Jour.EthnoPharm.Juin 2008/Hsieh,Tsai,Lin,Tsang

4)Le Paenol protège la mémoire après l’accident vasculaire en inhibant la Béta-Secrétase et Apoptose.Evidence Based Compl.Alternt;Med.2012_93-/Su,Cheng,Tsai,Hsieh

5)Formule coréenne Yukmijihwang-Tang(YMJ):Peaonia Suffructicosa,Rehmania glutinosa,Ooria,Lyciym Chin,Alisma orientalis/Améloiration apprentissage et mémoire.Chez le sujet sain accélère les processus d’information et abilités  cognitives.

Park,Kang,Oh,Jung,Cho,Ji,Lee,Coi. YMJ et améloiration cognitive chez le sujet jeune.Am;Chin.Med 2005

 

                          SAUGE ROUGE ou SALVIA MILTIORRHIZA

Le Danshen est utilisé  depuis 1970 en Chine pour ischémie cérébrale,angor,hypertension artéirelle.Réduction du volume de l’infarctus cérébral,agit comme anti-inflammatoire,réducteurs des radicaux libres,protége les mitochondries,inhibe  le métabolisme de l’acide arachidonique ,production de l’interleukine L2 par la Tanshininone1 (anti-inflammatoire).

 

Essais expérimentaux

Adams,Wang,Yang,Lien/.Chinese Medecine.2006 1(3)doi:1186

Lin,Hsich./Chin.Med.2010,(522)doi:1186

Kim,Moon,Chang,Son,Kang,Kim.Pytothr.Res.2002,16-616-20

Effets sur infarctus cérébral  rat reperfusé.:réduction du volume infarçi.American J.of Chin.Med.Lao,Lin,Ruo,Cheng,Chen,Lia,Hscih.Vol.31,Issue 02.2003

 

Essais cliniques

1) Cochrane Data base Syst.rev 2007 Avril.18(2)CD.004295/Wu,Liu,Zhang.métanalyse de Cochrane Stroke Group Trails(Juil.2006) ,Cochrane complementary field (Juil.2006),Chine Stroke Register(Aout 2006),Medline (1996-2006),Embase (1980-2006),CINAHL(1982-2006),AMED(1985-2006),China Data Base(1079-2006)

Sur 6 essais de 494 patients.Exclusion des patients décédés ou dépendants en fin d’étude..Deux séries avec incidents secondaires thérapeutiques..Il est mesuré le nombre d’amélioration significative;Ratio Peto Odds ratio 3,2 avec intervalle de confiance  de 1,73 à 5,26 pour  95% .Pas de décès dans les Deux premières semaines.

En fait critiques formulées  des auteurs sur la méthode et le nombre de patients inclus. et le suivi à 21 -28 jours  sans prendre compte la qualité de la vie.Donc essais négatifs.

2)Les essais les plus prometteurs sont ceux assoçiant Salvia Miltirroza,Ligustrum Wallichii,Angelica Sinensis.

*Young,Zhao,Koh,Singh,Chang,Venketasubramanian:Safety profile of MLC601 (Neuroaid)in acute ischemic stroke patients(Etude de Singapour)Cérébrovasc.Dis.2010.30(1)1-6

*Vanketasubramanian,Chen,Gan,Chan,Chang,Tang,Picard,Navarro,Baroque,Pougvarin,Donnan,Bousser. Double-Blind,placebo,randomisation,études multicentres dans l’amélioration des accident cérébraux avec Neuroaid.Int.J;Sroke.2009.4(1)54-60

 

 

                                       POLYGOMUM MULTIFLORUM

 

Le Polygonum multiflorum   Fo-Ti ou Ho Shou Wu pose de de nombreux problèmes

1)Son hépatoxicité parfois sévère.Il est décrit des hépatites retardées évoquant un phénomène autoimmun.de 1978 à 2008 24 hépatites et 10 allergies .Zheng,Yang,Sun,Huillet 209

De 2007 à 2009 25 hospitalisés pour hépatites,avec 72% de lésions hépatiques.23 guérisons soient 91,68%.une greffe hépatique,un décès.Jung,Min,You choi,Kim,Shiv,Lee.Gut Liver Dec.2012

2)Son action anti-ischémique cérébrale et Protectrice contre les protéines Béta-amyloïdes

*Administré à long terme réduit le volume d’infarctus cérébral induite.Am;J;Chin.med.2003.31-71;Chan,Wang,Yang;Cheng,Lei.

*Améliore les performances cognitives de vieillissement accéléré.Chen,Wang,Chang.Am.Jour Of Chin;Med Vol 31,issue 02-2003 et accroit l’expression du géne BC12 si ischémie et empèche vieillissement des cellules cérébrales.Yao,He QiJour.of Moder.med.Ch.Bio.02-2002

*Essais sur Alzheimer:209 malades,120 sous Polygonum (Extrait Nao Fu Kang 4mg/j) sur 12 semaines.Sur 93,23 sous polygonum/ MMSE de 73,3% à 68,47%;Xu,Li;juin 2010

*Protection contre Béta-amyloïde  induit.J;of Ehtn.pharm.Vol 104;8mars 2006/Um,Choi,Aan,Kim.

*protection contre dégénération dopaminergique du Striatum.Katsumoto,Tzuka,Wu,Kadota;Biochem.and Behav.Vol 82.Octobre 2003. et Pharm.Bioch.and Behav.Vol 82-octobre 2005 Xia,Masumoto,Tazka;Wu.

3)Contradiction,Dans BMC compl.alternat;Med AVril 2013.Chen,Tuong,Helliwell. montre une contradiction des effets vasculaires de Multiflorum et de la variété Cuspidanum.

Pour Kim,La présence de Silbène et anthraquinone dans la variété Cuspidanum  avec effets neuroprotecteurs d’une ischémique induite et retarde l’apoptose.

Le Multiflorum n’a pas d’effet neuroprotecteur.Le multiflorum ne contient pas de Révesratrol mais un dérivé Tétrahydrostilbène glycoside (THSG),donc multiflorum serait plutôt neurotoxique à concentration basse et doit être considéré comme anti-oxydant Anti-oxydation retrouvé ,in Food Chemistry 2007.

Cette étude contradictoire devrait d’écarter le polygonum multiflorum dans la prévention des AVC,le risque d’hépatite n’est pas anodin,les résultats sur l’alzheimer devrait conduire à l’extraction d’une molécule atoxique.

 

                                            Le REVESRATROL

Le “Paradoxe Français” Anti-oxydant dans le vin Rouge,Graines et peau de Raisin

Action:Anti-inflammatoire;Oestrogénique,prévention de la peroxydation lipidique:bloque les canaux calciques,inhibe la thrombose;immunodepresseur,Ant-Aggrégat plaquettaire,vasodilatateur

1)Prévention des domages de l’infarctus cérébral.NIH publication 1998;Effet à dose faible  ,réduction du volume de l’infarctus..Action sur la Tension,Ph,Electrolytes.

2)Ray,Maulik,Cardis,Bertelli,Das.Protetion sur l’ischémie du réservatrol.Free Radical Bio.1994

3)Vasorelaxtion par Revesratrol;Chen,Pace,Asciak.General.Pharm.1990

4)Révesratrol et peroxydation lipidique.Frankel,Watehouse,Kinsella.Lancet 1993

 

 

 

                                             HIPPOPHAE RHAMNOIDES

 

Essais expérimental de l’huile des graines d’Hippophae :Protection sur ischémie cérébrale induite.;Amélioration du volume et du comportement du rat.Cheng,Wang,Gao,Sun,Zhang /Zhogguo Zhong Yao Za Zhi J/uin 2003,28(6)548-50

 

 

                                                        PUEARA LOBATA

 

Action anti-inflammatoire des isoflavones sur l’ischémie.Rôle de la Puerine sur reduction fibrillaire gliale,anti-inflammatoire,anti-cox 2,inhibe expression des astrocytes et microglies.Molecules 2013,18,10404-10412.Lim,Lee;Kim

Neuroprotection contre ischémie. et prévention apoptose.PlantaMed.2005;71-585-91/Xu,Zhang,Yan,Zheng

Neuroprotection contre Béta-Amyloide.Arch.Pharm.res.2010,33,1651-54.Choi,Hong,Shin,Hwang,Park,Lee. et in Brain Res Bull 20011,85-212-218/Xing,Dong,Li,Zou,Fan,Wang,Cai,Li,Zhou,Liu,Niu.

Effet sur viscosité sanguine,thrombose,plaquette.Zhong Yao Cai 1997.20,468-69/Yu,Zhang,Zhao.

 

                                                  LIGUSTRUM WALLICHI

 

Sa TetraméthylPyranine  agit comme vasodilatateur,anti-inflammatoire,et anti-aggrégat plaquettaire,mais son action sur ischémie cérébrale n’est pas claire.

Il apparait deux composants principaux acide Ferulique et Ligustrazine(Tétraméthylpyranine):Tang 1999/Xia 2002:ayant pour actions:

*Inhibition plaquettaire

*agit sur la viscosité sanguine et l’hématocrite:Gao 1984/Lin,1991:Tan 2003/Xiao 1994

*accroit le niveau de superoxydismutase

*Réduit la Malonaldéhyde MDA

*accroit le monoyde d’azote NO dans le cerveau hypoxique et ischémique(Huang 2004) et les cellules endothéliales affectées par l’hypoxieet réduction du glucose(Lin 2004)

*antagoniste calcique,vasodilatateur,hypotenseur,inhibiteur de la thrombose,régularise les lipides(Chen 1999) et prévient l(athéroclérose(Mei 2004)

L’espèce des troénes  type Vulgare est connue pour la toxicité de ses baies

La variété Japonicum contient des glycosides tel Nuezhenide A et six composants qui protègent les cellules SH-SH5Y de neuroblastome contre la neurotoxicité du 6 hydroxydopamine.Les cellules SH-SH 5Y sont sélectifs des transporteurs de Dopamine.C’est une voie d’étude de traitement contre le Parkinson /Sung.Kim,Leu 20 Avril 2005 Planta.Med 2006;72-62-64

 

                                             SOPHORA JAPONICA ,HUAIHUA

 

Les fleurs  et boutons floraux contiennent flavones et dérivés ,flavonoides (rutine,quercetine,génistéine et dérivés rhamnetine,kaempferol),tetraglycosides,glycoside triterpènes,phospholipides,alcaloïdes,amino-acides et polysaccharides.Elle réduit le foyer infarçi,activation microglie,relargage interleukine,anti-aptotique,antihémorragique hémostatique,anti-inflammatoire et anti-oxydant

 Les flavonoïdes agit sur les radicaux libres(Ma) et polysaccharides anti-oxydants (Wang),antiperoxydation lipidique ,réparation des dommages ADN et apoptose par irisoliodone (Kang)..Genestéine,biochanie A,irisolidone,tectorifidine inhibiteurs de l’acide archidonique et thrombase A2n donc anti-aggrégat plaquettaire.(Kun,Yun-Choi).Quercétine anti-hémmorragique
*Effet sur l’expression de  microglie,apotose,interleukine de Sophora sur infarctus cérébral.Am.J.Chin.Med.2005-33-(3) 425-38/Lao,Lin,Kuo,Lee,Cheng,Tang,Hsieh

*Sophora anti-hémorragique.Ishida,Umine,Tsuji,Kosuge.Chem.Pharm.bull.1987

*Sophora hémostatique.Li,Yuan,Jin.2004

Chen et Hsie in Chinese medecine 2010,5,34, rassemblent données concernant les publication de Sophora sur l’ischémie cérébrale,articles publiés de 1980 à 2009:Soient 314 articles.il apparait très clairement les essais et action de prévention ou action sur l’extension de foyer ischémique.

Sophora est dans la pharmacopée européenne du 19-01-2007,l’Afssaps le 10 juin 2008 le classe au tableau A.

*J..trad Compl.Alernat.med.12.2012/Man,Chen,Wang,Shen,Tsai and co établissent un essai préliminaire pour le traitement préliminaire des hémorrhoïdes symtomatiques.il est acquis que la flavonoïde Rutine ( Rutoside de 15 à 20 %) a une action veinotonique.

Si la tradition  garde l’indication des fleurs séchées dans les épistaxis et hémoptysie,il est souvent fait référence non pas à Sophora seule mais à une composition Huai Hua San  assoçiant:

*Sophora Japonnica

*Biota Orientalis

*Shizonepeta Tenuifolia

*Citrus Aurentium.

et si les symptômes changent ou s’aggravent on peut trouver en addition;Cotpis Sinensis ou Phellodendron Amurense, ou Sanguisorba officinalis.On ne retrouve  pas d’éléments  tangibles à action neurologique,qui sont l’expression unique d’essais de laboratoires.

 

 

                                                  MORINGA OLEIFERA

 

L’extrait de la feuille de cette labiée agit expérimentalement comme neuroprotecteur,decroit le volume d’un l’infarctus  focal cérébral et éléve l’activités oxydatives des SOD du cortex,hippocampe et striatum,renverse l’élévation des neurotransmetteurs MDA.Mais les études sont à prolonger.American Jiourn.of Aplied Sci.2012 9-(9)1457-63.Kirisattayakul,wWttanathorn,Tong-Un and co (Thaïlande)

 

                                          GINGEMBRE,ZINGIBER OFFICINALIS

 

Essais de laboratoire sur dommage cérébraux induits et amélioration de la mémoire chez le rat..Extrait alcoolique du rhizome de gingembre pendant 14 jours de pré-traitement et près 21 jours d’occlusion artérielle.Résultats:La densité neuronale de l’hippocampe a augmenté,les fonctions cognitives améliorées et volume de l’ischémie focale diminué.Evidence Based Complementary and Altern.Med 20011,Art 1D.429505/Wastasathorn,Tongun,Kornkanok and co Universty Kon Kean(Thailand)

 

        ACANTHOPANAX, ELEUTHROCOQUE, ELEUTHEROCOCUS SENTICOSUS.

 

Cette plante est reconnue comme anti-oxydante,anti-ulcéreuse,anti-inflammatoire,anti-stress,hépatoprotectrice ,adaptogène.Pharmazie Fevrier 2011/Hang,Peng,Zha

Réduction du volume de l’infarctus focal chez le rat;Phytother.Res.2005;/19,167-9. Bu,Jin,Park,Baek,Rho,Ha,Park,Kim

toutefois,Vickers (1998)montre l’aspect des publications pour le moins trop positive.

Etudes intéressantes mais présentant d’après les auteurs des biais méthodologiques.

Métaanalyse de  Li,Liu,Fena,Wu,ZhangYang Sur Cochrane Stroke Groue Register 2008,Chine Stroke Trials register.2008,Register of Cochrane complementary Med 2008,Cichrane Librart-y 2008,Medline(1966-2008),Embase 1980-2008),CINAHL 1982-2008)Amed 1985-2006;9 Etudes chinoises (CBM-1979-2008)

13 Essais avec 962 patients sur des périodes de 10 à 30 jours..Pas de décès pendant cette période..Amélioration du déficit neurologique ratio risque 1,22,Intervalle de confiance 95% de 1,15 à 1,29.Deux essais avec réactions secondaires,5 sans effet secondaire.Les risques d’inclusion des essais sont élevés et les résultats ne permetttent pas de prouver l’efficacité de l’Acanthopanax.

