THÈMES

Alice et Lewis Caroll,Procedure Hallucinatoire ou un AIWS

26733971_10155817294240560_2628463035733496150_n18920619_478509955822610_4420014559900616518_n

Alice au Pays des Merveilles,de Lewis Caroll(1832-1892)de vrai nom Charles Lutiwige Dogson.

alice

Alice a eu un énorme succès dès sa parution(1862),et naturellement le texte de type hallucinatoire comme certaines bandes dessinées actuelles ou copie-conformes de films dits pour enfants,fait partie intégrante de notre imaginaire actuel,imaginaire décrypté par Artaud ou Lacan,mêlant inconscient(l’inconscient n’est que langage),surréalisme.Mais peux-t-on effacer l’imaginaire d’un enfant et  le traduire ou réduire simplement  comme l’expression d’une pathologie AIWS,Alice In Wonderland Syndrôme,ou assimiler l’oeuvre poétique de Caroll Lewis à une partie hallucinée de fumette?C’est extrêmement simpliste et réducteur.

Pourtant on peut pas nier l’imaginaire d’un enfant,Alice à 10 ans”Par bonheur,la petite bouteille magique avait accompli son effet,Alice cessa de grandir” et “Maintenant Pat,dis-moi,qu’est-ce qu’il ya dans la fenètre,regarde!”Pour sûr,vot’Honneur,c’est un bras-“Il prononçait “brraa,”Un bras,espèce d’oie!A-ton jamais vu un bras de cette taille?Il remplit toute la fenètre”(traduction de André Bay)

Chantefables-17 [800x600]

Lewis Caroll est un esthète pour l’époque,pasteur anglican,logicien;mathématicien,poète et photographe pour la gentry jusqu’en 1880.Bien que dillétante ;on le dit même paresseux,son oeuvre est considérable.Seul reproche ,il était amoureux ou attiré par des jeunes filles de 7 à 8 ans,filles des ses amis proches.On lui a reproché et accusé de pédophilie ce que les enquêtes et nombreuses bibliographies n’ont jamais révellés et accusations réfutées.

Si on se réfère à Lacan(04/07/1965) ou Artaud(1976),on se retrouve dans un concept d’un inconscient parlé,de lapsus,de successions de contreprétries sans valeur ,semble-t-il associative.D’ailleurs ,Alice agée de 10 ans,le dit bien(traduction de André Bay):”par bonheur pour Alice,la petie bouteille magique avait accompli son effet,Alice cessa de grandir” ,concept que l’on retrouve dans Peter Pan,de l’enfant qui ne veut pas grandir.Pour ces auteurs, nous sommes face à une symbolique,d’un texte sans intringue,ne faisant appel à aucune résonnance de signification approfondie.On parle même d’une oeuvre,d’un lieu élu oû il faut démontrer la sublimation de cette oeuvre.Chantefables-29 [800x600]

Mais en fin de compte peut-ton tenir compte d’une simple vision psychanalytique , reprise  par Deleuze d’Alice aux Pays des Merveilles”?La suite de Lewis Caroll de 1872 “A travers le miroir”, permet de jeter un trouble,et de modifier et prolonger le débat,traduisant ,bizarreries, affabulations ou une farce oû se bousculent les mots et leurs significations.Ce que les traductions rendent difficiles à exprimer.D’après Parisot qui évoque des mots-valises ou pour Artaud anti-grammatical.

*”Il était revereneure,les slictueux toves

*Sur l’allouide gyraient et vriblaient

*Tout flivoveux vaggarent les borogoves

*les vergons fourgus bourniflaient”

Une des Traductions  de JABBER WOCKY:

“*Twas brilling and Stlithy toves

*Did gyre and gimble in the wabe

*All mimsy were the borogovs

*And the mome raths out grave”

Alice-Pécoud-4 [800x600]Chantefables-27 [800x600]

Le statut d’Alice a changé,de pion elle est devenue Reine,mais elle joue avec le non-sens,un monde inversé,pour courir vite,il faut faire du sur place.Ce changement est radical et compliqué par un pseudo- jargonnisme ,un langage construit que  le rêve peut exprimer,le mythe du sur place est connu,est une réminiscence de difficultées journalières avérées,l’impossibilité d’agir,comme des poursuites sans issues,ou une libération en volant sans fin au-dessus des nuages et de la terre.

Il s’est donc passé quelque chose,et si la pathologie AIWS de Lewis Caroll était une réalité  ou une véritable fiction ou l’expression d’un simple migraineux qui pour son oeuvre faisait appel à des drogues hallucinatoires comme  certains le supposent?

 

L’AIWS:ALICE IN THE WONDERLAND SYNDROME
Alice-Pécoud-3 [800x600]Alice-Pécoud-1 [800x600]

Le patient voit apparaitre des objets ou certaines parties du corps plus petites ou plus grandes,plus proches ou plus distantes.Durant l’enfance,ces symptômes se manifestent à l’approche du sommeil . A l’age adulte,ces signes peuvent être précédés de migraines,crises d’éplepsie,témoins de tumeurs cérébrales ou la conséquence de prises de psychotropes.Il n’est décrit que des migraines chez Lewis Caroll et les apparitions d’objets bizarres ne sont pas notés.

Le traitement classique de l’AIWS est:Calmants ou Antidéprésseurs, ou Béta-blocant ou Inhibiteur calcique.

1)Crises d’EPILEPSIE

Les enquètes n’ont pas révélées chez Lewis Caroll de crise d’épilepsies,mais on peut toujours supposer librement qu’une crise temporale peut passer inaperçue.

2)PRISE d’HALLUCINATOIRE TYPE LSD

La découverte du LSD n’est pas contemporaine de Lewis Caroll.Il sera testé en Europe au 20 ème siècle,étude princeps de Rouhier(1926).

L’utilisation des champignons hallucinogènes de type muscarinique a été même évoquée,sur la base ancestrale de l’ usage ordalique de type shamanique de champignon,au demeurant dangereux,bien évoqué par Henri Michaux(Misérable Miracle) solution tout à fait irrecevable.

3)CAROLL LEWIS était surtout MIGRAINEUX

migraine

Deux drogues  antalgiques étaient disponibles à cette époque :LAUDANUM ET HASCHICH

*a)HASCHISCH

-Son usage  par Lewis Caroll semble acquis,suivant les préceptes de “la scientifique moelle “de Moreau de Tours,rejoignant ,de Quincey , Beaudelaire(conférences de Bruxelles) et bien d’autres.

*b)OPIUM (Laudanum)

-Caroll Lewis fait chorus alors Coleridge (celui-çi écrit Kaba Khan manifestement sous l’effet de l’opium).Mais le laudanum peut-il induire une création de type hallucinatoire?

Ainsl,il est légitime,de conclure que Lewis Caroll,migraineux ,se traitait par un de ces deux produits

et de déterminer si les effets de ces produits pouvaitent induire une littérature de type hallucinatoire

dont Alice aux Pays des Merveilles?Ou si tout simplement , traitait-il une migraine et que son génie lui permettait d’écrire sans drogue hallucinatoire,le génie de création ne changeant pas de nature même sous l’effet de drogue( “L’Imaginaire des Drogues de Milner).S’il est légitime de prévoir des dérives psychiatriques avec le cannabis,elle ne change rien au génie  de Caroll Lewis .S’il faut être plus clair,selon Bessis,l’intuition créatrice mathématique , c’est comme une transe .En se référant à Milner(2000)qui considère que les drogues n’ajoutent rien au génie créateur) et à l’article  sur David Bessis,poète,écrivain et mathématicien,on est surpris par les émotions et la griserie de la découverte teintée d’un haut degré d’incommunicabilité.Bessis dit”A l’inverse,soudain,comprendre procure le même plaisir que lorsqu’on prend conscience qu’on parle  librement dans une langue étrangère:être à l’aise dans un monde qui était à l’instant d’avant inacessible est extraordinaire” et il dit rejoignant Caroll Lewis” Les nombres ne m’ont jamais attiré alors que les formes et structures me plaisent beaucoup “et dans le quotidien”entre autre,dans ma manière de regarder la nature,j’ai une empathie très forte pour les formes.Quand je me promène sur une plage,je comprends très bien les lignes des crêtes des dunes,ou les végétaux dans une forêt” c’est plutôt une faculté de changer mon angle de vue”

Interview par Anne Diatkine:David BESSIS;”Fors intérieurs;rendez-vous avec des mathématiciens;Ed.Leo Sheer.Libération du 21-22 /01/2012

Le Laudanum.

Préparation faite par Sydenham dès 1660

Caroll Lewis rejoint donc ,par les témoignages,avec l’usage du laudanum, Dickens ou Poe,mais son caractère sédatif et de dépendance ,engage l’utilisateur à récidiver,souvent récidive liée à l’alcoolisme comme le fit Beaudelaire.Il entraine une euphorie à court terme et est antalgique.Psychologiquement;bien qu’utilisable à l’époque pour la migraine,on peut considérer que l’usage du Laudanum n’intervient en rien dans le processus hallucinatoire et la création littéraire.

alice

Le Cannabis

Il atteint les fonctions cognitives,peut agir sur les lobes frontaux,donc action sur les fonctions de  projections, d’ anticipations,mise en mémoire et rappel,pensées,raisonnement,coordination motrice et musculaire.La dépendance est psychologique .Le Cannabis peut provoquer un syndrôme dit amotival qui a été décrit par le Pr Delay.

Surtout le THC du Cannabis peut entrainer confusions,absences,délires,hallucinations,agitations ou hypotonie.Enfin de compte,seul le cannabis utilisé comme antimigraineux pourrait en partie expliquer certains passages s’apparentant hors temps ou border-line.

Comment peut-on  expliquer la devinette du chapelier de Lewis Caroll:”C’est qu’un bureau et un corbeau peuvent produire quelques notes,bien que très quelconques,et que jamais leur derrière n’est devant”.Et Alice dit à la Chenille(qui retire le calumet de sa bouche) et demanda d’une voix languissante et ensommeillée”Qui êtes-Vous?”Je..je ne sais pas trop madame….””Je ne peux pas m’expliquer moi-même,voyez-vous dit Alice,parce que je  ne suis pas moi-même”.Donc un certain état d’incertitude,manque de projection personnelle ou état confusionnel ,de type amotival syndrôme ( effet du cannabis )ou tout simplement  une incommunicabilité,ce que Lacan traduirait par inconscient non exprimé.

migraine

Conclusions

Enfin de compte Caroll Lewis n’est pas un AIWS,mais un migraineux usager de Cannabis,dont il ne doit rien à son génie créateur.L’usage occasionnel du Laudanum peut expliquer ses troubles de l’élocution et la dégradation tardive de son état sur le plan pulmonaire.

Mais Caroll Lewis et Alice s’adresse à des enfants  qui,dans l’herbe,un jour d’été,  rêvent et voient passer ce lapin blanc qui regarde sa montre et s’écrie”Je vais être en retard”.Sa littérature demeure un morceau d’anthologie et nous aimons à nous rassurer que malgré ses faiblesses,Caroll Lewis demeure un créateur,un dadaïste avant l’heure qui fait parler

son inconscient et nous le communique.

Peter Pattern-29 [800x600]

Mise au point en mai 2014

Olvier Sacks  dans Odeur du SI Bemol”L’univers des Hallucination”Seuil Fev 2014,décrit chez Lewis Caroll des phénomènes de migraines classiques avec hallucinations visuelles et un chercheur Caro.W.Lipman suggérent des expériences migraineuses qui pourraient lui avoir inspiré les étranges illusions dimensionnelles et formelles.Siri Hutstvedt décrit des syndrômes ascendants.Il n’est pas sûr que Lewis Caroll ne  se soit pas livré à des expériences hallucinatoires induites par le cannabis et morphine,comme se fut la mode aux USA en Californie entre 1960 et 1970.Ce qui est certain c’est que ces perceptions sont souvent éronnées ,non conformes à la la réalité,sons amplifiés ou déformés,formes souvent géométriques,projection du corps grand ou petit ou avec membre atrophié ou gigantesque,des suites de mots,langue étrangère et phrases sans suite logique peuvent apparaitrent,des musiciens entendent des partitions intranscriptibles voire des portées musicales élaborées mais indescriptibles,voire des chefs d’orchestres qui durant la direction d’un orchestre perçoivent des hallucinations musicales sans rapport avec la partition suivie.Il apparait que les phénomènes de stress intense ,privations de d’émotions sensorielles,phénomènes d’action monotone (conducteur ou pilote) ou expérience solitaire diificile dans des conditions extrêmes,navigation,traversée  de grand espace mer,glace,désert font apparaitre des hallucinations visuelles.

Il apparait dans tous les cas un problème à résoudre:les mots prononcés ou entendus par Alice s’apparente à un jargonisme indescriptible dont l’élément dominant est son caractère hallucinatoire.il n’est pas sûr que ces bizzareries littéraires purement hallucinatoires,soient  des “mots-valise ” ou “anti-grammatical”  telles que l’on decrit  Artaud,Deleuze,Parisot.Affaire donc à reprendre en terme neurologique.

Hépatoxicité des Plantes

                              HEPATOXICITE DES PLANTES

 

china

 

 

Il est souvent difficile d’accorder une hépatoxicité à une plante médicinale,dans la mesure oû celle-çi est associée à d’autres plantes mal référencées ou association non avoué d’un médicament lui-même potentiellement hépatoxique,ce dont le médecin devrait être toujours prévenu par le patient.L’hépatoxicité des plantes révèlent:

*Difficulté de démonter la spécificité hépatotoxique de la plante,d’un parasite ou autre éléments .

*Prise de plante inconnue ou non répertoriée

*Défaut de contrôle de la toxicité des plantes

*Préparations composites associant trop souvent  trop de plantes

*Absence de Contrôle avec réputation d’innocuité usurpée.

*Tenir compte des hépatopathies antérieures,ou évolutives ,dépendance alcoolique

*Infections en cours sous-estimées(Listeria,Salmonnellose)

*Sujet allergique,avec signes d’hypersensibilité.

*Interactions médicamenteuses avec les plantes,voire caractère additonnel hépatotoxique(Paracétamol ou Anti-Coagulant par exemple)

*Méconnaissance du caractère hépatotoxique de la plante,voire cancérogène:Aristoloche,Bourrache,Consoude sont interdites.Automédication mal perçue.

*Sélection inappropriée de la partie active de la plante

*Défaut d’identification botanique

*Défaut de stockage,ventilation,séchage

*Contamination bactérienne ou mycologique(type Aspergillus Flavus)

*Contamination par les métaux lourds type plomb ou Cadmium(surtout les champignons )voire les pesticides.

*Défaut de conditionnement et étiquetage.

*Mode de préparation(type composé hydro-alcoolique de la feuille de thé vert/Interdit en 1993)

*Indications inappropiées et  prises de trop longue durée ou à trop forte dose

Ces éléments ne sont donc pas à sous estimer ,d’autant que si l’automédication se légitimise et que certains  compléments alimentaires  sont virtuellement réglementés.il ne faut nier la vertue de certains produits mais ils s’intègrent dans une politique de qualité alimentaire et de leur amélioration.

 

india

Le problème nécessite plus de transparence et surtout d’études comparatives ; la CCAF indique que près de 19 %  de personnes consomment des compléments alimentaires.Par décrét du 20/03/2006 de DGCCRF(Direction de la Concurence et Fraudes),il est imposé de déposer un dossier,sans réponse dans les deux mois équivaut à une autorisation de mise sur le marché.Entre 2000 et 2001,sur 524 patients atteints d’hépatites chroniques 31 % prenaient des plantes (type Chardon Marie,Valériane,Desmodium).

L’impact connu hépatique de la Valériane n’est pas encore totalement cerné.

Par ailleurs, depuis peu,le Cannabis a une fois de plus été mis en vedette pour son implication directe sur la fibrose  hépatique,donc évolutif vers la cirrhose,chez les patients porteurs d’une Hépatite C.

 

chine

PREMIERES ALERTES et RECENSEMENTS

 

Ces préliminaires posés,les bases de régulation se font jour.

*LARREY décrit des plantes à Alcaloïdes de la PYRROLIDIZINE,avec hépatites et décès chez les l’enfant de Jamaïque:Ratio:20 % de décès/Evolution vers l’Hépatite Chronique:30 %.Concours Médical(1993)Presse médicale(1994).

*Le Germandrée Petit Chêne(utilsé pour les régimes amaigrissants depuis 1985,sans explication tangible) est suspendu du marché en 1992

*Le Chapparal(Larrea Trdentala) classé comme anti-oxydant et utilisé de façon abusive dans les lymphomes, critiques de Katz(1990) et Gordon (Jama.1995)

*Le KAVA,antit-stress et antiseptique urinaire est interdit en France en janvier 2002,mais il existe encore dans des circuits de vente aux USA.

*La Valériane et surtout le GUI utilisé  pour ses effets anticancéreux posent le problème d’hépatoxicité oû mode préparation et concentration de produits actifs sont fort variable,voire en associations illégitimes.

 

ELEMENTS DE SECURISATION DES PLANTES

 

*Directive Européenne 75/319/cce,Article 39/paragraphe C

*Monographie de l’ESCOP

*Pharmacopée Allemande

*Pharmacopée Française

*AFASSAP:mars 2002:65 formules abrogées,12 formules revues

*Décret N° 2008-839 du 22 Aout 2008 L!béaralisation de 148 plantes en plus des 35 plantes libérées de 1979.

*Decret en France du 20/03/2009,s’ajoutant aux décrets de 1978 à 1987;1994

*Bulletin officiel n° 90/122Bis/1990:174 plantes et parties de plantes,35 indications acceptées.

*Décret du 23/06/1986 concernant les huilles essentielles à PHENOL,hépatotoxique,produit type le Carvacol.

*Directive 2004/24.CE.31/03/2004

*Travail du HMPC,Committie On Herbal Medicinal Products

foie

Bien qu’ils apparaissent levées de boucliers et quasi guerres de tranchées( ce qui n’est pas nouveau) il apparait clairement qu’une indication thérapeutique ne peut se prévaloir uniquement que de la tradition ou d’un savoir millénaire,au demeurant répétitif et souvent

réédités au nom du Génie Grec ou de la connaissance léguée par les anciens inspirés par les astres et les dieux.L’automédication a un prix,celui de sa reconnaissance en temps que discipline exemplaire,encadrée et demandant des travaux comparatifs et scientifiques garantissant la sécurité ,ce qui en matière thérapeutique par plantes ou médicaments ne s’improvise pas et parfois loin d’être acquis.

acupunture

               PLANTES HEPATOTOXIQUES

 

1) PRINCIPALES PLANTES RECONNUES    HEPATOTOXIQUES

 

Les exemples significatifs sont listés par Kaplowitz. Gastro-Enterology.113/1.408-1412/1997

 

*Crotalaria

 

*Symphytum(Consoude)

 

*Scutellaire

 

*Chélidoine

 

*Heiiotrophe(dérives de la Pyrrolizidine)

 

*Kava Kava

 

*Menthe aquatique,Mentha Pulegium(Pennyroyal) ou Hedroma Pulegioides

 

*Chapparal

 

*Germandrée Petit Chène

 

*Senné

 

*Jin Bu Huan(Lycopodium serratum)

 

*Actractylis Gummufera:souvent confondu avec l‘artichaud

 

*Valériane

 

*Polygonum Multiforum(shou Wu Pian)

 

*The vert.

 

*Sassafras

 

*Gui

 

*Ephedra(Ma-Huang)

 

*Complexes d’herbes asiiatiques non spécifiées ou mal identifiés (la plus caratéristique étant la confusion entre Stéphania et Aristoloche)

 

*Serenoa,en fait composé complexe

 

*Khat(Catis Edulis)

 

*Huile de Margosa(Azadirachta Indica) en fait d’utilisation externe(spermicide)

 

A cette liste,il faut tenir compte des interférences et interactions hépatiques médicamenteuses potentiellement hépatotoxiques type :

 

AINS,ANTI-FUNGIQUE,ANTIBIOTIQUE,PARACETAMOL,ANTI-COAGULANT qu impose une relation de confiance  et parfaite transparence entre utilisateur et professionnel.De plus si certaines plantes se révèlent heureusement hépatotropes par la protection du CYTOCHROME P 450 mais à l’inverse d’autres interferent malencontreusement sur celui-çi comme  le Millepertuis(Anti-Coagulant,AntiVIH,Contraception,CICLOPSPORINE)

 

2)LES PLANTES A ALCALOIDES DE LA PYRROZIDINE

HEPATOTOXIQUES

 

haiti

On décrit des terrains dominants favorables à la toxicité hépatique

 

a)TOXICITE IODOSYNCRASIQUE,d’origine génétique.

