THÈMES

c

Cannabis et Traitement de la Dépendance

tabeau monet3guy005 copie

TRAITEMENT DE LA DEPENDANCE AU CANNABIS

                          GUERRE, OU CAPITULATION, OU LEGISLATION

Depuis avril 2011, un débat est instauré sur la libéralisation du

Cannabis, sous-entendu libéralisation encadrée.Les titres en prime-time sont accrocheurs : »Pour en finir avec les dealers »,Ras le bol des quartiers », »Lacher prise », »l’interdiction engendre la société de la peur », »Prohibition facteur d’insécurité »,Cannabis-Bistrot »Filiaire Bio-Cannnabis » »Préconisation de cultures de 53.000 ha de Cannabis »,débats biaisés », »postulats de départ éronnés »

On parle de fait sociétal,d’expression de mutation de société,sur un scénario de western de série B, oû le nombre des jeunes qui « trinquent »sont étrangement minoré et plans de prévention et traitements curieusement opaques.Or,les chiffres sont tétus et il n’est donc pas question de vertu. Le rapport de l’ONU de 2008 parle de situation d’échec,il apparaît très clairement que la France compte une prévalence de 5 millions de consommateurs,dont 1,2millions de consommateurs réguliers et 550.000 gros consommateurs réguliers(Hall et Dengehart.Lancet.2009),prévalence ce jour la plus forte en Europe.

Les jeunes sont particulièrement exposés à une armée de l’ombre parfaitement hiérarchisée et structurée payant le lourd tribu du regard ambiguë porté sur le traitement de la dépendance au Cannabis dont il est nécessaire de fixer le cadre et ses limites .

cannabis

ETAT DES LIEUX

Les traitements de la dépendance au Cannabis sont loin de réunir les critères d’unaminité,SEPT (7)essais de sevrages de 2002 faits sur de petites cohortes montrent les limites du traitement et neuf(9) métanalyses de 1993 à 2005 montrent l’impact psychiatrique évident du Cannabis.Ce niveau d’étude est faible comparé au nombre d’utilisateurs(165.millions dans le monde,ce qui paraît fortement sous-estimé par rapport à certains usages nationaux).La constante vulnérabilité des adolescents est reportée et les éléments actuels ne permettent pas de valider le concept de consommation et qualité contrôlés du cannabis,même si un interdit aux mineurs est promulgué, sans être « un père la vertu »,la tentation d’infraction de l’interdit apparait tentante et prévisible et surtout en dehors de termes de prévention ou traitement non précisés.

                                 LES DIFFICULTES RENCONTREES

Les difficultés rencontrées sont de trois natures :

1)Le reflet biologique des Cabannoïdes du système central,conditionnant en partie le traitement

2)Les Co-Morbidités indépendantes faisant le lit de l’usage du cannabis mais n’ayant pas de

lien de causalité affirmé

3)l’Adhésion du traitement du patient et un rappel aux sources avec participation familiale et

encadrement socio-médical

Download-5

Le CERVEAU et RECEPTEURS CABANNOIDES

Le cerveau présente des récepteurs cabannoïdes des recepteurs CB1

-Hippocampe :à inscription immédiate(Mémoire épisodique)

-Cervelet :intégration des troubles de l’équilibre et sensivo-moteurs

-Cortex Frontal :contrôle et exécution des taches

-Striatum(Motricité automatique) et ganglions de la base :entre dans le cadre des réactions

émotionnelles et circuit de réponse

Résultat
:il existe un système de récompense activant le système dopaminergique mésolimbique et du noyau acuben et lobe frontal.Le problème du consommateur de Cannabis sera donc de pouvoir intervenir sur la dérégulation entre impulsion et plaisir.Cette approche est commune à tous processus addictifs
Ainsi pour Rahiou et Renaud le sevrage de la dépendance de l’alcool et tabac serait de même nature

En fait,tout n’est pas si simple car les Co-morbidités interviennent,interferant largement sur

l’abord psychothérapique d’un addictif,basé sur le principe de l’Entretien Motivationnel

Les CO-MORBIDITES

-PSYCHOSE et SCHIZOPHRENIE

-DEPENDANCE AUX SUBSTANCES :Alcool et tabac

-TROUBLES DE LA PERSONNALITE

-DEPRESSION

-TENDANCE SUICIDAIRE

Ainsi sur 11 études Cannabis-Psychose ,il est acquis que le risque est augmenté de 40% au cours de la vie,passant de 50 à 200% pour les gros consommateurs

-Vulnérabilité de l’Adolescent à la Psychose.Britsh.Med.Jour .2005
-Psychose et dépendance.Allebeck.1993
-Cannabis et Schizophrénie :Andreasson ;1989/Tien.1990/Van Os /2002/Zammit.2002/Heuquet.2005
-Phobie sociale .Psych.Rev.2008
-Cannabis et Episode Maniaque.Van Laar 2001/Zurick.2008/Heuquet.2006/Murrya.2004
-Lancet.Moore et Zammit.2007
-Lien avec le Suicide. multilpié par 3,5.Arch.Gen.Psy.2004/Peteren.2008
-Un lien de 30 à 50% est établi entre cannabis et troubles de l’humeur.Haney .2001 et 2004

On est donc loin de d’une imagerie angélique,.La Hollande ,pays ayant initié la libéralisation du

cannabis a tendance à durcir son attitude en mettant en place des PLANS DE DISSUASION de la Consommation(Programme ALIJDA).Une étude prospecptive de rémission de la dépendance au cannabis ,montre qu’une personne sur 10 devient non dépendant active en un an.Addict.Bull.08.2010

La prudence est toujours de mise en terme de dépendance au Cannabis et certaines attitudes sont

dictées par le bon sens :
-L’entretien motivationnel doit exposer avantages et inconvénients
-tenir compte de l’ambivalence et motivation(l’éternel retour au plaisir)
-dépister les resistances et ne pas s’allier à un discours d’adolescents déstructurant ou rebelle :le piège étant constant.La mémoire est-t-elle réellement saturée,existe-t-il un réelle désaptation ou désaffection par insuffisance de travail personnel voire un défaut de niveau ?Voire une entrée fortuite dans un première poussée d’une psychose.
-éviter la culpabilité et dédramatiser

 

STRATEGIE DECISIONNELLE

La grille du questionnaire CUDIT.R est un outil pratique associant :
-Consommation :jours et durée de la defonce
-Problèmes :Usages dans les situations à risques ou entravant les obligations-
-Dépendance :arrêt difficile avec activités orientées vers la défonce
-Retentissement psychologique

LES SIGNES de SEVRAGES

Ils doivents être connus facteurs d’erreurs interprétatives(D’après BUDNEY.2004)
Ils évoluent de 0 à 24 heures avec un pic au 2ème ,4ème jours voire 7 jours

Les signes les plus fréquents :
-Colère.Agressivité
-Irritabilité
-Angoisse,Nervosité
-Déambulations
-Insomnie et rêves étranges

Plus rarement :
-Frissons
-Thymies dépressives
-Tremblements
-Suicide

PRINCIPAUX TRAITEMENTS DU SEVRAGE

1)Les echecs avec :

-BUPROPION
-DIVALPROEX
-NALVEOXAN
Selon HANEY.2001-2002

2)Traitements justifiant un réajustement

-RIMONABANT,antagoniste des récepteurs CB1 :provoque un sevrage aigu
-BENZODIAZEPINE,non recommandé dans les sevrages,surtout utile dans les etats d’agitation
-Halopéridol :spécifique aux épisodes psychotiques

3)Les traitements recommandés sous réserve,qu’ils suivent le contexte biologique,
a)tels les anti-dépresseurs à profil NORDADRENERGIQUE-SEROTINERGIQUE type MIRTAZAPINE(Frernan.2007)
b)BUSPIRONE .Mc.RAC.2000
c)THC oral à 50mg/jour,agit sur l’Anxiété,l’Anorexie,Insomnie et phénomème de Craving.Haney.2004/Budney.2007

OPINIONS GLOBALES

Il est considéré que médicalement le dépendant cannabique est confronté à une impasse thérapeutique avérée sur la prise en charge de la dépendance et du sevrage.le Résultat est influencé par l’adhésion du patient,de sa prise en charge motivationnel avec thérapie comportementale,relais sociaux et médicaux et psychiatriques.Problèmes difficiles à mettre en oeuvre du fait de la sectorisation et de la demande accrue psychiatrique car,l’addiction cannabique n’est pas la seule à être prise en charge.De plus,il a été signalé le manque d’études d’envergures.Les Co-Morbidités imposent un abord multidisciplinaire et insister sur la thérapie comportementale.Il faudra donc se rapprocher de sites ou lieux médicalisés référencés,la tentation est grande de se faire coopter de manière sectaire.S’il faut être plus précis,en parcourant sur la toile internet sur le thème »Traitement de la dépendance Cannabique »on isole 584.000 réponses.

REPONSES PHYTOTHERAPIQUES

L’attitude de mise est la prudence et tenter de s’attaquer en AMONT ,c’est à dire

l’ADOLESCENCE.la problématique est identique,les plantes utilisées ne doivent pas apporter une dépendance quelconque.Plusieurs schemas peuvent être proposer sous contrôle médical

 

 

1)Traitement de la Dépendance sur la Base de l’Addiction AlcooliqueDownload-2 copie
Selon le protocole publié au centre Culturel Canadien le 12 septembtre 1985 par le DR.LARIVE

-EPINE VINETTE(BERBERIS VULGARIS) en gélule dosée à 0,250mgx4
-HYDRASTIS CANADENSIS en teinture mère 3 fois 10 goutes/jour
-AUNEE(INULA HELENIUM)gélule dosée à 0,250mgx3

2)Traitement de la Dépendance sur la base de l’Addiction au Tabac et Alcool

-AVOINE en teinture mère ou gélule à 0,250mgx3

-Le Kudzu

 

-VALERIANE en teinture mère ou gélule,mais potentiellement hépatotoxique,lui préférer le CENTHRANTE

3)Agir sur l’ANXIETE

-Avoine
-Aubépine
-Angélique
-Camomille
-Lavande
-Melisse
-Passiflore
-Tilleul
-Saule

4)DEPRESSION LEGERE ou MDLT

La réponse au blues de l’âme,ne justifiant pas de traitement entrainant dépendance
-Plantes anti-dépressives de type IMAO-like:
-GENTIANE
-MILLEPERTUIS(rappel des contre-indications avec la contraception)

Il faut évoquer les plantes à 5 HTP,agissant sur les récepteurs sérotinergiques,type GRIFFONIA ,mais qui nécessite une validation

5)RETABLIR le SOMMEIL

       -Chatons de SAULE
-PASSIFLORE
-ESCHOLOTZIA

-MELISSE-
-VALERIANE ou CENTHRANTE-ACORE

6)BRISER le STRESS

-principalement
-RHODIOLA(RHODIOLA ROSEA),mais provoque insomnie et état maniaque chez le prédisposé.
-GINSENG(PANAX GINSENG)
-ELEUTHEROCOQUE(EULETHEOCOCUS SENTICOSUS)

Il faut limiter les associations ,3 plantes au maximum,MILLEPERTUIS ,RHODIOLA et PASSIFLORE semble une formulation idéale

CONCLUSION

La libéralisation du Cannabis pose de fait le problème du traitement de la dépendance et du sevrage.Il semble prématuré de définir une véritable ligne de conduite en l’abscence de réponse adaptée et surtout que nous assistons à une guerre de tranchée exposant dans un no -men’s land des adolescents particulièrement vulnérables.S’il paraît légitime de stigmatiser des pratiques et des économies délictueuses,il n’apparaît pas opportun de légiférer tant qu’une réponse médicale et de prévention ne soit pas clairement identifiée.L’ethique réclame une protection de la jeunnesse particulièrement exposée et sur un territoire qui a franchi les boulevards périphériques des banlieux et s’est nationalisé.D’autre part si l’exaspération est sensible et légitime elle ne doit pas conduire à des attitudes qui se révéleront contre-productives,l’exemple de »l’encadrement de l’alcool et de tabac »n’a pas empéché la progression de pathologies induites par l’usage de ces produits.Il faut se rappeler des intentions en apparence généreuses qu’ont produit ROBESPIERRE dans la diffusion « du “CULTE DE LA RAISON ET L’ETRE SUPREME”(« Déclaration à la Convention du 7 mai 1794) et le livre d’anticipation d’ALDOUS HUXLAY »LE MEILLEUR des MONDES ».Effectivement ROBESPIERRE écrivait que le monde a changé et changera à nouveau.On connaît ce que la destinée lui reservera et le Soma d’HUXLEY est encore en gestation et pure illusion .ETHIQUE et PROTECTION DE L’ENFANCE doivent être les seuls mots d’ordre.S’éloigner des techniques de Conditionnement et Suggestion de l’enfance dont parle curieusement Huxley avec la Scopolamine dans son prologue,ce livre quasi ordalique semble ignorer ou minorer la toxicité de ce produit largement évoqué dans les “techniques” de guerre psychologiques,basées sur des “prévisions” de 1931,oû “l’utopie,”après Hiroshima,” deviendrait une libération de l’énergie atomique,une révolution humaine”basée sur une confiance immodérée dans les sciences de la vie,et de leurs utilisations ,dite dans le champ de la science appliquée.Vaste programme!

In memoriam.

Les indications médicales du Cannabis ou ses extraits sont limitées et non validées entièrement en Europe.Glaucome,Neuropathies des Scléroses en Plaque,Cancers en stades terminaux et SIDA.Ces indications ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt.

Des chiffres qui étonnent.Selon,l’ONU,en 2005:production de feuilles de Cannabis:42.000 Tonnes/Heroïne:472 tonnes/Cocaïne:960 tonnes.Les Amériques produisent 40% et 26 % le continent africain,pays d’Asie et d’Europe.RESINE de cannabis:6600 Tonnes venant d’Afrique du Nord(Maroc fournit le tiers de la production mondiale),et Asie du Sud Est.La production s’infléchie depuis 2005 du Maroc à l’Asie(Afghanistan 10 à 24.000 ha).Le monde/18-19 juin 2011-Cannabis Circus.