En Septembre 2006 in Stroke de l’université de Sichuan.Wu,Liu,Li,Tan,Fang,Sur 22 composants avec 19.388 participants,on note avant tout 8 composants récurrents semblant le plus actifs,dont Sauge Rouge,Ligustrazine,Puérine,Acanthopanax,Gingko,il est noté toujours des biais d’études et défaut de randomisations et évaluations des facteurs de risques.

 

                                              PANAX NOTOGINSENG

 

Sur  une revue de plulsieurs publications Cheng montre que 140 patients souffrant d’accident subaigu, Notoginseng,améliore les déficits neurologiques et vie journalière

*Chen,Zhou,Yang,Zhang,Kong,Zhou,He:Sanchi for acute ischaemic stroke.Cochrane Data Nase Syst.Rev.2008(4)CD0066305

*He,Chen,Zhou,Zhang,Yang,Radix,Rhizoma Notoginseng extract (Sanchitongtshu) for ischemic stroke;Randomisation.Phytomed;2011.18(6)437-442

Essais avec 200mg 3 fois par jour d’extrait de Notoginseng plus 50 mg d’Aspirine,pendant 30 jours.

Le NOTOGINSENG ne doit pas être confondu avec le Ginseng.son action essentielle est d’agir sur le temps de saignement.Traditionnellement ,donné pour les Epistaxis,Hémoptysie,hématurie.On lui décrit une action anticancéreuse Prostatique.( à justifier).pour l’essentiel,vasodilatateur,augmente le flux sanguin et hypotenseur.

 

                                              GINSENG,genre PANAX  

 

Selon Yoshikawa,le ginseng agit sur la prolifération des astrocytes et apoptose neuronale soumis à l’ischémie,avec inhibition de l’inflamation de l’activation des microglies. Atténue anti-oxydation et protection contre malondialdéhyde(augmente gluthation et catalase;)Abaisse la peroxydation lipidique

Park,Jang,Han,Sunwoo,Maeang,Kim,Jeun and co Combinaison de d’Ozagrel sodique et ginseng dans l’ischémie transitoire/J.Biomed.Biotech.2010, DO1 10.-1155.

*Yoshikawa,Ariyoshi,Sistumu.Réduction de la neuro-dégération péri-infarctus avec Ginsenoside Rb. Jour.of pharmac.Sci.2008.107(1)32-40    

Pour l’essentiel le Ginseng anti-oxydant est neuroprotecteur,agit sur les neurotransmetteurs,antiapoptotique,agit sur la plasticité synaptique et équilibres membranaires:action des Gingénosides.

Kim,Shin.J;Ginseng Res.Mars 2013.37(1)1-29

Neuroprotection;In Acta Neurobiol.2006:Rausch,Liu,Gille,Radad.

Compositions Neurologiques Coréennes

*Ginseng+Gingko. (le G115)pour mémorisation d’hommes jeunes.Suram-Lea,Birchall,Wense.Petrini.Curr.Top.Nutra.Res.2005

*Palmul-Chongmyeong-Tang(PMCMT) assoçiant ginseng,Atractolodis,Poria,Réglisse,Angélica gigas,Ligustrum,Rhemania glutinosa,Pivoine blanche,Acorus gramieus,Polygala Tenuifolia

Réduit immunoréactivité cholinergique de l’hippocampe du cerveau ischémie,améliore la mémoire.utile dans la démence vasculaire.Yun,Lee,Hahm,Kang,Han,Lee Biol.Pharm.Bull.2007.

*Guibi-Tang(GBT):Ginseng,Astragalus menbraneus,Atrctylodes macrocephala,Poria,Zizyphus jujuba,Euphoria longan,Angelica sinensis,Polygala tnuifolia,Saussura lappa,réglisse.Accroit mémoire et apprentissage et prolifération cellulaire hippocampique.Oh,Huh,Bac,Ahn,Park.Neurosci.Lett.2005

 

CONCLUSION PROVISOIRE

On se heurte toujours au probléme de randomisation ,temps trop court et nombre de patients insuffisants; des risques d’inclusion des patients d’autant qu’il est évoqué trop facilement les accidents transitoires de façon banale,or,ils appartiennent aux critères d’action immédiate,c’est une urgence..le problème étant de traiter par fibrinolyse,il faut plutôt s’orienter vers une prévention anti-aggrégat plaquettaire chez un patient à risque et dont les morbidités ont été corrigées: HTA,Diabète,Tabac,Alcool.

La prévention ne se conçoit que sous surveillance médicale.

Quatre plantes semblent adaptées au profil de prévention ischémique par leur effets anti-oxydant et surtout anti-aggrégat plaquettaire (qui conditionne surveillance

car interactions avec AINS,anti-coagulant,autres anti-aggrégats plaquettaires)

On peut citer et sous conditions que les études soient nettement clarifiées et irréfutables

 

*PANAX GINSENG /RENSHEN

*NOTOGINSENG/Pseudo-Ginseng/SANCHI

*PUEARIA LOBATA/KUDZU

*SALVIA MILTIRROZIA /DANSHEN

 

Dans tous les cas les  essais se heurtent aux défauts méthodologiques et des critères d’inclusion :hypertension,angor présent,diabète ou antécédants familiaux et surtout les formules utilisées ne sont pas dévellopées ou franchement détaillées ,révélant des conflits d’intêrêt ,selon Cochrane Data base of Systematic review.2010,Yang,Zeng,Wu.Chuangxiang preparation for prevention of stroke.

Cette étude reporte 113 études dont 6 sont éligibles selon les citères d’inclusion et de randomisation. 3 études sont détaillées :GUO:2007,WANG,2006,,ZHOU 1999. et dans ces 3 études apparaissent des biais d’études ne  les rendant pas rendant compatibles sauf  avec moins alléas dans celle de GUO.

Deux formules  ,préparations distinctes,sont présentés:

1)Nao-Na assoçiant,Ligustrum Chuangxiang/Angelica sinensis/Carthamus tinctorius/Panax Gingeng

2)Le Zhong Fang associant:Ligustrum Chuanxiang/Astragale/Atractylodes/Pollen Typhae.

Ces deux formules ont des effets superposables (Zhou 1999),surtout que pour l’essentiel Ligustrum  Chuanxiang et Angelica siensis(Denguii) ont des actions proches cardio-vasulaires par la présence d’acide férulique.

Pour l’essentiel,Nao-Nan a une action supérieure à l’aspirine,inhibant la thrombose induite par l’ADP (Cheng1989) et augmente la dynamique hémodynamique (Wang 2004)

Etude de Guo (2007)

Sur 4415 patients ayant HTA,diabète ou antécédants familiaux,angor./1656 sont sous Nao-Nan seul /1411 sous aspirine à 75 mg /1384 sous 50 mgr d’aspirine

Donc l’étude Guo semble adaptée mais des biais aparaissent:

Il y a plus d’hommes sous Nao-Nan que le groupe aspirine.

La ratio diabète et obésité sous aspirine est plus important que le groupe Nao-nan

Ainsi ,il faut prendre les résultats avec des correctifs puisque Guo trouve;

* le groupe NAO a une réduction significative que l’aspirine

*Avec le groupe Aspirine 75 et Nao-Nan pas de différence

*Sur les deux groupes aspirines le groupe Nao-nan a des ratio meilleurs.:

7 /1000 AVC pour groupe Nao-Nan;14,3 à 17,8 /1000 pour l’Aspirine.

Mais dans le goupe GUO Seuls 30 % des Hypertendus sont pris en compte

Etudes Wang 2006

127 parents en AVC transitoire.63 avec Nao-Nan,64 avec Aspirine,mais souvent chez des sujets à hauts risques

Etude Zhou (1999)

Sur 500 patients,259 en essais.91 hommes,115 femmes.226 HTA,134 Hyperlipidémie,105 Angor,14 diabètes, 68 antécédents d’AVC familiaux

Pas de descriptions de méthodes

Ces deux métodes de Zhou et Wang ne sont pas recevables pour les auteurs.l’études de Guo demeure interresante mais elle pêche par des biais méthodologiques et de critères d’inclusion.

 

En matière d’AVC ,il faut toujours rester sur des critères d’urgences médicales

Les essais ne se concoivent que sur des base randomisées et,scientifiques inaliénables.la prévention ne se conçoit qu’en corrigeant les facteurs de risque et si une plante s’avère efficace,elle ne peut jusqu’à preuve de résultats authentifiés  être comme un élément de prévention, devra être confirmée en mileu médical et hospitalier.il ne saurait question de déroger à la rêgle d’urgence thérapeutique surtout si l’AVC est transitoire,ne jamais temporiser.il ne saurait être question de se laisser abuser par des études en apparence engagente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACEROLA,MALPIGIA GLABRA,De l’Apport en Vitamine C à l’ Extension Anti-Oxydative , Anti-Inflammatoire,Gluco-Lipolyse ,Immunogénétique,Possible Anti-Obésité en 2016

fondphytob312968122_1684833475103378_342586773334472640_o20080610145556_00023-001L’ACEROLA  MALPIGIA GLABRA synonyme de  Malpigia Emerginata,de la famille des Malpighianacées ,est un fruit venant des forêts tropicales du ,Perou,Brésil,Vénuzuela ou Antilles connus sous le nom de cerise de la Barbade ou Cerise-Pays.Sa réputation est liée sa richesse en Vitamine C (15  à 30 fois la concentration de l’Orange) et donc en font un fruit prédestiné à la forme,asthénie.

 

Traditionellement il est considéré comme anti-scorbutique,préventif des maladies cardiaques,anti-Athéroscléreux,Anti-Thrombotique,anti-cancéreux.

 

Les indications  populaires récurrentes sans préjuger de leurs extensions modernisées sont:

 

Coup de Froid

Escarre

Saignement Rétinnien

Troubles dentaires

Dépression

Maladie du Collagéne

Endurance et effort sportif

 

 

INSUFFISANTES DE PREUVES ou INCOMPLETES: de l’Action de l’ACEROLA GLABRA

 

 

*Prévention en Cardiologie

*Coup de Froid

*Cancer

*Maladie Dentaire

*Dépression

 

Les Contre-Indications d’usages de l’ACEROLA  GLABRA

*Femme enceinte et allaitante

*Hyperuricémie et Goutte

*Lithiase Rénale

 

LES INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

*Surtout FLUPHENAZINE et anti-Coagulant type WARFARINE

*Action mineure sur les Oestrogénes.

 

Hormis son effet par la vitamine C répertorié et classique,l’ACEROLA GLABRA se révéle ANTI-OXYDANT MAJEUR ,protecteur contre la génotoxicité,ANTI-INFLAMMATOIRE,REDUCTEUR du METABOLISME DU TISSU ADIPEUX

 

 

 

Impact d’ADDITIF ALIMENTAIRE de l’ACEROLA

 

 

Pour conserver la viande de Boeuf de Boucherie ,impact  considérable puisque donné  8 jours avant abattage,la viande conserve sa saveur,sa couleur(retarde sa décoloration),la texture de graisse(composant en acide gras;stabilité lipidique),décroit la rancité de la viande ,donc valeur haute anti-oxydante.

 

Meat Sciences Janvier 2015.Realini,Guarda,Diaz,Arnan,

 

 

 

 

Etude comparative de l’Additif ACEROLA

 

8 Pulpes différentes sur la qualité de la viande Boeuf.

 

 

 

 

Food Chem/Avril 2015:Paz,Guillon,Barroso,Carvhalo,,Dominguez ,Gomez,Becker,Longhinotti,Delerue-Matos.

 

*Comparaison de 8 pulpes de fruits du Brésil anti-oxydant et anti-microbien:analyses faites sur la réduction du pouvoir de l’acide férulique,la concentration en composants totaux phénoliques,dosages totaux des flavonoïdes

 

Acerola et Acaï:haute valeur anti-oxydante

 

Tamarin:antibiotique sur staphylocoque doré,colibacille,salmonella;Listeria

 

Tamarin et Acaï  Relation inverse antibiotique et anti-oxydant,mais l’activité antibiotique ne peut être attribuée totalement aux composants phénoliques.

 

Le Probléme de l’Apport Alimentaire de Vitamine C par les compléments alimentaires

 

Depuis un jugement rejeté de Décembre 2007,l’apport de vitamine C par complément alimentaire avait été considéré comme  médicament de fonction ,mais décision rejetée  par la cour d’Appel et la Commission Europenne n’a  pû sur ces allégations prendre une décision sur l’appartenance thérapeutique ou non de la vitamine C apporté par complément.Toutefois le Codex Alimentarius de juillet 2005 et le décrêt 2006/52 du mars 2006 obligent à indiquer caractères et constantes des suppléments apportés par les compléments alimentaire,avec notification à la DGCCRF.Cette position fait l’écho,pour une part, du changement de comportement alimentaire.En effet l’INSSE en Septembe 2008 a montré que la population française prenait moins de produits frais et plus de plats préparés.

L’etude CREDOC 2008 montre que la prise de complément alimentaire est souvent liée à des facteurs culturels (Mathé 2008)

.l’Etude INCA 2 par le CREDOC d’avril 2010,confirme que la part complémentaire en Vitamine C,n’excède par 30%,et que la prise de compléments alimentaires en vitamine C a pour fondement dans 62%  pour agir sur le tonus,et 42%  pour la fatigue.L’etude INCA 2 de 2006 à 2009 confirme que chez les 18-24 ans  apparaissent des déficiences en Cuivre,Magnésium,Phosphore,Rétinol,Vitamines B12,B5,B9,C et E.

L’AFSSA considére l’apport journalier en Vitamine C de 110 mg/jour,la Recommandation Européenne est de 75mg/j  de VITAMINE C chez la femme,90mg  chez l’homme,plus 35 mgr chez le fumeur.

Il est acquis que l’alimentation journalière en fruits et légumes apportent de 69 à 130 mg de vitamine C chez  l’homme,65 à 136 mg/jour chez la femme.

 

 

Peux-t-on considérer qu’un apport supplémentaire en Vitamine C soit un inconvénient.?

 

 

Si on considére l’apport en vitamine C extérieur de 5 fois  la dose standard (05-2,5)les écarts plasmatiques en vitamine C n’augmentent que de 20%(Lévine:1996-1999).

 

Il existe peu d’effets secondaires par la prise au long cours de vitamine C

Tofler 2000/McArlle 2002/Duffy 1999/Salonen 2000/Gocke 1999

 

*Effets reportés:

 

*Au-dessus de 1 gr /j (Surtout à partir de 3-4gr) peut apparaitre des troubles gastro-intestinaux

*Il a été reporté  des risques de calculs urinaires et en particulier à base d’Oxalate mais cette formation de  calcul est fortement discutée :Briggs 1976 et Nakamoto 1996

 

L’ACEROLA contient 1000 mgr à 2000 mgr de Vitamine C pour 100gr de fruit,mais il n’a pas été fixé de dose supérieures limites à donner.Uchida en 2011 n’a pas reporté d’effets secondaires pour des personnes consommant 100ml de jus dilué d’Acérola contenant 50 mg de vitamine C..

On conseille toutefois de ne pas dépasser la prise journalière de 1 gr /j de pulpe de fruit d’Acerola..