 

b)DOSE-DEPENDANTE

 

c)TERRAIN ALLERGIQUE

 

Elles se manifestent entre 2 semaines et 6 mois après la prise de plante,de manière veino-occlusive hépatique,ictère de type cholestatique.Le retour à la normale evolue jusqu’à 10 mois à l’arrêt de la plante mais les formes fulminantes et décès ne sont pas

rares.

Principales plantes responsables de la pathologie Veino-Occlusive Hépatique:

*HELIOTROPIUM

*SENECIO

*CROTALARIA

*SYMPHYTUM OFFICINALE(consoude)

3)Les PRINCIPALES OBSERVATIONS

haiti

 

*SENNE

Son anthrone est hépatoxique mais ce n’est pas le seul problème,les ANTHRAQUINONES sont potentiellement cancérogènes coliques(Rapport CIRC) commme Aloes,Rhubarbe,Bourdaine,Nerprun

 

 

*GERMANDRE,PETIT CHENE:

 

A été prescrite pour les régimes amaigrissants(injustifié),en 1986 plus de 30 hépatites.Tradition donnée comme antispamodique abdominal,diurétique,cholérétique,cicatrisant.Une espèce proche hépatoxique a été  proposée comme anticholestérol:Teucrium Polium

*Il faut se méfier des préparations présentées souvent sous modes energétiques,saveur,action sur les méridiens.Sans les détailler ,il faut citer:Scutellaire,Polygonum Multiflroa,Ephedra,Chapparal(utilisation injustifiée dans les lymphomes, car dit anti-oxydant),le Sérenoa se retrouve enfoui dans une formule complexe,Huile d’Azadirachta indica semble surtout mal utilisée car à action locale parasiticide et spermicide.

 

*Le CHARDON à GLUE,confondue avec l’artichaud.La tradition le dit abortif,diurétique,purgatif,émétique,fébrifuge.L’évolution est souvent dramatique et à rapprocher d’une plante à composés hépatotoxiques:Impella(Callilepsis Laureola)

 

*L’ACTEE(CIMICIFUGA RACEMOSA)

Hépatoxicité citée par l’EMA en 2006/,Afssap juillet, 2006/,Minerva 2009/Schumtz,Barbaud.2008

 

*Valériane

Hypertenseur et sédatif.Contient des agents alkylants toxiques.Mac Gregor.1999

 

*CHELIDOINE

L’hépatite apparait en règle dans les 3 mois

 

*GUI

Anti-hypertenseur ,voire aphrodisiaque(??!!)et anti-cancéreux en cours d’évaluation.Il est difficile de déterminer si l’hépatoxicité est liée au dosage,mode de préparation,éléments ajoutés à la préparation:bétaphényléthylamine,tyramine,actétylcholine,propionylcholine

Battman.Chapman.Scott.med.1998/Studman.2002

 

*LE KAVA KAVA

Elle était une plante  orgiaque du Pacifique donnant lieu aux iles Marquises à une grande cérémonie,la Fête du Grand KAVA,parfois en présence de la Reine d’Angleterre Elisabeth II.

L’ingestion de cette plante entrainait Euphorie,Ivresse,Impressions de Receptivité Intellectuelle,Anésthésie,Anxiolytique,somonolence.Dès 1998 sont reportés des effets hépatoxiques liée à un Alcaloïde,la Piperméthystine.Ces effets discutés seraient liées à son mode d’extraction:Acétone ou Ethanol.De plus les effets du Kava s’additionnent à ceux de plantes sédatives type Passiflore ou Houblon ou médicaments neuroleptiques type Halopéridol.Bien qu’il y ait toujours des controverses,depuis 2001 et 2002,la KAVA est interdit à la vente en France,Suisse,Irlande ,Grande Bretagne,Canada,l’Allemagne a temporisé son interdiction.Le principe de précaution prévaut pour le KAVA et sans ambiguité même si ses effets sont notables(mais pour quels Bénéfices et quels Risques):

 

 

4)LES ALIMEDICAMENTS ET HEPATOTOXICITE.

 

Il est difficile d’établir des liens formalisés,d’autant que le marché des alimédicaments est en pleine expansion,environ 20 milliards de dollards au USA.Toutefois apparaissent des observations princeps engageant aux principes de précautions.

Le problème récurrent est de définir et de confirmer l’usage tradionnel de la plante et s’appuyer sur une pharmacologie et études comparatives.il apparait évident pout tous que l’association Ephedra-Caféine n’a pas lieu de circuler.

*La FDA en mai 2009

a posé le problème de l’hépatoxicité d’un “composant amaigrissant” associant Garcinia Cambodgia(Riche en acide Hydroycitrique),Gymena Sylvestra,dérivés de sels Chromés,Café et Thé

*JAMA en 2003

pose le problème des produits amaigrissants à base d’Ephedra Sinica/Citrus Aurentium/Varech/Acide Usnique du Lichen.

*AFSSAPS en fevier 2009,suite à une étude espagnole sur un produit de type Herbalife.avec ses composants sont nombreux et multiples et dont il est difficile de faire la part de l’agent causal des hépatites signalées le 13/05/2008.

Toutefois se retrouve posé le problème de la multiplicité des produits associés,dont on peut légitimement poser leur rôle respectif et de leur impact combiné sur l’organisme dont le foie,ainsi devant ces diverses associations  proposées. nous laissons le soin de validation  aux pharmacologues,composition s’apparentant à un rébus.

*Shitake et ecorce de cannelle ou

*Celeri/Persil/Fenouil/Luzernr/Réglisse. ou

*Thé vert/Maté/Caféine/Orange amère/Ecorce de Cannelle/Persil/Luzerne/Réglisse.

Ces associations nécéssient une sérieuse validation.

*Le jus de NONI est impliqué dans un rapport de 2005

chine

                        CONCLUSIONS

Dans un autre registre les PHYTOESTROGENES du SOJA  pour lequel l’ASFASS pose le principe de précaution chez les femmes aux antécédants de cancer et ce produit n’est pas le seul(lentilles,lin,alfafafa).DE même,il est déconseillé d’associer IMAO et LEVURE,facteur d’hypertension artérielle.Cette disgression permet de saisir la difficulté de légiférer et encadrer les alimédicaments.,il faut  poursuivre les travaux de pharmacologie et toxiciologie afin d’établir un principe de ptécaution élémentaire contre les plantes hépatotoxiques.

Le Lichen d’Islande

                             LE LICHEN D’ISLANDE

                            CETRARIA ISLANDICA

Un Anti-Asthenique , digestif ou Simple complément Alimentaire?

 

Le ton est donné dans le formulaire de Dujardin-Beaumetz d’Août 1887,qui livre les indications générales:

*Analeptique ,Pectoral;Mal de Mer

et surtout

*Le CHOCOLAT au LICHEN(Tapie) assoçiant

*SUCRE en Pain :3500 gr

*CACAO Caraque:3000 gr

*CANNELLE de Ceylan:50 gr

*Extrait de LICHEN sec,privé d’amertume:390 gr

*Gelée de LICHEN:500 gr

Donc sont posées très tôt les valeurs essentielles du LICHEN:alimentaires et thérapeutiques.

Les LICHENS sont de la famille des FUNGI,particulièrement resistant aux variations climatiques,avec 20.000 espèces

Leur applications des Lichens sont classiques:

1)Alimentaires:pain et gateaux dchez les populations du Nord.Attention la forme VULPINA est TOXIQUE

2)Industrielles:Teinturerie et Parfumerie

3)Médicales:

*Antibiotique

*Nutritif

*Antidiarrhéique

*Trombolytique(Lichen Umbelicaria ciculenta)

*Anti-Inflammatoire

*Insecticide

PROBLEMATIQUE DE L’ACIDE USNIQUE(valeur antibiotique)

Trouvé dans les espèces Ramila Cetraria,Alectoria,Usnee Barabata(utilisé en comestologie)

L’acide usnique est actif sur les bacilles gram poistif,surtout il est toxique par voie parentérale et cette acide appartient au benzofurane et benzothiophène dérivés du 5.Methobenzofurane trouvé dans les fucocoumarines oû se trouvent  Acide Usnique. et  l’AFLATOXINE(Cancérogénèse hépatique ).l’acide usnique est surtout efficace en externe.En 1989 une action anti-tumorale et anti-VIH a té isolé pour cet acide.

On retrouve des dérivés benzofuranes chez une Astéracée,Microglossa Pyrifolia utilisée au Sénégal comme décongestif pelvien,blénnorrhagie,diurétique,purgatif,donc d’action éloignée des classiques du Lichen d’islande

 

                                 LICHEN D’ISLANDE

                                 CETRARIA ISLANDICA

CHIMIE

*Principe Amer:acide cetrarique soluble dans l’eau froide.

*Acide Usnique

*Acide Protolichestrique

*LICHENINE:Non dégradée par l’estomac,elle gonfle dans l’eau chaude:utilisée comme gel.,ce gel est un composant mucilagineux glucidique transformé par l’eau est de tradition ancienne ‘analeptique,pectoral et antiémétique

La posologie classique est:

Lichen avec amertume,non lavée:5gr/jour /soient 3 tasses apr jour

Lichen apêrès lavage sans cétrarine:10 gr/litre pour un poids de 70 kg

                          LICHEN AVEC CETRARINE

*Excitant de motricité stomacale et intestinale:

d’oû indications pour:

*Perte d’Appétit chez le vieillard et l’Enfant: 5 gr/litre .Eventuellement associé avec

Gentiane 0,1/Eleutheorocoque 0,1/Hibiscus 0,1/Eglantier 0,1 pour une gélule 4 fois /j

*Constipation

*Stimule production globles rouges et leucocyte

:anémie post-infectieuse(stimulation des globules rouges et leucocytes)

*ANTI- NAUSEEUX de la femme enceinte

*OXYUROSE surtout,et ascaridiose:5 gr/litre en alternance avec huile essentielle d’Ail deux gélules dosée à 1cgr ou gentiane à 0,02 d’extrait sec,3/j,ou alterner avec Artemisia Absintium 10 gr et ecorce Kousso 3 gr pour un litre.

*Toux diverses

 

                                LICHEN SANS CETRARINE

1)Adoucissant:Ulcus gastrique et colites.

2)ANTI-DIARRHEIQUE

Cetraria sans cetrarine 10 gr/litre associé éventuellement avec

*Vergerette du Canada 0,15 et Vaccium Myrtillus 0,15 pour une gélule,4 /jour

3)NUTRITIF:

pour enfant et vieillard

4)ANTI-TUSSIF:

*Plante sans cetrarine :5gr/litre associé éventuellement avec:

Tussilago Farfara 0,05/Cupressus sempervirens 0,20/Thymus Vulgaris 0,2 pour une gélule 4 fois par jour.

Si infection penser aux huile sessenielles:Origan+Girofle+Sarieette à  1 cg de chaque,pour une gélule,3/j

 

INCURSION SUR LES LICHENS DU CONTINENT SUB-INDIEN

Dans les matières médicales de renom,apparait la difficulté de différencier les espèces de lichens,oû sont citer surtout citer ceux des montagnes et particulièrement:

PARMELIA

Dans le livre antique CARAKA,il est appelé SHAILEYA dont l’indication est limitée aux états dits toxiques et Anémie

La tradition populaire est plus explicite et recouvre les indications déjà connues:

*Dyspepsie,Diarrhée,Spermatorrhée,Aménorrhée,Blessure.

La référence en un terme générique CHHAIELAA,englobe Algue et Champignon.On considère toutefois que ce terme désignerait le PARMELIA dont la chimie est déclinée:

Linchenine,Protéines,Vitamine C,Riboflavine,Atranorine,Acides Salazine.

Les indications semblent plus conformes :Astringent,Résolutive,Activité Bactérienne sur bacilles Gram .plus(Hémophylus et Pneumocoque).

L’espèce USNEE est évoquée avec son acide Barbatique,hémolytique.Il existe manifestement non pas une confusion mais une difficulté de choix d’espèces que la tradition pourtant définit par ses choix thérapeutiques.et que les recherches doivent préciser.

APPORTS DU LICHEN

 

Le LICHEN fait partie de d’alimentation humaine et animale depuis des millénaires mais il faut souligner le rôle très particulier de l’acide Usnique proche des Fucocoumarines et qui justiferait une clarification.D’autant plus que certains auteurs ont relaté l’HEPATOXICITE de l’Acide USNIQUE ce que l’indice analogique biochimique devrait inspirer.S’il est incontestable que LICHEN fait partie de l’histoire humaine,il importe d’approfonfir ce problème et se référer à:

*Hsu-Huang-Chang-Fy.Jour.Gastr.Hepato.2005

*Lee-Durazo-Lassian-Han.Am;Jour.Of Gast.05/004

*Sanchez.Mayo Clinic Proc.2006

Le LICHEN demeure un indice de la pollution et de la régulation de résidus toxiques et son caractère positif digestif,stimulant érythrocytaires et leucocytaires demeurent et son apport comme complément alimentaire sont loin d’être négligeables.

 

Plantes Anti-Virales

                       LES PLANTES ANTI-VIRALES

Sont exclues les plantes actives in-vitro pour le VIH,étant clairement entendu que ces plantes ont déjà été citées dans leur thème et que dans tous les cas une seule réponse:la Tri-Thérapie.

Pour les infections virales standards et en particulier épidémiques leurs actions ont été plus ou moins vérifiées et leur efficacité sérieusement mise en doute.Toute fois quatre plantes méritent d’être détaillées les autres nommées sous forme de listing.Bien que considérées comme préventives de la grippe l’Eleuthérocoque et l’Echinacée doivent être manipulées avec prudence du fait de leurs interactions médicamenteuses,donc  avis médical et lire le chapitre spécifique sur Docphytoplus,leurs intêrêts est de faciliter les effets positifs  de la vaccination anti-grippale.

virus

L’utliisation des huiles essentielles bactéricides,anti-fungiques,antivirales mais souvent sédatives et anti-spasmodiques nécéssiteronnt également un encadrement médical.On cite des huiles essentielles anti-virales par valeur décroissante:

vi

grippe

*Origan

*Sariette

*Thym

*Cannelle

*Girofle

*Basilic

*Cymbopogon martinii

*Eucalyptus

*Cinnamora camphora

*Melaleuca Viriflora

Ces dix premières étant considérées comme les huiles essentielles  à Action Majeure Antibactérienne,Anti-Virale,Anti-Fungique.Mais les caractéristiquesq des huiles essentielles présentées de façon  optimiste ,minimisent leur action cumulative et donc  doivent  être écartés chez femme enceinte,enfant,vieillard.Un avis médical s’impose devant ces trois situations nécéssitant une étroite surveillance,afin de limiter les effets parfois dramatiques de la grippe.La présence de Phénol ou Monoterpinéol ne sont pas des conditions suffisantes pour inciter leur seule prescription (surveillance médicale requis)

*Melaleuca Alternifolia

*Laurier Noble

*Myrrhe

*Citron

Certains ont même proposé pour la grippe Aviaire ,l’association d’huile De Cinnamomum Camphora,Eucalyptus Radiata,Melaleuca Quiquenevia,Coriandre,voire Origan.

Les Quatre plantes de réputation anti-virales

1)CALENDULA OFFICINALIS:SOUCI DES JARDINS

2)CHELIDONIUM MAJUS:CHELIDOINE

3)MELISSA OFFICINALIS:MELISSE

4)MENTHA PIPERATA:MENTHE   

Grapefruit Hat

 

1)LE SOUCI

Enfin de compte cette composée a donnée lieu à peu d’études;Selon l’Escop et l’Oms,les indications sont stomatites ou processus inflammatoires de gorge,lésions cutanées (plaie,brûlures),ulcères variqueux.Il est décrit une prévention contre les brûlures radiques du Cancer du Sein,en fait une composition chinoise à base d’Aloes s’est montrée très efficace.Traiter une otite chez l’enfant à base de Souci,Ail,molène,millepertuis nous parait anachronique,interdit si tympan ouvert,ce qui n’est pas toujours vérifié, donc contre-productif analgésique.Son utilisation pour les gastrite ne parait pas logique si on se réfère à la

Chimie:

On utilise les fleurs mondées qui contiennent:huile essntielle,flavonoïdes,hétérosides,caroténoïdes,TRITERPENES,TANNIN et ACIDE SALICYLIQUE,ces trois produits ne semblent pas compatibles avec une affection gastrique.

Les tests révèlent le pouvoir antibiotique et antivral des alcools et lactones terpéniques

de plus les dérivés terpéniques sont allergisants ce que la pratique montre chez le patient allergique,bien que d’action anti-inflammatoire(Loggia,Tubaro.1994).il est probable que l’huile essentielle ait une même fonction anti-virale.

Dosage:Infusion 10gr/l,teinture officinale en externe dilué à 10%,teinture mère en externe ou interne 20 gouttes 3 fois par jour

La sagesse requiert l’utilisation en usage externe et si possible exlure des compositions complexes ajoutant une possible iatrogénèse..

virus

 

2)La CHELIDOINE

Parties aériennes avant floraison,latex,racine étaient utilisés,mais la Chélidoine doit être considérée comme une plante VENENEUSE,même si le latex caustique agit contre le virus Herpes et Influenzae.Bactéricide in vitro.On connait son efficacité sur le traitement des verrues.

Mais ses indications comme détersif,purgatif ,diurétique ou excitante n’ont plus à avoir cours et  sont sans intérêt.De plus la plante fraiche est plus toxique que la plante sèche

Chimie:

Acide Chélidonique(Hypoglycémiant)Dérivés Phénantridine(anti-microbien,anti-inflammatoire)),sanguinarine (anti-inflammatoire)(racine)Cholérythrine((jeunes feuilles et boutons floraux),groupe Protopine et berberine(cytostatique),Alcaloïdes(Racine:3%/Partie aériennes:0,5%,pericarpe:1,4%).CHOLERYTRINE (antibiotique :colibacille,staphylocoque,streptoccoque/cholérétique et spasmolytique)) et SANGUINARINE sont anti-Tumoraux,caractère faussement rassurant.A forte dose la Chélidoine entraine Narcose,Somnolence,Paralysie nerveuse ,convulsion forte et est Carcinogène.

Les traitement en alcoolature (20 gouttesx3)et poudre(2 à 3gr) de la Chélidoine doivent être oubliées.

Bien qu’il existe des prescriptions d’extrait aqueux au 1/5,tisane à 10 gr/l (USA),extrait hydro-alcooliques la Chélidoine demeure une plante vénéneuse malgré tout.

MENTHE et MELISSE demeurent les plantes anti-virales pouvant être utilisées mais quelques précautions devront être respectées.

Grapefruit Hat

 

3)LA MELISSE ou  MELISSA OFFICINALIS

Plante très appréciée par TROUSSEAU,pour AVICENNE elle “Fortifie les esprtits vitaux et chasse les vapeurs mélancoliques”,Serapion dit “qu’elle réjouit les coeurs,combat les palpitations”,rend “le Coeur Joyeux” 

grippe

On utilise cette labiée en tige,feuilles fraches ou séchées.l’OMS et l’ESCOP recconnaient son action anti-herpétique labian en local et sédations des troubles digestifs et nerveux(anxiété ,nervosité,émoitivité,difficulté d’endormissement).Cahier de l’Agence 1998.

Chimie:

Acide Phénol,Labiatique,caféique,Rosmarinique(à moins de 5% pour les plantes séches),Triterpènes(Acide ursolique et oleanolique),

Tannins cathéchiques et acide phénol lui confèrent son action anti-virale.

