THÈMES

a

Argyreia,Hallucinogéne à  ne jamais sous-estimer

                                 ARGYREIA SPECIOSA ou NERVOSA

Mise au point Novembre 2013

Une Convolvulacée Indienne peu commune par ses actions ,à connaitre car commercialisation non rigoureusememnt encadrèe ,elle contient un alcaloïde Ergolide hallucinogéne,un amide de l’acide Lysergique.il est dit que l’ARGYRERIA ou Rose des Bois est moins toxique que le LSD. Mais moins  toxique que signifie-t-il chez un sujet fragilisé ?.Il apparait une législation stricte et interdiction de la vente des graines,en Australie,USA,Italie,Russie.il apparait très clairement que le caractère Hallucinogène ne doit jamais être minimisé..Il doit être rappelé que les graines prises en 3-4 prises entrainent toxicité,hallucinations de même type que celles provoquées par le LSD, durant 6 heures.Il doit être clair  et une évidence que la législation doit s’étendre.Il faut savoir qu’un goupe pharmaceutique indien Alarsin utilise cette plante comme l’un des ingrédients admistrés pendant 3 mois après reconstitution chirurgicale des vasectomies,d’après Kare (2004),la plante appelée en médecine ayurvédique Vrddhadaaruka,est considérée comme restituant le volume spermatique et mobilité des spermatozoïdes

S’il existe d’autres indications ,elle ne peuvent pas se concevoir, et sans oublier, toujours en arrière plan le caractère hallucinogène de l’ARGYREIA.Ses indications traditionnelles sont d’une grande banalité:,de type panacée et doivent être révisées.

*Racine:Fortifiant,Anti-Rhumatismal,maladies psychiques (non précisées),purgatif,perte d’appétit,coliques,douleurs neurologiques,diabète,toux,bronchite,troubles cardiaques(peu précis)hémiplégie,leucorrhée,stimulant intellectuel,gonococie,aphrodisiaque

*Feuillies:Rubéfiante et Vésicante,tumeurs,furoncles,plaies,maturation de suppuration cutanée,hypoglycémiante (Phytostérolines),dépresseur du systéme nerveux central

*Graines:action cardio-Active et Spasmolytique,hypotensive(due à l’ergométrine)

Si son effet spermatogénétique est sans doute le plus interessant,il ne dispense pas de l’évaluation des alcaloïdes hallucinogènes qui ont été comparés à d’autres plantes Hallucinogénes utilisées pour les rites schamaniques au Mexique depuis les Aztèques ;le RIVEA CORYMBOSA (Cooxihuitl) ou “serpent vert” et IPOMEA VIOLACEA (Tlitltltzn)ou “Noir”,plantes étudiées pour définir les espèces (plus d’un millier) et les variétés hallucinogènes,un continum d’études depuis la conquète espagnole du Mexique.,voire des expérimentations personnalisées de type franc tireur sans grande valeur scientifique

La publication de Gotlib :,Book of Acide(1975) permit une publicité inespérée pour les déviances notamment en Californie,Floride mais aussi en  Allemagne,le LSD 25 d’Hoffman étant interdit (pic de consommation des années 1960,dites années Beats,)complications délirantes et hallucinations visuelles apparurent.  Der Mardrosian et Chao Jour.of Pharm.Scie.. 1973 fixent les doses limites  critiques d’ingestion :4 à 8 graines exposant aux hallucinations.

 

Les troubles  à l’ingestion des graines sont decrits par ces auteurs :Hallucinations,Torpeur,Apathie,Irréalité,Indifférence,Baisse de l’activité motrice,Sentiment de sombrer dans le néant,et Endormissement.

Il doit être clairememt entendu que le LSA ou Amide d’Acide Lysergique de l’Argyreia est proche du LSD,et que les graines sont vendues “pour motif d’exploitation décorative ” par lot de 20 Graines, en direct ou en ligne.

 

Il apparait que la législation n’est pas homogène sans doute du fait de son faible impact économique et de sa faible consommation.L’OECDT estime en 2009 la prévalence  de la consommation du LSD et Champignons hallucinogènes de 0 à 5,2% pour la tranche d’àge de 15 à 64 ans ou 0 à 6,6% pour la tranche d’âge de 15 à 34 ans.De façon paradoxale l’Argyreria n’est pas nommé.

 

Un plan drogue de l’Europe est mis en place de 2009 à 2012(Decembre 2008):Prévention,Information ,Mise en place d’Indicateurs sociaux et médicaux,traitement,réduction des dommages et réadaptation.Si la plante n’apparait  textuellement dans ce memorendum,implicitement et logiquement  l’Argyreria est inclus dans la consommation de type  LSD,certains accidents peuvent se révèler redoutables et n’ont rien à voir avec l’exploration du subconscient ou  récréatif  mais  dirigeant le consommateur fragilisé vers un séjour prolongé en unité psychiatrique,une vie brisée par décompensation d’une maladie neuro-psychiatrique cachée ou border-line..

 

Il faut rappeler les signes toxiques du LSD et apparentés:

*Anxiété,troubles du jugement,agitation,désorientation,hallucinations,confusion,dépression.

*diarrhée,vomissement,douleurs abdominales,musculaires;etourdissement,nausées,mydriase,tachycardie,tachypnée,élévation de la tension artérielle.Bref,oû sont les sgnes minorés ?

L’Utilisation de l’ARGYREIA est décrite dans des matière médicales indiennes comme tonique cérébral ,souvent évoqué et peu dévellopé ,ce qui est un erreur.Une mise au point s’impose .

Junkas,Thornidon,Dillon,Miller firent le point sur la comparaison en alcaloïdes Indoliques structure de base de l’acide D.Lysergique  commun aux plantes psychoactives:Rivea Corymbosa,Ipomea Violacea et Argyreria

 

                       ALCALOÏDES TOTAUX DANS LA GRAINE DE L’ARGYRERIA

*Agro-clavine 1,09%

*Chanoclavine:2,05%

*Eljmoclavine 3,62%

*Ergine:22,68 %+++

*Isoergoniline:31,36%+++

*Ergometrine:1,8%

*Dérivés de l’acideD.Lysergique:3,98%

*Aclaloïdes non identifiés:18,82%

 

                            COMPARAISON EN  Teneur d’ERGINE

Argyreria 0,04

Rivea Corymbosa 0,02

Ipomea Violacea selon espéces;0,01 à 0,0,02

 

                                 Que provoque l’Ergine à 2 MG chez le Lapin:

 

Mydriase,Piloérection,Hyperthermie,Nausées,Hypersalivation,Vertiges,

Diarrhée,Agitation motrice,

donc dans l’ensemble une excitation du système sympathique.

 

Variété et Teneur en ERGINE et ALCALOÏDES TOTAUX(Hylin/Watson 1962)

 

                      Par gramme de graine

IPOMEA VIOLACEA variété Haveley:0;813

IPOMEA varité Pearly:O,42

ARGYRERA:3,04

 

Il apparait extrêment clairememnt que l’Argyreria avec son intermédiaire LSA Amide de l’Acide Lysergique,proche du LSD,est à concentration trois fois plus forte que celles contenues dans les plantes ordaliques aztèques mexicaines réputées pour leurs effets hallucinogènes,il existe donc un décalage entre les réalités pharmacologiques de 1962 et applications encore vigueur ou diffusés sans principe de précaution.à ce jour

 

Autres ETUDES SUR l’ARGYERIA

1)PhytoToxique sur le germe de blé et Antibiotique.Shukla,Srivastava,Kumae.Jour.Of EthonPharm.1999

2)Action psychoActive .Jour of Psychoactive Drug.1983.Shaw Cross

3)Action hallucinogéne de l’Aryreria .Jour.of Parm.Sci.Chao et Der Mardrosian 1973

4)Effet Immunostimulant /Gokkhale,Dambe,Saraf.Jour Of Ethn.Phar.2003:Extrait éthanoloque de racine ,immodulateur puissant:augmentation des anticorps circulants,augmentation des la lignée blanche.Restaure les effets myelosuppresseurs de la cyclophosphamide.Les extraits éthanoliques sont aussi anti-inflammatoires (2002)

5)Composé cinnate et scopoletine:anti-fungiques;Sirivasta,Shukla Indian.J;Chem.1998

6)Etudes sur l’Argyroside,de strurture stéroïdienne.Rahman,Ali,Khan.Pharma.2003

7)Présence d’acide palimitique 6,7%;Oléique 33,2%,Stéarique 29,1%,linoléique 18,2%;Acide linolénique 6,1% Kelkar..Phalnakar,Bhaide.J.Ind.Chem.Sci.1947

8)Dérivés Myristate,stéarate (5,6%),eicosenate,palmitate.(12,1%)/Batra.Mehta.Fitoterapia 1985/Joshi,Garg J.Sci.Res 1981

9)Bétasitosterol et Epi-friedelinol Singh.Jour.Sci.Ind.Res.1957/Shahu,Chakravorti.Phyochemistru.1871

10)Effet Andogéne expérimental et sexuel:dysfonctions.Jayaatilak,Pardanani Ind.J.Exp.Biol.1976

11)Action sur Ulcération Gastrique avec extrait éthanolique de fleur(100-200mgr/kg)/Rao,Reddy;Kartik,Methrotra,Pushpangandan.National Seminar.Lucknow.Nov.2003

12)Anti-Inflammatoire et Anti-Arthritique avec l’xtrait alcoolique de racine.Kartik,Ojha,Rao,Mehrotra,Pushpangandan .National Seminar.Lucknow.nov.2003

13)AntiMicrobien et Phytotoxique(Anti-germinatif)

Huiles de racine antibactérienne et anti-fungiques .Batra,Metha.Fitoterapia 1985/Mishra,Chaturvedi.Ind.Drugs.PharM;Ind.1978.Effet antimicrobien des sulfate de flavonoïdes.Habbu,Mahadevan,Shastry,Manjuunatha.Ind.J;Exp.Biol.2009 47(2)121-128

14)Immunomodulateur avec l’extrait éthanolique à dose dépendante chez la souris.Gokhale,Damre,Saraf.Ethnopharm.2003 ,84(1)109-114

15) Action Nootropique

Extrait aqueux à 100mg-200mg/kg sur souris traitée par Scopolamine ou Diazepam.Effet positif sur la mémorisation et sur la réduction des niveaux d’acétyl cholinéstérase/Hanumanthachar,Navnett,Jyothibala/J;Health.Sci.2007 53(4)382-88

16)Action Anti-Oxydante et Adaptogéne

Extrait éthanolique de racine (200-400mg/kg) décroit les niveaux de super oxydismutase. et activité catalase et peroxydase hépatique.Capacités liées à l’action des flavonoïdes/Habbu,Shastry,Mahadevan,Joshi Afruc.J;Trad.Compl.Alern.med 2008 et Indian J.Exp.Biol.2010.48(48)(1)53-60

17)Anti-Convulsiviant avec extrait hydro-alcoolique 200-400mgr/kg chez la souris/Vyawahare,Bodhankar Indian.J.Pharm.Sci.2009

18)Hépatoprotecteur:extrait éthanolique 200 à 400 mgr/kg à souris soumis au Ccl4.Habbu,Shastry,Mahadevan,Das,Joshi.Afr..J;Trad.Alter.Med;2008

19)Antifilariose sur Setaria Cervi  avec extrait aqueux et alcoolique de racine..Parveen,khan,Singhal/Phtyther.Res.1990.

Il faut insister que la plupart des indications sont d’origine traditionnelle sauf l’application nouvelle dans les processus de reconstruction des vasectomies.Il faut considérer que les applications énoncées  ne sont que  souvent  des expérimentations de laboratoire et que leur extension est peu évoquée.Toutefois,il faut insister sur le caractère hallucinogéne de graines qui par prudence,doivent être soumise à réglementation,un élémentaire principe de précaution,c’est la moindre des choses.

Aristoloche et Asaret,Toxicité Absolue

                           LES ARISTOLOCHIALES

Les plantes Aristoloche et Asaret apparaissent trop souvent dans des compositions exotiques qui sont de fait toxiques et à éliminer impérativement.

Une brève incursion sur le maintien illogique d’une tradition,et d’une réalité qui dépasse la fiction.

44815483_10218122478633140_2929303760435937280_n copie20080816_Viet_510 copie

Dans PLoS Genetics en ligne le 12 avril 2012 et Quotidien du Médecin du 19/04/2012;l’équipe de Murdoch University (Australie) ont découvert dans des remèdes traditionnels chinois,en défaut de contrôle, outre des allergènes (Noix,Soja,) Animaux protégés et surtout des plantes toxiques.L’équipe du Dr Bunce a isolé 68 espèces différentes dont EPHEDRA et ASARUM.,non mentionnées sur l’emballage et même des crapauds type Bufonidea.Il faut rappeler que les années 1990 ont fait exploser 100 cas d’insuffisances rénales  et cancers urinaires,suite à la prise intempestive d‘ARISTOLOCHE que nous avons décrit dans la triste aventure de la substitution du Stéphania par l’Aristoloche.Les contrôles s’imposent donc dès la fabrication et à la reception du produit manufacturé.Il existe sans doute encore des erreurs d’identification ou de traduction de terme botanique ,ou  références traditionnelles non révisées qui imposent surveillance de la chaine de production et interdiction définitive de produits hautement toxiques et donc justifiant leur décryptage.

                       QUELS SONT LES PIEGES  ?

1)Confusions et difficultés  et ou errreur de traduction

2)Prendre à la lettre des indications thérapeutiques type antibiotique ou anti-cancéreuse expréimentale,alors que l’Acide Aristolochique(Aristoloche) est toxique Hépatique et Cancérogène Rénal,et l’Asarone contenue dans l’Asaret mais aussi dans l’Acore Calamus (d’usage plus commun) se révèle génotoxique et carcinogénétique.

3)Que restent-ils des faits thérapeutiques à retenir de l’ Aristoloche,l’Asaret avec son huile à  Asarone très proche de celle de l’Acore Calamus et qu’il ne faut pas confondre.Que faut-il rejeter?

 

       chine

                        Les difficultés d’Identification

La FDA (USA) le 10/12/2011 souligne l’utilisation étendue de produits dits diétiétiques ou compléments alimentaires utilisant largement les plantes de la familles des Aristoloches ,produits venant de l’Asie du Sud-Est et de Chine.Ces produits contiennent de l’acide aristolochique dont les effets néfastes ont été énoncés mais il apparait que ou la choix de la plante résulte d’une erreur de choix ou de confusion résultant de dénominations trompeuses,même s’il apparait que certains produits ont une faible toxicité du fait de la faible teneur en acide aristolochique.Même si ces propos expriment une certaine modération, le potentiel carcinogéne et néphrotoxique de l’Acide aristologique est rappelé,engageant à une certaine réserve,d’autant que les synonymes sont nombreux.

284816_204513956266598_8102710_n

 PROBLEMES DE L’USAGE TRADITIONNEL DE  L’ARISTOLOCHE ET L’ASARET

                              1)   L’ARISTOLOCHE

20080816_Viet_636

Synonymes de l’espèce botanique Aristoloche:

Guan Mu Tong et Guang Mu Tong

Synonymes des espèces ,

quelques exemples:

*Aristolochia Debilis=Longa(Ma Dou Lang),Recurvilabra(Tian Xian Teng),Sinarum,(Qing Mu Xiang)

*Aristolochia Serpentina=Convolvucea,Hastata,Nashii,Serpentaraia variété Hastata.

*Aristoloche Canadense=9 synonymes dont Medium,Parviflorum,Reflexum,Ambiguum

*Aristoloche Clematitis=clematite Asarbacca. Soient en gros 19 espèces avec des synonymes différents.

TREIZE produits sont isolés contenant de l’acide Aristolochique

,pour mémoire:

*Dang Gui Si Ni

*Xiao Qing Long Tang(Formule mineure du Dragon bleu)

*Ta Huo Lo Tan(Thé du Vieillard ou Grand Stimulant du canal Luo)

*Hai Long Bu Wan(piiules toniques Hailung)

                          LE MUTONG

C’est l’exemple type de la difficulté entrainant de possible confusion..458423_10150721256630491_1393934083_o

Mutong est classiquement la tige d‘AKEBIA QUINATA mais sur le marché on le trouve sous une dénomination GUANMUTANG,dérivé d’une vigne d’ARISTILOCHIA MANSHURIENSIS.

Il est dit qu’elle est de saveur amère,et propriété Froide.

Le MUTONG est antipyrétique,tonique,purgatif,diurétique,lactagogue,ulcérations de bouche(non spécifiées)

L‘ARISTOLOCHIA MOUPINENSIS et CLEMATIS ARMANDI sont appelées aussi Moutang.

L’ARISTOLOCHIA QUINATA et LONGERACEMOSA sont aussi Moutang

La chimie et la pharmacologie aideront à plus de clarté.

                                            CHIMIE

*Aristoloche Quinata contient de l’Akébine qui se transfrorme en Acide Oléanique et Rhmanoside

*Aristolochia Manshuriensis:Acide Aristolochique

                                       Pharmacologie

*Diurétique

Surtout pour la forme QUINATA,la forme Manshuriensis ne l’est pas.La diurèse augmente à ladose de 3 gr de Moutang trois fois par jour.

*ACTION CARDIAQUE

La forme Manshuriensis a une action équivalente à celle de la DIGITALLE et également HYPOTENSEUR

*ACTION SUR LES FIBRES LISSES

La décoction de MUTONG agit sur l’Utérus

*ACTION ANTIBIOTIQUE

La variété QUINATA agit sur la Shigelle,Salmonelle et mycoses type Trychophyton

*ACTION SUR LE SYSTEME NERVEUX

*L’akeboside

-inhinibe le système nerveux central et système nerveux autonome

-Il accroit l’action des barbituriques.

-Analgésique et Fébrifuge

*ACTION VASCULAIRE

Les Sapogénines de Mutong réduit la perméabilité capillaire

                       TOXICITE EXPERIMENTALE

Hémolyse,asthénie,dépression physiologique,lésions rénales ,décès.

1621754_10203129613070535_746562033_n

                             ESAIS CLINIQUES

1)CIRRHOSE et INSUFFISANCE CARDIAQUE(état dit oedémateux donc de décompensation cardiaque et cirrhotique)

Les effets diurétiques ont été pratiqué avec un composant injectable associant:Aristoloche,Altmatis,Prunella.

Shenyang college of pharmacy.1977

2)INFECTIONS URINAIRES

Avec 3 à 9 gr/j

Zhong Shan Medecine College.1975

3)TOXICOLOGIE

*Contre-Indication absolue:GROSSESSE

*A la dose supérieure de 60 gr de MUTONG,NEPHROPATHIE

                            2)L’ASARET

20080814_Viet_140

Le XI XIN pose les mêmes problèmes que l’Aristoloche.

Traditions: de 1 à 3gr/j

*Tiède et piquante,chaude

*Chasse le vent et disperse le froid

*Stoppe la douleur

Le problème récurrent est de banaliser une plante qui se compose de 16 espèces et dont les effets toxiques sont minimisés car,soit-disant contenant peu d’Acide Aristolochique.or,ce composant est fortement toxique et particulièrement cancérogène  rénal.

*L”ASARUM CANDENSE,dont le rhizome à une saveur de gimgembre avec une huile essentielle aromatique contenant bornéol et terpineol,ne doit en aucun cas être banalisé

*l‘ASARUM SPLENDENS,appelé Gingembre Sauvage Chinois est donné en teinture 1 à 3 gr par jour pendant dix jours.Il est considéré comme augmentant les défenses immunitaires ,antiviral,augmentant la circulation sanguine.Donné pour grippe et rhume

*Sans enter dans les détails on peut citer l’Asarum Debile ou Tong Qian Xi Xin ou Asaret Candigerum ou Wei Hua Xin Xi,la tradition laisse une grande marge thérapeutqiue avec ses synonymes mais l’effet de l’Acide Aristolochique est peu cité et dit de faible toxicité.Même s’il est dit que les traitements sont temporaires,le rapport avec la NEPHROTOXIcité dans certains textes est peut évoqué ou minimisé,l’effet additionnel n’est pas évoqué et les combinaisons ne permettent pas de préjuger des effets à long terme répétitives.En fait la Pharmacopée Chinoise énonce clairement la NEPROTOXICITE de L’ASARET dès 1977 et il n’y a donc aucune ambiguité.

asaret

Les effets standards traditionnels recencés du Xi xin

Xi Xin désigne l’ASARUM HETEROPOIDES .F.Schmidtt ou variété Mandshurium Max. ou Asarum Sieboldii

Bien qu’en apparence différenciée elle est considérée comme:

*Légérement toxique,Chaude,piquante,de propriété chaude

*Anti-rhumatismale,anti-tussive,analgésique.

                 Indications principales traditionnelles

*Céphalées des coup de froid

*Dyspnée avec expectoration abondante

*Anti-arthrosique

*Congestion Nasale

*Algies dentaires

                                          Chimie

Méthyl eugénol,Kakuol,Safrol(toxique))Higenanine,et dérivé N.IBDAT,Asarone;Bien qu’il soit dit que l’ASARONE disparait à la déssication de la plante,sa toxicité gynéco-urinaire et génotoxique impose l”ASARET comme une plante vénéneuse malgré le panel thérapeutique .

Le coté faussement rassurant de la Béta-ASARONE présente dans l’ASARUM mais aussi dans ACORUS CALAMUS oû les doses autorisées ,d’Asarone sont de 0,1mg/kg pour les aliments et 1 mg/kg pour les boissons.

              Pharmacologie  Expérimentale du XI XIN

1)*Sédatif et Analgésique.L’huile essentielle est déperssive du Système Nerveux Central avec un sommeil en 5 mn;Analgésique pour les Algies dentaires et gastriques

2)*Effet Anesthésique local our l’extrait ethanol de la forme Sieboldii

3)*Action Respiratoire de l’extrait éthanol de la forme Sieboldeii.Effet antagoniste de la déprssion respiratoire induite par la morphine.L’extrait éthanol de l”espèce  Heterutropoides décroit l’amplitude respiratoire puis augmente la pefusion du volume respiratoire.

Pour mémoire,La feuille de la variété Européenne est antispamodique et hypertensive

4)effet cardio-vasculaire:de type adrénergique

*’huile essentielle en dosage est stimulante,enhaut dosage inhibiitrice(net pour l’ l’espèce Hétérotropoides)

*Vasodilatrice,hypotensive

*l’action de l’huile est augmentée par la cocaïne et diminuéepar l’ergotoxine

5)*Relaxant des fibres musculaires lisses:utérus,intestin.a haute dose inhibitrice

6)*Anti-inflammatoire et Antipyrétique pour l’espèce Sieboldii

7*)Métabolique:hyperglycémiant et favorise le métabolisme lipidique

8*)Anti-Histaminique et Anti-allergique pour l’espèce Héterotropoides.