 

Interactions médicamenteuses

 

Il a été décrit une augmentation de l’effet anti-oxydant de l’Alfa-Alfa et Soja (Hwang 2001)

L’Acerola augmente l’aborption intestinale du Fer

Toujours vérifier si l’apport en Acérola n’augmente pas la concentration déjà présente dans d’autres compléments ou apport extérieur en Vitamine C

 

 

il doit être clair que l’ACEROLA apporte de la Vitamine C (15 à 30 fois l’Orange) mais   c’est aussi un anti-oxydant,anti-génotoxique,anti-mutagène ,anti-Inflammatoire,et riche en  caroténoides  précurseur de la vitamine A,,flavonoïdes type lycopéne.anthocyanides.

 

Le caractère anti-Oxydant est lié à l’action conjuguée des composants phénoliques et vitamine C:Leffaet 2013/ Diaset 2014/ Pazet 2015

 

 

 

Rappel de la fonction de la Vitamine C

 

 

 

Agent Réducteur (Podmore et Levine 1998),

protège la membrane cellulaire et ADN,protège les protéines et lipides cellulaires.intervient sur la synthèse des protéines,collagène ,L-carnithine,Cathécolamines,

Intervient sur la fixation du Calcium osseux(Etude de Morton 2001;Augmentation de la densité osseuse sur 994 femmes ayant pris de la viamine C sur 12 ans),

Stimulation de l’immunité et anti-corps,Accroit la production de la Sérotonine,agit sur absorption du Fer avec action sur Méthémoglobine et Acide Folique

 

 

Extension des indications de l’ACEROLA

 

 

Par sa teneur en Vitamine C par son activité  anti-oxydante lui confère des indications hautement prévisibles et comparables,mais peu d’études ont comparé action vitamine C seule versus Acerola :telles préparation sportive,convalescence,adjuvant des états grippaux  voire prévention en terme osseux(fixation du calcium et formation du collagéne).D’autant plus que la conjonction de la présence de Vitamine C et Polyphénols conférent par leurs concordances anti-oxydantes des extensions qui pour la plupart sont du domaine de la recherche

 

 

CHIMIE de l’ACEROLA

 

 

*Polyphénol de type Cyanidine3-Alpha-O-Rhamnoside,Pélargonine 3-Alpha 0 Rhamonoside,Quercétine (Quercetine -3O-alpha-O-Rhamnoside)qui agissent tous Trois sur le Diabète et ses complications,Acide Chlorogénique,Acide Caféique,Kampferol,l’Aceronidine ou Leuco-cyanine- 0 -Béta -Glycoside flavonoide anti-oxydant;Carotéonides assoçiés aux bioflanoides anti-oxydants

*Protéines :0,21-0,8 gr/100GR

*Glucides :3,6-7,8 gr /100gr

*Matières grasses:0,23-0,8 gr/100gr

*Fer:0,24 mg/100gr

*Calcium:11,7mg/100 gr

*Phosphore:17,1 mg/100gr

*Thiamine :0,02  mgr/100gr

*Riboflavine: 0,07 mgr /100gr

*Piridoxine :8,7 mg/100gr

*Vitamine C: 685-4827 mg/100GR

 

L’Acerola  nutritif et antioxydant est commerçialisé en Jus,Confiture,Glace,Gelée,bonbon;liqueur et en poudre en gélule comme complément alimentaire.,mi-chemin entre alimentation et thérapeutique

 

 

Le DIABETE

 

 

Les polyphénols préviennent et participent à la normalisation du diabète,en inhibant la maltase et alpha-glucosidase et réduisent l’absorption du glucose et interviennent sur les produits de Glycation AGE  impliquées dans les complications macro et micro-vasculaires du diabète.

 

 

Effet Antihyperglycemique des polyphénols du fruit Acerola.

 

Biosci.Biotech.Biochem.08.2008/Hanamura,Mayama,Aoki,Hirayama,Shimizu.

Structural and Functionnal Characterisation of Polyphenols isolés du fruit de l’Acerola.Etudes reprenant les 3 polyphénols déjà cités mais insistant sur la capacité importante anti-oxydante du CR3 (Cyanide-3-alpha-_O-Rhamnoside et Quercétine.mais à part la quercétine qui a une action lente sur l’alpha-glucosidase,tous les polyphénols inhibent fortement la formation de l’AGE.

Biosci.Biotechn.Biochem.Fevrier 2005/Hanamura,Hagiwara,Kawagishi.

 

 

Toxicologie des Polyphénols

 

Les polyphénols totaux du fruit frais en concentration à 57% (assoçiant Proanthocynide,Cyanidine-3 alpha-O-rhamnoside) sont atoxiques aux doses habituelles,c’est à très haute dose expérimentale soient 2000mg/kg  qu’apparait la toxicité..A ce titre l’Acerola est considéré atoxique pour l’homme comme complément alimentaire..

J.Food.Sci.Mai 2008./Hanamura,Aoki.

 

 

ACTION CYTOTOXIQUE ANTI-TUMORAL et ANTI-INFECTIEUX

 

 

Essais de laboratoire fait avec une extraction acétone et Hexane

Action extrait hexane sur Carcinome squameux oral (HSC2)et carcinome glandulaire sous-mandibulaire humain (HSG)

Action extrait Acétone:anti-Bactérien Gram Positif staphylococcuys Epidermidis mais n’agit pas sur Gram Négatif tel Escherichia Coil ou Pseudomonas areuginosa.

Inactif sur Candida , virus HIV et Helico Bacter

Action sur Tumeur multiresistante aux drogues anti-cancéreuses (MDR),à action réversible.Possible extension thérapeutique en cancérologie

Phytother.Res.Mars 2004/ 18(3)212-23

Motoshashi,Wakabayayashi,Kurihara,Fukushima,Yamada ,Satoh,Molnar,Spengler and Co

Trois nouveaux Diterpénes Acerolanine ont été isolés dans les parties aériennes de l’Acerola,Composants CYTOTOXIQUES.

In Molecule Fevier 2014/Liu,Deng,Hi,Han

 

 

 

EFFET ECLAIRCISSANT CUTANEE des POLYPHENOLS

 

 

Tests avec les Polyphénols de l’Acerola sur la mélonogénèse.:Inhibition de l’activité de la Tyrosinase des Mélanocytes avec les composants essentiels:C3R ou Cyanidine-3Alpha-O-Rhamonoside et P3R Pelargoninidine -3-O-Alpha-Rhamonoside,réduisant ainsi l’hyperpigmentation induite par les rayons ultra-violets UVB

Biosci.Biotechno.Biochem.Dec 2008/Hanamura,Uchida,Aoki

 

 

 

PROTECTION CONTRE LA GENOTOXICITE INDUITE PAR LE FER

 

 

Selon Nunes et co 2011 observation antigéntoxique de l’Acerola mur ,sur les domages induits par le Peroxyde Hydrogéné.Et modulation observé par les dommages causés par le sulfate ferrreux SO4 Fe(fruit mur ou vert ).un pré-traitement par le fruit montre une activité anti-mutagéne.Il est noté que les résultats sont hautement significatif avec l’Acerola non mur avec concentration en vitamine C de 8,104 mg/100gr et il n’y a pas de différence significative selon la concentration en rutine (150mg/100GR et quercétine (57 mg/100gr)

Pour l’essentiel le jus de fruit mur ou vert de l’Acerola a dans les deux cas une action protectrice contre les dommages de l’ADN induits par le SO4 Fe.

Genet.Mol.BioL.Janvier-Mars 2016.39(1)122-128/Horta,Kahl,Samneto,Nunes,Porto,Andrade,Ferraz,Da Silva

 

 

EFFETS DU JUS d’ACEROLA sur les Concentrations Minérales  HEPATIQUES

et RENALE de SOURIS

soumise à un régime  ,dit CAFETERIA DIET ou SUPERMARKET PRODUCTS

In Mol NeurobiolJ 21 anvier 2016. les auteurs Leffa,Rezin,Daumann,Longaretti,Dajori,Gomes,Silva,Streck,Andrade définissent les actions du Cafeteria Diet:inhibant l’activité de la citrate synthétase du cortex pré-frontal,hippocampe,hypothalamus,le Cafeteria diet est un modéle induisant l’obésité expérimentale.Le jus d’acerola non mur s’oppose à l’activité de la citrate synthetase du cortex pré-frontal,le jus  d’Acerola mur ou industriel inverse l’inhibition de la  citrate synthetase de l’hypothalamus.

In Biol Trace Elem.Res Sep.2015/Leffa,Dos Santos,Daumann,Longaretti,Amaral,Dias,da Silva,Andrade Montrent que le jus d’Acerola assoçié à vtamine C,Rutine en assoçiation avec un régime hypercalorique et Hyperlipidique ou Cafeteria Diet modifent les défenses antioxydatives,réduisent le métabolisme du tissu graisseux ou diminuent le stress oxydatif

 

 

EFFETS ANTIGENOTOXIQUE ET ANTIOXYDANT DU FRUIT ROUGE ou NON MUR

Les jus protègent contre la dégradation de l’ADN et contre le stress oxydatif.Résultats plus nets avec jus de fruit avec Vitamine C

Plant Foods Hum.Nutr.Jiun2011/Nunenes,Kahl,Sarmento,Richter,Costa-Lotufo,Rodrigues and CO.

 

 

EFFETS du JUS DE L’ACEROLA sur le METABOLISME ENERGETIQUE CEREBRAL de la SOURIS soumise à un REGIME CAFETERIA DIET

Selon,les effets décrits In molecul Neurobiol.21 janvier 2016,les auteurs suggèrent que l’énergie métabolique causé par l’obésité peut être partiellement inversé par le jus de fruit d’Acerola mur ou vert.

 

 

EFFETS SYNERGIQUE,ADDITIF et ANTAGONISTE  de Mélanges de FRUITS TROPICAUX sur la BIOACTIVITE et ANTIOXYDATION

On ne peut pas improviser un coktail de fruits anti-oxydants sans une connaissance élaborée.On peut ainsi trouver un effet antagoniste à  l’effet anti-oxydant en mélangeant Acerola et Camu-Camu.Par contre la réponse optimale anti-oxydative est obtenue si on respecte les proportions suivantes:Acerola 20%/Camu-Camu 10%/Prunier ou Spondias Mombin 10% ,Anarcadium Occidentale (fause pomme anacardiacée)10%/AcaI 10%.

D’après Arch.Latinoam Nutr.Juin 2015/da Silva Pereira,Wurlitzer,Dionisio,Lacerda Soares,Rochas Bastos and co

 

 

 

ACTION DU JUS d’ACEROLA contre l’ALTERATION DES PROTEINES DANS L’INFLAMMATION et LIPOLYSE.

Etude de l’effet du jus de fruit industriel,extrait de fruit mur et extrait de fruit vert sur l’inflammation et lipolyse des protéines dans le tissu adipeux chez la souris soumise à un régime hypercalorique et hyperlipidique appelé Cafeteria Diet. Augmentation des niveaux de triacylglycerol,et réduit le ratio des IL-10/TNF Alpha du tissu adipeux chez le groupe obése,

Dans le groupe Jus Acerola  et vitamine C améliore le poids,réduit le niveau de triacylglycerol et accroit le ratio de IL-10-/TNF-alpha et réduit le niveau de JNK phosphorylé et accroit la phosphorylation de IkBalpha et HSLser 660 du tissu adipeux.

Donc le jus d’Acerola réduit le grade d’inflammation et améliore les processus lypolitiques dans l’obésité.

Lipids Health Dis.4 Fevrier 2014.13-24/Dias;Leffa,Daumann,Marques,Luciano,Possato,de Santana,Neves,Rosa,Oyama,Rodrigues,Adrade Souza,Lira

 

 

L’Acerola est surtout privilégié pour sa teneur en vitamine C,toutefois  les tests  reflètent surtout l’action de la vitamine C et ainsi son usage fait apparaitre une similitude d’indications thérapeutiques.L’Acerola n’est pas la seule source Vitamine C oû figurent en bonne position Orange Camu-Camu,Argousier,Cynnorhodon,Kiwi,Cassis,Myrtille.

Son caractère anti-oxydant dû en partie à la vitamine C ne doit pas faire oublier Caroténoides et Polyphénols également anti-oxydants dont le chemin thérapeutique ne fait que commencer et laisse espérer une concrétisation dans la  mutagénese,immunologie,cytotoxicité,régulation glucido-lipidique et implication en surpoids,donc un fruit ayant une place importante en terme de compléments de prévention.

Acerola,un concentré de Vitamine C

ACEROLA

MALPHIGHIA GLABRA

bresil

Surnommé Cerise des Indes Occidentales ou Cerisier des Bardanes,n’est pas un cerisier comme celui de nos contrées du genre Prunus mais un MALPIGHIAGEE,Malpighia Glabra ou Punicifolia poussant aux Antilles et en Asie du Sud Est .
Son fruit presque similaire est charnu,une drupe contenant trois noyaux et aplatie aux pôles.
Son intêret industriel est d’être est une source importante de Vitamine C(jusqu’à 25 %)

                                         USAGES TRADITIONNELS

brésil

Brésil :Anémie,diabète,hypercholestérolémie,inflammations,hépatites,rhumatisme,blessures,
Astringent
Amerique Centrale(Mexique,Guatemala,Vénézuéla)
Diarrhée ,Fièvre,colopathies,problèmes cardiaques(non précisé)

Principaux Apports de l’Acerola

L’Acerola contient 4,5% de vitamine C,alors que la pelure d’Orange n’en contient que 0,05%.
La teneur en vitamine A varie de 4300 IU/g à 12500, iU,la moyenne pour la carotte étant de 11.000 IU
Deux éléments sont ,entre autres présents,Furfural et Limonéne,qui doivent être précisés

bresil

Principaux essais

Sa seule vertue étant sa teneur en vitamine C,ses indications en découlent

1)Adjuvant dans les coups de froids , grippes,convalescences
2)Allégations protectrices positives anti-oxydantes sur le vieillissement,maladies cutanées,antistress
3)Tonique général voire interviendrait sur l’équilibre cardiaque(non précisé)
4)la présence en Vitamine C permet de prévoir une facilité de fixation du Calcium (Osteoporose) et favorise la fixation du fer sur lm’hémoglobine(Antiasthénique)

bresil

PROBLEMES A RESOUDRE

1)Le problème récurrent est  l’usage immodérée de la vitamine C provoquant des diarrhées et des doses proposées car,au-dessus 1 g la vitamine C est éliminé par voie urinaire,or,il existe toujours des adeptes de la polyvitaminothérapie à haute dose dont Linus Pauling a été l’initiateur.Le débat n’est donc pas clos.