Son Huile essentielle en faible quantité contient citral,citronellal,géraniol.(de 0,03% à 0,5% ,maximum à la floraison).

Les dérivés triterpéniques sont bactériostatiques.

Son huile essentielle est antibiotique,anti-fungique,anti-oxydante

Les qualités anti-virales de la Mélisse sont connues depuis 1978 et confirmées par des études allemandes en 1990 (herpès) et études de R.F.Weiss(1895-1992)

Citral et Caryopjylline sont spasmolytiques

Les feuilles sont cholérétiques.Terpène,citral er Cirinnellal sont Sédatif(Utile pour tachycardie et insomnie)

POSOLOGIE

Infusion à 5 g/l ou alcoolature ,teinture mère à 45 % per os,en local lotion  d’extrait aqueux à 1 %.

TOXICITE

Bien qu’il soit dit atoxique et non génotoxique,la prise d’huile essentielle requiert toujours un encadrement,d’autant que la mélisse à dose forte entraine lassitude,endormissement,sommeil.Expérimentalement,elle renforcerait l’action des sédatis et inhiberait les médicaments thyréotropes.

PROBLEME

on cite des actions anti-Alzheimer de la Mélisse :Kennedy,Scholey.07/2002.Pjarm.Bioch.Behav./Akhondzadeh,Noroozian J;Psyc.NeuroChir.07.2003/Ballard,O’brien.J;Psych.07/2002..La prudence dans cette indication s’impose.

ASSOCIATIONS MEDICINALES AVEC LA MELISSE

*Menthe poivrée et Camomille:dyspepsie fonctionnelle

*Passiflore:anxiété et Sommeil

*Aubépine;Stress et Palpitations

Enfin ,on ne peut oublier l’EAU des CARMES utilisée depuis le XVII ème siècle comme anti-spasmodique,sédatif,tonique,stimulante.L’eau des Carmes associe:Mélisse,Angélique,Citron,Coriandre,Muscade,Girofle.

L’aura de la melisse demeure: antispamodique et sédatif

menthe

LA MENTHE

Il faut d’emblée écarter la Menthe Pulegium(Penny Royal) TOXIQUE entrainant troubles mentaux,neurologiques,hépatiques.

La labiée MENTHE PIPERATA est un hybride dont on utilise les feuilles,sommités fleuries et l’huile essentielle

La commission Européenne et Escop encadre les indications de la menthe:

Huile essentielle en externe:

Céphalées,Rhumes,algies musculaires,neurologiques,rhumatismales,prurit cutané.Contre-indication absolue per os chez l’enfant,limite d’age peut-être fixée vers 12 ans. Grossese et hépatopathies de type obstructifs sont également une contre-indication

La plante en tisane:anti-spamodiques intestinales gastro-biliaires,dyspepsie,colopathie fonctionnelle(huile essentielle jusquà 200mg /j),rhumes.

grippe

POSOLOGIE

Infusion:une cuillère à dessert par tasse

Alcoolat:15 à 20 gouttes dans un verre

Huile essentielle:2 à 5 gouttes  3 fois par jour per os

ou en local pure ou dans de l’huile(concentration de 5 % à 20 % d’huile essentielle)

L’huile essentielle de Menthe est une CONTRE-INDICATION ABSOLUE chez le nourisson de moins de 3 mois’ (Spasme de la Glotte)

CHIMIE

Flavonoïdes:loniceroside et rhamnoglucoside qui ont une action anti-spamodique et légérement musculotrope

Huile essntielle et Flavone:cholagogue et cholérétique

Tannins et plolyphénol:anti-viral,à donner dans les diarrhées.

Localement le menthol provoque froid et anesthésie des terminaisons nerveuses

La menthe est un bactéricide léger inférieure à l’origan et canelle:colibacille,staphylocoque doré.

La menthe est antigonadotrope

L’Huile essentielle,avec alcool et histamine abaisse la sécrétion acide gastrique.

Huile essentielle: 1 à 3 % de la plante sèche:menthol libre et estérifié,menthone,limonène,linéol,terpènes(pine alpha et beta )

Le menthol est un monoterpenol(découvert par Gaubius en 1771 ) qui a une action anti-virale

grippe

INDICATIONS GENERALES DE LA MENTHE

Adthénie,Fatigabilité,Dyspepsie,Gastralgie,Troubles neuro-végétatifs,anti-spamodique,vomissements,flatulence,colique,diarrhée,Eczéma,prurit.,infections respiratoires.Essai sur les nausées post-opératoires(Tate.09/1997)

Contre-Indications

*Enfant

*Fezmme enceinte

*Hépatopathies obstructives.

EFFETS SECONDAIRES

*Reflux gastro-oesophagien

*Spasme de la glotte chez le nourrisson

*Gastralgies

*Allergie de contact

*Maladie de Glibert

*Hernie hiatale

*Lithiase biliaire

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES.

*Possible inhibition du système CYTOCROME P450 en terme d’inihibition,donc moins d’efficacité des médicaments avec la menthe

*Chélateur du fer

*Interactions précoces stomacales des antiacides et menthe ou son huile( à prendre avec un intervalle de 2h )

*Augmente l’action des IMMNUNOSUPPRESSEURs (type cyclosporine )

grippe

Bibliographie:

*Dyspepsie:Madisch;XI.1999/Freise.03/1999//Liu.xII.1997/ford.Xi.2008/Thompson.X.2002

*Antispasmodique avant endoscopie:Asao.2001/Kuwano.2003/Sparks.08

/1995/Mizuno.08/2006

*Antibiotique:Batoni.06/2006+/Mimioca-dukic 05/2003

*Cytochrome:Unger.2004

La,huile essentiellle  de menthe est produite surtout par les USA entrant dans de nombreux produits pharmaceutiques et parapharmacies mérite encore à ce jour son statut particulier de leader médicinal que la nymphe grecque Prosépine ltransfrorma en fleur poivrée et lui fit prendre  son essort de l’antiquité à nos jours.

Quelques Chiffres  du Marché  global des huiles essentielles en milliards de dollars

*Europe de l’Ouest:38

*Usa:35

*Japon:14

*Europe de l’Est:5

*Méditérranée:2

Quelques préparations à base de Menthe

Potion stomachique:Eau distillée de Menthe 125cc

                              Eau distillée de Canelle 125 cc

                              Sirop de Coquelicot 300 cxc

Préparations Carminatives et Anti-Spasmodiques:

*Menthe

*Marjolaine

*Origan

*Serpolet

*Camomille Romaine

*Lavande

Génévrier Baies

ÄÂ 25 gr une à deux cuiellères par tasse

virus

                LES PLANTES ANTI-VIRALES ACESSOIRES

 

*Narcisse à bouquet(Narcisse Tazetta);toxique

*Giroflée des murailles (Erysinum cherri))toxique

*La Rue,(Ruta graveolens) Toxique

*Eupatoire (Agrimonia Eupatoria )

*Rhododendron (Rhododendron Aureum ).toxique surtout variété asiatique

*Mouron Rouge(Aragallis arvensis ) toxique

*Hysope (Fysoppus officinalis )toxicité cérébrale(huile essentielle)

*Marjolaine (Origanum Majorana )

*Sariette (Sarturea Hortansis)

*Serpolet(Thymus Serpyllum )

*Thym(Thymus vulgaris)

*Echinacée(plutôt préventif)(Echinacea Purpurea )

*Eupatoire (Eupatorium Cannabicum)

*Aunée(Inula Helenium) Toxicité cardiaque et rénale,eczema

Phytolacca Decandra ( Raisin d’Amérique) Toxicité

Devant le nombre d’incidents prévisibles,ces plantes anti-virales  accessoires nécessitent un encadrement total et il vaut mieux s’en tenir aux quatre plantes majeures qui elles aussi justifient une précaution élémentaire et avis médical.

grippe

 

 

Abrus,Réglisse Indienne,le TOXIQUE Haricot Pater Noster

                                 ABRUS ,ABRUS PRECATORIUS

Haricot Pater Noster,Pois Rouge,Graine Diable,Reglisse Indienne,Jequirity

 

Connue pour son usage de bijoux fantaisies ethniques ,bracelet et collier people ,souvent mixage trompeur de ses graines rouges et graines noires de poivre,, cette FABACEE est de fait un poison redoutable par  sa phytotoxine,l’Arbine,tout aussi redoutable que son alter ego,la Ricine,plaçant ces deux toxines comme de véritables agents de guerre terroriste.(Chemical Weapons Convention/CWC et Biological and Toxine Weapons Concention/BTWC) .Malgré sa toxicité reconnue ; une graine suffit à tuer un homme (Budaravi/1989) soit  un seuil de taux d’Arbine de 0,00015% du poids corporel ,(Kingsbury/1964) son usage traditionnel est  decrit en Inde,Brésil,Afrique. Trois pièges :la toxicité disparait à la cuisson , présence de Glyrrhizine de même nature que celle de la Réglisse ,par un long stokage réfrigéré,l’Arbine se convertit en une forme mitogénique (Kare/2004 et Vaidyrathnam /1995).

Abrus

            PRINCIPAUX SIGNES D’INTOXICATION PAR INGESTION

Ils apparaissent en 3 heures à 2 jours

*Gastroentérite,Déshydratation,Hépatotoxicité (hépatonécrose)

*Hypotension et Collapsus,

*Troubles neurolgiques:tremblements,mydriase,hallucinations,Convulsions

Il a été décrit des Hallucinations par port de bracelet d’Abrus ( 9/03/2012-Dr Waldron) Public Health  Agency /PHA (GB).Il est fortement conseillé de se laver les mains en cas de manipulations de graines fraiches (Allergie,conjonctivite ) et de jeter toutes graines suspectes à proximité  d’un enfant.

Bien que la pharmacopée traditionnelle soit riche et les recherches pharmacologiques inédites,il faut dans tous les cas se garder d’utiliser en dillétante le Haricot Pater Noster ,toxique ,méritant  bien son surnom .,d’autant plus  qu’il existe une communauté  d’esprit dans les ‘applications thérapeutiques  ,toxicités, déclinées dans beaucoup de régions telles:aphrodisiaque,toux,contraceptif,abortif,fébrifuge,ophtalmie,sedatif du système nerveux central,asthme,helminthe et cancer de de type épithéliaux.Toutefois ,il est acquis par tous :toxicité de la graine,toxicité de 5 % d’infusion de graines pour ophtalmies,feuilles dangereuses come substitut du Réglisse.

PROBLEMATIQUES DE L’ABRUS PRECATORIUS

La toxicité de  cette plante doit être constamment rapportée et son usage ne doit pas être considérée comme une plante d’automédication.Même s’il est surnommée Réglisse indienne ou Réglisse sauvage par la présence de Glyzhyrrizine,elle ne peut en aucun cas remplacer la Réglisse ,de plus que la réglisse sauvage également  désigne sur le continent de l’Amérique du Nord,Aralia Nudicaulis.La voie préférentielle est donc de déterminer les composants utiles en médecine moderne,tel l’effet oestrogénique de la racine,l’action des feuilles sur leucodermie et autres affections cutanées,les graines à actions anti-tumorales.La matière médicale chinoise  pour ces raisons  a exclue Abrus Precatorius de la thérapeutique pour laisser place à de meilleures alternatives,telles variété Abrus Fruticulosus et Cantoniensis.Les références thérapeutiques traditionnelles déclinées doivent être uniquement considérées comme des axes possibles de recherche (Afrique,Amerique Centrale ,Asie du Sud Est).Les matières médicales indiennes font souvent référence à l’Abrus Precatorius en se basant sur les écrits classiques ayurvédiques,dont le Susruta Shamita,pour les mêmes raisons les indications ayurvédiques doivent être considérées comme une ouverture de recherche et non d’automédication.Les bilans pharmacologiques seront données en fin de thème ,en insistant encore sur la toxicité de l’Abrus  pour des formes galéniques en apparence banales,traitement des ophtalmies pouvant ouvrir la voie à des intoxications.

                                  TRADITION CHINOISE

Download-1

L’Aspect dangereux de l’Abrus ,XIANG SI ZI est signalé car peut être confonfu avec le Haricot Rouge  ,PHASEOLUS CALCARATUS ou CHI XIA DOU.Le Phaesolus est utilisé en local pout les oreiilons,tendinites,capsulites,galactogogue.L’usage de l’Arbus  Précatorius est peu cité dans les pharmacopées chinoises sans doute pour sa toxicité récurrente,particulièrement dans les cataractes (essai arrêté).Sont connues les applications  traditionnelles de l’Abrus en CHINE:Fièvre,malaria,céphalées,vers.

Dans le Sud Est asiatique mêmes concordances :

MALAISIE racine et feuilles pour colique,coup de froid,toux rauque.

Au CAMBODGE:actions pour les vers,expectorant,troubles de règles,fièvre,céphalées,malaria ,racine pour cancer,plantes pour cancer épithéliaux

TAIWAN:Racine grillées:bronchite et hépatite

THAILANDE:feuilles dans l’huile comme anti-inflammatoire

GUAM:graines considérées comme toxique avec les signes déjà élaborés

NEPAL:graines aphrodisiaques

PAKISTAN:Graine aphrodisiaque,en suppositoire abortif

Empeureur de chine

PHARMACOPEE CHINOISE

Elle cite le plus souvent  deux especes d’Abrus:

1)Fruticulosus  Wall(désigné in Flor.ind.orient en 1834 et ARS en  2002

2)Cantoniensis Hance (désigné en 1868 par J;Bot/et ARS 2002)

                                            ABRUS FRUTICULOSUS

Cettte variété ,citée en Inde également, en CHINE appelé le JI GU CAO ou ABRUS FRUTICULOSUS dont les feuilles sont utilisées.

Bibliographie:

*L’antique livre  LING NAN CAI YOU LU

*Zhong Ya Xue 1998

*Chang Yong Zhong Yao Cheng Fen Yu Ki Shou Ce 1994

JI GU CAO est de saveur douce et fraiche,agissant  sur les Méridiens Foie et Estomac

Posologie:6 à 15 gr

Applications Traditionnelles

1)Détoxicant et fébrifuge,donné dans les hépatites infectieuses

2)Inflammatoire et antalgique

Chimie

Elle recoupe grossièrement les éléments connus de l’Abrus :Arbine,Choline,Saponine,Tannin,Anthraquinone,Dérivés de Sitostérol,Chrysophanil;mais surtout:

*Les SAPONINES sont hépatoprotecteurs en labo.Chem.Pharm.Bull.1990

*Etudes cliniques sur 70 hépatites (60 gr de feuilles + 60 gr de sucre),dont dose de moitié pour les enfants.N’agit pas sur les hépatites chroniques/Zheiijang journ of Chin.Med (1960)

                                ABRUS CANTONIENSIS

chine

Appelé aussi JI GU CAO donné pour les Hépatites Aigues et Chroniques(différence avec Fructiculosus),oreillons

Chimie

Avant tout Saponines triterpernoïdes dont soyasaponine et kaikasaponine.Saponines mineures:Abrisaponine et dérivés,Béta-Fabatriose,Hydroxyanthraquinone le Chrysophanol.

Les saponines gérent les hépatites,hépatoprotection de soyasaponine et kaikasapponine.La soyaponine est un inhibiteur de la sialytransférase ,agit in vitro sur les cellules cancéreuses métastatiques MDA-MB-231 ou migration cellulaire du B16F10 cancer(Hsu/Lin/Chang/Wu/Lo/Tsai/Gyn.Onc.96;415-422),réduction des métastases pulmonaires (Chang/Yu/Lin/Wang/Boich.Bioph.Res.Comm.341,614-619) ;études sur ,Cao-2-cancer colique

L’extrait ‘éthanolique de la plante agit sur Helicobacter pylori (pathogénèse de l’ulcus gastrique)

Le Kaiksaponine agit sur le virus de l’Herpès simplex 1 (HS1)

Il faut considérer les deux espèces comme quasi superposables les indications globales des régions du Sud-Est le rappellent:hépatoprotecteur,anti-inflammatoire,immunostimulant,anti-oxydant,antibiotique,cancer et prévention,antalgique,hypoglycémiant.

                                         TRADITION TIBETAINE

Appelé OLA MA SE DMAR PO et pour Bawan Dash donne une traduction en sanscrit “RAKTA” et souligne son goût astringent et froid d’ action anti-parasitaire,aphrodisiaque,ophtalmies (dont il faut rappeler les dangers de l’instillation de l’arbine dans l’oeil:troubles généraux, et locaux:irritation oedème,ecchymoses)

.Ces données apparaissent imparfaites car le caractère aphrodisiaque ou ophtamies  est récurrent dans les traditions dans le monde avec l’usage de la racine alors qu’elle  est irritante,toxique .

Boudha

ORIENT, CONTINENT AFRICAIN ,Amériquedu Sud, SUB-CONTINENT INDIEN sont particulièrement riche en indications.Toutefois,il sera toujours nécessaire de faire le point sur la pharmacologie et des possibles applicationc cliniques,compte-tenu de la toxicité.         

                                        La Tradition Orientale

Reprend les indications classiques.

Feuilles:coliques,coup de froid,toux

Graines:Abortif,fièvre,ophtalmies

Afghanistan: Graines grillées Aphrodisiaque

Egypte :Aphrodisaique,graines avec du miel

Anatomie Persanne

 

                                    LES CARAÏBES et continent SUD AMERICAIN

Haîti:feuilles pour toux et grippe

Jamaïque:Feuilles séchées et racine:tonique

 

Les Iles du Golfe du Mexique(West Indies):graines émétiques,purgatives,antihelminthique

Iles Virgins: graines Toux

BRESIL:feuilles grillées et racines:tonique

AMERIQUE LATINE:asthme,grippe,coup de froid,toux,fièvre,rhumatisme

                                         CONTINENT AFRICAIN

Les indications de l’Abrus Precatorius présentées ne sont que les plus représentatives mais ne doivent pas être considérées comme une ouverture à l’automédication.

*Centre Afrique:Racine machée  pour morsure de serpent,graines :anti-helmintiase contraceptif dit actif sur 13 cycles avec une seule dose de 200 mgr

*Afrique de l’Est;parties aériennes:gonorhée.Jus de feuille:MST,gastrite,vomissement,bilharziose.Poudre de feuilles:blessures.extrait hydrolique de feuilles:douleur de poitrine,ophtalmies ( graines macérées).racine fraiche:aphrodisiaque

*Afrique de l’Ouest:racine grillée:vomissement,bilharziose,vers,MST,Aphrodisiaque,morsure de serpent

*Cote d’Ivoire:feuilles et tige:aphrodisiaque et facilite le travail d’accouchement

*Guiné-Bissau: pulpe de feuilles aphrodisiaque,facilite le travail de l’accouchement , graines:abortif et aphrodisiaque

*Kenya:feuilles fraiches:toux

*Mozambique:racine en décoctée:aphrodisiaque

*Nigeria:racine fraiche aphrodisiaque,supposistoire:abortif

*Soudan:plante contraceptive

*Tanzanie:feuilles en cataplasme anti-inflammatoire

                                         SUB-CONTINENT INDIEN

La pharmacopée Indienne sur l’ABRUS PRECATORIUS est sans doute la plus riche et élaborée ,suite logique de la  médecine ayurvédique ,et de ses applications modernes et des études de laboratoire.

            GUNJAA(Sanscrit) ou RATTI ( Hindi) ,ABRUS PRECATORIUS

Ayurveda

1)Tradition Ayurvédique

Appelé CHIRIHINTIKAA dans le Susruta ( Traduction RAY et GUPTA 1980 )

Appelé KAKANANTIKA dans le Caraka (traduction METHA 1949)

En pratique ayurvédique on distingue deux variétés:

KAKHAADANI,variété Rouge

KRISHNALLA ,variété blalnche

Graines Utilisées  comme tonique du cuir chevelu et déficience des etats Vata et Pitta,fièvre,vertige,asthme,soif,syncope,ophtalmie,aphrodisiaque,tonique,anti-pruriginineux et ulcéreux,maladies cutanées,vers,alopécie.