9*)Antibiotique:bacille gram + et salmonelle

10)Toxicologie:excitation,puis perte de mouvement volontaire,respiratoire,paralysie,décès.Le SAFROL est carcinogéne hépatique.

chine

                                  ESSAIS CLINIQUES DU XI XIN

1)Coup de froid,migraine,toux(shang medi.coll.1975)

2)Algie dentaire,Gingivite avec un produit complexe Yatongshui(JanXi Colleg.1974)

3)Extraction Dentaire association avec Arisaema Consanguineum(Jian Xi colleg;1974)

4)Anesthésie locale:en injection de huile essentielle à 3% pour intervention ORL et Ophtalmique(Wuhan College.1975)

5)Aphte Buccal:pâte en poudre pendant 7 à 10 jours,en emplâtre

6)TOXICITE

Confirmée par la Pharmcopée Chinoise en 1977:NEPHROTOXIQUE

         LES ARISTOLOCHIALES EN TRADITION EUROPENNE

Que ce soient Aristolochia Grandiflora proposée pour les dyspepsie,paralysie ou Aristolochia Clematitis considérée comme antibactérienne ,stimulante de la phagocytose,voire expérimentalement dans l’adénocarcinome de la souris,émétique,stimulante,il faut garder toujours en mémoire le carcatètre toxique RENALE ET HEPATIQUE de ces plantes par l’acide ARISTOLOCHIQUE(0,03% dans l’huile essentielle)

Certains ont proposé des jus dilués au 1/35 ou feuille séchée en infusion au 1/5.

L’Asaret demeure une plante dangereuse et il n’est ni commercialisé ou ramassé en France.Il faut le bannir et la mettre dans les armoires de l’histoire

                        ASARET ou ASARUM EUROPEANUM

Feuilles,rhizome étaient utilisés.

Chimie:

Hétéroside,Emulsine,Amidon;malate,huile essentielle  avec terpènes,acétate de bornéol et Asarone,Résine,Allantoïne.

Le coté faussement rassurant est que la déssication de l’ASARET fait disparaitre l’ASARONE.

Son caractère strenutatoire ou purgatif n’ont aucun intêret.Les fortes doses provoquent vomissement,nausées,douleurs abdominales.L’huile essentielle d’Asaret est proche  de celle de l’Acorus Calamus,stimulante du système nerveux mais dangereux:

La BETA-ASARONE est:

*Fibrinolytique

*Convulsiviante

*Carcinogène

*Génotoxique(interdit daurant la grossesse)

l’OFDT le 25/10/2004 a débusqué des ventes avec l’Asarone pour son aspect euphorisant à petites doses et à fortes dose des hallucinations semblables à celles du LSD et MESCALINE et particulièrement un produit Tianwang Buxivan.

*on lui connait un effet sédatif et augmente l’action de la Réserpine et Chlorpromazine.

                                         Conclusions

Asaret et Aristoloche doivent être éliminer de la panoplie thérapeutique,s’il existe encore des indications therapeutiques,elles seront sous surveillance médicale et admettre l’axiome bénéfices-risques,surtout avec les aristoloches mal répertoriées et dont les indications bénignes (telles;Asarum Blumei:expectorant ,carminatif,rhumatisme/Asarum Forbesii:coup de froid,fièvre/Asarum Heterotropoides grillé:bronchite,cattarhe nasal,céphalées),ouvrent un boulevard aux accidents therapeutiques.Informations et encadrements et législation à respecter.

AROMATHERAPIE par les Labiées ,Anxiolytique et Cognitive,Méta-Analyses Hospitalières en 2016

dessin1dessin7 dessin8tabeau monet

L’utilisation des Huiles Essentielles en milieu hospitalier,maison médicalisée ou de retraite,est récente permettant d’assoçier concept d’empathie et de thérapeutique non iatrogéne chez une population fragilisée et polymédiquée.La plupart des huiles essentielles utilisées viennent des espèces connues et répertoriées,fondamentalement:Sauge,Lavande,Mélisse,Romarin,Sariette,Thym,Menthe,Basilic,ce qui est un choix commode et obligatoire de proximité  façilitant la surveillance  ,l’observance ,composa,ts actifs  identifiables;sachant que les Labiées représentent 6000 espèces

L’utilisation des Labiées est connue depuis l’antiquité oû apparaissent  globalement des actions sur:

mémorisation(Sauge,Romarin),tonicité,(Thym,Sauge),anxiolyse(Lavande,Romarin,Mélisse),anti-stress(Lavande,Romarin,Thym)antalgique(Sariette,Menthe) ,agitation(Lavande,Melisse,Romarin)insomnie(Melisse,Lavande)désinfectantes.(Thym,Lavande,Sauge).

Les huiles essentielles sont considérées globalement comme Antiseptique,Sédative,Anti-Spasmodique .

Les  normes d’utilisation doivent être suivies selon:

les Réglement CE /1272/2008/13304.2008/Sur les biocides528/2012

Articles sur la Consommation 111/1-21,Santé Publique L5121-14-1

Arrêt du 15 mars 2005 (Suite à Décrêt CE 2003/15)sur  l’obligation d’étiquetage des 26 Substances Allergiques

( comme par exemple Eugénol;Citronnelol,Linalol,Géraniol,Coumarine,Farnésol)

Décrêt du 3/08/2008 sur les huiles à Thuyone Epileptogéne.

La neurotoxicité est non seulement le fait de la Thuyone,mais aussi Anéthol,Myristine,Verbénone,Camphre

Respecter les rêgles de non ingestion orale,pas d’injection,ne pas mettre sur les muqueuses, oeil,nez,conduit auditif,aux allergiques(Faire des tests préalables),grande prudence chez la personne agée,éviter chez l’enfant,toujours s’informer de la qualité(conditionnement,région,huile reconstituée ou non),ne pas exposer une huile essentielle au soleil et ne pas la chauffer.

Elles ont une Action cumulative de potentiel Neurotoxique en particulier  la Sauge avec la Thuyone,.Donc, toujours à utiliser avec prudence chez le sujet agé polymédiqué ou atteint d’une affection neurologique et chez l’enfant la date limite de prescription est de 12 ans.

Se souvenir des actions SYNERGIQUES des huiles essentielles de:

*Lavande/Sariette,/Thym,/Melaleuca

*Grande Camomille/Cyprés/Romarin,/Sauge,/Basilic

*Myrte/Thym/Melaleuca/Sariette

Les huiles essentielles sont de découvertes relativement récentes.On porte à Jabir Ibn Hayyan ( 8 éme-9 éme siècle,décédé en 815)  la définition et pratique de la distillation,explicité dans son livre d’inspiration alchimiste “Le Livre de la Transformation”.Au XIII éme siècle Villamole de Buchone distillera l’huile essentielle de Thérébentine et Romarin,à la mëme époque Lulle isolera l’huile essentielle de Sauge.

Les huiles essentielles sont surtout utilisées en Arérosol ,Massage pour :

Bien-Etre Confort,Fragance ,Ambiance et  Désinfection,Anxiolyse,Cognition,Sédation .Pour des raisons de sécurité la plupart des essais se font par voie cutanée par onction par massage ou processus dit de perfusion ,en fait un massage sur des zones privilégiées plus vascularisées poignets,coudes,genoux.Mais  ,il faut éviter de masser des grandes surfaces d’autant que la sensibilité dépend de l’âge,de l’état cutané,des concentrations ; les capacités d”absorption peuvent augmenter de 10 à 40 % selon les régions notamment cou,aisselle,régions inguinales même si on estime que 5% du principe est métabolisé et absorbé par le substratum  cutané ,donc éviter trop grande surface et respecter les limites de  concentration d’huile et compositions principes actifs et liquides de suspension . Il faut insister que les essais même hospitaliers ne sont pas tous convergeants:  recrutement insuffisant,défaut de randomisation,l’intêret est de pouvoir anticiper des bases thérapeutiques non agressives chez des patients fragiles,parfois non communicant, nécessitant un environnement médical empathique et vigilant.Dans cette optique apparait des faits  nécessitant corrections des randomisations surtout nets dans la pratiques des aérosols avec des facteurs déterminants de sensibilité de réponses:

 

*Plus positive chez la femme

 

*Facteur Culturel :Odeur Connue,Agréable(Manley 1992) avec rappel  de faits agréables ou heureux(Knasko 1992/Warren,Warenburg 1993).Mais les réponses cliniques peuvent être variables :

 

Effet sédatif Toril 1998;

 

Stimulant Kuduta 1992,

 

Effets négatifs :Stevenson 1994/Dunn 1995/Brucker 1995

 

*L’Education

 

*Empathie

 

*Anticipation

 

*Emotion

 

*Sujet jeune et en bonne santé.

 

*Les  Meilleures Réponses  sont  le lot  du Santal;Jasmin;Romarin

 

*Relation Positive entre Identification des Odeurs et Réponses Affectives avec les odeurs de Valences Négatives

Front.Psychoth.Mai 2015/Novakow;Piotena;Roberts;Havlicek

 

 

PRINCIPALES ETUDES DES LABIEES en NEURO-PHARMACOLOGIE

 

 

1)LA  SAUGE

 

Deux variétés:Officinalis et Lanvandulaifolia(Sauge Espagnole)

Les deux contiennent des monoterpénes Alpha-pinène,Béta-pinéne,1–8ciéol,campre,géraniol,sutout Thuyone (Kennedy;Scholey .2006)

Surtout la varièté officinalis contient 50% d’alpha et Béta-Thuyone.;alors  que dans l’espèce espagnole sa présence est à l’état de trace.la Thuyone étant neurotoxique ,il est donc préférable d’utiliser la variété Salvia Lavandulaifolia,

Perry1995/ 2003:pas de détermination effective sur action cognitive et dose de sauge dans Alzheimer modéré

Tildeley 2005:action dose-épendante.dependance au dosage,surtout action cognitive sur sujet sain.

Akhondzadeh 2003

Bandolier 2001

Loveman2006

Dos Santos Neto 2006

La toxicité de la variété officinalis intervient à partir de 15gr.Etudes de Grainger-Bisset et Wichtl 2001

Constituants: Polyphenol type Acide rosmarinique,méthyl-carsonate,lutéoninre,lueolinine7-0Glucoside,acide caféique:Kennedy et Scholey

Triterpéne tye acide oléique,Flavones 5-méthyl-salvarine Branes 2002 et Histidine Kohnston et Beart.2004

Etudes des monoterpènes (Perry2001) alpha pinnéne,1-8-cinéol,camphre ,géraniol:action anti-oxydative.La totalité des monoterpéne est plus anti-oxydante qu’un monoterpène seul(donc action synergique)

Beta-caroténe de variéé officinalis et lavandulaefolia ;anti-oxydant (Ferreira 2006)

Effet anti-oxydant de l’extrait ethanolique dose dépendante (10 à 20 mg)

Grande variabilité selon,région,climat ,exposition;Grainger-Bisset,Wichtl 2001

La variété officinalis: haute concentration en composants phénoliques Ivanova 2005

 

Action anti-inflammatoire

Inhibition par  eicasanoïdes  des Thromboxane B2 et leucotriéne leucocytaire (Perry.2001)

Action anti-inflammatoire surtout alpha-pinéne et Géraniol

Variété ooficinalis et lavandulaefolia:acide rosmarinique anti-oxydant,anti-inflammatoire et protecteur neurologique contre la les protéines Néta-Amyloïdes Ivanova 2006et Kimura 1982

 

Action Oestrogénique

Due aux aldéhydes et géraniol,significative.Perry 2001

Variété espagnole,action oestrogénique faible;

Action inhibitrice sur acéthylcholinestérase d’ extrait alcoolique et aqueux sauge Ferreira 2006.Perry 1996

 

Gabba Modulation

Effet par apigénine,Hipiduline,cirsimaritine. avec effet benzodiazépine-like Kawadias 2003

 

 

 

Action préventive sur mémoire et apprentissage  chez rat diabétique.

NeuroSci;Lett.Mai 2016.Hasanew.Felehgari;Enamjomeh

Essais cliniques sur mémoire et cognition avec salvia officinalis et lavanduleafolia dans l’Alzheimer. 8 études 6 sur sujets sains 2 sur groupes Alzheimer

Effets positifs sans effet secondaire,mais pas de détails sur méthodologie,dosage et modes d’administration

CNS/Neuro.Sci Ther Jiun 2014/Mirodli,Nevaror,Quittropani,Cadepai.

Rôles des composants phytochimiques dans traitement et prévention de la démence et cognition Drugs Aging Jiun2011 Howes,Perry

Revue sur Curcumine,Gingko,Resevératrol,Hupérizine,Galanthus,Sauge ,Mélisse;,Crocus sativus,Ginseng action anti-cholinestérasique avec action sur humeur ,anxiété et performance

Essais sur 30 jeunes.à Haute dose de sauge améliore l’humeur  et stress,à basse dose moins d’anxiété et l’attitude d’alerte/Neuropsychopharm Avril 2006.Kennedy,OKello,Pace,Haskell;Scholey.

Monoterpene antiichlonistérasique augmente cognition et humeur chez sujets sains. 36 patients avec 50 micro L d’huile de saugeLabandulaefolia. J Psychopharm.08-2011/Kennedy,Dodd,Roberttson,Okelo,Rey,Scholey ,Hass ,Kell

Effet de la fragance de Sauge sur humeur et mémoire 115 patients hommes sains.Meilleurs résultats avec la variété officinalis.difficulté de différencier critères subjectifs et objectif s/Human Psychopharm.Jiullet 2010Moss,Rouse,Wesnes

Reprise de la même problématique avec gélules de sauge sur impact réel sur cognition. dans J Clin.Exp.Neuropsych Janvier 2008 :Oken,Flegal,Caidel,Kishiyama

Extrait sauge anti-cholinestérasique sur attention et mémoire sur sujet agé en bonne santé sur 20 volontaires avec dosage de 165 à 333,668,1332.performance augmentées sur mémoire et attention avec le dosage de 333 mg

Psychopharm. Mai 2008/Scholey;Tildesley;Ballard;Wesnes,Taskor,Kennedy.

 

 

2)LA MENTHE

 

 

Spicata,Pipirata,Veridis,Arvensis

Modulation de la cognition et humeur  avec Menthe et Y-Lang Y-Lang

Moss;Henih;Wesnes  Int J;Nurs.Janvier 2008 et Int J;News Janvier 2008

Action sur comportement d’altération de l’humeur avec Menthe,Y-Lang Y-lang,Jasmin ,1-8-cinéol,Menthol; 20 personnes en 4 groupes  et 30 personnes en 2 groupes

Henberger,Henberger;Matirhofer,Dessovic;Kowarik./Chem.Sens Pars 2003

Action anti-inflammatoire,Sedation;Hypnotique avec feuilles de mentha Arvensis /Verna,Aboga,Dubeby.HnSci.Life Oct 2003

Action anti-Dépressive;Anxiolytique;Anti-nociceptif

Abdelhalim;Karim;Cheib and co/J Pharm.Sci.2015

Etudes courtes sur population agée avec effet sur cognition /Pengelly;Snow;Mills,Sholey Wesns;Buttler/J Med Food Janvier 2012

Influence de Mentha et Piperata sur induction expérimentale sommeil par phenobarbitone,Action analgésique de la codéine,motilité motrice sous midazolam:Decroissance de l’effet analgésique;accroit l’action du midazolam,accroit l’induction du sommeil/Phyto.med Juin2012/Samojik;Pelkovic;Nimica-Dukic;Bozik.

Action anti -posturale  dite ANTI-MANIAQUE avec R(-)Carvone et (S)-(+)carone/Nogieceke;Bacaro;de Sousa Andreatini.Neuro.Sci.Avril 2016

Badia 1990:Menthe et action musculaire et sommeil paradoxal.

 

 

3)ROMARIN /ROSEMARINUS OFFICINALIS

 

 

Globalement le romarin stimule Eveil,baisse l’anxiété,améliore la mémoire et favorise la mise en alerte

Romarin Comparé à la lavande ,la lavande donne de meilleur résultat sur l’humeur mais baisse la sensation d’éveil.

Effet de Piper Nigrum et Rosemarinus sur attention et fatigue intellectuelle chez jeunes adultes d’énergie diminuée

Lindolheimer;Loy;O;Connor /Jour Med Food Aout 2013

Huile De Romarinet Lavande sur l’Anxiété

Mc Caffarey;Thomas;Kinzelman/Holist.Nurs.Pract.Mars 2013

Infusionde Romarin anti-cholinestérasique ,anti-dépressif,et induction du sommeil.

Ferlemi;Katstoudi;Kand co. Chem.Biol.Int. juillet 2015

L’Acide Carnoside protége contre neurotoxicité induite par 6-Hydroxydopamine,pour modéle PARKINSON

Wu;Tsai;Chang;Lin,Huang  Chem.Bio Vol 225/2015

Prévention mort cellulaire de cellules SH -Sh 5Y   par mutation gluthatione/Chen;Ou;Hin nChem.Res Tox.Vol25.2012

Interaction  acide Carnosique et acétylcholinestérase.CNS Neuroligical.Vol 2014 Merad,Soufi,Ghalcuen.

Neuroprotection acide carnosique dans Alzheimer expérimental Cell. Jour.Vol13-2015/Azad,Ranollijazi;Loghate,Kerdani/Toxicité Beta-amyloide  et rôle protecteur de l’acide carnosique./Scientific World 2013

Action acide carnosique contre Béta-Amyloïde 1-42-43 dans l’Astrocytome et Neuroblastome./Meng.Yoshida;Hatsumiya Neuroscie. Vol 79.2014 et Vol 75-2013

Action sur modéle de sevrage morphinique/Hossein,Adett,Noordakhih Phyto.res Sep.2003

Action acide carnosique sur cellules neuronales soumises à Ischémie et Stress hypoxique.Hou;Lin;Chen/Nutri.Neurosci.Vol.15.2012

Extrait feuilles actions sur mémoire et activité;Action anti-cholinestérase et butylcholinostérase.Ozaowski;Mikcolajczas fioterapia.Vol 91.2013

1-8 Cinéol plasmatique et performance cognitive.Extension à l’Alzheimer/Moss .Oliver.Therapeutic Advance .psychopharm. Vol .2.2012

Carnosol protection contre cellule Dopaminergique du Corpus Niger (Parkinson)

Neuro.Reort.Vol17.2006/Kim.Cho

Extrait hydro-alcoolique comparé à fluxoxetine.Machado,Cuhna.Neis JOf Ethon Pharm. Vol143.2012

Action anti-nociceptif.Gonzales;Trujano-Perira Jour of Ethno.pharm. Vol111.2007

Diterpéne du Romarin potentiel anti-Alzheimer. Evide.Bsed.Compl.Alternat.Med 2016.Habteranriam

Romarin plus  lavande actions sur le Calcul et Cognition Field 2005/Reduit le temps de mémorisation.Moss 2003

 

 

4)LAVANDE

 

LAVANDULA AUGUSTIFOLIA

 

 

Action De lavande Huile inhalée.70 personnes agées Démentes avec agitation

Action effective sur agitation.

Int.J Geritra;Psychiat.Mai 2007.Lin;Chan;Ng;Lam.

Effet sur sensation de perte de Repos ,perte de sommeil et anxiété

Kaspar.Anghalescu,Dienal/Euro.Neuro.Psycho.pharm.Nov 2015

Action sur anxité généralisée avec Hule en gélule à 80 mg jusqu’ à 160 mg

Kaspar.Int.J;Psych.Clin.Part.Novembre 2013

L’Anosmie n’agit pas sur l’effet anxiolytique-like.Chirca.Ferro,Losso.Andreattani.Inf Sci Mai 2013

Action  anxiolytique dose dépendante  comparé au Lorazepam..Kumer.Wien Med.Fevrier 2013

Action neuroprotecteteur sur démence induite par action anti-oxydative. Hancianu;Cionca.Mihanasa.Hritcu.Phtomed.mars 2013

Action sur dégération du lobe fronto-temporal ;sur comportement et symptômes psychclogiques. Etude pilote avec 8 mg d’Huile essentielle

Genetre.Gerontolog.Int.Avril.2013/Kimura;Takamatsu.

Effet anti-Epileptique et anti-oxydant.Jour Ethon Jiun2013/Rahmati;Knalili;Roghani;Ahghari.

Action anxiolytrique-like de type sérotinergique.Neurotransmetteur Gaba Benzodiazépine non touchés. De Sousa,De Almeida,Soares;AndradeMol Octobre 2015 et Cosata;Ferro;Baretta;Oliveira;Silva,Cosso.Andreattini. JEthnoPharm.Mai 2013

Effet sur déficit cognitif induit/Xu;Wang;Lu;Dong;Yan;Albai;Lu. Jour Ethno.08.2011

Effet hypnotique comparé:Crocus sativus,Zizyphus;Melisse,Lavande?

Lavande et Melisse combinée la plus efficace.Hajhasshemi.Safeei;Res Pharm.Sc.Dec 2015

Reductionde l’Anxiété pré-opératoire  avec lavandin-like

Sur 150 adultes,sutoutsi terrain anxieux antérieur. Braden;Reichow;Halm.J.Peri;Anesth.Nurs. Dec.2009

Reduction du Stress et Anxiété.perry;Terry;Watson;Ernst.PhyoMed Juin2012:15 études ,7 positives.

Extrait aqueux accroit la performance spatiale d’un modéle Alzeimer

Neur.Sci. Bi-ul. Avril 2011/Kashami;Tavirani;Talaei;Salami.

Etduse randomisée sur troubles diu comportement dans la démence. Van der ploeg;Eppin .BMC Geriatr.Juillet 2010.:action sur agression,ecarts vocaux .Application d’huile 3 jours par semaine.I ml à 30%.

 

 

5)MELISSE;MELISSA OFFICINALIS

 

Selon data base de Skakari;SahebKar;Javadi Jour EthnPharm.Juillet 2016

la Mélisse est caractérisée par

*Action anxiolytique;Anti-virale;Anti-spasmodique

*Actionsur l’Humeur;Cognition,Memoire

Inhibition Methylcholinostérasique

Stimulation des recepteurs GABAA et Acetylcholine

Inhibition de la matrice Métalloprotéine 2

Actionanti-déprssive par régulation sérotinergiques des neurotransmetteurs

Lin,Chou;Chen;Liu;Lu;Han Sheo.Jour EthnoPharm.Dec.2015

Extrait aqueux de melisse ,Acide Rosmarinique,comparé à Fluxoetine.Actions significatives sur états dépressifs..Avec réduction du Turn -Over de la Serotonine.

Réduction des palpitations cardiaques. avec melisse feuille.  Efficace,plus si patients plus agés

.JEthno.Pharm.Avril.2015/Aljaniha;Naseri;Faliamhi.Norbata.,Faghilzadeh;Sadrai. and co.

71 études +plus 55 volontaires.sur 14 jour .500mgx2.Réduction de la fréquence cardiaque et épîsodes de palpitations

Traitement des episodes Anxité et Insomnie chez Sujet BIPOLAIRE  Sur 11plantes,seule la Valériane estr la plus efficace.Baek;Kanrys;Nierenberg.Aout 2014

A propos des plantes Utiles dans l’Anxiété. sur 1525 publications ,53 plzantes,32 en études pré)cliniques évidentes..Toujours remarques:Défauts de méthodes,taille de essais trop faible,durée courte,pas de réactivationpour contrôle.Sutroout Valéraine et Hypericum se manifestent contre l’anxité

Lien fait avec l’anxiété:Centella ,Salvia Off,Melisse,Passiflore,Citrus Aurentium,Bacopa si troubles cognitif.