2)de l’Inocuité de l’Acérola

 Peu d’études sur l’Acerola d’envergure sauf en EX-RDA, ont été pratiquées,il est décrit une allergie croisée (2002)avec le latex. Des études comparatives entre plante Acerola et Vitamine C seraient les bienvenues.
D’autre part deux composants dans l’Acerola posent problèmes :
a)Le Furfural qui expérimentalement apporte euphorie,céphalées,étoudissement et ALLERGIE

b)Le Limonéme
Expérimentalemt :expectorant,cholagogue ,antiseptique,anti-viral,sédatif et dépresseur du système nerveux central,ALLERGIQUE
Ces deux produits confortent l’usage traditionnel mais aussi le caractère allergisant et surtout
-le D.Limonéme a une action expérimentale tumorale rénale(CIRC)

L’ACEROLA est donc pratique dans les asthénies mais ils  demeurent des études à préciser sur sa capacité allergisante et de ses composants nécécessitant plus de détails sur leur inocuité.

bresil

ACEROLA

 

 

 

Acide Linoleique et risques de Cancer

                Acide Linoléique et Risque du Cancer,Métaanalyses .

Cette métaanalyse est un paradoxe,on sait que les acides gras insaturés réduisent les taux de cholestérol et réduise l’incidence des maladies cardiovasculaires.

L’expérimentation animale de  prise à long terme d’Acide Linoléique pourrait accroitre le risque des cancers du Sein,Colorectal et Prostate .mais est-elle applicable à  l’homme ? Les études sont hétérogènes et il faut comparer ce qui est comparable,notamment si prise en basse concentration en acide linoléique ou acide gras polyinsaturés.et  surtout,une comparaison des habitudes alimentaires  a confirmé que les ratio de cancer était moins élevé chez les consommateurs d’huile végétale ou  d’acide gras insaturés que dans les populations prenant graisse animale ou graisses saturés.    Peu d’études contrôlées ou expérimentales ont comparé l’effet à long terme et risque de cancer avec des régimes riches en acide linoléique ou acide gras polyinsaturé. mais ont confrmé un capital bénéfique des huiles végétales et acide gras polyinsaturé

Les faits expérimentaux ont montré qu’un faible apport linoléique pouvait artificiellement promouvoir la croissance tumorale,mais cett effet n’est pas spécifique. à l’acide linoléique :l’acide linoléique apparaitrait comme un facteur risque pour le Cancer du Sein,colorectal ou prostatique,faits  justifiant analyse descriptive et prospective. .On connait les effets  de facteur de risque des acides gras  pour les Cancers du Sein et Colorectal .Le travail de base a été publié par American Journal Clinical Nutrition En 1998;68;142-53 /Peter L;Zock et Martijin B Matan

Les expérimentations animales ont montré  un lien entre risque de cancer et régimes en haute  concentration d’acide gras polyinsaturés et lien avec l’acide linoléique.

Broitman,Vitale,Vavriusek-Jakuba,Gotlieb Cancer 1977;40,2455-63/Caroll,Khor Lipids 1971,6?415-20

Rôle de l’oxydation des acides gras polyinsaturés/Welsch.Am.J;Clin.Nutr.1987,45-192-202 et Fang,Vaca,Valsta.Carcinogenesis 1996;171035-40

Rappel  des  3 groupes d’Acides Gras

 

*Acides Gras Saturés :Acide Palmitique,Stéarique,Butyrique(Action sur le métabolisme bactérien),Lignocérique(intervient sur lipides du Système nerveux central)

Recommandation nutritionnelle 8 à10 % de l’apport énergétique totale(Femme:16gr/j;Homme 19 gr/j) .igr =9 kcal.en cas d’excès cause de maladies cronariennes.

Apport par viande,charcuterie,lait

*Acide Gras Monoinsaturés:Acide Oléique

D’origine végétal et animal:Viande,charcuterie,fromage,lait non écrémé,beurre,crême fraiche,huile hydrogénée.

 

Baisse le LDL cholestéol mais  n’affecte pas le HDL cholestérol

*Acides Gras Polyinsaturés

Ce sont des acides gras essentiels   apportés par l’extérieur,les OMEGA 3 et 6

*Omega 3: Son précursseur est  acide Alpha-Linolénique : acide Gras à longue chaine  Acide Esicospemtaénique(EPA) et Docosahexaenoïque ( DHA).Besoin 2-9 gr/j

*Omega 6 :son précursseur est l’ Acide Linoléique ; acide à longue chaine Acide Arachidonique.besoin 10 gr/j

Le rapport d’acides gras Insaturés 6/3 doit être de 5 pour une alimentation idéale.En fait en France il est à 15.

                      Rôle des Acides Gras Insaturés(AGPI)

Oméga 3 developpement physologique de la rétine,cerveau et système nerveux central,protecteur cardiaque

Les AGPI à longue chaine sont des inhibiteurs de la croissance tumorale(donc contradictoire avec les effets d’annonces expérimentaux.),

*L’apha Linolénique est anti-aggrégat plaquettaire.,Rôle essentiel dans la biogénèse des membranes du systéme rétinien,  important au developpement. et croissance

*Acide Linoléique:action sur croissance et dévelloppement,constituant des phospholipides membranaires,fonction épidermique et rénale,et sur la reproduction

Action métabolique des AGPI

Action sur Hémostase et Vasodilatation;action sur les médiateurs lipidiques et inflammation,Action sur L”ADN ,transcription de l’ARN et expression des protéines,donc des génes.

Rôle dans la structure des membranes cellulaires et leur fluidité

Sources des AGPI

Acide Linoléique:Tournesol,Mais;Arachide

Acide Alpha-Linoléique:Colza,Soja;Noix

Acide Di-homa-Gamma Linoléique:Onagre,Bourrache

Acide Arachidonique:Viande rouge,Foie,Oeuf,Lait maternel

Acide Eicossapentaénoïque:poisson,Huile Marine,lait maternel.

Le Lien Entre Acide Linoléique et Risques de Cancer,est-til fondé?

D’après les faits expérimentaux et le mode de transcription des acides gras sur l’ADN  et de processus d’oxydation,il était légitime de poser cette question.Les métaanalyses  fondées sur les Etudes Medline Database (Bethesda )  de 1966-1996 et Abstracts  Biologiques de 1966 à 1996,ont permis de clarifier la siutation .La prise de concentration hautes d’Acide Linoléique,16 % de l’Energie globale sur 1 à 7 ans n’a pas permis de constater  d’augmentation de risque de cancer.Une fois de plus les échantillons étaient trop peu importantd et sur de courtes périodes,cependant une seule étude a montré l’incidence possible de l’acide Linoléique

La rappel de ces métaanalyses est donc réconfortant et replace les études dans leur véritable contexte.

Le Cancer du Sein

Sur 16 études,il n’a pas été trouvé d’accroissement notable de cancer du sein avec la prise d’acide Linoléique

Katsouyanna ,Willen ,Trichopolous.1998

Rohan,McMichael,Bajghurst 1998,

Tonolio,Ribioli,Protta,Charrrel;Cappa 1989.

Shun-Zhang,Rui-Fang,Da-Dao,Hoxe.1990

Van’T Veer,Kok,Ham,Ockhuisen,Sturmans,Hermus 1990

lee,Gourley,Duffy,Esteve,Lee,Day 1991

Zaridze,Lifanova,Maximovitch;Day,Duffy.1991

Ingram,Nottage,Roberts.1991

Holmberg,Ohlander,Byers.1994

Yuan,Wang,Ross,Henderson,Yu 1995

Franchetti,Favero,Decarli, 1996

L’étude du meilleur biomarqueur,composition des acide gras dans le tissu adipeux,n’a pas montré de fait significatif, et également les phospholipides erythrocytaires.

Zaridze,Chevechencho,Levtshuk,Lifanova,Maximovitch. 1990

Katan,Deslypere,van Birgelen,Penders,Zegwaard.1997

London,SacksStampfer,Pas d’association entre n2 .6 acide gras  polyinsaturés et cancer Boston 1993

Petrek,Hudfgins,Levine.Ho,Hirch/New York 1993

Pas de différence entre population sous Acide lioléique et population contrôle.Hiroshata,Nomura,Hankin;Kolonel,Lee /Hawaï;1987 

méme constat en Finlande Zhu,Agren,Mannisto 1995

Idem en Israel. Eid,Berry,1988

Prospectives

L’étude d’une cohorte majeure de Hunter;4980 cas sur 337 818 femmes n’a pas montré d’association positive entre prise d’acide Linoléique et Cancer du sein.

Holmberg,Ohlander,Byers1994

Howe,Friedenreich,Jain,Miller.1988

Willet,Hunter,Stampfer.Suivie de 8 ans.1992

Millls,Beesons,Phillips,Frazer.1989

Une seule étude suédoise  a montré une divergence entre prise de 5g/j d’acide gras pylyinsaturé et des dose supérieures,mais l’étude est limitée surtout pour apporter la preuve de la facilitation de la progression tumorale. :Wolk,Bergström,Hunter 1998.

Il est acquis que  plus la prise d’acide Lnoléique est prise jeune,avant 55 ans,moins le risque est grand,:Walte,Andersen,Jellum 1993

.En Israel il a été établi une relation entre acides gras polyinsaturés,Gene BCRCA1 et CA2 et Cancer:Stuewing,Hartge,Walocher.1997

Les prospectives sont-elles acceptables?

Il apparait significativement une différence entre quantité totale de graisse et cancer,mais ce n’est pas une spécificité du cancer du sein,le lien alimentaire d’utilisation des graisses animales et acides gras saturés est net par rapport à l”apport de végétaux et acides gras insaturés.

L’expérimentation animale montre qu’il existe une tumerogénèse lors de gavage des souris et l’incidence des cancers est la même que ce soit avec des acides gras en basses concentration  et haute concentration,il s’agirait alors plutôt un phénomène d’apport anormal d’énergie favorisant la tumorégénèse.S’ll apparait expérimentalement un facteur de carcinogénèse en cas de prise de haute concentration d’acide lioléique,il apparait que le facteur alimentaire simple en concentration est insuffisant et qu’il faut  faire réfèrence à l’action de l’oxydation mitochondriale des acides gras et  action de transcription de l’ADN qui n’apparaissent pas dans ces études.

A ce jour;on ne peut pas définir un  lien entre Acide Linoléique et Cancer du Sein.

 

                                            Le Cancer du Colon

*Etudes sur 13 études de Howe sur cancer et alimentations Hoewe,Aronson,Benito 1997

*11 études de 5287 cas et 10470 contrôles avec acides gras insaturés

*Deux éudes :assoçiations positives:

Lee HP,Gourley,Duffy,Estève,Lee.J,Day.1989

Wet,Slattery,Robinson 1989

*9 études  à preuves faibles.

Withemore,Wu,Williams,Lee 1990

Peters,Pike,Garabant,Mack1992

Jain,Cook,Davis,Grace,Hoxe,Miller 1980

Tuyuns,Haelterman,Kaaks.1987

Prospectives

*Cancer et acides gras polyinsaturés:pas de preuve

Beta,Coste,Rautureau,Guilloud-Bataille,Péquignot.1985

Neoptolemos,Clayton,Heargerty,1988

*Polype,Cancer et Acide Linoléique;pas d’évidence

Willet,Stampfer,Goltiz,Rosner,Speizer.1990

Giovanucci,Rimm;Stampfer,Goltiz,Asschario,Willet1994

Bostic,Potter,Kushi1994

Kerney,Giovanucci,Rimm,1995

*Cancer et acides gras polyinsaturés et acide oléique:782 cas sur 292.768 patients;sur 6-7 ans.pas d’incidence

Willet,Stampfer,Golditz,Rimm,Spizer.1990

Bostic,Potter,Kushi 1995

Que la concentration alimentaire d’acide oléique soit de 8 gr/j à Rôme et Japon ou 22 g/j à Belgrade et Finlande,il n’y a pas d’incidence de mortalité par cancer du colon.Pour Kromhout et Feskens (1996):la mortalité globale de tout cancer n’est pas affectée par la prise d’acide linoléique;Estimation sur 25 ans sur 7 études de pays différents

Il n’y a donc pas d’assoçiation  entre consommationd’acide linoléique et cancer du colon

Expérimentalement,l’induction et initialition tumorale animale varie selon le mode opératoire ,type acide gras polyinsaturés,comme le n 2 6 acide gras polyinsaturé,stimulant tumoral et l’induction peut apparaitre à partir d’une énergie fournie inférieure à 1%,mais cete énergie est plus basse que celle obtenue pour le cancer du Sein,4,5%.par contre si un cancerest transplanté chez la souris,les adénocarcinomes peuvent progresser si l’energie est égale à 4 % ,mais pas pour des concentrations supérieures

Zhao,Kushi,Klein.1991

Nicholson,Neptolemos,Clayton,Talbot,Bell.1990

Bull,BronsteinNigro1989

Globalement ,on peut conclure que chez l’homme la mortalité par cancer colorectal n’est pas assoçiée avec l’acide linoléique et que son adjonction de type énergétique assoçiée aux fibres ne modifie les risques et résultats,et la supplémentation en Acide Oléique ne modifie pas le risque de cancer colique

                                   Le Cancer de La Prostate

Les études montrent qu’il existe une corrélation entre alimentation grasse et cancer de la prostate/Kolonel.LN.1996,mais peu d’études ont montré l’action spécifique des acides gras

Sur 3 études,il a pû être estimé le risque relatif de risque de cancer de prostate  à 1,27 sur 654 cas et 924 contrôles,en comparant haute et basse  concentrations  d’acides gras polyinsaturés.Une seule étude a montré un risque accru avec les acides gras ployinsaturés chez l’homme agé mais pas chez le sujet jeune.

West,Slattery,Robison,French,Mahoney1991

Golley,Campbell,Gallagher,Martinson,Mohler,Sandler 1996

L’estimation du risque se heurte toujours à la méthodologie:pas d’assoçiation noté ou une  seule étude écossaise positive mais sur 20 patients et le pourcentage d’acide linoléique erythrocytaire n’est pas mesuré.

Whitemore,Kolonel,Wu,1995//Hietman,Bartch,Berziat,.1994

Sur la base de ces études,il n’est pas possible d’établir un lien entre acide linoléique et cancer de la prostate.Sur deux études US,il n’a pas été montré de relation positive même faible

.Giovanucci,Rim,Golditz 1993

Gann,Hennekens,Sacks,Goldstein,Stampfer,Giovanucci.1994

Il a été montré sur 399 cas de cancers sur 62.776 personnes un risque relatif  à 0,83,mais concernant de haute dose d‘ACIDE ALPHA-LINOLEIQUE  et non l’ACIDE LINOLEIQUE

Prospectives

Il a été montré des assoçiations positives entre la globalité des acides gras et leur formulation,avec mortalité  ou incidence de ratio de cancer de la prostate.Mais cette incidence serait avant tout le fait de prise de graisses animales que des acides gras végétaux.Les études apparaissent donc insuffisantes et non convaincantes

Howel.1974/Blair,Fraumeni.1978.

Les essais animaux sont peu nombreux.Surtout,il a été noté que l’assoçiation testostérone et apport en énergie à 40% entrainait spontanément un developpement de tumeurs prostatiques,.mais si l’énergie fournie tombe à 10%,il n’y aura pas de cancer.Pollard,Luckert.1985

Il est surtout démontré le lien avec la testostérone mais pas avec l’Acide linoléique.

 L’ACIDE LINOLEIQUE,QUELLE  EST SA PLACE ?

               DE l’ INDUCTiON CARCINOLOGIQUE A l’ EVIDENCE PROTECTRICE

Les etudes montrent dans l’ensemble sutout une relation avec l’apport de haute énergie supérieur à 16 % type acide linoléique pendant au moins 1 à 7 ans,voire 14 % dans une communauté de Los Angeles pendant 6,5 années.