2018,voit la libérisation du cannabis au Californie,au Canada,si cet encadrement semble diminuer le marché parallele,et augmenter les recettes fiscales,il est encore trop tôt pour voir l’incidence sur la santé publique,psychiatriques et cancer, l’épidémiologie sera-t-elle contre-dite?

Depuis le 29 septembre 2015,les premières tendances sur la libéralisation apparaissent,particulièrement publié dans le journal ” Les Echos” du 27 fevrier 2019:”En Californie,la législation du cannabis est un échec”le bilan est décevant,et “les recettes fiscales sont trois fois inférieures aux espérances initiales”Anais Moutot;

“Le bilan de 2018 est décevant.Selon le cabinet BDS Analytics,les  ventes légales de cannabis ont reculé par rapport à 2017,quand la consommation était autorisée pour raisons médicales uniquement”.”Le total pour 2018 s’établi à 2,5 milliards de dollars,un demi-milliards dollars de moins que l’année précédente” alors que dans les 5 etats ayant dépénalisé l’usage récréatif,les ventes légales ont crû de 88% à Washington et 58% dans le le Colorado.Le rapport publié par le California Cannabis Advisory Committee stigmatise la vitalité du marché noir,pointant  le niveau de taxation élevé avec taux cumulé de 35% supérieur à l’Oregon et Colorado .Pour la publication “Addiction”.,les clients sont prêts à payer plus pour bénéficier des avantages de la législation,mais  ne pas payer au-delà de 10 dollars par gramme.Il est donc dit que le poids de la régulation “excessif et que les prix élevés poussent les consommateurs à continuer à recourir au marché noir.De plus l’Etat Californien se heurte aux municipalités résistantes à la culture du cannabis.et  en autre le rapport souligne le”manque de mesures coercitives qui”crée un environnement florissant pour le marché noir”

Le problème est toujours identique,la taxation  n’est pas une réponse socio-médicale à la consommation du cannabis.Argument que l’on peut réitérer pour le l’augmentation fiscale du Tabac qui favorise l’extension aux marchés parallèles.Il apparait très clairement que les substituts au cannabis type cannabidiol ,permettrait d’encadrer les risques potentiels cancérigènes et psychiatriques,nécessitant des études épidémiologiques incontestables

 

 

Cannabis,C’est reparti

4110351593_780548251965357_1466641339230266403_nlogo plante12322801_110475742657277_5921294700025727147_o                     

  CANNABIS,RALLUMONS LE DEBAT !!!!!

Titre tapageur de Libération du “16-17/02/2013, “au tout répressif  pronant les “Cannabis Social Clubs ,une  légalisation en défendant un usage. raisonné!

Qu’est qu’un usage raisonné??

Les entonnoirs

F.Sergent parle naturellement de la consommation du cannabis oû les Français sont les premiers en Europe,mais ce n’est pas leur seule. performance Les Cannabis Social Clubs sont “inventés “en Espagne et acclimatés en France,phénomène non légalisé qui a été déjà été évoqué  antérieurement  en 2012 (Fermes aux portes de Paris).

On se rattrape en écrivant  que ce n’est pas une solution holistique et miraculeuse

Willy Le Devin et D;BROC écrivent que les CSC ont un réglement intérieur précis afin “qu’aucun membre ne tombe dans la vente sous le manteau,une Charte de confiance est évoquée avec un club ne dépassant pas 20 membres recrutés par cooptation.Les CSC sont présentés comme des coopèratives  autogérées,les adhérents se partagent les frais d’achat de matériel et cotisent  au prorata de leur consommation

Un universitaire Alexandre Grondeau écrit”il serait intéressant de tenter le paris de la responsabilisation”(publication de Génération H),on évoque une bien pensance stérile,d’un cannabis considéré dans certains foyers comme un phénomène naturel et de parler d’un film” à succés les frères pétards”

Bref cela patoge dans la semoule,consommation raisonnée,tu fumes plus  tu payes plus ,normal,mais qui surveille?Oû sont les équipes médicales et psychiatriques,qui décident ce qui est raisonnable,qui peut prévoir que ce gosse ne sera pas un futur malade psychiatrique et ne prendrait-il pas autre chose,alcool par exemple? As t-il une double vie ?Qui va faire face à la désertification médicale et réduction des effectifs psychiatriques.Que fait l’école ? Qui peut prétendre,puisque que l’on fume de plus en plus jeune,que le cancer pulmonaire  sera  ou non explosif.Il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour de canards sauvages.Oû sont les éléments prédictifs?

La diificulté est majeure et non insurmontable ,une régulation d’Etat sera sans doute mise à l’épreuve,et les limites ne peuvent pas  être basées  que sur la confiance et la soit-disant solidarité.Prévention n’est pas du relationnel évanéscent et non structuré,il faut prévoir et protéger,problème sociétal,trop facile et réducteur.

Si l’encadrement ne se limitent qu’à la consommation,autant prévoir les futurs lits d’hospitalisations et il serait normal alors que certains  réveurs prennent ,à leur compte,prise en charge ,suites et formations,suivi d’hospitalisation et naturellemment ,il faudra expliquer aux familles les difficultés de prise en charge du cancer du poumon et de son issue fatale,naturellement hors cadre holistique et usage raisonné d’une chimiothérapie cancéreuse.

Si le débat est récurrent c’est que la définition médicale de l’addiction est sensible au jeu des représentations et des intêrêts que traverse toute société,  les références psychosociales sont aussi importantes que celles de l’addiction,les faits médicaux peuvent être  alors biaisés (fait sociétal,idélogie hédonnique,crises générationnelles) alors que 38 % des jeunes  en France de 15 -16 ans ont utilisé le Cannabis.

laFolie Bosch

Il faut se souvenir que les consultations montrent:

1)L’usage du Cannabis ouvre la voie à la polyintoxication,alcool en particulier

2)Les risques somatiques du Cannabis sont voisins de ceux provoqués par le Tabac

3)Les accidents automobiles sont majorés par le cannabis

Le débat ne peut effacer une collaboration mulitdisplinaire incluant de-facto:

*Le repérage précoce de l’addiction:vulnérabilité personnelle,sensibilté au produit et surtout ses types de composants

*les comportements à risque,alimentaire,dopage(la gagne coco),jeux de hasard

*environnement Social et Familial

Lou-Garou

Le débat usager-médecin est important de type motivationnel et de collaboration de parcours parfois laborieux ,loin d’être acquis:

1)Usager:

*Ambivalence du choix:avantages-inconvénients

*Processus d’intégration:Pré-contemplation/Contemplation/Action/Maintenance/Rechute

*Choix personnel

2)Médical:

*Collaboration avec Empathie

*Cerner les priorités (failles éducatives et familiales),Polyintoxication

*Valoriser les objectifs de l’usager

Tous ces éléments font partie de éléments de Conseil;Prévention et Traitement de la dépendance.

Enfin de compte le compte à rebours est déjà en marche,le Monde du 13/03/2013″L’or vert du Colorado” signale le réferendum du 06/11/2012 sur la légalisation de la marijuana,que l’état du Colorado devrait ratifier le 11 mars 2013,mais devra être soumis à l’avis positif  ou non de Washington.En attendant la profession des cultivants a des cabinets d’avocat et un logiciel de gestion des stocks(Marijuna Freeway)et compagnie d’assurance (Cannasure ).L’enjeu basé sur des fins thérapeutiques est en recette fiscale 2011-2012 pour le Colorado de  5,4 millions de dollars,les électeurs tablent sur un gain fiscal de 4O millions de dollards dès une libéralisation  effective sous toutes ces formes (herbes,boissons,pommades,cookies) dès le 01/01/2014,sous condition d’une acceptation du Congrès à Washington.Naturellement tous les aspects législatifs,médicaux,sociaux  sont toujours d’actualité et discutés.Que sera le monde post-prohibition les chiffres de consommateurs restent stables(108.000 consommateurs enregistrés)?Même si les iois  sont amandées comment prévoir un dérapage  ou une surconsommation avec ses incidences médicales possibles.L’exemple de l’alcool et du tabac demeure toujours avec ses prohibitions,contrôles et tout de même enfin de compte avec une surmortalité prévisible;.la consommation féminine  ayant de pair  progréssé.L’addiction est-elle gérable,une entrave aux libertés ou un simple défaut éthique humain oû ne compte que l’hédonisme?

 

Canne à  Sucre,du Sucré à  action Sexuelle, Anti-Oxydante ,Pectorale,Urinaire

Singapour 993tabeau monet1565_002                                

    Canne à Sucre,Saccharum Officinarum

Cette graminée ou Poacée (30 familles et 20 Espèces)serait originaire des iles Pacifiques,Nouvelle Guinée,Connu par Alexandre,introduit en Perse au 6 ème siècle,suit au 7éme siècle l’expansion de la conquète islamique,pour être introduit ,lors des croisades en Europe,et cultivé lors des conquètes europénnes,aux Antilles et pays cotiers de l’Amerique du Sud.Il existe une espèce endémique sauvage ,Saccharum Spontaneum,qui sert à des fins médicinales et hybridation avec l’espéce importée Officinarum qui ne pousse que dans les zones tropicales et tempérées chaudes.L’exploitation s’est considérablement accrue,plus de 2 mililards de tonnes mais la production des départements d’Outre-Mer(DOM-TOM) a baissé de 10%,touchant 43.225 ha avec production de sucre de 268.165 Tonnes de sucre et 70.592 Hectolitres d’alcool pur(Rhum).Pour l’EDEADOM,la filiaire canne à sucre se trouve fragilisée du fait des difficultés climatiques,manque de rentabilité,coût logistique,compétivité,alors que la culture de la canne à sucre s’intègre dans la problématique de l’Energie durable,protection de l’environnement et lutte contre l’erosion;La biodiversification s’est posé très trop par la fabrication de bioethanol utilisé depuis 1930 au Brésil.L’adjonction d’Ethanol varie de 4, 10 voire 15 %,on admet que 10 % d’adjonction d’alcool permet de garder  un moteur originel à essence;Le Brésil est le plus grand consommateur et producteur de bioéthanol

Un peu d’Histoire

La Canne à sucre demeurera pour l’essentilel, la source de sucre,des croisades aux XIX siècle .il faudra attendre 1747 pour voir du sucre cristaliisé par Margghraf en Allemagne.Le Français Achard crée en 1799 des pains de sucre,et crée une fabrique en Silésie en 1801.Après de nombreuses recherches(on parle de saccharomanie),le blocus de 1806 ,et  Napoléon sous l’influence de Chaptal   decrete  des champs de cultures de betterave(25 mars 1811)..Sous l’influence de Querel, Napoléon décide l’industrialisation de la fabrication du sucre à partir de la betterave (2janvier 1812)

Naturellement,on se trouve dans une logique de guerre  et d’indépendance économique.

Mais,existe-t-ll fondamentalement une différence entre le sucre d’origine de betterave et canne à sucre.?

.Non ,le gout est identique donné par le SACCHAROSE,et la quantité de minéraux est négligeable.S’il faut être puriste ,on peut différentier les sucres sous le modéle de sucre roux et cette différence est infime:

Sucre roux de Betterave: Minéraux 0,8%,de goût  nôte caramel ou de brûlé

Sucre Roux de Canne à Sucre:Minéraux 0,4%,avec un goût de nôte cannelle ou rhum selon le terroir et mode de fabrication.

Parfois la note brûne est apportée par 1 à 3 % par la  mélasse(pour mémoire certaine mélasse noire de jus de canne sont concentrée en saccharose et suchrose,avec des minéraux pouvant varier de 1500mg à 1800mg/100gr)

Il est décrit des sucres de canne Complet qui sont en fait des sucres avec  vitamines,oligoéléments ajoutés.Ce mode alternatif est fondé sur un sucre de canne non raffiné pourvu de sa mélasse (à taux de minéraux variables).Certains evoquent une forme d’edulcorant de sucre naturel.Dans les faits la différence entre mélasse de Betterave et Canne à Sucre n’est pas hautement significative:

Mélasse Betterave:Matières azotées 15%/kg,Minéraux,13%/kg,Sucre 64%/kg,Calcium 3,7%/kg,phosphore O,3%/kg

Mélasse de Canne:matières azotées 6%/kg,Minéraux 14%/kg,Sucre 64%/kg,Calcium 7,4%/kg,Phosphore 0,7%/kg/.

Globalement sur le marché on retrouve:,Glucides 74 g/100g(%Saccharose30%.Sucres Réducteurs 26%;Autres sucres),et pauvre en matière azoté 28G/Kg,matières grasses 0,1,Calories 290 cal/100g.

Selon Le Codex STAN 212.1999 sont autorisés comme additifs alimentaires:Sucre de plantation ou d’usine=70 mg/kg et Sucre de Canne =20mg/kg.

Modes d’Utilisations de la Canne à Sucre

Traditionnellement sont utilisés La Racine,Le Jus de Canne à Sucre, le jus de Tige Préssé,les feuilles.