CNS Avril.2013/Sarrys,Mcintyre,Camfield

Action anxiolytique et anti-dépressive sous influence du sexe,et temps d’administration et dose.Reponse plus importante chez la femme. Actionidentique au Diazepam.2012/Taiwo;Lutte;Lucena;Barns;Ibarra;Silveira;Silva;Ferreira

Traitement du sommiel et anxiété moyenne Casses,Ibarra,Feuillére,Rolier,Sukker/Med Jour.Nut.Meta.Dec 2002

Action Mélisse et Valériane anxoiiytique/Kennedy;Little;Haskell;Scholey.phyoRes.2006

Action de valériane et Mélisse sur perte de repôs et sommeil chez l’enfant..918 enfants.Gains de sommiel 80,9%;Gainsur perte de repos 70,4%

Muller;Klement.Phytomed janvier 2006

Action de l’Acide rosmarinique neurocomportementale.action sur locomotion et Motivation.Dose max 8mg/kg,dose moyenne 2 à 4mg/kg

Neurobehavorial and genetoxique aspect of Ac.Rosmarinique.Pereira;Tysca;Oliveira;Picada.Pharmacol.Res Sep.2015

Action surAlzheimer moyen à modéré./Akhondzadeh.Nroozian;Khani;Mohammedi;Ottadinia.jour Neur.Neurochir.Psy.Juillet 2003.Sur 4 mois.18 hommes et 24 femmes;Action significative sur cognition,pas d’action sur agitation comparé au placebo

Modulation sur Humeur et Cognition,dosage de 3,00/6,00/900 mg.A 600mg effet sur mémoire secondaire et mémoire du travail.Action sédative

Pharm.Biochem.Behavoir Juilet 2002/Kennedy;Scholey;Tiderley;Perry,Wessnes

 

6)BASILIC

OCINUM BASILICUM

Les autres variétés:Sanctum,Gratissinum;Canum voire Americanum,Africanum,Minimum.

Le Basilic est fort variable en composition selon exposition et région.Pourtant Il apparait majoritairement dans les usages et expérimentations, comme Anti-oxydant,Anti,-inflammatoires,Surtout REPELLENT et ACTIF sur le PLASMODIUM Falciparum et larvicide agissant sur le moustique Anaophele Sthephanensi (Parasito.Res Oct 2015/Pananselm,Murugan;Aarhi,Kumaran co),.études sur la Dengue .beaucoup d’études ANTIMICROBIENNE  et ANTIFUNGIQUE avec application pour conservation alimentaire avec une action et protections, toute particulière sur le Listeria,Escherichia Coli,vibrion Cholérique.mais aussi Lieshmaniose et Trichomonase.

Son acide Betulique est utilisée dans l’expérimentation oncologique,on lui prête des action cardioprotecrice,hypoglycémiant,  radioprotecteur

Les études en neurologie ne sont pas nombreuses,la priorité traditionnelle étant avant tout comme reppellant et antibiotique

Bibliographie Neurologique du Basilic

Anti-Nociceptif central et Périphérique

Inhibition des biosynthèses des médiateurs Prostaglandine et Prostacycline et agit sur les recpteurs opoïdes

Planta Med Avril.2011/Venangol;Onofe;Lira;Alvea;Blank

Action des huiles essentielles sur acétyl et ButyrilCholinestérase

Biologie de,Basilic  Sauge;Aneth;Fenouil;Origan;Melisse,;Sariette.

Naturforsche Jiun 2008

Orhan,Kartal;Kan;Sener

Comparaison des Actions anti-cholinestérasiques de divers Basilic;la variété Africanum est la plus active.Les composants Acide Cafytarique,Chlorogénique;Rosmarinique ont une action anti-cholinestérasique.

J.Pharm.Bio.Juin 2010/Faraj;Ezzat;Arial.

OcinumSanctumm action cognitive chez les sujets jeunes..Action neuroprotecteur,augmente la cognition,abaisse le stress

Indian .J.Phyto.pharm.Janv 2015/Sampath;Mehapatra;Padhi;Shama,Tarer

Actionsur Locomotion,Anxiolyrtiqure et apprentissage en laboratoire NeurSci.Janvier 2015/Zhara;Khan;Iqbal.

Effet sur la mémoire de l’extrait hydro-alcoolique.

Sarahroodi;Esmaelli,rikalli;Hemmodi;Sabi.AnC Sci.Life.Aout 2012

 

 

Les  modes d’Utilisation Externe des huiles essentielles dont les  Labiées

Aérosols et voie Cutanée.

 

1)La Voie Aérienne par Aérosol.

<<<<<<<<< PHARMACOLOGIES DE L’ACTION DES HUILES ESSENTIELLES

EN AEROSOL SUR  LE  METABOLISME CEREBRAL+++++++

Cette  étude de laboratoire montre la variation de concentration des métabolismes cérébraux impliqués dans la gestion de l’émotion et comportement.

Etude sur souris soumis à arérosol d’huile essentielle pendant 10 jours,changement significatif des dosages:

*Cérébraux:Accroit les Hydrates de Carbones et Abaisse les concentrations des neurotransmetteurs:Tryptophane,sérine,glycine;aspartate;tyrosine;cystéine;phénylalaline;hypotaurine;histidine;asparagine;Amino-Acides et Acides Gras du cerveau.

*Urines:augmentation des hydrocarbones (glucose,sucrose,maltose),nucléotides,Aspartate;acides organiques (lactate,pyruvate)
plOs ONE 2012/Wu,Zhang,Xie,Zhao,Pen,Chen,Hu,Liu,Cheng,Chi,Yao,Jia

 

c

A)Les Faits  Expérimentaux:

Ils sont nombreux et montrent leur impact   agréable,confortable,sensation affective bonne,dimution de l’agressivité,rapidité au calcul et compétitions guidées .Gilbert 1997/Kosler 1991

L’Odorat possède une action primitive inconsciente LIMBIQUE.(Action globale sur Olfaction;Mémorisation;Régulations des Emotions) ;notion de dimension hédonnique,d’imagerie mentale de l’odorat (se réferer aux nombreux ouvrages de Tulving;Thomson 1973;Herz 1998;Rubin 1984;Belkin 1997/Gilbert 1998)

Les huiles essentielles agissent sur les ondes électriques cérébrales notamment ALPHA  Frontales avec

le Citron Ishikawa 2003/Kawada 2005-2006/Eléve l’Activité et Relaxation Ishikawa 2002

Augmentation des Ondes Alpha avec Nard Katagani 2002/Composé Terpénique  Relaxant Ishiyama 2000 surtout en situation d’éveil./Odeur agréable Kretsu,1994 Loring 2000

L’augmentation des ondes alpha  par Alpha-Pinéne;Thuya;Cédre,Pin améliorent vigilance et stimulation Warm 1991/Lavande/Musc/Eucalpytus/1-8Cinéol.Suganc 1999

Aire Alpha Frontale répond au Houblon et Linalol

Menthe et Bergamote  stimulent performance et anticipation Martin 2001

Menthe augmente vigilance visuelle et stimulant Warm 1991

Onde Alpha augmentées avec Citron et Lavande Lee 1994

Alpha augmentée avec Lavande Massado 2000

Action plus nette avec Romarin et Lavande surtout si cognition perturbée.Moss 2003

Lavande Action sur raisonnement et mémorisation Ludvigson,Rohman 1986

Moss 2003/2008/Tildesley 2005 la Lavande abaisse la qualité de mémoire/le Romarin améliore la qualité de mémoire,la Menthe ;Y-Lang Y-Lang Améliorent la qualité de memoire

Romarin,1-8 cinéol antidépresseur action sur systéme MAO/Machado;Bettio;Chuna,Capra Juin 2015

Acide Carnosique et Carnosine antistress oxydatif,protection corticale neuronale  Planta Mad 2010/Tanaki;Kosaka,Tabuchi;Kosaka,Takashashi

Acide Carnoside diminue l’Apoptose induite par protéines Béta-Amyloides.NeuroSci.Res Mai 2015.Hoschid,Tanh;Xing;Wang

Inhibition des enzymes acétylcholinestérase et Butylcholinestérrase avec Romarin plante et Acide Rosmarinique .Food Chem.Mai2008/Orhan;Aslian;Karhal;Sener.

Composé Hydro-alcoolique du Romarin  comparé à la Fluoxetine JEthno.2002/Cuhna,Machado;Neis.

La Sauge entraine un processus de mémorisation plus rapide ,sensation d’activité plus grande,sédative Margan 1996

Les ondes Alpha sont gérées par l’Hippocampe,intégrant information,olfaction,cognition Kepeca 2006

Les Fragances Négatives sont Stimulantes et Sédatives.Baron,-Thomles 1994

Le Santal a un effet antalgique en agissant sur les rescepteurs opoides cérébraux et Antagoniste Dopamine D2 et Sérotonine 5 HT Okugawa,Unda Phytomed 2000

Le Systéme olfactif est sous contrôle émotionnel  par la voie de l’Amgydale,Hippocampe,Cortex Pré-frontal du systéme Limbique (Reiman 2007/Bermpohl 2002)

Les muqueuses nasales sont stimulées par les odeurs en empruntant les voies du Nerf cranien I et V (Trijumeau) .Les Sensations somato-sensorielles atteignent le ganglion du Trijumeau et noyau ventral postérieur du Thalamus.les huiles lipophiles ne franchissent pas la barrière hémato-encéphalique.Hotchkiss 1992/Vandel 1991/Rehkampk 1998/Weisam 2002

 

B)Les Essais cliniques par Aérosols

Les essais s’adressent le plus souvent dans les troubles du comportement,et beaucoup d’auteur se sont penchés sur la problématique du manque de communicationdu malade ou des difficultés de maitriser des troubles cliniques hors contrôle thérapeutique notamment la démence.Buckle en 2003 a travaillé sur l’aromathépapie la plus souvent utilisée en mllieu hospitalier,l’utilisation des huiles essentielles est surtout dirigé vers la sédation et action anti-stress,la plupart des études s’appuient sur des résultats de laboratoire et extension de résultats trouvés avec l’adulte sain.ainsi ,on peut isoler les principales axes de recherche

Reduction du Troubles du Comportement: Brooker 1997/Lin 2007/Nguyen 200!

Amélioration du Sommeil:Wolfe 199§

Stimulation  de la Motivation Mac Mahon 1998

Detresse :Perry 2006

Contrôle pharmacologique et qualité:Shin2009/Tewk 2013

Pour l’essentiel les etudes s’attachent à déterminer les actions positives sur:

*Agitation

*Comportement

*Reactions secondaires

*Qualité de vie

*Qualité de l’humeur

*Action sur l’activité générale

 

L’Echelle GRADE permet de juger de la justification de la méthode employée s’appuyant

*Sur la Methodologie de études

*Evidence des résultats même si procédure différente

*Possibilité de généraliser les résultats à un plus large panel médical

*Comment les traitements effectifs sont-ils perçus.

*Score de 4 à 0:Evidences,Qualités des points décrits,lien,rapport complet ou non;consistance des évidence,tailles des essais,force et coût des essais.

Odorat et Inconscient ont été depuis longue date évoquée,on parle de lien de filiation ou parrainage psychanalytique et Freud ecrit que le déclin olfactif relève d’un processus de civilisation.Un de ses correspondants Wilhem Fliess (1890))evoque une relation entre pathologie nasale et troubles psychiques.On sait à ce jour que la perte d’odorat est un des premiers signes apparaissant dans la hiérarchie des symptômes de la maladie de Parkinson

Au Vingt et une iéme siècle,

L’Inserm UR930 de Tours établi une relation entre troubles de l’odorat et dépression.23 novembre 2012

Les Odeurs émotionnelles créent des souvenirs forts

06/06/2014 Al.Salre Cr NeuroSci Lyon 1/1028

Décodage des réseaux de recepteurs olfactifs qui tapissent les narines

.400 types de recepteurs ont été définis  avec carte prédictive des recepteurs activés par une odeur.4 molécules de fruit,Plantes ,additifs alimentaires peuvent interagir avec les rcepteurs 1 aux cannabinoïdes et recepteurs inducteurs PRARd impliqués dans le métabolisme,dont la satiété.Inserm 973 13 mai 2014.PARIS Descartes/ Olivier Taboureau

Ces études sont un prélude aux applications futures et seront le cadre d’une revisitation des méthologies d’applications des essais d’aromathérapie dans les troubles du comportement et émotions.

Principales études recensées

*Ballard/O’Brien;Reichelt: Melisse 2002

*Burns: Melisse 2011

*O’Connor Lavande 2013

*Fu 2013 Lavandula  augustifolia

*Lin Lavandula Auhustifolia 2007

*Cameron Melisse 2011

*Samallwood Lavande 2011

*Holmes;,Hopkins ,Hensford 2002 Lavande

*Equchi,Funakubo,Tomooka;Orhia;Ognino;Tanigawa Decembre 2015.plosOne Mars 2016:Mélage Y-Lang Y-Y-Lang;Lavande,Marjolaine,Santal,Camomille

*Henry;Rusius Lavande 1994

*Perry Lavande 1998;et Sauge 2003 /Perry Sauge Officnalis et cognition Juin2013

*Badia 1990 Menthe et sommeil paradoxal

*Akhondzadeh Melisse 2003

*Kennedy Melisse 2003/Sauge 2006

Les études sont nombreuses mais peu sont élligibles

Selon Cochrane Database.Forester,Maayan;Orrell;Spector;Buchan ,Soares-Weiser Fevrier 2014 .a propos de l’action de l’aromathérapie sur Agitation,Comportement,Activité

Sur Sept études regroupants 428 patients,seulement deux études ont été retenues

L’étude de Ballard 2002 montre statistiquement un effet de la fragance sur agitation et comportement.

Dans l’étude de Burns 2011 il n’a pas de résultat différentiel sur comportement , agitation , qualité de vie,activité journalière.

Burns et 2011 et Fu 2013 n’ont pas retrouvé de différence dans les réactions secondaires comparatif aromathérapie et placebo.

Etudes sur le Stress de 12 essais Mac Gaffey;Thomas;Kinzelma.mars 2009.l’etude sur le stress

Sur 7 études 5 représentent des hauts risques de Biais.

4 études comparées à des cohortes non traitées le risque de biais existe egalement.

Dans l’ensemble,l’action sur le Stress semble favorable mais évocation d’ études limites qualitativement.pour Hur,Song,Lee Dec 2014.

 

Quelles sont les difficultés

 

La thérapeutique s’adresse souvent à un patient non communicant non répondeur aux traitements classiques neurologiques et  dans la perspective de la connaissance de cette alternative thérapeutique par la famille et l’équipe soignante.Il apparait indiscutablement un savoir d’anticipation,d’éducation,d’empathie.

 

2)La PROCEDURE du Massage,la voie percutanée

 

La substance  absorbée par la peau passe par

Le Striatum Cornéum ,première voie de diffusion à travers les kératinocytes et diffusion à travers les masses de lipides entre les keratinocytes

Puis le derme ;dissolution des molécules dans l’eau cytosolique et atteinte capillaire de la substance soluble entre dans le collagéne du derme et les fibres élastines(capillaires)

Passage également par follicule pilleux.

Le passage de la substance dépend de sa concentration;épaisseur du striatum;hydratation,Lipophilie,PH,Température,age de la peau ou posssible pathologie la fragilisant(allergie;dermatite,brulures) qui augmente la toxicité

 

a)Dans certains services de soins intensifs  des équipes pratiquent des massages aux huiles essentielles ,il apparait des signes objectifs sur la baisse de la pression artérielle et anxiolyse .

Etude sur 58 patients  12 massages de pieds sur 4 semaines d’un mélange d’huile assoçiant  Lavande;Marjolaine;Santal;Camomille

.Equchi;Funakubo;Tomooka;Ohira;Ogino;Tanigawa PlOs .one Mars 2016.

 

b)Massages Aromathérapiques chez 59 patients déments .Action sur Agitation et Dépression.Observations positives.

Sur 5-9 semaines après massage une fois par semaine.entre 5 et 9 éme semaine action sur l’agitation 2 heures après le massage

Jour of Gerontical Nursing.17 juin 2016 One Line.Yang;Wang -CJ;Wang -JJ

 

c)Arérosol et Massage avec Huile essentielle de Lavande sur 21 patients.action sur déambulation,Activité excessive.

Smallwood;Brown;Coulter.Aromathérapie et troubles du comportement dans la démence.Int.J Geriatr.Psych.2002-17;305-8

 

d)Application d’huile de Melisse sur Visage et bras de 36 patients:Facilitation du travail collectif et améloiration de l’agitation

Ballard;O’Brien;Reichelt J .Clin.Psych.2002-63-553-8

 

e)Aromatherapie appliquée à des procédures de résistances aux soins dans les troubles du comportement;Avec Lavande,Marjolaine,Patchouli,Vetiver appliqué en crême sur le corps et régions lombaires de 36 patients

Bowless-Didys;Griffiths;Quirk .Int.Jour..Aromathera.2002-12-1-8

 

f) 122 patients non déments,dans  unités de soins intensifs,Massage d’Huile de Lavande:Réduction de l’Anxiété,et de troubles de l’humeur;

Dunn;Sleep;Collet.Adv.Nurs.1995-21-34-40

 

g)Effet du massage des piéds sur l’Anxiété de patients suite à une pose de stents coronariens.Bagheri-Nesami;Shorofi;Zargar,Sohrabi,Gholipour-Baradari;Khalilian Compl.Ther.Clin.Pract.2014-20-42-47

 

h)Effets du massages sur patients en intervention de type coronographie avec stents.coronariens Peng;Ying;Chen;SunPsychiatr.Danub.2015-27-44-49

 

i)Alternatives sur agitation chez le dément.Méta-analyses.Kong;Evans.Guevara.Aging.Ment.Health.2009-13-512-520

 

J)Aromathérapie dans la Démence  :Cochrane Database of systematic reviews. 2014/Forester;Maayan;Orrel;Spector,Buchan;Soares-Weiser.

 

K)Effet de l’aromatherapie du Y-Lang Y-Lang sur pression artérielle et rythme cardiaque chez l’homme sain.Jung.Cha;Kim;Ko;Jee J Exerc.Reg-habil.2013-9-250-255

 

L)Effet du massage aromathérapique à domicile sur la tension artérielle en ambulatoire,qualité du  sommeil chez des femmes de 50 ans hypertendues.Ju;Lee;Bae;Hur;Seong;Lee Evid.BasedCompl.alternat Med. ECAM/2013-

 

M)Effet anxiolytique du massage aromathérapique chez des patientes traitées pour le cancer du Sein Imanishi;Kuriyama;Shigemori,Watanabe,Aihara;Kita.Evid.Based ComplAlternat.Med.ECAM.2009

 

 

N)Effet des massages aromathérapiques chez les patients en dépression moyenne

Okokamoto;Kuriyama;Watanabe;Aihara;Tadai;Imanishi.Psych.Clin.Neurosci.2005-59-363

 

O)Evaluation des Effets de Huile de Bois de Santal et Alpha Santanol de l’Est de l’Inde chez l’homme par voie transdermique/Hongratanaworakit;Heuberger;Buchbauer.Planta Med 2004-70-3-7

 

 

A la lumière des faits exposés,il apparait une plus value  de l’Aromathérapie par aérosol et massages ,mais demeure toujours le problème des biais des études,rondomisattion,dosages non précisés et peu d’éléments comparatifs;Toutefois l’effet récurrent sur l’agitation et l’anxiété nécessiteraient un élargissement des études,surtout ces methodes permettent de replacer les patients dans un contexte empathique que beaucoup d’études évoquent que ce soit en unité de soins intensifs , explorations invasives cardio-vasculaires,ou unités gériatriques.Ce point est précieux ,il est alors important de déterminer la part subjective et objective qu’apporte cette méthode dans des disciplines assoçiant des soins lourds médicaux et ou perte de communication objective  neurologique.

.

 

 

 

ARTEMISIA ANNUA,Armoise Annuelle, Epopée Anti-Paludique

Download copieIMG-20181014-WA0000

L’Armoise Annua, , QING HAO

Cette Astéracée(Composée) Chinoise à la  une du  traitement du paludisme,a mis plus de 2000 ans pour s’imposer et réunir tous les problèmes et controverses de l’application d’une plante traditionnelle en médecine moderne et  son extension  biotechnologique   permettant d’éradiquer ce  fléau avec forte mortalité infantile ,notamment dans  la région Sub-Saharienne,Cette espérance va de pair avec des programmes pilotes ,mis en place par l’OMS de vaccinations RTS,S,sur 30.000 enfants au Keynia,Ghana,Malawi,pour enfin vacciner de 2018 à 2020, 360.000 enfants;et dans le cadre d’une chimioresistance dans le Haut Mekong ,et resistance à l’arteminisine au Cambodge en juilet 2009;(Amaratunhga,Sreng,Suon,Phelps,Stepniewska,Lim,Lancet Infect 2012/mise en place du “Global Technical Strategy for Malaria “(2016-2030).La Chimioresistance est à la fois le reflet  de mauvaises habitudes préventives,une utilisation mal contrôlé de Qing Hao,mais également la mutation génétique  K13 du plasmodium.(A major genome région underlying artemisine résistance in malaria .Science 2012. Cheeseman).La saga du Qing Hao ne doit pas se laisser submerger par des résultats parfois contradictoires  certes préoccupantes mais surtout incitent à remettre à jour des pratiques élémentaires s’adressant à une pathologie dangereuse touchant des populations précarisées par les aléas climatiques,les conditions d’existence et difficulté d’ accès aux soins.En ce sens,suivre  l’histoire de la mise en place du Ging Hao est un chemin initiatique vers la connaissance et des   bonnes pratiques

 

45058463_10218170084463256_2430381607505362944_n

La Saga du GING HAO

Les premières références thérapeutiques anti-malariques chinoises apparaissent dans “Recette pour 52 maladies ” publié en 168 avant JC et “Manuel de Prescriptions pour les situations d’urgence”de GE HONG (4 éme siécle après JC).Le Ging Hao est prescrit pour le paludisme et hépatite,décrit de gout Amer,et de propriété Froide,améliorant et calmant les symptômes dus au chaud,anti-Shu assoçiant syndrôme de chaleur d’été,avec fiévre,bouche séche,irritabilité,sueurs profuses,pouls rapide,céphalées ,représentant touts les éléments d’une accés  palustre.

Dans” les recettes de 52 maladies””il est recommandé de faire tremper les feuilles et branches du Qing Hao  dans l’eau pendant  toute une nuit,filtration et boire la macération”

Ge Hong propose “une touffe de feuilles cueillies au printemps ou été,macéré dans 2,07 litres d’eau (2 Sheng),puis pillée avec un pillon dans un mortier et extraction  du jus à boire ”

La Tradition modernisée recommande 5 à 7 gr de Feuilles pour un litre d’eau chaude dans un récipient de verre.Il faut verser l’eau sans ébullition ,laisser reposer 10 mn ,recouvrir et filtrer.Dans “Malaria 2005 de Cui,Su,évoquent feuilles séchées et tiges préparées en infusion ,cependant ce mode préparation nécessite des contrôles de température,temps d’infusion,conditionnement,touts éléments qui définissent concentration , stabilité et efficacité du composant actif.

Il est dit que les résultats sont meilleurs si macération dans l’eau froide ou dans du lait permettant de solubiliser le composant actif.