Racines emétique,feuilles coliques et antidote

 

Rappel de biologie  médecine traditionnelle :

l’organisme vivant est équilibré par le système TRIDOSHA:

*VATA:contrôle des fonctions cérébrales et du systême nerveux autonome

*PITTA:Manifestations de l’énergie des organismes procédant à l’assimilation,construction des tissus,glandes endocrines
*KAPPA:Fonctions de thermogénèse et formation des fluides,surtout nutrition des tissus

2)EN medecine Ayurvédique réactualisée (indian Council Medical Institut/1996),

Gunjaa est donné pour:

Sa saveur  de goût léger et amer.Utilisation en externe pour douleurs articulaires,tendineuses.

Il existe un composant à base de graines détoxifiées,APHRODISIAQUE,appelé UCCHATTA.

il est spécifié que la racine d’Abrus est utilisée comme un substitut bon marché du Réglisse (à ne pas conseiller)

3) Applications Therapeutiques selon ,Ecole de S.Raphunatha Iyer/Kottakkal 1988 ) et Chattergie et Pakrashi (1992)

Graines:purgatif,émétique,tonique,aphrodisiaque,antiphlogistique,”désordres nerveux”,abortif,pate en application pour scaitique,douleurs articulaires

Feuilles:Toux,coup de froid,coliques,

En mélange avec Plumbago Zeylanica:leucodermie,troubles biliaires,prurit

Racine:Tonique,diurétique,émétique,hépatite,gonorrhée

D’après le CCRAS (2010)

On utilise feuilles,raine,graines détoxiquées,en poudre de 60 mgr à 15 gr

On rappelle la tradition de préparation :graines bouillies trois heures dans le lait de vache.

Feuilles:pour sciatique,tendtinites,mélange à l’huile pour traiter les cheveux,feuille avec huile de moutarde pour douleur articulaire mais aussi toux,grippe,troubles biliaires et colique;

La CCRAS insiste sur les ouverures thérapeutiques et rappelle le danger des instillations oculaires avec troubles généraux,et locaux,d’autant que l’usage se faisait pour la cataracte,usage définitivement proscrit

Graines:formules pour coxalgie,maladies de la peau

Il est rappelé l’usage du Susruta:cautérisation,éruptions,calculs urinaires,lèpre,douleurs musculaires,sont évoqués le traitement de cancers de la face vagin et col.utérin. Mais sutout sur les ouvertures:

*Racine:anti-oestrogénique et diurétique

*Feuilles:leucodermie et aures maladies cutanéées

*Graines:anti-tumorales

                   

                                                   CHIMIE

Graines:Abrine,Abraline,Abrine=toxicité,choline,trigonelline,dérivés acides gallique,amino-acides

Huile de Graine Acides gras palmitique,stéarique,aracidique,oléique er déivés,dérivés stigmastérol,béta-sito-stirol,dérive de rutine

Feuilles:Glcyrrhizine et pinétol

Racine isoflavanquinone

Racine,Tige:Abrine

Boudha Inde

  ACTIVITEES PHARMACOLOGIQUES  DE L’ABRUS et ESSAIS DE LABORATOIRE

 

ABORTIF:extrait aqueux de graine grillées de 125 mg/kg chez le rat

Activité AGGLUTINIQUE chez le lymphocytes 2ll/mli vitro

ANTI-HELMINTHIQUE:extrait aqueux de tiges et racine (in vitro Schistosomia)

ANTIBACTERIEN:extrait aqueux et alcoolique des parties aériennes 25 mcg/ml:Colibacille,salmonelle,staphyllocoque doré.Forme aalcoolique active à 95 ù sur salmonelle et staphyllocoque

ANtI-EPILEPTIQUE:extrait alcoolique de racine fraiche.résultats hautements variables selon dose,modèle d’induction

ANTIDIARRHEIQUE:un extrait de graines grillées ,rat avec 10mg/kg

ANTI-OESTROGENIQUE:extrait alcoolique de racine à 10 mg/kg chez la souris

ANTI-FERTILITE;extraits methanolique de graines,50mg/animalL’extrait alcoolique n’a aucun effet per os.L’extrait alcoolique mis par intubation gastrique est positis à 100mg/kg chez le rat mâle pendant 560 jours.de même,avec la même préparation in situ à 250 mg/kg est active chez le mâle.L’eefet contraceptif n’est pas expliqué,avec un traitement de 60 j.

Un essai humain a été pratiqué sur des femmmes à la dose de 0,28mg/persnne,une dose est prise le second jour des rêgles,puis deux fois par jour pendant 20 jours .l’extrait d’Abrus entre en  composition avec avec Embella ribes ,Piper Longum,Asa foetida,Betel,Polianthes tuberosa.le traitement est actif pendant 4 mois

*Oral Contraceptive (long acting)Patent Brit 1445599/1976

*Sans comparaison animale:Agarwal,Ghatak,Arora :Antifertility Activation of the root of Abrus Precatorius(Pharm.Tes.Com./1970;2/159-164

ANTIFUNGIQUE:extrait alcoolique et hydrique de 25 mg/ml des parties aériennes:Trichophyton,Aspergllus

EFFET ANTIGONATROPINE:Extrait alcoolique de graines grillées 150 mg/kg souris

EFFET ANTI-NIDIFICATION:Extrait méthanol de graines 50mg/animal en sous-cutané ou extrait alcoolique oral chez le rat à100mg/kg

ANTI-INFLAMMATOIRE:parties aériénnes,résultats dépendants de la procédure,due aux saponines triterpénoïdes

ANTI-SPASMODIQUE: extrait de racine et feuilles,stimulation musculaire variable selon dosage et préparation(alccoolique,hydrique,ether),effet UTERIN STIMULANT(fraction méthanol ou hydrique des graines) et RELAXANT( (idem)

ANTI-SPERMATOGENIQUE:250mg/kg avec extrait alcoolique ouuhydrique par intubation gastrique.l Même action avec la fraction stéroïdenne de la graine grillée en intramusculaire

INTERRUPTION DU CYCLE OESTRAL:Graines sans effet

SUPPRESION DE L’EFFET LUTEAL:extrait méthanol de graines 50mg/animal

EFFET CONTRACEPTIF;extrait d’ether de graines

PAS D’EFFET EMBRYOTOXIQUE

HYPOGLYCEMIANT:des parties aériennes inconstant

PAS d’EFFET CARDIAQUE INITROPE

ACTION ANTI-TUMORALE:extrait alccoolique de feuilles inactif dans le sarcome,la fraction protéique des graines a une action positive, protéine agglutininiquede  à haute activité antitumorale

CYTOTOXICITE:extrait méthanol et hydrique des graines grillées 40 mcg/ml et action sur Sarcome

EFFET SPERMICIDE:Extrait alcoolique des graines de 100 mg/kg en intubage gastrique sur 60 jours.

TERATOGENESE POSITIF avec extrait de graines à 125 mg/kg

ACTION ANTI-VIRALE extrait alcoolique ou hydrique des parties aériennes inactif pour des doses de 40mcg/ml à 77..pas d’action anti-VIH

ANTIDEPRESSEUR dose dépendante

ACTIVITE NEURO-MUSCULAIRE:blocage par l’extrait alcoolique des feuilles 0,5mcg/ml

ACTIVITE MITOGENIQUE:négative

ACTIVITE MUTAGENIQUE:Inactive

Ganesh

                                               BIBLIOGRAPHIE

Elle ne peut qu’être exaustive

Chopra 1956/1982

Kirtikar et Basu 1933

Nadkarni 1989

SatayavatinRaina,Sharma 1987

Pharmacopée Indienne

Indien Consil Medecine

OMS

RAo;Antifertlité Acta Eur Fret.1987

Bhaduri,Basu:Antifertilité,Indian Journ,Exp.bio;1968

Dessai,Rupawada,antifertility.Ind Pharma.1970

Hussein Ayouh,Anticancer/Fitoterapia 1982

Adesina,Anticonvulsiviants,Fitoterapia 1982

Snha;Antifertililyty.Jour Ethno.1986

Vedavathy,Rao,Rajaiah,Birth control/Int.Jour.Pharma.1991

Zia Ul Haque;Qazi,components antifretility;Pak;Jour.Eool.1981

Antispermatomobility /J Ethno/1991/Ratnasooriya,Amarasekara

Jawal,Anand/Plantes abortives/indian J Phar./1962

ANTITUMORAL:

*Itokawa,Hirirayama,Nitta?in indosebian plants Shyakugaku Zasshi/1990

*LIn,Lee,Tung antiprotéines antitumorales.Toxicon Supp.1979

Pharmacognostical studies ,Evaluations of Abrus Precatorius /Karmakar Sujit.UPRD;2011/vol 4(03)-225-233

CCRAS/2010

                                                          CONCLUSIONS

Par sa toxicité l’ABRUS PRECATORIUS ne peut être du domaine de l’automédication d’autant que classé comme un substitut du Réglisse,ouvrant la porte aux accidents.Son intêret réside dans ses applications de ses  composants  dont anti-cancéreux,mais d’obédience médicale,ces implications cutanées et de la régulation de la fertilité ici encore du du domaine médical.il faut bien avoué que dans l’espèce Abrus ne restent légitime  que l’espèce Cantoniensis et Fructiculosus,encore faut-il cerner leur toxicité,les indications et la pharmacologie.Le chemin de traçabilité et leurs bénéfices seront alors clairement énoncés.

CORAN , Principes Eco-Médicinaux

logo plante1913332_10203278839869350_2109384185_o1441486_10204565067754927_5494341579981709501_nc000341

Le CORAN et LES PLANTES MEDICINALES

Le CORAN ,livre sacré ,considéré révélé par Dieu,fait partie intégrante de notre culture religieuse humaine ,d’inspiration divine, en dehors de tout proséléthisme,la révélation divine se manifeste au même titre dans l’ANCIEN ,le NOUVEAU TESTATEMENT,le CORAN,révélation faite à ABRAHAM ,JACOB ,MOISE ,JESUS et MOHAMET(MUHAMMAD)
La parole divine révélée est considérée comme immuable et éternelle,reconnue comme parfaite,.guide et définit la voie du croyant dans le monde ,dogme  réexprimé  par le Pape Paul en 1965 “DEI VERBUM”

Symboliquement le CORAN cite 26 plantes et dérivés dont certaines actions sont évoquées mais surtout signifiées dans les HADDITHS,FAITS et GESTES DU PROPHETE,de valeur parfois contestée ou inexacte.

DE LA REVELATION DIVINE

La révélation du CORAN faite à son Prophète MOHAMET est celle d’un Dieu unique,ALLAH,transcendant, le centre de la foi qui affirme,proclame l’unicité de la croyance de Dieu, et, que MAHOMET est son prophète,révélation première définissant l’Islam comme la foi d’ABRAHAM,père des croyants (donc communauté de filiation Biblique )qui a donné à ceux qui sont soumis à Dieu,les musulmans leur Dieu,sa divinité inexprimable,divinité excluant tout apport humain,tout revient à Dieu.Même si son nom est décliné en 99 noms,le centième,le GRAND NOM,ne peut être connue que par quelques inititiés et ne sera révélé que dans la vie future.ALLAH,Dieu est le premier et le dernier.
Le croyant se place dans la continuité d’une Révélation divine avec des modes d’expressions différentes dans le temps,à l’exclusion de tout apport humain.Toute fois bien que signifié Révélation Divine,le CORAN au même titre que l’Ancien Testament et l’Evangile  les  plantes s’adressent aux hommes,comprenant l’usage et la tradition médicale, précieux héritage convergeant et unique par ses filiations d’un long parcours historique et médical.Les plantes sont majoritairement connues,quatre sont non nommées,difficilement identifiables,leurs positions révèlent indiscutablement un statut sacré qui ne peut être prononcé,rappelant étrangement le nom ,non signifié, des plantes évoquées  dans la tradition celtique.

ecriture coufique

DE LA FILIATION DU CORAN

Le CORAN se situe dans un espace historique et religieux allant de -1800 avant JC et 632 ,année de la mort du prophète Mohamet,espace permettant pour certains d’établir des similitudes ,une communauté d’esprit,une filiation d’usages ou coutumes communs du CORAN,ANCIEN ET NOUVEAU TESTAMENT détaillés dans le livre de Denise Masson (Monothéisme Coranique et Monothéisme Biblique,Concordances/Ed.Descles de Bower/1976)

Si la filiation doit être évoquée,il faut laisser les exgésètes débattrent des chemins de la grâce et de la foi,d’autant que les traductions sont nombreuses,120 en français et posant le problème de l’interprétation du texte originel évoquée par la comparaison de 4 traductions étudiées par Chedia Trabelsi
http://id.erudit.org/iderudit/004504ar oû sont mis en valeurs
-les erreurs de traduction
-les erreurs d’information
-les erreurs d’ordre général
-les compléments d’information
-les ajouts ou compléments cognitifs obligatoires
-les ajouts d’information facultatifs
-la littéralité ou la fidélité à l’arabe
-le respect des spécificités linguistiques françaises
-Auteurs étudiés :Kechrid,Blachère,Kazmirski,Mazigh

le coran

Un problème important doit être signalé,est la CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR LA REVELATION DIVINE établi par SAINT-AUGUSTIN (354-430),connu pour ses “Commentaires su l’Ecriture de la Doctrine Chrétienne”(traduction de Raulx/1866) ,que par définition une Révélation Divine contenant la parole de Dieu,excluant tout apport humain ,’il n’est pas concevable qu’un texte sacré émanant de Dieu puisse contenir une erreur et qu’il existe une concordance entre faits scientifiques et Ecritures Saintes.,ce que naturellement,au fil des siècles sera révisée aux prix de travaux importants,découvertes scientifiques ,échanges oecuméniques comme par exemple la mise au point du Vatican sur le Dogme de la Révélation Divine., ,signé par PAUL,évèque de l’Eglise Catholique,exprimant “un rapport réciproque entre Tradition et l’Ecriture “et “Dieu principe et fin de toutes choses,peut-être connu par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses crées”.Il s’agit donc d’une confirmation du besoin d’études et de leur accessibilité”le fait que les choses qui dans l’ordre divin ne sont pas de soi inaccessibles à la raison humaine, peuvent aussi ,dans la condition présente du genre humain,être connues de tous,facilement,avec une ferme certitude et sans aucun mélange d’erreur”DEI VERBUM.18/11/1965.

Pourtant,il apparaît très clairement,malgré les écarts de traduction,le CORAN Révélé,décrit et définit,avec les éléments scientifiques du temps

-Organisation ,création et organisation du monde
-Création des Cieux et pluralité du monde
-Cycle de l’Eau(avec allusion des naissances des sources d’eau ou nappes phréatiques)
-Nature des corps célestes
-Relief terrestre
-Atmosphère terrestre
-Régne végétal et animal
-Reproduction humaine

Il apparaît très clairement une quète de savoir et de compréhension de la science exprimé dans un Haddith »Recherche la science même en Chine »,procédure également antérieurement exprimé dans le Nouveau Testament par Luc,évocation de la Clé pour connaître le sens caché dans les Ecritures /Luc.XI-52

le coran

Par contre dans les HADDITHS,FAITS et GESTES DU PROPHETE,de BUKKHARI

,HaddithXV-XXIX,la science et pouvoir d’ALLAH sont symbolisées par 5 clés du mystère :

-Personne ne sait ce qui aura lieu demain
-Nul ne saura jamais d’avance ce qui est dans la matrice
-Personne ne saura ce qu’il fera demain
-Aucun être ne sait dans quel pays il mourra
-Nul ne sait quand la pluie viendra

Fait important cet Haddith est confirmé par le SOURATE XXXV du CORAN

Les HADDITHS sont des faits rapportés par les proches du Prophète Mahomet .Certains Haddiths sont contestés voire inexacts,sur le plan médicinal,ils sont la référence des principes évoqués par le Prophète,le CORAN demeurant symbolique et l’allusion thérapeutique est déductive.,des principes agricoles sont précisés

Enfin de compte ,historiquement,le texte coranique de référence est celui écrit par un de ses scribes,le célébre ZAID IBN THÄBIH,le CORAN était écrit sur des feuilles(Sourate 98/vers.2.3) mais aussi sur du cuir,peau,tablette de bois,omoplates de chameau,ou appris par cœur entiérement ou partiellement par ses disciples.A la mort du prophète,ABU BAKR (632)demande à THÄBIT une copie des différents supports(634).
UTHMAN(644-655) entreprend le rescencement et expertise des écrits,devant l’urgence :disparition de 70 disciples du Prophète et de l’extension de la foi nécessitant un texte proche de l’originel pour une population nombreuse parlant des langues différentes.D’après le Pr HAMIDULLAH,les copies d’UTHMAN seraient à Tachkent et Istambul .
Les sourates de ce rescencement ne sont pas classés par ordre chronologique mais par ordre de grandeur croissante.Il est dit qu’à part quelques écarts de conjugaison ou personnalisation féminine ou masculine des mots,le sens général du texte est respecté,sur ce point les avis des commentateurs sont concordants

le coran

NECESSITE DE CLARIFICATION

Les textes sacrées font parfois appel à l’histoire ou la corrige avantageusement ou empruntent à la mémoire populaire ou légende historique,c’est le lot de la mémoire ou du don de convaincre.Cette necessité s’impose pour clarifier l’usage des plantes révélées dans le CORAN.Un concept philosophique,religieux ou médical n’est pas lié au hasard.Guerres,compromis et traités de pays,déportations,échanges commerciaux,alliances font le lit d’échanges culturels.,qui définiront in fine l’essentiel des usages médicinaux du CORAN

maroc

1)ENVIRONNEMENT DU PROPHETE EN ARABIE SAOUDITE

2)LES ETATS ET ECHANGES PRE-ISLAMIQUES

-ISRAEL

-ASSYRIE

-BABYLONE

-EGYPTE

-GRECE

-YEMEN

3)CONCORDANCES MEDICINALES ENTRE ASSYRIE,EGYPTE ,ISRAEL

4)CONCORDANCES MEDICINALES ENTRE LA BIBLE ET LE CORAN

5)LE DESERT,une leçon de DOMESTICATION par le CORAN

6)LES PLANTES DU CORAN

kaaba

1)ENVIRONNEMENT DU PROPHETE EN ARABIE SAOUDITE

a)Le Prophète MOHAMET est non seulement,l’envoyé de Dieu,un chef religieux(la Révélation par l’ange Gabriel en 610,dans la grotte de l’Hira,)chef politique et militaire.Né en 570 et mort en 632.Après,40 ans de silence,apparait MOHAMET ou MUHAMMAD,sa ville la Mecque est un grand centre commercial travaillant avec ,l’Inde,Yemen,;l’Arabie.Il fait partie de la tribu des QURAYCH.Septembre 622 départ de la Mecque vers Yatrhib(l’HEGIRE),il traite avec les tribus juives/8 traités(conversion à l’islam,)les médinois refusent la conversion.Bataille de UHUD(622)de la Mecque sur Médine.En 622,ordre aux mécquois est donné pour partir à Médine. attaque de la Mecque sur Médine à la bataille de BADR(624).Rupture avec les juifs de Médine.Pélerinage à la Mecque en 628.LA Mecque(La Kaaba) dépose les armes ,extension de l’Islam

b)Le NORD de l’ARABIE est compose d’Araméens Hélénistes et des tribus musulmanes

c)Le SUD,règne le dernier roi juif DHU NUWAS

Accord commerciaux Arabo-Romains

d)La Mecque dejà évoquée a des relations avec Byzance et les Saassanides

Les conflits seront des alliances de circonstances ou de type commerciaux entre tribus musulmanes et tribus juives,à l’époque de Yatrhib un alliance est faite entre deux tribus musulmanes et 3 tribus juives

2)Les Etats Pré-Islamiques

reine de sabah

Dans l’environnement proche du Prophète,le caractère irréfutable des contacts avec la tradition hébraïque est flagrant ,de même que les traditions et civilisations de proximité Proche et Moyen-Orientale ont contribué au synchrétisme créateur des musulmans,l’exemple le plus exemplaire étant Al BIRUNI(Traité des Simples) qui traduisit le grec Dioscoride,introduit des plantes indiennes traduit du sanscrit,et des ouvrages en latin.

a)La civilisation HébraÏque et les Pharaons Egyptiens

egypte

-Les hébreux sont fixés en pays de Cannan dès le 12 ème siècle avant JC
-révélation divine à ABRAHAM,JACOB et MOISE(les Dix commandements)
-Esclavage des Hébreux sous le pharaon RAMSES II
-Problématique de la filiation d’AKENATON(tentative de monothéisme) et MOISE
-Exode du peuple hebreux sous RAMSES et poursuite des hébreux par le pharaon MINEPAH(épisode situé entre 1234 à 1204) dans la mer des roseaux et mort du pharaon
-Royaume d’ISRAEL constitué de 931 à 721 avant JC
-Exode à Babylone(EZECHIEL) au 6 ème siècle
-Nabuchosor,en 538,et destruction du temple de Salomon

b)Sous CYRUS,le Perse,en 515,retour des captifs juifs de Babylone et reconstruction d’un second temple,on sait que dès 590,l’ASSYRIE aura de grandes écoles médicales.Etudes de Conteneau et Spencer.

c)BABYLONE est particulièrement riche en échanges,des médecins et conseillers juifs étaient dans les conseils de l’empire.De 2595 à 2135,des relations médicales sont établies entre l’Egypte et Babylone.