La Pharmacopée Ayurvedique indienne

La variété Saccharum Oficinarum

situe la valeur thérapeutique de la canne à sucre,surtout par l’utilisation   de la racine de , appelé IKSU,Asipatra,Gudamula,Ganna dont la décoction est fixée à 15-30 gr/jour

Le jus de canne à sucre est dit restorative,rafraichissant,diurétique,troubles hémostatiques,jaunisse ,troubles urologiques,fatigabilité et vieillissement prématuré,anémie

Racine:diurétique,rafraichissante,troubles urologiques

Tiges:rafraichissante,laxative,cardiotonique,galactagogue,aphrodisiaque,maladies cutanées ,ulcérations,anémie,toux,hémostatique,dyspnée,gastralgie,asthme

d’après  Arya Vaidya  Sala (Kottakkar) 1996

 

La Variété sauvage,SPONTANEUS,appelé Kus,Kasah,selon Khalid,Mohammad,Siddiqui,Hefarat Int.Jour Of Pharm Vol .3 Oct.dec 2011

racine astringente,émoliiente,réfrigérente,diurétique,lithiase rénale,laxatif,calcul biliaire,aphrodisiaque,tonique

Plante entière :vomissement,maladie mentale,troubles abdominaux,hémorragie post-partum

jus de tige:maladies mentales

Feuilles:diurétique,cathartique

Formulations Traditionnelles

 

Sucre brun ou Guda donné pour infection des urines,et tonique cardiaque

Jus de canne Bouilli ,Phanita ,action désinfectante urinaire et lithiase de la vessie

Jus de Canne  fermentée avec ,Vigne Datte:diarrhée et dysenterie

Jus de Canne et jus frais de Gingembre:Facilite la digestion et assimilation

Sucre de Canne Candy+manne de Bambou+Piper longum+Ecorce de Cinnnamom+Cardamone pour Coup de froid,Toux,bronchite

Composants Chimiques

 

Jus de canne:75 % Eau,Sucre:sucrose,glucose,Fructose;12-20%,Dérivés Nitrés 0,3-0,4 %,acides gras 0,15%-0,25 %;gomme et pectine 0,15-0,25%,acides libres 0,008%-0;12%.La concentration de fructose décroit quand la canne à sucre est rapée.

Autres constituants:Hémicellulose,pentosanes,Myo-inositol,pectines (8,5%) protéines (7%),albuminoses  et pectoses (2%),Asparagine et glutamine 15.5%(Prédominants)Acide Carboxilyque 13%(surtout acide Nicotinique),matières colorantes 17%,sels non organiques 7%,silice 2%,minéraux 0,4-0,7%.Vitamines:Thiamine;Riboflavine,Niacine,Acide Panthotenique,Biotine,Vit D,enzymes invertases et oxydases.Polyphénol(Tannins et anthoyanide)28-102mg/100 gr,composant stéroidien,et Glycan A,B,C,D,E: Hypoglycémiant.

Glycoside  ester,type Vanillyl Glucoside dans racine.

 

Applications Therapeutiques Réactualisées

Il apparait que malgré une utilisation traditionnelle généralisée la Canne à Sucre  ne présente pas globalement d’études de grandes envergures confirmant ses usages.Le sucre brun de canne à sucre parfois intitulé alternatif,doit imposer une régulation simple simple dépendant des composants de la mélasse variable selon le mode de fabrication et son origine.Souvent les formulations  sont de véritables polypharmaques censé  d’action synergique.la plupart de études sont des faits de laboratoire concordant avec les faits cliniques mais invitant à des randomisations.Le problème essentiel se porte avant tout sur la susceptibilité du biotope intestinal par des composés de la mélasse connus pour leur incidence anti-oxydante,et à ce jour,,expérimentalement la canne à sucre est connue pour son rôle dans l’immunité,mais il n’est pas encore établi son rôle direct sur l’immunité personnalisée prêtée au biotope intestinal.

1)Effet Antibiotique

Assoçiation de 3 plantes:Demostachya Bipnnalta,Imperata Cylindrica et Saccharum Officinarum.Agit sur Gram Plus et Negatif.La canne à sucre seule n’agit pas sur le staphyloccoque doré.Res Library.Appiled .2010.Jaylaksshi,Patra,

2)Effet sur La lithiase Rénale

La même formiule est utilisée dans la prévention des lithiases rénales,agissant sur la dissolution des calculs.Formule appelée Trinapanchamool/Bijarnia,Sugla,Kaur Jour Pharm;Res 2010

3)Coup de Froid et Toux

Etudes cliniques sans détail avec extrait de tige.Phiilipinne/Tantiado.Dec 2012

4)Effet sur le Cholestérol

Etude du dérivé POLICOSANOL,mixture d’alcool aliphatique extrait du sucre de canne dont le dérivé important est l’octacosanol.En 1995 etude de son atoxicité et non carcinogéne.Food Chem Tox/ Aleman,Elias;Plug

 

En Fev 2002 in American Heart Journ l’effet anticholestérol est évoqué,les tryglicérides ne sont pas modifiés,le cholestérol baisse de 17 à 21% avec Policonasol à 10-20mg/kg

Une contre-expertise in American Haert Journ Nov 2006/Cubeddhu,Helmowitz,Restreporo./Sur 95 patients comparaison Policosanol et Atorvastatine.il n’y a pas de différence significative(Cholestérol,HDL,Triglicérides) avec le placebo.L’Atorvastatine agit sur LDL et Cholestérol total.il ne semble pas exister d”action additionnelle avec les deux composants.Il  n’est pas  confirmé que le Policosanol régule les lipides et invite à élargir les études pour savoir si le polycosanol est vraiment une alternative  mise en doute par cette étude

L’assoçiation de Saccharum officinarum et Hibiscus Rosa-Sinens /Adv Med;Tech.Res Janvier 2014 Vol.2/Badaris  a uneffet sur baisse de LDL cholestérol et augmentation  de HDL cholestérol.

5)Action Hormonales sexuelles

Action de la mélasse sur la génèse des Stéroïdes. RaHiiiman,Pool/Afrc;Jour Of Food Vol4.Fev 2010

Contraceptif chez le rat à 500 mg/kg/ Diminution des organes de reproduction,Action anti-Oestrogéne Departement Pharmac Interna..jour Int Res;2009.Salamaragan.Kalaichevan,Gopal

6)Action Anti-Oxydante et Anti-Prolifératif,

Les composants phénoliques action de protection sur dommage d’ADN Food Chem.Abbas.Sabir Bolisan 2012:/rôle des composés phénoliques et anthocyanes

Etudes antioxydante des pelures de canne à sucre avec projection d’action in vitro sur cellules cancéreuses coliques;Pallaris,Elakhibry,Tennety,Devi/IJRPC Suganya 2012

7)Action Anti-ulcéreuse Gastrique

Extrait de feuilles.Ghiware,Kawade,Vadivalkav.Indo-Americ.Jour PharmJanvier 2014

8)Action Immunologique

Prévention dans élevage de poulets contre la Coccidiodis avec Jus de canne et bagasse.Exp.paras.Jiun 2011

9)Hepatite

Jus de tige fraiche 4à5 fois/j ,pendant un mois Prajapati.AfricJour Of Biotech.Vol8;2009

Mélasse de Canne à sucre et Jus de feuilles de Cajanus Cajun /Islam,Jahan,Seraj.Amerc.Eurasia .J;Sustan 2011

10)action Purgative

En fait action de plusieurs plantes à action synergique:Aegle Marmelos,Ellatera Caradamona,Glyccyrhiza,Citrus Aurentifolia,Rosa Damascinus,Cossus,Saccharum

11)Fabrication d’Excipient pour paracétamol

Evaluation de la cellulose microcristalline dérivée de la pulpe de tige de Saccharum;Adelokun.Jour Pharm.Bio.Res Vol 6.10.2014

 

Canneberge ,Récidive d’Infections urinaires et Nouveautés

phyto4def oldDSC_0042tabeau monet                                   CANNEBERGE

                                   VACCINUM MACROCARPUM

Classique de la prévention des récidives d’infection urinaire et mises aux points

Cette Ericacée appelée Vaccinum Macrocarpum a des  fruits , une baie ou airelle ,poussant dans les tourbières du Canada et Nord USA , airelle  des Améridiens mais est aussi un des fruits indispensables vitaminiques du grand nord européen,statut reconnu depuis des temps anciens remises à jour par les chercheurs suédois.C’est actuellement un fruit cultivé de façon industrielle très en vogue au Canada (98% de la production mondiale).

 

TRADITIONS du Canneberge ou Cranberry

Infections urinaires,troubles du tractus digestif,anti-scorbut,introduit au XIX ème en Europe et réhabilité dès les années 1960

POSOLOGIE

*2 verres par jour (Barbosa/2001) ou 160 ml par jour ou extrait en gélule dosée à 3-400 mgr de 1 à 6 par jour,à prendre deux heures après le repas.1,5kg de fruits donnent 1 litre de jus

*Enfant:dose tolérée à 15 ml/Kg/J

CHIMIE

La Canneberge a un effet anti-oxydant supèrieure à la pomme,raisin,fraise.Ce caratère anti-oxydant intervient de façon logique sur les bilans lipidiques,prévention cardio-vasculaire ou cancer mais justifie une extension de la preuve d’essais de laboratoire à la clinique (rêgle 5 fruits et légumes/ jour)Effets cardio-vasculaires et baisse de l’HDL cholestérol Ruel/Pomerlan (2005/2008).

*Les Flavonoïdes anti-oxydants:Anthocyane, flavonol .Le proanthocyanide empèche l’adhérence des colibacilles à la paroi vésicale

*Le Resveratrol(le Paradoxe Français) a une action de prévention cardiovasculaire comparable au jus de raisin:Wang;Catana (2002)

*L’Acide Ursolique,triterpène à “potentiel” anticancer du foie et sein :Amoros/Neto( 2006) He/Liu 2006

*Äction anti-carie par le Pro-Anthocyanide :Koo;Murata (2010)

*Action sur l’Hélicobacter /Zhang,Ma ( 2005) et Shmuely;Hahav( 2007)

*Il est décrit une action protectrice neuronale et sur les états cognitifs,mais les recherches sont peu nombreuses et ne citerons que Leee et Haran (08/2007)qui ne  decrivent qu’une hypothétique  prévention des infections urinaires dans les lésions médullaires.Essais contradictoires:Hess (2008) positif/Opperman (2010) pas de prévention

META-ANALYSES et UTILISATION DE LA CANNEBERGE

L’étude Cochrane de 2000 insiste sur les méthodes et recrutement.Référence à Walker,Barney,Mickelson,Waton (1997)/Avorn;Monane,Gueuntz JAMA (2004)

L’effet préventif est noté dans BMJ/Kontiokar,Sundquist,Nuutinen (2001):

Effet préventif de 20 % des récidives sur 150 femmes

*métaanalyse de Wang;Fang,Cheng,Liu,Wu,Chen,Lee/sur 10 études de 1616 patients (09-2012)

*Etudes sur la Grossesse:Wing;Rumney (10.2008)

                                  CONDUITES A TENIR

 

1)s’assurer par un ECBU de la réalité de l’infection

et de sa gravité imposant antibiogramme et intervention médicale avec antibiothérapie et ne pas confondre  cystalgie et MST

2)Ne pas confondre CYSTALGIE et HYPERSENSIBILTE

induite par

*Produits de bains

*Spermicides

*Diaphragme

*Produits désodorisants

*médicamenteux:cyclophosphamide ou Icofamide

 

3) ELIMINER UNE CAUSE FAVORISANTE:

Gynécologique(fibrome),une lésion urologique pathogène(lithiase,malformation),une vessie radique,une affection colique chronique type diverticulose

4) Insister sur la prévention

*Uriner souvent et vider la vessie

*Boire suffisamment

*Eviter d’être constipé

*faire une toilette vaginale et anale SOIGNEUSE et NON VIGOUREUSE

 

                                   Ce qu’il faut retenir

 

Malgré la disparité des études,il est permis de cadrer la Canneberge

1)Prévention des infections urinaire chez la femme enceinte et agée.

Bien qu’il soit dit que la Canneberge puisse être donnée pendant la grossesse,il a été noté expérimentalemnt dans la variété AIRELLE type ARCPHYLOS UVA un caractère ocytoxique,donc attention aux herboristes amateurs

2)L’effet ANTI-DIABETIQUE n’est pas établi

3)Insuffisance d’Etudes pour

*HYPERTROPHIE PROSTATIQUE(3 capsules /J pendant Six mois)

*ODEUR lors des incontinences urinaires (fuites urinaires)

*ASTHENIE

*CANCER

4)CONTRE-INDICATIONS

*La Canneberge n’est pas toxique pour la femme enceinte ou allaitante

*Allergie

*Peut faciliter les Calculs urinaire d’Acide OXALIQUE

*en cas de Diabète,penser à mettre un édulcorant dans le jus de fruit

5)INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

La Canneberge peut modifier le métabolisme hépatique de médicaments tels que:Diclofénac,Fluvastatine,Ibuprofène,Sartan(Antihypertenseur),Tamoxifène,Piroxicam.

 

 

Carthame,Neuro et Cardioprotecteur,Analgésique,Immunodulateur,Troubles menstruels

Download-14Download-1 copie 3                                          CARTHAMUS TINCTORIUS

Trop longtemps cantonné dans sa caractéristique ancienne,le Carthame des teinturiers,avec utilisation comme fard, Stimulations menstruelles,douleurs pelviennes(Koth 2007 et Baba Assia 1998),peau séche (Bézanger 1990 et Hensel 2008) ,application industrielle vernis et peinture et huile de régime alimentaire,cette Astéracée doit être fondamentalement revue dans l’extension des ses indications

Le J.Ethn pharm.du 10 janvier 2014/105(1)27-43 de Zhou,Tang,Xu,Zhou,Wang a replacé le Carthame dans un panel élargie,avec ses 104 composants dont Quinochalcone et Flavonoïdes sont les composants les plus importants.Ainsi apparaissent des indications importantes:Vasodilatateur coronarien,protecteur contre l’infarctus,anti-hypoxique,immunomodulateur,anti-oxydant,anti-asthénique,anti-inflamatoire,protecteur hépatique,anti-tumoral,analgésique,anti-vieillissement.

Devant la substitution du Safran par la fleur de Carthame,dès avril 2003,un contrôle qualité a été mis en place en dosant Adénosine,Rutine,Quercétine (Sun,Guo,Sui,Li)

Une problématique a été évoquée par l’utilisation exclusive de l’huile de Carthame qui contient des”bons acides gras'”censée protéger contre les maladies cardiovasculaires.Malgré tout est apparue un paradoxe avec cette huile riche en OMEGA 6.L’étude australienne du Sydney Diet Heart Sudy publié par.Ramsden. B.MJ 2013,346e8707 a montré un ratio de mortatlité  vasculaire plus importante dans le groupe OMEGA 6.