Les chercheurs chinois firent des essais en 1967 avec l’Artemisia chez les combattants vietnamiens durement  touchés par le paludisme pendant la guerre Americano-Vietnamienne.Ce travail prospectif appelé “projet 523″ a été publié par l’Institut of Materia Medica et Académie De medecine Tradionnnelle Chinoise de 1971 à 1978,” et dans 523 .Surpervisor Group de Guangheng 1978

En 1972 extrait actif a été isolé,et ainsi que sa structure :un Sesquiterpene lactone ,artemisine ou Ging Haosin en 1975

Publication  en 1978, Guangxie,Medical College sur un dérivé d’artemisine 804-N2

Ces recherches furent primées par le prix Lasker-Debabey au Dr Youyou  Tu en 2011.(J Clin Invest ;2011,12(10)3768-73

En 1990,confirmation de la resistance à la Chloroquine.+++

Il s’est devellopé des recherches de dérivés de l’artemisine,dont les portées fondamentales furent publiées en 2005 , 2010,2013:

2005:Artenusate versus Quinine dans le traitement des paludismes sévères  à falciparum /Lancet 2005;366(9437):717-25/Dondorp,Nosten,Stepniewska,Day,White.

2010:Artenusate versus quinine in severe plasmodium falciparum in african children (AQUAMAT)/Dondorp,Fenello,Hendriksen,Gomes,Seni,Chhaganial Lancet 2010,376(9753)1647-57

2010: The treatment of malaria WHO 2010

2013:Data base Cochrane Library/Gogtay,Kannan,Thatte,Olliaro,Sinclair/25octobre 2013:Combinaison  therapeutique Artemisine contre  paludisme à Plasmodium Vivax non compliqué:14 essais avec 2502 patients en Asie et Océanie de 2002 à 2011:

<ACTs versus chloroquine:ACT a une action plus rapide  que la chloroquine sur la parasitémie sanguine.4 essais sur 1652 participants.Dans les groupes oû la chloroquine agit,l’ACT a les mêmes effets sur la recurrence de la parasitémie au 28éme jour sur 5 essais avec 1692 participants ,dans 4 essais la recurrence du parasite avant le 28 éme jour est plus lente avec Choloroquine et ACTs.Dans le 5éme essais la recurrence est de 9% avec la chloroquine et de 2 % avec l’ACTs

La combinaison avec ACTs à demi-vie longue a un effet prophylactique,avec recurrence parasitémique   de 28 éme jour,42éme jour au 63 éme jour sur 3 essais avec 1066 patients.Sur un essai de 376 patients ,l’addition de primaquine semble reduire la recurrence.,mais au-delà du 28 éme jour la parasitémie semble plus basse  avec L’ACTs seule.

Sur le plan thérapeutique:

l’ACT dyhydroartesmisine+piperazine est supérieure à l’Arthemeter+lumefantine,que artenusate + sulfadoxine-pyrimethamine ou artenusate + amodiaquine comme preventif de la parasitémie avanr le 28 éme jour,sur 3 essais avec 334 participants.

La Dihydroartemisine-piperazine peut avoir un effet prophylactique tardif à 6 semaines et cet effet peut être présent en cas d’addition de primaquine,sur 179 patients

Le Paludisme étant la pathologie parasitaire dangereuse  la plus répandue,la diffusion d’un produit accessible et peu onéreux a induit un usage parfois hors contrôle,et la resistance hors mutation du plasmodium était previsible.L’ usage grandissant a permis d’isoler des problématiques que l’usager ne pouvait pas connaitre .

45097854_10218170084703262_8411773026370060288_n

Le Point sur la Plante Ging  Hao

La tradition désignait l’usage de plusieurs genres;Annua;Macrocephala,Apiacea.

La forme Apiacea était souvent citée dans la tradition,hors,même si cette plante a servi comme composant d’extrait avec la variété Annua,son taux bas d’arteminisine ne  permet pas à lui seul de garder l’ indication anti-paludique.La forme Apiacée était certes utilisée comme fébrifuge , hépatites,dyspepsies,problémes cutanées mais les études récentes ont découvert des phytostérols élargissant son usage :

Stigmasterol :anti-osteoarthrite,cognitif,regulateur glycémique

Daucosterol :immnunomodulation

Camposterol:angiogénique

Il ne faut oublier pas  les contre-façons notamment usage intempestif de l’Armoise commune.

On ne doit  pas s’étonner  des alternatives qui se sont fait jour,posant de fait ,le même probléme de conformité d’efficacité anti-paludique.,  certaines déjà répertoriées,il faut les citer:

 

 

*Plantes Utilisées en Prévention paludique

 

 

 

Azadirachta Indica

Lantana Camara

Eucalpytus Camaldulensis

Ocinum Grassitissum

Ocinum Suave

 

 

*Plantes Utilisées en Therapeutique anti-Paludique

 

Adansonia Digitata

 

 

Ampeloziziphus Amazonicus

Aspidosperma Rigidum

Artemisia Annua

Azadiratchta Indica

Berthollettia Excels

 

Cassia Occidentalis

Cassia Alata

Cassia Siamea

Cinchona Colisaya

Cinchonia     Succiruba

Cochospermum Plancchonii

Ficus Sur

Plumbago Zeylanica

Tithonia Diversifolia

Turraea Robusta

Turraea  Nilotica

Simaba Cedron

Veronia Amigdalina

 

 

Quelle préparation  du Qing Hao ?

44657142_10218109057737626_6109923774100930560_n

Si on compare une infusion de feuilles séchées à la préparation du Ge Hong dans “les prescriptions d’urgence”,la concentration en Artemisine est totalement

différente.

On recueille feuilles et tiges d’ Artemisia Annua (contenant 0,003% d’artémisine) agée de 4 mois  mitonnées dans l’eau pendant 12 heures et rapidement essorées à la main et recueil du jus exprimé.La totalité de l’artémisine est mesurée par chromatographie comparée avec celle d’une plante mitonnée 2 heures .Dans le mitonnage de 12 heures la concentration d’artémisine est de 72,6 mg/l et pour mitonnage de 2 heures artemisine 45,9mg/l,represente donc respectivement 5 fois plus et 3 fois d’artemisine. qu’un infusion simple de feuilles  à partir de la même plante soit 14mg/l.Le mitonnage suivi d’essorage est un bonne methode d’extraction.

Par ailleurs,si on utilise la methode du pressage de l’herbe en mortier suivi

d’essorage avec la pulpe de la main,on se retrouve devant une concentration d’artemisine de 293mg/l,soit 20 fois plus  que l’infusion et 4 fois plus que le jus essoré.

L’action anti-parasitaire est plus nette avec la procédure Pressage en mortier,avec 1/500.000 en dilution du jus inhibant le plasmodium falciparum à 50%,tandis que le mitonnage à 2 heures et 12 heures a un effet inhibiteur de moitié.La concentration en artemisine conditionne l’action anti-parasitaire.(entre 18mg/kg et 27mg/kg en expérimentation animale)

Ainsi,si le texte ancien est suivi,on peut dire que theoriquement:

Il faut pour un adulte de 50 kg atteint de paludisme ,100mg d’artemisine  journalier  sont requis .

Si on utilise la préparation -Mortier ,le patient doit consommer 0,34 litre de préparation obtenue aprés essorage

Si on utilise ,l’infusion de feuilles séchées  ,NON BOUILLIE,pour avoir la même dosage d’artemisine,il faut boire au moins 7 litres/Jour de préparation

Les auteurs demandent plus d’enquêtes et de randomisations pour emettre un avis déterminant sur une préparation effective et acceptable,tenant compte des ,reduction des recrudescences et resistances.

Molecules 2016/15,804-812/Collin,Wright,Linley,Brun,Wittlin,Hsu

Ancient Chinese Methodes are remarkably effective for the préparation of Artemisine-Rich Extracts of Qing Hao with potent anti-malarial activity.

 

 

Reactions secondaires au Qing Hao:

 

Céphalées,Anémie,Allongement de l’onde QT,Tachycardie,Faiblesse,Fiévre.

 

 

QUELLES PRATIQUES  POUR L’UTILISATION DE LA FEUILLES DE GING HAO ?

20080821_Viet_1655

Devant l’apparition de resistance,c’est immédiatement posé le bien fondé de l’utilisation de Qing Hao  représentant la référence des traitements palustres sans gravité et chloronoresistant et l’OMS instaura la mise en place de conseil d’utilisations de combinaisons thérapeutiques assoçiant médicaments et artemisine ou dérivés,les CAT,surtout dans les zones ôu se developpent des resistance à l’artemisine.tels :

Artenusate-Amodiaquine

Artenusate-Mefloquine

Artenusate-Sulfaoxine-Pyremether

Artemeter-Lumefantrine

Dehydroartemisine-Piperaquine

Carbone Sulfadoxine-Pyrimethamine

Si forme grave à Plasmodium Falciparum:Artenusate injectable(These CHU de Rouen/ 10 octobre 2016/Perrigault Marie(remplace la Quinine en IV)

Pourtant,dés 2012,il est apparu que la plante entière a une action plus efficace que l’artemisine(PNAS 20 janvier 2015)sur des modèles malariques expérimentaux.La résistance du plasmodium  à la plante entière est trois fois plus  faible qu’avec l’artemisine.La résistance est expliquée par les composants du Qing Hao,flavone,terpènes ayant une action synergique avec l’artemisine et d’autre part,par la présence dans les glandes trichomes des feuilles  sécrètant des des métabolites bioactifs de défense contre parasites,virus ,bactéries et à fonction immunitaire.

Neridol inhibe la biosynthèse des chaines isopreniques,et le limoneme inhibe l’isoprenylation du stade eryrthocytaire du plasmodium falciparum.Neridol,Linalool,Limoneme,Farnesol agissent contre le plasmodium.L’eucalyptol inhibe la chlorono-resistance et sensibilité à la chloroquine

Rodrigues Goulart 2004 Antimcrob Agents Chemothera

Su,King,Woodrow,Mc Fadden,Gleadow  Flavour Fragance 2008.

Les Flavonoides et Terpenes agissent en synergie

L’efficacité de la plante entière par rapport à l’artemisine  est authentifiée par Elfawal in PloS One 2012;7(12):e52746

Dried Whole-Plant Artemisia Annua slows evolution of malaria drug resistance and overcomes resistance to artemisine/Proc Nat Acad Sci USA 20janvier 2015/Elfawai,Towler,Reich,Weathers,Rich.

Les procédures de biotechnologie posent le problème de la reproductivité d’une artemisine efficace ,peu chère,mais aussi,les hybrides mis sur le marché doivent répondre aux premiers impératifs pharmacologiques de synergie primitivement trouvées dans la  plante.

 

LE BA-BA DE L’INFUSION DE GING HAO avec Artemisine Stable

Selon van der Kooy,Verpoorte,Planta Med 2011;77;1174-1756

93% d’Artemisine est extrait de 9 Gr  d’infusion de feuilles séchées de plantes entière,préparée à 100 degrés pendant 5 minutes.

<L’infusion peut être conservée à température ambiante de la pièce pendant plus de 24 heures.sans que la concentration d’artemisine change.

<La solubilité d’artemisine dans l’eau est approximativement de 50mg,il est conseillé de recouvrir le récipient contenant l’infusion

<Si l’infusion est conservée 48 heures,la concentration d’artemisine est stable sauf le taux de flavonoides s’appauvrit,Les composants phénoliques dont Cirsilineol sont à 0,06mg/g pour 9 gr de plante

Carbonara,Pascale,Argentieri,Papadia,Fanizzi,Villanova,AvatoJ Pharm Biomed Anal 2012;62;79-86

Weathers,Towler :Les flavonoides casticine et artemetine Instabilité et Extraction faible d’infusion de thé d’Artemisia AnnuaPlanta Med 2012,78/1024-1026

Van der Kooy conseille de prendre idéalement  un litre de thé d’infusion de GING HAO préparé pour un jour et bue sur 24 heures en parties egales  de 250cc

Malgré  discordances et mise en garde,s’est imposé  ,une action  préventive avec critères d’urgence,de gain de temps ,pour les zones rurales,régions durement touchées par la désertification,la précarisation,justifiant l’emploi de l’Artemisia Annua permettant de temporiser pour atteindre un hôpital ou des centres médicaux avec ACT accessibles (Type artenusate-Amodiaquine),demeurement cher .Pourtant ,Le “Quotidien du Medecin”du 2 mars 2007,evoque l’élaboration  d’une unité de fabrication de l’ACT Artenusate-Amodiaquine pour libérer ce produit pour un O,5 dollars d’ un traitement complet.

Suivant l’exemplarité du travail de Al-Fawal,et pharmacodynamiques rénovées,des études cliniques  ont vu le jour

Ogwang(Ouganda)

Traitement prophylactique sur 132 adultes agés de 18-60 ans ,recevant une

infusion d’artemisia à 2,5 gr de feuilles séchées une fois par semaine,représentant 55-100mg d’artemisine.les auteurs ont signifié qu’une dose par semaine ,était effective,se basant sur la demie-vie courte de l’artémisine.Mais  cet essai demande confirmation,car quelques patients prenaient isolement de l’artemisia depuis 7 ans,et 80% des utilisateurs ont consulté pour fiévre à l’hôpital.

Ogwang,Ogweng-Okeng,Kasawa,Ejobi,Obua/Utilisation d’artemisia en infusion British J Pharm Res 2011

Ogwang,Pe,Ogwang Jo,Kasasa,Olila,Ejobi,Kabasa,Obua/l’Utilisation d’infusion d’artemisia annua prise une fois par semaine reduit les multiples épisodes du paludisme/Trop J Pharm Res 2012

Muller

Infusion contenant 47-94mg d’artemisine,avec recrudescence mais plus basse que le contrôle-quinine.il apparait que chez les patients traités la réapparition des parasites ne correspond pas à une ré-infection

Mueller,Runyambo,Wagner,Borman,Dietz,Heide/trans R Soc Trop Med 2008

Lueller,Karhagomba,Hirt,Wemakor J Ethnopharm 2000

Blanke

Recrudescence basse avec infusion contenant 500 mg d’Artemisine pure

Blanke,Naisabha,Belema,Mbaruku,Heide,Muller Comparaison Artemisia et Sulfadoxine-pyrimethamine.Trop Doc 2008

Donno

5 gr de feuilles séchées dans un litre d’eau agit sur forme chloronoresistant et sensible.54 malades avec capsule de poudre de feuilles à 15gr contenant 15 mg d’artemisine(soit 0,1% d’artemisine par feuille)pendant 10 jours,En deux jours la fiévre tombe et en 10 jours les parasites ont disparus

Donno,Grassi,Idolo,Guido,Papadia Cac-Ciopola,Villanova,Merendino;Bagordo,Fanizzi/Trans R Soc Trop Hyg 2012

Onimus,CarteronLutgen

Action de l’artemisia annua en poudre Medecin Aromat Plants 2013

25 patients avec enfants de 1 à 16 ans,traitement de 3-4 jours avec une dose journaliére de 0,4-0,5 gr d’artemisia feuilles séchées comprenant 0,1% d’artemisine par feuille,soit au total administration de 0,4-0,5mg/jour d’artemisine.en dêpit de basse concentration d’artemisine,la parasitemie chute de 60% avec un bénéfice antalgique important

Hien

Vue sur utilisation de l’artemisine et ses dérivés dans le paludisme à P.Falciparum au Vietnam. Trans R Soc Trop Med Hyg 1998

Ashton,Hai,Sy,Huong,Van Huo,g,Cong

Pharmacodynamie de l’artemisine temps -dépendant durant la prise orale répété chez des adultes sains. Drug,Metab Disp.1998

Guye,Diallo,Badiane,Dior,Ahouidi,Abdoul,Dieng,Lutgen,Mbopup,Sar.

Inhibition par Le thé d’artemisia du plasmodium falciparum isolé au Sénégal

Af J Biochem Res 2013

Etude  significative  :

Giao,Binh,Kager,Long, Van Thang,Van Nam de Vries/Am JTropMed Hyg 2001

227 patients malades recevant 1000mg un jour d’Artemisine suivi par une dose de 500mg sur 2 à 7 jours,les patients sont traités par pACT (Plant-based artemisin combinaison therapy)avec de meilleurs résultats.Selon Elfawal les pACT et les préparations à base de plantes en état sont 3,5 fois plus efficaces reduisant la parasitémie plus que l’artemisine seule.

Il apparait qu’avec 100mg d’artemisine délivré par les pACT durant la crise paludique  on obtient un meilleur taux de de recrudescence que  4000 mg de pure artemisine .

 

Mode d’Action d’Artemisia Annua

34844850_826367424222411_332232277444526080_o

1)L’Artemisine bloque l’enzyme qui empéche le parasite de capter le calcium donc inhibe son developpement

Le dérivé arthremeter de l’artemisine reduit le fer des globules rouges pour former des radicaux libres,les membranes cellulaires du parasite sont détruites.

2)Les Flavones

Nombreux au moins 40,leur concentration augmente au moment de la floraison:Artemetine,Casticine,chrysoplenetine,chrysoplenol-D,cirsilinéol,eupatorine,kaempferol,lutoline,myrcetine,quercetine,rutine;certains agissent en synergie avec l’artemisine :

Casticine/Liu,Yang,Roberts,Elford,Phillipson Planta Cell Rep 1992,

Quercetine / Rutine/Ganesh ,Fueher,Starzengruber,Swoboda ,Khan Parasito Res 2012

Lehane,Saliba .Apport diététique en flavonoides inhibant la croissance du parasite dans l’erythrocyte/BMC Res 2008

Luteonine,un des flavonoides les plus actifs (Ganesh and co),inhibe le cycle erythrocytaire du parasite avant le stade trophozoite

Isovitexine  inhibe la peroxydation lipidique et activité de xanthine oxydase et protége contre les dommages oxydatifs cellulaires./Suburu,Gorka,Jacbs,Roepe,Sullivan,Barker,Luppins PloS one 2013

3)Les Terpenes

Limonene inhibe la biosynthése isoprenoide du plasmodium  et son devellopement jusqu’au stade trophozoite.,inhibition en 48 heures./Moura,Wunderlich,Uhring,Couto an co  Antimicrob Agents Chemother.2001

Eucalyptol grand inhibiteur des cytokines proinflammatoires  Facteur necrotique TNFalpha,interleukine 6 et 8/Juergens,Engelen,Racké,Stober and co  Pulm Pharm Ther 2004

Curcumine inhibe synthése Beta-Hématine (hemozoine)/Aktar,Rizvi,Kar Biotech

Adv 2012 / Akkawi,Jaber,Abu-Remeleh,Ogwang,Lygen  Med Arom Plants 2014

Neridol arrrête le devellopement stade erythrocytaire du parasite/Muzenil 2008/Li,Hu,Zheng,Zhu,Liu J Plants Med Res2011

4)Acides Phenoliques

Acide rosemarinique et Chlorogenique :anti-oxydants inhibe activité de cytochrome CYP3A4,reduction inflammation et cytokine Il 6 et 8/Mellilo,Magalhsaes,Dupont,Hendrickx,Joly,Raas. Food Chem 2012

5)Polysaccharides

Soluble dans l’eau active l’action de  l’artemisine.Ahn,Jung .J Appli Biol Chem 2011

6)Saponine

Hemolytique,necessite plus d’information,identification  et investigation

7)Coumarine,Scopoleptine

Action avant tout anti-nociceptive :Moon,Lee,Jeong,An and co Eur J Pharm 2007 e Anti-aggregat plaquettaire( Dunn J clin Invest 1969

Immunostimulant:Cheng,Chiang  /Food Chem 2008

472314_10150984926815491_502675962_o

Conclusion en 2018

Si on se référe aux éléments exprimés,la plante entière est plus efficace que l’artemisine seule.Sur la modélisation thérapeutique,la référence antique aux préparations par infusion à partir de la feuille séchée,semble acceptable,mais seule demeure la difficulté de promotionner une pratique dont on ne peut pas toujours vérifier le suivi et la conformité.Il apparait que la modelisation par les CAT demeure la plus sûre.Toutefois,devant la variabilité des concentrations selon température,temps d’exposition,saisons,stockage,aléas agricole(rentabilité à l’hectare: pour de Vries pour produire 1 kg d’artemisine ,il faut avoir recolté 500 kg de feuilles séchées, et pour Giao cette masse touche 250 patients),et l’accés doit être plus facile et moins onéreux,et pose ainsi  le probléme de l’extension des hybridations et variation des genotypes qui doivent interpeller et necessite une vigilance accrue. Si on se base sur les resultats du Keynia de 15 à 7,5 gr de feuilles séchées ont obtient 0,7 à 1,4% d’artemisine ce qui tranformé en totalité en médicaments pCAT ,avec 500kg de feuilles , touchent et traitent 33.300 à 66.600 patients.

De Vries JP,N’Guyen,de Goeje Institut of Materia Medica ,Vietnam et Université d’Amtserdam 1999

Giao,Binh,Kager,Long,Van Tang,Van Nam,De Vries PJ Am J Trop Med Hyg 2001

 

BIOTECHONOLOGIE DU GING HAO :UNE REPONSE A LA CHIMIO-RESISTANCE ?

L’accumulation saisonniére et différences en sesquiterpénes  de l’artemisia annua est suggéré par la sélection de l’artemisine et l’acide Dihydroartemisine pouvant accroitre la concentration en artemisine dans  la plante.

Front Plant Sci 2018 Aout,13,9,1098/Ferreira,Beneditto,Sandhu;Marches;Liu.

Le pic d’artemisine est dosé dans les germplasms brezilien,suisse,chinois durant la peroide d’aout à septembre.,il est noté que le taux d’artemisine est en relation avec la photopériode et non  la floraison..Les pics de concentrations montrent:Chine 0;9% d’artemisine et 1,6 % de dyhydroartemisine,Brezil Artemisine 0,9%,Dyhydroartemisine 0,4%;Suisse 0;8% d’artemisine et 1 % de dihydroartemisine.il est noté que les croisement haut en artemisine et dihydroartemisine sont en en competition avec l’acide artemisique .les chemotypes en haute concentration d’artemisine donne des échantillons  riche en artemisine et dehydoxyartemisine

Les facteurs hormonaux induisant une production d’Artemisine

Les hormones vegétales interviennent sur la proliferation des trichomes (Baldi  et Dixit 2008)des feuilles et  augmentation en concentration d’artemisine :Zhang 2005et2015/Pu 2009/Yu 2011.Regulation des facteurs de transcriptions de l’artemisia avec initiation de synthsée d’artemisine (Smyth 1990/Dill et Sun 2001,/Kautz 2014)

Acide Abscicique

Giibeberelline promotion de la synthese d’artemisine++++(Paniego et Giulietti 1996)/inhibition de la croissance du parasite (action membranaire .Toyoma 2012)

Acide Salicylique action sur stress antibiotique :Rao et Davis 1999,/Bulgakov 2002/Hayat et Ahmat 2007.tranformation de l’acide dihydroartemisique en artemisine (Pu 2009)

Acide Jasmonique

Activateurs de la biosynthése d’artemisine:Lumière,Température basse,salinité,métaux lourds, Oxydations (Wang 2001/Guo 2004/Oureshi 2005/Ojan 2007/Pu 2009)et arsenic ,chrome (Paul et Shaya 2013)

Pre-Traitement avec rayons UV -B et UV-C (Rozena 1997/Kummari 2009

Le clonnage de l’Artemisia une technologie non encore conclue.