De 1064 à 1046,sous le règne de ADAD APLA IDDNA,un livre de diagnostic est écrit de BORSIPPA

babylone

b)L’EGYPTE PHARAONIQUE

egypte

lègue une variété de papyrus médicaux dont les plus connus sont celui d’EBERS de 1550 avant JC (diagnostique et thérapeutiques)et KASHUN de la 17 ème dynastie(gynécologie),SMITH moins 1600(diététique et chirurgie osseuse)

c)L’IMPACT GREC

sur la pensée egyptienne ne peut être ignorée ,puisque qu’apès la mort d’ALEXANDRE le grand(mort en 323 à Babylonne)la dysnastie PLOTEMEE fonde une bibliothèque à Alexandrie,le BRUCHION

d)le YEMEN

s'anna

386:epoque Judaïque

514:Coup d’état chrétien de Madikarib Yafuf avec le soutien de l’Ethiopie

-Le christianisme reste jusqu’en 535

-Puis installation Abyssienne

-de 571 à 632,période PERSE SASSANIDE

e)Le Christianisme,la Nouvelle Alliance,la vie de JESUS:

Sa révélation d’un Dieu de grâce,de jugement et amour.la vie de JESUS est relaté dans les 4 Evangiles synoptiques(JEAN/LUC/MATHIEU/MARC),Actes des apotres de Paul,Apocalypse de JEAN.Crucifixon vers 30-33;Resurrection relaté par PIERRE.L’annonce des Evangiles de JESUS: sa vie ,l’Eucharistie et Resurrection ,consacrant la venue du Messie,Fils de Dieu.

fleur xv

Au terme de cette incursion,il apparait clairement que l’effervescence culturelle et guerrière du Proche et Moyen-Orient a permis échanges,convergences,divergences de pensées et que la REVELATION DIVINE suppose cette intégration.La canalisation,la socialisation de l’homme et de sa sauvegarde de sa sauvagerie naturelle permet de comprendre mieux la richesse des mouvements religieux monothéistes à laquelle appartient le CORAN.L’analyse montre que l’environnement est source d’informations,et que le PROPHETE MAHOMET était non seulement inspiré mais avait un sens d’observation peu commun.Une approche cartésienne est nécessaire pour analyser et comprendre logique et symbolisme ,traçabilité accessible et permettant l’analyse des pratiques médicales au temps du Prophète et leurs natures étendues à notre modernité.

L’EAU ET LE CORAN:DOMESTICATION DU DESERT

Le caractère bénéfique de l’eau pour la nature ,alimentation,plantes apparait de nombreuses fois dans le CORAN,tel dans les sourates
-16 -V.10.11
-6-V.99
-50-V.9-1
L’eau est une question de survie dans un pays désertique et on ne peut que s’émerveiller après un voyage éprouvant d’être accueilli dans une palmeraie débordant d’eau,de verdures et de cultures ordonnées.Cette vision de type miraculeux est très particulière et il faut évoquer la palmeraie de BENI-ABBES en Algérie,près du grand Erg occidental,oû au milieu des bougainvilliers coûle à flot une eau limpide et potable dans une piscine de granit datant de l’époque romaine.

Non seulement l’eau est indispensable à la vie mais sa venue n’est pas prévisible:5 clés du mystère et Sourate 35,Il faut donc la préserver et naturellement,le CORAN définit l’eau de ruissellement favorisant la croissance des végétaux mais qui contribue surtout à la naissance des sources,donc allusion au nappe phréatique,dans le Sourate .50.V.9.10.L’eau est définie comme pure.Sourate 37.V.45 et fait partie du paradis avec ses ruisseaux d’eau incorruptible.Sourate 47.V.16

PROCEDURES AGRICOLES ET LE CORAN

1)LA REPRODUCTION DES PLANTES

Dans le Sourate 6.V.95 la reproduction par germination est décrite:”En vérité Dieu fend le Grain et le Noyau”

L’élément de couple est souvent répété pour le règne végétal,mais en terme général ,sans précision,notamment dans le sourate 36.v.36

2)ORGANISATION DES CULTURES

faisant partie intégrante de la protection de l’eau et de l’homme,le palmier-dattier est décrit dans son rôle écologique comme draineur d’eau et purificateur

A)PROTECTION DES VIGNES ET DE L’EAU PAR LES PALMIERS-DATTIERS

taghit

Sourate 13 V.4

Sourate 6.V.99(Palmiers et céréales)

Sourate 17.V91

Souate 28.V.19

B)LES JARDINS DOIVENT ETRE CLOS,PROTEGES

Sourate 78.V.31.32

C)ASSOCIATION DE CEDRES ET TAMARIS CONSEILLES

Sourate 34.V.15.16

D)PROPOSITIONS DE CULTURE EN POT

Concernent OIGNON,CONCOMBRE,LENTILLES,AIL

Mais s’agit-t-il de culture en cloches?

Sourate 2.V.61

E)L’ACACIA,Polyvalent indispensable

Il est conseillé pour son ombrage protecteur(Ombre portée)et ses nombreux fruits et surtout

poussant hors saison,primordial le rôle alimentaire,de son exsudat,la gomme.

Sourate 56.V.27.36

PLANTES COMMUNES UTILISEES EN EGYPTE ANCIENNE,L’ASSYRIE,ISRAEL

Ces usages répertoriés par I et W. JACOB ne font que confirmer la permanence des échanges et des informations médicales s’étalant de moins 1800 avant JC jusqu’à la mort du Prophète Mahomet(632).Les indications sont celles de leur temps.

1)AIL et OIGNON( ALLIUM SATIVUM et ALIUM CEPA)

L’Ail est souvent mentionné avec l’oignon,pour traité les brulures,piqures d’insectes et anti-infectieux.était mixé au ricin contre les vers.OIGNON ET AIL ont souvent la même indication:troubles des rêgles,morsures de serpents,blessures,


2)ACORE(ACORUS CALAMUS)

Huile utilisée dans les otalgies,toux,gastralgies de l’enfant

3)ARBRE A ENCENS OU D’OLIBAN(BOSWELLIA SERRATA)

Originaire d’Ethiopie,Yemen,Somalie

Stomachique et purgatif,orexigène,toux,douleurs des bras,stimulant menstruel;maladies de peau,,odeur corporelle,l’encens est considéré comme la thérapeutique de la femme
Actuellement,on le considère comme antiinflammatoire,anti-bactérien.
En médecine ayurvédique,Bowellia est utilisé dans l’asthme et comme anti-inflammatoire
En Afrique,l’Ecorce est utilisée comme anti-fébrifuge;anti-rhumatismal,colopathies

4)CASSE (CINNAMOMUM CASSIA)

Servait comme aromatique,carminatif, et l’huile dans les maux de dents


5)CARROUBIER(CERATONIA)

Antiparasitaire intestinal(ver)laxatif,démangeaisons,gastralgies

6)CUMIN(CUMINUM CYNIMUM)

Pour les migraines,troubles gastriques,laxative,Toux,douleurs dentaires et en usage externe pour les brulures

7)COQUELICOT(PAPAVER RHOEAS)

Utilisé pour calmer l’enfant,en externe pour les céphalées et brulures.la racine est utilisée dans les traumatismes craniens,affections gastriques,les extraits de fruits sont utilisées pour les affections oculaires.

coquelicot


8)CYPRES(CUPRESSUS SEMPERVIRENS)

Difficultés menstruelles,en emplatre,hypersudation

9)ERABLE SYCOMORE(ACER PSEUDOPLANATUS ou FICUS SYCOMORUS)

Les boutons de fleurs sont utilisées pour les brulures,douleurs oculaires,pousse des cheveux

Le fruit en externe est donné pour les problèmes vasculaires,hypersudation,
Les feuilles sont purgatives et traitent les douleurs lombaires ou piqures d’insectes

10)FIGUIER(FICUS CARICA)

Stomachique,purgatif,migraines,diverses maladies stomachales,pulmonaires ou cardiaques,en externe pour les céphalées,réduction de fractures.Son latex était anti-ulcéreux buccal et contre-poison

11)GENEVRIER(JUNIPERUS PHOENICA)

Donné pour les troubles de la vessie,incontinence,laxatif et purgatif,orexigène,stomachique,antidote du poison,huile pour avortement,

genevrier

12)GRENADIER(PUNICA GRANATUM)

Donné contre les vers,,purgatif,la racine est moulue et mélangée à la bière ou vin


13)JUJUBIER (ZIZYPHUS VULGARIS)

Plante du désert,purgative,action stomachique et colique,utile pour les blessures


14)LINUM(LINUM USITATISSIMUM)

Considérée comme magique,anti-hémorragique,aphrodisiaque,blesssures,huile pour la diarrhée,avec le miel pour la toux

15)LOTUS(NYMPHEA ou LOTUS L)

Rôle majeur dans les cérémonies religieuses
Fleurs en externe:céphalées
Rhizome:problèmes hépatiques,constipation,antidote de poison,problèmes urinaires
Feuilles:perte de cheveux et maladies cutanées

16)TAMARIN(TAMARIX NILOTICA ou TAMARIX ARTICULATA)

En externe,inflammations et problèmes vasculaires

La GALLE:dans les inflammations

La MANNE évoquée dans l’Exode,semble apparentée au TAMARIX ORIENTALIS,les graines et racines mixés et mélangées avec du vinaigre sont utilisées dans les hypersudations,problèmes gastriques et urinaires .

17)RICIN(RICINUS COMMUNIS)

Laxatif et fait pousser les cheveux,les graines sont extrêmement toxiques,les feuilles utilisées dans les brulures,en externe la racine sert aux céphalées.,son huile servait aux démangeaisons cutanées

PLANTES COMMUNES DE LA BIBLE ET DU CORAN

dieu

LA MANNE

1)Livre de BARRUCH 1:10

2)L’EXODE 16:15-16

3)DEUTERONOME 8:3

4LES PSAUMES 78:24

5)JEAN 6:31

PALMIER-DATTIER

1)livre des JUGES 4:5

2)Les PSAUMES 92:12

3)JEAN 12:13

palmier

OLIVE

1)La GENESE 8:11

2)L’EXODE 27:20

3)Les PSAUMES 52:8

VIGNE

1)DEUTERONOME 8:7,8

2)JEAN 15:5

GRENADIER

1)LIVRE DE SALOMON 4:13

2)JEAN 1:50

CEDRE

1)Les CHRONIQUES 17:1

2)Les PSAUMES 92:12

3)Les PSAUMES 80:10

4)Les PSAUMES 104 :16

5)EZEKIEL 31:3,5,8

HENNE

henne

1)Livre de SALOMON 1:4

2)Livre de SALOMON 4:3

AIL ET OIGNON

Les NOMBRES 11:5,6

L’ARBRE INTERDIT

TROIS plantes sont désignées :Le CITRON(CITRUS LIMON),ABRICOT(PRUNUS ARMENIACA),Le POMMIER(MALUS PUMILA) qui rassemble les suffrages des commentateurs,le Citron est d’importation tardive.C’est l’arbre du Péché Originel.

1)LA GENESE 2:16,17

2) LA GENESE 3:6

LE CORAN ET LES PLANTES MEDICINALES


VINGT SIX PLANTES ET LEURS DERIVES SONT CITEES DANS LE CORAN

Leur actions thérapeutiques ne sont pas développées ou précisées,certains modes de préparations citées,les actions acquises sont le fait d’interprétation déductive que le CORAN soumet à notre sagacité
On peut d’emblée préciser que le CORAN s’adresse en premier lieu à un population habitant des zones désertiques oû le labeur pour survivre n’est pas une illusion et le CORAN insiste sur sur une alimentation qui doit être privilégiée :
1)Naturellement l’EAU ,source de toute vie ,déjà évoqué
2)les CEREALES que l’on incite à protéger par les palmiers
3)L’OLIVIER,fournisseur d’énergie par l’huile, conservation des OLIVES,procédés d’éclairage.L’huile est le symbole de prospérité,de fraternité,de lumière,de pureté.Dans l’Ancien Testament,il est synonyme d’autorité,puissance et gloire;il est également l’esprit de Dieu:Samuel 16/13.Isaïe 11/2.
4)Le PALMIER-DATTIER,encore un potentiel énergétique par la conservation des DATTES,un matériel de construction, un paravant indispensable pour drainer les sols et protéger les cultures vivriaires de concert avec l’OLIVIER
5)Le RAISIN,le fruit également protégé par le palmier et dont les RAISINS SECS représentent également un fruit de haute valeur calorique et de bonne conservation
6)Le GRENADIER,synonyme de fruit rafraichissant et dont les graines symbolisent la fécondité
7)CEDRE et TAMARIS conseillés dans la protection des jardins

8)Le ROSEAU est évoqué,mais il faut le considérer comme un outil pour écrire.Le Kalâm,roseau fendu.Sourate 31.V26./et 96.V.4.Bien qu’il ne soit pas évoqué,le Roseau devait faire partie de la pharmacopée de ces temps.

-Roseau à Balai ou Roseau des Marais:Arundo Phragmites:dont la racine est sudoriphique,diurétique,antirhumatismale.Au printemps,avec 2 à 5 % de Saccharose,le Roseau est intéressant pour sa saveur sacrée et utilisé comme ersatz de café.

-Grand Roseau ou Roseau Quenouille:la racine en décoction,est diurétique,sudorifique,anti-laiteuse.

Le Roseau est un symbôle de fragilité de flexiblité,doté de pouvoir purificateur,symbôle également de la sottise et des désirs excessifs.

PLANTES EVOQUES POUR LEUR ACTION MEDICALE,mais non développée

ACACIA

BASILIC

CALEBASSE OU GOURDE

CEDRE

EUPHORBE ,désignée par deux noms ZAQQUM et DHARI

ROSE

TAMARIS

LE MIEL mérite sa place de médicament désigné sans précision.C’est un symbôle de la douceur.En Chine antique,élément terre.Breuvage de l’immortalité.Nourriture spirituelle des saints et des sages,purifie et conserve comme les enseignements de Dieu.Béatitude de l’esprit,miel de connaissance dans Isaïe7-.14-15.Pour les anciens grecs,signe de vie nouvelle,éveil printanier initiatique.Dans les VEDA,principe fécondateur,source de vie et d’immortalité.

Il doit être clairement entendu que les fonctions thérapeutiques des plantes sont précisées dans les HADDITHS,FAITS et GESTES DU PROPHETE,en sachant que certaines assertions sont contestées ou inexactes

PREPARATIONS DE PLANTES EVOQUEES SANS PRECISER L’INDICATION

ACACIA

CAMPHRE

CEDRE,Fruits et Fleurs

GINGEMBRE

HENNE

OLIVE

ROSE

RESINE

LES PLANTES MEDICINALES DU CORAN

rhazi

Nous précisons que les plantes citées et décrites ne répondent pas toujours aux critères que l’on pourrait attendre d’une matière médicale.Il est proposé la forme de commentaires appelés Tafaseer en arabe dont les intentions sont de faire connaitre le courant arabe de pensées syncrétiques qui changea radicalement l’abord des sciences citons pour exemple,l’époque de Bagdad avec Rhazes ou l’apogée de l’époque andalouse ,situation qui actuellement impose un devoir de passage obligé par un mouvement oecuméniste salvateur,les traductions sont nombreuses,120 en français et en grand nombre en anglais,arabe ou urdu.Le problème récurent est la définition botanique,le commentateur ou traducteur se référant souvent aux espèces locales de son environnement et l’homonymie est prévisible.Le monde antique a permis des échanges surtout nets sous Alexandre le Grand et des missions commerciales que feront les arabes par cabotage,reliant la côte ouest du sub-continent indien,la cote des épices du KHERALA,à l’ARABIE.Il ne faut pas sous-estimer le caractère symbolique des noms de plantes utilisées ,symbolique retrouvée également dans la Bible et le Nouveau Testament.Cette symbolique est parfaitement perceptible à une population caractérisée par la symbiose avec la nature,et une vie oû la connaissance de l’environnement est une question de survie surtout dans des zones désertiques.

TROIS ARBRES SYMBOLIQUES,non Nommés

1)Le Buisson Ardent de MOISE

2)L’Arbre Interdit d’ADAM

3)l’Arbre de BAI’AT AL-RIZWAN

UN SEUL ARBRE NOMME:

L’ARBRE SACRE,nommé TUBA

1)LE BUISSON ARDENT DE MOISE

Sur le mont Sinaï,recevant les Dix commandements

Ont été évoqué,SENNE,mais aussi RHODENDRON ARBOREUM,BUTEA MONOSPERMA,COCHLOSPERMUM RELIGIOSUM,BOMBAX CEIBA,PTEROCARPUS ACERIFOLIUM mais l’arbre le plus en vue est ACACIA SEYA(voire varité SENEGAL)

L’ACACIA SEYA,présente des fleurs jaunes et est parasité par LORANTHUS ACACIA avec ses fleurs rouges,a tous les critères perçus

acacia

Sourates:

XXVII.V.29-30

XX.V.10

XXVII.V.7

2)L’ARBRE INTERDIT D’ADAM

Sont évoqués:

-Le CITRON:CITRUS LIMON,mais le fruit ne poussait pas encore en Arabie

-L’ABRICOTIER:PRUNUS ARMENIACA

-Le POMMIER:MALUS PUMILA,fruit du péché originel,reçoit les suffrages.Toutefois,le pommier n’était pas censé supporté le climat d’Orient pendant l’antiquité,les travaux archéologiques ne permirent pas de le trouver en Egypte,Proche-Orient et Arabie,bien que l’espèce pousse actuellement dans ces pays,le pommier serait d’origine turque,syrienne et iranienne.L’identité de pommier viendrait d’une transcription,d’un contre-sens ayant un sens général désignant orange amère et abricot

-Sourate X.V.25

-Sourate VII.V.9-22

-Sourate XX.V.12

pommier

3)L’ARBRE DE BAI’T AT AL-RIEWAN

Sont évoqués ACACIA ou JUJUBIER

jujubier

YUSUF ALI mentionne que cet arbre,l’ACACIA fut abattu après la mort du Prophète

Sourate XLVIII.V.18

4)l’arbre nommé,

TUBA:ARBRE SACRE

Il est apparenté au CEDRE(voir chapitre SIDRAH)

Sourate:XIII.V.29

cdre

VERBATIM:le CORAN et HADITHS

Ils témoignent d’une science d’observation médicale héritage de la tradition et usages marqués par les écrits d’HIPPOCRATE,DIOSCORIDE,GALIEN diffusés dans tout le monde antique d’OUEST à l’EST,connaissances balisées par la théologie,la philosophie,mathématique,physique,astronomie,rhétorique nécéssitant initiation,bornage ésotérique ou sage”éclairé” imposant une lecture guidée

En fait,en dehors du Signifiant et du Signifié,stricto sinsu,le CORAN et HADITH révélent des règles médicales élémentaires d’hygiène,prévention médicales et épidémiologiques insoupçonnées.