Sur 459 personnes (de 30 à 59 ans) ayant fait un accident coronarien,divisés en deux groupes

:La moitié avec un régime pauvre en graisses saturées sous forme de margarine et huile de Carthame pendant 3 mois,

le second groupe n’a pas de régime particulier.

Le groupe OMEGA 6 a un taux de cholestérol abaissé de 13,3% contre témoins 5,5% mais le taux de mortalité cardio-vasculaire  est plus élevée de 17,2% contre groupe témoin 11%.

En fait ce n’est pas la substitution des corps gras saturés par les Oméga 6 qui est en cause mais le déséquilibre entre apport et ratio d’Omega 3 et 6   qui doit être corrigé..Pour la NIH,le rapport de Omega 6 et 3 doit être de 3 et 5.

Si l’huile de Carthame demeure une huile de régime ,elle ne doit pas être donnée en excédent.Bien que les commentateurs minimisent le nombre de participants,cette étude a l’avantage de poser en terme clair les limites  et posologie de la prévention par “les alimédicaments”.On considére la dose maximale journalière en huile de Cathame à 20 gr/j

Dans la même lignée,Belary(Sept.2009)a posé le problème de l’huile de Carthame avec de l’Acide  Linoléique Conjuguée (CLA) chez des femmes ménopausées,obèse et dibétique 2.L’huile de Carthame améliore les scores biologique,Le CLA seul n’intervient pas sur les tests sanguins ,par contre réduit la graisse corporelle totale.

Les composants de l’huile de Carthame pour 100gDownload copie 13

Elle ne supporte pas la cuisson.

*Acides gras saturés =Acide Palmitique:4gr / Acide Stéarique :1,9gr

*Acide gras Monoinsaturé =Acide Oléique :14gr

*Acide gras Poiyinsaturé=Acide Linoléique:74 gr

CHIMIE

Les fleurs contiennent le composant majeur de pigment rouge,la Carthamine.

A la carthamine,s’ajoute HyroxySafflor jaune A,B,C,Safflomine C,Cartorimine,tinctormine.L’élément de référence est la concentration pas moins de 1 % de Hydroxysaflor jaune A des fleurs.

Flavones: quercétine et Kampferol (à 0,05%)

PHARMACOLOGIE

60

Le composant Safflor A  en IV diffuse dans tous les organes sauf le cerveau.Liu,Zhou,Bi 2004.Yao Xue Xue Bao..Mais, les expérimentations animales ont montré

*une action neuro-protectrice du  Hydrosafflor A :amélioration des scores neurologiques et réduction des effets de réduction d’occlusion artérielle.Zhu,Wang,Ma,Tian,Fu,LiLiu 2005.Jour.Asian Nat.Prod,Res.Anti-aggegat plaquettaire et anti-thrombotique (régulation de prostaglandine et thrombase)/Zhu,Wang,Ma,Guo,Roeder et co.Planta.med.2003/Chu,Liu,Guang,Liu,Fu,2006.Planta.med.

 

*L’extrait aqueux induit des abérrations chromosomiques et Foeto-toxique.Cytotoxycité dose-dépendante des cellules nerveuses in vitro.Yasukawa,Akihisa,Kannoand co.:carcinogénse cutanée chez la souris.1996.Oncology/Yin,Liu,Wang,Zhou:mutagénèse.1991.Mutat.Res/Nobakht,Fattahi,Hoormand and co Tératogénèse et cytotoxicité..2000..jour.Ethon.Pharm75-453-59

Download-1 copie 6

*Seul ou en combinaison,en médecine traditionnelle:Effet bénéfique sur l’infarctus du myocarde et lésions cellulaires cérébrales.Leung.Mo.Zheing.1991.Neurochem.Res.16-687-92

 

*action hypotensive,contre niveau de  Angiotensine II.Liu,Wei,Yang,Li,Hu,Cheng.1992.Acta.Pharm.Sin.

*La Tinctorine :antagoniste Calcique; Action des QuinoChalcones.Meslhy,Kadota,Momose and co 1993 Chem.Pharm.Bull.

*Décoction de fleur,stimulant utérin,stimulation des recepeur H1 et recepeur Alpha-adrénergique.Shi,Chang,He.1995 China.J;Chin.Materia Med.20-171-75

*Nicotiflorine:flavone neuroprotection contre démences vasculaires:décroit l’acide lactique et malondialdéhyde,décroit lactase déshydrogénase, Ca/mg et Na-/K ATPase et superoxydismuase du cerveau.Action protectrice et améliore la mémoire (suite à micro-infarctus cérébral).Huang,Fu,Jiang,Cao,Guo, and co.2007.Pharm.Bioch.Behav.86-741-48

14

*Effet sur l’Apoptose cérébrale induite par ischémie.Luo,Fang,Zhou,Lai.2004.Zhongguo Zhong Yao Za Zhi  24-442-44/Zhang,Jiang 2004..29-977-80

 

*Fleur de carthame en mixture:action Immonosuppressive avec 75% de Safflor Jaune A:diminution de phagocytose,anti-corps,leucocytes,inhibe les réactions d’hypersensibilité,diminution d’amas cellulaires.l’action immunosuppressive est non spécifique.

Par contre les polysaccharides  stimulent l’immunité in vivo. Liu,Lu,Hu,Nian,Li.1991.Acta.Pharm.Sin.12-537-42/Huang,Yu,Qu,Shan,Shong 1984.Chin.Trad.Herbal Drugs.15-213-16/Ando,Tsukumo,Wakabayashi and co 2002.Int.ImmunoPharm.2-1155-62

 

*En injection à haute dose du pigment jaune A: action analgésique supérieure à la morphine

*Inhibition du Barbital et chloral

Dérivés Alkanes ,erythro-alkane 6-8 alkane  inhibiteur des tumeurs cutanées chez la souris.Cet effet doit-il être intégré dans la prévention cancéreuse cutanée due aux UV ??

DSC_0012

Réactions secondaires

Du fait des essais de faible envergure et faible randomisation,les effets secondaires ne sont pas toujours  explicités:Arythmie,Diarrhée,Acnée,diabète,hyperlipidémie

Des faits dominants apparaissent:

*respecter l’apport de ratio Omga 3 et Omega 6.

*Plante allergisante

*Contre-indication dans la grossesse:effet embryotoxique et stimulant utérin

*Agit sur la Coagulation,na pas associer avec:Anti-coagulant(coumadine)anti)aggrégats plaquettaires (aspirine,Clopidrogel)anti-inflammatoire(ibuproféne,naproxéne)

Download copie

*Bien qu’agissant sur l’Angiotensine,il est peu hypotenseur.

 

En conclusion,le Carthame nécessite une remodilsation de son utilisation:son huile doit respecter les proportions alimentaires des apports en Omega 3 et 6,son application anti-angoreuse et protectrice cérébrale nécessitent un élargissement d’études randomisées,il apparait avec netteté son effet embryotoxique.Son’ application dans les suites des accidents vasculaires cérébraux MLC601, est l’exemple type de la difficulté de prouver l’exactitude de faits thérapeutiques , composé de 5 extraits d’animaux et 9 plantes:Carthame,Astragale,Pivoine,Salvia Miltirriza ,Chuanxiong,angélique,Polygala,Acorus,Prunus Persica.Les essais sont contestés pour leur recrutement et randomisation.Hindawa Publishing.Used o Neuroaid.Navaro,Molina,Alejandro,Hokins Vol 2012/2012.Download-2 copie 2

CELLULES SOUCHES ,Nouvelle Technologie de THERAPIE CELLULAIRE

72phyto3def1tabeau monet

 

 

Dans la Revue STROKE du 2 Juin 2016,l’Equipe de Gary Steinberg (Université de Stantford /USA),fait état avec enthousiasme  dans un communiqué de presse de récupérations motrices   de 18 accidents vasculaires cérébraux,affection évoluant entre 6 mois et  Trois ans,qui ,suite à  une transplantation de cellules souches  mésenchymateuses modifiées,présentent une récupération stable et survenant en un mois,cette étude est le prélude d’une  étude  future .en double aveugle de 156 patients.Cette stratégie ,dite “Révolutionaire “est,parfois fortement discutée, critiquée en terme ethique.

Les premiers essais thérapeutiques avec les cellules souches apparaissent dès  1970.mais surtout  enrichis par les Travaux princeps de JA.Thomson sur les Cellules Souches Embryonnaires en 1998 .

Les indications très encadrées par les autorités sanitaires se sont précisées.L’impact des accidents vasculaires ,représentant le deuxiéme cause de mortalité mondiale et la première cause de Handicap,et touche 150.000 personnes par an en FRANCE.ont incité à une nouvelle voie thérapeutique

Cette étude américaine,n’est pas unique mais pour l’équipe du Dr Olivier Detante,Unité de Neurologie à Grenoble,considére cette étude préliminaire comme importante,une avancée en neurologie .Cette équipe fait partie du Réseau national de Médecine Régénératrice ECELL,et coordonnant un projet Européen RESSTORE,pour évaluer  chez 400 Patients ,la thérapie cellulaire administrée   dans les 15 jours suivant l’accident vasculaire cérébral.

 

Il est apparu indispensable de faire le point sur une thérapeutique dite d’exception mais  devant les pathologies dégénératives neurologiques,vasculaires,oculaires souvent orphelines ou de traitement difficile ; la thérapie cellulaire a sa place et donne des raisons d’espérer

 

.Il va de soi que ces traitements d’exceptions nécessitent des équipes de haut niveau,et particulièrement seront cités des travaux essentiels de l’INSERM qui ont permis une vision médicale volontariste ,courageuse et d’efficacité,et maintenant encadrée par un cadre de loi du 16 juillet 2013,modifiant la loi sur la Bioéthique de 2011 et un Réseau National d’Expertise ECELL FRANCE avec projection importante pour les maladies neurodégénératives Alzheimer et Parkinson,Myopathie de Duchenne,voire une possible source des lignées sanguines dont les plaquettes.

12356678_110476872657164_2197836012850593961_opinocchio-sgrilli-12-800x600

Les Cellules Souches sont des des cellules indifférenciées ayant la capacité d’autorenouvellement,dans un milieu spécifique peuvent se différencier en cellules spécialisées,presentes  dans tous les êtres vivants multicellulaires,rôle de developpement et maintient de l’intégrité de l’organisme:

*rôle donc important dans l’autorenouvellement et naissance de plusieurs types cellulaires..

*Les cellules souches sont présentent dans l’embryon,foetus,sang du cordon ombilical et tissu de l’individu depuis sa naissance .

 

*de Cellules souches Embryonnaires en culture à partir de cellule embryonnaire in vitro

 

La Therapie cellulaire est une greffe de cellules pour restauration fonctionnelle du tissu ou de l’organe,son injection doit durer durablement thérapeutiquement,de deux natures:Cellules souches Pluripotentielle et Mutipotentielles.

Pluripotentielle avec son phénotype pouvant donner tous types de cellules

Multipotentielle  pouvant donner un nombre limité de cellules provenant du patient ou du donneur.

La loi   du 16 juillet 2013 encadre la recherche sur les cellules Souches Embryonnaires ( CSE) et sur l’Embryon sur 4 principes

*Autorisation pour débuter une recherche sur l’embryon

*Recherche à partir d’un embryon connu in vitro,dans le cadre d’assistance médicale à la procréation

*Autorisation de l’Agence de Biomédecine

*Embryogénése   conduite  pour défaut de gestation.

Les Types de Cellules adaptées à la Thérapie Cellulaire

<<<<<<Cellules Souches Pluripotentes :Prélevées sur des Embryons de 5 à 7 jours

<<Cellules IPS (Induced Pulripotent Stem cells) prélevées chez l’adultes et reprogramées en cellules pluripotentes par génie génétique

Il est possible d’obtenir une différentiation des cellules pluripotentes en plusieurs type cellulaires type Rétine et Peau.Chaque type de cellules est obtenu avec un mélange de facteur de croissance et de différentiation spécifique.

<<<<< Cellules Souches Mésenchymateuses ,Multipotentes présentes dans l’Os,Cartilages,Muscles,tissus de soutien des organes adipeux ou moelles osseuses.

Les cellules souches viennent surtout du tissu adipeux et moelle osseuse.Ces cellules peuvent donner naissance à des Chondrocytes,Ostéoblastes;Adipocytes;Myocytes;Cardiomyocytes..elles peuvent sécréter des facteurs de croissance et anti-inflammatoires:d’oû action des facteurs de croissance sur les cellules environnantes et immunosuppression locale

<<<<< Cellules Mutipotentes ,type cellules souches cutanées  pour greffe des grands brulés,(Depuis 1980)ou cellules souches de l’Oeil ,du limbe,pour reconstruire les lésions oculaires

<<<<<< Cellules Multipotentes Hématopoiétiques venant de la moelle osseuse,pur traiter les hémopathies(depuis 1970)

<<<<<< Cellules Souches du Sang de Cordon Ombilical, appelées Cellules Souches Hématopiétiques Naïve sur le plan Immunitaire et toléré en cas de greffe

 

DIFFICULTE

*Mise au point du milieu de culture permettant d’orienter les cellules souches vers le type cellulaire de façon homogéne,avec GARANTIE de STABILITE après implantation.Le résultat doit répondre à des normes dont celle des  CELLULES THERAPEUTIQUES de” GRADE CLINIQUE”

*Cellules Prélevées chez une personne etrangère au malade:Cellules dites ALLOGENES;en principe le receveur reçoit un traitement immunosuppresseur.

Les Cellules ALLOGENES ou  IPS:Cellules Pluripotentes Induites.cellules Adultes reprogrammées par génie génétique.similaire à cellule embryonnaire in vitro.Difficulté d’obtenir conformité.