:A partir du Tabac,Bacterie.Regulation des genomes ou de transcriptome,agissant sur les enzymes intervenant dans la biosynthése d’artemisine(Han 2005). Par transcription Ma 2009 obtient une augmentation de 1,8 fois d’artemisine par rapport à l’artemisia sauvage

Il ne faut pas oublier que les flavonoides sont un moyen important pour reduire la resistance du plasmodium et immunostimulant (Willcox 2004/2005)

Une nouvelle technologie agissant sur chloroplaste et mitochondrie permettrait d’envisager une production par la plante de sesquiterpénes  multipliée par  100.à 10.000fois  (Van Herpen 2010/Lui 2011).Pour l’instant,cette nouvelle approche n’est guére évoquée pour augmenter la production d’artemisine.34904627_826263054232848_1115385818312081408_o

Ging Hao est  à utiliser dans la paludisme non compliqué,jamais en infusion bouilli, jusqu’à plus ample information rester sur les ACT.

ASPARAGUS RACEMOSUS Adaptogene,Immunostimulant,Infertilité

Download-648395226_808594539480815_5409963758346829824_nDownload copie 4

ASPARAGUS RACEMOSUS, Asparagacée alias Liliacée ,300 espèces des régions situées à 1500m d’altitude des régions tropicales et subtropicales,son utilisation médicinale est reportée dans les pharmacopées indienne et anglaise.  Appelée en Sancrit SATAVARI , est décrite en Ayurveda comme une plante RADSAYANA,dite de  rajeunissement,adaptogéne,accroissant la résistance Anti-Stress.et Anti-Oxydant,Immunostimulant,AntiDyspetique et AntiTussif.

La racine d’Asparagus Racemosus fait partie de prés de 64 formules polyphytothérapiques dont il faut vérifier l’effcacité,les imperfections et indications fédératrices et prioritaires:ulcère gastriques,cardioprotection,syndrôme post-menopausiques,reproduction,d’autant que Goel,Prahba,Kumar,Dorababu,Prakash,Singh(/Exp Biol 2006/,44(7)570-573) ont démontré son caractère teratogene chez le rat .D’autre part,sa surexploitation 10.9924 t (2001-2002) et 16 ,658 T(2004-2005 )ont imposé la protection de la conservation de 32 plantes prioritaires(2005/Mishra,Niranjan,Tiwari,Prakash)

Le composant essentiel extrait de racine est une Saponine Steroidiénne Glycosyde de sarsasapogenine ou Shartavarine I-IV.

 

CHIMIE

*Composés Steroidiens: dans racine

3-O-Alpha-L Ramnopyranosyl,Shatavarine,Asparanine A et ,Sarsasapogenine;Shatavaroside A et B,Diosgenine,Sitostrol

*Alcaloide:dans racine

Asparagamine A

Alcaloide polycyclique

*Furane:dans racine

Racemofurane

*Flavonoides:dans racine

Glucopyranoside,Cyanidine-3-galactoside,Kaempferol

 

Quercetine,,Rutine,Hyperoside dans fleurs et fruits

Quercetine-3-glucuronide:feuilles

 

*Huiles Essentielles(55 constituants)

Borneol,Myrtenol,Paraldehyde:45 % du Total

*Minéraux

Zn,Cu,Mg,Fe,Co,Na,K,Ca,Li

 

ACTIVITES PHARMACOLOGIQUES

 

Asparagus Racemosus fait partie de 64 formulations ayurvediquesDownload-4 copie 2

 

1)ANTI-OXYDANT

Racemofuran,Asparagamine.Gaitonde,Jetmanali  Anti-Cytotoxique.1969

Namal,Sharma,Ranade 1974/Venkatesan,ThiyagaraJan,Narayanam 2005

2)DIURETIQUE

Senna,Kuttan 2005

3)ANTI-DEPRESSEUR

Inhibition  MAO A et B;Interaction dopaminergique,Adrenergique,Gabaergique et serotinergique/Dhuley 1997

4)ANTI-EPILEPTIQUE

Gabaergique Siram,Priyabada ,Aryaia.2000 et protecteur gastrique

5)ANTI-TUSSIF

2005Battnaghar,Sisodia

6)ANTI-LEISHMANIOSE

Racemoside dose dépendante phagocytose amastigoye Lesmanoise dovani.Kar,Choudhary,Bandyopadhay./et Hypoglycemique

7)ANTI-PLASMODIUM

a d-ose dépendante actionneur  résistant chloroquine du Falciparum ;Gowindarajan,Vyiayakumar,Rao.2004

8)ANTI-HIV

Steroides  Glycosides Saponines.;Antiprotease activité;Hanna,Marenah,Alil;,Rokeyal  2007

9)IMMUNOSTIMULANT

Acide Stéroides-Sapogenine.Kaul 1997/Wiboopun,Tip-pyang 2004/asmari,Zafar,Ahmad 2004/Gupta,Srimal,Tandon1993

10)HEPATO-PROTECTEUR

Gamma glutamyltranspeptidaseAccroit Alanine et AspartateAminoTransferase ,Mandal,,Nandy,Saha.2000,plus anti-bacterien/Sarwarup,Sharma 1967

11)ANTI-BACTERIEN

-Bacillus Subtilis,staph Aureus,pseudomonas,Coli.proteus mirabilisJetmalani,Sanis,Gaitonde.1967

12) ANTI-ABORTIF

Shatavarine 1et IVSaponine A4 similaire oestrogene ,Alcaloide Asparagamine A action antioxytocique .Sharma 1981

13) TONIQUE ANTE-NATAL

Accroit le poids des feotus et diminue les déces périnataux Glazier2001

Grady,Gebwetsadik,Kerlikowske 1995

14)ANTI-ULCERE

Barrent,-Connor 1998;/Grady,Gebretsadik ,Ernster.2004/Dutta,Sairam,Priyambada,Goel 2002

15)ANTI-DIARRHEIQUE

ExtraittInhibition contre motricité intestinale;

16)ANTI-FUNGIQUE

Thymol,Linalool,1-8cineol.Ocimene,Kammat,Bolloor,Davayagayam. 2000 antiAflatoxine.;Candida Beral 2003

17)CARDIOPROTECTEUR

Baisse lipide,cholesterolT,lipoprotéine/Wibonpun,Pharwqpaisirasan 2004

Khama,Chandre,Kapoor 1991

 

18)ANTI-CANCER

Shatavarine IVSeena,Kuttan 1993/Horn-Boss,Hoggatt,West 2002

19)ANTI-LITHIASIQUE

Christina,Ashok,Packialakslmi 2005

20) ASTHENIE,TONIQUE;STRESS,ADAPTOGENE

Bhattachyaia ,Chakrabari /2000.Singh,Nath,Koohhil 1978;Lobo,Kulkarni  1975

Sahgal,Sood 1975

21 )TOXICITE

à haute dose Roy,Bhagwager,Chavan 1971

Eleve Créatinine,Urée,SGPT

Teratogenese experimentale;Roy,Bhagwager,Chavan,Dutta 1971

 

 

 

 

Asphodele,fleur des Enfers des Anciens Grecs,Preventive de l’Atherosclerose

290288_10150457180665491_637960490_10881288_870995199_oSL270923fondphytob3                       Asphodele,Asphodelus Fistulosus

Cette Liliacée n’est pas engagente,fleurs d’ornement des tombeaux grecs,synonyme de l’enfer de la Grèce antique,Verlaine l’associe à langueur et émotion profonde(Les Amies)pourtant sa graine riche en acide linolénique en fait une plante de prévention de l’athéroclérose  .Elle appartient à 800 espèces dont 11-17 genres,de nomnreuses homonymie telle qu’asphodéle blanche ou racemosus..mais certains éléments se distinguent:

.*Genre Lutea:(baton de Josua)contre les dermites et mycoses

*Microcarpus du bassin méditerranéen,qui resiste au feu:

considérée comme tonique,choléretique,laxative en Jordanie

les feuilles sont utilisées pour les plaies et contre les moustiques

*La variété Racemosus,médterranéene est utilisée dans les plaies,eczema,verrues,antiseptique,diurétique.les graines oléagineuses sont comestibles.  Les tubercules sont considérées comme comestibles,servaient à la fabrication de colle et étaient utilisés pour traiter algies et otites.

Dans LAJEUNIBASA, n°186-Decembre 2009:Lahssenni/décrit que le tubercule la varièté  creusée et remplie d ‘huile d’olive sert aux otites,en poudre et décoction  est posé sur les abcès(Bechariban,Abbad /1997)

*L’asphodéle blanche est une espèce protégée au parfum de jasmin.

La VARIETEE ASPHODELUS FISTULOLOSUS (ou TENUIFOLIUS )

utilisée sur le pourtour méditerranéen,Arabie et Iran,représentative de l’espèce la plus utilisée,

Racine,Graine,toute la plante sont les ingrédients utilisés :Plante:10gr/Graines:3-7gr/Cendres:1-4gr

Les graines ont considérées comme diurétique et action dite de désobstruction.les graines sont dites de caractère chaude et seche,donc une caractérisation traditionnelle  de type hippocratique

Les cendres des racines mixées à l’huile servent à la perte de cheveu.Avec le vinaigre traitement de parasites intestinaux.En application sur la pigmentation  de peau et brûlures solaires.

Les cendres per os sont diurétique,anti-inflammatoire et enménagogue.la plante entière est souvent donnée pour des troubles hépatiques

L’essentiel des graines

Huile avec acide myristique,palmitique,oléique,linoléique,linolénique.

La plante contient Triterpène:lupéol et quercétine

On peut considérer que le champ est ouvert sur l’utilisation préventive de la quercétine.

La présence de 60 à 62 % d’acide Linoléique dans l’huile de la graine est incontestablement un rôle à prolonger dans la prévention de l’athérosclérose.

On retrouve une utilisation traditionnelle en Europe de la variété Racemosus:diurétique,troubles des rêgles,anti-spamodique,mais non inscrite dans les indications de la commission E

 

La Variéte  Asphodele Microcarpus

C’est une espèce communémment utilisée dans le sud du Maroc,dans la région de Tan Tan

Cité médicalement  par Bruneton 1993,Ghileb 1987

Elle sert en Alimentation humaine et bétail(Fournier 1949)/,le poulet (Leyle 1954/Zellagui 1991).Elle sert de base à la fabrication de colle et alcool ethylique(Guzzi 1950/Rougues 1959/Nathan 1967/Zellagui 1998)

Chimie

*Racine:Alcaloïde:choline et Stachydrine/Anthaquinone type asphodéline/Mucilage/Glucose,Fructoses,lipides.

*Graines:Glucides,lipides,Stérols

*Feuilles:Glucides

Utilisations médicinales de la variété Microcarpus

*Abcès et Rhumatismes:Baba Assia (1991)

*Ulcère gastrique en Inde:Kotb(1993)

*Diurétique avec l’orge:Ghileb(1987)

*Mycoses cutanées:Boukef(1998)/Ghileb(1987)/Baba Aissa(1991)

*Diabète:asphodéle avec orge grillé au Maroc et Asphodéle et Cinnammomum zeylanicum(région de Tan Tan Maroc)Lza Douira .Fevrier 2013

Asthénie

L’asthénie

Ou

fatigue chronique

 

 

L’asthénie est un état durable, à différencier de la fatigue réversible mais dans tous les cas il s’agit d’un euphémisme. L’asthénie étant une boite de pandore pouvant témoigner d’une affection évolutive.

 

Dans l’asthénie chronique ou fatigue chronique du monde moderne, elle peut s’intégrer ;

 

  1. Comme une fatigue pénible mal vécue sur le plan physique, moral (moral dans les baskets).

  2. Le monde est sur le dos, pesant dès le matin entravant les efforts et bien sur réclamant le repos, la fatigue rend insupportable et insomniaque.

 

L’asthénie où fatigue chronique est un symptôme qui peut s’intégrer dans un contexte clinique ;

 

  1. De stress, d’épuisement professionnel, de choc psychologique

  2. Etat d’angoisse

  3. Dépression, adynamie, pas d’anticipation.

  4. Insomnie, mais il faudra toujours chercher une cause favorisante tel que :

  • Prise de toxique

  • Amphétamine

  • Drogue psycho active

  • Café

  • Alcool

  • Ou suractivité sportive sans temps récupération

 

Dans tous les cas il faudra éliminer des affections profondes non exprimées ou un état fébrile évoluant à bas bruit qui est du ressort du professionnel de santé.

 

La fatigue moderne chronique du monde moderne est vécue comme une réaction au stress ou de conflit ou un sujet engage sa personnalité psychique et somatique.

Par le passé on parlait de pseudo névroses de situation, où les situations de fatigue tiennent plutôt à un mode de vie personnel. Ce mode de vie qui donne un sens à la vie est conforté dans la personnalité du patient.

 

Cette mise en situation engendre une fatigabilité nerveuse, une particulière sensibilité à un stress donné avec trouble de l’adaptation, d’autant plus marqué qu’il existe une sensibilisation antérieure.

 

Très rapidement des signes cliniques de cette véritable addiction de l’environnement vont s’installer de façons lentes et progressives des symptômes cliniques associant ;

 

  1. Fatigue matinale avec sommeil non récupérateur

  2. Anxiété, désintérêt ou colère

  3. Céphalée frontale

  4. Boule dans la poitrine, dans la gorge, dans le ventre

  5. Défaut de concentration, intolérance au bruit

  6. Perte de sommeil et réveil nocturne

 

La fatigue moderne chronique est une exposition chronique au stress que l’on ne doit pas assimilée au phénomène d’épuisement professionnel ou burn out.

 

L’exposition au stress comporte un risque élevé de syndrome métabolique. Le lien du stress et de pathologie coronarienne est connu, mais biologiquement il n’était pas strictement formalisé.

Apres un suivi de quatorze ans sur 10308 fonctionnaires (parue dans BMJ janvier 2006), il a été permis de retrouver un syndrome métabolique en mesurant ;

 

  • Tour de taille

  • Triglycéridemie

  • HDL cholestérol

  • Pression artérielle

  • Et glycémie

 

Les conclusions ont été les suivantes ; plus l’exposition au stress est importante plus le risque métabolique est élevé, l’association est dose dépendante.

Les sujets exposés plus de trois fois au stress ont un risque deux fois plus important d’avoir un syndrome métabolique.

 

L’étude a cherché à déterminer l’effet direct du stress chronique sur l’insulinodépendance, la tension de repos, le métabolisme des lipoprotéines et de savoir également s’il s’agit d’une action via le système nerveux central et activité neuroendocrine.

 

Il peut paraître paradoxal de quantifier le syndrome métabolique en se basant sur le stress sans en définir les contours et sans définir les populations à risque, leurs antécédents familiaux ou sociaux et leurs modes de reponse au stress. Car le stress rappelons-le est un phénomène biologique normal à toute agression.

Si ce stress est dérégulé, il entraînera à long terme des pathologies.

 

Cette régulation a été anticipée depuis de très nombreuses années, et en particulier il faut insister sur le caractère multifactoriel gérant la situation de stress.

 

Depuis les années soixante on sait qu’il existe le système réticulaire activateur qui est un réseau situé à la base du cerveau en rapport avec l’hypothalamus, grand ordonnateur hormonal.

 

Les cellules du système réticulaire sont chaque une d’entre elles excitées par une large variété de stimuli. Elles sont stimulées par des systèmes aussi différents que la motricité volontaire, le cortex sensoriel ou le métabolisme de base.

On lui connaît un rôle essentiel dans le maintien de l’activité de l’éveil et de la propagation des réactions nécessitant une adaptation nouvelle de l’organisme.

 

Le système réticulaire renforce l’éveille et la perception et il est prolongé fonctionnellement par le système sympathique, ce qui expliquerait ses effets positifs sur le métabolisme énergétique cellulaire.

 

L’intervention du système réticulaire activateur permet de comprendre la relation entre exercice et fatigue.

Le système réticulaire a un rôle dynamique, il active et coordonne la libération d’énergie de telle sorte que l’exercice musculaire puisse se référer au bon rythme, c’est un gestionnaire de l’énergie.

 

L’action du système réticulaire agit de concert avec le système orthosympathique dans une même direction de mobilisation du métabolisme énergétique qui est coordonné entre toutes les parties de l’organisme.

 

On se retrouve ainsi dans un circuit métabolique de dépense et de réserve, c’est-à-dire état catabolique hormonal et métabolique et de repos un état de réserve dit anabolique.

La fatigue s’insérant dans le cercle anabolisme et catabolisme.

 

Cette situation a été décrite dans les années soixante par le Dr Bugart qui en parlant de la régulation de ce catabolisme parlait ;

 

  1. Pour le travail, une situation de catabolisme où l’organisme contracte une dette en glucide, protides et lipides et ainsi qu’en médiateurs hormonaux, tel que les catécholamines

 

  1. La fatigue s’intègre dans un état catabolique avec fonte musculaire et asthénie

 

  1. Au contraire, le retour à la normale par la réparation de la fatigue on obtient un état de réserve dit état anabolique.

 

  1. Ainsi la fatigue moderne, nerveuse s’oppose à la fatigue musculaire où on introduit ainsi le concept de stress, qui entraînent un état de surcharge alimentaire, catabolique avec augmentation du travail, hypertension artérielle accumulation des déchets anaboliques, qui en association avec une hypertonie sympathique ou dystonie neurotonique, fait le lit de véritables pathologies tel que hypertension, diabète ou hypercholestérolémie.

 

Il peut paraître curieux que dans les études modernes on minore l’importance de la régulation par le système nerveux central.

 

Dés les année 1960 Alexander ou Mirsky, ont anticipés le rôle pervers d’un stimuli nocif au niveau du cortex cérébrale. Zone de conflit qui par voie hormonale réflexe agit sur l’hypothalamus et la glande hypophyse, et réagissant eux-mêmes sur la surrénale qui secrète des corticostéroïdes qui ont un rôle important dans le syndrome d’adaptation ou dans les troubles d’adaptations.

 

Concept qui rejoint le problème de la déperdition d’énergie en terme catabolisme ou anabolisme, cité par le Dr Bygart.

 

Ces auteurs font remarquer outre l’impact direct du stimulus nocif sur l’hypothalamus mais aussi par le système nerveux sympathique qui aborde l’hypothalamus et également aborde les glandes corticosurrenales.

Il existe donc bien une dysrégulation du message au niveau du cortex cérébral, qui induit un dysfonctionnement du système nerveux sympathique, et en conséquence une perturbation des sécrétions des glandes hormonales, secrétant des hormones agissant sur le métabolisme glucidique, lipidique, où autre.

 

Mais malheureusement le système de régulation n’est pas aussi simple, si on ne se réfère pas à la notion d’horloge cellulaire qui est rythmée selon un rythme circadien de type sinusoïdale, qui passe par des variables avec des pics d’action et des seuils liminaires qui varient dans la journée, dans le mois ou dans l’année.

 

Cette régulation cellulaire de l’horloge interne et valable pour les sécrétions hormonales mais aussi pour la sensibilité à la douleur, l’attention cérébrale, l’aptitude au calcul.

Au niveau hormonal, il faut savoir que les taux de cortisols sont élevés entre février et mars. La testostérone est élevée en septembre et octobre et l’on constate également que l’activité sexuelle et surtout plus élevée entre septembre et octobre.

 

Ce qui doit nous paraître normale puisque dans le règne animal les gestations des petits et la procréation se fait en avril, mai, et les petits naissent, après l’hiver, pendant les périodes propices à l’élevage.

 

L’homme animal de civilisation qui est toujours tenté par une activité sexuelle et tout de même régulé au niveau hormonal de la même façon que dans le règne animal.

Par ailleurs la pression artérielle systolique et plus élevée vers 18 heures, la pression diastolique entre 19 heures et 20 heures.

 

Ainsi si l’on veut optimiser une action ou donner un médicament sans des effets pervers, il faut respecter le rythme circadien que l’on peut mesurer simplement par la température de la peau, le temps de sommeil et la prise de pression artérielle.

 

La fatigue est donc le résultat de composant multifactorielle ou la désinhibition ou dysrégulation encéphalique est le lien essentiel. S’il faut parler de cadences infernales d’heure de trajet insupportable ou d’informations agressives engendrent le stress, il faut également parler de sujet à horloge circadienne différente qui ne sont pas en phase avec l’horloge des temps modernes.

 

Il est des sujets à sommeil, court, des sujets à sommeil long, des sujets du matin et d’autre du soir. Ils ne réagiront pas de la même façon face à une situation donnée et ils auront une réaction sur un même thème des réactions physiologiques non identiques et cette réaction non identique sera une réaction physiologique qui sera une réaction de stress inadapté, déséquilibré entraînant une pathologie.

 

Par ailleurs, il est important de savoir que l’alcool a une action directe désinhibitrice de dysrégulation de l’horloge interne cellulaire. C’est dire que devant toute personne ayant un état de stress permanant ou de fatigue chronique non expliqué, ou il s’accumule, il faudra toujours éliminer un alcoolisme latent ou évident qu’il faudra traiter.

 

Dans tous les cas s’il faut traiter les surmenages psychosensorielles affectifs avec sensation de dépassement, surmenage intellectuel il faudra surtout remettre en phase, resynchroniser la personne en stade de fatigue chronique.

 

Pour conclure sur l’horloge interne, il faut savoir que les études de Rheinberg ont anticipés le problème de la chronobiologie qui s’est écarté de la pharmacodynamie mais appuyant sur le thème de la sensibilité et de l’heure du traitement que l’on doit donner a un patient.

 

Cette chronobiologie avec son impact thérapeutique a été surtout marquante dans le traitement de certains cancer et en particulier dans la leucémie.

Il semble également important de souligner que certaines hypertensions peuvent être traitées de façon différente en se modulant sur les variations journalières hautement prévisibles chez un sujet stressé.

 

Biologiquement chez un fatigué chronique sont mobilisés les hormones glucocorticoïdes, les catécholamines, les hormones anabolisantes et sexuelles baissent.

Il existe un hypercorticisme de fait, la réparation de la fatigue se manifestera par un abaissement du taux des hormones protido-catabolisante et augmentation des hormones protido-anabolisante.

 

Outre les manifestations du stress qu’il faudra combattra on pourra biologiquement trouver des symptômes du stress avec ;

 

  • élévation des lipides

  • mobilisation des glucides hépatique

  • baisse de l’insulino sécrétion

  • augmentation des hormones hypophysaires, des hormones thyroïdiennes

  • stimulation des glandes surrénales

  • des systèmes de coagulation

 

On peut par expérience dosée les effets biologiques du stress ;

 

  1. le discourt en public éleve surtout l’adrénaline, c’est un stress passif faible

  2. le saut en parachute éleve l’adrénaline et la noradrénaline, stress passif fort

  3. la course automobile élève les deux (émotion actif forte)

 

Tous ces symptômes cliniques et biologiques sont donc en rapport avec le syndrome métabolique du stress.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modalité du traitement de la fatigue chronique moderne

par la phytothérapie

 

 

Il faut agit sur l’agression du cortex cérébral par des plantes sédatives antispasmodiques et anti-stress.

 

  1. Anti-stress

 

Les études modernes permettent de mettre en valeur des plantes a action anti-stress qui agissent sur les décharges de dopamine, c’est avant tout l’eleutherocoque et le ginseng.

 

Les expérimentations de laboratoire fait au Japon ont permis d’isoler la molécule anti-stress, la syringine que l’on trouve dans l’eleutherocoque mais aussi dans le ginseng.

 

 

Eleutherocoque

 

Eleutherococus Senticosus da la famille des arialaceaes.