Les propositions sont ou sous-entendues,déductibles,rarement précisées formellement sauf pour:

-Prohibition des boissons enivrantes et Obligation du croyant à rester dans régions ou village oû sévit  la peste,donc évoquant la contagion .

-Le BASILIC oû repos et réconfort sont attribués

-L’EUPHORBE,ZAQQUM,décrite comme toxique et hallucinogène.Il est question de l’arbre de l’enfer:Sourate 52.V.52.Sourate 37.V.60:arbre aux fruits amers Sourate: 63.V.63:ses fruits sont comme des démons.Certains l’ont apparentés au Balanites Aegyptiaca aux fruits amers et saponifères(traductions en Palestine et Israel).d’autes ont parlé de Rhus Oxyncantha(en Tunisie),oû apparaissent action purgative,somnifère,expectorant et utile dans les toux rauques.C’est l’arbre du pécheur,traduite également comme agissant tel le métal fondu,le pécheur sera en ébullition.Sourate 44.V.43/V.43/V.45.

-Le MIEL,cité comme remède.il est important de souligner que le miel des temps bibliques de valeur marchande chère était en fait de la mélasse de Datte.

miel

PRINCIPALES PRESCRIPTIONS , REGLES MEDICALES ET ALIMENTAIRES DU CORAN

ET HADITHS

Les indications sont surtout exprimées dans les HADITHS, de valeur parfois contestée mais elles représentent la valeur de la science médicale qu’est l’observation,dans ce champ,les HADITHS sont une lecture indispensable ,témoin de la pensée des temps du prophète MAHOMET.

Sans entrer dans les détails extrêment nombreux,des exemples de symbolisme doivent être signalés:

-Le petit concombre est assimilé à un homme chétif

-Le croyant est une tige de céréale,le méchant pareil au Cèdre rigide,superbe mais cassant.Hadith de Abou HORAIRA.Symbolisme rappelant la fable de Jean de la Fontaine”Le CHENE et le ROSEAU”inspiré par Esope(7ème siècle avant JC),

rassemblé en vers par Dimitrius(1325)

La soif de savoir et l’ouverture au décryptage de textes religieux nécéssitent une grande humilité et nous entendons le message de LAO TSEU:

“L’ayant -Nom

La mère de tous les êtres.C’est par le néant permanent que nous voulons contempler son secret.C’est par l’être permanent que nous voulons contempler son accès”

 

 

LA CONTAGION,TRANSMISSION DES MALADIES INFECTIEUSES SELON LE CORAN

1) La protection de l’eau

il est écrit qu’il faut couvrir les vases la nuit contenant l’eau Hadith:Djabir Ben Abadallah

Surtout,selon Abou Horaira,le démon n’ouvre jamais la porte fermée,les vases étaient recouverts par des branchages,il s’agit donc une protection élémentaire contre la pollution et la poussière,il est formulé très précisèment que la nourriture souillée par une mouche doit être jetée,il s’agit bien d’une mesure de prévention bactérienne.Hadith :Abou Horaïra

L’eau du puits ou ayant séjourné une nuit dans une outre,doit être bue avec du lait de BREBIS.Hadith:Djabir Ben Abdallah/Anas Ben Malik.

Le problème de lait de BREBIS est la présence de PENICILLIUM,à action antibiotique.Cette vertue antibiotique,préventive,rappelle le beurre clarifié de Brebis en INDE,le GHEE.Le GHEE est un véhicule des plantes médicinales qu’il potentialise,abaisse l’acidité gastrique,hypocholestérolémiant,tonique et stimulant cérébral.En local a une action comparable a l’ALOES.Il s’allie en cuisine avec le GINGEMBRE,OIGNON,AIL,PIGMENT.

2)De la contagion et transmission des maladies infectieuses

a)Pendant la PESTE

-L’isolement de la population :si ,il y a une peste n’y allez pas.Hadith:Dasâma Ben Zaïr

-Si vous y êtes,la peste a éclaté,ne quittez pas le pays pour fuir.Hadith:Abdallah Ben Amr.

B)Le LEPREUX:fuyez le comme le lion.Hadith:Abou Horaira.

ophtalmologie

BOISSONS REFERENCEES

1)l’EAU est naturellement,l’élément majeur de la survie du désert,de multiple fois , évoquée

2)Le LAIT

Hadith de :Abou Horaira/Omar/Ibn Abbas

3)Prohibition des boissons fermentées

On trouvait peu de vin de Raisin à Médine.Hadtih :Anas/Ibn Omar

Quelques restrictions et limites sont signalées et feront le lit de controverses médicales sur la fabrication et utilisations des teintures mêres alcooliques de plantes médicinales.Le caractère illicite des boissons enivrantes,une abomination,révèle deux éléments:

a)Interdiction et limitation des comportements addictifs:jeux et alcools

b)une rupture symbolique avec les deux autres religiions de même nature,la révélation

divine:Le Judaïsme ,sacralisation,entre autre, du Shabatt avec le Vin,le Christianisme,l’Eucharisthie de JESUS(le vin:buvez en tous car ceci est mon sang)

4)Boissons sucrées et Miel

5)Boire l’URINE est impur.Hadtih:Aïcha/Ez Zohri

PRINCIPALES BOISSONS ALCOOLISEES

medecine

1)Fermentation des dattes dans un vase la nuit.Hadith:Abou Hâzim

2)Le TAWR

VIN CUIT du jus de Raisin qui a subi une première cuisson pour le rendre sirupeux

-Le vin de raisin fermenté est illicite.Hadith Abou E Djaiqaïrya

-Deux hadiths ne permettent pas de déterminer si les composés proposés étaient permis ou de consommation courante:

-a)Jus de raisin réduit d’un tiers.Hadith d’Omar

-b)Jus de raisin réduit de moitié.Hadith d’El Bara

-Vin de Mures et de Dattes.Hadith d’Anas/Ibn Omar

-Prohibitiondes liqueurs enivrantes faites à partir du Raisin,Dattes,Miel,Froment.Hadith de Ibn Omar.il est important de souligner que le processus de fermentation alcoolique est un phénomène humain ,synonyme de civilisation,pas de fermentation alcoolique pas de civilisation

-Prohibition des liqueurs enivrantes faites à partir des Dattes vertes et mures.Hadith:Anas Ben Malik/Solaiman Bin Tarkab/Bar Ben Abdallah

-Prohibition du BAT’,liqueur faite à partir du miel(usage au Yemen).Hadith:Aïcha

-Prohibition du KHAMR:à partir du Raisin frais,Dattes,Froment,Orge et Miel,et une variante avec le Raisin Sec.Hadith:Ibn Omar

pharmacie

LES THERAPEUTIQUES FORMULEES

“La guérison s’obtient par maintes choses:potion de miel,incision à la lancette,ventouses scarifiées,pointes de feu”.Hadith d’Ibn Abbas

Pointes de feu interdites par le Prophète.Hadith de Djabir Ben Abdallah

1)CONTRE-POISON.

7 dattes ‘Adjouia

2)Lait de Chamelles anti-fébrifuge et fortifiant.Hadith :Amir Ben Sad

3)Lait d’Anesse,remède non spécifié,Hadith:Abou Tsa Lala El Khodami

4)Le MIEL

Sourate 16.V.68-69:est considéré comme le remède des remèdes sans le définir,l’allusion essentielle est la description de la transformation du nectar de la fleur en miel par l’abeille

-Indications du MIEL:

-Dysenterie.hadith:Abou Said

-Souffrance du ventre,coliques,diarrhées;Hadith:Abou Said

5)FEBRIFUGES

-LAIT et URINE de Chamelles.Hadith:d’Anas

-L’EAU:Refroidir le corps par de l’eau.Hadith:Fatma BenEl Moundzir

-La GOURDE:recommandée pendant la saison chaude,refroidit le corps,légume souvent recommandé.Hadith:Anas

Certaines traductions assimilent Courge,Citrouille,Gourde.D’autres ont évoqué bananier(d’origine de nouvelle Guinée et Asie du Sud-Est),Ricin ou Coloquinte.La Gourde ou Calebasse est désignée par la symbolique:matrice du soleil,notion d’espace,image du corps entier et du monde dans son ensemble.

6)Pleurésie par les POINTES DE FEU.Hadith d’Anas

7)Prohibition de l’utilisation des pointes de feu par le Prophète.Hadith:Djabir Ben Abdallah.

8)COSTUS:BOIS DES INDES

Le remède des sept maladies non décrites en totalité dans les Hadiths

-Mis dans les narines:Angine et Pharyngite.Hadith:Obaid Allah Ben Abdallah

-Mis dans le coin de la bouche:Sciatique et Pleurésie

9)Antimoine et KHÔL

En ophtamologie,remis en valeur par l’étude des papyrus égyptiens en 2010.Traitement des granulations(Trachome?).Hadith:Om Salama

10)La MANNE

Remède ophtalmique,et également cité la TRUFFE.Hadith:Said Ben Zaid

11)La CENDRE de NATTE GRILLEE

contre les hémorragies des plaies .Hadith:Saul Ben Sad Es Saïdi

avicenne

12)TELBINA

Mélange de LAIT et de MIEL comme anti-dépresseur et périodes de deuil.Hadith:Orwa

13)Le cas ZAQQUM,un Euphorbe

Dans les sourates

XII.V.60

XXXV.V.62-68

XLIV.V.41_48

LVI.V.V52-,Il est spécifiquement dit que cette plante est toxique et que les boutons floraux ressemblent à des démons,donc Hallucinogène.Cette plante a été étudiée par Tournefort et nommée Titymalle par Rabelais et Alfred Jary(Manille aux enchères) qui se révèle une plante toxique,purgatif drastique et dont le latex est irritant provoquant des lésions cutanées ,au Moyen Age les mendiants l’utilisaient pour attirer l’appitoiement des passants.

14)Le HABLA

Feuilles et fruits décrivent ou ACACIA ou RAISIN,est constipante;Hadith:SA’D

ALIMENTATIONS

topkapi

Le CORAN et HADITH décrivent une véritable écologie alimentaire des zones désertiques oû les périodes de disettes étaient récurrentes et signalées dans les HADITHS et incitent à s’interroger sur deux plantes particulièrement citées dans ces périodes difficiles.

I)HABLA et SAN D’OV sont citées dans les periodes de disettes.Hadith Qais/Ben Abou Ouqqas,mais leur valeur alimentaire n’ est pas dévellopée.

ABLA du genre ACACIA,

SAN D’OV apparenté au MIMOSA

2)Le SAOUIQ cite par Bochair Ben YEsar,est connu comme fortifiant des gencives et désinfectant dentaire .Mais dans le Hadith de Souais Ben No’Man,il est écrit,”Il n’y avait rien à manger ,le Prophète en machâ un peu et se rinça la bouche”.Exist-til un facteur anorexigène au SAOUIQ ou appelé également SWAK,feuille d’ARAK.Il est rapporté par El Bukkhari:Aicha/Abou Horaïra/et Amir Ben Rabi parle de l’utilisation du SIOUAK vert et sec pendant la période de jeune,du RAMADAN”J’ai vu le Prophète se frotter les dents avec le siouâk,bien qu’il fut en état de jeune et celà en nombre considérable et incalculable de fois”.

La problématique n’est pas encore close puisque l’on désigne le Kabâts comme fruit de l’ARAK,cité comme arbre épineux faisant office de brosse à dents,espèce Salvadora Presica ou Cissus Arborea.

3)L’ACACIA variété SEYA

Souvent cité dans les périodes de disette et sa valeur alimentaire,il est au même titre que le PALMIER-DATTIER,l’arbre des zones désertiques,d’autant que la variété africaine SENEGAL et surtout RODDINA,fixe le sol,le stabilise et fixe l’azote,ce que la variété SEYA devrait également faire.Son exsudat,GOMME,contient des mucilages,tanins,est emolliente,astringente et béchique.La gomme est incompatible avec les phénols(Thymol et Eugénol)et compatible avec les alcaloïdes et hydrocolloïdes.Connue pour son impact cosmétique,avec le mascara,adoucissant et anti-rides.En local,utilisée en post-partum,furoncles,blessures,lèpre.

L’ALIMENTATION AU TEMPS DU PROPHETE

medecine

Le Jeune,Saoum,le mois sacré des musulmans,le RAMADAN, fait partie des 5 piliers du dogme sunnite de l’Islam(Unicité de Dieu,l’impôt annuel aux pauvres,les 5 prières journalières,le Jeune,le pélerinage à la Mecque).Pour le Chisme Duodecimains dix piliers sont évoqués et chez les Ismaéliens 7 piliers.En présence d’une telle multiplicité de dogmes,nous laissons le privilège que cette problèmatique religieuse d’ être traitée par les initiés ,d’autant plus que le jeune n’est pas une spécificité musulmane.

Religion Juive:Yom Kippour,Tisha Beur,Guedallah,le jeune de Premiers nés,le jeune d’Esther.

Religion Catholique:Rapporté par Mathieu 5/16-17-18 et Luc 4/2;Jeune Eucharistique,période du Caréme et de l’Avant,le Vendredi moins suivi

Religion Boudhique en Chine :dès son implantation,le ZHAI,6 jours par mois ou 3 quinzaines par an

Religion Tibétaine:l’usage devient plutôt une règle diététique que religieuse ,mais on rappelle son action dite de purification et d’harmonisation,se pratique au printemps ou entre l’automne et l’hiver.

Religion Hindouiste:Ekadasi,Pumina,pratiqué diversement le jeudi ou deux fois par an,Navrati.

Ainsi,seront abordés de manière plus sereine l’alimentation spécifique évoquée et décryptée dans les Hadiths oû apparaitront un mode de vie spécifique aux zones désertiques et le problème récurrent des périodes de disette

1)Alimentation selon le CORAN et les HADITHS

2)Les Plantes du CORAN

L’ALIMENTATION

miniature

1)L’eau protégée , essentielle à toute vie, est constamment rappelé

2)Le Lait .Hadith:Abou Horiara,Omar,Ibn ABAS

3)Boissons Sucrées et Miel.Hadith:Aïcha.

4)La prohibition des boissons alccolisées a été décrite mais deux préparations à base vin doivent être signalées.

-Les OLIVES.Sourate XVI.V.67

-Les DATTES.par leur caractère alimentaire et préparation à base de Vin;Sourate XVI.V.67 et Sourate XXVIII.V.19.

5)FREQUENCE DES REPAS

Toujours DEUX repas par jour dont un constitué de dattes.Hadith:Oroua

6)Le problème du PAIN

Il est dit que le Prophète n’a pas mangé de pain blanc feuilleté.Hadith:Qatâda/Il n’a pas mangé une seule fois de pain blanc.Hadith:Anas.Mais Aïcha,écrit Pain de Froment avec condiments.Ces indications nécessitent un rappel,la difficulté de cultiver de blé dans des zones désertiques et deux plantes justifient leur emploi dans des zones défavorisées.Le pain blanc apparait comme un produit d’exception.

-L’ORGE,frugal et nécéssitant peu d’entretien mais surtout de haute valeur énergétique,véritable combustible du travailleur de force.

-Les LENTILLES:dont on fait un succédanné du pain équilibré et irremplaçable

Ces deux végétaux sont omnis présents dans le CORAN.

La farine d’ORGE est utilisée non bluttée mais soufflée sur la mouture.Hadith:Abou-Hâzim.

Le pain d’Orge est servi avec un potage,avec courge et parfois de la viande séchée.Hadith:Anas ben Malik.

7)Les CONDIMENTS,est en fait un terme générique désignant tout ce qui se mange avec du pain en dehors de la viande.Hadith:El Qâsim Ben Mohamed

8)TELBINA ET TSERID

-TELBINA:

est une farine ou son avec du lait et des miettes.Hadith:Orwa/Aîcha

-TSERID:

C’est du pain émiétté dans du bouillon de viandes et légumes,parfois avec des morceaux de viandeHadith:Abou Moussa El Ach’ari.Il est dit que le Tserid a une valeur alimentaire supérieure aux autres.Hadith:Aïcha/Anas

9)VIANDES ET POISSONS

-Mouton roti.Hadih:Abou Horaira

-Poisson mort.Hadith:Jaber Ibn Abadallah

-Extrémité du foie de poisson(synonyme de Paradis).hadith:Abou Sa’Id

-Lézard roti.Hadith:Ibn Abas

10)FRUITS ET LEGUMES

-Dattes fraiches avec Concombre.Hadith:Abdallah Ben Dja’ Far Abou Talib

-Courge:souvent citée et recommandé.Hadith Anas Ben Malik

-Dattes fraiches et mures.Hadith:Aïcha/Djabir Ben Abdallah

-le Prophète faisait tremper les raisins secs dans de l’eau la nuit et les mangeait le jour d’après.Hadith:Mohamed Ben Ismael/Al Jane Al Sahil.

-Ail et Oignon,les Hadiths mentionnent aussi le poireau,leur utilisation n’est pas recommandée en cas de présence à la mosquée.HadithAbelaziz/Djabir Ben Abdallah.

-Moelle de Palmier.Hadith:Abdallah Ben Omar.

-Paté avec Orge et Betterave,dont on souligne un repas sans graisse et corps gras.Hadith:Sahl Ben Sad.Il se révèle surtout important pour sa valeur énergétique et la valeur incontestée de la Betterave(pigments protecteurs anticancers et hépatotrope).

-Dattes,Fromage et beurre.Hadith:Homaïd.

11)BOUILLIES

-KHAZIRA:bouillie faite de son.Hadith:Khalil Ben A Walid/Urban Bon Balm

-HARIRA:farine ayant l’apparence du lait.

LES PLANTES DU CORAN

Les plantes citées sont d’usage commun et issues d’une longue tradition,toutefois pour plus de clarté,il ne sera pas fait références à certains ouvrages trop marqués par le proséléthisme ou se référant à des concepts Hippocratiques ou Galéniques qui n’ont plus leur place au XXIème siècle;seront rappelés les divergences botaniques,les usages traditionnels et la tentation de répéter les usages bédouines d’origine arabo-grècque ,enfin leurs applications suivant les référentiels médicaux rénovés,recherches et compilations des ouvrages français et anglais

De façon cartésienne nous avons délibérément séparé théologie et directives du CORAN du chapitre PLANTES médicinales,la rigueur de l’observation du CORAN influencé par Hippocrate,Galien,Dioscoride,médecine Hébraïque, a permis l’émergence d’une pensée scientifique et syncrétique arabe,en Europe jusqu’au XIXème siècle,pensée necessitant travail commun et oecuménique

Bibliographie:

El BOKARI.Traductions de Houdas et Marçais.1903-1914

Le Coran:

André du Ryer(1580-1660)

En Anglais

George Sale(1734)/BELL(1937).

En Français

MONTET(1925)/BLACHERE(1951-1957/2002)/Denise MASSON(1967)/Jean GROSJEAN(1979 et 2001)/Jacques BERQUE(1991 et 1995)André CHOURAQUI(19990)/KAZIMIRSKI(1840)

Traductions Musulmanes

Mohammad HAMIDULLAH(1959 et 2001)

Cheikh Si Hamza Boubaker(1972-1972-1995)

Sadok Mazigh(1979 et 1985)

Dr Salah Ed-Dine Kechrid(1994)

Cheikh Boumeira Abdou Daouda(1999)

Insuffisance Coronarienne

INSUFFISANCE CORONARIENNE et PLANTES CLASSIQUES de 1980 à 2005.

Angine de poitrineCoronariteAngor

La méthodologie, les explorations, les traitements médicaux et traitements invasifs ou chirurgicaux ont considérablement modifié l’attitude interventionniste médicale et le pronostic de cette affection.

La vigilance est la règle afin de dépister un infarctus dés le début, un angor instable

(Angor crescendo avec douleur au repas prolongée) justifiant l’appel au SAMU, le 15 et l’hospitalisation dans un centre de réanimation cardiaque.