Dayton,Perace,Hashimoto,Dixon,Tomiyasu.1969

,Sur une étude de 23 décès sur 4541 participants en institutions il apparait un ratio de 15 %  d’acide linolélique et 20 cancers sur 4516 sujets furent exprimés avec 5 % d’énergie fournie.

Frantz,Dawson,Ashman 1989..

Il apparait clairement la notion d’excès en apport énergétique mais les auteurs émettent un doute sur les méthodologies et  la dose d’acide linoléique,adhésion des cohortes,leur densité et leur durée..En fin de compte la question de faisabilité de protocoles en distinguant alimentation riche ou non en acide linoléique se pose.

Les etudes épidémoilogiques alimentaires montrent une différence entre les acides gras donnés ou ceux apportés par les vegétaux,et ceci est particulièrement sensible pour les cancers du sein et prostate et non pour le cancer du colon.Exception faite d’ une étude,la prise de haute concentration en acide lioléique sur 1 à 7 ans ne modifie pas les risque de cancérogénèse.les méthodologies ne prênnent pas toujours en compte des régime assoçiant acide linoléique,et huile de soja,acides polyinsaturés globaux et acide linoléique,l’assoçiation de l’acide linoléique et regime riche en fruits et légumes.Ces biais sont signalé par Hunter,Prentice.Particulièrement a été noté l’incide  de risque avec l’acide Alpha-Lioléique et acide gras à longue chaine n2 3.Karmali.1987/Krombrout 1990

.Seulement quelques expérimentations animales ont montré une relation entre promotion des cancer du sein et colorectal.et acide linoléique.

La differentiation bénéfique n’a pû être clairement établi entre acide oléique et linoleique:bénéfice de l’acide linoleique versus acide oléique ou au contraire effets similares.il ne peut donc être établi un principe de précaution,même si un doute expérimental subsiste mais les études sont trop hétérogénes.La différence d’apport entre acide oléique et acide linoléique est ou positive,égale  ou négative en risques.

Seule une étude a montré un lien entre risque cancérogéne et haute teneur en acide linoléique.Il existe indiscutablement une différence entre apport en graisses animales et acides gras polyinsaturés bénéfiques.D’autre part,le bénéfice  aux maladies cardio-vascualaires est de nouveau confirmé. et ces études ont réétabli le bien fondé de l’allaitement maternel.

Si quelques études ou expérimentation perméttraient d’émettre un principe de précaution,la restriction en acide linoléique n’est pas à l’ordre du jour,les OMEGA 3 et 6 ont encore un bel avenir.L’épidémiologie doit être de toute façon révisée,cohorte,modes alimentaires,particularismes des acides gras isolés,durées des études,facteur additionnel (tabac alcool,obésité) et reprise du MICROBIOTE intestinal qui n’a pas encore délivré toutes les pistes enzymatiques,transformations énergétiques ,immunitaire et toxicologiques des bactéries intestinales ( 3 enterotypes).

il faut impérativement relilre les publications de Feskens,Krombout,Jansen,Boyd,Holmberg,Howe,Hunter,Kaaks,Toniolo,Wolk

 

 

 

Acnée Juvénile

L’acnée juvénile

 

 

L’acnée se traduit par des pustules ayant une prédilection pour le visage, affection qui touche deux millions de personnes.

 

On distingue quatre types d’acnées ;

 

  1. L’acnée

 

Qui est un trouble de la kératinisation du canal pilosébacée aggravé par l’hyperséborrhée et certaines bactéries en particulier le Propionibacterium acnes.

 

  1. Les acnées médicamenteuses, que l’on doit écarter induites par ;

 

  1.  
    • Corticoïde

    • Androgène

    • Ioniazide

    • Vitamine B12 injectable

    • Sels de lithium

 

  1. L’acnée rosacée

 

Qui est une affection papulo-pustuleuse des joues et du nez, d’étiologie inconnue.

 

  1. La dermite péri-orale

 

Induite par l’application répétée de corticoïdes fluorés.

 

Problèmes posées par l’acnée juvénile

 

Nous avons vu qu’elle touche deux millions de personnes.

 

  1. Elle touche 80% des adolescents débutant en règle générale à 12 ans chez le garçon et 13 ans chez la fille, correspondant à la puberté.

 

  1. Il existe un caractère héréditaire

 

  1. L’acnée s’aggrave ou apparaît dans la période prémenstruelle chez la fille ou récidive pendant la deuxième partie du cycle menstruelle.

 

  1. L’acnée s’améliore l’été mais le soleil peut induire une acnée solaire surtout en automne. L’effet solaire et d’autant plus pervers que certains traitements ne sont par compatible avec l’exposition solaire (cycline, les traitements par isotrétinoïne).

Il faudra éviter les crèmes pour peau sèches et mettre des crèmes grasses non comédogène et éviter les crèmes parfumées qui sont sensibilisantes ou irritantes.

 

  1. Dans l’acnée il existe un facteur hormono-dépendant, la cellule sébacée étant un récepteur d’hormone mâle.

 

Devant toute acnée, il faudra rechercher les facteurs favorisants ;

 

  1. Génétiques

 

  1. Hormono dépendant

 

  1. Kératinisation anormale

 

  1. Les germes résidents dans les follicules

 

  1. Les frottements répétés par exemple, les mentonnières des casques des footballeurs américains.

 

  1. Le climat humide

 

  1. Le soleil

 

  1. Les cosmétiques gras et occlusif et qui sont comédogènes

 

  1. Professionnel avec le chlore, le brome et l’iode

 

  1. Les médicaments déjà entrevus tel les corticoïdes, la vitamine B12, les antidépresseurs, les androgènes.

 

  1.  
    1. Principe de base de préparation en phyto-cosmétologie

 

Le traitement phytothérapique de l’acnée pose de faite les principes de base de préparation en phyto-cosmétologie est le traitement approprié à l’acnée.

 

La liste des plantes utilisées et validées dans la tradition dans les maladies de la peau est longue. Et certains contestent la validité de pratiques qui n’auraient pas ou insuffisamment de supports scientifiques.

La bardane est citée comme exemple dans sa proposition anti-staphylococcique malgré tout vérifiée par l’usage et les tests in vitro.

 

Dans tous les cas, il faudra proposer un choix et en cas de litige le professionnel de santé vous guidera. Toutefois il faudra toujours s’assurer ;

 

  1. Du caractère non allergisant de la plante ou de l’absence de caractère photosensibilisant.

 

  1. Son réel pouvoir antibiotique ou antiseptique qui lui confère entre autre la présence d’une huile essentielle.

 

  1. Se méfier du caractère trop rubéfiant de certaines plantes que l’on utilise à cet effet.

 

  1. Bien sûr, s’informer de l’éventuelle toxicité.

On peut préparer les plantes après un stockage de courte durée en atmosphère sèche contrôlée c’est-à-dire sans poussière, sans bactérie et sans parasite.

 

  1. Les extraits hydro glycoliques obtenus par macération prolongée de plante finement broyés libérant les huiles essentielles et insaponifiable qui sont des extraits de préparation industrielle.

 

  1. les extraits huileux qui sont des macérations de plante fraîche dans une huile végétale inerte et inodore. L’huile végétale fournit par la plante convient le mieux pour solubiliser l’insaponifiable de la plante.

 

  1. Application en plante fraîche sur la peau que l’on peut définir par les actions suivantes:

 

  1.  
    • Kératolytique : chélidoine, myrte

    • Anti-tache noire (ephilides) : persil et tilleul. Dont la fonction dans ce sens n’a pas été vérifiée

    • Les plantes anti-vergetures : la prêle, le lierre, l’algue, le lilium tigrinum.

    • Anti-sénescente (contre le vieillissement de la peau) : hamamélis, houblon, noisetier, consoude.

 

Plantes décongestives ou anti-inflammatoires

 

Elles sont nombreuses :

 

  • Algues

  • Armoise

  • Arnica

  • Bellis perennis

  • Brunella

  • Câpre

  • Concombre

  • Hamamélis

  • Hysope

  • Laitue

  • Marron d’Inde

  • Mauve

  • Menthe

  • Millepertuis

  • Noisetier

  • Pariétaire

  • Passiflore

  • Persil

  • Reine des prés

  • Sauge

  • Sureau

  • Tilleul

  • Tussilage

  • Véronique

  • Verveine

Action rubéfiante

 

  • Ail

  • Asa foetida

  • Raifort

  • Arnica

  • Bryone dioïque

  • Capucine

  • Genévrier

  • Myrte

  • Myrrhe

  • Oignon

  • Piment

  • Pin

  • Romarin

 

 

Action anti-eczémateuse contre l’irritation

 

  1. La guimauve on utilise 5g pour 500ml d’eau on peut associer la guimauve avec la mauve et le plantain.

 

  1. Le concombre frais passé à la moulinette.

 

 

Action emolliante et hydratante des plantes

 

  • Bardane

  • La camomille

  • Le coquelicot

  • Le fenugrec

  • Le noisetier

  • La pensée

  • Le sureau

  • Le tilleul

  • Le tussilage

 

 

Action astringente liée au tanin

 

  • Aubépine

  • Bleuet

  • Bouleau

  • Géranium

  • Hamamélis

  • Myrte

  • Ortie

  • Ratanhia

  • Saule

 

Action liée aux composants hormonaux œstrogènes

 

  • La sauge

  • Le lierre

  • Le houblon

 

 

Action d’une plante à pouvoir eutrophique et vasodilatateur

 

  • Le calendula officinalis ou Souci du jardin

 

 

  1. Les plantes a tropisme d’action cutanée

 

 

Dans toutes les affections dermatologiques, on est toujours amené à proposer ce qu’on appelle des plantes de drainage dermatologique.

Le terme de drainage dermatologique est inapproprié, il vaut mieux parler de plante à tropisme d’action cutanée et que l’on peut utiliser soit seule ou associé.

 

Utilisation qui tiendra compte des structures évolutives de la maladie et du terrain de la maladie sur lequel elle évolue.

Par exemple, affection cutanée sur terrain hépatique, post-hépatitique, terrains rhumatismaux.

 

Il existe quatre plantes à tropisme dermatologique, la bardane, le cresson, la pensée sauvage et la saponaire.

 

  1. La bardane ou grande bardane Arctium Majus

 

Qui est une composée, la partie utilisée est la racine et les feuilles.

Chimiquement, elle contient:

 

  • de l’inuline

  • des sels de potassium

  • de huile essentielle dans la plante fraîche

  • des tanins

  • du phytostérol

  • un principe amer

  • et dans sa racine, il existe un composant hypoglycémiant

 

Ces principales propriétés médicales sont:

 

  • cholérétique

  • diurétique

  • utile dans la goutte

  • dans les rhumatismes

  • elle agit dans l’eczéma

  • elle agit dans les affections cutanées à staphylocoque

  • l’acnée, la séborrhée

On conseil en traitement:

 

  • une décoction de racine de bardane 30g à 40g par litre donnant 50ml par jour

  • un extrait mou stabilisé 0.6g à 2g par 24 heure

  • un nébulisât 0.3g à 1g par litre par jour

 

La grande bardane ou Actium Majus peut être associé avec d’autre plante.

 

  • Extrait mou de bardane à 0.20g

  • Avec poudre de réglisse pour une pilule 6 à 8 pilules par jour

 

  • Extrait mou de bardane 20g

  • Pour un sirop simple 400g

    • 9 à 10 cuillères par jour

 

  • Extrait mou de bardane 8g

  • Elixir de garrus 80g

  • Sirop simple 200g

    • Le tout 2 à 3 cuillères à soupe par jour

 

  •  
    •  
      • La pulpe fraîche de la bardane et son décocté en compresse est utilisée en local pour l’eczéma, l’acnée et la séborrhée de la face.

 

  •  
    •  
      • La feuille fraîche avec du vinaigre salé à 8 ‰ et utilisée en application pour les articulations douloureuses.

 

  •  
    •  
      • L’infusion sucrée de feuille de bardane est utilisée en gargarisme pour traiter les amygdalites et les gingivites.

 

 

  1. Le cresson Nasturtium officinale

 

Qui est une crucifère. La partie utilisée de la plante est la plante entière fraîche.

Le cresson contient :

 

  • du fer

  • du manganèse

  • de l’iode

  • du calcium

  • de la vitamine A, C et D en petite quantité

  • un hétéroside sulfuré qui en se décomposant a une action irritante sur la peau

 

Propriété pharmacologique du cresson :

 

  • Diurétique

  • Dépurative

  • Anti-scorbut

  • Comparé è l’huile de foie de morue

 

On l’utilise en suc de cresson frais maximum 250g par 24 heure.

On peut le donner en association dans le sirop de raifort composé qui associe:

 

  • Feuille fraîche de cochléaire 1000g

  • Feuille fraîche de cresson 1000g

  • Racine fraîche de raifort 1000g

  • Feuille sèche de ményanthe 100g

  • Zestes d’orange amère 200g

  • Cannelle de Ceylan 50g

  • Vin blanc 4000g

  • Sucre blanc 5000g

 

Composition dite dépurative associant :

 

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

 

 

  1. La pensée sauvage Viola Tricolor

 

Qui est une violacée dont on utilise la plante entière et la fleur fraîche.

 

Chimiquement, elle contient :

 

  • des mucilages

  • des flavonoïdes

  • des saponosides

  • des tanins

  • des sels de calcium et de magnésium

  • de l’acide salicylique (aspirine)

 

Propriétés médicales :

 

  • c’est un dépuratif

  • laxatif léger

  • diurétique

  • il est actif dans l’eczéma, l’impétigo, l’acnée

  • il est surtout utilisable en usage externe et interne dans le traitement de l’acnée

 

Il faut savoir qu’il était utilisé dans le traitement des croûtes de lait du cuir chevelu du nourrisson.

 

Le traitement, on peut le prendre;

 

  • En infusion 10g par litre où il a une action uniquement thérapeutique légère, à 60g par litre la pensée sauvage a une action purgative.

 

  • On peut utiliser l’extrait fluide de pensée sauvage 1g à 2g par jour

 

 

Les associations sont possibles :

 

  • Plante fleurie de pensée sauvage 100g

  • Eau distillée 1500g

  • Sucre blanc

 

Ou une autre association utilisant:

 

  • L’extrait aqueux de pensée sauvage à 3g

  • Un sirop simple 150g

    • On peut donner 2 à 4 cuillères à soupe par jour

 

 

  1. La saponaire Saponaria officinalis

 

Qui est une caryophyllacée, dont la partie utilisé est la racine et le rhizome.

 

Chimiquement on retrouve ;

 

  • Saponoside

  • Des sels minéraux

  • Des glucides

  • Et surtout de la vitamine C

 

Propriété médicale :

 

Elle est diurétique, cholérétique. Il faut savoir que cette plante après une longue macération peut donner des signes d’intoxications tel agitation, hallucination, délire.

 

Elle est utile dans le traitement de l’urticaire, l’eczéma et on la retrouve souvent dans les formules de traitement de l’arthrose.

Il est dit que la saponaire a une action antitoxique dans les intoxications médicamenteuses, ce qui reste encore à prouver.