 

Ce buisson, appelé « le piquant disponible » a 2 à 5 m de haut avec des racines fortement développées, une écorce jaune clair pourvue de nombreuses épines fines et inclinées vers le bois. Les feuilles à long pédoncule sont digitées (de type 5). Les fleurs petites sont groupées en ombrelle au bout de tiges longues et minces.

 

Les fruits sont des baies arrondies, noires à maturité, de 7 à 10 cm de long avec 5 noyaux agglomérés. Elle fleurit à partir de la seconde moitié de juillet jusqu’en août, et elle est à maturité en septembre, époque ou il est recommandé de ramasser les raines (12ème partie de septembre).

 

L’Eleuthérocoque est répandu en Extrême – Orient dans la région de Khabarowsk, l’amour, le sud de Sakhalin. Il pousse également dans la région de Vostok dans le nord-ouest de la Chine, la Corée du Nord et au Japon, appartient aux arialacée comme le Ginseng, surnommé abusiment le Ginseng du pauvre.

 

Chimie:

Cette plante a été introduite dès 1962 dans la pharmacopée Russe. On sait que les racines et les tiges contiennent des dérivés de la coumarine (la tige en moindre quantité), les fleurs et les feuilles des dérivés des flavonoides.

On a extrait plus de 7 Eleuthérosides.

 

Drogue:

Les racines de plantes adultes bien développées et cueillies dans la deuxième moitié de septembre. On utilise l’extrait fluide d’Eleuthérocoque dosé à 50 en donnant 40 à 50 gouttes, 3 fois par jour.

 

Indications thérapeutiques:

Il stimule le système nerveux, permet de travailler sans effort, améliore la vue, réadapte l’organisme, améliore l’appétit et est hypoglycémiant.

 

On le donne dans les suites de traumatisme, de toxi-infection, d’agression somatique de malades sous insuline. En règle la cure est de 2 mois.

 

Des essaie thérapeutiques ont été faits chez des diabétiques sévères pendant 10 à 14 semaines. Des personnes de 53 à 72 ans, soumis à des épreuves sportives, ont pu persévérer dans leurs efforts. Des tests aux extraits pendants 12 jours ont et soumis à des personnes à qui ont faisait avaler 50 à 70 g de sucre et des polivitamines.

Cette plante représente le fleuron de la phytothérapie russe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginseng

 

Le Ginseng qui est de la famille des arialaceaes appelé PANAX ginseng, se trouve en Chine et Corée et Amérique boréale: (variété quinquefolium).

 

Pousse en foret au Népal, en Mandchourie, en Corée, en Sibérie orientale, au Japon.

 

  • Culture monopole d’Etat. Plante repiquée. Il faut 6 à 7 ans pour l’utiliser. Si sauvage de 10 ans supérieur en action.

  • Arraché, c’est rouge. Séché au soleil devient blanche.

 

Falsifications

 

Racine d’ombellifère, carotte, angélique.

 

Tradition : plante de la jeunesse

 

Jin shen: homme plante

Pei si: cuisse d’homme

 

Introduction IXe siècle par les arabes.

 

  • Est présenté à Louis XIV

  • Au XVIIIe vendu à un prix prohibitif

  • En 1974, introduit dans la pharmacopée française

 

Chimie :

 

  • Contient des stéréols

  • Vitamines B1 – B2 – B12

  • Substances hormonales à effet d’hormone sexuelle, en particulier oestrogénique.

 

Utilisation :

 

Nébulisât 0.4g 4 fois par jour.

Respecter les dosages, la dose traditionnelle de racine séchée étant de 9g par jour.

 

Pharmacologie :

 

Stimulant cellulaire et du cortex cérébral, adaptogène et anti-stress:

Adaptogène:

 

  • Anti-stress et anti-fatigue

 

Cardiologie:

 

  • Abaisse la pression artérielle, régulateur des muscles lisses.

  • Régulateur de la tension artérielle et abaissant la réabsorption intestinale du cholestérol et des glycérides.

 

  •  
    • Plutôt hypoglycémique

    • Hépato – protecteur

    • Augmente la synthèse des protéines

    • Anti tumorale et protection (panaxinol) contre radiations ionisantes

    • Stimulant du cortex cérébral: plante excellente chez l’homme vieillissant.

 

Utilisation:

 

  • Défatiguant, antianémique, trouble de la sénescence (Ginseng Anti-Age)

  • Aphrodisiaque

  • Stress

  • Hypertension artérielle

  • Potentialise l’action de l’insuline donc hypoglycémiant

  • Adaptogène: prépare à l’effort et endurance

 

Traitement:

 

  • Extrait sec de Ginseng à 10% de panaxénol 200 à 800 mg par jour ou en association

  • Extrait de Ginseng à 10% de panaxénol,

  • associé à l’Eleutherocoque 0.4

  • 2 × 3

  • Deux Plantes Adaptogènes appelées à un Avenir
  • LE RHODIOLA ,RODHIOLA ROSEA

  • Crassulacée
  • Tonique,Adaptogène,Aphrodisiaque,Immnustimulante,études anti-cancéreuses(vessie,ovaire)en cours.,anti-stress testé chez les cosmonautes
  • pousse dans les régions arctiques,à ne pas prendre le soir
  • En cure  à deux gélules le matin pendant 10 à 20 jours

 

 

  • LE WITHANIA SOMNIFERA

  • Le Ginseng des Indes est une Solonacée

  • adaptogéne,immunostimulante,tonique,aphrodisiaque,meilleure tolérance à l’effort et syndröme d’alerte(essais sur alpinistes)
  • Appelée à des recherches intéressantes enCancérologie et Rhumatologie

 

 

  1. Plantes à actions antidépressives

 

De type l’imao like agissant sur la zone limbique cérébrale ces plantes sont non seulement antidépressives bloque le stress et la dystonie neurovégétative.

C’est en particulier ;

 

  • La gentiane

  • Le millepertuis dont on connaît les actions sur les récepteurs de la sérotonine

  • Il faut évoquer la passiflore et la valériane qui ont également une action sur les récepteurs des benzodiazépines

 

 

  1. Les plantes sédatives antispasmodiques du pneumogastrique

 

Il est exclu pour un néophyte d’utiliser la belladone et la jusquiame qui sont des plantes a usage exclusivement médical et qui sont difficile à manier.

 

A ces plantes il faut préfèré plutôt le nénuphar blanc Nymphea alba dont on donne des infusions en fleur à raison de 5g par litre.

Ce lys des étangs est un sédatif nerveux et hypotenseur, son extrait alcoolique a également une action antispasmodique modérateur du parasympathique, c’est un tonique cardiaque, respiratoire et améliore le sommeil.

 

Il faut prendre au maximum 3g à 4g par litre de fleur pour 3 tasses, 3 fois par jour.

 

 

  1. Les plantes bêtabloquantes

 

Qui agissent sur les neurotransmetteurs du sympathique, c’est avant tout l’aubépine et

la passiflore.

 

 

 

Le cortex cérébral étant apaisé et les constantes sympathique et parasympathique équilibrées, le sommeil retrouvé, on peut également apporter un soutien en agissant sur l’hypothalamus.

 

  1. Plantes stimulantes de l’hypothalamus

 

  1. L’anis

  2. L’aunée

  3. La réglisse

 

La réglisse stimule la sécrétion d’hormone de l’antéhypophyse qui stimule la surrénale.

 

On doit connaître qu’il existe également des plantes frénatrices de l’hypothalamus ce sont avant tout ;

  • Le chaton de bouleau

  • Le grémil

  • Le gattilier

 

Plantes que l’ont utilisent volontiers chez la femme dans la période pré ménopausique ou ménopausique.

 

  1. Plantes stimulantes de la corticosurrenale

 

Nous avons vu que le stress agissait implicitement sur la stimulation des corticosurrenales et entraînant une augmentation des secrétions des hormones glucocorticoïdes ces plantes sont avant tout ;

 

  • Le romarin Rosmarinus officinalis qui stimule les fractions 4 et 5 des dix-sept hydroxy corticoïdes.

 

  • Le cassis Ribes nigrum stimule les onze hydroxy corticoïdes

 

  • Le réglisse stimule également la surrénale

 

  • Sans oublier, l’églantier Rosa canina et le chêne Querçus pedunculatus.

 

Les huiles essentielles de basilic, de pin, de sarriette et de thym ont également une action stimulante au niveau corticosurrenalien.

 

Enfin on cite, une plante qui stimule les glandes corticosurrenales agissant sur les dix-sept céto corticostéroïdes, c’est avant tout le séquoia Séquoia gigantea.

 

 

 

 

Par ailleurs, on doit connaître certaines plantes qui ont une action frénatrice au niveau de la glande corticosurrenale, c’est avant tout ;

 

  • L’angélique

  • La verveine

  • Le ylang-ylang

 

Si le métabolisme glucidique et perturbé, on pourra s’aider de plantes stimulantes du pancréas, c’est avant tout ;

 

  • L’alchémille

  • L’eucalyptus

  • Le géranium robertianum

  • Le genièvre

  • Le galéga

  • La myrtille

  • L’olivier

  • Et l’oignon

 

Toutes les thérapeutiques proposées pour la fatigue chronique moderne pourront être adaptés en fonction de l’évolution de la pathologie, en sachant que l’alcool et un grand cofacteur et de majoration du stress qu’il faudra combattre par des plantes d’hépatoprotectrice type ;

 

  • Chrysantellum

  • Sylibum marianum

  • La betterave

 

On pourra associer des plantes riches en vitamines C toujours d’actualité sur ce terrain fatigué. Plante a vitamine C ;

 

  • Cassis Ribes Nigrum

  • Eglantier Rosa Canina

  • L’argousier Hippophae rhamnoides

  • L’hibiscus Hibiscus sabdariffa

 

En sachant que nous avons déjà cité l’églantier et le cassis qui agissent également au niveau surrénalien.

 

Chez ce fatigué stressé on pourra modifier les traitements en fonction de la dominance clinique présenté ;

 

  1. Sédatif de l’imagination avec ;

 

  1.  
    • le saule blanc qui est un relaxant et qui améliore le sommeil

  1.  
    • le houblon souvent associé avec le saule dont on utilise la fleur associée avec le saule

  1.  
    •  
      • chaton de saule 20 g

      • fleur de houblon 15 g

 

 

  1. Les sédatifs de la douleurs musculaire pour le stressé tendu avec trémulations musculaires qui ne tiennent pas en place et qui n’arrivent pas à se reposer, on pourra proposer ;

 

  1.  
    • Le bourgeon de peuplier à 15 g par litre

    • La feuille de tremble 20 à 30g par litre

    • La reine des prés 100 g de feuille fraîche dans un litre d’eau bouillante

 

  1. Des sédatifs du système nerveux autonome chez un sujet insomniaque avec éréthisme cardiaque et qui n’arrêtte pas de manger dans les heures intercalaires.

On peut donner ;

 

  • Lavande agissant comme bêtabloquant sur le système autonome, la lavande qui émousse la sensibilité douloureuse et qui est sédative.

 

  • L’onagre qui est un protecteur hépatique mais aussi qui agit comme une plante a action sur le système sympathique.

 

  • Le serpolet et le thym ont la même action que l’onagre mais à une action également antispasmodique

 

 

En conclusion le traitement phytothérapique de la fatigue chronique moderne est un traitement global, à la fois psychologique et anabolisant, qui permet une réinsertion dans la vie active et acceptée.

Il faudra naturellement conduire les pratiques d’adaptation de thérapie comportementale pour éviter des faillites dues au stress important et au processus de désinhibition, car dans tous les cas la fatigue moderne ou le stress ne peut être une contrainte ou défini comme un fait typiquement humain.

 

 

Conclusion partielle et temporaire sur le stress

 

Le stress est-il la bête du Gévaudan ? Peut-on réguler la souffrance au travail sur le plan collectif ?

Il existe bien l’article L. 230.2 du Code du Travail mais les systèmes d’évolution et de contrôle sont encore difficiles à mettre en place. Il est certain que le couple médecin de famille et médecin de travail permettrait un rôle régulateur, c’est en tout cas le vœu pieux de l’institut de recherche et de sécurité (Quotidien du Médecin 29.01.2007).

 

La difficulté étant l’analyse des stimulis nocifs et leurs composants de régulations physiologiques, la difficultés est accrue si on accorde des liens entre stress, épuisement professionnel, fatigue chronique moderne, syndrome métabolique, tétanie, voire fibromyalgie.

Il n’en demeure pas moins que selon une enquête de 2005 de la fondation Européenne pour l’amélioration des conditions de vie et travail, on considère la souffrance au travail, stress professionnel comme un lien direct avec une pathologie soit en 2000 touchant 1 à 1.4% des 23.5 millions d’actifs.

 

On considère, ce problème comme le troisième problème de santé au travail :

 

  • Maux de dos (129%)

  • Maladies musculo-squelettiques (128%)

  • Sans oublier maladies cardiovasculaires, dépressions nerveuses.

 

Le chantier est largement ouvert s’appuyant sur l’évaluation des risques psychosociaux, définir et mesurer le stress, définir les facteurs directs intervenant sur le syndrome métabolique et la perturbation du rythme circardien.

 

Régulation à la carte, gestion des facteurs de risques additifs de compensation, voire surconsommation médicamenteuse, création de réseaux, tout facteur qui désigne le stress, comme la bête noire du travail, un travail de titan inépuisable et collectif.

 

 

Le Kola

cola nitida

 

C’est un grand arbre qui ressemble à un châtaignier qui pousse surtout en Afrique à l’ouest du Togo. Dont les fruits son cueillie avant maturité dont on a retirer la pulpe, la noix de cola est privée de tégument.

 

La pharmacopée utilise la noix fraîche conserver dans les grandes feuille et expédier dans du charbon de bois. La noix sans les cotylédons est astringente contient de la caféine 1.5% de poids sec.

La kola fraîche contient de la caféine, des catéchines, des saccharoses, des matières protidique, de la bétaine et des pigments anthocyaniques.

La noix sèche contient un alcaloïde dérivé de la purine et de la caféine 1.5%.

 

On connaît la kola en Europe depuis les années 1500 et sa première monographie apparaît en 1893.

En Casamance, le fruit pilé est utilisé pour faciliter l’accouchement, la petite racine du kola est utilisé comme frotte dent et la noix fraîche macéré est utilisée comme hypnofuge, stimulante et aphrodisiaque.

Mâché avec du gingembre ou le petit Kola réduit l’effet de la caféine contenu dans le Kola.

 

La différence entre la noix fraîche et la noix sèche c’est que la caféine a un taux de caféine et de tanin qui se libère après mastication de façon douce alors que dans la noix sèche la libération de caféine et rapide.

 

Le catecole contenu dans la noix à une action vitamine P, il augmente la résistance capillaire et diminue la prémeabilité vasculaire.

La caféine cholatine diminue la fatigue, diminue les réserves. L’action musculaire est énergétique est plus importante avec la noix fraîche que la noix sèche.

Elle apporte ainsi une résistance à la fatigue physique mais il existe un risque d’hypertension artérielle.

 

La tension artérielle augmente plus avec la noix sèche qu’avec la noix fraîche ou stabilisé.

Donc il faut utiliser en terme médicinal la forme stabilisée.

L’association catéchine et caféine est un frein dans son utilisation car c’est un stimulant nerveux donc contre indiqué dans l’hypertension artérielle, a ne pas donner le soir et a ne pas donné s’il existe une cardiopathie.

 

Il est préférable de le donner en cas de convalescence ou de surmenage. L’utilisation de poudre de kola stabilisé élimine les inconvénients de la noix sèche.

conclusion temporaire sur les consequences du stress

mise au point du 8 Mars 2007

 

 

Les conséquences du stress Brun Out, épuisement professionnel, fatigue chronique, syndrome métabolique (dont certains contestent la validité) ont été étudié et mise en valeur par une équipe Israélienne(publié dans Psychomatique médecine. 68 – 863.869 2006 auteur Melamed. Shirom. Tokor. Shpira).

 

L’étude a été faite sur 677 personnes sur 3 à 5 ans ou il a été noté que le risque de développer un diabète de type 2 est presque doublé chez les sujets exposés au burn out, « le stress chronique et multiforme ».

 

Ce facteur est indépendant de la tension artérielle. On établi quatorze critères de burn out ou SMBM (Shirom – Melamed Brut out Measure) qui comprend trois rubriques :

 

  1. épuisement moral

  2. fatigue physique

  3. et altération des facultés intellectuelles

 

On note entre outre qu’il n’y avait pas pour cette étude de corrélation entre le burn out et la tension artérielle et que le facteur risque de diabète représenté par le stress ne s’explique pas par un effet du stress sur la tension artérielle.

Le stress, burn out est donc un facteur de risque indépendant du diabète de type II.

 

La proportion d’antécédent de diabète n’était significativement différente dans le groupe Burn out 22% et chez les autres 18,2%.

 

Bien que l’étude ne soit pas complète : pas de mesure de l’obésité abdominale, absence d’analyse complète des antécédents familiaux, sur 677 sujets, 507 avait des mesures tensionnelles exploitables.

Le chemin est donc ouvert pour réactiver la connaissance et le traitement du syndrome métabolique et ses conséquences liées au stress.

 

 

 

 

Asthme

ASTHME

 

Pathologie pulmonaire constituant un problème de santé public majeur les études et statistiques sont actuellement peu documentés ne disposant pas d’indicateurs enregistrés.

 

Définition :

 

L’asthme est une maladie chronique des voies aériennes caractérisées par une augmentation de la réponse trachéo-bronchique à une multitude de stimuli et qui ce manifeste par un rétrécissement global des voies aériennes pouvant céder spontanément ou avec un médicament.

 

Depuis 2002 des programmes de prévention et prise en charge de l’asthme sont établi en France car la prévalence est en augmentation relation directe avec la périurbanisation et les chiffres d’asthme sévère et la mortalité se sont élevés depuis 1980. La périurbanisation a fait augmenter la population touchée par l’asthme allant de 40% dans les petites villes à 80% dans les grandes agglomérations.

 

Le gradient décroit des zones littorales à l’intérieur au fur et a mesure que l’on s’éloigne des côtes françaises pour atteindre une prévalence inférieure à 2.5% dans un large quart nord-est, l’hygiène et la pollution sont en cause 2.5 à 3.5 millions d’asthmatiques peuvent être répertoriés en France (Rican 2002).

 

Au Etats Unis la prévalence de l’asthme est également en augmentation touchant 4 à 5 % de la population soit 11 millions de sujet la moitié des cas intervenant avant 10 ans un tiers avant 40 ans.

 

Les enquêtes récente paru dans le Lancet d’août 2006 et écrite dans le figaro du 29/08/2006 confirme la hausse des allergies chez des jeunes reflète des changements d’un environnement extérieur et intérieur avec exposition aux bactéries et moisissures. « Les touts petits vaccinés » au mode de vie propice peu exposés aux infections grâce au antibiotique fait le lit d’une réponse inflammatoire aberrante aux allergisants de l’environnement et aux allergènes (D’après une enquête du lancet sur 500 000 enfants paru le 26 août 2006).

 

Sur les 3.5 à 4 millions d’asthmatiques en France un quart d’enfants et d’adolescents sont touchés, globalement 300 millions d’asthmatiques dans le monde expriment une réaction anormalement violente à une substance banale animale, végétal ou extérieur et qui ont entre outre un lien direct avec la modification des habitudes alimentaires et pollutions multifactorielles. Le mode de vie a accentué la prévalence de l’asthme infantile dont il reste encore à expliquer l’épidémiologie et le type d’action a mené en matière de santé publique.

 

Définition de l’asthme :

 

L’asthme est une définition clinique de crises paroxystiques dyspnéique sifflantes réversible spontanément ou sous l’effet du traitement, secondaire ou non à des phénomènes immuno-allergiques cet asthme allergique atopique entre en facteur dans 25 à 35 % des cas et est un risque majeur et que l’on retrouve dans les antécédents personnels ou héréditaires du patient.

 

Mais une partie importante des patients ne présente pas d’antécédent personnel familiaux d’allergies ils n’ont donc pas de réactions cutanés positive à un aéro-contaminant ou une augmentation du taux d’IgE dans le sérum, ils sont dit atopiques. Il n’en demeure pas moins que l’hyperactivité bronchique à différents stimuli représente un élément caractéristique de l’asthme.

 

Toutefois il faut souligner que le pronostic a été considérablement changé révolutionné par l’apport de la corticothérapie le professeur Turiaf a été un des plus grands pionniers de la pneumologie française et aimait a répéter :« l’asthme est une maladie générale s’expriment brutalement par la broncho constriction et présentant des équivalents morbides (migraine, syndrome douloureux colique ou vésiculaire paroxystique), des parentes morbides (sinusite, bronchite à répétition, bronchite asthmatiforme)et l’enfance est marqué par ou un eczéma, un prurigo des bronchites à répétions, des bronchites asthmatiformes dans tous les cas l’asthme alors s’installe dans un contexte génétique et allergisant et il impose une vigilance de tous les instants car l’asthme est une maladie à méprise à surprise et à reprise.

 

On distingue plusieurs tableaux:

 

  1. L’asthme paroxystique avec son attaque nocturne sa dyspnée sa sibilence (nid de pigeon) avec toux sèche avec impression d’étouffement puis phase avec toux productive avec des crachats muqueux, peu abondant, des grains de tapioca.

  2. Asthme à dyspnée continue.

  3. Etat de mal asthmatique, véritable urgence médicale qui résiste au traitement classique il faut à ce moment là appeler le 15.

 

Devant une crise d’asthme il faut éliminer:

 

  1. Une bronchite aigue.

  2. Une bronchite chronique obstructive.

  3. Une insuffisance respiratoire chez une bronchite chronique d’origine tabagique ou professionnelle.

  4. Une pneumopathie aigue.

 

Un bilan est indispensable:

 

Radiopulmonaire, épreuve respiratoire fonctionnelle qui évalue le déficit respiratoire c’est-à-dire le DEP débit fait par auto mesure dite du peak-flow ou débit mètre de pointe qui permet de donner une indication des fonctions respiratoires la variation notable du DEP permet de conduire et guider une modification du traitement si le DEP ou le VEMS est inférieur ou égale à 20% de la valeur théorique l’asthme nécessite un traitement intensif.

 

 

 

Allergènes: 50% des asthmatiques sont atopiques et les tests allergiques pourront révéler

 

  1. Poussière et acarien (matelas, maison humide, salive de chat avec recrudescence automnale et hivernale).

  2. Les pollens véhiculés par les vents au printemps avant tous les graminées, l’ortie et le plantain, l’hiver ce sont les platanes et le frêne l’automne, l’armoise et le chénopode.

  3. Les moisissures et levures sont surtout notable fin été et début automne.

  4. Les allergènes domestiques il faut éliminer les chats, le hamster, les souris, le rat, les chiens, les poussières de puce d’eau (aliments pour poissons).

  5. Allergie d’origine alimentaire c’est en particulier les trophallergènes, lait de vache, œuf.

  6. Les facteurs médicamenteux sont nombreux, l’aspirine est en cause dans les 10% des cas, le colorant tel que la tartrazine, les B bloquant, les sulfites de nombreux antibiotiques sont allergisant ainsi que des anti-inflammatoires.

 

L’environnement et la pollution sont une cause importante : ozone, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre surtout pendant la période de grand vent. L’origine professionnelle doit être recherché bois, poussière végétal : chêne, farine, ricin, graine de café vert, gomme d’acacia. On peut cité également l’araignée rouge des pommiers.