Les signes d’appel peuvent être typiques s’expriment:

  1. par une douleur rétro sternale thoracique antérieur,

  2. constrictive,

  3. déclenché par l’effort,

  4. et ne cèdent pas au repos en moins de 15 minutes.

Les signes d’appel atypique:

  1. qui sont déclenchés par l’effort

  2. calmé par la trinitrine ou le natispray sinon calmé en moins de 3 minutes, elle justifie une attitude interventionniste par les urgences.

Les pièges de l’angor sont nombreux en particulier:

  • le caractère silencieux chez le diabétique,

  • se laisser abuser par les douleurs thoraciques de type sterno-costale,

Syndrome de Tietze, hernie hiatale, poussée ulcéreuse, sujet anxieux,

  • il faut rechercher une cause favorisante tel que l’anémie,

  • et dans un suivi de valvuloplastie aortique.

La stratégie c’est l’hospitalisation en service de préférence en réanimation cardiaque en ayant au préalable:

  1. doser la tropine et fait un électrocardiogramme de base

  2. un traitement d’urgence associant oxygène, dérivé nitrés et anticoagulant.

  3. bilan complet dont découleront les arbres décisionnels médicaux invasifs ou chirurgicaux tel:

  • électrocardiogramme d’effort

  • scintigraphie d’effort

  • holter

  • échocardiographie

  • coronographie conditionnent l’avenir thérapeutique

Stents, Pontage coronarien.

Les facteurs favorisant de l’angor sont le pré carré de la médecine et des professionnels de santé qui sont:

  1. le tabagisme

  2. le diabète

  3. dyslipidémie

  4. Et en particulier le LDL cholestérol.

Le LDL cholestérol étant l’ennemi public numéro 1, le tyran des artères qui concours aux risques cardiovasculaires globaux, auquel il faut ajouter:

  • l’age,

  • le diabète,

  • l’hypertension,

  • le tabagisme,

  • les antécédents familiaux

  • et les complications de la athérosclérose.

Sans oublier l’obésité la prédominance masculine et les fréquences plus élevé dans le Nord-est et l’Est de la France.

Ces facteurs imposent de fait des mesures de santé publique que sont:

  1. L’auto mesure de la glycémie

  2. L’auto mesure de l’hypertension artérielle

  3. Campagne antitabac ciblée avec dosage de monoxyde de carbone.

Les globules blancs augmenté entre de 10 à 11000 signe une intolérance à l’abus du tabac.

  1. Campagne anti-alcool ciblé

  2. Campagne alimentaire orientant sur des régimes ne favorisant pas l’athérome.

Dont l’objectif sera toujours le même diminuer le risque vasculaire en diminuant le LDL cholestérol.

En sachant que si le LDL est inférieur à 2.2g par litre, le risque est nul et si le LDL cholestérol est inférieur à 1g par litre le risque est très élevé.

Ces campagnes de santé publique ne sont pas toujours aisées à promouvoir et surtout dans la durée car tous les messages doivent être pour être retenues doivent être répétés.

La chasse de l’ennemi publique numéro 1 qui est le LDL cholestérol justifie une cartographie de la France cholestérol.

Car on distingue au niveau alimentaire en France quatre types de consommations d’éléments alimentaires comportant du cholestérol.

Cité dans Espace Santé territoire en 2005.

  1. La France de la margarine

Qui touche le tiers du Nord, du pays du Nord Ou Pays Nantais et comportant deux fois la moyenne nationale.

  1. La France du beurre

Englobant

    • la Bretagne
    • la Haute Normandie

    • le Nord Picardie

    • le Nord-Pas-de-calais

 

 

 

  1. La France de la graisse du canard

 

 

 

Qui englobe le quart Sud-ouest, des Pyrénées à l’Atlantique

  1. La France des huiles végétales

Superposant le Sud-ouest, une partie méridionale de la France.

Le poisson est un élément protecteur vasculaire important

Ce sont des zones qui ont toujours résisté à la modernité elles vont de la Manche au Pays Basque

Les fruits et les légumes

Ont un impact important dans le taux de cholestérol dans l’alimentation. Sa faible consommation se rapproche étrangement à celle de la mortalité que l’on rencontre dans un axe allant du Nord à la Bretagne et à la Franche Comté avec une enclave encadré entre les Pays de Loire et Rhône-Alpes.

Il doit être clairement entendu que l’angor justifie une attitude spécifiquement médicale et qu’il ne serait être dérogé à la règle associant un anti-acétylsalicylique type aspirine, un anti-cholestérol type statine et protecteur cardiaque type bêtabloquant ou inhibiteur de l’enzyme de conversion.

  1. Toutes les études  ont démontré la protection majeure des statines dans la prévention des événements vasculaires graves.

 

  1. Toutefois la phytothérapie a sa place dans la prévention de l’angor mais elle ne constitue pas dans tous les cas un traitement de première intention.

 

  1. On devra ce prémunir de toutes les précautions concernant ces patients en tenant compte des événements clinique et chirurgicaux ainsi que des réactions secondaires, les interactions médicamenteuses.

 

 

  1. L’exposé concernant plantes et Angor est le reflet des connaissances divulguées entre 1980 et 2005.

 

 

  1. Il ne s’agit pas de traitement de première intention,mais le plus souvent complementaire s’adressant à des sujets agés stables,permettant de limiter la charge de l’ordonnance  qui souvent excedent plus de 5 medicaments facteurs d’incidents secondaires dont hospitalisation.

 

 

 

  1. Dans tous les cas, l’Angor est le pré-carré médical et non de l’automedication,la rapidité de prise en charge conditionne et limite morbidités et mortalité;

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les plantes utilisées dans l’angor  ?

 

 

 

  • La myrtille (Vaccinium myrtillus)

 

  • Par ces composés anthocyaniques, elle a une action hypocholestérolémiante, elle est vasodilatatrice coronarienne, hypotensive, a une protection antiplaquettaire.
  • Les anthocyanes qui ont une action anti-cholestérol existent également dans les mûres, les merises, le cassis, les raisins rouges et les framboises.

 

 

  • Le pourpier (Portulaca Oleeracea)
  • Est considéré comme un produit anti-oxydatif contenant des huiles oméga 3 et plutôt considère comme un traitement de fond et serait anti-arythmique.

 

 

  • Le saule

Par sa composition en acide acétylsalicylique ce présente comme un traitement de prévention agrégat plaquettaire. On utilise alors l’écorce en acide salicylique.

 

 

  • Le lin
  • A une prévention vasculaire par son acide Alpha linoléique.

 

 

  • La livèche du Sichuan (Lingustinum)

  • C’est un anti-agrégat plaquettaire qui agit de la même façon que l’angélique

 

 

  • .
  • L’onagre

  • Contient de l’acide de gamma linoléique, c’est un hypocholestérolémiant et un hypotenseur, il a une protection vasculaire du même type que le lin.

 

  • Les nouveautés en angor
  • Elles sont en nombres de quatre, l’angélique, le gingembre, le khella, le kudzu.

 

  • L’angélique (angelica archangelica)

  • C’est un anti-arythmique il a les mêmes effets, les effets identiques que les antagonistes du calcium. Il est apparenté à la famille de la carotte, on retrouve les mêmes substances antagonistes du calcium dans les plantes de la même famille, c’est-à-dire carotte, céleri, fenouil et panais

 

 

  • Le gingembre (Zingiber officinalis)

  • Il est utilisé dans les préventions des crises d’angor (étude Israélienne).
  • On prend une demi cuillère à café par jour c’est un cardiotonique, antioxydant vasculaire avec une protection anti-cholestérol.

 

  • Le kudzu (Pueraria Lobata)

  • On utilise 10g à 15g d’extrait de racines par jour, c’est un vasodilatateur coronarien, anti-arythmique, hypotenseur, il augmente le flux coronarien.

 

  • Khella (Amnis Visnaga)

 

  • Son composant actif est la chromone. Il est connu comme vasodilatateur coronarien il agit sur la crise d’angor en prenant 30mg de Khelline on utilise généralement 250mg à 300mg d’extrait par jour contenant 12% de Khelline.
  • Il faut savoir que ces effets sont moins marqués que les dérivés médicamenteux de type nitré, il faut plutôt le donner entre les crises d’angor il n’a pas d’effets hypotenseur.
  • On peut l’associé avec un traitement hypotenseur, on peut également l’associé avec un anticoagulant voire la digitale.
  • Nous avons vu que l’on pouvait l’utiliser en extrait de 250 mg à 300 mg par jour mais aussi on peut l’utilisé en fruits 5g d’infusé par tasses, soit 3 tasses par jour.
  • En teinture mère, on peut également l’utiliser soit 15 gouttes 3 fois par jour.
  • A dose élevée il faut savoir qu’il provoque des nausées, des vertiges et une hypotension.

 

 

 

  • En conclusion
  • pour traiter l’angor, il faut valider un outil qui exprime le risque cardiovasculaire. L’évaluation du risque cardiovasculaire est aujourd’hui essentielle et module la prise en charge des dyslépidémies de hypertension artérielle.
  • Il faut impérativement toujours se poser la question de savoir quelles sont:
  • les antécédents familiaux d’angine de poitrine,

  • antécédent du tabagisme actuel ou arrêt de moins de 3 ans

  • une hypertension permanente traité ou non,

  • un diabète de type 2 traité ou non

  • un HDL cholestérol inférieur à 0.40g.

  1. Quelle que soit le modèle retenu et la méthode retenue, il faut toujours être fidèle au modèle choisi pour avoir des résultats à distance et maintenu.et pré-carré medical.
  2. Cela permettra de mieux situer le risque de chaque patients par rapport à une population donnée et de mieux apprécier et surtout d’évaluer le risque en cours du temps et de pouvoir modifier la prise en charge thérapeutique, quelle soit ou médicale ou phytothérapique.

Odeurs corporelles

Les odeurs corporelles

 

 

Certaines odeurs corporelles peuvent être désagréable, il faut toujours en rechercher les causes;

  • Les carences en zinc

  • Le diabète

  • La cirrhose

  • Les séquelles d’hépatite

  • Les constipations chroniques

 

Il faut si possible s’attacher a traité les causes en sachant que la guérison ou le traitement de l’affection tel cirrhose, diabète ou constipation ne constitueront en aucun cas une solution définitive à la disparition des odeurs corporelles.

 

 

Plantes agissant localement sur les bactéries cutanées

 

Les bactéries cutanées étant la cause des odeurs corporelles des plantes a action antibactériennes seront utiles telles que :

 

  • La coriandre

  • La réglisse

  • L’origan

  • Le thym

  • Le romarin

  • Le gingembre

  • La cannelle

  • Le cumin

  • Le poivre

  • Le laurier noble

  •  

On peut choisir des tisanes ou des décoctions de ces plantes et les appliquer sur les aisselles. En particulier le décocter de alcoolisée de sauge est souvent proposé en sachant qu’une allergie à ce produit est toujours possible.

Et il ne faut pas oublier que la tisane de sauge a une bonne action dans les transpirations.

 

 

Pour les transpirations des mains et des pieds on peut appliquer en local;

 

  • La teinture de sauge

  • La teinture de prêle

 

On peut proposer sans préjuger les causes chez les personnes ayant un petit diabète, un foie légèrement agressé par l’alcool et souvent stressé plusieurs association de plantes permettant d’amoindrir les causes d’odeurs corporelles.

 

Par exemple en cas de trouble affectif, on peut associer;

 

  • La ballote en teinture mère

  • Passiflore teinture mère

  • Houblon teinture mère

  • Valériane en macérât glycériné en 1D

  • Le tout 40 gouttes, 3 fois par jour

 

En cas de problème hépatique, on peut associer;

 

  • le chardon marie plante entière 50g

  • le pissenlit racine 20g

  • le eupatoire racine 20g

  • la fumeterre partie aérienne 10g

  • en décoction ½ cuillères à soupe pour un bol matin et soir

 

Sans oublier le chrysantellum americanum qui non seulement agit au niveau hépatique, au

niveau vasculaire et sur les triglycérides.

 

S’il existe un petit diabète, on peut proposer;

 

  • le géranium robert 30g

  • noyer feuille 30g

  • solidago 20g

  • pissenlit racine 10g

  • 2 cuillères à soupe dans un litre d’eau à faire bouillir et faire boire dans une journée

 

On peut également proposer;

 

  • la feuille de myrtille 30g

  • la gousse de haricots 15g

  • les feuilles de noyer 30g

  • la racine de colombo 20g

  • la racine de chicorée sauvage 10g

    • 2 cuillère à soupe dans ½ litre d’eau et faire boire, 2 tasses par jour

 

On peut naturellement donner la myrtille vaccinium myrtillus, qui est une excellente plante non seulement antiseptique, antibiotique et hypoglycémiant.

La myrtilline qui se trouve dans la feuille est le principe hypoglycémiant.

Thé

Le THE

Ou

CAMELIA  SINENSIS

45159321_10218178756360048_2179933629159833600_n20080825_Viet_2318

Il est connu depuis 3000 ans en Chine par son effet stimulant dû à la caféine et il est considère par définition comme une boisson médicinale.

Bien que d’usage multiple, il n’a pas le statut des 50 grandes plantes majeures de la pharmacopée Chinoise.

Il n’a pas un statut d’immortalité mais son caractère lui confère un statut de durée dans l’usage, caractère dicté par l’empereur mythique Shen Nung ou Badhi Dharma, un moine

qui fit vœux de ne pas dormir pendant 7 ans pour convertir les Chinois aux bouddhismes en mâchant les feuilles de thé.

Sous les Tang au 8eme siècle le « classique du thé » de Lu Yu lie le thé à la pensée chinoise. Sous les Song, le thé change de mode de préparation, de poudre en galette ou en brique.

Les Ming le remettent au goût du jour en infusion.

Sous les Qing le thé est instrumentalisé par son mode de préparation et par les ustensiles utilisés.

La Chine est donc le berceau du thé ou 10 000 thé différents sont référencés.

En Chine, le thé vert et le thé bleu vert sont de consommation nationale, le thé noir est surtout produit pour l’exportation.

Le thé est importé au Japon au 8eme siècle oû il est décliné en poésie « le fou du thé », « la voie du thé », « la vie du thé et esprit du thé ».

Des écoles de thé s’érigent dont la plus célèbre faite par le maître incontesté Sen No Rikyu

.459216_10150721371405491_302369942_o

Le thé se repand en Europe au XVIIIeme siècle, il devient le monopole de la compagnie des Indes orientales et sera les prémices de la guerre d’indépendance aux Amériques, le « Boston Tea Party » ou trois chargements de bateaux de thé furent jetés à la mer (1773).

Plus proche de nous, le cérémonial du thé à la menthe est toujours appréciée, le samovar Russe une relique léguée de génération en génération, enfin le thé en Angleterre jusqu’ au 2/3 du vingtième siècle le thé est synonyme du temps qui s’arrête entre 16 heures et 17 heures, l’heure sacrée de la pause de la prise du thé, le « Tea-time ».

Traditionnellement le thé est considéré comme ;

  • antitoxique

  • diurétique

  • expectorant

  • stimulant

  • et stomachique

Il est également considéré comme astringent ,d’ action neurotonique , d’ action sédative et utilisé fréquemment dans les maux de têtes.

Mais il doit être la cause ,en cas de surdosage ,de troubles nerveux et de troubles digestifs, cependant il est recommandé pour les migraines.

Il a été reporté que le thé a une action effective dans la dysenterie amibienne, les dysenteries bactériennes, les gastroentérites, et les hépatites.

On lui confère une action anti-athéromateuse et un effet de type vitamine P.

Mais bien qu’en infusion le thé est recommandée comme un traitement de fond de cure du cancer, il n’en demeure pas moins que certains tanins sont suspectés d’être carcinogénétique.

 Il semble bien que cet aspect délétère de cancérisation voire d’action hépatique anormale sont dû à des souillures entrant malencontreusement dans les procédés de fermentation du thé:

Spécialement des moisissures de type aspergillus niger; cause d’accident hépatique, voire de cancer hépatique.

Accidents qui ont étaient également reportés en Afrique de l’ouest avec le tourteau de soja.

Les indications thérapeutiques du thé sont aujourd’hui bien encadrées ;

  • diarrhée légère

  • asthme

  • adjuvant des régimes amaigrissements

  • diurétique

  • en local c’est un adjuvant des régimes amaigrissements et un protecteur contre les dermatoses prurigineuses, les crevasses et les piqûres d’insectes.

Les test de laboratoires sur les constituants du thé sont extrêmement nombreux. Des études ont été faites ;

  • sur la caféine

  • les catéchines agissant sur les graisses

  • les polyphénols comme antioxydant

Les test de laboratoire confortent l’impression clinique, mais nécessitent toute même des confirmations cliniques étayées.

  1. Le thé noir s’oppose à l’ostéoporose liée au défaut d’œstrogène

  1. Les catéchines et les saponines sont antidiarrhéiques

  1. Les tanins et les polyphénols ont une action antibactérienne et anticancéreuse ils abaissent le cholestérol et sont hypotensifs

Les tanins stimulent la sécrétion d’adrénaline. Les saponines agissent sur la lipolyse dont interviennent indirectement dans les phénomènes de l’obésité.

Les catéchines augmentent la sécrétion d’insuline.

Il a été formulé que les polyphénols et les catéchines qui sont cinq fois plus concentrés dans les thés noirs que dans le thé vert ont un effet positif contre le cancer et les maladies cardiovasculaires (Bertman 2002).

De mêmes les polyphénols et les catéchines agissent sur la baisse du cholestérol et les triglycérides.

Il existe bien une confirmation de l’action oxydante et anti-athéromateuse du thé.

Les flavonoles du thé vert sont antimutagènes. Les saponosides du thé inhibent le virus de la grippe A.

Les tanins sont reconnus comme bactéricides utile dans les caries et par la présence du fluor dans le thé. Mais l’ingestion massive de thé riche en fluor peu induire un effet délétère sur les dents (Etude faite sur les Irlandais grand consommateur du thé).

Donc :effet délétère avec un risque fluorique.

Par ailleurs, il existe bien une corrélation négative entre la consommation du thé vert et fréquence des cancers de l’estomac et de l’œsophage. Mais il existe une problématique d’épidémiologie oû on ne tient pas compte des habitudes alimentaires ou autres facteurs de cocarcinogènes.

L’absence d’effet bénéfique du thé noir lié à l’utilisation du lait précipitant les polyphénols pourrait être considéré comme une incidence majeures sur le caractère protecteur du thé contre les cancers.

Par ailleurs, certaines études contradictoires ont montré une insuffisance plus grande de problèmes hépatiques chez les buveurs de thé.

Nous savons actuellement que l’action hépatique est dû aux catéchines et qu’il est prouvé que la toxicité hépatique du thé n’est pas due à son action mais sa souillure de type moisissure aspergillus niger.20080827_Viet_2687

Quelques études doivent être connu :

  1. Bénéfice cardiovasculaire du thé de Kuriyama in Jama septembre 2006

  1. Propriétés antioxydantes du thé de Gardner 2006 – 2007

  1. Propriété anti-inflammatoire et vasodilatatrice des flavonoïdes du thé de Hodgson et Rahman 2006

  1. Thé et hypocholestérolémie de Hodgson et Hsu 2006

  1. Thé vert et perte de poids de Nago 2005

  1. Thé vert et études cognitives et mémorisation de Tsurugaya et Haque et Unno en 2006

Les études sur le thé ont de beaux jours devant eux et l’élargissement des indications thérapeutique du thé recouvreront certainement les indications traditionnelles nombreuses déjà citées.