 

Traitement par la saponaire

 

On utilise une décoction de racine en courte durée à 40g par litre ou en extrait fluide 1g à 2g par 24 heure.

 

On peut utiliser des associations

 

Diurétique associant;

  • Racine de saponaire 60g

  • Racine d’ononis 20g

  • Racine de bouleau 20g

 

Une formule dite dépurative, associant;

  • Racine de saponaire 30g

  • Cresson 30g

  • Petite centaurée 30g

La saponaire seule peut être utilisé en décoction pour traiter des angines en gargarisme, angine de type virale.

 

 

Problèmes posés par le traitement de l’acnée

 

Depuis 1996 s’est développé une résistance au antibiotique (érythromycine et cycline) que l’on donne dans l’acnée.

 

70% des souches du germe propionibacterium sont résistantes à l’érythromycine, 30% à la tétracycline et à la dixocycline, 8% à 10 %, à la mynocycline.

 

Il a été observé un transfert passif de résistance aux antibiotiques d’un patient à un autre, ratio passant de 41% à 85%.

 

Ce problème de résistance soulève de nombreuses questions sans réponse convergente et il est difficile, d’émettre des recommandations visant à un bénéfice optimal pour le patient en pratique courante. (Journée de dermatologie de Paris du 5 au 9 décembre 2006)

 

 

S’il est formulé que l’acnée peut évoluer spontanément vers la guérison vers l’âge de 30 ans, il semble tout à fait raisonnable vu les problèmes thérapeutiques exposés de résistance des antibiotiques, de proposer des traitements de phytothérapie dés l’installation de l’acnée juvénile.

 

Acnée qui sommes toutes évolue de 13 à 30 ans, espace qui laisse une place largement justifié à un traitement phytothérapique qui n’entraînera pas de toute façon de résistance, type résistance bactéricide ou antibiotique.

 

Dans un premier temps, il faut nettoyer la peau acnéique;

 

  1. Détersion végétale pour une peau grasse avec:

 

  1.  
    • le concombre

    • le calendula

    • le bleuet

    • le tilleul

    • et la camomille

 

  1. Si le cuir chevelu présente des cheveux gras, on proposera également:

 

  • Une décoction de Bois de Panama

  • Un traitement par la saponaire

 

Formulation à laquelle, on peut associer:

 

  • fleur de sureau

  • de coquelicot

  • ou la sauge

 

  1. En cas d’irritation et d’inflammation:

 

  • Mauve ou guimauve en décocté à 30‰ donneront d’excellent résultats.

 

  1. Il faut proposer une action anti-infectieuse, par:

 

  • La grande bardane Arctium Lappa en nebulisat à 0.4g, 2 fois par jour ou en teinture mère, 3 fois 50 gouttes par jour

 

Que l’on peut associer avec l’huile essentielle de cannelle de Ceylan dosé à 0.02g par gélule en donnant 6 gélules par jour.

Si cette huile de cannelle de Ceylan est mal toléré, on pourra associer trois huiles essentielles majeures que son

  • l’origan,

  • la sarriette

  • et le thym

  • En association en gélule à 0.15g par gélule, 2 gélule 3 fois par jour

 

 

La levure de bière Saccharomyces Cerevisiae

 

A un effet antibactérien et bactéricide, elle est riche en vitamine A, B et PP, est un complément indispensable important dans les infections cutanées.

 

Culture: Levure haute, beaucoup d’alcool

Levure basse, moins d’alcool

 

Poudre: jaune, beige

 

Composition:

  • Sèche 8% d’eau

  • Matières minérales, phosphate K

  • 30% glucides :Tréhalose polyose

  • 2 à 3% de lipides: ergostérol, lécithine, zymostérol, phosphorés

  • Protides : glutathion, aminoacide, protéique

  • Vitamine PP, A4, M1, M2

  • Groupe B

  • L1, L2 (lactation)

  • Antibactérien – bactéricide

 

Complément de traitement:

 

  • Furoncle, dermite, externe ou interne

  • Antianémique

  • Vieillard dénutri

  • Enfant croissance

  • Femme enceinte et allaitement, cure discontinue

  • Antinévritique

  • Crampe, nervosisme, spasmophilie

  • Insomnie

  • Antipellagreuse

  • Impétigo – anthrax – orgelet

Valeur alimentaire

 

Toxicologie:

  • Formation d’alcool à partir des sucres, discontinue en cure

  • Richesse en bases puriques, ne pas donner dans la goutte

 

Posologie:

  • 3 cuillères à café sur cruditées par jour en 3 prises

  • ou 3 cuillères à café dans de l’eau plate, par jour

 

 

Diverses formulations sont proposées contre l’acnée

 

  • La bardane racine 15g par jour

  • La salse pareille 10g par jour

  • La fumeterre 8g par jour

  • La pensée sauvage 15g par jour

  • Le pissenlit racine 6g par jour

  • La plantain feuille ou fleur 10g par jour

 

En sachant que ces propositions tiendront compte des affections en cours, sachant que pensée sauvage et plantain sont plutôt réservés au terrain allergique.

 

L’association bardane, pensée sauvage et plantain en nébulisât a une action antibactérienne et antiallergique.

Le fumeterre et le pissenlit ont plutôt une action hépatique et antiallergique dermatologique d’autant plus si les lésions sont prurigineuses.

 

On peut associer et proposer s’il existe une couperose associée:

 

  • de la vigne rouge 15g par jour

  • ou lierre grimpant 8g par jour

  • ou millefeuille 12g par jour

    • Elles peuvent être associées en tisane ou préparées seule en nébulisât

 

Chez l’adolescent peut être proposé;

 

  1. En cas de lésion eczémateuse:

  • Fumeterre poudre 150g

  • Bardane 75 mg

  • Radis noir 75mg

    • Pour une gélule, 6 fois par jour

  • Bardane 75mg poudre

  • Sauge 25mg poudre

  • Prêle 25mg poudre

  • Bouleau 25mg poudre

    • Pour une gélule, 4 gélule par jour

Enfin pour terminer le traitement externe outre la détersion végétale déjà proposée pour la peau grasse, on peut préparer des masques, des compresses toujours utiles dans une acnée résistante et récidivante.

 

  1. Masque préparé avec:

  • la laitue, feuille cuite

  • le mais

  • la pulpe de tomate

 

  1. Des compresses et des lotions:

  • de bardane

  • de concombre

  • de genièvre

  • de jus de laitue

  • de lavande

  • de pensée sauvage

  • de souci

  • de jus de tomate

  • du lait au calendula

 

  1. On pourra tamponner et lésions acnéiformes avec

  • la sauge en teinture mère à 10g

  • et l’alcoolat de lavande 100cc

 

Toutes ces solutions proposées seront guidées par la tolérance et l’effet thérapeutique à long terme.

 

L’acnée peut devenir une disgrâce pouvant perturber les contacts sociaux. Il faudra donc prendre toute thérapeutique dans la mesure de possible qui puisse non seulement rassurer voire aussi traiter.

Mais également modifier un terrain devenu dystonique que l’on peut comprendre et alors, on peut associer un léger sédatif végétal:

 

  • valériane

  • passiflore

  • lotier

  • saule

 

Le problème posé restant entier faut-il intervenir sur le climat hormonal, puisque la glande sébacée est un récepteur d’hormone male.

Il semble exclu d’intervenir jusqu’à la fin de la puberté sur le climat hormonal, à moins d’être guidé par un souci strictement médical et il faudra alors se référer au canon de la thérapeutique dermatologique.

 

Devant une forme sévère le professionnel de santé prendra alors l’initiative.

 

 

 

 

Mais sachant que l’acnée s’aggrave en période prémenstruelle ou en deuxième partie du cycle, il parait légitime de proposer des traitements en cours en privilégiant un climat progestatif avec :

  • le vitex castus et lithospermum dans la deuxième partie du cycle chez la femme

  • équilibré la chute d’œstrogènes par le trèfle et le houblon ou le saule dans la période prémenstruelle.

 

Dans tous les cas, les dosages hormonaux permettront de suggérer et de juger de l’opportunité du traitement d’appoint phytothérapique hormonal.

 

 

Quelques schémas thérapeutiques permettent de guider la phytothérapie hormonale dans l’acnée.

 

 

  1. Les plantes anti-androgènes

 

  1.  
    • L’huile essentielle de géranium

    • L’huile essentielle de cumin

    • L’huile essentielle de romarin

      • Que l’on donne toutes par voie orale

 

  1. Les plantes œstrogènes

 

  • La sauge que l’on donne en nébulisât ou en teinture mère qui a une action astringente, bactéricide qui en local et en voie générale a une action œstrogène. Elle a également une action progestérone like.

 

  • Le houblon les cônes ont une action mixte œstrogène et anti-œstrogène qui se donne en décoction à 50 g par litre.

 

  • La réglisse qui a une action antibactérienne et oestrogénique que l’on donne ou en nébulisât ou en décoction 20g pour 100cc en local.

 

  • Le souci Calendula officinalis qui a une action anti-inflammatoire, cicatrisante, riche en manganèse et a une action œstrogène. On donne les fleur mondées 30g par litre en infusion

 

  • La carotte riche en œstrogène et en vitamine A

 

  1. Les plantes progestérone like

 

  • La sauge déjà citée

  • Surtout, l’alchemille Alchemilla Vulgaris qui a une action astringente qui est donné en infusion en plante entière 50g par litre.

ACONIT en Medecine Ayurvedique,Trop d’Incertitude,Banalisation Traditionelle à ne pas suivre.

guy005 copieCorpsemeat-2 -800x600-(2)la mort13239220_281680365505571_4727828949723936538_n

 

 

 

<<<<<<<<<<<Ne jamais oublier le caractère extremement dangereux de l’ACONIT NAPEL (Alcaloïde Aconitine),commun en Europe.>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

<<Toxicité Neurologique et Cardiovasculaire nécessitant hospitalisation en réanimation et si possible ,avec concours médical,lavage d’estomac dans les moins d’une heure suivant l’ingestion

Bibliographie Plantes Toxiques:Girre 1980 et Beneton 2001.

Très tôt  identifié comme toxique et poison de chasse ,l’Aconit ou “Tue-Loup”;  l’Empereur  Trajan en interdira sa culture  à Rôme en 117 après JC

 

Deux Renonculacées sont prescrites en Médecine Ayurvedique

 

1)ATIVISHAA ,racine de  ACONITUM HETEROPHYLLUM,le plus utilisé entrant dans des composants traditionnels.Mais sa raréfaction pose de fait l’importance de sa reconnaissance,protection à l’échelon régional en Inde,et surtout remise à niveau constante des connaissances botaniques, qui ne peut souffir de la moindre ignorance botanique et garder le principe constant de précautions

 

2)VATSANAABHA ,racine de ACONITUM CHASMANTHUM,souvent confondues avec d’autres membre de la même famille; considéré comme toxique mais moins d’après les textes classiques  si effets atténués (pourtant textes adressés à des professionnel???!!!!)

 

*Il est surprenant de retrouver des indications thérapeutiques  malgré les mises en garde de reconnaissance de l’Aconit,parfois insuffisante , certains auteurs différençiant les espéces à fleurs bleues hautement toxiques des espèces à fleurs jaunes moins toxiques,mais que “signifie moins toxique”.

* Abhava Pratinindhi Draya (Substitution de Drogues)

D’après les textes ayurvédiques:Bhavaprakasha Nighantu,Yogaratnakara,Bhaishshajjya Ratnavali

Il est écrit entre le 16 et 19 éme siècle dresse une catégorie de substituts évalués sur la base ancienne d’une classification étrangement inexacte et pour quelques plantes les actions  ne sont pas encore élucidées.La liste regroupe 46 paires de plantes dont la plupart n’ont pas de relation  taxonomique.Le choix des plantes repose avant tout sur une concordance d’effets thérapeutiques;sur la qualité dite Drayavaguna(Profil de la pharmacologie ayurvédique) de deux plantes,c’est le gout(Rasa),propriétés (Guna) l’état du goût après digestion (Vipaka) et actions(Karma) mais dont la puissance (Virya) est dissemblable.Par exemple, le Cyperus Rotundus est de puissance froide,l’Aconit Heterophyllum de puissance Chaude.

 

.*Surtout,il est accordé une trop grande importance  à un mode de préparation de purification et détoxification des plantes appelé  SHODHANA ,se déclinant selon au moins Treize processus différents en Inde dont on peut poser la légitimation .Ces procédures se retrouvent dans la médecine chinoise,appelées PAO ZHI.Il faut bien reconnaitre que ces procédures devraient engager des connaissances très élaborées,dans la mesure oû l’Aconit fait partie de 350 espéces. ouvrant la porte aux erreurs et accidents.Des tentatives d’exploration surgissent souvent pour conforter le bien fondé de cette méthodologie dans son expression antique,soit plus sérieusement sur des faits comparatifs uniquement basés sur dosages et identifications des molécules,faits de laboratoire mais qui ne débouchent que sur des tests sur animaux.Le plus important est d’avoir confronter les methodes avec identification pharmacologique et chromatographique,études chinoises qui seront évoquées,et paradoxalement n’ont pas débouché sur des randomisations,alors que ces procédures dite de détoxification ont été clairement identifiées et pharmacologiquement explicitées

Ces plantes du Genre Aconit et composants sont retrouvés dans  un formulaire   encadré par “Council of Scientific and Industrial Research et Indian Concil of Medical Resarch” sous le signature de Y-K SARIN (Directeur de Recherche au CSDR /Jammu) est édité en 1996 et ayant pour source ” Ayurvedic  Drug Formulary”  de 1987.Devant les problèmes posés,il apparait indispensable ,sans conflit d’intêret ,de faire une mise au point,sur  la toxicité et réalisme thérapeutique. légitimité pou non des Aconit dans la tradition indienne

 

 

Les ACONITS AYURVEDIQUES

 

Les compositions contenant de l’Aconit ont souvent des substituts remplaçant la plante initialement référencé .et ceci pour des raisons essentielles:

Le potentiel toxique connu invite à remplacer l’Aconit par une plante de type Amer ;puisque l’Aconit en médecine ayurvédiques fait partie des amers.

Mais,en contre partie, il n’est guère explicité l’espèce botanique ou détails pharmacologique du substitut,

Par ailleurs les procédures de détoxification de l’Aconit oblige à des principe de précaution  étrangement absent dans les formulations ou masqué dans des concepts antiques .Ce ne sont pas des détails et ils seront developpés.

 

VATASANAABHA

 

Racine d’Aconit Chasmanthum;nom le plus utilisé

appelé en sanscrit VISHA;SHIRINGIKA,;KAALOOTA

 

On peut le trouver cité par les noms moins communs;Aconitum Demorrhizum et Ferox(Toxique)

Dans l’est du Népal et Sikkim,et Est Himalaya un mélange peut etre proposé avec différentes  racines d’Aconitum Falconeri,Lacinniatum,Ferox,Spicatum,voire Aconitum Violaceum , Balfoueri ,Denorrhizum dans les territoires Jammu,Cachemire,Himachal Pradesh.

Le matériau est bouilli dans du lait jusqu’à obtention d’une huile d’apparence noire,commercialisée sous le nom Meetha Telta

Le Vatsanaabha est dit un virulant poison ,dont il est dit que l’on peut amoindrir les effets.Ce n’est guère engageant.