APPLICATIONS LA THERAPIE CELLULAIRE

1)Essais cliniques avec cellules souches Embryonaire ;maladie oculaire

Dans DMLA

DYSTROPHIE Maculaire de Stragardt

Mise sur le marhé  de Holoclar pour brulures ou lésions de la Cornée (Fevrier 2015)

2)Cellules Embryonaires différente en KERATOCYTE pour Ulcère cutané associé à maladie génétique la Dépranocytose;

3)Essais sur Insuffisance Cardiaque  autorisation par  ANSM du 10 juin 2014/Inserm 1160 et 970

4)Essai sur DiABETE 1 ,pour cellules de pancréas producteur d’Insuline

5)Essai avec IPS ,difficulté de reprogrammation et de sécurité.Essai au Japon sur DMLA

6)Essais des Cellules souches Mésenchymateuses  sur Arthrose(Autorisation en Corée en 2013),Infarctus du Myocarde,accident Vasculaire Cérébral.

, <<<essais  sur Arthose à Montpellier,avec résultats préliminaires satisfaisants avec 80% d’amélioration. regroupés dans etude ADIPOD.Phase 2 en Cours.

<<<Cellules Productrices d’Insuline in vitro. 19 mars 2015

<<<Ischémie critique des membres inférieurs. 26 Juin 2015

<<<Cellules  Souches Rétiennes .27 juin 2014

<<<Cellules Souches Cardiaques.20 Juin 2014

<<<Fabrique de Cortex Cérébral. 21 Fevier 2013

Enfin ,il faut rappeler les travaux princeps de Yamanaka Prix Nobel 2012 avec son programme  de reprogrammation des cellules du corps par manipulation génétique

Etudes sur la REVERSIBILITE du VIEILLISSEMENT CELLULAIRE .Jean Marc Lemaitre.3/ X1/2011

Sur le continent Nord Américain, des essais en phase 2 sont en place pour la Sclerose en Plaque à  Otawa (Canada) et Sclerose latérale Amyotrophique à Boston et Mayo Clinic.(USA)

Bien que contesté sur le plan éthique,se pose en terme clair la positivité des essais pratiqués par la Therapie cellulaire dans des affections demeurant extrêment difficile à traiter.

L’avenir et mise à plat des positions morales et éthiques devront malgré tout être posé en terme Bénéfice-Risque,  l’empathie et symbiose  médecin-équipe soignante-malade  permettront  de  restituer le chemin d’une certaine vérité.

Centella,Hydrocotyle,de la peau à  la Stimulation Cérébrale

Médecine en Chine-2 [640x480]

       CENTELLA ASIATICA ou  HYDROCOTYLE ASIATICA

                                  Le GOTU KOLA

20080814_Viet_277

Le Centella suit une longue utilisation traditionnele chinoise et indienne.Cette

plante a longtemps figuré dans les produits remboursables sous le nom de Madécassol utilsé

*En comprimé pour les symptömes en rapport avec l’insuffisance veino-lypmhatique

*En crème,comme cicatrisante et protection  et traitement d’appoint des ulcérartions de la peau;

Bien que déremboursé,il  est toujours sur le marchè

44657142_10218109057737626_6109923774100930560_n

   LE CENTELLA ASIATICA en PRATIQUE INDIENNE

Appelé Manduukaparni ou Maanduki,il est est diférencié très tôt par les livres classiques du Bacopa (l’hysope d’eau)

Il est classé comme :Amer,Doux,Rafraichissant

                                       Utilisations Traditionnelles

Carminatif,Tonique nerveux,sudorifique,fébrifuge,stomachique,diurétique,anti-lépreux,inssomnie,troubles cardiaques,epilepsie,coqueluche,bronchite,asthme,douleur abdominale,hémorragie.

                                       1)Utilisations et Posologie

Plante entière

Jus de 10-20 ml

Poudre 3-5gr

Poudre racine 500-1,5gr

                                        2)Indications dans le Caraka

Anti-Age,Tonique cérébral, avec les feuilles.,affections respiratoires et intestinale

                                        3) Indications dans le Susruta

*jus de centella avec du lait:Longévité et vigueur intellectuelle

*lésions cutanées,toux,Fièvre,troubles urinaires

*plante entière dans le Ghee (Petit lait clarifié):Tonique intellectuel

  CHIMIE

Saponoside triterpénoïde :madecassine,Asiaticoside et dérivés,Brahmanoside,Flavonoïde:Qurecétine,kempférol,alcaloïde:hydrotyline

45097854_10218170084703262_8411773026370060288_n

 Principales explorations pharmacologiques

*Anti-lépreux pour toute la plante dû à Asiacoside

*en application sur blessures,per os n’agit pas sauf les extraits terpénoïdes

*Ulcus gastrique:en 4-6-8 semaines guérison  (en fonction du temps) de 31 à 89 %.,les résultats sont meileurs si association avec antiacide ou cimétidine

*Action des triterpénoïdes sur stase veineuse et post-phlébitique

*Action Sédative de la Brahmoside,potentiaise les barbiuriques et anti-convulsiviants

*le Saponoside brahmanoside a une action cholinergique

*chez l’enfant,action significative sur le retard mental et stimulation intellectuelle

*Action psychotrope  et sédative en accroissant la concentration cérébrale de l’instamine et cellulolamine

*Action antiaddictive répertoriée

   LE CENTELLA ASIATICA en PRATIQUE CHINOISE

Appelé JI XUÊ CÄO,eclairci le chaud

*De saveur:Amer,Acide,Froid

*Agit sur les méridiens Foie,Rate,Rein

*caractéristiques traditionnelles:Diminue le Chaud et l’humidité,élimine les Toxiques  et fait transpirer

Posologie:12-30 gr de feuilles vertes

INDICATIONS TRADITIONNELLES

Combat le Chaud,la toxicité,Diurétique,Abcédation,Yeux rouges,maux de gorge,douleurs urinaires

Souvent associé avec:

Pissenlit et Violette pour les abcédations

Chrysantheme et Prunella pour les yeux rouges

MODALITES THERAPEUTIQUES POPULAIRES

Diarrhée estivale,Dysenterie,hépatite,douleurs urinaires et calcul,vomissementd,épistaxsis,prurit,maux de gorge,abcès,gale,dermatite

APPLICATIONS GENERALES

*Jus de feuille:conjonctiviter

*Agit contre le vieillissement,mémorisation,apprentissage,

*troubles de nervosité,Schizophrénie (type et classifications non écrites),Eplipepsie

*Maladies cutanées,vénérienne/poudre et huile de Sésame:Eczema et Psoriasis

CENTELLA,HYDROCOYLE,GOTU KOLA,Un nouvel Apport dans l’Alzheimer

Le 15 mai 2013,il est possible de faire le lien entre Alzhiemer et prévention par Centalla

                         Arguments pharmacologiques

a)Effets de Centella sur la Cognition et Stress oxydatif

Sur un modèle de laboratoire,à la dose de 100-200-300 mgr/kg en 21 jours Effets de Centella sur l’effet cognitif et le stress oxydatif (provoqué par le MDA,Malondialdéhyde)

L’effet cognitif et sur le comportement est dose-dépendante

Clinical and Experimental pharmacology and Physiol.30;336-342/ Juillet 2003/ Kumar,Gupta

b)Baisse de la concentration des Béta-Amyloïde dans l’Hippocampe d’un Alzheimer expérimentall/Essai sur 2 à 8 mois sur le dépot amyloïdien.Au 8 éme mois à la dose de 2,5 mgr/kg baisse des fibres amyloïdiennes dans l’Hyppocampe.Fait important,centella intervient sur la cascade biologiquedu processus dess dépots amyloïdiens toxiques.

Phytotherapie Resarch/Vol 23 /14-19,Janvier2009/Dahnasekaran,Holcomb;Hitt;Tharakan;Porter;Yong;Manyam

C)Effets des extraits de Centella sur les marqueurs du stress oxydatif et cognition.Avec solution aqueuse de Centella de 100,200,300 mg/kg et tests  cognitifs pour chaque dosage.Seuls les doses de 200 et 300 mg/kg accroissent le niveau des catalases,mais la dose de 300mgr/kg n’a pas d’effet significatis sur la Superoxydismutase (SOD).les effets aqueux ont un effet sinificatif sur cognition (apprentissage et mémorisation) et sur le mécanisme oxydatif/Jour;Ethn.2002/02/79(2)253-260/Kumar,Gupta

d)Impact de Centella,Bacopa Withania et Convolvulus pluricaulis;études récupélative sur les thérapies Ayurvédique Rasyana sur le vieillissement cérébral/Singh Rh;Singh G:Narsimhamurthy/Biogerontology /2008.09Dec/(6)369-74

e)Evaluation de l’action Anxiolytique de Centella Aisatica,extraits et Asaiticoside.Test EPM de meilleure qualité.Phytomedecine 2006 .13 nov(9-10)668-76/Wijweera;Arnason;Koszycki;Merali

                    ESSAIS de CENTELLA sur ANXIETE et ALZHEIMER

I)Reponse aux stimulis acoustiques sur des sujets sains sous Centella,études double aveugle,placebo .12 gr /j  Le test ASR  (Acoustis Starle Reponse)est diminué en amplitude en 30-60 minutes.pas de changement sur le rhtyme cardiaque,émotion,pression artérielle,Impact net sur l’Anxiété

II)Effets positif sur la modulation de la Cognition et l’Emotion sur des sujets agés sains et volontaires sous Centella. .Dode de 200,500 et 700 mg donne en une fois pendant deux mois.Utilisation initiale des tests Bond-Lader,puis 1 à 2 mois après le traitemement.Amélioration de la fonction cognitive et émotionnelle/Jour.Etno.03.2008 116(2)325_32.Université de Khon Kaen/Thailande/Wattanathorn,Mator,Tongun,Pasuriwong,Yimtae,Singkhoerraad;Mucimpuram

III)Effets de CENTELLA sur L’Alzheimer

Le MCI (MILD COGNITIVE IMPAIRMENT) est le test référencé par cet essai.

C’est le citère retenu par Twari,Singh,Patwardahan,Geholt,Gambhir in Digest Jour.of Nanomaterial and Biostructure Vol 3,Nov 4,Decembre 2008 /215-220.le copncept MCI ou Trouble Cognitif léger, qui peut varier selon les classification de Petersen :plainte Mnésique rapporté par l’entourage/Altération objective de la mémoire/Abscence de démence/Fonction cognitive normale/Activité quotidienne normale).Selon le ConsenSus  de Stockolm :Plainte présentée par le patient ou l’entourage/Absence de Démence/déclin d’une des fonctions cognitives/fonction globale préservée.En fait seuls des tetss répétitifs type MMS permettent de porter un jugement qui ne peut  qu’être objectif et surtout l’IRM rétabliera le juste équilibre les signes radilologiques  de l’hyppocampe avec tests normaux permettrons de cadrer le patient et sa prise en charge préventive et atelier de mémoire.

D’apès l’équipe de Varanasi(Bénarès) India sur la base des tests MMSE,les résultats sont hautemement significatif.Mais c’est un essai ouvert sur 60 patients sur 15  mois avec 500 mg deux fois par jour pendant SIX mois

Tests MMSE fait au bout de 6mois

Avant traitement:25,05 +_ 1,19

Après traitement:28,35 +_ 1,39

Perte du Sommeil

Avant traitement:90 %

Après traitement:réduction  de l’insomnie de 5%

Sensation de mieux -Etre approchant 100%

Perte d’Appétit:passage de 75 % à 25 %

Il a été noté une meilleure pression systolique,action sur les neuropathies périphériques,insomnie,perte d’appétit

Même si certains peuvent critiquer la modélisation et la randomisation,elle a le mérite d’exister et  ouvrir la voie à la prospêction thérapeutique de l’Alzhiemer, un effort considérable est fait en matière de phytothérapie et ses applications sur des bases pharmacologiques référencées et de en plus nombreuses.

 

 

Champignons

LES CHAMPIGNONS

 

On les trouve partout dans les traditions et matière médicale intriguent depuis des siècles, ils font le délice des cuisines par leurs goûts et leurs arômes.

Ils fascinent par des propriétés nutritionnelles, médicinales parfois ce sont de véritables panacées mais ils fascinent également par leurs caractères toxiques voire déviant que certains utilisent pour leurs propriétés hallucinogènes.

 

Bien que les champignons ne soient pas considérés comme un problème majeur de politique de santé, de plus en plus de cueilleur, amateur côtoie le champignon particulièrement depuis le réchauffement des climats de ces dernière années.

Cette reconnaissance des cueillettes dites sauvages pose en Europe de l’Ouest une

revisitation des problèmes de reconnaissances des espèces, voire son enseignement des écoles car la toxicité de certaines espèces ne pardonnent pas les égarements gustatifs.

 

Les études scientifiques sont de plus en plus nombreuses en Europe, en Allemagne, en Italie, en Russie, en Chine et au Japon.

Dés 1890, des récits des voyages citaient de nombreux mythes véhiculés sur les champignons en particulier par Stanley en 1890, où il relate l’usage culinaire des champignons, chez le peuple Nyanza en Zambie et au Zaïre.

Le champignon est cité dés 1950 comme une plante de supplément alimentaire dans les périodes de disettes.

 

On cite ainsi :

  • Les lactaires

  • Les russules

Les champignons sont préparés bouillis dans de l’eau salée avec des oignons, des tomates voire des noix pilées.

 

Dans l’Est et le centre de l’Afrique, la chanterelle est préférée et de même à Madagascar. La cueillette et la connaissance dans ces contrées sont du domaine féminin.

 

En Asie, au Cachemire ou au pied de l’Himalaya, au Bengale ont été détaillés dans les années 1980 onze marchés oû ils se vendaient 123 tonnes de champignons sauvages.

 

En Europe il existe un solide attachement à des connaissances de la cueillette des champignons,

en France:

  • les girolles,

  • le bolet,

  • les cèpes,

sont des champignons appréciés et particulièrement cultivés et cueillis dans le Massif Central,

en Italie on aime:

  • le Boletus édulis appelé porcini,

  • la truffe blanche,

les allemands et les suisses préfèrent:

  • les chanterelles,

  • les catalans : le chapeau laiteux du lactaire (lactarius deliciosus).

Certaines populations se sont mis à apprécier les champignons du fait de la proximité de pays consommateurs, telle la Finlande voisine de la Russie.