Météopathologies

 

12-02-09 17.25.52

                                               METEOPATHOLOGIES

L’urbanisation et les mégapoles ont gommé et surtout evacué de la mémoire collective le bon sens populaire des pathologies induites par les

Changements ou variations climatiques et météorologiques normales ou inhabituelles.Les douleurs rhumastismales se réveillant avant un orage relève du folklore pourtant il faut malheureusement des catastrophes telle la

Canicule de 2004 pour rappeler les règles élémentaires de prévention dictées par l’expérience et justifiant l’instauration de sytème d’alerte et de système de veille sanitaire.Ces pathologies sont depuis de nombreuses années citées dans les actes scientifiques de l’American Meteological Society,Bioclimat,Biometeorology,Annal.-Environ-Health World.Meteorological Organization.Ces rappels sont indispensables vu le nombre de décès enregistrés en 2004 et déjà répertoriés aux USA lors des coups de chaleur entre 1979 et 1997,soient 7000 décès.

Le propos est donc de rappeler les éléments indispensables des variations physiologiques et cliniques induits par les variations climatiqes conditionnant souvent une attitude médicalisée mais aussi de prévention oû la phytothérapie à sa place .Il est clairement entendu que cette méthodologie n’est qu’une attitude pour des faits clairements énoncés et il ne serait être question de remplacer un avis médical surtout dans des pathologies induites

chez le nourrisson et le vieillard

.25507912_10155395201595749_5878120932657456820_n

 

PRINCIPAUX SIEGES DE RECEPTION DES STIMULI METEOROLOGIQUES

1)La peau :pour les effets thermiques,radiations ultra-viollettes,changements d’acidité superficielle

2)Voie respiratoire :Ozone,pression d’oxygène,température,humidité,ionisation,acidité de l’air,variations de la pression partielle d’oxygène

3)Yeux :

Luminosité :variation lumière/obscurité

Action hypophysaire

4)Systeme Nerveux Central :effet direct pour les stimuli électrostatiques luxthérapie,stimulation du rhinencéphale

PRINCIPALES ACTIONS BIOLOGIQES INDUITES PAR L’ENVIRONNEMENT

Ces variations s’inscrivent dans les variations les cycles de l’horloge interne cellulaire,horloge circadienne variant de manière sinusoïdale journellement,mensuellement et annuellement(Reinberg et coll)

1)HYPOPHYSE

Les masses d’air froid diminue la sécrétion d’hormone diurétique d’oû augmentation de la diurèse

L’hormone de croissance augmente au printemps et début de l’été

La TSH est basse quand la pression athmosphèrique est basse et en altitude

2)CORTICOSURRENALE

Le froid et la pression athmosphèrique basse stimulent la corticossurénale,un réchauffement baisserait sa sécrétion

3)PANCREAS

Les masses d’air chaud abaissent la glycémie à jeun

4)ORGANES SEXUELS

Le froid stimule la secrétion interstielle des testicules

5)SANG

La baisse de la pression barométrique et de la température favorisent l’hyperleucytose,l’hyperplaquettose et l’hyperglobinémie

6)Le CHOLESTEROL et les PROTIDES s’élèvent en HIVER

7)La TENSION ARTERIELLE

elle s’élève en Automne et Hiver

8)effets sur la fonction neurovégétative

Marqués aux passages de fronts et après surtout si changement rapide de masses d’air surtout si changement brutal des fronts froids et réactions plus rapide lors des fronts froids.La réaction parasympathique serait plus précoce que la réaction sympathique précédant le passage parasypathique alors que la réaction sympathique serait postérieure à l’événement météorologique,cependant il existerait des réactions personnellles

9)Thyroîde :sécrétion plus élevée en hiver

10)Parathyroîdes

Le froid abaisse le taux de calcium

LES VARIATIONS THERMIQUES :COUP DE CHALEUR ET HYPOTHERMIE

Elles sont du domaine médical,les les exemples récents démontrent qu’une gestion et mesures maitrisées s’imposent

COUP DE CHALEUR

C’est une défaillance de la thermorégulation associée à un environnement chaud pouvant être lié ou non à l’activité physique,activité mal encadrée ou survenant dans des conditions de températures ou d’humidité plus élevée que d’habitude (lors d’un marathon par exemple).Les signes sont nets :

1)Les premiers signes d’appel engageant à un encadrement

Vertiges

Asthénie

Soif

Hypotension artérielle

2)Signes d’aggravations

Peau sèche

Hallucinations,obnubilation

Rigidité musculaire

Signes qui imposent une médicalisation urgente :Réfrigération et Réhydratation immédiate immédiate.Le coup de chaleur est favorisé par les pathologies sous-jacentes cardiaques ,pulmonaires ou rénales,l’usage de neuroleptiques ou l’age(nourrisson ou vieillard).

La prévention s’impose et il faut :

1)Eviter les performances physiques les jours de grande chaleur ou l’exposition trop longue au soleil sans protection

2)Privilégier l’air conditionné et l’hygiène vestimentaire (tenue légère),prévoir une bonne hydratation.

3)Ne pas hésiter de s’asperger avec de l’eau pendant 15 minutes associé à un courant d’air avec un ventilateur(Body Cooling Unit)

 

HYPOTHERMIE et COUP de FROID

SONY DSC

Lors des chutes brutales de température le coup de froid peut  :

Etre Le prélude à une maladie pulmonaire ou une défaillance cardiaque

Aux engelures

Maladie de Raynaud

Urticaire au froid

 

L’Hypothermie

Dans les conditions extrêmes grand froid ou haute montagne ,voire séjour prolongé accidentel en mer,l’hypothermie est d’autant plus nette chez les sujets fragilisés(nourrisson et vieillard),l’hypothermie non intentionnelle étant une température centrale au-dessous de 35 degrés :

Chez le nourisson ,en situation d’hypothermie, les capacités de réponse de frissonnement et des réponses comportementales ne sont plus adaptés.

Chez le vieillard les facteurs déclenchants sont connus :démence,maladies psychiatriques ,problèmes sociaux avec malnutrition.

La perte de chaleur passent par plusieurs mécanismes :

Perte de rayonnement

Conduction de la perte de chaleur surtout en cas d’immersion dans l’eau froide.

Convection augmentant avec le vent

Respiration et Evaporation dépendant de la température ambiante et humidité

Dans ces conditions surviennent :

Apathie,Amnésie,Dysarthrie,Altération du jugement, Tachycardie,Hypertension Artérielle,Augmentation du tonus musculaire

Frissonnement puis Fatigue.Ataxie,troubles de la Régulation Cérébrale avec hallucinations puis Oedéme pulmonaire,Oligurie,Aréfléxie.Les accidents viennent souvent d’un excès de confiance oû l’élément naturel est considéré comme rassurant voire non hostile,ce qui est faux en haute montagne.

Deux méthodes médicales de sauvegardes sont à disposition :Réchauffement PASSIF et ACTIF

Passif externe faisant monter la température de 0,5 à 2 degrés par heure

Actif si la température centrale est inférieure à 32 degrés avec instabilité cardio-vasculaire et dysfonction du système nerveux central chez le sujet agé.(Couverture chauffante à air pulsé et oxygène humidifié chauffé )

Donc en matière de coup de chaleur et l’hypothermie le maitre mot est prévention

12-02-07 17.29.33

 

SYNDRÔMES DUS AUX VENTS

1)VENT DE MIDI (LYON)

Provoque :Asthénie,Irritabilité,Insomnie, Corysa, Prurit,Douleurs Rhumatismales

Il faut alors humidifier et rafraichir l’envirronnement

 

2)VENT D’AUTANT (LANGUEDOC)

provoque :malaise indéfinissable,inconfort,céphalées,Insomnie, cauchemard,gène thoracique

3)LE SHAVRAN (ISRAEL)

provoque un syndrôme d’épuisement et iiritatif la veille oû le vent va souffler

4)SIRROCO et FOENH

Les actions sont analogues à ceux du vent de MIDI mais avec une action DEPRESSIVE nette

5)VENT DU NORD/MISTRAL et TRAMONTANE

provoque mi

graine,insomnie,nevralgie.De plus ces vents apportent Corysa,Conjonctivite,Trachéite

36625105_10216448193346337_8482867173344149504_o

6)VENTS et ALLERGIES POLLINIQUES

Les allergies polliniques ont pour support deux types de pollens :

Pollens ANEMOPHILES,transportés par le vent

Pollens ENTOMOPHILES,transportés par les insectes butineurs commme l’abeille.

Le RHUME des FOINS est une allergie aux pollens Anémophiles en particulier

L’AMBROSIA,véritable problème de santé publique car le pollen d’Ambrosia a la particularité de se libérer par milliards de pollens pendant la saison .Colza et pin ne sont agressifs que si l’exposition est massive et de proximité.

Après un orage l’incidence d’une crise d’asthme aigue est nette,une pluie pollinique importante précéde les orages,augmentant les pollens allergisants,moisissures,le tout dans un contexte climatique très particulier forte baisse de température de près de 8 degrés,augmentation de l’hygrométrie de près de 30 %.

L’allergie pollinique va de pair avec les espèces plantées dans les espaces publics et privés :cyprès,thuyas,bouleau(Allerglogie 1992/Charpin,Thunder Strorms/Thorax 1997

Les zones dépressionnaires sont favorables aux allergies polliniques.Avec le vent et le soleil réapparaissent les allergies aux Graminées et aux Chènes sans exception dans toute la France ,toutes ces données nécessitent des organismes sentinelles tel le RNSA.

MALADIES METEOSENSIBLES

Proverbes paysans :

« S’il tonne en Août

Grande prospérité partout

Mais maladie beaucoup »

« Saint-Lambert pluvieux

Neuf jours dangereux »

 

1)RESPIRATOIRE

L’Asthme suit la variation saisonnière apportant orage,vitesse du vent,vents polliniques,humidité,air froid,chute de la pression baromérique mais aussi pollution

Bronchite Chronique avec ses recrudescences hivernales,temps de brouillard et vents de type FOEHN et MISTRAL

2)CARDIO-VASCULAIRE

a)Infarctus du Myocarde :

Surtout en cas de forte variation de la pression athmosphérique,activité solaire

Dans les pays chauds pics en ETE et début de PRINTEMPS

Dans les pays tempérés prévalence HIVER et début PRINTEMPS

b)Accident Vasculaire Cérébral

Prévalence quand variations brusques de Température et Pression Athmosphérique,Vent SEC et CHAUD(SIRROCO)

c)Hypertension Artérielle et Angor

Même prévalence que les accidents vasculaires cérébraux

d)Neuro-psychique

Prévalence au PRINTEMPS ,Jour d’ORAGE et Temps Chauds avec poussée d’excitation et délire

Accès de Violence net au printemps

Suicide avec des pics au PRINTEMPS

Des minima en HIVER

Lors de variation de la PRESSION ATHMOSPHERIQUE

Jour de FOEHN

PHYTOTHERAPIE des METEOPATHOLOGIES

Il importe de se limiter à prévenir et utiliser à une phythotérapie de dépannage cadrée avec une affection ne mettant pas le sujet en danger

PREVENTION

1)Faire boire avant tout HIBISCUS :boisson de santé vitaminiques

CASSIS :stimulant surrénalien

2) CINQ PLANTES ADAPTOGENES

a)ELEUTHEROQUOQUE ELEUTHEROCOCUS SENTICOSUS

Permet une meilleure adaptation au froid,stimule le système nerveux central,action défatigante,stimulant,vasodilatateur,permet une meilleure tolérance à l’hypoxie et aux hautes températures

b)GINSENG

agit dans la fatigabilité,les palpitations,troubles respiratoires,hypertensif,stimule l’appétit,agit dans l’insomnie et la lassitude

c)CODOPNIS PILOSULA

plante chinoise favorisant les échanges hématopiëtiques,hypotensive et hyperglycémiante,stimulant cérébral,stimule les défenses immunitaires et leucopoiëse

d)SCHIZANDRA CHINENSIS

dont les fruits séchés sont utilisés comme tonique de l’effort prolongé et existe en Russie en Limonade tonique.

Les chinois utilisent la Schizandrine à 5 à 10 mg/jour :augmente les facultés de concentration ,hypotensif et favorise la synthèse du glycogène et le métabolisme glucidique cérébral,abaisse l’acide lactique.Il stimule la respiration,le système nerveux central et protecteur hépatique

Il évite les insomnies,les céphalées,les vertiges et les palpitations.

Son caractère adaptogène est accru si combiné au ZIZIPHUS JUJUBA

Le ZIZIPHUS est :Sedatif,analgésique,hypotenseur,réduit l’œdème provoqué par les brûlures,augmente la température centrale

e)RHODIOLA ROSEA

Cette racine dorée est adaptogèneet immunostimulatrise et anti-oxydante.

TRAITEMENT DES COUPS DE SOLEIL

Il est clair que les coups de soleil peuvent par exposition inconsidérée entrainer des situations d’urgence type coup de chaleur . L’importance de l’étendue en pourcentage des brulures et son type conditionnent la prise en charge chez l’enfant.

Dans la plupart des cas les brulûres sont bénignes et peuvent bénéficier de :

1)Soluté Oléo-Alcoolique de MILLEPERTUIS ,préparation associant :

Huile d’AMANDE DOUCE

Huile de MILLEPERTUIS

Le tout ââ /qsp125 CC

2)THE vert INFUSE en application

3)ALOES

soit le gel d’ALOEA VERA conditionné soit le jus de feuilles d’Aloes

4AUBERGINE :SOLANUM MELONGENA agit comme une plante proche

5)MORELLE NOIRE :SOLANUM NIGRUM :feuilles écrasées

6) CONCOMBRE :CUCUMIS SATIVUS coupée en tranches

7)HAMAMELIS :HAMAMELIS VIRGINIANA d’action supérieure à la Camomille

8)PLANTAIN ,PLANTAGO MAJOR

9)SOUCI CALENDULA OFFICINALIS qui tous deux sont cicatrisants

10)Mention spéciale de la pharmacopée chinoise

Pour les brûlures étendues sévères avec signes locaux et généraux,on utilise un mélange alcoolique de ZIZIPHUS JUJUBA avec ou sans les fruits de SCHIZANDRA CHINENSIS.

11)Formule Chinoise pouir les INSOLATIONS associant:

*Phyllostachys 10 g

*Gypse 10g

*Gardenia Jasmiïdes 10g

*Lonicera Japonica 10g

*Crataegus Pinatfala 10 g

*Régisse chinoise type Uralensis 10g

 

TRAITEMENT DES GELURES et ENGELURES

UN seul axe prévention :équipement chaud,chaussures adaptées à la marche et non sérrées,alimentation équilibrée riche et bien hydratée,apport suffisant en vitamine A et vitamine D,possibilité de massage préventif des pieds avec le baume de FIORAVENTI associant Alcoolat de Térébentine et composé de PINS,Pinus Sylvestris et Maritima

Dans les GELURES simples certains proposent un traitement immédiat

1)HUILE ESSENTIELLE d’AIL ALLIUL SATIVUM en gélules à 0,01gr d’action anti-agrégat plaquettaire

2)traitement circulatoire

associant MELILOTOTUS

CRATAEGUS

En teinture mère à 60 ml

GINKGO BILOBA en teinture mère 125 ML à melanger

Soit 70 gouttes trois par jour pendant un mois

3) TRAITEMENT ADAPTOGENE ET RECONSTITUANT associant

ELEUTHEROQUE en poudre de gélule dosée à 0,40mg,4 par jour

PANAX GINSENG en extrait sec en gélule dosé à 0,50gr 3 à 6 gélules par jour

POLLEN en grain :deux cuillères matin et soir en dehors des repas

TRAITEMENT LOCAL DES ENGELURES par application de DECOCTION

1)DECOCTION DE CELERI :une tête pour 3litres d’eau

2)DECOCTION DE CHENE :50 gr d’ecorce pour un litre d’eau

3)DECOCTION de GUI de CHENE :100gr pour un litre d’eau

4))DECOCTION de feuilles de NOYER

5)DECOCTION de PULMONAIRE :50 gr de feuilles pour un litre d’eau

6)DECOCTION de BOURGEONS de SAPIN BLANC :50 gr pour un litre

TRAITEMENT LOCAL DES ENGELURES PAR EMPLATRES

1)Racine de COLZA

2)LYS BLANC

3)MARRON D’INDE

4)SOUCI

5)OIGNON,jus cru

6CHOUX :feuilles fraiches

PREPARATION CHINOISE CONTRE LES ENGELURES

*Cinnamomum Cassia 10g

*PoeniaLatiflora 10g

*Angélica Sinensis  1g

*Zizyphus Jujuba 10 morceaux

*Gingembre 5 g

TRAITEMENT SEDATIF LOCAL

Association de BAUME du PEROU 32gr

CAMPHRE 8gr

En application une fois par jour

HUILE ESSENTIELLE de CYPRES

LAVANDE

ROMARIN

SAUGE

Le tout à 0,25Gr dans de l’huile d’amande douce ou Propolis

Association variable avec HUILE ESSENTIELLE de LAVANDE

THYM

GERANIUM

SAUGE

EUCALYPTUS

CYPRES,pour un poids total de 50 GR

En mélange avec cire blanche d’abeille 30gr

HUILE d’amande douce 100gr

Lanoline ou équivalent 15gr

Il est clair que ces préparations sont du ressort du pharmacien selon les lésions en présence et les huiles essentielles à choisir en fonction de leur caractère vasodilatateur,rubéfiant et anti-septique.

QUELQUES FORMULES CHINOISES

1)COUP DE FROID :JUJUBE ou ZIZIPHUS car tonique,sédatif cardiaque et renforce l’action des autres plantes majeures.

2)COUPS DE FROID BRUTAUX :

THE de PETITS POIS

SOUCI :3 à 9 gr par jour

3)COUP de CHALEUR

ROSE :5gr de fleur par litre

COSSE de TAMARIN :15 à 30 pour 2litres d’eau

LE MAL DE HAUTE MONTAGNE

La mode du trekking,du tourisme de masse font oublier que le mal de haute montagne sanctionne le défaut de préparation physique,alimentaire,hydratation ou tenue vestimentaire rudimentaire insuffisament protectrice contre le froid ,le vent,le chaud,voire des fantaisies avec parcours en baskets

,tong,tenue de plage,bref tous éléments favorisant les accidents.

Par ailleurs,des accidents cardiaques n’épargnent pas même les plus agguerris.

Le mal de montagne même dans de bonnes conditions est imprévisible associant de façon diverse :céphalées,insomnie,asthénie intense,perte d’appétit,nausées,coup de froid,bronchites de type asthmatiforme,confusion.La bonne nouvelle il y a peu d’élus pour s’acclimater au-dessus de 4000mètres.Dans tous les cas abolir l’alcool,ne pas fumer,s’hydrater et ne pas prendre de somnifère et dans tous les cas s’avoir reconnaitre évaluer ses capacités.

Phytothérapie du mal de haute montagne.

IL faut reconnaître qu’il est difficile d’effectuer des études sur des échantillons réduits de sportifs au demeurant hors du commun et rendre hommage à ces hommes et femmes parfois victimes de leur passion.

La Feuille de COCA :

Demeure la plante de référence d’adaptation à l’altitude des plateaux andins mais avec perte d’appétit,voire intoxication par mésusages,elle est bien sûr citée mais non recommandée.

Le GINKGO BILOBA

Essayé à 80 mg par jour diminue nausées,maux de tête ou impression de malaise,meilleure tolérance au froid des extrémités

REISHI ou Ganoderma Lucidum

Cinq fois 420 mg de ce champignon chinois ont été testés sur des alpinistes chinois à plus de 8OOO mêtre d’altitude réduiraient les maux de haute montagne et doit être pris plusieurs jours après le séjour en altitude

GINSENG

Pris à deux fois 600mg par jour prévient les maux de haute montagne et améliore les fonctions respiratoires,on recommande de le prendre 3 semaines après le séjour en altitude,previendrait les troubles bronchites et asthmatiques.

L’ELEUTHEROCOQUE

Il doit être pris 3 jours avant l’ascencion et peut-être pris sur 6 à 8 semaines,serait une garantie pour la prévention d’adaptation à l’effort .

Le GINGEMBRE

Le classique de la prévention des états nauséeux.

Le RHODIOLA ROSEA et l’Espèce TIBETAINE CRANULATA:toutes deux adaptogénes,la forme Crenulata a la réputation de pouvoir freiner les maux de hautes montagnes