Toutefois,Il est considéré comme ;altératif;anti-inflammatoire,diaphorétique,tonique expectorant.Il fait partie de nombreuses compositions prescrites dans l’Asthme,diabète,paralysie,rhumatisme inflammatoire,typhoïde et écoulement nasal.

Principales formulations contenant Vatsanaabha:

Miritunjya Rasa;Hingul Swar Rasa;Agnitundi Vati;Sanjeevani Vati;Kaphaketu;Anaanda  Bhatrava;Juvaramummrari;Trbhuman Kriti Rasa;Laghtu vis Garva Taila

 

 

ATIVISHAA

 

La Racine de l’ACONIT HETEROPHYLLUM est la plus utilisée

Appelé en Sanscrit BHANGURA;SITASHRINGI;PRATIVISHA

Considérée comme une plante en voie de disparition(Goraya 2013)

 

En principe les préparations n’utilisent que les Tubercules filles considérées comme les plus efficaces.Leur présence dans les formulations doivent en contenir au moins  20%..Il est considéré comme atoxique,il n’a pas d’alcaloïde aconitine mais Atisine.

Pourtant les substituts ont également leur place ,notamment le plus fréquent CYPERUS ROTUNDUS

On trouve parfois Chaerophyllum villosum ,un Apiacée appelé Meetha Patisa.il est de gout aromatique et doux

Utilisations  d’Ativishaa

Diarrhée;Dysenterie,Faiblesse générale,Affections inflammatoires aigues suttout chez l’enfant

Formulations contenant Ativishaa

Ativishaadi Churna;Baal Chaturbhadra;Sudarshana Churna,Amri-Tarishta;Vatsayadi  Kuvaatha.

 

 

LES PROCEDURES DE DETOXIFICATION DE L’ACONIT: le SHODHANA

Selon le texte ayurvedique  AGADANTRA (d’après Shri Taranatha 2002) ,une substance causant la maladie est appelée VISHA

Ces procédures impliquent le concept de VISH DRAYAS  et SHODHANA,.

les VISHAS ou drogues Toxiques  ou Poisons appelées VISH DRAYAS dont la substance toxique est globalement nommée VISHA (Acharya Yadavji 2008).Les VISH DRAYAS sont en deux catégories:

Poison Animal au nombre de 10

Poison Plantes et Minéraux au nombre de 16

 

Les VISH DRAYAS peuvent être thérapeutiques mais également facteurs de complications et de maladies.Ces drogues données à des doses différentes que leur norme toxique ;sont données pour “leur propre justification et pouvant être converties en therapeutiques “d’après Achayara Yadavji 2012.Les  VISH DRAYAS ,”à part leurs propriétés indésirables,possédent des propriétés acceptables qui DOIVENT AGIR PLUS RAPIDEMENT que les autres plantes.”Cette spécificité entérine de fait le processus de Détoxification ou Shodhana,avec plusieurs étapes:Swedana (Bouillir) et Mardana (Trituration).Sadananda 2004

 

Le Shodhona est subdivisé en deux composantes(Shastri 2009)

Savnanya:Commun

Vishasha :Spécifique

 

<<<<<<<<<<<Appelation générale du processus de détoxification

 

SAMNYA SHODHONA  de VISHA DRYAS

 

 

La tradition ayurvedique propose 13 procédures de détoxifications  ou purification de plantes mais aussi pour métaux lourds type Mercure.(Prastiant 2008/Sastri 2008) . Les procédures peuvent varier  les liquides intermédiaires détoxicant :Jus de Gingembre,Gruau Aigre,Urine et Lait de Vache,Petit lait de Chévre,,solution de fruits réduit  Tripala”Embelica /Terminalia Chebula et Bellirica .

Les plantes toxiques référencées par le procédé Shodhana: Aconit (urine de Vache),Abrus Precatorius(Lait de Vache,Gruau suré);Glorosia Superba( Urine de vache,Petit lait;Sel gemme),Datura(urine de vache)Semicarpus Anarcadium (Urine de Vache ,puis Lait de Vache),Strychnos(Lait de Vache et ;Gingembre et Gruau),Commiphora (Tripala:fruits d’Embilés,Terminalia Chebula et Bellirica)

 

Les méthodologies procédurales privilégiées selon les toxiques:Absorption par Huile;Produit frit ou grillé;Trituration dans du jus de gingembre,Immersion dans un liquide spécifique au toxique;Immersion dans un liquide  spécifique,séparation physique des impuretés,Lavage,faire Bouillir.

 

 

La Procedure VATSANÄBHA

 

 

selon les textes  Auyurveda Prakâsa ,Rasa Tana Samuccuya,Rasa Tarangini

 

Aconit en Tranches

 

*Cuisson pendant 3 heures dans du lait de chèvre

*Réduction pendant 3 jours dans l’urine de vache,Gomütra,et séchage au soleil

*Bouillir dans le lait de Vache GODUGDHA

*Faire mijoter dans l’Urine de Vache GUMÜTRA et séchage au soleil

*Trituration dans du Borax (TANKANA)

 

 

 

La Procedure SHODHANA emploie comme véhicule  du toxique ,

URINE DE VACHE appelé GOMUTRA spécifique à l’ACONIT type ACONIT FEROX, LAIT de VACHE appelé GODUGDHA est plutôt réservé au STRYCHNOS NUX-VOMICA

Le GOMUTRA a des propriétés anti-bactériennes et anti-fungique.

Dhama;Chauhan;Lokesh Singha Anti-cancer Activity of cow urine-current status ans future directions International Journal of Cow Sience 2005;1(2)1-25.

L’hypothése avancé est que  le Gomutra transforme les alcaloïdes en composant alcalin. et ou  hydrolyse les Alcaloïdes

Dans Effects of SHODHANA traitment on chronic toxicity and recovery of aconite /Sharkar,Prajapati,Shula ;Ravishankar .Toxicol.Int.2012;19;35-41,

La procédure est énoncée,utilisant deux méthodes utilisant l’Urine de Vache et le lait de vache.Les tubercules de racine sont tranchés est réduit en poudre et mis en immersion dans l’urine de vache à l’abri de la lumière.Cette procédure s’étale sur 3 jours,chaque jour l’urine est changée.Au total 6,1 litre d’urine sont utilisées pour 200gr de poudre d’aconit.On peut utiliser une autre méthode,la poudre est enveloppée dans un tissu et mis à bouillir dans du lait de vache pendant 5 heures.Il faut réduire le lait de façon continue,utilisation de 3,6 litres de lait pour 200gr de poudre.

La dose de poudre traitée donnée classiquement est de 8-16mg/jour.la dose moyenne  est de 15 mg,représentant expérimentalement chez l’animal 1,25 mg /kg,en extrapolant avec la masse corporelle humaine..La drogue en suspension est préparée dans une solution de 3% de gomme d’acacia(1ml dans 50ml d’eau distillée).la préparation pour essais animaux est concentrée à 1,35mg/ml

Expérimentation sur 44 rats réparties en 3 groupes:

Avec bilan biologique,organique et histologique

Un sous Racine d’Aconit fraiche  RV

,Groupe traité par urine d’aconit traitée SM,

Groupe traitée par le lait d’aconit traité SD

Groupe RV:Triglycérides et phosphatase alcaline abaissés,glycémie augmentée,urée et créatinine abaissée

Groupe SM:baisse du cholestérol et  phosphatase alcaline,élévation de la créatinine

Groupe SD et SD: glycémie élévation non significative

Goupe SD:Urée élevée;créatinine abaissée,baisse des globules rouges,et baisse des lymphocytes,lésions hépatiques(avec dépots de lipides et hémorragiques dans groupe SM )et rénales (lésions hémorragiques)plus marquées que dans le groupe RV,

Perte de poids dans le groupe RV,gains de poids dans les groupes SM et SD

L’Atteinte des constantes sérologiques dépend de la qualité des fonctions rénales

L’alcaloïde aconit affecte les canaux sodiques des membranes cellulaires

Il a été observé une réversibilité des lésions hépatiques et rénales chez les animaux traités par l’aconit ayant subi le processus de purification avec le lait.la toxicité de l’aconit est réversible après une certaine periode de sevrage.,surtout observé dans le groupe SM

Effet du traitement SHODHANA sur la toxicité chronique de l’aconit ,et guérison

Toxicol.In.Janvier 2012;19(1)35-41

Sarkar,Prajapati,Shukla,Ravishankar

Etudes sur 30 jours et comparaisons de rats; soumis à Aconit frais RV traités par le procédé urine-aconit SM et Aconit-Lait SD à raison de 6mg/kg par souris

Traitement  SM:pas de lésion apparente

Traitement SD:toxicité moyenne rénale

Les toxicités des groupes SD et RV sont réversibles mais le traitement SM cause de soudains effets de manque.

Pour les auteurs Shodhana Aconit diminue les effets toxiques de l’Aconit et la toxicité chronique  de l’aconit est réversible.

 

Que devient physiquement l’Aconit après le processus Shodhona?

 

 

.La couleur de GOMUTRA devient de jaune à Marron.La solution devient amère et les préparateurs testent le gout de la solution jusqu’à ce que la  sensation de brûlure ou picotement de la langue  ou gorge disparaisse.

Prasanta Kumar Sarkar .Evaluation du procédé Shodhana et étude de l’antidote sur l’aconit(Vatsanabha  ) Thése médicale Jammaga :IPGT&RA Gujurat Ayurveda University 2008

in Ancient Science of Life Vol 30N°2 2010-54-57/Illanchezhian,Roshy Joseph,Rabinarayan Acharya.

Journal  of  Postgraduate  Medecine Vol 37 N°3 Juillet 1991 /Thorat;Dahanakar

Expérimentations sur l’Aconit avec différentes procédures;mais 200 textes ayurvédiques évoquent le SHODHONA

Indradeva 2003/Upadahya 1999/Sen;Koshla 1968;Sarkar 2008.

Toxicité Réduite de l’Aconit par le Shodhona .Thorat,Dahanukar 1991

Différentes expérimentations sur solutions neutralisantes pour le Strychnos:Yadarji 1998/Chumekar Pandy 1999/Svarmadar Rabinvayan 2012

 

 

QUELLES CONCLUSIONS SUR LE SHODHONA ?

 

Les publications nous confrontent à une répétition de pratiques antiques ayant ses sources dans le Caraka Shamita.;oû est privilégié ,pour l’Aconit ,les propriétés therapeutiques pour fièvre;rhumatisme et perte de vitalité.

Il apparait très clairement que les références sont avant tout celles de l’Aconit Heterophyllum considéré comme atoxique.La plupart des notions toxiques font références aux variétés parfaitement identifiées ,mais hélas,certains ouvrages ne les développent pas ou en sont absents ,donnant l’impression de privilégier des substituts largement utilisés souvent peu documentés ou fortement éloignés de la plante originelle .Les essais de toxicologie sont invariablement des faits de laboratoire et l’aspect de reconduite systématique des prescriptions Shodhona  et ses effets pharmacologiques doivent inciter à une très grande prudence,d’autant qu’ils sont fréquemment repris et trop impliqués dans une pharmacologie antique qui nécessiterait revisitation,de plus ces processus laissent planer un doute dans leur méthologie et efficacité .Ces méthodes sont nombreuses et certaines apparaissent beaucoup plus restrictives faisant des processus de purification  répétées permettant de réduire de 300 fois à 400 fois la toxicité,ce qui serait une approche plus  raisonnable et ,dans une logique de détoxification véritable mais ces méthodes apparaissant peu pour l’Aconit,elles sont trop diversifiées , divergentes et demanderaient une parfaite visibilité et convergence .Trop de doutes  invitent à ne pas utiliser des formulations dont on peut légitimement discuter le réalisme et l’inocuité,.

 

Quelques résultats à réétudier

 

Selon Singh 2003 les processus Sohdhana reduise l’Aconitine de 0,113 à 0,083 %

Pour Sarkar 2008, le processus Shodhana  d’urine de vache est le plus efficace.,Comparaison Gomutra (Urine de Vache )avec Lait de Vache ,Lait de Chévre,Solution de Fruits Tripala

En 1999 -Upadhyaya;Khosla exprime que le procédé avec le lait de vache agirait peu

En, 2012,Shukla,Sakar,Prapajati,Ravihankar parlent d’action effective du processus Shodhana Aconit  ,sur les effets toxiques cardiaques et neuro-musculaire en laboratoire.

 

Publication CHINOISE

Chemical Central Journal.2013/7/10/Jaiswa;Liang;Youg;Chen;Zhao

Demeure à ce jour une référence interressante; abordant  toutes les problématiques des différents processus de détoxification en comparant pharmacologiquement les Shodhana d’Inde des Processus de détoxifications Chinoises.

Les auteurs insistent sur la diversité des sources:200 textes de tradition indienne,deux procédures fondamentales chinois issues du Lei Gong Pao ZI Lin écrit en 500 après JC et Pao Zhi Da Fa en 1662,d’oû sont issues près de 600 formulations

Pour l’essentiel;ils démontrent que les composants Diester Diterpenoïdes Alcaloïdes (DDA) sont transformés en composants hydrolysés Monoester diterpenoïdes alcaloIdes (MDA) ayant perdu leur groupe acide acétique:Benzoylamesaconine et benzyol ocaconine

Ils ont comparé différentes procédures de détoxicification,Eau (salée ou non) bouillie avec ou sans filtration,urine de vache et lait de vache avec ou sans filtration;

Comparaison sur 3 Aconit:Heterophyllum;Carmichaelli;Kurnezoffli.avec dosage Aconitine;Mesaconitine;Hypaconitine

Dans la procédure chinoise ,la racine d’Aconit est macérée dans l’eau pendant 18 heures et mijotée dans l’eau pendant 6 heures

Dans les 3 cas de procédures :Urine,Lait de vache et Eau,l’hydrolyse apparait et agit sur la quantité en concentrations d’alcaloïdes.