 

Après la seconde guerre mondiale, plus de 1600 éducateurs et 50 000 cueilleurs furent éduqués de 1961 à 1989, les études furent coordonnées par 22 inspecteurs experts en champignons.

Ainsi des 1979 on estime que 72% de la population, était apte à cueillir les champignons sans danger (puisqu’on a relevé seulement 6 morts de 1936 à 1976).

 

La Russie représente par essence la nation du champignon qui s’introduit alimentairement dans les villes ou il est préparé salé ou à type d’apéritif au début des repas. Cité dans Anna Karenine Tolstoi 1877

 

Histoire des empoisonnements aux champignons

 

Ils ont étaient cités par les grecs et les romains Euripide en 480-486 mentionne des accidents, Hippocrate 460-377 faits référence à l’usage médicinal des champignons, Cicéron décrit par sa gloutonnerie une diarrhée ayant durée 10 jours.

Le célèbre Apicius décrit une recette aux truffes le plat surnommé « Tuberia ».

Pline recommande pour réduire la toxicité des champignons de les cuire avec des branches de poirier ou mélangés avec de la viande.

 

Usage traditionnel des champignons en médecine

 

L’usage est repèré très tôt à la période néolithique en Chine. En 1245, Chen Yen-Y décrit 11 espèces de champignons.

Des faits médicinaux sont authentifiés et l’usage perpétré en occident de l’antiquité à nos jours est mise en valeur par les Grecs et les Romains.

Cinq thérapeutiques sont décrite et ont perduré:

 

  1. L’Agaric, Polyporus officinalis ( l’agaric blanc) qui traditionnellement réduit la sécrétion sudorale et un antiasthmatique et un antidyspnéique dans les bronchites. On la considère comme une panacée.

Cette panacée était donné dans les fièvres et mélangé avec du miel, donner dans:

  • les troubles hépatiques,

  • l’asthme,

  • l’hépatite,

  • la dysenterie,

  • les affections rénales,

  • et « l’hystérie »

 

  1. Le Polypore dont ces types formes officinalis qui est un agent cautérisant et hémostatique

  2. Le Suilli Boletus edulis, qui traite les petits maux variés et divers, surnommé le champignons du cochon traitent:

  • les hémorroïdes,

  • les démangeaisons anales

  • et les yeux qui pleurent

 

 

  1. L’oreille de bois Auricularia auricula qui en décoction est donné pour traiter les maux de gorges.

  2. Aphrodisiaque avec les truffes et la variété et l’elaphomycés granulatus qui existe en potion aphrodisiaque.

Les truffes contiennent de l’Alpha- androsténaole

  1. Diurétique avec le lactaire Lactarius

 

Champignons alimentations et régimes

 

L’idée communément admise que les champignons sont de faible valeur calorique et que ceux-ci seraient considérés comme des apports de type inerte et sans effet est fausse.

Ils sont certes moins riches en protéines que les viandes et le poisson mais ils apportent par leur valeur nutritive une place intermédiaire entre divers légumes.Par contre,ils peuvent contenir jusqu’à 82 à 90% d’eau,50% poour la truffe Noire.

 

  1. L’absorption alimentaire des champignons est loin d’être neutre puisque l’on peut compter en fraction assimilable

  • 70% de protéines,

  • 90% de lipides

  • et 85% de glucides

 

  1. le champignons contient 85% à 95% d’eau, Facteur qui diminue par le processus lent de cuisson de mitonnage faisant à la fois disparaître le caractère hydraté du champignon et naturellement réduisant par la cuisson d’espèces fraîches la quantité de calorie et de facteurs nutritifs.

Ainsi 100g d’Agaric, Agaric bisporus ne contient que 350 kilos calories.

Les champignons séchés contiennent 5% à20% d’humidité.

S’il faut fournir 2000 calories par jours à un homme sédentaire, il faut lui faire manger alors l’équivalent de 5,7 kilos d’agaric frais par jours, ce qui devient une sacré performance.

On peut considère que les champignons séchés fournissent une variable de 320 à 328 kcal /100g.

Et pour être raisonnable il faut savoir que 227g de champignons frais fournis 70 kcals.

 

  1. Les protéines fournies et digestives voisinent à 70% pour les champignons frais, séchées le taux varie entre 15% et 40% qui est un taux supérieur à la plupart des légumes.

 

  1. L’essentiel des amino acides sont présent dans le champignons, on compte 25% à 40% du total des amino -acides et ils sont souvent présentés en forme libre.

La concentration des amino- acides dépend des espèces et du stade de développement du champignon.

La présence de composé amino -acide de type nitrogénique intervient dans la variabilité du goût ainsi que sans doute dans son rôle toxique mais ce rôle n’est pas encore élucidé

 

  1. Les lipides, ils représentent 5% à 8% du poids sec des champignons ce sont surtout des acides gras, de type acide neoleique.

Certaines espèces contiennent des stéroïdes de l’ergostérol intervenant dans le métabolisme de la vitamine D.

  1. Les hydrates de carbone, type glucide qui:

  • en poids secs constitue 40% à 60%

  • en poids frais 3% à 28%

 

Ces glucides sont de différents types:

  • Hexose

  • Pentose

  • Sucre

  • Inositol

  • Mannitol

A maturation la plupart des sucres ou apparentés se transforment en glucose.

 

  1. Les fibres résiduelles du champignons présentent 5% à 15% du poids sec et sont représentés par deux importants polysaccharides structurels que sont le glycogène et la chitine.

  2. Sels minéraux et vitamines, les vitamines A, D, E et K sont en faible quantité se sont des vitamines liposolubles.La Chanterelle est des plus riche en Vitamines B et D.

Les vitamines du groupe B hydrosolubles type:

  1.  
    • Thiamine

    • Riboflavine

    • Miacin

    • Biotine

    • Vitamine C

Sont présentes également en faible quantité, elles sont hydrosolubles.

Leurs concentrations dépendent des espèces et du stade de maturation et de croissance des champignons.

 

Dans tous les cas et s’il persiste un doute sur le caractère et la nature du champignon, ce qui ne devrait pas exister puisque les professionnels sont là pour vous guider, tous les champignons doivent être bien cuits et jamais mangé cru.Par allieurs,le champignon noir doit être mangé cuit mais non cru,car il peut provoquer des dermites alergiques apparaissant de façon retardée(1 à 2 jours) et ces réactions disparaissent en dix jours.

 

Le champignon et l’avenir

 

La mode du champignon a cèdé au sirène de l’industrialisation et des cultures intensives et sont apparues des fermes industrielles touchant tout pays, Etats-Unis, Chine, Russie, certains pays se sont spécialisés tels que:

 

les Etats-Unis avec :

  • l’agaricus

  • le shiitake

  • le champignon huître

 

en Asie :

  • le shiitake

  • le champignon huître

  • l’oreille de bois ( auricularia auricula)

  • enoki (flammulina velutipes)

  • hamejitake (pholiota hameji)

 

 

Les difficultés étant d’établir la traçabilité des espèces et de dépister la possible contamination des espèces par d’autre toxique, contamination qui peut être également bactérienne par des métaux lourds ou des herbicides.

 

Les accidents toxiques propres aux champignons seront décrits à un chapitre spécifique. Chapitre qui doit être mis en valeur car les accidents aux champignons sont souvent extrêmement graves.

 

Les autres accidents sont souvent liés au technique de culture ou au pratique de cueillette.

 

  1. Les contaminations bactériennes

 

Elles sont d’autant plus prévisibles que le champignon a eu une haute teneur en eau.

La contamination dépend du lieu du stockage souvent inapproprié et également du lieu de cueillette pollué par des produits en décomposition. Voire des techniques de conserve qui favorise le botulisme ou des contaminations bactériennes type staphylocoque. Justifiant ainsi un suivi vétérinaire de tout champignon vendus ou produits pour la restauration.

 

  1. Contaminations chimiques

 

Ce sont le fait des herbicides, insecticide, fongicides ces champignons étant souvent cueillis prés des endroits publics traités tels que les parcs publics, les terrains de golf ou le long des voies de chemins de fer.

 

  1. Contamination par des métaux lourds

 

C’est le résultat de la pollution, le champignon ayant la possibilité de concentrer les métaux lourds.

 

Quels sont les métaux en cause?

C’est avant tout le mercure et le cadmium, que l’on retrouve souvent dans les espèces de type

Mais on peut trouver également d’autres métaux type :

  • Vanadium

  • L’arsenic

  • L’etain

  • Le nickel

  • Le bromine

  • L’argent

  • L’or

 

Les risque toxiques sont minimes mais l’OMS a fixer une limite est recommande de ne pas dépasser l’ingestion de 1 kg de champignon sauvage par semaine.

Le problème demeure étant de définir les zone à risque contaminée par l’étain ou le cadmium et certaines études ont pu définir les concentrations à ne pas dépasser, par exemple dans les environs de Londres définissant un seuil limite de 180mg par 25g de champignons d’étain ou pour le cadmium seuil limite à 140mg pour 25g de champignons.

Il semble que le taux élevé de cadmium soit associé aux fertilisant phosphatés et aux boues usées.

 

  1. La contamination radioactive

 

Depuis la catastrophe de Tchernobyl (126 avril 1986) il est clairement établi que le champignon est un excellent marqueur de la radioactivité ambiante, absorbant l’iode radioactif et le césium radioactif, l’espèce Ganuderma lucidium est le meilleur marqueur.Selon le Commissariat à l’énergie Atomique,la valeur moyenne des mesures de Cesium 137 des champignons contaminés après Tchernobyl est d’environ 200Bq/Kg de produit frais.les valeurs varient jusqu’à 1000Bq/Kg alors que la moyenne se situait auparavant de 10 à 50Bq/Kg.On considère,au vues de chiffres qu’il faudrait consommer plus de 380kg de chamignons par an pour atteindre la limite régementaire de 1mSv,limites en decà des doses exposant  à un risque avéré.

La difficulté est de savoir et de reconnaître le rôle pathogène à distance de cette contamination, seule le Japon pose comme limite à la consommation du champignon pour ce risque radioactif, c’est-à-dire 3.5 kilos par an et par personne.

 

 

Intolérance et pathologie induite par les champignons

(Exceptés les intoxications sévères)

 

On a décrit des réactions d’intolérance et adversive à l’ingestion de champignons.

Il semble bien que les intolérances sont plutôt à mettre sur le compte des contaminations telles que le Candida Albicans. On a décrit des diarrhées, souvent apparaissant chez les gloutons et sont surtout le fait du champignon du genre suillus (qui provoque des eczémas de contact).

 

On pense que certaines réactions adversives seraient dues à la présence de lécithine ou des substances amines vasoactives telle que la tyranine, mais les faits ne sont pas clairement établis et les réactions allergiques ou réactions adversives n’ont souvent pas de support biologique immunologique clair.

Il semble que souvent, il existe une contamination extérieure qui soit mise en cause  telle contamination par le Candida Albicans, voir dans des plats avec composition avec allergie au thon ou au cacahuète voir même avec un autre champignon étranger au plat principal et qui est toxique. Et ce n’est que l’analyse immunologique par chromatographie et analyse biologique que l’agent causal sera retrouvé.

 

Ce qui est certains, c’est que les spores de champignons sont reconnus comme allergisants et connus depuis longtemps des professionnels travaillant dans les champignonnières provoquant:

  • Asthme

  • Conjonctivite

  • Rhinite allergique

 

Le syndrome Antabuse (intoxication au Coprin)

 

On se souvient des traitements par le disulfirame (Esperal) que l’on donnait aux buveurs provoquant des réactions adversives à l’alcool et permettant de pouvoir jouer sur l’addiction à l’alcool.

Ce traitement a été supprimé mais le Coprin Coprinus atramentarius, existe toujours.

 

Dans la majorité des cas les effets sont limités ou de gravité moyenne mais qui justifie dans tous les cas l’appel aux urgences au n°15 car il existe souvent un climat bruyant et impressionnant qui dans tous les cas incite à ne jamais utiliser:

  1. les vomitifs

  2. les B adrénergique

 

Il faut parfois recourir au monitoring en cas d’arythmie voire réhydrater le patient.

Il fau donc se garder de conseiller ce champignons chez les buveurs, champignon dont le composant actif la Coprine est hydrosoluble et stable que le champignon soit cuit ou mangé cru.

Certains ont on fait expérience, et ont montré que les signes apparaissent 30 minutes après l’ingestion de champignon et d’alcool, avis aux amateurs, le Coprin est un véritable faux ami naturel.

 

 

Signes cliniques d’intoxication Coprinique

 

Ils apparaissent après ingestion aux champignons ingérer depuis 30 minutes et 5 à 10 minutes après l’ingestion de l’alcool.

 

  1. Sensation de chaleur, bouffée de chaleur, rougeurs œdème de la face

  2. Sensation de picotement des jambes et bras

  3. Nausées, vomissements

  4. Goût métallique dans la bouche

  5. Tachycardie et palpitation

  6. Céphalées importantes

  7. Anxiété, vertiges, transpirations

  8. Confusion

  9. Hypertension et collapsus

Dans tous les cas appeler le 15 et le centre antipoison.

 

La thérapeutique et le champignon

 

Pendant longtemps les champignons ont été considérés comme des apports médicinaux de second plan, comme l’ont été ses propriétés alimentaires surtout stigmatisés par les accidents toxiques relèvant d’erreur d’identification.

Nous avons énumèré les effets médicinaux modestes cités par la tradition, pourtant depuis les année 1950 le champignon passe de sous produits médicinal à produit médicinal authentique.

Ainsi sont apparues des connaissances de propriété anticancéreuses d’un champignon géant le calvatia gigantea.

Des études non traduites du chinois ont laissé augurer des valeurs médicinales de champignon jusqu’alors pressentis sur le mode traditionnel hermétique.

 

Ainsi on décrivait dans le Shen nong des effets thérapeutiques avec :

  • les laetiporus, sulphureus,

  • Xanthochrous hispidus

ayant tous deux une action anticancéreuse et le gardoderna sinensis qui traitent les états:

 

  • dépressifs,

  • l’insomnie,

  • les hépatites

  • et l’asthme.