 

Au niveau industriels:

 

Peinture automobile, les sels de métaux tels que le chrome, nickel et vanadium sans oublier les plastiques industriels.

 

Au niveau professionnel:

 

Enfin il faut toujours éliminé une cause infectieuse respiratoire cause de l’allergie elles sont surtout et toujours d’origine virale c’est avant tout la grippe et le virus syncytial. En résumé les facteurs extérieurs qui doivent être impérativement recherchés et éliminés sont :

  1. Pollution

  2. Tabagisme

  3. Effort

  4. Froid

  5. Psychologique, l’asthme étant alors un symptôme

 

Conseil :

 

Il faut éviter les facteurs déclenchant, évincer les allergènes voir faire un traitement spécifique si cet allergène est connu. Le traitement est alors une affaire de professionnel afin d’éviter le passage au forme chronique voir aggravé ou d’un inconfort permanent. Il faut ce souvenir qu’un asthme tardif et un asthme allergique à l’aspirine sont toujours des asthmes graves.

 

En proposent la phytothérapie en traitement de fond pour l’asthme un traitement réussi doit conduire:

  1. a ce que les symptômes diurne ou nocturne soit absents ou minimes

  2. que l’exacerbation des crises d’asthme soit minime

  3. qu’il n’y est pas de limitation des activités physiques

  4. que l’absentéisme à l’école ou au travail soit minimisé

  5. utilisation minimale des traitements traditionnels type B2 agoniste

  6. des fonctions pulmonaires normales ou sub normale

  7. les effets secondaires des médicaments doivent être absents ou minimes

 

Le traitement de l’asthme par la phytothérapie est connu depuis les temps ancien et surtout était mis en évidence par Maimonide au 12eme siècle qui recommandait la soupe de poulet.

Cette étude a été reprise dans une étude récente par F.Rosner en 1983 on décrit un mélange suivant;

Un poulet de pas plus de 2 ans d’âge pas trop petit qui doit être broyé ou cuit à l’étouffée bouilli ou bouilli avec du coriandre frais ou de l’anis, on peut également le préparer avec du fenugrec.

On ajoute du jus de citron ou des zestes de citron ce plat se fait spécialement l’hiver.

 

Le bouillon de poulet de Maimonide doit être rapproché du bouillon pectoral d’Alexandre Dumas où il décrit une recette associant un poulet, des semences de melon, de citrouille, d’orge mondé avec des partis égale de riz et de sucre et il dit que ce mélange, une fois bouilli et filtré et réduit de moitié est « excellent sur tout ce qui sont atteint de faiblesse d’estomac et d’étisie ».

 

Quelles sont les plantes disponibles pour traiter les crise d’asthme ?

 

Cinq plantes ont était classiquement proposées pour traiter les crises d’asthme :

  1. Belladone Atropa Belladona dont on utilise feuille et racine

  2. Datura stramonium dont on utilise les feuilles qui a était retiré du marché

  3. Ephedra dont on utilise la tige mais dont il faut savoir que cette plante a un effet hypertenseur et un effet surtout de dopage

  4. Enfin la lobélie Lobelia Inflata dont on utilise les tiges fleuries qui possèdent également une action antiasthmatique

 

Mais ces cinq plantes ne doivent en aucun cas être utilise :dopage pour Ephredra.,Datura stépéfiante interdite;Belladonne et Lobélie d’utilisation complexe et dépasseées.

 

Il subsiste donc trois plantes qui sont utiles dans l’asthme :

  1. La plante Kella Amni Visnaga

  2. Le grindelia

  3. La fumeterre Fumaria officinalis

 

Amni Visnaga:

 

Sont agent actif est la chromone on utilise soit le fruit 5g en infuser par tasse 3 tasses par jours ou en teinture mère 3 fois 15 gouttes par jours, c’est un spasmolytique bronchique efficace sur 6 heures, c’est un excellent traitement préventif en association avec un antihistaminique toutefois à dose élevé il provoque:

  1. des nausées

  2. des vomissements

  3. hypotension

La fumeterre :

 

Dont on utilise les partis aérienne est un antispasmolytique, un antihistaminique, un

anti-serotonique et un antiasthmatique, on utilise une infusion de 30 à 50g par litre pour 500cc d’eau et un nébulisât peu être utilisé de 0.6 à 3g par jour.

 

Le traitement de fond atopique de l’asthme est donc extrêmement important, il faut donc associer dans tous les cas et ces résultats seront toujours constant ;

 

  • le baobab: adansonia digitata,

  • pensée sauvage viola tricolor,

  • plantain plantago major,

    • On peut le donner soit associé en nébulisât ou soit en teinture mère associé, 70 gouttes 3 fois par jours dans un flacon de 125 ml.

 

Si il existe un problème de toux sèche, on peut ajouté ;

 

  • une saponaire en teinture mère

  • l’aunée inula helenium

  • et aucuba japonicale

    • Le tout en teinture mère 70 gouttes 3 fois par jours.

 

On peut également proposer ;

 

  • le bouleau betula alba en teinture mère

  • le cassis ribes nigrum en teinture mère

  • avec plantain plantago major

    • Toujours en teinture mère soit 70 gouttes de chaque 3 fois par jours.

 

Dans certains cas on peut ajouté ;

 

  • le cassis,

  • le romarin en nébulisât et macérât glycériné en dilution 1d

  • ainsi que le bouleau betula pubescens en chaton que l’on donne à 100 gouttes par jours

 

Ou dans tous les cas on se retrouve devant une incidence psychologique majeure ou il faudra associer des plantes sédatives type ;

 

  • valeriana officinalis valeriane en teinture mère 30 à 150 gouttes par jours

  • escholtzia californica en teinture mère 50 à 100 gouttes le soir

  • bourgeon de tilleul en macérât glycériné en 1d, tilia bourgeon 50 à 100 gouttes le soir

 

D’autres formules sont proposées pour les crises d’asthmes elles associent ;

 

  • viola tricolor monotropa en teinture mère

    • 70 gouttes 3 fois par jour.

 

D’autres associe ;

 

  • grindelia robusta,

  • amni visnaga,

  • prunus laurocerasus

  • et arnica montana

  • Le tout en teinture mère 30 gouttes 3 fois par jours.

 

Dans les phases dites d’irritation de toux irritatives on peut associé ;

 

  • monotropa en teinture mère

  • tussilage en teinture mère

  • primula officinalis en teinture mère

    • Soit 30 gouttes 3 fois par jours.

 

Pour aider à l’expectoration et fluidifier les crachats :

 

  • Capucine en poudre à 0.080,

  • Pulmonaire poudre 0.080,

  • Iris poudre 0.080,

  • Polypode poudre 0.080

    • 4 à 6 gélules par jours en dehors des repas,

  •  
    •  
      • Marrube 0.060,

      • Scabieuse 0.060,

      • Saponaire 0.10

        • Pour 4 à 6 gélules par jours toujours en dehors des repas.

 

On peut associer également ;

 

  • un sirop Erysimum

  • et sirop Capillaire

    • 100g de chaque dans un flacon.

 

Pour les toux sèches gênante nocturne :

 

Capillaire en poudre 0.070g

  • avec Grindelia poudre 0.070

  • avec pieds de chat poudre 0.070

  • tussilage nebulisat 0.10

    • Pour une gélule soit 3 gélules par jours

 

Ou également ;

 

  • Coquelicot 0.080

  • Pivoine 0.080

  • Laitue vireuse poudre 0.080

    • Plantain poudre 0.080.

 

Enfin nous avons vu que le facteur infectieux était souvent présent dans les crises d’asthme certains associent des huiles essentielles ;

  •  
    •  
      • d’origan,

      • de sarriette,

      • d’eucalyptus

      • ou de thym,

        • Dosés par gélule à 0.015g par gélule

 

En sachant que certaines huiles essentielles sont allergènes et qu’il faut faire des tests préalables afin de s’assurer qu’il n’existe pas d’allergie à ce genre d’huiles essentielles.

Certaines plantes sont particulièrement intéressantes chez l’enfant qui présente souvent des infections oto-rhino associées nous pouvons citer ;

 

  • Viburnum punifolium (appelé Viorne Americain)

  • et rosa canina, monotropa hypopitys est surtout efficace en cas de toux à type de coqueluche

 

Enfin pour conclure sur les infections, il faut savoir que thym et le niaouli sont plutôt la référence pour les poumons et pour les sinus sont le thym et l’eucalyptus.

 

Enfin il faut savoir que la sensibilité à la poussière est plus grande vers 23 heures, il faudra donc plutôt donner des traitements de prévention plutôt le soir, il s’agit d’une rhinite allergique associé qui souvent exacerbé le matin, il faudra donc donner l’antihistaminique ou la plante anti-allergique de préférence en prise matinale.

 

Enfin pour conclure, il faut connaître 2 plantes africaines agissant sur l’asthme ;

 

  1. Les fruits de gardenia ternifolia qui nécessite une préparation approprié en cendre carbonisé

  2. La fleur de baobab appelée pain de singe dont la coque du fruit est utilisée dans les diarrhées infantiles, le baobab n’a pas encore délivré tous ces secrets.

Equivalent et parenté morbide de l’asthme

 

 

 

Les auteurs Bezanso, Jacquelin et surtout Turiaf estiment que l’asthme et une maladie générale a localisation bronchique mais non exclusive.

Les équivalents représentant des manifestations respiratoires non dyspnéique, les parentés morbides de multiple désordre clinique extra respiratoire, la nature est l’origine de l’ensemble ne pouvant être dissocié.

 

Ces éléments sont d’autant plus important a connaître que si un élément allergique et reconnue dés l’enfance, il doit non seulement être évincer mais être traité, car c’est la porte ouverte a l’intrusion d’autres allergènes sur lequel peut se greffé la maladie asthmatique, et il existe une corrélation fréquente entre allergie de type rhinite allergique et asthme ou asthme se compliquant également de rhinite allergique (se référer au chapitre référencé asthme et allergie)

 

 

Les équivalents respiratoires

 

  1.  
    1. Les rhinites vasomotrices, le coryza spasmodique périodique

 

Il est essentiellement représenté par le coryza pollinique que apparaît chaque année au moment de la fleuraison. Il se développe exceptionnellement avant 10 ans, rarement après 50 ans.

Son début est toujours brutale précédé par une fatigue, une prurit nasale et des sensations de cuisson oculaire.

 

Il est accompagné de trois symptômes ;

  • Eternuement en salve

  • Ecoulement nasal contemporain succédant au éternuement

  • Obstruction nasale paroxystique le plus souvent bilatérale

 

La participation oculaire est constante se caractérisant par du larmoiement avec sensation de brûlures conjonctivale et de cuisson.

 

Le coryza spasmodique, pollinique est fréquent au printemps et au début de l’été. Dans un délai de 3 à 10 ans après le coryza spasmodique peut apparaître des manifestations dyspnéiques asthmatiques.

 

 

  1.  
    1. Le coryza spasmodique a périodique

 

Il est beaucoup plus fréquent que le coryza pollinique ses symptômes ne sont pas typique dominé par une obstruction nasale dont l’écoulement et de nature variable, mais surtout il n’existe pas au cours d’un coryza spasmodique a périodique de symptôme oculaire.

 

L’origine allergique de ce coryza et souvent d’origine allergique pneumallergène et sa tendance et une tendance à la chronicité.

 

  1.  
    1. Les rhinites vasomotrices pures

 

Représentent l’ensemble des cas de coryza ou aucune éthologie allergique a état mise en évidence.

 

  1.  
    1. Les sinusites

 

On distingue quatre sinusites, les sinusites séreuses tableau de rhinite chronique associant ;

 

  • écoulement nasal matinal uni ou bilatéral

  • et sensation de tension de la joues ou périorbitaire

 

Les sinusites polypeuse qui sont souvent considéré comme étant secondaire a une atteinte sinusienne.

 

Les sinusites infectées, elles représentent une complication fréquente des rhinites spasmodique simple ou ainsi que des sinusites séreuses ou polypeuses.

 

s’exprime par des signes du coryza spasmodique auquel s’ajoute une perte de l’odorat.

 

La trachéite spasmodique est caractérisée par la toux ces caractères sont tenaces plutôt nocturne est se représentant souvent comme toux laryngée, roque ou parfois comme une toux quinteuse de type coquelucheuse.

Elle est peut sensible au calmant habituelle de la toux.

 

La bronchorrhée a cellule eosinophiline c’est une notion isolé de bronchorrhée isolé équivalente de l’asthme qui est trop souvent méconnue et qui peut être une manifestation principale de la maladie asthmatique.

 

On la considère cliniquement comme une véritable bronchorrhée eosinophilique véritable eczéma suintent des bronches.

Elle se déclarer principalement pendant la seconde enfance ou l’adolescence souvent associée à une rhinite vasomotrice, une éosinophilie sanguine accrue et particulièrement sensible à la corticothérapie.

 

 

  1.  
    1. Les parentés morbides de l’asthme

 

Les parentes morbides l’asthme sont nombreuses ce sont de multiple syndromes :

 

  • digestif

  • cutanée

  • muqueux

  • sanguin

  • neurologique

  • cardiovasculaire

  • articulaire

  • urinaire

  • oculaire

Certains syndromes cités s’associent avec l’asthme, mais ils méritent d’entrer dans le cadre élargi de la maladie asthmatique tel qu’il a été défini.

 

 

Les manifestations digestives

 

Elles sont surtout représentée par une véritable pathologie de tuyau touchant les canaux biliaires ou le tube gastro-intestinal.

On note des phénomènes douloureux de l’hypocondre droit à type de colique hépatique, une dyspepsie hépatobiliaire.

 

De même on note des troubles gastritiques ou entérocolitique qui sont extrêmement observé au court de l’asthme s’extériorisant par des ballonnements survenant après le repas, des digestions lentes, de la diarrhée ou de la constipation, voire des douleurs abdominales.

 

Les manifestations neurologiques

 

Elles se manifestent essentiellement en migraine surtout migraine ophtalmique relativement fréquente chez l’asthmatique. Les manifestations cutanées ou muqueuses, elles sont représentées par l’urticaire aigue ou chronique, l’eczéma généralisé ou localisé voir l’œdème de Quincke.

 

Ces désordres cutanés sont fréquemment rencontrés dans le cadre de l’asthme précédant parfois la crise asthmatique ou associée à celle-ci. Ou le plus souvent elle alterne avec les crises d’asthmes souvent chez le nourrisson et l’enfant.

 

 

En conclusion, la similitude des lésions histopathologiques observés au court des équivalents et de certaines parentés morbides de l’asthme comparé avec celle constaté au cours de l’asthme sont toute à fait en accord avec la conception élargie de la maladie asthmatique étudié par Turiaf, Rose et Basset.

 

L’important de l’expression clinique de ces symptômes équivalent ou parenté morbide est de ne pas passer a connoter d’un phénomène majeure qui représente un dérèglement important du système neurovégétatif portant soit sur la muqueuse respiratoire extra bronchiques, soit sur des muqueuses extra respiratoire, en particulier la muqueuse digestif.

 

Ce dérèglement de type neurovégétatif se développe surtout sur un terrain prédisposé. Souvent d’origine constitutionnelle est héréditaire.

 

 

Astragalus Membranaceus,Immunostimulant,tonique,affections respiratoires

                        ASTRAGALE MENBRANACEUS

La racine de cette Fabacée Chinoise est utilisée depuis 1980 aux USA comme compléments alimentaires et déjà utilisée au XIX ème siècle comme immunostimulant..Cette plante comporte 2000 -2500 espèces.Deux espèces sont les plus utilisées aux USA:Menbranaceus et Mongholicus

L’utilisation traditionnelle conditionne ses indications générales:affections respiratoires:bronchite chronique,rhinite récidivante,Tonique général,Dépression de post-partum.

En fait ,elle est souvent associée à d’autres plantes  (Ginseng,Réglisse en particulier)  oû est mis en valeur le caractère immunostimulant.,mais il est important de connaitre les effets inverses de l’Astragale Menbranaceus ,Immunosuppresseur,pour des hautes doses utilisées ,supérieures à 25 Gr/j.Quelles sont les actions à retenir,précautions à prendre avec cette racine appelée HUANG Ki , Bei Qi en chinois ?

S’il est considéré comme atoxique chez l’adulte, les réactions secondaires sont souvent liées à des combinaisons complexes,et les études ne sont pas le reflet de randomisation adaptée ou sont ilmitées par les effets immunostimulants qui de fait sont le reflet des combinaisons.il a été constaté une interférence avec le cyclophosphamide ou médicaments similaires engagés dans le traitement de cancer.Par ailleurs,il a été noté un effet  sur la glycémie et tension artérielle.Aux USA a été constaté avec des variétés de même espèce une toxicité chez l’animal,due à la swaisonine.

Applications Traditionnelles Classiques Chinoises:

*Affection respiratoire:préparations à prévention contre affections  virales ou bactériennes,bronchite chronique,rhinite allergique,rhumes à répétion

*tonique général etr immunostimulant:vieillard malade,convalescence,asthénie post-infectieuse

*Immunostimulation pour renforcer les défenses des patients cancéreux:Block,Mead.Intergr.Cancer Ther.2003.Sept,2(3/Zwick,Brush,Lacullo.Phyto.Res.2007;Nov.21(11)1109-12.Prévention des infection opportunistes/Brush.Mendenhall,Guggenhiem Phyto.Res 08.2008

*Depression post-partum

Ses indications sont flatteuses;Immnostimulante,inhibitrice tumorale,hépatoprotecteur,hypoglycémiant,stimulant surrénalien mais,il ne faut jamais oublier:

*Son caractère potentiellement Immunosuppresseur

* la Présence de trois composants toxiques: Dérivés Alcaloïdes Indolizidine,composé Nitro-Alliphatique,et Sélénium toxique si grande quantité(Rois/Waterman/Phyto.Res.4.12.1998)

Il faut donc considérer que malgré une étiquète classique  de plante tonique appelé Fu Zhang  et comparé  aux plantes adaptogènes Ginseng,Eleutherocoque,Withania ,ce   classement  apparait inadapté. car ne tient pas compte des effets indésirables et interactions médicamenteuses.

                                                       CHIMIE

1)Polysaccharides type raction F1 polysaccharide d’action immunostimulante.des Glucanes ,polyssachardides A?B,C

2)Saponines Triterpénoïdes

Glycoside  Astragalosides 1-V11,agent prédominant Astragaloside 1-111,le 3,3_glucose acétylé,élément le plus important

3)Flavonoïdes 8 sont identifiés dont calycosine-7_O-béta-D-Glucoside,dérivé glucosidique de malonate,.Les isoflavones ont un effet inhibiteur de la peroxydation lipidique(Toda/Shirataki.Phyto.Res.18-12-1998)

4)Phytostérol,huile essentielle,Amino-Acides type Acide Gamma-Aminobutiryc ‘(GABA),Canavanine

5)Oligo-Eléments:Zinc,Fer,Cuivre,Magnésium,manganèse,Calcium,Chrome,Etain,métaux rares cobalt,rubidium,molybdène,vanadium,

6)Choline,Bétaïne,acide gluconique,Béta-Stirol,Acide Oléique

7)Huile Essentielle

                                            ACTION PHARMACOLOGIQUE

1)Action Immunologique

*Accroit l’immunité:superoxydase;phagocytose,accrot le thymus,stimulation des cellules NK.Potentialise l’activité de l’interleukine-2(IL-2) médiateur antitumoral,stimule la cellule NK notamment ches les sujets ayant un lupus Eythémateux.Mlills,Bone;Principe of Phytotherapy;2000.273-279

*Les Polyssacharides Fraction 3 potentialisent l’activité anti-tumorale de l’interleukine -2 -tueuse LAK,dans les cancers et HIV . Wang et Zhao Zhonghua,Zhong Kiu Za Zhi 1998 et 1992

*Les flavonoïdes élèvent les lymphocytes,les cellules T,et  l’activité des cellules LAK induite par l’interleukine 2 IL2/Jiao;Wen,Yu ( Zhongguo Zhong Xi Yi He Za Zhu/1999)

Essai sur 115 pateint en Leucopénie avec 30gr/j d’Astragale. sur 8 semaines Weng(Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhu.1995)

2)Action Antibactérienne

sur Shigelle,Steptocoque,Staphylocoque doré,doplococcoque pneumonia/Hong Oriental Materia medica 1986

3)Activité Anti-Virale

Activation cellules T3,T4,T8.Huang;Qin (Zhongguo Zhong Xi Yi He Z Zhi 1990)/Action sur le Coxakie B2 et prévention de la myocardite à Coxakie 2/Yuan,Chen;Yang;CiniseMed.J 1990;103;304-307

Etudes sur 3-4 mois sur myocardite à Coxakie B,injection IM d’Astragalus.Comparaison avec eune série traité par Interféron/Yuang;Jin;Guo ./Chin.Med.1990;103;304-307

4)CERVICITE chronique et Papillomavirus type 16,Herpes simplex Type 2,Cytomégalovirus

*.Application 2 fois par semaine pendant 3 semaines.Groupes Interferon,et recombinant Inerferon Interféron-1.Sur 60 personnes.L’association Astragalus-Interferon est similaire au groupe à haute dose d’interféron,avec complète résolution des cervicites.Seulement 8 % sous Astragale ont monté une amélioration mais pas de guérison.L’astragale a une action synergique avec l’interféron.Qian;Mao;Cai/Chin;Med.J.1990;103;647-56

*164 Cervicites à Herpes Simplex:L’astragale améliore les scores de l’interféron/Mills,Bone Pratique de Phytotherapie.2000;273-279

5)Adjuvant de Therapie Cancéreuse

l’Astragale accroit la résistance aux effets immunosupresseurs des médicaments chimiothérapeutiques:stimulation de l’Interleukine-6 et Facteur nécrotique TNF L’Astragale à 100 U/ml  et Ril 2 comparé avec 1000 U/ml de rIL2 in vitro dans le cancer rénal de la souris.Succès de 88 % avec Astragale seul;86 % avec 1000U/ml de rIL-2 seul.

Les auteurs suggérent que l’Astragale réduit la progression de la maladie rénale,troubles capillaires et rétention liquidienne.La potentialisation est remarquée egalement en cas de Mélanone.Hs 294T/Chu;Lin;Wong/Zhongguo Zhong Liu Za Zhi.1994;16;167-167

*Reduit  la toxicité de  Radiothérapie,chimiothérapie  type cysplatine,Fluouracil,cyclophospamide. Zee-Cheng .Methods Find Exp.Clin.Pharm;1992;14-725-36

*Action conjointe avec 500 micro-gramme d’Astragalus et Ligustrum Lucidum sur le cancer rénal.Lau;Ruckle;Botolazzo;Liu.Cancer Biother.1994;9;153-61

*Cancer du Poumon  à petites cellules ;essais Docetaxel et Astragale/Cassileth;rizvi,Deng,Yeng;Vickers;Guillen;Woo;Coleton;Kriss.Cancer Chem.Pharm.2009,65 (1)67-7&

*Hepatomes de la souris ;Cui;He,Wang/Cancer Chem.pharm.2003;51;75-80

6)Maladie RENALE et GENITO-URINAIRES

Action diurétique

Protégerait le rein contre l’insuffisance rénale avec néphrite (mais  à prouver)/Bensky 1993 et Mills et Bones 2000.