Il apparait toutefois quelques différences notables:

Même si avec le lait les alcaloîdes sont hydrloysés ;ils sont instables à une température élevée et le PH acide permet le transfert des alcaloïdes dans le lait

Dans l’Urine de Vache l’Acidité et Chaleur agissent sur les alcaloïdes

la Decoction par l’eau est la plus simple et la plus efficace aux vues des dosages et chromatographie et on peut déterminer un gradient d’efficacité pharmacologique:

 

*******EAU> LAIT de VACHE >URINE de VACHE*******

 

Quelques Chifres avec racine  d’Acotitum Hetreophyllum

 

Aconitine

 

* Fraiche 11mg/kg

*Décoction Filtrée Lait de vache:1,05

*Décoction filtrée de lait de vache 0,27

*Decoction Urine de Vache:4,7

*Decoction d’Urine de vache:2,18

*Procédure Eau:1,9

*Eau filtrée 2,19

 

Mesoaconitine

 

Fraiche:9,6

Decoction Lait de vache 1,96

Decoction  Lait filtré:1,07

Decoction Urine:2,18

Decoction Urine filtrée :O,98

Eau:0,9

Eau Filtrée :1,08

 

Hypoacotinine

 

Frais :13

Decoction Lait de vache 0,94

Decoction Lait de vache filtrée :0,36

Decoction Urine:3,28

Decoction Urine filtrée 4,07

Eau:O,11

Eau Filtrée:0,21

Cette étude  est une avancée notable pour la compréhésion des processus de détoxification de  l’Aconit ,et permet de resituer le SHODHANA,toutefois ;il manque cruellement les incidences thérapeutiques modernisées et leurs justifications

 

 

CLASSEMENT DES SUBSTITUTS :liste d’ABHAVA PRATINIDHI DRAVYAS

D’après  Jour Ayurveda Integra.Med 2010.Janvier-Mars

Pour une cinquantaine de  substituts ,beaucoup ne possédent pas les mémes fonctions thérapeutiques

*Aconitum Heterophyllum /Cyperus Rotundus

*Cinnamomum Camphora /Cyperus Rotundus

*Cyperus  Rotundus/Terminalia Chebula

*Cinnamomum Camphora/Santalum Album

*Terminalia Chebula/Pistacia Chinensis

*Crocus Sativum/Carthamus Tinctotius

*Arille de Myrystica Fragans/ Syringium Aromatum

*Zyzyphus Mauritania/Syringium Aromaticum

*Inhula / Saussurea Lappa

*Taxa Bacatta/Sausurera  Lappa

*Valeriana Walidi/Saussurea Lappa

*Berberis Aristata/Curcuma Longa

Cette liste de substituts est souvent mis en avant mais,il apparait des évidences:  Propriétés pharmacologiques et espéces botaniques  ne se recoupant pas

 

 

ACONITUM HETEROPHYLLUM

Apelé Ativishaa,

ou Skulakandaa,Bhangurra,Ghunvallabhaa,Kaashmiraa,Shishubhaishajyaa

,Cette plante en voie de disparition pousse dans l’Himalya,Sikkim ,Cahemire,Sud-Est Tibet, Népal entre 2000m et 4000 mètres,

Grand classique des textes antiques:

*Caraka;prescrit en gruau suré avec Gingembre.pour diarrhée

*Dhanvantari Nighantu,Brhattrayi;Bhaavaprakaasha,Ashtaanga Hridaya:pour colites ,diarrhées,mauvaise digestion

*Susruta Shamita:tumeurs;coliques;gastralgie;rhmatisme,maladies utérines et vaginales

Il est donné à 500 mg-1gr ,ou décoction à 3-5gr , en médecine ayurvédique,sa racine  en poudre dans du miel est prescrite pour toux d’irritations,bronchites,diarrhée et antihelminte,perte d’energie,rhumatisme

Souvent associé avec Piper Longum et Pistacia intergerrina.

Il est considéré  comme un des plus grand amers en Ayurveda

Son premier substitut apparait au 13 eme siécle,le Cyperus Rotundus

Pharmacologie Antique

Il est dit qu’il réduit le systéme Kapha et Pitta

Dominance:

Agni:Feu

Vayu:Air

Akaska :Espace

Rasa gout Amer,piquant

Guna propriétés Léger,Sec

Virya  potentiel Chaud

Vipaka:gout après digestion.Katu

Diapa:accroit le feu digestif

Pachara:digéré les matériaux indigestes

Grahi:Absorbant

Shotahara anti-inflammatoire

Vishaghana Anti-Poison

Krimihara;Anti-helmintique

IwarahataAntipyrétique

Kasahar Antitussif

Attsaraghana anti-diarrhéique

 

CHIMIE

Racine amère combiné avec Piper Longum pour douleurs intestinales

En Pate pour rhumatisme et ,anti-inflammatoires

Astringente pour diarrhée,toux,vomissement,gastralgie et colique

N’a pas d’Alcaloïde Aconitine toxique.

Alcaloïdes  0,79%)et Terpénoïdes

Les marqueurs sont ATISINE;HETISINE;HETERASTISINE

ATISINE O,4%:hypotenseur

ATIDINE

20-alpha  ATISINE

20 -béta ATISIONE

HETERATISINE 0,03%

HETEROPHYLLINE

HETEROPHILLIDINE

HETEROPHLLISINE

HETISINE

HETIDINE

HETISINONE
ISOATISINE

ANTHRAQUINONE glycosides

SAPONINES
PHYTOSTEROL

FLAVONOIDES

TANNIN
GLYCOSIDE CARDIAQUE

 

 

ORIENTATIONS THERAPEUTIQUES du CONTINENT SUB-INDIEN

 

FEBRIFUGE: il faut oublier le paludisme,,notion citée mais inexacte ;seul son substitut le Cyperus Rotundus agit sur plasmodium falcifarum

Analgesique et Anti-Inflammatoire

Anti-diabétique:son substitut Cyperus est uniquement lipolipémiant

Anti-Emétique

Propriété immunostimulante .mais  en expérimentation de laboratoire

Actions sur douleurs neurologiques et rhumatismes.Cyperus à une action sur relaxation musculaire dans l’arthrose inflammatoire et douleurs neurologiques

Aphrodisiaque.Son substitut Cyperus est plutöt anti-fertlie;tonique,anti-asthéniant après les états fébriles

Diurétique

Gastralgie et Diarrhée: une orientation préférefentielle

Narcotique

Anti-Helmintique

Hypotenseur

Une expérimentation rare:

Action sur le statut immunitaire des enfant fragilisés avec un composant traditionnel appelé BALA

Il est considéré que la mortalité infantile est importante estimée à 60-250 pour 1000 naissances.

Le dosage des Immunoglobuline G;M;A pourrait d’envisager   un futur possible à la defense contre les maladies.

Essais sur 24 enfants de 2500gr à 3000 g ;agés ,de 3 à 6 mois.

la mére est en bonne santé,n’a pas eu de problème de grossese notamment entre 37-47 semaines et bon statut immunitaire sérique

Essais sur 6 mois,avec 5 gouttes/jour;avec un intervalle de 3 mois;entre les prescriptions .Il est observé une augmentation du statut immunologique des nourrisons :IgM;G,A. Mais deux observations s’imposent:

*Les incidences sur bénéfice santé ne sont pas signalés,moindre fragilité,meilleure defense aux infections pulmonaire,digestives.donc Aucun pronostic à long terme

*La composition de Bala est donnée sans les dosages et mode de fabrication,notamment pour l’Aconit Heterophyllum.

*Bala:Abuliton Indicum;Embelica Officinalis;Piper Longum;Glyzyrrhiza;Convolvulus Pluricaulis;Acorus calamus;Cyperus Rotundus;Acotinum Heterophyllum

Anc.Sci Life Janvier 2009 janvier ,28(3)18-22

Appaji;Sharma;Kativar;Sai

 

Bibliographie de l’Aconit Heterophyllum

 

Kare 2004

Puri 1974

SHASTRI 1964

CHOPRA 1945

PELLETIER 1961,1964

RASTOGUI/MEHTRA 1993

PATEL.AMIN.NAVAVTI 1995

KHORANA,MURTY 1968

KANNA,SRIVASTAVA ,RAY 1961

 

Shodona et Aconit:

 

Paul J Pharma 2013

Sakar;Prajapadi  Indian Drug 2011

Deorel;Moon;Khadabadi,Daokate,Baviskar 2013

 

PHARMACOLOGIE et EXPERIMENTATION DE LABORATOIRE

 

*Antidiarrhéique(:Venkatasubramanian:)molécule non identifiée

*Anti-Inflammatoire et AntiPyréique :comparaison avec Aspirine(Ikrum)

Verma,Ojha,RaishAnti-Inflammation J.Med Plant Res 2010

*Anti-Bactérien :par l’alcaloïde  Nor-diterpénoïdes-6-dehydroacetylsepaconitine et 1-3-hydroxylappaconitine:action sur Escherichia coli,Shigella,Pseudomonas;Samonella.Mais études non suivies.

Ahmad,Zeeshan,Obaidullah,Shaheen J EnzymeInhib med Chem2008

*Immunomodulation :action sur hypersensibilité

Atal;Sharma;Kaul;Khjuria JPrelimnary Sreening 1986

*Action sur systeme nerveux autonome (Hamet),Atisine hypotensive

et action sur stimulation de la transmission nerveuse par Heterophylline A et AB par inhibtion de l’enzyme butyrylcholinstérase

Nisar;Ahmad;Wadood;Lodhi J Enzyme Inhibit.Med Chem 2009

*Action Anti-Helmintique contre le Pheritema postuma.action justifiant comparaison avecd’autres plantes type Embelia Ribes

Patewar,Pandharkar,Yrawar.J Chem.Biol.Pys.2012

*Action Anti_lipidique par extrait méthanolique chez rats obéses,inhibitions de hydroxymethylglutarate-co-enzyme A réductase et activation de Lécithine-Cholestérol-acétylTransférase;Action sur cholestérol total et densité basse de LDL-cholestérol,trigltcérides et apolipoprotéines B

Subush,Augustine.Hypolipidemie.J Adv.Pharm.Techn.Res 2012

 

CONCLUSIONS et AVERTISSEMENT.

Avertissement

Loin de conflit d’intêret et débats,des publications indiennes destinées à des professionnels de santé, et orientés vers la médecine ayurvédique ont été décryptées et particulièrement :

*Un compendium de 5 ouvrages publié ,par Orient Longman en 1993/Warnier;Nambiar;Ramankutty,texte issue d’une école ayurvédique Arya Vaidya Sala à Kottakkal en Inde;en 5 langues:Anglaise,Hindi,Tamoul,Malaylam,Sanscrit

Page 38,Aconitum Heterophyllum,suit les normes habituelles  et dit”hautement recommandé pour l’enfant

Page 42 Aconitum Napellus ou Ferox,le caractère hautement toxique n’est même  pas évoqué,seuls sont signalées les indications traditionnelles à grand renfort d’argumentations ayutvédiques:action sur les “troubles viciées de Khappa,Pitta,Vitta.”Les composants ne sont pas cités

*Publication en 5 volumes de Chatterjee et Pakrashi,destinés aux professionnels de santé,publiée en 1991

 

Page 81     Aconitum ferox;il est dit hautement toxique ,sans  définition,et il est écrit que cette toxicité peut-être notablement réduite,sans la décrire.Dose proposée de 0,023 à 0,018. gr

Il est tout de même classé comme poison narcotique et puissant sédatif à haute dose ,sans précision supplémentaire sur sa dangerosité.Les composants sont tout de même cités sans description mais  références à deux publications “the Alcaloïdes” par Manske et Rodrigo Academic Press 1970 et Wealth of India CSIR 1980.New Dehli.

Page 82Aconit Heterophyllum:poudre dans du miel pour traiter les enfants contre toux,coryza,vomissement..

Douleurs abdominales 0,7 à 2,18 gr

Page 121Aconit Nappel ,rappel de sa toxicité,et il est dit”en cas d’empoisonnement prendre comme anti-dote le lait.”Ce qui est tout à fait inexact.De plus sans citer les doses,et les modalités de prescriptions ,il est dit qu’à faible dose ,il est tonique,fébrifuge,sédatif nerveux et maladies cardiaques,sans précision.alors qu’Aconit est cardiotoxique.

Ces publications destinées à des professionnels sont  parmi d’autres extrêment nombreuses diffusant de fait des traductions de textes anciens non rénovés,et surtout potentiellement sources de graves attitudes thérapeutiques injustifiées et dangereuses. Se rapprocher de la Pharmacopée Indienne modernisée et des Universités de Pharmacies est donc une necessité.

 

De plus , apparaissent plusieurs éléments contradictoires

1)La reconnaissance des Aconit n’est pas  aisée et affirmer que les espèces à fleurs jaunes sont moins toxiques que les espéces à fleurs bleues n’est pas en soit un élément rassurant et ne séduit pas sur le plan sécurité,d’autant que les formulations traditionnelles sont peu explicites en terme botanique datant du XVI éme siècle avec remaniement jusqu’au XIX éme et se référant trop souvent à la classification physiologique antique de type Hippocratique,et faisant référence à des substituts dont le rôle pharmacologique est loin d’être acquis voire compris.

Pour information les fleurs de la variété Heterophyllum sont bleues,alors certains proposent  une différentiation botanique des espéces toxiques à fleurs bleues des espéces censées moins toxiques ou atoxique à fleurs jaunes.

2)Le Systéme de Detoxification ou SHODHANA est malgré ses références anciennes ,semble d’action alléatoire,du fait des espéces mal identifiées et des procédures dont il est légitime de poser la légitimité.

Dans J Young Pharm Mars 2013-5(1)1-6 Deore;Moon;Khnadabadi;Deokate,Baviskar,les auteurs ont comparé expérimentalement les procédés de détoxification avec L’Urine et Lait de vache,lait de Chêvre et bouse de vache(?) ; aux produits délivrés par la tradition,ils formalisent que la pseudo-aconitine et aconitine sont convertis en en substituts “moins toxiques” sur des base biologiques animales ; biologiques et chromatographique.;Produit de type Veratroyl.:Pseudo-aconine et benzylaconine.

Que signifie en terme cardio-vasculaire et neurologique une moindre toxicité.?D’autre part,il apparait que le mode de cuisson  avec immersion et bouillir dépend du matériel utilisé,içi appelé Dalaynovtra,matériel resistant au chaud et immersion (issue des procédés en vogue depuis le 13 éme siécle).

3)Si l’Aconit Hetrophyllum est dit atoxique,il est surprenant que la plupart des publications s’appuient le plus souvent sur des textes anciens .les Essais randomisés n’apparaissent pas, par contre dans la plupart des cas les faits thérapeutiques font référence à des essais animaux en laboratoire.Son utilisation en pédiatrie mériterait beaucoup d’explications.en terme de randomisation,et non sur de simples hypothèses d’action type immunitaire sans élément clinique probant.et confirmer sa parfaite inocuité,en effet pourquoi apparait si souvent sa substitution dans des formules par le  Cyperus Rotundus?

Le principe de précaution absolue doit donc être la rêgle .en matière d’Aconit

En matière d’Aconit, les éléments contradictoires de reconnaissance botanique,méthodes de détoxification avec conclusions d’applications insuffisantes ou non abouties,ne doivent pas permettre un choix entre  produit dit de “moindre toxicité “mais réellement atoxique .Les alcaloides doivent être absents et neutralisés.

L’évaluation bénéfices-risques de cette thérapeutique.et le manque évident de convergences,doivent interpeller .Surtout,il apparait nettement que le principe de précaution doit s’appliquer à un affection simple pouvant bénéficier d’une thérapeutique simple non seulement minimale , maniable et surtout non iatrogéne.

Dans ces conditions,l’ Aconit est du domaine historique et doit rester dans l’armoire de l’histoire médicale

<Interdiction de l’utilisation des teintures alcooliques.

<Réglementations:Arrêté du 21 Janvier 1957 sur les Substances Vénéneuses

<Directives européenne CEE du 27 Juillet 1976/76-768-CEE Annexe II sur susbtances pour cosmétiques pouvant contenir Racine,Feuielles et préaparations d’Aconit Napêl et Aconitine et Sels

<Code de Santé Publique du 15 aout 2016.

<HAS

<EMA

WHO 2002

Aconit et l’Orpiment.Drogues et Poisons de la Chine Ancien et Médiévale.Frédéric Obringer 1997