Les travaux de Cochran, permirent de séparer les effets folkloriques, fantaisistes et des effets thérapeutique ou apparaissent, des actions antibiotiques, anticancéreuses, antivirales, hypolipidémiante et stimulatrice immunologique.

 

 

  1. Espèces connus pour les actions anticancéreuses

 

Des essais préliminaires ont été étudiés sur les espèces suivantes:

  1.  
    • Ganoderma applanatum

    • Coriolus versicoles

    • Lentinus

    • Boletus edulis

    • Agarics

    • Pleurotes

    • Oreille de bois (appeler aussi oreille de juif)

    • Le tricholoma matsutake

 

Le enoki (Flammulina Velutipès), le Maitake (Grifola Frondosa) au Japon, le zhu ling (polyporus ou gifolia umbellata) qui possèdent des produits anticancéreuses et

immuno-stimulatrices

 

En France, la trompette de la mort, (Craterellus cornucopioides) inhibe expérimentalement le développement de tumeurs induites.

 

  1. Les propriétés antibiotiques

 

Ont été décrites depuis les années 1940 et 1950 dans les espèce Fomes, Trametés, Polypore.

 

  1. Les propriétés antimycosiques

 

Chez le Shaggy ( Coprinus Comatus ) ou Shiitake (Lentinus Edoles)

 

  1. Les propriétés antivirales

 

Inhibent le virus de la grippe tel le Bolet (Boletus edulis), le Lentinus, le grand Calvacia, le Maitake (Grifola Frondosa) inhibe le VIH.

 

Autres actions répertoriees:

 

  1. Hypotensif avec les plantes (études non validées)

  2. Action vasoactive notée chez le Shiitakeou ou Ling Chui (Ganoderma Lucidum)

  3. Effets hypolipidemiant avec la Pleurote

 

Le Ling Chi est toujours considère comme un leader, le champignon de l’immortalité en Chine de même le shiitake, Lentinus au Japon, bénéficie du même statut.

Les propriété immunostimulantes et antitumorale du Shiitake et Ling Chui ont été validé déplaçant le champignons de valeur folklorique à des valeurs modernes scientifiques.

 

 

Existe-il un potentiel cancérigène de certains champignons?

 

Il a été évoqué la possibilité carcinogène ou effets mutagènes de certains champignons tels que, l’Agaric, Agaricus Bisporus.

 

Il a été étudié par le biais de sa molécule l’Agaritine qui pouvait induire des tumeurs gastriques chez la souris. Toutes les études et regroupement biologique n’ont pas confirmé les effets délétères de ce champignon, d’autant plus que la molécule diminue en concentration par blanchiment et congelation du champignon.

 

Il a été décrit le même effets avec le Gyromitra (Gyromitra Esculenta)souvent vendu sèche dans les pays de l’Est ;

Des études ont été également faites avec le composant Hydrazine de Gyromitra mais il a été clairement démontrer qu’il n’existait pas de relation entre cancer et ce type de champignons.

 

Certains champignons sont clairement mutagènes mais ne font pas partis de la panoplie alimentaire humaine et c’est le cas de certains champignons tel Lactarius Necator.

Enfin,s’il faut conclure,se référant au Courrier International du 13 au 19 octobre 2011,les chercheurs étudient les propriétés anti-cancéreuses des champignons,Thomas Palzone(GFSV),société suisse.On évoque le lentiane ,anti-cancéreux  et antimétastatiques du Shitaké(Reinhard Saller / Zurich),mais la difficulté est  dès que l’on tente d’isoler un principe actif d’ un extrait de champignon,on perd son activité biologique(Daniel Job/Neuchatel)

La Prudence est de mise

Les extraits, le Lentinulin ou le Lentilane venant du Shitaké ou le Ganodermine issu du Ganoderme luisant(Ling Zhi en Chinois ou Reishi en Japonais)ne sont considérés que comme des compléments alimentaires et toutes utilisations annexes,surtout en cancérologie justifient un avis médical en particulièrement d’un oncologue.

 

Champignons Magiques,Mystification ou Hérésie

Champignons Magiques

ou “Les nouveaux explorateurs du sentiment mystique” selon “Le monde” du 29/10/2011

Il est assez surprenant,de décliner 3 pages sur un tel sujet extrêment controversé oû sont cités témoins,acteurs,utilisateurs, Pr Griffiths,Laurélie Reamer,propos receuillis par C.Ls(?) ou on parle de réabilitation difficile par Morin.La bibliographie est des plus sommaire:1957:Wasson/1958-1959:Hofman/1963:Timothy Leavy/2006:Roland Griffiths de Baltimore.pierre de la folie

lsd

Oû sont les auteurs clés tels A.ROUHIER,”La Plante qui fait les yeux émerveillés”Doin.1927,Roger HEIM,nombreux écrits sur les champignons hallucinogènes du Mexique ou d’Europe publiés par le Museum d’Histoire Naturelle(1958-1969-1978),la Thèse de Robert de 1962 sur 35 protocoles de psycho-pharmacologie sur des peintres.

Jusqu’en 1988(fin de l’agréement par la Hollande),le Pr Bastians utilisait par voie injectable le LSD pour les psychoses résistantes,relaté par”Vision d’un Rescapé TA.TZNETNIK.Avril 1988″.

La psychopharmacologie est toujours évoquée depuis des siècles,l’expérience tragique du Mescal(connu pour son utilisation shamanique) est décrite par Henri Michaux dans”Misérable Miracle”.Dans un autre genre,”la vigne de l’Esprit”le Yage ou Ayahusca le 20/05/1998 est décrite “permettant l’ascencion spirituelle”.En 1978,Shalgun fait l’apologie de l’ectasy,se considérant comme “un naturaliste de l’esprit”.Enfin,les expériences relatées par Castaneda(1931 ou 1935-1998) est fortement contestée,notamment par une bibiographie écrite par Christophe Bouteiller(2005),et  on s’interroge sur son expérience et sa  véracité et des valeurs ethnologiques de ses textes type”l’Herbe du Diable et la Petite fumée,une voie Yaqui de la connaissance”.

Le cas contesté de Thymohy Leavy(1920-1996)est un modèle du genre,le LSD entrant dans”la politique de l’extase”1968,”Mémoires Acides.1983″.en 1988,il écrit”Changer de Cerveau”?Il affirme que LSD change le comportement(il n’a pas tord mais sans être défini)il parle d’expansion de la conscience,à donner chez les criminels,alcooliques,baisse de libido.Il suppose que l’esprit est composé de 8 circuits de conscience,le LSD permettant l’élargissement de conscience,méditation,voie spirituelle.

Cet exemple démontre l’abscence ou l’ignorance d’ouverture de l’état de conscience et de réflexion.Historiquement,la méditation ou introspection est constante pour atteindre un niveau de relaxation ou l’accès à la connaissance divine ou de la sagesse.La danse(derviches tourneurs),positions de yoga,contrôles respiratoires,chants collectifs souvent sous le mode répétitif,chants grégoriens , voeux divers de silence,de ne pas parler,de rester hors du monde,l’exemple le plus représentatif étant le mode contemplatif de certains moines boudhistes conduisant à la sérénité.

hallucination

hallucination

Docphytoplus a pû constater un étonnant rayonnement de moines retirées dans le massif de l’Assekrhem du Hoggar(Algérie) ou dans des grottes au nord du Népal.Cet état nécessite un effort considérable et on peut comprendre que dans les données de société moderne,tout et tout de suite,la mystification par l’usage des drogues hallucinatoires est tentante mais dangereuse.

*Il n’existe pas de magie mais il s’agit bien de pharmacologie,la dépendance   psychologique au LSD est une réalité et l’affirmation que pour Griffiths que”c’était la première démonstration scientifique en quarante ans que des états de mysticisme profond peuvent être produits en toute sécurité en laboratoire” nécessite plus de modération et vérifications.

*Il a établi un protocole en 2008 est sur des sujets attirés par le mysticisme ou des religieux.Il essaie d’étendre le processus aux alcooliques et héroïnomanes(ce n’est pas nouveau).De 2006 à 2011,120 volontaires participent à 250 scéances,durant jusqu’à 5 heures,une dose de 50 milligrammes de Psilocybine dans un verre d’eau.il est question d’amélioration significative et il  dit  que “les états de mysticisme profond peuvent être produits en toute sécurité en laboratoire”.

*Toutefois,pour que les résultats soient concordants,il faut :une certaine empathie réciproque ou des conditions adéquates ,dimension ontologique et une certaine vérité  génétique,celà commence à peser lourdement sur les protocoles.Bref,la messe est loin d’être écrite,propos d’autant plus troublants , la dépendance n’étant pas évoquée et curieusement,un collaborateur Boothby fait référence à Aldous Huxley avec”Les Portes de la Perception”1954 oû il est évoqué l’usage de la mescaline.Il faut souligner que dans son livre antérieur,”Le Meilleur des Mondes”Aldous Huxley évoque dans son prologue une régulation sociale avec la Scopolamine.

*Il faut donc  considérer que ces affirmations justifient plus que recul , encadrement  ,affirmations biologiques et précisions sur les accidents ou incidents hautement prévisibles,la référence à Aldous Huxley apparait inappropriée et imposent une réabilitation des faits déjà énoncés depuis 1926 et pourquoi le protocole du Pr Bastians a été définitivement écarté,certainement pas pour des raisons intemporelles?!

Download

1)Les conclusions Partielles de A.ROUHIER de 1926

2)L’état des lieux en 2011,qui ne lèvent aucune ambiguité.Que Préconiser?

1)”La plante qui fait les yeux émerveillés“;”Le PEYOTL,ECHINOCACTUS WILLIAMSII,édité par Doin en 1926,

Cet essai est un instantané des essais expérimentaux ,un continuum expérimental faisant suite à des usages non conventionnels de drogues hallucinatoires d’écrivains comme Gérard de Nerval ou Charles Beaudelaire qui écrit de”ténébreuse et profonde unité sensorielle” et “tout homme à le rêve qu’il mérite” et une réponse partielle au premier cas de toxicité rapporté par Lewin(1894).Cet essai s’inscrit également dans l’univers asilaire sans traitement encore efficace et débats vifs sur les fondements et bases de la psychologie,psychanalyse et l’inconscient.Bien qu’il existe une certain étonnement et espoir démesuré sur les effets sensoriels du Peytol,les limites d’utilisations sont déjà posées,mais parfois de façon contradictoire.

a)Nature et poids des produits utilisés,l’ivresse peoytlique dépendant du poids et concentration en alcaloîdes (de 1,4 à 7 %) variable(terrain,exposition,régions:USA ou MEXIQUE)

b)La variabilité de la sensibilté individuelle,il est clairement dit que les moindres effets déplaisants s’adressent à un sujet en meilleur équilibre physique de santé parfaite,robuste(Havelock Elis).Il est déjà noté des extrêmes dépressions chez des sujets affaiblis ou aux fonctions générales altérées.

c)La neutralité de l’équipe est loin d’être acquise,puisqu’il est écrit,en cas de visions de type onirique,il existe des erreurs de visions de type hallucinatoire oû  “la suggestion extérieure réussit mieux à générer des images que la volonté de l’individu lui-même”.Cette observation est loin d’être neutre et suppose une vigilance extrême.

d)Rouhier aborde le sujet délicat des applications psychiatriques et psychanalytiques par” des expérimentateurs désireux d’étudier les phénomènes cérébraux provoqués par de fortes doses de plantes”.Rouhier semble s’incrire dans le mouvement psychanalytique oû l’inconscient revient de façon récurrente.Mais qu’est-ce que l’inconscient,s’il  est ,comme l’écrivait Lacan, “structuré comme un langage”.Si l’inconscient est l’expression de l’individualité enfouie,comment préjuger des états limites ou border-lines ou normaux inscrits génétiquement,structurés par l’éducation parentale et régulations sociales?Rouhier ne connaissait pas encore cette problématique et le débat à ce jour est loin d’être clos,il apparait donc inapproprié d’utiliser des drogues hallucinatoires sur des sujets en apparence normaux et dont on ne peut pas définir ou présumer d’un futur ou individualité propre

lsd.

PRINCIPALES OBSERVATIONS de ROUHIER

Les essais ont été faits avec:

-Poudre de Peoytl

-Teinture de Peyotl

-Extrait Fluide à poids égal de Peyotl ou extrait fluide Acide

-Extrait mou Hydro-alcoolique ou Chloroformé.

Déjà sont notés qu’à forte dose, apparaissent plénitude gastrique,nausées,et l’ivresse dépendant du poids de peyotl(13 à 4 g de Mescal -Button frais),l’état de déssication diminue l’action.

Les études d’Heffter,Hutching,Rouhier font apparaitre les composants actifs et leurs actions.

*Chlorydrate de Mescaline(0,02):Bradycardie,Céphalées,sensations d’épuissement durant 1 à plusieurs heures.Effets plus marqués et durant 3 heures si dose à 0,10,à 0,15 visions colorées(c’est le starter de visions colorées)

*Anhalonidenine(0,1 à 0,20):Somnolence et sensation sourde céphalique

*Peyotline:(0,05 à 0,06 g):en 2 heures,sensations de lourdeurs des paupières,fatigue avec aversion de tout effort physique ou cérébral,en une heure bradycardie.Est classé comme Sédatif,soporifique,déprimant, analgésique.

*Anhalonine(0,10):légère insomnie.

*Lophophorine(0,002)/le plus toxique en un I/4 d’heures .Céphalées.Chaleurs.Rougeurs,Bradycardie(disparaissant en I/4 d’heures)

Aux doses citées,Rouhier n’a pas noté de”véritable toxicité”,la toxicité est liée,l’ivresse peytolyque, à la richesse en Lophophorine des mescals-button,et toujours la variabilité de la toxicité est fonction de l’individu et de l’origine de la drogue,en répétant que les effets déplaisants sont moindres chez le sujet équilibré ,robuste et en parfaite santé,ce qui commence à réduire le champ d’expérimentation.

lsd

L’IVRESSE PEYOTLIQUE d’après A.ROUHIER

Elle évolue en deux phases

1)Surexcitation générale de contentement,Euphorie

2)Sédation nerveuse,Paresse Physique ,Baisse de l’activité cérébrale,avec une dernière phase avec production de visions colorées.