7)STERILITE

Sur 18 plantes majeures chinoises seule l’Astragalus stimule la spermatogénèse.,Ratio augmenté de 146 + ou – 22,6%

8)CARDIOLOGIE

Les Saponines agissent en inhibant la peroxydation peroxydasique myocardique et décroit les phénomènes de coagulation

Purmova,Opletal/ Ceska Slov Farm;1995

Sur 43 patients renforce la fonction ventriculaire gauche chez des patients  ayant fait un infarctus.

Chen;Liao;Guo(Zhongguo Zhong Xi Yi He Za Zhi 1995)

Avec 19 pateints,Atragalus en Intraveineuse,en insuffisance cardiaque congestive,après deux semaines dispartion des douleurs thoraciques et dyspnée sur 15 des 19 patients.Amélioration des scores du Thallium myocardique avec bradycardie.

Luo,Dai,Li(Zhongguo Zhng Xi Yi Jie He Za Zhi. 1995)

Sur 92 patients traités pour Angor,les signes sont améliorés,soient 82,6%.

Lei;Qin,Liao(Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhu 1994)

Sur 20 patients d’une autre série, ont été améliorés significativement  sur 2 semaines

8)L’Astragazlus accroit son action sur le glucose du muscle squelletique,due aux polysaccharides,reduisant  la toxicite duglucose par réductionla phosphorylation de l’AMPK

9)INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

*Potentialisation avec le recombinant Interleukine-2 et Recombinant Inteferon 1 sur maladie cervicale utérine virale chronique

*Contrarie l’action des Corticoïdes ,Cyclosporine (oû l’activité stimulante  des Cellules T  sont impliquées)

L’ASTRAGALUS MENBRANACEUS est un plante majeure mais ne doit pas être considérée comme un complément alimentaire mais un traitement complémentaire ou additionnels surtout en cardiologie et cancérologie mais toutes decisions justifirons un avis d’une équipe médicale informée sur cette alternative et respectant les référentiels réactualisés en milieu sécurisé.

10) INTERACTIONs avec Plantes

1)Le Rhemania

utikisée en Chine pour le diabété,est commoné avec l’Astragalus proportion 2 Astragalus,Un Rhememia.Cette composition agit en synnergie pour guérir les blessures.D’autre part cette composition a une fonction néphroprotectrice.

2)Avec Salvia Miltirrhiza

Agiriait en decroissant la fatigue,mais les essais ne sont pas comparés

3)Angelica Sinensis

Utilisé pour reduire les effets de la menopause,composant 1/5 d’angelique,4/5 d’Astragalus

4 )Stephania Tetendra

Les deux plantes sont anti-diabétiques.mais attention au probléme du Stephania qui par le passé à été confondu avec une aristoloche cancerigene

5)Panax Noto-Ginseng

Assoçiant 110mg/kg d’astragalus et 115 mg/kg de Noto-Ginseng,protége le cerveau contre les lesions ischémiques

6)Glycyrrhiza Uralensis

Action synergique anti-oxydante

7)Atractylodes Macrocephala

En proportion un/un ,anti-oxydant

8)Paeonia Lactiflora

10 gr de chaque action synergique anti-oxydative

9)Schizandra Chinensis

45 mg/kg de Schizandra et 150mg/kg d’Astragalus ont une action hépatoprotectice.

AUBEPINE,Impact Cardio-Vasculaire ,Mise au Point

65

La Relecture de Indications Medicales de l’Aubépine (Rosacée)nous a interpellé

18 Aout 2019

1)EMA 15 avril 2016

<Indications  globales dans les PALPITATIONS CARDIAQUES,EXTRASYSTOLES CARDIAQUES Assoçiées à L’ANXIETE,STRESS,PERTE de SOMMEIL

< Limite sa prescription dans la Grossesse en l’absence d’etude formalisée

<  Age de prescription superieure à l’age de 12 ans

<Dosage de 190Mg-350mg  sur deux semaines

2)WHO,COMMISSION EUROPENNE,ESCOP (Feuille et Fleurs)

On retrouve les mêmes indications therapeutiques basiques ,mais aussi selon NEW YORK HEART ASSOCIATION (NYHA) 1994

*dans l’INSUFFISANCE CARDIAQUE DE STADE I et II, avec globalement:

a) TOLERANCE à L’EFFORT PHYSIQUE,

b)AUGMENTATION DE LA RAPIDITE DU POULS ET PRESSION ARTERIELLE(Walker 2002)

c)AMELIORATION DE LA FRACTION D’EJECTION  VENTRICULAIRE

d))  Ameloiration de l’ANGOR :Hannack,/Brunkel 1983 et Weng /Zhang 1984

La  COMMISION EUROPENNE ET ESCOP reprennent ces Indications sur la base d’Etudes anterieures de Weiki et Noh 1992,Weiki 1996 et 1997,Loew 1997

Mais également sur les études de :

ABS 2004/SCHMIDT 2001,TAUCHET 1999/;TAUCHET 2002,PITTLER 2003;

Ces Auteurs sont  cités par l’ HAS du 15 avril 2005 dans l’évaluation du composant , Euphytose,assoçiant Passiflore,Aubepine,et Valeriane,il est accordé une remarque positive pour les indications  type nervosité par contre la commission de transparence   ne cautionne pas les autres indications citées pour les plantes notamment pour l’ Aubepine.

3) en Janvier 2017,la Pharmacopée française elargie le fruit de l’Aubepine dans les Complements Alimentaires

4)L’AFFAS resume les indications de l’Aubepine:

Erethisme Cardiaque sur Coeur Sain,Neurotonie,Sommeil

5) Se Souvenir+++

Phytoter.Res Aout 2018;32(8)1642-1646/Trexler,Nguyen,Gromek,Balunas,Baker

L’Aubepine à 160 mg  sur 7 jours ne modifie l’Elelectrocardiograme de 20 sujets sains:

<<<espace intervalle  QT et PR inchangé.pas de réaction secondaire

 

Il existe indiscutablement un differentiation qu’il faut éclaircir,et reconnaitre si l’AUBEPINE mérite une place therapeutique même mineure dans des affections graves telle Insuffisance Cardiaque Congestive,d’autant plus que la classification s’est renovée et la therapeutique plus incisive avec surveillance cardiologique sérrée autorisant à une certaine réserve.d’autant plus  que certaines etudes sont insuffisamment randomisées , en nombre de participants limité.et en assoçiations medicamenteuses

Dans European Journal Of Heart Failure/Vol 6 ,Issue 4 /J.Cleland 3 Juin 2004,l’auteur donne  un avis critique de l’usage d’une approche alternative dans le traitement des insuffisances cardiaques, en reponse à l’article de Schroder Weiser,Klein/Efficacité de Crataegus comparé à une therapie usuelle pour le traitement d’insuffisance cardiaque II (NYHT) /Heart Fall 2003;5,319-326

Il y est abordé la critique d’usage à long terme de l’aspirine,le defaut de benefice à 98,2% de ACE Inhibiteur (Ramipril)sur 5 ans (Etude Hope)en terme de décés,infarctus,accidents vasculaires.,même constat pour l’etude SOLD sur 3 ans.L’Article rend la  differentiation inaudible entre Medecine-Alternative et Approche -Therapeutique-Modernisée ,du fait de la gravité de la maladie évoquée.justifiant une argumentation basée sur les données et apports des nouvelles connaissances.

Dans Europ J Heart Fail Oct 2009/Zick,Vautaw,Gillespie,Aaronson sur 120 patients classés NYHA II et III avec 2 fois 450 mg d’aubepine pendant six mois;il n’y a pas de difference avec le placebo pour l’exercice physique,qualité de vie,fraction d’ejection venticulaire ,stress oxydatif,neurohormones.

Dans etude Cochrane /Guo,Pittler,Ernts.21 novembre 2013 Sur 14 essais,10 retenus avec 855 patients avec atteinte d’ insuffisance cardiaque chronique I à III,la tolerance à l’exercice augmente ainsi que le consommation myocardique en oxygene.,baisse de la frequence cardiaque et presssion arterielle. La morbidite et mortalité n’est pas comptabilisées.Effets secondaires mineurs.

Dans Am J Cardiovasc Drugs Fevrier 2018/Benefice de Crataegus W 14412/Holubarsch,Colucci,Eha.

1300 patients;Etudes positives favorables en monotherapie ou assoçié aux traitement standards,Effet surtout sur l’écart tensionnel.

Pour information plusieurs composants sont testés:

*W 14412=18,75 % de Procyanides

*L I 32=2,2% de Flavonoides.

Essais HERB-CHF

Zick,Vautaw,Glippesie,Aaron.Oct 2009/

Sur 120 malades Classe II et III  effort à la marche,qualite de vie,fraction ventriculaire d’ejection,consommation d’oxygene.

Pas d’effet supérieur au placebo versus  450 Mg d’Aubepine x2/j+++++

<<Essai  SPICE Sur  2681 patients en classe II et III,avec LEVF< 35% sur deux ans avec extrait W S 1442,

*Pas d’effet siginificatif sur survenue  du premier accident cardiaque ou décés,ou infarctus

*Cependant Baisse globale de la mortalité  reduite de 6 à 18 mois.

*Par contre LVEF compris entre 25 et 35 % les décés sont reduits.

Holubarsch,Colucci,Meinertz Eur J Heart Fail .2008,10(12)1255-1263

Pittler et Ernst 2009 / 140 patients NYHA II ,LVEF >40%;Nt ProBNP <450 ng/l et moins de deux heures d’exercice,le score sous Crataegus est supérieur pour une distance parcourue de  2km :Placebo 2,93 mn, versus  Crategus 1,8 Mn

 

 

Enfin de compte plus qu’une methode therapeutique ,avec biais possible;seule compte la réalité clinique physiologique  therapeutique conditionnant le pronostic à court et long terme .avec surveillance, de profil de vie (Tabac,Alcool,Diabete,Obesite,Activité physique;Alimentations équilibrées sous surveillance medicale :sel,matiéres grasses,apport fruits et légumes)

En FRANCE ,l’Insuffisance cardiaque touche 1,2 millions de personnes,avec 200.000 cas par an,et 150 000 hospitalisations avec 10 % de décés

Le profil  de l’assoçiation  l’Insuffisance cardiaque et Diabéte est particulier :

<représentent 12 à 20 % des insuffisants cardiaques,

<Mortalité  ratio 1,5 à 2,

<Ratio Hospitalisation 2,5

 

Les Causes  d’Insuffisance Cardiaque parlent d’elle-même

  1. Infarctus du Myocarde et Angor
  2.  Hypertension Arterielle
  3. Troubles du Rythmes
  4. Cardiomyopathies
  5. Bronchite chronique obstructive

L’age est un Elément Péjoratif

 

LES STADES FONCTIONNELS selon NYHA 1994 /9éme Edition Boston

 

Stade I (faible)

Pas de symptôme.activité Usuelle sans fatigue ,dyspnée,palpitations ou angor

Stade II  (Faible)

Aucun symptôme au repos,mais diminution legére de l’activité physique,l’activité physique usuelle entraine soit fatigue,dyspnée,douleurs angineuses ou palpitations=Consultation

Stade III  (Modéré)

Limitation Marquée de l’activité.Confortable au repos,mais l’activité physique habituelle entraine fatigue,palpitations ou dyspnée=Consultation

Stade IV (Sévére)

Incapacité à réaliser le moindre effort sans gêne.Fatigue,Palpitations,ou Dyspnées au Repos,En cas d’effort la gene augmente=Consultation

 

 

Problemes à Resoudre

 

La classification se base primitivement sur un interrrogatoire sur la limitation d’une distance de marche,Pauvrement reproductible .Cette methode peut entrainer des erreurs d’interpretations sur la manière d’interrogatoire du medecin.non suggestif et compréhensible,et pouvant varier selon l’heure d’interrogatoire.,disponibilité.Certains pour cette raison lui préferent l’exploration de la capacite cardio-respiratoire.

In Heart Avril 2007 BMJ /Raphael,Briscoe,Françis:

L’article  exprime  limites et réserves de  la classification fonctionnelle de l’insuffisance cardiaque de NYHA basée sur le rapport de la distance parcourue.Les malades sont encouragés à marcher le plus longtemps possible avec des limites :

<<Pas plus de 5 tachycardies ventriculaires

<<,ECG:Depression de ST superieure à 3 mm,

<<Systolique à plus de 20 ou Hypotension Arterielle.

En 2001,l’American Association et American College of Cardiology ont developpé un systeme de score permettant d’evaluer la progression des symptômes d’insuffisance cardiaque/Yanov C;W; 2013ACCF/AHA

 

 

CLASSIFICATION INSUFFISANCE CARDIAQUE ACCF/AHA

 

 

STADE A:

Presence de Facteurs de Risque de l’Insuffisance Cardiaque  mais sans maladie cardiaque et sans symptôme.

STADE B:

La Maladie Cardiaque est présente mais sans symptôme (changement de la structure cardiaque avant l’apparition des symptômes)

STADE C :

La Structure du Coeur malade  est presente et les symptômes commencent

STADE D:

Presence de maladie cardiaque avancée avec symptômes cardiaques continus requerrant une thérapeutique aggressive

 

 

 

La Classification ACC/AHA est beaucoup plus différente que la NYHA fonctionnelle.,car elle ne peut par changer de categories en cas d’apparition des stades prioritaires.Quand des symptômes se devellopent ,quand le Stade C est present et que le stade B ne peut jamais s’achever ,dans la NYHA,au contraire ,les patients peuvent se mouvoir de la Classe I à la Classe IV relativement rapidement ,comme ceux tous designés par un symptôme unique.

 

L’Insuffisance Cardiaque est donc une maladie grave,requerrant une surveillance sérrée et traitement  qui tente de restituer la fonction du muscle cardiaque ne remplissant plus sa fonction de pompe, necessitant une échographie permettant de mesurer la fraction d’ejection ,exprimée en pourcentage du flux sanguin du ventricule gauche  évacué  à chaque contraction soit  60% du sang .Une Fraction d’Ejection  normale est de 50 à 70%.Il est possible d’avoir un fraction d’ejection préservée  avec une insuffisance cardiaque,fraction appelée HFpEF

Les indications therapeutiques seront d’une part le reflet de la tolerance clinique,ECG,Echographie,(Bilan de la fraction d’Ejection)Saturation d’oxygene,Coronographie ou Scintigraphie myocardique(Bilan coronarien et valvulaire.

L’echographie permet de définir la fraction d’ejection  de l’Insuffisance Cardiaque

 

 

  1. Type Preservé  HFpEF:LVEF<40%
  2. Type Moyen  HFmrEF: Elevation des Peptides natriuriques  / et critéres additionnels   Structurels cardiaques (LVL et ou LAE) et LVEF 40 à 49%
  3. Type Reduit HFpEF   Elevation des Peptides Natriuriques et Critéres Additionnels de la structure cardiaque (LVL ou LAE) et Dysfonction Diastolique  et LVEF > ou egal à 50%

 

D’aprés British Journal of Heart Diseases 2019:2:1/Holubarsch CJF.Phytopharmaceutical therapy in cardiovascular disorders:application of and indication for Crataegus ((Hawthorne) to day. avec extrait  WS 1441(18,75 % Procyanides)

Montrant que dans l’etude SPICE de Holobrash,Collucci ,Meinertz Eur J Heart Fail 2008,10(12)1255-1263,les patients NYHA II avec LVEF <35%  montre une diminution globale mais non significative   des  déces,infarctus non fatal ,hospitalisation,

<<sauf Réduction de la Mortalite sur Deux anx d’un sous groupe à LVEF compris entre 25 et 35 %

 

 

CHIMIE

 

Les principaux composants actifs

:Flavonoides,:Vitexine,Hyperoside,Rutine,Vitexine 2″-O-alpha L -Rhamnoside,cathechine et epicatéchine derivés oligomeriques procyanidiques (OPC)

Acides Triterpéniques,:Acides Ursolique,Oleanique,Crateagolique

Acide Phenol Carboxylique :acide Cafeique et Chlorogenique et Amines.

 

 

PRINCIPALES ACTIONS PHARMACOLOGIQUES EXPERIMENTALES

 

 

1)ANTI-OXYDATIF Jayalakshmi et Devaraj 2004

 

2)IONOTROPE POSITIF Schwinger 2000

 

3)ANTI-INFLAMMATOIRE Vijayan 2012

 

4)REMODELISATION STRUCTURELLE CARDIAQUE Hwang 2008

 

5)ANTI-AGGREGAT PLAQUETTAIRE Abdullah 2012

 

6) VASODILATATEUR Gökçe 2013

 

7) PROTECTEUR ENDOTHELIAL Idris -Khodja 2012/Veveris 2004

 

8)REDUCTION Des CELLULES DU MUSCLE LISSE et  leur PROLIFERATION

Brixuis 2006

 

9)PROTECTION CONTRE Lesions  induites ISCHEMIQUE./REPERFUSION

Makdessi 1999

 

 

10) ANTI-ARYTHMIQUE Garjani 2000:Xu 2009/Zhang 2002

 

11) HYPOLIPEMIANT Wang 2011,Fan 2006,Hakila et Devaraj 2008,Robert 2012

 

12) DECROIT la PRESSION ARTERIELLE Koçyöldöz 2006,Shatoor 2013

 

 

LES ESSAIS CLINIQUES

 

DEUX ESSAIS AVEC COMBINAISONS

 

A) Crateagus Oxycantha  et Rosemarinus Officinalis

 

Int J Mol Sci Novembre 2017 14;18(11).pil E2412/Cuevas-Duran,Medrano-Rodriguez,Sanchez-Aguilar,Soria-Castro and co

Riche en Polyphenols

Attenue le dommage ischemique myocardiaque

En decroissant le Stress Oxydatif (Diminution des niveaux de peptides vasoconstricteurs angiotensine II et Endotheline -1)et Regulations de la production des Agents Cardiaques VASO-ACTIFS (Angiotensine 1-7 et Bradykine) et accroit le metabolisme oxyde nitritique

 

B) CRATEAGUS ET CAMPHRE Accroissent la pression Arterielle

 

Phytomedicine Juin 2019,12:63:152984/Csupor,Vizian,Lantos,Kiss,Hegvi,Tenk and co

4 essais avec 221 patients,Effet sur tension Systolique et Diastolique

<<Donc composant HYPOTENSIF.

Il est decrit une ameloiration cognitive mais non statistiquement recevable.

 

 

CRATAEGUS OXYCANTHA SEULE

 

 

A)HYPERTENSION ARTERIELLE

Essais randomisés

1) Betz 2002  sur 16 semaines 1200mg/j 40 personnes

2)Walker  2006 sur 10 semaines 500 mg/j 19 personnes

3)Walker 2002  24 personnes   80 gouttes /jsur 5 min.

4 )Asher 2012 15personnes 3 jours 1000/1500/2000 mg/j

Dans l’ensemble faibles resultats au plus baisse de la pression Diastolique

 

 

B)HYPERLIPIDEMIE

Essais randomisés

1) Dalli 2011,24 semaines,400 mg/j 24 personnes  Baisse LDL- Cholesterol

2) Liang 2004, 5 semaines 60 mg/j 60/52 personnes  decroit Cholesterol,Triglycerides,LDL Cholesterol

3) Shen 2000 4 semaines 5pilules/j  120/20 pêrsonnes  decroit Cholesterol,Triglycerides;LP (a),accroit HDC

 

C)INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE

 

1)Eggeling 2011 essai ouvert ,Maladie cardiaque precoce /156 semaines 900 mg/j /372 personnes.Accroit effort physique,LVEF,Pression arterielle Systolique et diastolique,Rythme Cardiaque

 

2)Schröder  2003 Double aveugle,non randomisé,8 semaines 100ml/j 110 personnes,Change Rythme cardiaque et pression arterielle ,baisse mictions nocturnes et ameloire exercice physique

 

3 )Degenring 2003 Randomisé/NYHA II/8 semaines,/225 ml/j 69/74 personnes Change la pression systolique

 

4) Zapfe Jun 2001,randomisée /NYHA II ,/12 semaines,/240 mg/j 20 participants,Ameloire effeort et reduit pression arterielle

5)Schmidt 1994,randomisé/NYHA II/8 semaines/600 mg/j,50 patients/Reduit systolique et rythme cardiaque

 

6 ) Zick 2009,randomisé/ NYHA II et III /24 semaines /450 mg/j/60 personnes/Aucun changement

 

7)Holubarsch 2008;randomisé,NYHA II et III/48 semaines/900 mg/j/1338 personnes,Reduit mort subite

 

8)Tauchert 2002 Randomisé,NYHA III/16semaines 900/1800mg/j:70 patients Bonne tolerance

 

Pour British Journal of Heart Diseases / 2019;2:1 ,Holubarsch conclue que l’aubepine présente des évidences d’actions telles: inotrope positif,anti-arhytmique,anti-oxydative,vasodilatateurs coronariens ,propriétées  montrées in vitro,experimentations animales et patients présentant une fraction d’evacuation ventriculaire EFrEF et HFpEF.

Il précise par ailleurs le cheminement therapeutique qu’il conviendrait de suivre selon la Fraction d’Evacuation Venrtriculaire:

1)HFpEF(LVEF> 50 %):Anti-Hypertenseur medicamenteux avec Crataegeus ou Crataegus Seul

2)HFmrEF(LVEF =40à 49%):Anti-Hypertenseur medicamenteux avec Crataegus et Monotherapie Crataegus

3)HFrEF (LEVEF<40%) Crataegus comme traitement Additionnel avec la Therapie Standard

4)Contractions  Venticulaires Prématurées LOWNI-IV,si Symptômatique

5)Fibrillation Auriculaire en addition au traitement Anti-Arthymique

6)Therapeutique adjuvant dans le traitement de l’Hypertension Arterielle

 

Il ressort trés régulièrement que l’AUBEPINE est particulièrement  idéal et adaptée au sujet agé,son action sur la rythme cardiaque se révéle modeste,il diminue les extrasystoles auriculaires ou venriculaires et son caractére vasodilatateur coronarien n’est pas négligeable sans réaction secondaire néfaste .

Il apparait surtout que la dose minimale d’aubepine pour ameloirer la charge de travail n’a pû etre fixée.L’essoufflement et fatigue s’ameloire par rapport au placebo ,mais l’ameloiration du travail maximal  dans l’ Insuffisance Cardiaque chronique n’a été étudié que sur un petit nombre(Tension,Rythme Cardiaque,Tolerance à l’effort)

Il apparait clairement que l’Aubepine n’est PAS un traitement d’AUTOMEDICATION pour l’Insuffisance Cardiaque (confirmer par Escop/,OMS/Commision E/IESV: pour uniquement  les phases I et II)

L’AUBEPINE se révéle interessante pour traiter UNIQUEMENT  les cas Precoces et Mineurs d’Insuffisance cardiaque. I et II.

 

Ne pas oublier les Interactions Medicamenteuses:

*Anti-Coagulant type Warfarine

*Digitalline ou Digoxine

 

Dans tous les cas les INSUFFISANCES CARDIAQUES classes III et IV sont  du Domaine Reservé du Cardiologue , Service Hospitalier ,Relai du Medecin Traitant veillant au respect du régime ,mode de vie et suivi médicamenteux permettant une prise en charge souvent difficile  oû l’Aubépine N’A PAS SA PLACE.