Download-1

Avant d’aborder l’évolution de l’ivresse peyotlique,il faut insister que tous les auteurs ont été impressionnés par les visions provoquées colorées,en faisant un quasi liet motiv descriptif repris par de nombreux auteurs,artistes et notamment par des mouvements undergrounds ,des années 1960,oû le peytol était la pierre angulaire de l’expression artistique,en fait,il faut sans cesse le répéter et en se référant à “L’Imaginaire des Drogues” de Millner,l’usage des drogues ne participent en rien au génie créatif ou à sa progression,les faits sont tétus,le génie créatif n’est pas une construction laborieuse mais un acquis génétique.

Principales modifications successives.

*Ralentissement du pouls,se régularisant en 3-4 h avec un peu d’images colorées

*Le visage s’amine et se colore

*Les yeux deviennent vifs et brillants

*Fourmillements des bras et jambes

*Locacité,Hilarité

*Actif,remuant,grande lucidité flatteuse,euphorie marquée par un égo démesuré de supériorité intellectuelle(Wier Mitichelle)

*L’effort apparait agréable et léger(stimulation à dose modérée)avec irritabilité musculaire,céphalées

*Sensation d’apesanteur,pouvant aller jusqu’à l’envolement.Il faut insister que des cas de vol plané du 8 ème étage ont été rapportés,souvent sentiment d’irréalité entre soi-même et le monde extérieur.Ces deux problèmes posent de fait un problème médico-légal.

*Légère somnolence,avec plénitude gastrique,baillement,perte d’appétit pouvant s’aggraver si nausées et vomissements

*Dilatation de la pupille(Mydriase),considérée comme “le baromètre de l’activité cérébrale” en 18-24 h avec perte de l’accomodation,le relief des choses s’accroit,les teintes s’affinent et les couleurs et leurs rapports se précisent.

*Post-images d’objets brillants

*Exaltation de la faculté analytique,en fait elle est ANTINOMIQUE,selon Rouhier

*Excitation nerveuse extrême ou diminuée

*Exaltation Cérébrale diminuant en 11 heures.La plupart du temps la sensation d’Energie et Puissance se transforme en état de sédation nerveuse,langueur physique,tranquilité mentale,tendance à la réverie,la vivacité sensorielle diminue

*Flacidité musculaire

*Incoordination musculaire avec troubles de la marche(désagréable),faiblesse,prostation,iiritation,besoin de se coucher,vivacité diminuée,la justesse et fermeté du mouvement diminue entravant l’écriture.

*Dispersion mentale,sans trouble de l’intelligence si sujet sain(?),trouble de l’attention.

Ces phénomènes peuvent évoluer par paroxysmes,vagues(comme pour le Haschish)

*Accentuation de la Dilatation pupillaire avec troubles visuels:espace enfumé,couleur noir devenant bleu noir,brillante,accentuation des couleurs et volumes,apparition de lumières mauves,violettes surcolorant les objets

*Particularités du sujet ,fermant les yeux ,dans une chambre obscure(récit de Bergson.Le Rève.26/03/1901):Perception de phosphénes,fond noir,tache de couleurs se dilatant,se contractant,changeant de forme,s’intensifie avec des des dessins d’un motif indéfiniement répété ou en  groupe régulier ou symétrique,polychromie exagérée.

* A la lumière,le sujet ne reçoit pas ses images et est alors face avec fidélités aux phénomènes prémonitoires d’ivresse.

 

Pourtant ROUHIER,conclue,comme juge et partie,laissant de coté recommandations ou toutes allusions psychiatriques du Peyotl:”Le génie du Peyotl a définitivement ouvert les portes d’or de son merveileux domaine au”chercheur d’infini”dont les yeux étonnés vont subir,sans pouvoir en arrêter le cours,le déroulement ineffable et sans cesse renouvellé d’incomparables et lumineuses splendeurs”.Sa conclusion est pour le moins inhabituelle puique quelques lignes plus loin il écrit:”les visions d’objets et figures ou vision de groupes d’image semblable ne se rapportent à aucun souvenir précis”,”semblable à un rève normal et délire onirique”,vision de type haschih,sensation de corps transparant,“inversion sensorielle”,l’AUTOSCOPIE

Il dit encore qu’il existe des erreurs de visions,véritable état hallucinatoire,donc problématique psychiatrique.La suggestion de l’extérieur réussit mieux à générer des images que la volonté de l’individu lui-même,la suggestion est efficace si elle n’est pas impérative,enfin est évoquée une imagination réduite(Prentiss et Morgan),baisse de l’acuité sensorielle et hyperesthésie.

lsd

La FIN DE L’IVRESSE de PEYOTL

Elle est ou brutale ou cède en une heure,diminution progressive de l’imagination en intensité et rythmes.Parfois,restent des images sporadiques dans les heures ou le lendemain.Les sequelles persistantes sont plénitudes gastriques et céphalées.

Contradictions

Les derniers éléments  et propositions obligent à s’interroger sur la proposition de Rouhier de “possible instrument psychométrique à condition de savoir manier parfaitement aux fins mayeutiques psychanalytique le Peytol et le plaçant comme un agent créateur d’un onirisme dont les images du subconscient peut déceler des idées informulées et tendances profondes de l’individu”.Il va s’en dire que ces propositions de 1926 ou de 2011 sont etrangement cousines ou semblables et que l’occultation des réactions secondaires ou potentiellement sévères sont  étrangement peu évoquées,alors que les réactions secondaires sont décrites par ROUHIER

Download-2

REACTIONS SECONDAIRES DECRITES PAR ROUHIER

*Musculaire:prostration,sédation,automatisme ambulatioire;insensibilité musculaire

*Respiratoire:dépression sporadique si dépression musculaire

*Circulatoire:peau sèche,bradycardie(en 1 à 3h)

*Neurologique:Paralysie motrice,céphalées,troubles de l’attention et concentration,distraction,troules de la mémoire,dispersion mentale,paresse,baigaiement,ataxie,confusion mentale

Dans l’ensemble l’état affectif est inchangé(pour les bien portants!),sensation de bien -être et contentement dans la première phase.

Puis,Sédation,PERTE de la Notion de DISTANCE ET TEMPS,DEDOUBLEMENT DE LA PERSONNALITE(Passages successifs du monde extérieur au monde intérieur),surprise d’ACTIVITE IMAGINATIVE CREATRICE,Accélération dite TROMPEUSE,FAUSSE RECONNAISSANCE(Dromard)abaissement du TONUS  VITAL,Diminution du TONUS ATTENTIONNEL,RUPTURE entre PSYCHISME INFERIEUR et PSYCHISME SUPERIEURE.Cette relecture par le même auteur montre bien la contradiction entre deux realités:un realité de type onirique pseudo-artistique du”chercheur d’infini” en fait des images kaléidoscopiques et une réalité psychiatrique décrite mais non désignée.

lsd

USAGES TRADITIONNELS DU PEYOTL DES ANNEES 1926-1927

*Mexique:Piqure de scorpion,blessures,tonique,stimulant,antitussif,purificateur du corps et de l’âme

*On le proposait dans les surmenages,pour supporter les efforts physiques

*Antalgique;Céphalées,Spasmes intestinaux,Asthme(Landry),Délire,”Irritation Nerveuse”extrême,Agitation,Insomine Douloureuse,(Morgan/Dixon),Excitants nerveux(Torres),Neurasthénie(Havelock Elis)

*En Europe,les indications générales étaient :Toni-Sédatif,Stimulant général,Analgésique,Daltonisme

NATURELLEMENT,en 2011,le PEYOTL est considéré comme STUPEFIANT,interdit à la vente,donc sans AMM.Les dérives sectaires des explorateurs de l’esprit et de l’inconscient ne doivent en aucun cas faire illusion.

ACCIDENTS OBSERVES

Ils sont imprévisibles et dépendent de la personnalité de l’individu

1)Excitation majeure et hypertension artérielle durant les prises

2)les incidences neurologiques

*Précoces:

-Incoordination motrice

-Vasospasme cérébral

-Epilepsie

*Bad Trip:la descente avec accès de panique,confusion mentale,troubles du jugement

*dépression prolongée

*Psychose aigue type paranoïa,délire de persecussion,hétéro(homicides) ou auto-agréssion,vouloir s’envoler(défenestration)

*Dépréssion et Anxiété chronique

*Flash-back ,difficiles à prévoir,pouvant réapparaitre au bout de deux ans.

*Hyperthermie

Peyotl

La DEPENDANCE AU PEYOTL

Il existe une dépendance avérée psychologique due à la Mescaline contenue dans le peytol.Il faut reconsidérer  les essais anciens ou de franc-tireurs de ce temps , à mettre sérieusement entre parenthèses,il faut recommander encore et encore de lire” “,L’imaginaire des drogues “de Max Millner(2000) et  Henri Michaux”Misérable Miracle” (1956)qui remet à sa juste place l’usage de la mescaline et de leur dangereuse utilisation ordalique, oû le Peyotl  a sa place dans l’histoire de la médecine,une page onirique du passé,il a une mauvaise réputation non usurpée.

 

Chataigne d’Eau ,Héritage Alimentaire de l’Homo Sapiens

                          TRAPA NATANS,Chataigne d’Eau

g013

Elle  fait partie de la liste rouge des espèces protégées

de la communauté européenne(Novembre 2012

),mais cette Trapacée ou Lytracée est considérée ccomme un fléau de la biodiversité,est envahissante , asphyxie  les espèces végétales et faunes aux USA et Canada dans la région  des grands  lacs ( interdite depuis 1998).En France,elle est en régréssion classée en liste rouge dans la région Centre en Juin 2009,protégée par la Convention de Berne ( 6mars

1998). En 2004,le Gouvernement du Sud de l’Australie, dans son Acta 12.2004(Sect.171-172) interdit transport et vente des graines de Trapa. Le Codex Alimentarius

de l’OMS de Mai 2013 fait des projets de classification alimentaire humaine pour la variété de chataigne d’eau Chinoise,Eleocharis Dulcis.Ces mesures ne

feraient pas plaisir à l’homme du Néolithique puisque,Chataigne d’eau ,Noisette,Glands faisaient partie de son ordinaire alimentaire trouvés dans les

fouilles archéologiques,déjà signalé en 1985 par des recherches suédoises et reconfirmé  par Cauwe,Pavel Kolukhanov et Kazolwski(2007).Actuellement Trapa Natans fait partie de l’alimentation commune en Asie,Inde et Chine oû son déclinées les diverses préparations dont la farine tirée de la pulpe des fruits,la chataigne est un tonique et conseillée pour  les nausées et perte d’appétit chez l’enfant.Trapa appelé  en Inde Singhara peut-être considéré comme un véritable support alimentaire (par exemple:cuisson en lamelle et viande ,soupe,Gratiné  avec riz et épinard)

CDSC_0357

La Chimie conforte cette impression:

 

Pour 100gr de Chataignes Fraiches:

*Eau: 75%

*Protéine: 8%=Farine:1,1,Chataigne:1,8;

*Glucides:24gr

*Matières grasses:0,2gr

*Potassium:650mgr/Iode 50,6mcg/Magnésium 5,7,Manganèse 5,7,Cuivre 1,27

*Vitamine B et C (9mg), Riboflavine(O,O7%),Thiamine (0,05%), Acide Nicotinique (0,6%) Vit.A (20.IU/100g)

*Acide Ellagique 15,8 mg/100g et lutéinique(CiSR 1988,Japon Tokai,1989,Canada J;Fish.Aqua.1990)

*Amylose et Amilopectine 15 % dans la Farine

*100 Calories

Enveloppe de la Chataigne contient Polyphénol,Flavonoïdes,Tannins considérés comme Anti-Oxydant.

Le seul effet désagréable en cas de prise en trop grande quantité:Sensation de plénitude gastrique et borgborrismes.

 

Download-4

 

1)Indications selon le CHARAKA

Pelures de chataigne:baisse de l’état général,désordres urinaires (polyurie,dysurie)Toux,syndrôme hémorragique(non spécifié)

Combinaisons

 

*avec tige de lotus pour prévention d’avortement et protection foetale,

 

*avec Pueria Tubercosa et tige lotus:galactagogue

2) Chatterjee et Patrash (1992)

* Ils indiquent Singhara ou Trapa  dans la quasi totalité des desordres Ayurvédiques biologiques Vata,Kapha,équilibrant de  Pitta ,mauvaise constitution,bref un tonique et rééquilibrateur,astringent,spermatogénétique et aphrodisiaque.Fruit et Tiges sont conseillés.

*Utilisations Traditionnelles

*Chataigne:Anti-diarrhéique,NUTRITIVE,réfrigérant,tonique,troubles biliaires.Avec du Lait donné pour les états de nervosité et baisse de l’état général.,

*Oligospermie et Vaginite

*Tige:jus pour conjonctivites

*En Emplâtre sur formations tumorales

74

 3)Actuellement En Decembre 2013,

Pelure de chataigne et Farine sont conseillées en poudre à 5-10gr

 

La prescription la plus commune est la FARINE de Chataigne d’eau et Miel pour traiter un large panel oû apparait de façon fondamentale son caractère rafraichissant et nourrissant,mais aussi anti-diarrhéique,problèmes biliaires,vaginites et mennorrhagies.Il est conseillé en fin de repas.

 

Le   caractère nutritif  est essentiel, recommandé pour l’enfant .

Trapa pose deux problèmes:Contrôles des procédés de culture empêchant son caractère prolifératif et pose le même problème de propagation de la Douve du Foie,aspect parasitologique superposable au Cresson.

Il n’en demeure pas moins que La Chataigne d’Eau doit être considérée au même titre que la Spiruline,Coeur de Lotus,Luzerne ,Datte,Figue,Kaki comme  des produits indispensables pour lutter contre les problèmes de malnutrition.